AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyJeu 20 Juin 2019 - 2:38



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Est ce que c’est vraiment elle ? “queenrae”, celle qui a littéralement obsédé Charlie des heures durant. Elle était comme une folle devant chacune de ses photos, elle en a même activé les notifications. La seule autre personne pour lesquelles elles sont activées c’est Tim, alors cela signifie beaucoup pour la rousse. Elle n’a pas peur de s’afficher, de montrer son corps dénudé ou très simplement vêtu, d’être provocatrice au possible. Même une photo de ses jambes fait frémir Villanelle. Ses tatouages sont imposants, notamment celui de David Bowie sur ses côtes. Il est une icône pour Charlie, et avec sa tête à jamais sur le corps de cette femme, elle ne peut que l’admirer encore plus. Promis, elle n’est pas une de ces folles qui espionnent une personne sur les réseaux sociaux avant de passer à l’attaque dans la vie réelle, ce n’est qu’une coïncidence si elles se sont toutes les deux retrouvées dans cette boite de nuit de la ville. Le hasard fait parfois bien les choses, à un regard près, une minute de plus ou de moins et elles ne se seraient jamais rencontré. Peut être que tout ceci ne mènera à rien du tout ou peut être que ce sera une incroyable aventure, qui sait ? Tad lui a dit qu’elle était exécrable en madame Irma alors depuis elle tente au maximum de limiter ses apparitions en tant que tel.
La tenue de la belle blonde est à nouveau provocante, Charlie n’aurait jamais osé se montrer ainsi pourtant elle doit bien avouer que c’est un style qui lui va à merveille, les tatouages étant en adéquation parfaite avec ses longs cheveux blonds et ses grands yeux maquillés. Loin d’être de l’amour (à distance et à base de photos seulement, que ce serait bizarre), l’étudiante ne saurait décrire ce qu’elle ressent. De l’admiration sans doute, de la curiosité bien entendu, mais il y a aussi une pointe d’inconnu, une pointe de danger en plus de cet énorme panneau clignotant de mille couleurs “do not cross”. Bien sûr qu’elle va cross Charlie, comme si elle prenait les bonnes décisions parfois dans sa vie. Elle va cross les deux pieds joints et avec le sourire, parce qu’elle ne se doute pas une seule seconde de la merde dans laquelle elle est en train de plonger tête la première. Les stigmates de sa dernière rencontre avec John sont encore présents sur son visage. Son cocard est toujours présente bien que bien moins imposant que les premiers jours. Il aura été noir, violet, bleu, vert et maintenant ils est désormais dans sa phase jaunâtre, la plus facile à dissimuler, la dernière avant qu’il ne disparaisse totalement. Au bout de dix jours il serait temps qu’il s’en aille en effet, Charlie en a marre de se battre avec son fond de teint et toute une palette de couleur pour essayer de trouver qui est complémentaire de qui. Personne ne l’a prévenu que cacher un cocard allait un jour devoir faire parti de sa vie. Elle se promet intérieurement qu’il s’agit de la première et de la dernière fois qu’elle ça, de la première et de la dernière fois qu’elle reçoit les coups sans jamais les donner à son tour. Il aurait mérité qu’on le mette à terre à son tour, pour tout le mal qu’il a fait autour de lui. Quel homme abjecte. Ce soir là elle n’a pas réussit à correctement marquer son ecchymose, elle s’est énervée devant le miroir et a perdu patience contre cette tâche. Tant pis, elle connaît bien les lieux, on la fait rentrer sans qu’elle n’ait à patienter pendant des heures. Ils tiqueront peut être sur cette tâche à côté de son oeil mais quelques mots suffiront à les convaincre qu’ils ont besoin d’elle pour attirer les garçons, qu’elle est un petit agneau de choix qui fera miroiter bien des choses à des hommes avides de consolation, sans pour autant réellement le faire. Il y a Tim. Elle ne sait pas comment le qualifier mais elle lui a demandé du temps, qu’elle utilise à redevenir elle même, redevenir cette jeune femme insouciante et inconsciente du danger. On l’a accepté dans la boite de nuit, on lui a déjà touché les fesses quelques fois et elle a rendu la monnaie avec une magnifique baffe bien placée. Désormais elle danse seule sans pour autant cesser de s’amuser, cesser les nombreux regardes en coin vers cette queenrae qu’elle n’ose pas encore approcher. Elle devrait pourtant, parce que cette occasion ne se présentera sûrement plus jamais. Charlie n’a rien de particulier à lui dire elle est seulement poussée par une incroyable curiosité et un manque de connaissance certain des dangers de la vie.
La jeune femme rousse sort une dernière fois son téléphone, tentant de comparer l’instagram à la jeune femme face à elle, incertaine qu’elles ne fassent qu’une. Pour la première fois elle remarque que son prénom est inscrit dans sa bio. Raelyn. C’est original, elle aime déjà beaucoup. Queenrae sonne plutôt bien aussi ceci dit, il y a beaucoup d’arrogance mais elle l’expose sans honte. Terminé le jeu des sept différence, Charlie soupie et range son iPhone dans une poche bien trop petite pour lui avant de s’avancer d’un pas décidé vers la blonde sulfureuse. Peut être qu’elle aussi pourrait repasser au blond, on dit souvent qu’il faut changer de coupe pour oublier une relation. Son blond lui manque après toutes ces années. « Queenrae, c’est bien toi ? » Avec un pseudonyme aussi cool, impossible de ne pas l’utiliser comme entrée en matière. Elle n’a pas su résister, elle et son sourire enfantin. Elle fait si innocente dans cette boite de nuit pleine d’adultes prêts à le dévorer - au sens propre comme au figuré. « Désolée de passer pour une folle, mais ton instagram est canon. Ca m’étonne qu’on ne se soit jamais rencontrées, tu as l’air super cool comme fille. » Le fait que queenrae follow charliev sur instagram y est pour beaucoup dans ces paroles là. Elle reste sincèrement étonnée cependant, entre deux Brisbane girl écumant les fêtes … À croire que le hasard ne fait pas si bien les choses. « J’aime bien tes cheveux. » C’est décidé, elle va repasser au blond.


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyVen 21 Juin 2019 - 19:31




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Me préparer pour une soirée avait toujours été un moment que j’appréciais, et là-dessus rien n’avait changé. Je m’étais décidée ce soir pour un ensemble Balmain que j’avais acheté le mois précédent, un pantalon moulant noir et argenté métallique, ainsi qu’une brassière assortie. Assez audacieuse, laissant peut se place à l’imagination, la tenue m’avait tapé dans l’œil tant elle m’avait donné l’impression d’avoir été pensée pour moi. Une tenue conçue pour attirer les regards, et sentir les regards tournés vers moi était définitivement une chose à laquelle j’étais accro, peut être encore plus que l’alcool ou la cigarette. J’avais enfilé par-dessous tout ça un blazer noir que j’avais laissé au vestiaire une heure auparavant, entrant dans la boite.

L’eletric playground avait autrefois été mon QG. A cette époque à laquelle j’écumais la ville, chaque soir à la recherche d’une soirée différente, brillant par mon besoin d’exister. C’était difficile à imaginer en me rencontrant aujourd’hui, mais je m’étais considérablement assagie. Il était un temps où je n’aurais pas envisagé de rester chez moi un soir où j’étais capable de boire plus de boisson alcoolisées que ce que je buvais d’eau, et où mon appartement ressemblait à un défilé d’hommes. J’avais l’impression d’être la reine du monde de la nuit et d’être parfaitement épanouie, alors qu’au fond ça n’avait été qu’une façon pour moi de ne jamais avoir à gérer mon deuil et la douleur que la perte d’Aaron avait causé. Aujourd’hui j’avais trouvé une sorte d’équilibre, précaire certes, mais dans lequel je me complaisais. J’avais le sentiment de n’avoir besoin de personne. Ce soir cependant j’étais de sortie, parce qu’après une semaine prise de tête j’avais ressenti le besoin de décompresser. Le gens qui m’accompagnaient variait mais avaient tous le même profil : des suiveurs, des connaissances de soirées plus que des vraies amitiés. Des gens dont j’aurais oublié le prénom d’ici quelques semaines. J’avais toujours eu du mal à tisser de vraies relations, ils ne feraient pas exception. Mon répertoire n’était rempli que de ça de toute façon : des relations superficielles. Je m’étais éloignée pour commander un verre au bar, discutant au passage avec le barman que je connaissais plutôt bien et depuis des années, lorsqu’une petite voix m’interpella. « Queenrae, c’est bien toi ? » Je tournai la tête vers la jeune femme qui semblait s’adresser à moi, utilisant – et c’était bien la première fois qu’on me le faisait – le pseudo avec lequel je postais sur instagram plutôt que mon prénom. En même temps, elle m’était clairement inconnue, et de mon côté j’étais parfaitement incapable de mettre un nom, prénom, pseudo ou quoi que ce soit d’autre sur la jeune fille qui venait de m’aborder, et qui mesurait tout de même presque vingt centimètres de plus que moi. L’observant de la tête aux pieds, j’avais levé un sourcil avant de la laisser continuer. « Désolée de passer pour une folle, mais ton instagram est canon. Ça m’étonne qu’on ne se soit jamais rencontrées, tu as l’air super cool comme fille. » Super cool n’est pas réellement le terme décrit par les gens qui me connaissent, ou simplement ceux qui ont déjà croisé ma route pour me décrire.

Un sourire d’enfant flotte sur son visage et j’essaye de lui donner un âge. De mon côté, étant donné que je ne fréquente pas les bacs à sable, cela ne me surprends pas plus que ça de n’avoir jamais croisé – ou remarqué – la demoiselle. « J’aime bien tes cheveux. » Je laisse échapper un sourire amusé. Elle n’est pas farouche en tout cas la petite (façon de parler donc). Sans répondre, je tournai à nouveau la tête vers le barman, qui attendait la fin de mes instructions. « Un verre pour la pucelle. La même chose. » Il hocha la tête et remplit donc deux verres de whisky devant nos yeux, avant de les pousser devant moi. Je ne tendis pas ma carte bleue, je fréquentais assez l’endroit pour avoir une note à mon nom. « Et à qui ai-je l’honneur ? » Je l’observai, toujours avec une lueur amusée dans le regard, et la lumière qui l’éclaira me fit remarquer la couleur inhabituelle de son œil. « Une catcheuse professionnelle peut être ? Une cascadeuse ? » Pas une flic j’espère, j’avais ces bestioles en horreur. Mais de toute façon, l’histoire de la blessure de la jeune femme ne m’intéressait guère. « Ravie de savoir que tu t’es rincé l’œil en tout cas. » Sur mon instagram. Pas de mauvais jeu de mots à voir ici, par rapport à son joli coquard. En fait, si. Je ne peux m’empêcher de rajouter. « Essaye quand même de regarder où tu vas la prochaine fois. » Finalement, je décide me calmer et pousse le verre que j’ai commandé pour elle vers la demoiselle. Un peu plus sérieusement, ce coquard me laisse supposer qu’elle a des choses à oublier, et que quelque chose d’un peu plus fort que le gentil cocktail qu’elle doit certainement boire habituellement ne peut pas lui faire de mal.  





I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Dim 23 Juin 2019 - 12:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyDim 23 Juin 2019 - 11:56



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Être affublée du surnom de “pucelle” est une première pour Charlie et même si c’est loin de constituer une insulte, elle n’arrive pas à être autre chose que blessée. Elle ressent un pincement au coeur alors qu’elle ne devrait pas, mais ce mot constitue surtout un jugement sur son âge et son apparente innocence. Si Léo l’avait appelée ainsi elle en aurait rigolé avec lui mais venant de queenrae elle n’arrive pas à le prendre aussi bien. Stupide fille avec déjà trop d’ego. Ses yeux se perdent sur le visage de l’autre femme qui elle ne prend même pas la peine de la regarder en retour. Oh le petit coeur de Charlie pleure déjà, heureusement qu’elle son instragrameuse préférée sait comment l’amadouer et lui commande à boire. Peu importe ce en quoi consiste le “la même chose” mais ça lui ira parfaitement tant que ce n’est pas de la Pina Colada avec beaucoup beaucoup trop de noix de coco. Charlie bouge frénétiquement sa jambe droite en rythme avec la musique, bien incapable de rester statique plus de quelques secondes. Un sourire s’affiche sur son visage. Une insulte qui n’en est pas une contre un verre, ça se vaut ; elle accepte le deal même si elle n’a pas son mot à dire dans ce monde d’adultes. Elle allait répliquer que d’usuelle on l’appelle plutôt Charlie que pucelle mais queenrae la devance avec une question explicite. Oh well, right. Elle lit déjà dans ses pensées, les choses vont beaucoup trop vite entre elles. Nouveau sourire de Charlie, joueur cette fois ci. D’habitude les gens lui tombent dans les bras, plient sous ses jolis yeux verts, ses cheveux roux ou bien ses traits si angéliques. Queenrae n’en a absolument rien à foutre, elle n’aura qu’à lui prouver qu’elle a tort ; rien de plus simple, n’est ce pas ?
La jeune femme lâche enfin la petite blonde des yeux et se préoccupe de son verre qu’elle voit allègrement rempli de whisky. C’est bien le whisky, c’est passe partout, c’est bon, il n’y a pas besoin d’être un chimiste pour que le goût soit acceptable. C’est bien, très bon choix. Seraient-elles faites pour s’entendre au final ? La grande gueule de sa vraie fausse idole l’a quelque peu déstabilisée, elle ne s’y attendait pas, mais une fois le choc passé elle peut s’y accommoder. Villanelle n’est pas une faible jeune femme qui ne sait qu’acquiescer en silence, elle peut aussi répondre avec humour quand il y en a besoin, voir avec méchanceté et haine si c’est nécessaire. Queenrae apparaît comme un nouveau challenge à sa vie, elle qui a tant besoin de se changer les idées en ce moment. Elle ne sait pas réellement en quoi va consister de challenge, mais apprendre les règles au fur et à mesure l’excite au plus haut point. « Charlie, ça me convient mieux que pucelle. » Parce que mine de rien elle a roulé sa bosse la petite, et elle tente de garder les apparences à peu près en sa faveur ; pas en sa défaveur en tout cas. Le problème c’est que la blonde n’en démord pas et parle plus que ce qu’elle aurait pu penser. Elle faisait beaucoup plus sage sur on instagram ; provocatrice, certes, mais sage et calme. Les apparences sont trompeuses donc puisqu’elle l’ébranle à nouveau avec une question sur la marque sur son visage. Cette fois ci elle ne perd pas son sourire et répond presque du tac au tac. « Super héroïne masquée qui a manqué une marche. Je devrais dire que j’ai arrêté un tueur en série, merde, ç’aurait été vraiment plus cool. » Si elle se met à penser à voix haute on est pas sortis de l’auberge. Jusque là elle se contentait de l’excuse de la porte (tout en sachant que ce n’est pas du tout crédible) mais cette fois-ci cela semblait être la pire chose à faire ; en plus de passer pour une pucelle elle passerait pour une pucelle battue … pas très reluisant. « Me donne pas des idées, je pourrais songer à me reconvertir en catcheuse. » Est ce que la catégorie poids extra plume existe ? Non ? Il faudrait le créer pour Villanelle s’il vous plaît parce qu’elle risque de perdre trois jambes et sa dignité en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Dans la réalité des faits, elle songe réellement à s’inscrire dans un club de boxe, ou n’importe quel sport permettant d’utiliser ses poings. Elle en a marre d’être le putsching ball de l’histoire.
Charlie finit par écouter sagement ses dernières paroles, rassurée par le verre qu’elle finit par lui tendre au bout du compte. C’est pas trop tôt qu’elle manque de lâcher, avant de se souvenir qu’on est pas supposé mordre la main qui nous nourrit. Sans se faire prier pour autant elle en boit plusieurs gorgées d’un seul coup, pour lui donner de la force et du courage ainsi que supprimer les barrières qu’elle déteste tant. Reposant son verre sur le bar, elle replonge ses yeux dans ceux de l’autre femme. « Tu sais que tu viens d’exploser le ratio taille plus face d’ange en comparaison à la grande gueule ? Mais tu dois le savoir ça, tu joues avec la réalité sur ton compte. » Bien loin d’être une critique cela ressemble davantage à un compliment de la bouche de Charlie. Elle lui plait, elle est intrigante, elle lui fait penser à Ariel et sa grande gueule, Ariel et ses jolis cheveux blonds. « Je t’aurais cru plus grande en vrai. » Un sourcil jugeur se lève alors qu'elle boit une nouvelle gorgée.


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyDim 23 Juin 2019 - 15:49




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Elle est drôle la pucelle, avec les émotions contradictoire qui traversent son doux visage. Excitation lorsqu’elle vient me sauter dessus, comme une gamine qui vient de voir le père noël, déception difficilement dissimulée lorsque le père noël la rembarre parce qu’elle n’a pas été sage cette année (j’en sais rien, mais regardez là, elle a clairement pas la tête d’une enfant qui a été sage), et à nouveau un petit sourire quand finalement elle reçoit un verre en lot de consolation. C’est ce qui me fait le plus penser à une enfant finalement chez elle, ses émotions qui semblent assez versatiles. Je suis sure qu’au collège elle n’était pas capable de faire la gueule à sa meilleure amie plus de dix minutes d’affilées. Pour ma part je n’avais pas de meilleure amie, mais je pense que j’aurais été du genre à faire la gueule pendant des mois, me foutre de sa gueule dans son dos et découper la tête de toutes ses babies. « Charlie, ça me convient mieux que pucelle. » La pucelle m’offre son prénom, et il semblerait qu’elle préfèrerait que je l’utilise. Il ne faut pas me dire ça à moi, vraiment pas. Surtout quand j’ai un peu d’alcool dans le sang. Surtout quand je l’envisage comme nouveau jouet. Bon, Charlie ça sera pour l’instant dans ce cas, parce que je n’ai pas envie de la faire fuir si rapidement, mais la pucelle lui pendra au nez, tant qu’elle ne m’a pas prouvé le contraire. Je crois que ce ne je vois après tout. Charlie, c’est mignon, ses parents auraient préféré un fils ? Leur fille a beau faire la taille d’un individu mâle, elle a l’air d’encaisser les coups comme une fillette, si j’en crois la marque sur son visage, dommage pour eux. « Super héroïne masquée qui a manqué une marche. Je devrais dire que j’ai arrêté un tueur en série, merde, ç’aurait été vraiment plus cool. » Mais elle a du répondant Charlie. Elle ne se tétanise pas, me répond, et tente même de faire de l’humour. Peut-être qu’elle est plus fougueuse que ce dont elle a l’air, et même si je suis sure qu’elle n’arriverait pas à suivre mon rythme (Non mais vous avez vu ses traits de bébé ? J’aurais eu envie de lui pincer les joues, si j’avais aimé les bébés.) elle pique ma curiosité. Pour le moment. Ma curiosité et mon intérêt sont des petites choses si fragiles et versatiles. « Me donne pas des idées, je pourrais songer à me reconvertir en catcheuse.  » Je laisse échapper un sourire, et la regarde d’un air satisfaite alors qu’elle fait descendre plusieurs gorgées de whisky dans sa gorge. Charlie chercherait-elle à lui prouver que c’est une grande fille ? En tout cas elle a du caractère, pour une gamine de son âge. « Si j’étais toi j’éviterais. Je sais pas qui t’as prise pour un punching-ball, mais il ou elle ne t’a pas ratée. » Oui parce que son histoire de marche, ça ne prend pas du tout. J’ai du mal à imaginer pire excuse, est-ce que c’est réellement possible de se prendre une marche dans l’œil ? Elle doit avoir une drôle de façon de monter un escalier si c’est le cas. Je m’en fiche de toute façon, je n’ai aucune considération pour les hommes qui frappent des femmes, parce qu’il faut être un sacré lâche sans rien dans le pantalon pour faire ça, mais Charlie n’est pas ma copine, ni ma sœur, ni une quelconque sorte de protégée. Juste une fan un peu collante, vraisemblablement.

Mais Charlie ne lâche pas l’affaire, et je dois bien admettre que la ténacité est une qualité qui me plait. Peut-être qu’elle pourrait devenir ma nouvelle lubie, ma poupée de soirée, ça fait longtemps que je n’en ai pas eu une comme ça. « Tu sais que tu viens d’exploser le ratio taille plus face d’ange en comparaison à la grande gueule ? Mais tu dois le savoir ça, tu joues avec la réalité sur ton compte. » Et avant que je réponde elle enchaîne la pucelle, comme si elle cherchait à tout prix à me prouver qu’elle avait du répondant à revendre. Calme-toi ma douce, je n’ai plus aucun doute à ce sujet. Même si elle me fait plus l’impression d’un chihuahua qui aboie mais n’est pas bien dangereux, elle me fait rire. « Je t’aurais cru plus grande en vrai. » Je l’observe quelque seconde alors qu’elle sourit, plantant mes pupilles dans les siennes, laissant flotter un silence que j’espère gênant pour elle. Avant de finalement éclater de rire. Amusante petite chose. « Un visage d’ange hein ? T’as passé combien de temps à me mater ? Faut que j’appelle mon garde du corps ? Dis-le-moi si c’est le cas, parce que t’es super effrayante. Ça y est, je suis effrayée. » Ou pas. Mince c’est si évident que ça ? C’est peut-être à cause du sourire en fait. Bon, oui, je suis petite, là-dessus, impossible d’argumenter. Même perchée sur mes Jimmy Choo argentées, je mesure une bonne tête de moins qu’elle. Elle, on dirait qu’elle a été attrapée par la tête et les pieds pour être étirée. Je n’ai jamais réellement complexé sur ma petitesse cela dit, au moins, quel que soit mon partenaire je suis à la bonne taille. « Désolée de te décevoir princesse en tout cas. Mais effectivement, si tu cherches Cendrillon ou mère Theresa, t’es mal tombée. » Parce que clairement, je passe pas mes journée à chanter avec des animaux. Ou des animaux très différents alors. « Qu’est-ce que tu fais encore ici Charlie ? T’as déjà dû dépasser le couvre-feu. » Elle pourrait s’enfuir en courant, ça ne m’étonnerait pas à vrai dire. Mais je serais déçue si elle le faisait, par contre.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyLun 24 Juin 2019 - 13:48



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Le pire a été évité pour le moment et Charlie ne s’est pas écroulée sur place. Oui, vraiment, ça aurait pu être bien pire. « Si j’étais toi j’éviterais. Je sais pas qui t’as prise pour un punching-ball, mais il ou elle ne t’a pas ratée. » La jeune femme se retient à nouveau de lever les yeux au ciel. En tant que principale intéressée qui a dû se coltiner son sac de glace en attendant Léo à l'hôpital elle est plutôt bien placée pour savoir qu’il ne l’a pas ratée. Or si elle compte réellement s’essayer à un sport de combat (peu importe lequel, vraiment, elle est un peu désespérée) c’est justement pour pouvoir au moins esquiver, si ce n’est rendre les coups. Elle ne deviendra pas ce genre de personne qui va titiller les gens alcoolisés dans les bars, elle n’est toujours pas suicidaire, mais au moins elle saura se défendre. Un jour du coup, quand elle aura au moins chercher un club où s’inscrire. Un jour. « J’ai remarqué, merci. » Son ton reste doux, venant de n’importe qui d’autre ça lui aurait sûrement valu une claque pour insolence. Charlie reste seulement Charlie, celle pour qui on aurait du mal à croire qu’elle peut avoir de mauvaises pensées. Des mauvaises pensées elle en a eu tant et plus envers son ex petit ami.
Elle ne sait pas vraiment quoi penser de Raelyn. Intriguant, oui bien sûr … Mais il y a quelque chose d’autre. Il y a beaucoup de choses cachées derrière tout ça. Elle a confiance en elle, assurément, bien plus que Charlie. Elle n’est pas imbue d’elle même pour autant … ou peut être que si ? La barrière est fine et le fait qu’elle l’ait franchie ou non importe peu à la jeune rousse. Elle retiendra seulement que ce petit bout de femme est encore plus intéressante qu’elle n’y paraît, bien au delà de ses habits scandaleusement étroits. Elle veut en savoir plus, peut être à cause de l’alcool, peut être à cause de la fatigue, ou peut être à cause de rien du tout si ce n’est sa curiosité. Elle en veut plus. « Un visage d’ange hein ? T’as passé combien de temps à me mater ? Faut que j’appelle mon garde du corps ? Dis-le-moi si c’est le cas, parce que t’es super effrayante. Ça y est, je suis effrayée. » La femme aux vingt centimètres de moins a une grande gueule c’est certain. Cette fois ci Charlie y était préparée et elle s’attendait à se prendre un revers bien plus violent que celui ci. La réponse ne se fait pas attendre, il n’y a aucun tressaillement et elle sourit d’elle même, se sentant reprendre un peu de force et de courage (pour rester grand et fier quand elle sera dans la bataille). « Oh tu sais, l’algorithme instagram je ne maîtrise rien. C’est seulement dû au hasard. » Menteuse, t’étais à ça d’activer les notifications. Elle n’est pas un stalkeuse ni même une psychopathe digne de Joe Goldberg ou Ted Bundy, seulement une gamine bien trop curieuse avec une trop grand gueule pour sa force physique. Enfin, elle n’a pas une si grande gueule que ça quand il s’agit de critiquer, mais si c’est pour faire des compliments et dire qu’elle trouve quelqu’un attirant là elle sera assurément présente. Charlie lève les mains près de sa tête, comme pour prouver sa bonne volonté et essayer de rendre son mensonge plus crédible ou au moins un peu drôle. C’est pas gagné. « Désolée de te décevoir princesse en tout cas. Mais effectivement, si tu cherches Cendrillon ou mère Theresa, t’es mal tombée. » La jeune femme reste pantoise, ne sachant pas réellement ce à quoi elle s’attendait. Elle était seulement sensée être une fille d’instagram, le genre dont on like les photos quand on les voit, le genre dont on envie la vie qu’ils mènent et à qui on ne parlera jamais. Queenrae était supposée être ça et rien d’autre, pas une rencontre hasardeuse au beau milieu d’une boîte de nuit. Queenrae n’était pas sensée mesure un mètre dix et avoir une grande gueule. Est ce que ça gêne Charlie pour autant ? Pas du tout. Ca lui fait du bien d’être remise à sa place par quelqu’un d’autre que Cian, et désormais elle a surtout envie de prouver qu’elle n’est pas si parfaite qu’il n’y paraît. « Pourtant je te verrais bien en habits de moine. »Elle a envie de prouver qu’elle peut être comme Raelyn, avec seulement un peu d’entrainement. Elle pourrait être comme elle, assurément. Est ce un nouveau défi ? « Qu’est-ce que tu fais encore ici Charlie ? T’as déjà dû dépasser le couvre-feu. » « Pucelle, mineure, enfant parfaite, … Est ce que tu as encore beaucoup de préjugés totalement faux ? Fais la liste maintenant et je pourrai les démonter un à un, au moins ça sera fait. » Ok, peut être qu’elle pourrait éviter de lui prouver qu’elle n’est pas vierge au beau milieu d’une boite de nuit parce que ça ne semble pas être l’idée la plus brillante du monde, mais pour le reste cela ne semble pas bien compliqué à mettre en place. Elle serait sans doute prête à prendre un rail, parce que la dernière fois remonte à plusieurs mois et que rien qu’à y repenser elle commence à ressentir un petit manque. Depuis toute cette histoire avec John, depuis leur retour d’Afrique du Sud en réalité, elle a été bien trop gentille et bien trop sage. Elle a su prendre les bonnes décisions (n’en démente Primrose) et ce n’est pas quelque chose dont elle a l’habitude. Elle a a nouveau besoin d’adrénaline et elle sent que c’est ce que Raelyn peut lui offrir. Une nouvelle gorgée et voilà son verra déjà terminé et sa tête qui tourne quelque peu. « Pourquoi t’es là toi, queenrae ? T’as l’air d’appartenir à un autre monde, pas celui du petit peuple sortant une fois par mois pour trouver quelqu’un à choper en boite. »


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyLun 24 Juin 2019 - 21:29




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Peut être qu’elle en a plus dans le ventre que ce que l’on pourrait supposer en se basant sur la première impression. Peut-être aussi qu’elle est seulement suicidaire ou masochiste et qu’elle cherche volontairement à s’attirer le courroux de ses différents interlocuteurs. Ça me parait probable, en regardant son visage. Son visage d’ailleurs, parlons-en. Ça n’a pas l’air de lui plaire qu’on lui rappelle la couleur marron / jaune qui décore son visage. Surement parce que l’histoire associée n’a rien de très flatteur pour elle. Je n’ai jamais compris ce sentiment de honte que l’on rencontre souvent chez les femmes se prenant des coups, qui baissent les yeux et n’en parle qu’à demi-mots, la voix remplie de culpabilité. C’est le type qui l’a prise pour un sac de frappe qui devrait avoir honte de lui, et se jeter sous un pont pour rendre service à la société. Mais tout ça, je ne le comprends surement pas parce que je n’ai jamais été frappée. Pas comme ça en tout cas. « J’ai remarqué, merci. » Sa voix reste douce, à la jeune fille. Elle semble incapable d’être autre chose que douce en fait, avec ses yeux et son sourire d’enfant. Même quand un coquard orne son joli visage. Elle doit avoir un certain succès chez la gente masculine, les hommes aiment les femmes qu’ils ont l’impression de pouvoir protéger. Je sais l’être douce, mais la plupart du temps je le feins. Charlie, pucelle ou princesse, quel que soit son nom, chez elle cela semble être sa nature profonde. Je ne tourne pas les yeux vers elle alors que je commande nos verres, et je sens qu’elle m’observe, je suis même sure qu’elle cherche à me cerner, parce que chercher à me cerner c’est ce que les tous les gens font. Ce qui est familier, maitrisé, cela rassure, l’inconnu inquiète. Je n’ai jamais compris ça. J’ai toujours aimé l’idée d’être complètement et profondément imprédictible. « Oh tu sais, l’algorithme instagram je ne maîtrise rien. C’est seulement dû au hasard. » Elle lève les mains au-dessus de sa tête, et je pourrais jurer qu’elle se fait violence pour ne pas rougir. Parce que j’ai vu juste, parce que même si la jeune femme n’est pas une harceleuse professionnelle ultra flippante, elle a tout de la demoiselle qui rêve sur le quotidien des autres. Je lui renvoie un sourire sans répondre, avant de faire glisser quelques gorgées de whisky dans ma gorge.

Elle est drôle la petite hirondelle, parce qu’elle semble jouer un jeu dangereux. Sa tenue est sexy, mais pas trop, son maquillage est voyant, sans être tape à l’œil et elle semble éméchée sans être défoncée. Comme si elle mourrait d’envie d’être autre chose, de briser ses limites et de se laisser aller, mais n’y arrivait pas complètement. Elle ne sait pas ce qu’elle fait non plus en s’approchant de quelqu’un comme moi. Tant pis, je ne suis pas sa mère, et ce soir j’ai envie de jouer.  « Pourtant je te verrais bien en habits de moine. » Je lève les yeux au ciel, voulant volontairement avoir l’air excédée et exaspérée alors que je suis amusée, et ravie d’être tombée sur une gamine qui n’est pas partie pleurer aux toilettes parce que j’ai été méchante avec elle. « Tu commences déjà à avoir des fantasmes étranges princesse. C’est trop tôt, notre relation n’en est pas encore à ce stade-là. » Quand je suis lancée, je suis comme une adolescente qui veut avoir le dernier mot. Inarrêtable, lorsqu’il s’agit de joute verbale, un sport que j’ai toujours apprécié. « Pucelle, mineure, enfant parfaite, … Est ce que tu as encore beaucoup de préjugés totalement faux ? Fais la liste maintenant et je pourrai les démonter un à un, au moins ça sera fait. » La pucelle a vraisemblablement envie d’être prise pour une grande fille. Je ne suis pas du genre à croire sur parole, et elle a pas envie de réveiller l’étincelle du défi en moi. Je ne lui réponds pas, me contente de la regarder en souriant, et il n’en faut pas plus que qu’elle continue d’aboyer. Avec du panache cependant, je suis obligée de le reconnaitre. « Pourquoi t’es là toi, queenrae ? T’as l’air d’appartenir à un autre monde, pas celui du petit peuple sortant une fois par mois pour trouver quelqu’un à choper en boite. » Elle est adorable. Elle est parfaite. « C’est pour ça que t’es là ? C’est ta sortie mensuelle, c’est pour ça que tu t’es habillée un peu plus court que ce dont tu as l’habitude et que t’as rajouté un peu de maquillage sans le dire à maman ? » Je vais finir par la briser la demoiselle, et c’est pas ce que je cherche à faire, pas tout de suite. Calme toi Raelyn, ou elle va vraiment finir par aller pleurer dans les toilettes, pour de vrai, avant que tu n’aies eu le temps de t’amuser. Finalement, je lui adresse un sourire et lève mon verre dans sa direction, pour qu’elle vienne le rencontrer du sien. « Allez je plaisante Charlie, ne t’énerve pas, ça va mal avec ton visage de poupée. Je suis sûre que t’es une rebelle, la terreur de tes parents. » Mais je ne te crois pas non plus sur parole pour autant. Tu vas devoir me prouver que tu peux me garder amusée. « Ils ont dû louper une étape dans ton éducation pour que tu t’approches d’une femme comme moi. L’étape où on te dit que si un inconnu a l’air louche, il faut rester éloignée, et pas accepter un bonbon ou un verre de sa part. » Pour les bonbons on verra plus tard, je vais pas filer un cachet à une enfant. Même si elle me le demande avec un sourire du genre "mais t'avais dit qu'on ferait des knackis ?" « Mais ça me plait, allez viens t’asseoir Charlie. »

J’attrape mon verre et me décolle du bar sans plus de cérémonial, avant de me diriger vers le canapé du coin réservé aux habitué dont j’ai décollé mes fesses quelques minutes auparavant. Sans accorder vraiment un regard à mes compagnons de soirée je me laisse tomber, et observe Charlie, qui m’a suivie. Bien sûr qu’elle m’a suivie. « Je vous présente Charlie. Charlie je te présente pas tout le monde, je suis pas sûre d’avoir tous les prénoms.  » Je laisse un silence planer avant de rajouter. « Vous pouvez l’appeler pucelle, mais j’ai pas l’impression que ça lui plaise. » Les pire, c’est que mes compagnons de soirées ne se formalisent même pas de la moquerie à leur égard. Bien sûr que je connais leurs prénoms, c’est juste plus drôle de prétendre le contraire. Mais ils me connaissent, tout le monde connait ma propension au sarcasme, et ceux qui sont vexés ne le montrent pas. Parce que passer une soirée avec moi offre pleins d’avantages, plus que cela n’offre d’inconvénients. Surtout quand je le fais avec un aussi joli sourire, qui donnerait presque envie de tout laisser passer. « Charlie ici présente vient de me proposer de me démontrer qu’elle est une vraie rebelle, un cauchemar pour ses parents.  » Je me retourne vers la demoiselle, un grand sourire charmant et innocent sur mon visage d’ange – apparemment. « Moi je ne demande qu’à voir. »




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyMar 25 Juin 2019 - 23:42



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Elle s’est à nouveau fourré dans un beau pétrin. Un sacré gros mais plutôt beau pétrin. Pourtant la jeune femme blonde avait l’air plutôt gentille sur les photos, mais ce que Charlie n’avait pas anticipé c’est que ce n’étaient que des photos. Que de la manipulation, du mensonge, une véritable façade. Les photos peuvent faire dire tout ce que l’on veut, elle peut faire croire qu’elle a fait le tour du monde avec une bonne utilisation de photoshop. Elle peut aussi faire croire qu’elle est la sainteté personnifié, une sainte un peu provocatrice. Une sainte qui n’en est finalement pas une, Charlie doit se contenter de l’aspect provocateur. Au delà de la provocation Raelyn souhaite prouver qu’elle est la meilleure, le plus dure, la plus costaud, … Rien de bien compliqué face à la jeune rousse en somme. Villanelle fait ce qu’elle peut, essayer de garder bonne figure et de mimer rendre les coups, mais ce n’est pas franchement concluant. Elle s’en sort bien mieux contre des gens de son âge. Contre Maximilien par exemple, ils jouent dans la même cour, se font les mêmes crasses ; ce n’est pas le cas avec Raelyn. Elle joue dix étages au dessus d’elle mais la rousse s’obstine. Elle fonce droit dans le mur, stupide fille. « Tu commences déjà à avoir des fantasmes étranges princesse. C’est trop tôt, notre relation n’en est pas encore à ce stade-là. » Princesse est déjà un surnom qu’elle affectionne plus que pucelle. Charlie ne correspond ni à l’un ni à l’autre en vérité, mais psychologiquement elle préfère être qualifiée de princesse. Cela semble très présomptueux, mais que voulez vous sa vie sexuelle semble être réservé au cercle des initiés. Elle lui offre cependant un faible sourire, sortant ainsi la tête hors de l’eau. Elle peut prendre quelques bouffées d’air avant de se préparer à replonger pour une durée indéterminée. « C’est pour ça que t’es là ? C’est ta sortie mensuelle, c’est pour ça que tu t’es habillée un peu plus court que ce dont tu as l’habitude et que t’as rajouté un peu de maquillage sans le dire à maman ? » Cette fois ci le sourire de la rousse est franc, elle s’attendait à ce que la blonde l’achève sur place mais c’est une remarque dont elle a l’habitude, elle est rodée à cet exercice. Elle est habituée à ce que la dichotomie entre la parfaite étudiante de jour et l’épave qu’elle est à la nuit tombée choque. Elle même en sera toujours choquée, ne sachant vraiment s’il s’agit d’une bonne chose ou non. Assurément ce n’est pas bien d’être une épave, mais ne vaut-il mieux pas ne l’être que la nuit et faire bonne figure le jour ? Pour le moment en tout cas elle reste capable de séparer les deux. Aucune addiction, aucune overdose ; un véritable miracle et beaucoup de chance ont rythmé sa vie. Cependant elle continue d’observer le jeu de Raelyn, celui consistant à répondre aux questions par d’autres questions ; quelque chose dont Villanelle est tout simplement incapable parce qu’elle continue de foncer dans la gueule du loup sans jamais penser aux conséquences. « Allez je plaisante Charlie, ne t’énerve pas, ça va mal avec ton visage de poupée. Je suis sûre que t’es une rebelle, la terreur de tes parents. Ils ont dû louper une étape dans ton éducation pour que tu t’approches d’une femme comme moi. L’étape où on te dit que si un inconnu a l’air louche, il faut rester éloignée, et pas accepter un bonbon ou un verre de sa part. » Ce qu’elle parle beaucoup Raelyn, c’est dingue. I am the tall dark stranger all those warnings prepared you for, Charlie l’a lu quelque part. Elle ne sait plus où, parce que personne ne retient d’où proviennent les citations. Mais elle l’a lu. Elle a lu et puis elle a tourné la page, oublié ces quelques mots. Assurément qu’elle devrait écouter ses proches lorsqu’ils lui disent de faire attention aux étrangers, et assurément qu’elle ne les écoute pas. Elle est entourée de personnes avec seulement de bonnes intentions et elle persiste à choisir les mauvais pour partager sa vie. « C’est moi qui ai loupé la partie où j’écoute ce que me disent mes parents. » True story. Alors à vingt ans passs c’est Cian qui se retrouve à devoir nettoyer derrière elle et, en même temps, se péter la main et passer par la case prison quelques heures. Non vraiment, faire parti de la famille de Charlie ou être son ami relève d’une véritable partie de plaisir. « Mais ça me plait, allez viens t’asseoir Charlie. » Elle l’appelle par son prénom, serait-ce le début du respect ? Sûrement pas, non. Le calme avant la tempête. Insouciante, Charlie suit la petite femme s’éloignant au loin avec son verre (ou peut être qu’elle suit le verre, c’est flou). La jeune femme est finalement soulagée de ne plus avoir à faire face à son interlocutrice, de pouvoir souffler au sens propre du terme alors qu’elle la talonne à quelques pas derrière elle.

Les présentations avec son “groupe d’amis” sont sommaires, plus que sommaires. A vrai dire c’est seulement Charlie qu’on présente, l’agneau entouré de loups affamés ; c’est ainsi qu’elle se voit. Elle est restée muette jusque là, obéissant docilement aux injonctions de Raelyn sans même avoir à y réfléchir. Bien sûr qu’elle obéit, c’est Charlie. La chose qu’elle craint le plus au monde c’est l’autorité, juste en dessous se trouve la peur de décevoir et enfin seulement viennent les araignées (c’est pour dire). La situation se complique de manière exponentielle quand vient le moment pour Charlie d’associer des gestes aux mots. Et là, catastrophe. C’est la panique totale et si elle avait seulement connaissances de ses limites elle serait partie en courant. Si elle savait flairer les problèmes elle n’aurait jamais adressé la parole à cette femme. Mais la jeune femme ne sait rien faire de tout cela. Elle prend une dose de courage (qu’elle trouve on ne sait où) et après avoir jeté son regard sur toutes les personnes assises sur les canapés, elle s’assoit à son tour. Tu étais supposée fuir à toutes jambes jeune fille, pas fraterniser avec les vautours. « Soit. Charlie ici présente n’a pas vraiment d’idées pour mettre en oeuvre tous ses talents de rebelle qui en fait baver. Est ce que ô grande gueule d’ange sait ce qu’elle désire ? » Elle va le regretter, elle sait qu’elle va le regretter. Elle le regrette déjà.


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyJeu 27 Juin 2019 - 16:50




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Est ce que je manipule la réalité et cherche à donner une autre vision de cette que je suis sur le réseau social préféré de la demoiselle, à n point que cela aurait pu l'induire en erreur ? Non je ne pense pas à vrai dire, pas de sourire mièvres ni de fausses vacances humanitaires pour aller apporter la paix dans le monde pour aller nourrir des pauvres enfants qui crèvent la dalle. Alors certes, il y a tout un pan de ma vie que je passe sous silence, parce que mes activités illégales, ma consommation de drogue et certaines choses ne font pas partie du domaine public et n'ont rien à faire aux yeux et à la vue de tout le monde, mais pour le reste, je suis moi, sans filtre aucun, sans crainte d'être jugée parce que trop provocatrice et de m'exposer toujours un peu plus, et finalement je me suis prise au jeu. Parce que dans un sens cela réponds parfaitement à mon bon d'attention que je n'ai jamais réussi à repousser au second plan, mon besoin d'être vue, observée, désirée et enviée. J'ai commencé comme un jeu à alimenter le réseau social à l'époque où j'étais bien plus jeune et écumais bien plus encore les soirées brisbaniennes, et je m'y suis prise, au jeu de sera le plus épié même si je ne montre que ce que j'ai envie de montrer.

Charlie doit avoir à peine plus d'une vingtaine d'année, autrement dit, elle a pile l'âge pour avoir un smartphone à la place d'une de ses mains. Je l'imagine insouciante et avide de vivre à travers son écran d'autres aventures que les siennes, et d'après ce qu'elle me dit, je l'imagine aussi testant ses limites, mais comme une enfant timide qui met un pied avec l'autre dans l'eau. « C’est moi qui ai loupé la partie où j’écoute ce que me disent mes parents.  » Je souris devant l'insolence de la demoiselle, qui joue les dures à cuire sans se douter une seule seconde du type d'individu à qui elle est en train de parler. En même temps elle a raison, je n'ai pas vraiment le physique de l'emploi, et c'est peut être aussi pour ça que cela marche aussi bien. « Tu devrais. » Dans un sourire je me lève, sachant très bien qu'elle va me suivre, parce qu'à ses yeux je représente peut être une aventure nouvelle, mais avec moi, pas d'entrée en douceur un pied après l'autre dans la piscine. J'espère qu'elle est prête.

Quand je me lève tomber trop rapidement sur le canapé j'ignore que l'alcool me fait déjà tourner la tête, dans une sensation pas désagréable pour l'instant. S'il y a bien une chose que je n'ai jamais apprise à faire, c'est à être raisonnable. Il n'est pas trop tard pour Charlie, mais elle ne semble pas réellement partie dans cette optique là pour l'instant. « Soit. Charlie ici présente n’a pas vraiment d’idées pour mettre en oeuvre tous ses talents de rebelle qui en fait baver. Est ce que ô grande gueule d’ange sait ce qu’elle désire ? » Bon, c'est décevant. On me promet la lune, et voilà que je reste déjà sur ma faim. Elle pourrait faire preuve d'un peu d'inventivité la pucelle, je ne sais pas, c'est pas bien compliqué de prouver qu'on est une méchante fille. Ah si, pour le commun des mortel ça l'est ? Quel dommage. On la ramène moins une fois devant le fait accompli. Elle pensait peut être que j'allais la croire sur parole ? « Une si grande gueule et des promesses si encourageantes et elle n'a pas d'idées. Je suis  déçue, réellement Charlie. » Je penche la tête sur le côté, quelques secondes seulement, comme si je réfléchissais. Je tourne la tête vers mon voisin de droite et me penche vers lui, posant une main sur son oreille et lui glissant quelques mots avant de retourner mon visage vers la rousse. Le jeune homme fouille quelques secondes dans les poches de sa veste, avant d'en sortir une petite pilule rose que je connais bien, puisque je sais qu'il se fournit auprès du Club. Je lui tends la paume de ma main et il l'y dépose, et de mon côté je la fais tourner entre mes doigts quelques secondes, avant de la poser devant Charlie. J'avais presque envie de la garder pour moi, elle a de la chance la petite. « Tu va me raconter la vraie histoire qui se cache derrière ta blessure de guerre. Si elle me plaît, c'est pour toi, je te l'offre. » J'aime l'idée de voir si elle est familière avec ce genre de drogue, comme j'aime l'idée de voir si elle aura les tripes de se dévoiler. Mais avant toute chose, j'aime l'idée de jouer avec ses nerfs à la pucelle.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyMar 2 Juil 2019 - 2:30



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Elle est si mignonne Charlie à se laisse porter docilement dans la gueule du loup en tant que fille bien élevée qu’elle est. Pas sûr pour autant que ses parents seraient fiers d’elle dans l’état actuel des choses, un verre à la main et de mauvaises idées en tête. La soirée était vouée à mal se terminer, de toute façon. Cela n’étonnera personne de trouver une Charlie à moitié ivre et à moitié défoncée d’ici la fin de la nuit, sauf peut être elle même. Comme toujours elle sera la dernière à se rendre compte que ses actions ne peuvent rester sans conséquences, principe qu’elle ne semble pas avoir compris même après plus de vingt années passées sur cette terre. La jeune femme pose néanmoins se fesses sur le canapé et scrute ses nouveaux amis d’un soir, paradoxalement rassurée que Raelyn soit avec elle. Elle ne devrait pas être rassurée par sa présence et bien au contraire elle devrait fuir à toutes jambes, mais la curiosité l’emporte sur la peur. Elle veut savoir ce dont personne ne la croit capable de faire et surtout prouver qu’elle peut le faire. Quoi qu’elle lui dise cela ne peut pas être si horrible que ça. Le pire qu’elle arrive à imaginer se résume à boire du Malibu, avec un affreux arrière goût de noix de coco en fond. C’est vraiment le pire que sa petite tête de fille insouciante arrive à imaginer. Stupide fille est de retour, même si elle n’est jamais partie bien loin. Elle ose même rester de marbre face au petit stratagème de Raelyn à côté de ses amis, de ses messes basses et de ses sourires en coin. La blonde est peut être déçue de la jeune tête mais elle ne semble pas abandonner la partie pour autant, sûrement parce que la rousse est une pièce de choix niveau naïveté et capacité à modeler. Elle a une grande gueule pour le peu de capacité de discernement qu’elle a, la rousse. Une grande gueule et un si petit corps, vraiment, rien ne semble aller ensemble chez elle. « Une si grande gueule et des promesses si encourageantes et elle n'a pas d'idées. Je suis  déçue, réellement Charlie. » La rousse ne répond rien, trop occupée à essayer d’analyser son petit manège sûrement. Elle attend la suite à vrai dire, elle attend le moment où on lui donnera à nouveau un défi dans la vie qu’elle se fera une joie de réussir. Elle attend ce moment où le petit proton qu’elle est trouvera son neutron pour former un joli atome. Enfin, elle croit que ça marche comme ça un atome, mais depuis le temps elle a tout oublié car ces cours ci ne la passionnaient pas réellement. C’était juste chiant, en fait, ce que cette soirée n’est pas du tout. Grâce à Raelyn elle va se sentir vivre à nouveau le temps d’un soir et malgré tout ce qu’il peut se passer Charlie lui restera reconnaissante au fond. Elle sourit alors qu’une petite pilule rose se dessine sur les traits de sa main. Elle ne s’est pas ce dont il s’agit, et ça lui importe bien peu. « Tu va me raconter la vraie histoire qui se cache derrière ta blessure de guerre. Si elle me plaît, c'est pour toi, je te l'offre. » Alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir la paume de sa main voilà qu’elle lève les yeux au ciel, fatiguée. Elle n’en démord pas, la queenrae. Elle veut vraiment savoir, et si c’est la seule barrière qui se dresse entre Charlie et sa pilule du bonheur alors ce n’est pas si grave qu’il n’y paraît. Une petite histoire contre une nuit de bonheur, ce n’est pas cher payé. « Une histoire à base de plan cul qui devient un petit copain, de caresses qui deviennent des coups et d’une dernière dispute qui tourne mal avec une rousse se sentant pousser des ailes. » Il a reçu une gifle dans le duel, ce qui a au moins dû lui faire perdre ses esprits … cinq secondes ? Oh oui, au moins, mais seulement parce qu’il devait chercher ses mots. Charlie se contente de cette histoire ci, parce qu’il n’y a pas vraiment besoin de tomber dans la description de tous les noms de tout le monde. Cela prendrait réellement beaucoup trop de temps, et Raelyn n’en aurait sûrement rien à faire. « Tuto rapide pour obtenir un coquard, j’ai d’autres plans de génie si ça t’intéresse. » Genre comment envoyer son dealer en prison, comment laisser un gars mourir d’overdose sous ses yeux et comment s’obstiner à s’attacher aux mauvaises personnes toute sa vie. Vraiment, elle ne manque pas de merveilleuses idées la petite rousse. Désormais elle commence à ressentir le besoin de drogue, le besoin d’alcool. Elle ressent le besoin de s’amuser à nouveau, plus bien profondément qu’elle ne l’avait fait dans les derniers mots. Cette fois ci il n’y aura pas de Léo qui viendra à son secours, elle est le seul mouton entouré de loups affamés et elle s’y accommode plutôt bien. Elle n’est pas étrangère à ce genre de distribution de rôles, elle l’est ceci dit beaucoup moins dans des groupes qui paraissent si sûrs d’eux, et des groupes dont elle ne connaît personne. La rousse devrait avoir peur de toutes les arrières pensées que pourraient avoir les inconnus autour de la table mais la réalité c’est qu’elle commence seulement à trembler à cause du manque. Mains posées sur la table elle colle ses jambes pour ne pas les sentir frémir. « Ca vaut carrément un bonbon je trouve. » Cela sonne presque comme une supplication. Raelyn lui offre sur un plateau d’argent ce dont elle ne savait même pas qu’elle voulait, mais dont elle ne pense désormais plus être capable de se passer. « Ou j'suis supposée participer à Ninja Warrior encore ? »


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptySam 6 Juil 2019 - 11:16




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Elle ressemble à un petit mouton blanc au milieu d’un troupeau la demoiselle, et cette pensée me fait sourire alors que je l’observe s’asseoir à la table sans se douter de ce qui l’entoure. Elle est peut-être moins sage que ce dont elle en a l’air, elle cherche ardemment à m’en convaincre, mais son joli minois la dessert. Parce qu’il ne crie pas luxure et débauche, pas même décoré d’un coquard. Elle a l’air douce, profondément gentille et enfantine – son sourire et ses yeux brillant qu’elle a posés plus tôt sur moi en témoignent – et même si elle se révèle peut-être plus intéressante que ce à quoi je m’attendais lorsqu’elle m’a initialement approchée, elle ne m’enlèvera pas de l’idée qu’elle n’a rien à faire autour de cette table, autorisation parentale ou pas. Mais elle me fait rire cette enfant qui donne l’impression que son corps a grandi avec son esprit, avec sa volonté évidente de passer pour plus dure à cuire qu’elle ne l’est, et je me surprends à entrer dans son jeu pour tester ses limites, pour constater de moi-même jusqu’où elle est capable de plier sans rompre, et jusqu’à quel point le petit agneau est capable de d’aller pour faire croire qu’elle est un petit louveteau. Alors je lui demande d’où vient sa blessure de guerre, même si la première chose qui vient à l’esprit est assez évidente, et a de grandes chances de se vérifier. Une histoire tristement banale de femme battue ? J’aimerais pouvoir en attendre plus de mon agneau. « Une histoire à base de plan cul qui devient un petit copain, de caresses qui deviennent des coups et d’une dernière dispute qui tourne mal avec une rousse se sentant pousser des ailes. » Oh, donc effectivement, l’histoire est d’une banalité à vomir. Elle s’est entichée de la mauvaise personne – comme toutes les petites choses dans son genre – et elle n’a pas su quitter le navire avant que commencent à pleuvoir les coups. Elle a beau en parler avec tout le détachement qu’elle est capable de mettre à l’ouvrage, elle n’est qu’à moitié convaincante et je sens que le sujet est sensible. Et dans ces moment-là et bien… Vous savez ce qu’on dit, quand un requin sent l’odeur du sang...  « Tuto rapide pour obtenir un coquard, j’ai d’autres plans de génie si ça t’intéresse. » Je fais tourner mon verre entre mes doigts quelques secondes, observant la jeune femme se débattre avec le répartie. Mais elle s’en sort bien la pucelle finalement, je dois bien lui accorder ça. Je ne crois pas à son air détaché, mais je suis sure qu’elle arrive à berner les autres personnes présentes autour de cette table. « Si tu es sage je t’expliquerais comment ne pas te faire offrir de coquard princesse. » Mais alors si tu es vraiment très sage. Parce que je ne suis pas du genre à gratuitement enfiler le rôle de la conseillère d’orientation. Pour l’instant il n’y a qu’une seule demoiselle de mon entourage qui en vaut la peine à mon sens, et étrangement elle a un gros point commun avec la rousse : une blessure au visage. « Ça vaut carrément un bonbon je trouve. » Je fais la moue quelques secondes, comme si je réfléchissais et essayais de me trancher. Mais oui, l’histoire m’a déçue mais elle a joué le jeu et respecté les règles : elle m’a raconté son histoire. Et si elle ne m’intéresse pas en soit, je me suis toujours nourrie de ça : apprendre à cerner les gens et déceler leurs faiblesses. « Ou j'suis supposée participer à Ninja Warrior encore ? » C’est qu’elle aboie encore une fois la pucelle. C’est un trait de caractère dont elle devrait se débarrasser, elle serait bien plus convaincante et efficace si elle était plus avare en parole. Elle me fatiguerait moins aussi surement. Je pousse le comprimé posé sur la table en sa direction. De toute façon il ne fait pas partie de mon stock personnel, de mon côté jusqu’ici je me considère comme gagnante à cent pour cent. « C’est à toi. Mais fais attention, ce n’est pas une fraise tagada. » Elle a une tête à aimer les sucrerie la gamine, pas à consommer ce genre de stupéfiants je dois bien l’admettre. Comme j’ai encore un certain bad trip en tête, je me permets de lui préciser toutefois : « Si je suis ta première fois, commence par le couper en deux. » Je l’observe quelques secondes, tentant de déterminer si elle joue un rôle cette fois ci. Parce que c’est là qu’elle peut décider d’être une pucelle effrayée, parce que si elle avale ça cela aura tout de suite plus de conséquence que des mots jetés en l’air sur Ô combien c’est une rebelle la demoiselle. Alors je penche la tête et j’observe. « Tu peux y aller, j’engage mon honneur sur la qualité de la marchandise. » Oui parce qu’au-delà de la fournir, je l’approvisionne aussi, mais ça je ne me sens pas obligée de le préciser. Pour m’amuser un peu plus avec elle, je commencer à tapoter des doigts sur la table, comme pour donner l’illusion de m’impatienter.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptySam 6 Juil 2019 - 21:02



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

« Si tu es sage je t’expliquerais comment ne pas te faire offrir de coquard princesse. » C’est désormais le genre de propositions que Charlie se garderait bien de refuser, même si elle se serait aussi bien gardée d’en avoir besoin un jour. Sans le vouloir elle ne peut s’empêcher de toiser la blonde du regard, parce que même si elle a une sacré répartie elle reste un petit gabarit à la langue un peu trop pendue à son goût. Elle aurait vite fait de tomber par terre au moindre coup de poing elle aussi, la seule chose qui les différencie sont sûrement les relations qu’elles pourraient faire jouer. Villanelle ne doute pas que la blonde aurait rameuté la moitié de la planète pour casser la gueule du gars en question et qu’elle aurait fait de sa vie un enfer. Charlie se contente de pleurer de ci de là. Y’a une petite différence finalement, ouais. Ce qui est fait est fait de toute façon, il est trop tard pour penser aux innombrables choses qui auraient pu se passer différemment. Il y en a beaucoup trop, les scénarios sont beaucoup trop utopistes pour être réalistes. Trop d’utopies terminent en putain de dystopies, à notre époque cela ne vaut sûrement plus la peine de tenter l’expérience. Le regard de la rousse finit par traverser le visage de tous les inconnus présents pour s’assurer qu’aucun ne moufte à son histoire. Ce n’est pas le cas. Elle a finalement été à peu près crédible ; quel miracle. Seule Raelyn ne semble pas totalement satisfaite mais le petit doigt de Charlie lui dit que ce ne sera jamais véritablement le cas. Elle est déjà bien heureuse qu’elle ne l’ait pas renvoyé loin de cette table dans sa triste vie. Ici au moins elle a l’impression d’être à la table des grands, de jouer l’avenir du monde, d’avoir toutes les cartes entre ses mains alors qu’eux ont des as dans la manche. « C’est à toi. Mais fais attention, ce n’est pas une fraise tagada. » La rousse déteste l’attitude condescendante qu’a l’inconnue avec elle mais finalement elle est celle qui est venue à sa rencontre, elle est celle à l’avoir littéralement cherché. A nouveau elle ne peut s’en prendre qu’à elle même et cette situation lui plaît sûrement plus qu’elle ne voudrait l’admettre. Charlie a l’habitude d’être le pantin de beaucoup de personnes sans même le savoir, mais cette fois ci au moins les choses sont claires entre les deux femmes. Le jeu de dominance a clairement été établi bon gré mal gré. La rousse n’a pas à réfléchir, seulement se laisser porter par les flots du Cocyte, toujours plus profondément dans les enfers. Parfait. C’est ce qu’elle cherche. Une descente aux enfers, pour renaître tel un phoenix ou ne jamais renaître. Peu importe, seul l’avenir nous le dira, elle serait prête à tout pour vivre de nouvelles choses dans sa vie devenue bien terne. Elle a besoin d’action, d’un peu plus qu’un manège à Warner Bros Australia. Un rollercoaster à taille humaine. Raelyn lui offre tout ceci sur un plateau, et si le seul prix à payer est de devoir donner de sa patience et de son amour propre alors c’est d’accord. Elle cède. Elle cède aujourd’hui, elle cèdera demain et elle cèdera encore tous les jours qui suivent. Elle cède toujours. « Si je suis ta première fois, commence par le couper en deux. » Lueur de défi dans le regard de Charlie. Bien sûr qu’elle est sa première fois pour avaler une pilule sortie de nulle part dont elle ne connaît rien de la composition. Bien sûr que c’est insensé d’accepter ce genre de présents de la part d’inconnus, surtout ceux jouant avec le feu et ne voulant pas le bien de la rousse. Mais hey, elle n’en a plus rien à foutre et c’est bien entier qu’elle avale la pilule après qu’on l’ai faite glisser dans sa main. « T’es pas la première, tu seras pas la dernière. » Une petite pilule anodine, si petite, d’un rose poudré presque mignon. Presque. Au seul détail près que ce rose poudré là pourrait faire arrêter le coeur de Charlie d’une seconde à l’autre. Un simple détail. « Tu peux y aller, j’engage mon honneur sur la qualité de la marchandise. » Elle se contente d’hocher la tête avec un vague “ouais ouais” sur les lèvres, comme si ça allait changer quelque chose au problème. Elle l’aurait avalé même si c’était du goudron cette putain de pilule, seulement pour prouver à cette table d’inconnus ce dont elle est capable. Stupidité de l’être humain quand tu nous tiens. Charlie s’étonne presque de ne pas se sentir invincible dès les premières secondes et se demande même quelques secondes s’il ne s’agit pas d’un placebo ou d’une connerie dans le genre. C’est le moment de poser la question fatidique, beaucoup trop tard d’ailleurs, mais c’est l’intention qui compte. Peu importe la réponse, c’est trop tard pour tout. « C’était quoi ? » Innuendo : tu m’as pas empoisonnée, hein ?


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyDim 7 Juil 2019 - 11:43




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

C’est le moment de vérité, le moment où la jeune femme me montre ce qu’elle a dans le ventre, au-delà des jolies paroles et des airs d’adulte qu’elle veut se donner. Elle parvient tout juste à ressembler à une adolescente un peu rebelle à mes yeux, et ce même si l’adolescente fait la taille d’un girafon, elle ne trompe personne, pas avec ses traits innocents. Elle et moi n’avons rien en commun, c’est là la première réflexion que je me fais à son sujet alors que je prends un peu plus le temps de l’observer. Cette innocence qu’on lit dans ses sourires, je crois que je ne l’ai jamais possédée. Je ne suis pas née adulte et aussi sure de moi que je le suis à présent, il serait stupide de tenter d’en convaincre qui que ce soit, mais je n’ai jamais eu un air aussi ingénu sur le visage. Tout ce que je fais ou dit a toujours été minutieusement calculé pour m’aider à parvenir à mes fins, même lorsqu’il s’agissait de laisser échapper quelques larmes de crocodiles pour créer une illusion parfaite. Oui, nous sommes différentes, mais cela ne m’empêchera pas de m’amuser un peu avec la demoiselle. Alors je l’observe, je l’épie tandis que je pousse la pilule vers elle. Elle ne sait pas ce qu’elle fait, elle n’a pas conscience de qui elle a en face d’elle et ça m’amuse. Sur qui pense-t-elle être tombée ? Une jeune femme un peu fêtarde dont elle a admiré les photos ? A présent elle doit avoir réalisé que je suis plus que ça, que je n’ai pas la candeur que mon visage laisse supposer, mais sait-elle à quel point ? Je ne suis pas sûre qu’en vivant dans un monde comme le sien elle soit capable de soupçonner l’existence de celui que j’arpente, la douce Charlie. Mais elle joue, et je suis ravie qu’elle le fasse, et attrape la pilule sans cérémonial avant de la faire glisser dans sa gorge. Un sourire satisfait sur le visage, je la regarde jouer à la grande. « T’es pas la première, tu seras pas la dernière. » Je n’arrive pas à savoir si elle bluffe ou pas. Mais je m’en fiche à vrai dire, le résultat est le même. Et Charlie n’est pas Jo, nous ne sommes même pas de vague connaissances : en cas de mauvais trip ou de soucis quelconque lié à ce qu’elle vient d’ingérer elle se débrouillera toute seule. Je ne suis pas sa baby-sitter et comme je le lui ai confié : je ne suis pas mère Térésa non plus. « C’était quoi ? » Je l’observe quelques secondes. A quoi s’attend elle ? N’est-il pas un peu tard pour se demander si ce que je viens de lui refiler peut nuire à sa santé ? Le fait qu’elle n’ait pas reconnu la petite pilule, familière pour n’importe quel consommateur régulier d’ecstasy m’en dit autant sur elle que le fait qu’elle ne se soit pas posé de question avant de l’avaler.

Bon, le but n’était pas de l’effrayer et uniquement pour ça je tends la main vers mon propre sac à main avant d’en sortir une pilule identique à celle dont elle vient de faire son quatre heure et je la pose sur ma langue, sans quitter la jeune fille des yeux. Hors de question de la laisser s’amuser toute seule, et si ça peut la convaincre que je ne lui ai pas refilé de la mort aux rats, tant mieux. J’ai l’habitude d’avoir toujours ce qu’il faut sur moi pour m’amuser et passer une bonne soirée – ma conception d’une bonne soirée cela va sans dire – mais le fait d’avoir trouvé un jouet grandeur nature me ravit. « Rien que je n’aurais pas pris moi-même si ça peut se rassurer. » Pas sure qu’elle doive se sentir rassurée cependant, vu l’hygiène de vie que j’ai et les substances que j’ai imposées à mon corps ces dernières années. « C’est de la MD. L’avantage c’est que tu vas passer une bonne et longue soirée. L’inconvénient c’est que ça met un peu plus de temps à monter. » Jusqu’à une heure en fait, moins si elle est novice. Mais les effets durent plusieurs longues heures sans qu’il ne soit nécessaire de reprendre une dose, et c’est ce qui me plait de mon côté. Je lui adresse un sourire joueur. « Mais tout ça tu le savais déjà la terreur non ? » Ma douce rebelle. Mon adorable poupée taille adulte qui vient de s’enfiler un taz sans se poser la moindre question. Je me demande jusqu’où je peux la faire aller avant que sa conscience de revienne la frapper brusquement. Parce qu’elle reviendra, jusqu’ici je n’ai trouvé que peu de partenaires de jeu qui durent dans le temps.





I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyLun 8 Juil 2019 - 13:03



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Et voilà. Ca y est. Catastrophe. Miséricorde. La colère de Dieu va s’abattre sur la Terre. C’est Armageddon et la Déluge en même temps, sauve qui peu les femmes et les enfants d’abord parce qu’après les requins n’ont plus faim. Rien que ça. A cause d’une si petite pilule qui avait pourtant l’air si belle, si délicate. Une si petite pilule malencontreusement posé sur la langue et hop, plus de pilule du tout. Zut. Villanelle éprouve-t-elle une once de remords après ce geste pourtant si inconsidéré ? Absolument pas. Si on lui en tend une seconde il serait presque prêt à l’accepter, sauf qu’elle connecterait deux de ses neurones et réfléchirait au risque d’overdose bien trop élevé pour une consommatrice occasionnelle. La Molly. La pilule de l’amour, comme si elle n’en avait pas déjà assez à revendre. Les éclairages rendent encore plus éclatant le petit destructeur de monde alors qu’un deuxième sort du sac de Raelyn. La rousse ne s’attendait pas à ce qu’on la suive, ce n’est pas ce qu’elle demandait non plus. Elle peut se gérer seule (spoiler : non, elle ne peut pas) et n’avait pas demandé à ce qu’un adulte la suive. Cependant elle se doute bien que la prise de drogue de son interlocutrice est seulement personnelle, qu’elle le fait pour s’amuser dans un seul but récréatif. Elles ne vont pas comparer l’évolution de leurs symptômes surtout qu’il y a fort à parier que ceux de Charlie se feront ressentir en premier. Elle a l’habitude de la cocaïne, elle en connaît bien les effets, mais la MDMA cela reste très rare. L’ecstasy n’en parlons pas. « Rien que je n’aurais pas pris moi-même si ça peut se rassurer. » Niveau Charlie rassurée on est à à peu près -17. Maintenant qu’elle n’a plus de but à court terme ses doigts tapotent frénétiquement la table en poids et elle parcourt du regard le visage de tous ces inconnus. Comment est ce qu’elle a pu si rapidement passer de “je vais faire une petite soirée tout simple” à “je vais frôler l’overdose ahah c’est cool” ? A cause d’une simple rencontre qui avait pourtant l’air si douce, si inoffensive ? On lui a déjà dit pourtant à Charlie que sa vision du monde était faussée et qu’elle voyait le bien partout, mais que voulez vous. Elle n’écoute rien. « C’est de la MD. L’avantage c’est que tu vas passer une bonne et longue soirée. L’inconvénient c’est que ça met un peu plus de temps à monter. » La rousse n’a pas besoin d’être une consommatrice régulière pour connaître les effets des drogues connues. Tant qu’on ne lui sort pas une plante inconnu du plateau de l’Himalaya elle connaît tous les tenants et aboutissants de ce qui circule à Brisbane. Elle les a tous déjà plus ou moins testé, à plus ou moins forte dose. Miracle, elle est toujours en vie. Elle en est au point où elle a même pensé à tester l’Ayahuasca ; sa vie manque cruellement d’action. Elle aurait aimé répondre avec un brin d’ironie mais préfère la fermer pour une fois. On lui a offert de la MD et pour le moment on ne lui demande pas d’en payer le prix. Une partie d’elle espère que cela continuera ainsi ; l’autre partie désire être mise à l’épreuve. Encore plus, toujours plus. La rousse est insatiable de mauvaises décisions. Peut être devrait-elle retourner voir Wren, lui aussi semblait adepte des mauvaises décisions. Elle le trouvait cool. « Mais tout ça tu le savais déjà la terreur non ? » Les yeux de la rousse arrêtent de divaguer, elle les pose pour un temps à durée indéterminée sur sa belle inconnue blonde. Elle la prend de haut, la juge des pieds à la tête, et pourtant elle ne déteste pas ça. Etrangement, elle aime avoir à se faire bercer par elle tout en sachant que son seul but est de la cogner sur tous les murs qu’elle croisera. Quand on pense avoir atteint le summum de la bêtise Charlie est toujours là pour nous rappeler qu’il est toujours possible de faire pire. « Je te l’ai déjà dit, t’es pas ma première fois et tu seras pas la dernière. On peut passer aux choses sérieuses maintenant ? Je commencerais presque à m’ennuyer. »


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn WjWrLDov_o
POSTS : 9066 POINTS : 4250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyMar 9 Juil 2019 - 21:19




Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre
Raelyn Blackwell & @Charlie Villanelle

Elle bluffe plutôt pas mal la demoiselle, lorsqu’elle se met à jouer à la grande, je suis obligée de lui accorder ça. Elle n’a pas le profil type de la junkie, et il est difficile de croire qu’elle soit plus qu’une consommatrice occasionnelle. Les filles comme elle courent toutes les soirées de Brisbane et des grandes villes du monde. Jupe courte pour attirer l’attention, crop top de chez zara, collier ras du cou et les voilà parties à la recherche de quelque chose, d’un endroit, de quelqu’un pouvant les faire vibrer. Elles testent ce qui leur tombe sous la main sans réussir à en apprécier réellement les effets, parce que ça fait grande, et parce qu’elles pensent que ça les rends désirables. Désirable je ne sais pas, je n’ai jamais appris à apprécier et convoiter les courbes féminines, mais de mon côté je les trouve plutôt pathétique. Je me suis toujours considérée comment bien trop entière et vraie pour faire semblant. Cela m’use et me fatigue. Au moins, elle n’est pas qu’une grande gueule, parce qu’il s’agit d’une sous-catégorie encore à part et encore plus difficilement supportable, puisqu’elle avale la pilule magique comme s’il s’agissait d’un doliprane.

Mais elle est trop nature Charlie, trop sincère malgré ses airs et est bien incapable de me convaincre qu’elle est à l’aise avec tout ça. J’ai trop appris à lire les individus qui m’entourent pour me faire berner par une jeune femme à peine sortie de l’adolescence en manque de frisson et d’attention. Mais ma foi, tant qu’elle arrive à m’intéresser, me faire rire, et surtout tant qu’elle arrive à suivre le rythme et à coller à mes pas, le reste la regarde. Ce soir je dormirai avec la conscience tranquille de mon côté, comme c’est le cas depuis trente-deux ans. Je ne suis pas sa mère, je ne suis la mère de personne à vrai dire et si on ne lui a jamais dit de ne pas se fier aux apparences, je ne suis certainement pas la première et ne serais pas la dernière à en profiter. Me concernant l’expression ne pourrait pas être plus vraie. J’ai conscience d’avoir un visage doux, que j’ai longtemps gardé enfantin, un gabarit qui donne plus envie de me protéger que de me détester, et si pendant longtemps j’ai maudit ma faiblesse apparente, j’ai compris que c’était un atout de taille. Qui se méfie de quelqu’un comme moi ? Qui penserait que je trempe dans des affaires illégales ? Joueuse ou agacée il suffit que j’ouvre la bouche pour que les masques tombent, mais je suis en temps normale une assez bonne comédienne pour être capable de passer pour une jeune femme sans histoire. Charlie elle ne joue pas. Son visage angélique ne cache rien de plus qu’une âme animée par de bonne intentions, j’en suis persuadée, même si elle ne semble pas forcément savoir s’entourer des bonnes personnes, j’en suis le parfait exemple. « Je te l’ai déjà dit, t’es pas ma première fois et tu seras pas la dernière. On peut passer aux choses sérieuses maintenant ? Je commencerais presque à m’ennuyer. » Elle ferait mieux de ne pas me lancer pucelle, et de profiter simplement du fait d’être assise à la table des grandes personnes sans sauter trop d’étapes. « Doucement, tu m’as l’air bien pressée de te brûler les ailes. T’as encore tout le temps pour ça. » Je jette un œil autour de moi, réalisant que les conversations autour de la table se sont stoppées et que les yeux et oreilles de chacun sont tous rivés sur la conversation entre moi et la rousse, avides de sensation fortes peut être ? Allez faire un tour à la fête foraine et mêlez vous de vos affaires. Non je plaisante, bien sûr que je plaisante, j’aime trop être le centre de l’attention pour me formaliser. « Tu peux encore faire marche arrière ma belle. C’est pas trop tard pour lever tes jolies fesses de ce canapé et oublier mon existence. » Après elle ne pourra pas dire que je ne l’ai pas prévenue, au moins. « Ou alors, tu peux rester et me prouver que j’ai été mal inspirée en t’appelant pucelle. Le terrain de jeu est assez grand et varié non ? » Je ne sais pas de quel bord elle est – elle a quand même pratiquement avoué avoir regardé toutes mes photos – ni quel types de corps la font chavirer, mais ici elle a ce qu’il faut pour ne pas s’échapper avec une mauvaise excuse. Encore une fois c’est à elle de voir, je lui laisse le choix dans ma grande miséricorde, et il ne sera pas dit que je pousse au vice. Si ?





I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Un écho l'appelle encore "ma sirène".
STATUT : Kane's
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques. Supporte les blagues de Matt en tant que barmaid au DBD depuis fin avril.
LOGEMENT : Passe ses nuits sur le canapé de Léo au #10 fortitude valley. N'a pas encore le courage de chercher une nouvelle collocation.
is it better to speak or to die ?
POSTS : 2967 POINTS : 10205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Queen + hypersensible + besoin maladif d'être entourée + manipulable + naïve + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles + ne connaît pas ses limites + finit toujours par faire du mal à ceux qu'elle aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 33/10 : street art festthomasstephen hamélia #2 (fb)oliveryoko #2raelynmatt #2arielfreya & arieljohn #10anyacaïnrehane (fb)finnleymicah (fb)stephen bpriam #2levi #2 (fantôme)terrenceheïana #3edgelullabylukà ☼ samuel ☼ cialeenisaac, léo & clémentléo, clément & yokoléo & aloïs

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_p5oyhryLKv1uws463o5_250
You're the first one. When things turn out bad. You know I'll never be lonely. You're my only one. And I love the things. I really love the things that you do. Oh, you're my best friend. léo #11


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ncqtobsoNy1r1yemno3_250
Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. "Remember when we used to play?" Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. timlie #5


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_nfhsy4PWoN1qf2rzro2_250
I want your love don't try to stop me. Can't get enough, still hanging on me. Your guilty heart don't let it break you. And if you pray well no one's gonna save you. You are the sun and the light you are the freedom I fight. karlie #2


Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Tumblr_ndhzi7aDio1qglx18o4_250
family matters.
cian #2cian #3 (fb)

RPs EN ATTENTE : lubya #2 ☼ amélia #3 ☼ asher #2 ☼ evelyn ☼ alex ☼ timlie #5 ☼ aedin ☼ (léo & cian) ☼ (asher & owen)
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : kaelice
AVATAR : the queen in the north aka sophie turner
CRÉDITS : maxina mayfield (gifs) & antiope (avatar)
DC : Auden Williams, le trop con
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn EmptyVen 12 Juil 2019 - 22:08



Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre

@Raelyn Blackwell

Charlie cherche à se brûler les ailes, c’est réellement tout ce qu’elle cherche à faire dans sa misérable vie. « Doucement, tu m’as l’air bien pressée de te brûler les ailes. T’as encore tout le temps pour ça. » La blonde ne sais pas à quel point ses mots sont exacts, elle ne sait pas à quel point elle vient de viser dans le mille alors qu’elle ne connaît même pas Charlie. Elle est si facile à cerner la petite rousse. Elle a pourtant tout pour être heureuse mais cela semble trop facile. Après tout qui voudrait vivre une vie parfaite sans aléas et sans surprise ? Tout le monde certainement, mais pas Charlie. Elle cherche à se sentir vivre à tout prix et peu importe le coût. Plus le prix à payer sera élevé plus cela la rendra paradoxalement heureuse. Elle continue à se tuer la santé et à éloigner les bonnes personnes d’elle. Elle continue de faire du mal aux gentils et à se rapprocher des méchants de l’histoire, dans l’espoir qu’ils se brûlent un peu aussi dans leur descente aux enfers commune. Ce n’est jamais le cas. Elle finit par abandonner les gentils et les méchants voient le piège arriver et l’abandonnent alors qu’il est déjà trop tard pour elle. C’est un cycle éternel en perpétuelle évolution, mais les fondements restent les mêmes. Charlie qui se fait avoir, Charlie qui prend les mauvaises décisions et Charlie qui en paye le prix. La Icare des temps modernes se contente de lancer un sourire asymétrique à Raelyn. Elle n’a pas le temps pour se brûler les ailes, parce que son but est de le faire un peu chaque jour. La rousse pense naïvement que la chute sera ainsi moins difficile, mais c’était sans doute sans compter sur l’intervention de Raelyn dans sa vie. Non, vraiment, elle n’aurait pas pu prévoir qu’une petite blonde sortie de nulle part pourrait chambouler tous ses plans d’avenirs, aussi foireux et irréalistes soient-ils. Une chute brutale pourrait peut-être la réveiller, qui sait. Tout peut arriver désormais si on en juge à quel point sa vie est désordonnée et dénué de sens. La bataille de regard inexistante entre Raelyn et Charlie enfin terminée, toutes deux se tournent vers le reste de la tablée devenue silencieuse. Au milieu de la discothèque bondée elles n’avaient pas remarqué que toutes les conversations s’étaient arrêtées. Elles ne devaient pas être si intéressantes que ça pour qu’ils s’intéressant autant à la blonde et son nouveau pantin d’un soir. Peut être eux aussi voulaient ils une petite pilule magique ? Trop tard les garçons, il fallait avoir votre propre coquard et votre dose de naïveté ; Charlie ne partage pas. « Tu peux encore faire marche arrière ma belle. C’est pas trop tard pour lever tes jolies fesses de ce canapé et oublier mon existence. » Trop facile, trop sensé, trop logique pour Villanelle. Tout le monde aurait couru vers les issues de secours et vécu un bad trip dans sa propre chambre, mais Charlie a ce besoin vital d’être vue. Elle a besoin de savoir que le monde sait qu’elle est existe, ce besoin vital de ne savoir qu’elle est pas seule, peu importe qui est à ses côtés. Tant qu’il a un coeur qui bat, cela lui convient. Peu importe ses intentions. « Enchaine. » Écrase Charlie, tu vas te faire manger. Elle ne sait pas quand se taire, elle n’a jamais su. Elle ne saura sûrement jamais non plus si on continue dans cette lancée. « Ou alors, tu peux rester et me prouver que j’ai été mal inspirée en t’appelant pucelle. Le terrain de jeu est assez grand et varié non ? » Evidemment. Le sujet était trop beau et la plaie trop béante pour que Raelyn ne vienne pas y remuer un couteau chauffé à vif. La rousse aurait dû se douter qu’elle allait rebondir la dessus à la première occasion, c’était facile à deviner parce qu’elle avait défendu son pseudo honneur avec beaucoup (trop) d’ardeur. L’étudiante avait accepté sans moufter toutes les autres remarques mais apparemment “pucelle” était de trop, alors de toutes il s’agissait sûrement de celle dont elle aurait le moins dû avoir honte. Allez comprendre.
La jeune femme dévisage longuement la foule se trémoussant en contre bas avant de se raviser bien assez vite. Si elle sort de ce carré rien ne lui assure de pouvoir revenir, et c’est pourtant bien ici qu’elle a envie d’être. En bas ils sont tous aussi insignifiants les uns que les autres, tous bien trop faciles à avoir aussi. Ses yeux reviennent donc finalement sur la tablée et les hommes désormais silencieux la constituant. Aucune n’est réellement attirant ni même réellement repoussant, ils sont étrangement quelconque. Les yeux bleus de la jeune femme s’arrêtent sur celui qui semble être le plus jeune, celui qui semble correspondre au mieux à ses attentes (le moins pire, en tout cas) et un sourire se dessine sur son visage. Hors de question de se retrouver avec un John numéro à supporter, l’objet de son dévolu ne dépasse pas les trente ans et c’est très bien ainsi. A vrai dire l’âge a été son seul et unique critère. Villanelle se lève, toute appréhension désormais inhibée par la pilule. La démarche assurée elle se rapproche doucement de l’inconnu pour ensuite venir laisser glisser une main de son genou jusqu’à sa nuque et elle pose ses fesses sur ses cuisses. Les genoux de la jeune femme encerclent ses cuisses et sa bouche se perd de ci de là sur le visage de l’inconnu. Des baisers élisent domicile sur sa mâchoire et sur son cou alors qu’une main se perd sur son entrejambe. Les sens exacerbés par Molly, un seul souffle dans son cou suffit à lui faire lever les yeux au ciel et se mordre la lèvre inférieur. Elle vient finalement prendre son cou entre ses mains pour venir l’embrasser langoureusement avec toute la passion qu’elle peut mettre dans un baiser qui n’est pas avec John. Les cheveux de la rousse se perdent sur le visage de l’inconnu et il se retrouve noyé sous des mèches rousses. Il prend même des initiatives en laissant traîner quelques mains baladeuses sur son dos et, très rapidement, sur ses fesses. Ca fait parti du jeu, elle le laisse faire, pas encore dégoûtée par la situation. Charlie retire (non sans mal) ses lèvres des siennes quelques instants, le temps de lancer un regard empli de sous entendus à sa fournisseuse blonde. « Tu comptes nous rejoindre ou tu vas juste rester là à regarder sagement ? »


— are you drinking tonight ? if you are, can you talk me through this ? i guess i never felt so lonely and reckless. and i know you ain't no stranger to falling in time. that's the thing. i'm getting high but I'm so low all the time now. constantly scared of death, that someone'll find out. i'm still the fucked up kid that i was from the start.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty
MessageSujet: Re: Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn   Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Je voudrais le bien mais le mal fait son beurre | chalyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: electric playground
-