AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 we're painting neon under our skin | charley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariel James
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans sur le papier, plutôt dix-neuf dans sa tête (09.04.1990)
SURNOM : ari, si t'as la flemme de prononcer les deux dernières lettres. james, aussi.
STATUT : entre plusieurs coeurs et corps. célibataire, pas taillée pour les idylles.
MÉTIER : ghost writer, elle écrit les mots des autres. journaliste freelance spécialisée dans le cinéma.
LOGEMENT : 19, fortitude valley. un studio dans lequel elle vit depuis déjà quatre ans, et qu'elle a la flemme de quitter faute de moyens.
we're painting neon under our skin | charley Tumblr_p6v9lsangP1rm94wao8_250
POSTS : 125 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : née à brisbane, elle y a grandi et n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ elle n'a pas fait d'études supérieures ☽ hormis le cinéma, le surf est sa plus grande passion ☽ végétarienne, elle milite pour la protection des animaux. ☽ elle est aussi féministe ☽ a des problèmes avec l'autorité en général ☽ elle a deux chats qu'elle adore, dana scully et fox mulder ☽ elle écoute beaucoup de musique mais est incapable de faire un accord sur une guitare ☽ elle a cinq tatouages
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : charlie ☾ freya ☾ charlie&freya ☾ jameson (fb)charleyedge

we're painting neon under our skin | charley Tumblr_orqq98j2xr1qfwawwo4_400
arison ★ she's a rebel she's a saint she's the salt of the earth and she's dangerous, she's the symbol of resistance and she's holding on my heart like a hand grenade

we're painting neon under our skin | charley Tumblr_n9jfjokiEL1qggczbo3_250
chariel ★ she's a modern lover, it's an exploration, she's made of outer space and her lips are like the galaxy's edge and her kiss the colour of a constellation falling into place

we're painting neon under our skin | charley Tumblr_inline_pihh9s9Uxv1rooebp_1280
freyel ★ we need love but all we want is danger, we team up, then switch sides like a record changer, the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true

we're painting neon under our skin | charley JauntyBlackBobolink-max-1mb
edgiel ★ it's such a long way away from the top and i know that you'll be there to catch me if i stumble down this road (look i know i shouldn't be calling at 3am but i need you to get me the fuck outta here, this place is crazy)

RPs EN ATTENTE : matt ☆ evie ☆ robin ☆ lizzie
PSEUDO : venus victrix (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) elenwë ; (signa) beylin
DC : n/a
INSCRIT LE : 09/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type http://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend http://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 http://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

we're painting neon under our skin | charley Empty
Message(#) Sujet: we're painting neon under our skin | charley we're painting neon under our skin | charley EmptyLun 24 Juin - 23:04



we've got super powers the city is our silver screen
running 'round this little town wild and free

"Oh. My. Fucking. God", murmure Ariel.
Derrière elle, Charley pousse une exclamation similaire, et la brune se retourne vers son amie, un sourire large sourire sur ses lèves fines. C'est irrésistible: le parc d’attractions de Brisbane vient de leur ouvrir ses portes, et il n'y a de la place que pour une expression béate et joyeuse. Ariel a le même air qu'une gosse de cinq ans dans un magasin de bonbons: elle ôte même ses habituelles lunettes noires pour regarder de ses propres yeux ce monde de rêves qu'elle n'a jamais entrevu que dans les films et oeuvres de fiction. Parti, l'éclat cynique de ses yeux ; oublié, le rictus blasé sur ses lèvres, et sa resting bitch face a fondu comme de la glace au soleil. Elle en est presque à trépigner d'impatience: elle veut tout faire, tout voir.  
L’atmosphère est effervescente, joyeuse, et le bruit de la foule les enveloppe alors qu’elles pénètrent dans le parc. Pas que le bruit de la foule d’ailleurs: les lumières néons attirent leurs regards même en plein jour, et les mille couleurs des attractions et des stands de sucreries sont presque irrésistibles. Ce sont des camaïeux de pastels, des lignes rouges et blanches qui s’embrassent et s’enroulent, des tâches fluo pour combler les espaces vides. Il y a du monde ; pas autant que pendant les vacances (du moins c’est ce qu’Ariel imagine) mais assez pour que certaines attractions présentent déjà de solides files d’attentes. D’autres se forment près des stands de nourriture et les odeurs se mêlent à la ronde des sens (les odeurs de sucre caractéristique des la barbapapa, ou celles plus fumées de barbecue, et celles difficilement reconnaissables d’autres spécialités).

"Cha, je suis trop contente, dit-elle d'une voix sincère. Ça va, toi?" Ce n'est pas de l'inquiétude, elle veut juste s'assurer que l'immensité du lieu et la foule ne rendent pas sa plus vieille amie nerveuse - en tous cas, pas plus que nécessaire. C'est une première fois pour toutes les deux - enfin, à tous les trois: Nathan est aussi de la partie, de l'aventure découverte.  

Ariel n'a aucun souvenir de DreamWorld. Rien qu'un rire un peu condescendant dans la bouche de ses parents lorsqu'elle leur avouait avec des yeux suppliants que tous ses copains étaient déjà allés au moins une fois là-bas, qu'elle voudrait tant que ce soit son cadeau d'anniversaire, son Noël, peut-être sa récompense si elle avait de bons résultats en classe. Leur réponse, lasse et cassante, sur le thème du capitalisme débridé, sur la consommation irresponsable et sur les enfants trop gâtés, n'avait jamais varié. Avec le recul, c'était sur que prendre de la drogue devant ses enfants, en vivant à quatre dans une caravane, dans un quartier éloigné de Brisbane pendant quelques années, c'était bien plus sain. Fucking morons. Elle aurait dû se douter, dès le début, qu'elle n'aurait jamais une famille normale. Quant au parc d'attraction... Sky avait dû avoir pitié d'elle: quelques fois, il l'avait l'emmenée aux fêtes de quartier, ou faire du manège au centre-ville. Mieux que d'entendre les récits pétillants de ses copains à l'école, mais pas aussi bien que... eh bien, que ça. Un rêve de gosse enfin réalisé, main dans la main avec sa plus vieille amie. Deux, et puis, trois paires d'yeux qui pétillent, gourmandes, excitées par cette journée qui n'a rien d'ordinaire.

Ils se sont avancés un peu, ne savent plus où donner de la tête. "Aloooors, on commence par quoi? Les montagnes russes? Le truc dans l'eau? La barbe à papa?" Elle pourrait tout énumérer: elle veut tout tester. Son compte en banque ne serait pas d'accord, mais, comme disent les jeunes, you only live once.

Et pour une fois, Ariel se sent vraiment heureuse.



devils roll the dice, angels roll their eyes
WHAT DOESN'T KILL ME MAKES ME WANT YOU MORE


:rainbow: :
 

Revenir en haut Aller en bas
 

we're painting neon under our skin | charley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: dreamworld
-