AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : L’âge ne fait pas la maturité. Du haut de ses vingt-quatres petites années, Mina n’a aucun soucis à diriger tout un régiment. Elle sait se faire obéir au doigt et à l’œil et semble connaître tout les vices pour arriver à ses fins. Gamine pourrie gâtée, elle a l’habitude de TOUJOURS obtenir ce qu’elle veut et ce n’est pas prêt de changer.
SURNOM : Mina est déjà un surnom, ce n’est autre que le diminutif de son vrai prénom Carmina.
STATUT : À priori Célibataire, les choses se sont beaucoup compliquées ces derniers mois. En effet, elle attend l’enfant de Carlisle Bishop. Une grossesse accidentelle avec un homme qui a quinze ans de plus qu’elle. L’annoncer à son petit-ami n’a fait que mettre un terme à leur couple.
MÉTIER : Mina a une part dans l’entreprise de son grand-père, en plus de faire des études en économie et finance. Elle compte rejoindre la compagnie familial comme analyste financier et espère un jour reprendre les rênes de Cathay Pacific. Bien qu’elle pourrait s’arrêter de travailler facilement, Mina est ambitieuse et rêve de gloire et de pouvoir. Ainsi, elle a préféré suivre les pas de son géniteur.
LOGEMENT : Vit chez Carlisle Bishop
The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo2_250
POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a un tatouage sur la cuisse gauche, une jarretière qu’elle a fait plus jeune sans réellement se soucier du symbole ou du message que cela peut véhiculer. ◈ Elle joue du violon depuis très longtemps, c’est surement le seul objet qui la rend authentique. ◈ Elle ne boit ni café, ni thé. ◈ Elle est végétarienne parce qu’elle ne supporte ni l’odeur ni la vue de viande. ◈ Elle n’aime pas le poisson non plus. ◈ Elle collectionne les talons hauts.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : INDISPONIBLE (5/5)

John Williams 2 (en cours)▲ Carlisle Bishop 4 (en cours)▲ Carlisle Bishop 3 (en cours) ▲ Jamie Keynes (en cours) ▲ Nicolas Rollins (en cours) ▲ Noa Jacobs (en cours)


RPs EN ATTENTE : ▲ Joanne Keynes (en attente)
RPs TERMINÉS : Carlisle Bishop (terminé) ▲ Carlisle Bishop 2 (terminé) ▲ John Williams (terminé)
PSEUDO : earithralia
AVATAR : Kendall Jenner
CRÉDITS : AVATAR (earithralia) // GIF (earithralia & tumblr) // signature (bat'phanie)// icon (Chrysalis)
DC : Aucun pour le moment
INSCRIT LE : 14/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22608-mina-im-too-young-to-die-and-too-old-to-eat-off-the-kids-menu-what-a-stupid-age-i-am#919323 http://www.30yearsstillyoung.com/t22769-mina-we-are-just-waiting-to-meet-the-right-stranger http://www.30yearsstillyoung.com/t22777-mina-farrell#924998 http://www.30yearsstillyoung.com/t22779-mina-farrell#925011

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty
Message(#) Sujet: The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle EmptyJeu 27 Juin - 22:29



★ Carlisle Bishop &  Mina Farrell  (#3)
Était-il possible de foutre en l’air une vie en quelque secondes ? La réponse est bien entendu oui et Mina venait d’en faire les frais. Elle ne se rappelait plus du moment exact où elle avait appuyé sur la gâchette. Ce moment où elle avait pensé que la vérité qui caresserait ses lèvres viendrait tout raser sur son passage. Déjà un mois qu’elle jouait un double jeu avec sa famille, ses proches et son petit-ami. Des semaines qu’elle avait dû se forcer à faire semblant. Dans son cas, ce n’était pas difficile, elle avait l’habitude de ne pas être tout à fait elle-même. Au point qu’elle ne savait meme plus qui elle était réellement. Les choses étaient pourtant différentes cette fois-ci, il ne s’agissait plus d’elle seulement. Ils étaient au minimum trois dans cette histoire. Au mieux, elle n’allais gâcher que la vie d’un homme, un type qui finirait par s’en remettre. Un homme pour qui elle aurait été capable de tout et qui lui imposait désormais de faire un choix. Le choix était rude, c’était lui ou elle. Mina ne voulait pas de ce bébé, elle n’était pas prête à élever un enfant et encore moins à son âge. Ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était profité de sa vie et mère lui imposait de nouvelles responsabilités qu’elle n’était pas totalement capable d’assumer. Si sa raison lui hurlait d’aller retirer cette créature qui grandissait en elle, son cœur repoussait l’échéance chaque jour. Elle s’était rendue plus d’une fois chez son gynécologue, et plus d’une fois elle avait pris place sur le fauteuil d’examen, sa fleur offerte au médecin dans l’espoir de se débarrasser enfin de la source de ses soucis. Mais c’était trop, elle n’avait pas pu. Elle n’était pas capable de lui faire ça. Theo se tenait face à elle, l’air figé comme si le temps s’était tout d’un coup arrêté autour d’eux. Il espérait surement qu’il ne s’agisse d’une mauvaise blague de sa petite amie. Il attendait désespérément la chute, un sourire, un rire, ou de quoi le faire sortir de ce cauchemar. Malheureusement les larmes de la jeune femme venait solidifier ses aveux. Mina était enceinte. Si sa silhouette ne trahissait pas encore sa grossesse, la chose qui se développait en elle était bien réelle. Elle savait qu’en avouant ses tromperies Theo, cela ne passerait plus. La colère avait pris le dessus, les non-dits avaient éclatés sans qu’aucun ne réussisse à faire marche arrière. Il la détestait et elle le détestait encore plus pour tout ce qu’il avait osé lui dire. Elle n’avait eu le temps que d’emporter un malheureux sac avant d’être chassé de son appartement comme une moins que rien. Le retour au source n’était pas envisageable et à moins de passer la nuit à l’extérieur, Mina ne voulait pas prendre le risque d’être vu dans cet état par quiconque. C’était clairement le genre d’histoire dont les paparazzis s’empareraient et elle n’était pas sure de vouloir supporter un autre scandale. Vêtu d’un simple pull à capuche, elle arpenta les rues très prisées de Sandgate. Elle avait marché des heures et des heures, le regard vidé en essayant d’imposer le silence dans son esprit. Ses jambes l’avaient emmené à une adresse précise. Un endroit qu’elle ne connaissait que trop bien pour avoir jadis menacé l’ex-femme de Carlisle de tout lui révéler. Elle observa pendant de longues minutes l’une des fenêtre de sa maison éclairée. Il devait être chez lui. Pensait-il réellement ce qu’il avait dit la dernière fois qu’il l’avait croisé. Jusqu’où était-il prêt à aller pour elle. Il lui demandait un grand sacrifice mais la vraie question était de savoir s’il en aurait fait de même pour elle. Et puis il lui manquait ! Depuis qu’il avait quitté la compagnie, elle se surprenait à continuer à le chercher du regard. Malgré tout ce qu’il pensait en mal d’elle, son cœur l’avait choisi lui. Trempée jusqu’aux os, elle décida finalement de toquer espérant trouver l’hospitalité pour la nuit chez lui et beaucoup de réconfort. Elle eut un moment d’hésitation avant d’appuyer finalement sur la sonnette plusieurs fois. « Hey… » souffla t-elle lorsqu’il apparut dans le cadran de sa porte. Elle se sentait pathétique, perdant toute son assurance face au pilote. Il avait une Mina dans toute sa vulnérabilité, grelotant de froid à cause de la flotte qu’elle avait reçu sur le chemin…




The ancient absent rose
Woman is not born: she is made. In the making, her humanity is destroyed. She becomes symbol of this, symbol of that: mother of the earth, slut of the universe; but she never becomes herself because it is forbidden for her to do so. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 345 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty
Message(#) Sujet: Re: The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle EmptyMar 2 Juil - 21:58


Depuis que Carlisle Bishop avait renoncé à son poste de pilote chez Cathay Pacific, ses journées ne manquaient pas d’animation. Comme il en avait convenu avec son père, il s’était impliqué dans l’entreprise familiale. Il s’était plié aux exigences que cela impliquait : des horaires de bureau, des réunions de direction, des déjeuners d’affaire interminables, des relations fausses et à dessein. Il détestait ça, Carlisle. Mais il s’y pliait, bon gré mal gré, afin de faire plaisir à son géniteur. Et le pire dans tout cela ? Il n’était pas mauvais à cet exercice. Il déposa l’épais dossier qu’il avait ramené du bureau sur la table basse du salon, et s’installa sur son canapé. Bon sang, ce qu’il aurait aimé pouvoir se détendre devant un film, ou aller boire un verre dans un bar de Brisbane ! Mais non il était bloqué chez lui, et devait réfléchir à une stratégie de développement pour un futur produit qui sera commercialisé au moment de Noël. Il retira sa cravate, les deux premiers boutons de sa chemise, et se pencha sur un dossier dont, en réalité, il se fichait éperdument.

Il avait passé deux bonnes heures sur son dossier, et considéra qu’il était grand temps de prendre une pause. Il récupéra son paquet de cigarettes, qui gisait sur la table du salon, et se dirigea vers sa terrasse pour s’en griller une. Il fut sorti de sa torpeur lorsqu’il crut entendre quelques coups, frappés à sa porte d’entrée. « Carmina ? » L’ancien pilote ne chercha pas à masquer sa surprise. Il y a quelques semaines de cela, l’héritière était venue à sa rencontre, et elle avait bouleversé le cours de son existence. Il y a quelques semaines, elle l’avait obligé à se projeter là où ses espérances n’avaient jamais osé le mener. « Ne reste pas dehors, entre. » Souffla-t-il. Il s’effaça de devant sa porte, l’invitant indirectement à entrer. Elle ne se fit pas prier – le temps n’était pas propice à des discussions sur le palier. La pluie tombait depuis des heures, et un vent glacial soufflait. Ils se regardèrent pendant de longues secondes, sans qu’aucun des deux n’ose briser le silence. Carlisle, quand il était en compagnie de l’héritière Farrell, marchait sur des œufs. Seul un frisson, clairement visible, le fit sortir de sa torpeur. « Suis-moi. » Ordonna-t-il d’une voix claire et dénuée de toute intention. Il comptait bien avoir une explication avec elle, à savoir la raison pour laquelle elle s’était présentée chez lui – tardivement, en pleine semaine, et alors qu’elle n’avait pas daigné donner le moindre signe de vie depuis qu’elle lui avait avoué être enceinte. Mille questions brûlaient les lèvres de l’héritier Bishop, mais il n’en formula aucune. Il ouvrit machinalement la porte de sa chambre, et alla directement dans la salle de bain attenante. « Tiens. » Dit-il en lui tendant une serviette éponge qu’il venait de sortir d’un placard. Il fit demi-tour, et se dirigea vers le dressing à moitié vide, qu’il partageait autrefois avec Amal. Il soupira de frustration en constatant que son ancienne fiancée avait fait place nette, comme pour effacer dix ans de vie commune. Il secoua la tête, et choisit finalement de prendre l’un de ses propres pulls. Noir, pour la sobriété. Il frappa quelques petits coups à la porte de la salle de bain, et interpella l’Australienne. « Carmina ? » Il laissa s’écouler une poignée de secondes, et lui tendit le vêtement en prenant soin de ne pas jeter un coup d’œil. « Navré, mais je n’ai pas mieux en stock. » Mais à la réflexion, c’était peut-être mieux comme ça. L’héritière aurait probablement refusé d’enfiler les vêtements d’Amal, même s’ils étaient signés par de grands créateurs. « Je t’attends au salon. » Commenta-t-il, après qu’elle se soit emparée de son pull. Il s’éclipsa sans attendre, s’offrant quelques ultimes secondes de répit. Dans quelques instants, son avenir pourrait basculer. Dans quelques instants, ils devraient se confronter l’un à l’autre.

Il retourna au salon, et jeta un coup d’œil sur les papiers qu’il avait éparpillé sur la table basse. Vraisemblablement, sa soirée travail tombait à l’eau – mais il ne s’en plaignait pas. Il avait une bonne excuse pour tout remettre au lendemain. Il ressembla ledit dossier, et releva les yeux lorsqu’il constata qu’une silhouette s’avançait vers lui. Il déglutit en la voyant, simplement vêtue de son pull. Cela lui fit une étrange impression, mais il préféra ne pas s’attarder dessus. « Tu… Tu veux boire quelque chose, peut-être ? » Demanda-t-il, conscient qu’il ne cherchait qu’à gagner du temps.




Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : L’âge ne fait pas la maturité. Du haut de ses vingt-quatres petites années, Mina n’a aucun soucis à diriger tout un régiment. Elle sait se faire obéir au doigt et à l’œil et semble connaître tout les vices pour arriver à ses fins. Gamine pourrie gâtée, elle a l’habitude de TOUJOURS obtenir ce qu’elle veut et ce n’est pas prêt de changer.
SURNOM : Mina est déjà un surnom, ce n’est autre que le diminutif de son vrai prénom Carmina.
STATUT : À priori Célibataire, les choses se sont beaucoup compliquées ces derniers mois. En effet, elle attend l’enfant de Carlisle Bishop. Une grossesse accidentelle avec un homme qui a quinze ans de plus qu’elle. L’annoncer à son petit-ami n’a fait que mettre un terme à leur couple.
MÉTIER : Mina a une part dans l’entreprise de son grand-père, en plus de faire des études en économie et finance. Elle compte rejoindre la compagnie familial comme analyste financier et espère un jour reprendre les rênes de Cathay Pacific. Bien qu’elle pourrait s’arrêter de travailler facilement, Mina est ambitieuse et rêve de gloire et de pouvoir. Ainsi, elle a préféré suivre les pas de son géniteur.
LOGEMENT : Vit chez Carlisle Bishop
The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo2_250
POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a un tatouage sur la cuisse gauche, une jarretière qu’elle a fait plus jeune sans réellement se soucier du symbole ou du message que cela peut véhiculer. ◈ Elle joue du violon depuis très longtemps, c’est surement le seul objet qui la rend authentique. ◈ Elle ne boit ni café, ni thé. ◈ Elle est végétarienne parce qu’elle ne supporte ni l’odeur ni la vue de viande. ◈ Elle n’aime pas le poisson non plus. ◈ Elle collectionne les talons hauts.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : INDISPONIBLE (5/5)

John Williams 2 (en cours)▲ Carlisle Bishop 4 (en cours)▲ Carlisle Bishop 3 (en cours) ▲ Jamie Keynes (en cours) ▲ Nicolas Rollins (en cours) ▲ Noa Jacobs (en cours)


RPs EN ATTENTE : ▲ Joanne Keynes (en attente)
RPs TERMINÉS : Carlisle Bishop (terminé) ▲ Carlisle Bishop 2 (terminé) ▲ John Williams (terminé)
PSEUDO : earithralia
AVATAR : Kendall Jenner
CRÉDITS : AVATAR (earithralia) // GIF (earithralia & tumblr) // signature (bat'phanie)// icon (Chrysalis)
DC : Aucun pour le moment
INSCRIT LE : 14/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22608-mina-im-too-young-to-die-and-too-old-to-eat-off-the-kids-menu-what-a-stupid-age-i-am#919323 http://www.30yearsstillyoung.com/t22769-mina-we-are-just-waiting-to-meet-the-right-stranger http://www.30yearsstillyoung.com/t22777-mina-farrell#924998 http://www.30yearsstillyoung.com/t22779-mina-farrell#925011

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty
Message(#) Sujet: Re: The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle EmptySam 6 Juil - 14:17



★ Carlisle Bishop &  Mina Farrell  (#3)
« Carmina ? » elle avait honte. Un moment, elle pensa rebrousser chemin mais pour aller où. Mina perdait peu à peu le contrôle de sa vie et elle était pleine d’incertitude de ce qu’il allait lui arriver par la suite. Elle n’avait plus revu Carlisle depuis qu’il avait quitté l’entreprise. Elle n’avait pas chercher à le contacter. Elle ne se sentait pas prête à lui re-parler de sa grossesse. Elle ne voulait pas faire de mauvais choix, ni de déçus. Carmina avait longtemps hésité à ce qu’elle allait faire. Elle avait même consulter sa sœur qu’elle n’avait plus revu depuis des années pour lui demander de l’aide. C’était la première fois qu’elle se retrouvait dans cette situation. Elle se sentait désemparée, pire elle s’était rendue compte qu’elle n’avait personne pour la soutenir. Elle venait de perdre son petit-ami. Une relation sans queue ni tête mais à laquelle elle avait tenue pour les strass et les paillettes. Elle n’avait pas non plus d’amis, personne à qui elle pouvait se confier sur son échec. Elle était toute seule. « Ne reste pas dehors, entre. » elle obéit sans un mot. Elle balaya rapidement l’endroit des yeux. C’était donc là où il vivait. Une jolie maison, décorée avec goût. Elle pouvait clairement deviner la signature d’Amal. Néanmoins, elle n’était pas là pour juger l’habitat de l’ex-pilote. Aussitôt son regard se posa sur lui, sans qu’elle ne réussisse à sortir aucun son de sa bouche. Elle ignorait par où commencer. Elle n’avait pas préparé son discours, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait bien lui dire. Après tout, peut-être qu’elle n’avait rien à dire. [color:74d3=##33ccff]« Suis-moi. » fut-il le premier à dire. Elle n’eut d’autre choix que d’obéir une nouvelle fois, se murant dans un silence qu’on ne lui connaissait pas. L’occasion de nouveau de découvrir de nouvelles pièces de sa demeure. Ce n’était pas aussi luxueux que chez elle, mais il y avait du niveau. Elle attrapa la serviette qu’il lui tendait, comme s’il avait senti qu’elle était à deux doigt de l’hypothermie. Lorsqu’il l’abandonna dans sa somptueuse salle de bain, elle retira ses vêtements froids au sol pour se glisser dans une eau brulante. Elle ne chercha pas à baisser la température et, l’eau chaude qui venait fouettait sa peau lui faisait grand bien. « Navré, mais je n’ai pas mieux en stock. » la voix de Carlisle lui sembla lointaine et elle n’aperçut que brièvement sa silhouette à cause de la buée dispersée dans toute la pièce. Elle ignorait combien de temps elle était restée là sous l’eau. Longtemps, surement, pour ne pas se confronter au futur-père. Elle avait observé un instant le vêtement qu’il avait déposé au préalable. Sérieusement ? Le proverbe ‘la fin justifie les moyens’ prenait soudain tout son sens dans la tête de l’héritière. Dans une autre vie, elle aurait probablement cherché une paire de ciseau dans l’espoir de donner un nouveau sens à cet habit. La jeune femme accordait beaucoup d’importance au style, mais pas ce soir… ce soir, elle avait d’autres choses à régler et sans brancher, elle finit par enfiler le pull qu’il avait gentiment accepté de lui prêter. Sur la pointe des pieds, elle avait traversé les lieux, observant curieusement chaque recoin de la maison. Amal semblait avoir disparu du décor. Il n’y avait plus grand chose qui témoignait de présence féminine dans les lieux. Elle s’arrêta un instant devant un grand miroir où elle pouvait mieux s’observer. Sa mine était toujours fatigué, malgré les injections de botox qu’elle avait pu faire pour corriger ses imperfections. Ses cernes étaient assorti au pull de Carlisle. Finalement, il n’était pas aussi laid que ça, en retroussant les manches, on aurait dit une robe pull. Et puis, ça sentait Carlisle mélangé à de la lessive à la lavande. Doucement, elle s’approcha de lui. Il avait l’air d’être occupé et elle se contenta d’attendre qu’il finisse de ranger ses documents. Elle se demandait bien ce qu’il faisait depuis qu’il n’était plus chez Pacific Cathay. Elle leva sa main timidement pour le saluer : « Salut… » dit-elle lorsqu’il remarqua enfin sa présence. « Tu… Tu veux boire quelque chose, peut-être ? » à vrai dire, elle préférait manger. N’importe quoi tant qu’elle se mettait quelque chose sous la dent. Elle ne se rappelait plus de son dernier repas et depuis que ce foutu bébé grandissait en elle, elle avait l’impression de manger deux fois plus. Poliment, elle préféra décliner l’offre : « Non ça va aller… ». Dit-elle, s’installant sur l’un des sofas face à lui. « J’ai quelque chose pour toi. » dit-elle, après avoir saisi son sac qu’elle avait tantôt abandonner sur le coin de la table basse. Elle en sorti une feuille plier en quatre qu’elle lui tendit. Sa première échographie à laquelle, elle s’était rendue seule alors même que la salle d’attente goupillait de couple heureux. « Je n’ai pas eu le courage d’avorter. » avoua-t-elle simplement, évitant scrupuleusement le regard de l’homme. Au fond, elle avait peur qu’il la trahisse, qu’il faillissent à ses promesses. Il ne serait pas le premier. Ils avaient été plusieurs à abuser de sa crédulité. Malheureusement, il s’agissait de sa vie à elle. Ce n’était plus un jeu et elle ne s’attachait qu’à l’espoir qu’il soit aussi honnête qu’elle le pensait.






The ancient absent rose
Woman is not born: she is made. In the making, her humanity is destroyed. She becomes symbol of this, symbol of that: mother of the earth, slut of the universe; but she never becomes herself because it is forbidden for her to do so. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 345 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty
Message(#) Sujet: Re: The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle EmptyMar 9 Juil - 22:32


Il avait passé de longues minutes à mettre de l’ordre dans ses papiers, mais son esprit était clairement occupé par la présence de l’héritière Farrell sous son toit. Cette dernière n’avait toujours pas fait sa réapparition, mais Carlisle s’attendait à la voir débouler d’un instant à l’autre. « Tu as besoin de quelque chose ? » Demanda-t-il, alors qu’elle refusait poliment le verre qu’il lui proposait. L’Australien marchait sur des œufs avec son interlocutrice, incapable de savoir sur quel pied danser. Il faut dire, la dernière fois qu’ils s’étaient vus remontait à quelques semaines maintenant. Le temps avait passé, et Carmina Farrell n’avait pas daigné lui donner de ses nouvelles. Il était dans l’attente, pourtant. Il crevait d’envie de savoir quelle décision elle avait prise, quel bouleversement ou non allait intervenir dans sa vie. Il espérait de tout cœur que le choix de l’héritière se porterait sur l’acceptation de sa situation, mais il avait des doutes. Elle ne lui avait pas caché ses craintes, ses peurs, ses angoisses. Il avait tenté de la rassurer, au mieux – tout en sachant qu’il s’agissait d’un grand inconnu pour lui aussi. La différence entre eux ne résidait que dans un seul et unique point : la maturité. Lui était prêt à faire ce grand saut, à s’engager pleinement dans cette nouvelle aventure, à devenir père. Pas elle. « Pour moi ? » Répéta-t-il, surpris. Il tendit le bras vers Carmina, et s’empara du morceau de papier qu’elle lui donna. L’héritière avait toujours été bavarde et loquace, mais ce soir, elle se montrait étrangement silencieuse. Cela n’était d’ailleurs pas pour rassurer le fils Bishop, qui n’était pas habitué à ce comportement étrange. Il déplia patiemment le papier, qui était plié en quatre, et l’ouvrit sur un dessin – ou, plus exactement, une photographie. Il écarquilla les yeux sous le coup de la surprise, et observa silencieusement le fœtus qui s’affichait sous ses yeux.

Son index dessina patiemment le contour de ce petit être, qui grandissait paisiblement dans le ventre de sa mère. Carlisle, dont l’émotion se lisait sur chacun des traits de son visage, ne pouvait détacher son regard de ce bout de papier qui lui avait été donné. Carmina Farrell n’en avait peut-être pas pleinement conscience, mais elle venait de lui faire le plus beau des cadeaux. Dans quelques mois, sa vie serait définitivement chamboulée. Dans quelques mois, il pourrait serrer son enfant contre son torse, et l’entourer de tout l’amour dont il aurait besoin pour s’épanouir. « Tu l’as gardé. » Souffla l’ancien pilote à voix basse, alors qu’il reprenait doucement contact avec la réalité. Leurs regards se croisèrent pendant de longues secondes, sans qu’aucun des deux ne formule le moindre mot. « Merci. » Murmura l’héritier Bishop, la voix quelque peu nouée par l’émotion. Il ne savait pas comment réagir autrement. Exulter ? Elle ne l’aurait pas compris. Lui sauter au cou n’était pas de circonstance non plus. Il avait donc opté pour la sobriété, et espérant que cela ne passe pas pour un manque d’intérêt de sa part. « Je peux la garder ? » Demanda-t-il, un peu naïvement, avant de reposer les yeux sur le cliché. Au cas où l’héritière refuserait, il cherchait à mémoriser les moindres détails de l’échographie qu’elle avait accepté de partager avec lui. « Je suis désolé que tu aies eu à vivre cette première expérience seule. » Déclara-t-il, sincèrement peiné pour elle. Choisir de garder l’enfant n’avait pas dû être facile. Se rendre seule chez la gynécologue pour un premier rendez-vous pour une échographie avait dû être une véritable épreuve – Carlisle imaginait aisément que les salles d’attente pullulaient de couples heureux et ravis d’être là. « Tu aurais dû m’appeler. Je serais venu avec toi. » Confia-t-il, sans la quitter des yeux. Parce que contrairement à elle, lui était prêt à entendre tout ce qui devait être entendu. Lui était prêt à prendre ses dispositions. Lui était prêt à élever et aimer cet enfant. « Tu… Tu n’as pas été trop malade ? » Il savait que les premiers mois de grossesse n’étaient pas de tout repos. « Et… Qu’est-ce que tu fais ici, exactement ? » Il n’était pas dupe : Carmina aurait pu l’appeler, lui fixer un rendez-vous dans un endroit neutre pour lui annoncer la nouvelle. Mais elle avait fait tout ce chemin, sous la pluie qui plus est, et elle était arrivée frigorifiée. Cela ne pouvait pas être un hasard.




Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty
Message(#) Sujet: Re: The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

The heart has its reasons that reason ignores - Carlisle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Logements
-