AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 We're faking glory ☼ Terrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
We're faking glory ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1709 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

We're faking glory ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

We're faking glory ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyMer 3 Juil - 19:50



We're faking glory@Terrence Oliver
Derniers messages de Terrence Oliver, que j'attendais pour prendre le thé. Et jouer du violon, accessoirement. Lui et moi avions l'habitude de nous voir pour faire un brin de musique - entre autres. L'eau bouillait tranquillement dans la casserole. Je me décidais enfin à aller enfiler quelque chose de plus qu'un caleçon. L'idée d'inviter Terry s'était comme imposée à moi, en cette lourde fin d'après-midi. Une chaleur qui préparait probablement un orage, que couvait le ciel morne. La torpeur n'avait pas eu raison de moi. J'avais gardé juste assez d'énergie, assez pour avoir la lucidité d'inviter le brun à passer à l'appartement. Comme j'étais un sacré ami, je lui préparais patiemment le thé, shirtless dans ma cuisine. Et puis, ensuite, je filais à travers le salon. Tant pis si le thé attendait trop. J'étais plus doué pour le café, de toute façon. C'était trop tard, pour en boire. Je savais que si je touchais à la théine ou à la caféine à cette heure, c'était fichu pour dormir. Je me savais insupportable, dans ces cas là. Trop énergique. Le café avait le drôle d'effet qu'il pouvait ne pas avoir sur les autres.

Devant un miroir, dans ma chambre, je passais une chemise bleue et un jean délavé. Je ceignais ma taille de ma ceinture favorite, fredonnant Young And Beautiful de Lana del Rey en dessous de mon souffle. Je remontais habilement les manches de ma chemise, trop étouffé par la chaleur ambiante. Mes doigts passèrent un instant dans mes cheveux en bataille. C'était ce que j'aimais chez Terry, aussi. Ses cheveux. Bouclés. Peut-être pires que les miens. Je retrouvais mon salon, remettais de l'ordre dans mes partitions. J'étais certain d'avoir transcrit la musique de Lana del Rey, mais ne retrouvais plus la maudite feuille. Je n'égarais rien, jamais - excepté mon téléphone; et je détestais l'idée d'avoir perdu cette partition. Chacune des transcriptions que je faisais m'était très précieuse. Je me mettais à fouiller frénétiquement dans mes classeurs, bien rangés. Et alors que je tombais sur ce qui aurait dû être la place de cette incroyable musique, rien d'autre qu'une feuille plastifiée vide ne se présenta à mon regard. Comme si cela pouvait m'aider à retrouver la maudite disparue, je me remettais à fredonner.

On frappa à la porte. Le classeur encore dans les mains, j'allais ouvrir, sans relever le nez des feuilles blanc-cassé. Je ne relevais mes yeux verts qu'une fois la porte grande ouverte, pour tomber nez à nez avec mon invité. Grand sourire aux lèvres, j'accrochais mes yeux aux siens. « J'ai presque failli attendre, Terrence Oliver. Tu t'es perdu ? » Bien sûr, je prenais soin de prononcer son nom en entier. Je calais mon épaule sur la porte, le détaillais du regard, sans vergogne. Nous nous fréquentions depuis un moment déjà. Il devait commencer à me connaître. Sans demander mon reste, je me détournais pour le laisser entrer. Je rejoignais le salon d'un pas léger, laissant à mon invité le soin de refermer la porte derrière lui. « J'ai fait du thé. T'es content ? Peut-être bien qu'il sera amer. 'Sais pas. Je t'accompagne pas. Je peux pas dormir, après, sinon. » Mais qui avait parlé de dormir, de toute façon ? Je lâchais l'épais classeur sur la table basse de mon salon, me frottais le front d'une main, l'air préoccupé. Perdre des affaires n'était pas dans mes habitudes, surtout pas dans mon propre appartement.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-ytfyt
POSTS : 14878 POINTS : 1100

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

We're faking glory ☼ Terrence 1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJill

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix • Samson

We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

We're faking glory ☼ Terrence 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyJeu 4 Juil - 0:44



C'était devenu une sale habitude entre eux, les rendez-vous impromptus le matins l'après-midi ou au coeur de la nuit, les sms envoyés par surprise aussi, les sessions musique et les ébats au creux des draps, surtout. C'était devenu une habitude et ça s'était tissé doucereusement au fil des semaines, des mois, pour finalement devenir rituel, devenir routine. Terrence avait appris à apprécier, à ne pas avoir peur, lui, le grand flippé, il avait pris le parti d'essayer et de ne pas s'enfuir. Et ça avait marché. Ils s'était rencontrés à une soirée, présentés par une amie commune et en le voyant ça l'avait percuté de plein fouet, ce mec si semblable à lui, yeux verts, boucles brunes, corps délicats. Immédiatement ça avait collé entre eux et ils s'étaient découverts une passion commune pour la musique, l'un violoniste, l'autre violoncelliste. Ils s'était vus vus et revus, avaient longuement abimé leurs doigts contre les cordes d'acier, avaient éclaté les mèches de leurs archets en jouant fort, en jouant vite, en éclatant de rire aussi parce que c'était drôle et que ça vibrait de partout. Il s'était laissé faire, Terrence, le jour où Léo avait abandonné son violon pour lui toucher les hanches, arrêter de faire vibrer ses cordes pour venir le faire vibrer lui, pour l'allonger et jouer une symphonie un peu moins musicale, beaucoup plus charnelle, lascive, murmurée. Et ils avaient recommencé. Il ne savait jamais ce que prévoyait Léo, Terry, lors de ses visites, mais il aimait se laisser surprendre. C'était nouveau mais il voulait s'accrocher à l'idée qu'il valait quelque chose, que Léo et lui c'était une amitié ++ et il lui faisait entièrement confiance pour que ça n'aille jamais plus loin. Alors quand il avait reçu ce sms en cette fin d'après midi un peu trop lourde passée à manger des glaces à l'eau vautré sur son tapis, il avait sauté sur l'occasion. Violoncelle sur le dos, il était passé acheter de quoi remplir son stock de nicotine et avait parcouru les quelques mètres qui le séparait de chez son ami.

Avant Léo, Terrence n'avait jamais véritablement eu de rapport social aussi simple, aussi évident, aussi peu encombrant. Avant Léo, Terrence pensait qu'il ne valait rien nul part et encore moins dans un lit. Alors il s'accrochait à l'idée que leur amitié leur apportait mutuellement beaucoup de réconfort, dans le respect et les rires. Parce que ça aussi, avant Léo, il ne savait plus trop faire, Terry. A force de tirer les coins de bouche pour faire semblant de sourire, il avait presque oublié ce que ça pouvait faire de laisser éclater sa voix cristalline dans l'air, sans retenue, juste comme ça. Et c'est le sourire aux lèvres qu'il arrive chez son ami, impatient de le revoir, de jouer avec lui assis derrière son violoncelle et voir ses boucles voler au rythme des coups d'archet. Le dos ankylosé par le poids de son instrument Terry toque enfin, légèrement essoufflé, pas assez à l'évidence puisqu'il ça ne l'empêche pas de s'allumer une cigarette à peine entré, les yeux verts qui se collent contre leur reflet et un sourire qui s'étire chez l'un et l'autre tandis que Léo lui balance qu'il s'est presque impatienté. Il laisse échapper un rire franc, Terrence, tirant sur sa clope en se délestant de son violoncelle. Excuse-moi, y avait du monde au tabac Il s'excuse et lui adresse une petite moue désolée, les yeux plissés et sourcils levés comme un enfant qui chercherait à se faire pardonner. Il aime la façon que Léo a de l'accueillir, sa voix quand il s'adresse à lui et le fait qu'il venait d'utiliser son prénom et son nom comme on s'adresserait à quelqu'un d'important. Il tire sur sa cigarette, se dégage de la lanière de son violoncelle et se redresse sous le regard appuyé de son ami. Il les sent, ses pupilles qui le détaillent, qui le dévorent un peu et il emprisonne sa lèvre entre les dents, yeux grands ouverts. J'ai un truc dans les cheveux? Entre les dents? Il sait que non, il n'est pas bête. Mais il ne s'est toujours pas habitué à l'importance que lui donnent les yeux de Léo quand ils le dévisagent de cette manière, plus enclin à comprendre qu'on puisse vouloir le fuir plutôt que de le désirer, Terry. Plein de mystère, Léo n'en dira pas plus et se rend au salon, son classeur sous le bras. Terrence referme la porte et le suit, cigarette calée entre les lèvres, une main qui replace ses boucles en arrière. Il écoute son hôte lui dire qu'il lui a fait un thé comme il l'avait demandé par sms et malgré l'avertissement concernant l'amertume de sa préparation, Terrence sourit et tape ses paumes l'une contre l'autre. Oh merci ! Il claque une bise sur la joue de Léo, gosse un peu trop enthousiaste peut être, mais si heureux qu'il ait donné suite à sa requête, se rend dans la cuisine, se sert une tasse et ajoute, la voix un peu plus forte pour qu'il l'entende depuis le salon :tant mieux, y en aura plus pour moi. L'appartement de Léo était devenu familier au fil des semaines et c'est tout naturellement que Terrence se permet d'ouvrir un placard, d'en sortir la boite de sucres et d'en ajouter deux à son breuvage. Lorsqu'il revient, Léo a l'air préoccupé alors il cale ses fesses contre un meuble et après avoir bu une gorgée il demande, soucieux tout va bien? tu cherches un truc? Il pose sa tasse à côté de lui, tire sur sa cigarette, va ouvrir la fenêtre pour y jeter le mégot et revient le pas lent avant de se baisser et de faire claquer les attaches de la boite de son violoncelle pour l'ouvrir. Au fait, t'as de la colophane? Tout en se redressant il fait glisser un élastique de son poignet et attache ses boucles un peu trop encombrantes. J'ai oublié la mienne à l'appart'



@Léo Ivywreath

Spoiler:
 


Dernière édition par Terrence Oliver le Mer 7 Aoû - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
We're faking glory ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1709 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

We're faking glory ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

We're faking glory ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyMar 9 Juil - 15:04



We're faking glory@Terrence Oliver
J'appréciais Terrence Oliver. Il y avait dans son regard quelque chose de touchant, un éclat qui me plaisait tout particulièrement. Un détail que j'appréciais retranscrire sur le papier. Dès que j'en avais l'occasion, je m'exerçais sur des portraits. C'était mon registre de dessin préféré, le portrait. Rien n'égalait le plaisir que j'avais à rendre dans le battement de la vie. Rien, sinon peut-être la musique, que je pratiquais aussi avec Terrence. Lui et moi nous étions bien trouvés, au final. De plus, nous nous entendions parfaitement bien sur d'autres points – qu'il était trop tôt pour évoquer. J'aimais aussi les petites similitudes que je nous trouvais, ces petites ressemblances que je trouvais parfois troublantes. Notre sensibilité commune, cet attrait pour la musique. Et nos cheveux. J'aimais particulièrement les cheveux de Terrence Oliver, que je ne me gênais pas pour décoiffer dès que l'occasion se présentait à moi. Pour l'instant, je n'avais pas encore cédé à la tentation – et délivre nous du mal – aussi invitais-je mon aîné à passer la porte de mon appartement non sans arrêter de chercher la maudite partition perdue.

Je l'accusais – pour plaisanter – d'un retard outrageux. « Excuse moi, y'avait du monde au tabac. » Sa petite bouille véritablement désolée, m'arracha un sourire sur le même ton. « C'est pas grave, Terrence Oliver, à toi je pardonne tout. » Je lui envoyais un clin d’œil alors qu'il tirait sur la cigarette retenue entre ses lèvres. J'aimais prononcer son prénom et son nom, en entier. Sur mon téléphone, il était 'Terry'. Pour les moments où je n'avais pas le temps de penser, il s'appelait aussi 'Terry'. La plupart du temps, il était 'Terrence Oliver', et si j'avais la connaissance de son second prénom – peut-être n'en avait-il pas – je me savais capable de tout prononcer, à chacune de mes questions ou affirmations. Mes yeux ne cherchaient plus la partition, mais chacun des traits du garçon qui se trouvait devant moi. « J'ai un truc dans les cheveux ? Entre les dents ? » Je secouais la tête, le torse secoué d'un rire diffus, et rejoignais d'un pas léger mon salon. J'informais ensuite le musicien que son thé l'attendait sagement, et  mon interlocuteur vint me remercier d'une bise. Sourire aux lèvres, je le regardais s'éloigner vers ma cuisine. Son enthousiasme était touchante. « Tant mieux, y en aura plus pour moi. » Je secouais la tête, reprenais un instant mes recherches alors que j'entendais mon invité fouiller les moindres recoins de mon appartement. « Fais comme chez toi ! », lançais-je comme si cela était nécessaire.

Terrence et moi avions l'habitude d'un peu trop nous voir et pour cette raison, il ne se gênait jamais pour farfouiller sans mon autorisation – qui n'était pas nécessaire. J'aimais qu'il n'ait jamais eu à demander, que nous ne étions jamais accordés sur un usage commun des 'bonnes manières'. « Tout va bien ? Tu cherches un truc ? » Je relevais un regard penaud vers le brun. « J'ai perdu une partition. Young And Beautiful, de Lana del Rey. Je l'ai transcrite y'a un long moment, mais je l'aime beaucoup, ça me ferait chier de l'avoir paumé. » Je haussais les épaules. Au pire du pire, je pouvais la transcrire à nouveau. Mais perdre du temps n'avait jamais été dans mes plans. Enfin, quand il s'agissait de musique, je ne perdais jamais vraiment mon temps. « Au fait, t'as de la colophane ? J'ai oublié la mienne à l'appart'. » Je hochais la tête, posais mon classeur à partitions un instant pour aller trouver, juste à l'angle de la pièce – où se trouvaient tout ce qui touchait à mon précieux violon – une petite boite rectangulaire. Je venais la donner à Terrence. « T'arrives en retard et tu me pique ma colophane ? Fais attention, Terrence, ça va finir par te coûter cher. », ronronnais-je pour plaisanter. Je retournais près de mon violon, que j'avais parfaitement nettoyé la veille. Le chiffon tout doux, tout propre, posé à ses côtés, témoignait du soin que j'avais pour mon instrument. Je savais combien un instrument était important, pour n'importe quel musicien. Certains en prenaient soin, d'autres moins. Lorsque mes parents eurent, par ailleurs, décidé que je me devais de prendre des cours de violon avec un professeur sélectionné par leurs soins – je le détestais pour ce simple fait – j'eus tout de suite dans l'idée de me débarrasser de ses cours en me servant de l'amour qu'il avait pour un violon très haut de gamme. Lorsque le vieux hibou, lassé de me voir le plus réfractaire du monde à ses leçons, eut le dos tourné, j'empoignais, sans trop réfléchir, l'instrument. Un très bel instrument, par ailleurs, le bougre n'avait probablement pas menti sur son prix. Sans trop de scrupule, je rompis net le manche de l'instrument, que je reposais ensuite sur la table de son salon, comme offert à ses cris de désespoir. Je l'imaginais déjà s'arracher les cheveux qu'il n'avait pas, ou plus. Comme ma colère n'était pas encore consumée et que le professeur continuait de râler depuis la cuisine – il m'avait laissé seul dans le salon – à propos de la jeunesse et de son manque de considération pour la musique classique, de sa mauvaise éducation et de ses mœurs légères, je rassemblais déjà mes affaires afin de préparer mon évasion et un mensonge digne de ce nom pour mes parents. Le mensonge me servit si bien, après que le vieil homme ait invité mes parents à venir contempler l'outrage, et j'usais si merveilleusement de mes larmes auprès de ma mère, plaidant la faute du professeur, que je gagnais d'en changer. Bien sûr, mes géniteurs durent repayer le violon, mais j'avais au moins la satisfaction de pouvoir choisir moi-même celui qui, durant les cinq années suivantes, m'enseigna avec brio toutes les bases du violon. Comme quoi, il était utile de connaître – et de pouvoir s'identifier – à l'amour qu'avaient les musiciens pour leurs instruments.

Je refaisais surface de conscience, alors que l'emplacement de cette maudite partition apparut à mon esprit. Je me frappais doucement le front du plat de la main, trottinais vers la bibliothèque qui se trouvait dans mon salon. De là, je tirais l’œuvre de Fitzgerald, The Great Gatsby. Au début du roman, acheté en grand format, se trouvait un feuillet de partition – qui gonflait admirablement le livre à en déformer la couverture, maudit Léo – que j'extirpais en faisant la grimace. « Bon et bien voilà. Un livre à racheter. » Boudeur, je déposais les partitions et le livre sur la table basse de mon salon. « Alors, t'as envie de jouer quelque chose de particulier ? J'ai des tonnes de partitions transcrites, mais si tu veux on peux se lancer sur quelque chose d'universel. Ou on peut faire à l'oreille sur un titre que t'aimes bien. » Je souriais à cette perspective. « T'as une horaire ou on s'en fiche ? Moi j'ai pas d'heure, mais ça tu dois déjà le savoir. » Même la nuit, était à nous.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-ytfyt
POSTS : 14878 POINTS : 1100

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

We're faking glory ☼ Terrence 1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJill

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix • Samson

We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

We're faking glory ☼ Terrence 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyDim 14 Juil - 1:13



Il y avait une ambiance apaisante chez Leo, comme une maison que l'on aurait connu il y a longtemps, bourrée de souvenirs heureux et dans laquelle on aimait revenir de temps en temps. Il se sentait bien ici, Terrence, le coeur pacifié, l'âme un peu plus tranquille. Il n'y avait pas de gêne entre eux, ils savaient se parler, apprécier les silences aussi sans y voir de non-dits, connaissaient un peu l'essentiel qu'il leur fallait connaitre chez l'autre et c'était suffisant. Il aimait tout ici, Terry, l'odeur, les meubles, la déco, et surtout Leo. Leo, son ami, Leo, ce double dont il avait appris à accepter l'affection et les regards. Leo faisait partie de ces gens qui savaient être intenses sans que cela ne devienne pesant, sans prendre toute la place ni devenir étouffants, qui savaient quoi dire pour caresser ou pour déstabiliser et souvent il se sentait ridiculement petit face à ce mec qui mesurait pourtant quinze centimètres de moins que lui. Leo, c'était cet inconnu rencontré par hasard qui avait un peu chamboulé ce qu'il pensait de l'amitié et pour la première fois depuis Romy, Charlie et Freya, il avait eu envie d'y croire, Terrence. Cela faisait désormais un an qu'ils se connaissaient, Leo et lui, et en un an ils avaient eu le temps de mettre en place des habitudes, des rituels, à tisser les fils d'une amitié solide et sincère et il y avait à cela quelque chose de rassurant. Pourtant, Terrence ne pouvait empêcher la peur de s'insinuer vicieusement sous sa peau, peur de le voir disparaitre, peur qu'il foute tout en l'air comme il savait si bien le faire, peur que Leo en ait finalement marre de lui et qu'il le repousse, le rejette. Leur relation était tout sauf compliquée, elle était limpide, claire, sans zones d'ombres ni mauvaises surprises et il aimait ça, Terry, savoir où il allait sans s'inquiéter de demain, mais il redoutait plus que tout le pas de travers, LE truc qu'il ferait -parce que c'était inévitable selon lui- et qui pèterait ce qu'ils avaient construit. Alors même s'il ne montrait rien, il ne profitait jamais pleinement des instants partagés.

En un an, ils avaient exploré beaucoup de choses tous les deux, musicalement d'abord puis de manière plus charnelle, mais Leo ignorait surement que Terrence avait dû travailler fort pour ne pas le repousser, pour le laisser le toucher sans détourner les yeux, pour ne pas pleurer en silence lorsque son corps était à l'intérieur du sien. Il lui en avait peut être vaguement parlé une fois après l'amour, la main de Léo perdue quelques par dans ses boucles, il avait dû lui murmurer timidement qu'il avait du mal avec le sexe, qu'il le faisait peut être un peu pour se punir et Leo lui avait surement rétorqué qu'il n'avait à se punir de rien, qu'il n'avait rien fait de mal. Ce que s'infligeait Terry, c'était une punition mais aussi un moyen de survie, une façon de se faire du mal pour vérifier qu'il était encore capable de ressentir quelque chose, qu'il n'était pas tout à fait mort, pas encore. L'âme vide, il passait sous les corps comme une poupée de chiffon, s'abandonnait à qui voulait bien de lui, se laissait illusoirement aimer quelques heures et s'évadait au première lueurs du matin comme une ombre qu'on aurait vite fait d'oublier. Il n'était rien, Terry, rien qu'un mec qui tentait de ne pas crever, tête sous la surface à la recherche d'air pour respirer et il suffoquait en silence parce qu'il n'arrivait pas à en parler, trouvait ça impossible d'expliquer vraiment sans avoir la crainte scotchée au bide de se faire juger. Et malgré la confiance qu'il développait doucement envers Leo, il avait peur de lui dévoiler tout, de lui raconter les abus, les hommes qu'il laissait sciemment utiliser son corps pour lui redonner vie l'espace d'un instant. Il aurait eu bien du mal à la décrire, cette douleur qui lui tordait les entrailles et aurait eu peur que Leo pense qu'il était l'un d'eux, l'un de ces corps qu'il accueillait entre ses jambes avec amertume et déplaisir. Même si c'était fatalement un peu le cas. Pourtant, c'était tout de même différent parce que même si Terrence se laissait faire, avec Leo, il avait confiance. Il y avait un peu de tendresse même s'il n'arrivait pas à l'accepter, et surtout : il en avait envie.

Venir chez Leo c'était ressourçant mais aussi terriblement intimidant parce qu'il fallait être capable d'accepter l'amitié, d'accepter l'affection, d'accepter le lien et c'était encore un exercice compliqué mais il faisait de son mieux, Terry; il est là et observe son ami farfouiller dans tous les sens, l'entend lui dire qu'il a perdu une partition et ça lui arrache un sourire sincère de le voir si méticuleusement concentré dans sa recherche, ça lui colle de la tendresse au fond des yeux. Il se lève finalement, va préparer son instrument, attrape la colophane que lui tend Léo en murmurant un timide merci et lâche un rire en l'entend lui dire que ça allait lui coûter cher. Il ne sait pas trop ce que cela implique, Terry, ce qu'il entend pas "couter cher", alors il se contente de rire de bon coeur avant de sortir son violoncelle, de régler la pique, de tendre les crins de son archet et d'y glisser la colophane tout du long. Au pire, je te payerai après, en nature. Et c'est dit comme une blague, comme s'il ne pensait pas réellement que c'est ce qu'il était capable de faire ça, c'est dit comme un truc qu'on dirait par habitude sans trop y avoir pensé. Léo le question sur ses envies et il hausse les épaules, Terry, l'envie de jouer un peu de musique classique lui fout le cerveau en éveil alors il dit le prélude de Shostakovich. Je sais que c'est pour deux violoncelles mais je suis sûr que ça rendrait terriblement beau avec toi au violon, ça te tente? Il sait qu'il l'a connait par coeur, et il sait qu'ils peuvent la faire à l'oreille sans même avoir à réfléchir, que Léo est suffisamment doué pour tout transposer et le jouer à la perfection. Il part prendre une chaise, pose son violoncelle au sol et vient spontanément lui embrasser la joue avant de lui répondre que non, il n'avait pas d'horaire à respecter. Je peux même rester dormir ici, si tu veux. cette fois c'est dit sérieusement parce qu'il ne sait pas s'il a envie de rentrer chez lui ce soir, Terry, de se retrouver seul face à lui-même. Il chasse ses pensées, plonge ses yeux verts dans ceux de son ami, se place sur la chaise sans attendre plus longtemps et positionne son violoncelle entre ses genoux. Prêt? Et tandis qu'ils jouent le morceau, il se laisse envahir par l'émotion, ses boucles qui valsent au rythme de ses mouvements de tête et de corps, son coeur à la reverse, le souffle court, les doigts qui caressent les cordes et l'archet qui les fait vibrer. C'est intense et profond, et lorsqu'ils s'arrêtent enfin, il lui faut un instant pour revenir à lui, Terry. Il souffle un grand coup et se redresse, part s'allumer une cigarette et s'allonge au sol, une main sur le ventre, l'esprit encore dans le prélude, la voix rauque. J'aime faire de la musique avec toi, Léo. Ca me transporte. Et il ferme les yeux pour savourer encore un peu les échos de leur mélodie, un léger sourire agrippé férocement à ses lèvres et l'autre main qui valse dans l'air comme un chef qui dirigerait un orchestre imaginaire.


@Léo Ivywreath





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •



ABSENT DU 13 OCT. AU 31 OCT.
:burger: :
 



Dernière édition par Terrence Oliver le Mer 7 Aoû - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
We're faking glory ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1709 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

We're faking glory ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

We're faking glory ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : We're faking glory ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyDim 14 Juil - 14:23



We're faking glory@Terrence Oliver
« Au pire, je te payerai après, en nature. » J'avais un rire franc, alors que je retournais auprès de mon précieux instrument que j'avais préparé en attendant Terrence. « J'accepte pas les paiements en nature, je ne suis pas comme ça, voyons. », minaudais-je. Nous savions tous les deux que c'était faux. Mieux encore, nous savions tous les deux que de toute façon, je n'avais rien à réclamer de la part de Terrence Oliver. Jouer de la musique avec lui était suffisant. Je n'avais que peu pratiqué à plusieurs, par manque d'occasion, par manque de partenaires. Et puis, j'étais assez exigeant quant à ce que je recherchais chez mes partenaires. Je voulais jouer avec des gens animés de quelque chose, pas avec des types qui ne jouaient que pour impressionner qui que ce soit, ou qui ne maniaient leur instrument qu'un matin sur quatre. Le violon, je lui consacrais parfois plusieurs heures par jour. Je n'en attendais pas moins de mes partenaires. Terrence Oliver était un candidat idéal. En plus d'être un excellent musicien, il avait une sensibilité que j'appréciais beaucoup, chez lui. Passer du temps en sa compagnie, c'était à la fois une grande bouffée d'air frais et beaucoup de questions à propos de tout, parfois complexes mais jamais pesantes. Le brun et moi avions notre équilibre. L'un pour l'autre, nous n'étions pas plus que des amis un peu paumés qui aimaient faire de la musique. J'aimais beaucoup ce statut. Terrence Oliver était l'une des rares personnes dont je ne me laissais pas - donc je ne m'étais peut-être pas encore lassé - et dont j'appréciais la compagnie d'une façon infatigable.

C'était rare.

« Le prélude de Shostakovich. Je sais que c'est pour deux violoncelles mais je suis sûr que ça rendrait terriblement beau avec toi au violon, ça te tente ? » J'avais un petit sourire, commençais à me mettre en place après avoir reposé le livre déformé que je tenais entre les mains. « D'accord, faisons ça. » Et Terrence balayait mes questions d'horaires. « Je peux même rester dormir ici, si tu veux. » J'opinais du chef, satisfait de la réponse. « Tu sais qu'il y a et qu'il y aura toujours de la place pour toi ici, Terrence Oliver. » Un clin d’œil ponctua ma phrase et je venais me mettre en face de lui, m'échauffais la nuque et attrapais mon instrument, prêt bien avant son arrivée. J'avais transcrit cette partition depuis un long moment. Il ne fallu pas beaucoup d'efforts à mon esprit et à ma mémoire pour saisir à nouveau l'enchaînement des notes. La musique, fluide, coulait comme de l'or dans la pièce. Il me sembla que tout autour de nous avait arrêté de bouger, comme si la Terre entière prenait une grande inspiration, contemplative. Nous ne mîmes pas pas beaucoup de temps à nous plonger complètement dans la musique. Nous nous fondions dans cette dernière, comme si nos instruments ne faisaient qu'un avec nos corps. Parfois, mes yeux venaient trouver ceux de Terrence. Nos prunelles claires s'allumaient d'un drôle d'éclat et je savais que nous étions en parfaite communion, que nous nous comprenions parfaitement en cet instant et qu'une telle communication ne nécessitait absolument aucun mot. Je voyais dans la musique mon paradis et dans mon instrument la clef des portes de cet endroit fantastique et fantasmé.

L'air ne vibrait plus et pourtant il me sembla que le monde ne reprenait son cours que timidement. Je n'entendais plus le bruit qui venait de l'extérieur de mon appartement, comme si ce dernier était encore couvert des vibrations de mon cœur. Des vibrations de nos instruments conjugués. Terrence vint s'échouer sur le sol et j'allais reposer mon instrument, la respiration tranquille. Mon acolyte s'était allumé une cigarette. « J'aime faire de la musique avec toi, Léo. Ça me transporte. » Je venais m'étendre à ses côtés, tout soupirant. Mes doigts agiles vinrent voler sa cigarette. Je n'avais rien fumé depuis un petit moment. La fumée me brûla les poumons et je me souvins alors de la raison pour laquelle je ne fumais pas plus souvent. « Tu te nique la santé. », murmurais-je avant de venir attraper sa main qui valsait librement dans les airs. J'étais probablement la pire des personnes pour parler de ne pas se niquer la santé. Mon corps ne me remerciait pas pour les nombreuses soirées que j'enchaînais soir après soir. La cigarette encore dans la main gauche, je venais poser le pouce de ma main droite dans celle de Terrence. Je ne tournais la tête que pour attraper un cendrier qui traînait sur la table. J'y écrasais le bâtonnet mortel et laisses retomber mon dos auprès de celui du bouclé. De mes deux mains, je détaillais maintenant la sienne. « J'aime faire de la musique avec toi, Terrence Oliver. T'es un bon partenaire. » Si j'avais, durant mon enfance, joué du piano pour mes parents et pour leurs amis du Grand Monde, je ne jouais du violon pour personne, jamais. Si, pour Charlie, parfois. Enfin, souvent malgré elle. J'avais parfois besoin de m'exercer un peu et il ne me dérangeait pas de le faire en sa présence. « Comment tu vas ? Je suis un ami de merde, j't'ai même pas demandé. », murmurais-je dans un sourire. Je roulais sur le flanc, lâchais sa main pour me tourner vers mon aîné. Je paraissais petit, à ses côtés, même allongé. Ma main gauche, suspendue dans les airs, vint se glisser entre ses boucles brunes. J'étais du genre à quémander le contact. J'estimais n'avoir jamais assez de câlins, ne jamais assez sentir le bonheur procuré par une étreinte... de quelque nature que fut cette dernière. Alors que ma main passais et repassais dans ses cheveux, je fredonnais Young and Beautiful. « T'es beau, Terrence Oliver. », ronronnais-je franchement, sourire accroché au visage, alors que ma main descendait sur la ligne de sa mâchoire. Je n'étais pas avare en compliments, jamais. Je ne retenais jamais mes mots.

Ils étaient libres comme l'air.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-ytfyt
POSTS : 14878 POINTS : 1100

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

We're faking glory ☼ Terrence 1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

We're faking glory ☼ Terrence 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJill

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix • Samson

We're faking glory ☼ Terrence 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

We're faking glory ☼ Terrence 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence EmptyJeu 1 Aoû - 16:55



Depuis qu'ils se connaissent, il n'y a jamais réellement eu de gêne entre eux, amicalement, physiquement, musicalement. Ils n'avaient jamais eu peur de se confier, de se dire "non j'aime pas", de s'affronter sous les draps. Peut être parce que leur physique et leur mental se ressemblaient étrangement sur beaucoup trop de points, qu'il n'y avait pas de rapport de force, juste un équilibre précieux qu'ils s'appliquaient tous deux à conserver. Faire de la musique avec Léo, c'était nature, instinctif, spontané et libérateur. Et il aimait ça, Terry, il aimait ça autant qu'il aimait venir chez lui, parfois juste pour s'allonger sur ses jambes tandis qu'il laissait ses mains se perdre dans ses boucles, parfois pour mater un film, parfois pour faire l'amour. Il y avait quelque chose de terriblement abstrait dans leur relation, mélange de respect, d'innocence et de désintérêt. Car ce qu'il y avait entre eux ne rentrait dans aucune case et ils aimaient ça. L'amitié, Terry l'avait connu il y a longtemps et ça ne lui avait pas réussi parce qu'il avait merdé de tous les côtés, il avait abandonné Freya et Romy, avait fait fuir Charlie et il savait qu'il n'était pas le pote de rêve. Et pourtant il espérait tant être à la hauteur cette fois. Avec Léo, il réapprenait doucement à se faire confiance, à restaurer l'estime de lui qu'il avait peut être délibérément perdu et se laissait un peu porter, parce qu'avec lui c'est doux, tendre, et authentique. Alors que Terry sous entend qu'il pourrait payer en nature pour se faire pardonner, Léo rétorque, fait semblant de s'offusquer mais ils savent tous les deux que c'est du vent, qu'ils allaient probablement finir enchevêtrés l'un contre l'autre une fois que la musique aura terminé d'animer le sang dans leurs veines. Et c'est ce qu'ils font, l'un derrière son violoncelle, l'autre derrière son violon. Et les notes s'envolent, ricochent, les yeux se ferment, s'ouvrent et ils s'observent, respire entre chaque mesure à l'unisson les épaules en mouvement, les yeux de Terrence qui se gravent au fond de ceux de Léo et ils n'existent plus le temps de quelques instants, les corps qui se courbent puis se tendent, frissonnent sous les accords qu'ils exécutent parfaitement et il n'y a rien, rien qu'il n'aime plus faire avec Léo que ça, Terry, parce qu'il l'emmène loin loin loin en faisait vibrer son violon, le majeur qui tremble sur la corde dans un vibrato sublime et souverain qui répond en miroir à celui qu'il lance lui aussi et ils finissent par tout relâcher quand le morceau se termine, pourrait très bien avoir fait l'amour que ça aurait eu le même effet sur eux.

Tous les deux, ils partageaient la même passion pour la musique, le même engouement pour les émotions qu'elle savait procurer et c'est naturellement qu'il laisse son violoncelle au sol après le morceau, Terry, avant de s'allonger et de dessiner du bout des doigts dans l'air les restes de ce qu'ils venaient de jouer, pour continuer à s'en imprégner, pour ne pas laisser s'échapper les émotions encore violentes qui lui caressaient le coeur. Il s'allume une clope et avoue à son ami qu'il aime terriblement ça, jouer avec lui, s'unir sur un même tempo, une même mélodie. Il sent Léo le rejoindre au sol et venir éteindre sa cigarette en lui disant qu'il ne devrait pas, qu'il s'abime et il aimerait avoir la force de lui expliquer qu'il n'en avait rien à péter de se foutre en l'air, qu'il faisait bien pire mais il ne dit rien, se laisse faire, Terry, soupire et ferme les yeux alors qu'il sent qu'il lui touche la main. "J'aime faire de la musique avec toi, Terrence Oliver. T'es un bon partenaire". Et ça lui arrache un petit rire derrière ses paupières closes qu'il fini par ouvrir pour les poser sur le visage de Léo. Un bon partenaire. L'expression laissait volontairement planer le douter sur son exacte signification mais ça lui fait un petit truc derrière le nombril, Terry, c'est chaud, c'est agréable. Il laisse Léo lui demander comment il va et il l'observe, les yeux rieurs. Tu seras jamais un ami de merde, Léo. Et ça va, t'en fais pas pour moi. Quand Leo se tourne vers lui pour passer sa main dans ses cheveux il ferme à nouveau les yeux et laisse s'échapper un soupire de bien être, un léger sourire drapé en coin de lèvres. Et quand son ami lui dit qu'il est beau après avoir fredonné de sa voix légère une chanson qu'il aimait beaucoup, il le regarde, l'air grave, la bouche entrouverte. Quand Léo parlait, il y avait toujours quelque chose d'impressionnant, malgré sa taille, malgré son visage adolescent, malgré ses yeux innocents et Terrence se sentait toujours si petit face à lui, si fragile, aussi. Il frissonne doucement quand la main du violoniste lui chatouille la mâchoire et sans réfléchir il s'approche et vient déposer ses lèvres chaudes contre les siennes, le coeur qui cogne et l'esprit qui s'évade. Un simple baiser, discret et timide, puis il s'écarte, attend de voir si Léo en a envie lui aussi, s'il souhaite l'embrasser pendant des heures allongés sur le tapis comme il l'avait déjà fait beaucoup trop de fois, ou s'il désirait plus. Parce que peut être qu'il voulait plus, Terry. Peut être qu'il avait besoin de plus. Leo, je crois que j'ai envie que tu me fasses l'amour. Et c'est demandé discrètement dans un souffle, les doigts qui viennent doucement se glisser sur le ventre de son ami et qui remonte dans son dos sous son t-shirt. Il a envie qu'il lui fasse l'amour parce qu'il a besoin de ça, parce qu'il est con, Terry, incapable d'exister autrement qu'en appartenant aux autres, qu'en se laissant posséder entièrement. Et il sait que Léo l'a bien compris, mais il sait aussi qu'avec lui c'est différent. Parce qu'il le respecte. Avec Léo, il ne pleure pas. Avec Léo, il aime ça. Avec Léo, il n'a pas besoin de faire semblant. Même si ça reste encore compliqué d'arriver à un réel partage, il a pleinement conscience qu'il pourrait y arriver un jour. Surement. Alors il approche son corps et embrasse délicatement la peau fine de son cou, le nez qui se perd dans l'odeur rassurante de ses cheveux bruns, les doigts qui s'agrippent à ses omoplates. ... t'en as envie, toi ? Et c'est un murmure soufflé contre sa peau, entre deux baisers, un murmure hésitant parce qu'il a toujours peur de ne pas être désirable, pas assez bon, pas assez bien pour qu'on puisse avoir envie de lui.


@Léo Ivywreath





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •



ABSENT DU 13 OCT. AU 31 OCT.
:burger: :
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

We're faking glory ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: We're faking glory ☼ Terrence We're faking glory ☼ Terrence Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

We're faking glory ☼ Terrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-