AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 the pretender (joseph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyJeu 4 Juil - 23:58



Romy avait un problème certain avec le shopping ; c'était un fait indéniable. Le dressing de la petite blonde n'était pas suffisamment grand pour contenir toutes ses fripes, mais ça ne l'empêchait pas d'en acheter, encore et encore, oubliant parfois jusqu'à leur existence. C'est ainsi que se mourraient une bonne demie douzaine de chemisiers et autant de paire de jeans dans le fin fond d'un tiroir, ou pendouillant à des cintres compressés les uns contre les autres sur les tringles qui tapissaient le mur de sa chambre ; tout cet investissement et cette énergie pour qu'au final elle ne porte toujours la même chose, à savoir des vans et des tshirts de groupes de musique, comme une adolescente. Un gigantesque gâchis à faire pleurer les associations caritatives.
Une fois n'est pas coutume, la jeune femme s'était retrouvée au centre commercial ce samedi ; dans son élément au beau milieu du brouhaha urbain, de la foule amoindrie d'une fin d'après midi d'hiver. La jeune femme avait au bras quelques sacs de kraft, le butin de son compte en banque saigné à blanc. Arpentant les allées en lorgnant parfois sur les vitrines, elle s'était dit qu'il était peut être temps qu'elle rentre chez elle après s'être rendue compte qu'elle en était rendue à son point de départ. Un rapide coup d’œil à son téléphone qui lui indiquait 1) l'heure et 2) la notification d'un message d'Isla lui annonçant qu'elle avait commandé des sushis pour ce soir, et il ne lui en avait pas fallu plus pour la placer sur le chemin du retour. Prête à quitter le centre commercial, la blondinette eut pourtant le regard accroché par le mouvement d'une silhouette masculine qu'elle voyait fondre à toute vitesse devant elle. Ce type avait manqué de bousculer quelques passants, et si son instinct aurait été de regarder la direction qu'il empruntait -des soldes ? une bonne affaire ?- ... elle avait pourtant directement vu le sac qu'il avait laissé ; abandonné, osait elle songer. "Hééé" à qui parlait elle, hein ? De vifs coups d'oeil à gauche à droite, la petite blonde cherchait quelqu'un à qui faire part de cette paranoïa qui s'était manifestée sans la moindre parcelle d'hésitation. Cette façon d'agir était louche. Personne ne disparaissait aussi rapidement en larguant ses effets personnels. "Vous ! Un type vient de partir en abandonnant son sac là, allez voir !" Son ton autoritaire n'était pas crédible pour un sou, mais Romy tachait d'y insuffler de la conviction. Elle avait attrapé un employé de la sécurité qui passait par là, un grand costaud qui n'avait pas d'autre choix que de prendre la menace au sérieux ; c'était son job. Le suivant à une distance raisonnable, la blondinette se demandait bien pourquoi il ne mettait pas de périmètre de sécurité autour de la zone ; dans les gares et les aéroports ils l'auraient fait. Peut être qu'il ne la croyait pas -sûrement même- mais quand bien même, Romy l'observait avec attention, ne détachant pas son regard du contenant en polyester qui regorgeait peut être de ... de rien du tout, ou de quelque chose capable de faire sauter tout le quartier. Mieux valait être prudent.    

@Joseph Keegan the pretender (joseph) 1949770018
      



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyVen 5 Juil - 19:20




The pretender
Romy & Joseph


Il n’aurait pas pu faire partie des plus dangereux. Joseph, il n’a jamais frappé ni son chat, ni sa sœur. Joseph, il préférait fuir plutôt que lever les poings, parce qu’il avait rapidement appris que, en pleine lute, ceux qui n’ont pas peur de balancer leur phalanges dans l’air allaient impérativement le clouer au sol avant même qu’il ne puisse répliquer. S’il refusait de manger ses légumes, il les avalait de force, à coup de cuillérées. Pour éviter de se faire de nouveau empoigner la mâchoire par les doigts colériques de son père, il a commencé à les aimer, ces stupides brocolis au goût amer. Il lui avait suffi quelques baffes avant qu’il n’atteigne la douzaine d’années pour respecter toutes les consignes de ses parents sans jamais broncher, même quand ça signifiait de garder le silence quand la paume du prêtre se posait sur sa ceinture. La seule et unique fois qu’il a remis en question l’honneur de cette figure religieuse en face de ses parents, son dos a été marqué pour le reste de ses jours. Terrorisé, il n’a plus jamais osé aborder cette situation qui, déjà à cet âge, lui paraissait tellement condamnable. Même Alfie n’a plus jamais entendu parler de ces doigts dégoûtants qui frôlaient les hanches du plus vieux des deux quand tous les yeux étaient tournés vers le ciel – parce que les croyants les plus entêtés voient ce qu’ils veulent voir en espérant que Dieu les accueillera au Paradis lorsque leur cœur n’aura plus la force de battre.

Il offre son numéro, à cette fille qu’il a rencontrée quelques années auparavant, et il n’a jamais fait ça de toute sa vie. Joseph n’a que cinq contacts dans son téléphone : des gens qui sont prêts à l’accueillir chez lui quand il se noie dans sa peur de la solitude. Draguer les jolies filles pour collectionner leur numéro n’a jamais fait partie de ses passe-temps. Ce n’est pas pour autant qu’on peut considérer qu’il est bon, avec les femmes. Il n’a pas d’expérience dans le domaine relationnel : il n’a jamais partagé sa vie avec les yeux noisette d’une demoiselle. La vie de couple, il ne l’a jamais tentée, parce qu’il n’a jamais pensé avoir la force de s’occuper de quelqu’un d’autre, alors qu’il arrive de justesse à ne pas foutre sa vie en l’air pour de bon. Il en a commises, des erreurs, dans le passé, mais jamais il n’a signé son arrêt de mort pour un mauvais choix. "Je t'ai promis des skittles hein. Puis c'est bien mieux que des hosties." Ses yeux luisent d’excitation. Il se sent comme un adolescent qui découvre pour la première fois les plaisirs de la chasse à la popularité. Comme s’il collectionnait les cartes Pokémons et qu’il venait d’obtenir un Charizard Shiny. Il le prend doucement, le téléphone de Romy, perd quelques secondes avant de comprendre où se cache le clavier (parce que lui-même ne possède pas le téléphone dernier cri et il ressemble souvent à un papa devant la technologie quand il tente de comprendre comment faire apparaître le clavier sur un petit écran). Il tape son numéro de téléphone, qu’il connait évidemment par cœur, puis il acquiesce pour lui-même en s’ajoutant dans ses contacts. Son nom apparaît dans une longue liste et il ne peut s’empêcher de la faire défiler d’un coup de doigt, les yeux gros comme des melons, incapable de comprendre comment elle peut avoir autant de numéros. « On dirait que j’suis pas le seul à qui t’as promis des Skittles. » Il se mord la lèvre inférieure pour cacher son sourire et il lui tend son bien afin qu’elle le récupère. Soudainement, il fronce les sourcils et il louche un bon moment dans le vide en se rendant compte que, lui, il ne l’a pas, son numéro, et que jamais il ne pourra la contacter si elle ne le fait pas en premier. Eh merde. Il redresse la tête en réfléchissant et décide de ne rien dire, parce qu’il ne voudrait pas insister. Peut-être que Romy n’a aucun intérêt à le revoir : il n’est plus un sujet de thèse. Elle a probablement beaucoup d’autres choses à faire. Remerciant intérieurement la jeune femme de changer de sujet, parce que ça l’empêche de regretter d’avoir fait le mauvais choix, il répond sans grande conviction qu’il est garde du corps. Un métier qu’il ne mérite pas, d’ailleurs, puisqu’il ne saurait pas quoi faire dans le cas où il doit… faire son travail, justement. Il est celui qui aurait besoin d’un garde du corps, lors d’une confrontation. "Des mannequins hein ? Il doit y avoir pire comme job. Enfin sauf si tu dois user de tes talents pour terrifier les gens trop souvent." Il ricane en secouant la tête de droite à gauche, croquant le dernier petit morceau de menthe sur sa langue. Certes, il sait lancer des menaces, mais jamais il ne les mettra à exécution. Il continue d’espérer que personne ne comprendra que ses muscles ne sont que parure obtenue en prison et qu’il ne fait que bluffer quand il intime à un vaurien de s’éloigner des mannequins. « Ce talent me sauve la vie, à vrai dire. » Sa poitrine se soulève au rythme de son rire distrait. « J’suis pas vraiment le preux chevalier qui sauvera la princesse si elle est en danger… » Il marque une pause et murmure, comme s’il soufflait un secret à Romy : « Mais ne l’dis pas à mon patron ! Il pense que je sais me battre. » Et il secoue la tête négativement, les yeux grands ouverts, pour lui faire comprendre qu’effectivement, il ne sait pas se battre. Romy admet qu’elle a décidé de travailler seulement avec les femmes, et cette nouvelle ne fait pas l’effet d’une surprise. Tout de même curieux, Joseph ose lui demander si elle préfère les femmes, dans tous les sens du terme, et sa réponse le laisse perplexe. Il l’interroge du regard afin de savoir si elle a utilisé le mot « couvent » dans son sens premier, ou si elle l’a choisi parce qu’il représente bien sa situation. Les yeux interrogateurs, il demande donc réponse à sa question. « C’est une façon de parler ou t’es vraiment une… femme de religion ? » Il hésite sur cette dernière expression parce qu’il ne l’apprécie pas particulièrement. Il faut dire qu’il ne tient pas la religion dans son cœur et qu’il ne pourrait cacher sa déception s’il apprenait qu’elle fait partie de ces gens qui préfèrent regarder vers le haut.

 
code by bat'phanie


Spoiler:
 


the pretender (joseph) 5v1r


Dernière édition par Joseph Keegan le Lun 5 Aoû - 19:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyMer 10 Juil - 0:39



Le type qu'elle avait interpellé semblait oeuvrer avec une lenteur pitoyable, et son collègue qui l'avait accompagné ne faisait pas davantage. Il faisait tout juste office de décoration. Romy était à pas grand chose de les secouer, de piquer un talkie pour attirer l'attention du PC sécurité sur une possible bombe qui menaçait de faire sauter le centre commercial, mais non. Elle se retint, se contentant d'attendre plus ou moins patiemment derrière -car elle n'aurait jamais pris la fuite sans avoir l'esprit tranquille- ne serait ce que pour s'assurer que le sac ne contenait rien de bien inquiétant, et c'est pile au moment où ses doutes pourraient être levés que le propriétaire fit son intervention. D'un « Eh ! » il notifiait sa présence, s'approchant, paume de main relevée. « C’est mon sac, c’est pas un dangereux élément en cavale. Vous avez l’intention de le passer au scanner ? »  Le son de sa voix n'était pas inconnu à la petite Ashby qui s'autorisait à lever le regard, puis à sentir ses jambes se dérober sous son poids en s'apercevant de l'identité de cet homme. Keegan. De l'eau avait beau être passée sous les ponts, la jeune femme ne gardait pas un souvenir très appréciable de cet homme qui l'avait menacée de lui faire la peau avec un crayon qui traînait par là. Déglutissant, elle s'écartait d'un pas ; question de principe. Il y avait peu de chances que cet ex taulard ne mette ses menaces à exécution mais tant qu'elle ne saurait pas ce qu'il y avait dans ce sac elle resterait sur la défensive. Brosse à dents, dentifrice, savon, préservatifs -charmant- l'inventaire de ce sac était d'un banal ... « Qu’est-ce que tu veux ? T’observes le spectacle comme autrefois ? » Hein ? La voix du type s'élevait, et par réflexe elle croisait les bras contre sa poitrine. « C’est toi qui a ramené les deux poulets ? » Ouvrant la bouche pour rétorquer, Romy fut pourtant devancée par l'un des deux musclors -qui au passage, montraient pour la première fois leur utilité aujourd'hui- « Joseph, laisse-la tranquille. » et elle ne put s'empêcher de se demander le temps qu'il pouvait passer ici pour que ses types puissent l'appeler par son prénom. Penchant la tête sur le côté, elle les entendait alors poursuivre une conversation à laquelle elle était exclue ou presque. « Pardon, j’avais oublié qu’j’avais pas le droit de communiquer ici. Si vous trouvez mon paquet de menthes, j’en prendrais bien une. Si t’as des Skittles, ça fonctionne aussi ! » car tournant le regard vers elle, Keegan ne cachait pas qu'il n'avait pas oublié leur rencontre. "C'est bon tout va bien. Mademoiselle vous devriez rentrer chez vous." Depuis le début la blonde n'avait pas su décocher le moindre mot, et si d'ordinaire cette situation l'aurait frustrée, aujourd'hui elle se sentait simplement peinée de voir que le système faisait que l'intégralité de la sécurité d'un centre commercial reposait sur une équipe de bras cassés qui n'avait pas hésité à se tirer en la plantant comme si rien de grave ne s'était produit ; bien qu'au fond c'était le cas, mais question de principes. "Quelle bande de nuls..." soufflait elle en les regardant s'éloigner, retourner discuter auprès de la femme de ménage et de la vendeuse de gaufres qui faisaient le coin. "Te tirer en laissant derrière toi un sac à dos ça te paraît normal ? T'as l'intention de retourner en prison ou de te faire arrêter ?" Avec les temps qui courraient, mieux valait ne pas plaisanter avec un tel sujet. Reportant son attention sur Joseph, Romy déliait les bras qu'elle avait croisé contre sa poitrine, reprenant son rôle de conseillère comme s'il ne la quittait jamais vraiment. Du coin de l'oeil elle jaugeait le brun, peu à même de finir ses jours au beau milieu d'une galerie avec l'équivalent d'un mois de salaire dans des sacs de krafts remplis de fringues accrochés aux poignets. S'il se montrait agressif alors elle aurait des témoins qui la protégeraient sans doute, et s'il était ... normal -autant que possible- alors elle aurait la certitude que ses menaces lancées trois ans plus tôt n'étaient que du flan et qu'elle ne craindrait rien.  
      



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyJeu 11 Juil - 5:11



The pretender
Romy & Joseph


"C'est bon tout va bien. Mademoiselle vous devriez rentrer chez vous."
Évidemment, que tout va bien. Ce ne sont pas quelques paires de boxer et une brosse à dents qui vont ensemble former une bombe atomique capable d’atomiser l’Australie entière. Le garçon lève les yeux au ciel, les bras croisés sur sa poitrine, feintant d’être désespéré pour cacher le réel sentiment de délivrance qui s’empare de lui : les deux poulets ont arrêté la fouille avant qu’ils ne mettent la main sur sa boîte métallique qui renferme la seule chose illégale dans le sac à dos. Percevant le commentaire soufflé de Romy, il ne peut retenir un ricanement. Il s’approche de son bien pour le fouiller, enfonçant ses mains à travers ses vêtements et ses effets personnels afin de s’assurer que rien n’a été volé – bien que personne n’aurait de réel intérêt pour ces vieux trucs démodés que même une friperie ne récupérerait pas. « J’suis d’accord avec toi. » Il sourit en coin, amusé, et il sort de son sac son petit paquet de menthes. Il en pose une sur sa langue et la laisse fondre pour se débarrasser de cet arrière-goût de bile qui lui rappellera trop longtemps qu’il a gerbé ses tripes dans les toilettes publiques s’il ne s’en occupe pas le plus rapidement possible. En refermant son sac, il pivote la tête vers la jeune femme pour la regarder de bas en haut, portant un soudain intérêt à sa présence, maintenant qu’il n’y a plus aucune menace dans les parages. "Te tirer en laissant derrière toi un sac à dos ça te paraît normal ? T'as l'intention de retourner en prison ou de te faire arrêter ?" En replaçant quelques mèches rebelles sur son front dangereusement blanc, il soupire : « Et toi, t’as l’intention de m’interroger à nouveau ? J’te rappelle que la première fois, t’as pas récolté beaucoup d’informations. J’espère quand même que j’t’en ai dit assez pour qu’tu écrives ton truc scolaire. Et j’espère que t’as eu une excellente note qui t’as permis de trouver un boulot sensationnel ! » Le ton de sa voix est sarcastique, comme d’habitude, pourtant, ses traits s’étirent en une grimace désolée qu’il ne contrôle pas. Il vient de se rappeler de la dernière chose qu’il lui a dit avant que le gardien ne la sorte de la petite cellule étouffante pour le laisser seul à nouveau avec, pour unique compagnie, ses menottes. Il se pince les lèvres en installant son sac sur son dos et il marmonne : « T’sais, j’ai jamais eu l’intention d’te faire bouffer ton crayon. Ça m’amusait d’te faire peur mais, au fond, j’suis pas vraiment méchant. » Il penche la tête sur le côté, se doutant que la jeune femme sera surprise par cette nouvelle personne qu’elle a devant les yeux. Maintenant qu’il n’est plus en prison, il n’a plus besoin de se protéger d’une quelconque menace. Il peut être l’homme qu’il est, aussi peu agréable soit-il. Il ne se doute pas qu’elle a déjà croisé plusieurs cas comme lui dans le passé et qu’elle s’est probablement construit une carapace au fils des années. Elle n’a plus la naïveté d’une étudiante mais, pour Joseph, le temps n’a pas passé et les aiguilles de l’horloge sont restées bloqués pendant trois ans. Devant lui, il revoit la même Romy, armée de son document rempli de paperasse et de son crayon qu’elle tient fermement entre ses doigts comme si sa vie en dépendait. « Alors, comme les flics l'ont dit: tout va bien. »                    

   
code by bat'phanie


Spoiler:
 


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyVen 12 Juil - 21:23



Keegan était libre. Cette information tournait dans sa tête sans que la petite blonde ne sache interpréter ce que ce constat lui faisait. Il n'y avait plus de gardiens pour intervenir -exception faite de ces deux gorilles qui s'étaient fait la malle-, plus de chaînes, plus de caméra ... mais face à lui et à ce sac à dos dont une partie du contenu avait été exposée sous ses yeux, Romy ne se sentait pas tout à fait en danger. Sans doute aussi avait elle mûri. Côtoyer des gens sortis de prison était littéralement son quotidien, alors croiser ce type n'était pas quelque chose qui la paniquait réellement malgré la façon dont ils s'étaient quittés trois ans plus tôt. « J’suis d’accord avec toi. » La main qui cherchait après quelque chose dans son sac, le brun avait fini par mettre le doigt sur un paquet de pastilles dont il en glissait une sous sa langue. Romy l'observait sans trop savoir quoi ajouter. Il semblait pâle, était il malade ? Après tout ce n'était pas comme si elle le connaissait vraiment. Leur seule et unique rencontre remontait à loin et sous la lumière artificielle des néons de la prison, la jeune femme n'aurait pas vraiment su établir de comparaisons. Se lançant dans un vague sermon -la manifestation de cette pression qui redescendait- Romy récoltait un soupir agrémenté d'un : « Et toi, t’as l’intention de m’interroger à nouveau ? J’te rappelle que la première fois, t’as pas récolté beaucoup d’informations. J’espère quand même que j’t’en ai dit assez pour qu’tu écrives ton truc scolaire. Et j’espère que t’as eu une excellente note qui t’as permis de trouver un boulot sensationnel ! » qui sonnait comme un sarcasme qu'elle n'avait pas volé. Ses bras se croisaient contre sa poitrine, laissant un silence de quelques secondes planer ensuite. Qu'était elle censé répondre ? Devait elle seulement répondre ? La jeune femme haussait les épaules, se contentant de rétorquer avec neutralité : "C'est le week end. J'interroge plus personne. Surtout pas toi." dont elle aurait voulu qu'il sonne plus gentiment. Se laissant glisser sur le banc à côté -signe qu'elle n'était décidément pas prête à prendre ses jambes à son cou pour filer- Romy s'autorisait un demi sourire en l'entendant poursuivre :  « T’sais, j’ai jamais eu l’intention d’te faire bouffer ton crayon. Ça m’amusait d’te faire peur mais, au fond, j’suis pas vraiment méchant. »  qu'elle commentait en hochant la tête. "Je sais. Enfin j'ai mis un peu de temps à le comprendre. Dans un sens ... t'as été formateur. Mais c'est pas un compliment.." Parce qu'il lui avait vraiment fait peur et qu'elle préférait zapper à tout jamais cet épisode de son visage si près du sien et de ces menaces en l'air qui l'avaient empêchées de dormir pendant quelques jours ; elle n'était pas encore tout à fait maso la petite Ashby. "... en revanche je me sens redevable d'un paquet de Skittles. Pour la peine." qu'elle ajoutait sans trop savoir ou elle pouvait s'en dégoter dans l'immédiat, ce qui ramenait au fait que cette dette était purement hypothétique, quoique si elle en avait eu elle lui en aurait certainement donné pour illustrer son geste. « Alors, comme les flics l'ont dit: tout va bien. » Oui. Tout allait bien. Romy penchait pourtant la tête sur le côté, ramenant son genou contre son buste pour poser son menton contre ce dernier. "Donc t'es sorti." Bravo Einstein. "... et ça se passe bien ? ça fait longtemps ?"  Ce n'était pas tant qu'elle voulait faire la conversation, ni même une quelconque curiosité qui reprenait le dessus. Déformation professionnelle oblige, la jeune femme se sentait obligée de s'assurer que tout allait bien. Qu'à défaut d'avoir une bombe dans son sac à dos capable de faire sauter le bâtiment, Joseph n'était pas sur une voie qui le replongerait tout droit dans une cellule.  
      



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyJeu 18 Juil - 3:29




The pretender
Romy & Joseph


Aujourd'hui, Joseph n'a pas envie de jouer un rôle. Il n'a pas besoin de faire semblant d'être un dangereux criminel pour éviter de trop en dire à des caméras de surveillance. Aujourd'hui, les yeux ne sont plus tournés vers lui et il peut se permettre de détendre ses muscles et de laisser, pour de bon, tomber le masque. C'est bien par hasard qu'il croise Romy dans le centre commercial et elle n'est pas armée de son document et de son crayon. Il n'est plus le sujet d'une expérience, le rat de laboratoire qui tourne et tourne dans sa cage, la grenouille qui se fait doucement couper la peau du ventre pour que ses organes soient dévoilés devant une foule d'étudiants à la fois impressionnés et dégoûtés. Même si la jeune femme sait à côté d'elle se dresse un homme qui a commis un crime dans le passé, elle sait aussi qu'il y a bel et bien une raison derrière sa libération : il n'est plus un danger, - et il ne l'a jamais été, d'ailleurs. "C'est le week end. J'interroge plus personne. Surtout pas toi." Elle ne répond à sa question, et ça le rend davantage curieux. Il note aussi qu'elle a utilisé un timbre teinté d'un certain reproche, mais il passe outre cette information parce qu'il a compris qu'elle ne peut pas être totalement à l'aise en sa présence. Il n'est plus retenu par des menottes. Alors, pour détendre l’atmosphère, il admet que jamais il n'a voulu mettre à exécution sa menace. . "Je sais. Enfin j'ai mis un peu de temps à le comprendre. Dans un sens ... t'as été formateur. Mais c'est pas un compliment.."  Il hausse un sourcil en l'observant de bas en haut, notant qu'elle s'est installée sur le banc comme si elle avait réellement envie d'entretenir une discussion avec Joseph. En quelques sortes, il se sent flatté de voir qu'elle ne prend pas ses jambes à son cou. Peut-être que son histoire l'intéresse réellement, au fond. Ce n'est pas comme s'il lui avait ordonné de s'asseoir sur ce siège : elle l'avait fait de son propre gré. "... en revanche je me sens redevable d'un paquet de Skittles. Pour la peine." Il sourit légèrement, passe sa main dans ses cheveux pour ramener les mèches rebelles vers l'arrière. Il interprète ce rappel des Skittles en feu vert pour s'installer à côté d'elle. Elle n'est pas venue en guerre, et lui non plus. « Si j'comprends bien, t'as rencontré d'autres mecs cinglés après moi ? » qu'il demande, en laissant son sac tomber au sol pour s'asseoir sur le banc, à l'opposé de Romy (parce qu'il ne se permettrait pas de laisser moins d'un mètre entre eux). "Donc t'es sorti."  C'est une évidence, mais il ne peut contrer son instinct d'hocher la tête, les lèvres étirées en un sourire satisfait. "... et ça se passe bien ? ça fait longtemps ?"  Il observe sa compagnie du coin de l’œil afin de savoir si ça l'intéresse réellement. Son visage est neutre mais sa position révèle une certaine aise. Le genou replié vers elle, elle semble installée dans son salon, devant une série télévisée. Après avoir attendu qu'un couple d'amoureux passe devant eux, Joseph répond sur un ton fier: « Un peu plus d'un an. J'suis sorti plus rapidement que prévu. Mon bon ami la Bible m'a permis d'convaincre le juge que j'étais un homme changé. » Amusé, il observe la réaction de Romy, s'attendant à ce qu'elle comprenne enfin pourquoi il avait amené ce livre religieux avec lui derrière les barreaux alors qu'il n'a pas la tête d'un bon chrétien. Dans un soupir profond, il ajoute: « Mais ça s'passe bien. Enfin, pas trop mal. J'ai terminé mes travaux communautaires l'mois passé alors j'ai plus d'yeux rivés sur moi, ça fait du bien. » Il se laisse tomber sur le dossier, fais claquer sa menthe contre son palet pour libérer un peu plus de saveur et lance : « Allez ! Dis moi qu'tu t'es rendu compte que la prison c'est d'la merde et que tu as décidé de devenir chirurgienne, ou astronaute, même ! »                
   
code by bat'phanie


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyJeu 18 Juil - 11:31



Les souvenirs de cet homme qui lui revenaient en mémoire ne reflétaient en rien l’attitude qu’il adoptait là, devant elle. Plus calme, plus posée que lorsqu’ils s’étaient connus entre les quatre murs d’une salle aseptisée et impersonnelle de la prison sous un éclairage au néon. Il y avait quelque chose de différent dans sa façon d’être, dans sa voix, dans son attitude –non pas que Romy ait eu l’occasion de l’observer longuement lors de leur première rencontre-, si bien que désormais elle se sentait presque stupide de demeurer ainsi sur ses gardes, mais c’était plus fort qu’elle. Une habitude, un instinct. Au fur et à mesure de ses stages et depuis ses premiers mois en tant que conseillère, la jeune femme avait fait en sorte de se forger une sorte de carapace, une volonté de prendre du recul qui empêcherait quiconque de l’effrayer à nouveau, ne serait-ce que pour conserver sa crédibilité. Force était de constater qu’elle adoptait également ce comportement dans sa vie de tous les jours. Il lui fallait un temps d’adaptation pour remplacer le Keegan aux menottes par le Keegan libéré, celui qui ne semblait pas être véritablement un danger pour personne. Pendant ce court instant, son ton s’était fait plus détaché que d’ordinaire, bien que ce ne soit pas dirigé contre lui. Romy avait toujours cette sorte d’énergie solaire, cet optimisme à crever qui ne voyait que le bon côté des choses même lorsque le verre était aux trois quart vide, mais elle ne pouvait en revanche pas vraiment contrer ce flot de réminiscences qui la renvoyait tout droit à ses débuts maladroits. Comme s’il tentait de la rassurer un peu –du moins c’était une question d’interprétation- le brun lui avait assuré qu’il ne lui avait pas voulu de mal, et c’était en toute transparence qu’elle avouait qu’il s’était fait en quelque sorte comme la manifestation d’une ligne rouge dans son esprit ; y réfléchir à deux fois avant de poser des questions stupides, ne pas mourir plantée par un crayon. Elle n’aurait jamais su gérer cette épitaphe sur sa pierre tombale.

Il la regardait de bas en haut alors qu’elle se posait sur ce banc, dans une posture sans doute bien trop relaxée mais qui lui ressemblait. C’était samedi, elle n’était plus en fonction ni tenue de se tenir droite les jambes croisées. Tacitement elle invitait ainsi Joseph à poursuivre cette conversation, et ce dernier venait à son tour prendre place, bien qu’il s’imposait une sorte de distance réglementaire qu’elle appréciait dans le fond. Ramenant un chouïa plus de légèreté en évoquant ce paquet de skittles qu’elle lui devait depuis près de quatre années maintenant, Romy fut surprise de le voir se feindre d’un sourire auquel elle réagissait par mimétisme. « Si j'comprends bien, t'as rencontré d'autres mecs cinglés après moi ? »  demandait il sitôt installés, son sac s’échouant à ses pieds. « Non, après toi j’ai terminé mon stage et je suis retournée à la fac. » vaccinée à l’idée de travailler avec des hommes ensuite. Ce n’était pas tant sa rencontre avec Keegan qui l’avait poussée à se fermer à quatre-vingt pour cent du monde carcéral ; cette rencontre avait cristallisé son envie de ne travailler qu’avec des femmes, bien que certaines puissent s’être montrées au moins aussi agressives que certains messieurs. « Enfin c’est pas toi hein » qu’elle s’empressait d’ajouter, un vague mouvement du bras pour tempérer des paroles qui auraient pu être mal interprétées. Romy n’avait pas été à ce point traumatisée par le brun. Cette rencontre n’avait fait que concrétiser une décision qu’elle avait déjà prise avant d’accepter ce stage. Ce serait les femmes et rien d’autre. La petite blonde n’avait pourtant pas gardé de rancœur ni d’amertume envers Joseph. Elle lui demandait des nouvelles même ; savoir comment cela se passait pour lui maintenant qu’il avait quitté les quatre murs de sa cellule. Bien, elle l’espérait. « Un peu plus d'un an. J'suis sorti plus rapidement que prévu. Mon bon ami la Bible m'a permis d'convaincre le juge que j'étais un homme changé. » Amusé, il avait soufflé ces paroles qui avaient fait sourire la jeune femme. Ben voyons. Depuis tout ce temps elle s’était demandée si le type était vraiment croyant ou s’il avait joué un rôle. Ou peut-être un mélange des deux. Il fallait être sacrément informé pour appuyer une libération conditionnelle sur cet élément s’il ne le connaissait pas sur le bout des doigts. « Dieu soit loué, hein. » blasphémait elle presque en levant les yeux au ciel, cédant à un rictus alors que son regard s’attardait sur les pleurs d’une enfant venant de s’étaler de tout son long sur le sol à quelques mètres d’eux. « Je suppose que t’es ravi de retrouver les bancs d’une véritable église chaque dimanche. » poursuivait elle dans une tentative dérobée de comprendre s’il avait été ne serait-ce qu’un tout petit peu sérieux toutes ces années, la gamine beuglant de plus belle. Seigneur. Sans mauvais jeu de mot. « Mais ça s'passe bien. Enfin, pas trop mal. J'ai terminé mes travaux communautaires l'mois passé alors j'ai plus d'yeux rivés sur moi, ça fait du bien. »  Elle hochait la tête avec intérêt ; Bien. Les travaux d’intérêt général étaient l’étape la plus compliquée à passer pour les détenus remis dans le grand bain. Parfois certains se sentaient sous considérés, parfois d’autres craquaient en se rendant compte que leur existence dans la société était encore incertaine. « C’est une bonne chose. » qu’elle concluait sans trop savoir quoi répondre d’autre. Elle ne savait pas en quoi consistaient les dits travaux pour comprendre le brun. « et tu fais quoi maintenant ? » Romy poursuivait sans trop savoir si elle entrait dans un domaine privé ou non, quand bien même elle posait cette question par réel intérêt et non par curiosité. Joseph lui lançait ensuite un « Allez ! Dis-moi qu'tu t'es rendu compte que la prison c'est d'la merde et que tu as décidé de devenir chirurgienne, ou astronaute, même ! » qui semblait de toute façon entrer dans la même sphère que sa question, alors elle espérait qu’il ne se formaliserait pas. « La prison c’est pas de la merde. Hors mis quelques cinglés les gens là-dedans ont un background et une histoire hyper intéressante. » qu’elle rétorquait en haussant les épaules, plus amusée que piquée au vif par cette remarque. « Tu sais quand les gens te menacent pas de te faire la peau avec un crayon c’est hyper agréable même. » Ok c’était facile. Un petit rire la secouait, puis elle reprit avec plus de sincérité. « Je bosse à la prison pour femmes, vers Toowong. J’ai jamais aimé travailler avec les hommes. » Parce qu’elle préférait faire sortir des mères de famille, des gamines paumées en quête d’indépendance ; la petite blonde n’aurait troqué son job pour rien au monde, même si elle se gardait bien de le préciser à son interlocuteur sous peine de se retrouver avec une mention « mère Theresa » d’estampillée sur le front. L’avantage avec Romy, c’est qu’elle n’avait pas besoin de trop en dire pour qu’on comprenne que son fond débordait littéralement de bonne volonté et d’optimisme. Elle en avait suffisamment pour toute une ville.  
   



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyMer 24 Juil - 1:44



The pretender
Romy & Joseph


« Non, après toi j’ai terminé mon stage et je suis retournée à la fac. » Il observe ses deux yeux, un à un, le regard sérieux, parce qu'il tente de lire à travers ses mots. Il n'est pas prêt à penser qu'il est le responsable de cette décision qu'elle a prise mais un doute s'est tout de même installé dans sa tête. Ce n'est pas une affirmation sexiste : les hommes sont souvent plus violents, plus physiques. Pour une femme aussi petite, ce devait être un cauchemar de traverser un troupeau de détenus seulement masculins. Même Joseph, alors qu'il fait lui-même partie de ce groupe, ne se sent pas toujours en confiance en présence de d'autres criminels. Il sait que les hommes sont parfois horribles et qu'ils ne regrettent que très rarement leurs actions. Au cours des trois années qu'il a passé en prison, il n'a pas rencontré un seul criminel affirmant désirer retourner en arrière pour ne pas refaire la même erreur. Les hommes ont une certaine fierté qui leur empêche d'admettre les torts qu'ils ont causés, et Joseph n'est pas une exception. Il continue à penser qu'il ne ferait pas les choses autrement s'il en avait l'occasion : il ne regrette pas la famille qu'il s'est construite même si cette dernière n'a jamais respecté la loi. « Enfin c’est pas toi hein. »  Le garçon secoue la tête de droite à gauche pour rapidement lui signifier qu'il ne pensait pas que c'était de sa faute, parce qu'il en a croisé des pires, des criminels. Des violeurs qui vantaient leur nombre de victimes, des tueurs qui prenaient un plaisir fou à expliquer comment ils ont doucement aspirer la vie d'une femme innocente ou d'un ennemi de longue date. « J'sais, t'inquiète. Les gens d'ton stage t'ont pas jumelé avec moi pour rien. » L'un des moins dangereux, c'est bien ce qu'il a toujours été. Il faut dire que cette Bible qu'il traînait avec lui tous les jours nettoyait son image. Admettant que c'est la religion qui lui a permis de sortir plus rapidement de la prison, Joseph se voit rassuré d’apercevoir un sourire amusé sur les lèvres de Romy : elle ne lui en veut pas de ne pas réellement avoir la foi, tel qu'il l'a prétendu pendant trois ans. « Je suppose que t’es ravi de retrouver les bancs d’une véritable église chaque dimanche. » Son visage s'étire en une grimace qu'il ne peut contenir. La simple pensée d'une Église arrive à lui arracher un haut le cœur. Il n'a pas mis le pied dans l'une des ces bases catholiques depuis qu'il a quitté le foyer familial. Louchant un moment sur l'enfant étalé sur le sol, il marmonne : « Non, et n'essaye pas d'me chercher là un dimanche, tu n'me r'trouveras jamais. » Il se mord la lèvre inférieure, hésitant, pour finalement ajouter sur un ton légèrement timide, les yeux rivés vers n'importe où sauf elle : « Cependant, si j'te donne mon numéro, ça sera plus facile de partir à ma recherche. » Il se sent seul, Joseph. Il passe la majorité de ses journées à attendre que le temps passe. Avoir un nouveau contact ne lui ferait pas de mal. Et, elle est une bonne personne, cette Romy. Passant rapidement le sujet des travaux communautaires à la bibliothèque, Joseph se fait poser la question fatidique. Que fait-il maintenant ? Il hausse les épaules en soupirant. Il la déteste, cette question. Elle lui rappelle qu'il n'a pas une vie stable et que ce n'est pas aujourd'hui qu'il se trouvera un salaire constant. « J'suis garde du corps, je... J'fous la trouille à ceux qui voudraient toucher à des mannequins. Mais j'travaille pas souvent, seulement quelques jours par mois, s'il y a un événement organisé. » Jamais il ne remercierait assez Gabriel qui lui a offert ce job, le sauvant du service à la clientèle qu'il gérait si mal - il paraît qu'il ne faut pas insulter les clients si on veut leur fidélité. « La prison c’est pas de la merde. Hors mis quelques cinglés les gens là-dedans ont un background et une histoire hyper intéressante. Tu sais quand les gens te menacent pas de te faire la peau avec un crayon c’est hyper agréable même. » Il glousse, passe sa main dans ses cheveux. « Je bosse à la prison pour femmes, vers Toowong. J’ai jamais aimé travailler avec les hommes. » Il hoche la tête en détournant les yeux vers l'enfant qui s'est enfin fermé la gueule. « T'es aux femmes, p't-être ? » Est-ce qu'il y a vraiment un rapport entre ce qu'elle vient de dire et ce qu'il tente de deviner ? Non. Mais il ne sait pas quoi dire. Il sait que les hommes peuvent être très désagréables, et elle a probablement fait le bon choix en se tournant vers la prison féminine. Et... Il est curieux, quand même.  
         
   
code by bat'phanie


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyLun 29 Juil - 12:49


Romy s'était presque empressée de le rassurer quant à son départ rapide de la prison suite à leur rencontre ; il n'y était pour rien dans sa volonté de se délester rapidement de ce stage qui ne lui convenait pas, et à en juger par la façon dont il secouait la tête de gauche à droite en retour, Joseph semblait en être conscient. Un fait qui la rassurait un peu. « J'sais, t'inquiète. Les gens d'ton stage t'ont pas jumelé avec moi pour rien. » Elle esquissait un demi sourire, se notant qu'il semblait bien plus apaisé aujourd'hui qu'au moment où ils s'étaient connus. A l'époque on lui avait dit que Keegan faisait partie des détenus les moins dangereux, et quelque part l'administration ne lui avait pas menti. Ce n'était pourtant pas pour autant qu'elle avait apprécié l'expérience et souhaité la renouveler.. le brun était resté un vague souvenir jusqu'à aujourd'hui. Ils discutaient sans caméra, sans gardiens ni menottes. Pas de questionnaire débile sur lequel se baser pour converser, la petite blonde laissait les interrogations qui passaient dans son esprit fuser sans le moindre filtre ou presque, comme lorsqu'elle évoquait la religion qui avait visiblement œuvré à appuyer sa demande de libération conditionnelle. « Non, et n'essaye pas d'me chercher là un dimanche, tu n'me r'trouveras jamais. » Retenant un sourire mutin -parjure- Romy se contentait de faire pivoter le menton qu'elle avait planté sur le sommet de son genou vers lui, délaissant du regard le gamin pleurnichard que sa mère venait rechercher pour le plus grand bonheur de leurs oreilles déjà suffisamment agressées. « Cependant, si j'te donne mon numéro, ça sera plus facile de partir à ma recherche. »  Il lui avait laissé ces quelques mots sans la regarder, ce qu'elle ne savait pas bien comment interpréter. Finalement après quelques secondes elle extirpait son téléphone de sa poche, le déverrouillant pour lui tendre afin qu'il ne s'y enregistre. "Je t'ai promis des skittles hein. Puis c'est bien mieux que des hosties." Ce n'était pas le numéro du premier détenu qu'elle avait dans ce téléphone (à vrai dire au moins la moitié de ses contacts étaient des femmes sorties de prison) mais toutefois Romy se promettait de ne pas agir avec lui comme elle le faisait avec les autres détenues ; il n'avait pas besoin d'un nouveau conseiller de réinsertion sur le dos. La petite blonde n'arrivait pourtant pas à chasser sa nature profonde, et ç'avait été plus fort qu'elle, elle posait des questions pour s'assurer que tout allait bien, se promettant toutefois d'arrêter de se mêler de ce qui ne la regardait pas ensuite. « J'suis garde du corps, je... J'fous la trouille à ceux qui voudraient toucher à des mannequins. Mais j'travaille pas souvent, seulement quelques jours par mois, s'il y a un événement organisé. » D'accord. Hochant la tête avec intérêt Romy se sentait soulagée qu'il ait trouvé un boulot pour se raccrocher aux branches, que l'après TIG semble se dérouler plutôt bien, même si ce n'était que quelques jours par mois. Gardant pour elle sa curiosité et ses questions bien trop personnelles elle esquissait un sourire en soufflant : "Des mannequins hein ? Il doit y avoir pire comme job. Enfin sauf si tu dois user de tes talents pour terrifier les gens trop souvent." tandis que d'un geste de la main elle accompagnait ses propos. La jeune femme faisait partie de ces gens qui ne savaient pas tenir en place lorsqu'ils discutaient, parlant avec une gestuelle particulière et des expressions faciales qui trahissaient son ressenti à des kilomètres ; en l’occurrence ici son visage criait presque : "et ça se passe bien ?" mais elle se retenait toutefois de le céder, ne désirant pas jouer la mama de service. La conversation déviait ensuite un peu sur elle et sur son job. Elle n'avait pas vraiment de choses à cacher à ce sujet alors elle baissait la garde, s'autorisant même un trait d'humour qui avait fait glousser Keegan. « T'es aux femmes, p't-être ? » qu'il ajoutait ensuite. Quoi ? Relevant le sourcil avec amusement, Romy soufflait en retour "Non plutôt au couvent en fait." en haussant doucement les épaules. Elle n'avait pas vraiment de gêne à l'avouer, hésitant presque à se rebaptiser elle même "Soeur Romy de la crédulité" et quand bien même en compagnie de ce type qui s'était débrouillé pour se sortir de prison grâce à sa bible ... cette remarque, elle la trouvait presque drôle. Mieux valait en rire qu'en pleurer.   
   



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyLun 5 Aoû - 19:49



The pretender
Romy & Joseph


Il n’aurait pas pu faire partie des plus dangereux. Joseph, il n’a jamais frappé ni son chat, ni sa sœur. Joseph, il préférait fuir plutôt que lever les poings, parce qu’il avait rapidement appris que, en pleine lute, ceux qui n’ont pas peur de balancer leur phalanges dans l’air allaient impérativement le clouer au sol avant même qu’il ne puisse répliquer. S’il refusait de manger ses légumes, il les avalait de force, à coup de cuillerées. Pour éviter de se faire de nouveau empoigner la mâchoire par les doigts colériques de son père, il a commencé à les aimer, ces stupides brocolis au goût amer. Il lui avait suffi quelques baffes avant qu’il n’atteigne la douzaine d’années pour respecter toutes les consignes de ses parents sans jamais broncher, même quand ça signifiait de garder le silence quand la paume du prêtre se posait sur sa ceinture. La seule et unique fois qu’il a remis en question l’honneur de cette figure religieuse en face de ses parents, son dos a été marqué pour le reste de ses jours. Terrorisé, il n’a plus jamais osé aborder cette situation qui, déjà à cet âge, lui paraissait tellement condamnable. Même Alfie n’a plus jamais entendu parler de ces doigts dégoûtants qui frôlaient les hanches du plus vieux des deux quand tous les yeux étaient tournés vers le ciel – parce que les croyants les plus entêtés voient ce qu’ils veulent voir en espérant que Dieu les accueillera au Paradis lorsque leur cœur n’aura plus la force de battre.

Il offre son numéro, à cette fille qu’il a rencontrée quelques années auparavant, et il n’a jamais fait ça de toute sa vie. Joseph n’a que cinq contacts dans son téléphone : des gens qui sont prêts à l’accueillir chez lui quand il se noie dans sa peur de la solitude. Draguer les jolies filles pour collectionner leur numéro n’a jamais fait partie de ses passe-temps. Ce n’est pas pour autant qu’on peut considérer qu’il est bon, avec les femmes. Il n’a pas d’expérience dans le domaine relationnel : il n’a jamais partagé sa vie avec les yeux noisette d’une demoiselle. La vie de couple, il ne l’a jamais tentée, parce qu’il n’a jamais pensé avoir la force de s’occuper de quelqu’un d’autre, alors qu’il arrive de justesse à ne pas foutre sa vie en l’air pour de bon. Il en a commises, des erreurs, dans le passé, mais jamais il n’a signé son arrêt de mort pour un mauvais choix. "Je t'ai promis des skittles hein. Puis c'est bien mieux que des hosties." Ses yeux luisent d’excitation. Il se sent comme un adolescent qui découvre pour la première fois les plaisirs de la chasse à la popularité. Comme s’il collectionnait les cartes Pokémons et qu’il venait d’obtenir un Charizard Shiny. Il le prend doucement, le téléphone de Romy, perd quelques secondes avant de comprendre où se cache le clavier (parce que lui-même ne possède pas le téléphone dernier cri et il ressemble souvent à un papa devant la technologie quand il tente de comprendre comment faire apparaître le clavier sur un petit écran). Il tape son numéro de téléphone, qu’il connait évidemment par cœur, puis il acquiesce pour lui-même en s’ajoutant dans ses contacts. Son nom apparaît dans une longue liste et il ne peut s’empêcher de la faire défiler d’un coup de doigt, les yeux gros comme des melons, incapable de comprendre comment elle peut avoir autant de numéros. « On dirait que j’suis pas le seul à qui t’as promis des Skittles. » Il se mord la lèvre inférieure pour cacher son sourire et il lui tend son bien afin qu’elle le récupère. Soudainement, il fronce les sourcils et il louche un bon moment dans le vide en se rendant compte que, lui, il ne l’a pas, son numéro, et que jamais il ne pourra la contacter si elle ne le fait pas en premier. Eh merde. Il redresse la tête en réfléchissant et décide de ne rien dire, parce qu’il ne voudrait pas insister. Peut-être que Romy n’a aucun intérêt à le revoir : il n’est plus un sujet de thèse. Elle a probablement beaucoup d’autres choses à faire. Remerciant intérieurement la jeune femme de changer de sujet, parce que ça l’empêche de regretter d’avoir fait le mauvais choix, il répond sans grande conviction qu’il est garde du corps. Un métier qu’il ne mérite pas, d’ailleurs, puisqu’il ne saurait pas quoi faire dans le cas où il doit… faire son travail, justement. Il est celui qui aurait besoin d’un garde du corps, lors d’une confrontation. "Des mannequins hein ? Il doit y avoir pire comme job. Enfin sauf si tu dois user de tes talents pour terrifier les gens trop souvent." Il ricane en secouant la tête de droite à gauche, croquant le dernier petit morceau de menthe sur sa langue. Certes, il sait lancer des menaces, mais jamais il ne les mettra à exécution. Il continue d’espérer que personne ne comprendra que ses muscles ne sont que parure obtenue en prison et qu’il ne fait que bluffer quand il intime à un vaurien de s’éloigner des mannequins. « Ce talent me sauve la vie, à vrai dire. » Sa poitrine se soulève au rythme de son rire distrait. « J’suis pas vraiment le preux chevalier qui sauvera la princesse si elle est en danger… » Il marque une pause et murmure, comme s’il soufflait un secret à Romy : « Mais ne l’dis pas à mon patron ! Il pense que je sais me battre. » Et il secoue la tête négativement, les yeux grands ouverts, pour lui faire comprendre qu’effectivement, il ne sait pas se battre. Romy admet qu’elle a décidé de travailler seulement avec les femmes, et cette nouvelle ne fait pas l’effet d’une surprise. Tout de même curieux, Joseph ose lui demander si elle préfère les femmes, dans tous les sens du terme, et sa réponse le laisse perplexe. Il l’interroge du regard afin de savoir si elle a utilisé le mot « couvent » dans son sens premier, ou si elle l’a choisi parce qu’il représente bien sa situation. Les yeux interrogateurs, il demande donc réponse à sa question. « C’est une façon de parler ou t’es vraiment une… femme de la religion ? » Il hésite sur cette dernière expression parce qu’il ne l’apprécie pas particulièrement. Il faut dire qu’il ne tient pas la religion dans son cœur et qu’il ne pourrait cacher sa déception s’il apprenait qu’elle fait partie de ces gens qui préfèrent regarder vers le haut.

          
code by bat'phanie


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyJeu 22 Aoû - 17:52



Romy avait toujours été quelqu'un de sociable, sans doute parfois un peu trop. Laisser Joseph noter son numéro dans son répertoire avait été un geste qu'elle avait proposé le plus naturellement possible, et cet intérêt n'était pas feint. Leur première rencontre avait beau ne pas s'être déroulée sous les meilleures auspices, aujourd'hui la jeune femme n'en demeurait pas moins plus âgée et grandie qu'elle ne l'était à vingt deux ans. Prendre des nouvelles et s'intéresser au Keegan avaient été des choses qui lui semblaient normales et qu'elle faisait de bon coeur, d'autant plus que ce détenu n'était pas vraiment n'importe qui à ses yeux, et qu'arrondir les angles quant aux souvenirs qu'elle avait de lui était quelque chose de préférable, sans doute. Le prétexte des bonbons tenait le cap d'une rencontre à venir et qu'elle proposait pour rassurer le brun et lui assurer qu'elle ne laisserait pas le contact qu'il deviendrait sitôt sa bataille avec le clavier menée à bien inactif. « On dirait que j’suis pas le seul à qui t’as promis des Skittles. » Sans doute. Un demi sourire lui naissait au coin des lèvres avec amusement, comprenant en un coup d'oeil qu'il faisait allusion à la longueur de son répertoire, le faisant défiler d'un mouvement de l'index. "Étonnamment t'as l'exclu. Généralement je propose plutôt des cafés aux gens. Enfin on peut faire les deux." Et il y avait de fortes chances qu'ils procèdent ainsi si jamais Romy lui donnait rendez vous sans destination précise en tête. Récupérant son bien, la petite blonde se promettait intérieurement d'envoyer un message à l'ancien détenu sitôt leur rencontre achevée pour qu'il puisse également avoir son numéro, mais pour l'heure c'était de sa situation dont elle voulait discuter. Que faisait il ? Ce n'était pas tant de la curiosité qu'un réel intérêt qu'elle manifestait, car elle aimait à savoir que le brun s'en était sorti, qu'il était passé à autre chose depuis qu'il avait été libéré. Sans faire preuve d'une grande conviction, Joseph lui répondait qu'il était garde du corps, et le fait qu'il puisse travailler avec des mannequins avait fait réagir une Romy qui se fendait d'une remarque qui le fit ricaner. « Ce talent me sauve la vie, à vrai dire. » Ah oui ? Penchant la tête sur le côté, la blondinette le laissait poursuivre plutôt que de demander des détails à vif. « J’suis pas vraiment le preux chevalier qui sauvera la princesse si elle est en danger… » Ce qui devait être problématique, en effet. Elle joignait son rire au sien, pourtant plus mesurée tant son esprit cogitait encore dans l'imaginaire d'un garde du corps qui peinait à jouer des coudes. Joseph n'était toujours pas quelqu'un de violent, donc. « Mais ne l’dis pas à mon patron ! Il pense que je sais me battre. » Cette fois ci il chuchotait presque, lui livrant ce qui semblait être une confession dans un souffle avant de secouer la tête. "Tant que t'as pas à la prouver ça devrait le faire. Et … j'espère vraiment que tu sauras te débrouiller niveau mensonges avec la carte du type posé pour éviter le combat si jamais ça venait à arriver. Sait on jamais." Puisque investir dans une trousse de premiers secours n'était pas forcément de mise lorsqu'il était question de points de suture, et dans ce milieu … bon. Plutôt que de s'inquiéter là où Joseph avait tenté de la rassurer, elle confirmait sa demande d'un "Je serais muette comme une tombe, promis." avant de laisser le sujet de leur conversation dériver vers … elle. Maladroitement. Depuis sa rupture, la jeune femme plaisantait souvent sur le fait qu'elle puisse élire prochainement domicile au couvent du coin, et dans un sens elle pouvait aisément comprendre que le Keegan puisse avoir compris que son orientation n'était pas tout à fait définie. Du moins elle ne s'attendait pas à ce qu'il demande en tout cas. « C’est une façon de parler ou t’es vraiment une… femme de la religion ? » Ses lèvres s'étiraient d'un petit sourire avant de se laisser attraper par un rire, léger et sincère. "Non. Séparation récente, envie de meurtre à tout va, et drama en veux tu en voilà. Tu sais je suis une fille dans le cliché." qu'elle avouait sans toutefois se rendre compte que la fille dans le cliché ne travaillait pas en prison le jour avant de se caler devant l'intégrale de Bridget Jones le soir. "Mais je trouve ça drôle que t'ai pu y penser. J'ai vraiment l'air d'une future none ?" Le sourcil de la petite blonde se relevait alors que son regard délaissait les clients du centre commercial qui passaient devant eux au profit de son interlocuteur qu'elle dévisageait avec intérêt.
   



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyMar 27 Aoû - 18:28



The pretender
Romy & Joseph


Un café et des Skittles ? Étrangement, cette idée plaît un peu trop à Joseph, qui a toujours aimé faire les choses à sa manière, ennuyé par la routine classique de ceux qui ont choisi le parcours le plus sécuritaire. C’est donc en arborant un sourire presque enfantin qu’il répond : « Tu peux compter sur ma participation. » Il viendra si elle lui propose : il sautera sur l’occasion de passer plus de temps avec elle parce qu’elle l’intéresse, cette Romy. Elle arrive à voir par-delà le mal qu’ont commis les personnes avec lesquelles elle travaille. Elle comprend que, derrière le présent de chacun, il y a un passé inébranlable, inchangeable, qui ne pourra jamais être corrigé : seulement accepté ou pardonné. Joseph a subi sa punition, bien qu’il croie encore qu’il s’en est sorti avec peu d’égratignures par rapport à l’étendue des crimes silencieux qui marquent plusieurs moments de sa vie. Mais, jamais il n’avouera ce meurtre accidentel, parce qu’il n’arrive toujours pas à se sentir coupable de la mort de cet homme qui ne méritait que ce qu’il a reçu. Un dérapage sur l’autoroute, un visage qui rencontre le béton à une vitesse mortelle, les sirènes des ambulances et des polices qui se rendent sur le lieu de « l’accident ». "Tant que t'as pas à la prouver ça devrait le faire. Et … j'espère vraiment que tu sauras te débrouiller niveau mensonges avec la carte du type posé pour éviter le combat si jamais ça venait à arriver. Sait on jamais." Oh, ça, il peut le faire sans problème. Il cache ses émotions derrière ses yeux comme une pieuvre se camoufle dans son habitat marin. Du moins, lorsqu’il n’est pas confronté à des personnes qu’il aime. « J’continue à prier pour que ça n’arrive jamais. » Il ricane doucement, conscient qu’il fait de nouveau une référence à sa fausse dévotion pour Dieu, incapable de se détacher de ce sujet tellement ridicule à ses yeux, mais tellement important aux yeux de ceux qui ne savent plus où placer leur foi. Comme c’est son intention, le sujet dévie vers la jeune femme, et c’est tant mieux pour celui qui n’aime pas parler de lui. Romy le perd quelque peu en se qualifiant de femme de la religion. Il demande alors des explications concernant l’emploi de ce terme. "Non. Séparation récente, envie de meurtre à tout va, et drama en veux tu en voilà. Tu sais je suis une fille dans le cliché." Joseph glousse en se pinçant les lèvres. Il n’a jamais expérimenté la saveur de l’amour et la douleur de la séparation alors c’est quelque chose qu’il ne peut pas comprendre. Manquant d’empathie, parce qu’il ne peut pas se mettre à sa place, il hausse les épaules et marmonne : « J’sais pas si t’es réellement dans le cliché parce que j’me tiens loin des dramas de ce genre. » C’est ce qu’il pense. Pourtant, ses problèmes avec Deborah ressemblent énormément à ce que Romy vient de décrire. Peut-être est-ce égoïste de sa part de penser qu’il échappe à la réalité qui contrôle la vie des gens « normaux », comme il dit. Il fait preuve d’immaturité en pensant qu’il est unique en son genre mais, au fond, il est comme tout le monde : il a des émotions, une histoire, des pensées qui se bousculent dans sa tête toute la journée et même dans ses rêves. Il est un être humain qui croit habiter un autre enclos alors qu’il se trouve dans le même troupeau que tout le monde. Il broute la même herbe et boit la même eau. « En tout cas, j’te conseille de tuer personne, il paraît que c’est mal. » Non, Joseph ne fait pas partie de cette liste de personnes à contacter en cas de besoin immédiatement de réconfort. Il n’a pas assez d’expérience en relations humaines. . "Mais je trouve ça drôle que t'ai pu y penser. J'ai vraiment l'air d'une future none ?" Ses sourcils se froncent alors qu’il réfléchit à la question. Il observe la jeune femme de haut en bas avant d’hausser les épaules : « N’importe qui pourrait ressembler à une future none. Tu ne jures pas, tu n’es pas mal élevée, t’es bien habillée, ton maquillage est discret. » Il marque une pause, hésite un moment puis conclue son analyse : « Et j’ai l’impression que tu cherches des réponses à certaines de tes questions. Peut-être que tu n’sais pas si t’apprécies la voie dans laquelle tu t’es lancée. » Des paroles naturelles, instinctives : il n’a pas tourné sa langue dans sa bouche plusieurs fois avant de les lui offrir. C’est son instinct qui parle comme à chaque fois qu’on lui demande son avis.    

          
code by bat'phanie


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyLun 9 Sep - 16:57


Joseph n’avait pas l’air d’être contre l’idée de la revoir, et quelque part Romy se satisfaisait de cette réponse qu’il lui offrait. Les choses avaient évolué, de l’eau avait coulé sous les ponts, et c’est dans un sourire qu’elle accueillait ce : « Tu peux compter sur ma participation. » sans toutefois le commenter. Elle ne manquerait pas de lui proposer cette entrevue dans le courant de la semaine, et bien que l’idée d’en toucher deux mots à Charlie la démangeait, elle se disait que cela faisait un moment qu’elles ne s’étaient plus vues et que sans savoir si cette information pouvait encore la toucher elle ferait mieux de s’abstenir de tout commentaire, et d’ailleurs après quelques secondes de silence elle hochait la tête comme pour se convaincre elle-même que oui, elle ne lui en toucherait pas deux mots, c’était la meilleure chose à faire. Prenant ensuite des nouvelles du Keegan, la petite blonde apprenait qu’il avait déniché un job de garde du corps, mais que ce dernier ne collait pas vraiment avec son tempérament plus enclin à se dérober à la violence qu’à la provoquer. Pour conserver cet emploi il lui faudrait la jouer finement, mais le brun semblait en avoir conscience. « J’continue à prier pour que ça n’arrive jamais. » lui avait-il répondu en ricanant, et évidemment, la référence au saint père la fit sourire en retour. « Dieu soit loué. » C’était facile. Plus facile que le sujet vers lequel la conversation glissait du moins. Sa rupture avait fait d’elle une sorte de petite souris perdue dans les méandres de la vie. Elle alternait entre ses envies de croquer la vie à pleines dents et celles de se morfondre à chaque soirée passée seule. Une transition encore difficile. Alors qu’elle se dépeignait volontiers comme une fille des plus banales, elle se heurtait pourtant à un Joseph qui haussait les épaules et marmonnait : « J’sais pas si t’es réellement dans le cliché parce que j’me tiens loin des dramas de ce genre. » qu’elle avait un peu de mal à interpréter. « En tout cas, j’te conseille de tuer personne, il paraît que c’est mal. » Ben voyons. Un demi sourire lui naissait au coin des lèvres, car cette phrase dans la bouche d’un ex-détenu avait le mérite d’être drôle à défaut d’être de bon goût. « Il mérite pas que je m’acharne sur lui. Auquel cas si je craque j’ai des tips pour faire disparaître les corps. » Quand elle plongeait son nez dans les archives de la prison pour dégoter les dossiers les plus sordides. Ce qui n’était pas forcément bien vu par ses collègues, mais ce n’était pas une activité à laquelle la petite blonde s’adonnait souvent et surtout, elle n’en parlait pas. « Et toi alors ? C’est quoi le drama de ta vie Keegan ? » qu’elle demandait en lui glissant un coup d’œil, espérant que sa liberté retrouvée ait pu lui ouvrir d’autres portes que celles d’un club dans lequel il officiait en tant que garde du corps. Elle espérait qu’il y ait plus, qu’il y ait quelqu’un, et que cette question posée entre quelques autres suffirait à le motiver à répondre. D’ailleurs, piquée de curiosité, Romy s’était risquée à lui demander ce qu’il en était d’elle, et si elle avait vraiment l’air de pouvoir entrer dans les ordres. Joseph la détaillait de haut en bas, haussant les épaules en répondant que : « N’importe qui pourrait ressembler à une future none. Tu ne jures pas, tu n’es pas mal élevée, t’es bien habillée, ton maquillage est discret. » puis marquait une pause, comme une hésitation. « Et j’ai l’impression que tu cherches des réponses à certaines de tes questions. Peut-être que tu n’sais pas si t’apprécies la voie dans laquelle tu t’es lancée. » Penchant la tête sur le côté, la jeune femme ramenait à nouveau ses genoux contre sa poitrine, posant son menton au sommet de ces derniers en haussant le sourcil. « C’est-à-dire ? Va au bout de tes impressions. Je veux savoir » qu’elle demandait avec intérêt. Dans un sens, Joseph n’avait pas tord. Romy était effectivement dans une période transitoire, mais que cela puisse se lire sur son visage … elle ne savait comment le vivre.



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
the pretender (joseph) Giphy
POSTS : 14568 POINTS : 1460

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

the pretender (joseph) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Romy [2] - Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB]
RPs EN ATTENTE : the pretender (joseph) Tenor


RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyVen 13 Sep - 2:59



The pretender
Romy & Joseph


Ça lui fait du bien d’entretenir une discussion normale avec une personne qu’il a croisée dans sa vie anormale. Il a l’impression que le mauvais chapitre de son histoire est réellement terminé même s’il n’oublie jamais qu’il ne pourra pas rebondir après avoir commis tant d’erreurs dans le passé. Il n’a pas terminé ses études et trop rares sont les patrons qui engageraient un homme au passé aussi louche que celui de Joseph. Il n’est écrit que « vente de drogues » dans son dossier criminel, et cette si petite étiquette semble en cacher plein d’autres. Derrière le vendeur se faufile habituellement la silhouette du consommateur, et celui qui consomme la cocaïne peut avoir commis le pire crime sans que personne ne puisse le savoir. L’ex-taulard est certain d’une chose : il ne s’engagerait pas lui-même s’il en avait la possibilité. Il n’a pas confiance en ses capacités à ne pas décevoir autrui parce qu’il le sait : il est une bombe à retardement qui semble puiser du plaisir en se blessant et en blessant les personnes qui s’approchent trop de son cœur – ça ne lui fait pas plaisir, non, mais il n’apprend jamais de ses erreurs et il roule encore tous les jours sur la même habitude : celle d’être trop con pour comprendre que sa tête n’est pas saine et qu’il empoisonne les autres avec ses conneries et ses mensonges. « Il mérite pas que je m’acharne sur lui. Auquel cas si je craque j’ai des tips pour faire disparaître les corps. » Une phrase à laquelle il ne peut s’empêcher de répondre : « Tu m’les refileras si un jour j’en ai besoin. » Un ricanement détaché accompagne ses paroles. Il sait pertinemment que des mots comme ceux-là ne devraient pas être prononcés par un homme qui a fait de la prison et c’est exactement la raison pour laquelle ça l’amuse. « Et toi alors ? C’est quoi le drama de ta vie Keegan ? » Un sourire qui s’estompe lentement et un regard qui se perd un peu trop longtemps vers le sol : voilà ce que Romy peut admirer après avoir posé cette question à laquelle Joseph n’a pas envie de répondre. Après un moment à réfléchir au meilleur moyen pour l’éviter, il se secoue les puces et balance : « Bah… J’inspire la confiance de personne et y’a les flics qui viennent fouiller mon sac comme s’ils avaient espoir d’y trouver une bombe. » Il observe la jeune femme du coin de l’œil, laissant un nouveau sourire malin soulever la commissure de ses lèvres, notant sa réaction – pour s’assurer qu’elle ne tentera pas de creuser plus loin dans son intimité. Il colorie la réalité, certes, mais il est vrai que les yeux de l’autorité sont souvent rivés vers lui. Cependant, ces situations ont presque le don de l’amuser puisqu’il s’en tire toujours indemne, fier de donner tort à tous ces policiers qui pensent qu’il pourrait replonger dans la criminalité d’un jour à l’autre. Évidemment, là n’est pas le problème qui le ronge depuis plusieurs semaines. C’est Deborah qui hante constamment ses pensées. C’est Deborah le véritable drama qui lui bousille la santé en ce moment mais pas même un psychologue n’arriverait à lui tirer quelques mots à son sujet. Elle est le mystère caché au fond de son ventre, celui qu’il presse contre lui et et ne partage pas avec quelconque curieux. « C’est-à-dire ? Va au bout de tes impressions. Je veux savoir. » Le voilà pris au dépourvu. Il doit rarement expliquer son intuition. C’est comme s’il devait raconter un rêve qui l’a bercé quand il avait cinq ans. Il a de brefs détails qui lui parviennent à l’esprit mais il ne peut pas mettre les mots sur la chose. Alors, pour ne pas raconter n’importe quoi, il tente : « J’en sais rien. Faut croire que j’essaye de me remonter l’moral en m’disant que même des filles qui ont réussi comme toi ne peuvent pas être à cent pour-cent heureuses… » Il soupire. « C’est égoïste, j’sais. C’est le moyen qu’j’ai pour pas m’morfondre. J’imagine que le riche banquier a des problèmes érectiles et que celui qui a accompli son plus grand rêve se voit maintenant obligé d’en chercher un autre, mais en vain. » Et il hausse les épaules en ramenant ses cheveux vers l’arrière : « Alors que, moi, j’bande encore sans problème et j’ai encore la volonté d’exaucer mon rêve. J’suis plus à plaindre, maintenant ! » qu’il conclue, sur un ton un peu trop enthousiaste. « Alors, j’ai raison ou pas, à propos d'ton bonheur ? Elle est où ta faille, Romy ? »  
   
          
code by bat'phanie


the pretender (joseph) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Romy Ashby
Romy Ashby
la libérée délivrée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt sept ans (26.07.92)
SURNOM : romy est déjà un surnom, son vrai prénom est un presque secret d'état.
STATUT : redécouvre le célibat, et l'apprécie beaucoup.
MÉTIER : conseillère pénitentiaire de réinsertion et de probation au centre correctionnel pour femmes de brisbane
LOGEMENT : #429 doggett street à fortitude valley, un appartement qu'elle partage avec Tad
the pretender (joseph) Tumblr_o0tdr3KKic1qa1h7zo7_250
POSTS : 1291 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : l'enfant du milieu, proche de son père, cherche désespérément l'attention de sa mère › prend toujours les choses trop à coeur › pas soigneuse pour un sou, bordélique et catastrophique › acheteuse compulsive, dans son dressing s'entassent des vêtements esseulés par dizaines
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14) anwarfinnley joseph 02lenelonnie 02 clara 02caleb 03rosalie (fb)alexharveynate

RÉALITÉ ALTERNATIVE :
zombicamyle rp de la mort, littéralement, et en famille. alfie + aragelim

the pretender (joseph) Tumblr_inline_nwl1f0v5xh1t6vdyw_500
RONNIE ∆ i’ll stay 'til i'm the last one left, for one chance to say, "you're different than the rest", we’re face to face tryna get it off my chest, the light are going out here, it's time to open up instead.

the pretender (joseph) Tumblr_nkwuvcwFp41rmdty4o8_250
NAMY ∆ the best kind of people are the ones that come into your life and make you see sun where you once saw clouds, the people that believe in you so much, you start to believe in you too, the people that love your simply for being you, the once in a lifetime kind of people.

RPs EN ATTENTE : joseph et charlie › crémaillère › alfie (la meilleure place du canapé jouée à mario kart) › tad (l'extension du dressing)
RPs TERMINÉS : clément (fb)caleb (fb)ronniejosephclamyterrencecaleb + primleomyleonardo (ghost)prim + joeyfreyaleah 02primousse 02

isla tony

the pretender (joseph) 1569704961-anderson-ashby
AVATAR : saoirse ronan
CRÉDITS : tumblr (gifs) loonywaltz (ub) saaya (av) LDS (r)
DC : stephen & jasper
INSCRIT LE : 14/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23694-romy-o-dream-on http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-romy-jasper-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t23794-romy-ashby http://www.30yearsstillyoung.com/t23797-romy-ashby#971007

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) EmptyDim 29 Sep - 22:47


En dehors de la prison, Romy réussissait à parler sans filtres, et c'était sans doute pour cette raison qu'elle s'autorisait cette remarque au sujet de son ex copain, bien que ce soit aux antipodes de la déontologie. « Tu m’les refileras si un jour j’en ai besoin. » qu'avait répondu Joseph dans un ricanement, sûrement conscient lui aussi que ces deux remarques qu'ils venaient de faire étaient un gigantesque affront au monde carcéral, mais qu'importe visiblement. L'humour n'avait pas de limites et tous deux se comprenaient. Elle hochait la tête, comme si elle n'osait pas trop en dire, puis demandait ce qu'il en était de sa vie, comment il se portait. Un silence pesant s'ensuivit, et bien que ce n'était pas son intention à la base, la petite blonde regrettait presque d'avoir posé la question. Finalement après un court instant, le Keegan souffla : « Bah… J’inspire la confiance de personne et y’a les flics qui viennent fouiller mon sac comme s’ils avaient espoir d’y trouver une bombe. » comme si recourir à un trait d'humour suffirait à éloigner d'elle ce questionnement qu'elle s'était fait. Il éludait. "Si tu t'étais pas mis à courir personne aurait fouillé ton sac aujourd'hui." qu'elle rétorquait comme pour conserver une sorte de dernier rempart de légèreté. Elle n'avait pas voulu rendre la conversation compliquée bien qu'elle puisse véritablement s'inquiéter. C'était dans la nature de la petite blonde de le faire, comme poussée par une sorte d'instinct débordant de guimauve et de bienveillance, alors elle n'insisterait pas plus. A la place, Romy avait préféré lui demander d'expliquer cette intuition qu'il avait eue à son sujet. Comment ça elle n'appréciait pas la voie dans laquelle elle s'était lancée ? Haussant le sourcil tandis qu'elle posait son menton sur le sommet de son genou, la jeune femme attendait des réponses, mais ne s'attendait pas vraiment à celle que Joseph lui fournissait dans un souffle : « J’en sais rien. Faut croire que j’essaye de me remonter l’moral en m’disant que même des filles qui ont réussi comme toi ne peuvent pas être à cent pour-cent heureuses… » Heureuse, elle ne l'était assurément pas. Sa vie avait complètement pris l'eau ces derniers temps, mais si cela ne se lisait pas sur son visage elle essayait toutefois de comprendre ce qu'il voulait dire par là. Un boulot fixe, un appartement cosy et une famille proche ? C'était ça le bonheur ? « C’est égoïste, j’sais. C’est le moyen qu’j’ai pour pas m’morfondre. J’imagine que le riche banquier a des problèmes érectiles et que celui qui a accompli son plus grand rêve se voit maintenant obligé d’en chercher un autre, mais en vain. » D'accord ? Se mordant l'intérieur de la joue, Romy tachait de comprendre sans trop réussir à le faire. Sans doute était elle bien trop terre à terre, pas assez spirituelle pour tout cerner. « Alors que, moi, j’bande encore sans problème et j’ai encore la volonté d’exaucer mon rêve. J’suis plus à plaindre, maintenant ! » Il avait rétorqué ça avec un ton presque enthousiaste qui aurait presque ravi une Romy qui se demandait si oui ou non elle avait besoin de connaître cette information. "Je suis contente de l'apprendre." dit-elle d'un ton dubitatif, se recentrant pourtant rapidement sur le sujet initial. « Alors, j’ai raison ou pas, à propos d'ton bonheur ? Elle est où ta faille, Romy ? » Non. Secouant doucement la tête, la petite blonde esquissait un sourire, soufflant : "Je serais pas honnête avec toi si je te disais qu'en ce moment c'était la joie." Et elle ne s'épanchait pas sur les détails, préférant poursuivre directement : "Moi je pense que pour être heureux, il faut se sentir vivant." Et c'était ce dont elle manquait cruellement. "Je te souhaite de rencontrer des gens qui te feront te sentir vivant Joseph." Qu'importe l'argent et le futile.  



you're so hypnotizing, could you be the devil, could you be an angel, your touch magnetizing, feels like I'm floating, leaves my body glowing. They say be afraid, you're not like the others, futuristic lovers different DNA, they don't understand you.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

the pretender (joseph) Empty
Message(#) Sujet: Re: the pretender (joseph) the pretender (joseph) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

the pretender (joseph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: queen street mall
-