AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (ezra) desperate situations require desperate measures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_oh4ac9kUu81vjdjbpo6_250
POSTS : 3855 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p6uhurcmX71t8bm8b_250
LARA#1 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
(ezra) desperate situations require desperate measures Uy9j
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_oiyldalA7B1uuqmna_250
OWEN#6 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
heïana ◦ lullaby ◦ sophia ◦ rhett ◦ charlie ◦ hassan

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#5owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©dublin (av) ◦ ©rogers&meg-markle (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyVen 5 Juil 2019 - 12:20



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


La patience est une vertu qu'Evie avait apprise très tôt. Gravitant autour d'une mère qui se pensait tout droit sortie de la cuisse de Jupiter, il lui en avait fallu de la patience pour admettre qu'elle ne voulait pas prétendre au même niveau de condescendance que cette dernière, quand bien même il lui semblait que ça avait particulièrement bien réussi à ses trois sœurs – à Ester, plus spécifiquement. A entendre pépier la cantonade, son don de patience était d'ailleurs le seul qui lui faisait honneur. A côté de ça, on l'accusait de tous les maux de la terre ; l'ingratitude était le défaut qu’on aimait le plus lui reprocher, murmurant sur son passage en s'échinant de rappeler aux ignorants comme il était infernal et honteux qu'elle refuse catégoriquement de se liguer avec sa famille pour rendre hommage au génie sportif de son père décédé depuis près de 30 ans. De son côté, le seul quelle se reconnaissait en vérité, de défaut, c'était son besoin constant d'indépendance, trop longtemps étouffée par le poids du clan qui l'entourait. Comme s'il avait s'agit d'un crime, on ne cessait de la pointer du doigt à ce sujet, même depuis qu'elle était rentrée en ville et qu'elle consentait, parfois de bon grès, parfois moins, à faire plaisir à sa petite-sœur en montrant le bout de son nez dans des cérémonies officielles, malgré la torture mentale que ça représentait à ses yeux. Dans ces moments-là, la patience, encore une fois, était de son côté, lui permettant de ne pas rouler trop souvent des yeux, le nez plongé dans une – ou dix – coupes de champagne. Il n'y avait pas à dire, même si Matteo et Juliana avaient depuis longtemps hérités de l'étiquette de meilleurs amis qu'une séparation d'une plusieurs milliers de kilomètres n'avaient pas ternie, la patience n'était pas en reste, accompagnant la jeune femme dans ses moments les plus pénibles comme dans son quotidien harassant. Dans son travail, la patience était une alliée qu'elle avait su apprivoiser d'une main délicate, risquant quelquefois de la perdre au beau milieu des préparatifs redondant dans lesquels elle se lançait pour satisfaire les désirs mirobolants de ses clients. Malgré tout, Evelyn n'avait jamais vraiment perdu patience, s'arrêtant à la limite de la fulmination lorsqu'elle s'apercevait que les choses ne tournaient pas à son avantage, et reprenant immédiatement sur elle, relevant le menton et pianotant alternativement sur ses téléphones portables pour trouver une solution à ce qui ne tournait pas comme il le fallait. Être une pro du self-control, c'était ce qui lui permettait de gérer aussi bien les imprévus et finalement, qu'importe qu'on la juge et qu'on lui colle le blason de robot sans émotions que certains aimaient tant lui polir pour donner l'impression qu'ils la connaissaient intimement – ce qui était faux, cela va sans dire –, tant qu'elle en ressortait fraîche comme une jolie rose, les lauriers noués en couronne autour de sa tête bien faite, ça ne lui importait guère. Elle n'avait jamais perdu patience, dis-je ?  Il était près de midi, et en cette fin de matinée-là, aussi étonnant fut-il étant donné son glorieux historique avec la bien-nommée patience, un cri étouffé retentit au bord du trottoir bordant la limitation entre l'Esquire et le quartier des affaires.

"Vous. Vous. Foutez. De. Moi." Elle ne marqua même pas l'interrogation, s'apercevant que la rhétorique s'appliquait davantage au fait que l'homme qu'elle avait au bout du fil depuis cinq bonnes minutes se payaient royalement sa tête en lui affirmant qu'il n'avait jamais été question qu'il passe la chercher maintenant ou plus tard. Néanmoins, Evelyn se souvenait parfaitement avoir commandé un VTC pour cette heure précise, ou alors ce qu'elle avait cru, pensa-t-elle en laissant son regard dériver vers une portion du trottoir qu'elle se mit à piétiner de ses talons fins comme des baguettes chinoises tout en posant une main sur ses yeux subtilement maquillés. La bouche grand ouverte, la tête rejetée en arrière, elle donnait l'impression d'attendre que le Ciel lui vienne en aide ; mais étant donné qu'elle n'avait pas été très assidue à la messe ces quinze dernières années, et qu'en plus elle avait des griefs avec l'un des représentants du Seigneur sur Terre qu'elle s'amusait d'ailleurs à bécoter sous le coup de l'impulsion, elle avait maigre espoir qu'il daigne lui accorder clémence et faire apparaître un véhicule avec chauffeur devant ses grands yeux de biche – n'était-Il pas supposé réaliser ce genre de miracle pourtant, cet escroc ? Ça lui aurait été d'un grand secours puisque – et elle vérifia sa montre pour faire bonne mesure – qu'elle était déjà en retard d'une bonne quinzaine de minutes. La ponctualité avait beau être la politesse des rois, le manque de ponctualité était une preuve irréfutable de non-professionnalisme, ce qui était en somme, le pire cauchemar de la jeune femme qui raccrocha sans laisser le temps à l'homme à l'autre bout du fil de se moquer davantage d'elle.
Désespérée, elle aurait très bien pu rester accrochée à son téléphone pour commander une autre course, ou même risquer de se casser les chevilles en dévalant en sprint tout Spring Hill pour rejoindre le point de rendez-vous fixés avec ses clients. Au lieu de quoi, son regard chocolat s'arrêta sur une camionnette estampillée au nom du Mecanor – un garage qu'elle connaissait de nom, s'y étant arrêtée plusieurs fois pour récupérer Matteo après ses heures de travail. Ce ne serait pas lui au volant, le jeune homme s'étant offert une évasion au large pour recouvrer ses esprits et faire le point sur sa vie, mais elle avait bon espoir de tomber sur quelqu'un qui la remettrait comme l'amie de l'un de leur ancien collègue. Elle n'était pas en mal de culot, Evelyn… aussi elle s'élança sur la route, bras levés devant elle pour que personne ne soit tentée de l'envoyer dans le décor pendant qu'elle traversait, et s'accrocha comme à une bouée à l'encadrement de la vitre ouverte sur un visage débonnaire à qui elle rendit un sourire éclatant "Bonjour, vous. J'ai une faveur à vous demander…" Elle plissa les yeux sur le badge épinglé à la poitrine du jeune homme, en profitant pour reprendre son souffle qui lui faisait défaut, son manque de pratique sportive s'affichant sur son visage qui s'était légèrement tordu sous l'effort relatif qu'elle venait de faire, tandis qu'elle répétait "J'ai une faveur à vous demander, Ezra." Elle avait appris qu'utiliser le prénom de ses interlocuteurs était un gage d'attention très efficace. Aussi, elle reprit en se redressant légèrement, remettant son sac à main en place sur son épaule, l'air de gérer la situation, alors qu'elle avait juste envie d'hurler que les chauffeurs Uber étaient des enfoirés de première – en plus d'être trop odorants dans la majorité des cas ; décidément, ils n'avaient vraiment rien pour eux "Vous accepteriez de me déposer quelque part ?" Je vous en prie, semblait dire son regard qu'elle rendit lumineux avec un second sourire, les doigts fermement crispés autour de la sangle de son sac à main.


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    (ezra) desperate situations require desperate measures Q8kNWrA
    (ezra) desperate situations require desperate measures QqLqwzn
    (ezra) desperate situations require desperate measures Pf8cX3Q
    (ezra) desperate situations require desperate measures QoPDAKU
    (ezra) desperate situations require desperate measures 3T1X3Vb

    (ezra) desperate situations require desperate measures Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut, le puzzle bientôt de nouveau complété.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p7nmzkQeMf1sccn28_250
POSTS : 30266 POINTS : 2235

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincaelancora #4edge › evelynjean › ninooliviasophiaginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : lonnie › mike
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2cora #3ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › katherinematt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4thomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : neon cathedral. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyMar 30 Juil 2019 - 17:48



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


Tapotant des doigts sur le volant, le regard perdu quelque peu dans le vague, Ezra attendait presque patiemment que son téléphone sonne. Jean lui avait promis de le rappeler dans la matinée, et cette dernière semblait toucher à sa fin plus que jamais. Ce qui lui tira un énième soupire - qu’avait-il fait pour qu’elle le fasse attendre autant ? Il savait que quelques affaires étaient prenantes au garage ces derniers temps, et pas forcément pour des raisons qui lui plaisaient énormément. Quelques histoires de réparations ne plaisant pas aux clients qui l’enfouissaient sous une tonne de paperasse, qu’il tentait de partager avec Jean car c’était aussi son rôle à que de l’aider dans ce domaine là. Mais se rappelant qu’il attendait encore les chiffres de la fin du mois dernier… Inspirant, légèrement plus énervé que dix minutes auparavant, Ezra attrapa à la volée son portable et composa presque à l’aveugle le numéro de sa secrétaire. « Avant la fin de matinée, hein ? » Peut-être qu’il n’y allait pas de main morte avec elle, mais le seuil d’échanges de banalités lui semblait déjà loin. « Ca va faire une demi-heure que je suis garé non loin de chez le client qui est supposé avoir besoin d’un dépannage, celui pour lequel tu… » Apparemment, elle était désolée - et tout un tas d’autres choses qu’on pouvait à peine entendre à travers le téléphone, même en y prenant une oreille attentive. A dire vrai, Ezra n’y prêtait pas d’oreille attentive, puisqu’il avait l’impression d’avoir déjà entendu ces mots là des dizaines de fois. « Laisse tomber, je vais aller sonner. » Il coupa court à la conversation, jetant son téléphone sur le siège passager. Soupire, ajouter plus un à la liste du jour. Ezra se penchant finalement pour attraper son carnet de dépannage qui avait glisser en dessous du siège passager, lorsqu’une voix se fit entendre à son côté. « Bonjour, vous. J'ai une faveur à vous demander… » Se tournant vers la jeune femme qui se trouvait, apparemment, accrochée à sa carrosserie, les yeux légèrement écarquillés à la surprise qui venait de pointer le bout de son nez, il resta un instant à fixer la jeune femme, muet comme une carpe. Il fallait dire que c’était plutôt rare de se faire accoster de cette façon, surtout à bord de sa dépanneuse. « J’ai une faveur à vous demander, Ezra. » Il était à deux doigts de commencer par lui demander comment elle connaissait son prénom avant de remettre ses neurones en fonctionnement et de suivre le regard de la jeune femme jusque son badge. C’était futé. Et, par la même occasion, elle avait réussi à attirer totalement son attention, alors qu’il était perdu dans ses pensées et ses mille et une façons de mettre Jean à la porte ce soir juste avant ça. « Vous accepteriez de me déposer quelque part ? » Apparemment, remettre sa parole en fonctionnement prenait plus de temps que de sortir un ordinateur de veille. « Bonjour. » Bien Ezra, petit pas par petit pas. Il vint se racler rapidement la gorge, fronçant un peu les sourcils, analysant au ralenti la situation. Jean n’était pas capable de le rappeler en temps et en heure pour un client qu’il était supposé rencontrer là, immédiatement selon le planning, et en attendant une jeune femme qu’il ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam - quoi que son visage lui semblait un minimum familier - avait réussi à dévier son attention de tout ça en lui demandant quelque-chose de totalement saugrenue. « Vous voulez que je vous dépose quelque-part ? » Il devait avoir l’air d’un idiot parfait à répéter les paroles qu’elle venait de prononcer. Il devait avouer surtout qu’il n’arrivait pas à saisir la portée de la situation exactement. Il avait l’habitude qu’on vienne le déranger pour une aide, relative à cent-pour-cent du temps à une panne automobile ou tout du moins motorisée - sauf qu’en s’aventurant à jeter un coup d’oeil à droite, et à gauche, il s’aperçue qu’aucun véhicule ne semblait être en panne autour d’eux. « Vous avez un problème de voiture ? » Après tout, la dépanneuse affichait fièrement sur son flanc le logo du garage et la fonction de ce dernier. Peut-être que par quelque-part, la jeune femme désignait son garage ? « Vous voulez pas que je jette un coup d’oeil à la voiture d’abord avant de vous remorquer quelque-part qui sera au garage ? » Apparemment, reconnecter toutes les parties de son cerveau d’une seule fois était trop demander à Ezra, qui ne comprenait simplement pas les signaux de détresse que lui envoyaient les yeux de la jeune femme - et pourtant, ils étaient plus qu’évidents.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_oh4ac9kUu81vjdjbpo6_250
POSTS : 3855 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p6uhurcmX71t8bm8b_250
LARA#1 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
(ezra) desperate situations require desperate measures Uy9j
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_oiyldalA7B1uuqmna_250
OWEN#6 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
heïana ◦ lullaby ◦ sophia ◦ rhett ◦ charlie ◦ hassan

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#5owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©dublin (av) ◦ ©rogers&meg-markle (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyLun 5 Aoû 2019 - 15:11



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


Evelyn réalisa qu'elle avait peut-être misé sur le mauvais cheval. Ezra, qui au demeurant avait un prénom qui lui plut tout de suite tant il était rare et joli, ne paraissait pas capable de grand-chose si ce n'est de répéter ce qu'elle venait de lui demander. Comment devait-elle s'adresser à lui, s'inquiéta-t-elle avec une petite pointe d'affolement en faisant mine de bonne figure, un sourire de façade accroché au visage. A l'intérieur d'elle-même, la jeune femme poussa un soupir profond, se disant qu'elle avait toujours eu raison de s'en remettre qu'à elle-même finalement. Autant que la patience, l'indépendance était un trait de caractère très marqué chez elle, si bien que demander de l'aide aux autres était devenu un fait assez rare pour être mentionné. L'adage on n'est jamais mieux servi que par soi-même était sans doute son préféré, non seulement parce qu'elle avait pu le vérifier à de maintes reprises au cours de sa jeune vie, sa confiance étant un trésor que peu d'individus avait su dénicher sans qu'elle n'émette aucun contrordre, mais surtout parce que cela impliquait qu'elle n'avait jamais besoin d'admettre qu'elle était en position de faiblesse ; quelque chose qu'il lui arrivait rarement, aimait-elle se laisser croire par excès d'ego mal placé, mal à l'aise lorsqu'il s'agissait d'avouer qu'elle ressentait plus que ce qu'elle ne s'obstinait à laisser paraître, campée sur ses principes d'impartialité. Mais aujourd'hui, elle avait besoin d'une main pour se relever. A défaut qu'on la lui tende, elle s'était jetée sur la première qui lui était parue assez ferme pour la remettre sur pieds tandis que les minutes s'égrenaient, et que la perspective d'ajouter le mariage d'un nouveau couple de futurs époux à son programme déjà bien chargé pour les mois à venir, devenait de moins en moins évidente, de plus en plus floue. Un dommage collatéral qu'elle n'était pas prête à accepter, pas du tout.

"C'est exactement ce que je viens de vous demander, oui." répondit-elle à Ezra après un instant à considérer qu'il paraissait quand même tout à fait capable de comprendre ce qu'elle lui disait sans qu'elle n'use d'un débit de paroles infantilisant. En même temps, elle essaya de se rappeler ce que Matteo avait bien pu lui raconter sur ses collègues de travail, mais elle ne parvint pas à raccorder tous les fils entre les prénoms qu'il avait laissé échapper quelques fois, et la possibilité que le jeune homme qu'elle venait d'aborder puisse avoir été assez proche de son meilleur ami pour qu'elle se permette de lui faire savoir qu'elle connaissait quelqu'un qui avait travaillé avec lui. De ce fait, elle laissa tomber.
S'agrippant à l'anse de son sac à mains, elle remua de nouveau sur ses talons hauts, et tout de suite après s'être approchée de plus près, elle vint poser une main sur le cadre de la portière de la dépanneuse du jeune homme. Inclinant son visage dans l'espace qui la séparait, elle lui chuchota "Je ne veux pas vous donner l'air de dramatiser les faits, mais vous me sauveriez la vie si vous acceptez." Elle opina inlassablement du chef, pendant qu'une illumination vint arrondir son regard lorsqu'elle lui lança, pleine de bonne foi – et de désespoir, il fallait bien l'avouer "J'ai de quoi vous payer s'il le faut." Après tout, elle était prête à payer son VTC, alors ce n'était pas dépenser pour rien que de lui proposer un petit quelque chose pour faire l'appoint d'essence lorsqu'il en aurait besoin ; elle n'y connaissait rien, mais ce genre de véhicule ne devait pas consommer que de l'eau, et l'essence avait un coût qu'elle était bien heureuse de ne pas avoir à débourser, en éternelle piétonne qu'elle était. Elle lui sourit, consciente que ses motivations devaient lui apparaître bien étranges. Du coup, elle lui expliqua avec bonhommie "Oh non, je ne conduis pas." commença-t-elle pendant qu'elle coinçait une longue mèche derrière son oreille. Evie se redressa, poursuivant avec un petit rictus en coin "J'ai dû m'emmêler les pinceaux en commandant un Uber qui a refusé de passer me prendre alors que je dois absolument me rendre à un rendez-vous d'affaires qui a déjà débuté depuis…", elle vérifia sa montre, et son visage se fragmenta en maintes petits bouts de désillusion qu'elle tenta de recoller comme elle le put en souriant de plus belle, le coin de sa bouche palpitant lorsqu'elle reprit "vingt minutes maintenant. Je vous en prie, Ezra." laissa-t-elle échapper sans vraiment avoir anticipé à quel point elle paraissait au bout du rouleau. Ses grands yeux bruns se posèrent sur le visage du jeune homme "Je sais que ça ne fait pas partie de vos prestations, mais j'ai toujours entendu beaucoup de bien de votre garage. L'un de mes amis y travaillait." avoua-t-elle à la fin, comme un dernier signal d'appel qu'Ezra réceptionnerait ou pas, mais qu'elle l'espérait sincèrement, serait suffisamment puissant pour qu'il considère sa demande comme un service qu'elle lui revaudrait un jour où l'autre – elle lui en ferait la promesse s'il l'exigeait.


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    (ezra) desperate situations require desperate measures Q8kNWrA
    (ezra) desperate situations require desperate measures QqLqwzn
    (ezra) desperate situations require desperate measures Pf8cX3Q
    (ezra) desperate situations require desperate measures QoPDAKU
    (ezra) desperate situations require desperate measures 3T1X3Vb

    (ezra) desperate situations require desperate measures Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut, le puzzle bientôt de nouveau complété.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p7nmzkQeMf1sccn28_250
POSTS : 30266 POINTS : 2235

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincaelancora #4edge › evelynjean › ninooliviasophiaginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : lonnie › mike
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2cora #3ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › katherinematt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4thomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : neon cathedral. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyMar 6 Aoû 2019 - 19:06



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


Un léger silence, un peu malaisant il devait avouer, s’installa entre la jeune femme et lui. Il était toujours en attente soit d’une confirmation de sa part, soit d’une mise en route plus rapide de son esprit de déduction - autant attendre patiemment qu’elle reprenne la parole, ça prendrait moins de temps. « C'est exactement ce que je viens de vous demander, oui. » A question bête, réponse du même calibre. Il aurait aimé se voir, en dehors de la scène. Comme une petite souris, juste observant. Et être désespéré d’à quel point il pouvait paraître idiot quand il n’y mettait pas du sien. Emmener des personnes d’un endroit à un autre ne lui posait pas de soucis en soit, mais comme il venait de le préciser à la jeune femme, en général il les déposait systématiquement au garage puisqu’ils s’adressaient à lui pour des soucis de voiture. Il préféra ne rien ajouter, attendant plus d’explications. Si la jeune femme avait besoin d’un chauffeur, de toutes façons, elle ne tarderait pas à lui en donner. « Je ne veux pas vous donner l'air de dramatiser les faits, mais vous me sauveriez la vie si vous acceptez. J'ai de quoi vous payer s'il le faut. » Les sourcils d’Ezra vinrent se froncer en une barre fine au dessus de ses yeux. S’il se pensait perdu dans cette conversation avant ça, c’était de pire en pire. Il voyait bien la détresse de la jeune femme, il la voyait de plus en plus clairement, mais qu’avait-il à voir avec son histoire ? « Oh non, je ne conduis pas. » Au moins, ça ôtait le soucis d’avoir besoin d’un dépannage sans voiture, puisqu’apparemment si elle ne conduisait pas, il n’y avait pas beaucoup de chances qu’elle ait une voiture à portée de main. Il arrêta donc de jeter des coups d’oeil furtifs comme si quelqu’un allait d’un seul coup sortir des buissons, une caméra cachée à la main. « J'ai dû m'emmêler les pinceaux en commandant un Uber qui a refusé de passer me prendre alors que je dois absolument me rendre à un rendez-vous d'affaires qui a déjà débuté depuis… » Il suivit du regard celui de la demoiselle vers sa montre. Et, seulement enfin, quelques brides du puzzle semblaient se mettre en place. Elle venait de mentionner un rendez-vous important, un rendez-vous d’affaire. Une histoire de Uber qui n’avait jamais pointé le bout de son nez. La situation qui semblait plus qu’urgente, à en juger désormais par le regard qu’elle lui lançait. Lentement - trop lentement surement pour elle - mais surement, le visage d’Ezra vint se détendre de cette expression de désarroi qui ne le lâchait pas. « Vous voulez que je vous serve d’Uber ? » Si la jeune femme confirmait ses paroles, effectivement, elle n’avait vraiment pas besoin d’un dépannage. « Je sais que ça ne fait pas partie de vos prestations, mais j'ai toujours entendu beaucoup de bien de votre garage. L'un de mes amis y travaillait. » Ezra resta un instant à observer plus attentivement la jeune femme. Son visage lui était familier, de toutes façons, ce n’était donc pas surprenant qu’elle lui annonce qu’elle connaissait quelqu’un qui avait travaillé chez Ezra. Mais là n’était pas le point principal de cette discussion. Elle venait, termes arrangés pour paraître courtois, de lui demander de servir de taxi alors qu’il se tenait à bord de sa dépanneuse - et que celle dernière était loin du standing et de la propreté que les Uber pouvaient proposer désormais. Il pesa le contre. Jean devait le rappeler, et elle avait toujours tendance à le faire aux mauvais moments, comme si elle détenait une petite caméra presque invisible qui permettait d’espionner Ezra. Il était également supposé être chez un client à cette heure là, mais ce dernier ne semblait pas se manifester plus que ça - il aurait surement appelé au garage pour avoir des nouvelles de cette personne qui devait passer voir sa voiture chez lui aujourd’hui, si ça l’inquiétait tant que ça. Ezra en profita d’ailleurs pour jeter un coup d’oeil aux alentours et être sûr que quelqu’un ne l’attendait devant son palier, les bras croisés sur la poitrine. Ce n’était pas le cas, pas de ce qu’il voyait, il reporta son attention sur la jeune femme. Il n’avait pas d’autre contre, à dire vrai. Il voulut peser le pour également rapidement, mais il se rendit comptes que de toutes façons il allait devoir partir d’ici s’il ne voulait pas perdre davantage son temps à attendre dans le vide et qu’un détour n’était pas trop dérangeant. Venant faire une petite moue, il attrapa papiers et autres choses ayant pris allègrement possession du siège passager. « Montez. » Réalisait-il sa bonne action de la journée ? De la semaine ? Peut-être. Mais surtout, il se disait que si les rôles avaient été inversés, il aurait été content de trouver quelqu’un de clément pour le dépanner. Et il tentait toujours d’adopter le comportement qu’il aimerait que les autres aient envers lui. « Et vous allez m’expliquer pourquoi vous n’avez pas simplement commandé un autre Uber pour que ça aille plus vite. » Il eut un petit rire. « Plus vite que ma compréhension en tous cas. » Parce-qu’il comprenait désormais, après un temps beaucoup trop long d’écoulé, à quel point il avait été long à la détente. La jeune femme devait se tenir debout depuis cinq bonnes minutes, accrochée à sa dépanneuse, tentant de lui faire comprendre avec des mots plutôt simples qu’elle avait juste besoin d’aide. Il lui avait demandé deux fois si elle avait une voiture à faire dépanner. « Et il me faudra l’adresse d’où vous voulez que je vous dépose aussi, ça peut aider. » Il tira un petit sourire, avant de venir attacher sa ceinture de sécurité et démarrer le moteur. Il attendit que la jeune femme en fasse de même avant de se réintroduire sur la route et entamer le chemin vers la destination qu’elle lui avait indiqué. « Désolé par contre, la dépanneuse n’est pas top niveau confort. » Puis, après un silence bref, il tourna un instant le regard vers elle. « C’était qui, cet ami qui travaillait chez moi ? » Pas que cette information était tombée dans l’oreille d’un sourd. Ca n’avait pas été l’élément décisif de cette situation, mais il connaissait bien ses gars et si la jeune femme faisait partie de l’entourage de l’un - ou même d’un ancien employé -, il y avait peu de chance qu’il se retrouve égorgé dans une ruelle. Ca devait être une bonne personne.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_oh4ac9kUu81vjdjbpo6_250
POSTS : 3855 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p6uhurcmX71t8bm8b_250
LARA#1 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
(ezra) desperate situations require desperate measures Uy9j
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_oiyldalA7B1uuqmna_250
OWEN#6 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
heïana ◦ lullaby ◦ sophia ◦ rhett ◦ charlie ◦ hassan

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#5owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©dublin (av) ◦ ©rogers&meg-markle (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptySam 10 Aoû 2019 - 21:11



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


Une, deux , trois secondes… Evelyn coula un regard inquiet au cadran de sa montre, voyant la trotteuse mener son bout de chemin sans qu'elle ne puisse interférer sur la course effrénée qu'elle menait contre le temps. Quand tout à coup… "Oui, c'est ça !  Seigneur, j'ai cru qu'on ne s'en sortirait jamais." Une exclamation qui fût poussée sous le joux du soulagement total, tandis qu'elle levait les bras au-dessus de sa tête, toute victorieuse qu'elle était, comme une offrande au Tout-Puissant. Dans son extrême bonté d'âme, Il venait enfin de permettre à Ezra de relier tous les points du casse-tête auquel elle l'avait contraint depuis qu'elle s'était présentée à lui ; elle lui aurait filé un bon-point et une image suite à une bonne réponse à un problème de mathématiques particulièrement ardu que sa réaction aurait été la même. Une curieuse euphorie fit s'illuminer son visage au teint caramel, et alors qu'elle s'activait sur ses talons pour rejoindre la portière passager, elle gloussa de façon incontrôlable, se laissant porter par l'impression soudaine d'avoir réussi la partie de devinettes de sa vie.

Elle ne se formalisa pas du foutoir notable qui régnait dans l'habitacle, certes pas très à l'aise avec le concept de désordre d'habitude, mais consciente que tout le monde ne pouvait pas être aussi maniaque qu'elle l'était. Après tout, elle s'apprêtait à vivre un trajet dans une dépanneuse, quel autre milieu que la mécanique était enrobée de crasse et de cambouis ? Evie n'en connaissait pas, malgré sa folle jeunesse au cours de laquelle elle s'était laissé aller à maintes expériences, certaines plus honteuses que d'autres, elle était tout de même restée loin de l'huile de moteur et des relents de gaz d'échappement. Sa pauvre maman n'aurait sans doute par supportée qu'elle fricote avec le mécano du coin, encore qu'il n'y avait de sous-métier, de l'avis de la plus ingrate des filles Pearson. Il s'agissait-là d'une des nombreuses raisons qui faisaient qu'elle était la plus ouverte du clan ; parce qu'elle n'oubliait pas ses racines profondes qui étaient bien loin du faste de la vie que son père avait su bâtir pour sa famille avant sa disparition, se montrant bienveillante avec les petites-mains sur lesquelles elle comptait tellement dans son travail "J'ai perdu toute confiance en eux." répondit-elle au jeune homme sur le ton de l'évidence, lui adressant un sourire rayonnant en même temps. Se dépatouillant avec le peu d'espace que lui laissait l'agencement de l'habitacle qu'elle venait de rejoindre, et piétinant brièvement pour trouver la meilleure position à adopter, Evelyn s'installa à ses côtés. Pendant un court instant, il lui sembla qu'elle venait de marcher sur un emballage graisseux, mais loin d'être du genre à faire la fine bouche, elle fit comme si de rien était, et reprit sur le même ton curieusement enjoué, tournant brièvement la tête vers Ezra à qui elle affirma sans qu'un doute ne vienne ternir sa bonne humeur apparente "Mais vous, je vous sens plutôt bien. Vous avez le genre d'expression qui inspire tout de suite la sympathie, et je n'essaye pas de vous flatter parce que vous me sauvez la mise, je vous assure. Ah oui, bien sûr, la ceinture !" Et suivant le mouvement du jeune homme, elle attrapa sa ceinture de sécurité pour la boucler dans la foulée. Après avoir posé son sac à mains sur ses genoux, trifouiller à l'intérieur pour en repêcher son téléphone portable professionnel qui n'avait cessé de vibrer depuis qu'elle s'était aperçue de son retard, elle vérifia l'adresse, plus pour la forme qu'autre chose, et lui indiqua "Je vais vous faire revenir sur vos pas. C'est à Toowong que je dois aller, à quelques pas du planétarium. Tenez, regardez par vous-même." Elle lui tendit son téléphone pour qu'il prenne connaissance de l'adresse dans son entier. Enfin, elle le rassura sur le confort de sa dépanneuse, lui disant, plus guillerette qu'elle ne l'aurait souhaitée, visiblement portée par l'extatique satisfaction d'être parvenue à ses fins "Vous plaisantez, j'adore ! C'est ma première fois dans une dépanneuse." Elle sourit plus fort, puis finissant par se caler dans son siège, tournant la tête vers le pare-brise avant de légèrement la baisser pour consulter l'écran de son portable d'un œil distrait, elle marqua une pause dans ses vérifications. Evie éteignit brusquement l'écran de son mobile, car la conversation qui débuta lui demanda davantage de concentration. Ses sourcils se froncèrent imperceptiblement lorsqu'elle répondit à sa question, le ton un peu moins gorgé d'enthousiasme, mais l'expression de son visage reflétant une douceur qui s'imposait toujours à elle quand elle mentionnait… "Matteo. Matteo Hellington." Elle roula ses lèvres l'une sur l'autre ; avant tout pour chasser la palpitation subtile d'un nerf au-dessus de sa lèvre supérieure, mais aussi pour se préparer à lui poser une question qui lui vint aussitôt à l'esprit, et qu'elle ne couva pas davantage, reprenant la parole avec intérêt "Vous avez réussi à le remplacer après son départ finalement ?"


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    (ezra) desperate situations require desperate measures Q8kNWrA
    (ezra) desperate situations require desperate measures QqLqwzn
    (ezra) desperate situations require desperate measures Pf8cX3Q
    (ezra) desperate situations require desperate measures QoPDAKU
    (ezra) desperate situations require desperate measures 3T1X3Vb

    (ezra) desperate situations require desperate measures Gbq5apo


Dernière édition par Evelyn Pearson le Jeu 29 Aoû 2019 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut, le puzzle bientôt de nouveau complété.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p7nmzkQeMf1sccn28_250
POSTS : 30266 POINTS : 2235

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincaelancora #4edge › evelynjean › ninooliviasophiaginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : lonnie › mike
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2cora #3ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › katherinematt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4thomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : neon cathedral. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyDim 18 Aoû 2019 - 14:02



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


« Oui, c'est ça ! Seigneur, j'ai cru qu'on ne s'en sortirait jamais. » Le soulagement était clairement perceptible dans ses paroles, et alors que la jeune femme venait faire le tour de la dépanneuse pour pouvoir s’installer côté passager, Ezra eut un petit rire. Il avait vraiment dû avoir l’air d’un idiot pour que la demoiselle ait une réaction si spontanée et si exprimée suite à sa compréhension de la situation. Elle finit par grimper dans la dépanneuse, comme ravivée d’un espoir nouveau. « J'ai perdu toute confiance en eux. Mais vous, je vous sens plutôt bien. Vous avez le genre d'expression qui inspire tout de suite la sympathie, et je n'essaye pas de vous flatter parce que vous me sauvez la mise, je vous assure. Ah oui, bien sûr, la ceinture ! » La sécurité avant tout, Ezra n’avait pas voulu se mettre en route avant qu’elle n’ait accroché sa ceinture. Après tout, il était censé être là pour lui sauver la mise et non lui ôter la vie. La réflexion qu’eut la jeune femme avant d’en faire autant cependant lui tira un nouveau petit sourire. « Promis, je suis pas un serial-killer. » Mais ces derniers devaient surement tous dire ça avant de se révéler en être ? Ezra se rendit comptes que cette phrase n’avait rien de rassurante et se plaçait même au sommet de la bizarrerie. Il espérait qu’elle ne se formaliserait pas trop de cette tentative échouée à l’humour. Pour couper cours à cette situation légèrement gênante, il devait s’avouer, Ezra finit par lui demander vers quelle adresse il devait se diriger. Car maintenant qu’il avait accepté de la déposer quelque-part, autant que ce soit au bon endroit. « Je vais vous faire revenir sur vos pas. C'est à Toowong que je dois aller, à quelques pas du planétarium. Tenez, regardez par vous-même. » Ezra vint jeter un coup d’oeil rapide à l’emplacement indiqué sur le téléphone de la jeune femme, avant d’hocher légèrement la tête. « Je reviens en arrière oui mais c’est pas si grave, j’aurais fini par rentrer au garage de toutes façons, puisque je crois que j’attends pour rien ici depuis tout à l’heure. » Il retint un soupire de lassitude, avant de s’insérer dans la circulation. Il ne leur faudrait pas plus de douze minutes pour arriver sur place s’il n’y avait pas d’incident sur la route et que la bonne étoile de la demoiselle leur donnait tous les feux de circulation au vert. « Vous plaisantez, j'adore ! C'est ma première fois dans une dépanneuse. » Ezra s’autorisa un petit rire. L’enthousiasme dont elle faisait preuve était bien trop élevé par rapport à la situation réelle, mais c’était pardonnable parce-qu’elle avait l’impression qu’Ezra venait de lui sauver la vie rien qu’en acceptant de la déposer quelque-part - surement un rush d’adrénaline qui dictait ses mots. « Les gens qui montent à bord son rarement de si bonne humeur. » Et pour cause, en temps normal, les personnes qui montaient à bord de la dépanneuse avaient une voiture en panne accrochée à l’autre bout, et la promesse d’une journée ruinée en paperasse et attente. Finalement, Ezra en vint à poser la question qui était restée dans un coin de sa tête mais qui ne semblait pas prioritaire sur le moment. Et quitte à être dans le même véhicule le temps d’un trajet, autant en profiter pour discuter un petit peu. « Matteo. Matteo Hellington. » Bien sur que ce nom vint faire tilt directement dans son esprit, qu’il ne lui fallut pas plus d’un court instant pour que le visage du jeune homme lui revienne en mémoire. Ceci-dit, ça faisait quelques temps qu’il n’avait pas entendu parler de lui - côté professionnel, en tous cas; étant donné qu’il croisait sa soeur assez régulièrement, il avait forcément une pensée ou deux pour lui de temps à autres mais plutôt du côté personnel de la chose. « Oh, Matteo ! » Il eut un petit sourire délicat, comme une slave de bons souvenirs venait de s’imposer à lui l’espace d’un instant. « Vous avez réussi à le remplacer après son départ finalement ? » Ezra prit la première rue la gauche, puis se laissa aller sur le boulevard pendant les trois prochains kilomètres, s’arrêtant de temps à autres suite aux différentes signalisations. « Plus ou moins, on va dire… » Il allait enchainer dans sa réponse quand son téléphone sonna, accroché au portant contre le pare-brise. Il leva un instant les yeux vers le numéro entrant, et soupira quand il vit le nom de Jean apparaître en toutes lettres sur l’écran. « Ca vous dérangerait de répondre ? C’est ma secrétaire, ça fait plus de vingt minutes que j’attends qu’elle me rappelle. » Il ajouta les mots suivant plus dans sa moustache, pour lui-même, que pour le public. « Et forcément elle appelle quand je peux pas répondre… » Il savait bien que la jeune femme n’était pas là pour ça, mais s’il n’avait pas les informations concernant l’histoire de l’homme qu’il devait aller dépanner à la base, il ne les aurait probablement pas à un autre moment. « Vous avez juste à lui dire que je conduis et lui demander les informations qu’elle a pour moi. Promis, elle parlera pas de termes compliqués. » Il avait tourné son regard un instant vers la jeune femme, petit sourire aux lèvres - et espérait qu’elle avait compris ses dires, car il avait enchainé ses mots, ses phrases, pour être sûr qu’elle réponde avant que l’appel ne soit manqué.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_oh4ac9kUu81vjdjbpo6_250
POSTS : 3855 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p6uhurcmX71t8bm8b_250
LARA#1 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
(ezra) desperate situations require desperate measures Uy9j
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_oiyldalA7B1uuqmna_250
OWEN#6 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
heïana ◦ lullaby ◦ sophia ◦ rhett ◦ charlie ◦ hassan

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#5owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©dublin (av) ◦ ©rogers&meg-markle (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 12:16



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


"C'est exactement ce que dirait un serial killer." fit directement remarquer la brunette au jeune homme, laissant un petit rire lui échapper pour faire bonne mesure. Pas le moins du monde effrayée à l'idée de se retrouver seule avec un inconnu, elle s'aperçut qu'elle avait omis de lui donner au moins son prénom. Une erreur qu'elle se hâta de corriger, lui adressant un regard aussi franc que le sourire qui l'accompagna "Evelyn. Mais ne vous encombrez pas du prénom complet ; Evie, c'est très bien aussi." Tout à coup, elle se mit à vraiment espérer qu'elle avait vu juste en lui révélant qu'elle avait une bonne impression à son sujet. Ted Bundy n'avait-il pas été la preuve irréfutable qu'il fallait se méfier de tout le monde, même du gentil mécano avec des fossettes si engageantes qu'il en devenait charmant ? Elle haussa les épaules, bouclant sa ceinture en même temps qu'elle concluait mentalement que, s'il y en avait un des deux qui auraient dû se montrer méfiant finalement, ce n'était pas tant Evie. Après tout c'était elle qui l'avait abordé et depuis, elle se comportait comme une collégienne à qui on a promis le titre de reine du bal de promo. De toute façon, elle en avait vu d'autres. Celie lui aurait sans doute conseillé de se montrer plus prudente, surtout en ces temps troublés où les Pearson avaient souvent été la cible de messages haineux de la part d'un individu qui prenait plaisir à déverser sa haine dans les commentaires des médias sociaux des filles. Même si ses élans paranoïaques avaient tendance à la braquer dans certaines situations, reste qu'elle n'était pas du genre à craindre les premiers contacts. Elle était sociable, Evie, sinon elle n'aurait pas choisi de devenir organisatrice de mariages.

A ce propos, elle indiqua à son chauffeur la direction à prendre pour se rendre à son rendez-vous en démontrant toujours un enthousiasme grandissant à l'idée d'être conduite dans de telles conditions. Ezra ne mit pas bien longtemps à faire le point sur sa bonne humeur qui n'était pas habituelle chez les clients qu'il remorquait "J'imagine." Plus ou moins, elle n'était pas motorisée. A ce sujet, il s'agissait davantage d'un manque de volonté que la preuve tangible de son engagement écologique. Quand elle avait emménagé à Londres, elle s'était aperçue du prix exorbitant des voitures. Même si Celie n'aurait pas rechigné à lui faire un prêt, ce n'était pas quelque chose qui l'enchantait à l'époque, de devoir quelque chose à sa génitrice, autres que les discrètes nuances d'ivoire qui se mélangeaient à son teint hâlé. Puisque la ville était bien desservie en transports en commun, elle avait passé sa vie à courir partout pour ne pas manquer ses correspondances, que ce soit en bus ou en métro. Ça lui plaisait, lui laissant l'impression grisante d'être une véritable citadine, accentuant son côté de femme indépendante qu'elle avait mis tant d'énergie à bâtir de ses propres mains "C'est le jour des premiers fois on dirait. Ça veut dire que vous garderez un bon souvenir de notre petite escapade, Ezra." Pas qu'elle estimait avoir une personnalité si solaire qu'elle en était inoubliable. Quoi que, il y avait quelquefois où Evie savait se montrer pédante pour la blague, ça faisait partie de sa personnalité. Comme la façon dont son visage s'adoucissait lorsqu'elle mentionnait Matteo, ce qu'elle fit pour signifier au jeune homme qu'elle connaissait plutôt bien son entreprise "Votre téléphone." dit-elle alors, pointant son doigt en direction du portable d'Ezra, le coupant dans la réponse qu'il était en train de lui accorder à propos du remplacement de Matteo. Se redressant dans son siège, il couina sous ses fesses. Evelyn attrapa le téléphone sans attendre que le jeune homme termine de se répandre en supplications voilées. Elle lui devait bien ça, alors elle dressa son index sur l'écran tactile de l'appareil pour décrocher, et de sa voix la plus professionnelle, teintée d'un mélange d'accents dont elle n'avait pas su se départir malgré son exile depuis plusieurs années, entre Londres et Brisbane, elle dit à la jeune femme de l'autre côté du combiné "Je ne suis pas Ezra, mais il est à côté de moi. Et promis, je ne demanderais aucune rançon." Elle laissa filer un sourire tout en lançant un regard en biais en direction du conducteur. Puis, elle fronça très brièvement les sourcils, ajoutant sur le même ton "Il a les mains prises – par le volant, évidemment. Alors allez-y, je ferai l'intermédiaire. Une seconde, le temps que je sorte de quoi écriiiire…" Elle fit durer les voyelles, le temps de fourrager dans le bazar du tableau de bord plutôt que dans son sac à main. Une fois qu'elle mit la main sur un stylo et un bout de papier tout aussi graisseux que celui sur lequel elle avait marché un peu plus tôt, elle cala le tout sur la portière pour avoir meilleur appuis. Le téléphone tout contre l'oreille, ce fût à grands coups de hum, hum… distraits qu'elle répondit, tandis que de son écriture soignée, elle notait rapidement "Je vois, pas loin de Kangaroo Point ? J'ignorais que les voitures étaient autorisées dans ce coin de la ville. Plutôt escarpé comme lieu de rendez-vous, mais qui suis-je pour juger ?" ajouta-t-elle avec malice en se redressant doucement, examinant le billet qu'elle venait de rédiger d'un œil attentionné. Satisfaite, elle lança un clin d'œil à Ezra "Parfait, je fais passer le message." conclut-elle sans plus de cérémonie. Après avoir raccroché, un sourire accroché aux lèvres, elle posa le téléphone d'Ezra et le bout de papier noirci par son écriture calligraphiée non loin de son champ de vision. Elle lui dit alors "Vous allez faire de la route, aujourd'hui. Je m'en veux presque de vous obliger à faire un détour. Elle réfléchit une seconde, puis enfin, rompant le silence qui naquit suite à sa court réflexion, elle se décida à lui dire "Déposez-moi près d'une station de taxis, je saurai me débrouiller. Ce sera sans rancunes, vous m'avez déjà bien avancé."


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    (ezra) desperate situations require desperate measures Q8kNWrA
    (ezra) desperate situations require desperate measures QqLqwzn
    (ezra) desperate situations require desperate measures Pf8cX3Q
    (ezra) desperate situations require desperate measures QoPDAKU
    (ezra) desperate situations require desperate measures 3T1X3Vb

    (ezra) desperate situations require desperate measures Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut, le puzzle bientôt de nouveau complété.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p7nmzkQeMf1sccn28_250
POSTS : 30266 POINTS : 2235

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincaelancora #4edge › evelynjean › ninooliviasophiaginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : lonnie › mike
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2cora #3ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › katherinematt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4thomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : neon cathedral. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyMer 4 Sep 2019 - 6:56



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


« J’imagine. » Que les clients pouvaient ne pas toujours être de très bonne humeur ? Tout le monde pouvait facilement se l’imaginer, à dire vrai. Il suffisait juste de penser au fait que vous pourriez rester, sans signes avant-coureurs, un jour bloqués sur le bas-côté de la route avec votre véhicule en panne pour comprendre, pour se faire une illustration de la situation. C’était sûrement le côté qu’il appréciait le moins, de son métier. Le fait que la moitié des gens qui venaient le voir pouvoir avoir ce côté un peu bougon, et dans certains cas pas toujours pour les bonnes raisons. « C'est le jour des premiers fois on dirait. Ça veut dire que vous garderez un bon souvenir de notre petite escapade, Ezra. » Il eut un petit sourire, qui vint contraster justement avec l’attitude que pouvait avoir certains clients lorsqu’ils montaient dans sa dépanneuse. « Oh, je risque de m’en souvenir. Ce n’est pas le genre de chose qui m’arrive souvent. Voire même jamais en fait. » Il eut un petit rire. « Mais bon, heureusement pour vous que ce n’est pas la première fois que je conduis la dépanneuse. » Il ne connaissait pas assez Evelyn pour savoir si la blague allait passer facilement auprès d’elle ou non, mais étant donné que la situation était dédramatisée pour un instant, il en profitait. Au pire, elle aurait la peur de sa vie en imaginant que c’était possiblement la première fois qu’il conduisait effectivement sa dépanneuse et elle sauterait en cours de route du camion. Mais vu le regard désespéré qu’elle lui avait jeté une poignée de minutes plus tôt, il se doutait qu’elle n’irait pas juste que là. L’évocation de Matteo juste à la suite sortit cependant Ezra de ces drôles de pensées, et s’il aurait aimé s’étendre quelque peu sur le sujet du jeune homme, ils furent rapidement interrompus par la sonnerie de son téléphone. « Votre téléphone. » Merde. Jean et son timing toujours impeccable - il ne se gênerait pas pour lui demander où elle était les cinq premières fois où lui l’avait appelé. Un peu gêné mais sans trop d’autre solution, il finit par tourner son attention vers Evelyn un instant pour lui demander de répondre à sa place. Ni une, ni deux, sans hésitation réellement perceptible, elle vint attraper le téléphone pour décrocher. « Je ne suis pas Ezra, mais il est à côté de moi. Et promis, je ne demanderais aucune rançon. » Le sourire d’Ezra réapparut comme par magie, toujours plus élargi, en entendant la blague d’Evie. Elle avait donc un bon sens de l’humour. « l a les mains prises – par le volant, évidemment. Alors allez-y, je ferai l'intermédiaire. Une seconde, le temps que je sorte de quoi écriiiire… » Il lui laissa prendre le message, reportant toute entière son attention sur la route. Un silence prolongé se fit tout de même entendre du côté de la jeune femme le temps que Jean lui donne les premières instructions. « Je vois, pas loin de Kangaroo Point ? J'ignorais que les voitures étaient autorisées dans ce coin de la ville. Plutôt escarpé comme lieu de rendez-vous, mais qui suis-je pour juger ? » Leurs regards se croisèrent juste au moment où Evelyn lui adressait un clin d’oeil, indiquant qu’elle avait désormais toutes les informations en main. « Parfait, je fais passer le message. » La conversation prit fin et elle vint déposer son téléphone et la nouvelle adresse écrite d’une calligraphie dont il n’aurait jamais fait preuve sur le premier morceau de papier qu’elle avait réussi à trouver. « Vous allez faire de la route, aujourd'hui. Je m'en veux presque de vous obliger à faire un détour. » Elle prit une seconde de réflexion, à laquelle Ezra haussa un sourcil. Il n’eut le temps d’émettre un commentaire qu’elle venait compléter ses premières paroles. « Déposez-moi près d'une station de taxis, je saurai me débrouiller. Ce sera sans rancunes, vous m'avez déjà bien avancé. » S’arrêtant au feu tricolore, Ezra tourna la tête vers Evelyn, toujours le sourcil haussé. « Vous déposez à une station de taxi ? Après tout le cinéma que vous m’avez fait pour me faire comprendre à quel point le rendez-vous auquel vous étiez en retard était important ? » Il remit les gaz aussitôt que le feu repassa au vert. Après tout, ils étaient pressés et rester à discuter alors que la voix leur était de nouveau disponible n’était pas judicieux. « Hors de question. Je vous ai promis de vous emmener à votre point de rendez-vous, je vous y emmène. » Il jeta un coup d’oeil à l’horloge du tableau de bord, puis à l’itinéraire qu’affichait de nouveau son GPS, avant de reporter son regard sur la route. « Il nous reste dix minutes de trajet, et j’ai réussi à nous faire gagner trois minutes sur le retard que vous aviez. Alors on continue l’aventure. » Ce fut à son tour de lui adresser un clin d’oeil, plus amusé que stressé par toute cette situation. Après tout, les deux avaient un rendez-vous de prévu désormais, mais seulement l’une était réellement pressée. « Jean - ma secrétaire - au téléphone, l’adresse que vous avez noté, c’est pour un dépannage ? » Pas qu’il y avait vraiment d’autres raisons pour lesquelles Jean pouvait l’appeler et lui laisser une adresse en guise de message à faire passer, mais il préférait quand même demander. De toutes façons, le temps d’intervention moyen à Brisbane pour une dépanneuse était d’une bonne demi-heure, donc même en déposant Evelyn à Toowong, près du garage, il arriverait à être dans les temps. « Et du coup, avant qu’elle nous coupe, j’allais vous demander… » Plutôt m’épancher sur le fait qu’il n’avait pas réussi à remplacer correctement Matteo, mais cette plainte menait à l phrase qu’il prononça par la suite dans tous les cas. « Comment va t-il ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_oh4ac9kUu81vjdjbpo6_250
POSTS : 3855 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_p6uhurcmX71t8bm8b_250
LARA#1 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
(ezra) desperate situations require desperate measures Uy9j
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day
(ezra) desperate situations require desperate measures Tumblr_inline_oiyldalA7B1uuqmna_250
OWEN#6 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
heïana ◦ lullaby ◦ sophia ◦ rhett ◦ charlie ◦ hassan

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#5owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©dublin (av) ◦ ©rogers&meg-markle (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures EmptyVen 6 Sep 2019 - 16:24



desperate situations require desperate measures
ezra & evie


"J'ai peut-être un peu surjoué les choses. Mais vous savez ce qu'on dit, tout le monde aime une Drama Queen." Et elle battit presque des cils pour confirmer à quel point elle était douée à ce petit jeu. Encore que, ce n'était pas tout à fait le cas. Souvent, elle se retrouvait au bord de la crise de nerfs lorsqu'elle était confrontée à des clients qui faisaient partie de cette catégorie de personnes ; celles pour qui tout et son contraire relevait d'une urgence capitale et qui ne lésinaient pas sur les superlatifs pour faire entendre leurs demandes, toutes les plus farfelues les unes que les autres. Combien de fois exactement Evelyn s'était-elle retrouvée à batailler avec le états d'âmes d'un couple dramatiquement exigeants, que l'idée d'abandonner le navire lui avait vaguement traversé l'esprit ? Même si elle ne l'avouerait jamais, ça se comptait en nombre incalculable de fois… elle avait appris à s'y faire. Ne supportant pas la dérobade ni l'échec, elle réussissait à se caler sur leur façon de s'exprimer et d'agir pour qu'ils se sentent en confiance. Dans ce genre de conjoncture, c'était donnant-donnant, mais Dieu que c'était éreintant ! "Un homme de paroles. Vous voyez que j'ai du nez, j'ai tout de suite su que vous étiez de ce genre-là. Ça m'arrange bien, je ne vais pas le nier. Merci, Ezra." fit-elle alors, se défaisant de sa bienséance légendaire pour s'installer à son aise sur le siège qu'elle avait investi quelques longues minutes plus tôt. Rassurée aussi quant au fait que le jeune homme ne la largue pas en pleine jungle urbaine pour vaquer à ses occupations professionnelles, Evie plongea son regard par-delà le pare-brise crasseux qui s'étalait devant ses grands yeux de biche, et poussa un petit soupir d'aise. Ezra lui était sympathique, vraiment. Une petite parenthèse dans sa mécanique bien huilée où l'imprévu n'avait définitivement pas sa place, jamais. C'était dans ces moments-là qu'elle se disait qu'il serait agréable pour elle de lâcher du lest et de se laisser aller ; rétrograder son emploi du temps si strict à la dernière place de ses priorités pour profiter du temps qui passe et faire des rencontres de ce type. Mais ça lui demanderait de prendre beaucoup trop sur elle, et elle le savait d'emblée : ce serait une épreuve trop pénible à surmonter "Pardon, oui !" s'exclama-t-elle, s'apercevant qu'elle n'avait pas informé le jeune homme des directives que Jean lui avait faites quelques secondes plus tôt au téléphone. Ne prenant pas la peine de vérifier sur le bout de papier qu'elle avait noirci avec son écriture si raffinée, elle fit un instant mine de réfléchir pour lui répondre, les yeux levés en l'air, donnant l'impression qu'elle lisait un texte rédigé sur le plafonnier de la dépanneuse "Elle a parlé d'une courroie de distribution qui a lâché… ce n'est que mon avis, mais ça m'a l'air critique. C'est grave, docteur ?" lui demanda-t-elle en baissant le regard, puis en tournant de nouveau la tête dans sa direction ; elle tacha de dissimuler le petit sourire qui creusa une minuscule fossette au coin de sa bouche "Je n'y connais absolument rien pour être franche avec vous." Et elle se détesta de parfaire le cliché de la demoiselle en détresse en lui révélant cette information. Son féminisme très affirmé hurla à l'intérieur de son petit cœur rabougri par cette démonstration de faiblesse patentée, mais préférant ne pas s'appesantir sur l'image très peu reluisante qu'elle donnait d'elle à cet instant précis, et qui s'ajouta à sa légère crise d'hystérie pour attirer l'attention du jeune homme, elle s'intéressa de nouveau à lui qui reprenait la parole.

Elle n'eut pas besoin de lui demander de qui elle parlait. Evie détourna la tête, se concentrant de nouveau sur le paysage défilant au travers du pare-brise pour lui dire, après un instant de réflexion "Bien, je suppose. C'est toujours un peu compliqué de savoir ce genre de choses avec Matteo." Surtout depuis qu'il avait quitté la ville. Comment dire à Ezra qu'elle n'avait pas vraiment de ses nouvelles depuis qu'il était parti, et ce sans démontrer une légère rancœur à ce sujet ? Même quand elle avait quitté Brisbane, il lui semblait qu'ils étaient beaucoup plus proches que maintenant ; et pourtant, elle était partie une quinzaine d'années. Elle prit une courte inspiration, qu'un léger sourire rendit moins dramatique, quand elle ajouta sur le même ton très doux, mais aussi très distrait "Il est parti pour aller mieux, alors j'ose espérer qu'il trouvera le meilleur moyen de combler ce qui lui manquait pour l'être totalement quand il était encore ici." ponctua-t-elle, les sourcils si légèrement froncés que c'en était imperceptible, tandis qu'elle murmurait, davantage pour elle-même que pour le jeune homme "C'est tout le mal que je lui souhaite, sincèrement." Puis, s'apercevant qu'elle s'enfonçait dans la réflexion, elle ajouta, se ranimant d'un tout petit bond "Je lui passerais le bonjour de votre part si jamais je l'ai au téléphone." Ce à quoi elle ne s'attendait pas de sitôt. Mais l'espoir fait vivre, comme on dit "Je suis sûre que ça l'amusera d'apprendre qu'on a partagé un trajet dans votre dépanneuse !"


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    (ezra) desperate situations require desperate measures Q8kNWrA
    (ezra) desperate situations require desperate measures QqLqwzn
    (ezra) desperate situations require desperate measures Pf8cX3Q
    (ezra) desperate situations require desperate measures QoPDAKU
    (ezra) desperate situations require desperate measures 3T1X3Vb

    (ezra) desperate situations require desperate measures Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ezra) desperate situations require desperate measures Empty
Message(#) Sujet: Re: (ezra) desperate situations require desperate measures (ezra) desperate situations require desperate measures Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ezra) desperate situations require desperate measures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-