AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freya Doherty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 27 ans, née ironiquement le jour de la st valentin.
SURNOM : dans sa tête, il y a XS & Alex. dans le monde des mortels, la chieuse, la sauvage, la bizarre. et enfin, y a ceux qui l'appellent pas.
STATUT : papillon butinant de relation en relation, qui finissent souvent mal, trop conne pour voir ce qu'elle a sous le nez
MÉTIER : croupière dans un casino illégal et voleuse à temps partiel.
LOGEMENT : 06, fortitude valley avec sa larve de jumeau.
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 73ab929436b583c407450e6c76e15c5d
POSTS : 2517 POINTS : 2400

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bipolaire ● alcoolique qui essaie vaincre ses démons ● a un jumeau drogué, un frère aîné pompier au sang chaud, une mère absente et une père pyromane incarcéré ● aime dessiner pour se détendre et s'évader ● gauchère ● a horreur des cigarettes ● pyrophobique ● adepte des sucettes et autres sucreries
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_inline_ntgonvctIC1qlt39u_500
siblings, your only enemy you can't live withoutwren 2

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_ps31vdEO5q1qc17ifo3_400
take my hand, take my whole life tooelias 2

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_mq4yrjyYPe1r2kbigo4_250
you can love them, forgive them, want good things for them but still move on without them.terrence

lukà 2charlie & arielromytimcíanarieljohnstephenjosephsoheilaanyafinnley
RPs EN ATTENTE : amélia • henri • leo • caïn • heïana 2 • terry 2 (fb)
RPs TERMINÉS : wren 1elias 1heïanajessianlukà 1 (fb)
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : lily james.
CRÉDITS : (avatar) ice and fire / (signature) ASTRA&me
DC : nope.
INSCRIT LE : 11/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24047-freya-o-every-fight-comes-from-the-fight-within http://www.30yearsstillyoung.com/t24074-freya-o-live-and-love-from-fools-and-from-sages http://www.30yearsstillyoung.com/t24237-freya-doherty http://www.30yearsstillyoung.com/t24250-freya-doherty

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Empty
MessageSujet: FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black   FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black EmptyDim 7 Juil - 12:27




La vie n’est qu’un enchaînement de coïncidences étranges et bizarres. Il y a des gens que l’on ne veut pas croiser de nouveau, qu’on veut éviter car les blessures sont trop grandes, les trous trop béants. Freya a cependant enchaîné ce genre de rencontres dernièrement, que ce soit Elias, Jessian ou même Stephen. Des retrouvailles imprévues et forcées, être au mauvais endroit au mauvais moment est devenu un jeu un peu trop cruel de la part du destin. A croire qu’elle mérite tous ces règlements de compte. Doherty fait un constat sans appel sur sa vie ; elle n’est bourrée que d’acidité, de regrets et de venin. Il n’y a pas un rayon de soleil, pas de ciel bleu, rien que des nuages, de la pluie et beaucoup, beaucoup d’orage. Il n’y a que Romy et ses crêpes qui ont eu le don de lui montrer un semblant de luminosité quelque part dans le désert sombre de son histoire.

Pauvre petite poupée brisée, on pourrait presque pleurer pour ta gueule si les emmerdes, tu ne les avais pas cherché en premier lieu. Attaques sournoises étant ton arme de défense, tu ne sais pas comment aborder les autres, préférant leur planter tes crocs et cracher ton venin piquant plutôt que de montrer autre chose. On ne sème que ce qu’on récolte, c’est bien connu. Alors viens pas pleurer dans les jupons de ta mère – de toute façon, ta mère te reconnaîtrait certainement même pas. Assume tes actes et prends tes responsabilités, sale gosse.

Cette après midi là, Freya n’aurait jamais pu se douter qu’elle allait pouvoir agrandir sa liste des rencontres non voulues. Flanquée de ses écouteurs, un remix de Paint It Black hurlant dans ses oreilles, c’est sa façon à elle d’ignorer le monde extérieur. L’avantage d’écouter de la musique c’est que les gens savent qu’elle ne les entendra pas, qu’elle aura une raison de les ignorer. En clair, laisser la passer et faites pas chier. La fin de journée commence déjà à décliner et elle a eu pour idée d’aller poser sur papier le coucher de soleil. Elle doit avoir une centaine de versions de ce coucher de soleil mais son œil artistique trouve toujours quelque chose de différent à rajouter. Contrairement aux humains, Freya se lasse pas des paysages que la nature offre.

Mais la nature a décrété vouloir la contrarier elle aussi puisque des gouttes ont commencé à perler du ciel. Programme déboussolé, Doherty peste en remballant rapidement ses affaires (elle crise si jamais son carnet est abîmé par la pluie). Elle mit la capuche de son sweetshirt par dessus ses écouteurs, les mains dans ses poches et c’est la démarche rapide qu’elle se dirige vers le coeur de Logan City. La pluie tombe de plus en plus ardemment et sa simple veste ne suffit plus pour la protéger. Alors elle entre dans le premier commerce qu’elle trouve. Une librairie a en juger par l’étalage de livres et de magasines. Elle soupire ; ça tombe bien, elle n’aime pas lire. Elle jette un coup d’oeil dehors ; il est hors de question de traverser la ville avec ce temps. Bordel, elle n’aurait pas pu penser à prendre son vélo ? Son regard se porte sur l’intérieur du magasin ; la vieille dame derrière sa caisse semble la regarder d’un œil suspicieux. Quoi, elle pense qu’elle va voler un bouquin ? Franchement, c’est mal la connaître.

Les bouquins, c’est pas son truc.
Par contre, on ne peut pas en dire autant s’il y a des trucs pour l’art.
Elle a besoin d’un nouveau carnet, en plus.

Pour éviter que la vieille dame appuie un peu trop son regard sur elle, Freya ôte sa capuche, libérant sa crinière blonde qui part dans tous les sens (merci la flotte). Puis elle accroche ses mains aux lanières de son sac à dos, rentre sa tête entre ses épaules et s’échappe dans les rayons. Elle flâne tranquillement et repère le rayon art (tout minuscule mais c’est mieux que rien). Elle s’y dirige, sans faire attention, la musique hurlant toujours dans ses oreilles, quand une figure se dresse devant elle. Impossible de l’esquiver, Doherty lui rentre en plein dedans. « P’tin d’merde, vous pouvez pas faire attention ! » Oui, ce n'est jamais de sa faute, toujours celle des autres. Caractère ingrat quand tu nous tiens. Son casque chancelle légèrement sur son crâne et elle s’est prise une épaule bien dure à la joue. Alors qu’elle allait commencé à pester contre cette personne un peu plus, bordel, Freya eut un mouvement de recul en prenant en compte qu’elle connaît ce physique. Un peu trop bien, d’ailleurs. « Terry ?! » Limite elle est surprise qu’il soit encore en vie pour être honnête.

Spoiler:
 


i'm a hell of a night
stared in the mirror and punched it to shatters. collected the pieces and picked out a dagger. i've pinched my skin in between my two fingers. and wished I could cut some parts off with some scissors. ∆ moodboard

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1215976863 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (8.5.91)
SURNOM : Terry, mais il aimerait qu'un jour quelqu'un ose ne pas rogner son prénom et l'appelle Terrence le regard grave et sérieux. Sans coupure, sans familiarité.
STATUT : Harvey... depuis Gold Coast il ne pense qu'à lui.
MÉTIER : Serveur au confidential club, mais il rêve de mieux, Terry, toujours gonflé d'espoir même quand il n'y en a plus.
LOGEMENT : Seul dans un studio qu'il aime beaucoup au numéro 23 à fortitude valley.
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250
POSTS : 2287 POINTS : 1890

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Terrence est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, aime lire plus que tout, déteste le chocolat, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il s'est découvert tout récemment une passion pour le dessin et la peinture. Il se trouve nul mais il va quand même aux ateliers du dimanche de Ginny pour apprendre, pour échanger, et voir si ce qu'il fait est aussi pourri que ce qu'il pense.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1562828376-harvey
emmène-moi où tu veux et fais-moi respirer à nouveau ≈ Harvey#1

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1562829969-freya
nous ne sommes que des ombres du passé. Ou peut être sommes nous plus que ça ≈ Freya#1

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1562829754-leo
faire vibrer les cordes avant de faire vibrer les corps ≈ Léo#1

AudenPriamHeianaCharlieAndyJohnJoseph


RPs EN ATTENTE : Freya#2 (fb), Caïn (au bar), Lukà (à l'atelier), Harvey, Lexi & John (road trip), Levi (parler d'art), Rehane (à l'hopital), Yoko (rencontre), Soheila, Austin, Clem

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1562332806-tumblr-nyelywx6in1v03yllo2-400

RPs TERMINÉS : Romy
AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (avatar), google, tumblr (gif)
DC : nop
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Empty
MessageSujet: Re: FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black   FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black EmptyMer 10 Juil - 21:12



C'était compliqué certains matins de se lever, de trouver la force et le courage de redonner vie à la machine et d'ouvrir les yeux sans avoir à grimacer alors que tout ce qu'il voulait, Terry, c'était dormir encore et encore pour oublier, pour ne pas être conscient d'exister. Blotti au fond de son lit sous les couvertures, roulé en boule les avant bras autour des tibias il attendait parfois longtemps avant de s'extirper de là, le corps encore froissé par sa nuit de travail et par la drogue, les cheveux en bataille et les paupières fatiguées. Il aimait bien se cacher au creux de ses draps comme dans une forteresse, les pensées un peu essoufflées, le regard vide fixé sur les plis et les bosses du tissu à laisser vagabonder ses émotions comme on déroulerait un parchemin sans s'attarder sur ce qui serait écrit dessus. Souvent il se mettait à chialer pour sortir un peu la tension qui lui cramait le coeur, et ça lui faisait du bien. Il se trainait ensuite jusqu'à la salle de bain, prenait distraitement une douche quand il en avait la force, évitait scrupuleusement les miroirs, s'habillait avec ce qui lui tombait sous la main et sautait le petit déjeuner en se demandant pourquoi il fallait subir ça, les réveils, pourquoi il fallait continuer et tenter matin après matin d'être comme les autres, heureux d'ouvrir les yeux. Et puis certains matins, il était sincèrement satisfait de se réveiller, heureux de se lever, enchanté de lancer un disque sur la platine et de tirer grands les rideaux après avoir sauté du lit, sourire calé en coins de lèvres. Ca fonctionnait par cycle avec lui et Terrence était dans le mauvais en ce moment. Il s'était donc levé du mauvais pied, un rêve un peu fou encore accroché à ses paupières, avait effectué sans grand enthousiasme ce qu'il avait à faire et était retourné s'allonger sur son lit pour lire un peu, passer les heures. Lire, un hobby dévorant qui le sauvait la plupart du temps. Véritable papivore il passait presque tout son temps libre à absorber littéralement tous les livres qu'il pouvait trouver. Son appart en était d'ailleurs rempli; sur la table, sur les bords de fenêtres, au pieds de son lit, dans la bibliothèque, dans la cuisine ou sur le table basse. Il n'avait jamais vraiment pris le temps de les compter mais il en avait beaucoup et c'était peut être la seule chose matérielle qui lui importait vraiment. Il n'achetait jamais un libre neuf, Terry, toujours à l'affut d'un ouvrage qui avait vécu, qui était passé de mains en mains et qui racontait quelque chose au delà des mots qu'il contenait. Il aimait les livres abimés, qu'on avait emmené en voyage, en vacances ou qu'on avait fait tomber dans le bain puis fait sécher au soleil, compagnon secret et silencieux. Il aimait les dos cassés, les coins cornés et les feuilles pliées, il aimait découvrir au hasard des pages des messages griffonnés, petites annotations d'un autre temps, d'un autre lecteur. Et c'est donc tout naturellement qu'il se rendait souvent dans des petites librairies de rue pour dénicher de nouveaux petits trésors. Aujourd'hui c'est ce qu'il avait fait.

Pénétrer dans un petit magasin comme celui-là, c'était un coup sûr pour faire battre son coeur. L'odeur, la pulpe des doigts qui parcourt amoureusement la peau des livres sur les étagères, bien ordonnés, le bruit d'une page qu'on froisse en la tournant, les chuchotements, et c'était un peu son paradis, à Terrence. Bravant la pluie qui était survenue un peu abruptement, il avait couru et s'était réfugié ici. Il est là donc, debout entre deux rangées, le corps droit mais la tête penchée entre deux pages, il est là mais il a disparu aussi, perdu dans ses contemplations, là où personne ne pourrait le retrouver. Ou peut être pas, car un corps percute le sien et il sursaute, lâche le livre qu'il tenait et se retourne en s'excusant machinalement avant de tomber nez à nez avec elle. Elle. Elle. Son souffle se bloque avant de se libérer dans un soupir cathartique. Elle. Freya. Freya. Sa Freya. Elle prononce son surnom et c'est comme un coup de poignard dans le coeur parce que sa voix n'a pas changé, ou peut être que si finalement, plus rauque, plus fatiguée, plus sombre. Il ouvre grands les yeux, incapable de bouger, déglutit douloureusement et l'observe comme on regarderait le messie récuscité. Elle est toujours aussi belle, même les cheveux trempés et les yeux fatigués. Freya... Et ce n'est ni une question, ni une affirmation. Ce n'est qu'un murmure qui se perd un peu partout et il se demande bien s'il l'a vraiment prononcé, son prénom, alors il le répète, les yeux qui se perdent sur son visage rendu un peu différent avec les années. Il les revoit tous les deux, adolescents, à faire les pires conneries du monde, main dans la main, il les revoit, leurs corps nus sur le tapis, dans l'herbe, un peu partout. Il la revoit s'accrocher à ses frêles épaules dans la cours du lycée, sur un banc tandis qu'il faisait le malin, joint calé entre les lèvres et sourire narquois, il l'entend, son rire à elle, cristallin, fier aussi quand elle disait à tout le monde qu'il était un peu son mec, lui l'indomptable, et qu'il referait le portrait de n'importe quel trou du cul qui l'approcherait. Il les revoit et ça remue tout à l'intérieur, ça flambe, vertige. Neuf ans sans elle. Il cligne des paupières rapidement et ouvre la bouche. C'est bien toi, Freya? Question réthorique, il l'aurait reconnu dans une foule d'inconnus. Bêtement, il espère qu'elle ne va pas être trop dure avec lui, que le temps avait réussi à éponger leur peine, même si lui la sent encore battre, foudroyante, contre ses côtes. Même si lui n'avait jamais vraiment réussi à se pardonner ce qu'il avait fait. Même si lui n'avait jamais vraiment réussi à vivre avec ce poids sur le coeur durant toutes ces années.


@Freya Doherty




We are not alive
We are surviving  every time

Endless days of complaint
Forcing the light to our veins
Keeping the hope in our minds
One day life will be kind


FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black SRphyK0
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black QqLqwzn
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black ZsxbA8o
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black H9vsIC0


Dernière édition par Terrence Oliver le Ven 12 Juil - 18:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Freya Doherty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 27 ans, née ironiquement le jour de la st valentin.
SURNOM : dans sa tête, il y a XS & Alex. dans le monde des mortels, la chieuse, la sauvage, la bizarre. et enfin, y a ceux qui l'appellent pas.
STATUT : papillon butinant de relation en relation, qui finissent souvent mal, trop conne pour voir ce qu'elle a sous le nez
MÉTIER : croupière dans un casino illégal et voleuse à temps partiel.
LOGEMENT : 06, fortitude valley avec sa larve de jumeau.
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 73ab929436b583c407450e6c76e15c5d
POSTS : 2517 POINTS : 2400

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bipolaire ● alcoolique qui essaie vaincre ses démons ● a un jumeau drogué, un frère aîné pompier au sang chaud, une mère absente et une père pyromane incarcéré ● aime dessiner pour se détendre et s'évader ● gauchère ● a horreur des cigarettes ● pyrophobique ● adepte des sucettes et autres sucreries
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_inline_ntgonvctIC1qlt39u_500
siblings, your only enemy you can't live withoutwren 2

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_ps31vdEO5q1qc17ifo3_400
take my hand, take my whole life tooelias 2

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Tumblr_mq4yrjyYPe1r2kbigo4_250
you can love them, forgive them, want good things for them but still move on without them.terrence

lukà 2charlie & arielromytimcíanarieljohnstephenjosephsoheilaanyafinnley
RPs EN ATTENTE : amélia • henri • leo • caïn • heïana 2 • terry 2 (fb)
RPs TERMINÉS : wren 1elias 1heïanajessianlukà 1 (fb)
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : lily james.
CRÉDITS : (avatar) ice and fire / (signature) ASTRA&me
DC : nope.
INSCRIT LE : 11/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24047-freya-o-every-fight-comes-from-the-fight-within http://www.30yearsstillyoung.com/t24074-freya-o-live-and-love-from-fools-and-from-sages http://www.30yearsstillyoung.com/t24237-freya-doherty http://www.30yearsstillyoung.com/t24250-freya-doherty

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Empty
MessageSujet: Re: FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black   FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black EmptyJeu 11 Juil - 21:39




« Freya… » Sa voix est douce, presque trop douce, quasiment un murmure. Si elle ne tend pas l’oreille, elle ne l’aurait pas entendu. La douche glacée qu’elle vient de se prendre à l’extérieur n’est rien comparée à ce qu’elle ressent à ce moment précis. Elle a sûrement l’air d’un chat de gouttière mouillé, les poils tout engorgés d’eau et à l’apparence misérable. Mais ce n’est pas le froid de la pluie sur elle qu’elle ressent à ce moment-là. Le choc est bien trop grand pour qu’elle pense à grelotter. Son manteau – deux fois trop grands pour elle, emprunté à son jumeau – n’est pas fait pour la pluie et encore moins pour réchauffer. Freya ne s’est pas préparée à ça, à lui, à le revoir un jour. Ils habitent toujours la même ville, leurs visages n’avaient finalement pas tant changé que ça et pourtant, c’est la première fois après des années de séparation qu’ils se retrouvent.

L’ambiance est soudainement pesante. L’air est lourd et l’orage ne s’annonce pas que dans les rues. Vies aspirées par des tourments inconnus des autres, réunies dans un espace bien trop restreints pour leur propre confort. Lieu public où la contenance est de rigueur parce qu’il ne faut pas gagner les suspicions de la gardienne des lieux. Et aussi parce que ce n’est pas convenable, ce n’est pas dans les mœurs, ce n’est pas joli de se montrer en spectacle. Cependant, Freya & Terrence n’ont jamais eu pour habitude de se laisser guider par ce que les autres pouvaient penser d’eux. Terry lui avait montré la voie, elle a suivi son pas sans se poser de question. Elle était jeune et naïve, bouleversée par les évènements familiaux. Et ce type sorti de nul part, que les autres n’aimaient pas froissé, s’est retrouvé à lui procurer plus d’attention qu’elle aurait pu imaginer. C’était une période sombre, intense et un tourbillon qui avait embarqué l’adolescente qu’elle était dans ses bras. Bien sûr, il y avait Elias. Toujours là, toujours présent, toujours droit mais plus âgé qu’elle. Séparation forcée des années qui se creusait au milieu d’eux, Freya s’est retrouvée dans la jungle scolaire seule – son jumeau ne pouvant être digne de confiance pour protéger sa sœur. Pas que cette dernière cherchait de la protection. Même face aux moqueries, aux piques acerbes adolescentes, à l’harcèlement qu’elle a commencé à subir.

Hey, Doherty, parais que ton père a foutu le feu à ta piaule ! Vous êtes tous aussi zarbi dans votre famille ? Hey, t’es sûre qu’il va pas v’nir cramer l’école ? Vas-y, arrête de faire la gueule ! On a pas peur d’ton pyromane de père ! C’est quand même chelou que vous en soyez sorti. J’aurai été lui, j’aurai essayé de cramer tout l’monde. T’en vaux pas la peine.
Son enfance n’a pas été des plus douces mais elle a eu le mérite d’y garder une certaine insouciance. Insouciance qu’elle a immédiatement perdu à ses treize ans, brutalement, parti et brûlé dans les flammes brûlantes de leur appartement. Freya fait encore des cauchemars de cette nuit d’août, où elle a frôlé la mort pour la première fois de sa vie.
Terrence lui a fait découvrir toutes les voies possibles qu’elle pouvait emprunter pour juste oublier. Mettre au placard ses démons, s’anesthésier le cerveau, s’abrutir le corps, se perdre soi-même juste pour pouvoir apprendre à (sur)vivre. Il n’est pas arrivé à un mot clé de son mental mais en même temps, il a été son salut, son ange gardien avec des cornes cachées sous ses boucles brunes. Angélique cachant le monstre au dessous, Freya s’est lancée embarquer dans ses vices les plus extrêmes sans réfléchir à deux fois.  

« C'est bien toi, Freya? » Il répète son prénom presque comme une prière et elle aurait envie de se boucher les oreilles pour ne pas l’entendre. Ce n’est pas possible. C’est une illusion, un souvenir du passé, un fantasme foutu au placard. Il n’est pas vraiment là. Il n’est pas en train de la regarder avec de grands yeux, aussi surpris qu’elle l’est. Doherty a le cœur au bord du gouffre, c’est l’affront ultime du destin, un vrai pied de nez de forces supérieures à sa petite personne. C’est trop, trop pour elle à supporter, à comprendre, à analyser. Freya pose la main sur l’étalage à côté d’elle tout en fronçant les sourcils. « Évidemment qu’c’est moi. Si t’avais pas fait ton trouduc, tu me poserai pas c’te conne de question. » Ses veines palpaient la rancune qui coulait à flot dans son sang. Elle ne sait pas où se mettre. Le sol peut l’engloutir à tout moment qu’elle l’accueillerait les bras grands ouverts.

Elle a mille et une questions qui lui traversent l’esprit mais sa mâchoire ne se décroche pas.
Qu’est-ce qu’elle peut bien dire à un type qui l’a abandonné il y a presque dix ans sans aucune raison ?



i'm a hell of a night
stared in the mirror and punched it to shatters. collected the pieces and picked out a dagger. i've pinched my skin in between my two fingers. and wished I could cut some parts off with some scissors. ∆ moodboard

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black 1215976863 :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Empty
MessageSujet: Re: FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black   FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

FREYA&TERRY • i look inside myself & see my heart's black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-