AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 fool on fire (mina & carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
fool on fire (mina & carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 345 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) EmptyMer 10 Juil - 20:25


Il avait l’impression de potasser son dossier depuis des heures – et malheureusement, un simple coup d’œil jeté à sa montre hors de prix (dernier cadeau en date de son père) lui confirma qu’il ne s’agissait pas que d’une impression. Il était rentré à l’heure du dîner, et avait trouvé la maison vide. Carmina Farrell s’était fait la malle – ce n’était pas franchement inhabituel, d’ailleurs – et n’avait pas jugé bon de le tenir informé. Il ne lui en tenait jamais rigueur : après tout, ils ne s’étaient rien promis. Ils ne s’étaient engagés sur rien, ils ne partageaient rien, et ils ne devaient pas rendre de compte à l’autre. Mais là… Clairement, il trouvait qu’elle abusait. Enceinte de sept mois, il n’était pas rare que l’héritière fasse encore les gros titres de la presse à scandale – souvent en boîte de nuit, et peu habillée. Il craignait pour elle, et pour cet enfant qui grandissait en elle. Et si quelqu’un de mal intentionné lui cherchait des noises ? Et si quelqu’un essayait de lui faire du mal ? Et si elle se sentait mal ? Et si quelque chose lui arrivait, et que personne ne s’en rendait compte ?

Le tout Brisbane se posait la question de savoir qui l’avait mise dans une pareille situation. Les rumeurs sur le compte de l’héritière allaient bon train ; entre sa grossesse surprise et son célibat nouvellement retrouvé, l’Australienne était clairement sous le feu des projecteurs. Les mauvaises langues, bien mal informées de la vérité, prétendaient que son ancien petit-ami, Theo, n’était pas étranger à sa situation. Qu’il n’assumait pas sa future paternité, et qu’il avait préféré prendre le large avant d’être acculé par les responsabilités. Les plus perspicaces avaient, quant à eux, flairé le traquenard. Il se murmurait qu’il s’agissait d’une équation plus complexe qu’en apparence, et qu’un troisième élément avait pu venir semer la zizanie dans le couple de jet-setteurs. Pour le moment, Carmina avait su s’arranger pour que la vérité soit tue. Carlisle savait pertinemment qu’elle était dans une situation inconfortable, et qu’elle faisait de son mieux pour le préserver, lui. Il lui en était silencieusement reconnaissant, mais savait parfaitement que, tôt ou tard, il devrait dévoiler son jeu.
 
La nuit était tombée depuis longtemps sur Brisbane, et Carlisle s’octroya une pause bien méritée. Il s’empara de son paquet de cigarettes, et entrouvrit la baie vitrée du salon pour aller fumer sur sa terrasse. La nuit était fraîche et étoilée, comme c’était souvent le cas en Australie. Il fit quelques pas, et s’installa finalement sur une des chaises longues qui faisait face à sa piscine. Comme souvent lorsqu’il était dans cette situation, il se posa mille et une questions sur sa vie, et sur son avenir. Dans deux mois, tout son univers serait chamboulé. Il n’avait pas encore eu le courage de l’annoncer à son père, et savait que reculer cette échéance n’était pas une solution. Il allait devoir lui dire qu’il comptait prendre un peu de temps pour lui, et pour s’occuper de sa famille. Il écrasa son mégot, et soupira : la semaine prochaine, il lui dirait la vérité.

Un fracas provenant de la porte d’entrée lui fit automatiquement jeter un coup d’œil à sa montre. Il était plus de deux heures du matin, et visiblement, la mère de son futur enfant rentrait de sa soirée. Il abandonna son dossier pendant quelques instants, afin de s’enquérir de l’état de l’héritière Farrell – dont le minois venait d’apparaître dans son champ de vision. « Tout va bien ? » Demanda-t-il machinalement, alors qu’il relevait les yeux de son dossier pour croiser le regard de Carmina. Vu la noirceur de celui-ci, et la moue désapprobatrice de l’héritière, il comprit immédiatement qu’ils se dirigeaient tout droit vers un clash. Même s’ils n’étaient pas les personnes les plus proches qui puissent être, ils avaient eu le temps d’apprendre à mieux se connaître au cours des mois écoulés. Depuis qu’elle s’était installée chez lui, ils avaient eu l’occasion de parler, de partager quelques moments privilégiés. Il frémissait encore d’émotion en repensant à cette fois où elle l’avait appelé en criant depuis la salle de bain. Le ton de sa voix était indéchiffrable, et sans réfléchir, Carlisle s’était rué à sa rencontre. Il la voyait encore, blême comme jamais, s’approcher de lui pour s’emparer de sa main et la déposer sur son ventre, à peine rebondi. Ses doigts avaient frissonné sur cette peau mise à nue, maltraitée de l’intérieur par un être qui s’épanouissait paisiblement. « Carmina ? Tu m’expliques ? » Réclama-t-il, ne comprenant pas où était sa faute.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : L’âge ne fait pas la maturité. Du haut de ses vingt-quatres petites années, Mina n’a aucun soucis à diriger tout un régiment. Elle sait se faire obéir au doigt et à l’œil et semble connaître tout les vices pour arriver à ses fins. Gamine pourrie gâtée, elle a l’habitude de TOUJOURS obtenir ce qu’elle veut et ce n’est pas prêt de changer.
SURNOM : Mina est déjà un surnom, ce n’est autre que le diminutif de son vrai prénom Carmina.
STATUT : À priori Célibataire, les choses se sont beaucoup compliquées ces derniers mois. En effet, elle attend l’enfant de Carlisle Bishop. Une grossesse accidentelle avec un homme qui a quinze ans de plus qu’elle. L’annoncer à son petit-ami n’a fait que mettre un terme à leur couple.
MÉTIER : Mina a une part dans l’entreprise de son grand-père, en plus de faire des études en économie et finance. Elle compte rejoindre la compagnie familial comme analyste financier et espère un jour reprendre les rênes de Cathay Pacific. Bien qu’elle pourrait s’arrêter de travailler facilement, Mina est ambitieuse et rêve de gloire et de pouvoir. Ainsi, elle a préféré suivre les pas de son géniteur.
LOGEMENT : Vit chez Carlisle Bishop
fool on fire (mina & carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo2_250
POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a un tatouage sur la cuisse gauche, une jarretière qu’elle a fait plus jeune sans réellement se soucier du symbole ou du message que cela peut véhiculer. ◈ Elle joue du violon depuis très longtemps, c’est surement le seul objet qui la rend authentique. ◈ Elle ne boit ni café, ni thé. ◈ Elle est végétarienne parce qu’elle ne supporte ni l’odeur ni la vue de viande. ◈ Elle n’aime pas le poisson non plus. ◈ Elle collectionne les talons hauts.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : INDISPONIBLE (5/5)

John Williams 2 (en cours)▲ Carlisle Bishop 4 (en cours)▲ Carlisle Bishop 3 (en cours) ▲ Jamie Keynes (en cours) ▲ Nicolas Rollins (en cours) ▲ Noa Jacobs (en cours)


RPs EN ATTENTE : ▲ Joanne Keynes (en attente)
RPs TERMINÉS : Carlisle Bishop (terminé) ▲ Carlisle Bishop 2 (terminé) ▲ John Williams (terminé)
PSEUDO : earithralia
AVATAR : Kendall Jenner
CRÉDITS : AVATAR (earithralia) // GIF (earithralia & tumblr) // signature (bat'phanie)// icon (Chrysalis)
DC : Aucun pour le moment
INSCRIT LE : 14/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22608-mina-im-too-young-to-die-and-too-old-to-eat-off-the-kids-menu-what-a-stupid-age-i-am#919323 http://www.30yearsstillyoung.com/t22769-mina-we-are-just-waiting-to-meet-the-right-stranger http://www.30yearsstillyoung.com/t22777-mina-farrell#924998 http://www.30yearsstillyoung.com/t22779-mina-farrell#925011

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) EmptyMer 17 Juil - 23:24



★ Carlisle Bishop &  Mina Farrell #4
Son installation chez Carlisle était à des années lumières de ce qu’elle s’imaginait avec le ex-pilote. Mina était une fois de plus parvenue à ses fins mais quelque chose clochait dans ce parfait tableau de famille. Elle l’avait mis devant le fait accompli et ils s’apprêtaient ensemble à être parent. Un mot qui la terrorisait à chaque fois qu’elle y pensait. Elle n’était pas prête à élever un enfant, ni à l’aimer. Elle avait été bête de le garder et plus son ventre s’arrondissait plus elle regrettait son choix. Elle avait longtemps hésité à en parler à ses proches. Elle s’était tenue de leur dire que Carlisle était le père, elle l’avait présenté comme un ami qui, par bonté de cœur, avait décidé de s’occuper d’elle et du bébé. Un ange gardien qui serait arrivé dans sa vie au bon moment. Bien sûr, elle n’était pas loin de la réalité. Il s’occupait très bien d’elle. Il allait même jusqu’à céder à certains de ses caprices. Elle l’avait convaincu de dormir à ses côtés parce que seule dans la chambre d’amis, elle ne se sentait pas en sécurité. Elle avait essayé de le maintenir prisonnier comme elle l’était devenue dans son propre corps. Après tout, il était aussi coupable qu’elle dans cette merde. Néanmoins, elle le soupçonnait de voir d’autres femmes. Elle avait essayé de voir dans son téléphone, de le suivre et même d’écouter des conversations privées. Elle était jalouse mais elle avait fini par comprendre qu’elle ne pouvait pas prendre son cœur en otage. Il ne l’aimait pas et elle en était l’unique responsable. Elle était entré dans sa vie sans qu’on l’y invite, elle avait semé la zizanie dans son couple et elle attendait aujourd’hui un bébé de lui. Et comme si ce n’était pas assez, elle se comportait depuis quelques temps en enfant. Elle retrouvait ses vieux démons, attirés par de vieilles connaissances qu’il valait mieux éviter. Les disputes avec l’ex-pilote se multipliaient et c’était probablement la seule chose d’authentique qui se passait encore entre eux. Elle avait attendu qu’il ait le dos tournée pour faire le mur. À quelques mois seulement de l’accouchement, elle avait plus le comportement d’une adolescente que d’une adulte. Elle voulait sortir, tester son pouvoir de séduction, si tenté qu’elle en avait encore un. Elle voulait danser, boire et s’amuser. L’héritière ne supportait plus qu’on lui dicte quoique ce soit, elle avait du mal avec l’autorité et ça n’allait pas en s’améliorant.

Ses sentiments pour Carlisle étaient partagées. Elle lui en voulait de l’avoir mise dans cette situation. Il était rare qu’elle reconnaisse ses tords dans cette histoire et elle oubliait volontiers de mentionner toute la partie qui concernait cette fameuse soirée à New York. Ils n’étaient que deux à connaître réellement les faits et puis elle estimait qu’elle était assez gentille pour supporter les médias seuls. Et puis d’un autre côté, elle continuait à l’aimer. Dans leurs moments de complicités, elle regrettait de ne pas être assez forte pour lui donner ce qu’il méritait. Après tout, ce n’était pas un homme difficile. Il avait juste besoin d’une femme pour l’aimer le comprendre. Il essayait de bien faire mais elle se montrait peut être un peu dur avec lui. De son côté, elle commençait à se lasser de ses sorties. Ses amis et elle ne s’entendaient plus sur beaucoup de chose. Elle n’avait pris que deux verres, elle avait dansé avec un bel inconnu qu’elle avait fini par embrasser. Puis, elle avait aussitôt regretter. Elle avait imaginer Carlisle s’inquiétait pour elle. Elle s’était mise à culpabiliser et elle avait réussi à trouver un taxi pour la raccompagner. Il était déjà deux heures. « Tout va bien ? » elle sursauta lorsqu’elle se retrouva face au père de son futur enfant. Aussitôt elle retrouva sa mauvaise humeur. Celle qui l’habillait à chaque fois qu’elle se retrouvait face à lui. Elle avait l’impression d’avoir un second père alors que le sien lui suffisait amplement. « Ça va, lâche-moi… » soupira-t-elle, préférant se défiler pour éviter un clash. Elle était en tort. Elle emprunta le chemin vers la salle de bain pour se débarbouiller le visage. « Carmina ? Tu m’expliques ? » Elle l’observa quelques secondes à travers le miroir. Ni l’un ni l’autre n’était heureux de la situation. « Tu vas pas me faire croire qu’à mon âge tu ne sortais pas ? » elle tentait d’inverser les rôles incapable de supporter le moindre serment. Elle s’empara de sa brosse à dent, espérant qu’il n’ait pas remarquée son haleine d’ivrogne. L’alcool était prescrit pour les femmes enceintes mais elle réussissait à chaque fois à s’en procurer. « J’ai quand même le droit d’aller voir des amis et de vivre ma vie, non ? » dit-elle en recrachant la pâte blanchâtre comme pour se justifier. « Et puis je croyais qu’on était rien l’un pour l’autre. Pourquoi, tu t’inquiètes pour moi ? »





The ancient absent rose
Woman is not born: she is made. In the making, her humanity is destroyed. She becomes symbol of this, symbol of that: mother of the earth, slut of the universe; but she never becomes herself because it is forbidden for her to do so. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
fool on fire (mina & carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 345 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) EmptyJeu 18 Juil - 21:25


Il soupira bruyamment, sans chercher à dissimuler ce qu’il pensait. A plus de deux heures du matin, il ne voyait pas où était le mal de demander à la mère de son enfant si tout allait bien. Depuis qu’il lui avait proposé d’emménager chez lui, l’Australien faisait attention à ne pas rentrer trop tard du travail. Il savait que le temps pouvait être long, lorsque l’on restait seul toute la journée chez soi, à essayer de se cacher de tous. Il essayait donc de lui octroyer un peu de temps, et quelques soirées par semaine. « Un jour, tu m’expliqueras pourquoi cette simple question suscite autant de colère en toi ! » S’exclama-t-il, alors qu’elle s’éloignait déjà, disparaissant progressivement de sa vue. Il balança son stylo sur le dossier qui se trouvait face à lui et, littéralement, se prit la tête au creux de ses mains. Pourquoi est-ce que tout devait être si compliqué ? Pourquoi Carmina Farrell était-elle aussi dure avec lui, alors qu’il mettait tout en œuvre pourquoi arrondir les angles ? Et, surtout, que devait-il faire pour que les choses s’arrangent ? Carlisle était perdu, et las. D’ici quelques semaines, sa vie serait définitivement chamboulée. Il accueillerait son enfant, qu’il aimait déjà inconditionnellement. Il suffisait qu’il pose un regard sur le ventre arrondi de son hôte pour s’en assurer. Il était aussitôt apaisé, et irrémédiablement avide de caresser et de protéger cet être fragile.

Contrairement à d’habitude, Carlisle refusa de capituler. Carmina vivait chez lui depuis quelques mois maintenant, et il avait tout fait pour être le meilleur des hôtes – allant même jusqu’à céder à certains caprices de l’héritière. Elle était libre de tous ses faits et gestes. Il lui laissait tout l’espace dont elle avait besoin, et ne lui demandait jamais de compte. Pire encore : il avait accepté de dormir à ses côtés, pour qu’elle puisse se sentir en sécurité. Alors ce soir, sa mauvaise humeur, elle pouvait se la garder. Il abandonna ses notes, et ne se priva pas d’aller la rejoindre dans la salle de bain. Il s’installa dans l’embrasure de la porte, et attendit patiemment qu’elle daigne lui accorder un minimum d’attention.   Lorsqu’elle releva la tête vers lui, ils se regardèrent dans le plus grand des silences pendant quelques secondes. Naturellement, Mina perdit patience la première. « Je n’ai jamais rien dit de tel. » Répondit l’ancien pilote en haussant les épaules. Même s’il avait toujours été très casanier et peu intéressé par le monde de la nuit, il lui arrivait parfois de sortir. Ces derniers temps, il s’était même montré plus sociable que d’ordinaire – la séparation avec Amal l’avait naturellement poussé à l’extérieur de sa villa, où il venait de passer dix ans en compagnie de son ex-fiancée. Il avait fait des rencontres surprenantes, mais ne s’en plaignait pas : en ce moment, un peu de distraction n’était pas pour lui déplaire. « Tu te rends compte de la façon dont tu me parles ? » Demanda Carlisle, les bras croisés sur son torse. L’héritier Bishop avait toujours été gentil et patient avec Carmina, pleinement conscient que cet événement avait bouleversé son existence. « Attends, mais… C’est n’importe quoi. A quel moment est-ce que je t’ai empêché de vivre ta vie, exactement ? A quel moment est-ce que je t’ai fait la moindre remarque, concernant tes sorties et les états plus que limites dans lesquels tu rentres ? » Il déglutit, acceptant difficilement qu’elle se montre aussi peu coopérative. « Tu sais quoi ? La situation me gonfle. Tu me gonfles. » Précisa-t-il en roulant des yeux. Ça n’allait certainement pas lui plaire, mais qu’importe : il n’avait rien à perdre. « Que tu le veuilles ou non, ça fait sept mois maintenant que ta vie est intrinsèquement liée à la mienne. » Afin de s’assurer qu’ils se comprennent bien, l’Australien pointa le ventre rebondi de Carmina. « Tu agis comme si tout était normal, comme si tu n’étais pas enceinte. T’es supposée accoucher dans deux mois, tu piges ça ? Dans deux mois ! » Il ricana, désabusé par la situation. « Dans deux mois, tu pourras retrouver ta liberté. Je m’occuperai de mon enfant, et tu pourras sortir à ta guise, boire comme un trou, et te faire baiser par le tout Brisbane si ça te chante. Mais en attendant, si tu veux que les deux prochains mois se déroulent bien, je te conseille d’arrêter tes conneries maintenant. » Siffla-t-il, à quelques centimètres à peine de l’héritière.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : L’âge ne fait pas la maturité. Du haut de ses vingt-quatres petites années, Mina n’a aucun soucis à diriger tout un régiment. Elle sait se faire obéir au doigt et à l’œil et semble connaître tout les vices pour arriver à ses fins. Gamine pourrie gâtée, elle a l’habitude de TOUJOURS obtenir ce qu’elle veut et ce n’est pas prêt de changer.
SURNOM : Mina est déjà un surnom, ce n’est autre que le diminutif de son vrai prénom Carmina.
STATUT : À priori Célibataire, les choses se sont beaucoup compliquées ces derniers mois. En effet, elle attend l’enfant de Carlisle Bishop. Une grossesse accidentelle avec un homme qui a quinze ans de plus qu’elle. L’annoncer à son petit-ami n’a fait que mettre un terme à leur couple.
MÉTIER : Mina a une part dans l’entreprise de son grand-père, en plus de faire des études en économie et finance. Elle compte rejoindre la compagnie familial comme analyste financier et espère un jour reprendre les rênes de Cathay Pacific. Bien qu’elle pourrait s’arrêter de travailler facilement, Mina est ambitieuse et rêve de gloire et de pouvoir. Ainsi, elle a préféré suivre les pas de son géniteur.
LOGEMENT : Vit chez Carlisle Bishop
fool on fire (mina & carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo2_250
POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a un tatouage sur la cuisse gauche, une jarretière qu’elle a fait plus jeune sans réellement se soucier du symbole ou du message que cela peut véhiculer. ◈ Elle joue du violon depuis très longtemps, c’est surement le seul objet qui la rend authentique. ◈ Elle ne boit ni café, ni thé. ◈ Elle est végétarienne parce qu’elle ne supporte ni l’odeur ni la vue de viande. ◈ Elle n’aime pas le poisson non plus. ◈ Elle collectionne les talons hauts.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : INDISPONIBLE (5/5)

John Williams 2 (en cours)▲ Carlisle Bishop 4 (en cours)▲ Carlisle Bishop 3 (en cours) ▲ Jamie Keynes (en cours) ▲ Nicolas Rollins (en cours) ▲ Noa Jacobs (en cours)


RPs EN ATTENTE : ▲ Joanne Keynes (en attente)
RPs TERMINÉS : Carlisle Bishop (terminé) ▲ Carlisle Bishop 2 (terminé) ▲ John Williams (terminé)
PSEUDO : earithralia
AVATAR : Kendall Jenner
CRÉDITS : AVATAR (earithralia) // GIF (earithralia & tumblr) // signature (bat'phanie)// icon (Chrysalis)
DC : Aucun pour le moment
INSCRIT LE : 14/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22608-mina-im-too-young-to-die-and-too-old-to-eat-off-the-kids-menu-what-a-stupid-age-i-am#919323 http://www.30yearsstillyoung.com/t22769-mina-we-are-just-waiting-to-meet-the-right-stranger http://www.30yearsstillyoung.com/t22777-mina-farrell#924998 http://www.30yearsstillyoung.com/t22779-mina-farrell#925011

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) EmptyJeu 18 Juil - 22:44



★ Carlisle Bishop &  Mina Farrell #4
Mina avait toujours eu quelques soucis de bipolarité. La grossesse venait renforcer quelques aspects de sa personnalité. Elle pouvait passer du tout au tout en un claquement de doigts. Ses émotions étaient multipliées. Bien qu’éloignée, elle pouvait encore entendre la voix de l’ex-pilote. Elle en avait assez qu’il la prenne pour sa fille. Elle détestait qu’on l’infantilise et encore plus par Carlisle. Il semblait oublier la nuit torride qu’ils avaient partagé. Leur colocation mettait leurs nerfs à rude épreuve. Elle avait cru pouvoir s’échapper, grimpant rapidement les escaliers pour aller se réfugier dans la salle de bain. Elle avait naïvement pensé qu’elle aurait la paix pour la soirée. L’alcool ne lui rendait pas service, elle avait du mal à supporter la vodka depuis qu’elle était enceinte. Leur bébé s’alliait à Carlisle. Une future fille à papa, elle la détestait déjà pour ça. Mina était loin d’avoir l’instinct maternelle, elle avait peu d’espoir qu’un jour le gêne de toutes les mères se développe en elle. Elle détestait les bébés, en plus d’être sale et bruyant, ils pouvaient pourrir une vie. Le leur n’avait pas encore mis de pied sur terre qu’il rendait déjà son quotidien cauchemardesque. Elle vomissait tout le temps, elle était censé restée chez elle sagement depuis un malheureux incident survenu un soir. Une chute dans l’escalier, plus de peur que de mal mais Carlisle avait tenu à être plus au soin pour elle qu’il ne l’était déjà. Elle en avait profité quelques temps mais bientôt le comportement du futur père commençait à l’irriter. Elle voulait plus, elle avait toujours voulu plus lorsqu’il s’agissait de Carlisle. Il était totalement imperméable à son charme. Depuis sa grossesse, elle avait l’impression qu’il ne la voyait plus que comme mère porteuse de son future gosse, qu’autre chose. Et puis, il y avait cette boite de préservatif qu’elle avait retrouvé dans la boîte à gant de sa voiture. Elle n’avait rien dit, mais elle s’était soudain rendue compte qu’en tournant la page sur Amal, il l’avait peut être tourné aussi pour elle. Elle avait paniqué… Et après ? Qu’est-ce qui allait se passer une fois le bébé né. Elle n’en avait pas la moindre idée, à vrai dire elle avait chassé de son esprit cette éventualité. Elle l’avait maintenu en otage par sa grossesse mais elle n’était pas dupe. Une fois leur fille sur terre, elle n’aurait plus aucune importance pour lui. « Tu te rends compte de la façon dont tu me parles ? » cette situation avait le don de la rendre méchante. Mina sortait les griffes lorsqu’elle perdait le contrôle d’une situation. « Attends, mais… C’est n’importe quoi. A quel moment est-ce que je t’ai empêché de vivre ta vie, exactement ? A quel moment est-ce que je t’ai fait la moindre remarque, concernant tes sorties et les états plus que limites dans lesquels tu rentres ? » à son tour, elle sent son sang lui monter à la tête. Elle tourne violemment la tête pour lui faire face, abandonnant sa tige à dent sur le lavabo. « Tu sais quoi ? La situation me gonfle. Tu me gonfles. », elle voudrait le faire taire. L’envie de l’envoyer balader est plus qu’alléchante mais il ne lui en laisse pas l’occasion. Il reprend de plus belle. « Que tu le veuilles ou non, ça fait sept mois maintenant que ta vie est intrinsèquement liée à la mienne. » elle se pince les lèvres alors qu’une vague d’émotions vient l’immerger. Évidemment, c’est à ce moment que les larmes apparaissent. Elle ne les contrôle pas ou plus. « Va te faire foutre ! » c’est la seule façon qu’elle a trouvé pour calmer sa frustration. Elle ne supporte plus l’entendre mais il est là, face à elle. « Tu agis comme si tout était normal, comme si tu n’étais pas enceinte. T’es supposée accoucher dans deux mois, tu piges ça ? Dans deux mois ! Dans deux mois, tu pourras retrouver ta liberté. Je m’occuperai de mon enfant, et tu pourras sortir à ta guise, boire comme un trou, et te faire baiser par le tout Brisbane si ça te chante. Mais en attendant, si tu veux que les deux prochains mois se déroulent bien, je te conseille d’arrêter tes conneries maintenant… » S’en est trop pour l’héritière qui ne cherche pas à apaiser la situation. Elle a tellement de chose à lui reprocher à son tour. Il pensait pouvoir l’intimidé, à son tour elle s’avance un peu plus de lui, violant les quelques centimètres qui les séparent. De là, il pouvait deviner ce qu’elle avait bu avant d’arriver mélangé à l’odeur mentholé du dentifrice. « De ton enfant ? » chuchota-t-elle. Elle lâche un rire mauvais, essuyant les deux larmes qui avaient glissé le long de ses joues. « Qui a dit que c’était ton enfant ? » son ton se veut légèrement menaçant. Pourtant, elle n’a pas envie d’en arriver là avec lui et c’est peut-être la peur d’être abandonné qui la rend soudain méchante. Il ne l’a pas non plus ménagé ni remercié pour les efforts qu’elle faisait. Bien sûr, il trouvait son compte dans cette histoire, c’était facile pour lui de lui demander de garder le bébé sans rien lui promettre. Évidemment qu’il pouvait se permettre certaines liberté qu’elle n’avait plus. « Je bois si j’en ai envie et… » elle marque une pause cherchant à lui rendre son dernier coup : « et je baise qui je veux… » souffle-t-elle agacée par sa dernière phrase. « Enceinte ou pas ! » précisa-t-elle, au cas où. Elle espérait le secouer un peu. Sans lui laisser le temps de quoique ce soit, elle retira sa robe se retrouvant en sous-vêtement devant le futur père. « Tu as eu sept mois pour arranger les choses mais si tu n’es pas capable de profiter de ce que tu as, quelqu’un d’autre le fera à ta place… »





The ancient absent rose
Woman is not born: she is made. In the making, her humanity is destroyed. She becomes symbol of this, symbol of that: mother of the earth, slut of the universe; but she never becomes herself because it is forbidden for her to do so. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
fool on fire (mina & carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 345 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) EmptyJeu 25 Juil - 23:52


« C’est toi. » Répondit-il, le regard noir. Il n’aimait pas beaucoup les allusions de Carmina, et n’hésita pas à le lui faire comprendre. « Mais si ce n’est pas le cas, je ne vois pas le problème. Parce que c’est moi qui vais l’élever et, par conséquent, ce sera mon enfant. » Les liens du sang ne faisaient pas tout, contrairement à ce que son père essayait de lui faire croire. « Vraiment ? T’es sûre que la première chose que tu aies envie de faire subir à cet enfant, c’est un sevrage ? » Demanda Carlisle, les sourcils froncés. Il savait pertinemment qu’il était probablement déjà trop tard. Que les agissements de Carmina avaient directement affecté la santé de leur enfant à naître. S’il lui en voulait d’avoir agi aussi impunément ? Evidemment. A vrai dire, il était mort de trouille : il craignait que l’indifférence totale de l’héritière ne finisse par, carrément, mettre la vie de leur enfant en péril. Il n’était pas officiellement père que, déjà, son palpitant s’accélérait lorsqu’il pensait à son enfant. « Et je ne t’empêcherais jamais de le faire, si cela n’impliquait pas quelqu’un d’autre que toi ! » S’exclama-t-il, faisant clairement référence à l’enfant qu’elle portait. Les deux adultes ne s’étaient jamais rien promis ; il n’avait même jamais été question qu’ils tentent de se mettre en couple. Carlisle, conscient qu’une grossesse bousculait déjà grandement la vie de l’héritière Farrell, lui avait laissé tout l’espace dont elle avait besoin. Peut-être avait-il eu tort. Peut-être aurait-il dû se montrer plus présent, plus ferme. Difficile de savoir, avec Carmina Farrell. « Alors c’est ça, le problème ? » Demanda l’ancien pilote en secouant la tête. Il éclata d’un rire sans joie, et détourna le regard pour éviter d’être face à la semi-nudité de sa… Il ne savait pas tout à fait quoi, d’ailleurs. Sa colocataire ? La mère de son enfant ? Ou tout autre chose ? « Le sexe ? » Il attendait une confirmation de la part de son interlocutrice, même si les doutes n’étaient guère permis. Sinon, pourquoi se déshabillerait-elle devant lui, sans sourciller ? Ou était-ce qu’une ultime provocation que sa part ? « Arranger les choses ? Profiter de ce que j’ai ? » Répéta l’Australien en fronçant les sourcils. Il ne savait plus où il en était, et Carmina ne l’aidait aucunement à faire le tri dans ses pensées. « Tu te rends compte de ce que tu dis ? » Il avait l’impression qu’elle se considérait comme un objet, dont il pouvait disposer à sa guise. Malheureusement pour Carlisle, les choses n’étaient pas aussi simples. Il n’était pas un vulgaire profiteur. Il n’était pas un playboy ou un jet-setteur qui consommait à outrance, et jetait lorsqu’il était rassasié. Il n’était pas comme les gens que fréquentait habituellement l’héritière de Cathay Pacific, voilà tout. « Pour moi, tu n’es pas un objet. » Siffla-t-il, le regard noir. Il fit un pas vers elle, puis un deuxième, et s’arrêta finalement lorsque leurs peaux s’effleurèrent. « Si j’avais été un putain de connard, un profiteur qui t’avais pris pour sa chose, un mec qui opte pour la facilité, tout aurait été tellement plus simple. C’est ça que t’es en train de dire ? » Il était en colère. Il inspira profondément, puis expira pour tenter de se calmer. D’une certaine façon, il était navré pour Carmina : sa vision d’elle-même était déplorable. Sa vision des relations était déplorable. Elle n’avait probablement pas eu beaucoup de chance dans sa vie sentimentale. « Désolé. Ce n’est pas moi, et ce ne sera jamais moi. » Dit-il, avant finalement se détourner de l’Australienne. Il allait quitter la salle de bain, mais prit néanmoins une seconde pour se retourner et ajouter : « Je ne veux pas que ça se passe comme ça entre nous. » Et pour la première fois, Carlisle parlait d’une entité unie – eux. Pas elle d’un côté, et lui de l’autre. Non, il parlait d’eux, ensemble. Il croisa son regard une dernière fois, et sortit de la pièce. Il fit quelques pas dans le couloir, et s’autorisa un soupir : ce genre de confrontation était épuisant. Et, surtout, il était perdu. Ou est-ce que tout cela allait les mener ? Il s’engouffra dans sa chambre, qu’il avait déserté depuis quelques semaines pour dormir auprès de Carmina. Ce soir, il ne s’imaginait pas s’allonger à ses côtés comme si de rien était. Il retira lentement les boutons de sa chemise, alors que leur dispute tournait en boucle dans sa tête et qu’il se remémorait les moments heureux qu’ils avaient pu partager.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

fool on fire (mina & carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: fool on fire (mina & carlisle) fool on fire (mina & carlisle) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

fool on fire (mina & carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Logements
-