AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Mauvais timing - Stephen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4591 POINTS : 585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 Mauvais timing - Stephen  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyJeu 11 Juil - 10:26


Ce soir, l’association Beauregard fête son anniversaire. Une soirée très spéciale où tous les partenaires importants seront présents et c’est l’occasion pour James de me présenter officiellement comme future directrice de la branche de Brisbane. Je flippe depuis deux semaines, je dors mal, je sais plus où donner de la tête et forcément, aujourd’hui, je suis complétement crevée. Je me suis accordée le droit d’aller chez l’esthéticienne pour un ravalement de façade complet et surtout pour avoir l’air d’être fraiche et en pleine forme. Surtout, ne rien laisser paraître et ne pas leur faire croire que je suis déjà fatiguée à 35 ans et sans avoir le poste officiellement. Je ne suis qu’encore qu’en formation, c’est pas le moment de montrer des signes de faiblesses. Si j’avais pu, j’aurais aussi pris des cours de yoga pour l’occasion. C’était pas forcément mon truc tout ça, mais si les bienfaits prouvés pouvaient me faire aussi du bien, j’étais preneuse.
Les préparatifs semblaient bien se dérouler et la soirée s’annonçait être parfaite. On m’attendait à 21h dans cette grande salle à deux pas de chez moi. J’avais la chance de travailler à vingt minutes à pieds de mon travail et de pouvoir m’y rendre encore plus rapidement lorsque j’ai besoin de prendre la voiture. J’avais encore une petite demi-heure devant moi pour me reposer et ensuite, je devrais m’activer : relire mon petit discours, celui que James m’avait demandé, aller m’habiller surtout, c’est pas en débardeur culotte que j’allais débarquer la bas. Heureusement, mon maquillage n’avait pas encore bougé.
Je fixais le petit bouquet de fleur posé sur la table basse, un bouquet que Loan avait ramené un soir et il semblerait qu’elle se le soit fait offrir par un charment jeune homme. Elle m’avait promis de m’en donner plus de détails mais j’attendais toujours. Vue la tête des fleurs, les pétales qui commencent à tomber et les pétioles frèlent, on avait manqué plusieurs occasion de se parler. C’est vrai que ces derniers temps, on ne faisait que se croiser, sans vraiment avoir le temps de se poser pour réellement échanger et pourtant, nous vivions ensemble. Pire qu’un vieux couple.
On sonne à l’interphone et comme Loan n’est pas là et que moi, je n’attends personne, je reste dans mon fauteuil, pas envie d’être dérangée maintenant. Ce n’était surement pas important ou alors un démarchage au porte à porte. Sauf que ca sonne à nouveau et deux fois de plus après quelques secondes. Je me lève alors péniblement et va me pencher par la fenêtre. « Stephen ?! » oui, c’est lui, mais qu’est ce qu’il fou ici ? « Je t’ouvre… » et en même temps, je file courir pour me foutre un truc sur le cul, histoire qu’il me voit pas en culotte. Il connait le chemin pour arriver jusque là une fois la porte ouverte. Quatrième étage, porte gauche.





GOOD GIRL GONE BAD


Mauvais timing - Stephen  EeR0psT
Mauvais timing - Stephen  6E1aR8b
Mauvais timing - Stephen  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 (30.06.88)
SURNOM : Steph, Beck. Presque personne ne l'appelle Stephen. 'Uncle Beck' pour Emma, la tite môme de Soheila. Faites confiance à votre imagination.
STATUT : Terrifié.
MÉTIER : Artiste paumé. Compositeur qui fait de la photo, griffonne, coud, imagine, et enchaine les commandes minables. Donne des cours. Collabore avec la Northlight Theater Company depuis peu, mais effrayé par un engagement sérieux.
LOGEMENT : Fortitude Valley #69.
Mauvais timing - Stephen  Giphy
POSTS : 972 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : respire par et pour la musique ¤ doit toujours créer quelque chose ¤ vit en surface, recherche le bonheur partout ¤ ne pense pas qu'il arrivera à quoi que ce soit ¤ sa famille sectaire l'a jeté à 16 ans ¤ s'extasie sur la beauté des choses et des êtres ¤ maladivement phobique des cris ¤ n'aime pas être mis en lumière ¤ hésitation est son deuxième prénom ¤ ne pense pas à lui-même.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (10/?) heïana | yoko | noa |
leah | léo | robin (fb) | thomas (zombie) | freya 2 | terrence (fb) | soheila 2
RPs EN ATTENTE : pas à jour
lullaby

RPs TERMINÉS : Mauvais timing - Stephen  Tumblr_inline_npilouqVYS1rifr4k_500
fucking things up before they even happen
waiting for the sun...


freya | soheila | charlie

Abandonnés :
lene
AVATAR : Gaspard Ulliel
CRÉDITS : avatar lux aeterna
DC : Tobias Doherty
INSCRIT LE : 02/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24820-sell-me-a-coat-cause-i-feel-cold-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24840-a-heart-that-s-full-up-like-a-landfill-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24871-stephen-beckett?nid=1#1047721

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyJeu 11 Juil - 17:31


Bon sang, Steph, t’es quand même pas un enfant. La question est simple, il n’y a pas plus simple : où as-tu foutu ces putains de clés ? Pour la énième fois, il fait l’inventaire complet de tout ce qu’il porte. Poches avant, poches arrières, veste. Vide, vide, vide. Il a passé les deux dernières heures à retracer l’itinéraire de sa journée pour voir s’il ne les avait pas laissées quelque part. Et là, il était de retour devant sa porte, imbécile et démuni. Il croyait que la concierge avait un double (parce que oui, il était au courant que cette situation devrait arriver un jour ou l’autre), mais la concierge n’était pas là aujourd’hui. C’est-à-dire que l’ensemble des éléments conspiraient à sa perte. Tout cela était minutieusement scripté, scénarisé pour qu’il soit vraiment dans la merde. Et clairement, il n’avait pas les moyens de payer un serrurier, d’autant plus qu’il commençait à se faire tard et qu’il n’était même pas sûr d’en trouver. D’ailleurs, un serrurier ne résoudrait pas le problème immédiat qui était qu’il n’avait nulle part où passer la nuit à part son paillasson. Le jeune homme avait la désagréable impression d’être catapulté quelques années en arrière, à une époque où il lui arrivait de dormir dehors faute de trouver quelqu’un de conciliant chez qui s’abriter. Sauf qu’il avait alors aux alentours de seize ans et qu’il en avait aujourd’hui presque le double… et surtout, qu’il avait enfin son propre appartement, donc plus d'excuse ! Tout cela dépassait toute forme de karma, de bon sens et de justice. Il laisse tomber l’idée de dormir sur le paillasson et se résigne à retourner dans le café de Toowong où il avait été deux heures avant de se rendre compte qu’il n’avait pas ses clés. Il est évidemment déçu : après un quart d’heure à questionner et regarder par terre avec la naïveté d’un gamin, la fatalité se referme sur lui. Il est dehors, sans un fond de monnaie, et sans domicile pour la nuit. Une lueur d’espoir s’allume soudain dans son regard lorsqu’il reconnaît le quartier dans lequel il erre sans but : ses pas le guident, il connaît parfaitement le chemin qui mène à l’appartement de Noa. Pendant le trajet, une foule d’interrogations se bousculaient en lui : ne vaudrait-il pas d’abord la prévenir par téléphone ? Non, ça l’angoissait encore plus de s’expliquer à distance. Est-ce que ça n’était pas la pire manière de revoir quelqu’un qui de base vous a déjà monstrueusement rendu ce service par le passé ? Si, certainement, mais au point où il en était… reculer ne le sauverait pas. Alors il sonne à l’interphone, se sentant à la fois extrêmement intrusif et complètement culotté. Lorsqu’elle finit par sortir la tête, il se sent soulagé alors que rien n’est gagné. L’ascenseur familier, le couloir tout autant, et surtout la porte à laquelle il toque pour signaler sa présence. Le temps que Noa arrive (assez longtemps d’ailleurs, mais il n'ose pas y aller de lui-même), il tourne et retourne une manière crédible d’exposer son problème tout en réfléchissant au fait qu’il y a assez peu de personnes susceptibles de lui venir en aide. Peut-être devrait-il détourner la responsabilité de sa maladresse sur un évènement indépendant de sa volonté ? Invoquer les esprits ? La jouer décontracté ? Mais avant qu’il puisse établir clairement sa stratégie argumentative, la porte s’ouvre sur le visage familier de Noa. « Salut Noa ! » Il a un sourire gêné. Bon. Elle le connaissait, autant y aller direct. « Je… j’ai aucun endroit où dormir, je suis complètement con, j’ai perdu mes clés. » Dépendre d’autres personnes était une sensation franchement désagréable, surtout lorsqu’on avait cru atteindre un semblant d’intégrité. Il se prépare à dire autre chose, mais il s’interrompt en voyant la tête visiblement préoccupée de Noa. Tout son courage dûment amassé retombe dans les tréfonds de son embarras. « Je te dérange ? Je tombe mal ? Tu as quelque chose à faire ? Je suis incroyablement désolé… euh… je peux… t’aider ? » C’est vrai qu’il y a un million de possibilités pour que Noa ait autre chose à faire que d’héberger le trentenaire en galère qu’il est. Du genre, des responsabilités d’adultes. D’ailleurs, elle est plus maquillée que quelqu’un qui ne fait que se prélasser chez soi. Peut-être même y avait-il quelqu’un d’autre dans l’appartement. Et lui était comme un caillou balancé dans la mare, troublant la tranquillité de Noa avec son étourderie à deux francs cinquante. « Je peux encore essayer de trouver autre chose, hein... Je veux surtout pas déranger... » Dans les faits, il était assez peu probable qu’il trouve un autre plan à moins de s’endetter, une fois n’est pas coutume. Mais il avait horreur d’être un poids pour les autres, et il regrettait déjà de s'être mis dans cette situation.

Spoiler:
 


           
wild horses
I have my freedom, but I don't have much time Faith has been broken, tears must be cried... Let's do some living after we die Wild, wild horses, we'll ride them some day
Revenir en haut Aller en bas
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4591 POINTS : 585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 Mauvais timing - Stephen  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyLun 15 Juil - 13:17


Je fais au plus vite mais je me doute qu’il est plus rapide que moi. J’enfile les premières choses que j’ai sous la main, un pantalon fleurie qui finalement passe bien avec le débardeur noir que j’avais déjà. Je descends à nouveau et va ouvrir la porte, l’air de rien, comme si tout allait bien. J’espère juste qu’il est de passage… « Je… j’ai aucun endroit où dormir, je suis complètement con, j’ai perdu mes clés. » aie, j’me pousse. « vas y entre, tu connais la maison… » et c’est sans doute lui qui a le plus souvent dormi sur le canapé. « Je te dérange ? Je tombe mal ? Tu as quelque chose à faire ? Je suis incroyablement désolé… euh… je peux… t’aider ? » Wow, il a l’air totalement stressé. Juste pour des clés ? « On peut pas dire que tu tombes au meilleur moment… mais tu me dérange pas. » Je le laisse prendre place dans le salon et balai d’un coup de main ce qui traine sur la table pour aller jeter les deux/trois papiers qui y trainent. « Je peux encore essayer de trouver autre chose, hein... Je veux surtout pas déranger... » je secoue la tête et même si le timing était pas idéal, qu’il soit là, finalement ça n’allait pas brouiller totalement mes plans. « J’dois finir de me préparer… j’ai une soirée importante ce soir et j’suis vraiment désolée mais j’vais devoir t’abandonner. » je fis une grimage, presque plus gênée que lui pour le coup. « Mais bon, tu peux rester hein, je te chasse pas du tout ! » J’avais confiance en lui et il pouvait tout à fait rester ici sans moi ni même Loan. J’allais quand même envoyer un sms à cette dernière pour la prévenir, pas qu’elle soit surprise en rentrant ce soir ou cette nuit. Voir un homme sur son canapé ca peut être flippant et il me semble pas que Stephen et elle se connaissent… « J’envoie un message à Loan ou tu risque de te faire étouffé dans ton sommeil cette nuit. » la peur nous fait faire des choses insensées… « ou alors… » éclaire de génie, je l’observe de la tête au pied… « ca peut le faire oui… » je dis à voix haute mes pensées. « tu vas venir avec moi ! » et dieu sait que ça pourrait me faire du bien d’être accompagnée et surtout, ca me détendrait un max. « J’ai un espèce de gala ce soir… pour l’association où je travaille. J’ai été promu pour prendre la direction… enfin, c’est pas un gros gros poste, j’dirai plus que j’suis assistante de direction mais que le boss est toujours en vadrouille, tu vois ? » on sent le stress monter ou pas ? « Accompagne-moi, pitié… j’ai un discours à faire, j’crois que si t’es là, ca ira bien mieux ! »





GOOD GIRL GONE BAD


Mauvais timing - Stephen  EeR0psT
Mauvais timing - Stephen  6E1aR8b
Mauvais timing - Stephen  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 (30.06.88)
SURNOM : Steph, Beck. Presque personne ne l'appelle Stephen. 'Uncle Beck' pour Emma, la tite môme de Soheila. Faites confiance à votre imagination.
STATUT : Terrifié.
MÉTIER : Artiste paumé. Compositeur qui fait de la photo, griffonne, coud, imagine, et enchaine les commandes minables. Donne des cours. Collabore avec la Northlight Theater Company depuis peu, mais effrayé par un engagement sérieux.
LOGEMENT : Fortitude Valley #69.
Mauvais timing - Stephen  Giphy
POSTS : 972 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : respire par et pour la musique ¤ doit toujours créer quelque chose ¤ vit en surface, recherche le bonheur partout ¤ ne pense pas qu'il arrivera à quoi que ce soit ¤ sa famille sectaire l'a jeté à 16 ans ¤ s'extasie sur la beauté des choses et des êtres ¤ maladivement phobique des cris ¤ n'aime pas être mis en lumière ¤ hésitation est son deuxième prénom ¤ ne pense pas à lui-même.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (10/?) heïana | yoko | noa |
leah | léo | robin (fb) | thomas (zombie) | freya 2 | terrence (fb) | soheila 2
RPs EN ATTENTE : pas à jour
lullaby

RPs TERMINÉS : Mauvais timing - Stephen  Tumblr_inline_npilouqVYS1rifr4k_500
fucking things up before they even happen
waiting for the sun...


freya | soheila | charlie

Abandonnés :
lene
AVATAR : Gaspard Ulliel
CRÉDITS : avatar lux aeterna
DC : Tobias Doherty
INSCRIT LE : 02/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24820-sell-me-a-coat-cause-i-feel-cold-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24840-a-heart-that-s-full-up-like-a-landfill-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24871-stephen-beckett?nid=1#1047721

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyJeu 18 Juil - 19:11


Il devait bien y avoir un destin veillant malignement au-dessus de leurs têtes pour que Stephen parvienne seul à concentrer la malchance de douze individus malchanceux. Même s’il possédait vingt-quatre maisons dans Brisbane, il se trouverait toujours un moment, un concours de circonstances exceptionnel pour qu’il se retrouve dans la même situation que celle qui le poussait aujourd’hui à revenir quelques années en arrière, sur le seuil d’une maison qui l’avait déjà généreusement accueilli dans le brouillard de son irresponsabilité. « Vas-y entre, tu connais la maison… » En effet, même avec le temps passé, l’appartement de Noa était toujours aussi familier. Il s’en rend compte en entrant, n’a pas de mal à s’y repérer. « On peut pas dire que tu tombes au meilleur moment… mais tu me déranges pas. » Son instinct était donc le bon : il s’imposait en plein milieu d’autre chose. Et s’il y avait bien quelque chose qui lui faisait peur, c’était de déranger. Il ne pouvait rien y faire, c’était une nature profondément tapissée dans les coins de son être, quelque chose d’indéfinissablement angoissé qui lui donnait des envies subites de devenir invisible pour tous et à jamais. Stephen fait quelques pas dans le salon, un peu moins atrocement mal à l’aise, mais pas tout à fait démis de sa gêne non plus. Il voit bien qu’elle essaye de le rassurer, mais ne peut pas s’enlever de la tête qu’elle a l’air assez préoccupée. « J’dois finir de me préparer… j’ai une soirée importante ce soir et j’suis vraiment désolée mais j’vais devoir t’abandonner. » « Loan ? » Qu’il répète, un peu surpris. Il n’avait pas souvenir que Noa partageait son appartement. Mais si c’était le cas, il valait mieux en effet prévenir pour éviter que la police soit appelée pour intrusion, ou qu’on l’assassine pendant qu’il dort (ce qui serait un fâcheux contretemps pour retrouver ses clés). Il s’apprête à répondre à ses excuses concernant le fait qu’elle devra s’éclipser avant de remarquer que le regard de la jeune femme vient de changer, comme saisi d’un éclair de génie. Quelle idée peut bien avoir transcendé l’esprit de Noa ? Il a à peine le temps d’ouvrir la bouche pour répondre qu’elle le devance. « Tu vas venir avec moi ! » Le sang de Stephen ne fait qu’un tour alors qu’elle l’assomme avec cette phrase. « Je… moi ? » Les termes gala, important, résonnent dans ses oreilles. Beaucoup trop d’informations à encaisser en une seconde. Il se fait mentalement l’image d’une vaste réception pleine de bruit dans laquelle il se noie indéfiniment. Non, fais disparaître tout ça, sinon tu vas te liquéfier. « Accompagne-moi, pitié… j’ai un discours à faire, j’crois que si t’es là, ça ira bien mieux ! » S’il s’attendait à ça ! La supplication le fait sortir de sa transe, il parvient à reprendre contenance après la surprise, essaye même de mettre un brin d'assurance dans sa voix. « Euh, oui, ça ne me dérange pas ! » Il n’a absolument aucune idée de ce dans quoi il est en train de s’embarquer, mais il aurait tout de même un sacré culot de refuser, surtout au vu de l’appréhension avec laquelle Noa semble envisager cette fameuse soirée. Et puis, il n’aurait pas grand-chose à faire à part éviter que la jeune femme ne tombe dans les pommes et la féliciter lorsqu’elle aurait passé cette épreuve avec brio, n’est-ce pas ? Admiratif, il ajoute — « Direction ? » Elle a bien précisé que ce n’était pas totalement le cas, mais ça n’est pas bien grave — « Tes responsabilités ont changé de niveau depuis la dernière fois, félicitations ! » Pour le coup, il est sincère. Ça lui faisait franchement plaisir de voir comment Noa avait pu évoluer dans sa vie depuis. Dans ses souvenirs, à l’époque où il squattait sans vergogne le canapé — toujours à la même place d’ailleurs — faute d’avoir un logement stable, Noa était encore dans le tourisme. Voir qu’elle aspirait maintenant à un poste pareil montrait l’ascension sociale qui s’était opérée depuis, à force de persévérance. Il avait l’habitude de voir les gens autour de lui grimper cette échelle qu’il n’observait que d’un œil distrait. En attendant, il se retrouve embarqué dans une aventure pour le moins désarçonnante — mais après tout, il lui devait bien ça. Son angoisse de la foule n’entrait pas en ligne de compte, surtout que celle sous les projecteurs serait bel et bien Noa. « Tu stresses beaucoup ? » Il n’arrive pas à se rendre compte. Il voit un peu partout dans l’appartement les signes des préparatifs qu’il a interrompus. « Carrément, un discours ? Tu m’étonnes que t’aies la pression, » ajoute-t-il presque pour lui-même sans se rendre compte qu’il ne fait rien pour améliorer la situation. « Non, je suis sûr que tu t’en sortiras parfaitement. Tu le connais, ton discours ? » qu’il demande sans savoir ce qu’il valait mieux faire pour aider la jeune femme à affronter l’évènement de manière optimale. Pour un changement de programme, c’en était un de radical.

Spoiler:
 


           
wild horses
I have my freedom, but I don't have much time Faith has been broken, tears must be cried... Let's do some living after we die Wild, wild horses, we'll ride them some day


Dernière édition par Stephen Beckett le Sam 27 Juil - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4591 POINTS : 585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 Mauvais timing - Stephen  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptySam 20 Juil - 16:26


Il faut que je m’affaire et vite pour pouvoir être prête à temps. Le facteur Stéphane pas prévu dans mon programme, maintenant, je ne pouvais plus trainer. Forcément, faire la conversation, mine de rien, c’était chronophage et en même temps, j’aimais beaucoup Stéphane et suffisamment pour ne pas le snober et être une vraie connasse avec lui. « Loan ? » j’étais partie du principe qu’il connaissait Loan mais c’est vrai que ca faisait seulement quelques mois qu’on habitait ensemble ou plutôt bientôt deux ans quand on y réfléchissait… mais que Stephane n’était jamais repassé par ici depuis. On se voyait de temps en temps mais surtout à l’extérieur. « Une amie, très bonne amie. Pas petite amie non plus. On partage l’appartement, ca arrange tout le monde. J’avais une chambre, elle avait pas d’appart… et le nerf de la guerre c’est l’argent ! Merci les économies ! » je fini en plaisantant.
Alors que je lui propose de m’accompagner ou plutôt que je le supplie pour qu’il m’accompagne, il fini par accepter et là, j’me sens comme libérée d’un poids énorme. « tu sais pas comme tu peux me faire plaisir ! » je sautille sur place et j’me sens mieux. Un élan d’énergie, comme si j’avais pris un bon bol de café. Faut quand même que je lui en dise plus sur cette soirée, qu’il sache où il mette les pieds et surtout qu’il comprenne pourquoi j’avais besoin d’être soutenue dans cette épreuve. Je sais pas pourquoi j’avais pensé qu’y aller seule serait une bonne idée et que j’avais pas déjà proposé à quelqu’un de m’y accompagner. Finalement, Stephen tombait à pic ! « Direction ? Tes responsabilités ont changé de niveau depuis la dernière fois, félicitations ! » je hoche la tête, si il savait ce qu’il s’était passé depuis la dernière fois… j’ai honte d’y penser. Mais j’étais quand même très rassurée de voir que mes quelques jours interminables passés en prison l’été derniers n’avaient semble-t-il intéressé que peu de gens spécialisé dans le domaine et que finalement un large spectre de mes connaissances, n’avait jamais mis le sujet sur le tapis. Moi qui pourtant, après ma sortie avait eu le sentiment pendant bien longtemps que c’était écrit sur mon front à chaque fois que je mettais un pied dehors. « J’ai changé de boulot… je suis plus en prévention de rue, trop compliqué pour moi à gérer. » Je rassemble vite fait quelques affaires sur la table du salon pour voir si je n’avais rien oublié. « Tu stresses beaucoup ? » Surement plus que ce que je ne voulais l’admettre, un petit signe de tête en guise de réponse. « Carrément, un discours ? Tu m’étonnes que t’aies la pression, je suis sûre que tu t’en sortiras parfaitement. Tu le connais, ton discours ? » « Le discours que j’ai écrit en dix minutes hier soir ? Absolument pas… » quoi, il fallait vraiment que je le connaisse ? Le lire était pas suffisant ? « de toutes façons, j’vais bégayer, j’vais plus regarder ma note et j’vais finir par faire du freestyle. » j’hausse les épaules. « Tu m’attends, dix petites minutes ? J’vais m’habiller et j’arrive… je fais au plus vite ! » et voilà que je disparais pour filer dans un premier temps dans ma chambre pour récupérer mes fringues et je repasse ensuite par le salon pour aller dans la salle de bain, finir de me préparer. « fais comme chez toi ! » que je dis en haussant le ton pour qu’il m’entende.





GOOD GIRL GONE BAD


Mauvais timing - Stephen  EeR0psT
Mauvais timing - Stephen  6E1aR8b
Mauvais timing - Stephen  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 (30.06.88)
SURNOM : Steph, Beck. Presque personne ne l'appelle Stephen. 'Uncle Beck' pour Emma, la tite môme de Soheila. Faites confiance à votre imagination.
STATUT : Terrifié.
MÉTIER : Artiste paumé. Compositeur qui fait de la photo, griffonne, coud, imagine, et enchaine les commandes minables. Donne des cours. Collabore avec la Northlight Theater Company depuis peu, mais effrayé par un engagement sérieux.
LOGEMENT : Fortitude Valley #69.
Mauvais timing - Stephen  Giphy
POSTS : 972 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : respire par et pour la musique ¤ doit toujours créer quelque chose ¤ vit en surface, recherche le bonheur partout ¤ ne pense pas qu'il arrivera à quoi que ce soit ¤ sa famille sectaire l'a jeté à 16 ans ¤ s'extasie sur la beauté des choses et des êtres ¤ maladivement phobique des cris ¤ n'aime pas être mis en lumière ¤ hésitation est son deuxième prénom ¤ ne pense pas à lui-même.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (10/?) heïana | yoko | noa |
leah | léo | robin (fb) | thomas (zombie) | freya 2 | terrence (fb) | soheila 2
RPs EN ATTENTE : pas à jour
lullaby

RPs TERMINÉS : Mauvais timing - Stephen  Tumblr_inline_npilouqVYS1rifr4k_500
fucking things up before they even happen
waiting for the sun...


freya | soheila | charlie

Abandonnés :
lene
AVATAR : Gaspard Ulliel
CRÉDITS : avatar lux aeterna
DC : Tobias Doherty
INSCRIT LE : 02/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24820-sell-me-a-coat-cause-i-feel-cold-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24840-a-heart-that-s-full-up-like-a-landfill-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24871-stephen-beckett?nid=1#1047721

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptySam 27 Juil - 17:59



Le temps devait presser pour Noa et il serait sûrement très mal vu d’arriver en retard pour recevoir une promotion (un problème que Stephen n’avait pas, par exemple). Il ne pouvait pas l’aider à cet instant précis, si ce n’est en l’aidant à évacuer un peu de stress par la conversation. Et puis la question 'Loan' l'intriguait un peu aussi. Noa aurait-elle trouvé l'amour, un amour prêt à égorger une tête inconnue squattant innocemment le canapé ? Ou alors une connaissance dont il ne se souvenait pas, un dépanage comme l'avait été le sien, un membre de sa famille... « Une amie, très bonne amie. Pas petite amie non plus. On partage l’appartement, ça arrange tout le monde. J’avais une chambre, elle avait pas d’appart… et le nerf de la guerre c’est l’argent ! Merci les économies ! » Business et amitié faisaient toujours la paire, n’est-ce pas ? En même temps, maintenant qu’il n’était plus là pour squatter le canapé — enfin, sauf ce soir —, il fallait bien rentabiliser l’appartement. Les loyers des grandes villes, tout une histoire pas forcément idyllique. Un instinct commerçant assez drôle de la part de quelqu’un qui bossait dans l’associatif, mais on ne pouvait pas être un saint à toutes les heures, et il faut bien manger. Dès qu'on avait touché d'un peu trop près à la galère, les priorités se mettaient vite en place. « Tu sais pas comme tu peux me faire plaisir ! » Le soulagement de Noa est communicatif ; l’évènement a l’air de lui mettre une pression non-négligeable, et il ne peut pas se plaindre de jouer le joker chance, même s'il ne s'y attendait pas. « Peut-être que je savais déjà tout et que j’avais minutieusement prévu mon coup pour passer pour le sauveur, qui sait. » Plaisante-t-il à propos du hasard qui a voulu qu’il ait vraiment le pire (ou le meilleur) timing possible. Plus de marche arrière possible. (Et honnêtement, dans quel but élaborer une stratégie aussi tordue ?) « J’ai changé de boulot… je suis plus en prévention de rue, trop compliqué pour moi à gérer. » Ça pouvait se comprendre, le job n'avait rien de simple, même si l'épanouissement procuré par la sensation d'aider les autres était censé 'compenser'. « Une mauvaise expérience, ou t’avais juste besoin de changement ? » De l’eau avait pu couler sous les ponts depuis la dernière fois. Il se souvenait de l’engagement de Noa dans le bénévolat, un engagement admirable sous toutes coutures. Après coup, il se dit que si c’est la première option, il valait mieux ne pas trop s’étendre sur la question, histoire de ne pas engranger de négativité qui ne ferait qu’augmenter la pression qu’elle devait déjà ressentir. Et puis ça la retarderait (encore), déjà qu’il représentait un certain contretemps. Psychologiquement, consacrer sa vie à observer la misère de la jeunesse des rues n’était pas de tout repos, même pour le caractère déterminé de la jeune femme. Changer de direction avait probablement dû lui permettre de persévérer dans la voie de l’utilité sociale tout en gérant les choses avec un peu plus de distance… C’était tout ce qu’il pouvait supposer, n’ayant pas d’expérience dans ce milieu.
« Le discours que j’ai écrit en dix minutes hier soir ? Absolument pas… » « Ça m’aurait étonné, » réplique-t-il en souriant. Le plus surprenant aurait sûrement été que Noa connaisse son papier de bout en bout, mécaniquement, prêt à le débiter d’une seconde à l’autre. Autant dire que ça ne lui ressemblait pas. « De toute façon, j’vais bégayer, j’vais plus regarder ma note et j’vais finir par faire du freestyle. » « Je suis pas expert en expression en public, mais je suppose que tu trouveras un moyen de te rattraper même si ça dérape un peu. Et puis l’improvisation, ça en jette plus, tu trouveras sûrement une inspiration surhumaine qui te vaudra un tonnerre d’applaudissements. » Mieux valait être trop optimiste que pas assez, pas vrai ? Effet placebo, auto-persuasion… tous les moyens étaient bons pour se placer dans les meilleures dispositions. « Tu m’attends, dix petites minutes ? J’vais m’habiller et j’arrive… je fais au plus vite ! » « Je bouge pas, » qu’il lance tandis qu’elle disparait, s’installant dans le fameux canapé en attendant. Tout compte fait, c’était peut-être même mieux qu’il se retrouve réquisitionné pour soutenir son amie — il lui devait bien ça. C’était assez inhabituel pour lui d’avoir affaire à une Noa anxieuse, mais il la voit reprendre des couleurs plus joviales depuis qu’il a accepté, naturellement, de l’accompagner. Pendant qu’elle s’habille, il lit un message, essaye d’y répondre, n’en trouve pas l’énergie, laisse tomber et plonge dans ses pensées en fixant la fenêtre. L’appartement lui est presque plus familier que le sien, c’en devient louche. Une fois qu'il entend, après quelques minutes, la porte de rouvrir, il lance : « Parée à faire un malheur ? »

Spoiler:
 


           
wild horses
I have my freedom, but I don't have much time Faith has been broken, tears must be cried... Let's do some living after we die Wild, wild horses, we'll ride them some day
Revenir en haut Aller en bas
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4591 POINTS : 585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 Mauvais timing - Stephen  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyMer 31 Juil - 0:09



« Une mauvaise expérience, ou t’avais juste besoin de changement ? » et voilà une question toute bête pour me déstabiliser un instant et pourtant c'était bien moi qui avait mis le sujet sur le tapis en abordant pour ancien travail. Quelques secondes de flottement sans trop savoir quoi répondre et avant que ça ne devienne trop suspect et gênant je repris. « hm, j’ai eu trop de soucis… et un en particulier qui m'a complètement chamboulé. » quand je repense à ce jeune qui avait perdu la vie. Malgré notre altercation bien sûr que je ne lui souhaitait absolument pas ça. Je n'en avais jamais vraiment parlé de ce jeune mais il devait sans doute être comme tous ceux que j’avais pu croisé et accompagné depuis que je travaillais dans ce service. Un jeune paumé qui faisait son possible pour avoir une place quelques et cette place était celle du kaïd redouté par un bon nombre d'autre. J’avais appris quelques temps plus tard qu’on l'appelait le Padre. J'avais l’impression de devoir en dire plus à Stephen. « J'ai eu une embrouille avec un jeune dans la rue… qui se montrait très provocateur et qui était pas loin de s'en prendre physiquement à moi, juste avant qu’un ami ne débarque et me sorte de la. » et encore aujourd’hui je me demande ce qu’il aurait bien pu se passer si Carlisle n'était pas arrivé. J'en avais des frissons à chaque fois que j'abordais le sujet et c'était le cas la aussi. « Ce jeune est décédé peu de temps après. » et je vais m’arrêter la. Stephen n'était pas obligé de connaître la suite de l'histoire, si ce n'était pas déjà le cas et qu’il n’abordait simplement pas les faits par politesse. « J'ai préféré démissionner en apprenant la nouvelle et j'avais de plus en plus un sentiment d’insécurité ce qui n’est plus le cas dans ce nouveau taf, au contraire. Je ne suis plus du tout confronté à cette mysere sociale et toute l’agressivité que ca génère. « j'ai déjà recroisé deux jeunes avec qui je travaillais, deux petites nanas, elles m'ont dit les avoir abandonné, c'est pas évident de se positionner face à ça parce qu’elles sont confrontées à cette misère sans avoir la possibilité de démissionner pour aller voir ailleurs… » du moins pas si jeune… et j’espere que avenir leur réservera un monde meilleur. Et après ce grand discours je m'eclipse bel et bien pour aller me préparer. Je reviens plus tard en ayant fait au plus vite. « Parée à faire un malheur ? » je souris et je te un œil à ma tenue lune dernière fois en passant devant le miroir dans le couloir juste avant le salon. Je m'etais sentie obligé de sortie le tailleur pour l’occasion mais j'etais persuadé que c'était too much et tellement dépassé. « aucun commentaire sur la tenue ou je risque d’aller me changer et la j’ai plus le temps ! » et j’ajuste une dernière fois la jupe pour rejoindre Stéphan pour de bon. « on peut y aller ! »






GOOD GIRL GONE BAD


Mauvais timing - Stephen  EeR0psT
Mauvais timing - Stephen  6E1aR8b
Mauvais timing - Stephen  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 (30.06.88)
SURNOM : Steph, Beck. Presque personne ne l'appelle Stephen. 'Uncle Beck' pour Emma, la tite môme de Soheila. Faites confiance à votre imagination.
STATUT : Terrifié.
MÉTIER : Artiste paumé. Compositeur qui fait de la photo, griffonne, coud, imagine, et enchaine les commandes minables. Donne des cours. Collabore avec la Northlight Theater Company depuis peu, mais effrayé par un engagement sérieux.
LOGEMENT : Fortitude Valley #69.
Mauvais timing - Stephen  Giphy
POSTS : 972 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : respire par et pour la musique ¤ doit toujours créer quelque chose ¤ vit en surface, recherche le bonheur partout ¤ ne pense pas qu'il arrivera à quoi que ce soit ¤ sa famille sectaire l'a jeté à 16 ans ¤ s'extasie sur la beauté des choses et des êtres ¤ maladivement phobique des cris ¤ n'aime pas être mis en lumière ¤ hésitation est son deuxième prénom ¤ ne pense pas à lui-même.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (10/?) heïana | yoko | noa |
leah | léo | robin (fb) | thomas (zombie) | freya 2 | terrence (fb) | soheila 2
RPs EN ATTENTE : pas à jour
lullaby

RPs TERMINÉS : Mauvais timing - Stephen  Tumblr_inline_npilouqVYS1rifr4k_500
fucking things up before they even happen
waiting for the sun...


freya | soheila | charlie

Abandonnés :
lene
AVATAR : Gaspard Ulliel
CRÉDITS : avatar lux aeterna
DC : Tobias Doherty
INSCRIT LE : 02/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24820-sell-me-a-coat-cause-i-feel-cold-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24840-a-heart-that-s-full-up-like-a-landfill-steph http://www.30yearsstillyoung.com/t24871-stephen-beckett?nid=1#1047721

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyJeu 8 Aoû - 17:48


Le léger silence qui suit sa question lui indique bien que ce n’était pas l’interrogation la plus judicieuse qu’il ait soulevée. C’était quoi, l’adage, tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler… ? « Hm, j’ai eu trop de soucis… et un en particulier qui m'a complètement chamboulé. » Avait-il touché un point sensible sans le vouloir ? Il a envie de retirer sa question, indiscrète, mais il n’en a pas le temps car elle continue sur sa lancée. « J'ai eu une embrouille avec un jeune dans la rue… qui se montrait très provocateur et qui était pas loin de s'en prendre physiquement à moi, juste avant qu’un ami ne débarque et me sorte de là. » Les mots paraissent difficiles à prononcer, et il regrette qu’elle doive se confier sur ces évènements. « Ce jeune est décédé peu de temps après. » Ah. Peut-être qu’il aurait mieux fait de la fermer, en effet, au lieu de s’aventurer sur un terrain glissant par intérêt sincère. La tragédie, ça n’était pas une chose à laquelle il était régulièrement confronté, et parfois il oubliait que l’univers des autres était beaucoup moins abstrait que le sien, et que les faits divers dans les journaux étaient des réalités auxquelles des gens comme Noa faisaient réellement face, sur le terrain — ce qu’il admirait, en soi. La suite de ses paroles le confirme puisqu’elle lui dépeint le tableau des rues livrées à elle-même, de la jeunesse aussi, seule, repliée sur une violence intériorisée depuis toujours. Il n’y avait rien d’évident à vivre, à travailler dans ce climat, ça se comprenait. La tension était difficilement supportable sur le long terme, même avec toute la bonne volonté du monde. « J’espère aussi, » qu’il se contente de dire avant qu’elle ne disparaisse de nouveau, à la fois gêné qu’elle ait eu à lui raconter cela et compatissant pour les personnes qu’elle lui décrivait. « Personne mérite... » ...la rue. La galère et le manque, ça le touchait, ça ne pouvait pas en être autrement. Aider les gens dans cette situation, c’était parfois comme jeter une pierre dans la mer. Pas assez de moyens. Durant ses tout premiers mois à Brisbane, il avait vu la belle étoile et ceux qui y étaient habitués : il y aurait toujours une partie qui passerait entre les mailles du filet — et une partie de ceux qu’on aidait qui retomberait, comme si la difficulté était inscrite en eux, composante à retardement de leur identité. Noa connaissait tout ça, et ça faisait une grande différence avec les personnes pour qui ce n’était qu’un mythe, une sorte d’histoire qu’on raconte pour faire peur aux enfants (‘ça n’arrive qu’aux autres’…).

« Aucun commentaire sur la tenue ou je risque d’aller me changer et là j’ai plus le temps ! » « Ça n’était pas du tout mon intention, » renchérit Stephen avant de lui emboiter le pas. C’était pour ce genre d’occasions qu’on soignait les apparences ; et si elle ne s’y pliait pas, il y aurait bien quelqu’un pour lui rappeler que c’était là l’usage. Pas le moment de faire mauvaise impression alors que sa promotion était en jeu, n’est-ce pas ? Faudrait supporter ces artifices un petit bout de temps, même si ça avait quelque chose de faux. Comme il ne sait pas où ils vont, il se contente de la suivre jusque dans la rue qu’il avait arpentée quelques minutes plus tôt dans l’angoisse ne n’avoir nulle part où aller. L’air est plus frais dehors. Et chaque seconde les rapproche du moment où Noa devrait élever la voix devant plusieurs dizaines de personnes. « Tu n’étais pas obligée de me raconter ça si ça te rappelle de mauvais souvenirs… mais je suis content que tu aies quand même trouvé une autre direction pour t’épanouir. » Démissionner était un problème qu’il n’avait pas, vu qu’il n’était engagé nulle part, mais il pouvait certainement comprendre que ça n’était pas une décision à prendre à la légère. « Ça peut avoir une incidence, ce discours, ou en soi tu es promue quoi qu’il arrive ? » Si c’était juste symbolique, il n’y avait pas lieu de trop se ronger les ongles. « Et le ‘boss qui part en vadrouille’ te laisse les clés, si j’ai bien compris ? »

Spoiler:
 


           
wild horses
I have my freedom, but I don't have much time Faith has been broken, tears must be cried... Let's do some living after we die Wild, wild horses, we'll ride them some day
Revenir en haut Aller en bas
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4591 POINTS : 585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
Mauvais timing - Stephen  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 Mauvais timing - Stephen  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  EmptyLun 19 Aoû - 10:24


L’ambiance était presque devenue pesante d’un coup et j’avais pas besoin de ça juste avant mon passage devant tous les grands de l’association Beauregard. Je comprenais la curiosité de Stephen, j’aurai fais pareil à sa place et il ne pouvait pas savoir a quel point ma vie avait été merdique il y a un an en arrière et toutes les raisons qui m’avaient poussé à changer de travail. Je lui en voulait pas. Mais il était bien temps de se hâter et en profiter pour changer de sujet, se reconcentrer sur ce qui me rendait tout excité ce soir : le gala. Et m’éclipser pour aller mettre ma tenue de soirée de femme d’affaire, c’était l’excuse parfaite pour couper la conversation.
A mon retour, je crains une remarque de sa part, pas qu’il ai un mauvais fond, mais Stephen ne m’avait jamais vu dans une telle tenue si sérieuse et du coup, à sa place, j’aurai pu envoyer quelques chose. J’avais pris les devants, c’était aussi nouveau pour moi. « je crois que c’est la première fois que je m’habille comme ça. Même pour mes entretiens d’embauche, j’y vais chill. C’est tellement pas moi… » j’espère que j’allais pas être obligée de me déguiser comme ça sans arrêt parce que j’étais directrice. « Une chance, c’est que j’ai pas un gala d’affaire tous les mois et que mon directeur vient lui-même travailler en jean et basket, sur ce point-là, j’vais pas être obligée d’être tirée par quatre épingles chaque jour. » Jusqu’à présent, on ne m’avait pas fait de remarque de toutes façons. J’me pose beaucoup trop de question.
Je prends mes affaires et me dirige vers la sortie de l’appartement, j’ai tout il me semble. « Ma voiture est garée plus bas. C’est toujours galère pour trouver des places ici… » quelques centaines de mètres à marcher et on serait au chaud. « Tu n’étais pas obligée de me raconter ça si ça te rappelle de mauvais souvenirs… mais je suis content que tu aies quand même trouvé une autre direction pour t’épanouir. » Il a faillit me faire peur à revenir sur cette conversation. Mais la chute est plutôt bonne. Je garde la tête haute. « t’en fais pas. C’est sûr que j’ai pas envie de me rappeler tout ça, mais ça fait aussi partie de qui je suis aujourd’hui. Et sans ce malheur… j’en serai pas là » et c’est hyper égoïste de dire ça. « enfin, je me réjouis pas du tout de la mort de ce jeune… » je me rattrape. Ok, j’me tais. « Ça peut avoir une incidence, ce discours, ou en soi tu es promue quoi qu’il arrive ? » On arrive enfin à la voiture. « Et le ‘boss qui part en vadrouille’ te laisse les clés, si j’ai bien compris ? » j’acquiesce avant d’entrer dans l’habitacle. « Ouais, en quelques sorte. Mon directeur, James Beauregard s’est vu confié une nouvelle mission. Ils veulent développer une nouvelle branche, il est sur le coup. Il peut plus gérer l’asso à Brisbane, qui roule bien maintenant. Donc, ils m’ont promus. J’suis directrice mais j’ai pas autant de responsabilité qu’il en avait. On va dire qu’on s’est partagé les tâches. Tout l’aspect financier, recherche de fond d’investissement, gestion et compagnie, il va continuer à gérer à distance. Je m’occupe de tout le reste : management, recrutement, gestions techniques, suivi des admissions des patients, coordination sur le territoire, j’suis pas mal en lien avec hôpital… enfin, y a un tas de choses. En plus de continuer à gérer les bénévoles le temps que j’trouve quelqu’un pour me remplacer sur mon ancien poste. Je suppose que c’est ça aussi être directeur, palier aux manques. Mais on a pas encore lancer d’annonce. » et je m’arrête parce que je parle toute seule. « Bref… et non, mon discours a pas d’incidence sur mon futur dans la boite, sauf si je leur cri que ce sont tous des gros cons. » on va éviter. Je ris un instant et je démarre la voiture. « Et toi dans tout ça… on a pas encore parlé de toi ! Qu’est ce que tu deviens ?! » quelle bien vague question...





GOOD GIRL GONE BAD


Mauvais timing - Stephen  EeR0psT
Mauvais timing - Stephen  6E1aR8b
Mauvais timing - Stephen  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Mauvais timing - Stephen  Empty
Message(#) Sujet: Re: Mauvais timing - Stephen Mauvais timing - Stephen  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Mauvais timing - Stephen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-