AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 because the night ( lenwar )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lene Adams
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans. mais comme elle préfère les chiffres ronds, on s'en tiendra à trente. (19/05)
SURNOM : saloperie, connasse, traînée.
STATUT : célibataire, rupture récente, un polichinelle dans le tiroir (8 semaines)
MÉTIER : elle a rejoint la caserne de pompiers en août 2017. plus besoin de vendre de culotte, elle pèse depuis qu'elle a gagné au loto
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec son chien Patacroute.
because the night ( lenwar ) C49H57n
POSTS : 5082 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Tony#1 + Victoire + Priam + Tomene#5 + Hadès + Teodora + Lullaby#4 + Leah#2 + Anwar#1 + Chad (12/5)
_______________________________________________
Fantôme : Leone
Zombie : Zomlenah
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : (a) cosmic light (c) tyrells (UB) loonywaltz
DC : corapuce, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 19/05/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

because the night ( lenwar ) Empty
Message(#) Sujet: because the night ( lenwar ) because the night ( lenwar ) EmptyMar 23 Juil - 21:19


because the night
Lene & Anwar


Les résultats d’analyses étaient là, de même que le discours du médecin qui se répétait sans cesse dans sa tête avec ce qui serait – dans un autre monde, une autre vie – une heureuse nouvelle. Pour Lene, c’était comme sortir tout juste d’une douche froide qu’elle n’avait pas demandé. Elle avait passé les derniers jours à se dire que son état était provoqué par le stress, le choc émotionnel que d’avoir perdu sa mère et vécu une rupture difficile dans la même période mais il n’en était rien. Elle aurait même été prête à croire que son âge lui jouait des tours si ça avait pu excuser son état mais non, elle restait jeune et en bonne santé, juste que maintenant, elle ne serait plus seule à compter sur elle-même et ça, c’est bien ce qui est présentement en train de coller la trouille de sa vie à Lene. Parce qu’elle avait déjà du mal à compter sur elle-même et que là, elle sent que la suite des évènements n’allait pas être possible. Elle a le téléphone en main en sortant tout juste du médecin et se repasse en répétition chaque texto de sa conversation avec Anwar. Il y’a encore une heure, elle avait très fermement l’intention d'aller à ce rendez-vous pour en sortir avec la première intention que de lui envoyer un texto pour confirmer la fausse alerte et sortir un prétexte bidon pour éviter toute conversation jusqu’à ce que les choses se tassent et qu’elle puisse le recroiser à un concert de Street Cat sans trop se biler de cet évènement malheureux qui se sera vérifié être plus qu’un simple retard. Inutile de préciser que son expression totalement déconfite jure atrocement avec celui des autres femmes de la salle d’attente qui pour le coup, semblent ravie d’être là et d’y revenir. Pour Lene, c’est juste la panique à bord et là, maintenant, elle sait qu’elle ne peut pas se défiler de la visite qu’elle doit rendre à Anwar et surtout, qu’elle doit le faire avant qu’il ne lui pose de lui-même la question sur le fait qu’elle puisse être à l’heure maintenant. Parce que vu que ce n’est pas le cas, elle devine sans mal qu’il serait capable de lui taper une jaunisse en soulignant un manque de maturité ou quelque chose parce que ces choses-là, faut en parler. Là de suite, elle a surtout envie de filer sous la couette en espérant que la journée n’était qu’un rêve mais vu qu’elle sent bien la réalité, elle décide de ne pas trainer – pour une fois – et d’aller prendre le taureau par les cornes. Après tout, elle n’aurait personne d’autres à consulter sur le sujet et ne souhaite pas le faire. Autant voir la situation comme un pansement sacrément dégueulasse qu’il faut s’empresser d’arracher et c’est ainsi qu’elle se dirige vers l’appartement du concerné, également lieu de conception des quatre cellules qui sont en train de se battre en duel dans son utérus avant de former cette chose merveilleuse que toute maman appelle « la vie »,  avant que les choses ne s’enveniment et parce qu’elle sait que retarder ne fait qu’empirer. Elle n’a pas prévenu qu’elle passerait, elle se l’est juste confirmée en apercevant sa voiture dans l’allée. Bonne chance, parce qu’elle n’aura pas à se remotiver deux fois. Alors qu’elle attend, l’idée de partir à toute jambe se fait sentir mais elle tient le coup. De toute façon, même si elle ne sait pas quoi dire, elle ne sait même pas si ça vaut la peine de trouver tout un discours : l’expression de son visage dit tout.


I don't want to talk about the things we've gone through. Though it's hurting me. Now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too. Nothing more to say. No more ace to play. The winner takes it all. The loser standing small beside the victory. That's her destiny


because the night ( lenwar ) Yb82npx2
because the night ( lenwar ) RFK1Pd3
because the night ( lenwar ) CtaTSz4
because the night ( lenwar ) 895480membre

Spoiler:
 


because the night ( lenwar ) Y7pcv9ml
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce en stand-by pour des questions d'assurance (how romantic) ~ un fils majeur et un second lardon en route, parce qu'il fallait qu'il soit le 0.01% des capotes fiables à 99.9%
MÉTIER : inspecteur de police, brigade des homicides (stups de 2011 à 2016) ~ batteur pour les street cats, petit band sans prétentions
LOGEMENT : #259 bayside, avec Ibis le perroquet infernal, et Pepito le bonsaï
because the night ( lenwar ) Tumblr_inline_polddzmQtO1uicdr7_540
POSTS : 1523 POINTS : 600

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 19 ans, Tarek ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2011 à 2016 ☆ un voilier amaré à Bayside, le "Borealis" ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches ☆ les ennuis s'accumulent et l'alcool s'installe, à son insu
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : mitchell #2 ☆ lonnie #3 ☆ caelannorah #2lenesoheilanoa #3romytad #2dylan (10/10)

FLASHBACKS & ALTERNATIFS : eva (au)

because the night ( lenwar ) Tumblr_ocylvs2Cbb1ql27suo6_400
lilinwar ※ family first

because the night ( lenwar ) GT2X5IO
the street cats ※ music vibes

RPs EN ATTENTE : delilah #2 ☆ alfie ☆ maze #2 ☆ alec ☆ lou #2
RPs TERMINÉS : 2019norah #1mitchell #1 2018tess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1

because the night ( lenwar ) 0_a1c10_4377d6c4_M

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@unknown & sign@semisweetshadow & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
INSCRIT LE : 06/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once http://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri http://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

because the night ( lenwar ) Empty
Message(#) Sujet: Re: because the night ( lenwar ) because the night ( lenwar ) EmptyVen 9 Aoû - 15:22


Penchés en avant, les mains appuyées contre les genoux et l'air circulant à toute vitesse dans leurs poumons essoufflés, Zehri et Warrington tentaient de reprendre leurs esprits après le sprint entamé sur les cinq cent derniers mètres de leur itinéraire. Pour un homme que la cinquantaine menaçait doucement, l'officier conservait le souffle d'un petit bleu de vingt ans et Anwar devait admettre s'être fait distancer dans les grandes largeurs par celui qui avait longtemps été son supérieur direct. Aujourd'hui la donne avait changé, les cartes redistribuées de telle façon que les deux hommes se parlaient d'égal à égal, mais le brun pourtant peinait à ne pas considérer l'homme avec la distance qu'il lui avait toujours associé ; Et peu importe qu'ils soient tous les deux en nage, sur un sentier de forêt et durant un jour de repos, très loin du cadre professionnel dans lequel ils gravitaient habituellement. S'étant redressés, ils avaient marché dans un silence relatif jusqu'à l'imposant quatre-quatre du plus âgé et s'étaient aspergé le visage d'eau à peine leurs gourdes récupérées sur les sièges avant. Anwar avait oublié l'effet que cela faisait : atteindre ce moment dans sa course où les poumons et les jambes fonctionnaient en pilote automatique, où le cerveau s'occupait à stocker et renouveler l'oxygène, et où dès lors l'esprit ne devenait plus qu'un écran blanc sans son ni image. Un néant psychique éphémère durant lequel plus rien ne comptait, un état d’apesanteur pendant lequel le brun semblait planer avec douceur et légèreté. Frank disparu, l'inspecteur avait peu à peu délaissé la course, faute de pouvoir s'y adonner sans avoir la sensation que quelque chose d'essentiel lui manquait – et quelque manquait assurément, un vide que Warrington et sa stature imposante ne suffisaient pas à combler. Mais pour ces quelques instants de néant venus l'envelopper, Anwar ne regrettait pas de s'être laissé entraîner dans la lubie dominicale – excepté qu’ils étaient samedi – de son ancien patron, et ce dernier estimant dès lors sans doute avoir accompli sa bonne action tous les deux étaient remontés en voiture après avoir enfilé une veste pour ne pas se refroidir. « Les vieux réflexes sont toujours là, Zehri. Le tout c'est de leur faire confiance. » qu'il lui avait finalement dit au moment de le déposer à quelques encablures de chez lui – Anwar préférait marcher. Et pour sûr qu'il ne parlait plus de course à pieds, mais du reste. Trop tard pour faire marche arrière, désormais.

L'esprit et les muscles encore engourdis, l'inspecteur avait regagné son appartement dans un état second. La douche lui semblant durer à la fois des heures et un claquement de doigts, il en était ressorti avec le corps rougi par l'eau brûlante et les questionnements étouffés par la course qui revenaient tous en même temps se bousculer à l'intérieur de son crâne. Il songeait à ce travail qu'il n'avait plus la sensation de faire bien, aux canines de Strange découvertes dans un sourire carnassier d’homme qui régler ses problèmes à l’ancienne, à Norah qui lui confiait sa certitude de le voir obtenir justice – mais quelle justice ? – pour Frank. Il songeait à Lene, aussi, au silence radio auquel elle se tenait depuis des jours et au fait qu’elle était en train de le rendre barge ; Il s’était fixé jusqu’au lundi matin pour attendre de ses nouvelles, avant d’aller lui-même à la pêche. Mais d’y repenser, là, alors que l’après-midi du samedi s’entamait à peine, lui faisait douter d’être capable de se tenir jusque-là. Si une partie de lui tentait de se raisonner et de se dire qu’après tout « pas de nouvelles, bonne nouvelle » l’autre était en proie à cette angoisse latente qui lui coupait l’appétit et foutait son sommeil en l’air depuis des jours, lui faisait peu à peu oublier toute notion de ce qui était rationnel ou non. A l’image de son état psychologique son week-end s’annonçait donc sans queue ni tête et sans intérêt, comme en témoignait les deux heures qu’il avait ensuite passé à dépiauter minutieusement les grains d’une grenade pour en nourrir Ibis, juché sur son épaule. Croassant avec impatience lorsque son propriétaire s’était interrompu en entendant sonner à la porte, l’animal avait plongé lui-même son bec dans le reste du fruit pendant qu’Anwar attrapait un torchon pour essuyer ses mains poisseuses et allait ouvrir en se préparant déjà à user de l’excuse de ne pas avoir de monnaie pour refuser billets de tombolas, muffins des scouts et calendriers décorés de chatons – mais qui vendrait des calendriers en plein hiver ? Personne, et surtout pas Lene, dont la mine déconfite et la nuque rentrée dans les épaules avec dépit parlaient pour elle.

En lieu et place de la douche froide ou du ciel qui lui tomberait sur la tête, Anwar s’était senti envahi d’un néant absolu. Un grand vide durant lequel son cerveau avait semblé redémarrer en mode sans échec, lui coupant toute possibilité de sortir le moindre son de sa bouche et le poussant à simplement se décaler pour inviter Lene à ne pas prendre racine sur le pas de la porte. Les doigts semblant se cramponner à la poignée comme à une bouée, il avait refermé derrière elle et s’était adossé au battant un instant profitant de la demi-seconde durant laquelle elle lui avait tourné le dos pour laisser échapper un soupir silencieux. Rien, absolument rien ne fonctionnait comme il l’aurait fallu. Silencieuse, Lene semblait attendre de lui qu’il dise quelque chose, fasse preuve d’un minimum de réaction – voir même de répartie – mais contrairement à ce qu’elle avait déjà argué à demi-mot durant leur bref échanges de textos, à cet instant le fait d’avoir déjà engendré un autre être humain n’aidait en rien Anwar à aborder la situation sans panique et sans impression de ne pas savoir où il foutait les pieds. Il était sonné, un sifflement désagréable semblait résonner au fond de son oreille, et le pauvre « Alors … c’est sûr ? » qui lui avait échappé le désolait lui-même tant il ne faisait qu’enfoncer une porte déjà grande ouverte. Mais quelque part il avait besoin qu’elle dise les choses à voix haute pour en prendre la mesure et recommencer à penser de manière cohérente. Il avait suffisamment lu et relu leurs messages pour avoir conscience que dire les choses comme elles lui venaient n'était pas la meilleure des stratégies, et s'attelait donc d'ores et déjà à tourner trente-six fois sa langue dans sa bouche plutôt que de dire une bêtise. Pour l’heure, et sous l’œil d’un Ibis bien trop occupé à se goinfrer pour se soucier ne serait-ce qu’un peu de la présence d’une visiteuse, Anwar lui avait désigné le canapé et s’y était installé après qu’elle prenne place, frottant ses mains l’une contre l’autre pour tenter d’en cacher le vague tremblement.










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

because the night ( lenwar ) 763064237  :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
Lene Adams
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans. mais comme elle préfère les chiffres ronds, on s'en tiendra à trente. (19/05)
SURNOM : saloperie, connasse, traînée.
STATUT : célibataire, rupture récente, un polichinelle dans le tiroir (8 semaines)
MÉTIER : elle a rejoint la caserne de pompiers en août 2017. plus besoin de vendre de culotte, elle pèse depuis qu'elle a gagné au loto
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec son chien Patacroute.
because the night ( lenwar ) C49H57n
POSTS : 5082 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Tony#1 + Victoire + Priam + Tomene#5 + Hadès + Teodora + Lullaby#4 + Leah#2 + Anwar#1 + Chad (12/5)
_______________________________________________
Fantôme : Leone
Zombie : Zomlenah
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : (a) cosmic light (c) tyrells (UB) loonywaltz
DC : corapuce, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 19/05/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

because the night ( lenwar ) Empty
Message(#) Sujet: Re: because the night ( lenwar ) because the night ( lenwar ) EmptyDim 11 Aoû - 13:05


because the night
Lene & Anwar


Elle n’avait pas réfléchit à la façon dont elle allait pouvoir lui confirmer la nouvelle. Sur tout son chemin, elle avait bien réfléchit à des manières de l’annoncer mais elle doit faire face au fait actuel qu’elle ne connait pas Anwar plus que ça et que vu leur échange au sujet des craintes qu’elle avait suite à son retard, et que cette conversation pourrait ne pas se passer aussi bien qu’elle aimerait. Non pas qu’elle ait des attentes extraordinaire mais dans la mesure où sa vie en ce moment c’est de vomir le moindre aliment qu’elle ingurgite et de ne pas dormir parce qu’elle se prend bien trop la tête sur la façon dont elle va gérer cette grossesse et les dix-huit années d’éducation de la crevette, elle apprécierait de ne pas en avoir plus sur la patate. Lorsqu’il ouvre la porte de son appartement, le regard de Lene dit tout. Ou du moins, elle l’espère parce qu’elle n’est pas très douée avec les mots et que la situation la panique bien trop pour qu’elle n’ait pas celui de trop. Elle s’avance à l’intérieur de l’appartement quand il lui fait signe d’entrer et en même temps, elle s’avance dans une inconnue totale. Lui avait voulu parler du sujet, elle, après lui avoir dit qu’elle était bien enceinte ne songe qu’à prendre la fuite très très loin. « Alors … c’est sûr ? » demande t-il, comme s’il avait besoin qu’elle confirme par des mots ce qu’il semble avoir compris tout seul parce qu’après tout, une mine déterrée et déconfite n’est peut-être un assez bon indice. « Je te dirais que c’était assez sûr pour moi dès que j’ai commencé à vomir tous les matins mais j’ai quand même attendu la confirmation du médecin. » répond t-elle, un peu sur la défensive parce qu’elle ne sait pas du tout sa réaction et que là, elle se prépare à répondre à certaines réflexions qui pourraient fortement lui déplaire. Alors qu’elle s’installe sur le canapé, elle ne peut s’empêcher de regarder autour d’elle et d’observer l’environnement, ce qu’elle n’avait pas pris le temps de faire la dernière fois qu’elle s’était retrouvée ici. Elle pose les yeux sur lui en se répétant, comme si c’était encore surréel que c’est donc avec cet homme-là qu’elle aura un enfant. C’est ça que le destin a voulu. « J’en suis à cinq semaines, les analyses sont bien. Je dois prendre rendez-vous pour une échographie. » Elle ne partage que ce qui est factuel parce qu’elle ne sait pas quelles autres informations partager. Dans ces moment-là, elle reste pragmatique et n’aborde que ce qui est bon à savoir, que ce qui doit se composer avec la situation vu que maintenant qu’elle a les pieds dedans, savoir comment elle s’y est fourré importe peu. Ce qu’il reste à déterminer, c’est comment ils vont composer avec. Ce qui l’amène aussi à réaliser qu’elle n’a pas été claire sur ses intentions sur la finalité de cet – heureux – évènement. « J’ai décidé de le garder aussi. » Des fois qu’il soit secrètement en train de prier pour qu’elle ait décidé de l’inverse mais Lene est une adulte de trente-et-un ans, et si elle n’avait jamais planifié d’avoir d’enfant, quelque chose la pousse à ne pas prendre la fuite et à accepter ce qui arrive.


I don't want to talk about the things we've gone through. Though it's hurting me. Now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too. Nothing more to say. No more ace to play. The winner takes it all. The loser standing small beside the victory. That's her destiny


because the night ( lenwar ) Yb82npx2
because the night ( lenwar ) RFK1Pd3
because the night ( lenwar ) CtaTSz4
because the night ( lenwar ) 895480membre

Spoiler:
 


because the night ( lenwar ) Y7pcv9ml
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

because the night ( lenwar ) Empty
Message(#) Sujet: Re: because the night ( lenwar ) because the night ( lenwar ) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

because the night ( lenwar )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Logements
-