AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Wanderlust ☼ Terrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
Wanderlust ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1712 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

Wanderlust ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

Wanderlust ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence EmptySam 10 Aoû - 17:55



Wanderlust@Terrence Oliver
Et la nuit fut courte.

Terrence endormi, je lus un moment. Je lus un moment, après avoir doucement jeté sur lui couverture, après avoir installé sa tête sur un coussin attrapé sur le canapé. Les minutes passèrent trop lentement. J'entendais presque le tic-tac d'une horloge, dans ma tête. Je pouvais presque sentir les secondes s'égrainer, alors que dehors, on pouvait entendre gronder la ville. Les paroles de Terrence repassaient en boucle dans ma tête. La Grèce. Les souvenirs qui m'avaient assaillis avaient aussi perturbé ma lecture; tant et si bien que je me résolus à aller regarder quelques photos des endroits que j'avais visité avec mes parents, sur l'ordinateur de Terrence. La nuit apportait une certaine sérénité, quelque chose de doux. Je passai au moins une heure à me perdre dans les méandres de mes souvenirs, sur google image. Ces pierres vieillies par le temps, que les âges et les guerres n'avaient pourtant jamais effacé d'aucune mémoire. Ces histoires incroyables, qui avait tant fait pour la littérature des siècles passés. Ces œuvres d'art, qui étaient aujourd'hui choyées dans des musées de renoms. Tout me sautait au yeux.

Une demi-heure après, je me retrouvai à réserver de quoi faire un saut en Grèce. Mon geste me sembla un instant égoïste, alors que j'imprimai les billets d'avion que j'avais réservé et les options que j'avais pris en plus afin de voyager avec nos instruments de musique respectifs. Mais Terrence n'avait-il pas manifesté l'envie de s'y rendre, lui aussi ? Je sentais que l'éloignement pouvait lui faire le plus grand bien. Je voulais lui sortir la tête de l'eau, le projeter à la surface. Le voyage me sembla soudain nécessaire.

Je ne savais pas de combien de temps disposais Terrence, pour ce voyage. La Grèce, ce n'était pas la porte à côté. Mais quatre jours, c'était suffisant pour faire ce dont j'avais déjà parlé au bouclé. Athènes, cette ville somptueuse. Et Epidaure, à tout juste deux heures de route de la capitale. Sur le chemin, Mégare. Delphes, c'était malheureusement plus au nord d'Athènes. Pour une prochaine fois. Le voyage risquait d'être assez épuisant et intense comme cela. A une heure tardive, mais néanmoins raisonnable, je rejoignis le canapé et m'y assoupis. Sur les coups de six heure trente, je décidai de réveiller mon ami, qui n'avait pas bougé. Un verre d'eau à la main, je vins m'asseoir à ses côtés. « Debout, marmotte. Bois un peu, puis file te préparer une valise avec des fringues pour quatre jours. Tu prends des trucs pour les températures estivales. Et non, on va pas dans les îles. Pose pas de questions. » Petit sourire aux lèvres, je déposai le verre d'eau à portée de main de mon ami. « N'oublie pas tes papiers d'identité aussi. Et ton violoncelle. » Un clin d’œil plus tard, j'étais parti sous la douche.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12.90)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
Wanderlust ☼ Terrence 1571000389-ytfyt
POSTS : 14878 POINTS : 1100

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

Wanderlust ☼ Terrence 1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

Wanderlust ☼ Terrence 1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

Wanderlust ☼ Terrence 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJillSamsontopic commun DS

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix

Wanderlust ☼ Terrence 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

Wanderlust ☼ Terrence 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence EmptyVen 16 Aoû - 4:02



Il ne sait plus très bien comment il a fini par s'endormir, Terrence, le corps lourd surement, l'esprit encombré, les larmes salées dont les sillons avaient probablement dû assécher ses joues tout au long de la nuit. Il ne se souvient pas de ça mais il sait que Léo était là, que son ami ne l'avait pas laissé tomber, qu'il avait lu son livre en lui caressant les cheveux et que Terry s'était senti apaisé. Il croit même qu'il a rêvé de lui, de ses cheveux un peu fous, et ils marchaient tous les deux dans une rue pavée de fleurs. C'était doux. Il croit que c'est le soleil qui l'a réveillé, peut être même avant que Léo ne vienne s'assoir près de lui pour lui murmurer d'ouvrir les yeux.

Il grogne, Terry, pour la forme et aussi parce qu'il a une migraine affreuse et les yeux gonflés. Trop pleuré la veille. Pour Harvey. Il s'en veut maintenant et il grogne encore, se tourne douloureusement en baillant pour finalement s'allonger sur le dos, laisser une main tapoter le sol et ramper pour trouver un morceau du corps de Léo à toucher pour s'accrocher à quelque chose de concret, le poing de l'autre main qui vient frotter ses yeux. « Debout, marmotte. » Il ouvre un oeil et redresse la tête, réalise qu'il est sur le sol et il sent ses reins qui le font souffrir mais il ne dit rien, écoute ce que son ami lui dit et il ne comprend pas. Hein? Il redresse la tête, Terry, la nuque raide et la voix pâteuse. Léo, t'as dit quoi? Préparer des valises? Prendre des tenues estivales? Mais pour aller où ? Il lance un regard vers la pendule et voit qu'il est à peine six heures trente, l'heure à laquelle il allait d'ordinaire se coucher en rentrant du Confidential Club. Cette pensée le ramène inéluctablement à Harvey mais cette fois il ne s'y attarde pas, chasse son visage très vite parce que la douleur n'a pas sa place aujourd'hui. Aujourd'hui Léo est maitre de son destin, il a décidé de lui faire une surprise et Terrence s'en remet totalement à lui. Leo, pourquoi je dois faire une valise ? Il prend le verre d'eau, le boit sans rechigner et se redresse, les cheveux qui retombent dans tous les sens et qu'il décide d'attacher avec l'élastique qu'il portait toujours autour du poignet. La question ne mérite pas de réponse et il le sait. Léo a déja tout dit. Un voyage. Et pas de question. Il fait une moue boudeuse mais il est bien réveillé maintenant et il a envie de savoir ce que lui prépare son ami.

« N'oublie pas tes papiers d'identité aussi. Et ton violoncelle. » Bien trop de détails avec si peu d'informations ! Il trépigne, Terry, comme un gosse à qui on aurait dit "lève-toi on on va à Disneyland !" Il trépigne et malgré son corps lourd et endolori il ne se fait pas prier, se lève doucement, s'étire, se rend vers la platine pour foutre un disque avant d'aller se laver les dents tandis que Leo grimpe dans la douche juste à côté de lui. Il enfile des vêtements propres devant son ami, Terry, et il n'y a aucune gêne à ce qu'ils se voient nus mutuellement (le rideau de douche est transparent) parce qu'ils se connaissent, ont déja partagé des nuits ensemble et connaissent leurs corps sur le bout des doigts. Et puis désormais il n'y avait de toute façon plus une once de sexe entre eux. Quatre jours t'as dit? Mais tu m'emmènes où ? Encore une question alors qu'il s'observe dans le miroir en grimaçant parce qu'il se trouve laid, les traits creusés, tirés, les paupières lourdes et violacées, les lèvres sèches et le cou trop fin. Il soupire, se passe de l'eau sur le visage et retourne dans la pièce principale avant de se diriger vers un placard duquel il sort un sac à dos et des affaires qu'il met dedans. Pour être honnête, il ne tient plus, aimerait savoir ce qui se trame, curieux de nature et impatient, aussi. Et le sourire qui se dessine sur ses lèvres n'est pas feint, n'est pas faux, n'est pas triste. Il est bien réel et bien sincère et c'est la première fois en une semaine qu'il ne pense pas à Harvey, qu'il parvient à chasser illusoirement la tristesse pour la remplacer par de l'empressement. Même si ca ne dure que quelques minutes, c'est déjà ça de pris. Il prend donc ce qu'il lui faut pour quatre jours, oublie son téléphone sur le lit, choppe des clopes, ses papiers, son passeport, un baladeur K7, des cassettes, un livre et des lunettes de soleil. Il met son sac sur son torse et glisse son violoncelle dans son dos après avoir enfilé un gros pull (il a froid et grelotte à cause du réveil un peu déstabilisant) puis il inspire, vérifie que toutes les prises son débranchées, que la chaudière est éteinte, que les fenêtres sont fermées et enfin, fait un mouvement de tête à Léo qui aurait pu vouloir dire "prêt mon capitaine". Dehors le soleil réchauffe l'asphalte et c'est ensemble qu'ils dévalent les trois étages pour s'engouffrer dans la rue, monter dans le taxi en installant le violoncelle sur le siège passager avant Tu me diras rien hein? Et au final il veut que la surprise soit totale, même s'il insiste, petit gosse heureux qu'on pense à son bonheur. Il veut garder se sentiment d'excitation intact alors il lance Bon d'accord, d'accord ! J'arrête les questions, tout sourire. Il fait semblant de râler mais au font il bouillonne de joie.

Le nez collé à la vitre il essaye de repérer les rues mais il donne sa langue au chat jusqu'à ce qu'il voit apparaitre l'aéroport international de Brisbane. On va prendre l'avion?! . Le taxi les dépose devant et ils finissent par sortir, la fraicheur du matin le fait frissonner et il réitère sa question tandis qu'ils entrent dans l'aéroport, le coeur qui bat à tout rompre. Il n'a pas encore fumé de cigarette, Terry, pas pensé à la drogue depuis le réveil, lui qui, pour "bien" commencer la journée, buvait toujours un thé en fumant une clope. T'es dingue. Et c'est tout sauf un reproche. C'est plutot un compliment. Celui d'être libre, de ne pas s'enfermer, de prendre le risque de l'emmener quelque part alors qu'il ignore dans quel état sera Terry. Il s'arrête dans le grand hall et observe le panneau des vols, menton levé, yeux plissés. C'est lequel le notre? Que je sache enfin notre destination. Et il a envie de sauter sur Léo, de lui dire tous les merci du monde mais il pense que c'est inutile, qu'il le fera quand il saura la destination. Alors? J'ai le droit de savoir maintenant? Et il s'affale sur un fauteuil, le coeur en éventail et les émotions au taquet.


@Léo Ivywreath





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •



ABSENT DU 13 OCT. AU 31 OCT.
:burger: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
Wanderlust ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1712 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

Wanderlust ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

Wanderlust ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence EmptyMar 20 Aoû - 2:17



Wanderlust@Terrence Oliver
« Leo, pourquoi je dois faire une valise ? » « Tu poses trop de questions. » lançai-je avant de me diriger vers la salle de bain. L'eau de la douche était réconfortante. J'en avais besoin pour affronter les longues heures de vol qui nous attendaient. « Quatre jours t'as dit? Mais tu m'emmènes où ? » Je sortis la tête de la douche. « Je t'emmène quelque part. Vas faire ta valise, Terrence Oliver, t'occupes de rien ! C'est moi qui gère. » Et je retournai à ma douche en fredonnant, l'air heureux.

Quelques minutes plus tard, je sortis de la salle de bain avec pour seul habit une serviette autour de la taille. « Tu finis ton sac, je vais chercher mes affaires. » J'enfilai mes affaires de la veille et me glissai hors de l'appartement en courant, pour rejoindre le mien. Environ un quart d'heure plus tard, j'étais de nouveau chez Terrence, changé et un sac à dos sur les épaules, mon étui à violon à la main. Un bonnet fixé sur ma tête camouflait mes boucles brunes encore humides de la brève douche que je m'étais offert chez mon ami. J'avais donné des consignes à ma voisine, pour Mach' et Socrate. Ces deux là avaient l'habitude. Je leur avait donné assez de croquettes pour tenir quatre jour. Une poignée de minutes plus tard, nous nous asseyions dans le taxi. « Tu me diras rien hein? » Je me tournai vers le conducteur et lui demandait de nous conduire 'là où je lui avais demandé par texto', ignorant la question de Terrence avec un sourire. « Bon d'accord, d'accord ! J'arrête les questions » « Juste détends toi et profite. C'est tout ce que t'as à faire. »

« On va prendre l'avion?! » « Non, le sous-marin ! » ricanai-je en sortant du taxi. Nous nous enfoncions dans le hall de l'aéroport. J'aimais beaucoup les aéroports. On y croisait des gens tellement différents. Des gens pressés, des gens hilares qui partaient en vacances. Femmes d'affaire, enfants, jeunes et vieux... Une palette incroyable de diversité. « T'es dingue. » « Non : je suis Léo Ivywreath. » J'avais toujours rêvé de dire ça. Un clin d’œil plus tard, je nous emmenais non loin d'un panneau qui était visiblement en train de se mettre à jour. Cherchant notre vol des yeux, j'écoutai Terrence d'une oreille. « C'est lequel le notre? Que je sache enfin notre destination. » « Mm-mh, cherche celui qui va au paradis, on le prend direct. » ricanai-je en attendant que le tableau effectue un nouveau roulement. New-York, Bali, Paris... « Alors? J'ai le droit de savoir maintenant? » Je ne fis pas durer le suspens plus longtemps. De toute manière, il allait bien finir par le voir afficher sur le panneau... et peut-être par comprendre. « Le notre c'est le- » Et soudain, on appela les derniers passagers pour le vol vers la destination de notre escale. J'ouvris grands les yeux alors que la voix dans les hauts-parleurs donnait cinq minutes aux retardataires pour rejoindre l'avion. J'attrapai la main de Terrence, affalé sur un siège et le tirai avec moi. « J'vais pas te dire que c'est le notre mais... Cours, c'est le notre ! »

Grand sourire aux lèvres, je cherchais le hall d'embarquement. Nous passions la douane sans difficultés, je répondais même à quelques messages de Charlie, à la va-vite. Dans l'agitation, j'avais oublié de prévenir ma meilleure amie. Je m'en voulais, quelque part, de l'avoir légèrement oubliée. Mais elle devait être chez son copain. En sécurité, donc. Bien entourée. C'est essoufflés que nous arrivâmes enfin sur la passerelle d'embarquement. J'avais payé en plus pour que nos instrument voyagent avec nous. L'hôtesse qui nous accueillit dans l'avion s'abstint de tout commentaire en nous laissant passer dans l'oiseau de métal. Nous rejoignions enfin nos sièges. Je lâchai un grand soupir, installé à côté du brun. « Et bah, on est pile à l'heure ! » Un grand sourire naquit sur mes lèvres. « Je t'emmènes en Grèce, Terrence Oliver. On va atterrir à Athènes après l'escale, puis on rejoindra Epidaure un autre jour. L'aéroport est à Mégare, pour le retour. On pourra aussi visiter, si tu veux. » L'avion commença à avancer sur le tarmac alors qu'un Stewart nous expliquait les règles de sécurité de l'appareil. Mes yeux se reposèrent dans ceux du bouclé. « Tu as des questions ? C'est maintenant ou jamais, parce que si tu savais la sieste que je vais me taper, là, elle est incroyable. » Après l'agitation, je fus soudain pris d'une torpeur incroyablement pesante. Je me frottai les yeux, après avoir bouclé ma ceinture, et bâillai doucement.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12.90)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
Wanderlust ☼ Terrence 1571000389-ytfyt
POSTS : 14878 POINTS : 1100

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

Wanderlust ☼ Terrence 1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

Wanderlust ☼ Terrence 1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

Wanderlust ☼ Terrence 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJillSamsontopic commun DS

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix

Wanderlust ☼ Terrence 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

Wanderlust ☼ Terrence 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence EmptyJeu 29 Aoû - 21:26



C'est moi qui gère. Il ne s'imagine pas, Léo, à quel point ces mots sont importants, à quel point ils font du bien. C'est lui qui gère. C'est lui qui le porte, qui lui tient la main parce qu'en vérité il croit qu'il n'aurait pas la force de le faire tout seul, Terry. Il a dit c'est moi qui gère mais il aurait pu lui dire "je prends soin de toi", "t'es pas tout seul", "fais-moi confiance" que ça aurait eu le même sens, la même couleur, la même force. Se laisser ballotter par le mal, par les cons, il savait faire à la perfection, Terrence. Mais laisser le bien gagner, laisser le soleil sécher les lac remplis par ses larmes, il ne savait pas. Et il lui fait confiance comme à personne en vérité parce qu'il a toujours été là, Léo, toujours, alors qu'il n'avait aucune obligation à faire tant d'efforts pour lui, n'avait jamais eu aucune contrepartie, rien pour le dédommager de se donner avec tant de bonté dans cette amitié. Je mérite pas tout ça, Léo, regarde-moi, regarde quel ami pourri tu te traines. Venir la nuit pour essuyer ses larmes du bout des doigts, sortir son violon et jouer du Chopin pour calmer ses angoisses, lui préparer du thé, essuyer des refus, prendre tous ses appels, toujours... Il ne l'avait jamais laissé tomber, n'avait jamais haussé le ton, n'avait jamais eu l'air exaspéré. Et pour tout ça, Terrence lui était éternellement reconnaissant. Il gère, il a dit Léo. Alors il se laisse guider, encore un peu perdu dans les brumes mais la mains de Léo dans la sienne, il sait qu'il ne risque rien.

Il ignore où ils vont et dans un sens, ça lui plait parce qu'il se laisse un peu porter Terry, incapable de prendre une décision dans son état, le corps trop fatigué et l'esprit plein des yeux et de la voix d'Harvey. Harvey. Son obsession. Il tente de le chasser d'ailleurs et ça avait marché tout à l'heure mais là, dans le taxi, alors qu'il regarde défiler les immeubles et les panneaux de signalisation, il ne peut l'empêcher de refaire surface, de penser à ses sourcils tristes, à la façon qu'il avait de le regarder comme si plus rien n'existait, à ses cheveux épais, à ses mains larges sur son corps si fragile, à leurs ventres collés, à leurs confidences à peine évoquées, à leurs étreintes. Alors ca ne voulait rien dire pour toi tout ça, Harvey? 'Y a que moi qui me suis emballé comme un con? Tu voulais juste me sauter comme les autres? Moi je pensais que tu étais sincère. Tu fais quoi toi, là? tu dois rentrer du travail, te demander pourquoi je ne suis pas venu. Non. Tu m'as ignoré toute une semaine, c'est pas pour te demander où je suis hein? Harvey je sais plus qui je suis. Peut être que j'suis juste un mec que tu voulais et que tu as eu. Voilà ce que je suis depuis que tu m'as laissé. Ca t'a plu au moins de me faire croire que j'étais quelqu'un? Ca t'a plu de me baiser en me faisant penser que j'étais spécial pour toi avant de me jeter comme une merde? Ca t'a fait plaisir de me laisser croire que je valais le coup? Ca t'a plu de buter un coeur qui était sur le point de crever? Je te hais, Harvey. Je te hais. Même si sans toi je peux plus respirer...

Il serre les dents et ferme les yeux mais c'est furtif, à peine une milliseconde avant de remettre le masque, de tirer sur les joues, d'inspirer et de dire à Léo qu'il ne demanderait plus rien. Curieux mais épuisé, il préfère laisser le temps et les minutes lui dévoiler le secret et ce n'est que quand l'aéroport apparait au bout de la rue qu'il parvient à chasser Harvey de ses pensées. C'est à l'aéroport qu'il l'emmène, Léo, et y a une multitude d'hypothèses qui se bousculent contre ses neurones. Aucune pourtant n'est la bonne. Juste détends toi et profite. C'est tout ce que t'as à faire. Profiter. Il sait pas faire non plus Terry, toujours à rechercher le moyen de se faire du mal, de tout comprendre, de toute maitriser. Mais encore une fois il n'a pas le choix alors il se tait, ne se détend pas pour autant mais descend du taxi, frissonne, aurait bien envie de s'allumer une clope mais il préfère suivre Léo sans broncher. Il pose une question bête, Terry et c'est une réponse bête qui lui revient « Non, le sous-marin ! ». Ils pouvait prendre quoi d'autre qu'un avion en venant à l'aéroport de toute façon? Et ça continue. Terry lui dit qu'il est fou, reçoit « Non : je suis Léo Ivywreath. » comme toute réponse et ça le fait rire un peu, lui qui n'avait pas ri depuis une semaine. Ouais, t'es Léo Ivywreath et t'es mon meilleur ami. et il se demande si ce n'est pas la première fois qu'il le formule si clairement, l'esprit trop fatigué de devoir toujours tout retenir à l'intérieur. C'est la première fois et il ne le demande pas, l'affirme parce qu'il ignore si c'est le point de vue de Léo, mais c'est le sien, en tout cas.

Il puis il s'assoit parce que son violoncelle est lourd et qu'il ne sait pas combien de temps ils vont devoir attendre mais c'était sans compter sur Léo. « Le notre c'est le- » Les passagers du vol A31900 en destination d'Athènes sont priés de se rendre en porte d'embarquement. « J'vais pas te dire que c'est le notre mais... Cours, c'est le notre ! » Il n'attend pas, Terry, chope son sac et son violoncelle tandis que son ami lui prend la main et ils courent, ils courent en riant parce que c'est drôle tout ça, grisant, exaltant. Ils partent à l'aventure comme deux gosses qui ne savent pas trop où ils vont mais qui y vont quand même, bille en tête. T'ES TOUJOURS TELLEMENT ORGANISÉ CA FAIT PEUR! qu'il crie en riant, le coeur qui palpite de joie et le violoncelle qui lui martèle le dos, il rit et il se rappelle qu'il peut encore, que ça fait du bien, que même si le ventre se tord de tristesse l'esprit peut encore s'exalter un peu, et ils font leur chemin rapidement au travers des différentes étapes, se font contrôler, fouiller, leurs instruments sont rapidement analysés et ils se font même un peu engueuler "il faut arriver une heure à l'avance normalement messieurs. Les règles de sécurité c'est pour tout le monde, on ne peut pas faire d'exception vous devez attendre un autre vol" Terry observe Léo, les yeux paniqués et puis d'un coup il improvise, sans savoir ce qu'il fait. On est.. en vérité on a un concert avec le philharmonique d'Athènes dans lequel mon ami est violoniste solo et on ne peut pas se permettre de ne pas y être parce que tout le monde compte sur nous... Il a juste à laisser Harvey revenir dans son esprit pour qu'un air abattu se dessine sur les trains de son visage. On a eu quelques soucis pour être ici à l'heure, c'est vrai mais ce vol est très important. (et il ne ment pas, parce ce que c'est la vérité. Il est très important pour l'aider à remonter la pente.) On est.. vraiment désolés. Vraiment désolés. Je sais qu'on est fautifs et je sais qu'on aurait dû être là une heure avant mais on a eu de gros soucis et... enfin... juste cette fois...? s'il vous plait...? il grimace en souriant, les sourcils inquiets et les dents contre la lèvre du bas. Le mec l'observe longuement, le visage fermé. Il regarde Léo, tente de jauger s'il s'agit vraiment d'un violoniste et probablement qu'il a envie de lui demander de jouer un truc mais il n'a pas le temps. Alors il soupire, se tourne vers son collègue. Oh, Mike, les bagages des ptits gars c'est ok? Et les instruments? Tout est ok. Il les regarde à nouveau, se dit qu'ils ont pas l'air bien dangereux avec leurs petites têtes bouclées et leurs grands yeux verts innocents et dans une moue résignée il leur adresse un discret signe de tête pour qu'ils récupèrent leurs affaires. Ils s'exécutent, les remerciements qui volent dans tous les sens et ils courent à nouveau avant de finalement se faire guider à l'intérieur de l'avion. Le silence qui règne dans l'habitacle est encore relativement aléatoire, des enfants rient, la maman qui leur demandent de s'assoir sous les regards déjà fatigués des passagers assis juste derrière, un vieux monsieur qui lit le journal dans un bruissement de papier, d'autres qui s'installent, qui rangent leurs bagages. Léo et Terrence prennent place eux aussi, et il n'en est pas fâché, Terry, parce qu'il sent son corps lourd et fatigué.  « Et bah, on est pile à l'heure ! » Il sourit, regarde son ami et se penche contre son oreille Tu sais quoi? Y a même pas de philharmonique à Athènes. Je viens de m'en souvenir.Il pouffe de rire et laisse doucement claquer l'arrière de sa tête contre le rembourrage de son siège. Il se sent bien et ferme les yeux.

« Je t'emmènes en Grèce, Terrence Oliver. On va atterrir à Athènes après l'escale, puis on rejoindra Epidaure un autre jour. L'aéroport est à Mégare, pour le retour. On pourra aussi visiter, si tu veux. » Il tourne la tête et l'observe, le ventre chaud de bonheur et les yeux admiratifs parce qu'il est capable de prendre des décisions sur un coup de tête, Léo, parce qu'il est là, avec lui et qu'il part à l'autre bout du monde juste pour l'aider à aller mieux, juste parce que Terrence lui a dit qu'il voulait jouer avec lui à Epidaure, juste parce qu'il refuse de le laisser souffrir. il le regarde et il se demande s'il a déjà eu quelqu'un dans sa vie qui aurait été capable de rester envers et contre tout, malgré ses humeurs de merde, malgré ses histoires compliquées, malgré la drogue et son âme tout pétée. Il pense alors à Harvey en se disant qu'il y croyait... qu'il aurait voulu que lui aussi reste. Mais il n'était pas resté. Alors il lui prend la main et la serre doucement, ses boucles qu'il laisse reposer contre son épaule. Merci Léo. Et je sais même pas si c'est suffisant. Et je sais même pas si c'est ce qu'il faut dire parce que tu te rends pas compte du bien que ça me fait tout ça. Je vais apprendre à le dire en Grec. Et me souvenir de ce voyage pour toujours. Merci, Léo. Et il dépose un bisou sur sa machoire avant de repacer à nouveau sa tête contre lui. Il écoute les consignes un peu distraitement parce qu'il est épuisé, et lorsque c'est terminé il répond à son ami hmhm. pas de question. T'es fantastique. Dors bien. J'vais faire pareil... Il se laisse porter, le corps qui s'engourdit et il termine sa nuit contre l'épaule de son ami, la main toujours dans la sienne.

Quand il se réveille, il réalise qu'il n'a pas vu passer l'escale ou alors il était trop fatigué pour s'en souvenir. Toujours est-il qu'il ne leur reste que 6 ou 7 heures à attendre alors ils s'occupent comme ils peuvent, Léo qui lui explique vaguement le programme, qui lui propose des partitions à jouer sur place, puis Terry lui fait écouter de la musique sur son baladeur cassette vintage et ça fait rire Léo alors il rit lui aussi. Et puis le silence s'installe et les pensées reviennent. Douloureuses, lancinantes. Il regarde par le hublot, le coeur serré et la respiration instable et se demande ce qu'il fait en ce moment, Harvey, s'il pense à lui, s'il avait des raisons valables de l'avoir laissé sur le côté, s'il l'a fait volontairement, s'il n'avait pas eu le choix ou si c'était juste un connard comme les autres. Tu sais, j'ai jamais eu le coeur brisé enfin si mais pas comme ça. Pas comme ça, et putain ça fait mal... T'as déjà eu le coeur brisé, toi? Toi aussi ça t'a fait au point de vouloir en crever? Quand il m'ignorait jour apres jours, je sentais mon coeur se fissurer, genre.. vraiment. J'ai essayé de chercher son regard comme un imbécile, mais il le fuyait systématique comme s'il avait honte d'avoir fait ça avec moi. j'sais pas Il déglutit, inspire en retenant les sanglots et se serre au fond du siege pour remonter ses genoux sous son menton, les avants bras autour des tibias. Ce mec... si tu savais.. c'était.. il était incroyable. J'avais jamais ressenti ça, jamais. Jamais. Il pose une main sur son torse. Ca a explosé là, tu vois? J'ai cru que mon coeur allait me lâcher, tout était si intense. D'ailleurs tu sais, la table que j'avais acheté en brocante l'année dernière et que tu trouvais chouette, bah.. on l'a pété Il esquisse un sourire triste, les images qui reviennent et la chaleur qui fait soudain place au froid. Parce qu'il n'est plus là. Je me suis peut être trop accroché, trop vite, trop fort, c'est pas mon genre en plus. Je m'emballe jamais comme ça, j'ferme toujours mon coeur à double tour mais là... Il me semblait si différent, Léo. Son regard, ses gestes, ses mots. Mais peut être que j'me suis trompé. Sûrement que j'me suis trompé. J'suis trop bête. Pardon, j'temmerde avec mes conneries.

Et puis ils discutent d'autre chose et il se rendort, Terry, parce qu'il a envie de pleurer et qu'il veut juste arrêter de penser à lui. A Harvey. Et quand il se réveille une nouvelle fois ils sont arrivés, et il tremble parce qu'il se sent intimidé. Alors il prend le bras de Léo et s'y agrippe pour se donner du courage. Autour d'eux, y a des symboles en grec et il ne sait pas le lire, écoute les gens parler mais il ne comprend rien. Les yeux gonflés et fatigué alors qu'il a beaucoup dormi, il se sent un peu perdu. Faut que je fume Léo, 21h sans fumer je tiens plus. Et alors qu'ils sortent de l'aéroport au milieu de la foule il s'allume une clope et laisse son dos reposer contre un mur en recrachant la fumée. On fait quoi maintenant ? On va où?

@Léo Ivywreath

Spoiler:
 





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •



ABSENT DU 13 OCT. AU 31 OCT.
:burger: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Tout juste séparé de Clément. Les pensées pourtant tournées vers un peintre de plusieurs années son aîné.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley; se sent un peu trop seul dans un appartement pourtant pas si immense.
Wanderlust ☼ Terrence 183751297001202
POSTS : 1712 POINTS : 345

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aime sortir, faire la fête, rencontrer du monde ✵ sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ a une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ hyperactif, se canalise grâce à des activités spécifiques ✵ dessine les gens ✵ a peur des films d'horreur, des gros moustiques et de vieillir ✵ parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (18/∞)
bailey #1archie (fb)sophiaterrence #1wallystepheneloraléonieandrewskyjillianterrence #3

Wanderlust ☼ Terrence Tenor
Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me manque tant. Alors je cherche et je trouverai, cette fille qui me tente tant, qui me tente tant.. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière. ☾ léolie #12

Wanderlust ☼ Terrence Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again. ☾ wolvy #8

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
I'm not in love. So don't forget it, it's just a silly phase I'm going through. I keep your picture upon the wall : it hides a nasty stain that's lying there. So don't you ask me to give it back. I know you know it doesn't mean that much to me. ☾ leoden #2

Univers alternatifs :

Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension zombie : wren
RPs EN ATTENTE : Wanderlust ☼ Terrence Tumblr_pofcg31ZWJ1y1j7pro1_500

charlie ☾ charley ☾ ellie ☾ hadès ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 & charlie #9 & isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose & clément #3charlie #8 & john #1john #2 & charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 


PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : dandelion (avatar)
DC : Murphy Rowe.
INSCRIT LE : 22/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 http://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 http://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath http://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence EmptySam 7 Sep - 1:58



Wanderlust@Terrence Oliver
« Ouais, t'es Léo Ivywreath et t'es mon meilleur ami. » Et la réplique m'arracha un grand sourire un peu ému. Je m'étais très vite attaché à Terrence. Comment pouvait-on ne pas très vite s'attacher à Terrence ? Et comment répondre à ça, surtout ? Je détestais les 'moi aussi'. Ça sonnait comme un truc en compensation. Une déclaration pas directe. Comme quand on voulait avoir eu l'idée de quelque chose, mais que quelqu'un l'avait eu avant nous. Et même si l'affection ne pouvait être estampillée d'aucun brevet, je ne me sentis pas de répondre, bien plus enclin à ébouriffer les cheveux de celui que je considérais également comme l'un de ceux donc je ne me lassais pas. Et dont je n'allais probablement jamais me lasser. Si Charlie était la marraine de Machiavel - parce qu'il adorait dormir sur sa tête - Terrence était assurément le parrain de Socrate. Et ce même si Terrence avait la phobie des chats. S'il devait m'arriver quelque chose, ces deux là feraient des séjours alternés chez leurs parrain et marraine respectifs pour ne pas être séparés trop longtemps l'un de l'autre.

Oui, je considérais que mes chats équivalaient à mes potentiels enfants, justement parce que je n'en voulais pas, d'enfants.

Je partais quand même avec, dans le coin de la tête, l'idée que cette fille, le coup d'un soir, attendait peut-être un gosse dont j'étais le père biologique. A mon retour, elle et moi devions nous voir. Bonne idée, mauvaise idée ? J'étais incapable de trancher et de toute manière, rien de tout cela n'avait d'importance. Seuls Terrence et le voyage étaient importants. Un voyage qui faillit nous passer sous le nez lorsqu'on appela les retardataires du vol que nous devions prendre. Et puis, il y avait aussi ces types qui ne faisaient que leur travail et à qui Terrence et moi faisions les yeux de chien battus juste pour pouvoir embarquer malgré tout. La verve du bouclé nous permit de passer l'obstacle avant de continuer à courir vers notre sésame. « Putain tu devrais faire du théâtre. » Pour vrai, Terrence avait le regard très expressif, le visage captivant, un truc d'artiste que je tenais absolument à voir développé sur une scène. « Vraiment. » insistai-je en souriant, avant que nous ne passions les portes de l'avion.

Les consignes de sécurité s'enchaînaient déjà, alors que je confiai à mon aîné la destination de notre escapade. « Merci Léo. Et je sais même pas si c'est suffisant. Et je sais même pas si c'est ce qu'il faut dire parce que tu te rends pas compte du bien que ça me fait tout ça. Je vais apprendre à le dire en Grec. Et me souvenir de ce voyage pour toujours. Merci, Léo. » Je secouai une nouvelle fois ses boucles, un peu trop ému pour parler. Peut-être était-ce la fatigue, ou simplement la libération provoquée par l'envol vers d'autres cieux que nous étions en train de réaliser. « 'Merci' en grec c'est ευχαριστώ¹. Je vais réviser mon vocabulaire de base après la sieste. Mais les gens comprennent plutôt bien l'anglais et le français, là-bas. Donc pas de soucis, je maîtrise. » L'anglais et le français. Pas le grec. Je connaissais un 'vocabulaire de survie', reste de mes voyages, mais rien de plus. Ce que j'avais surtout étudié, c'était le grec ancien, qui n'était plus utilisé, évidemment. Mon meilleur ami entama le voyage en se laissant porter, sa main dans la mienne, lâché dans les bras de Morphée. Je ne tardai pas à m'y laisser choir également.

Le changement de vol se passa sans encombre aucune. Nous nous contentions de faire passer le temps, entre rires et micro-siestes. Mon corps ne comprenait de toute façon plus l'heure qu'il était et cela devait se voir sur mon visage fatigué. J'avais envie d'une bonne douche, d'un remontant et d'une nuit longue de plus de huit heures. Notre programme n'allait probablement pas nous le permettre. Alors que nous étions encore dans l'avion, Terrence aborda ce qu'il avait vécu avec ce type, celui qui était vraisemblablement la source de cette grande crise que le bouclé semblait traverser. La goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Terrence parlait cœur brisé, souvenirs, table réduite à néant... « Le cœur brisé... Non, je crois pas. Enfin pas vraiment. » Ce genre de sentiment était un truc un peu trop instable et je préférais les tenir le plus loin possible de moi en ne m'engageant dans aucun couple, ou essayant de ne pas nourrir de tels sentiments pour une personne. Terrence parlait de ce garçon avec une tristesse vraiment palpable. Un truc qui provenait visiblement de ses tripes et qui voilait imperceptiblement son regard. Un coup de foudre, un coup de cœur, un coup d'amour. Les trois étaient douloureux. Je l'invitai à poser sa tête contre mon épaule sans un mot. Les mots n'étaient pas nécessaires. Et nous étions tous deux fatigués. La fatigue accentuait le désespoir.

« Faut que je fume Léo, 21h sans fumer je tiens plus. » Nous sortions de l'aéroport et je baillai un grand coup. Autour de nous, les gens parlaient cette langue chantante que j'aimais tant sans pour autant la comprendre. « On fait quoi maintenant ? On va où? » « Hôtel. J'ai réservé un truc en ville, à dix minutes à pied de la vieille ville. » Nous attrapâmes un taxi et je me débrouillai en anglais avec le chauffeur pour qu'il nous mène à notre destination. A 21h30, une demi-heure après avoir posé pied à terre, nous arrivions à notre hôtel. La bâtisse occupait l'angle d'une rue qui débouchait sur une immense avenue en pente. Toute la ville n'était composée que de pentes. La ville 'moderne' de Athènes était plutôt encombrée, sale, mouvementée. Nous nous présentâmes, éreintés, à l'accueil. Le lieu de notre hébergement - pour deux nuits - était plutôt modeste, mais chaleureux. « Καλησπέρα². J'ai réservé une chambre pour deux au nom de Ivywreath. Pour deux nuits. » La quarantenaire nous confia les clefs d'une chambre au second étage au bout de quelques minutes. Bien sûr, l'ascenseur ne fonctionnait pas. Heureusement, Terrence et moi voyagions légers. « Ça fera les jambes. » marmonnai-je en prenant le chemin de l'escalier étroit sur lequel était fixé un vieux tapis de feutre rouge.

La chambre 237 était couverte de moquette beige. Plutôt grande, elle s'ouvrait sur un corridor qui reliait la chambre à la salle de bain. Je posai mes affaires à côté d'un lit de camp disposé à part du lit double qui se trouvait au centre de la chambre et ôtai déjà mes chaussures. Le lit était disposé perpendiculairement à la baie vitrée qui s'ouvrait sur un petit balcon surplombant la rue adjacente à l'avenue bruyante et vivement éclairée que nous avions remonté en voiture. Nous n'avions pas mangé, mais mon cerveau se contenta de repérer le lit. Je n'avais qu'une envie : m'y laisser tomber. Je me tournai vers mon camarade, sourire aux lèvres. « Cool, non ? Tu veux que je te laisse le lit double et je prends le lit de camp ? Ou c'est ok pour toi si on partage le lit double ? » J'allai poser mon instrument dans un coin de la pièce. « Le petit déj' est inclus et il est servi jusqu'à 10h. Je te propose une nuit immense et puis l'Acropole demain. Tu verras comment c'est beau, Athènes de nuit, demain soir. » Je déambulai dans la pièce en retirant ma veste. Le climat était à l'opposé de celui de Brisbane. « Comment tu te sens ? Pas trop crevé ? »

Parce que putain, j'avais l'impression que la fatigue allait me tuer sous peu.

¹ se prononce 'efkharîsto'.
² 'bonsoir'. se prononce 'kalispéra'.


i'm livin' for the thrill
E equals mc squared, I got a blimp inside my head; flew over the cuckoo's nest. The lights are on, but there's no one here... Screws loose, where's the propane ? I'm livin' for the thrill, formula, tell 'em. Puffing with the dragons, I'm livin' for the thrill, formula.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Wanderlust ☼ Terrence Empty
Message(#) Sujet: Re: Wanderlust ☼ Terrence Wanderlust ☼ Terrence Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Wanderlust ☼ Terrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-