AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I am alive when you're dead inside || Hadès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : Séparation fraîche de Léo mais toujours un peu amoureux.
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
I am alive when you're dead inside || Hadès B31b88e15f7a44547ca01562e1b7f71d
POSTS : 8285 POINTS : 100

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Sybille et EloraSybille #2Priment #6Sky #3Lizzie #1Matt #1Hadès #1Allan #2Allan #3Cian #3Wolvy #8Elora #1Yoko #5Charlie #5Loan #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)
Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyVen 30 Aoû - 15:53



C’est, armé d’un éternel sourire et d’une bonne humeur à toute épreuve, que je passe les portes du théâtre aujourd’hui. Cette joie émanant de tout mon être, est dû à plusieurs choses. 1. J’ai un copain. Je suis officiellement en couple. Ma première relation qui n’est pas seulement basée sur du sexe pur et dur mais aussi et surtout sur des émotions. Ça fait a peu près une semaine que j’ai demandé à Léo si on pouvait faire évoluer notre relation et il a accepté. Je ne sais pas où ça va nous mener, mais je décide d’apprécier chaque jour et chaque instant en sa compagnie.

2 : Charles et les autres responsables du théâtre sont venu sur la conclusion que je garderais ma place parmi eux ! La northlight a besoin de moi et de mes aptitudes. Ainsi ils ne se voyaient pas me virer et ont décidé de simplement me donner un avertissement. Au bout du troisième ce sera fini pour moi et ma carrière au sein de cette compagnie. Mais je sais déjà maintenant que jamais je ne referais la même erreur.

Et 3 et non des moindres : Joshua est parti !! J’ai appris ce matin par un texto de Hadès que Joshua avait prit ses affaires, libéré son casier et était parti. Après quelques recherches il a apprit que le jeune danseur avait donné sa démission et qu’il ne reviendrait plus jamais ici ! Et ça, franchement, c’est la seule nouvelle que je voulais entendre, celle que j’espérais recevoir chaque matin en me levant. Je pense qu’après cela plus rien ne pourra gâcher ma bonne humeur.

Ainsi donc, c’est avec une joie bien visible que je salue la jeune femme a l’accueille puis entre dans la salle de théâtre et que je m’avance vers la scène. Mon sourire ne fait que s’agrandir lorsque je croise le regard de Hadès qui est déjà là, sur place, entrain de s’échauffer. Sautant sur scène, je m’avance vers lui et le prend dans mes bras, avec une sainte envie de partager mon excellente humeur. « Mon dieu, Hadès, t’imagine même pas à quel point ce message ce matin m’a fait plaisir » je me détache de lui, secoue la tête, puis le reprend dans mes bras et, sans réellement réfléchir, lui colle un bisou sur la joue «, merci, merci, merci !» le remerciais-je comme si c’était grâce à lui que Joshua était parti « Bon ok, tu n’y peux rien à son départ» me reprenais-je en rigolant doucement «Mais c’est toi qui m’a envoyé le message et je …bref, MERCI ! » je me recule, tout sourire, et retire mon t-shirt pour l’échanger contre un autre.

«Bon du coup, on fait quoi ? T’es déjà échauffé ou tu commences seulement ? » je me tourne vers lui, l’interrogeant du regard et visse une casquette sur ma tête afin de ne pas être gêner par mes cheveux qui commencent sincèrement à être trop longs « On se fait notre petit Choré d’échauffement ? Et après on bosse celle pour la nouvelle pièce ? » demandais en sautillant légèrement sur place «Putain, premier entraînement sans Joshua … j’arrive toujours pas à le croire »


@Hadès Thompson


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


I am alive when you're dead inside || Hadès 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Hadès Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (né le 14/02/1993)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier. Il est tombé amoureux du métier lors d'un stage à la caserne grâce à son oncle qui est lui même pompier. Il a donc passé les épreuves d'admission dans la foulé et les à réussit.
LOGEMENT : #33 Redcliffe
I am alive when you're dead inside || Hadès 740full-douglas-booth
POSTS : 1791 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il est végétarien ♠ Il fait de la danse et du footing ♠ Très bon danseur, même s'il pense pouvoir faire mieux, il fait d'ailleurs parti de la troupe amateur de la Northlight Theater Company ♠ A appris à cuisiner grâce a ses grands parents (cuisiniers à la retraite) ♠ Maniaque sur le rangement et le ménage ♠ Pour lui l'amour n'est pas une question de genre, mais une question de personne ♠ Il a un filleul de 3 ans qu'il garde de temps en temps
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Jaylen #1
Lulla #1
Levi #1
Apo #1
Leah #1
Jessian #1
Clément #1
Elora #1
Malachi #1
RPs EN ATTENTE : Léo, Lene
RPs TERMINÉS : Lene #1
Kane #1
AVATAR : Douglas Booth
DC : Non
INSCRIT LE : 14/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25095-save-or-perish-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25112-hades-thompson-les-rencontres-sont-comme-le-vent-certaines-vous-effleurent-la-peau-d-autres-vous-renversent http://www.30yearsstillyoung.com/t25113-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25115-hades-thompson

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyJeu 5 Sep - 22:11




I am alive when you're dead inside @Clément Winchester & Hadès Thompson Il avait mal dormi cette nuit. Suffisamment pour être un minimum reposé, mais il avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil. Pas à cause du boulot ou d'une quelconque soirée, ni même d'un événement important. Et c'était sans doute ça qui l'avait énervé suffisamment la veille au point de l'empêcher de dormir avant le milieu de la nuit. Il s'était engueulé avec quelqu'un pour des conneries, et ça, il n'aimait clairement pas. Il avait beau essayé de se rassurer en se disant que, de toute façon, ce n'était pas une personne qu'il appréciait et donc que ce n'était pas grave. Mais non, il n'arrivait pas à se sortir cette dispute de la tête. C'était tellement grotesque et incompréhensible que ça lui prenait la tête. Pourtant, il était de nature calme, mais là ça ne passait pas. Peut-être aussi parce que ça durait depuis un moment. Au début de l'été, Georges, le coach d'escrime, leur avait annoncé qu'il prenait bientôt sa retraite, et qu'il allait donc être remplacé. Pour que la transition se fasse en douceur, il n'allait assurer plus qu'un cours sur deux, voir un cour sur trois en fonction de son ressentit, et le reste des entrainements le serrait par le nouveau coach, Dave. Le problème, c'est que ce dernier avait décidé de tout revoir à sa façon, ce qui n'était pas vraiment au goût de tout le monde. Là où Georges essayait du mieux possible d'arranger les choses pour que ça convienne au moins au plus grand nombre, Dave imposait ses décisions sans possibilité de négocier. Comme décaler ses séances à un autre horaire qui l'arrangeait lui, par exemple. Mais quand il avait commencé à engueulé certains parce qu'ils manquaient plusieurs fois lesdites séances, là les choses avaient dégénéré. Déjà plusieurs personnes étaient soit partit dans un autre groupe, soit partit tout court. Encore au début, Hadès avait décidé d'être patient, et de voir comment évoluerait les choses. Il paraissait que ça arrivait parfois, le temps de s'adapter. Mais vu comme ça suivait, il en doutait de plus en plus. Et sa dispute de la veille avec Dave n'avait rien arrangé. Tout cela cumulé, il doutait de plus en plus de son envie de continuer l'escrime. Ce qui se passait en ce moment n'était pas la principale source de ce doute, mais il mentirait s'il disait que ça n'y contribuait pas.

Dans tous les cas, même malgré tout ça, aujourd'hui s'annonçait être une bonne journée. Non seulement parce qu'il l'avait décidé (ce n'était pas des broutilles qui allaient lui bousillé le moral, fallait pas abuser), mais aussi parce qu'il allait danser à la Northlight. Et ça, un lendemain de journée nulle et de nuit à trouver difficilement le sommeil, il savait que ça allait lui plaire. La danse, c'était son défouloir le plus efficace jusqu'à maintenant. Quand il dansait, il oubliait tout le reste, tout le négatif. Il se déchargeait de ce qui n'allait pas, pour repartir plus sereinement affronter les problèmes. C'était sa thérapie, en quelque sorte. Et aujourd'hui, il sentait qu'il en avait besoin. 

Bien que ce ne soit pas encore l'heure de la répétition, l'Australien s'était rendu à la Northlight dans la matinée. Un membre de l'équipe technique l'avait appelé pour lui annoncer qu'un agent d'entretien avait retrouvé le collier qu'il avait perdu à la répétition précédente (collier auquel il tenait énormément), et qu'il l'attendait pour venir le récupérer. Rien que pour ça, il se sentait chanceux d'habiter Redcliffe, parce que la Northlight était située dans le même quartier. C’était donc en courant qu'il était arrivé dans le théâtre (histoire de ne pas faire attendre trop la personne), saluant les personnes présentes qui croisaient son chemin tout en rejoignant les vestiaires. Ça lui avait fait faire son jogging matinal, ce n'était pas une mauvaise chose. Le gars de l'équipe technique était là, devant la porte en train de discuter avec quelqu'un d'autre en l'attendant. Il lui avait rendu son collier quand le brun s'était approché, Hadès le remerciant pour cela. Le pompier allait pour repartir chez lui, histoire de revenir plus tard avec ses affaires, mais lorsque la conversation entre le duo avait repris, le sujet l'avait interpellé.

« Attends, Joshua s'est tiré ? »

Ce n'était pas dans ses habitudes de s'incruster comme ça dans les conversations des gens, mais là, c'était différent. Entendre les mots 'Joshua' et 'quitter la Northlight' dans la même phrase, ça semblait presque irréel. Alors, il avait simplement voulu s'assurer qu'il avait bien compris. Pas qu'il soit déçu de la nouvelle, au contraire, mais encore une fois ça lui semblait tellement improbable qu'il peinait à y croire.

« Ouais, apparemment il à vidé son casier pas plus tard que ce matin à la première heure. La rumeur veut qu'il ait décidé de ne plus jamais revenir, mais malheureusement, je n'en sais pas plus. »

Ce n'était pas bien grave, faire des recherches ne dérangeait pas Hadès, puis c'était déjà une grande nouvelle qui venait de lui être annoncé. Il connaissait quelqu'un que cette information pouvait intéresser. Remerciant le technicien pour l'information, il était entré rapidement dans les vestiaires et, bien qu'il soit vide, avait tout de même décidé de prendre une photo du casier en preuve. Ce n'était pas grand chose, mais c'était suffisant pour reconnaître à qui il avait appartenu. Pourtant, il n'avait pas envoyé de message tout de suite, et avait préféré se renseigner un peu plus avant. C'est comme ça qu'il avait appris que Joshua avait donné sa démission, et qu'il ne comptait réellement plus jamais revenir. Et ça, c'était le scoop à ne pas manquer.

Avec tout ça en poche, il avait cherché le nom de Clément dans son répertoire. Puis il avait rédigé le message, accompagnant le tout de la photo, avant de l'envoyer à son destinataire. Une bonne chose de faite ! Puis, déjà content de son début de journée, il était retourné chez lui pour finir ce qu'il avait laissé en suspens, et préparer son sac pour revenir plus tard, quand il serait l'heure de l’entraînement. Finalement, motivé par ce qu'il s'était passé plus tôt, il était revenu assez rapidement, ne tenant plus. Il avait même un peu d'avance, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Il avait l'impression que ça faisait un bail qu'il n'avait pas dansé, et il avait hâte de s'y mettre.

Après un tour rapide au vestiaire pour se changer et se mettre en tenue, il s'était dirigé vers la scène et s'était mis dans un coin pour s'échauffer. Et comme il était en avance, il prenait son temps pour exécuter ses gestes. Des étirements dans un premier temps, rien de bien grandiose, mais pourtant très utile quand on faisait de la danse. Histoire d'éviter de se froisser ou de se tordre un truc. Il y avait d'ailleurs passé plus de temps qu'il ne l'aurait voulu au départ, sentant comme des petits blocages ici et là. Surtout le dos en fait. Ce dernier avait d'ailleurs craqué de façon assez bruyante quand l'Australien était passé à cette partie. Décidément, c'est qu'il en avait bien besoin. Soit c'était le fait d'avoir mal dormi, soit c'était l’entraînement d'escrime de la veille. Probablement un mix des deux. 

C'est à ce moment qu'Hadès avait aperçu Clément faire son entrée dans la pièce, et qui se dirigeait vers lui avec un grand sourire aux lèvres.

« Hey salut ! » 

Lui retournant son sourire, il avait amorcé un pas dans sa direction avant de sentir le plus jeune le serrer dans ses bras. Un peu surprit au début, parce qu'il ne s'y attendait pas. Mais la surprise était rapidement passé, serrant à son tour son cadet avec un sourire amusé lorsqu'il avait entendu ses paroles.

« Mon dieu, Hadès, t’imagine même pas à quel point ce message ce matin m’a fait plaisir. »

Puis il avait senti le jeune homme se reculer un peu, secouer la tête avant de le reprendre dans ses bras et déposer un baiser sur sa joue, ce qui le fit rire.

« merci, merci, merci ! Bon ok, tu n’y peux rien à son départ. Mais c’est toi qui m’a envoyé le message et je …bref, MERCI ! » 

Il l'avait laissé se reculer définitivement cette fois-ci.

« De rien, j'ai pensé à toi dés que j'ai appris la nouvelle. Je me doutais que ça t’intéresserais de le savoir, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point, en effet. En tout cas, ça me fait plaisir de te voir comme ça. Mise à part ça, tu vas bien depuis la dernière fois ? »

Sa bonne humeur semblait contagieuse. Hadès se sentait content de savoir que son message avait fait un heureux.

«Bon du coup, on fait quoi ? T’es déjà échauffé ou tu commences seulement ? »

Comme il était arrivé en avance, il aurait bien aimé lui dire qu'il était déjà prêt. Mais à cause de l'escrime qui l'avait mit en pelote, c’était presque comme s'il n'avait rien fait. Du moins, c'était l'impression qu'il avait.

« Je faisais juste des étirements quand t'es arrivé. Rien de bien grandiose, mais très utile. »

Depuis deux mois, il avait l'impression de perdre en souplesse à chaque fois qu'il participait à l’entraînement d'escrime de Dave. Souplesse qu'il finissait par récupérer et améliorer avec la danse, fort heureusement. Alors oui, au moins aujourd'hui, il en avait eu bien besoin. 

« On se fait notre petit Choré d’échauffement ? Et après on bosse celle pour la nouvelle pièce ? »
« Yes, je veux bien la choré d'échauffement avant celle de la pièce ! Ça fera pas de mal. J'ai l'impression d'avoir rien fait, même en arrivant en avance, j'aime pas ça. »

Laissant à Clément le temps de se préparer un minimum, il avait étiré une dernière fois son dos et sa nuque pour être sûr que tout était bon. Il n'avait pas senti de gêne particulière comme tout à l'heure, ce qui signifiait que les étirements avaient au moins été un minimum efficace.

«Putain, premier entraînement sans Joshua … j’arrive toujours pas à le croire » 

Un sourire amusé était apparu sur les lèvres du pompier. Le plus jeune n'avait pas tort sur le fait que ce premier entraînement sans leur camarade allait leur sembler bizarre, et étrangement calme au début. Mais pas forcement dans le mauvais sens du terme.

« Et dis toi que ce n'est que le début d'une longue série ! »
:copyright: Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : Séparation fraîche de Léo mais toujours un peu amoureux.
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
I am alive when you're dead inside || Hadès B31b88e15f7a44547ca01562e1b7f71d
POSTS : 8285 POINTS : 100

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Sybille et EloraSybille #2Priment #6Sky #3Lizzie #1Matt #1Hadès #1Allan #2Allan #3Cian #3Wolvy #8Elora #1Yoko #5Charlie #5Loan #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)
Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyVen 6 Sep - 15:59



Je suis heureux. Mais heureux avec un grand H. Déjà que mon humeur est au plus haut point et que j’ai l’impression de flotter sur un petit nuage depuis quelques jours, avoir la nouvelle comme quoi Joshua est enfin parti de la compagnie m’enchante encore d’avantage. J’aimerais beaucoup savoir pourquoi il est parti, mais au final peu importe, non ? Le plus important c’est que, justement, il ait vidé son casier et se soit casser pour toujours !

Le premier avec qui je partage mon immense joie c’est Hadès, mon partenaire de danse masculin préféré. Il a sut me faire plaisir en m’envoyant la photo du casier vide de Joshua et c’est lui qui se récolte un câlin et même un bisou sans que je ne sache réellement pourquoi je montre autant d’affection à son égard. Je laisse juste éclater ma joie qui, je le vois bien, est contagieuse tant le sourire du jeune homme s’agrandit en me voyant. «Ouais, ça va parfaitement bien ! » dis-je, mon sourire faisant écho à celui du danseur «je suis de retour, définitivement et je …oh putain ce que ça m’avais manqué. Même Marjorie la maquilleuse aigris m’avait manquée ! » je laisse échapper un rire amusé puis secoue la tête et, déposant mon sac, retire mon t-shirt pour en enfiler un autre, demandant à Hadès ce qu’on fait. Il me dit qu’il a déjà commencé à s’échauffer mais qu’il veut bien qu’on fasse notre choré d’échauffement. «Ah ! Merveilleux ! Génial ! » dis-je, trépignant d’impatience.

« Bon par contre, donne moi 10 petites minutes, que je me prépare d’abord.» reprenais-je en retirant mes chaussures. Je m’assois ensuite au sol et commence quelques etirement, m’extasiant devant le fait que ce soit le premier entraînement sans Joshua. «Oh mais j’y compte bien ! » dis-je en hochant vivement la tête lorsque Hadès me reprend que ce sera sans doute pas le dernier «J’en pouvais plus de ce gamin » j’hausse les épaules «Mais hey, parlons d’autre chose, ok ? Parce que loin des yeux loin du cœur hein » je pouffe de rire à ma propre connerie puis me relève et fait rouler mes épaules «Tout vas bien pour toi ? Au niveau professionnel et personnel et tout ? Du nouveau ? Des trucs que tu veux absolument partager ? » j’échauffe mes chevilles, mes genoux et mes coudes puis retourne vers mon sac et en sort ma genouillère que j’enfile sur ma jambe droite afin de maintenir un peu plus la rotule en place. Le tout en écoutant le jeune homme avec attention.


@Hadès Thompson


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


I am alive when you're dead inside || Hadès 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Hadès Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (né le 14/02/1993)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier. Il est tombé amoureux du métier lors d'un stage à la caserne grâce à son oncle qui est lui même pompier. Il a donc passé les épreuves d'admission dans la foulé et les à réussit.
LOGEMENT : #33 Redcliffe
I am alive when you're dead inside || Hadès 740full-douglas-booth
POSTS : 1791 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il est végétarien ♠ Il fait de la danse et du footing ♠ Très bon danseur, même s'il pense pouvoir faire mieux, il fait d'ailleurs parti de la troupe amateur de la Northlight Theater Company ♠ A appris à cuisiner grâce a ses grands parents (cuisiniers à la retraite) ♠ Maniaque sur le rangement et le ménage ♠ Pour lui l'amour n'est pas une question de genre, mais une question de personne ♠ Il a un filleul de 3 ans qu'il garde de temps en temps
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Jaylen #1
Lulla #1
Levi #1
Apo #1
Leah #1
Jessian #1
Clément #1
Elora #1
Malachi #1
RPs EN ATTENTE : Léo, Lene
RPs TERMINÉS : Lene #1
Kane #1
AVATAR : Douglas Booth
DC : Non
INSCRIT LE : 14/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25095-save-or-perish-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25112-hades-thompson-les-rencontres-sont-comme-le-vent-certaines-vous-effleurent-la-peau-d-autres-vous-renversent http://www.30yearsstillyoung.com/t25113-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25115-hades-thompson

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyLun 9 Sep - 23:51





I am alive when you're dead inside @Clément Winchester & Hadès Thompson Même s'il avait passé une journée pourrie la veille, et que ça lui avait un peu pourrie sa nuit aussi, Hadès était à présent heureux de voir qu'il avait participé au bonheur de quelqu'un. Comme quoi, il avait bien eu raison de ne pas vouloir se laisser envahir par ses mauvaises émotions. Passé les portes du théâtre, et c'était comme si toutes ses ondes négatives s'envolaient. Il s'en serait voulu de ne pas pouvoir partager le bonheur de son partenaire de danse.

«Ouais, ça va parfaitement bien ! Je suis de retour, définitivement et je …oh putain ce que ça m’avais manqué. Même Marjorie la maquilleuse aigris m’avait manquée ! »

Il avait pouffé de rire à la dernière remarque du plus jeune.

« Tu m’étonnes. C'est qu'on s'y habituerait presque, à ses remarques piquantes et ses réflexions sarcastiques. »

Pour peu, il aurait presque pu sortir son meilleur jeu d'acteur pour tenter une imitation en se moquant gentiment d'elle. Mais des fois que ladite Marjorie décide de passer pile à ce moment-là, il avait préféré s'abstenir pour ne pas voir le karma se retourner contre lui. Et de toute façon, il n'était pas sûr d'avoir assez de talent pour tenter une telle prouesse. Il s'était donc contenter de dire que faire la choré d'échauffement ne lui ferait pas de mal, ce qui avait l'air de ravir Clément.

«Ah ! Merveilleux ! Génial ! Bon par contre, donne moi 10 petites minutes, que je me prépare d’abord. »

Ça faisait vraiment plaisir à Hadès de le voir aussi motivé.

« Pas de soucis, prends le temps qu'il te faut. »

Lui avait bien pris le sien tout à l'heure. Pour lui, c'était devenu une nécessité ses temps-ci de bien s'étirer avant la danse. Du moins, encore plus que d'habitude. Il avait l'impression de se raidir à chaque fois qu'il faisait un nouvel entraînement d'escrime avec Dave. Ce qui le faisait toujours doucement sourire quand ce dernier osait lui dire qu'il manquait de souplesse dans ses mouvements. Mais bon, c'était encore gérable, même si la situation l'énervait quelque peu. Le pompier savait que dans le cas de Clément, c'était encore différent, qu'avec d'anciennes blessures, il fallait toujours être un peu plus vigilant et bien s'échauffer pour éviter de nouveaux problèmes. Il avait déjà bien récupéré, alors autant continuer sur cette lancée.

« Oh mais j’y compte bien ! J’en pouvais plus de ce gamin. Mais hey, parlons d’autre chose, ok ? Parce que loin des yeux loin du cœur hein. »

Dévier de sujet de conversation ne le dérangeait absolument pas.

« T'as raison, laissons les fantômes du passé à leur place. »

Suffisait que l'autre se retrouve avec les oreilles qui sifflent pour comprendre qu'il était au cœur d'une conversation, et ce n'était pas le but de lui faire ce plaisir.

«Tout vas bien pour toi ? Au niveau professionnel et personnel et tout ? Du nouveau ? Des trucs que tu veux absolument partager ? »

Alors que le comédien prenait le temps nécessaire pour s'étirer correctement, Hadès avait réfléchi quelques secondes quant au fait de lui raconter sa nouvelle mésaventure avec le nouveau coach d'escrime. Normalement, il en aurait parlé à Leah avant, mais la pauvre avait déjà assez de tracas comme ça sans qu'il vienne rajouter son grain de sel. Et Clément connaissait déjà toute l'histoire également. Le plus jeune savait qu'Hadès faisait de l'escrime, et le pompier lui avait déjà fait part de quelques mésaventures avec le nouveau coach, puisqu'il avait déjà dû justifier deux ou trois fois d'arriver tout juste à l'heure à cause de l'autre qui osait vouloir les retenir en entraînement plus longtemps contre leur grès. Puis, il se disait que lui en parler à lui serait peut – être plus cohérent et qu'il serait peut-être plus apte à le conseiller.

« Maintenant que tu le dis, oui. Je pense que ton avis pourra m’être utile. Le boulot ça va, aucun problème de ce côté-là. En revanche, tu vas avoir le privilège de connaître le dernier épisode de 'L’entraînement du diable'. »

Oui, c'était comme ça qu'il surnommait ses cours d'escrime avec Dave. Il trouvait que ça convenait plutôt bien à ce qu'il leur faisait vivre depuis qu'il était arrivé. Et de toute façon, il n'avait pas trouvé mieux jusque-là comme qualificatif.

« Tu me connais, je suis plutôt calme en règle générale. Sauf qu'hier, je me suis engueulé avec l'autre. En gros, il a osé dire que je passais trop de temps à danser ici au lieu d'être à ses entraînements, que la danse était une perte de temps et que ça servait à rien. Quand j'ai rétorqué que mes activités en dehors de l'escrime ne le regardaient pas, et que je n'arrêterais pas la danse pour ses beaux yeux, il m'a limite engueulé, en me disant qu'il me laissait un mois pour arrêter la danse si je voulais vraiment continuer à me perfectionner en escrime, sinon il me rétrogradait dans un autre groupe. Bref, on s'est engueulé parce que j’étais pas d'accord, et je me suis barré avant la fin de l’entraînement. Hier soir, il m'a envoyé un message comme quoi il voulait que je revienne aujourd'hui pour rattraper, mais j'y suis pas allé. »

Il avait préféré venir danser à la Northlight, comme c'était prévu au départ. Et il ne regrettait pas ce choix. Il avait beau faire de l'escrime depuis aussi longtemps qu'il faisait de la danse, il savait que la danse l'emportait sur l'escrime. Dave le dégoûtait clairement de ce sport. Il commençait à s'y sentir mal. Sans compter qu'il avait l'impression d'y faire tout le temps la même chose. Alors que la danse... C'était différent.

« Je sais pas trop si j'ai envie de continuer l'escrime, pour tout te dire. J'en fait depuis aussi longtemps que la danse, et rien que pour ça, ça m'embête de lâcher. Mais clairement, depuis que ce mec est arrivé, je préfère venir ici que d'aller là-bas. J'ai l'impression de régresser avec lui. Puis, même sans ça, j'sais pas, je pense pas pouvoir m'améliorer plus que là où j'en suis déjà. Bref, je sais pas quoi penser de tout ça. »

Hadès s'était rendu compte qu'il s'était sans doute livré plus qu'il l'aurait voulu au départ, et il ne voulait pas embêter Clément avec ses doutes. Mais en même temps, lui expliqué un peu la situation, et son ressentit par rapport à tout ça, lui avait fait du bien, et il se disait que le jeune comédien pourrait sans doute l'aider à y voir plus claire dans tout ça.
:copyright: Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : Séparation fraîche de Léo mais toujours un peu amoureux.
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
I am alive when you're dead inside || Hadès B31b88e15f7a44547ca01562e1b7f71d
POSTS : 8285 POINTS : 100

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Sybille et EloraSybille #2Priment #6Sky #3Lizzie #1Matt #1Hadès #1Allan #2Allan #3Cian #3Wolvy #8Elora #1Yoko #5Charlie #5Loan #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)
Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyJeu 12 Sep - 14:06




Le côté plus que positif avec Hadès c’est que nous partageons plus ou moins le même humour et qu’il comprend sans aucun problème le sarcasme dans mes paroles. C’est pour ça que je peux facilement parler de Marjorie comme étant la ‘vieille maquilleuse aigris’ alors qu’en vrai je l’adore cette femme. Elle fait parti de la famille Northlight et je ne me verrais pas faire une représentation sans elle. Et puis c’est sur le même ton que mon partenaire me répond, me disant qu’on s’habituerait presque à toutes ses remarques piquantes et sarcastiques. « c’est ça, ouais» dis-je en hochant la tête « Franchement, si j’étais resté encore une semaine à la maison, je lui aurais envoyé un sms et je l’aurais supplié de m’engueuler comme elle le fait quand je reste pas tranquille lors de cession maquillage» je rigole de bon cœur alors que je me place au sol pour commencer les étirements et échauffements.

Nous évoquons ensuite Joshua avant que je ne décide de ne plus parler de lui car il ne mérite pas mon attention. Au contraire, je m’intéresse d’avantage à Hadès qui lui est bel et bien présent là, devant moi et ne risque pas de me quitter de si tôt (du moins l’espérais-je) et lui demande s’il y a du neuf dans sa vie. En posant cette question je ne m’attendais pas à tout un speech de déclarations et d’aveux et encore moins à ce qu’il me demande des conseils. Conseils qui, avouons-le, sont pour le moins rhétoriques car il connaît parfaitement ma réponse.

« alors si tu veux mon avis, je pense que ton prof d’escrime est un sale con» dis-je en hochant la tête, me relevant pour faire tourner mes chevilles «Et en même temps, je peux le comprendre » haussais-je les épaules «dans le sens où il place son sport de prédilection au dessus de tout le reste. C’est ce que je fais aussi un peu avec la danse. Mais de là à totalement dénigrer le reste … ? » je secoue la tête «Et puis te mettre ainsi la pression comme si … comme si c’était impossible pour quelqu’un d’avoir deux passion » je roule des yeux et secoue la tête « c’est idiot. Et puis l’escrime tout comme la danse peuvent être totalement complémentaire !» je me redresse et bouge un peu mes coudes « En escrime tu as la vitesse explosive que tu as besoin pour les sauts et autre mouvements en danse, et en danse tu as la souplesse et la maîtrise parfaite de tes muscles et de ton corps pour stopper ton mouvement en escrime quand tu attaques » expliquais-je, imitant grossièrement un saut en avant comme si je voulais enfoncer une épée imaginaire dans le plastron de mon adversaire «Bref, ce Dave est un idiot. Et en plus il te met une pression monstre. Et avoir la pression ce n’est jamais bon » je sais de quoi je parle «Ces activités sont sensé nous faire plaisir. D’autant plus toi pour qui c’est juste une passion et non ton métier » précisais-je « Ton but à toi c’est de pouvoir te détendre après une journée de boulot et pouvoir oublier tout ce qui s’est passé sur ton lieu de travail» j’hausse les épaules et me déplace pour avoir assez de places avant de tester une ou deux pirouettes «Enfin voilà » reprenais-je en m’immobilisant, reposant les deux pieds au sol « A mon sens tu devrais arrêter l’escrime parce que j’ai pas l’impression que tu fais ça avec plaisir» j’affiche une moue désolée « Du moins c’est ce que j’imagine quand tu me parles comme ça» et je ne peux décemment pas lui conseiller d’abandonner la danse. Déjà à cause de son talent mais aussi parce que ce ne serait pas logique pour moi. Car la danse est au dessus de tout autre sport.

@Hadès Thompson


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


I am alive when you're dead inside || Hadès 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Hadès Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (né le 14/02/1993)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier. Il est tombé amoureux du métier lors d'un stage à la caserne grâce à son oncle qui est lui même pompier. Il a donc passé les épreuves d'admission dans la foulé et les à réussit.
LOGEMENT : #33 Redcliffe
I am alive when you're dead inside || Hadès 740full-douglas-booth
POSTS : 1791 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il est végétarien ♠ Il fait de la danse et du footing ♠ Très bon danseur, même s'il pense pouvoir faire mieux, il fait d'ailleurs parti de la troupe amateur de la Northlight Theater Company ♠ A appris à cuisiner grâce a ses grands parents (cuisiniers à la retraite) ♠ Maniaque sur le rangement et le ménage ♠ Pour lui l'amour n'est pas une question de genre, mais une question de personne ♠ Il a un filleul de 3 ans qu'il garde de temps en temps
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Jaylen #1
Lulla #1
Levi #1
Apo #1
Leah #1
Jessian #1
Clément #1
Elora #1
Malachi #1
RPs EN ATTENTE : Léo, Lene
RPs TERMINÉS : Lene #1
Kane #1
AVATAR : Douglas Booth
DC : Non
INSCRIT LE : 14/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25095-save-or-perish-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25112-hades-thompson-les-rencontres-sont-comme-le-vent-certaines-vous-effleurent-la-peau-d-autres-vous-renversent http://www.30yearsstillyoung.com/t25113-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25115-hades-thompson

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyDim 15 Sep - 23:27




I am alive when you're dead inside @Clément Winchester & Hadès Thompson Le pompier était heureux de revoir Clément au théâtre. Ça lui avait fait bizarre de ne pas le voir les dernières fois qu'il était venu, mais là ça allait mieux. Sans doute parce qu'il savait que le comédien était dans son élément ici. Charles était intelligent, et avait prit la bonne décision en réintégrant Clément. Il était doué, très doué, et plein de volonté. Le priver de revenir aurait été du gâchis. Du moins, c'était le point de vue d'Hadès.

« C’est ça, ouais. Franchement, si j’étais resté encore une semaine à la maison, je lui aurais envoyé un sms et je l’aurais supplié de m’engueuler comme elle le fait quand je reste pas tranquille lors de cession maquillage.»

Marjorie faisait partit de ces gens qui, on ne savait pas pourquoi, même s'ils avaient un sacré caractère, ba on les aimait bien. Parce qu'on savait que derrière tout ça, ce n'était pas méchant. C'était leur façon à eux de dire aux autres qu'ils les aimaient quand même un peu, qu'ils voulaient que tout se passe au mieux pour les autres. Comme Marjorie qui engueulait tout ceux qui ne se tenaient pas tranquille, parce qu'elle ne se voyait pas les laisser aller sur scène sans être prêt. Un peu comme une mère trop inquiète pour ses mômes.

« Je suis sûr qu'elle l'aurait fait avec plaisir ! »

Oui, parce qu'il voulait bien se persuader qu'elle aussi, au fond, elle y avait pris goût et que ça lui aurait trop manqué de ne plus pouvoir le faire. Même si elle ne l'aurait probablement pas avoué.

Alors que Clément s'échauffait, Hadès lui avait raconté la nouvelle mésaventure avec Dave. Ce qui s'était passé la veille n'aurait pas dû arriver selon lui. Pas comme ça, pas à ce moment, pas devant les autres. Dave était exigeant, mais ça s'était une chose qu'il ne pouvait pas lui reprocher, il le savait. C'était beaucoup de choses à côté qui avaient fait que l'Australien avait finalement pété un câble. Georges l'avait normalement briefé sur certains points particuliers de leur groupe, ce que l'autre ne semblait pas avoir écouté. Ou n'avait pas voulu entendre, au choix. Il ne connaissait pas exactement les projets de Dave les concernant, mais il savait que, là tout de suite, ça ne lui plaisait pas particulièrement. C'est pour ça qu'il se posait des questions, et qu'il demandait son avis à Clément. Certes, il pouvait bien avoir une idée de la réponse, mais il se disait que l'entendre de vive voix lui apporterait plus de substance. 

« Alors si tu veux mon avis, je pense que ton prof d’escrime est un sale con. Et en même temps, je peux le comprendre, dans le sens où il place son sport de prédilection au dessus de tout le reste. C’est ce que je fais aussi un peu avec la danse. Mais de là à totalement dénigrer le reste … ? »

Et c'était en partie ça qui l'avait énervé. Pour le coup, il ne saurait pas dire si c'était volontaire ou s'il l'avait dit sous le coup de l'énervement.. Parce qu'on pouvait dire beaucoup de choses sous le coup de la colère, certaines même qu'on regrettait après coup parce qu'on ne les pensait pas vraiment.

«Et puis te mettre ainsi la pression comme si … comme si c’était impossible pour quelqu’un d’avoir deux passion, c’est idiot. Et puis l’escrime tout comme la danse peuvent être totalement complémentaire ! En escrime tu as la vitesse explosive que tu as besoin pour les sauts et autre mouvements en danse, et en danse tu as la souplesse et la maîtrise parfaite de tes muscles et de ton corps pour stopper ton mouvement en escrime quand tu attaques.»

Son imitation de l'escrime l'avait fait sourire. Il était vrai que les deux sports pouvaient être bénéfiques l'un pour l'autre, sur des points différents. Mais dernièrement, il avait l'impression que les cours avec Dave lui faisait l'effet inverse, qu'il régressait sensiblement un peu plus à chaque fois, et ça ne lui plaisait pas.

« Je suis total d'accord avec toi sur ce point ! Les deux peuvent s'allier. On en a un parfait exemple avec Les Trois Mousquetaires. » Référence comédie musicale bonjour. « Après, est ce que lui voit les choses comme ça, j'en sais rien. Je pense que si je tentais de lui expliquer, il pourrait comprendre l'idée, mais est ce qu'il en tiendrait vraiment compte, le mystère reste entier. J'essaie de me rassurer en me disant que sa remarque n'était peut-être pas volontaire, parce qu'il était énervé, mais au fond, on le saura jamais vraiment. »

Puis surtout, si elle était si involontaire que ça, il ne lui aurait pas demandé d'arrêter la danse pour l'escrime. Peut - être qu'il voulait être trop optimiste, il ne savait pas. À moins qu'Hadès ne retourne le voir pour tenter de s'expliquer avec lui, plus calmement cette fois. Mais avec le faux bond qu'il avait fait ce matin en ne venant pas rattraper l’entraînement précédent, il n'était pas sûr que le coach le prenne très bien. À tort ou à raison. Mais finalement, quand il y réfléchissait, il se disait qu'il se prenait vraiment la tête pour rien. Parce que ce n'était pas Dave qui allait décider de sa vie après tout. 

«Bref, ce Dave est un idiot. Et en plus il te met une pression monstre. Et avoir la pression ce n’est jamais bon. Ces activités sont sensé nous faire plaisir. D’autant plus toi pour qui c’est juste une passion et non ton métier. Ton but à toi c’est de pouvoir te détendre après une journée de boulot et pouvoir oublier tout ce qui s’est passé sur ton lieu de travail. Enfin voilà. A mon sens tu devrais arrêter l’escrime parce que j’ai pas l’impression que tu fais ça avec plaisir. Du moins c’est ce que j’imagine quand tu me parles comme ça.»

Il avait répondu d'un sourire triste, parce qu'au fond, il se disait que Clément avait raison. C'était certains même. Malgré le fait qu'il faisait de l'escrime depuis aussi longtemps qu'il faisait de la danse, il ne pouvait décemment pas continuer une activité dans laquelle il ne voyait plus autant de plaisir qu'il avait pu en avoir avant. Surtout qu'il n'était pas sûr de pouvoir supporter encore longtemps la situation, encore moins après le départ de Georges à la retraite. Puis comme il le disait à Clément, ce n'était pas non plus intéressant qu'il continue alors qu'il n'avait pas l'impression de pouvoir plus progresser que ce qu'il faisait actuellement. Si en plus c'était pour qu'il finisse par être rétrogradé dans un groupe d'un niveau inférieur, l’intérêt était même carrément nul. Mais osé lui demandé d'arrêter la danse au profit de l'escrime... Non, ça, il ne pouvait clairement pas.

« Tu as sans doute raison. Puis, arrêter la danse au profit de l'escrime... Je peux pas. La danse, c'est trop important pour moi. »

La danse, il avait adoré dés qu'il avait commencés. C'était le moment où il pouvait vraiment tout oublier. Il pouvait laisser son corps voguer au grès des mélodies, sans penser à rien d'autre. Le laisser s'exprimer sans avoir besoin de parler. C'était varié, ils ne faisaient jamais la même chose, ils pouvaient changer tout le temps. Que ce soit le style de danse, les mises en scène des représentations, et pleins d'autres choses encore, qui permettaient à Hadès de se perdre dans un monde plus calme. Et c'était sans doute tout ça qui lui plaisait tant dans la danse, de ne pas avoir l'impression d'être bloqué dans une technique particulière (même s'il pouvait y en avoir), un style particulier, ou une mise en scène particulière. L'escrime, c'était différent. Il avait commencé légèrement avant la danse, et il avait bien accroché pour plusieurs raisons. Mais ce n'était décidément pas comme la danse, pas la même sensation, pas le même attachement. Là, il y avait des techniques plus précises, et pas vraiment dix mille façons de faire. Le reste, c'étaient beaucoup d’entraînements pour réaliser facilement un geste qui devrait devenir automatique. Il ne pouvait pas vraiment débrancher son cerveau, parce qu'il devait être concentré sur le match, essayé d'anticiper les mouvements de son adversaire, être toujours sur ses gardes. Un peu comme à la caserne en fait. Quand il s'était rendu compte de ça la première fois, ça l'avait fait sourire. Mais quand il y repensait au final, il ne savait pas si c'était vraiment une bonne chose. Se rappeler le boulot, alors que, comme disait Clément, c’était un moment où il était censé l'oublier un peu pour se détendre... Pas top. 

« Puis en y réfléchissant, l'escrime, comme tu dis, c'est censé me faire penser à autre chose que le boulot. Là, limite, je serais à la caserne pour me faire engueuler, ce serait pareil. Et encore, même à la caserne, on me gueule pas autant dessus. En fait, c'est ça... Inconsciemment, je dois aimer qu'on me crie dessus. Je suis peut-être maso. » Avait-il dit sur le ton de l'humour. 

Quitte à parler de quelque chose d'un peu déplaisant, autant essayer d'en plaisanter un peu. Après tout, même si c'était dommage, c'était pas dramatique non plus.

« Je pense que je vais au moins finir les séances avec Georges tant qu'il est là, et m'en aller en même temps que lui. De toute façon, je crois qu'il ne lui reste plus longtemps d'après ce qu'il nous a dit. Jusqu'à fin septembre, je crois. À raison d'une à deux séances toute les deux - trois semaines, ça va être tranquille. Et avec le temps libre que ça va me dégager, je vais pouvoir passer plus souvent ici. Ça me plaît bien ! »

Un sourire satisfait avait inconsciemment pris place sur ses lèvres. L'idée de ne plus se faire engueuler par Dave avait ce petit quelque chose de plaisant, malgré le fait qu'il allait se séparer d'une activité qu'il aimait faire à la base. Mais bon, pour des raisons éminemment évidentes, valait mieux arrêter les frais avant qu'il n'en soit complètement dégoûté, au point de ne plus jamais vouloir en entendre parler. Il voulait quand même finir sur une note positive, histoire de ne pas s'en aller vexé, et il se disait que terminer avec les cours Georges serait la meilleure option. 

« Du coup, je ne t'annonce pas la mauvaise nouvelle, mais on risque de se voir plus souvent. » Avait – il lancé comme si son partenaire allait s'en plaindre.

Non, décidément, il n'avait pas envie de se laisser démoraliser aujourd'hui. 
:copyright: Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : Séparation fraîche de Léo mais toujours un peu amoureux.
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
I am alive when you're dead inside || Hadès B31b88e15f7a44547ca01562e1b7f71d
POSTS : 8285 POINTS : 100

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Sybille et EloraSybille #2Priment #6Sky #3Lizzie #1Matt #1Hadès #1Allan #2Allan #3Cian #3Wolvy #8Elora #1Yoko #5Charlie #5Loan #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)
Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyDim 22 Sep - 19:39



Parfois je me demande si je ne ferais pas un super psychologue. Entre Yoko qui s’est confié à moi sur ses questionnements, puis Sybbie qui m’a fait part de ses hésitations, voilà Hadès qui me demande des conseils concernant ses choix de passions. Mais au final, mon travail n’est que d’écouter et de lui annoncer que la solution se trouve dans ses paroles elles-mêmes. Car d’après ce que j’entends, je pense bien que l’escrime ne lui convienne plus et c’est ce que j’essaie de lui faire comprendre avec une certaine douceur. Je sais bien que ces deux sports sont adorés de mon ami, mais le coach de l’un lui met trop de battons dans les roues et ça risque d’avoir de graves répercussions sur la santé mentale de mon ami.

Il m’assure qu’il finira au moins les séances avec George et qu’il partira en même temps que lui. Me relevant, cessant mes étirements, j’hoche la tête « C’est une très bonne idée» assurais-je en souriant   « C’est dommage un peu parce que je sais à quel point tu aimes l’escrimes, mais si tu arrives à ce point où tu dois te forcé à aller aux séance et que même quand tu es sur place ça ne te fait pas plaisir, je pense que c’est le moment pour toi d’arrêter au lieu de te torturer l’esprit et risquer de gâcher totalement ta passion» dis-je en faisant roules mes épaules   « Prends ça comme une pause. Rien ne t’empêche de reprendre plus tard»  proposais-je alors que je remonte la jambe de mon pantalon pour pouvoir enfiler ma genouillère.

Je fini par grimacer de dégout et déception lorsqu’Hadès m’annonce la mauvaise nouvelle qu’il sera plus souvent ici   «eh merde … » soufflais-je, visiblement ennuyer avant de soupirer   « Sérieusement … ? j’ai pas envie de te voir plus souvent moi !» je fini tout de même par afficher un sourire amusé, montrant bien que je ne suis absolument et aucunement sérieux dans ce que je dis   «Je rigole ! » reprenais-je alors que mon sourire s’agrandit d’avantage   «ça me ferais genre super plaisir de te voir plus souvent ! Je t’avoue que quand on se voit pas pendant une ou deux semaines nos cessions me manquent horriblement ! Genre vraiment. T’es le danseur avec lequel j’ai le plus d’alchimie, j’ai l’impression qu’on se comprend sans parler et tout, c’est vraiment super cool et agréable de danser avec toi. C’est une bouffé d’oxygène parce que t’as un putain de talent qui serait horrible de réduire à néant au profit d’une autre passion qui ne t’inspire plus »

J’hausse les épaules et m’éloigne de quelques pas avant de faire une pirouette sur la jambe droite pour tester la stabilité de mon genou. Après avoir remis mes deux pieds au sol, je me retourne vers Hadès, ignorant sans problème le tournis qui me prend   « T’as jamais pensé à devenir pro ?» demandais-je comme si c’était la chose la plus naturelle qui soit tout en faisant quelques enchaînements sur le rythme de la musique qui passe en arrière fond sonore.


@Hadès Thompson


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


I am alive when you're dead inside || Hadès 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Hadès Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (né le 14/02/1993)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier. Il est tombé amoureux du métier lors d'un stage à la caserne grâce à son oncle qui est lui même pompier. Il a donc passé les épreuves d'admission dans la foulé et les à réussit.
LOGEMENT : #33 Redcliffe
I am alive when you're dead inside || Hadès 740full-douglas-booth
POSTS : 1791 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il est végétarien ♠ Il fait de la danse et du footing ♠ Très bon danseur, même s'il pense pouvoir faire mieux, il fait d'ailleurs parti de la troupe amateur de la Northlight Theater Company ♠ A appris à cuisiner grâce a ses grands parents (cuisiniers à la retraite) ♠ Maniaque sur le rangement et le ménage ♠ Pour lui l'amour n'est pas une question de genre, mais une question de personne ♠ Il a un filleul de 3 ans qu'il garde de temps en temps
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Jaylen #1
Lulla #1
Levi #1
Apo #1
Leah #1
Jessian #1
Clément #1
Elora #1
Malachi #1
RPs EN ATTENTE : Léo, Lene
RPs TERMINÉS : Lene #1
Kane #1
AVATAR : Douglas Booth
DC : Non
INSCRIT LE : 14/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25095-save-or-perish-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25112-hades-thompson-les-rencontres-sont-comme-le-vent-certaines-vous-effleurent-la-peau-d-autres-vous-renversent http://www.30yearsstillyoung.com/t25113-hades-thompson http://www.30yearsstillyoung.com/t25115-hades-thompson

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès EmptyDim 29 Sep - 23:40




I am alive when you're dead inside @Clément Winchester & Hadès Thompson Même si arrêté l'escrime lui faisait un peu de mal, Hadès savait que Clément avait raison. Il ne pouvait décemment pas continuer une activité qui lui minait le moral, alors qu'elle devait normalement lui faire l'effet inverse. C'était un coup à finir buté, en froid avec l'escrime, au point de ne plus vouloir en entendre parler. Ce n'était pas le but. Et après un peu plus de 10 ans à en faire, il ne voulait pas avoir l'impression qu'il avait perdu son temps dans ce sport, parce que c'était faux. Il avait adoré en faire. Mais là, c'était compliqué. Le nouvel entraîneur avait des méthodes qui ne lui convenaient pas, des objectifs qui ne lui convenaient pas non plus, et un caractère incompatible avec le sien. Autant de raison qui faisait qu'il valait mieux arrêter les frais avant qu'il ne soit trop tard. Alors oui, il finirait avec les séances de Georges, histoire de ne pas partir dégoutté à vie, et il verrait plus tard. Puis, arrêté l'escrime au profit de la danse, il se disait qu'il ne perdait pas vraiment au change, finalement.

« C’est une très bonne idée. C’est dommage un peu parce que je sais à quel point tu aimes l’escrimes, mais si tu arrives à ce point où tu dois te forcé à aller aux séance et que même quand tu es sur place ça ne te fait pas plaisir, je pense que c’est le moment pour toi d’arrêter au lieu de te torturer l’esprit et risquer de gâcher totalement ta passion. Prends ça comme une pause. Rien ne t’empêche de reprendre plus tard.»

Il n'avait pas tort sur ce point. Une pause lui ferait du bien, il pouvait toujours s'y remettre si le besoin s'en faisait ressentir. Actuellement, il avait l'impression d'être dans une impasse, de ne plus progresser en escrime, et il n'y allait plus pour les raisons qui le motivaient au début. Mais ça ne voulait pas dire que c'était fichue.

« C'est la vie, il faut croire. Mais oui, tu as raison. On verra bien le moment venu, en attendant faut que je me concentre sur le reste. »

Sur les choses qu'il avait encore. Comme son métier, et la danse. D'ailleurs, il avait annoncé sur un air faussement tragique à Clément que, de ce fait, ils risquaient de se voir plus souvent, maintenant qu'il avait plus de temps à consacrer à la Northlight. 

« eh merde … Sérieusement … ? j’ai pas envie de te voir plus souvent moi !»

L'Australien avait affiché un air faussement triste à cette annonce, comme s'il y croyait réellement. Pour peu, s'il ne connaissait pas Clément, il aurait presque pu croire que c'était vrai. Le plus jeune était doué, très doué même. Mais Hadès se doutait qu'il ne pût pas en être ainsi. Même si son partenaire en venait presque à lui faire douter, au vu de son jeu très réussi. Cependant, son sourire l'avait trahie.

« Je rigole ! »

À cette phrase, le pompier avait levé les bras au ciel comme s'il venait de gagner quelque chose, un grand sourire aux lèvres. Avant de lancer, comme s'il venait de faire une découverte (ou de percer un secret à jour, au choix) :

« Je savais que tu pouvais plus te passer de moi ! »

Il avait laissé échapper un rire, avant de laisser Clément poursuivre, alors qu'il revoyait quelques mouvements pour être sûr de les maîtriser un minimum.

« Ça me ferais genre super plaisir de te voir plus souvent ! Je t’avoue que quand on se voit pas pendant une ou deux semaines nos cessions me manquent horriblement ! Genre vraiment. T’es le danseur avec lequel j’ai le plus d’alchimie, j’ai l’impression qu’on se comprend sans parler et tout, c’est vraiment super cool et agréable de danser avec toi. C’est une bouffé d’oxygène parce que t’as un putain de talent qui serait horrible de réduire à néant au profit d’une autre passion qui ne t’inspire plus. T’as jamais pensé à devenir pro ?»

Un peu surprit, il s'était arrêté un instant pour être concentré sur les paroles de son interlocuteur. Il avouait volontiers ne pas s'être attendu à ce genre de déclaration. Mais il mentirait s'il disait que ça ne lui faisait pas plaisir, sachant qu'il ressentait la même chose. Venant de quelqu'un qui est du métier, qui plus est. Parce qu'au-delà d'être un ami sur qui il savait pouvoir compter, Clément était une personnalité talentueuse pour qui il avait du respect. Faire un métier artistique n'était pas évident : il y avait beaucoup de concurrence, et certains n'hésitaient pas à être sans scrupule pour arriver à leur fin. Quitte à devoir écraser les autres, à faire des choses aux détriments des autres pour y arriver. Ce qui n'était pas le cas de Clément, qui se battait à la loyal pour mériter sa place. Oui, Hadès avait pu entendre que son cadet avait une patience limitée, qu'il avait des défauts, mais Hadès ne lui tenait pas rigueur. Tout le monde avait des défauts. Parce que derrière, il savait que le plus jeune travaillait dur pour obtenir les résultats qu'il avait. Mais aussi, qu'il était une personne adorable quand on apprenait un temps soit peu à le connaître. De toute façon, le fait que les gens retenaient plus facilement les bêtises d'autrui que leurs réussites n'était pas une nouveauté. Sur une dizaine d'actions, il suffisait d'en rater juste une seule pour que ce soit celle-là que l'on remarque. C'était une chose qu'Hadès avait du mal à comprendre.

Un sourire tendre s'était installé sur les lèvres du pompier, alors qu'il reprenait ce qu'il faisait un peu plus tôt.

« Je vois qu'on est sur la même longueur d'onde. Merci, vraiment. Mais tu sais, je suis très loin d'avoir ton talent. »

Le fait que d'avoir un métier à côté devait jouer un rôle. C'était même une certitude. Indubitablement, le fait d'être pompier lui laissait moins de temps pour s’entraîner que Clément, dont la danse et le théâtre était le métier principal. Car, même s'il venait aussi souvent que possible à la Northlight, et qu'il dansait depuis presque 11 ans, il savait qu'il pouvait toujours faire mieux. Il en était convaincu. 

« Pour ce qui est de passer en pro... Maintenant que tu le dis, non, c'est vrai que j'y ai jamais songé. Quand j'étais plus jeune, même si j'adorais le sport, et notamment la danse, je me voyais pas travailler dans ce domaine. J'aurais pu, mais j'avais l'impression qu'il me manquait un truc pour que ça me plaise vraiment. Puis, quand j'ai fait un stage chez les pompiers, ça m'a paru évident qu'il fallait que je fasse ce métier. Depuis, ça ne m'a jamais vraiment effleurer l'esprit de changer de voie. »

Même si, aujourd'hui, avec tout ce qu'il savait, et tout ce qu'il avait déjà pu voir dans sa profession, il aurait très bien pu vouloir tout laisser tomber pour faire autre chose. Ce qui se passait en intervention, ce n'était pas toujours drôle. C'était même surtout l'inverse de drôle. Parfois, il pouvait y avoir des situations cocasses. Mais il y avait surtout des accidents graves, ou des accidents bêtes, parfois facilement évitables. Et savoir que des vies étaient en danger, c'était hyper stressant. Il ne fallait pas perdre une seconde, jamais. À cela, se rajoutaient aussi le stress, et les pensées négatives, qu'il pouvait y avoir dans la vie de tous les jours. Et tout ce stress engrangé, personne ne pouvait le garder indéfiniment sans risque de péter un câble. C'était là que la danse intervenait pour lui. Pour l'aider à oublier tout ça, se vider la tête pour repartir du bon pied. Pourtant, malgré tout ça, Hadès continuait d'aimer son métier.

« C'est peut – être très con ce que je vais dire, mais la danse, c'est une sorte d’exutoire pour moi. Tout ce que je peux ressentir de mal, je l’oublie quand je danse. Ça me sort de mon quotidien de pompier, en quelque sorte. Je danse pour le plaisir, mais aussi parce que ça m'aide à rester stable psychologiquement. En faire mon métier, je me dis que ça risquerais de changer ma vision de la chose. Si ça se trouve, je me trompe totalement, mais je ne sais pas si je suis prêt à ça actuellement. J'adore mon métier, et j'adore la danse. Pour le moment, j'ai un équilibre entre les deux. Mais, en tout cas, sache que ça ne change rien au plaisir que je ressens de danser en ta compagnie. »

Clément dirait peut-être que c'était du sabotage, mais Hadès ne lui en voudrait pas de le penser. En soit, maintenant qu'ils en discutaient, l'Australien pouvait toujours y réfléchir. Il pouvait toujours, quand il serait prêt (du moins, s'il l'était un jour), décider d'arrêter pompier pour se consacrer à la danse. Prendre le risque de voir où cela le mènerait, et décider en fonction. Ça ne l'empêcherait pas de reprendre chez les pompiers après, si finalement ça ne marchait pas pour lui ou qu'il se rendait compte qu'en effet ce n'était pas fait pour lui. Après tout, il n'avait jamais fait d'autre métier que pompier, n'en ayant jamais ressentit le besoin puisqu'il a le sentiment d'avoir trouvé sa voie. Mais il savait qu'une partie de lui, comme il avait pu le dire à demi-mot, avait peur de voir sa vision de la danse changer s'il en faisait son métier. Que la danse ne soit plus l’exutoire qu'il connaît, mais devienne un stress. Parce que le talent ne suffisait pas toujours, il fallait aussi être au top au bon moment. Peut – être aussi que c'était juste dans sa tête parce qu'il avait peur de se lancer, et que tout se passerait très bien s'il tentait. Ou simplement qu'il ne devait pas encore être prêt pour ce genre de changement.
:copyright: Justayne
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

I am alive when you're dead inside || Hadès Empty
Message(#) Sujet: Re: I am alive when you're dead inside || Hadès I am alive when you're dead inside || Hadès Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

I am alive when you're dead inside || Hadès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: grey street
-