AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #290 Spring Hill
RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) 0rz9a54B_o
POSTS : 10832 POINTS : 2755

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) SfyRcWdD_o
RaelakeTruth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.
12

RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

17/15Blake #2Joseph #2Lubya #2Leah #2Soheila (FB 2005)Alec (FB 2008)Alec&LouDeborah #3DimitriEliasMitchell #3
Univers alternatifsMitchell (DZ)Leah (DZ)Tad (DZ)AlecTad&Hannah (DS)Matt (DS)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3CharlieGinny&AudenMatthewJoseph #3Blake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) BaVsCicO_o
PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) Empty
Message(#) Sujet: RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) EmptySam 31 Aoû - 23:31




All the things we could have been
Raelyn Blackwell & @Alec Strange RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA) 873483867
Univers alternatif - Brisbane, 2006 – 19 ans

« T’es en retard. » Je n’avais pas répondu et m’était mise au travail. A cette heure-là le bar était habituellement quasiment vide, et les quelques clients présents étaient servis directement au bar, et donc je passai à l’arrière du bar pour faire la plonge de la veille et du midi. Les cuisines éteintes, il faisait presque bon et l’endroit rendait supportable les bouffées de chaleur qui commençaient à m’envahir. Crampes, rythmes cardiaque qui s’emballe, et surtout la fatigue qui commence à s’installer, bienvenue dans la partie deux. Je n’avais qu’une envie, me rouler en boule dans un coin et fondre en larme. « Raelyn ! » Lincoln, mon boss, me dévisageait avec un air mi inquiet, mi énervé. « C’est la troisième fois que je t’appelle … Tu saignes du nez. » J’attrapai le mouchoir qu’il me tendait. Effectivement, je saignais, et pas qu’un peu en plus. « Rentre chez toi pour aujourd’hui. Et ne remets pas les pieds ici si c’est dans cet état. »

J'étais rentrée chez moi, avais dormi tout l'après-midi, et voulant prendre une dose, pour oublier cette journée, la dernière, je me l'étais encore promis une énième fois, je m'étais rendue compte que j'étais à sec. Déambulant dans les rues à la recherche de mon dealer, j’aurais dû le rencontrer. Je l’avais rencontré, en janvier 2005, en m’écroulant contre un mur sur le trottoir. Aaron. Et j’étais tombée amoureuse, sans crier gare, j’avais décroché, grâce à lui, tout ça pour qu’il me soit arraché, deux ans plus tard.

Et si rien de toute ça n’était arrivé ? Et si j’avais claqué la porte de mon appartement quelques minutes trop tard, si nos routes ne s’étaient pas croisées ?


❈❈❈❈


Mes jambes ne me portent plus. Je m’effondre, le dos au mur, prenant ma tête en mes mains et reste là quelques minutes qui me semblent une éternité. Je ne peux plus remettre les pieds au bar, je viens de perdre mon boulot, je le sais, j’en suis parfaitement consciente. Je ne peux plus remettre les pieds là-bas, pas dans cet état, et je ne suis pas prête de commencer à remonter la pente. Quand je retrouve le contrôle de mes jambes et de mes pensées quelques minutes, quelques heures plus tard, je suis toujours seule. Personne n’est venu voir ce qu’il se passait. Personne n’est venu s’arrêter à mon niveau pour voir si je me sentais bien. Pas de chevalier en armure cette fois ci. Cette fois ci je rentre jusqu’à mon appartement, un sachet de poudre fraîchement acheté au fond de la poche, et je consomme jusqu’à oublier comment je m’appelle, et pourquoi je fais ça.

Quelques jours passent, quelques jours pendant lesquels je vis dans une sorte de semi coma conscient. Eveillée, mais bien incapable d’avoir la moindre notion de temps qui passe, incapable de prendre la moindre décision. Ce qui me pousse finalement à reprendre contact avec la réalité, c’est ce sachet de poudre que je termine, et mes finances à sec qui ne me permettent pas de m’aller à nouveau trouver mon dealer.

Le restaurant, je ne sais pas comment j’atterri devant. Certainement par hasard, peut-être est-ce le destin, ou bien mes pas qui m’ont simplement portée à travers la ville, sans but, comme si marcher pendant des heures allait résoudre mon problème. Mais un écriteau sur la porte attire mon regard, et je ne peux m’empêcher de m’approcher, curieuse, pour laisser mes yeux le parcourir. "Recherche serveuse. Voilà ce qu’il y est écrit. Je relis plusieurs fois, deux, trois, dix même, pour être certaine de ce que j’ai sous les yeux. J’obverse l’établissement, qui me semble familial et chaleureux, pas le genre d’endroit où l’on veut voir une jeune femme comme moi. Une jeune femme de dix-neuf ans qui en parait seize, trop maigre et qui flotte dans son t-shirt blanc devenu trop large, parce que la coke fait maigrir, beaucoup, et que pour cacher les os de mon bassin et mes clavicules apparentes je préfère encore porter ces vêtements trop amples. Une jeune femme avec le regard désespéré, des yeux rougis, et qui renifle beaucoup trop pour être simplement enrhumée. Je sais que je ressemble à une junkie, je sais que j’en suis le parfait stéréotype. Mais ai-je vraiment un autre choix ? Alors je pousse la porte. Le service est terminé, et de prime abord, la salle est vide. « Il y a quelqu’un ? » J’attends, sans trop m’éloigner de la porte, par peur d’être chassée, d’être rentrée alors qu’il ne le fallait pas. Je ne suis pas du genre timide, au contraire, malgré mon état je conserve un air revêche, mais j’ai besoin d’un boulot. Terriblement. « J’ai vu l’annonce sur la porte, et c’était ouvert je… » Une porte sur ce qui semble être des cuisines s’ouvre, et une silhouette se détache pour faire quelques pas dans ma direction, alors qu’instinctivement mes mains se serrent autour de la anse de mon sac à dos que j’ai passé sur l’épaule. Un homme brun, surement plus vieux que moi, avec des yeux qui me déstabilisent l’espace d’un instant, avant que je me reprenne. « J’ai de l’expérience, je bossais dans un bar. Je bosse dans un bar. » Mes pupilles trouvent les siennes, et je me permets de le détailler un peu plus.







:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
 

RAELYN&ALEC ► All the things we could have been (UA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-