AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heather Harris
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : HH, Disney
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Actrice déchue
LOGEMENT : #122 spring hill
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pyv6xnMZWV1svvxgwo1_r1_250
POSTS : 1780 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lullaby, Charlie, Malachi, Jessian, Lizzie, Sybille, Remi
RPs EN ATTENTE : Sky
PSEUDO : Kinderette
AVATAR : Jodie Comer
CRÉDITS : Freya
DC : Nope
INSCRIT LE : 20/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25871-heather-harris-when-can-i-go-home http://www.30yearsstillyoung.com/t25946-heather-harris-if-you-want-to-be-friendsbring-alcohol

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyMar 3 Sep - 1:02





     

Malachi Etherstone
&
Heather Harris
A spider want to eat me !
Heather sortez tranquillement de la pâtisserie avec quelques gâteaux en mains, elle avait prévue d’aller voir Mary la mère de son agent. L’actrice lui rendait visite une fois par semaine et la dame lui avait parlé de cette boulangerie qu’elle rêvait de tester alors voulant lui faire plaisir avant de se rendre chez elle, elle était allée y acheter quelques douceurs. Cette femme provoquer un sentiment étrange en elle, la blonde n’avait jamais été très esprit de famille, ses parents ne voyaient en elle qu’un moyen de se faire de l’argent facilement, ils n’avaient jamais été très affectueux avec elle et la pousser plutôt à bout pour obtenir ce qu’ils voulaient d’elle. Heather avait trouvé en son agent un sentiment de père adoptif qui c’était encore plus développé quand elle avait aménagé chez lui après son émancipation pour ne plus avoir affaire à sa vrai famille mais même si elle savait qu’il tenait énormément à elle sans lui dire et que c’était réciproque, c’était vraiment en arrivant à Brisbane qu’elle avait eu ce sentiment de famille naitre. La vieille dame avait tellement été accueillante avec elle-même si elle savait que si Heather était venue la voir la première fois c’était pour faire plaisir à John. Mais la blonde c’était vite pris d’affection pour la grand-mère et tenait vraiment à elle maintenant, elle était drôle, n’ayant pas la langue dans sa poche, un sacré personnage.

Satisfaite de ses achats Heather se rendit à sa voiture, la vendeuse lui avait dit de ne pas les laissé très longtemps en dehors d’un frigo, du coup la jeune femme comptait se dépêcher d’aller à sa destination. En chantonnant elle atteignit sa voiture et se dirigea vers la porte côté conducteur et alors qu’elle allait ouvrir la portière elle poussa un cri en voyant un truc bouger sur la porte et fit tomber la boite de gâteaux avant de faire un bond et de reculer de 50 mètres. Qu’est-ce que c’était que cette horreur ?! Il y’avait une araignée mutante sur sa portière, elle était énorme ! Comment un insecte pouvait faire cette taille. Pendant un instant les gens se tournèrent vers elle, interloqués par le cri de l’actrice mais ils reprirent leur chemin comme si de rien n’était. A cet instant il y’avait deux possibilités, soit ils n’avaient pas vu cette monstruosité et ils avaient tous besoin de lunette vu la taille du truc, soit ils étaient habitués et n’en avaient rien à faire et à ce moment-là, ils étaient tous fous. Elle avait déjà entendu parler du fait que l’Australie était un pays qui essayait constamment de te tuer avec des bestioles géantes, venimeuses et des animaux qui sortaient d’un autre monde. Jusqu’à présent elle avait seulement vu des images sur internet et encore elle avait essayé de ne pas trop se renseigner car elle était venue ici à contrecœur et qu’elle ne voulait pas plus de raisons pour se convaincre de ne pas aller en Australie. Mais bon dieu que cette araignée était énorme, déjà que l’actrice n’était pas fan des petites et qu’elle essayait à chaque fois de trouver quelqu’un pour les tuer à sa place, celle-ci était hors compétition. Heureusement que ce n’était pas l’araignée qui avait mordu Peter Parker car sinon le pauvre, les comics Spider Man auraient eu une fin beaucoup plus rapide. Comment elle allait se débarrasser de ça ? La jeune femme n’osait plus approcher sa voiture et l’araignée n’avait pas l’air de vouloir bouger, elle s’était installée sur l’ouverture de la portière ce qui empêchait Heather d’accéder à l’intérieur de la voiture, quoi que même si la bestiole avait été ailleurs sur sa voiture elle ne l’aurait pas approché pour autant.

Heather essaya de réfléchir à une solution elle ne pouvait pas rester ici à contempler le bolide, il fallait qu’elle prenne une décision. Dans un premier temps son regard se posa sur la boite de gâteaux dont elle avait totalement oublié l’existence, elle jura dans son esprit en voyant la boite par terre et prit une grande inspiration pour rassembler son courage et fit un sprint pour attraper la boite et s’éloigner de la voiture directement dans la foulée. La jeune femme pria un instant pour que ses gâteaux aillent bien et en ouvrant la boite, elle se sentit un peu abattu en voyant qu’ils étaient un peu abimés mais bon elle s’était fait attaquer par un monstre c’était une bonne excuse. Puis elle réfléchit à comment faire partir l’araignée, elle pouvait essayer avec un bâton de la faire tomber mais c’était risqué. Si y faut l’araignée allait lui sauter dessus dès qu’elle allait la toucher avec le bâton et c’était hors de question. Sinon elle pouvait toujours bruler la voiture  ça pouvait être efficace mais c’était une voiture de location donc ça serait problématique. Il restait une solution, trouver une personne assez crédule pour venir se sacrifier à sa place. Elle regarda autour d’elle les gens passer, ils étaient tous en train de faire leurs petites vies en ignorant la menace, puis elle aperçut un homme sortir d’une boutique et elle arqua un visage angélique et alla à sa rencontre.

- Excusez-moi monsieur, pourriez-vous m’aider ? J’ai un petit problème avec ma voiture et j’aurais besoin de l’aide de quelqu’un.



CODE BY MAY


Why can't I be the one I want to be
©️crack in time


Dernière édition par Heather Harris le Mer 25 Sep - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malachi Etherstone
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (26.10.1984)
SURNOM : Mal', Malak surtout par les membres de sa famille. Du reste, il préfère son nom en intégralité.
STATUT : Divorcé depuis plusieurs années. Actuellement célibataire.
MÉTIER : Assistant funéraire dans l'entreprise familiale de pompes funèbres. Ancien premier violon dans l'orchestre symphonique de Sydney.
LOGEMENT : #34 Redcliffe (Victoria Avenue) // En coloc avec Cillian, le petit frère
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pma62vJb3i1r8a8mao2_250
POSTS : 338 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Australo-italien ♪ Il n'a plus touché son violon depuis des mois, depuis une rupture d'anévrisme qui l'a laissé paralysé du bras et de la main gauche ♪ Il souffre d'autres troubles qu'il considère bien moins gênants ♪ Sa vie, ces derniers temps, c'est la rééducation et la composition, toujours mais d'une seule main, au piano quand ce ne sont pas des bouquets dans la boutique funéraire de son aînée où il travaille maintenant bien loin de l'opéra de Sydney
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : HeatherArchibaldOwenRuby
Hadès (05/05)
RPs EN ATTENTE : Terrence ♫ Remi ♫ Timothy ♫ Freya ♫ Léo
RPs TERMINÉS : A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone XTL1gBj
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2Gt2RfY
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2eDseF9
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Xc1pTzg
PSEUDO : Ira'
AVATAR : Matteo Martari
CRÉDITS : Myself
DC : xxx
INSCRIT LE : 19/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25865-malachi-my-heart-in-passion-and-my-head-on-rhymes http://www.30yearsstillyoung.com/t25959-malachi-music-is-where-we-find-our-common-humanity http://www.30yearsstillyoung.com/t25997-malachi-etherstone#1085324 http://www.30yearsstillyoung.com/t26074-malachi-etherstone

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyDim 8 Sep - 23:43



     

A spider wants to eat me
@Heather Harris
De la nuit dernière, il ne reste rien. Pas grand chose. Pourquoi a-t-il suivi son cadet ? Il l'ignore. Il se le demande. Encore. Et il se maudit. Passablement. A moins que ça ne soit lui qu'il maudisse. Ce serait sans doute plus approprié. Les événements sont clairs cependant. Le brouillard de sa réflexion n'a pas eu le temps de prendre figure. Mais la douleur, elle, est là. Lancinante, furtive, hautement désagréable. Il n'aurait pas du boire. Il le sait. Il a perdu l'habitude au cours de ces derniers mois. Il n'a pas bu tant mais c'est déjà bien trop. La cacophonie au fond de son crâne résonne dans un maelström qui, d'ordinaire, pourrait le rendre fou. Aujourd'hui étrangement, il le tolère. Il a beau vouloir formuler des réprimandes, la vérité c'est que la veille, il ne l'a pas regretté. Même s'il y a songé. Même si la raison est venue s'inviter à l'orchestre de ses pensées. Mais il est parvenu à la noyer dans la symphonie du bruit des autres, des voix, des murmures, des échos de cette musique moderne d'une inharmonie affligeante mais qui ce soir-là, ce soir-là, ont été bienvenus. A s'emprisonner dans son nouvel état de fait, il en aurait presque oublié de vivre. Et pourtant il a aimé ça. Un peu trop sans doute. Sa génitrice, si elle l'avait vu, lui aurait dit que le Diable est revenu frapper à sa porte. Alors que ça n'a été rien. Rien de plus qu'une redécouverte de l'exaltation de l'existence à une échelle bien mince. Il a pris plus de plaisir à l'observer, à regarder ce frère qui a eu tant d'occasions de se perdre, oublier comment les soucis peuvent sonner. Il s'est autorisé un verre puis deux. Le troisième ne lui revient pas en mémoire mais sans doute est-il encore sur le bout de la langue mêlé à l’arôme âpre et rebutant de la cigarette. Est-ce une erreur ? Peut-être. Sans doute. La conscience lui dit qu'il a frôlé la fin. Il lui rappelle qu'elle est déjà là s'il refuse de vivre, s'il reste cloisonné entre les barrières. Alors s'il se maudit, ça n'est pas pour ça. Pas pour avoir cédé à la tentation infortune de son irresponsable frère mais bien plus pour la conséquence immédiate qui s'offre à lui en se réveillant. Ça ne lui a pas manqué.
Il est parvenu à se lever cependant, à mettre un pas devant l'autre. Son cadet est un cadavre ronflant étalé au milieu de la pièce. Est-il arrivé jusqu'au canapé ou a-t-il chuté pendant la nuit ? Il ne saurait le dire. Il s'est noyé bien plus que lui. Il n'a pas eu tellement de mal. La vision fait naître un sourire avant une grimace de douleur. La journée promet d'être longue s'il ne réussit pas à faire cesser cette foutue migraine. Il tente sa chance à coup de thé brûlant et d'antidouleurs mais les effets tardent à venir. Au final, il n'y tient plus. Il sort. Le soleil frappe le cœur de ses iris avec une violence décadente. Il a oublié de regarder l'heure. Il a oublié beaucoup de choses. La vie n'a pas cessé quant à elle, elle est toujours aussi bourdonnante. Les clameurs de la ville parviennent à ses oreilles en une mélodie distrayante. Ses tempes sont vibrantes mais qu'importe. Il prend la chaleur et le bruit en pleine figure sans se détourner. C'est un de ces jours où il se sentirait presque comme avant. Juste vivant. Alors il en oublie furtivement la douleur fulgurante, se dit qu'un café l'aiderait peut-être. Il connaît ses rues sans anicroche, comme un aveugle sans bâton. Il se mêle aux passants, évite les mauvais mouvements avec l'aisance d'une nouvelle habitude. Il finit par trouver sa destination et quelques minutes plus tard, il sent déjà l'affliction s'atténuer. Un peu. Adagio. Il n'est pas pressé de rentrer pourtant. Il n'a pas de séance aujourd'hui. Ce n'est peut-être pas plus mal. Il n'est pas certain que son kiné apprécierait particulièrement sa sédition à ce semblant de débauche. S'il savait. Finalement avec un sourire, incertain encore du reste de sa journée, il quitte la boutique, résistant soigneusement au réflexe d'utiliser son inutile bras gauche. Il n'a pas le temps de penser davantage qu'elle est déjà là, face à lui. Cette jeune femme avec une expression angélique et un visage dont il a l'étrange impression de connaître les traits. Il est incapable de se souvenir d'où cependant et dans l'immédiat, ça n'a aucune importance. Celle-ci a besoin d'aide et il ne voit aucun motif de la lui refuser. "Oui, bien sûr. Qu'est-ce-qu'il vous arrive ?"  Le sourire est revenu sur ses lèvres, avenant. Raison lui rappelle que s'il s'agit d'un problème mécanique, il sera bien en mal de l'aider. Non qu'il ne possède les connaissances ou même techniquement les capacités. Mais avec un bras en moins, l'affaire risquait d'être compliqué. Il la fait taire pourtant. La vie est redevenue sienne rien qu'un moment et il ne va pas céder encore à un retour déplaisant à l’amère réalité.

CODE BY MAY



It was pitch dark. I could hear only the violin, and it was as though Juliek's soul were the bow. He was playing his life. The whole of his life was gliding on the strings - his last hopes, his charred past, his extinguished future.
He played as he would never play again. When I awoke, in the daylight, I could see Juliek, opposite me, slumped over, dead. Near him lay his violin, smashed, trampled, a strange overwhelming little corpse. (E. Wiesel)
Revenir en haut Aller en bas
Heather Harris
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : HH, Disney
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Actrice déchue
LOGEMENT : #122 spring hill
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pyv6xnMZWV1svvxgwo1_r1_250
POSTS : 1780 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lullaby, Charlie, Malachi, Jessian, Lizzie, Sybille, Remi
RPs EN ATTENTE : Sky
PSEUDO : Kinderette
AVATAR : Jodie Comer
CRÉDITS : Freya
DC : Nope
INSCRIT LE : 20/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25871-heather-harris-when-can-i-go-home http://www.30yearsstillyoung.com/t25946-heather-harris-if-you-want-to-be-friendsbring-alcohol

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyVen 13 Sep - 22:32





     

Malachi Etherstone
&
Heather Harris
A spider want to eat me !
La jeune femme ne savait vraiment pas quoi faire, elle n’avait jamais été du genre à avoir une peur bleue des insectes, mais elle avait toujours détesté les araignées franchement c’était l’un des trucs qu’elle trouvait les plus répugnants. Elle ne savait pas comment et pourquoi quand elle était jeune, elle voulait être Spiderman après avoir regardé les films et lu les comics en y repensant il y’avait tellement de meilleur choix qui n’impliquait pas d’avoir une quelconque relation avec une araignée. Déjà que les petites à ses yeux n’était vraiment pas une partie de plaisir à se débarrasser, elle ne savait pas quoi penser de celle-là, elle était énorme et bien noire, elle était certaine que si il y’avait des nanars d’horreurs avec des araignées ils avaient s’inspirer de celle-là. Pourquoi cela devait tomber sur elle ? La bestiole n’aurait pas pu choisir une autre voiture comme par exemple n’importe laquelle des autres passants qui avaient l’air de continuer leur vie comme si ils ne se rendaient pas compte du danger qu’il y avait à côté d’eux. Surtout que ce n’était vraiment pas le bon jour pour Heather, l’un des rares jours où elle avait réellement un rendez-vous de prévue, il fallait qu’elle se fasse agresser par la nature. Dans un sens cela ne l’étonner pas. Avec tout ce qu’il lui arrivait depuis 3 mois, le fait que maintenant une créature s’en prenne à sa voiture ne devait qu’être la suite des choses. Franchement la blonde se disait qu’elle avait dû faire quelque chose de mal dans une vie antérieure.

Il fallait à tout prix trouver un moyen de la faire partir sans qu’elle n’ait à la toucher ou abimer la voiture qui n’était pas la sienne. Sur le coup elle eut la bonne idée de chercher sur internet comment se débarrasser d’une araignée en Australie, Heather n’eut pas vraiment le temps de voir de solution car le premier lien de ses recherches fut la photo d’une araignée mangeant un opossum. Un regard affolé s’afficha sur son visage en voyant l’image, l’actrice regarda 5 sec celle sa voiture et revint sur la photo et si celle-là pouvait lui manger le bras. Ce n’était pas possible, il fallait qu’elle trouve une bonne poire pour prendre le risque à sa place. Elle observa un peu les passants pour choisir sa victime, il lui fallait un homme, même si c’était triste à dire, elle avait plus de chances de réussir à obtenir de l’aide car il y’avait la possibilité qu’il décide de l’aider pour se montrer héroïque et viril à son égard même si elle n’en avait rien à faire. Quand elle aperçut sa cible elle prit une grande respiration et se prépara comme pour rentrer dans un rôle, elle se donna l’air un peu innocente pour attirer un capital sympathie. Dans un sens elle espérait presque que l’homme l’a reconnaitrait même si il paraissait un peu âgé pour ça, après peut-être avait-il un point faible pour les comédies romantiques on ne savait jamais mais pour une fois sa célébrité lui serait bien utile. Lorsqu’elle accosta le jeune homme et qu’elle lui demanda son aide, il accepta son aide immédiatement sur le coup elle se dit que cela avait été très facile.


- Oh merci beaucoup ! Suivez-moi je vais vous montrer.

Sans réellement attendre de réponse elle invita l’homme à la suivre, Heather avait un peu l’impression à ce moment précis, d’être l’araignée qui avait pris quelqu’un dans ses filets ce qui était un peu le comble. L’actrice avait préféré ne pas évoquer la raison immédiatement, si jamais il avait la phobie des araignées, elle ne voulait pas qui se dérobe. Elle avait vraiment envie que cette histoire soit vite réglée surtout qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de regarder l’heure et se dire qu’elle allait être réellement en retard. Arrivant à la voiture vers la voiture, elle s’arrêta une petite distance de sécurité mais tout de même assez près pour voir le monstre. Quelle ne fut pas sa déception de voir que pendant ce cours laps de temps, elle n’avait pas bougé d’un poil, rien que la voir lui donnait des frissons dans le dos. Heather pointa sa voiture et prit la parole un peu embêté.

- Comme vous pouvez le voir j’ai un passager clandestin qui essaye de s’incruster dans ma voiture et je voulais savoir si vous pouviez m’aider à l’enlever. Je pensais à trouver un bâton et la bouger ou je ne sais pas si vous avez d’autres idées, c’est la première fois que j’ai affaire à une horreur pareil… Au fait je m’appelle Heather.



CODE BY MAY

@Malachi Etherstone


Why can't I be the one I want to be
©️crack in time


Dernière édition par Heather Harris le Mer 25 Sep - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malachi Etherstone
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (26.10.1984)
SURNOM : Mal', Malak surtout par les membres de sa famille. Du reste, il préfère son nom en intégralité.
STATUT : Divorcé depuis plusieurs années. Actuellement célibataire.
MÉTIER : Assistant funéraire dans l'entreprise familiale de pompes funèbres. Ancien premier violon dans l'orchestre symphonique de Sydney.
LOGEMENT : #34 Redcliffe (Victoria Avenue) // En coloc avec Cillian, le petit frère
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pma62vJb3i1r8a8mao2_250
POSTS : 338 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Australo-italien ♪ Il n'a plus touché son violon depuis des mois, depuis une rupture d'anévrisme qui l'a laissé paralysé du bras et de la main gauche ♪ Il souffre d'autres troubles qu'il considère bien moins gênants ♪ Sa vie, ces derniers temps, c'est la rééducation et la composition, toujours mais d'une seule main, au piano quand ce ne sont pas des bouquets dans la boutique funéraire de son aînée où il travaille maintenant bien loin de l'opéra de Sydney
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : HeatherArchibaldOwenRuby
Hadès (05/05)
RPs EN ATTENTE : Terrence ♫ Remi ♫ Timothy ♫ Freya ♫ Léo
RPs TERMINÉS : A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone XTL1gBj
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2Gt2RfY
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2eDseF9
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Xc1pTzg
PSEUDO : Ira'
AVATAR : Matteo Martari
CRÉDITS : Myself
DC : xxx
INSCRIT LE : 19/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25865-malachi-my-heart-in-passion-and-my-head-on-rhymes http://www.30yearsstillyoung.com/t25959-malachi-music-is-where-we-find-our-common-humanity http://www.30yearsstillyoung.com/t25997-malachi-etherstone#1085324 http://www.30yearsstillyoung.com/t26074-malachi-etherstone

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyJeu 19 Sep - 23:39



     

A spider wants to eat me
@Heather Harris
De son propre aveu, il ne se qualifierait pas homme de courage. La vision qu'il en possède lui semble relativement éloignée de celle qu'il a de lui-même. Impulsif. Peut-être. Téméraire. Sans doute. Stupidement isolent. Ca, il veut bien l'accorder. Il suffit d'observer les marques albâtres qui ont presque fini de faner au fil des ans sur ses phalanges. Quand il y repense, il se trouve bête, idiot, terriblement inconséquent. Il aurait pu perdre sa capacité à jouer bien plus tôt, il aurait pu ruiner ses chances de connaître ne serait-ce que l'espace de quelques années l'exaltation des mélodies de la scène. Il n'avait pas le même âge alors, pas la même envie. Il croyait encore en cette justice étrange que l'adolescence considère comme incontestable. C'est naïf, illusoire et triste à en pleurer. Mais il préfère en rire. Aujourd'hui encore. Il n'en porte aucun regret, pas même celui du risque. Il n'a pas tant changé contrairement à l'impression que les ans avançants peuvent donner. Oui, il a pu être sot, lunatique. Mais ne l'est-il pas encore parfois ? La conscience qu'il en a désormais est différente. Elle est réelle, présente. Elle rend l'erreur tangible, moins excusable. Mais qu'importe. S'est-il brûlé les ailes ou a-t-il eu raison d'en profiter le temps donné ? Il l'ignore. Il ne sait pas. Il hait ce sentiment autant qu'il le tolère. Au fond, c'est peut-être mieux. Que ferait-il d'une telle information ? Se jugerait-il lui aussi bon à la damnation ? Non. Il préfère ne pas y penser. C'est bien trop morbide, trop triste, trop déprimant. Il ne veut pas déprimer. Il ne veut pas vivre dans la prison que les peurs peuvent lui créer, que l'absence de certitude peut lui donner. L'impulsivité a du bon, parfois. Souvent même si on vient à l'écouter. Il n'y pense pas alors. L'antre de sa réflexion est déjà bien trop envahie. Elle fourmille de sons, d'accès de rage dissimulés, d'affliction déchirante et d'une ardeur de survivre indélébile. Il se refuse au requiem, lui préfère une nouvelle partition.

La soirée d'hier n'a pas été différente. Était-elle une mauvaise idée ? Peut-être. Sans doute. La regrette-t-il ? Plus autant qu'à son réveil. Son cadet trouvera probablement à y redire quand il daignera se lever. Mais il ne sera pas là pour le voir. Non, il sera là. Dans cette rue peuplée de bruits, d'éclats de lumière et de silhouettes qui existent en valse incontrôlée. Pour l'heure, son attention n'est pourtant concentrée que sur une. Sur celle d'une jeune femme qui est venue aborder l'être pas encore tout à fait sobre qu'il est. Elle est en attente de son aide et il ne voit nulle raison de la lui refuser. Pas même son bras inutile, pas même sa tête encore vaporeuse, pas même son attention limitée à mesure que les minutes passent. Pourquoi s'en formaliser ? Hasardeux ? Il ne dira pas le contraire. Étrangement, il n'en a cure. Il range raison à double tour. Elle y trouve sa place depuis quelque temps. Il entame de suivre son inconnue, en réalité plutôt curieux de ce qu'elle peut attendre de sa part. Elle s'arrête devant une voiture. Un mètre à peine. Le voilà interrogatif. Le problème ne doit pas être mécanique. Si raison était encore là, elle lui dirait que ça n'est sans doute pas plus mal. Puis elle rirait ensuite. Il ne lui en voudrait pas. La jeune femme pointe la voiture, la portière. Et il aperçoit alors l'objet de son désarroi. Si l'accent avec lequel elle s'adresse est un indicateur, elle n'est pas de ces parages. L'idée le frappe d'autant plus quand il l'entend à nouveau, quand elle met des mots sur sa détresse.
Une détresse qui prend la forme d'une vie tout à fait ... locale. Répugnante de l'avis général. Il est un peu moins tranché. Même s'il n'est pas du genre à apprécier le spécimen pour autant. Parce qu'il faut rester honnête, cela reste un spécimen. Une créature presque aussi large que la voûte de son violon. Rectification. Elle est répugnante. Il a beau être né dans ces terres australiennes, il n'est toujours pas parvenu à trouver un attrait à cette frange de la faune. Il en observe cet échantillon qui paraît parfaitement confortable sur sa portière et il comprend sans mal pourquoi la jeune femme ne parvient pas à s'en dépêtrer. Heather. C'est son nom. Celui qu'elle vient de lui donner. Et après l'avoir écouté, sans prendre de vue l'objet de son infortune, il se tourne vers elle avec un sourire. "Malachi. Et vous inquiétez pas, on va parvenir à la déloger." Il retourne son attention vers elle, la chose, réfléchit à comment un moyen d'about à ses fins. Le souci étant qu'il a les mains vides. Que sa réflexion est embrumée par le manque de sommeil et le surplus d'alcool de la veille. Que son côté gauche est superflu à souhait. Il n'est pas certain qu'elle ait choisi le meilleur candidat. Il n'est même pas le plus hardi. Mais le sang australien qui coule dans ses veines se révélera peut-être d'une quelconque utilité. Comment procède-t-il habituellement ? Il en trouvait bien moins à Sydney et il n'en pas revu d'autres à Brisbane depuis qu'il est rentré. A-t-il oublié ça aussi ? S'il peut l'éviter. Une chose est certaine, la bouger avec un bâton ne serait pas une bonne idée. Pas s'ils veulent s'en débarrasser. "Je pense pas qu'un bâton soit une très bonne idée sauf si vous voulez prendre le risque qu'elle se rapproche de nous le moment venu." Le ton est détendu, presque amusé. Il prend la situation au sérieux cependant. Il lui faut une autre idée. Cette dernière lui vient finalement. Un vieux souvenir. Une conversation avec son aînée qui se plaignait d'une visiteuse indésirable non loin de ses défunts embaumés. "Il faudrait quelque chose pour la sonner peut-être voire l'empoisonner." Un souvenir. De quoi avait-elle parlé ? "De l'huile essentielle. De la menthe poivrée. Ça marche pas mal si je me souviens bien. Je suppose que vous avez pas ça sur vous ?" L'interrogation est rhétorique. Il se doute de sa réponse. L'expression ne porte pas à confusion, difficilement défaite d'une forme d'amusement. Il passe sa main droite sur ses traits puis dans ses cheveux pas spécialement coiffés. Il réfléchit encore, presque embêté. Dans une autre vie, il l'aurait sans doute mise à plat avec un instrument. L'idée est encore tentante. Mais il n'en a toujours pas un sous la main. La solution va devoir être autre. Ils la trouveront bien.

CODE BY MAY



It was pitch dark. I could hear only the violin, and it was as though Juliek's soul were the bow. He was playing his life. The whole of his life was gliding on the strings - his last hopes, his charred past, his extinguished future.
He played as he would never play again. When I awoke, in the daylight, I could see Juliek, opposite me, slumped over, dead. Near him lay his violin, smashed, trampled, a strange overwhelming little corpse. (E. Wiesel)
Revenir en haut Aller en bas
Heather Harris
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : HH, Disney
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Actrice déchue
LOGEMENT : #122 spring hill
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pyv6xnMZWV1svvxgwo1_r1_250
POSTS : 1780 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lullaby, Charlie, Malachi, Jessian, Lizzie, Sybille, Remi
RPs EN ATTENTE : Sky
PSEUDO : Kinderette
AVATAR : Jodie Comer
CRÉDITS : Freya
DC : Nope
INSCRIT LE : 20/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25871-heather-harris-when-can-i-go-home http://www.30yearsstillyoung.com/t25946-heather-harris-if-you-want-to-be-friendsbring-alcohol

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyDim 22 Sep - 20:33





     

Malachi Etherstone
&
Heather Harris
A spider want to eat me !
A présent qu’elle avait trouvé son bouclier humain… enfin la personne qui allait l’aider sans qu’elle lui laisse trop le choix finalement si il décidait de se défiler. Heather dirigea le jeune homme vers la voiture pour présenter le bestiau qu’il allait devoir affronter. Plus elle pensait à cette araignée, plus elle avait l’impression de moins en moins les apprécier, elle se sentait un peu comme Ron dans Harry Potter car celle aurait très bien pu être l’enfant de l’araignée géante. L’actrice espérait vraiment que le brun allait pouvoir l’aider, il n’avait pas l’air très gaillard à première vue mais bon comme elle n’avait pas eu à trop insister pour qu’il lui vient en aide, elle allait se contenter de lui. Surtout qu’elle n’avait pas spécialement envie de crapahuter 10 ans dans la rue pour trouver quelqu’un, l’heure passait bien trop rapidement. Même si elle commençait à apprécier un peu sa vie en Australie quand elle mettait de côté la raison pour laquelle elle avait dû venir ici, cet incident lui faisait un peu regretter cet avis. Des fois Heather se disait qu’elle aurait mieux fait d’aller en Angleterre même si elle serait moins passée incognito qu’ici. Mais au moins le risque le plus dangereux qu’elle aurait rencontré avec la faune aurait été de se faire poursuivre par un oiseau dans un parc, plus ridicule mais moins menaçant mortellement parlant. Lorsqu’elle présente l’horreur qu’elle a sur la voiture, l’actrice remarque qu’elle n’a pas bougé d’une patte comme si elle se moquait d’elle en lui montrant qu’elle n’a pas l’intention de bouger et que ça sera Heather qui devra craquer la première. Elle se présente et lui montre la bestiole en évoquant sa seule et unique idée potable qu’elle a en tête qui n’abimerait pas la voiture au passage. Heather ne quitte pas le jeune homme du regard et voit qu’il n’a pas l’air du tout déboussoler ou inquiet en voyant l’araignée, comme si c’était tout à fait normal pour lui d’en voir une de cette taille. La jeune femme se dit que les australiens étaient vraiment fous ou suicidaires.

Dans un sens elle fut un peu rassurée en voir qu’il avait l’air serai peut-être qu’il connaissait un moyen bien de chez eux pour la faire partir. Mais sa désillusion arriva vite en voyant qu’il avait l’air au final de réfléchir autant qu’elle, à une idée et dans sa tête elle se dit qu’il était un peu inutile et qu’elle avait mal choisi. Elle n’aima pas trop son temps un peu trop amusé comme si il se moquait un peu d’elle alors qu’il ne lui apportait actuellement aucune solution. Et cela empira lorsqu’il ouvrit la bouche pour lui donner enfin son idée, elle tenta de garder son calme mais l’agacement de la situation commençait sérieusement à la déranger. L’idée de l’empoisonner n’était pas bête après tout il existait surement un spray anti araignées vu que c’était commun d’en voir à priori. Elle tomba sur le cul au ridicule qui suivi cette proposition, des huiles essentielles à la menthe ? Il était sérieux ? Il voulait faire quoi avec ça, la parfumé pour qu’elle se dise qu’elle avait été chouchouté et que c’était bon elle pouvait partir maintenant ? Un bon remède de grand-mère quoi. Elle prit une grande respiration pour se calmer, après tout il avait l’air de sincèrement pouvoir l’aider.


- Non je n’ai pas de menthe poivrée sur moi effectivement… Mais j’ai peut-être un spray au poivre dans mon sac. Tenez-moi juste les gâteaux.

L’actrice lui donna sa boite, les gâteaux ne devait tellement plus ressembler à rien maintenant, elle était dégoutée. Elle chercha le spray, normalement elle en avait toujours un sur elle. Son agent avait toujours été un peu trop protecteur avec elle, lui disant d’en avoir toujours un sur elle à cause de possible stalker. Elle fouilla un peu son sac sans succès, elle avait surement du le laisser trainer quelque part chez elle ou peut-être qu’elle ne l’avait même pas pris.

- Non je n’ai rien du tout dans mon sac à part du parfum mais je ne vais pas le gaspiller.

Elle récupéra sa boite de gâteaux en le remerciant n’ayant même pas fait attention au fait qu’il les tenait que d’une main. Finalement elle se rendit compte que sa visite de la journée était complétement morte, elle n’y serait jamais à temps. Elle envoya un sms en disant qu’elle viendrait demain car elle avait un contre temps. Si Malachi se révélait finalement utile, elle lui refilerait la boite en guise de remerciement, cela lui fera ça en moins. Si l’histoire des huiles essentielles était vraie, il fallait qu’ils trouvent une pharmacie ou truc du genre, mais elle ne connaissait pas bien les lieux encore et en regardant vite fait les alentours, il n’y avait pas l’air d’en avoir une.

- Je pense qu’on peut trouver des huiles essentielles dans une pharmacie. Vous savez où il y’en a une ? Je ne connais pas très bien le coin encore et puis qui c’est en revenant elle sera peut-être partie…




CODE BY MAY

@Malachi Etherstone


Why can't I be the one I want to be
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Malachi Etherstone
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (26.10.1984)
SURNOM : Mal', Malak surtout par les membres de sa famille. Du reste, il préfère son nom en intégralité.
STATUT : Divorcé depuis plusieurs années. Actuellement célibataire.
MÉTIER : Assistant funéraire dans l'entreprise familiale de pompes funèbres. Ancien premier violon dans l'orchestre symphonique de Sydney.
LOGEMENT : #34 Redcliffe (Victoria Avenue) // En coloc avec Cillian, le petit frère
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Tumblr_pma62vJb3i1r8a8mao2_250
POSTS : 338 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Australo-italien ♪ Il n'a plus touché son violon depuis des mois, depuis une rupture d'anévrisme qui l'a laissé paralysé du bras et de la main gauche ♪ Il souffre d'autres troubles qu'il considère bien moins gênants ♪ Sa vie, ces derniers temps, c'est la rééducation et la composition, toujours mais d'une seule main, au piano quand ce ne sont pas des bouquets dans la boutique funéraire de son aînée où il travaille maintenant bien loin de l'opéra de Sydney
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : HeatherArchibaldOwenRuby
Hadès (05/05)
RPs EN ATTENTE : Terrence ♫ Remi ♫ Timothy ♫ Freya ♫ Léo
RPs TERMINÉS : A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone XTL1gBj
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2Gt2RfY
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone 2eDseF9
A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Xc1pTzg
PSEUDO : Ira'
AVATAR : Matteo Martari
CRÉDITS : Myself
DC : xxx
INSCRIT LE : 19/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25865-malachi-my-heart-in-passion-and-my-head-on-rhymes http://www.30yearsstillyoung.com/t25959-malachi-music-is-where-we-find-our-common-humanity http://www.30yearsstillyoung.com/t25997-malachi-etherstone#1085324 http://www.30yearsstillyoung.com/t26074-malachi-etherstone

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone EmptyDim 13 Oct - 18:01



     

A spider wants to eat me
@Heather Harris
La situation a un côté ... absurde. Il en a conscience. Est-il mal réveillé ou le jour décide-t-il de lui jouer un tour ? Il l'ignore. Qu'importe au fond. Il se trouve là, perdu au milieu des rues grouillantes, fulgurantes de vie et de monde. Il se trouve là, à réfléchir à la meilleure manière de se débarrasser d'un nuisible doté de bien trop de membres. Nuisible désinvolte venu se loger sur une portière de voiture. Ce fait est-il vraiment si saugrenu quand on se trouve en Australie ? Pas particulièrement. Pour en être natif et ne l'avoir jamais véritablement quitté, il a perdu l’élément de surprise quand il se trouve à en croiser. Non, ce qui est inepte dans cet instant, c'est bien qu'il en soit à chercher une solution. Une qu'il aurait pourtant du assimiler des années plus tôt dans sa prime jeunesse. Si son esprit n'était pas si embrumé par le reste d'effluves alcoolisées, il en lèverait les yeux au ciel. Sans doute en rentrant plus tard dans la journée, racontera-t-il l'anecdote à son cadet qui ne manquera probablement pas d'en rire. Vraiment, Mal', depuis le temps ? Oui, depuis le temps. A croire que ses neurones ont préféré oblitérer dans un espace lointain les informations liées aux choses désagréables. Car il a beau manifester peu d'émotions face à la vision que la créature lui offre, il ne l'apprécie pas particulièrement. Il tente pourtant de ramener de la vie dans ses pensées, d'activer ses souvenirs égarés. Il ne sait pas s'il doit blâmer ses troubles ou sa propre bêtise. Peut-être un peu des deux. Il vaut mieux ne pas trop y penser. Non, rester là dans ce moment étrange, cocasse presque tandis qu'il observe l'objet du désarroi de la jeune femme à ses côtés. L'affaire l'amuse. Il préfère la percevoir ainsi. De fait, il ne pense pas à ce qui le mine, à ce qui le trouble vraiment. Il aurait tout le loisir de se noyer dans ses pensées par la suite, de s'en vouloir de ne plus être tout à fait ce qu'il était. Mais pour l'heure, c'est une idée bien trop sombre. Une mélodie trop déprimante qu'il n'est pas encore prêt à jouer.

Alors il se concentre sur l'être responsable d'une simple détresse. Il saisit le nom qu'elle lui donne, pèse l'idée qu'elle propose dans un coin de ses pensées. Il se retrouve à la désavouer avant de se perdre dans les siennes. Peut-être s'est-elle trompée. Est-il véritablement le meilleur candidat ? Il devrait pourtant. Sa mémoire lui livre quelques indices et il les lui donne avant de réaliser l'absurdité de sa proposition. Il en sourit encore, bien que légèrement. Il perçoit son agacement dans le souffle qu'elle prend. Il a beau chercher pourtant, l'idée lui manque. Et il sait que celle qu'il lui offre a de grandes chances de fonctionner. Il ne reste que lui en octroyer la preuve et à trouver l'outil nécessaire. Elle ne rejette pas l'idée, s'enquiert même de rechercher du poivre en spray dans son sac à main. Sans attendre, elle lui fait passer le paquet qu'elle tenait dans ses mains. Il les saisit en équilibre avec sa main droite, jouant des doigts pour ne rien laisser tomber. Sans ajouter un mot, il l'observe tandis qu'elle cherche. Il ne peut lui donner d'âge mais elle est plus jeune que lui, c'est certain. Elle a un côté sophistiquée. Un air qui va au delà de l'accent qui résonne dans sa voix. Elle lui rappelle Sydney et ses cantatrices. Ses princesses apprêtées perdues dans le monde réel. Combien en a-t-il accompagné de sa musique ? Il revient à la réalité, laisse la brume s'évaporer. Elle est parvenue au bout de ses recherches. Sans succès. La chance ne paraît pas vouloir les aider. Il lui tend la boite quand elle la récupère, lui demande raison concernant le parfum par son expression. Ou vont-ils bien pouvoir trouver ce dont ils ont besoin ? Elle formule la pensée qui vient de naître dans les méandres des siennes. Le soleil frappe sur ses tempes avec un étrange acharnement. Si seulement l'astre pouvait griller l'insecte, l'histoire serait réglée. Mais ils ne peuvent y compter dessus. Il observe les alentours. Il a perdu l'habitude du quartier. Mais il le connaît encore assez. "Dans mon souvenir, il y en a une, deux ruelles plus loin. Je pense qu'on devrait pouvoir y trouver ce qu'on cherche." Il s'autorise à sourire, plus sincèrement cette fois. "Avec un peu de chance, qui sait. Elle finira peut-être par se dire que votre voiture ne vaut pas l'empoisonnement." Il prend le pas, finalement, prend la direction qu'il vient de lui indiquer. Il espère qu'ils trouveront ce qu'ils cherchent ou elle risque de bien le maudire. Il aurait du mal à l'en blâmer. En chemin, il reprend son observation, hésite et puis s’exécute. "Je sais que c'est pas forcément la solution que vous attendiez. Désolé d'avoir rien de plus rapide à vous offrir." Le sms qu'il l'a vu rédiger plus tôt additionné à la boite de gâteaux entre ses doigt lui font dire qu'elle avait sans doute prévu de faire autre chose de sa journée. Il s'en excuse, sans s’apitoyer. La fatigue le rend peu farouche. Peut-être est-ce là toute l'absurdité.

CODE BY MAY



It was pitch dark. I could hear only the violin, and it was as though Juliek's soul were the bow. He was playing his life. The whole of his life was gliding on the strings - his last hopes, his charred past, his extinguished future.
He played as he would never play again. When I awoke, in the daylight, I could see Juliek, opposite me, slumped over, dead. Near him lay his violin, smashed, trampled, a strange overwhelming little corpse. (E. Wiesel)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty
Message(#) Sujet: Re: A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

A spider want to eat me ! ft. Malachi Etherstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-