AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 noces funèbres | evelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariel James
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans sur le papier, plutôt dix-neuf dans sa tête (09.04.1990)
SURNOM : ari, si t'as la flemme de prononcer les deux dernières lettres. james, aussi.
STATUT : entre plusieurs coeurs et corps. célibataire, pas taillée pour les idylles.
MÉTIER : ghost writer, elle écrit les mots des autres. aussi journaliste freelance spécialisée dans le cinéma.
LOGEMENT : 19 james street, fortitude valley. un studio dans lequel elle vit depuis déjà quatre ans, et qu'elle a la flemme de quitter faute de moyens... pour le moment.
noces funèbres | evelyn Tumblr_paz7quDC821qk6qs7o3_250
POSTS : 364 POINTS : 975

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : née à brisbane, elle y a grandi et n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ elle n'a pas fait d'études supérieures ☽ hormis le cinéma, le surf est sa plus grande passion ☽ végétarienne, elle milite pour la protection des animaux. ☽ elle est aussi féministe ☽ a des problèmes avec l'autorité en général ☽ elle a deux chats qu'elle adore, dana scully et fox mulder ☽ elle écoute beaucoup de musique mais est incapable de faire un accord sur une guitare ☽ elle a cinq tatouages
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : edgelizzieremiarianegabrielcharlie (2)jameson (fb)evelyn (fb)charlie (3/ds)


noces funèbres | evelyn Tumblr_inline_o6exqlZHrX1szn9jg_250
arison ★ she's a rebel, she's a saint, and she's holding on my heart like a hand grenade

noces funèbres | evelyn Tumblr_inline_p7xxf4JpiQ1rre457_250
chariel ★ you're always so near we're always so far, we come from the dust where we hopelessly rise

noces funèbres | evelyn Tumblr_ojoo43daFC1t1d5ovo1_250
freyel ★ i'm only happy when it rains, i feel good when things are goin' wrong, so pour your misery down on me

noces funèbres | evelyn T8Xehe7
edgiel ★ it's such a long way away from the top and i know that you'll be there to catch me if i stumble down this road
.
RPs EN ATTENTE : dimitri ☆ matt ☆ robin ☆ justine ☆ terry+harvey ☆ yasmine

à ouvrir: terry

.
RPs TERMINÉS : freyacharlie+freyacharlie ☾ (...)
PSEUDO : venus victrix (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) mermaid tears ; (signa) astra ; (icons) pinterest ; (ub) loonywaltz
DC : n/a
INSCRIT LE : 09/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type http://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend http://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 http://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

noces funèbres | evelyn Empty
Message(#) Sujet: noces funèbres | evelyn noces funèbres | evelyn EmptyMar 3 Sep - 13:45



noces funèbres
@evelyn pearson


Brisbane, 2018.

Come to my wedding, they said.
It will be fun, they said
.

NO IT ISN'T.
C'est ce qu'Ariel a envie de hurler, entourée de fleurs et de couleurs pastels, et de gens beaux au sourire niais plaqué sur le visage. Elle a horreur des mariages. Ce n'est pas seulement parce-qu'elle trouve le concept absurde (signer un contrat pour vivre, baiser, manger, sortir... avec une seule personne pendant environ cinquante ans? c'est complètement crétin), ni parce-qu'elle ne connaît personne (ça ne l'empêche pas d'être de mauvaise humeur de toute manière, bien que ça n'aide pas à la mettre à l'aise), mais plutôt parce-que tout semble sortir droit d'un conte de fées. Le gâteau. La robe de la mariée. Le décor. Les discours. Et elle trouve ça surchargé, artificiel, pompeux, long, long et looooong.
Ici tout est luxe mais rien n'est calme et volupté, et pour une fois la jeune femme ne peut pas se permettre de (trop) faire la tête et de (trop) se répandre en critiques. Non, tout doit se dissimuler derrière un sourire poli, frustration et ennui compris, parce-que les conventions sociales font qu'on ne fait pas tache au mariage de son employeuse. Ariel n'est pourtant pas du genre à s'inquiéter ou même maîtriser lesdites conventions: c'est plutôt la perspective de perdre un job dont elle a bien besoin qui la contraint à se fondre dans le moule. La nouvelle Mrs Davis lui sourit d'ailleurs précisément à ce moment-là, de l'autre côté de la pièce, et Ariel agite vaguement les doigts, un petit coucou de circonstance. Elles se parleront plus tard, sans doute, lorsque l'agitation se sera un peu calmée et qu'Ariel pourra prendre ses cliques et ses claques, ou en l'occurence son petit pot de dragée et ses talons, et rentrer chez elle pour enfiler un vieux jogging et faire une sieste. Parce-que c'est bien beau, d'être invitée à un mariage, mais quand on n'a pas la 'vibe' et rien à se mettre, c'est une autre histoire. Elle a, dira-t-on, fait un effort.
Est-ce que ça en vaut la peine? Non. Ça fait bien trois ans qu'Ariel collabore avec la jeune mariée: auteure locale, elle a d'excellentes idées mais une plume simpliste. Un petit défaut que son éditrice a vite fait de rectifier en faisant appel à la ghost writer, permettant aux livres de récolter de bonnes critiques et de réaliser des ventes honorables. Un chouette partenariat, en somme, si l'on omet que l'écrivaine est beaucoup trop portée sur les gestes amicaux au goût d'Ariel- d'où l'invitation au mariage. Spontanément, elle a voulu refuser, mais on lui a fait comprendre que ce serait mal venu. Alors, elle prend son mal en patience à côté du buffet, pillant sans merci les petits fours et profitant du champagne à volonté- peut être le seul avantage d'être ici. Aucun invité n'a daigné lui accorder une attention particulière, et personne ne lui semble être suffisamment calé sur sa personnalité pour qu'elle s'embête à engager une conversation.

Soudain, une autre silhouette se glisse à côté d'elle: une brune élégante, dont la tenue et la coiffures mettent en valeur son joli corps, et son visage fin. Elle est belle, pense Ariel, et au vu de son expression qui semble indiquer un certain soulagement de trouver un peu de calme et d'échapper aux effusions de la foule, pas le genre à fayoter auprès des mariés. Logiquement, parce-que le champagne fait son effet, et parce-qu'elle n'est pas sûre de pouvoir tenir jusqu'à la fin sans dévoiler ses pensées sur ce mariage complètement over the top, elle se tourne vers l'inconnue, un rictus aux lèvres.

"C'est terrible, nan? Honnêtement je ne sais pas si tout cet arrangement pompeux vient des mariés ou de la personne qui était en charge de ça, mais c'est de mauvais goût, et super long... ugh. Heureusement que le champagne est bon." Elle tend sa coupe vers la fille, lui adresse un clin d'oeil avant de prendre une énième gorgée. "Santé, et puissions-nous survivre à ce calvaire."


❝ don't say it's unholy ❞
I KINDA LIKE WHAT IT'S LIKE IN MY MIND AND I DON'T WANNA BE SAVED


:rainbow: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire qui a visiblement (re)trouvé jésus... mais rien n'est sûr #AMENTOTHAT
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 latimer road, logan city, colocataire de chad taylor
noces funèbres | evelyn Qs1u
POSTS : 3978 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
noces funèbres | evelyn C3xvfjMx_o
LARA#2 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
noces funèbres | evelyn 2trGbHfE_o
OWEN#7 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
matthias ◦ heïana ◦ lullaby ◦ charlie

RPs TERMINÉS :
(2019) lara#1owen#6juliana#1jessian#1owen#5ezra#1owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamiechad#2andycarlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jackowen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthurowen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©meteors (av) ◦ ©rogers&rostovarps (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

noces funèbres | evelyn Empty
Message(#) Sujet: Re: noces funèbres | evelyn noces funèbres | evelyn EmptyVen 13 Sep - 13:03



noces funèbres (2018)
EXORDIUM.
On aurait pu croire qu'à force d'habitude, rodée à l'exercice de l'organisation depuis sept ans maintenant, Evelyn se serait lassée de tout ce qui faisait un mariage. Mais chaque cérémonie, chaque fête qui s'en suivait était différente, lui donnant l'impression extraordinaire de se lancer à chaque fois dans une aventure trop excitante pour être éconduite et dont la finalité ne pouvait qu'être heureuse. Malgré les péripéties qu'elle rencontrait au cours de son travail, elle gardait ça à l'esprit, cet objectif inexprimé tant il paraissait évident : le happy-end n'était pas une option, c'était un dessein auquel chacun se préparait avec le plus grand soin. Un peu cliché comme vision des choses. Mais après tout, c'était bien pour ça qu'on la payait gracieusement : pour respecter le cahier des charges des clichés autour du mariage et les faire passer pour des idées originales en fonction de la tendance de l'année ; cette année-là, c'était les chaussures de couleurs pour la mariée, les coiffures champêtres et les naked cakes.
Elle n'était pas friande des dragées et des rubans, elle restait une petite-main de Cupidon pourtant, prête à s'en remettre aux grands classiques pour satisfaire les besoins sirupeux de ses clients. Alors parfois, le tout ressortait un peu clinquant, mais tant que les vedettes du jour s'en contentaient, elle était bien obligée de faire avec, elle aussi. Ce fût sur cette pensée qu'elle prit congés des dernières recommandations qu'elle proférait d'une voix posée et professionnelle, rappelant à l’équipe de serveurs de la soirée de se fondre dans le décor et de ne pas importuner l'assemblée. Ça ne faisait que quelques mois qu'elle était de retour en ville et ce mariage faisait partie des contrats les plus importants qu'elle avait remporté depuis qu'elle avait réimplanté son agence à Brisbane. Elle sentait une certaine pression peser sur ses épaules, rien qui la perturbait assez pour qu'elle commette des erreurs néanmoins, certaine que ses efforts pour respecter les exigences de ses clients furent porter à leur maximum. Ceci dit, elle n'était pas convaincue par le rendu final… mais puisque tout le monde semblait emballé par le plafond de lumières et les chemins de table en soie, elle évoluait au fil de la soirée avec l'aisance qu'on lui connaissait. Des compliments se perdaient parfois dans sa direction et des haltes au milieu de futurs mariés intéressés par son catalogue de prestations lui permettaient de faire des pauses. Cependant, elle admettait qu'à cette heure de la soirée, quelques minutes de vrai répit lui ferait le plus grand bien.

Après avoir vérifiée la tenue du naked cake, déjà prêt à être révélé comme la star incontestée de la soirée qu'il était, l'organisatrice se retira quelques instants pour souffler. Elle glissa à la ceinture de sa robe fourreau le talkie-walkie qu'elle gardait toujours avec elle juste au cas-où un imprévu se dresserait sur son chemin… même si à cet instant-là, plus rien de déterminant ne pourrait gâcher la fête. Ça faisait plusieurs heures maintenant qu'elle battait son plein, aussi s'autorisa-t-elle quelques pas en direction du bar derrière lequel elle se glissa très discrètement pour se servir un verre d'eau. Un choix beaucoup trop raisonnable, jugea-t-elle une fois qu'elle fût sortie de derrière le comptoir, puis qu'elle prit sens des paroles que la jeune femme qui l'avait rejointe prononça à son encontre. Il y en avait toujours pour jouer les cyniques lors des mariages de ce standing, ça perfectionnait le cliché ; entre ça, les témoins et les demoiselles d'honneur qu'on retrouvait à forniquer dans les toilettes, ça n'aurait pas eu la même saveur si ce mariage-ci avait échappé aux sarcasmes d'un invité. Un léger sourire en biais remonta la pommette gauche de la brunette qui, ne se départissant pas de cette aura qui l'entourait, lança un regard en direction de la jeune femme. Evie n'était pas rancunière, ayant assez de bouteille pour accepter que chacun avait ses opinions et sa manière de l'exprimer. En revanche, elle était joueuse et ce fût presque avec pointe de malice qu'elle lui fit "Ce n'est pas si terrible, je trouve." Elle devait pourtant avouer que le code couleur de la soirée ne lui plaisait pas – si elle avait vraiment eu voix au chapitre à ce sujet, le vert anis serait, à cette heure-ci, éradiqué de la surface de la Terre. Elle plongea brièvement le nez dans son verre d'eau après avoir pris soin de répondre au toast silencieux porté par l'invitée à qui elle finit par demander, la voix enrouée par la curiosité, et elle devait bien l'admettre, un soupçon de vexation enfouie sous la subtile couche de maquillage qui illuminait son teint caramel "Comment vous vous y seriez pris vous, pour organiser ce mariage ? J'ai un peu de temps devant moi, vendez-moi du rêve…" Elle laissa sa phrase traîner, attendant que la jeune femme lui donne son prénom pour la compléter. Un échange de politesse qui lui permet d'enchaîner dans la seconde en lui donnant le sien, tandis qu'elle se tournait doucement vers elle pour lui tendre une main délicate aux ongles peints en rouge foncé "Evelyn."


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    noces funèbres | evelyn Q8kNWrA
    noces funèbres | evelyn QqLqwzn
    noces funèbres | evelyn Pf8cX3Q
    noces funèbres | evelyn QoPDAKU
    noces funèbres | evelyn 3T1X3Vb

    noces funèbres | evelyn Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Ariel James
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans sur le papier, plutôt dix-neuf dans sa tête (09.04.1990)
SURNOM : ari, si t'as la flemme de prononcer les deux dernières lettres. james, aussi.
STATUT : entre plusieurs coeurs et corps. célibataire, pas taillée pour les idylles.
MÉTIER : ghost writer, elle écrit les mots des autres. aussi journaliste freelance spécialisée dans le cinéma.
LOGEMENT : 19 james street, fortitude valley. un studio dans lequel elle vit depuis déjà quatre ans, et qu'elle a la flemme de quitter faute de moyens... pour le moment.
noces funèbres | evelyn Tumblr_paz7quDC821qk6qs7o3_250
POSTS : 364 POINTS : 975

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : née à brisbane, elle y a grandi et n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ elle n'a pas fait d'études supérieures ☽ hormis le cinéma, le surf est sa plus grande passion ☽ végétarienne, elle milite pour la protection des animaux. ☽ elle est aussi féministe ☽ a des problèmes avec l'autorité en général ☽ elle a deux chats qu'elle adore, dana scully et fox mulder ☽ elle écoute beaucoup de musique mais est incapable de faire un accord sur une guitare ☽ elle a cinq tatouages
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : edgelizzieremiarianegabrielcharlie (2)jameson (fb)evelyn (fb)charlie (3/ds)


noces funèbres | evelyn Tumblr_inline_o6exqlZHrX1szn9jg_250
arison ★ she's a rebel, she's a saint, and she's holding on my heart like a hand grenade

noces funèbres | evelyn Tumblr_inline_p7xxf4JpiQ1rre457_250
chariel ★ you're always so near we're always so far, we come from the dust where we hopelessly rise

noces funèbres | evelyn Tumblr_ojoo43daFC1t1d5ovo1_250
freyel ★ i'm only happy when it rains, i feel good when things are goin' wrong, so pour your misery down on me

noces funèbres | evelyn T8Xehe7
edgiel ★ it's such a long way away from the top and i know that you'll be there to catch me if i stumble down this road
.
RPs EN ATTENTE : dimitri ☆ matt ☆ robin ☆ justine ☆ terry+harvey ☆ yasmine

à ouvrir: terry

.
RPs TERMINÉS : freyacharlie+freyacharlie ☾ (...)
PSEUDO : venus victrix (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) mermaid tears ; (signa) astra ; (icons) pinterest ; (ub) loonywaltz
DC : n/a
INSCRIT LE : 09/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type http://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend http://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 http://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

noces funèbres | evelyn Empty
Message(#) Sujet: Re: noces funèbres | evelyn noces funèbres | evelyn EmptySam 26 Oct - 15:31



Ce calvaire, a-t-elle dit.
Le pire, c'est qu'Ariel y croit - elle exagère à peine. Dans sa bouche, le mot évoque un tableau en couleur vives de ce qu'elle pense avoir vécu et vivre pour les prochaines heures: un enfer personnel, social, précieux, du fait sur-mesure pour permettre à son anxiété et à son cynisme de s'épanouir avec la vigueur d'une mauvaise herbe. Une séance de torture en robe et en talons, en nuances de rose saupoudrée de sourires hypocrites pour célébrer une union qui se transformera probablement en divorce d'ici quelques années. Ugh. La fidélité est un mythe et le mariage une illusion, un outil au service du patriarcat. Une arme légale. Un piège. Ne le savent-ils pas? En somme, tout ce qu'Ariel méprise, cette idée de bonheur fabriqué et consacré grâce à une cérémonie ennuyeuse et un gâteau trop sucré. Une mascarade à laquelle elle n'a d'autre choix que de participer, encore pour un temps. L'attente est son seul refuge, et à la moindre fenêtre d'opportunité, elle disparait.

Peut-on alors la blâmer de chercher un soutien, une âme compatissante? Un autre intrus qui, dans toute cette foule de visages souriants, doit bien au fond avoir envie de verser de l'acide sur toute cette mise en scène naïve, en enchaînant coupe sur coupe d'un champagne gratuit... Et cette fille qui s'approche, dans son écrin de perfection, semble la candidate rêvée. Ses cheveux bruns au tombé idéal, sa peau sans défaut, ses gestes assurés - elle a tout pour faire partie des mean girls. Le succès au bout des ongles, l'argent, la facilité, la beauté amplifiée par l'univers d'or et de lumière dans lequel elle évolue sûrement. De celles qu'Ariel aime considérer comme ses ennemies héréditaires et pourtant qu'elle adore mettre dans son lit pour ternir de sa noirceur juste une partie de leur esprit. C'est le maximum qu'elle puisse faire, c'est une bouteille à la mer, un appel à l'aide. L'autre n'a qu'à abonder dans son sens et Ariel se fera un plaisir de faire connaissance, de se trouver des points communs en incendiant de commentaires au vitriol la pitoyable atmosphère qui les entoure.

Contre toute attente, l'inconnue lui retourne un sourire et une moue malicieuse pour se contenter d'une réponse insipide. Oh, come on. Fallait-il que la seule personne à laquelle Ariel accorde la parole volontairement de la soirée soit une invitée complaisante? Une grimace déforme ses traits, puis elle vide sa coupe avant d'en reprendre une nouvelle. "Oh please...", grommelle l'australienne d'un ton excédé. Et allez, même ça, c'est un échec. Ce n'est pourtant pas si compliqué de prendre dix minutes de son temps pour bitcher lors d'un mariage, si? Mais au lieu d'abandonner, pas le moins du monde rebutée par le mouvement d'humeur d'Ariel, la brune s'approche, une question au bout des lèvres - pour ne récolter qu'un rictus et une moue moqueuse. "Duh, est-ce que j'ai l'air d'une wedding planner? Je peux déjà pas blairer une cérémonie où j'suis invitée, c'est pas pour passer ma vie à en organiser. Nouvelle gorgée. Ariel," affecte-elle d'un ton faussement poli en serrant la main avec une déférence exagérée. Puisqu'Evelyn ne rentre pas dans son jeu, elle commence à l'agacer - Ariel ne tolère la perfection que lorsqu'elle est souillée. Il n'en faut pas plus pour qu'à l'ivresse débutante causée par le champagne s'ajoute une touche de provocation.

"Enfin si ça t'intéresse, Evie, j'aurai déjà conseillé à la mariée de se trouver un autre mec, parce-qu'il est vraiment dégueu. Ensuite, exit les rubans, les froufrous, tout ce décor - c'est une écrivaine locale au succès modéré qui n'écrit même pas ses propres bouquins, pas une héritière de Downton Abbey, alors on se calme, on ne déguise pas une fermière en princesse. Et donc pas de vert non plus, ça ne met rien en valeur. Un truc plus sobre, j'sais pas... Sans rire y'à qu'à aller sur pinterest dix minutes pour trouver des idées bien plus sympa que celles-là. Aussi je n'obligerais personne à porter des talons, je mettrais de la musique autrement moins ringarde que ça, y'aurait genre un bar à weed et un concours de shots." À la fin de sa tirade, satisfaite, Ariel offre un sourire resplendissant à Evelyn. "Alors, impressionnée, Evel... eeh, mais t'es Evelyn comme Evelyn Pearson?! De la famille Pearson! Daaamn, je savais bien que ton visage m'était vaguement familier." Et puis: "Enfin, c'est pas une raison pour tourner à l'eau. Champagne?"  


❝ don't say it's unholy ❞
I KINDA LIKE WHAT IT'S LIKE IN MY MIND AND I DON'T WANNA BE SAVED


:rainbow: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire qui a visiblement (re)trouvé jésus... mais rien n'est sûr #AMENTOTHAT
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 latimer road, logan city, colocataire de chad taylor
noces funèbres | evelyn Qs1u
POSTS : 3978 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
noces funèbres | evelyn C3xvfjMx_o
LARA#2 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
noces funèbres | evelyn 2trGbHfE_o
OWEN#7 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
matthias ◦ heïana ◦ lullaby ◦ charlie

RPs TERMINÉS :
(2019) lara#1owen#6juliana#1jessian#1owen#5ezra#1owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamiechad#2andycarlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jackowen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthurowen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©meteors (av) ◦ ©rogers&rostovarps (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

noces funèbres | evelyn Empty
Message(#) Sujet: Re: noces funèbres | evelyn noces funèbres | evelyn EmptySam 9 Nov - 9:21



noces funèbres (2018)
EXORDIUM.
"Et vous êtes toujours aussi désagréable, ou ça va avec l'occasion ?" laissa filer Evelyn, le bras croisé devant sa poitrine pour pouvoir y déposer le bas de son verre, la mine observatrice et l'œil frisant face à la désinvolture de la jeune femme. Elle inclina doucement la tête sur sa propre épaule, sentant son attention prendre un peu de recul pour observer ce qui était en train de se dérouler, aussi bien dans la petite bulle qu'elle avait naïvement créée en rejoignant Ariel, que sur la piste de danse où les corps commençaient à onduler avec plus ou moins de grâce ; sauf chez l'oncle Henry qui donnait l'impression de labourer un champ à la force de son bassin de vieux monsieur, laissant l'envie immédiate de se crever les yeux à quiconque le regardait exécuter sa petite parade amoureuse. Répondre à la jeune femme que c'était un plaisir de faire sa connaissance serait un mensonge qu'elle ne laissa pas le temps de prononcer, préférant détourner ses yeux de l'oncle Henry qui lui fit un clin d'œil lubrique, planté au centre de la pièce sur-éclairée.
Remise rapidement de cet intermède fort gênant, Evie eut un léger sourire qui remonta le côté droit de son visage mis en valeur par un maquillage discret. Ça ne l'étonnait pas outre mesure d'être en présence d'une sceptique. En vérité, l'aigreur de certains invités apportait un certain peps lors de la cérémonie, car il suffisait d'une remarque de trop pour échauffer les esprits et faire grimper la température. Dans ces cas-là, l'événement prenait un autre tournant ; plus comique en général, plus dramatiques quelques fois. Les commentaires d'Ariel, elle ne les prenait pas pour elle. Il fallait de tout pour faire un monde, et sans doute que si elle n'avait pas baigné dans ce milieu depuis un certain temps maintenant, elle aurait emprunté les arguments de la jeune femme pour partager son point de vue sur le mariage, sur les relations amoureuses de façon plus générale. Bizarrement, il ne correspondait en rien aux cérémonies qu'elle organisait, ce qui rendait le paradoxe savoureux lorsqu'on la connaissait un peu. Ce n'était pas la célébration d'un sentiment aussi aléatoire que l'amour qui lui avait fait sauter le pas, mettre de côté ses élans artistiques et créer sa propre agence dans la foulée ; c'était le challenge, les poussées d'adrénaline et la satisfaction de savoir viser assez juste pour qu'on lui accorde une confiance quasi-aveugle et en ressortir gorgée d'un sentiment grisant de réussite. Probablement que ça regonflait un peu son égo d'avoir en sa possession le trousseau qui permettrait à deux jeunes gens de convoler gaiement… qui sait, son entreprise était peut-être aussi opportuniste que celle de sa mère en vérité, et que son seul objectif en s'étant lancé dans l'aventure avait été de récolter les lauriers, rien d'autre. Vraiment, plus elle vieillissait, plus elle avait l'impression d'avoir davantage de points en commun avec sa génitrice qu'elle ne l'avait jamais prétendue, et ça l'insupportait.

Mais l'heure n'était pas à l'introspection. Préférant user des convenances et ne délaissant pas le vouvoiement comme l'avait fait Ariel sans anticiper que ça pouvait peut-être la déranger – après tout, pour reprendre sa comparaison fermière à propos de la mariée, elles n'avaient pas élevé les cochons ensemble –, elle décida que ça l'aiderait à mieux parer les coups portés par la jeune femme qui déroula son point de vue avec une aisance incroyable. Comme analyse rapide, elle lui reconnaissait au moins ça : sous ses allures de grande sale gosse mal lunée, il y avait quelque chose d'intéressant à creuser. L'esquisse qu'elle aurait pu dessiner du tempérament volcanique de la jeune femme s'était tracée d'elle-même dans son esprit, mais pas suffisamment nettement pour qu'elle puisse être tentée d'en adoucir les angles bruts sur lesquels elle s'était éraflée sans s'y attendre, juste intriguée par l'aura qu'elle dégageait.
Evelyn haussa légèrement les sourcils, puis portant son verre d'eau à ses lèvres, elle se repassa les détails des choix qu'auraient fait Ariel si elle avait été à la tête de l'organisation de ce mariage. Les commissures de sa bouche s'affaissèrent lorsqu'elle mit le doigt sur la meilleure définition à leur apporter, et un hum s'échappa de sa gorge sublimée par la bonne facture du collier qu'elle portait "Je vois. Vous organiseriez une soirée étudiante en somme." conclut-elle sur le ton de l'évidence sans prendre de gorgée, mais laissant sur le bord de son verre une subtile trace de rose à lèvres qui apporta une fioriture plaisante au cristal si lisse, trop lisse, choisi pour cette soirée. Enfin, elle tourna le regard dans sa direction pour la toiser brièvement ; l'œil plissé, elle concéda tout à la fois "Je suis d'accord sur le choix du vert. Ca ne met en valeur que les peaux plus foncées, mais les mariés y tenaient… qui suis-je pour briser leurs espoirs sous le prétexte que ça leur donnera mauvaise mine ? Le port des talons est optionnel cela dit, vous vous êtes fait avoir. Sans rancunes." finit-elle, levant son verre devant son nez et venant tapoter son bord contre celui d'Ariel qui leva le voile sur son identité "Ceux de mes sœurs sont plus mémorables. Mais là encore, je ne le prends pas pour moi." Sa discrétion au sujet de sa filiation était inutile, puisqu'il y avait toujours quelqu'un pour relever la ressemblance entre elles et les autres et faire le calcul assez rapidement : oui, elle était celle qui manquait souvent à l'appel, celle sur laquelle il était si facile de colporter des rumeurs parce qu'elle ne prenait jamais le temps de les détruire, celle qui était partie sans se retourner. Même de retour depuis quelques temps seulement, elle avait appris à ne pas s'y appesantir – sinon elle hurlerait à chaque fois qu'on lui poserait la question, et force était de constater que ça ne ferait pas tourner le vent à son avantage bien au contraire. Dégageant son visage d'une mèche de cheveux avec ce flegme qui faisait partie de sa personnalité – du bout des doigts, le menton haut, elle déporta son regard légèrement sur la gauche –, elle reprit "Je reste à l'eau pour ce soir, je travaille." Puis inclinant de nouveau la tête sur le côté, se mouvant d'un pas sur la droite pour ensuite se tourner entièrement vers Ariel, elle ajouta sur le ton calme de la conversation "Parce que oui, c'est moi qui suis derrière tout ça. Mais vos commentaires me seront utiles pour le prochain enterrement de vie de jeune homme que je devrais mettre sur pieds. Le bar à weed ? Je n'y avais jamais pensé… alors merci, je suppose ?" lui demanda-t-elle un sourire bouche fermée venant légèrement illuminer l'éclat présent dans ses yeux bruns.


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    noces funèbres | evelyn Q8kNWrA
    noces funèbres | evelyn QqLqwzn
    noces funèbres | evelyn Pf8cX3Q
    noces funèbres | evelyn QoPDAKU
    noces funèbres | evelyn 3T1X3Vb

    noces funèbres | evelyn Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

noces funèbres | evelyn Empty
Message(#) Sujet: Re: noces funèbres | evelyn noces funèbres | evelyn Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

noces funèbres | evelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-