AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 when the cat's away...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : femme indépendante
MÉTIER : Serveuse au Death Before Decaf (& autres activités moins respectables devant sa webcam)
LOGEMENT : squatte au-dessus du DBD. Mais c'est temporaire
when the cat's away... Tumblr_pt3ny1omHs1qjzq78o1_500
POSTS : 317 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... à son avis.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/4)
Matt#2Harvey (fb)Jill#2TommyMarius • Warrens

abandonnés : Jill & MarcoJill#1MariusMarcoBeth
RPs EN ATTENTE : Andy • Lene • Seth
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy
PSEUDO : Timba
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) Schizophrenic
DC : baby Taylor
INSCRIT LE : 11/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business http://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

when the cat's away... Empty
Message(#) Sujet: when the cat's away... when the cat's away... EmptyMer 11 Sep - 12:44



« Et ça t’en penses quoi ? » lança Scarlett dans une pose lascive, une main fixée dans l’encadrement de la porte de la salle de bain. L’adolescente était particulièrement fière de l’ensemble de lingerie fine qu’elle avait dégotée chez Victoria’s Secret – entendre par là qu’elle l’avait volé – et se languissait de pouvoir l’exhiber devant son béguin du moment. Du haut de ses 16 ans, Scarlett n’avait déjà pas froid aux yeux, et avait appris à jouer de ses atouts autant qu’à dénigrer l’autorité de ses professeurs. Allongée impunément sur le lit conjugal, Jill approuva d’un regard vicieux et se redressa d’un bond. « Alors là s’il couche pas c’est qu’il est gay. En tout cas moi si je l’étais, je coucherais avec toi direct. » s’exclama-t-elle en tapant des mains frénétiquement. Satisfaite de cette réponse, Scar se pavana encore un moment avant de se détailler à nouveau devant le miroir de plein pied qui ornait un pan du mur de la chambre de ses parents. La puberté l’avait bien pourvue, et avec elle l’obsession inhérente de ses premiers émois. Si les garçons de leur âge aimaient se vanter de leurs prouesses sexuelles fictives, peu semblaient enclin à passer à l’acte, et les deux amies avaient dû s’armer de patience et de stratagèmes pour parvenir à leurs fins. En dernier recours, investir les bancs de l’université en quête de garçons plus âgés et expérimentés. Si cette perspective enchantait Jill, Scarlett ne pouvait s’empêcher de redouter en silence un passage à l’âge adulte qu’elle estimait trop brutal à son goût. La pudibonderie des lycéens avait aussi ses avantages, et Scar s’imaginait plutôt diriger que subir la mécanique déjà bien huilée d’un étudiant. Elle préférait cependant ne pas partager ses incertitudes avec son amie, de peur de passer pour la prude que sa mère avait voulu faire d’elle, et que sa sœur était inévitablement devenue. Depuis les départs de Beth et Marius de la demeure familiale, l’ambiance était électrique. Un concentré de reproches constant que Scarlett contestait de plus en plus, et qui lui faisait regretter cette époque où l’on félicitait plutôt les accomplissements de Marius autour de leurs dîners quotidiens. Tommy et Scarlett n’avaient vraisemblablement pas assez de récits glorieux à conter à leurs parents, et éveillaient de plus en plus une frustration qui leur avait semblée évidente toute leur vie. Les cadets avaient fini par déserter la maison pour ne s’acquitter que des tâches obligatoires, et attirer de fait les accusations de leur mère, fatiguée de n’être qu’une tenancière à leurs yeux. Une observation qui avait le don d’amuser la plus jeune des Warren, persuadée que sa mère se complaisait depuis toujours dans ce rôle auquel elle avait décidé de se réduire de son plein gré. La sonnerie retentit, et suscita chez Jill le même regard empli de sous-entendus qu’elle lui avait adressé plus tôt en guise d’approbation. Elle roula du lit, et enjoignit son amie à la suivre au rez-de-chaussée. Scarlett s’exécuta sans même prendre la peine de se rhabiller, et claqua une bise sonore sur la joue de son amie, qui lui souhaita bonne chance. Elle ouvrit la porte, et s’éloigna de la maison sans manquer de se retourner pour la gratifier d’un clin d’œil malicieux. « Amusez-vous ! » avait-elle crié avant de disparaître au détour d’une haie asymétrique. Scar resta interdite, confuse de ne pas avoir pu protester contre les suppositions d’une Jill totalement à l’ouest. Si elle avait regardé de plus près, elle aurait bien vu que le jeune homme planté devant la porte n’avait rien à voir avec le fameux lycéen auquel elle avait donné rendez-vous. « Harvey ! » s’étonna-t-elle pour se donner un peu de contenance, et oublier qu’elle était pratiquement nue devant lui. Elle savait de toute façon le jeune homme insensible à ses formes, trop glabres et arrondies à son goût. « Tommy est encore dehors. Il est pas censé rentrer avant encore 30 minutes. Tu veux rentrer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Harvey Hartwell
le retour au bercail
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (01.02.86)
SURNOM : Hart'
STATUT : C'est à partir de toi, Terrence, que j'ai dit oui au monde...
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4 James Street
when the cat's away... Tumblr_o9v2hyqtve1rsv47uo4_500
POSTS : 3697 POINTS : 400

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ♦ Harvey est revenu en Février 2019 à Brisbane, après avoir passé 10 ans à Dublin, en Irlande, pour des études d’ingénierie en mathématiques appliquées ♦ Son visa d'études lui a été retiré, avant qu'il n'obtienne son doctorat, à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume TROP ♦ Il boit et se réfugie dans l'alcool ♦ Il fait de la moto
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
when the cat's away... 1564513875-tete
OLIWELL
I feel safe when you're holding me near, Love the way that you conquer your fear, You know hearts don't break around here.
Terrence - Univers Alternatif
Terrence#4
Terrence #5 (Pride)
Terrence#6

when the cat's away... 1564513875-lolo
Hartwell Fam
I always think about you and how we don't speak enough
Lonnie#3


16/12
TommyKyteAlfie#3FBLeneUA-Tea TimeRoseScarRomyPhoenixJustin


when the cat's away... Source
DIMENSION SPATIALE
EXTRATERRESTRIAL


RPs EN ATTENTE :
when the cat's away... Tumblr_nyqw25fOe61tho95mo5_250
• Ariel et Terrence • Gabriel L (FB) • Ezra

RPs TERMINÉS :
when the cat's away... Tumblr_ol0db1jj4K1tu0c8uo2_540
Terrence#1 | #2 | #3
Lonnie#1 | #2
Alfie#1 | #2
Primrose #1|#2
Juliana#fb | #1
Sid#1 | #2 | #3
TadPaolaArchie & DouglasGarettKaneTimAudenLeahLeonardoCaïn




RP ABANDONNES
Garett#2AloisLubya

PSEUDO : MJB
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : ava > native route - gifs > tumblr
DC : Abel, le sale gosse et Aodhan, le papa poète
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23779-harvey-hartwell

when the cat's away... Empty
Message(#) Sujet: Re: when the cat's away... when the cat's away... EmptySam 21 Sep - 0:42




 
When the cat's away...



Cigarette fumante coincée entre les lèvres gercées, je m’avance d’une démarche rapide vers le pavillon où je suis censé retrouver Tommy pour l’embarquer glander toute l’après-midi avec les mecs. Une activité trépidante en somme, mais qui sous ses airs d’ennui mortel peut s’avérer bien plus intense. Car il s’agit d’écouler la cam’ auprès des petits lycéens et autres étudiants dans les heures à venir et si les discussions paraissent légères, le but premier de ce ‘rassemblement d’adolescents bruyants’ ne l’est pas. C’est très sérieux. Tout doit être vendu afin de ne pas décevoir le fournisseur et de poursuivre nos petites affaires tranquillement. Tommy, lui, ne traîne pas dans tous ces trafics. C’est juste un bon pote qui aime bien tuer son temps avec nous au lieu d’étudier. Je crois que les études ne le passionnent pas et qu’il y est un peu contraint par ses parents – même si nous ne parlons jamais de ça entre nous. Du coup, dès qu’il peut trouver un prétexte pour échapper à la lourde ambiance universitaire, il le fait et notre bande de potes l’accueille à bras ouverts. Tant qu’il ferme les yeux sur tout le trafic et qu’il ne s’y intéresse pas plus que ça, tout va bien. Et comme sa baraque se trouve sur mon chemin, c’est logique que je le récupère sur le trajet. L’air blasé, les sourcils légèrement froncés qui accentuent les rides d’inquiétude sur mon front, je profite de ce moment où je suis seul – ce qui n’arrive pas si souvent que ça finalement, entre le foyer d’accueil et les cours – pour tenter de mettre de l’ordre dans mes idées. Mon avenir me parait tellement incertain que je ne sais plus où donner de la tête.  D’un côté, il y a les cours et les diplômes à obtenir. Ça me plaît d’étudier, je ne peux pas le nier et si j’arrivais à faire abstraction de tout le bordel autour de moi, je ne ferais sûrement que ça. Mais d’un autre côté, il y a le foyer et les potes, le trafic et les emmerdes. Et cela m’absorbe parfois totalement. Phoenix ne cesse de me parler de son club de motard, de m’en vanter les avantages à y avoir sa place, à appartenir à une mini-organisation très solidaire et soudée. ‘Se faire un max de blé’ et ‘la liberté, mec’ sont ses deux arguments principaux et je dois avouer que ça me tente parfois… Car il n’y a que sur les routes, la bécane lancée sur le bitume à toute blinde, le vent qui s’engouffre partout, sous le casque et sous le cuir, que je me sens vivant. La sensation totale de liberté, d’être affranchi de cette vie pénible et tellement difficile à supporter. Le lâcher prise, l’oubli, la solitude… Je balance ma cigarette terminé sur le trottoir craquelé et frotte mes mains sur mon jean en chassant mes pensées et mes rêves d’évasion. Un jour peut-être… Un jour je pourrais me permettre… De vivre mes rêves au lieu de les imaginer.

Mais ce jour-là n’est pas encore arrivé et je grimpe rapidement les marches devant la maison des Warren, écrasant mon index à l’ongle rongé sur la sonnette d’entrée. Mains dans les poches, l’air un peu renfrogné, j’attends que mon pote daigne montrer le bout de son nez. Curieusement, ce n’est pas lui qui ouvre la porte à la volée, mais une jeune fille bien pressée de partir et je l’observe disparaître derrière la haie en fronçant les sourcils. Un peu étourdi et hébété, je me retourne vers Scarlett, la sœur cadette de Tommy, qui se trouve en petite tenue dans l’encadrement de la porte. Si je m’attendais à un tel accueil ! Mon regard glisse sur son corps dénudé et mes yeux s’écarquillent de surprise avant de se baisser, un brin gêné. – Harvey ! Tommy est encore dehors. Il n’est pas censé rentrer avant encore 30 minutes. Tu veux rentrer ? Ma main se pose sur mon front et je grimace légèrement, me le frottant avant de répondre, en essayant de paraître naturel. – Scar… Tu attendais de la visite peut-être, hein ? Je désigne d’un geste du menton sa tenue affriolante et hausse les épaules. Tout en gardant un air contrit et mal à l’aise, je replace mes mains dans mes poches en disant – J’croyais qu’il était là, j’devais passer le prendre à la base mais bon… Ouais, j’peux l’attendre s’il rentre dans 30 minutes. J’entre alors dans la maison, à la suite de  la jeune fille élancée et referme la porte en disant – Y’a un mec qui doit te rejoindre ? C’est qui ? Je le connais ? Tommy le connait ? Cela m’étonnerait que son frère approuve qu’elle accueille le premier venu dans une tenue si dénudée. Ça ne ressemble pas vraiment à Tommy.


Sweet creature Wherever I go, you bring me home
when the cat's away... 2390413160
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : femme indépendante
MÉTIER : Serveuse au Death Before Decaf (& autres activités moins respectables devant sa webcam)
LOGEMENT : squatte au-dessus du DBD. Mais c'est temporaire
when the cat's away... Tumblr_pt3ny1omHs1qjzq78o1_500
POSTS : 317 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... à son avis.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/4)
Matt#2Harvey (fb)Jill#2TommyMarius • Warrens

abandonnés : Jill & MarcoJill#1MariusMarcoBeth
RPs EN ATTENTE : Andy • Lene • Seth
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy
PSEUDO : Timba
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) Schizophrenic
DC : baby Taylor
INSCRIT LE : 11/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business http://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

when the cat's away... Empty
Message(#) Sujet: Re: when the cat's away... when the cat's away... EmptyDim 27 Oct - 0:39



Scar n’était pas plus embarrassée qu’elle était vêtue, plantée sur le seuil de la porte. Depuis que la puberté avait frappé, et sans doute même avant, l’adolescente ne manquait jamais une occasion de s’exhiber. C’était sa façon à elle de se défaire du joug de ses parents, comme si les bonnes manières prêchées par sa mère pouvaient s’éplucher comme des couches de vêtements. Cette dernière désapprouverait sans l’ombre d’un doute, et cette perspective suffisait à insuffler à la brunette assez d’audace pour ne pas se décontenancer devant un Harvey certainement plus mal à l’aise qu’elle ne l’était. Après tout, si Tommy débarquait, ce serait à lui qu’il demanderait des comptes plutôt qu’à sa sœur, qu’il s’obstinait à considérer comme la petite fille innocente qu’elle n’avait jamais été. Qu’il était attendrissant Harvey, le regard plombé par la gêne et la pudeur. Autant de sentiments que Scarlett ne ressentait plus depuis qu’elle avait remarqué l’effet qu’un bikini pouvait déclencher chez le sexe opposé. À quelques exceptions près, dont le blond faisait désespérément partie. Scar l’avait appris à ses dépens, lorsqu’elle avait essuyé un vexant refus après avoir joué de ses charmes dans le dos de son frère. Draguer les potes de ses aînés était un fantasme répandu, et Scarlett avait été dévastée (exagération) d’apprendre qu’Harvey jouait dans la même cour qu’elle. Elle avait fini par nourrir l’espoir de lui tresser les cheveux un jour, et de lui révéler ses secrets comme elle le faisait avec Jill. En attendant, elle ne manquait pas de profiter de ses mauvaises fréquentations pour fumer un peu lorsque les yeux inquisiteurs de son frère ne traînaient pas dans les parages. Harvey était en général accommodant, et lui cédait volontiers quelques feuilles contre des promesses de ne rien révéler à Tommy. Comme si c’était une vérité qui n’était pas aussi préjudiciable pour elle. Et entre chacune de leurs rares entrevues, Harvey semblait vouloir se racheter une bonne foi, et c’était sans doute sa conscience qui l’avait poussé à la questionner sur sa tenue comme s’il avait une quelconque autorité sur elle. Scarlett avait décidé de ne pas prendre sa remarque pour un reproche, et s’était contenté de hocher les épaules pour éviter de se confondre dans des explications qu’elle mourrait pourtant d’envie de donner. « Ou peut-être que j’en attendais pas, justement. » répondit-elle pour brouiller les pistes, limite insolente. « J’étais avec Jill, on faisait des essayages. » dit-elle en tournant les talons pour se diriger vers la cuisine, où elle savait que le jeune homme la suivrait. Cette maison, il la connaissait aussi bien qu’elle, et Scar était assez confiante pour savoir qu’il ne refuserait pas sa proposition d’attendre son frère en sa compagnie, même s’il lui conseillerait sans doute d’enfiler quelque chose sur le dos pour éviter d’avoir lui-même à fournir des explications à Tommy.  Elle attrapa donc un sweat qui traînait dans l’entrée, et se rhabilla de son propre chef. Derrière elle, Harvey lui emboîta le pas, et se lança dans un interrogatoire digne de ses parents. « Quoi ? Mais non, je t’ai dit qu’on faisait des essayages avec Jill. Et même si c’était le cas, qu’est-ce que ça peut te foutre ? » s’exclama-t-elle, piquée au vif. Elle fouilla frénétiquement dans les placards pour dégoter quelques friandises qu’elle déposa sur le plan de travail, avant de s’y asseoir impunément. « Tommy est pas là, y’a pas de caméras cachées. Tu peux arrêter de jouer les grands frères protecteurs. Je te rappelle que j’en ai déjà deux, c’est amplement suffisant. Par contre si tu veux jouer au grand frère cool, ça me dérange pas. » ajouta-t-elle en plongeant sa main dans la bonbonnière, avant de la tendre à son invité. « Ou tu préfères un sandwich ? »
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Harvey Hartwell
le retour au bercail
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (01.02.86)
SURNOM : Hart'
STATUT : C'est à partir de toi, Terrence, que j'ai dit oui au monde...
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4 James Street
when the cat's away... Tumblr_o9v2hyqtve1rsv47uo4_500
POSTS : 3697 POINTS : 400

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ♦ Harvey est revenu en Février 2019 à Brisbane, après avoir passé 10 ans à Dublin, en Irlande, pour des études d’ingénierie en mathématiques appliquées ♦ Son visa d'études lui a été retiré, avant qu'il n'obtienne son doctorat, à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume TROP ♦ Il boit et se réfugie dans l'alcool ♦ Il fait de la moto
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
when the cat's away... 1564513875-tete
OLIWELL
I feel safe when you're holding me near, Love the way that you conquer your fear, You know hearts don't break around here.
Terrence - Univers Alternatif
Terrence#4
Terrence #5 (Pride)
Terrence#6

when the cat's away... 1564513875-lolo
Hartwell Fam
I always think about you and how we don't speak enough
Lonnie#3


16/12
TommyKyteAlfie#3FBLeneUA-Tea TimeRoseScarRomyPhoenixJustin


when the cat's away... Source
DIMENSION SPATIALE
EXTRATERRESTRIAL


RPs EN ATTENTE :
when the cat's away... Tumblr_nyqw25fOe61tho95mo5_250
• Ariel et Terrence • Gabriel L (FB) • Ezra

RPs TERMINÉS :
when the cat's away... Tumblr_ol0db1jj4K1tu0c8uo2_540
Terrence#1 | #2 | #3
Lonnie#1 | #2
Alfie#1 | #2
Primrose #1|#2
Juliana#fb | #1
Sid#1 | #2 | #3
TadPaolaArchie & DouglasGarettKaneTimAudenLeahLeonardoCaïn




RP ABANDONNES
Garett#2AloisLubya

PSEUDO : MJB
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : ava > native route - gifs > tumblr
DC : Abel, le sale gosse et Aodhan, le papa poète
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23779-harvey-hartwell

when the cat's away... Empty
Message(#) Sujet: Re: when the cat's away... when the cat's away... EmptyDim 3 Nov - 23:52




 
When the cat's away...



→ Je ne m’attendais pas vraiment à trouver la sœur de mon pote en petite tenue dans l’encadrement de sa porte d’entrée, mais une fois la gêne passée et surmontée, j’arrive à regarder la jeune femme dans les yeux sans pour autant masquer ma surprise. – Ou peut-être que j’en attendais pas, justement. Un petit sourire étire mes lèvres, amusé par la répartie toujours franche et légèrement taquine dont la cadette Warren savait faire preuve. – J’étais avec Jill, on faisait des essayages. Pénétrant dans l’antre des Warren à sa suite, dans cette maison que je commence à très bien connaître vu les nombreuses fois où je m’y rends désormais – soit pour voir Tommy, soit pour passer du temps avec Scar. Evidemment, le frère n’est pas vraiment au courant du temps que je peux passer dans son dos avec sa sœur, principalement car cette dernière en profite pour consommer un peu de shit et que Tommy désapprouverait fortement. Le fait est que j’apprécie réellement Scarlett, elle est dotée de ce petit brin de folie qui n’appartient qu’à elle, accompagné d’un manque cruel de tact ce qui rendrait presque chacune de ses répliques légendaires. – Pourquoi ? T’as une soirée de prévu bientôt et tu cherches la tenue la plus provoc’ que tu puisses trouver ? Scarlett se rhabille, enfile un sweat qui lui tombe sur les fesses et couvre uniquement le haut de son corps. Elle est bien foutue la cadette Warren, mais elle ne m’attire absolument pas pour ses formes affriolantes. – J’vois pas pourquoi tu t’emmerdes, t’as qu’à y aller en sous-vêtements, t’en serais bien capable. Je provoque, un peu, en espérant malgré tout qu’elle ne me prenne pas au mot. Si Tommy en vient à apprendre que je suis à l’origine de cette idée saugrenue, il risque fort de me sauter à la gorge et bien que je ne suis pas du genre froussard, j’évite de me battre en général avec mes potes – sauf quand ils me font vraiment trop chier. J’en profite malgré tout pour l’interroger sur l’éventuelle présence d’un mec dans sa vie, et je joue les gros bras et les frères protecteurs en l’absence de Tommy pour le coup. Car si je permets des coups de folie à Scar, jamais je ne la laisserais se mettre en danger avec moi. Les drames, très peu pour moi, merci. Y’en a eu assez dans ma vie. – Quoi ? Mais non, je t’ai dit qu’on faisait des essayages avec Jill. Et même si c’était le cas, qu’est-ce que ça peut te foutre ? J’hausse les épaules, m’accoudant nonchalamment au plan de travail tandis qu’elle farfouille dans ses placards, dans une recherche frénétique de bouffe sûrement – je ne vais pas m’en plaindre, mon estomac se tord déjà de plaisir. – Je me renseigne c’est tout. Si un connard doit te rendre visite, faut qu’il soit correct c’est tout. Et même si ces mots sont prononcés de façon banale, ils n’en restent pas moins très sérieux. Du genre protecteur, je détesterais apprendre que Scar s’est faite avoir par un enculé comme il y en a à chaque coin de rue. – Tommy est pas là, y’a pas de caméras cachées. Tu peux arrêter de jouer les grands frères protecteurs. Je te rappelle que j’en ai déjà deux, c’est amplement suffisant. Par contre si tu veux jouer au grand frère cool, ça me dérange pas… Ou tu préfères un sandwich ? Mon regard se pose sur le visage enfantin de la jeune femme et je souris, comprenant rapidement là où elle veut en venir. – Pourquoi choisir ? Je lui réponds. – Fais nous des sandwich, je nous roule quelque chose en attendant. Parce que la weed, ça donne faim. Quand je plane, je pourrais avaler des tonnes de bouffe, je deviens un dévoreur, un ogre et je n’ai aucune limite. Alors, il vaut mieux prévoir large. Je commence à étaler mon matos sur un bout du plan de travail. Tabac à rouler, feuilles longues, cigarettes, briquet et je sors un tout petit paquet d’herbe que j’effrite consciencieusement. – Tu sais, les grands-frères cools peuvent aussi se montrer inquiets parfois hein. J’veux dire… Si t’as des emmerdes, ou quoi que ce soit, tu m’appelles. Tu l’sais n’est-ce pas ? Et j’évite de croiser son regard en disant ça. Un grand-frère, je ne le suis pas pour le plus important, alors comment pourrais-je prétendre à être meilleur que d’autres ?


Sweet creature Wherever I go, you bring me home
when the cat's away... 2390413160
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

when the cat's away... Empty
Message(#) Sujet: Re: when the cat's away... when the cat's away... Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

when the cat's away...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-