AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Sometimes I feel I've got to run away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edelweiss Headland
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Ses amis l'appellent Ed ou Edel. Son mari l'appelait Pumpkin, tant elle adore le orange. Elle n'en porte plus depuis qu'il est parti.
STATUT : Veuve depuis un peu plus de deux ans, alliance toujours solidement vissée à son annulaire. Souffre douleur favori de leur fille de 17 ans, adoptée à l'âge de 6 mois, dont la réplique favorite est "tu n'es pas ma mère".
MÉTIER : Directrice de l'hôpital de Brisbane où elle était autrefois chirurgienne.
Sometimes I feel I've got to run away Tumblr_lloiugsnif...7wo1_500-290f828
POSTS : 176 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a des prédispositions au Creutzfeldt-Jakob mais la peur de devoir laisser sa fille l'empêche d'être fixée. Alors elle vit dans le doute, espérant passer entre les mailles du filet. Tous les jeudis soirs, elle prétexte une réunion budgétaire pour ne pas passer la soirée chez elle. En réalité, elle se rend à un groupe d'entraide pour les personnes ayant perdu leur conjoint. Elle n'a, jusqu'à ce jour, pas eu le courage de franchir la porte.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Sometimes I feel I've got to run away HAWBKyk

WIKIHOW : to deal with teenagers ≈ Elin Larsen.
Sometimes I feel I've got to run away ≈ Jeremiah Etish.
Walking memory ≈ Jaylen Daxson.
The bigger the love, the hardest the fall ≈ Owen Baxton.
Here comes the trouble ≈ Artémis Goldsmith.
To delegate again ≈ Justin Pierce.
Batman needs a Robin ≈ Heïana Brook.
Did you get my message ? ≈ Marius Warren.
Fuck the world ≈ Ivy Headland.

Sometimes I feel I've got to run away LUsgvta
edelec without your arms around my shoulders I've lost the strength to be. Come and set me free. Will you stay with me tonight and pretend it's all alright ? some stories break your heart 2017 & What we could have been UA

Sometimes I feel I've got to run away Uzsp
alweiss I just need somebody who can change me. I just need somebody who gonna save me. I don't worry 'bout the past times, I just need forgiveness for the last time. Shallow

RPs EN ATTENTE : Sometimes I feel I've got to run away Giphy

∆ Calie
∆ Kyte
RPs TERMINÉS : Sometimes I feel I've got to run away Tenor
PSEUDO : Kacsa / Lisa
AVATAR : Lisa Edelstein
CRÉDITS : kacsa
DC : //
INSCRIT LE : 09/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26305-everynight-i-m-dancing-with-your-ghost http://www.30yearsstillyoung.com/t26330-no-matter-how-hard-you-try-i-just-cant-let-you-stay http://www.30yearsstillyoung.com/t26331-edelweiss-headland http://www.30yearsstillyoung.com/t26353-edelweiss-headland

Sometimes I feel I've got to run away Empty
Message(#) Sujet: Sometimes I feel I've got to run away Sometimes I feel I've got to run away EmptyMer 11 Sep - 17:56



Jeremiah & Edelweiss Now, I need somebody to know, somebody to heal. Somebody to have just to know how it feels. It's easy to say but it's never the same. I guess I kinda liked the way you helped me escape ///with @Jeremiah Etish


La veille, elle a découché. Pas de réponse sur son portable, elle pense même qu’elle a du bloquer son numéro pour ne pas être dérangée. Sur la table basse, la paquet de cigarettes trône toujours, triomphant face à une mère qui ne sait pas bien comment gérer son enfant. L’hôpital, il n’a pas pu tourner sans elle aujourd’hui et de toute façon, Ivy a du filer à l’université directement, sans faire de crochet par la maison. Alors, en cette fin d’après midi, Edelweiss l’attend de pied ferme. Tailleur cintré, talons hauts et air dur, on se dirait presque qu’elle s'apprête à licencier quelqu’un. Son escarpin frappe le sol rapidement, sous la pression qui envahit ses muscles alors qu’elle attend la clé tourner dans l’entrée. La voilà. Ca va chauffer.

La jeune femme jette ses clés dans l’entrée, garde son sac sur l’épaule et pense sûrement pouvoir atteindre les escaliers sans avoir à faire à sa mère qui, déjà, se lève pour empêcher sa fuite. « Tu étais où hier soir ? ». Question simple qui n’obtient que pour réponse un grognement de frustration alors que sa progéniture tente de la contourner. La violence, ça n’a jamais fait partie de l’éducation d’Ivy. Parce qu’il n’y a jamais eu besoin de lever la main sur elle pour qu’elle obéisse. Mais depuis que son père les a quitté, brutalement, Edel se sent coupable de parfois penser qu’une bonne gifle pourrait lui remettre les idées en place. Un geste qu’elle n’a jamais fait et qu’elle ne fera sans doute jamais, bien que cela ai quelques vertus. « Tu ne peux pas découcher sans me dire où tu es ! ». Course poursuite dans l’escalier, grognement. « La preuve que si ». Insolence pour la faire réagir et Edelweiss serre les dents, pour ne pas s’aventurer sur le terrain où sa fille veut l’amener : les cris. « J’ai trouvé un paquet de cigarettes dans ta chambre ». Le ton est sec et mesuré quand elles arrivent à l’étage. Les pas des baskets s’arrêtent en même temps que ceux des escarpins et Ivy se retourne, furieuse. Les sourcils haussés, elle semble être la première surprise avant de lancer, explosant de colère. « Tu as fouillé ma chambre ? ». Retourner la faute sur sa mère curieuse, une technique que beaucoup d’adolescents tentent d’employer pour faire oublier leurs propres erreurs. Les cris à l’étage réveillent Pongo, pourtant à moitié sourd, qui lance un aboiement -soucieux que ça s’arrête. « Depuis quand tu fumes ? ». Mais en face, elle n’a qu’un mur. Un mur qui se dresse, scandalisé qu’on ait pénétré son intimité en son absence. « Tu n’as pas le droit de toucher à mes affaires ! Tu te prends pour qui ? ». Une phrase qui est à la limite de l’insulte. Tellement forte qu’Edel reste une seconde silencieuse, la bouche ouverte, sans aucune idée de ce qu’elle doit répondre à ça. Elle se reprend vite, sur le pas de la porte de la chambre. « Tu es privée de sortie jusqu’à la fin du mois ». Une punition qui n’aura aucun effet, elles savent toutes les deux qu’avec la permission ou non, Ivy continuera ses escapades. Et même si elle sait que cette menace justifiée n’aura aucun effet, elle plonge son regard dans celui de celle qui l’a recueilli. « T’es pas ma mère ». La porte qui claque sous son nez, finissant de briser le coeur de la brune qui tente d’abaisser la poignée. Mais elle s’est déjà enfermée et, une seconde plus tard, la musique résonne dans toute la maison.

C'est douloureux, d'être rejetée. Et même si elle sait que les mots qui sortent de la bouche de sa fille sont destinés à blesser, elle ne peut s'empêcher de culpabiliser. Elle ne peut s'empêcher de se demander si il n'y avait pas une autre manière d'agir, quelque chose qui n'aurait pas laissé les choses empirer jusque-là. Alors, comme à chaque fois qu'elle voulait fuir cette situation, elle sort avec le seul être que sa présence réjouit encore : Pongo. Il s'étire, glapit en voyant sa maîtresse ouvrir la porte fenêtre qui donne sur la terrasse arrière. Jardin avec quelques parterres d'herbe, majoritairement des galets blancs qu'elle a fait poser. Au fond, un portail en bois blanc, qui contraste avec l'océan bleuté qui se trouve à moins d'une centaine de mètres. Havre de paix alors que la tempête se trouve dans sa maison. Personne, par ici. Le calme, le bruit des vagues. Elle s'assoit maladroitement dans le sable, à quelques mètres de l'eau pour ne pas risquer d'abîmer son tailleur. Le chien joue, se roule. Le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres. Elle croise les bras, les pose sur ses genoux repliés et plus loin, elle aperçoit une silhouette qu'elle voit souvent. Un homme, plus jeune. Jamais ils ne se sont dit un mot, juste un geste de la tête les jours où leurs regards se croisent. Deux étrangers qui viennent chercher le silence et la paix devant ce paysage magnifique. Et elle se doute bien que s'il vient s'isoler ici, ce n'est pas pour faire la discussion. Son regard océan se perd dans le liquide de la même couleur et elle soupire, en repensant à quel point la vie pouvait être simple, avec Victor. Comment une simple personne pouvait lui changer la vie aussi simplement. Elle passe une main sur son visage, ferme les yeux. L'air iodé la calme, la soulage et elle inspire à s'en déchirer les poumons. C'est à ce moment que Pongo aboie et elle le devine un peu loin d'elle. Vieux chien, bâtard abandonné devant le garage de son mari une dizaine d'années plus tôt. Pourtant, l'âme d'un chiot lorsqu'il trouve un jouet capable d'être lancé. Et cette fois-ci, c'est un bout de bois abîmé par l'eau qu'il a jeté devant l'inconnu, aboyant de toutes ses forces pour l'obliger à jouer. « Pongo ! » Premier appel sans effet. « Viens ici ». Deuxième, qu’il fait mine de ne pas entendre. Alors elle se lève, frotte sa jupe pour en retirer le sable et alors que le vent plaque ses cheveux sur son visage pâle, elle laisse ses chaussures pour s’aventurer dans le sable fin pieds nus. Elle s’approche, rappelle une dernière fois le chien qui consent à récupérer son bâton pour le donner à sa propriétaire. Elle le retient par le collier, pour ne pas que l’envie de partir à nouveau ne le reprenne. « Excusez-moi, il fait semblant de ne pas m’entendre ».



Well I've been on fire, dreaming of you
:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Etish
Jeremiah Etish
la mauvaise graine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37
SURNOM : Jet, tout le monde m'appelle comme ça parce que je me présente comme ça. Je n'aime pas mon prénom, seule ma mère est au courant que je m'appelle comme ça.
STATUT : L'amour et les sentiments c'est surfait.
MÉTIER : J'ai eu mon diplôme de justesse. Je suis promoteur de salles de spectacle.
LOGEMENT : Brisbane
Sometimes I feel I've got to run away Giphy.gif?cid=790b7611b9f3493c92dff7782136b783a6f2b7d3fbbea3b5&rid=giphy
POSTS : 144 POINTS : 760

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ma mère m'a élevé seule, je n'ai jamais connu mon père et je pense que ça n'arrivera jamais * J'aime la musique et je joues du violon et de la guitare, je chante aussi un peu * Je prends des cours de boxe depuis que mon ex et un ami à elle m'ont cassé la gueule par surprise à Londres * Je suis resté dans une famille d'accueil pendant 2 ans et j'ai terrorisé une des filles qui vivait avec moi, Anita * J'aime voyager mais je suis plutôt attaché à Brisbane * Je vis seul * On était plus ou moins ensemble pendant 4 ans avec Ariane * Je m'amuse beaucoup à terroriser et manipuler les gens
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Sometimes I feel I've got to run away Source
Ariet #2

Sometimes I feel I've got to run away Source
Noa #1


Sometimes I feel I've got to run away Giphy.gif?cid=790b7611e9c72f6e4bf565b8eff8e8fd5c7b383551ef4c65&rid=giphy
Elora


Abel #1 - Gretchen - Edelweiss - Rosalie #1 - Lizzie #1 - Allan




Dimension zombie :

Charlie #1
RPs EN ATTENTE : Elora
RPs TERMINÉS : Ariet #1
PSEUDO : Jet
AVATAR : Iwan Rheon
DC : Jill McGrath
INSCRIT LE : 30/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26062-he-s-a-bit-sick-and-drak-but-still-a-very-happy-guy-he-s-definitely-a-psychopath-jet-etish http://www.30yearsstillyoung.com/t26113-i-m-a-real-bastard-jet http://www.30yearsstillyoung.com/t26218-jeremiah-etish http://www.30yearsstillyoung.com/t26634-jeremiah-etish

Sometimes I feel I've got to run away Empty
Message(#) Sujet: Re: Sometimes I feel I've got to run away Sometimes I feel I've got to run away EmptyMer 18 Sep - 10:49


Sometimes I feel I've got to run away


Aujourd'hui, je me retrouve de nouveau sur la plage, à observer l'horizon. C'est la seule chose qui me rend serein, qui me calme un peu. Je pourrais rester des heures assis ici à observer l'océan et tous ses habitants. Je suis fasciné par ce bleu et par tout ce mystère qui entoure les fonds marins même si je ne me suis jamais vraiment renseigné sur la question encore.

Assis là, je réfléchis à tout, je pense à toutes ces engueulades avec Ariane, mes retrouvailles avec Rose que je n'avais pas vu depuis tant d'années. Beaucoup de choses tournent dans ma tête, des paroles de chanson, des notes de musique que je pourrais très bien jouer au violon. J'avais déjà écrit beaucoup de mélodies que je gardais pour moi, j'écrivais et je jouais quand j'étais seul chez moi, ou justement sur cette plage déserte. Enfin, presque déserte. Ça faisait plusieurs fois que je voyais cette grande brune qui avait l'air totalement désespérée sortir de chez elle et jouer avec son chien. Ou faire comme moi et s'asseoir pour regarder l'océan. On avait jamais parlé, on s'était vu, mais on s'ignorait. C'est dans ce genre de moments qu'on préfère rester seul avec ses pensées et ses tracas.

Quelques minutes plus tard un chien vient déposer un bâton dégoulinant de bave à mes pieds et ça me fait sourire. Je lui caresse les oreilles « Salut toi ! ». Rien de plus réconfortant que la présence d'un animal. Ils sont bien plus intéressants et dociles que les êtres humains, je les ai toujours préféré, depuis gamin, même si je n'ai jamais eu d'animal de compagnie. En foyer et en famille d'accueil c'était dur de pouvoir s'attacher à qui ou à quoi que ce soit, et ma mère était bien trop occupée à essayer de trouver le prince charmant parmi tous les ratés de Brisbane pour s'occuper de ce dont j'avais envie ou besoin. Je le regarde en penchant la tête et lui relance son bâton non loin de moi quand j'entends crier sa maitresse qui l'appelle plus loin. « Tu devrais y aller elle t'appelle. ». Oui je parlais beaucoup aux animaux, j'adore ça.

« Excusez-moi, il fait semblant de ne pas m'entendre ». Je lui souris, un sourire franc et sincère pour une fois, quand j'étais sur cette plage, j'étais Jeremiah Etish et pas le Jet que tout le monde connaissait. Et je ne voulais pas que ça change, la plage c'était ma bulle, l'endroit où je serais moi-même jusqu'à la fin des temps quoi qu'il puisse se passer. « Ne vous inquiétez pas il ne me dérange pas du tout, j'adore les animaux ! Et j'aurais bien besoin d'un peu de compagnie canine en ce moment ». Je dis ça en me tournant vers la boule de poil. Je devrais envisager d'en adopter un pour me tenir compagnie. Pongo s'allonge et pose sa tête sur mes genoux alors que sa maitresse est encore à côté. « Je crois qu'il m'aime bien ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss Headland
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Ses amis l'appellent Ed ou Edel. Son mari l'appelait Pumpkin, tant elle adore le orange. Elle n'en porte plus depuis qu'il est parti.
STATUT : Veuve depuis un peu plus de deux ans, alliance toujours solidement vissée à son annulaire. Souffre douleur favori de leur fille de 17 ans, adoptée à l'âge de 6 mois, dont la réplique favorite est "tu n'es pas ma mère".
MÉTIER : Directrice de l'hôpital de Brisbane où elle était autrefois chirurgienne.
Sometimes I feel I've got to run away Tumblr_lloiugsnif...7wo1_500-290f828
POSTS : 176 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a des prédispositions au Creutzfeldt-Jakob mais la peur de devoir laisser sa fille l'empêche d'être fixée. Alors elle vit dans le doute, espérant passer entre les mailles du filet. Tous les jeudis soirs, elle prétexte une réunion budgétaire pour ne pas passer la soirée chez elle. En réalité, elle se rend à un groupe d'entraide pour les personnes ayant perdu leur conjoint. Elle n'a, jusqu'à ce jour, pas eu le courage de franchir la porte.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Sometimes I feel I've got to run away HAWBKyk

WIKIHOW : to deal with teenagers ≈ Elin Larsen.
Sometimes I feel I've got to run away ≈ Jeremiah Etish.
Walking memory ≈ Jaylen Daxson.
The bigger the love, the hardest the fall ≈ Owen Baxton.
Here comes the trouble ≈ Artémis Goldsmith.
To delegate again ≈ Justin Pierce.
Batman needs a Robin ≈ Heïana Brook.
Did you get my message ? ≈ Marius Warren.
Fuck the world ≈ Ivy Headland.

Sometimes I feel I've got to run away LUsgvta
edelec without your arms around my shoulders I've lost the strength to be. Come and set me free. Will you stay with me tonight and pretend it's all alright ? some stories break your heart 2017 & What we could have been UA

Sometimes I feel I've got to run away Uzsp
alweiss I just need somebody who can change me. I just need somebody who gonna save me. I don't worry 'bout the past times, I just need forgiveness for the last time. Shallow

RPs EN ATTENTE : Sometimes I feel I've got to run away Giphy

∆ Calie
∆ Kyte
RPs TERMINÉS : Sometimes I feel I've got to run away Tenor
PSEUDO : Kacsa / Lisa
AVATAR : Lisa Edelstein
CRÉDITS : kacsa
DC : //
INSCRIT LE : 09/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26305-everynight-i-m-dancing-with-your-ghost http://www.30yearsstillyoung.com/t26330-no-matter-how-hard-you-try-i-just-cant-let-you-stay http://www.30yearsstillyoung.com/t26331-edelweiss-headland http://www.30yearsstillyoung.com/t26353-edelweiss-headland

Sometimes I feel I've got to run away Empty
Message(#) Sujet: Re: Sometimes I feel I've got to run away Sometimes I feel I've got to run away EmptyMer 18 Sep - 13:12


Jeremiah & Edelweiss Now, I need somebody to know, somebody to heal. Somebody to have just to know how it feels. It's easy to say but it's never the same. I guess I kinda liked the way you helped me escape ///with @Jeremiah Etish


L’autorité, Edelweiss n’en a pas. Enfin, les employés de Saint Vincent ne seraient pas de cet avis, terrorisés par cette femme qui ne laisse pas passer la moindre erreur ou le moindre retard. Mais en dehors de sa vie professionnelle, Edel manque cruellement d’autorité. Il suffit de voir comment se comporte sa fille. Pongo, il commence à se comporter de plus en plus comme Ivy. Sauf qu’il ne sort pas sans autorisation et qu’il ne fume pas. Mais avec l’âge, le vieux chien trouve surfait de revenir au pied quand sa maîtresse l’appelle et il préfère mille fois explorer le monde et rencontrer les inconnus. Vous parlez d’un chien de garde ! Ce gros tas de poils vendrait sa famille pour des caresses et une balle de tennis. Alors, quand elle arrive à hauteur de l’inconnu, elle ne s’étonne pas que le chien fasse toujours autant mine de ne pas la connaître, cherchant à jouer les victimes en se collant à l’homme qui regarde la mère. L’inconnu n’a pas l’air gêné, chose plutôt rare. Elle a pu s’en prendre des réflexions de promeneurs sur la plage, qui considéraient presque le chien comme un danger mortel pour eux ou leurs enfants alors que Pongo se frottait le dos dans le sable. Alors quelqu’un qui aime les animaux, c’est une bonne nouvelle pour la maîtresse mais aussi pour l’animal qui s’est trouvé un nouvel ami, quelqu’un avec qui jouer.

La directrice sourit, en regardant son animal et le laisse profiter des câlins qu’il semble disposer à lui donner. « Si vous lui faites des câlins, vous allez devenir son meilleur ami. Il est extrêmement sociable, peut être même un peu trop. Hein mon Pongo ? ». Le chien lève les yeux vers sa propriétaire, sans quitter son nouvel ami, tout en remuant frénétiquement la queue pour montrer qu’il est bien installé. La brune reporte son attention sur l’être humain qui les accompagne et elle tend la main, par politesse. « Edelweiss Headland, je suis la propriétaire de la maison un peu plus loin ». De son autre main, elle pointe une habitation du doigt. Ils ne sont pas inconnus, tous les deux, habitués à se croiser sur la plage mais c’est bien la première fois qu’ils s’adressent la parole alors Edel se montre un peu plus curieuse. « Vous habitez le quartier ? ». Il faut dire que depuis qu’elle a déménagé, il y a un peu plus d’un an, elle n’a pas fait d’effort pour rencontrer ses voisins. A vrai dire, elle vit plutôt en ermite, entre son bureau à l’hôpital et celui dans le domicile familial. Plutôt compliqué de rencontrer ses voisins quand on ne prend pas la peine de se balader dans le quartier ou d’aller se présenter.



Well I've been on fire, dreaming of you
:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Etish
Jeremiah Etish
la mauvaise graine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37
SURNOM : Jet, tout le monde m'appelle comme ça parce que je me présente comme ça. Je n'aime pas mon prénom, seule ma mère est au courant que je m'appelle comme ça.
STATUT : L'amour et les sentiments c'est surfait.
MÉTIER : J'ai eu mon diplôme de justesse. Je suis promoteur de salles de spectacle.
LOGEMENT : Brisbane
Sometimes I feel I've got to run away Giphy.gif?cid=790b7611b9f3493c92dff7782136b783a6f2b7d3fbbea3b5&rid=giphy
POSTS : 144 POINTS : 760

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ma mère m'a élevé seule, je n'ai jamais connu mon père et je pense que ça n'arrivera jamais * J'aime la musique et je joues du violon et de la guitare, je chante aussi un peu * Je prends des cours de boxe depuis que mon ex et un ami à elle m'ont cassé la gueule par surprise à Londres * Je suis resté dans une famille d'accueil pendant 2 ans et j'ai terrorisé une des filles qui vivait avec moi, Anita * J'aime voyager mais je suis plutôt attaché à Brisbane * Je vis seul * On était plus ou moins ensemble pendant 4 ans avec Ariane * Je m'amuse beaucoup à terroriser et manipuler les gens
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Sometimes I feel I've got to run away Source
Ariet #2

Sometimes I feel I've got to run away Source
Noa #1


Sometimes I feel I've got to run away Giphy.gif?cid=790b7611e9c72f6e4bf565b8eff8e8fd5c7b383551ef4c65&rid=giphy
Elora


Abel #1 - Gretchen - Edelweiss - Rosalie #1 - Lizzie #1 - Allan




Dimension zombie :

Charlie #1
RPs EN ATTENTE : Elora
RPs TERMINÉS : Ariet #1
PSEUDO : Jet
AVATAR : Iwan Rheon
DC : Jill McGrath
INSCRIT LE : 30/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26062-he-s-a-bit-sick-and-drak-but-still-a-very-happy-guy-he-s-definitely-a-psychopath-jet-etish http://www.30yearsstillyoung.com/t26113-i-m-a-real-bastard-jet http://www.30yearsstillyoung.com/t26218-jeremiah-etish http://www.30yearsstillyoung.com/t26634-jeremiah-etish

Sometimes I feel I've got to run away Empty
Message(#) Sujet: Re: Sometimes I feel I've got to run away Sometimes I feel I've got to run away EmptyMer 9 Oct - 11:14


Sometimes I feel I've got to run away


J'étais seul et perdu dans mes pensées, assis sur le sable, avant que ce chien ne m'apporte ce bâton. Je le regarde en souriant, et je joues avec lui. Je lui lance son bâton et il me le ramène, sans prêter aucune attention à sa maîtresse qui l'appelle un peu plus loin. Et je ris. J'avais déjà vu cette femme à plusieurs reprises, assise elle aussi à regarder la mer pour réfléchir certainement. Mais on ne c'était jamais parlé. « Si vous lui faites des câlins, vous allez devenir son meilleur ami. Il est extrêmement sociable, peut-être même un peu trop. Hein mon Pongo ? ». Je regarde le chien qui a posé sa tête sur ma jambe. « Bonjour Pongo ! » puis je tourne la tête vers la femme qui se tient debout devant moi. « Ne vous inquiétez pas, j'adore les chiens, il ne me dérange absolument pas ! » et je lui souris sincèrement avant de regarder de nouveau le chien qui n'avait pas bougé.

« Edelweiss Headland, je suis la propriétaire de la maison un peu plus loin ». Je regarde la maison en question, une belle maison très bien placée. Exactement le style de maison que je pourrais acheter si j'avais assez d'argent. « Moi c'est Jet, juste Jet, belle maison ! Elle est bien placée, juste en face de la mer » et mon regard dérive sur les vagues, le mer étant toujours devant moi. « Vous habitez le quartier ? ». Je la regarde un peu méfiant, mais elle avait juste l'air de s'intéresser pour faire la discussion. « Non pas du tout, mais je viens dès que je peux ici, je me sens bien sur une plage » et je la regarde de nouveau. Elle n'avait pas l'air non plus au top de sa forme. « Et vous ? Pourquoi vous êtes si souvent assise sur cette plage à regarder la mer ? ». C'était deux inconnus, deux inconnus qui aimaient être sur la plage quand leurs vies n'allaient pas bien, ça leur faisait déjà un point commun.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sometimes I feel I've got to run away Empty
Message(#) Sujet: Re: Sometimes I feel I've got to run away Sometimes I feel I've got to run away Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes I feel I've got to run away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-