AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Happy moment family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Happy moment family Tumblr_ps4r6i1Q2l1tqoojmo3_540
POSTS : 3277 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Happy moment family Tumblr_psop23uTSk1u5kd84o3_400
Cade(#5)GabrielCarlisle(#2)Auden
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Happy moment family Happy moment family EmptyJeu 3 Oct - 0:11



Auden & Savannah
Je lève le regard vers cet immeuble, ayant durant un instant cette légère boule au ventre. Une bonne inspiration et voilà que je monte les quelques marches du perron, m'apprêtant à sonner à la porte pour avoir à l'accès aux différents appartements. Et alors que mon regard se perd sur les noms de famille des différents habitants figurant près de l'interphone, une personne en sort, me permettant ainsi de passer cette sécurité mise en place. Je traverse le couloir, observant les différents numéros sur chaque porte. 148. Nous y sommes. Je m'accorde un bref instant avant de cogner la porte, provoquant l'hystérie d'un chien du voisinage. Qu'est ce que je fous là? Non. Pourquoi n'ai-je surtout pas proposé une sortie, quelque chose de programmée, dans un endroit animé et rassurant? La porte s'ouvre, laissant apparaître ce visage ô combien familier. Celui de mon grand frère, Auden. "Bien le bonjour Monsieur Williams" lançais-je avec un sourire de circonstance. Quoi? Ca devait bien faire plus 2 ans que nous nous étions pas vus, nous méritions au moins des retrouvailles en grande pompe. Nous avions pourtant communiqué parfois par message ou encore au travers de quelques appels. La vérité c'est que mon pétage de plomb qui m'avait fait quitté l'Australie précipitamment avait malheureusement quelque peu impacté sur nos rapports. Comme beaucoup, il n'avait pas comprit mon attitude de l'époque, et puisque je m'étais promis de garder la raison secrète, le fossé n'avait fait que se creuser. Les choses sont moins tendues entre nous à l'heure d'aujourd'hui, mais ces sourires de façade ne sont qu'un bouquet de non-dits et de requêtes de nos géniteurs qui s'accordent à garder la bonne humeur dans la famille. Ma présence chez lui ne semble pas susciter une grande émotion. Le temps a beau nous avoir éloigné, cet air qui arbore son visage, je le connais parfaitement. Il aurait préféré se passer de ce moment là tout de suite.Je n'étais pas réellement la bienvenue, surtout à une heure si matinale. "Je me disais que tu pourrais peut être avoir envie de prendre un petit déjeuner avec ta soeur préférée. "C'était un euphémisme, je savais très bien que nos rapports ne me permettaient pas de me glisser à la première place, surtout ces dernières années, j’espérais cependant que mon humour parviendrait à être assez communicatif pour qu'il veuille bien me laisser entrer. Sa bouche s’entrouvre finalement, mais l'arrivée soudaine d'un homme à notre hauteur va me prendre au dépourvu. Mon corps se redresse soudainement. Je connaissais les orientations sexuelles de mon frère, elles ne dataient pas d'aujourd'hui, je n'avais malheureusement pas envisagé que celles-ci puissent interférer dans nos tendres retrouvailles. Confuse, je me dois finalement de faire un pas en arrière, laissant passer cet homme qui souhaite prendre les voiles pour nous accorder ce moment familiale. Pas le temps de le regarder partir qu'un deuxième suit ses pas, adressant un sourire de circonstance à Auden avant de libérer les lieux. Wow. C'était pas réellement ce que je souhaitais à voir en tête là tout de suite, l'image de mon frère, entouré de ces deux hommes pour un moment des plus intimes. Auden libère finalement l'entrée, me permettant enfin de pouvoir pénétrer dans son appartement, non sans une petite remarque. "Je vois qu'il y a des choses qui ne changent pas". Auden avait beau approcher la quarantaine, il semblait ancré dans ces délires de jeunes adultes, ce qui faisait bien évidemment rager leurs parents.


© nightgaunt



When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse

   
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
les coups de pinceau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans, j'ai déjà loupé ma chance de faire parti du club des 27. (25/12/1980)
SURNOM : Essaye même pas si tu veux pas un tête à tête avec mon poing.
STATUT : Pas de seconde bouche à nourrir et c'est très bien comme ça.
MÉTIER : Meilleur amant et peintre d'Australie.
LOGEMENT : #148 spring hill ; le total des chiffres c'est 13. C'est cool, sauf Itziar la coloc qui laisse ses cheveux partout.
Happy moment family QBqEaP1
POSTS : 497 POINTS : 640

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Connard narcissique sociopathe, pour vous faire chier. Ne jure que par ses coco pops. Âme d'enfant dans un corps d'adulte. Peut être sérieux deux ou trois minutes si on lui parle d'art. Connaît tous les épisodes de T'choupi. Ambidextre et aime bien le rappeler. Sait jouer du piano mais n'aime pas le rappeler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (11) : sidginny #3 (ua)jill, ariane + levirosalie (fb)robin-hopesavannahallan #2leoden #4 (ua)mayjackrobin, isaac & ginny

Happy moment family Tumblr_p12fiuqlLb1qg1jmmo1_540
GINAUDEN. Elle m'ennuyait avec sa gueule de petite fille insolente. Je la laissais traîner toute seule. J'avais honte qu'elle me colle autant. Maintenant j'aurais bien tout mon temps pour elle moi qui ne l'ai jamais trouvée aussi belle. Ma jeunesse.

Happy moment family Tumblr_inline_pitibiYgVS1qhd4mm_1280
LEODEN. But you just couldn't see my dark side with those rose lenses on. And I don't really know what I'm doing. And I'm sorry I put you through this. But I never said I'd treat you right.
Happy moment family 82mm
ROBDEN. We'll leave each other cold as ice. And high and dry, the desert wind. Is blowin', is blowin'. Remember what you said to me? We were drunk in love in Tennessee. And I hold it, we both know it.
[center]Happy moment family Tumblr_ofo1vrdcLB1u1wn47o2_250
FAMILY.Here we go again.

RPs EN ATTENTE : tad
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Happy moment family Tumblr_ptmop2qHTm1yo6k6ko1_500
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
DC : Charlie, Caelan & Lily
INSCRIT LE : 29/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer http://www.30yearsstillyoung.com/t26251-charlie-auden-caelan-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Re: Happy moment family Happy moment family EmptyDim 6 Oct - 0:52



Mon sourire se fige à la seconde où c’est Savannah qui se dresse dans l’encamblure de la porte et pas n’importe lequel de mes voisins énervés. J’aurais préféré, peut être. Non pas que je n’aime pas ma famille, mais si j’ai quitté notre pays natal dans un premier lieu c’était bien pour aller vivre le plus loin possible d’elle. D’elles, parce que les soeurs se conjuguent au pluriel. "Bien le bonjour Monsieur Williams" Son sourire me fait automatiquement lever les yeux au ciel et souffler doucement, parce que sa voix qui vient titiller mes tympans prouve bien qu’elle n’est pas un mirage. Elle est vraiment venue toquer à ma porte avec ce faux sourire comme si on était la fratrie la plus soudée du monde, comme si elle n’avait jamais fuit dans un pays étranger ou arrêté de me parler alors que pour une fois je faisais des efforts. “Madame Williams.” Notre nom de famille de merde qui sonne pas du tout italien, heureusement au moins que l’accent chantant rattrape le tout sinon personne ne nous croirait jamais quand on parle de nos racines - ce qui reste assez rare, de toute façon. Je rigole seulement quand le premier gars quitte l’appartement et qu’il est suivi par Andy qui laisse une main trainer sur mes fesses avant de lancer un dernier clin d’oeil derrière le visage outré de ma soeur. Je sais que toute cette histoire me vaudra une séance d’explications, mais je sais encore plus que Savannah doit avoir l’esprit qui vrille et les insultes qui s’accumulent dans son esprit. Au moins nous auront ça en commun, donc. Je finis par ouvrir plus largement la porte et à la laisser entrer, mais c’est seulement pour éviter qu’elle s’enfuit cette fois. Peut être aussi que je suis curieux de savoir ce qu’elle pourrait avoir à me dire, elle qui paraît étrangement rayonnante pour un dimanche matin. Elle n’a pas dû passer une nuit aussi mouvementée que la mienne - cela expliquerait beaucoup de choses. "Je me disais que tu pourrais peut être avoir envie de prendre un petit déjeuner avec ta soeur préférée." Donc en plus je suis supposé lui prêter de mes précieuses céréales ? Bien. Très bien. Pas bien du tout. Il ne me reste plus que cinq paquets, je vais être obligé de faire ma sortie mensuelle à la superette plus tôt que prévu et je déteste ça. “Peste ou cholera, j’ai fait mon choix.” Elle est peste, l’autre soeur c’est cholera. Noms tirés au hasard pour ne pas qu’il y ait de jalouses. Entre celle dans la mode et celle qui fait ses petits dessins, je n’ai pas beaucoup d’espoir en elles. Et elles en moi. On se le rend bien et il ne faut pas croire que je suis le seul chat noir de la famille, on est tous très doués pour s’attirer les foudres du monde et de nos parents. “Où est Mathis ?” Qui garde Mathis. C’est ça ma question. La vraie question et la seule qui importe, parce que je compte pas lui demander si elle veut de la confiture de fraise ou de framboise - et ça n’a rien à voir avec le fait que je connaisse déjà la réponse, c’est seulement que je en compte pas partager ce genre de discussions avec ma soeur.

"Je vois qu'il y a des choses qui ne changent pas". ”Tu comptes cafter aux parents ? J’ai peur.” Ca aussi, ça ne changerait pas au moins. Je sais qu’elle n’a jamais été très enclin à mon type de vie, surtout qu’elle est celle qui a réussi à leurs yeux. Elle est la seule qui a été foutu de se marier et de pondre un gosse, alors pour la mama et tout le tralala qui va avec, c’est le mieux qu’un de ses enfants aurait pu faire. Elle a réussi là où tous les autres - nous - ont échoué, encore. A peine arrivée qu’elle me tape déjà sur le système et la porte se ferme lourdement derrière les deux hommes en même temps qu’on se dirige sans un mot vers la cuisine. Je lui lance son bol qui glisse sur la table en même temps que le paquet de céréales. Elle a de la chance de partager mon sang parce que sinon la liste des personnes à qui je pourrais prêter de ma précieuse nourriture est assez réduite. Très, très réduite. ”Lait au frigo.” Je suis pas son chevalier servant ni même son hôte, et c’est pas empiéter un peu plus sur ma vie privée qui va la déranger. Elle fait tout le temps ça. Les femmes font tout le temps ce genre de choses que je ne comprendrai jamais. ”T’es venue pour quoi Sav’ ? Tu comptes partir où cette fois ci ? Madagascar ? Portugal ? Sierra Leone ? Vas-y, balance. Fais moi rêver.” Autant entrer rapidement dans le vif du sujet. C’est ce que je fais en même temps que je prends une poignée de céréales à même le bol, mes yeux vissés dans ceux de ma petite soeur.


Happy moment family Goldorak-go
Fulguropoint dans ta face.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Happy moment family Tumblr_ps4r6i1Q2l1tqoojmo3_540
POSTS : 3277 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Happy moment family Tumblr_psop23uTSk1u5kd84o3_400
Cade(#5)GabrielCarlisle(#2)Auden
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Re: Happy moment family Happy moment family EmptyLun 14 Oct - 23:38



Auden & Savannah
Je n'avais pas besoin de ces retrouvailles pour savoir que ma présence ici ne serait pas apprécié à sa juste valeur. C'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle j'ai mis autant de temps à trouver le chemin jusqu'à cette fameuse porte, espérant que le temps écoulé depuis nos derniers échanges serait parvenu à créer une sorte de manque à mon égard....Avant de me souvenir qu'il s'agissait d'Auden, cet être dénué de tout sentiment....Mais visiblement pas de libido. Le premier homme qui quitte l'appartement ne parviendra qu'à me soutirer un haussement de sourcil. J'avais oublié ce que ca faisait, que de voir un de ces coups d'un soir partir au petit matin. Je n'étais cependant pas prête pour le figurant numéro deux, qui se la joue brokeback mountain, et vient toucher le postérieur de mon frère amusé sous mes yeux. Pitié, que j'oublie cette vision de ce trio qui s'impose à moi présentement. Cette envie que de m'exprimer sur le sujet me brûle les lèvres, je sais pourtant que je vais devoir serrer la mâchoire si je veux pouvoir passer cette fichue porte, qu'il ne semble pas enclin à ouvrir largement. A nous voir là, difficile d'imaginer qu'il fût un temps où notre relation était bien plus sincère et profonde. Il a pourtant été une source d'inspiration pour moi il y a quelques années. Il avait cette folie que je lui enviais, celle de ne pas réfléchir à l'avenir, et de foncer tête baissée. Mon arrivée dans ce pays était bien évidemment liée à la sienne, bien que je ne lui ai jamais avoué.  Malheureusement, le terrible drame survenu quelques mois après aura signé la chute magistral de notre bonne entente. Je ne l'ai pas tenu informé de l'accident, ne voulant pas l'inquiéter ou récolter une quelconque pitié de sa part, d'autant que ce soir là, j'ai eu la chance de rencontrer James, cet homme brillant et attentif. Il aura été mon repère, mon remède pour oublier cet incident. Le charme a rapidement opéré, laissant entrevoir une belle histoire d'amour, une naissance, et même cette fameuse demande en fiançailles... J'avais tout pour être heureuse, c'est pourtant à l'apogée de mon bonheur qu'est venu se présenter mon passé, me rappelant ma maladresse qui aura coûté la vie d'un homme. Et voilà comment tout s'est effondré autour de moi. J'ai quitté l'Australie pour rejoindre ma ville natale en moins de temps qu'il ne le fallait pour le dire, sombrant dans une terrible dépression, dissimulée par des parents bienveillants. Aucun de mes frères et soeur n'est au courant de cette descente aux enfers. J'ai préféré m'enfermer dans le silence, passant inévitablement pour l’égoïste de service, instable et inconsciente. Il faut rappeler que je m'apprêtais à mettre au monde cet enfant, que je reniais avec force durant mes dernières semaine de grossesse.... La fille parfaite ne l'était plus, et peu à peu, j'étais parvenue à perdre la plupart de mes proches, dont Auden...  “Peste ou cholera, j’ai fait mon choix.” Je roule des yeux, n'ayant pas envie de comprendre cette subtilité, sachant pertinemment qu'elle pourrait me pousser à faire marche arrière.

“Où est Mathis ?” Mon regard se relève dans le sien, avec malgré moi un visage qui se veut faussement innocent, emprunt d'une culpabilité passée. "Il est avec son père" déclarais-je simplement. La question est basique, mais je le connais assez pour savoir qu'elle ne se limite pas à une simple curiosité de sa part, elle me met en garde et me rappelle que j'ai un fils, que j'aurais peut être pu oublier sur un banc du parc, ou dans ma voiture. "Il faut peut être que je l'appelle? Afin que tu puisses t'en assurer?" lançais-je malgré moi. Je savais le lien qu'il était parvenu à créer avec son neveu, et qui n'était évidemment pas grâce à moi. J'appréciais qu'il ait pu avoir un oeil sur lui lorsque moi même je n'étais pas capable de le faire, mais cela ne lui donnait clairement pas le droit de se la jouer assistante sociale à ses heures perdues. Le ton semble être donné, voilà pourquoi je m'assure de lui rendre l'appareil, lui rappelant que ses vielles habitudes se poursuivaient de façon médiocre, malgré les rides qui s'installent doucement sur son visage.  ”Tu comptes cafter aux parents ? J’ai peur.” Je penche légèrement la tête par dessus mon épaule. "Non, je compte sur toi pour le faire devant la dinde de Noël, ca nous fera un bon sujet de discussion pour une fois". Un faux sourire ironique sur les lèvres alors que j'avance à travers la pièce. Il fût un  temps où je me serais probablement empressé de dévoiler ce genre de chose aux parents, mais contrairement à lui, la sagesse a fait son bout de chemin.  ”Lait au frigo.” Je hausse les sourcils, remarquant qu'il n'était fraichement pas matinal, et je m'incline pour celui qui parviendra à supporter ça chaque matin. J'ouvre la porte du frigo, observant malgré moi une hygiène de vie quelque peu douteuse au vu de ce qui s'y trouve. Bouteille de lait à la main, je m'approche de lui. ”T’es venue pour quoi Sav’ ? Tu comptes partir où cette fois ci ? Madagascar ? Portugal ? Sierra Leone ? Vas-y, balance. Fais moi rêver.” Crétin. Je prends sur moi pour ne pas montrer mon agacement, il jubilerait bien trop s'il venait à le déceler. "On m'a dit qu'on entrait chez toi comme dans un moulin, je me suis dis que je pourrais venir m'installer un petit temps." m'amusais-je un instant. "J'espère que tu te protèges au moins." lui rappelais-je. Okay, notre mère ne souhaitait probablement pas que l'on ait ce genre d'échange en me demandant de faire un effort auprès du deuxième fils de la famille. Je lève la boîte , versant des céréales dans mon bol. Je renifle un instant l'intérieur du paquet, grimaçant légèrement face à cette odeur qui s'en dégage et qui est loin de vendre du rêve pour un déjeuner du dimanche. Je sens le regard insistant de Auden sur moi et relève le regard dans le sien, le défiant inévitablement du regard. "Quoi? J'ai pas le droit de vouloir passer un peu de temps avec toi?" demandais-je finalement.


© nightgaunt



When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse

   
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
les coups de pinceau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans, j'ai déjà loupé ma chance de faire parti du club des 27. (25/12/1980)
SURNOM : Essaye même pas si tu veux pas un tête à tête avec mon poing.
STATUT : Pas de seconde bouche à nourrir et c'est très bien comme ça.
MÉTIER : Meilleur amant et peintre d'Australie.
LOGEMENT : #148 spring hill ; le total des chiffres c'est 13. C'est cool, sauf Itziar la coloc qui laisse ses cheveux partout.
Happy moment family QBqEaP1
POSTS : 497 POINTS : 640

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Connard narcissique sociopathe, pour vous faire chier. Ne jure que par ses coco pops. Âme d'enfant dans un corps d'adulte. Peut être sérieux deux ou trois minutes si on lui parle d'art. Connaît tous les épisodes de T'choupi. Ambidextre et aime bien le rappeler. Sait jouer du piano mais n'aime pas le rappeler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (11) : sidginny #3 (ua)jill, ariane + levirosalie (fb)robin-hopesavannahallan #2leoden #4 (ua)mayjackrobin, isaac & ginny

Happy moment family Tumblr_p12fiuqlLb1qg1jmmo1_540
GINAUDEN. Elle m'ennuyait avec sa gueule de petite fille insolente. Je la laissais traîner toute seule. J'avais honte qu'elle me colle autant. Maintenant j'aurais bien tout mon temps pour elle moi qui ne l'ai jamais trouvée aussi belle. Ma jeunesse.

Happy moment family Tumblr_inline_pitibiYgVS1qhd4mm_1280
LEODEN. But you just couldn't see my dark side with those rose lenses on. And I don't really know what I'm doing. And I'm sorry I put you through this. But I never said I'd treat you right.
Happy moment family 82mm
ROBDEN. We'll leave each other cold as ice. And high and dry, the desert wind. Is blowin', is blowin'. Remember what you said to me? We were drunk in love in Tennessee. And I hold it, we both know it.
[center]Happy moment family Tumblr_ofo1vrdcLB1u1wn47o2_250
FAMILY.Here we go again.

RPs EN ATTENTE : tad
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Happy moment family Tumblr_ptmop2qHTm1yo6k6ko1_500
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
DC : Charlie, Caelan & Lily
INSCRIT LE : 29/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer http://www.30yearsstillyoung.com/t26251-charlie-auden-caelan-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Re: Happy moment family Happy moment family EmptyVen 18 Oct - 13:04



Elle teste mes limites et sait que je déteste ça, mais parce qu’on partage le même sang elle se croit capable de faire des choses aussi stupides que ça. C’est en partie vrai. Ca m’empêche au moins de me battre avec elle, entre autre. Parce que si elle n’avait pas été de mon sang et avait gardé cette grande gueule il y a bien longtemps que j’en serais venu aux poings puisqu’il est connu de tous que la patience n’est pas quelque chose que je connais. Avec Savannah je me contente de vouloir sa mort sans jamais rien dire, parce que je n’oublie pas qu’elle traîne un mini-elle qui n’a rien demandé derrière elle et qu’il est hors de question de créer des victimes collatérales. ”Mathis répondrait avec des gazouillis et James des insultes. Donc non, ça ira.” Ca veut dire que je la crois, ou qu’à défaut de la croire je n’ai tout simplement pas envie de perdre encore plus mon temps dans ce sujet-impasse là. On a ce merveilleux don de pouvoir se disputer sur n’importe quel sujet du monde, testé et approuvé depuis plus de trente ans et même par delà les océans. Tout ça pour dire que répondre par un “non, je te crois” aurait été bien trop simple.
”C’est mignon que tu continues à croire que je vais me pointer à Noël.” Après tout cela doit faire à peine vingt cinq ans que je n’ai pas passé les fêtes en famille, mais ce n’est sûrement pas encore assez pour elle. Tant qu’elle reçoit toute l’attention des parents elle devient aveugle envers le reste du monde alors cela doit beaucoup jouer dans la balance. Mes dents viennent bloquer l’intérieur de mes joues et les serrer plus que de raison en même temps que ma soeur prend peu à peu possession de ma cuisine. Heureusement qu’il n’y a pas Itziar, bordel. ”Tu rentres chez eux pour les fêtes ?” J’attaque à mon tour, pris d’une curiosité soudaine sortie de je ne sais où. Comme si j’en avais quelque chose à faire de ce que faisait ma soeur, aujourd’hui ou pour n’importe quelle fête. Il est aussi à noter que les parents pourraient quand même découvrir l’Australie maintenant que toute leur progéniture y vit. Ca fait du quatre et demi contre deux ; mais faut croire que la maison dans laquelle tout le monde a grandi compte pour dix. Ils ont toujours donné beaucoup trop d’importance aux objets, aux reliques, aux souvenirs du passé qui les gardent enchaîné. Et, bien sûr, esprit de contradiction oblige, j’ai toujours détesté ça.
Mon loft devient un moulin et je lâche un rire faux en même temps que mes yeux se lèvent au ciel. Fuck you, Savannah. Elle est celle qui choisit de revenir dans ma vie et la même personne qui la juge sans même attendre la minute réglementaire. Fuck you. ”Les festivités se passent le soir ici, comme tu peux le constater. T’as raté les meilleurs à quelques heures près, dommage.” Fierté d’Auden ravalée, mon épée s’abat dans le vide. Parce que madame vaut bien mieux que tout ça, parce que madame a un enfant et est quelqu’un de bien (si on omet la partie où elle devient le fuyarde en cavale). Je traîne une chaise haute de l’autre côté du comptoir pour qu’on continue de se faire face, mais tout en respectant la distance de sécurité obligatoire. Question de survie. Au cas où j’ai encore un peu plus envie de la tuer et d’en venir aux mains, elle se doit d’avoir une seconde d’avance pour fuir et ne jamais revenir. Ô que ce serait une bonne idée, ça. Je reprends la suite de sa phrase, celle qui fait de Savannah la petit soeur qui s’inquiète pour son grand frère à la vie un peu trop débridée, un peu trop joyeuse, un peu trop atypique, un peu trop sans mariage ni enfant ni même petite amie. La mauvaise vie, en somme. Bouhou. ”Tu ne toucheras pas de parts d’héritage supplémentaires parce que je sais utiliser des capotes. Désolé Sav.” Même s’il est de toute façon un fait connu de tous que Savannah est la préférée et qu’elle doit avoir droit à 90% de l’héritage, lesquelles parts auxquelles on ajoute 7% pour tout le quartier et le reste revient aux deux derniers de la fratrie que tout le monde a un peu oublié. J’aimerais trouver une raison à cela mais aucune ne me vient à l’esprit. Elle a toujours été la préférée, d’aussi loin que je m’en souvienne.
Chacune de ses nouvelles paroles est une nouvelle pique qu’elle m’envoie et un pas de plus qu’elle fait vers la sortie manu militari de mon chez moi. ”Les gens normaux préviennent avant de débarquer, généralement.” Un genre “hey salut grand frère, ça fait longtemps qu’on s’est pas vus, je peux passer cette semaine ? :):):)” pas un “hey tu sais enfiler une capote au moins ?” balancé au petit matin. Ceci dit elle sait que la seconde option est la seule dans laquelle je lui aurais ouvert ma porte et pas fermé à double tour. Mais quand même. Elle n’a aucune raison valable de venir me voir et elle sait que je ne suis pas le genre de personne qui s’épanche sur ses souvenirs d’enfance pendant des heures. ”Mais vu que c’est toi j’imagine que tout le monde t’a déjà pardonné.” Nouveau sourire presque naturel, presque sincère, presque fraternel. ”Les parents t’envoient pour que je leur rembourse 2 Lire empruntés pour acheter des bonbons ? Parce que désolé j’ai que des billets de cent dollars sur moi, là.” Je pose enfin mon cul sur cette putain de chaise et vient reprendre le paquet de cérales près de moi pour venir piocher ces mets divins à même le sachet. Ce qui va sûrement dégoûter Savannah. Ce que j’apprendrai à Mathis à faire, aussi.


Happy moment family Goldorak-go
Fulguropoint dans ta face.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Happy moment family Tumblr_ps4r6i1Q2l1tqoojmo3_540
POSTS : 3277 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Happy moment family Tumblr_psop23uTSk1u5kd84o3_400
Cade(#5)GabrielCarlisle(#2)Auden
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Re: Happy moment family Happy moment family EmptyDim 10 Nov - 15:31



Auden & Savannah
Ma présence ici ne relève en rien d'une manipulation ou une provocation, non, ca serait probablement plus le genre de notre soeur d'ailleurs...Disons juste que j'étais probablement la seule à vouloir entretenir cette cohésion de famille, celle qui n'avait pas eu lieu depuis bien longtemps, qui remontait probablement à l'époque où nous vivions encore tous sous le même toit. Les kilomètres avaient fini par nous séparer les uns des autres. Mais pas que... Les rebondissements survenus au cours des dernières années avaient fini par nourrir ce besoin d'éloignement. Et quand même bien certains événements parvenaient à nous réunir, peu à ce jour, les retrouvailles étaient loin d'être les plus exemplaires. Auden était probablement celui qui me ressemblait le moins, il avait cette folie que je manquais sûrement, mais contre toute attente, certains traits de caractère nous rendaient semblables, plus que nous le voudrions. ”Mathis répondrait avec des gazouillis et James des insultes. Donc non, ça ira.” Je hoche négativement de la tête. "Mathis a du bien grandir depuis la dernière fois que tu l'as vu, il pourrait te surprendre. "En l'espace d'un an, j'avais eu le loisir de voir l'évolution. Et plus le temps passait, plus son besoin de s'exprimer était de mise, me poussant à devoir répondre à des questions existentielles, et parfois gênantes. " Et puis James ne te déteste pas." lui rappelais-je. Le seul membre Williams contre lequel il avait des problèmes, c'était bien moi. Bon, peu de chance qu'il le considère comme un ami et qu'il lui propose de venir rendre visite à son neveu en partageant une bière, mais il ne lui cracherait pas au visage...enfin je crois. "Merci pour ta confiance en tout cas...Je pensais que t'étais le plus apte à comprendre que les gens pouvaient changer." Sujet tout aussi intéressant, la vie sociale de Auden, qui mériterait une série à elle toute seule. Dommage que nos parents ne puissent pas être informé de l'intégralité des rebondissements.”C’est mignon que tu continues à croire que je vais me pointer à Noël.” Je l’observe sans dire un mot, ayant donc la réponse à la question que je me posais. La famille Williams ne sera donc pas réunie pour les festivités une fois de plus. "Je pensais que ça aurait pu faire plaisir à Maman..."dis-je avec une pointe -mais vraiment légère- de déception. Cette famille, si imparfaite soit-elle tenait le coup grâce à elle, elle était le noyaux qui gardait tout les éléments unis. ”Tu rentres chez eux pour les fêtes ?” Mes actions ralentissent, comme si j'avais besoin d'une énergie profonde pour songer à cette idée. Je passe une main nerveusement dans mes cheveux. "Hmm je sais pas...J'aurais peut être la chance d'avoir Mathis avec moi pour l'occasion alors..." Les choses avaient bien changées depuis un an, peut être que je parviendrais à trouver un accord à ce sujet avec James, je l’espérais en tout cas. Moi qui aimait particulièrement cet esprit de fête, j'aimerais beaucoup pouvoir le rendre d'autant plus magique pour mon fils. Et puis peut être aussi qu'une autre personne me venait à l'esprit là tout de suite aussi.

Sa remarque me pousse sur la défensive, et c'est avec cette répartie légendaire que je lui accorde une réponse, parvenant à susciter une réaction de sa part qui nourrit mon amusement du moment. ”Les festivités se passent le soir ici, comme tu peux le constater. T’as raté les meilleurs à quelques heures près, dommage.” Je hausse les sourcils. "Oh oui, quel dommage. Moi qui rêvait de te voir dans une orgie" Ironie quand tu nous tiens. ”Tu ne toucheras pas de parts d’héritage supplémentaires parce que je sais utiliser des capotes. Désolé Sav.”Crétin. "J'suis ravie de l'apprendre...Bien qu'un peu déçue. Cet appartement est plutôt pas mal." Mon regard observe avec exagération autour de moi. Ce qui est d'ailleurs troublant. Est ce que son activité lui permettait de pouvoir se payer ce genre de chose? Était -il le deuxième enfant prodige à avoir réussi dans sa vie professionnelle? A défaut d'avoir une vie sociale bien rangée? ”Les gens normaux préviennent avant de débarquer, généralement.” Je fronçe les sourcils. "C'est vrai...Mais depuis combien de temps considères-tu que nous sommes ces gens normaux Auden?" C'était probablement trop surfait pour lui de toute façon. ”Mais vu que c’est toi j’imagine que tout le monde t’a déjà pardonné.” Je me mordille la lèvre, saisissant malgré moi ce pique qui parvient à faire son effet. Il a toujours cette idée que je parvenais à mes fins, un fait qui peut être avéré parfois, mais qui est bien loin de la vérité. Tout n'a pas été facile pour moi, et il est bien loin de le savoir. Nos parents n'ont pas 'excusé' mes erreurs du passé, ils m'ont surtout épaulé pour éviter que je finisse dans l'asile du coin. ”Les parents t’envoient pour que je leur rembourse 2 Lire empruntés pour acheter des bonbons ? Parce que désolé j’ai que des billets de cent dollars sur moi, là.” Ma cuillère vient s'enfoncer dans mon bol, délaissant l'ironie pour lui poser une question, qui nécessiterait peut être bien trop de sérieux pour que j'en obtienne une réponse. "Je peux savoir comment tu méprises tout le monde? Je veux bien admettre qu'on a pas la meilleure famille du monde, mais visiblement tu t'entêtes à ne plus vouloir en faire parti..."


© nightgaunt



When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Happy moment family Empty
Message(#) Sujet: Re: Happy moment family Happy moment family Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Happy moment family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-