AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Wake me up inside (Rosaleah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leah Baumann
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Fraîchement séparée, pas encore prête à se jeter dans une nouvelle histoire.
MÉTIER : A quelques étapes de devenir pompier à la caserne de Brisbane.
LOGEMENT : A Logan City, le temps de trouver un nouveau logement et de tourner une bonne fois la page sur son histoire.
Wake me up inside (Rosaleah) 1570461162-tumblr-inline-nuxcmtaycz1qlt39u-250
POSTS : 4948 POINTS : 2630

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Véritable garçon manqué incapable de se tenir devant un match de rugby - sportive et boxeuse avérée - souffre d'un cruel manque de confiance en elle qu'elle camoufle à merveille par des réparties cinglantes - pense avoir enfin trouvé sa voie en intégrant les soldats du feu.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lonnie#2Lenah#3Raeleah#2Jules#2HadèsAlexAlfeahRosaleahLuceah

Univers alternatifs: Lenah-DZRaeleah-DZRaeleah-DSTC-DS
RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12Lehen#14Lehen#13Matteo #1LonnieLehen#16Lehen#15JulianaLehen#18Lehen#14Raelyn (Fb)Lehen#19LeneLeomy#1Lehen#20Cambodge#2Lehen#21HarveyRaelyn-DFLullabyLenah#2Lehen#22AlexCambodge#3Lehen26Romeah#2


RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar)
DC : Hannah Whitemore
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) EmptyVen 4 Oct - 13:42



Wake me up inside




                 
MacTavish - 2016


Un sourire de façade sur le visage, Leah observait la foule qui abondait au bar avec un mélange de plaisir et d’anxiété. Deux sentiments contradictoires qui s’expliquaient par le fait que si elle était ravie d’être ici, une partie d’elle jaugeait les personnes qui lui faisaient face afin de savoir s’il était là. Camden. Depuis quelques mois maintenant, le rêve s’était transformé en cauchemar et ce, sans que la face du monde ne soit au courant. Pour tout son entourage, la vie continuait telle qu’elle était mais pour Leah, tout s’écroulait. Depuis deux ans maintenant qu’elle partageait sa vie avec lui, ses amis et sa famille pensaient qu’elle était heureuse et épanouie dans sa relation. La brunette ne leur en voulait pas, après tout elle s’était découvert sur le tard un sacré potentiel d’actrice ; dommage qu’elle n’ait pas décelé ce talent plus tôt, son quotidien serait sans doute différent. C’était ici même qu’elle avait croisé son regard pour la première fois, qu’il avait commencé à montrer un intérêt incompréhensible pour elle. Leah n’en croyait effectivement pas ses yeux ; il était trop séduisant et trop intelligent que pour être attiré par elle. Et pourtant. Après l’avoir fait languir – plus parce que son patron ne voyait pas d’un très bon œil les relations avec les habitués que par réel besoin de le faire attendre – quelques temps, la brunette avait finalement cédé à ses avances. Une sacré erreur quand on voyait les conséquences deux années plus tard. Car si leur idylle l’avait envoyée tout droit au septième ciel pendant les premiers mois, la jeune femme avait rapidement déchanté en comprenant à qui elle avait réellement affaire ; un pervers narcissique doublé d’un type violent et possessif. Il faisait peu à peu le vide autour d’elle, prétextant qu’un tel ou un tel avait eu un regard ou une remarque déplacée à son égard, qu’il la voulait pour lui seul… Des paroles qu’on pouvait juger plaisantes au début mais qui prenaient rapidement des allures d’avertissements puis de menaces par la suite. Avant qu’elle ne comprenne ce qui lui arrivait, il était trop tard. A présent, elle était devenue cette femme qui prétextait que tout allait bien tout en portant des manches longues afin de camoufler les contusions. Cette femme maladroite qui tombait bien trop souvent dans les escaliers et qui savait remettre des épaules démises en un rien de temps. Cette femme qui parvenait à sourire par automatisme, à empêcher les larmes de couler de ses yeux quand on lui demandait comment elle allait. Cette femme qui s’obligeait à garder ses hurlements à l’intérieur tout en criant à qui voulait l’entendre qu’elle l’aimait. Voilà ce qu’elle était devenue. Et si au fond d’elle la brunette se battait encore, il ne lui restait plus grand-chose de ce qu’elle était réellement. L’ancienne Leah était roulée en boule dans un coin sombre de son esprit tandis que la nouvelle brillait d’une lueur terne, survivant jour après jour dans cette vie qui était désormais la sienne. La seule chose qu’elle n’avait pas encore perdu, c’était son travail. Elle savait pertinemment que sans ça, elle serait définitivement foutue et que seule une balle dans son crâne pourrait la sortir de cette misère. Alors elle avait trouvé toutes les excuses du monde pour conserver ce job de barmaid, ses seules heures de liberté avant de rentrer à reculons chez elle, dans cet appartement qu’elle partageait avec lui. Mais la plupart du temps, Camden était dans le coin, ne la perdant jamais totalement de vue. Il ne lui disait pas quand il prévoyait de débarquer, la laissant avec la boule au ventre d’être surprise entrain de sourire à un inconnu ou à discuter un peu trop près avec un de ses collègues. De tout façon, cela faisait bien longtemps qu’il avait cessé de chercher des excuses pour expliquer les coups qu’il lui portait. Rassurée de ne pas encore avoir croisé son regard vert glaçant, Leah reporta son attention sur une jeune femme qui venait de s’installer en face d’elle et qui semblait porter le poids du monde sur ses épaules ; rien que ça. Les traits tirés, elle avait un regard vide qui indiquait que quelque chose n’allait pas. La barmaid était douée avec les clients et sentait beaucoup les choses, et là elle ressentait la détresse émotionnelle de cette fille. S’approchant d’elle, elle l’interrogea du regard. « Je peux vous servir quelque chose ? Un remontant peut-être ? » Suggéra-t-elle avec un petit sourire en coin, cherchant à déclencher l’esquisse d’un sourire chez son interlocutrice.

Spoiler:
 




AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Lovegood
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/02)
SURNOM : Tout le monde m'appelle Rose, j'en viendrais presque à oublier mon vrai prénom.
STATUT : Célibataire, je n'ai clairement pas envie de me remettre en couple pour le moment. J'ai retrouvé la liberté et je ne compte pas m'enfermer à nouveau dans une relation.
MÉTIER : Psychologue dans le service de soins palliatifs de St Vincent's
LOGEMENT : Appartement 110 à Redcliffe
Wake me up inside (Rosaleah) Tumblr_ndptp6WYyj1s5xc1ho2_250
POSTS : 412 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ma mère est internée depuis 24 ans † J'ai grandi dans le foyer de Brisbane † ancienne prostituée † ancienne addict drogues et alcool, clean depuis 4 ans † très grande fan de Queen et Nirvana † passionnée par la musique, j'écris, je compose et je chante des chansons que je poste sur youtube † je joue de la guitare et du piano † passionnée par la criminologie, sans mentir je crois que j'ai vu tous les reportages à ce sujet et j'ai lu un nombre incalculable de livres sur la criminologie † si je le pouvais, je construirais un temple en chocolat à l'effigie de Freddie Mercury
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[09/06]
Harvey
Romy
Jeremiah
Auden
Alex
Shay
Leah
Tad
Jasper


Wake me up inside (Rosaleah) Tumblr_inline_nsc297k0J91qlt39u_250
ROSEMMA - They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behavior but I do it in the best way. I'll be the watcher of the eternal flame, I'll be the guard dog of all your favorite dreams (...) 'Cause we could be immortals.

RPs EN ATTENTE : Finn
PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Lana Del Rey
CRÉDITS : avatar; Balaclava - gifs; tumblr
DC : Le beaucoup trop cute Caleb
INSCRIT LE : 02/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26148-rose-i-don-t-want-to-die-i-sometimes-wish-i-d-never-been-born-at-all http://www.30yearsstillyoung.com/t26245-rose-no-time-for-losers-cause-we-are-the-champions-of-the-world http://www.30yearsstillyoung.com/t26246-rosalie-lovegood http://www.30yearsstillyoung.com/t26250-rosalie-lovegood#1098071

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Re: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) EmptyMer 9 Oct - 11:58


Leah & Rose
“Wake me up inside”
Je ne dors pas beaucoup depuis quelques semaines, pourtant je suis tellement fatiguée. Mais j’ai la tête ailleurs, je suis préoccupée. Depuis quelques jours le procès de Jackson a commencé puisque ce trou du cul a braqué une banque et n’a pas été capable de le faire sans se faire prendre. Ça fait un an que je ne l’ai pas vu. Dès que je l’ai pu j’ai quitté Melbourne pour retourner à Brisbane. Pour m’éloigner de lui, m’éloigner de ma vie dont je ne suis pas fière. Toute la drogue, l’alcool, le sexe, l’argent facile, son influence, sa prestance. Il savait me parler, il savait les mots à employer pour me faire plonger avec lui dans chacun de ses plans foireux. Il était fort. Il était doué. Tellement doué. Il était beau, et ça, il le savait. Il en jouait avec moi. Il savait que sans lui, je n’étais rien. Rien du tout. Qu’une pauvre fille à la recherche de son identité. Mais je ne l’ai d’ailleurs toujours pas trouvée, mon identité. Je ne sais pas qui je suis. Je ne sais pas à quoi rime ma présence sur terre. Il était intelligent. Très intelligent, et malin aussi. Devant les autres il se comportait presque comme le petit-ami parfait, celui qui s’inquiétait pour sa copine et sa consommation excessive de drogue ou d’alcool. Alors qu’en fait c’est lui qui m’a vraiment fait plonger dans tout ça. Avant de le rencontrer j’arrivais encore à me contrôler. Mais dès qu’il a fait son apparition dans ma vie, tout a changé. Quand il s’est fait arrêter je n’ai pas tout de suite su comment réagir. Un mélange de peur, d’excitation et de soulagement. La peur parce que la vie sans lui est effrayante, ma vie a tourné autour de cet homme les dernières années de ma vie. De façon très toxique, je le sais. Mais je ne pouvais pas le quitter parce que je savais que si j’osais faire ça, les coups seraient encore plus violents. Alors je ne disais rien. Je subissais. Je lui souriais. Je souriais aux autres leur faisant croire que ces bleus étaient dû à une chute. Ou bien je disais que j’étais sévèrement anémiée ce qui expliquait mes bleus. Est-ce que les gens me croyaient ? Je n’en sais rien. Mais moi j’essayais de me persuader à chaque fois que ce n’était pas si grave et qu’il finirait par se calmer. Je le croyais. Même si je n’aurais jamais dû. Et le soulagement parce que j’avais l’impression que son arrestation était l’élément qui changerait ma vie. C’était fini. Il était en prison. Pour un braquage de banque. Alors sa peine sera certainement assez lourde. Et j’ai eu peur aussi parce que je ne savais pas à quoi aller ressembler ma vie à présent. J’avais rien. J’avais personne. J’étais seule. Seule avec mes bouteilles d’alcool et avec ces petits sachets remplis de poudre et de pilules qui m’aider à me sentir vivante. Mais tout ça s’est fini. L’alcool, la drogue. Je me suis sevrée. Clean depuis un an. C’est dur. Vraiment très dur. Parce que je dois réapprendre à vivre comme tout le monde. Sans toutes ces fantaisies pour m’aider à vivre. Je pensais que j’allais mieux. Je pensais que j’en avais fini avec toutes ces merdes. Cette envie d’un verre d’alcool. Juste un. Je peux me contrôler, non ? Juste un verre et après je rentre chez moi. J’ai peur. Peur que Jackson ne reste pas en prison très longtemps, qu’il me retrouve pour en finir avec moi. Parce que je suis foutue s’il me retrouve, je le sais. Vous pensez que c’est possible pour une addict sevrée depuis un an de se contenter de boire un verre ? Juste un. Et de rentrer chez soi, et continuer à vivre sa vie comme si rien ne s’était passé ? Peut-être que certains y arrivent mais moi je sais que si je bois un verre, je replonge. Alors est-ce que ça en vaut vraiment le coup ? Est-ce qu’il en vaut vraiment le coup ? Non. La réponse est assez simple. Mais pourquoi est-ce que c’est si dur ? Pourquoi est-ce que je serais prête à tuer pour un verre de vodka ? Parce que je suis faible très certainement. Comme il me le disait tout le temps. C’est de ma faute. Je suis nulle. Et j’ai besoin d’un verre de vodka pour me sentir vivante. Pathétique. Je pousse la porte de ce bar et une fois entrée, je m’arrête un instant. Un an que je n’ai pas mis les pieds dans ce genre d’endroit. C’est bruyant. Les gens rient, tout le monde est accompagné de leurs amis ou leur conjoint. Et moi j’avance, seule, vers le bar, essayant de me frayer un chemin. Tout le monde a un verre d’alcool entre les mains. Moi aussi j’en veux un. Et puis un deuxième, un troisième, un quatrième et ainsi de suite. Je m’assieds sur un tabouret libre face au bar. Et je pousse un long soupir, les coudes posés sur le bar et ma tête vient se nicher dans mes mains. Je ferme les yeux.   « Je peux vous servir quelque chose ? Un remontant peut-être ? » Est-ce que je veux quelque chose ? Oh oui. Un remontant ? Putain, oui j’en veux un. Je me mords la lèvre inférieure et relève le regard vers la barmaid.  « Un shot de vodka, s’il vous plaît. » Je lui demande, d’une petite voix presque honteuse. J’ai les larmes aux yeux. Je suis vulnérable et je m’apprête à fondre en larmes devant une parfaite inconnue. Oui je suis bel et bien pathétique. Je m’apprête à replonger après un an d’abstinence. Tout ça, tout ce travail, pour rien. Je la regarde faire, fixant la bouteille de vodka comme s’il s’agissait du Graal.  « C’est assez marrant quand on sait que je m’apprête à replonger dans l’alcool à cause du même mec qui m’a fait plonger au début. » Je lui dis alors qu’un petit rire nerveux vient ponctuer la fin de ma phrase. Elle s’apprête à me donner ce verre et dès qu’il sera posé en face de moi, je vais le boire cul sec avant de lui en demander plusieurs autres jusqu’à ce que je sois tellement bourrée que je ne me souvienne même plus de mon prénom. On dirait que l’ancienne Rose est de retour.

© nightgaunt


@Leah Baumann Wake me up inside (Rosaleah) 674657830



☽☽ Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime.

Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Fraîchement séparée, pas encore prête à se jeter dans une nouvelle histoire.
MÉTIER : A quelques étapes de devenir pompier à la caserne de Brisbane.
LOGEMENT : A Logan City, le temps de trouver un nouveau logement et de tourner une bonne fois la page sur son histoire.
Wake me up inside (Rosaleah) 1570461162-tumblr-inline-nuxcmtaycz1qlt39u-250
POSTS : 4948 POINTS : 2630

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Véritable garçon manqué incapable de se tenir devant un match de rugby - sportive et boxeuse avérée - souffre d'un cruel manque de confiance en elle qu'elle camoufle à merveille par des réparties cinglantes - pense avoir enfin trouvé sa voie en intégrant les soldats du feu.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lonnie#2Lenah#3Raeleah#2Jules#2HadèsAlexAlfeahRosaleahLuceah

Univers alternatifs: Lenah-DZRaeleah-DZRaeleah-DSTC-DS
RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12Lehen#14Lehen#13Matteo #1LonnieLehen#16Lehen#15JulianaLehen#18Lehen#14Raelyn (Fb)Lehen#19LeneLeomy#1Lehen#20Cambodge#2Lehen#21HarveyRaelyn-DFLullabyLenah#2Lehen#22AlexCambodge#3Lehen26Romeah#2


RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar)
DC : Hannah Whitemore
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Re: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) EmptyMer 6 Nov - 10:51



Wake me up inside




               
MacTavish - 2016

Les yeux posés sur la jeune femme brune qui venait de s’assoir au bar, Leah cherchait à imaginer ce qu’elle pouvait bien avoir comme soucis pour se retrouver dans cet état. En apparence elle donnait le change, mais ses yeux étaient larmoyants et son regard un peu hagard, comme si elle venait d’apprendre une mauvaise nouvelle ou bien que quelque chose la tracassait. Leah s’était bien souvent retrouvée dans le même état, mais elle ignorait que son interlocutrice avait traversé ce qu’elle vivait elle-même en ce moment. Elle avait l’air perdu, fixant un point invisible devant elle comme si elle s’était assise là sans trop savoir pourquoi. Ça n’était pas la première fois que la brunette avait affaire à des clients en pleine mauvaise passe, et en général elle ne se permettait pas vraiment d’en faire état avec eux puisque de toute façon, il ne fallait pas bien longtemps avant qu’ils ne décident de s’épancher tout en descendant une bouteille. Elle n’aimait pas les voir se mettre mal avec l’alcool pour s’éviter de penser ou de ressentir leur tristesse, mais elle était toujours là pour discuter avec ceux qui en ressentaient le besoin. Un côté inattendu du métier qui lui plaisait assez, en tout cas lorsqu’elle avait l’impression d’avoir été de bon conseil. La jeune femme semblait hermétique à l’ambiance festive qui se dégageait du MacTavish et Leah s’approcha finalement d’elle afin de lui demander si elle avait besoin d’un remontant. Une question purement rhétorique quand on voyait la posture adoptée en cet instant par la brune mais que la barmaid se sentit bien obligée de poser depuis que son patron avait apposé une affiche sur le mur qui précisait que les consommations étaient obligatoires lorsqu’on décidait de s’attarder sur un des tabourets du bar. « Un shot de vodka, s’il vous plaît. » Leah croisa les yeux verts de son interlocutrice, y décelant un trouble qu’elle ne comprenait pas très bien. Elle mordillait sa lèvre inférieure avec nervosité – à moins que cela ne soit une tentative gênante de séduction - tandis que les larmes semblaient prêtes à sortir à la moindre occasion. Hésitante, la brune l’observa quelques secondes en se demandant s’il était déplacé ou non de lui demander ce qu’elle avait, mais décida que ça n’était pas vraiment sa place et qu’elle risquait de se faire rabrouer méchamment. Peut-être s’agissait-il d’une simple rupture et qu’il n’y avait pas à s’inquiéter après tout. Ceci dit, Leah avait le pressentiment qu’il s’agissait de plus que ça. Perdue dans ses pensées, elle se dirigea machinalement vers la bouteille de vodka puis s’empara d’un shot, commençant à y verser le liquide transparent sous le regard attentif de la jeune femme. « C’est assez marrant quand on sait que je m’apprête à replonger dans l’alcool à cause du même mec qui m’a fait plonger au début. » Les paroles de la brune arrivèrent à ses oreilles alors qu’elle terminait de remplir le verre et Leah suspendit presque immédiatement son geste, tournant la tête vers son interlocutrice alors que cette dernière était encore secouée d’un petit rire nerveux. Replonger dans l’alcool, hein ? Pas avec elle. Pas sans essayer de l’en dissuader en tout cas. Il n’y avait rien de drôle dans cette situation, et elle comprenait désormais la détresse qu’elle avait ressentie à l’instant où la jeune femme s’était installée à son bar. Elle était en proie à une lutte contre ses propres démons, et si Leah n’avait jamais eu à vivre ce genre de bataille intérieure, elle se doutait qu’un simple verre risquait de tout compromettre. « Vous êtes sobre depuis combien de temps ? » Demanda-t-elle en posant les mains sur le comptoir, laissant volontairement le verre de côté pour l’instant. Elle s’attendait à ce que la brune s’énerve, lui demande de s’occuper de ses affaires et de faire son travail, mais elle ne pouvait pas faire ça. « On peut discuter un peu si vous voulez. » Se risqua-t-elle à ajouter, plongeant ses yeux noisette dans ceux de la jeune femme afin d’appuyer sa phrase qui relevait davantage du sous-entendu, finalement. La proposition restait en suspens, comme une invitation silencieuse à choisir la voie de la sagesse en privilégiant la discussion plutôt que celle qui la pousserait à replonger dans ses vieux travers. Elle avait l’air jeune, trop jeune pour se foutre en l’air à cause d’un mec. Leah réalisa que cette pensée était plutôt ironique si l’on considérait sa propre situation, mais tout le monde savait qu’il était plus facile de prodiguer des conseils que de les suivre soi-même, pas vrai ? Comme dans un élan de conscience, son regard quitta brièvement celui de la jeune femme pour balayer rapidement la pièce histoire de s’assurer que Camden n’était pas arrivé entre temps. En général, elle ressentait assez vite son regard oppressant sur elle, mais ça n’était pas toujours le cas. Après quelques secondes, elle constata qu’il manquait à l’appel et c’est avec un air rassuré qu’elle se reconcentra sur son interlocutrice qui semblait toujours en plein combat contre elle-même. Leah ignorait les pensées qui devaient se bousculer dans son esprit, mais elle espérait que les mots qui sortiraient de sa bouche seraient ceux d’une personne prête à prendre le dessus sur ses envies.

Spoiler:
 




AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Lovegood
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/02)
SURNOM : Tout le monde m'appelle Rose, j'en viendrais presque à oublier mon vrai prénom.
STATUT : Célibataire, je n'ai clairement pas envie de me remettre en couple pour le moment. J'ai retrouvé la liberté et je ne compte pas m'enfermer à nouveau dans une relation.
MÉTIER : Psychologue dans le service de soins palliatifs de St Vincent's
LOGEMENT : Appartement 110 à Redcliffe
Wake me up inside (Rosaleah) Tumblr_ndptp6WYyj1s5xc1ho2_250
POSTS : 412 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ma mère est internée depuis 24 ans † J'ai grandi dans le foyer de Brisbane † ancienne prostituée † ancienne addict drogues et alcool, clean depuis 4 ans † très grande fan de Queen et Nirvana † passionnée par la musique, j'écris, je compose et je chante des chansons que je poste sur youtube † je joue de la guitare et du piano † passionnée par la criminologie, sans mentir je crois que j'ai vu tous les reportages à ce sujet et j'ai lu un nombre incalculable de livres sur la criminologie † si je le pouvais, je construirais un temple en chocolat à l'effigie de Freddie Mercury
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[09/06]
Harvey
Romy
Jeremiah
Auden
Alex
Shay
Leah
Tad
Jasper


Wake me up inside (Rosaleah) Tumblr_inline_nsc297k0J91qlt39u_250
ROSEMMA - They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behavior but I do it in the best way. I'll be the watcher of the eternal flame, I'll be the guard dog of all your favorite dreams (...) 'Cause we could be immortals.

RPs EN ATTENTE : Finn
PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Lana Del Rey
CRÉDITS : avatar; Balaclava - gifs; tumblr
DC : Le beaucoup trop cute Caleb
INSCRIT LE : 02/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26148-rose-i-don-t-want-to-die-i-sometimes-wish-i-d-never-been-born-at-all http://www.30yearsstillyoung.com/t26245-rose-no-time-for-losers-cause-we-are-the-champions-of-the-world http://www.30yearsstillyoung.com/t26246-rosalie-lovegood http://www.30yearsstillyoung.com/t26250-rosalie-lovegood#1098071

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Re: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) EmptySam 9 Nov - 18:49


Leah & Rose
“Wake me up inside”
Je suis nulle. Je suis qu’une merde. Je suis faible. La faiblesse incarnée. Je viens de mettre les pieds dans un bar. Putain. L’alcool coule à flot, tout le monde a un verre dans les mains, tout le monde rit, tout le monde sourit. Et puis il y a moi. Au bord du gouffre, sur le point de m’écrouler, à nouveau. Cette bonne conduite n’aura pas duré très longtemps. Comment est-ce que j’ai pu penser que j’y arriverais ? J’ai été conne. Mais oui de toute façon je suis conne. Très conne. Je suis qu’une bonne à rien comme il me le disait tout le temps. Rien ne va. J’étais tout doucement en train de remonter la pente et j’y ai vraiment cru. Naïvement. Mais pourtant. Me voilà, dans un bar mourant d’envie de commander un verre. Quelque chose de fort. Mais je sais qu’un verre en entraînera un autre, et puis un autre et encore un autre jusqu’à ce que je ne puisse plus rentrer chez moi, jusqu’à ce que je ne me souvienne même plus de mon adresse. Oui parce que j’étais comme ça à l’époque. Il n’y a pas encore si longtemps que ça. Le mélange de l’alcool et de la drogue c’était franchement pas beau à voir chez moi. La barmaid me demande si je veux quelque chose. Putain. Si elle savait à quel point je veux un remontant. Je lui demande un shot de vodka, et j’attends. Fixant la bouteille d’alcool qu’elle tient à présent dans ses mains. On pourrait prendre me prendre pour une cinglée parce que je vous jure que cette bouteille je la regarde de la même manière que Gollum regarde l’anneau. Je suis en pleine lutte contre moi-même. Je ressens tellement de sentiments contradictoires en ce moment-là. Il y a déjà la honte. Parce que je suis sur le point de rechuter dans cette addiction qui a bien failli signer mon arrêt de mort l’année dernière. Et je ressens aussi de la tristesse. Une putain de tristesse profonde qui ne me quitte pas depuis des années. Ces antidépresseurs que je prends devraient m’aider mais c’est pas le cas. Et je me sens vide aussi. Complètement vide. Je mène une vie vide de sens, mon existence n’a strictement aucune utilité. Si je meurs ce soir personne ne le remarquerait parce que je suis seule. Putain. Je suis seule. Comme je me sentais seule pendant mes années en foyer. J’allais mal. Tellement mal. C’est pour ça que je suis partie en couille quand je suis partie à Melbourne. J’en avais marre de me sentir toujours aussi mal, aussi triste. L’alcool et la drogue c’étaient des produits anesthésiants. Et ce soir à nouveau, j’ai mal. Alors c’est décidé, je vais boire. Comme une merde. Sans même savoir pourquoi je me mets à parler en confiant à la jeune femme derrière le bar que je suis sobre mais que je me sens bien décidée à replonger ce soir. Elle ne finit même par de remplir mon verre, elle le pose un peu plus loin et se retourne vers moi. J’aurais mieux fait de fermer ma gueule. Je fixe ce verre qui devrait être à moi, ce verre que j’aurais vidé en un quart de seconde. « Vous êtes sobre depuis combien de temps ? » Je suis même pas capable de la fermer et de replonger. Quand je vous dis que je suis bonne à rien. Je soupire et mon regard se pose sur mon interlocutrice. Que je sois sobre depuis six mois, un an ou dix ans ça change quoi ? Rien. Le résultat c’est le même : je suis nulle.  « Un an. » Je lui réponds d’une petite voix, et mes mots sont accompagnés d’une larme qui coule le long de ma joue. Et merde. Je vais pas me mettre à chialer quand même, si ? Je me déteste. Je les yeux au ciel, énervée par mon comportement, énervée par cette soirée, par cette journée, cette semaine. Par ma vie, tout simplement. Je souffle et d’un geste de la main j’essuie cette larme, priant intérieurement qu’elle n’ait rien vu.  « De toute façon ça change quoi ? Je suis qu’une merde, il avait raison. » Parce que c’est ce qu’il n’arrêtait pas de me le dire. Et c’était vrai à l’époque et c’est toujours le cas sinon je ne serais pas ici en ce moment-même à lutter contre mes propres démons. « On peut discuter un peu si vous voulez. » Je suis pas sûre de vouloir en parler, non. Mais en même temps j’ai pas envie de grand-chose ce soir. Enfin si j’ai envie de boire. Encore et encore. J’en crève d’envie et la tentation n’avait pas été aussi forte depuis bien longtemps. Je ne dis rien dans un premier temps mais je finis par relever le regard vers la brune et je la regarde un instant. Elle a l’air si gentille. Moi, à sa place je ne chercherais même pas à engager la conversation mais c’est certainement parce que je ne suis pas douée avec les gens. Non en fait c’est simplement parce que j’aime pas les gens et que je préfère m’en éloigner un maximum. Elle regarde au loin comme si elle cherchait quelqu’un du regard, je me retourne et je l’imite en scrutant la pièce du regard en quelques courtes secondes mais je reporte toute mon attention sur elle tout de suite après.  « Y a pas grand-chose à dire, il y a pas encore si longtemps je passais tout mon temps à boire et à prendre tout ce qu’on me donnait. Mais j’ai fini par me reprendre en main. » Enfin, j’ai surtout fait une tentative de suicide par overdose et je me suis rendue compte que j’étais devenue un déchet, j’avais pitié de moi et je me détestais tellement.  « J’en ai juste marre de toujours devoir lutter contre mes propres démons. Je suis fatiguée… » Et peut-être que ma vie ne vaut pas le coup pour que je me batte. J’ai plus envie de lutter. Mais pourquoi je lui dis tout ça ? Si j’ai besoin de parler j’ai mon psy pour ça. Et c’est à cette pauvre fille que je me confie.  « J’suis désolée, je sais pas pourquoi je vous dis tout ça. » Surtout que des gens déprimés et alcooliques elle doit en voir tous les jours. Je suis pas la seule, ni la première qu’elle croise. Mais elle semble pourquoi vraiment intéressée par ce que je lui dis, et je pourrais même croire qu’il s’agit d’une personne digne de confiance.

© nightgaunt





☽☽ Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime.

Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Fraîchement séparée, pas encore prête à se jeter dans une nouvelle histoire.
MÉTIER : A quelques étapes de devenir pompier à la caserne de Brisbane.
LOGEMENT : A Logan City, le temps de trouver un nouveau logement et de tourner une bonne fois la page sur son histoire.
Wake me up inside (Rosaleah) 1570461162-tumblr-inline-nuxcmtaycz1qlt39u-250
POSTS : 4948 POINTS : 2630

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Véritable garçon manqué incapable de se tenir devant un match de rugby - sportive et boxeuse avérée - souffre d'un cruel manque de confiance en elle qu'elle camoufle à merveille par des réparties cinglantes - pense avoir enfin trouvé sa voie en intégrant les soldats du feu.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Lonnie#2Lenah#3Raeleah#2Jules#2HadèsAlexAlfeahRosaleahLuceah

Univers alternatifs: Lenah-DZRaeleah-DZRaeleah-DSTC-DS
RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12Lehen#14Lehen#13Matteo #1LonnieLehen#16Lehen#15JulianaLehen#18Lehen#14Raelyn (Fb)Lehen#19LeneLeomy#1Lehen#20Cambodge#2Lehen#21HarveyRaelyn-DFLullabyLenah#2Lehen#22AlexCambodge#3Lehen26Romeah#2


RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar)
DC : Hannah Whitemore
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Re: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) EmptyHier à 15:38



Wake me up inside




               
MacTavish - 2016


Depuis que la brune s’était installée en face d’elle au bar, Leah avait ressenti toute sa détresse ; difficile de faire autrement avec ses grands yeux embués de larmes. Il y avait un tas de possibilités pour qu’elle se retrouve dans un bar dans cet état, pourtant cela semblait sérieux, elle n’aurait su dire pourquoi. Une intuition, sans doute. On venait rarement noyer son chagrin dans l’alcool en étant seul si les raisons n’étaient pas graves ou importantes, en tout cas c’est le raisonnement que la brunette avait depuis le temps qu’elle bossait ici. Ca ne faisait pas si longtemps, mais le métier de barmaid lui collait à la peau depuis qu’elle avait décidé de laisser tomber l’université. Une décision qu’elle ne regrettait pas, bien trop heureuse d’évoluer dans un milieu lui permettant de faire des rencontres et de faire la fête quand elle en avait envie. Enfin, c’était le cas avant Camden. Elle n’aurait su dire la dernière fois où elle avait eu l’opportunité de sortir avec des amies, ou même la dernière fois qu’elle avait parlé tout court à une de ses copines de sortie. Le brun avait fait le vide autour d’elle à une vitesse affolante, et Leah se demandait encore comment elle avait fait pour se montrer aussi naïve à son égard. Après tout, on aurait aisément pu croire qu’à notre époque, les jeunes femmes étaient suffisamment au courant des histoires des autres que pour ne plus tomber dans le panneau…. Un constat affligeant qui la mettait au trente-sixième dessous dès qu’elle y pensait. Des femmes battues, il y en avait eu et il y en aurait toujours, c’était comme ça. Cette pensée la traversa avec effroi, réalisant le terme qu’elle venait d’employer pour se qualifier elle-même ; une femme battue. Voilà à quoi elle en était réduite. Pourtant, si son entourage devait expliquer à quoi ressemblait le tempérament de Leah Baumann, on entendrait des adjectifs la qualifiant de « forte » ou encore de « bornée ». Pas vraiment le genre qui collait avec l’image qu’elle reflétait aujourd’hui, perdant peu à peu la confiance qu’elle avait acquise au fil des années jusqu’à devenir l’ombre d’elle-même. Son travail était tout ce qui la raccrochait à la vie, et elle ne pouvait même pas s’imaginer une seconde se retrouver sans ça, sans ces quelques heures de liberté loin de lui. Elle était douée, elle le savait. Il ne s’agissait pas d’un travail qui nécessitait énormément de compétences, mais elle n’avait jamais éprouvé la moindre difficulté à trouver du boulot. Et le MacTavish était le premier établissement correct et réputé qui l’engageait, elle ne voulait pas gâcher ça. Elle s’impliquait donc énormément, faisant en sorte de rendre chaque client content – que ça soit en terme de consommation ou simplement de conversation. Soit l’un, soit l’autre. La jeune femme qui lui faisait face avait l’air d’avoir besoin des deux, mais au moment de la servir, elle lui avoua être sur le point de mettre fin à une période de sobriété. Si ça n’était aucunement les affaires de la brunette, elle ne put cependant s’empêcher de mettre le hola à son geste en laissant le verre de côté pour l’instant, espérant peut-être pouvoir la faire changer d’avis. Avec prudence, elle lui demanda depuis combien de temps elle était sobre, cherchant à lui faire prendre conscience elle-même de cette durée – peut-être que ça lui permettrait d’éviter de replonger après tout. Sa question généra un soupir chez la jeune femme, laissant Leah croire qu’elle allait se faire rabrouer. « Un an. » Un an, c’était déjà beaucoup et aux yeux de Leah, le plus dur avait sans doute été fait. Elle s’était sevrée du manque, il ne lui restait plus qu’à prendre le dessus sur ses idées noires et sur son envie de se laisser aller à un remède qui n’en était pas un ; la bataille de l’esprit. Tout ça était purement théorique dans l’esprit de la brune car après tout, elle ne s’était jamais retrouvée dans une situation de dépendance. Mais elle se doutait que ça devait être à peu près pareil pour tout le monde, et également pour son interlocutrice. Sa poitrine se serra un peu lorsqu’elle aperçu la larme couler le long de la joue de la brune, comprenant à quel point elle devait se sentir mal en ce moment. Leah se pencha un peu plus dans sa direction, histoire de lui montrer qu’elle était là pour l’écouter si besoin. « De toute façon ça change quoi ? Je suis qu’une merde, il avait raison. » Il ? Les paroles de la jeune femme firent écho à ce qu’elle entendait à longueur de temps avec Camden, et un frisson lui parcouru l’échine. « Je suis sûre qu’il ne vaut pas la peine de jeter un an de sobriété à la poubelle… » Se risqua-t-elle à dire, sans trop savoir où elle mettait les pieds. « Et faut pas dire ça. » Ajouta-t-elle, sachant pertinemment qu’elle-même commençait à avoir la même impression d’inutilité que son interlocutrice ; pourtant il semblait plus facile de donner des conseils aux autres que de les suivre soi-même. Un sourire attentif sur le visage, elle lui proposa d’en discuter, espérant trouver des arguments l’empêchant de lui servir ce fameux verre.  « Y a pas grand-chose à dire, il y a pas encore si longtemps je passais tout mon temps à boire et à prendre tout ce qu’on me donnait. Mais j’ai fini par me reprendre en main. J’en ai juste marre de toujours devoir lutter contre mes propres démons. Je suis fatiguée… » Leah plissa légèrement les lèvres, écoutant avec attention ce que la brune avait à lui confier, ravie qu’elle se laisse aller à quelques paroles. « J’suis désolée, je sais pas pourquoi je vous dis tout ça. » La barmaid esquissa un petit sourire en haussant les épaules. « Il paraît que je suis douée pour écouter. » Elle fronça le nez avant de plonger son regard dans celui de l’inconnue qui lui faisait face. « Vous vous appelez comment ? » Quitte à se lancer dans ce genre de discussion, autant faire connaissance au minimum. « Moi c’est Leah. Vous savez quoi, vous n’avez rien de la femme que vous décrivez… » Elle haussa un sourcil, appuyant ses deux coudes sur le comptoir pour être sûre de bien couvrir le brouhaha de la pièce.  « … J’ose pas imaginer ce que vous traversez, mais je sais aussi que si vous avez eu la volonté de vous en sortir y a un an d’ici, elle est toujours là. Même si c’est pas facile, faut garder en tête ce que vous déjà accompli. » Elle parlait d’un sujet qu’elle ne maîtrisait pas, mais elle avait vraiment envie que cette fille sorte du bar la tête haute, fière de ne pas avoir cédé à ses envies destructrices.  




AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Wake me up inside (Rosaleah) Empty
Message(#) Sujet: Re: Wake me up inside (Rosaleah) Wake me up inside (Rosaleah) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Wake me up inside (Rosaleah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-