AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bryn Coverdale
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-quatre années de nuances de bleu et d'extrême désinvolture (18.08).
SURNOM : brie, pâte molle et croûte fleurie, c'est d'une divine poésie.
STATUT : libre et éphémère comme l'écume.
MÉTIER : surfeuse professionnelle depuis peu, elle rêve de boire la tasse avec les plus grands noms de cette sphère.
LOGEMENT : #225 Edward Street, entre les murs criblés d'art d'un luxueux loft en duplex. En colocation avec Jean, une soixantenaire excentrique au caractère bien trempé, addict au poker et à la cigarette.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_ockmpztLRo1soa3ybo3_250
POSTS : 15 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 0/10
RPs EN ATTENTE : finnley › cora
RPs TERMINÉS : (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  2847222ef0643167f3f798ecab52ac54
PSEUDO : ayg.
AVATAR : bridget satterlee.
CRÉDITS : amor fati (avatar); bat'phanie (signa)
DC : nonexistant.
INSCRIT LE : 06/10/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26838-bryn-sur-la-planche-sur-la-vague-je-ressens-des-sensations http://www.30yearsstillyoung.com/t27034-bryn-one-wave-at-a-time

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyDim 6 Oct - 23:43





bryn coverdale
sur la plage, dans le sable, je recherche des sensations
Pièce d'identité

NOM ≈ Coverdale, un nom avec lequel elle a encore beaucoup de mal à s'associer mais qui reste surtout celui d'un père aimant qu'elle n'a que trop peu connu. PRÉNOM(S) ≈ Bryn, Danielle. Il va sans dire que le deuxième est à éviter à tout prix sous peine de violentes répercussions et représailles. ÂGE ≈ 24 ans. 18.08.1995 LIEU DE NAISSANCE ≈ Canberra. STATUT SOCIAL ≈ Libre et éphémère comme l'écume. MÉTIER ≈ Surfeuse professionnelle, s'évertue à toujours faire progresser sa carrière malgré les embûches sur son parcours. ORIENTATION SEXUELLE ≈ Irréfutablement et éperdument lesbienne. GROUPE ≈ 17 ans encore. AVATAR CHOISI ≈ Bridget Satterlee.

Les informations en vrac

01. Bien qu’elle n’accorde généralement que peu d’intérêts à ses tenues vestimentaires du quotidien, elle possède une quantité de maillots de bain qui laisserait coi quiconque viendrait l'admirer. Si elle écoutait ses caprices matériaux intérieurs, elle se construirait un dressing exclusivement composé d’affaires de plage et de surf (d’ailleurs maniaque à ce propos, elle ne peut s’empêcher de rituellement laver ses combinaisons et palmes après chaque utilisation). ≈ 02. Déesse des étendues océaniques sur sa planche de surf, Bryn sait reproduire un nombre de figures et manoeuvres forçant l'admiration la plus totale. Elle doit la parfaite exécution de certaines à son premier moniteur qui fut un pilier indéniable dans son initiation à ce sport physiquement très demandeur. ≈ 03. Elle a également en sa possession une humble collection de planches de surf vintage en bois qu’elle suspend toujours au-dessus de son lit en guise de décoration, chacune étant fruit d’un cadeau personnel fait pour se récompenser, elles sont donc très symboliques et particulières pour elle. ≈ 04. Raffole de sucreries et plus particulièrement de bonbons en gélatine, qu’elle achète à pleines poignées dans les bureaux de tabac ou en format maximal dans les supermarchés. Si là encore, elle n’écoutait que sa voix intérieure, elle ne mangerait que des oursons et crocodiles à chaque repas. ≈ 05. Elle vient de se procurer une Vespa bleu pastel d’occasion qui lui convient parfaitement pour se déplacer et ne pas avoir à endurer les transports en commun sur Brisbane, un aspect des grandes villes qui la rebutait tout particulièrement lorsqu'elle habitait encore à Miami. ≈ 06. Dissimulée derrière ses traits innocents et lisses, une fêtarde sommeille et c'est à chaque fois un réel plaisir de s'allier à elle pour profiter de soirées endiablées, de festivals transcendants ou de vulgaires beuveries où l'ivresse devient maîtresse. Mettant entre parenthèses son image de jeune femme modèle, de sportive sérieuse ou d'étudiante assidue, elle se fond dans la masse et danse jusqu'à perdre contact avec la réalité. Un sentiment presque aussi enivrant et libérateur que lorsqu'elle se retrouve sur la planche. ≈ 07. Adepte et consommatrice de marijuana, elle ne se déplace quasiment jamais sans son pochon d'herbe, son attirail à joints et son grinder. C'est le meilleur moyen pour réduire son anxiété au silence et pour s'évader le temps de quelques minutes rêveuses précieuses. Son usage reste cependant purement récréationnel et ne piétine aucunement le moindre aspect de son quotidien, loin d'elle l'idée de fumer pour s'arracher complètement. ≈ 08. Au gré de ses soirées étudiantes ou sorties festives, elle a eu diverses conquêtes romantiques qui n'ont jamais résultées en une relation concrète. Désireuse de se trouver, elle a goûté aux plaisirs charnels avec une poignée d'individus de tous genres pour finalement se revendiquer lesbienne convaincue. La douceur des courbes féminines lui remue les entrailles. ≈ 09. Premier réflexe au réveil : se diriger dans la cuisine, s’envoyer quelques poignées de céréales dans le gosier, descendre quasiment d’une traite une canette de RedBull et filer à toute vitesse se préparer pour aller surfer. Plus tôt c’est, meilleure encore est la sensation de l’eau froide sur ses doigts engourdis. Elle lutte dans ces moments-là, ça la maintient en vie, c’est ça qui la grise. ≈ 10. Avant son retour à Brisbane, elle a fait en sorte de trouver un logement et elle est tombée sur une annonce de colocation quelque peu singulière faite par une femme dans la soixantaine. En effet, cette dernière ne supportant pas la solitude au quotidien mais se refusant paradoxalement de partager pleinement sa vie avec un amant, cherchait une jeune femme pour partager avec elle son appartement en duplex en échange d'un loyer très raisonnable. La seule exigence, c'est de profiter d'une soirée de poker par semaine avec sa bande de copines. Bryn a trouvé l'annonce hilarante et, sa curiosité piquée à vif, elle a décidé de la contacter. Le courant est immédiatement très bien passé et ces quelques jours déjà passés ensemble se sont idéalement déroulés.


L'existence de Bryn

01. Aux antipodes de l'enfant prodigue, fruit désespéré d'une union qui avait déjà perdu la majorité de son éclat, les premières longues années de l'existence de Bryn ne furent qu'une malheureuse succession de désenchantements, de tristes réalités et de pertes insurmontables. Relevé au goût amer de l'incompréhension juvénile, son quotidien ressemble bien vite à une farce de mauvais genre, naviguant dans les eaux troubles du rejet maternel systématique et de la détresse paternelle. ≈ 02. Tiraillée entre joie et solitude intérieure, elle voit de ses petits yeux brillants et imaginatifs d'enfant la célébrité de sa soeur aînée, Cora, comme une prouesse magique de l'ordinaire. Il lui est cependant difficilement concevable qu'elle n'ait qu'à de très rares occasions seulement de la voir en face, de la serrer dans ses bras en pleine croissance, de partager en sa compagnie des instants de pure innocence bien trop fugaces. Bien que Sydney ne soit pourtant pas si loin de chez eux, il lui semble qu'un océan les sépare. ≈ 03. Le décès du père Coverdale renforce davantage encore cette fracture au sein de la fratrie, accentuée de manière tout à fait volontaire et mesquine par la mère qui ne se nourrit alors que de la réalisation de ses ambitions et rêves de gloire au travers de la carrière florissante de Cora. Bryn comprend dès lors qu'il lui faudra parvenir à composer avec ces distances, ces séparations à durée indéterminée, cette bulle de confort factice que Finnley, son frère, tente de conserver pour eux. Sa mère a cruellement explicité ne pas vouloir du trio à Sydney, par manque de temps, d'envie, par une absence d'investissement qui devrait être naturel et évident. Du haut de ses huit ans, au sommet de ses infortunes, Bryn se sent orpheline. ≈ 04. Finnley met cependant en oeuvre tout ce qui est en son pouvoir afin de lui assurer une enfance correcte et un quotidien banal. Bryn voit son frère se démener sur tous les plans, se plier en quatre pour satisfaire chacune de ses requêtes égoïstes d'enfant, pour lui permettre de poursuivre sa scolarité en toute quiétude. Elle s'accoutume à ne parfois le voir que le temps d'un dîner partagé ensemble, où elle s'applique alors pour lui raconter ses avancées à l'école, le développement de son apprentissage, le contenu de ses journées. Studieuse et minutieuse, rendre fier son frère lui est crucial et faire taire les mauvaises langues qui lui rappellent régulièrement et sans ménagement l'absence de son corps parental tout autant. Finnley travaille dur, Bryn fait preuve de mimétisme. ≈ 05. Ses résultats optimaux au fil de sa scolarité s'avèrent donc n'être qu'un gage de bonne volonté, la personnification même de son désir intime de ne pas ajouter davantage d'ombres au tableau familial et de rendre la pareille à son frère qui s'évertue à lui offrir une vie digne de ce nom. Leur quota de mésaventures et déconvenues reste conséquent mais le duo brave courageusement toutes les tempêtes et ressortent grandis de chaque creux de la vague subis. Cora ne donne que très peu de nouvelles, leur mère est carrément portée disparue de leur entourage tant son violent désintérêt se fait ressentir. Bryn enferme toutes ces déceptions et tristesses passagères dans un coin reculé de son esprit et devient difficile à lire, parfois prise pour une personne dénuée d'émotions. Cette nouvelle pudeur sentimentale lui fait défaut à quelques reprises mais ne l'empêche aucunement d'avoir un cercle d'amis solide, ni de s'épanouir socialement parlant. ≈ 06. La vie suit son cours et bien que Bryn ait la déstabilisante impression de ne pas avoir les mêmes chances que certains de ses amis évoluant dans un schéma familial classique, elle s'estime heureuse. Aux premières lueurs de son adolescence, elle se découvre un intérêt profond et vivace pour le surf, elle qui avait toujours été comme un poisson dans l'eau, ses premiers gestes sur une planche semblent ne lui demander aucun effort tant ils sont instinctifs. Ses premières véritables leçons officielles lui sont offertes à Noël par son frère, qui répond une fois de plus aux envies singulièrement fiévreuses de sa cadette, qui ne s'éprend que de peu de choses dans la vie mais qui le fait à chaque fois intensément. En symbiose idéale avec sa planche, que son moniteur lui prête faute d'en posséder une, Bryn dévoile presque immédiatement l'ampleur de son talent pour ce sport aquatique sous le regard impressionné et admiratif de ses proches. Cora refait surface et Bryn tente d'entretenir du mieux possible leur relation en prenant régulièrement de ses nouvelles, en échangeant quelques banalités sur son propre quotidien. Les deux soeurs décident d'instaurer un rendez-vous hebdomadaire au cours duquel elles vont généralement manger un bout en ville ensemble pour ensuite flâner dans les rues de Brisbane ou sur la plage. Cora s'arrange quasiment toujours pour dégager son emploi du temps chargé le temps d'une soirée. Bryn n'en pipe cependant jamais mot à son frère, pour qui la flamboyante rousse n'appartient désormais plus qu'avec les vestiges du passé. ≈ 07. Encouragée par son moniteur, Bryn redouble d'efforts pour s'améliorer et se perfectionner au surf, ce qu'elle parvient au fur et à mesure à faire au travers d'une remarquable courbe de progression. En toute honnêteté, il lui confie qu'elle a de sérieuses prédispositions pour transformer ce passe-temps en une carrière envisageable. Bryn réfléchit à cette question des semaines durant avant d'en parler entre quatre yeux avec Finnley, qui accueille le projet avec enthousiasme mais qui tente tout de même de garder les pieds de sa soeur sur Terre. Elle est autorisée à tenter pleinement sa chance si elle lui promet de mener en parallèle des études qui seraient susceptibles de lui assurer un plan de secours, au cas où sa carrière viendrait à ne pas être aussi fructueuse que Bryn l'espère. Jugeant ce compromis plus que raisonnable, compte tenu de tous les sacrifices que Finnley a fait jusque-là en son nom, elle se penche sur la question, obtient une série de rendez-vous avec un conseiller d'orientation et arrête son choix sur une branche qui lui apparaît comme une évidence : le management dans le sport. En effet, si elle en venait à ne pas être capable de s'imposer elle-même sur la scène sportive professionnelle, elle pourrait faire en sorte de former d'autres promesses, d'encourager de futurs prodiges de la planche. ≈ 08. Dans le sillage de cette prometteuse continuité scolaire se trouve cependant un problème majeur : les fonds monétaires du foyer. Bien qu'ayant toujours été suffisantes (ou du moins Bryn n'ayant jamais été témoin du contraire) pour subvenir aux besoins primaires du duo Coverdale, elles ne permettent pas le moins du monde de financer un cursus universitaire en intégralité. Bryn confie ses angoisses à sa soeur lors d'une de leurs soirées en ville, alors que cette dernière avait remarqué que quelque chose clochait chez sa cadette lorsqu'elle avait refusé un sachet de bonbons. Manquant d'éclater en sanglots, Bryn garde cependant contenance pour ne pas paraître pathétique car elle sait parfaitement qu'elle n'est pas à plaindre et que Finnley fait de son mieux. Bien sûr, la possibilité d'un prêt à la banque s'imposait comme le choix adapté à leur situation mais Bryn se refusait d'endetter son frère pour son propre avenir, c'était impensable. Cela fait des semaines qu'elle donne en secret des cours particuliers de surf à des débutants, sous la supervision de son propre moniteur, pour accumuler une petite somme d'argent au black et avoir un semblant d'économies. Elle peine à garder le rythme entre le lycée, ses séances d'entraînements et le reste mais ce n'est pas comme si elle avait le choix, Finnley ne s'est jamais plaint de sa situation devant elle, lui. Effrayée par la perspective de devoir abandonner ses projets d'études si jamais elle ne trouve pas très bientôt de solution miracle, Bryn reste bouche bée lorsque sa soeur lui propose de payer pour l'intégralité de ses frais de scolarité au terme de leur soirée. Bryn refuse catégoriquement, se refusant d'imposer son existence à un autre membre de la famille mais Cora reste ferme à l'égard de sa déclaration et effectue les démarches dès le lendemain de leur sortie. Tout en remerciant chaleureusement sa soeur et en lui promettant d'un jour la rembourser, elle réalise qu'exposer cette solution à Finnley risque de le détruire intérieurement et de le faire se sentir minable et incapable. Bryn n'envisage cependant des études supérieures que dans l'unique but de lui faire plaisir et le rendre encore plus fier, elle se convainc donc qu'il ne s'agit là que d'une maigre compensation. La discussion s'avère complexe, Finnley entend les arguments de sa soeur, il encaisse les informations sans ciller tout en lui affichant ce sourire figé qu'elle lui connaît si bien. Bryn passe la nuit suivante à pleurer toutes les larmes de son corps avant de lever à l'aube pour aller surfer. ≈ 09. C'est l'année de sa majorité, en 2014, que Bryn débute son cursus dans le management du sport au sein de la Griffith University, à Brisbane. Lors de ses intensives recherches des mois auparavant et suivant la décision de Cora de financer ses études, elle avait trouvé des établissements bien plus prestigieux que celui-ci mais aussi largement plus onéreux. Ce choix s'était donc naturellement effectué puisqu'elle n'avait d'une part pas l'envie de quitter Brisbane et son frère, et qu'elle refusait d'autre part de faire payer à sa soeur des sommes mirobolantes à outrance. Bien que nonchalante et très décontractée au quotidien, Bryn se focalise avec sérieux sur ses études, elle ressent un poids immense sur ses épaules car elle veut faire plaisir à tout le monde alors ses heures de recherches, de concentration et de participation à des cours en extra lui valent un quotidien étourdissant. Bryn s'impose d'exceller dans tous les domaines que son frère n'a jamais eu l'occasion de connaître en raison des circonstances familiales. Peut-être n'aurait-il pas eu envie de prolonger ses études si il avait eu le choix, mais le problème est justement que cette décision a été prise pour lui, contre son gré. ≈ 10. En 2016, elle obtient sa licence de "Business in Sport Management", avec les félicitations du jury et les distinctions du doyen de l'université. Grisée par cette nouvelle étape de franchie, la jeune femme ne veut pour l'instant pas s'arrêter et se lance le défi de commencer un Master, toujours dans le même domaine. Faisant unanimement la fierté de ses proches, Bryn est satisfaite d'elle-même et sent que tous ses efforts ont été récompensés. Sa fierté réside surtout dans le fait même de ne pas avoir laissé de côté le surf malgré tous les cours, les examens, les stages professionnels et les essais écrits à réaliser. Bien au contraire, elle remporte la même année deux compétitions en amateur, une prouesse qui génère des bruits de couloir la concernant et plusieurs personnes s'approchent d'elles, potentiellement intéressées par le fait de la représenter publiquement et de booster sa carrière de surfeuse. Confuse et quelque peu ébranlée par cet engouement soudain dont elle ne sait pas vraiment quoi faire, son esprit examine sous toutes leurs coutures ces propositions et converse à leur propos avec son moniteur, dont elle n'a désormais plus besoin mais avec qui elle a un lien indéfectible. Aucune d'entre elles ne dégagent au final ce qu'elle recherche véritablement alors elle les décline avec respect. ≈ 11. Début 2017. Ayant manifestement eu vent de ses récentes victoires et en quête d'un nouveau moyen de se populariser et glorifier, Danielle - la mère Coverdale - resurgit dans son quotidien comme un cheveu sur la soupe. Enjouée, avenante et sympathique, c'est une femme inédite qui se présente devant Bryn, qui reçoit sa réapparition avec des émotions ambivalentes et contradictoires. Prise d'une naïveté qui ne lui ressemble pourtant pas, elle écoute cette mère indigne et absente faire son éloge, ne tarissant pas de compliments à l'égard de ses talents sportifs, une flamme se rallume au fond d'elle et insuffle l'espoir en son sein d'une potentielle réconciliation avec Danielle. Cette dernière veut impérativement devenir son manager et Bryn, choquée par son propre comportement mais parfaitement aveuglée par une possible reconnexion avec celle qui a toujours manqué à sa vie, accepte sans une once d'hésitation. Sa seule règle à laquelle elle ne voudra en revanche jamais abrogé, c'est de poursuivre son Master en parallèle de carrière naissante. Danielle tente de lui faire changer d'avis et de la dissuader de perdre son temps à apprendre des choses qui ne lui serviront jamais dans la vraie vie, révélant par la même occasion que ses couleurs sont demeurées les mêmes, mais Bryn ne flanche pas. Ce qui aurait alors dû tirer la sonnette d'alarme dans son esprit et la faire fuir n'en fait rien, Bryn reste persuadée du fait que les gens peuvent changer lorsqu'ils le désirent et qu'ils y mettent les efforts nécessaires. Et pour elle, recontacter sa fille rejetée depuis même avant sa naissance était la preuve de ce changement. Une nouvelle fois, elle décide de cacher un aspect de sa vie à Finnley pour ne pas le heurter dans ses sentiments, il ne comprendrait pas sa démarche et serait probablement furieux à son encontre. Elle-même savait d'ores et déjà qu'accepter d'être managée par sa mère était une bévue monumentale, mais cette dernière était talentueuse pour mettre en avant ce qu'elle représentait. ≈ 12. L'année 2017 fut loin d'être simple, constamment en demi-teintes avec des réussites et victoires d'un côté (à nouveau, son talent brille de toutes ses lumières dans des compétitions, elle paraît dans des magazines et journaux dédiés exclusivement au surf et devient aussi l'effigie d'une petite marque de barres protéinées destinées aux sportifs), des erreurs et des mensonges de l'autre. Tout semble lui sourire mais il lui devient de plus en plus difficile de cacher la présence de Danielle dans sa vie au restant de la fratrie, qui lui posent forcément des questions sur son manager et sa carrière qui prend progressivement de l'ampleur. Bryn reste évasive, ne s'attardant jamais sur de tels sujets de conversations pour ne pas échapper ce qu'elle ne pouvait révéler, ce qu'elle se refusait même d'admettre en réalité. A mesure que des opportunités s'offrent à elle, Danielle change de visage et redevient cette femme tyrannique, manipulatrice et bornée que Finnley lui avait toujours décrit. Dans son esprit, elle avait toujours minimisé ses paroles car les impressions d'une personne sur un autre individu sont personnelles et donc pas nécessairement universelles, mais elle devait bien se rendre à l'évidence : Danielle est une mégère qui ne pense qu'à ses propres intérêts et n'agit qu'en fonction d'eux. Dès lors qu'elle sent qu'une situation lui échappe, elle s'enfonce dans une abjecte agressivité incontrôlable dont Bryn paie à plusieurs reprises les frais, terrée dans un mutisme provoqué par le choc et la violence inouïe des propos de sa génitrice. Mère n'est plus un terme qu'elle associe à cette harpie hystérique, cette méchante bonne femme. Bryn se sent prisonnière de ses décisions et si elle se réjouit des avancées de sa carrière, elle se lamente du reste et de ses agissements secrets qui risquent de lui exploser un jour à l'autre à la figure. ≈ 13. Fin décembre 2017, un prestigieux fabricant de combinaisons de surf refuse finalement un partenariat proposé par Danielle dans le but de sponsoriser Bryn. Suite à un rendez-vous avec la jeune femme pour discuter de la campagne publicitaire et tout ce que cela engendrerait, sans qu'elle n'ait été briefée d'une quelconque manière par sa manager, ils ont décidé que sa nervosité leur ferait défaut et qu'elle n'avait pas ce qu'il fallait pour véhiculer leur image. Danielle abat sa colère noire sur Bryn en estimant que tout est de sa faute, qu’elle a dû paraître trop écervelée lors de l’entretien avec les représentants de la marque, et qu’elle était en plus habillée comme une petite pute. Touchée en plein coeur, Bryn prend la décision de renvoyer Danielle au plus vite, envers et contre tout. ≈ 14. En janvier 2018, le scandale vis à vis de Cora et Danielle éclate au grand jour et fait les choux gras de la presse à scandale nationale. Abasourdie par ces révélations sordides, qui ne sont pas pourtant pas une surprise de si grande taille puisqu'elle-même a été témoin du comportement de la maternelle Coverdale, Bryn se réfugie dans ses études et plus que jamais dans le surf. Les semaines qui suivent le scandale mettent son courage à rude épreuve car tout le monde apprend que Danielle la représentant depuis l'année passée, la discorde est semée entre elle et Finnley qui s'insurge de n'avoir jamais été mis au courant. Cora est surprise mais, connaissant les subterfuges et la fine manipulation de leur mère, prend immédiatement le parti de Bryn, dont elle connaît la profonde bonté et gentillesse. Finnley ne fait pas preuve d'autant de compréhension et Bryn ne lui jette pas la pierre, elle sait que son ego a été piétiné, qu'il doit se sentir trahi et qu'il a besoin de temps pour digérer la nouvelle et l'accepter. Blessée et furieuse contre elle-même, Bryn déchire tous les contrats relatifs à sa collaboration professionnelle avec Danielle et envoie valser l'intégralité de sa carrière, sollicitée plus que jamais auparavant par des marques véreuses voulant profiter de sa triste notoriété actuelle et de managers sans vergogne qui la débectent tout autant. Tout ceci sonne pour l'heure le clap de fin de sa carrière, qu'elle met aussitôt en suspens en attendant de retomber correctement sur ses pattes fébriles et fragilisées. Sa planche se révèle comme sa meilleure et plus fidèle compagnonne, comme toujours. ≈ 15. Les mois suivants à cette affaire, Bryn enchaîne les soirées étudiantes pour se changer les idées, se ravise à de nombreuses reprises de contacter son frère duquel elle n'a plus aucune nouvelle depuis le début de l'année, poursuit ses études sans conviction, sans passion. Le corps professoral se fait du souci mais elle prétend à qui veut bien l'entendre que tout va pour le mieux et qu'il ne s'agit là que d'une courte période de tristesse passagère. Un sentiment qu'elle supprime cette fois avec la drogue, elle se met à fumer et découvre dans ses joints une promesse d'escapade momentanée, un instant d'oubli inaltérable. Son caractère se transforme, elle devient encore plus nonchalante qu'auparavant et enchaîne les lèvres féminines pour se sentir vivante, ne s'attachant cependant jamais, ne s'attardant pas dans des étreintes envahissantes et des prédictions inutiles. Bryn est vide et en vient même à annuler successivement ses rendez-vous prévus avec Cora, un rituel entre les deux jeunes femmes qu'elle attendait pourtant avec impatience chaque semaine. Bryn coule. ≈ 16. Fin mai 2018, lassée de ne se sentir plus que comme une silhouette ayant tout perdu et tout gâché dans sa vie, Bryn prend son courage à deux mains et recontacte sa soeur pour qu'elles se voient au plus vite. Lors de cette soirée, elle lui déballe tout à coeur ouvert (une épreuve d'une infinie complexité pour elle qui est si réservée) et lui confie la teneur de son existence des derniers mois. Elle se sent à la dérive et ça n'est que maintenant qu'elle avoue avoir besoin d'aide, mais elle préfère le faire avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'elle ne commence à envisager commettre l'irréparable. Les soeurs Coverdale conversent à propos de Danielle, du procès à venir, de la justice qui suit son cours et ensuite de banalités, de la tendre enfance de Bryn, de leurs souvenirs communs, de leurs anciennes soirées passées ensemble à rigoler et plaisanter de tout et de rien. Bryn annonce à sa soeur qu'elle va incessamment sous peu partir pour six mois à Miami dans le cadre d'un échange universitaire pour compléter son Master, une place en or qui lui a été attribuée en raison de ses résultats flirtant avec l'excellence. Cora la félicite avec émotion et une chose une autre, en vient à lui donner la carte de visite d'un ami à elle, un manager de confiance qui pourrait peut-être l'aider à reprendre du poil de la bête après toutes ces épreuves. Elle lui assure qu'il est extrêmement mobile et qu'il passe sa vie à voyager aux quatre coins du monde pour aller voir les personnes qu'il représente, la présence de Bryn à Miami ne sera donc pas un problème pour sa carrière. Pour la première fois depuis janvier, Bryn reprend espoir dans la vie. ≈ 17. Une semaine plus tard, rassemblant de nouveau son courage, Bryn rédige une lettre explicative à Finnley, une démarche qui devra pour l'instant suffire puisqu'il n'a toujours pas manifesté l'envie de la revoir et qu'elle est sur le départ pour Miami. Ses mots lui exposent ses maux, la façon dont elle a dégringolé de manière drastiques ces derniers temps, sa naïveté impardonnable à l'égard de Danielle, tous ses remords et ses regrets. Elle lui annonce son départ imminent et lui souhaite de trouver la paix qu'il doit rechercher en ce moment-même, troublé par sa propre faute. La rédaction de cette lettre lui prendra deux joints, un pack entier de RedBull et un sachet de bonbons en gélatine pour en voir la fin. Bryn tente de tourner la page. ≈ 18. Juin 2018. Miami. Bryn revit dans un environnement qui lui est étranger, elle trouve incroyablement cathartique le fait de devoir recommencer à zéro. Elle s'épanouit à l'université où elle rencontre des étudiants formidables, elle se remet à faire sérieusement du surf et participe même à quelques petits événements du coin, elle construit une relation de confiance professionnelle avec son manager qui sait ce par quoi elle est auparavant passée et qui met tout en oeuvre pour qu'elle se sente à l'aise. La chance est de retour, le bonheur est de mise. Cette année-là, elle profite d'un été interminable, échappant à la période hivernale de l'Australie pour profiter pleinement de l'été en Floride. Elle s'autorise même une brève première relation amoureuse avec une jeune californienne en vacances, un de ces récits estivaux qui vaut la peine d'être vécu et expérimenté, pour s'en rappeler plus tard, pour sourire en se remémorant l'innocence, l'absence de doutes et de peurs relatifs aux liens humains. En Octobre, Danielle est jugée coupable et le verdict tombe : elle va être incarcérée. De nouveau, la presse à scandales s'agite et cette fois, Bryn constate que toute cette affaire a également intéressé les médias américains qui relayent l'information. Bryn aurait voulu avoir le courage de se rendre au procès, de revenir à Brisbane, d’être physiquement présente pour sa sœur et l'épauler dans cette mais elle n’en a pas été capable. En Novembre, elle décroche sans surprise son Master qui vient clôturer avec panache son cursus d'études supérieures et son échange se termine également. Au lieu de rentrer à Brisbane cependant, elle décide de rester un peu plus aux States, pour profiter davantage et quelque part aussi, pour échapper à l'inéluctable qui l'attend à Brisbane en rentrant. Une confrontation à laquelle elle n'est pas encore prête, cette fois c'est à elle qu'il faut du temps. Son manager lui dégote des contrats publicitaires ou promotionnels par-ci par-là et elle s'arrange pour de nouveau donner des cours particuliers. Elle en vient à plusieurs reprises à se dire que cette vie lui suffirait finalement mais elle ne s'arrête jamais définitivement sur ce fait. Bien qu'elle le trouve sympathique et rassurant, elle n'est pas forcément emballée par son manager qui ne lui propose pas suffisamment de choses à son goût et qui ne semble pas enclin à faire les démarches nécessaires au décollage irréversible de sa carrière. Elle estime qu'il doit avoir trop à faire et qu'il rend probablement service à Cora pour une raison ou une autre en la prenant sous son aile, alors elle ne lui en tient pas plus rigueur que ça. ≈ 19. 2019 se déroule sans encombre majeure, elle se pose dans plusieurs villes américaines de la East Coast, enchaînant des petits boulots pour gagner sa croûte, se faisant des connaissances au fil du parcours. Il n’y a que le surf qui importe, elle s’y noie car sur la planche, elle ne pense plus aux choses négatives. Il n’y a plus de place pour ça dans son esprit. Sur la vague, rien ne l’atteint et c'est exactement de ça dont elle a besoin pour continuer à avancer et aller de mieux en mieux psychologiquement parlant. Elle vit sa vie au gré de ses envies spontanées, mais elle reste lucide et sait que ça ne pourra continuer. ≈ 20. Octobre. Avec suffisamment d'économies en poche, elle décide de rentrer à Brisbane et entreprend les démarches pour ce faire à l'aide de son manager qui s'occupe de ses effets personnels à envoyer là-bas, du billet d'avion et autres détails de logistique. Le moment fatidique tant redouté approche mais Bryn l'aborde avec une certaine sérénité, persuadée d'être désormais prête à faire ce qu'il faut pour recoller les morceaux avec Finnley. Tout ce qu'ils ont partagé et vécu ensemble, ça vaut toutes les richesses du monde à ses yeux, il n'y a donc aucune raison pour qu'un nouveau départ ne soit pas envisageable. Tout dépend de lui, bien sûr, c'est à voir. Elle n’est pas dupe, elle sait que ces choses-là prennent du temps mais il n’est peut-être pas trop tard pour combler les fissures et réparer les fêlures. Brisbane est la clé de tout, elle en est intimement convaincue.

Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle pas, mais appelez-moi comme vous voulez mais j'ai un faible pour les trucs mignons. J'ai 25 ans (mais ma peau et mon compte en banque disent 16), et je viens du pays du fromage, la France. J'ai découvert 30YSY grâce à d'intensives recherches sur Google (pas tant que ça en fait, je suis grave fainéant), et j'ai cédé à m'inscrire parce que comment résister à du drama familial, je vous le demande sincèrement (send help). Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) tout le temps parce que c'est vraiment présomptueux de dire de moi que j'ai un emploi du temps chargé. Mon personnage est un scénario de Finn, fait en collaboration avec Cora (je crois ? mais au pire ils sont jumeaux alors c'est ok de les associer... merde ils se détestent c'est vrai. FUCK. c'est le scénario du père noël ?). Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et c'est trop difficile de choisir un seul mot mais je crois que j'en ai un bon rempli d'amour : raclette (si tu salives... ben moi aussi alors si tu me cherches, je suis pas devant le frigo).

Pour recenser votre avatar
Code:
<pris>bridget satterlee ≈</pris> bryn coverdale

à remplir si vous acceptez le doublon de prénom
Code:
<scena>PRÉNOM DU PERSONNAGE</scena>
à remplir si vous refusez le doublon de prénom
Code:
<pris>BRYN</pris>




Dernière édition par Bryn Coverdale le Mer 16 Oct - 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bryn Coverdale
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-quatre années de nuances de bleu et d'extrême désinvolture (18.08).
SURNOM : brie, pâte molle et croûte fleurie, c'est d'une divine poésie.
STATUT : libre et éphémère comme l'écume.
MÉTIER : surfeuse professionnelle depuis peu, elle rêve de boire la tasse avec les plus grands noms de cette sphère.
LOGEMENT : #225 Edward Street, entre les murs criblés d'art d'un luxueux loft en duplex. En colocation avec Jean, une soixantenaire excentrique au caractère bien trempé, addict au poker et à la cigarette.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_ockmpztLRo1soa3ybo3_250
POSTS : 15 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 0/10
RPs EN ATTENTE : finnley › cora
RPs TERMINÉS : (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  2847222ef0643167f3f798ecab52ac54
PSEUDO : ayg.
AVATAR : bridget satterlee.
CRÉDITS : amor fati (avatar); bat'phanie (signa)
DC : nonexistant.
INSCRIT LE : 06/10/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26838-bryn-sur-la-planche-sur-la-vague-je-ressens-des-sensations http://www.30yearsstillyoung.com/t27034-bryn-one-wave-at-a-time

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyDim 6 Oct - 23:43





vague à l'âme
comme la mer qui se retire de n'avoir pas su trouver tes pas
Les bras débordant déjà d’affaires de toutes sortes et susceptibles de la lâcher à tout instant désormais, Bryn adresse des remerciements expéditifs au livreur bossant pour la société de transport qui s’est chargée du rapatriement de tous ses biens en Australie. Ça fait quand même une sacrée distance et la peur de déballer quelque chose de cassé ou abîmé est omniprésente dans son esprit, surtout en ce qui concerne ses planches de collection dont elle ne saurait se séparer sous aucun prétexte. La transaction ayant déjà été réglée en amont par son manager, il ne reste plus à Bryn qu’à grimper deux par deux les marches du lotissement où elle s’apprête à passer les prochains moments de son existence et à rajouter les cartons, aux dimensions différentes et chacun estampillé de la nature de son contenu, en haut de la pile que forment déjà les autres. Sentant quelques désagréables perles de sueur rouler sur son dos, Bryn secoue son débardeur comme une acharnée sous le regard à la fois amusé et interrogateur sa nouvelle colocataire. « Il va falloir que tu penses à arrêter de remuer de la sorte dans tous les sens si tu veux atteindre un jour mon âge. Rien qu’en te regardant depuis ton arrivée hier soir, j’en ai la nausée. » Esquissant un sourire, la jeune femme se fait une idée en vitesse dans son esprit de tous les moments du quotidien qu’elle va partager avec Jean, cette soixantenaire à l’allure élégante, au franc-parler et à la voix rocailleuse due à une excessive consommation de cigarettes. « J’y peux rien, j’ai des fourmis dans les jambes depuis que je suis gosse. » Jean laisse s’échapper un rire grave, tousse à plusieurs reprises d’affilée et fouille dans ses poches à la recherche de son paquet de clopes avant d’en extirper une aussitôt trouvé. « Je vais faire du café, tu en veux ? Sinon j’ai du jus de goyave. Et un reste de lait d’amande, je crois. »  Ramenant ses cheveux en un chignon négligé, Bryn referme la porte derrière elle. « Non merci, ça ira pour le moment. » Jean le tourne aussitôt le dos et se dirige vers la cuisine en faisant claquer ses talons, tout en marmonnant que personne ne les boira jamais ces fichues boissons de bobo. Bryn admire le spectacle tout en se retenant de s’esclaffer puis se motive pour maintenant porter tous les cartons dans sa chambre, à l’étage, une corvée supplémentaire qui l’attend en somme. Ses muscles la supplient de les laisser se reposer pour le restant de la journée, ce qui s’explique par la séance de surf de tous les diables à laquelle elle a participé quelques heures auparavant (il fallait qu’elle célèbre en bonnes et dues formes son retour à Brisbane avec son ancien moniteur), mais elle préfère s’en occuper immédiatement avant de trop procrastiner et d’au final renoncer au luxe d’avoir une chambre et s’organiser un camp de fortune dans le hall d’entrée. C’est tentant mais déraisonnable.

Prenant une profonde inspiration, elle s’agenouille et entreprend de soulever l’un des plus gros cartons avant que les rabats inférieurs de celui-ci ne cèdent et que son contenu de se déverse sur le sol. Jean lui envoie un « Ah ! Bien fait ! » depuis la cuisine, probablement pour se venger de son refus de siroter une boisson avec elle avant de réapparaître dans son champ de vision avec une bouteille d’eau fraîche à la main. « Tiens, hydrate-toi avant de me tomber dans les pommes. Et puis range ce bordel veux-tu, ça ne fait même pas 24h que tu es là et c’est déjà Bagdad. Je t’aiderais bien mais, tu sais, la vieillesse. » Elle lui adresse un clin d’œil malicieux et retourne s’affairer dans la cuisine. « Merci, Jean. » Ce qui fait beaucoup rire Bryn, c’est cette habitude qu’a manifestement Jean de porter une bonne dizaine de breloques cliquetantes à ses poignets, ce qui est en soi réellement pratique pour savoir où elle se trouve dans l’appartement. Un spectacle de sons et lumières. Bryn lâche un soupir exaspéré, se met à genoux sur le marbre frais (Jean a l’air excessivement riche mais elle n’a pas encore osé lui poser une quelconque question à ce propos) et rassemble les affaires. Son sourire s’efface de sa bouche lorsque ses doigts effleurent une photographie de Danielle, le regard étincelant, faisant mine de se délecter d’un cocktail pour un cliché réussi. Dire que la façon dont les choses se sont déroulées entre elles est une honte serait un doux euphémisme, à ce jour elle n’arrive toujours pas à croire qu’elle ait pu agir aussi bêtement et accepter de la laisser mener la barque de sa carrière. Une barque qui a bien vite prit la flotte lorsque le scandale lié à Cora a éclaté. Bryn porte tant d’amertume en son être pour cette femme, cette piètre humaine cruelle et assoiffée de reconnaissance publique. Elle déglutit difficilement car tout d’un coup, c’est une vague de souvenirs qui l’envahit et fait vaciller sa sérénité. Finnley lui avait pourtant parlé des heures durant du caractère problématique de sa génitrice, lui bourrant le crâne jusqu’à l’étourdissement de mises en garde à son sujet mais Bryn avait voulu n’en faire qu’à sa tête, croire que lui donner une deuxième chance n’était en soi pas un acte si dramatique que ça. Cora l’en aurait également dissuadée si elle lui en avait touché un mot, mais elle s’est retenue, logeant les jumeaux à la même enseigne, les plongeant dans la même ignorance. Pour leur bien, pour ne pas qu’ils se fassent du souci car elle avait les choses bien en mains. Jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas. La dégringolade a fait suite à ces révélations forçant l’indignation et Bryn est désormais de retour à Brisbane avec un seul objectif à court terme à l’esprit : renouer avec son frère. Soudainement en colère comme si tout se déroulait à nouveau devant ses yeux impuissants, elle déchire la photo et laisse lamentablement s’écraser à ses pieds les morceaux. Les mains tremblantes sous le poids des émotions puissantes, elle ouvre la bouteille d’eau et en avale de longues gorgées au goulot.

Nouveau long soupir. Il lui faut agir au plus vite, Finnley n’est pas au courant du retour de sa cadette au bercail et si elle laisse ça aussi traîner, jamais il ne lui pardonnerait cette fois. Elle se relève, laisse en plan ses affaires éparpillées sur le sol et s’empare de son smartphone, coincé dans son short entre quelques billets et un sachet de bonbons. Elle hésite quelques secondes, attrape un bâton de réglisse dans le fameux sachet et se met à la mordiller frénétiquement tout en commençant la rédaction d’un message brouillon. Les mots ne s’associent pas comme ils le devraient, rien ne semble logique, tout est si confus et bordélique. Elle renonce, appuie sur retour et constate la myriade d’autres brouillons enregistrés mais jamais terminés. Les parcourant rapidement, elle se rend compte de leur nature : des excuses toutes prêtes pour des conquêtes sans lendemain, des excuses pour des plans annulés au dernier moment avec des potes de l’université, des excuses encore et toujours. Il est plus que temps qu’elle cesse de fuir tout le monde. Elle lève les yeux au ciel, exaspérée par son propre comportement et se dirige vers le balcon pour avoir un minimum d’intimité, bien que Jean soit toujours dans la cuisine, le bruit de ses bracelets métalliques parvenant à ses oreilles. Bryn collecte ses pensées, inspire à pleins poumons et composer le numéro de son frère, qu’elle connaît par cœur, qu’il n’a jamais changé à sa connaissance. Elle tombe sur la messagerie, évidemment. Elle se sent stupide, il doit probablement être en train de bosser vu l’heure et elle se permet de le déranger comme ça, en revenant comme une fleur après des mois sans la moindre parole échangée. « Yo, Finn, c’est moi. Bryn. Ta petite soeur. Cette Bryn-là. » En connait-il seulement d’autres ? Et est-ce vraiment nécessaire de le préciser ? Du grand n’importe quoi. « Écoute, euh… j’suis de retour à Brisbane, depuis hier seulement, sans doute définitivement, j’sais pas trop, ça dépend de tellement de trucs. Peu importe, bref, on s’en fout. Si tu veux bien, rappelle-moi, s’il te plaît. J’sais que ça fait grave un bail mais j’ai vraiment besoin de te voir. De tout te dire. » Elle inspire profondément puis se racle la gorge, mal à l’aise. « Si toi aussi tu veux me voir, retrouve-moi ce soir au bistrot où on allait tout le temps quand on habitait ensemble. Disons vers 8h ? ‘Fin si t’as rien de prévu, sinon demain même heure ? Ou les jours suivants. » Elle serait capable d’y aller tous les jours à 8h si ça signifiait qu’elle avait un infime espoir de l’y voir. Les secondes de silence s’écoulent, elle se doute que la longueur maximale d’un message vocal menace d’être atteinte mais elle n’arrive plus à rien dire. Elle a la gorge sèche, la bouche pâteuse. « Tu me manques. » Et elle raccroche avec précipitation, comme si elle venait de balancer un sortilège impardonnable comme ça, sans pression. C’est stupide, elle se sent si stupide et ridicule. Décidément, elle n’a jamais parue aussi ringarde dans sa vie qu’en ce moment-même et elle n’ose imaginer la tête que fera son frère en écoutant ce pitoyable message à la con. Acceptera-t-il seulement de la revoir, après tous ses méfaits et mensonges ? Seul l’avenir nous le dira.




Dernière édition par Bryn Coverdale le Jeu 17 Oct - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deborah Brody
Deborah Brody
la touche à tout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans. (26.02)
SURNOM : Debra. Deb. Debbie. Parfois Brody.
STATUT : Célibataire. Volage. Elle ne se pose pas de question, elle fait sa vie sans chercher à se caser. Ce n'est clairement pas sa priorité.
MÉTIER : Les métiers kleenex, ça la connait. Dès que ça la gonfle, elle change. En ce moment, elle est community manager pour le compte de la Mairie mais ça risque de ne pas durer.
LOGEMENT : Appartement au #151 à Oxlade Drive (Fortitude Valley) avec Austin Williamson.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_n61gy7mRTM1qbcp6mo1_500
POSTS : 3619 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis l'été 2016. Avant ça, elle a toujours vécu à Dublin en Irlande. • Elle a un frère (Benjamin) et une sœur (Rebecca) tous les deux plus âgés qu'elle. • Elle vient d'une famille très catholique mais elle est athée. • C'est une touche à tout. • Elle a donné naissance à un petit garçon le 20 avril 2017 qu'elle a mis à l'adoption. Ses parents n'ont jamais été mis au courant. • Elle fuit les responsabilités. • Elle cache sa sensibilité derrière une attitude de je m'en foutiste et du cynisme. • Elle n'a jamais eu de relation longue bien qu'elle soit un véritable cœur d'artichaut.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
2018 –
Vitto#1Kane & Wren #1
2019 – Ben#2Elwyn#1Mitchell#1Keedy#1 (fb lettres)Jolyn #2Camil#2Seth#1Austin#2Raelyn#3Keedy#3Wren#UA

RPs EN ATTENTE : Elias (voir fiche de liens) • Allie & Nino (soirée entre voisins)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  190930113621128666

RPs TERMINÉS :
2018 –
Ben#1
2019 – Austin#1Camil#1Raelyn#1Keedy#2One shot

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Zcr5
AVATAR : Daisy Lowe.
CRÉDITS : COCAINE (kit) • BAT'PHANIE (code sign)
DC : /
INSCRIT LE : 28/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22389-acid-candy-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22455-notebook-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22582-deborah-brody#918039 http://www.30yearsstillyoung.com/t22593-deborah-brody

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 0:15



BRIDGET EST SI BELLE (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1484806105
Et ton gif d'histoire m'a déglingué. (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  613854477

Bienvenue à toi et bon courage avec les jumeaux. xD



this is about love
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.12.90)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1571000389-ytfyt
POSTS : 14884 POINTS : 1140

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 17/6

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1564764548-hart
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1562829969-freya
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#1 (FB 2018)Léo#3

JohnStephenSid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJillSamsontopic commun DS

RPs EN ATTENTE : Lachlan • Gabriel/Jameson • Ariel/Harvey • Romy • Nino • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400

RPs ABANDONNÉS : JosephPriamClement

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : moi (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 0:16



Bonsoir toi ! bienvenue sur 30Y  (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1017170121
Quel bon choix de scenario ! (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  674657830 tu es entre de bonnes mains avec les coverdale ! (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  2523491165
ton profil est si joliment rédigé que j'ai hâte de découvrir ta fiche !





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •



ABSENT DU 13 OCT. AU 31 OCT.
:burger: :
 

Revenir en haut Aller en bas
John Williams
John Williams
le pro de la vitesse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans. né le quinze septembre. bientôt la quarantaine.
SURNOM : Jo. John. Johnny. Johnny Boy.
STATUT : Jamais d’accord sur rien. On se dispute, on se teste mutuellement. Mais en dépit de ça, on est fous l’un de l’autre. (Juby).
MÉTIER : barman au Confidential Club. Un patron au top, des collègues géniaux.
LOGEMENT : #712, Toowong. Une maison achetée et retapée par ses soins.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  76665bacdd2ac6afbb1675d260e761b2
POSTS : 8917 POINTS : 1745

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Je suis fils unique – Je n'ai plus aucun contact avec mon père mais aux dernières nouvelles, il s'est retrouvé une compagne – Je suis passionné par l'art sous toutes ses formes : cinéma, photographie, peinture, sculpture – J'adore me rendre au cinéma pour voir un vieux films en noir et blanc – J'aime autant passer des heures sur un jeux vidéos à dégommer des zombies que lire un livre au calme, tranquille – Je ne suis pas doué en relation amoureuse – Je ne supporte pas la violence faites envers les femmes – Je ne jure que par ma moto,
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1569439535-156943973466394082
JUBY - On ne choisit pas de s'attacher à quelqu'un. Notre coeur le fait pour nous.
Juby #1

Jomina #3 ; Lexie #1 ; Terrence #1 ; Nea ; Jean ; Alec ; Shay #1 ; Alex #2 ; Itziar #3 ; Justine ; Rehane ; JessAbel ; Quinn #2
RPs EN ATTENTE : Savannah. Ariane. Primrose. Elwyn/Nea. Mina (UA). Terrence.
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
PSEUDO : Emily.
AVATAR : Taylor Kitsch.
CRÉDITS : {ava : blue raven}
DC : Lukà, le névrosé dépressif.
INSCRIT LE : 31/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23687-ta-deuxieme-vie-comment-quand-tu-comprend-que-tu-n-en-as-qu-une-john#964378 http://www.30yearsstillyoung.com/t23692-john-williams-ce-qui-ne-te-tue-pas-te-rend-plus-fort http://www.30yearsstillyoung.com/t23802-john-williams

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 1:04



La jolie Bridget (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  674657830 (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  206649278
Bienvenue (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  873483867


"i think my heart is better"
"J'ai veillé sur toi en toute discrétion, pour ne pas perturber ta vie. Parce que de toute façon, je n'avais rien à t'offrir." ♛ by endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noa Jacobs
Noa Jacobs
le phénix
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (07.04.1983)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Directrice de l'association Beauregard
LOGEMENT : Toowong
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_p60vwrEf4O1rvtmx4o1_540
POSTS : 4618 POINTS : 810

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Rehane - Stephen -Léonie - Seth - Hope - Max fb#2 - Matt 2.4 - Justine - Dimitri - Jill - Gretchen- Itziar&Andy - Jet - Carlisle #3 - Austin#2 - Oakley - Adele

AUTRE DIMENSIONS
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_ogak9xqoYU1tgqljzo2_250 (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Pim4 -
RPs EN ATTENTE : Gaia -
RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy - Nina - TBBC - Carlisle #2 - Loan - Lola #2 - Nouvel an - Leena - Sam - Arthur - Myrddin - Anwar -Angelina - Clara - Yasmine - Izy - Connor- Wesley- Andy#2 - -Anwar#2-Nicolas - Gaia -Arthur#3 - Andy#3 - Andy#4 - Andy#5 - Ginny - Austin - Matt zombis - Luka - Andy#6 - Matt 2.0 - Matt Zombi 2 -Matt2.1 - Luka #2 - Noandy#7 - Andy#8- Matt2.2- Heiana- Andy#9-Matt zombies 3 Max fb - Andy #10 - Andy#11 - Andy #12 - Matt2.3- Asher - Andy #13- Matt4-Andy#14 -Wally -Anwar#3 -Isaac#3 - Elora - Mina - andy #15- Nicolas #2 - Andy#16
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : Gajah
DC : Nino - Eva- Owen - May
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15794-resilience-noa http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t18259-noa-jacobs#1046220 http://www.30yearsstillyoung.com/t19955-noa-jacobs

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 2:11



Bryn est dans la plaaaace
Bienvenue à toiii :D





GOOD GIRL GONE BAD


(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EeR0psT
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  6E1aR8b
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  UysqtRj
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Giphy
POSTS : 14848 POINTS : 1990

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson
RPs EN ATTENTE : (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tenor

RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 2:45



Bienvenue parmi nous avec ce super choix de scénario ! (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  199959295 Finn va bien s'occuper de toi. (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  3922047296

Bonne rédaction ! (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  662981832


(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Freya Doherty
Freya Doherty
le jour et la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 years of valentine days.
SURNOM : don't you dare.
STATUT : lost in two blue stars.
MÉTIER : keeper of graves and thief of things.
LOGEMENT : between #6 and #36 at fortitude valley.
when people ask me stupid questions, it is my legal obligation to give a sarcastic remark.
POSTS : 15046 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bipolaire ≈ alcoolique refoulée ≈ famille dysfonctionnelle ≈ dessine ≈ gauchère ≈ a horreur des cigarettes ≈ adepte des sucettes et pâtisseries ≈ amatrice de café
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (21/10)

I’m almost never serious, and I’m always too serious. Too deep, too shallow. Too sensitive, too cold hearted. I’m like a collection of paradoxes.

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_pwgdeylURj1qc17ifo3_r1_250
DOHERTYStogether, they would watch everything that was so carefully planned collapse, and they would smile at the beauty of destruction.wren 5/tobias 1

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  7jlf
FRELIASeven if loving meant leaving, or solitude, or sorrow, love was worth every penny of its price.elias 3elias 4 (zombieland)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  86t3
TIMYAtenderness is a disinterested and generous love, that does not ask anything else to be understood and appreciated.tim 6

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Res9
JILLYAa sister can be seen as someone who is both ourselves and very much not ourselves a special kind of double. ≈ ∆ jill 4 (ua)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  9w88
FREYANCEyou can love them, forgive them, want good things for them but still move on without them.terrenceterrence 2 (fb)

finnleystephen 2alexandreleonie (fantômeland) ∆ matthewquinnheïana 2kanesoheila #2 (email) ∆ edge

alex/skyshay/lukàelyo/timlou/tobiasjill 3/elias 5/tim 7/bailey

RPs EN ATTENTE : eavan 2 ∆ malachi ∆ ariel 2 ∆ abel ∆ adèle 2 ∆ elias 7 ∆ lukà 3 ∆ isaac
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : lily james.
CRÉDITS : (avatar) me
DC : lizzie potter.
INSCRIT LE : 11/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24047-freya-o-every-fight-comes-from-the-fight-within http://www.30yearsstillyoung.com/t24074-freya-o-live-and-love-from-fools-and-from-sages http://www.30yearsstillyoung.com/t24237-freya-doherty http://www.30yearsstillyoung.com/t24250-freya-doherty

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 3:08



Bienvenue & bon courage pour ta fiche (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  2523491165



    ••• grain of sand •••
    the chemicals inside my brain never let me feel the pain. pushing me to see the truth. my heart is like a hand grenade pull the pin and detonate
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : Séparation fraîche de Léo mais toujours un peu amoureux.
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  B31b88e15f7a44547ca01562e1b7f71d
POSTS : 8188 POINTS : 795

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Rhett #1 (fb)Sybille & EloraSybille #2Priment #6Sky #2Lizzie #1Matt #1Hadès #1Soheila #1Allan #2Allan #3Cian #3Nicolas #1Wolvy #8Elora #1Yoko #5
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)
Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @valtersen, UB @Loonywaltz, Gif @Tumblr
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 3:33



Haha ce gif de ton histoire (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  613854477

Welcome home ! (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  199959295


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #290 Spring Hill
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  0rz9a54B_o
POSTS : 10846 POINTS : 3020

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  SfyRcWdD_o
RaelakeTruth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.
12

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

17/15Blake #2Joseph #2Lubya #2Leah #2Soheila (FB 2005)Alec (FB 2008)Alec&LouDeborah #3DimitriEliasMitchell #3
Univers alternatifsMitchell (DZ)Leah (DZ)Tad (DZ)AlecTad&Hannah (DS)Matt (DS)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3CharlieGinny&AudenMatthewJoseph #3Blake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  BaVsCicO_o
PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 3:36



Excellent choix (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  199959295 Et effectivement elle est toute jolie (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1949770018
Bienvenue parmi nous :l: Et bon courage pour la rédaction de ta fiche :rockon:





:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Adèle Shephard
Adèle Shephard
la fureur de vivre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt trois (26.12)
SURNOM : addie par ses amis proches, et plus particulièrement par Levi
STATUT : célibataire, et c'est très bien comme ça ! elle a de toute façon bien trop l'habitude de s'enticher des mauvais garçons.
MÉTIER : fait des études pour devenir agent immobilière, elle est en dernière année.
LOGEMENT : en colocation avec son cousin nell et lily la maman de coeur
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  RespectfulLikableGibbon-max-1mb
POSTS : 1422 POINTS : 3605

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : élevée par l'aîné de famille à la mort de leur parents dans un accident de voiture — longtemps été bénévole dans un refuge pour animaux avant d'arrêter brusquement — elle a peur des voitures depuis l'accident, et n'a pas le permis, elle se déplace en vélo dans la ville — elle est née à Brisbane mais depuis deux ans elle fait de l'humanitaire dans des pays aux moyens faibles, l'Amérique latine fait partie de ses choix de prédilection, et le Mexique surtout, pays qu'elle adore ! — elle est malade depuis janvier 2019, elle a un cancer du rein et est suivie par l'association beauregard
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : levi mcgrathremi delgadosixtine smithnell gee / elyo maddenjustine hudsonjustin piercenino marchetti 3 (zombie)nell gee (zombie)noa jacobsnate barnesnino marchetti 4topic commun halloween 2019
RPs EN ATTENTE : freya doherty ♡ lizzie potter ♡ adrian shephard / lucia whitemore ♡ adrian shephard ♡ adrian shephard / rémi delgado ♡ freya doherty / jillian mcgrath ♡ allie oakheart ♡
RPs TERMINÉS : nino marchetti 1freya doherty / nino marchettinino marchetti 2lucia whitemore
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_pxvaxkFrjI1qc17ifo4_250
PSEUDO : jen, bleeding_light
AVATAR : la jolie ella purnell
CRÉDITS : (c)bonnie (ava), cristalline (crackship), tumbl (gif)
DC : elias le flic ripoux
INSCRIT LE : 16/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26417-adele-i-ve-looked-for-love-in-every-stranger-took-too-much-to-ease-the-anger http://www.30yearsstillyoung.com/t26486-adele-le-bonheur-ne-vient-pas-a-pied-alors-j-ai-marche http://www.30yearsstillyoung.com/t26491-adele-shephard http://www.30yearsstillyoung.com/t26500-adele-shephard

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 4:08



Une surffeuse :maah:
Bienvenue sur le forum (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1017170121
& bon courage pour ta fiche (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  873483867
Revenir en haut Aller en bas
Cora Coverdale
Cora Coverdale
la vie après les paillettes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux, ça y'est, elle a le pied dedans (8/8)
SURNOM : corapuce, même si une seule personne le fait.
STATUT : coeur à prendre.
MÉTIER : actrice au chômage. c'est vers le refuge animalier qu'elle a fondé qu'elle se tourne le temps de trouver un sens à sa vie.
LOGEMENT : #438 loft à spring hill qu'elle habite avec ses deux chats
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  RWznDQk
POSTS : 13411 POINTS : 75

PETIT PLUS : elle a eu un enfant caché à l'âge de dix-huit ans dont l'australie est au courant depuis un peu plus d'un an. elle a fait une croix sur son rêve de récupérer son fils pour ne pas le séparer de ceux qu'il voit comme ses parents. sa mère purge actuellement une peine de prison pour tous les mauvais traitements infligés à sa fille lorsque celle-ci était plus jeune.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Eireen#6 + Ezra#4 + Vitto#4 + Lizzie#1 + Jessian #2 (5/6)

RPs EN ATTENTE : Benjamin, Ruby, Finn
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : holland roden
CRÉDITS : (avatar) glamor sur bazzart (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 5:04



Mon bébé (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  206649278
Bienvenue chez nous et merci à toi de tenter notre scénario. J'ai hâte de découvrir ta version de Bryn (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  224775235



 
she's like the wind ☩
Feel her breath on my face. Her body close to me. Can't look in her eyes. She's out of my league. Just a fool to believe. I have anything she needs

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  IDlrfYk
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  ZZBr7e1
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  QqLqwzn

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  206649278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Harvey Hartwell
le retour au bercail
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (01.02.86)
SURNOM : Hart'
STATUT : C'est à partir de toi, Terrence, que j'ai dit oui au monde...
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4 James Street
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_o2itidzKIt1qc3ju8o5_400
POSTS : 3460 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ♦ Harvey est revenu en Février 2019 à Brisbane, après avoir passé 10 ans à Dublin, en Irlande, pour des études d’ingénierie en mathématiques appliquées ♦ Son visa d'études lui a été retiré, avant qu'il n'obtienne son doctorat, à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume TROP ♦ Il boit et se réfugie dans l'alcool ♦ Il fait de la moto
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1564513875-tete
OLIWELL
I feel safe when you're holding me near, Love the way that you conquer your fear, You know hearts don't break around here.
Terrence - Univers Alternatif
Terrence#4
Terrence #5 (Pride)

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1564513875-lolo
Hartwell Fam
I always think about you and how we don't speak enough
Lonnie#2


16/12
LubyaTommyKyteAlfie#3FBLeneUA-Tea TimeRoseScarRomyPhoenixJustin


(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Source
DIMENSION SPATIALE
EXTRATERRESTRIAL


RPs EN ATTENTE :
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_nyqw25fOe61tho95mo5_250
• Ariel&Terrence • Gabriel L (FB)

RPs TERMINÉS :
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_ol0db1jj4K1tu0c8uo2_540
Terrence#1 | #2 | #3
Lonnie#1
Alfie#1 | #2
Primrose #1|#2
Juliana#fb||#1
Sid#1 | #2 | #3
TadPaolaArchie & DouglasGarettKaneTimAudenLeahLeonardoCaïn




RP ABANDONNES
Garett#2Alois

PSEUDO : MJB
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : ava > native route - gifs > tumblr
DC : Babybel ( Abel )
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23779-harvey-hartwell

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 5:15



(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  662981832 Bienvenue par ici :l:
Ce scéna m'avait tapé dans l'oeil aussi, alors tu as fait le BON choix !! (je dis ça très objectivement bien sûr)
Les Coverdale sont exceptionnels tous les deux, si tu viens pour le drama t'es au bon endroit !!
J'espère que tu te plairas ici :l:


Sweet creature Wherever I go, you bring me home
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  2390413160
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Douglas Anderson
Douglas Anderson
le voeu de chasteté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (16.09).
SURNOM : Doug ou Dougie.
STATUT : Célibataire, son éducation fait qu'il ne donnera pas son corps avant le mariage.
MÉTIER : Récemment diplômé de droit. Il souhaite maintenant se spécialiser dans le droit pour mineurs.
LOGEMENT : Maison #11 à Bayside. Il vit en colocation avec Archie et Wall-e.
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  460525e637f67e8f12796b558097dcda
POSTS : 1899 POINTS : 700

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Douglas porte à l'annuaire un anneau de pureté au sein duquel est mentionné "True love waits", ce qui signifie qu'il est encore vierge × Il est croyant et pratiquant, il se rend à l'église au moins une fois par semaine × Il ne supporte pas la poussière ni même le bazar × Il n'a aucun souvenir de sa mère × Pendant 6 ans, Douglas a été frappé par son père avant de le faire condamner × Il est claustrophobe × Il a peur du vide et de l'eau × Il est bénévole dans plusieurs associations × Il souffre d'une malformation cardiaque qui l'empêche de pratiquer du sport × Il possède une moto.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : (6/3) - Indisponible

Austin × Eireen × Sohan × Jonah × Boaz × Archie

PSEUDO : Odyssea.
AVATAR : Nicholas Jerry Jonas.
CRÉDITS : Odyssea (avatar), blomkvist (sign).
DC : .
INSCRIT LE : 22/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20685-douglas-le-parcours-d-un-gamin-presentation http://www.30yearsstillyoung.com/t20773-douglas-l-amitie-sincere-liens-rp http://www.30yearsstillyoung.com/t20774-douglas-anderson http://odyssea-gallery.e-monsite.com

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 5:30



Bienvenue (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  1949770018


Revenir en haut Aller en bas
Eireen Murrough-Mays
Eireen Murrough-Mays
la nouvelle du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Elle a eu 30 ans. Et elle le vit bien ! (04/02/1989)
SURNOM : Reen, et c'est bien tout comme surnom
STATUT : Mariée le 9 décembre 2017, veuve depuis le 9 août 2019. Et enceinte de trois mois de son défunt mari. C'est la merde
MÉTIER : Avocate au pénal. En recherche d'un nouvel associé
LOGEMENT : Au #129 Bayside, avec Eina le husky
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_mpc54e8Tto1sx2peuo1_500
POSTS : 17500 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fille unique ; issue d'une famille catholique ; a eu une leucémie dont elle s'est remise ; a toujours peur de faire une rechute ; adore sa famille mais est plutôt une personne indépendante ; ancienne joueuse de tennis ; fait beaucoup de sport ; a été fiancée pendant près de sept ans mais a rompu parce qu'il l'a trompée ; a totalement perdu de vue sone x ; allergique au citron et à tout ce qui est à base d'arachide ; très attachée à une célébrité, un sportif qui plus est
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs TERMINÉS :
(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Tumblr_o011d6CRx51sm1irzo1_250
Aaron #1Soren #1Mina #1Riley #1Mickey #1Dylan #1Groupe #1Camael #1Camael #2Madison #1Kaleb #1Dylan #2Madison #2Madison #3Kaleb #2Kaleb #3Madison #4Groupe #2Kaleb #4Kaleb #5Julian #1Leela #1Madison #5Shane #1Leela #2Kaleb #6Nathan #1Kenneth #1Shane #2Kaleb #7Emmaline #1Duncan #1Milena #1Kaleb #8Kaleb #9Kaleb #10Cora #1Lou #1Kaleb #11Kenneth #2Livia #1Kaleb #12Naia #1Kaleb #13Cora #2Kaleb #14Berlioz #1Kenneth #3Kaleb #14Kaleb #15Kaleb #16Bob #1Kaleb #17Cora #3Shane #3Kaleb #18Kara #1Groupe #3Kaleb #19Laureen #1Lisbeth #1Kael #1Kaleb #20Kaleb #21Kaleb #22Kaleb #23Callum #1Malo #1Kaleb #24Kaleb #25Kaleb #26Cora #4Dean #1Fox #1Douglas #1
PSEUDO : Nao'
AVATAR : Marie-la-toute-belle-Avgeropoulos
CRÉDITS : Avatar de Nao', Sign de Mad Love
DC : Delilah & Jaylen
INSCRIT LE : 05/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t659-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1645-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1395-eireen-murrough

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  EmptyLun 7 Oct - 6:04



Bienv'nue à toi ^^




LOVE IS NOT AN EASY THING
Can't say how the days will unfold, can't change what the future may hold. But, I want you in it, every hour, every minute. All I want to do is come running home to you, come running home to you. And all my life I promise to, keep running home to you, keep running home, to you


(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  FU1NHxt(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Azx3jz2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations (bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(bryn) sur la planche, sur la vague, je ressens des sensations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-