AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Extraterrestrial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harvey Hartwell
Harvey Hartwell
le retour au bercail
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (01.02.86)
SURNOM : Hart'
STATUT : C'est à partir de toi, Terrence, que j'ai dit oui au monde...
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4 James Street
Extraterrestrial Tumblr_o9v2hyqtve1rsv47uo4_500
POSTS : 3697 POINTS : 400

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ♦ Harvey est revenu en Février 2019 à Brisbane, après avoir passé 10 ans à Dublin, en Irlande, pour des études d’ingénierie en mathématiques appliquées ♦ Son visa d'études lui a été retiré, avant qu'il n'obtienne son doctorat, à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume TROP ♦ Il boit et se réfugie dans l'alcool ♦ Il fait de la moto
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Extraterrestrial 1564513875-tete
OLIWELL
I feel safe when you're holding me near, Love the way that you conquer your fear, You know hearts don't break around here.
Terrence - Univers Alternatif
Terrence#4
Terrence #5 (Pride)
Terrence#6

Extraterrestrial 1564513875-lolo
Hartwell Fam
I always think about you and how we don't speak enough
Lonnie#3


16/12
TommyKyteAlfie#3FBLeneUA-Tea TimeRoseScarRomyPhoenixJustin


Extraterrestrial Source
DIMENSION SPATIALE
EXTRATERRESTRIAL


RPs EN ATTENTE :
Extraterrestrial Tumblr_nyqw25fOe61tho95mo5_250
• Ariel et Terrence • Gabriel L (FB) • Ezra

RPs TERMINÉS :
Extraterrestrial Tumblr_ol0db1jj4K1tu0c8uo2_540
Terrence#1 | #2 | #3
Lonnie#1 | #2
Alfie#1 | #2
Primrose #1|#2
Juliana#fb | #1
Sid#1 | #2 | #3
TadPaolaArchie & DouglasGarettKaneTimAudenLeahLeonardoCaïn




RP ABANDONNES
Garett#2AloisLubya

PSEUDO : MJB
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : ava > native route - gifs > tumblr
DC : Abel, le sale gosse et Aodhan, le papa poète
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23779-harvey-hartwell

Extraterrestrial Empty
Message(#) Sujet: Extraterrestrial Extraterrestrial EmptyMar 8 Oct - 13:15



Extraterrestrial
Les moteurs de l’engin ronronnent encore, brûlants, et réchauffent instantanément le SAS de décompression par lequel la machine s’engage dans le hangar du spatioport. Je me détache du siège et procède à la vérification méticuleuse et rapide du tableau de bord, avant de m’assurer que tous les appareils sont débranchés et ne boufferont pas de la batterie pour rien. Il va y avoir quelques réparations à effectuer, une navette ayant été attaquée par un groupe de contrebandiers agressifs, j’ai dû ouvrir le feu sur les rebelles pour assurer le retour de celle-ci sur le spatioport. La situation au-dehors reste toutefois critique, aussi je ne suis pas vraiment serein. Il faut réalimenter d’urgence le vaisseau, le réarmer et procéder aux vérifications d’usage rapidement pour que je puisse repartir au plus vite. Je  vais devoir me taper un rapport barbant sur cette attaque survenue durant le transport de marchandises, mais ce n’est pas la première de mes préoccupations pour le moment. J’ai dû rentrer car un missile XB18 a atteint la coque de l’appareil trop près des réservoirs électriques, ce qui a entraîné une surcharge des moteurs. Si je veux éviter d’exploser en plein vol, le mieux est de réparer rapidement les dégâts. Des droïdes sont déjà sur le coup alors que je descends de l’appareil pour m’enquérir de la situation au sein du spatioport. Il y a beaucoup d’agitation dans le hangar, des pilotes se pressent, s’outillent et des ordres sont dispensés en criant un peu dans tous les sens. Dans la cacophonie générale, des groupes armés se dirigent vers le SAS. Des explosions se font entendre à l’extérieur de la porte principale, mais je me rassure en pensant que notre sécurité est en béton armée. Toutefois, il y a des failles dans notre système et il ne faudrait pas que cette attaque (d’ordre mineure à la base) ne porte préjudice aux habitants du spatioport – nous ne survivrons pas tous dans des navettes et nous avons besoin de cette base pour vivre tant qu’aucune planète ne peut nous accueillir durablement.

Exploiter le méthane de Titan ne me plaît pas, j’ai la sensation que nous sommes en train de courir à notre propre perte et de reproduire exactement les mêmes erreurs que nous avons commises sur Terre il y a des années. En ce moment, tous mes idéaux sont bousculés et j’ai du mal  à me retrouver dans la politique imposée par le commandement du HMAS. J’applique les ordres car je n’ai pas le choix pour le moment et griller ma couverture ne me servirait absolument à rien pour le moment, mais lors des réunions des ‘spectres’, nous tentons d’envisager un moyen pour éviter ce qui se profile à l’horizon : la destruction du spatioport. Les récents agissements de SANSA, l’intelligence artificielle sensée nous guider de manière impartiale, ne vont pas en faveur des habitants et la politique de répression du commandement devient oppressante – autant pour les habitants que pour ceux obligés de l’appliquer. Oscillant entre devoir et pensée collective, j’ai choisi de m’engager auprès des rebelles. Mon père serait le premier à me tirer une balle en plein tête pour cette trahison. Mais si je trahis le commandement du HMAS, je reste fidèle à ses habitants et à la vie qui circule entre ses longs couloirs métalliques. Cette position ne me plaît pas et fait appel à tout mon sang-froid pour dominer la colère qui parfois m’habite face à certaines pensées ou discours arriérés et clairement nocifs. Elevé au sein de l’idée de la suprématie humaine, je reste sceptique quant à cette douce illusion qu’on impose à nos esprits pour pouvoir profiter et abuser de notre supériorité sur les autres espèces. Faut dire qu’en parcourant l’espace et en traitant avec toute sortes d’espèces, mes horizons se sont largement ouverts et ont dépassés la rigidité du commandement du HMAS Brisbane.

Je m’approche du stand d’armurerie d’un pas pressé, le regard fixe et les sourcils froncés. Mon attitude trahit mon inquiétude grandissante en ce qui concerne l’attaque des rebelles devant le hangar d’atterrissage. S’ils ont l’idée de bloquer son accès, un bon nombre de pilotes vont être bloqués dans l’espace, à court de carburant et d’oxygène, ce qui n’est pas souhaitable. Je suis en mesure de comprendre la bataille et les enjeux de celle-ci, mais épargner des vies innocentes est primordial pour moi et j’agis avec le cœur avant tout. C’est pour cette raison que mon père trouve que je suis ‘faible’, et c’est aussi pour cette raison que je suis un excellent pilote. Alors que je m’apprête à formuler ma demande auprès du mécanicien armement du stand, je m’immobilise en découvrant Terrence. Ses boucles brunes qui volettent autour de son visage enfantin, ses grands yeux verts éperdument tristes, son corps fin mais robuste aux biceps rondement formés et habitués à soulever toutes sortes d’armes lourdes. Je n’ai jamais vu quelqu’un démonter et remonter aussi rapidement une arme que lui, même les plus complexes que nous avons en stock. Une chaleur inconnue m’envahit toujours en sa présence et je ne sais pas mettre de mots dessus. Membre des spectres, il semble tout aussi surpris que moi par cette rencontre fortuite car d’ordinaire, nous ne nous voyons que lorsque je viens checker mon blaster une fois par semaine à l’armurerie centrale. Nous échangeons alors des informations secrètes sur les derniers ordres du commandement, les agissements étranges de SANSA et l’avancée des rebelles. Il est étrange que nous soyons déployés tous les deux ici aujourd’hui, mais ce n’est pas non plus improbable. Une fois la stupéfaction passée, je me racle la gorge, retrouve mon air sérieux en disant – Mon E-Wing a besoin d’être rechargé en munitions, j’ai frôlé la surcharge électrique. Mes doigts caressent distraitement le blaster posé devant moi. Puis, je me redresse bien droit d’un coup, plaque mes mains dans mon dos dans une attitude purement militaire et sillonne du regard le hangar. – Ils n’ont jamais été aussi proches de la base, ça n’annonce rien de bon. T’as ce qu’il me faut ou pas ? Je partage mon inquiétude sans même y faire attention, comme si malgré mon attitude distante, je me sentais obligé de réaffirmer mon alliance aux forces rebelles.


code by princessecapricieuse +  mods whitefalls


Sweet creature Wherever I go, you bring me home
Extraterrestrial 2390413160
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Terrence Oliver
Terrence Oliver
la corde sensible
la corde sensible
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (26.12.90)
SURNOM : Terry
STATUT : Coeur follement épris.. de lui. Harvey.
MÉTIER : Serveur au confidential club 23 h/semaine, libraire le reste du temps à la State Liberty. Egalement compositeur à ses heures pour la Northlight Theater Company
LOGEMENT : Depuis juillet il vit au 152 Bywong Street dans le quartier de Toowong, avec Gabriel et dort chez Harvey plusieurs soirs par semaine, même s'il possède un appart à Fortitude.
Extraterrestrial 41c023b95bae1ec3857b7a5610276b3cc4ce3a93
POSTS : 15801 POINTS : 435

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gosse adopté d'origine Irlandaise, il est gaucher, agnostique et philanthrope. Il se considère comme étant le plus grand fan de la saga Harry Potter, joue du violoncelle, est passionné de littérature, déteste le chocolat, fait du yoga, a la phobie des chats et des hauteurs, manque cruellement de confiance en lui. Il n'a pas de télévision, technophobe sur les bords et écoute ses musiques sur une platine. Il est maladroit et insomniaque. Il peint et dessine énormément même s'il estime ne pas être doué.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 19/6

Extraterrestrial 1573308620-3c0dcd0381e34503f421f290df5d54fe
OLIWELL. Drive highways and byways to be there with you. Over and over the only truth, everything comes back to you. ≈ Harvey (2007 UA)Harvey#3 (RT)Harvey#4 (2M) Harvey#5 (GP)Harvey (DS) Harvey#6

Extraterrestrial 9b95b490eeefc6a1459bfdaede5d35e9
It laid shattered on the floor cause what's broken can't be whole anymore ≈ Freya#1Freya#2 (FB 2006)

Extraterrestrial 1562829754-leo
'Cause it's better to know lately this is nothing more than a ritual between me and you ≈ Léo#3

Sid (fb 2009)Tea timeGabrielAbelArchibaldJillSamsontopic commun DSNoaAodhan

RPs EN ATTENTE : Gabriel/Jameson • Ariel • Romy • Sid#2 • Leo (UA colo) • Prim • Levi • Phoenix • Aodhan • Malachi

Extraterrestrial 1571000389-1562015480-tumblr-mquyt7okn91r2kbigo7-250

RPs TERMINÉS : RomyAndyHarvey#1,#2Léo#2HeianaAudenCharlieWolf_99 (mails 2010)JohnStephen

Extraterrestrial 1571000167-tumblr-p7rkrwfwvj1rld877o1-400


AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : vulpecula (ava), google, tumblr (gif)
DC : /
INSCRIT LE : 01/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24793-prout http://www.30yearsstillyoung.com/t24846-i-m-reaching-light-through-the-struggle-terrence#1017611 http://www.30yearsstillyoung.com/t24837-terrence-oliver

Extraterrestrial Empty
Message(#) Sujet: Re: Extraterrestrial Extraterrestrial EmptyMar 8 Oct - 23:02



Extraterrestrial


Je t'ai déjà dit que j'en savais rien Connor, j'ai encore jamais vu ce type de balles. Envoi les à la balistique qu'ils nous en disent un peu plus. Peut être un nouveau type d'armes, j'sais pas Il pose rapidement sa main sur l'épaule de son collègue d'un air entendu et désolé, parce qu'il ne peut décemment pas faire plus que ce qu'il fait déja, que ses connaissances ont fatalement une limite en matière de technologie alien, et aussi parce qu'il était pris par le temps; appelé de partout il était censé comprendre les demandes qui lui étaient adressées au milieu d'autres ordres lancés à la volée, au milieu du bruit sourd des détonations à l'extérieur, du bruissement lourd des moteurs des vaisseaux qui pénétraient dans le hangar et des cliquetis incessant des droïdes en train de visser ou de démonter des pièces avec une rapidité qu'aucun humain ne pourrait jamais égaler. Il abandonne Connor et remet ses boucles brunes en arrière d'un geste nerveux tout en courant à l'autre bout du hangar, le souffle court, sourcils froncés. Alors qu'il est appelé vers une frégate de la flotte pour vérifier un lance-torpille qui avait été endommagé il arrête sa course brutalement. Ses yeux alertes ont repéré un apprenti au visage perdu en train de réparer maladroitement un M-358. Il n'a malheureusement pas le temps de lui refaire un cours au milieu du chaos qui règne tout autour alors il s'accroupi à ses côtés, s'empare doucement du pistolet et avec une dextérité qui lui est propre et qu'il a acquit au fil des années, replace les pièces comme il faut. C'est pas un M-5, Frank, même si ça y ressemble. Celui-ci tire des balles de fusil à pompe gros calibre malgré sa courte portée. T'as pas mis un ressort de recul assez solide et le percuteur est pas assez puissant, jamais les balles pourront sortir du canon avec ça. Attends.. Le visage concentré et les mains habiles, il retire, remplace, visse, assemble, farfouille dans la sacoche de l'apprenti pour en ressortir les bonnes pièces, succinct et appliqué. Il se penche un peu vers lui, sourire en coin. Sa résistance thermique est suffisamment importante pour qu'il soit équipé d’un barillet six coups, comme sur les revolvers du 20e siècle sur Terre, cool non? Vintage ! Les gardes du spatioport en rafole! La lèvre entre les dents, le nez froncé, il frappe l'os à la naissance de sa main d'un coup sec contre le chargeur qui se clipse à l'intérieur de la crosse et il pointe l'arme vers un mur, en visée, un oeil fermé en simulant un tir, le doigt qui presse la détente et fait cliquer la gâchette dans le vide. Boum. L'apprenti sursaute puis esquisse un sourire en baissant la tête, les joues imperceptiblement rouges d'avoir eu besoin qu'on l'aide alors qu'il désirait faire ses preuves mais surement rassuré aussi de ne pas avoir eu à essuyer des réflexions malveillantes, le remercie et se saisi du M-358 pour y mettre des munitions adaptées. Il se redresse, Terrence, parce qu'on l'appelle à nouveau et qu'il n'a pas le choix que d'y aller mais il aurait voulu rester là, il pense, le rassurer, lui dire qu'il fallait bien commencer quelque part, que lui aussi au début se trompait souvent mais il n'en a pas le temps alors il lui lance un rapide t'inquiète pas, ça viendra avec la pratique dans un sourire attendri et déjà il s'en va, son prénom qui résonne jusqu'à ses oreilles, refrain incessant qu'il ne fera taire qu'en se rendant à l'endroit où il est attendu, il le sait. Il court donc en direction de la frégate, ses chaussures qui frappent en cadence contre le sol froid et il observe autour de lui, les pupilles sur le qui-vive en se disant que c'est la folie ici, que ça crie un peu trop pour que ça n'en devienne pas alarmant. Il a juste le temps d'annoncer au pilote que son lance-torpilles est en bon état que déjà il doit retourner au stand d'armement. Il ouvre des caisses, en sort des munitions, des pièces qu'il change aussi vite qu'il le peut, récupère un fusil à pompe classique endommagé, ajuste la queue de détente d'un M-96 semi-automatique, visse un silencieux sur un M-11, remplace un viseur sur un fusil de précision, distribue des balles à la pelle et il ne fait attention tout de suite mais alors qu'il relève la tête il se retrouve nez à nez avec Harvey, un pilote aguerri qu'il ne connait que trop bien pour l'avoir fréquemment vu faire acte de présence lors des réunions des Spectres. Mieux, il le savait agent double à récolter des informations secrètement de son côté avant de les lui transmettre en prétextant un blaster à réparer tout en glissant des papiers au creux de sa main, papiers que Terry s'empressait de brûler immédiatement après les avoir lu. Il ne peut pas montrer devant tout me monde qu'ils se connaissent plus qu'ils ne devraient mais son regard le trahit quelques secondes avant qu'il ne se reprenne et n'agisse comme avec n'importe quel autre pilote ou soldat du spatioport. Mon E-Wing a besoin d’être rechargé en munitions, j’ai frôlé la surcharge électrique. Le regard de Terry glisse au milieu des bâtiments avant de repérer celui d'Harvey. Ils n’ont jamais été aussi proches de la base, ça n’annonce rien de bon. T’as ce qu’il me faut ou pas ? Ses prunelles vertes se reportent vers le visage d'Harvey soudain beaucoup plus fermé, le corps tendu, les bras derrière les dos. Il hoche une fois la tête vers le bas. Ouais, j'ai. Il connait bien ce type de vaisseau alors il remplit une caisse avec tout le nécessaire, à savoir des torpilles à proton MG-7A et des missiles ST2 et il se rend jusqu'à l'E-wing dans lequel il entre en tirant la malle à deux mains. Il aime l'odeur des vaisseaux, du cuir des sièges aux fragrances métalliques de la machinerie et souvent il songeait que s'il n'avait pas été si adepte des armes, il aurait aimé devenir pilote. Sans un mot il s'affaire, place les torpilles à proton dans les lance-torpilles et les missiles dans les canons, et alors qu'il ressort, la caisse entre les bras il entend une détonation plus forte que les autres et un bruit étrange qu'il semble reconnaitre se fait entendre. Il sursaute, détourne immédiatement la tête en direction de la porte principale qui est en train de se faire littéralement découper au laser et il n'attend pas plus longtemps avant de lâcher sa caisse et de courir jusqu'au stand d'armement. Tout le monde s'agite, les unité armées arrivent en masse et alors que tous les civils présents s'en vont en hurlant, il plonge dans ses caisses et s'équipe au maximum. Eh ! Harvey ! Il n'attend pas qu'il lui réponde, se redresse, lui lance un N7 eagle, lui enroule rapidement une ceinture de munition autour de la taille et lui colle un fusil à pompe à double canon dans l'autre main. Viens ! Ils n'ont pas le temps de retourner au vaisseau sans risquer de se faire tirer dessus il le sait, pas tout de suite en tout cas, alors il s'élance en direction d'un mur derrière lequel ils se cachent. Dos au béton et son sniper dans la main il lance un coup d'oeil au hangar et revient se coller à Harvey. Les mercenaires dehors, là, ce sont d'anciens militaire reconvertis. Ils travaillent pour le plus offrant, j't'apprends rien. Ils n'ont ni règles ni limites et ils sont capables du pire. T'es pilote, et moi je sais me servir d'armes. Notre but, c'est d'aller jusqu'à ton vaisseau et d'aller buter leur croiseur d'assaut. J'suis sur qu'ils sont arrivés avec ça. Ils doivent pas être plus de 40 là-dedans, en comptant les artilleurs. Mais ils sont bien équipés, genre turbolasers, brouilleurs, batterie ionique, rayon tracteur... Ton E-wing est de taille? Tu pilotes vite et bien? Et il espère qu'il lui répondra "oui" sans quoi ils seront obligés de se barrer d'ici. Et vite.  



code by princessecapricieuse +  mods whitefalls





We are not alive
We are surviving  every time

• m o o d b o a r d •

:burger: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Harvey Hartwell
le retour au bercail
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (01.02.86)
SURNOM : Hart'
STATUT : C'est à partir de toi, Terrence, que j'ai dit oui au monde...
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4 James Street
Extraterrestrial Tumblr_o9v2hyqtve1rsv47uo4_500
POSTS : 3697 POINTS : 400

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ♦ Harvey est revenu en Février 2019 à Brisbane, après avoir passé 10 ans à Dublin, en Irlande, pour des études d’ingénierie en mathématiques appliquées ♦ Son visa d'études lui a été retiré, avant qu'il n'obtienne son doctorat, à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume TROP ♦ Il boit et se réfugie dans l'alcool ♦ Il fait de la moto
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Extraterrestrial 1564513875-tete
OLIWELL
I feel safe when you're holding me near, Love the way that you conquer your fear, You know hearts don't break around here.
Terrence - Univers Alternatif
Terrence#4
Terrence #5 (Pride)
Terrence#6

Extraterrestrial 1564513875-lolo
Hartwell Fam
I always think about you and how we don't speak enough
Lonnie#3


16/12
TommyKyteAlfie#3FBLeneUA-Tea TimeRoseScarRomyPhoenixJustin


Extraterrestrial Source
DIMENSION SPATIALE
EXTRATERRESTRIAL


RPs EN ATTENTE :
Extraterrestrial Tumblr_nyqw25fOe61tho95mo5_250
• Ariel et Terrence • Gabriel L (FB) • Ezra

RPs TERMINÉS :
Extraterrestrial Tumblr_ol0db1jj4K1tu0c8uo2_540
Terrence#1 | #2 | #3
Lonnie#1 | #2
Alfie#1 | #2
Primrose #1|#2
Juliana#fb | #1
Sid#1 | #2 | #3
TadPaolaArchie & DouglasGarettKaneTimAudenLeahLeonardoCaïn




RP ABANDONNES
Garett#2AloisLubya

PSEUDO : MJB
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : ava > native route - gifs > tumblr
DC : Abel, le sale gosse et Aodhan, le papa poète
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23779-harvey-hartwell

Extraterrestrial Empty
Message(#) Sujet: Re: Extraterrestrial Extraterrestrial EmptyMer 9 Oct - 22:29



Extraterrestrial
- Ouais, j’ai. J’hoche la tête avec sérieux et l’observe remplir rapidement une caisse de tout le nécessaire pour rééquiper l’E-Wing endommagé. J’ai été contraint d’ouvrir le feu pour assurer la sécurité de la navette de transport (ses passagers et son contenu) et son acheminement jusqu’au spatioport. La violence de l’attaque m’a surpris et les détonations que nous continuons d’entendre à l’extérieur de la porte principale laissent entendre que la flotte rebelle a gagné en force et affirme de ce fait sa volonté de renverser le commandement actuel. J’ai entendu toutes sortes de discours à ce sujet, tous plus alarmants les uns que les autres : « cela ne se fera pas sans perte », « il y a aura des dommages collatéraux inévitables ». Je crois que c’est ce qui me choque le plus, qu’on puisse considérer une vie humaine comme un simple dégât collatéral car cela revient à afficher un mépris immense pour la vie elle-même. Certains diront que c’est comme ça la guerre, qu’il faut détruire pour mieux reconstruire, que seules les actions virulentes et marquantes font changer les choses et qu’être pacifiste c’est accepter de perdre avant même d’avoir engagé le combat. Je me demande comment on peut affirmer de telles choses. Comment un esprit peut-il être aussi étroit pour se suffire d’explications comme celles-ci ? Ça me révolte et je sens le vent de la rébellion grandir en moi depuis quelques temps. C’est pour cette raison que je me suis engagé auprès des spectres, avec l’envie de trouver de meilleures solutions et d’éviter le carnage qui se profile à l’horizon. Changer les pensées collectives et idéologiques des peuples vivant en communauté sur le HMAS Brisbane semble trop ambitieux pour être réalisable, mais si nous arrivons à exposer les failles d’un système corrompu, nous avons grand espoir d’ouvrir les yeux à beaucoup et d’arriver à rétablir un certain équilibre en faveur de la communauté – et non du profit que quelques membres de cette dernière peuvent arriver à tirer de Titan. Utopique ? Peut-être, mais je n’envisage pas mon engagement auprès des forces rebelles autrement qu’ainsi. Procéder comme le font actuellement les contrebandiers au-dehors de la porte principale n’aide en rien la communauté. Perte d’énergie, perte de munitions, perte de temps, perte de ressources et d’hommes. Uniquement de la perte, pas de gain.

Un sursaut violent me saisit lorsqu’une détonation plus puissante que les autres retentit et fait trembler les engins stationnés dans le hangar. « ILS SONT DANS LE SAS ! ILS VONT AVOIR LA PORTE ! »  Tout devient chaos alors, des cris alarmants sont distillés à tout va tandis qu’un rayon laser découpe l’immense porte métallique, dernier rempart contre la flotte rebelle qui se presse à l’extérieur. – Eh ! Harvey ! Je me tourne vers Terrence qui dépose entre mes mains un N7 eagle dont j’enlève précipitamment la sécurité pour pouvoir m’en servir dès que possible. Je réajuste la ceinture de munitions et glisse l’arme automatique dans mon holster avant de me saisir du fusil à pompe double canon que je tiens à deux mains pour plus d’efficacité et sans réfléchir davantage, je le suis pour me mettre à couvert et analyser au mieux la situation. Le bruit des pistolets automatiques et des détonations fusent tout autour, le combat s’engage entre militaires et rebelles, au milieu des droïdes et des vaisseaux. C’est une attaque risquée et confuse dont je ne saisis pas bien le sens ou alors une donnée m’échappe. Le bras de Terrence se colle au mien et je tourne mon visage plein d’interrogations vers lui. – Les mercenaires dehors, là, ce sont d’anciens militaires reconvertis. Ils travaillent pour le plus offrant, j’t’apprends rien. Ils n’ont ni règles, ni limites et ils sont capables du pire. T’es pilote et moi je sais me servir d’armes. Notre but, c’est d’aller jusqu’à ton vaisseau et d’aller buter leur croiseur d’assaut. J’suis sûr qu’ils sont arrivés avec ça. Ils doivent pas être plus de 40 là-dedans, en comptant les artilleurs. Mais ils sont bien équipés, genre turbo-lasers, brouilleurs, batterie ionique, rayon tracteur… Ton E-Wing est de taille ? Tu pilotes vite et bien ? Mon regard fixe est rivé sur le sien et mes lèvres s’étirent en un petit rictus plein d’assurance à ses questions. Je me redresse et me penche vers l’avant pour jeter un coup d’œil vers le hangar où les combats s’engagent à grands coups de tirs. – J’étais dehors quand ils sont arrivés, je n’ai vu que des chasseurs TIE, une bonne vingtaine j’dirais, sûrement pour faire diversion et permettre l’accès au croiseur. Et merde ! Je jure en me rendant compte que je n’avais pas réalisé cela tout de suite. J’ai sous-estimé l’attaque et j’’aurais pu donner l’’alerte bien plus tôt si mon E-Wing n’avait pas été endommagé. Je vérifie machinalement que mon fusil à pompe n’est pas enrayé et dans un cliquetis sourd, prend une décision rapide et intuitive. – Mon E-Wing a été endommagé, il a reçu des tirs trop près des batteries et je ne suis pas certain que les droïdes ont eu le temps de le réparer. Il nous faut un UT. Peut-être qu’il n’y a pas qu’un seul croiseur. Nouvelle œillade, je me tourne vers Terrence. – 200 mètres, à gauche. Va falloir faire ça vite et bien. T’es prêt ? Nos regards se croisent, s’accrochent. La peur n’a aucune place dans ceux-ci, nous sommes déterminés à affronter ce qui doit l’être. Et même si nos cœurs sont au bord de l’explosion, c’est l’adrénaline qui nous propulse sur nos pieds et nous permet d’ouvrir le feu contre les contrebandiers venus saccager le hangar du spatioport. Le fusil à pompe double canon nous couvre efficacement, sa visée est facile et son utilisation très intuitive vient contrebalancer son poids handicapant. Il tient à distance les assaillants, mais arrivés à côté de l’UT-60D (vaisseau transporteur munis de canons lasers) c’est le corps à corps qu’il faut engager pour monter dans l’appareil. Sans aucune hésitation, je balance la crosse du fusil à pompe dans le casque de protection d’un rebelle et décroche l’Eagle du holster pour ouvrir le feu sur les autres. – LANCE LES MACHINES ! Que je hurle à Terrence tout en repoussant deux de nos ennemis. J’entre dans le vaisseau en courant et me précipite sur le tableau de bord pour m’emparer des commandes. – Tu as des can… Je me tais en voyant qu’il est déjà en train d’activer les canons lasers pour nous ouvrir la voie jusqu’à la porte endommagée. Souriant, soulagé d’avoir un partenaire réactif, j’enlève le pilote automatique et engage l’engin vers la sortie. Son mouvement alerte aussitôt les rebelles qui ouvrent le feu sur sa carcasse métallique. – Explose-les ! Que je rage alors que la jauge des moteurs à propulsion se remplit lentement. L’UT se place face à la porte principale et j’aperçois au loin un croiseur d’assaut. Terrence avait raison. Prions pour qu’il n’y en ait pas plusieurs. – Accroche-toi, je vais mettre les gaz ! Je le préviens, voyant que mes jauges sont pleines. Alors, le regard fixe, la concentration au maximum, je me saisis du manche et de la manette des gaz que j’enclenche simultanément pour propulser le vaisseau en dehors du hangar et dans l’espace. Une pression fait tressauter l’appareil et la puissance de ses propulseurs me colle le dos au siège alors que l’engin décolle dans l’espace au milieu de l’assaut de la flotte rebelle.



code by princessecapricieuse +  mods whitefalls


Sweet creature Wherever I go, you bring me home
Extraterrestrial 2390413160
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Extraterrestrial Empty
Message(#) Sujet: Re: Extraterrestrial Extraterrestrial Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Extraterrestrial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
dimension spatiale
 :: dimension spatiale :: hangar d'atterrissage
-