AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 how to save a life. (hannah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Hannah Roennfeldt
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : thirty-two years old.
POSTS : 4 POINTS : 15

AVATAR : b. lively, of course.
DC : nope.
INSCRIT LE : 10/10/2019

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 1:07






Hannah Roennfeldt
loving you had consequences
Pièce d'identité

NOM ≈ Un nom de famille qui n'est pas le sien. Roennfeldt. Chéri jusqu'à sa dernière syllabe, il résonne jusque dans son propre coeur. Elle le sentirait presque lui caresser sa peau, embrasser ses lèvres. Un nom marital qu'elle apprécie. Malgré ses parents. Malgré lui. Malgré tout en fait. Un choix qu'elle ne regrette finalement pas. Les coups durs, il y en a toujours. Elle sait ce que sait. Mais si le venin commence à s'insérer, elle ne pense pas à l'avant. A Monroe. A ce nom qu'elle a laissé pour un autre. Non. PRÉNOM(S) ≈ Un prénom qui évoque beaucoup de choses. Et pourtant rien. Hannah. Ancestral, il concurrence la grâce de celles qui l'ont porté. Pourtant, il sonne déjà la tragédie dès le début. Un verbe au passé parfois bien trop douloureux à porter pour ses frêles épaules. Elle ploie sous les coups du mauvais sorts. Oh, elle se relève. Toujours. Mais à croire qu'un prénom pouvait orienter toute une vie. Presque à la hauteur d'une tragédie grecque. ÂGE ≈ Elle a la beauté des étoiles dans les yeux. De celle qui brille à jamais malgré les années et les chutes. Parce qu'elle se sent immortelle. Elle a beau avoir déjà trente-deux ans, elle sent le monde qui lui coule entre les doigts. Une beauté sans pareille. Une sensation presque magique. Elle a pas envie de tout gâcher. Alors elle profite de cette vie presque éternelle. De ces années si belles et pourtant si éphémères. Trop éphémères. Presque comme les étoiles. LIEU DE NAISSANCE ≈ Arrivée trop tôt, elle a ouvert ses yeux la première fois sous un ciel vêtu de son manteau de nuit. Sa mère n'avait pas été préparé. Pire encore, l’hôpital le plus proche était bien trop loin. Son père a eu beau roulé aussi vite qu'il put, sa mère n'eut pas tellement le choix d'échouer la brune en ce monde à l'arrière d'une voiture. C'était un certain vingt août à quelques kilomètres de Sydney. C'était il y a longtemps, certes. Pourtant, elle l'accueille chaque année en son sein comme un vieil ami. Mieux encore. Il lui donne cette force si miraculeuse. Celle-là même qu'elle tire depuis son entrée au monde. Tout simplement. Parce que cela lui a jamais fait peur les années. Le cap des trente ans est passé, elle se fait une raison. Elle préfère apprécié plutôt que gâcher et regretter. Surtout avec ce qu'elle a appris. C'est mieux pour tout le monde. STATUT SOCIAL ≈ Des paroles échangées. Un espoir. Et pis ce verre qui se brise au sol. Comme un cœur qui tombe bien trop lourd pour supporter le coup porté. Il s'est détournée d'elle. Encore. Sans plus de cérémonie. Je t’aime. Pas réellement. Ces paroles avaient presque été amères dans sa bouche. Des sonorités empreintes de venin en un instant. Pourtant jamais elle n’entendit. Du moins, pas ce qu’il semblait si évident. Une illusion qui subsiste encore. Un bonheur éphémère auquel elle s'accroche pour rien. Et ce bruit. Celle de l’agonie d’un cœur brisé en mille morceaux. Elle ne ramasse pas les morceaux. A quoi bon ? Elle les laisse trôner au sol. Et pis, elle la sent monter. Comme une boule d’énergie qui ravage tout en elle. La colère. Petit à petit. Pas de suite. Ca vient doucement. Un mois. Deux mois. Un an. Ses veines ne deviennent que dégoût. Le pardon ne devient que poison. Et pis, elle finit par la trouver cette force. Peut-être un mot de trop. Un message de trop. Ou un pardon qui reste en travers la gorge. Elle n'en peut plus. De ses mots. De ses mensonges. De ses tromperies. Alors elle lui envoie tout ce qu’elle trouve. Des objets. Des mots. Des phrases dites bien trop fortes. Mais elle s’en fiche. Il l’a brisée. Elle l’aimait. Et il s’est fiché d’elle. Trop de fois. Pourtant, elle pensait qu’ils avaient été heureux. Eux, durant ces années à s’aimer sous les étoiles. Il revenait toujours vers elle. Elle et elle seule. Pas les autres. Le soir quand elle dormait. Elle l’avait surpris parfois à la regarder quand il pensait qu’elle dormait encore. Elle avait aimé si tendrement ces moments. Oh que oui. Mais à présent, un goût amer les étreignait. Pire encore le dégoût. Elle penserait que ça passerait quand elle pardonnait. Elle pensait que tout rentrerait dans l’ordre. Pourtant, ça a fini par exploser. Tout entièrement. Alors, elle a fui. Une bonne fois pour toute. Lui et tout ce qu'il y avait autour. Elle réussit à briser la cage dans laquelle il l'avait enfermée. Presque retenue prisonnière.  Mais la liberté l'a étreinte une bonne fois pour toute. C'est peut-être pour ça qu'elle a fini par tomber amoureuse de lui. De la sécurité qu'il lui apportait. De l'assurance qu'il dégageait. Un homme qu'elle pensait avoir fini par rêver. Déçue par les vices masculines. Sans doute trop conditionnée par sa dernière relation. Mais elle a fini par franchir le pas. Par se laisser succomber une autre fois. La dernière elle avait dit. Envers et contre tout. Ses parents n'appréciaient guère et firent tout pour la dissuader. A quoi bon ? La bague finit par atterrir à son doigt dans un sourire. C'était tout ce qu'elle avait toujours voulu. Rien de plus. Ni de moins. MÉTIER ≈ Les mots, c'est ce qui l'a toujours fait vibrée. Elle s'enivrait dès qu'elle le pouvait des classiques américains tant poétiques que romanesques. Ses soeurs la charriaient dessus. Pour elle, c'était son monde, sa bulle. Peut-être qu'elle s'en est trop gavée. A voir l'amour partout, il avait fini par déteindre sur tout et n'importe jusqu'à sa relation toxique. C'est tout naturellement qu'elle continua dans cette voie. Ah la littérature. Terre promise des auteurs et des lecteurs. Elle coupla cela avec les arts visuels. Elle en avait un bon de coup de crayon. Pourtant, elle mit quelques temps pour en faire jaillir des lettres. Se contentant aux illustrations de livres. Sans doute la peur. Celle de l'échec, de la déception. Qui sait ? Pourtant, l'on peut dire que la jeune femme a tout d'une écrivaine prometteuse. Son premier et dernier recueil de poèmes a été un franc succès. Ses mots ont su toucher d'autres cœurs que le sien. C'est une terrible joie pour elle. C'est ça le but de l'écrire : toucher les autres pour les emmener avec soi dans son univers pour une heure ou deux. Donner du bonheur aux autres, c'est tout ce qu'elle avait toujours rêvé. Après tout, c'est ce qu'elle ressentit toute son adolescence en parcourant des lignes et des lignes de livres. Elle ne veut que rendre la pareille, au fond. ORIENTATION SEXUELLE ≈ C’est bien ça le problème. Tomber amoureuse des mauvais. Ceux qui vont lui briser le cœur. Les hommes. Elle n’a eu d’yeux que pour eux. A l’inverse d’eux. Qui finissent toujours par lui briser le coeur. Ou presque. Parce qu’elle a fini par trouver le bon. Celui pour qui elle voit le monde à travers ses yeux. Celui pour qui elle veut tout sacrifier. Sauf qu’à présent, tout change. Les non-dits s'installent et les silences blessent bien plus que les mots. L’homme qu’elle a en face d’elle n’est plus le même. Pourtant, il n'est pas lui. L'ancien. Il est à des kilomètres de cette ordure. De cette tâche qui l'a presque étranglée. Loin de ce roc venimeux qu’elle a connu et sur lequel elle a gravé sa colère. Non. GROUPE ≈ au secours j'ai trente ans AVATAR CHOISI ≈ blake lively.

Les informations en vrac

UN. Une famille qui ne ressort pas du lot. Des parents. Des enfants. Rien qui ne présage une tragédie, un drame. Un foyer doux et aimant où la marmaille rit à coeur joie. Pourtant, ça commençait mal. Un couple d'adolescent. Une grossesse qu'on ne désire pas. Des discussions jusque tard dans la nuit. Et cette décision si difficile mais si salvatrice. Garder l'enfant était ce qu'il y avait de mieux. Les parents s'aimaient tendrement. Oh la vie ne fut pas facile. Des études qu'on fait à bout de bras, un bébé dont on s'occupe comme on peut et enfin un travail qui paye à peine les factures. Les parents savaient ça dès le début. Mais ils ne se sont pas découragé. Bien au contraire. Le grand-père offrit une place dans l'entreprise à son gendre. La grand-mère aida la fille à s'occuper de l'enfant. Tout était mis en place pour que cela se passe bien. Il le fallait. Ils étaient bien plus forts que n'importe quel coup du sort. Il leur en fallait bien plus. L'amour faisait tout surmonter. Ils en étaient persuadés. Et l'enfant unique devait bientôt pluriel. Une fille. Puis deux. Et enfin trois. La dernière d'une fratrie si solide. Si fier. Le grand frère protège ses petites soeurs tandis que celles-ci s'attachent à embêter en riant le plus grand. Une famille comme on voit dans les magasines. Si attendrissantes. Oh il y a eu des cris parfois. Des bêtises qu'on finit par regretter ou des disputes qu'on espère oublier vite après un chocolat chaud. Mais la famille n'a jamais pu se déchirer. Le cadre reste en place et les sourires se figent à jamais sur les photos qui jaunissent. Non, Hannah n'aurait jamais pu rêver meilleur cadre pour venir pointer le bout de son nez. DEUX. Mais le verre finit par se briser. Le cadre familial s'explose contre le plancher. Juste à cause d'un équilibre brisé. Juste à cause d'un coup de téléphone. Il neigeait ce matin-là. Les flocons dansaient contre le verre glacé de la fenêtre. Il n'aurait pas du sortir ce jour-là. Il n'aurait pas du partir. C'est une chose qu'elle regrettera sans doute toute sa vie. Elle aurait du le retenir. Lui dire qu'il pourrait rester. Avec eux. Mais non. Elle s'était simplement tenue là, dans les escaliers et l'a regardé refermer la porte sans prononcer un mot. Parce qu'elle pensait qu'il reviendrait. Parce qu'elle pensait que cela ne serait pas la dernière fois qu'elle le verrait. Pourtant, le téléphone finit par sonner. Un silence. Une larme qui coule sur la joue de sa mère et le combiné qui dégringole sur le sol. Elle ne comprit pas de suite. Tout semblait si flou et si clair à la fois. Il n'était plus là. Parti. Pour toujours. Son coeur se serra. Pour finir par exploser tout seul. Son grand-frère. Celui qu'elle avait toujours admiré. Celui qui avait toujours veillé sur elles, ses soeurs. Parti. Le mot n'arrivait pas à franchir ses lèvres. Ce n'était pas possible. Inconcevable. La douleur étreignait ce qu'il restait de son myocarde. Tout autour d'elle n'était que brouillard. Elle sentit simplement les bras rassurants de ses soeurs. Mais rien d'autre. Sa vie venait d'exploser à cause d'une route verglacée. TROIS. Il ne fallait pas oublier. Non. Mais ce n'était plus possible. Pour toute la famille, cela devenait insurmontable. Revoir tous ces lieux. Tous ces souvenirs qui se bousculent dans la mémoire. C'était un déchirement constant. C'est alors ensemble qu'ils prirent la décision de quitter Sydney pour Brisbane. Oh c'était bien différent. En espérant que le changement étreindrait jusqu'à leur propre coeur meurtri. C'était peut-être trop demander. Mais ils avaient espoir. Et doucement la vie reprit son coeur à Brisbane. Cela fut compliqué au début. Ne plus avoir ses repaires, changer d'univers complètement. Mais l'air frais fit du bien à leur âme. Il ne restait qu'à la fin les bons souvenirs. Ceux qu'on chérit tendrement en son fort intérieur. Le manque n'était pas comblé mais doucement la blessure cicatrisait doucement. La guérison était encore loin. Certes. Peut-être même ne viendra-t-elle jamais. Mais le répit accordé soulageait d'un moindre maux le coeur. QUATRE. C'est souvent qu'elle se rendait au grenier. Dans cette pièce, où elle jouait avec ses soeurs à porter les anciennes robes de sa mère. Mais, grandissant, l'adolescente finit par rouvrir le coffre. Celui-là même où toutes ses affaires étaient entreposées. Elle pouvait passer des heures à simplement observer les couvertures de ses livres, à caresser l'écriture sur le papier à présent jauni de ses carnets. Elle ne disait rien. Les mots étaient bien de trop. Mais, elle finit par les ouvrir ces livres. C'est ainsi qu'elle découvrit les grands auteurs américains. Son frère étant un lecteur passionné invétéré. Elle tient ça de lui. Grâce à ces mots, elle s'enfermait dans son monde, dans sa bulle pour quelques heures. Elle oubliait tout jusqu'à sa propre existence. Tout était plus paisible quand elle lisait. Cela en devient presque une habitude. Elle ne sait combien de fois elle lut le recueil Feuilles d'herbe de Walt Whitman. Peut-être une vingtaine de fois. Peut-être plus. Qui savait réellement ? Elle en prit presque une habitude. Une passion qui la dévorait à présent de l'intérieur. Les mots l’envoûtaient, l'apaisaient. Ils étaient la réponse aux questions qu'elle s'était posée. Elle le sentit au plus profond de son coeur. Alors c'est devenu un besoin. Les livres devinrent presque des compagnons. Une voie dont elle ne pouvait pas se détourner. C'est pour cette raison qu'elle entama des études littéraires. Dans un sens, elle pense toujours que c'est son frère qui lui a laissé une dernière trace, une dernière part chez elle. Elle aime penser ça. CINQ. C'est peut-être pour ça que ça a été si facile. Tomber amoureuse, être heureuse avec un autre. Peut-être que les mots ont fini par lui donner un cadre idyllique d'illusions. Une réalité faussée. Tout semblait si beau. Peut-être trop. Elle était jeune faut dire. Il l'était tout autant néanmoins. Ils étaient au lycée. Dernière année. De celle qui fait peur par son grand saut dans un avenir incertain. De celle qui remplit de nostalgie. L'été apportait son lot de soleil et de bons souvenirs pourtant. Il l'avait approché alors qu'elle révisait sur une table dans la cour. Juste quelques mots. Encore et toujours des mots. Et un sourire. Oh ce sourire. C'est sans doute ça qui la fit succomber. Qui la fit tomber amoureuse. Faut dire que cela s'échaîna vite. Peut-être trop. Mais elle n'en dit rien. Les nuages dans sa tête l'occupaient bien trop. Elle penserait que cela le serait jusqu'à la fin. Si beau, si fort. C'était une relation qui ne devrait jamais s'arrêter. Jamais se briser comme du verre. Elle en était persuadée. Peut-être était-elle trop naïve. Peut-être ne voulait-elle pas voir les premiers signes qui pointaient pourtant leur nez. SIX. Mais la rose si belle a ses épines. Elle ne sait pas tellement quand ça a dérapé. Peut-être que cela l'a toujours été. Peut-être qu'elle ne voulait pas le voir. C'est souvent ça. Mais elle le sentit dans sa voix. Ses mots se durcirent petit à petit. Son ton se fit plus pressant un peu plus à chaque fois. Jusqu'à ce fameux message. Il était parti faire une course vite fait. Il avait oublié son portable. Il a sonné. Elle a laissé glissé un regard presque par hasard. Et elle l'a vu. Ce message qui fend le coeur. Ce message qui remet tout en question jusqu'à sa propre existence. Comment a-t-il pu ? Alors, elle lui fit remarquer à son retour. Juste une phrase entre deux. C'est là que c'est parti en fait. Il ne comprit pas sur l'instant. Avant de comprendre. C'est là qu'elle le revit. L'adolescent qui était venue la voir à sa table sous un beau soleil. Alors, elle pardonna. Que ce n'était qu'une erreur. Que cela pouvait arriver. Qu'ils pouvaient recommencer. Encore. Et encore. Parce que cela ne fut pas l'unique fois. Il y en a eu d'autres. Et elle pardonnait. Encore et encore. Parce qu'elle était trop bonne, Hannah. Ou peut-être trop conne. Elle ne savait plus à force. Mais elle l'aimait. Et c'était tout ce qui comptait. Parce qu'au final, c'est vers elle qu'il revenait à chaque fois. Pas les autres. Il l'aimait. Elle en était persuadée. Alors, elle pardonnait. Toujours. Même quand il lui reprochait telle ou telle chose. Parce que l'ange se transforma en démon. Mais elle lui trouvait des excuses. Il était fatigué. Il n'est pas comme ça. Ce n'est pas le garçon qu'elle avait connu. Cela ira mieux demain. Mais demain sonnait comme hier. Et bientôt les cloches devinrent assourdissantes à ses oreilles. Peut-être le message de trop. La remarque de trop. Mais, un soir, alors qu'il vociférait pour un plat qu'il jugeait trop cuit, elle ne tint plus. Elle hurla à son tour. Parce qu'elle avait beau se taire depuis des mois, elle avait une voix. Son coeur vomit tout ce qu'il put. Trop de choses sans doute. Elle finit par lui balancer son portable, preuve encore ultime d'une énième tromperie, pour prendre sa valise et partir. C'était si bon. Si libérateur. Elle ne s'en était jamais rendue compte mais ce soir-là, les étoiles n'avaient jamais autant briller. Elle se réfugia chez l'une de ses soeurs qui l'accueillit à bras ouverts. Il tenta de la recontacter. D'avoir encore son pardon. Mais elle n'en pouvait plus. Il devait arrêter d'être son bourreau. Celui qui l'avait brisée un peu plus chaque jour. Elle se libérait de ses chaines. SEPT. Elle préféra se consacrer à ses études pour oublier. A se plonger dans ses livres et ses dessins. C'est tout ce qui comptait au final. Ses études littéraires et arts visuels. Point barre. Si seulement, c'était si simple. Parce qu'elle finit par oublier son ancienne relation. Ou presque. Un réel manque de confiance en soi se fit ressentir après ça. Comme si toutes les remarques de son ex étaient restées gravées dans sa tête. Un calvaire qu'elle n'osait pas parler à ses soeurs. A quoi bon ? Elles la rassureraient surement avant de lui dire qu'elle n'avait pas à s'en faire, que ce n'était qu'un imbécile. Et elles auraient vraiment raison. Mais c'était plus que ça. Elle n'arrivait pas à s'enlever de la tête tout ça. Peut-être qu'il avait raison au final. Peut-être ne méritait-elle pas tout ça ? Elle ne savait pas, ne savait plus. Tout était si confus. Elle tentait de relever difficilement la tête hors de l'eau. La noyade était pourtant si facile. Les remarques tournaient dans sa tête encore et encore. Presque malgré elle. HUIT. Elle tenta de se changer les idées. Ses études étaient un bon moyen. Elle s'y plongea corps et âme, tentant d'effacer de sa mémoire tout ça. Faut dire qu'elle était ambitieuse la petite. C'est une passionnée. Elle est méticuleuse en cours et ne rate jamais un événement littéraire dans sa ville. C'est comme ça qu'elle le rencontra. Sur quelques événements. Et puis dans les cours qu'il dispense à l'université. Elle connait d'abord le personnage à travers son oeuvre. Celle si unique et précieuse. Elle s'identifie à cette réalité amoureuse crue. A ces mots durs mais si vrais. Elle se reconnait là-dedans. Mais elle finit par découvrir l'homme qu'il était. Et pas uniquement l'auteur. Si elle connaissait presque chacun de ses mots, il la surprenait toujours dans leurs discussions. Elle aimait se perdre dans des débats littéraires avec d'autres. Surtout avec lui. Rien de controverse entre eux. Juste deux passionnés parlant d'une passion commune. C'est ainsi qu'elle lui demanda d'être son référent pour sa maîtrise. Elle devint son assistante. C'est sans doute là que cela a dérapé. L'homme s'ouvre à elle. La carapace de l'auteur explose complètement. Au début, elle n'y croit pas. Elle refoule ce qui pourrait être. D'abord, parce que tout semble contre eux. Ensuite parce qu'elle n'est pas prête tout simplement à une nouvelle histoire. Elle saigne encore. C'est ce qu'elle se persuade. Parce que son coeur bat déjà pour lui. Alors, elle a beau se raisonner. Elle a beau collecter tous les contre-arguments. Son myocarde refuse de lui obéir. Encore une fois. NEUF. Finalement, elle a trouvé en lui tout ce qu'elle recherchait. La sécurité. La tendresse. L'amour pur en fait. Sans faux-semblants. Sans illusions. C'est tout ce qui comptait. Elle est tombée pour le bon cette fois-ci. C'était ce qu'elle avait fini par penser. Elle se fichait pas mal de ce que l'on pouvait raconter. Des rumeurs ou autres inepties. Le plus dur a été sa famille néanmoins. Si elle avait fini par se ficher de ce que les autres pensaient, notamment grâce à lui, elle avait peiné à affronter sa famille. Pourquoi ? Ses parents bien évidemment. Ses soeurs étaient compréhensives et savaient qu'Hannah était heureuse, alors c'était le principal. Mais pour ses parents, c'était autre chose. Ils le pensaient trop vieux pour elle. Pire encore malintentionné. S'il y a eu elle, qui lui dirait qu'il n'y en aurait pas d'autres ? Ils ne voient en lui qu'un petit auteur professeur à peine bien pour leur fille. Cette dernière sait qu'ils partent d'une bonne intention mais elle aimerait simplement qu'il n'ait pas à se justifier à chacun de ses actes. Ils devraient avoir confiance en elle. Certes, par le passé, ses choix n'ont pas toujours été les plus judicieux en termes d'amour mais cette fois-ci, elle en était certaine. C'était le bon. Elle aimerait simplement qu'ils acceptent son choix une bonne fois pour toute, car elle a bien l'intention de passer sa vie à ses côtés. En effet, bientôt, l'anneau orne son doigt avec fierté. Elle n'a pas peur de l'avenir. Elle est confiante. Pour une fois. DIX. C'est sans doute grâce à lui qu'elle se mit à écrire. Il lui apportait la sérénité dont elle avait besoin. Elle n'avait jamais osé prendre un stylo autre que pour faire ses illustrations de livres. Peut-être par peur de l'échec, de la déception du résultat. Elle n'en savait rien elle-même. C'est lui qui la poussa, qui la conseilla. Il ne voulait que son succès, son bonheur. Elle le sentait. Alors, c'est sans doute grâce à lui, que des mots ont finalement pu sortir sur le papier. Contrairement à ce qu'elle avait pu penser, les syllabes venaient bien plus vite. Doucement, des poèmes prenaient forme sous ses doigts. Elle avait toujours voulu s'essayer à cette forme d'art si noble, si poétique. Cette manière l'avait toujours fascinée et c'était des poèmes qui l'avaient fait tombée amoureuse des lettres. Elle ne pouvait écrire autre chose que ça.C'est ainsi qu'elle créa son premier recueil de poèmes. Le soumettre à quelqu'un d'autres fut une véritable épreuve : et s'il n'était pas si bon que ça ? Et s'il ne valait pas la peine ? Encore et toujours ses doutes. Mais son mari la poussa encore une fois. Et le résultat fut là : le recueil fut un petit succès et sa maison d'édition lui en redemande. Un véritable coup de force. Une réussite qu'elle peine encore à réaliser concrètement. ONZE. Elle a toujours voulu des enfants. Un. Deux. Plus peut-être. Elle a toujours eu dans son esprit l'idée de la grande famille heureuse autour d'une table. Cela a toujours été ce qu'elle voulait. Elle ne l'a jamais caché. Il le savait très bien et partageait même avec joie cette conviction. Après leur mariage, il y a deux ans, ils ont pensé que c’était le bon moment. Hannah venait de publier son recueil et tout allait bien dans le meilleur des mondes dans leur couple. C’était maintenant ou jamais. Le fruit de leur amour devait enfin éclore. Ils ont alors essayé. Hannah savait que cela pouvait prendre du temps, que l’arrêt de sa pilule, prise pendant des années, pouvait ralentir le processus. Pourtant, plus les mois passaient, et plus, le courage commençait à se perdre. Les tentatives ne devinrent qu’une habitude, une mécanique du cœur presque trop bien rodée. L’envie finit par fuguer dans ces longues semaines d’attente. En vain. L’univers leur envoyait-il des signes ? Ne valait-il mieux pas arrêter d’espérer ? Hannah se demande, se pose des questions. Malgré eux, leur couple change. Les essais infructueux les éloignent plus qu’ils ne les rapprochent. De plus en plus, le travail devient sa priorité. Il rentre de plus en plus tard. Les tensions semblent les entourer parfois pour des broutilles. Il préfère fuir. C’est du moins l’impression qu’Hannah a. Ils ne font que se croiser ces derniers temps. Le matin, il se lève bien plus tôt qu’elle. Le soir, il rentre bien trop tard. Généralement, il ne rencontre qu’un plat mis au réfrigérateur, sa femme étant déjà couchée. Comment en sont-ils arrivés là ? Les discussions sont évitées, les tensions sont silencieuses, presque venimeuses. DOUZE. Elle avait mis ça sur le temps de la pression, du stress aussi. Elle pensait que tout finirait bien par s’arranger un jour, que ce n’était qu’une question de temps. Hannah avait fini par mettre ça sur le compte du travail. Ces derniers temps, elle passait beaucoup trop de temps sur ce fichu ordinateur. La fatigue était le lot quotidien de tout le monde. Pourtant, elle ne mangeait plus trop non plus. La faim lui était coupée lorsqu’elle se retrouvait face à son assiette. Elle avait mis ça sur le compte de la solitude. Le soir était devenu une ronde silencieuse dans la maison. Son mari rentrait bien trop tard et toute envie était partie. Elle finissait par se coucher, seule, dans ce grand lit froid. Les kilos perdus ne sont que le reflet de sa vie qui lui échappe. Encore une fois. Elle tente de lutter, de se redresser et de se battre mais elle est lasse de tout. Elle n’y arrive pas cette fois-ci. Le moral se dégrade autant que ses forces. Bien évidemment, son mari ne voit rien. Quand il l’embrasse, il ne voit pas l’étincelle éteinte dans son regard. Quand il l’enlace, il ne sent pas sa taille plus fine qu’à l’ordinaire. Et enfin, quand il lui caresse la joue, il ne se rend pas compte des larmes que portent son sourire. Non, il ne voit pas tout ça. La crise a tout remplacé. Les gestes, devenus plus rares, deviennent des mécaniques. Des choses acquises pour l’autre. Pourtant, Hannah sait, elle. Elle entend encore les mots des médecins résonner à son oreille. Sa sœur avait insisté à l’emmener après l’avoir vue presque défaillir à la suite d’un vertige. Cancer. Elle n’arrive à l’envisager, à le concevoir dans son esprit. Tout semble si trouble depuis ces mots. Pourtant, tout parait aussi prendre sens. Ses symptômes n’étaient pas signes d’un mal-être grandissant, mais d’une maladie. Elle se refuse à en parler, pas encore. Elle a raconté un surmenage pour rassurer sa sœur. Elle ne dit rien à son mari non plus. Comment peut-elle prononcer ce mot alors qu’elle est elle-même incapable d’en prendre conscience ? L’évoquer serait le rendre réel. Et son monde s’écroulerait sans aucun doute avec. TREIZE. Hannah ne voit jamais les signes. Elle se complait dans une sorte de déni qui la rassure. Elle ne veut pas voir qu’elle est malade. Elle ne veut pas accepter ce fait. C’est impossible. Pourtant, elle ne peut finalement nier son état quand elle se rend compte du léger flottement de son jean, de cette fatigue insurmontable ou parfois de ces maux de têtes incessants. Et ces vomissements, le matin. Quelle plaie. Une situation qu’elle gère à peine. Elle tente de faire bonne figure, d’oublier un peu tout ça. Ça reste difficile. Son médecin la tanne pour qu’elle consulte au moins, ou, parle à sa famille. Mais c’est bien au-dessus de ses forces. Elle aimerait comprendre. Pourquoi ça lui arrive ? Pourquoi maintenant ? Des questions qui ne cessent de tourner en boucle dans son esprit. En fait, depuis quelques semaines, elle en fait que tourner en rond elle-même. Elle se complait dans un cercle presque infernal. Son médecin l’a bien vu. C’est pour cette raison qu’il l’a envoyé vers ce groupe et cette association. Hannah trouvait ça plus qu’absurde. Comment parler pourrait faire taire la douleur dans sa poitrine ? Le praticien lui assura qu’elle pourrait comprendre grâce à ça, qu’elle ne serait plus toute seule et surtout que les autres la comprendront et pourront la guider. Il n’avait sans doute pas tort. Mais la jeune femme recule pour y aller, y va presque à reculons. Elle aimerait encore avoir le pouvoir de nier, de ne pas mettre de mot sur ce qu’elle vit. Mais l’association donne une réalité à sa maladie, à ce cancer. Et ça fait mal. Comme une claque en plein visage. L’illusion fait à présent tache. Elle ne tint presque plus la barre. Elle écoute les autres parler d’un proche malade, d’anecdotes qui lui fait monter les larmes malgré elle… Elle se sent presque impostrice parmi ces hommes et ces femmes qui tentent d’aider un parent. Elle finit par ne rien dire, par laisser à nouveau le silence insinuer son propre cœur. Jusqu’à ce qu’un autre lui demande. Et toi tu viens pour qui ? Elle n’arrive pas à répondre. Sa bouche s’ouvre avant de se refermer. Elle se défile encore, elle n’a l’impression de ne faire que ça ces derniers temps. Alors elle parle de sa mère. Elle fait passer ses larmes pour la compassion d’un proche. Elle inverse les rôles et fuit encore la réalité. C’est tellement plus simple comme ça. QUATORZE. Si elle savait. Si elle savait que bientôt, ses rêves auraient pu se réaliser. Parce qu’ils ont réussi à l’avoir cet enfant tant désiré. Le fruit de leur amour est enfin conçu. Elle ne le sait pas encore. Ses nausées matinales se confondent avec celles habituelles du cancer. Elle n’a de toute façon pas la tête à ça. Jamais, elle ne penserait tomber en pareilles circonstances. Ce n’est plus le moment. Elle a fini par accepter d’abandonner son rêve d’être mère depuis l’annonce de sa maladie. Mais qu’en sera-t-il quand elle apprendrait que l’enfant grandit déjà en elle ? Une grossesse dans ce cas-ci serait déraisonnable. Si elle décidait de garder l’enfant, elle ne pourrait suivre son traitement et mourrait surement après la naissance de l’enfant, vu les chances de survie qu’elle a. Dans l’autre cas, si elle décidait d’avorter, elle rayerait d’un violent coup de crayon ses rêves et ceux de son couple. Cet enfant, il a été si longtemps désiré et surtout attendu. Cela sonne comme un doux dilemme cornélien où « l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit ». Cette situation est presque ingérable. Sacrifier ses rêves ou se sacrifier elle. Un choix qui se révèle si cruel. Que pourrait-elle répondre à ça ou même réagir ? Les médecins seront sans doute catégoriques. Son mari aussi. Mais qu’en reste-t-il d’elle ? Pour le moment, elle vit assez de drames comme ça. Elle se confond dans le nihilisme de la maladie, tente de vivre comme elle peut tout ça. Elle essaye déjà de lutter toute seule, comment le pourrait-elle le faire pour deux ? Elle s’épuiserait bien avant. C’est inévitable, au fond : Ce serait elle ou l’enfant.

Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle pas, mais appelez-moi PRÉNOM. J'ai vingt-deux ans, et je viens de france. J'ai découvert 30YSY grâce à bazzart et ma mémoire, et j'ai cédé à m'inscrire parce que le scénario. Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) assez souvent. Mon personnage est un scénario de @Ezra Beauregard. Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et kiss sur vous.

Pour recenser votre avatar
Code:
<pris>blake lively ≈</pris> hannah roennfeldt

à remplir si vous acceptez le doublon de prénom
Code:
<scena>HANNAH</scena>




Dernière édition par Hannah Roennfeldt le Jeu 17 Oct - 18:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Roennfeldt
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : thirty-two years old.
POSTS : 4 POINTS : 15

AVATAR : b. lively, of course.
DC : nope.
INSCRIT LE : 10/10/2019

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 1:08





Il était une fois, mon histoire
take me back to the start
Les rayons du soleil baignaient la pièce dans une douce chaleur. Ils caressaient sa peau avec tendresse. Elle ne sut depuis combien de temps elle était restée, emmitouflée dans ses draps, à contempler le mur immaculé devant elle. Sans doute depuis bien trop longtemps. A présent, l’astre solaire était bien haut dans le ciel. Par réflexe, sa main se glissa vers l’autre côté du lit, qu’elle sentit froid. Vide. Il était parti. Elle n’a pas senti sur son front son baiser avant qu’il ne franchisse la porte de la maison. Le silence régnait en maitre sur la maison. Un soupir s’extirpa alors de ses lèvres. Elle savait qu’elle devait se lever. Son ordinateur l’attendait déjà dans son bureau. Sa maison d’édition lui avait sans doute envoyé un message. Des planches à peine colorisées patientaient elle aussi sur sa table. Mais l’envie se faisait attendre. Elle aurait pu rester ainsi, allongée dans son lit. Les heures demeurent des minutes. Elle n’a pas la force d’en faire plus. Pour quoi faire ? La journée pouvait attendre. Pourtant, à ne rien faire, elle ne peut empêcher ses pensées vagabonder hors de son esprit. Encore et toujours. Elles la rendent presque folle. Elle se retourne une première fois, son dos à présent contre le matelas. Puis, une autre fois. Elle tourne littéralement en rond. Elle ne tint plus. Finalement, elle décide de se lever. Il fallait bien. Peut-être qu’écrire un peu la sortira de ses funestes pensées. Instinctivement, elle porte une main à son ventre. Un gout amer teinte sa bouche. Elle est barbouillée de plus en plus, ces derniers temps. Fichues nausées. Elle passe une main sur son visage. Peut-être qu’un verre d’eau pourrait atténuer ce gout métallique. Elle finit par se lever pour se diriger à la cuisine, au rez-de-chaussée. Elle passe à peine devant le miroir. Son regard n’ose plus se confronter à elle-même. Elle ne veut pas voir ces yeux cernés, cette peau bien trop blanche ou encore cette taille trop fine. Son jean tombe à peine sur ses hanches. Elle n’a jamais été aussi maigre. Malgré ce que l’on pouvait croire, quelques kilos en moins étaient parfois dévastateurs. Son reflet n’est plus qu’une pale copie. Une esquisse à peine réussie. Elle soupira en glissant sa main dans sa longue chevelure blonde tout en descendant les escaliers. Tout semblait avoir changé ces derniers temps. la maison était bien trop silencieuse. Si avant, elle désespérait de ne pas y entendre le rire d’un enfant, à présent, elle espérait simplement entendre les pas de son mari. En vain. Ce dernier rentrerait surement tard encore ce soir. Elle n’aurait droit qu’à un baiser, comme ce matin, sur le front avant qu’il ne la rejoigne au lit, exténué de sa journée et nourri par une assiette réchauffée venant du réfrigérateur. Ces derniers temps, ils se croisaient à peine. L’hôtel du dos tourné était un leitmotiv presque agaçant. Mais que pouvait-elle faire ? Hannah avait beau tenter de lui parler, elle semblait se heurter à un mur. Il écourtait la conversation, prétextant un rendez-vous. La discussion se finissait généralement sur des reproches ou bien une tension. Elle avait presque l’impression qu’il la fuyait. Il ne la remarquait plus : rentrait trop tard et partait bien trop tôt. Il était aveugle des changements qui s’opéraient en elle. Elle avait été seule face à ces bouleversements. Pourtant, elle essayait de s’impliquer, de faire revivre le couple qu’il avait pu être. Mais le poids du mensonge – même par omission – lui pesait plus que de raison. Toutefois, cela faisait des jours qu’elle essayait de lui en parler, mais rien à faire. Les mots restaient bloqués dans sa gorge. Cancer. Elle-même n’arrivait pas à le concevoir, à le voir dans sa réalité. Comment pourrait-elle le lui annoncer ? La jeune femme peinait avec ses propres sentiments, elle ne pourrait dealer avec d’autres en plus. Elle coulerait assurément. Encore plus que ces derniers temps. La solution semblait presque sans issue. Elle entra finalement dans la cuisine. Le réfrigérateur ne l’attira pas. Elle n’avait pas faim, comme presque tous les matins. Un simple verre d’eau ferait l’affaire. La jeune femme remplit presque distraitement la carafe d’eau.

∞ • ∞

En construction.




Dernière édition par Hannah Roennfeldt le Ven 18 Oct - 14:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nell Gee
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : la trentaine, presqu'au secours
SURNOM : nellie, nellou, la nouille, super nell
STATUT : célbataire
MÉTIER : super prof pour les enfants le jour et joueur compulsif de jeux vidéo le soir
LOGEMENT : le seul mec en coloc avec trois folles furieuses (jk, il les aime beaucoup, tu les touches, t'es mort)
how to save a life. (hannah) 1587447092bfb2c4236962012940
POSTS : 171 POINTS : 455

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne distingue pas sa gauche de sa droite / TDA / déteste boire de l'eau / fumeur léger / bon cuisinier / adopté par deux mamans très aimantes / oublie souvent tout / aime faire pousser des plantes vertes / geek très assumé / rêve d'ouvrir un café-librairie-bibliothèque / proche de sa cousine
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : elyo+ady / zombie au feat. ady / apolline / louanor
RPs EN ATTENTE : you?
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : the goonies/milou
AVATAR : brenton thwaites
CRÉDITS : gajah / may0osh / siren charms / pando
DC : /
INSCRIT LE : 23/09/2019

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 1:09


blake, le titre et ce début how to save a life. (hannah) 1017170121
bienvenue parmi nous I love you


- - it's good to be h o m e
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
how to save a life. (hannah) Giphy
POSTS : 9760 POINTS : 2875

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - Elias - Artémis - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3 - John#3 - Ruby - Andy#6 - Erik

DIMENSIONS : Eliott (fantômes) - Lachlan (space)

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya - John#2 - Auden&Andy
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Exordium
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 1:10


Bienvenue sur le forum :l:


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


how to save a life. (hannah) JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
how to save a life. (hannah) Giphy
POSTS : 14848 POINTS : 1990

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : MOODBOARD

how to save a life. (hannah) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson
RPs EN ATTENTE : how to save a life. (hannah) Tenor

RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]
PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche http://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier http://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 2:54


Bienvenue parmi nous jolie demoiselle. :l: J'espère que tu te plairas, ici. how to save a life. (hannah) 2954228499


how to save a life. (hannah) 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Eireen Murrough-Mays
Eireen Murrough-Mays
la nouvelle du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Elle a eu 30 ans. Et elle le vit bien ! (04/02/1989)
SURNOM : Reen, et c'est bien tout comme surnom
STATUT : Mariée le 9 décembre 2017, veuve depuis le 9 août 2019. Et enceinte de trois mois de son défunt mari. C'est la merde
MÉTIER : Avocate au pénal. En recherche d'un nouvel associé
LOGEMENT : Au #129 Bayside, avec Eina le husky
how to save a life. (hannah) Tumblr_mpc54e8Tto1sx2peuo1_500
POSTS : 17500 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fille unique ; issue d'une famille catholique ; a eu une leucémie dont elle s'est remise ; a toujours peur de faire une rechute ; adore sa famille mais est plutôt une personne indépendante ; ancienne joueuse de tennis ; fait beaucoup de sport ; a été fiancée pendant près de sept ans mais a rompu parce qu'il l'a trompée ; a totalement perdu de vue sone x ; allergique au citron et à tout ce qui est à base d'arachide ; très attachée à une célébrité, un sportif qui plus est
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs TERMINÉS :
how to save a life. (hannah) Tumblr_o011d6CRx51sm1irzo1_250
Aaron #1Soren #1Mina #1Riley #1Mickey #1Dylan #1Groupe #1Camael #1Camael #2Madison #1Kaleb #1Dylan #2Madison #2Madison #3Kaleb #2Kaleb #3Madison #4Groupe #2Kaleb #4Kaleb #5Julian #1Leela #1Madison #5Shane #1Leela #2Kaleb #6Nathan #1Kenneth #1Shane #2Kaleb #7Emmaline #1Duncan #1Milena #1Kaleb #8Kaleb #9Kaleb #10Cora #1Lou #1Kaleb #11Kenneth #2Livia #1Kaleb #12Naia #1Kaleb #13Cora #2Kaleb #14Berlioz #1Kenneth #3Kaleb #14Kaleb #15Kaleb #16Bob #1Kaleb #17Cora #3Shane #3Kaleb #18Kara #1Groupe #3Kaleb #19Laureen #1Lisbeth #1Kael #1Kaleb #20Kaleb #21Kaleb #22Kaleb #23Callum #1Malo #1Kaleb #24Kaleb #25Kaleb #26Cora #4Dean #1Fox #1Douglas #1
PSEUDO : Nao'
AVATAR : Marie-la-toute-belle-Avgeropoulos
CRÉDITS : Avatar de Nao', Sign de Mad Love
DC : Delilah & Jaylen
INSCRIT LE : 05/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t659-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1645-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1395-eireen-murrough

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 7:12


Bienv'nue à toi ^^




LOVE IS NOT AN EASY THING
Can't say how the days will unfold, can't change what the future may hold. But, I want you in it, every hour, every minute. All I want to do is come running home to you, come running home to you. And all my life I promise to, keep running home to you, keep running home, to you


how to save a life. (hannah) FU1NHxthow to save a life. (hannah) Azx3jz2
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #290 Spring Hill
how to save a life. (hannah) 0rz9a54B_o
POSTS : 10846 POINTS : 3020

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : how to save a life. (hannah) SfyRcWdD_o
RaelakeTruth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.
12

how to save a life. (hannah) MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

17/15Blake #2Joseph #2Lubya #2Leah #2Soheila (FB 2005)Alec (FB 2008)Alec&LouDeborah #3DimitriEliasMitchell #3
Univers alternatifsMitchell (DZ)Leah (DZ)Tad (DZ)AlecTad&Hannah (DS)Matt (DS)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3CharlieGinny&AudenMatthewJoseph #3Blake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

how to save a life. (hannah) BaVsCicO_o
PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 7:37


Blake how to save a life. (hannah) 674657830
Bienvenue parmi nous how to save a life. (hannah) 199959295
Bon courage pour ta fiche how to save a life. (hannah) 1949770018





:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Adèle Shephard
Adèle Shephard
la fureur de vivre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt trois (26.12)
SURNOM : addie par ses amis proches, et plus particulièrement par Levi
STATUT : célibataire, et c'est très bien comme ça ! elle a de toute façon bien trop l'habitude de s'enticher des mauvais garçons.
MÉTIER : fait des études pour devenir agent immobilière, elle est en dernière année.
LOGEMENT : en colocation avec son cousin nell et lily la maman de coeur
how to save a life. (hannah) RespectfulLikableGibbon-max-1mb
POSTS : 1422 POINTS : 3605

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : élevée par l'aîné de famille à la mort de leur parents dans un accident de voiture — longtemps été bénévole dans un refuge pour animaux avant d'arrêter brusquement — elle a peur des voitures depuis l'accident, et n'a pas le permis, elle se déplace en vélo dans la ville — elle est née à Brisbane mais depuis deux ans elle fait de l'humanitaire dans des pays aux moyens faibles, l'Amérique latine fait partie de ses choix de prédilection, et le Mexique surtout, pays qu'elle adore ! — elle est malade depuis janvier 2019, elle a un cancer du rein et est suivie par l'association beauregard
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : levi mcgrathremi delgadosixtine smithnell gee / elyo maddenjustine hudsonjustin piercenino marchetti 3 (zombie)nell gee (zombie)noa jacobsnate barnesnino marchetti 4topic commun halloween 2019
RPs EN ATTENTE : freya doherty ♡ lizzie potter ♡ adrian shephard / lucia whitemore ♡ adrian shephard ♡ adrian shephard / rémi delgado ♡ freya doherty / jillian mcgrath ♡ allie oakheart ♡
RPs TERMINÉS : nino marchetti 1freya doherty / nino marchettinino marchetti 2lucia whitemore
how to save a life. (hannah) Tumblr_pxvaxkFrjI1qc17ifo4_250
PSEUDO : jen, bleeding_light
AVATAR : la jolie ella purnell
CRÉDITS : (c)bonnie (ava), cristalline (crackship), tumbl (gif)
DC : elias le flic ripoux
INSCRIT LE : 16/09/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t26417-adele-i-ve-looked-for-love-in-every-stranger-took-too-much-to-ease-the-anger http://www.30yearsstillyoung.com/t26486-adele-le-bonheur-ne-vient-pas-a-pied-alors-j-ai-marche http://www.30yearsstillyoung.com/t26491-adele-shephard http://www.30yearsstillyoung.com/t26500-adele-shephard

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 7:49


Bienvenue sur 30 years avec la jolie Blake how to save a life. (hannah) 1017170121
& bon courage pour ta fiche :l:
Revenir en haut Aller en bas
John Williams
John Williams
le pro de la vitesse
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente-huit ans. né le quinze septembre. bientôt la quarantaine.
SURNOM : Jo. John. Johnny. Johnny Boy.
STATUT : Jamais d’accord sur rien. On se dispute, on se teste mutuellement. Mais en dépit de ça, on est fous l’un de l’autre. (Juby).
MÉTIER : barman au Confidential Club. Un patron au top, des collègues géniaux.
LOGEMENT : #712, Toowong. Une maison achetée et retapée par ses soins.
how to save a life. (hannah) 76665bacdd2ac6afbb1675d260e761b2
POSTS : 8917 POINTS : 1745

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Je suis fils unique – Je n'ai plus aucun contact avec mon père mais aux dernières nouvelles, il s'est retrouvé une compagne – Je suis passionné par l'art sous toutes ses formes : cinéma, photographie, peinture, sculpture – J'adore me rendre au cinéma pour voir un vieux films en noir et blanc – J'aime autant passer des heures sur un jeux vidéos à dégommer des zombies que lire un livre au calme, tranquille – Je ne suis pas doué en relation amoureuse – Je ne supporte pas la violence faites envers les femmes – Je ne jure que par ma moto,
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : how to save a life. (hannah) 1569439535-156943973466394082
JUBY - On ne choisit pas de s'attacher à quelqu'un. Notre coeur le fait pour nous.
Juby #1

Jomina #3 ; Lexie #1 ; Terrence #1 ; Nea ; Jean ; Alec ; Shay #1 ; Alex #2 ; Itziar #3 ; Justine ; Rehane ; JessAbel ; Quinn #2
RPs EN ATTENTE : Savannah. Ariane. Primrose. Elwyn/Nea. Mina (UA). Terrence.
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
PSEUDO : Emily.
AVATAR : Taylor Kitsch.
CRÉDITS : {ava : blue raven}
DC : Lukà, le névrosé dépressif.
INSCRIT LE : 31/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23687-ta-deuxieme-vie-comment-quand-tu-comprend-que-tu-n-en-as-qu-une-john#964378 http://www.30yearsstillyoung.com/t23692-john-williams-ce-qui-ne-te-tue-pas-te-rend-plus-fort http://www.30yearsstillyoung.com/t23802-john-williams

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 8:15


Bienvenue


"i think my heart is better"
"J'ai veillé sur toi en toute discrétion, pour ne pas perturber ta vie. Parce que de toute façon, je n'avais rien à t'offrir." ♛ by endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sybille MacLeod
Sybille MacLeod
l'équerre d'argent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 y.o (19.07.1995)
SURNOM : Sybbie, Syb.
STATUT : Célibataire professionnelle.
MÉTIER : Travaille dans la branche 'art & culture' pour le h.e.r.o center (association lgbtqi+) depuis fin septembre & étudiante en master architecture.
LOGEMENT : 360 Doggett Street, Fortitude Valley. Avec Clément et Elora.
how to save a life. (hannah) Giphy
POSTS : 884 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Pile électrique ☾ franche, beaucoup trop sociable, et toujours de bonne humeur ☾ passionnée par le dessin et l'aquarelle ☾ passe d'une passion à une autre très rapidement ☾ boulots étudiants : donne quelques cours particuliers, et fait du baby-sitting certaines soirées ☾ née à Sydney, arrivée à Brisbane vers ses dix ans ☾ militante invétérée: asso LGBT+, asso qui lutte contre les violences faites aux femmes, asso de lutte contre les discriminations. Bénévole au refuge animalier, militante écolo et contre la violence animale ☾ a un frère jumeau Ambroise avec qui elle est fusionnelle.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Clément #2Clément+EloraOakleyYokoHeather

RPs TERMINÉS :
Ambroise #1Clément #1Paul Ambroise #2Clément+BonnieEvent Street-Art

abandonnés:
 


PSEUDO : Atticus
AVATAR : Maisie bae Williams
CRÉDITS : Atticus (av), loonywaltz/Jamie (ub), Noctae (icon)
DC : Nope
INSCRIT LE : 20/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20684-piece-of-my-heart-sybille http://www.30yearsstillyoung.com/t20848-sybbie-pop-goes-the-world http://www.30yearsstillyoung.com/t20905-sybille-macleod http://www.30yearsstillyoung.com/t20851-sybille-macleod

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 9:02


Bienvenue parmi nous :l: how to save a life. (hannah) 2954228499




« She was afraid of heights
but she was much more afraid
of never flying. »


Revenir en haut Aller en bas
Alec Strange
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, il se sent trop vieux pour ces conneries, avec l'impression qu'il est passé à côté de la belle et simple vie qu'il aurait pu avoir. (25.12.1981)
SURNOM : Son vrai prénom est déjà assez court, bien que personne ne l'appelle Logan, à part son frère, et encore c'est rare. Alec aussi, c'est déjà assez court.
STATUT : Célibataire, volage. Une envie de se caser et d'avoir une famille se cache tout au fond de lui.
MÉTIER : Co-gérant et chef cuisiner d'un restaurant qu'il a ouvert avec son frère, bras droit de Mitchell, boss du gang le Club mais c'est son grand-frère avant tout.
LOGEMENT : 401 Carmody Road, Toowong, une maison avec jardin qu'il partage avec son chien.
how to save a life. (hannah) Tumblr_le7isk7H9s1qaex5co1_500
POSTS : 263 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à las vegas ☆ deuxième enfant de la famille strange ☆ a accidentellement tué son père ☆ à brisbane depuis fin 2006 ☆ propriétaire d'un akita americain nommé aldo ☆ pro des lasagnes ☆ pratique de la boxe anglaise depuis plus de dix ans ☆ anger issues qu'il essai de contrôler ☆ a une grande envie de quitter le Club pour vivre une vie normale ☆ banana hater
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (10/10)

how to save a life. (hannah) Q0hTkBPU_o

the three musketeers
we shook hands with the devil, this town best be careful cause when you're already dead there's no gun at your head, you're finally free. Raelyn (flashback 2008)Mitchell (flashback, 2016)Raelyn (UA)

JohnJessian (flashback, avril 2019)Lou&RaelynGretchenDimitri

how to save a life. (hannah) ViA1ZA8
edelec
well i know there can come tears from the eye but they may as well be in vain, even though i know these tears come with pain, even so and just the same. Edelwess (Flashback 2017)Edelweiss (UA)

how to save a life. (hannah) Tumblr_o7xztqsNIh1rik7c6o2_r1_400

once upon a time
but we said what we said and what we made, we can't unmake and what we get is what we gave and this is what we're stuck with now.
RPs EN ATTENTE : Lou ☆ Anwar ☆
PSEUDO : lazysloth
AVATAR : Henry Cavill
CRÉDITS : loudsilence (avatar) wifflegif (gif), loonywaltz (userbars), sial (signature), tumblr (gif signature), london (crackship n°1), kacsa (crackship n°2) lowmans (crackships n°3), kacsa (montage cétélem)
DC : Non.
INSCRIT LE : 25/07/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25275-cruel-cruel-world-should-i-go-on-alec http://www.30yearsstillyoung.com/t25570-we-ll-walk-this-road-together-through-the-storm-alec#1058985 http://www.30yearsstillyoung.com/t25581-alec-strange#1059566 http://www.30yearsstillyoung.com/t25608-alec-strange#1060834

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 9:11


Bienvenue parmi nous avec ce superbe choix de scéna (et d'avatar) how to save a life. (hannah) 667269207



☽☽ a constellation of tears on your lashes burn everything you love, then burn the ashes. in the end everything collides, my childhood spat back out the monster that you see


Spoiler:
 

Merci Edel, merci bien  :maah: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Freya Doherty
Freya Doherty
le jour et la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 years of valentine days.
SURNOM : don't you dare.
STATUT : lost in two blue stars.
MÉTIER : keeper of graves and thief of things.
LOGEMENT : between #6 and #36 at fortitude valley.
when people ask me stupid questions, it is my legal obligation to give a sarcastic remark.
POSTS : 15046 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bipolaire ≈ alcoolique refoulée ≈ famille dysfonctionnelle ≈ dessine ≈ gauchère ≈ a horreur des cigarettes ≈ adepte des sucettes et pâtisseries ≈ amatrice de café
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (21/10)

I’m almost never serious, and I’m always too serious. Too deep, too shallow. Too sensitive, too cold hearted. I’m like a collection of paradoxes.

how to save a life. (hannah) Tumblr_pwgdeylURj1qc17ifo3_r1_250
DOHERTYStogether, they would watch everything that was so carefully planned collapse, and they would smile at the beauty of destruction.wren 5/tobias 1

how to save a life. (hannah) 7jlf
FRELIASeven if loving meant leaving, or solitude, or sorrow, love was worth every penny of its price.elias 3elias 4 (zombieland)

how to save a life. (hannah) 86t3
TIMYAtenderness is a disinterested and generous love, that does not ask anything else to be understood and appreciated.tim 6

how to save a life. (hannah) Res9
JILLYAa sister can be seen as someone who is both ourselves and very much not ourselves a special kind of double. ≈ ∆ jill 4 (ua)

how to save a life. (hannah) 9w88
FREYANCEyou can love them, forgive them, want good things for them but still move on without them.terrenceterrence 2 (fb)

finnleystephen 2alexandreleonie (fantômeland) ∆ matthewquinnheïana 2kanesoheila #2 (email) ∆ edge

alex/skyshay/lukàelyo/timlou/tobiasjill 3/elias 5/tim 7/bailey

RPs EN ATTENTE : eavan 2 ∆ malachi ∆ ariel 2 ∆ abel ∆ adèle 2 ∆ elias 7 ∆ lukà 3 ∆ isaac
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : lily james.
CRÉDITS : (avatar) me
DC : lizzie potter.
INSCRIT LE : 11/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24047-freya-o-every-fight-comes-from-the-fight-within http://www.30yearsstillyoung.com/t24074-freya-o-live-and-love-from-fools-and-from-sages http://www.30yearsstillyoung.com/t24237-freya-doherty http://www.30yearsstillyoung.com/t24250-freya-doherty

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 9:26



BLAKE LIVELY
how to save a life. (hannah) 2340009788 how to save a life. (hannah) 3960333884 how to save a life. (hannah) 2340009788 how to save a life. (hannah) 3960333884
& comme ta plume est jolie how to save a life. (hannah) 1017170121

Bienvenue & bon courage pour la suite de ta fiche how to save a life. (hannah) 2523491165



    ••• grain of sand •••
    the chemicals inside my brain never let me feel the pain. pushing me to see the truth. my heart is like a hand grenade pull the pin and detonate
Revenir en haut Aller en bas
Douglas Anderson
Douglas Anderson
le voeu de chasteté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (16.09).
SURNOM : Doug ou Dougie.
STATUT : Célibataire, son éducation fait qu'il ne donnera pas son corps avant le mariage.
MÉTIER : Récemment diplômé de droit. Il souhaite maintenant se spécialiser dans le droit pour mineurs.
LOGEMENT : Maison #11 à Bayside. Il vit en colocation avec Archie et Wall-e.
how to save a life. (hannah) 460525e637f67e8f12796b558097dcda
POSTS : 1899 POINTS : 700

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Douglas porte à l'annuaire un anneau de pureté au sein duquel est mentionné "True love waits", ce qui signifie qu'il est encore vierge × Il est croyant et pratiquant, il se rend à l'église au moins une fois par semaine × Il ne supporte pas la poussière ni même le bazar × Il n'a aucun souvenir de sa mère × Pendant 6 ans, Douglas a été frappé par son père avant de le faire condamner × Il est claustrophobe × Il a peur du vide et de l'eau × Il est bénévole dans plusieurs associations × Il souffre d'une malformation cardiaque qui l'empêche de pratiquer du sport × Il possède une moto.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : (6/3) - Indisponible

Austin × Eireen × Sohan × Jonah × Boaz × Archie

PSEUDO : Odyssea.
AVATAR : Nicholas Jerry Jonas.
CRÉDITS : Odyssea (avatar), blomkvist (sign).
DC : .
INSCRIT LE : 22/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20685-douglas-le-parcours-d-un-gamin-presentation http://www.30yearsstillyoung.com/t20773-douglas-l-amitie-sincere-liens-rp http://www.30yearsstillyoung.com/t20774-douglas-anderson http://odyssea-gallery.e-monsite.com

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 9:42


Bienvenue how to save a life. (hannah) 1949770018


Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 (25 septembre)
SURNOM : Lili, Liz.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Illustratrice / Tatoueuse chez Wild Ink
LOGEMENT : #44 - Redcliffe
how to save a life. (hannah) Tumblr_inline_p3e83lYObM1uyanoc_250
POSTS : 7307 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Perth. ⋩ Vit à Brisbane depuis fin 2016. ⋩ A perdu père et jumelle dans un incendie à ses 10 ans. ⋩ A eu une seule relation durable et stable, qu'elle a envoyé valser pour protéger son fiancé. ⋩ A toujours réussi à vivre de son métier, l'illustration. ⋩ Très optimiste. Paresseuse. Gourmande. Et jalouse ! ⋩ A passé une année complète en service psychiatrique, à Perth. ⋩
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : how to save a life. (hannah) Tumblr_inline_nv17ivJ4XY1qlt39u_250
♡ i keep drowning...

Jaylen#4Matthias
RPs EN ATTENTE : John ▬ Toi ?
RPs TERMINÉS : EireenJaylen#1SidJaylen#2Jaylen #3ElwynJohn

Anciens joueurs :
#1#2#3#4#5 #6#7#8#9


PSEUDO : Eilyam
AVATAR : Camilla Luddington
CRÉDITS : eilyam (av) - anaëlle (sign)
DC : /
INSCRIT LE : 29/08/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12395-it-s-like-your-stitches-are-pulled-apart-lisbeth http://www.30yearsstillyoung.com/t12426-lisbeth-can-t-take-back-the-words-i-ve-never-said#453958 http://www.30yearsstillyoung.com/t13913-lisbeth-montgomery

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 11:39


bienvenue ici :)


What is my fate ?
AM I SUPPOSED TO PRAY ?
WHAT ARE THE WORDS THAT I'M SUPPOSED TO SAY ?

Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la gardienne des océans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (09/04/1981).
SURNOM : Certains ont essayé de l'appeler Quinnie. On ne les a plus jamais revus. C'est un privilège uniquement réservé à sa nièce.
STATUT : Célibattante.
MÉTIER : Océanographe (vertébrés) au CMS. Directrice de sa propre fondation Ocean Life, qui organise des campagnes de sensibilisation et des soirées de charité pour la défense de la biodiversité marine.
LOGEMENT : N°258, Beachcrest Road, Bayside.
how to save a life. (hannah) Tumblr_owqjpjlcmT1s9ocx8o1_500
POSTS : 569 POINTS : 860

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Son métier est sa passion, sa vocation. ≈ Elle est ceinture rouge de taekwondo. ≈ Elle est végétarienne. ≈ Elle adore cuisiner pour ses proches et achète presque uniqument du bio et du local. ≈ Elle ne se voit pas vivre ailleurs qu'à Brisbane, ville qui l'a vue naître, même si elle est partie à Las Vegas entre ses 10 et 17 ans. ≈ Elle a été kidnappée à 9 ans mais bien sûr, c'est quelque chose qu'elle ne raconte pas à tout le monde. ≈ Elle habite dans une villa avec vue sur l'océan et partage son quotidien avec un chien et un chat, tous deux récupérés au refuge.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AlexIsaacFreyaCaelan & JasperGretchenCalieMariusDestinyJohn 2RhettJustinJackCade.
RPs EN ATTENTE : Ellie.
RPs TERMINÉS : John 1
PSEUDO : Lumen.
AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : Schizophrenic (ava) & Elissan (sign).
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 03/08/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t25508-wild-heart-ocean-life-quinn http://www.30yearsstillyoung.com/t25536-quinn-wild-heart-ocean-life http://www.30yearsstillyoung.com/t25611-quinn-callahan

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) EmptyVen 11 Oct - 11:51


Bienvenue parmi nous avec la belle Blake. how to save a life. (hannah) 2523491165



✭ wild heart, ocean life ✭
beneath the surface ✭ ✭ ✭ (c) Élissan.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

how to save a life. (hannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to save a life. (hannah) how to save a life. (hannah) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

how to save a life. (hannah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches en danger
-