AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 blow me one last kiss (kyeran et svetlana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Mar 19 Avr - 21:46


« J'ai des choses à faire. » Expliqua-t-elle, nouant ses cheveux en un chignon lâche et peu travaillé. Une visite chez le médecin, et une après-midi au spa avec quelques copines. Un programme chargé, en somme. Quant à lui, il ne lui avait pas caché qu'il avait des plans pour l'après-midi. « Et puis, il faut que je me fasse belle pour ce soir. » Et quand Svetlana décidait d'être belle, cela pouvait lui prendre des heures. Le choix d'une tenue pouvait s'avérer être un calvaire et le choix de ses chaussures devenait un véritable parcours du combattant. Elle se dirigea vers la salle de bain, où elle se passa un peu d'eau sur le visage. Elle fit glisser sa nuisette le long de son corps, et enfila ses sous-vêtements et son jean. Quant à son petit haut vaporeux rouge, elle n'avait pas été fichu de remettre la main dessus. Elle retourna dans la chambre, où Kyeran était désormais assis dans son lit. Elle s'empara du sweat de son petit-ami, et l'enfila pour masquer sa poitrine à peine couverte. « Je peux ? » Demanda-t-elle, en désignant du doigt des doigts le sweat qu'elle avait déjà revêtu. Il était bien trop large pour elle, mais elle s'en foutait : elle s'y sentait à l'aise, et avait l'impression de l'avoir près d'elle, puisqu'elle pouvait respirer son odeur masculine. Elle combla les quelques pas qui la séparait de lui, posa un genou sur le matelas, et prit le visage de Kyeran entre ses paumes. Elle déposa doucement ses lèvres sur celles de son petit-ami, mais ne s'y attarda pas. « Je prendrai des affaires pour ce soir. » Murmura-t-elle contre ses lèvres. Elle s'éloigna, prête à quitter la pièce. Mais elle ne résista pas à l'envie de se retourner une dernière fois vers Kyeran : « Tu me manques déjà. » Fit-elle à voix basse, sans masquer un petit sourire taquin. Elle lui envoya un dernier baiser avec sa main, et partit sans se retourner. Le cœur léger, et l'esprit libre.

La plage était pleine de monde, mais lorsqu'elle avait deviné sa silhouette, la foule avait disparu aux yeux de Svetlana. Elle ne voyait plus que lui, son corps athlétique, sa gueule d'ange, et son regard qui essayait de la distinguer parmi tant d'autres. Elle fut tentée de lui faire un signe de la main pour lui indiquer sa présence, mais son bras se bloqua au niveau de son épaule. L'évidence venait de la frapper de plein fouet, et elle n'avait pas soupçonné qu'un tel événement pourrait à nouveau se produire. Il était beau. Beau comme un dieu. Attentionné, comme presque personne ne l'avait été avec elle. Doux et prévenant, comme un véritable gentleman. Délicat, comme si elle avait été la chose la plus précieuse qu'il avait eu l'occasion de posséder. Et puis, dans ses yeux ténébreux, elle se sentait belle. Désirable et désirée. Dans ses bras, elle se sentait en confiance, à l'aise, protégée, heureuse. Elle avait encore du mal à réaliser, mais elle pouvait définitivement l'affirmer : la flemme longtemps éteinte au creux de son être venait de faire une étincelle. Machinalement, elle baissa les yeux sur son ventre, surprise de se sentir soudainement très légère. Tout semblait normal, pourtant. Rien n'avait changé. Et pourtant, c'était comme si tout son monde avait vacillé. Pour le meilleur, naturellement. Elle n'avait plus attendu, et s'était dirigée vers lui d'un pas pressé, trottinant presque pour l'atteindre au plus vite. Pourquoi rester loin, quand toutes les forces possibles et imaginables la poussait vers lui ? Elle bouscula un homme, mais ne prit ni le temps de s'excuser, et ni de s'arrêter. Elle n'entendit même pas ses remontrances, obnubilée par le sourire captivant de son petit-ami. Ce dernier avait fini par l'apercevoir, et il l'attendait désormais les bras grand ouvert. Elle s'y blottit, déposa ses lèvres dans son cou, et encercla sa nuque de ses bras pour être au plus proche de lui. « T'as vu, je suis à l'heure pour une fois. » Souffla-t-elle, amusée, en plongeant son regard dans le sien. Elle prenait soin de le souligner parce qu'en soi, il s'agissait presque d'un petit miracle. « Tu as passé une bonne journée ? » Demanda-t-elle, glissant ses mains dans les siennes pour entrelacer leurs doigts.  


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.


Dernière édition par Svetlana Andropovna le Dim 24 Avr - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Sam 23 Avr - 13:51

Il hoche la tête lorsque Svet lui dit qu’elle a un programme chargé, lui aussi d’ailleurs, mais il n’aurait pas été contre passer un peu plus de temps avec elle. « Je sais, mais une heure ou deux de plus, c’est rien » Il sait déjà qu’elle refuserait car lui dire oui pour quelques heures, reviendrait à accepter de ne pas sortir de cette chambre jusqu’à la nuit tombée. Il fait une moue faussement boudeuse, comme un gamin à qui l’on refuse son jouet préféré. Et dernier né choyé d’une fratrie de filles, il a été traité comme le petit prince, celui dont les caprices sont toujours accueillis avec le sourire. Seule Svet semble s’en amuser, il ne croit pas qu’elle y soit insensible, mais sans doute apprécie-t-elle de le torturer un petit peu. Et sans doute apprécie-t-il qu’elle le traite de la sorte, chacun y gagne dans cette histoire au final. Son regard se perd sur les courbes de la brune alors qu’elle se dirige vers la salle de bain, une visions dont il ne se laisse pas et ne laissera probablement jamais se dit-il en se redressant. « Oui, tu peux même le garder si tu veux » dit-il avec un sourire, ça lui va bien, plus qu’à lui, autant qu’il finisse par lui appartenir et puis, si ça peut permettre d’éloigner d’elle quelques mecs intéressés, il n’émet aucune objection. Elle vient déposer un baiser sur ses lèvres et comme si elle craint qu’il ne l’emprisonne dans ses bras jusqu’à la fête, elle a vite fait de s’éloigner. « Amuse-toi bien et à ce soir » il se tait avant de sortir les trois mots sacrés, se contentant de récupérer ce baiser qu’elle lui envoie.

Kyeran a décidé de marquer le coup aujourd’hui, l’aube d’une nouvelle année est l’occasion de faire les choses bien, ce qui faisait rire ses potes. Ils riaient de ses maladresses, de son manque de connaissance sur le sujet, rien de bien méchant, ils trouvent simplement Kyeran trop rapidement accro. Svetlana est la seconde petit-ami du DJ et ils craignent que ce dernier ne font fonce trop baissé dans une relation qui n’a pas d’avenir, pour eux en tout cas, car lui se voit déjà loin avec sa belle. Stupidité ou naïveté, ou bien un savant mélange des deux, lui sait comment il se sent à ses côtés, il est seul à avoir des frissons lui dévaler le dos lorsque le regard de la russe se pose sur lui. Mentionnant d’ailleurs cette dernière, son regard à lui parcoure la foule en quête de son visage. Avec ce monde, il craint que ça ne s’avère plus compliqué qu’il ne l’aurait cru. Tournant la tête à gauche, puis à droite, il finit par la voir venir dans sa direction, machinalement il ouvre les bras parce qu’il n’y a pas plus beau vêtement pour une femme que les bras de l’homme qui l’aime, ou quelque chose du genre. Il ne sait même plus où il a pu le lire mais au fond, quelle importance ? « Un miracle le jour du réveillon, l’année promet d’être pleine de surprises » murmure-t-il dans un petit rire. Il se sait au centre de l’attention de ses amis disséminés ci et là dans l’attroupement, il espère qu’ils pourront ainsi se rendre compte de combien Svet le rend heureux. « Oui, juste que tu m’as manqué » il se penche vers elle pour lui voler un baiser « Tu es magnifique, c’était finalement pas une si mauvaise idée de te rendre ta liberté ce matin » un chuchotement alors que ses prunelles semblent clamer à la brune qu’elle est la septième merveille du monde pour lui. Amoureux vous avez dit ? Certainement. « Et ta journée alors, ça s’est bien passé ? » Il initie le mouvement pour qu’ils se dirigent vers le bar improvisé par les organisateurs de la soirée, persuadé de trouver dans l’alcool le courage nécessaire pour faire ce qu’il a prévu.




when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Dim 24 Avr - 23:41

« Je te connais, et je me connais. Une ou deux heures se transformeront en un ou deux jours. » Elle n'était pas foncièrement contre, en réalité : depuis qu'elle sortait avec lui, elle resplendissait et avait tendance à s'oublier dans ses bras sans se poser de questions. Aux côtés de Kyeran, elle ne voyait pas les heures passer. Elle quitta momentanément la pièce pour s'habiller, et le reflet que le miroir de la salle de bain lui renvoya fut celle d'une femme détendue, et visiblement comblée. Elle avait l'impression d'être une adolescente qui vivait son premier béguin, et ce n'était pas pour lui déplaire. « Je ne voudrais pas t'en priver. » Dit-elle en haussant les épaules après avoir enfilé le sweat de son ami. Mais en attendant, elle n'avait pas d'autre choix, puisqu'elle ne parvenait pas à retrouver son haut. Sans doute s'était-il perdu entre le salon et la chambre, hier soir, lorsqu'elle avait eu la brillante idée d'ouvrir les hostilités qui les avaient menés tout droit dans cette chambre. Elle déposa sur ses lèvres un dernier baiser, et s'éloigna rapidement pour éviter d'être tentée.

Elle n'avait pas prévu que la foule serait aussi compacte, ni même anticipé sur le fait que la moitié de Brisbane se donnerait rendez-vous ici pour fêter le passage à la nouvelle année. Pendant un instant, elle crut que retrouver Kyeran lui prendrait des heures, mais la chance avait finalement décidé d'oeuvrer en leur faveur. Elle n'hésita plus, et se précipita vers lui, et regagna la place qui lui revenait de droit. Au creux de ses bras. « Je trouve aussi. » S'amusa-t-elle, consciente du caractère exceptionnel de la situation. Svetlana n'était pas fichue d'être à l'heure. Jamais. Mais apparemment, son idylle avec Kyeran remettait en cause jusqu'à ses plus vieux défauts. « Toi aussi. » Et c'était vrai : même en compagnie de ses copines, Svetlana n'avait pu empêcher son esprit de divaguer vers un visage familier. Les filles s'en étaient amusées, et elle avait été charriée à ce propos. Mais qu'importe : elle assumait pleinement sa nouvelle attirance, les nouveaux battements de son cœur. « Mais je suis désormais toute à toi. Au moins jusqu'à l'aube. » Assura-t-elle, une main titillant habillement sa nuque, avant qu'il ne se penche pour lui voler un baiser. « T'es un beau parleur. » Commenta-t-elle, en secouant la tête, peu convaincue par ses propos. Son après-midi au spa s'était éternisée, et elle avait dû se dépêcher pour espérer être à l'heure à son rendez-vous avec Kyeran. Résultat, elle avait enfilé un petit short en jean et un débardeur échancré, et avait à peine pris le temps de mettre une touche de mascara. Et, comble surprême, elle avait même fait l'impasse sur ses hauts talons au profit de ballerines. « Mais ça n'est pas pour me déplaire. » Qu'elle chuchota contre ses lèvres, un sourire sincère jusqu'aux oreilles. Et elle réalisa soudainement que tous ces changements n'étaient dus qu'à la présence de Kyeran dans sa vie. Elle n'avait plus l'âme d'une sécutrice conquérante, parce qu'à ses côtés, elle avait l'impression d'être la huitième merveille du monde. Leur relation débutait tout juste, mais leur alchimie était aussi réelle qu'évidente : ils s'attiraient comme deux aimants, et se complétaient à la perfection. « Plutôt, oui. J'ai été à mon rendez-vous, et j'ai ensuite retrouvé quelques amies au spa pour un massage. » Trop dure, la vie de mannequin. « Et me voilà maintenant. Avec toi. » Enfin, eut-elle envie d'ajouter. Mais elle se ravisa au dernier moment, inquiète à l'idée que Kyeran puisse prendre peur. « Tu m'amènes où ? » Demanda-t-elle, sa main logée au creux de la sienne. Ils fendirent la foule pour se diriger vers le bar, où se pressaient de nombreuses personnes. La soirée allait être alcoolisée pour un grand nombre – et elle se comptait dans le lot. « Et toi ? Qu'as-tu fait de la journée ? » L'interrogea-t-elle, alors qu'ils attendaient patiemment leur tour pour arriver au bar. « Et je veux tout savoir dans les moindres détails, évidemment. » Exigeante, elle ? Un peu. Et très possessive, aussi.


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Lun 25 Avr - 0:52

« Jusqu’à l’aube seulement ? » Il a une moue faussement boudeuse alors que son regard trahit son amusement. « Tu tiens vraiment à ce que je te séquestre on dirait » Il sourit franchement désormais. C’est une plaisanterie, ou peut-être. Il ne sait pas lui-même, une partie de lui en serait certainement capable. Il n’a jamais ressenti pareil besoin de possession, lui qui était loin de se considérer comme quelqu’un de jaloux, ni de possessif d’ailleurs. Peut-être un peu, n’est-ce pas le lot de tout enfant à qui l’on a rien refusé ? Il sait à quel point Svetlana est désirable aux yeux des autres hommes et il se refuse à croire qu’un jour, leurs chemins se sépareraient. « enfin avec moi, oui » Kyeran est mordu oui, leur relation étant trop fusionnelle pour qu’il en ait été autrement. Ses amis mettent sa ferveur sur le compte de sa jeunesse, à peine la vingtaine entamée et une seule relation à son actif, que sait-il réellement de l’amour ? Peut-être s’agit-il juste d’une passe, un coup de foudre et vous savez ce qu’on dit sur les coups de foudre, ils sont éphémères. Et puis il en sait si peu sur la belle russe, femme fatale aux charmes ravageurs, peut-être est-elle simplement en train de jouer avec lui. Entre ses doigts experts, il devient marionnette aveugle aux conseils de ces gens qui disent vouloir son bien. A quoi, Kyeran sourit tout naturellement, ils ne savent pas. Ils ne savent pas ce qui se passe entre Svetlana et lui. Ils ne savent pas l’importance qu’a cette main étreignant actuellement la sienne. Tout comme ils ne savent pas non plus qu’il a lui-même fait le choix d’être son prisonnier. Parfois, il aimerait qu’ils comprennent, qu’ils la regardent à sa manière, qu’ils admirent ce sourire enjôleur par moments, enfantin par d’autres. Puis, le gamin égoïste qu’il est, change d’avis, appréciant l’idée d’être seul détenteur des secrets de Svet. Après tout l’important n’est-ce pas ce que, lui, sache ce qu’il en est ? « Je m’étais dit qu’on pourrait aller manger un morceau, rassure-moi, tu n’as pas encore mangé hein ? » une semi-réponse qui lui permettrait de satisfaire un petit peu la curiosité de sa la belle brune. « Ma journée ? » Il hausse les épaules, nonchalant « je pense qu’elle a été moins productive que la tienne, je suis allé surfer un peu avec les garçons, puis on a traîné par ci, par-là, rien de bien intéressant en somme » ils s’avancent enfin pour pouvoir commander, Kyeran opte pour une bière et attend que Svetlana commande à son tour. Il tâte discrètement sa poche pour vérifier que l’objet est toujours présent, c’est la dixième fois en moins de vingt minutes, signe que le stress commence à le gagner. Leurs boissons en main, ils guident à nouveau leurs pas, cette fois vers un endroit un peu plus reculé de la plage, un endroit qu’il avait découvert par hasard et dont peu de personnes ont connaissance –et il espère que cela n’ait pas changé en une heure. « Les questions seront pour plus tard » dit-il en posant son index sur les jolies lèvres de Svetlana avec un sourire en coin. Ils doivent dévaler les quelques rochers et ils y seraient, la partie la plus compliquée du périple se doit-il de reconnaître. Il se lance en premier et, vérifiant ses appuis, il tend le bras en direction de la jeune femme. « Fais attention, ça glisse un peu » Il la tient fermement afin d’éviter tout dérapage et peut ainsi rythmer leur descente. « On y est presque » dit-il dès qu’il pose le pied au sol, récupérant la russe par la taille avec une facilité déconcertante, les mannequins pèsent si peu… lorsque Svetlana est en contact avec le sol, il lui rend sa boisson prise plutôt, et glisse à nouveau sa main dans la sienne et la mène jusqu’à ce repas préparé pour l’occasion. Une nappe, deux assiettes, des tupperwares et deux bougies pour l’ambiance. Comme un idiot, il avait oublié à boire, d’où le passage obligatoire au bar. « je sais que ça vaut pas un bon resto mais j’espère que ça t’ira quand même »



when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Jeu 28 Avr - 0:17

« Et plus tard encore si tu es sage. » Promit-elle, après avoir laissé échapper un petit rire. Elle adorait ça, qu'il lui fasse les yeux doux et qu'il affiche une mine de chien battu pour la faire craquer. Ça le rendait, à ses yeux, encore plus mignon qu'il ne l'était déjà. Et elle, enchantée et ravie, elle fonçait. Les yeux fermés, la tête baissée, l'esprit libéré, elle fonçait. « Me séquestrer ? Carrément ? » Fit-elle, surprise de voir Kyeran montrer tant de vigueur dans ses intentions. Lui qui avait toujours été si doux et se délicat, se révélerait-il finalement un brin possessif ? Une fois de plus, ce n'était pas pour déplaire à Svetlana ; une once de jalousie pimentait toujours une relation. Et signifiait que l'on tenait à l'autre, aussi. « Je serais tellement chiante que je suis sûre que tu finirais par me libérer pour avoir la paix. » Déclara-t-elle, amusée. Et elle exagérait à peine : si l'envie lui prenait, elle pouvait jouer la diva et faire caprice sur caprice. Se montrer absolument exécrable, franchement horripilante, et particulièrement cassante. Mais ses projets furent balayés par une simple parole, alors que Kyeran lui indiquait qu'il resterait à ses côtés. « Si tu es avec moi, alors ça me va. » Souffla-t-elle en faisant passer ses bras autour de son cou. Mieux encore, elle l'encouragerait presque à mettre ses conneries en œuvre, juste pour le plaisir de se retrouver seule en sa compagnie plus tôt que prévu. Elle se mit sur la pointe des pieds, et fit glisser ses lèvres de sa joue à ses lèvres. Elle s'y attarda plus qu'elle n'aurait dû, mais Kyeran ne protesta pas. Ils étaient seuls au monde, dans leur bulle que rien ni personne ne pourrait venir percer. Heureuse comme une adolescente qui vivait son premier béguin, Svetlana se détacha à regret de son petit-ami, et le suivit sans se poser de question.  

Alors qu'ils attendaient patiemment pour commander leur boisson, Kyeran lui dévoila une partie des plans qu'il avait prévu. « Non, je n'ai pas mangé. » Dit-elle en hochant la tête. Sur ce point là, Svetlana s'imposait des règles strictes. Beaucoup d'eau, beaucoup de fruits, aucune viande rouge – entre autre. Elle était mannequin, et son corps était son outil de travail : elle ne pouvait donc pas se permettre trop de folies. Mais ce soir, Kyeran pourrait s'en donner à cœur joie, comme il l'avait si souvent fait au cours du mois écoulé : elle s'acharnerait sur les calories à perdre à la salle de sport. « Ils n'ont rien dit que tu ne passais pas la soirée avec eux ? » Demanda-t-elle, une once de culpabilité dans la voix. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, ils passaient le plus clair de leur temps libre ensemble – soirs et week-ends inclus. Et, tout naturellement, ils avaient décidé de célébrer le passage à la nouvelle année ensemble. Svetlana avait bien conscience qu'avoir une relation aussi fusionnelle pouvait être aussi avantageux que problématique. Pour le moment, ils vivaient d'amour et d'eau fraîche ; mais qu'en serait-il de demain ? Pourraient-ils vivre sans s'étouffer l'un et l'autre ? La Russe chassa rapidement ces questions existentielles de son esprit ; elle ne voulait pas s'attarder là-dessus. C'était trop tôt, beaucoup trop tôt. Et puis s'ils étaient aussi proches, c'était uniquement parce que leur relation débutait et que les premières semaines sont toujours intenses... Non ? Elle commanda son cocktail et s'éloigna en compagnie de Kyeran. Elle le suivait sans poser de question, curieuse de voir ce qu'il lui avait réservé. N'y tenant plus, elle tenta d'en apprendre davantage. « Mais tu... » Commença-t-elle, avant d'être interrompue. Pas de question – un calvaire pour elle, qui brûlait d'impatience de découvrir ce qu'il lui avait réservé. « T'es en train de me kidnapper sans que je m'en aperçoive, c'est ça ? Tu avais déjà des plans pour me séquestrer, en fait ! » Plaisanta-t-elle, faisant référence à la conversation qu'ils avaient eu précédemment. Elle se laissa guider, puis se laissa faire lorsqu'il l'aida à atteindre le sol. « Je t'ai déjà dit que j'adorais les hommes galants ? » Demanda-t-elle. Une qualité qui se faisait de plus en plus rare, malheureusement. Mais Svetlana n'y était pas insensible. Ils avancèrent encore un peu, jusqu'à déboucher sur un coin préparé pour l'occasion. Les yeux écarquillés devant le spectacle qui se dressait devant les yeux, Svetlana posa une main devant sa bouche pour tenter de masquer son étonnement. Elle n'avait rien vu venir. « Tu aurais dû me prévenir, je... J'aurais été plus présentable. » Dit-elle, se sentant soudainement en décalage avec l'environnement dans lequel ils allaient passer la soirée. Romantique à souhait – et ça lui plaisait plus qu'elle ne voulait bien le reconnaître. « Kyeran, si tu as quelque chose à me demander, c'est maintenant. » Murmura-t-elle à voix basse, encore ébahie de voir quelle surprise son petit-ami lui avait réservé. Touchée par cette délicate attention, elle sentit ses dernières barrières intérieures s'effondrer. Il était parfait. Parfait pour elle. « C'est parfait. » Souffla-t-elle, époustouflée, alors qu'elle réalisait la chance qu'elle avait eu d'être tombée sur lui.

Spoiler:
 


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Jeu 19 Mai - 16:37

« Pour les filles les chiantes, il y a toujours les baillons, une magnifique invention ! » lance-t-il dans un petit rire. Jamais ô grand jamais il n’oserait une telle chose. Une femme se doit d’être libre et puis, il avoue volontiers préférer admirer la bouche de sa belle telle qu’elle est. Plus encore lorsque ses lèvres affriolantes s’étirent en un sourire qu’il a provoqué. A ses yeux, elle est certainement une des septièmes merveilles du monde, un homme amoureux trouverait du charme à tout ce que la belle fait et aussi chiante se montrera-t-elle qu’il finira par y trouver son compte. Le cadet Lloyd est loin d’être contraignant et parvient à s’accommoder de tout type de situation quand il s’agit de rendre l’être aimé heureux. Naïf et idéaliste ? Quelque peu. Ce qui rend d’ailleurs ses amis plutôt soucieux de ce plongeon yeux fermés qu’il fait dans cette relation naissante, ils craignent qu’aucun bassin ne l’attende en bas et que la chute lui soit fatale, disséminant les morceaux de son cœur brisé un peu partout. « Non, ca va, on va se rattraper de toute façon » Il les sait peu ravis qu’il leur ait fait faux bond ce soir mais il est persuadé qu’ils s’en remettront, il y a tellement pire dans la vie et il saurait se rattraper, il en est certain. C’est la première fois qu’il est en couple pour le premier jour de l’année, cela se doit d’être fêté dignement. Aussi a-t-il mis en place un programme qu’il espérait parfait, ou du moins se rapprochant de la perfection puisqu’il est impossible d’atteindre l’aboutissement idéal que son cerveau s’est fait en scénario. Il était d’abord parti dans l’idée d’un dîner dans un restaurant huppé mais son compte en banque avait manifesté son désaccord, il avait donc opté pour sa seconde option à savoir un repas confectionné par ses soins dans un coin tranquille, ça manque certes de charme d’un cinq étoiles mais l’on ne pourra dire qu’il n’a pas fait de son mieux. Ce que Svetlana parait apprécié à sa juste valeur d’ailleurs. « Tu es parfaite, n’en doute jamais » se sent-il obligé de souligner avec un petit sourire, déposant brièvement ses lèvres sur le front de la jeune femme. Jeune femme qui semble sous le charme de cette petite surprise et il peut sentir sa poitrine s’alléger de plusieurs kilos. Il la sait femme habituée aux strass et paillettes des endroits couteux, aussi avait-il craint être rattrapé par le ridicule de cette présentation. « Je n’ai rien qui me vient en tête là maintenant, mais je peux garder cette carte joker pour plus tard ? » dit-il dans un bref éclat de rire lorsqu’elle veut savoir s’il a quelque chose derrière la tête. Généralement c’est dans ces moments qu’on demande à être pardonné pour une erreur commise ou bien que l’on pose un genou à terre, un écrin apparaissant par magie sur la paume de la main. Eux, n’en sont pas encore là. « J’ai essayé de faire quelque chose de sain et d’équilibré » dit-il en se rapprochant de la nappe de pique-nique « Bon, le dessert ne l’est pas tellement mais un dessert léger n’est pas un dessert » Il reconnait qu’il y en a de bons dans le genre mais il n’y trouve rien d’intéressant là-dedans personnellement. Sachant que Svetlana est à cheval sur tout ce qui pénètre son organisme, il a eu la main lourde sur tout ce qui est matière grasse. « Au menu nous avons un pulao de légumes, un mélange de riz et légume le tout ramené dans des oignons et divers épices, légèrement » La cuisine indienne fait intégralement partie de son existence, épicée, relevée, il n’a pu que s’en amouracher durant son séjour. « Avec ceci des brochettes de poulets cuisinés à l’indienne et en boisson nous avons nos cocktails et une bouteille d’eau » parlant, il ouvre les différentes boîtes et les dispose sous le regard de la jeune femme. « Pour le dessert, nous allons faire un petit tour en France avec une tarte tatin caramélisée, je ne sais pas si tu as déjà goûté » Une tarte tatin sur un sablé breton aussi bon que calorique, ils ont les trois cent soixante-cinq prochains jours pour éliminer. « Enfin voilà, j’espère que ça te plaira » Une certaine inquiétude est perceptible dans sa voix, comme tout cuisinier amateur aussi doué soit-il, il y a toujours une petite appréhension que ce soit un fiasco, plus encore lorsque le jury est la belle Svetlana. « Et point non négligeable, on est à l’abri de toute l’agitation, seulement toi et moi »



when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Mar 24 Mai - 0:40

« Tu voudrais ma bâillonner ? » Demanda-t-elle, les yeux écarquillés par la surprise. Elle savait son petit-ami inventif et créatif, mais ne l'imaginait pas barbare pour autant. « Tu sais, si tu m'embrasses, ça aura le même effet. » Fit-elle remarquer, faussement candide. Elle papillonna des cils, amusée, et finit par éclater de rire. Leurs enfantillages et pseudos querelles pouvaient agacer, mais pour sa part, Svetlana s'en fichait : quand elle était à ses côtés, ils étaient seuls au monde. Elle se fichait de l'image qu'elle renvoyait, de la réaction des gens et autres curieux ; elle était heureuse, et elle ne laisserait personne se mettre en travers de son chemin. « Ma bonne résolution pour l'année à venir, ce sera de t'accaparer un peu moins. » Promit-elle, consciente qu'être sans cesse ensemble finirait forcément par les mettre en difficulté. Elle le sait : les débuts fougueux et passionnels ne durent qu'un temps. Si pour le moment, leur complicité les satisfaisait tous deux, nul doute qu'elle finirait par les étouffer. Elle accepta de le suivre jusqu'à un lieu connu de lui seul, loin du tumulte de la plage bondée sur laquelle ils s'étaient retrouvés. Svetlana ne cacha pas son contentement face à la surprise que son petit-ami lui avait réservé ; elle se sentait presque bête de ne pas avoir anticipé. Elle s'était imaginée qu'ils passeraient la soirée ensemble, sur une plage bondée, au milieu de centaine de personnes, à danser jusqu'au bout de la nuit. Mais l'option que Kyeran lui offrait était nettement meilleure que celle qu'elle avait entrevu. « Joker valable ad vitam eternam. » Ce soir, demain, dans dix ans, qu'importe : elle n'oublierait pas la magnifique parenthèse qu'il lui avait aménagé. Rien qu'eux deux. « Merci. » Souffla-t-elle, alors qu'il lui avouait avoir essayé de faire un repas équilibré. Cette délicate attention la toucha en plein cœur ; là où d'autres ne se seraient pas enquiquinés et auraient argué que le nouvel an était le moment ou jamais pour s'empiffrer, Kyeran, lui, avait décidé de respecter son choix. Elle s'en voulut aussitôt : l'idée de le priver et de le restreindre dans ses talents de cuisinier la mettait mal à l'aise. Mais son corps était son outil de travail, et elle n'avait pas le droit au faux pas. « Je suis désolée. Je sais que je suis chiante avec ça, mais je n'ai pas franchement le choix. » Avoua-t-elle, un peu mal à l'aise. Elle le suivit jusqu'à la nappe, où les attendaient déjà les mets que Kyeran avait pris soin de préparer. « J'ai bien fait de t'abandonner ce matin, finalement. » Fit-elle remarquer d'une voix douce, amusée, après qu'il eut terminé de lui énumérer les différents plats qu'il avait préparé. Le regard de Svetlana s'arrêta sur la tarte tatin ; ce dessert l'intrigue. « Je ne connais pas. C'est fait avec quoi ? » Demanda-t-elle, se penchant légèrement pour mieux voir ce que contenait le récipient que Kyeran avait toujours en main. La délicieuse odeur du dessert ne tarda pas à lui chatouiller les narines. Elle soupira. « Tu sais quoi ? Je suis sûre que ce truc va directement tomber sur mes hanches. Et le pire, c'est que je m'en fous. » Son agent aurait probablement fait une crise d'apoplexie s'il l'avait entendue prononcer une phrase pareille ; et pourtant... Elle n'allait certainement pas se priver de ce petit plaisir sucré pour éviter de faire monter l'aiguille de la balance. Elle s'installa sur la nappe, face à son petit-ami. « Serait-ce des avances déguisées ? » Demanda-t-elle, un sourire prenant place sur ses lèvres.  « Monsieur Lloyd, je vous pensais plus sage. » Mais elle savait que sous ses airs angéliques, il pouvait avoir un petit côté mauvais garçon qui était loin de lui déplaire. « Tu ferais bien de prendre des forces. » Dit-elle en lui tendant une brochette de poulet. Elle en prit une autre pour elle, et commença à manger. « C'est super bon. » Commenta-t-elle, conquise par le poulet. De manière générale, elle appréciait la cuisine épicée et les mets simples ; avec ce que Kyeran avait préparé, elle ne risquait pas d'être déçue. « Où as-tu appris à cuisiner comme ça ? » Demanda-t-elle, curieuse d'en apprendre davantage.


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Sam 11 Juin - 14:36

Alors il l’embrassa c’était si gentiment proposé et il était d’accord sur ce point, le baiser était certainement manière de faire une taire une femme. Et il n’avait rien contre le fait de l’embrasser encore et encore, si cela était nécessaire. « Tu peux m’accaparer autant que tu le veux » conclut-il finalement en lui volant un autre baiser. Il trouvait toujours un moyen de voir ses amis, certes moins qu’avant mais il n’avait aucune envie de sacrifier sa relation naissante avec Svetlana, tout comme il ne voulait pas non plus perdre ses amis. Il aimait les moments qu’il passait avec Svet, autant que ceux avec ses amis, il se promit de trouver un équilibre entre les deux, afin personne ne sente lésé. Néanmoins, pour sa défense, son couple était encore tout nouveau et pour qu’il fonctionne sur la durée, il valait mieux mettre l’énergie nécessaire pour cela, donc le temps. Si on ajoutait à cela le fait qu’il soit novice dans le domaine, l’on comprenait mieux son implication.

« Je n’oublierai pas » dit-il avec un sourire lorsqu’elle lui confirma que la carte joker n’avait pas de date de péremption. Il doutait en avoir besoin un jour, mais au cas où, il trouverait bien une idée de commenter l’utiliser à bon escient. « Tu n’as pas à t’excuser, ce n’est pas si pénible de cuisiner sain tu sais » il aimait cuisiner et tant qu’il pouvait le faire, il était satisfait. S’adapter à chaque personne lui donnait des difficultés qu’il se mettait au défi de dépasser, ce qui rendait la chose nettement plus intéressante. S’il comptait en faire son métier, il avait tout intérêt à savoir se diversifier, ce qui expliquait en partie qu’il se soit dans l’aventure Vegan, en plus de convictions personnelles, ce marché –si l’on pouvait le nommer ainsi- alimentaire en plein essor promettait d’avoir de beaux jours devant lui. « Pour la tarte tatin, c’est un peu comme une tarte aux pommes coupées différemment avec du caramel au-dessus » les desserts étaient certainement son point faible, point faible qu’il tentait d’améliorer en vue de posséder plusieurs cordes à son arc. « Une amie française me l’a fait goûter et j’ai adoré du coup je lui ai demandé de m’apprendre » Le tout était de savoir s’il avait été un bon élève, il espérait bien que oui, au moins pour récompenser les efforts mis en œuvre. Et surtout pour ne pas décevoir Svetlana, il n’avait pu l’emmener à un bon restaurant autant que le repas improvisé se montre à la hauteur.

« Je garde la sagesse pour quand j’aurais des cheveux blancs » répondit-il avec un petit sourire amusé, des sous-entendus dans le regard. Il récupéra la brochette qu’elle lui tendait avec une petite moue. « Je suis content que ça te plaise » il était rassuré, même si cela ne lui donna pas plus d’appétit. Le problème avec le fait de cuisiner toute une après-midi, c’était que la faim s’estompait et il se retrouvait dans l’incapacité de manger ce qu’il avait préparé. Au fond, cela lui importait peu, il cuisinait avant tout pour les autres. « Avec ma mère, elle a toujours aimé ça » sa réponse à la question de Svet est emplie de nostalgie, ces longues passées dans la cuisine de son enfance à observer les gestes de sa mère et à tenter ensuite de les reproduire « Quand j’étais petit, j’étais ce qu’on appelle un fils à maman du coup je passais le plus clair de mon temps avec elle, la suivant où elle allait » quand il n’était pas après ses sœurs bien sûr. Ayant perdu son père, il se souvenait avoir craint que la même chose arrive à son dernier parent encore en vie, aussi restait-il dans les parages pour ‘veiller’ sur elle. « Du coup elle m’a communiqué sa passion pour la cuisine et ça m’a pas quitté depuis, j’aimerais que ce que je prépare rende les gens heureux » comme sa mère lui redonné le sourire quand il était plus jeune. « Je songe même ouvrir mon restaurant dans quelques années » il haussa les épaules, si l’idée persiste, s’il prend goût aux responsabilités et s’il parvient à se décider sur la spécialité du dit restaurant. « Enfin nous verrons bien »




when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Jeu 16 Juin - 0:58

« Utilise-là à bon escient, elle n'est valable qu'une fois. » Ajouta-t-elle en souriant, amusée. Un joker unique, relativement précieux. Svetlana savait qu'elle ne prenait pas beaucoup de risque ; sa relation, bien que naissante, était tout bonnement parfaite. Elle adorait les moments qu'elle passait en la compagnie de Kyeran, parce qu'ils étaient simples et sans faux-semblants. Elle adorait sa tendresse, sa douceur, son regard protecteur. Et aussi ses petites attentions, comme de cuisiner sain pour que sa petite-amie puisse manger sans s'en vouloir à mort. « Moi, je trouve ça chiant. Être obligée de ne manger qu'en fonction de ce qui est sain, bon pour ton corps, et qui s'élimine avec une simple séance de sport. » Grommela-t-elle. Petite pointe de frustration ? Évidemment. Comme la plus grande partie du commun des mortels, elle aimait tout ce qui était bon – et donc, forcément, calorique. Mais son agent, et le monde du mannequinat, eux, aimaient nettement moins ce genre d'écarts. « T'es trop gentil. » Murmura-t-elle, attendrie, en déposant un baiser dans son cou. Elle saliva en l'entendant parler de la tarte tatin, et fut pressée d'y goûter. Une délicieuse odeur lui titillait déjà les narines, et son estomac fit un bond – signe évident qu'il était grand temps de s'attabler. Elle s'assit en face de lui, et prit une brochette de poulet.

« Tu sais, ça peut arriver plus vite qu'on ne le pense. » Fit-elle remarquer, tout en souriant à sa remarque. Sagesse et cheveux blancs n'allaient pas forcément de paire, contrairement à ce que la plupart des gens pensaient. Elle se souvenait encore très bien de la réaction d'une autre mannequin qui, à vingt ans à peine, s'était découvert un cheveu blanc. Une situation qui avait beaucoup fait rire la Russe, mais qu'elle craignait désormais de vivre. Elle mordit dans un morceau de poulet, et fronça les sourcils en relevant la tête. « Tu ne manges pas ? » Demanda-t-elle, presque inquiète pour lui. D'habitude, c'était elle qui se soumettait à un régime strict – pas les autres. Elle sourit alors qu'il lui avouait être un fils à maman. Attendrie et amusée, elle ne put s'empêcher de commenter. « Ça ne m'étonne pas. T'as une bouille d'ange. Je suis sûre que tu faisais fondre tout le monde sur ton passage. » Dont elle, d'ailleurs. Elle n'avait pas mis longtemps avant de tomber dans ses bras – trop heureuse qu'il les écarte pour l'y accueillir. Le charme du brun ténébreux avait fait son effet, et elle ne devait sans doute pas être la première à se laisser avoir. « Parle-moi de ça. De toi, de ton enfance, de ta jeunesse. Qui étais-tu ? Qu'est-ce que tu voulais faire ? Quels étaient tes hobbies ? » Demanda-t-elle, avide d'en apprendre davantage sur Kyeran. Ils étaient ensemble depuis un petit mois, et il lui restait une quantité phénoménale de choses à apprendre sur lui. Finalement, il lui avoua son envie d'ouvrir un restaurant. Un choix judicieux, pour un cuisinier hors pair. Elle serait sa première, et sa plus fidèle cliente – surtout qu'elle avait une sainte horreur de faire à manger. « Qu'est-ce qui t'empêche de le faire maintenant ? » Interrogea-t-elle, un peu surprise. « C'est important de poursuivre ses rêves. » Déclara-t-elle, absolument convaincue par ce qu'elle racontait.  


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Mar 30 Aoû - 0:50

« Je saurai en faire bon usage » promit-il avec un sourire, le point positif étant qu’il n’était pas à homme à gaspiller et aimait à croire qu’il saurait y avoir recours au moment opportun. « Si je peux t’aider à rendre ça moins pénible, j’en suis ravi » dit-il sincère. Il avait la chance de pouvoir tout se permettre en quantité raisonnable, bien sûr, mais avec le métier de de Svetlana, il était aux première loges pour constater de la difficulté de son rythme de vie. S’il lui était possible de lui alléger un peu la chose, il était content de le faire. En outre, il admirait sa volonté car il se savait incapable de se soumettre au même régime alimentaire, bien trop restrictif à ses yeux, si l’on ajoutait à cela la culpabilité qui suivait un écart… les mannequins n’avaient décidément pas la vie facile. « Quand je cuisine, je n’ai plus d’appétit à force de goûter, piocher par ci par là » il eut un petit sourire attendri avant de poursuivre « que ça ne t’empêche pas de te régaler, hein » s’il cuisinait c’était avant tout pour rendre ceux qui mangeraient ses plats heureux. Idéaliste ? Peut-être.
Finalement, la discussion s’orienta sur l’enfance de Kyeran et sur son statut de fils à maman qui refusait de quitter les jupes de cette dernière ne serait-ce que cinq minutes. Un statut qui lui avait d’ailleurs valu quelques moqueries lorsqu’il était plus jeune, mais il n’en avait jamais fait grand cas, trouvant dans les bras de sa mère tout le réconfort et l’amour dont il avait besoin. Et au vu de comment les choses avaient évolué, il était plutôt satisfait d’en avoir profité, même s’il considérait que ce n’était pas assez. Au moins, sa tête était emplie de souvenirs agréables. « Je plaide coupable » dit-il alors comme pris le fait, un petit sourire au coin des lèvres « Personne ne me résistait, ce qui explique peut-être que j’étais si gâté » il lâcha un petit rire en se remémorant quelques épisodes de son enfance où il était traité comme la septième merveille du monde. L’on lui refusait rarement quoique ce soit et il en profitait plutôt bien d’ailleurs, dommage que les temps aient si drastiquement changé. « Oh, tu sais mon enfance n’est pas si intéressante » il haussa un peu les épaules, Svetlana semblait être avide de faits qui risquaient bien de la décevoir par leur banalité. « J’étais le seul garçon au milieu de quatre filles, du coup on peut dire que j’ai été très choyé et en même temps martyrisé, surtout par les jumelles qui me prenaient pour leur poupée humaine » un autre rire lui échappe. Elles lui en ont fait voir de toutes les couleurs, victime de chacune de leurs expériences, elles savaient l’amadouer pour qu’il les suive, entre le travestissement –qu’il a bien aimé bien qu’il ne le reconnaitre pas- et son statut de punching-ball quand elles s’étaient essayé aux arts martiaux, en plus d’autres choses. « M’enfin n’ayant pas de modèle masculin, je calquais beaucoup mon comportement sur mes sœurs, je te laisse un peu imaginer le résultat » le résultat étant entre autres un nombre impressionnant de photos de lui habillé en fille, parait-il que tout le prédestinait à finir homosexuel. « Rien ne m’en empêche vraiment » répondit-il au bout d’un moment à la question de Svetlana concernant ses ambitions de devenir propriétaire de son propre restaurant « c’est beaucoup d’investissement et de sacrifices, je pense que je ne suis pas encore prêt pour cela » Il considérait ne pas avoir la maturité nécessaire pour mener à bien un tel projet, rien que le fait de songer à la montagne de travail qui l’attendait, le démotivait assez. « Et puis, j’ai encore bien des choses à apprendre et ma spécialisation à trouver » et sa peur à dompter, ce qui viendrait sûrement avec de la pratique et son stage aux ordres d’un chef colérique bien que talentueux l’avait assez refroidi « Du coup je me laisse le temps de la réflexion, on verra ce que l’avenir nous réserve » Peut-être sa voie se trouvait-elle ailleurs après tout, seul le temps saura le définir. « Et toi alors ? Après quoi la petite Svetlana courrait ? » A bien y réfléchir, il se rendit compte qu’il n’en savait que très peu sur elle, à seulement un mois de relation, cela était assez…normal.




when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Lun 5 Sep - 0:15

« Je comprends. » Dit-elle en hochant la tête, alors qu'elle était en train de se régaler. Le poulet de Kyeran était divin, et elle entamait désormais sa deuxième brochette. Au diable les bonnes résolutions et les régimes interminables : une nouvelle année s'annonçait sous les meilleures auspices, et Svetlana voulait impérativement la fêter dignement. Elle se préoccuperait de son apparence plus tard. « Aucun risque ! » S'exclama-t-elle, amusée par la situation, en faisant disparaître un nouveau morceau de poulet.

« Personne ne te résiste. » Rectifia Svetlana, transformant le passé en présent. Elle était bien placée pour le savoir ; elle lui était littéralement tombée dans les bras, alors qu'il n'avait pas eu besoin de bouger le petit doigt. Il avait ce charme naturel, cet air ténébreux, et cette délicieuse insouciance. Il rayonnait, et ça, ça avait plu à Svetlana. Ça lui plaisait toujours, d'ailleurs. Elle tiqua lorsqu'il tenta de lui faire croire que son enfance n'avait pas été intéressante ; elle n'y croyait pas. Il avait forcément quelques histoires juteuses, ou quelques anecdotes improbables à lui raconter. Elle écouta avec attention tout ce qu'il consentit à lui révéler, et ne fut pas surprise d'apprendre qu'il avait eu une enfance heureuse. Elle souriait en l'entendant parler de ses sœurs et des malheurs qu'il avait dû subir, et rit en imaginant les jumelles en question tester leur prochaine manucure sur les ongles de leur petit frère. « Tant que tu ne me piques pas mes sous-vêtements et mes hauts talons, tout va bien. » Dit-elle en riant, imaginant – non sans mal – Kyeran en drag queen. Leur conversation dévia ensuite sur un sujet plus sérieux ; après le passé, ils parlaient désormais d'avenir. « C'est bien de le reconnaître, et courageux de persévérer. » Plus il parlait, plus elle prenait conscience qu'il lui convenait. Il était sérieux, réfléchi, mature. Elle sentait son cœur battre un peu trop vite, et essaya bien vite de calmer son trouble. Mais le « nous » que Kyeran laissa échapper ne l'aida en rien ; au contraire, elle comprit à cette instant que cet homme pourrait bien être différent des autres.

« Elle courrait après son père. » Répondit-elle en haussant les épaules. Comme beaucoup de petites filles avaient l'habitude de le faire, en réalité ; Svetlana n'avait pas échappé à la règle. Cependant, la grande différence qu'il y avait entre elle et la majorité des autres gamines, c'était le fait qu'elle n'avait jamais réellement eu l'occasion de partager du temps avec son père, ni même d'apprendre à le connaître. Encore aujourd'hui, il restait presque entièrement un mystère à ses yeux. Un inconnu, un étranger, même s'il avait dévoilé quelques facettes de sa personnalité ; et le peu qu'elle avait découvert à son sujet ne lui avait guère plu. « J'ai eu une enfance assez particulière, en fait. » Commenta-t-elle, avant de soupirer. Elle laissa passer quelques instants, mangea le dernier morceau de poulet, et reposa le pic de la brochette dans le tupperware de Kyeran. Elle passa une main dans ses cheveux, tiraillée par le doute : devait-elle se montrer loquace, et expliquer à son petit-ami les raisons de son étrange réponse ? Elle avait envie de lui dire, parce qu'elle avait confiance en lui et que leur relation pouvait aboutir sur quelque chose de plus sérieux. Mais en même temps, elle avait peur de le faire fuir, avec ses histoires étranges. « Ce qu'il faut savoir dans les grandes lignes, c'est que je ne le connais pas. Enfin, quasiment pas. J'ai quitté ma famille quelques jours avant mes seize ans, et je ne les ai jamais revus depuis. Et je ne m'en porte pas plus mal. » Dit-elle, avant de finalement se redresser. Elle lui sourit, et déposa sa paume sur la joue de Kyeran, comme pour le réconforter après ses révélations succinctes. « Ne fais pas cette tête. Ce n'est pas si horrible. » Elle sourit à nouveau, puis se pencha vers lui pour déposer un léger baiser sur ses lèvres. Elle se mit finalement debout, et attacha ses cheveux en un chignon parfaitement déstructuré. « J'ai envie d'aller me baigner. » Déclara-t-elle, avant de retirer son débardeur et de le laisser tomber sur le sable. Elle ôta ensuite son short, qui alla rejoindre son haut. Désormais simplement vêtue d'un bikini blanc, elle se dirigea vers l'océan en sautillant. Le soleil se couchait tout doucement, et la vue était magnifique. Elle avança progressivement, et se retourna lorsque l'eau commença à lécher le bas de son maillot de bain. « Tu viens ou je dois venir te chercher ? » Demanda-t-elle, amusée.


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les beaux draps

ÂGE : vingt-quatre ans.
SURNOM : kyky.
STATUT : encore marié, bientôt marié, toujours épris, bref c'est compliqué.
MÉTIER : dj à plein temps qui cherche présentement sa voie, repenant au passage le chemin des fourneaux.

POSTS : 3884 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : janissvetlanaberliozjameson#tupperwareschachatteameliakeandratamara
RPs EN ATTENTE :

PSEUDO : animals.
AVATAR : marlon teixeira.
CRÉDITS : unknown › fragilitey.
DC : jordan, derek.
INSCRIT LE : 17/04/2016

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Mer 2 Nov - 17:27

« Content d’avoir ce pouvoir sur toi » répondit alors Kyeran à la remarque de Svetlana concernant sa capacité à obtenir ce qu’il désirait, un immense sourire aux lèvres. Car c’était bien ce qu’elle avait voulu signifier non ? Qu’elle peinait à lui résister, au moins, ils étaient deux sur ce point. Peut-être que cette relation était moins à sens unique que ses amis voulaient bien croire. Le cadet Lloyd n’était pas dupe, il avait certes peu d’expérience dans le domaine, néanmoins il pouvait sentir que cette attraction était mutuelle, le regard trompait difficilement. « Rassure-toi, je préfère quand c’est toi qui les porte » dit-il avec un sourire qui était tout sauf catholique, qui s’accentua d’ailleurs lorsqu’il reprit la parole « quoique, c’est mieux quand tu t’en débarrasses complètement ». Finalement, Kyeran préféra dévier la conversation sur Svetlana qu’il ne connaissait que trop peu à son goût, les questions se bousculaient mais il s’était toujours dit qu’elle se dévoilerait lorsqu’elle en ressentirait l’envie ou le besoin. Or, aujourd’hui, il avait entre les mains une occasion inespérée et il était hors de question de la laisser filer. Il garda le silence, posant son regard sur cette femme qui faisait battre son cœur plus vite que la moyenne et tout en se disant qu’elle était peut-être trop belle pour lui, il analysa chaque mot qu’elle laissait échapper. Il considérait ses confessions –car c’était ainsi qui les voyait- avec soin, il était persuadé que ces jolies lèvres se scelleraient bientôt, peu habituées à partager des faits aussi personnels. Seize ans et seule contre le monde, Kyeran se demandait désormais ce qu’elle avait pu vivre et voir, paraissait-il que la vie ne faisait pas de cadeau à ceux qui en ignorent les règles. Comme si elle avait perçue ses interrogations et inquiétudes, elle posa une main réconfortante sur sa joue…n’était-ce pas à lui de le faire ? Il avait des questions plein la tête, des dizaines, vingtaines, des centaines que ce baiser fugace n’effaça pas et lorsqu’elle se leva pour aller se baigner, il comprit que ce n’était pas ce soir qu’il obtiendrait des réponses. Il saurait s’en contenter pour le moment, après tout ce n’était ni l’instant, ni le lieu pour cela, pourtant… il hocha simplement la tête alors qu’elle se dévêtait, hypnotisé par ce maillot de bain qui semblait trop petit, peut-être. « J’apprécierai que tu me montres le chemin oui » lança-t-il sur un ton amusé, son sourire étant de nouveau de sortie. Il décida qu’il était mieux de garder ses frustrations concernant l’énigmatique vie de Svetlana à plus tard. Il se mit à son tour debout et se débarrassa rapidement de ses vêtements avant de rejoindre sa belle qu’il saisit d’ailleurs par la taille pour la rapprocher de lui. « Tu sais qu’il est déconseillé de se baigner juste après le repas non ? » il prit un ton professionnel, celui qu’il utilisait lorsqu’il travaillait au bord des piscines en tant que maitre-nageur. Ses lèvres trouvèrent rapidement celles de Svetlana pour un baiser dont la fougue en disait long sur l’effet qu’elle pouvait bien avoir sur lui. « Un baiser au soleil couchant est un excellent présage, il parait » Romantique ? Sans doute trop pour les femmes du vingt-et-unième siècle lui avait-on dit « J’aurais pas pu espérer mieux comme passage à la nouvelle année » un sourire illumina son visage.



when u finally get paid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8456-kyeran-ma-descendance-est-morte-dans-un-rouleau-de-sopalin http://www.30yearsstillyoung.com/t12372-kyeran-boom-shakalaka

la croqueuse d'hommes

ÂGE : vingt-neuf ans. craint fortement l'arrivée de la trentaine.
SURNOM : l'etna. parce qu'elle est chaude comme la braise.
STATUT : célibataire. en mal de mâle(s).
MÉTIER : actrice et mannequin ayant décidé de mettre sa carrière en berne pour quelques temps. secrétaire au pacific wellness.
LOGEMENT : #15 redcliffe.

POSTS : 250 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : même un saint n'y résisterait pas. svetlana parle couramment russe et anglais ≈ elle ne sait pas si elle a des frères ≈ elle sort beaucoup, et assume complètement ≈ elle a vécu aux états-unis pendant cinq ans ≈ fait de la pole-dance dans les bars et autres boîtes de nuit dès qu'elle a atteint un certain degré d'alcoolémie ≈ elle a posé pour sports illustrated, vogue et playboy.. et d'autres encore ≈ elle sait cacher son jeu ≈ elle n'a vu son père que trois fois dans sa vie... et ça lui a largement suffit ≈ surnommée svet ou svetie par ses amis proches ≈ elle vit en australie depuis huit ans ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : elio (2) + kyeran +
RPs TERMINÉS : esteban + rory + elio + andrew + shawn + alejandro + ashley + martin + zacharias + andrew (2)

AVATAR : irina shayk(hlislamova).
CRÉDITS : hell's angel + tumblr (theirinashayk).
DC : jules jensen et carlisle bishop.
INSCRIT LE : 29/11/2015

MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Lun 7 Nov - 0:47

« Si tu es sage, je te laisserai l'immense privilège de tout me retirer ce soir. » Dit-elle en lui faisant un clin d’œil, rapidement favorablement aux suggestions frivoles de son petit-ami. Et pour cause : elle ne répondait plus d'elle lorsqu'il posait la main sur elle. Cependant, cette évidente proximité et cette complicité n'aidaient pas Svetlana, pour le moment, à se confier. Le temps n'avait encore pas fait son œuvre, et elle craignait de faire fuir son cher et tendre avec ses histoires sordides. « Un jour, je t'en dirai plus. » Promit-elle d'une voix douce. Un jour, elle se montrerait plus bavarde. Un jour, quand le spectre familial, quand l'ombre de ses angoisses ne la poursuivraient plus, elle lui dirait la vérité. Toute la vérité. Elle se tut, et déposa ses lèvres sur les siennes pour mettre fin à cette conversation avec laquelle elle n'était pas particulièrement à l'aise. Elle se leva, se débarrassa de ses vêtements pour ne rester qu'en maillot de bain, et elle se dirigea vers l'océan. « Ne crains rien, je suis là. » Dit-elle en souriant, la main tendue vers lui. Elle se mordilla la lèvre inférieure en le regardant se déshabiller, et s'amusa de la situation : « Hello beau gosse ! T'es célibataire ? » Elle éclata de rire, et le bout de ses doigts effleurait les vaguelettes. Elle se retourna, et poursuivit son avancée. Kyeran la rejoignit rapidement, et lui donna les sommations d'usage. « J'ai déjà entendu parler de ça, oui. » Dit-elle en avançant d'un pas dans l'eau, s'immergeant encore davantage. Allait-elle pour autant écouter la voix de la sagesse, et rester gentiment assise, les pieds dans le sable ? Certainement pas. L'été était revenu, et la température encore écrasante lui donnait plus envie de plonger tête baissée dans l'océan que de se prélasser sur une serviette. « Mais je peux compter sur toi pour me sauver la mise si jamais quelque chose arrivait, n'est-ce pas ? » Elle se retourna légèrement, et déposa ses lèvres sur sa mâchoire. Cette caresse se mua bien vite, comme d'habitude, en un baiser fougueux et passionné. Elle le savait pertinemment : tant qu'elle était entre les bras de Kyeran, elle ne risquait rien. Ses mains s'emparèrent de celles de son petit-ami, alors sur ses hanches. Elle fit un pas de plus dans l'eau, l'entraînant à sa suite. « Ah oui ? » Demanda-t-elle innocemment, en relevant les yeux vers lui. Elle lui sourit aussi, se sentant à la fois légère et épanouie. Après sa rupture avec Andrew, la Russe s'était montrée défaitiste. Elle s'était imaginée que ses relations amoureuses étaient toutes vouées à l'échec, comme perdues avant même d'avoir commencé. Et voilà qu'à nouveau, elle se laissait tenter. Elle se laissait séduire, se laissait amadouer, se laissait une autre chance. « Dis-moi tout. Qu'est-ce que cela laisse présager, selon toi ? » Sa question pouvait paraître ambiguë ; d'une certaine façon, d'ailleurs, elle l'était. Svetlana s'interrogeait sur l'avenir ; de quoi demain serait fait ? Kyeran serait-il toujours là, à ses côtés ? En avait-il envie ? Qu'attendait-il d'elle, d'eux ? Les questions la tourmentaient, mais elle était incapable de les formuler à voix haute. Elle craignait de trop s'exposer, d'en dévoiler trop sur ses pensées et ses sentiments. Un sourire illumina son visage alors que Kyeran lui avouait passer une bonne soirée. Elle déposa ses lèvres dans son cou, puis les fit glisser jusqu'à son épaule. « Moi aussi. Je suis bien, là. Avec toi. » Murmura-t-elle, ma tête nichée dans le cou de son amant. Elle inspira profondément, et ferma les yeux. Le soleil déclinait, et laissait place à une nuit étoilée magnifique. Au loin, la musique et ses « boum, boum » incessants laissaient supposer que la fête battait son plein. Pour Svetlana, en revanche, le temps s'était comme arrêté. Calée contre le corps de l'être aimé, elle pouvait sentir son cœur battre à une folle allure. « Fais-moi danser. » Réclama-t-elle d'une voix douce. Ses mains se nouèrent dans le dos de son amant, et elle fit quelques pas maladroits dans l'eau. Elle laissa échapper un petit rire, amusée par la maladresse qui caractérisait ce moment innocent. « Je voudrais que cet instant dure pour toujours. » Confessa-t-elle, sans pour autant oser regarder Kyeran dans les yeux. Ses doigts caressèrent la peau du dos de son amant, tandis qu'elle se décidait à gommer ses craintes pour croiser le regard du brun ténébreux.


 

When you get older, plainer, saner When you remember all the danger we came from Burning like embers, falling, tender Long before the days of no surrender Years ago And well you know Smoke them if you got them 'Cause it's going down All I ever wanted was you I'll never get to heaven 'Cause I don't know how Let's raise a glass or two To all the things I lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: blow me one last kiss (kyeran et svetlana)   Aujourd'hui à 19:35

Revenir en haut Aller en bas
 

blow me one last kiss (kyeran et svetlana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: retour en arrière
-