AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Help, I need somebody » Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Help, I need somebody » Benjamin   Lun 2 Mai - 4:38


»Help, I need somebody«
Benjamin & Alissa
Rien de mieux qu'une balade dans le parc en compagnie de Tagada, mon adorable bouledogue, pour s'aérer le corps et l'esprit. J'ai quitté Brisbane il y a trois ans mais rien n'a changé. A peine arrivée et je retrouve mes marques, me sens comme à la maison, tout comme ma boule de poil visiblement. Nous venions régulièrement nous balader dans ce parc autrefois, c'est une habitude que je compte bien reprendre dès aujourd'hui. Même s'il n'est pas en terrain complètement inconnu Tagada veille soigneusement à tout renifler et tout observer; je suppose que le coin lui a manqué à lui aussi. Le footing, se sera un autre jour, là on marche tranquillement en profitant des rayons du soleil, de la légère brise et des magnifiques paysages que nous offre la ville de Brisbane. La nostalgie commence à faire son petit effet sur ma mémoire. Je revois Tagada, encore petit chiot, qui disparaissait dans les hautes herbes tant il était petit pendant que je m'affolée à le retrouver. Aujourd'hui, je le garde en laisse, d'une part parce que je n'ai pas envie de courir et d'autre part certaines municipalités mettent un point d'honneur à ce que les chiens sont tenus. A Brisbane, je ne sais pas du tout qu'elle est leur position là-dessus mais autant ne pas prendre de risques même si je sais que mon chien est doux comme un agneau et n'a jamais mordu personne. Non, pas de risque, je l'ai bien élevé, enfin plutôt dressé, parfois je le place au rang d'enfant et non de chien. Tagada, c'est mon petit bébé. Mon petit bébé que j'ai eu avec James, enfin, qu'il m'a offert lorsque nous étions encore un couple heureux. C'est tout les trois que nous venions dans ce parc en fait. Je m'en souviens, la nostalgie est de plus en plus prenante. Il est très difficile de ne pas penser à certaines choses ou certaines personnes quand on revient sur le lieux des souvenirs. Je respire profondément pour reprendre totale possession de mes moyens avant de céder à la pleurnicherie. Je m'arrête un instant et immédiatement, Tagada s'assis. C'est bien mon petit cœur! le félicitai-je en lui caressant le crâne. Je m'étire les bras et inspire profondément, chassant de mon esprit les souvenirs de James. Entendre Tagada grogner m'aide plus que mes étirements d'ailleurs. Qu'est-ce qu'il a mon gros? demandai-je étonnée, comme s'il pouvait me répondre. A cet instant, un groupe de jeunes en rollers passe près de nous à une vitesse impressionnante, ce qui a le don d'affolée Tagada qui voudrait bien jouer avec eux et leur courir après. Doucement Tagada... essayai-je de le calmer en le voyant se tortiller dans tout les sens. Dans son excitation, il se met à courir autour de mes jambes, entortillant la laisse, me ficelant comme un rôti de porc. Je souris et avant même que je m'extirpe de cette emprise loufoque, je sens une vive douleur dans mon bras. Un bref regard et je me rend compte qu'on tire sur mon sac, mieux: on essaie de me prendre mon sac. HEY! criai-je de surprise et de colère. Pas le temps de faire grand chose qu'on me tire mon sac et me pousse à terre. Mes jambes étant privés de leur mobilité à cause de la laisse, je me fracasse parterre. Tagada m'évite de justesse et commence à aboyer sur mon voleur à la tire qui prend la fuite. HEY il a piqué mon sac! hurlai-je à l'attention d'éventuel passant qui pourrait me prêter secour pendant que j'essaie de libérer mes jambes des croisillons de la laisse. Plus facile à dire qu'à faire avec Tagada qui gesticule dans tout le sens.

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

l’irrattrapable

ÂGE : 32 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, volage, victime d'engagophobie
MÉTIER : avocat commis d'office, il se lasse de défendre la veuve et l'orphelin alors il compte bien se lancer dans le droit des affaires
LOGEMENT : en banlieue de Brisbane, en cours de déménagement en plein centre-ville

POSTS : 259 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Est arrivé à Brisbane il y a deux ans. ≈ Papa célibataire d'un fils de 6 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. Il en est gaga, mais lui et la paternité... ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. Pourtant, il fait de son mieux. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Assez manuel mais pas forcément habile, voir maladroit. ≈ Adore son travail et passe de nombre
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Milena - Debra - Alissa - Cora - Amelia - Heidi - 6/5
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
CRÉDITS : tearsflight
DC : jamie keynes & lou aberline & aaron wyler
INSCRIT LE : 13/11/2015

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Mar 3 Mai - 0:01

Prochaine audience dans deux heures. Les journées dédiées aux petits délits sont toujours les plus éprouvantes. En Australie, on en fait de petits procès miniatures qui ne durent pas longtemps. Il n'y a que l'accusé et son avocat face au juge et à un substitut du procureur. Les affaires sont traitées à la chaîne, les unes après les autres. Un rythme d'usine parfois écoeurant. Coupable, non coupable, on distribue les peines selon le minimum en vigueur en fonction de chaque faute et de ses circonstances globales. Oui, ça le mérite d'aller vite. On ne pourrit pas deux mois en détention avant de recevoir sa peine. Mais l'humain a complètement disparu de l'équation. Ces petites séances nécessitent énormément d'énergie, et peuvent parfois se poursuivre jusqu'à ce que la pile de dossiers du jour soit complètement écoulée, quitte à poursuivre jusqu'au milieu de la nuit. Cela demande aussi une mémoire d'éléphant ; je dois me souvenir de chaque dossier dans le détail et être capable de passer de l'un à l'autre sans transition, et parfois sans avoir le temps de souffler dix minutes. Rares sont les pauses. Mais le juge d'aujourd'hui est de ceux qui comprennent qu'au bout de cinq heures dans la salle d'audience, le cerveau fond et s'écoule par les oreilles. Ce n'est pas humainement tenable. Alors j'ai intérêt  profiter de ces deux heures de break. Il y a un parc à côté de l'annexe du Palais du Justice, mais ce n'est pas là que je me rends. Quitte à faire une pause, autant s'éloigner du boulot un peu. Il y a cette petite boulangerie qui propose des pâtisseries du feu de dieu dans Logan City. Vu le temps qu'il fait, je me mets en tête d'aller me prendre une part de tarte au citron meringuée et de la manger dans le parc non loin de là, au soleil. Un programme parfait. C'était sans compter sur la jeune femme au sol qui hurle qu'on lui a volé son sac. Et personne ne semble vraiment réagir. Mon regard cherche une silhouette en train de courir qui puisse être le voleur en question, et je repère un homme qui sprinte bien trop vite pour un simple joggeur. Alors je sors du sentier et coupe par la verdure, faisant fit de l'interdiction de marcher sur le gazon, pour rattraper l'homme avant qu'il ne sorte du parc. Problème de maths : sachant que les foulées de mes longues jambes font bien deux fois la taille de celles de la canaille, combien de temps me faut-il pour l'atteindre ? La réponse est : peu. A la manière dont je l'attrape pour le plaquer au sol, on se croirait dans un feuilleton allemand du samedi après-midi. Mais au moins, j'ai le sac. « T'as de la chance que je sois avocat et pas flic. » lui dis-je, bien obligé de le laisser partir. Ca ne servirait à rien d'appeler la police. Il ne se déplacent plus pour les vols à l'arrachée. Je retourne sur mes pas et retrouve la jeune femme qui a eu le temps de se défaire de la laisse de son chien et de se relever. « Voilà. » Je lui tends son sac avec un petit sourire, l'air de m'excuser pour l'individualisme de la société moderne qui était prête à la laisser se tortiller par terre et se faire prendre son sac sans réagir. « Tout va bien ? » je demande au cas où elle ait fait une mauvaise chute et se soit fait mal. Pour ma part, le pantalon de mon costume est un peu éraflé au niveau de mes genoux. Il est bon à jeter, à mon avis.

repère staff pour le comptage des points de la semaine - merci de ne surtout pas retirer



Oh, the habits of my heart
loonywaltz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Dim 15 Mai - 1:03


»Help, I need somebody«
Benjamin & Alissa
Mon retour à Brisbane est aussi dur psychologiquement que l'est le béton sur lequel je m'écrase avec perte et fracas après qu'on m'est volé mon sac. Heureusement, seules mes jambes sont dans l'incapacité de bouger, je peux donc compter sur mes mains et mes avants-bras pour amortir ma chute. La vitesse de ma descente fait que même si mes membres sont là pour atténuer ma dégringolade, ma tête heurte le sol elle aussi. J'en grogne de douleur et essaye de retrouver mes esprits alors que ma vision se trouble et que je suis sujette à un léger vertige. Petit à petit, je retrouve ma lucidité, me rappelant alors la raison de mon mal de crâne. Je me redresse comme je peux, une main pour soutenir ma tête et l'autre pour me dépêtrer de la laisse de Tagada. Je me rend compte que j'ai perdu un temps fou, étalée sur le sol, commençant alors à faire le deuil de mon sac-à-main qui dois déjà être bien loin. Je ferais mieux de me dépêcher d'aller à la banque pour faire opposition à ma carte de crédit. Tagada continue de s'affoler, ce qui me gêne un peu pour enlever cette maudite laisse. Finalement, je me libère enfin les jambes tout en les frottant énergiquement afin de dissiper les atroces fourmillements qui me font souffrir. C'est assez péniblement que je me remet finalement debout, d'abord tremblante et fébrile avant de retrouver confiance et équilibre. Un coup d’œil au alentour pour me rendre compte que je ne vois mon agresseur nulle part. Il doit être loin maintenant... Je soupire, désappointée. Mademoiselle, ne vous inquiétez pas, un monsieur a pris en chasse le voleur, regardez! me lance une vieille dame à quelques pas de moi. Je me tourne vers la direction indiquée et voit mon agresseur plaqué au sol par un autre. Très vite, il récupère mon sac pendant que le malfrat s'enfuit à nouveau, mais bredouille cette fois. Votre ami est un gentleman mademoiselle. admire la vieille dame en s'en allant. Je ne sais même pas qui c'est... lui répondis-je en me massant le crâne, espérant que ce n'est pas mémoire qui me joue un tour même si je suis certaine de ne pas le connaitre et je ne pense pas non plus m'être cogné au point d'avoir une commotion ou quoique se soit d'autre. J'ai juste beaucoup de chance d'avoir croisé la route d'un bon samaritain, avant de m'apercevoir qu'il se dirige vers moi, munie de son sac justement, qu'il me tend d'un sourire timide. « Voilà. » Je n'en crois pas mes yeux et affiche un grand sourire de soulagement. Merci beaucoup! En récupérant mon sac, je constate qu'il est encore fermé et toujours en bon état, j'en déduis donc que le voleur n'a pas eu le temps de le saccager, ni de me délester. « Tout va bien ? » Gentleman et courtois, ça existe encore apparemment. Oui, quelques égratignures et probablement une vilaine bosse mais rien de grave... Et vous ça va? Je n'ai pas trop suivi l'histoire mais sur la fin, il a quand même plaqué un gars au sol, j'espère qu'il ne s'est pas fait mal. Je ne sais pas comment vous remercier... C'est pas comme si j'avais l'habitude qu'on me secoure comme ça, mais bon, je ne plains pas trop ce n'est pas comme si je me faisais agresser tout le jours... Tagada aussi semble vouloir faire la fête au fameux gentleman. Je m'appelle Alissa et lui, c'est Tagada. me présentais-je en tendant la main à mon héro du jour.

Emi Burton

repère staff pour le comptage des points de la semaine - merci de ne surtout pas retirer




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

l’irrattrapable

ÂGE : 32 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, volage, victime d'engagophobie
MÉTIER : avocat commis d'office, il se lasse de défendre la veuve et l'orphelin alors il compte bien se lancer dans le droit des affaires
LOGEMENT : en banlieue de Brisbane, en cours de déménagement en plein centre-ville

POSTS : 259 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Est arrivé à Brisbane il y a deux ans. ≈ Papa célibataire d'un fils de 6 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. Il en est gaga, mais lui et la paternité... ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. Pourtant, il fait de son mieux. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Assez manuel mais pas forcément habile, voir maladroit. ≈ Adore son travail et passe de nombre
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Milena - Debra - Alissa - Cora - Amelia - Heidi - 6/5
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
CRÉDITS : tearsflight
DC : jamie keynes & lou aberline & aaron wyler
INSCRIT LE : 13/11/2015

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Jeu 16 Juin - 18:29

Mon travail me pousse parfois à me demander dans quelle drôle de société nous vivons. Plus personne ne fait attention aux autres. Certes, je fais partie de ces zombies accrochés à leur smartphone et capable de passer des heures à checker tous les réseaux sociaux qui existent même s’il ne s’y passe strictement rien, mais je continue d’avoir un oeil sur le monde qui m’entoure, les personnes qui ont besoin d’aide. Sûrement parce que c’est mon travail et ma vocation d’aider mon prochain. Alors quand la jeune femme s’est faite délestée de son sac, je n’ai pas réfléchi avant d’aller le récupérer. Il est intact et visiblement il ne manque rien. La demoiselle, soulagée, me récompense avec un joli sourire. Mais je m’assure d’abord que sa chute n’a pas été trop grave. “Ca vous fera quelques petites blessures de guerre à exhiber.” dis-je aimablement, histoire de dédramatiser la situation. Après tout, l’incident est passé. Bien sûr, cela laisse sous le choc quelques minutes, cela reste une agression d’une certaine manière, alors je me dis que faire jouer un peu de mon humour qui ne vole pas très haut peut l’aider à se remettre de ses émotions. “Oh oui, moi ça va. Je n’ai aucun mérite, avec des jambes aussi longues que les miennes je rattrape n’importe qui en trois foulées.” j’ajoute en haussant les épaules. Je suis grand, un vrai géant pour certains, cela est utile dans bien des domaines -le seul me posant parfois problème est de trouver des vêtements à ma taille qui ne me fassent pas ressembler à un Charlot. Tout gênée, la jeune femme aimerait me remercier. “Ca n’est vraiment pas nécessaire.” je lui assure. De toute manière, je ne vois pas comment elle pourrait montrer sa gratitude autrement que verbalement. Elle finit par se présenter. Alissa, donc, et son petit chien Tagada qui lui a fait un coup façon 101 dalmatiens. “Très joli prénom.” Je serre sa main en prenant soin de ne pas l’écraser. “Benjamin.” Puis je m’accroupis devant le chien qui me fait la fête ; je flatte sa bouille de quelques caresses entre les oreilles. “Adepte de sucreries, hm?” Forcément, pour nommer son chien d’après un bonbon. “J’avais un chien, à Dublin, avant d’emménager ici. Il s’appelait Crumble. Un petit Jack Russel très teignieux.” dis-je avec nostalgie. Il tenait son nom du dessert que j’adorais que ma mère me fasse. Il me manque parfois. Mais je n’ai pas vraiment le temps pour adopter un autre animal de compagnie.



Oh, the habits of my heart
loonywaltz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Sam 16 Juil - 11:01


»Help, I need somebody«
Benjamin & Alissa
Je n'aurais jamais pensé qu'il pouvait y avoir à Brisbane, des petites frappes mal-intentionnés qui s'exercent aux volx-à-l'arrachés et pourtant, force d'avouer que les temps et les mentalités ont changées. J'aurais aimé me dire que le changement tendrait vers l'évolution mais j'assiste plus à de la régression qu'autres choses... Où va le monde? Toutefois, des petits gestes ont la force, le pouvoir et le mérite de faire remonter la balance et de changer la donne, comme aujourd'hui où un parfait inconnu m'aide de manière désintéressée, limite chevaleresque, soucieux de ma personne qu'il ne connait pourtant guère. Il m'arrache un sourire, me faisant oublier peu à peu ma mauvaise aventure, la balayant d'une simple petite blague, évoquant des blessures de guerres. Bien que ce sujet soit d'habitude sensible à mes oreilles, aujourd'hui, il n'en est rien, tout au contraire. J'ai hâte de pouvoir me vanter d'avoir été le témoin du placage du siècle! Vous êtes sûr de ne pas être joueur de foot us? plaisantai-je à mon tour en me remémorant la scène, que je ne risque pas d'oublier de si tôt. Et pourtant, face à moi, le jeune homme reste humble, modeste, comme si c'était normal bien que quelque part ça devrait l'être mais il n'en est rien. Un bref coup d'oeil autour de moi, constatant que le parc est quand même assez fréquenté mais qu'une seule personne a réagit pour m'aider. C'est vraiment un plaisir de vous rencontrer en tout cas! souriais-je en lui serrant la main qu'il me tend. Ainsi, mon héro du jour se nomme Benjamin et visiblement, il n'est pas effrayé par mon adorable bouledogue qui souvent, en fait paniquer plus d'un. Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi certaines espèces de chiens avaient mauvaises réputation d'ailleurs. Il n'y a pas de méchants chiens, il n'y a que des maîtres incapables au final. Je pense pouvoir me vanter que la bonne éducation de Tagada, rien qu'en le regardant bien sage et heureux de se faire cajoler la tête par un inconnu. Benjamin semble amusé par le choix du nom de mon chien, ce qui me fait sourire extérieurement mais m'attriste quelques peu intérieurement, comment oublier qu'il porte le nom d'une confiserie qu'affectionné particulièrement James, mon regretté ex-petit ami... Instinctivement, je secoue légèrement la tête et cligne des yeux, comme à chaque fois que je remets à penser à lui. Je préfère me concentrer sur ce que me dis Benjamin, qui lui aussi a un chien à nom comestible. Ou plutôt avait visiblement? J'ai horreur des phrases au passé où sont mêlées géographie, je ne sais jamais si cela équivaut à une perte ou bien si l'animal n'a pas pu quitter le territoire. Dieu sait à quel point il est difficile de passer d'un pays à un autre avec un chien. Tout comme je sais que rien n'est éternel non plus. Me sachant reine des gaffes, je préfère me focaliser sur le détail géographique. Oh, Irlandais? Vous n'avez quasiment pas d'accent ou alors très léger... Bon, j'avoue qu'en généralement, je n'ai pas l'oreille assez fine pour me rendre compte de ce genre de détails mais il me semble que l'accent irlandais est assez prononcé d'habitude et je ne remarque pas grave chose en l'écoutant. Quelques petites intonations différents mais quasiment imperceptible, au point de me faire douter d'ailleurs. Peut-être que les quelques petits sons qui me semblaient différents n'étaient que dans ma tête.  Vous êtes en vacances ou expatrié? me permettais-je de demander, espérant ne pas être envahissante, je ne sais pas pourquoi, mais Benjamin m'apparaissait fort sympathique et la conversation me venait spontanément.

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

l’irrattrapable

ÂGE : 32 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, volage, victime d'engagophobie
MÉTIER : avocat commis d'office, il se lasse de défendre la veuve et l'orphelin alors il compte bien se lancer dans le droit des affaires
LOGEMENT : en banlieue de Brisbane, en cours de déménagement en plein centre-ville

POSTS : 259 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Est arrivé à Brisbane il y a deux ans. ≈ Papa célibataire d'un fils de 6 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. Il en est gaga, mais lui et la paternité... ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. Pourtant, il fait de son mieux. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Assez manuel mais pas forcément habile, voir maladroit. ≈ Adore son travail et passe de nombre
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Milena - Debra - Alissa - Cora - Amelia - Heidi - 6/5
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
CRÉDITS : tearsflight
DC : jamie keynes & lou aberline & aaron wyler
INSCRIT LE : 13/11/2015

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Mar 9 Aoû - 18:52

Riant un peu nerveusement, je m’avoue à la fois flatté et gêné par les paroles de la jeune femme qui ne cesse de faire l’éloge de mon intervention pour lui rendre son sac. Passer pour un héros -ou un joueur de football américain- n’était pas dans mon programme de la journée à la base. “Pas du tout, mais peut-être que je devrais penser à une reconversion, n’est-ce pas ?” Après un placage pareil… Non, je n’aurais pas mes chances. J’ai beau être grands, les professionnels sont de véritables montagnes qui m’écraseraient ou m’enverraient valser d’une simple pichenette. Mais je trouve ça assez drôle de m’imaginer dans une de leurs tenues aux épaules plus larges que les vestes des femmes dans les années 80. Je crois que la boxe reste le sport pour lequel je suis le mieux taillé -en dehors du saut de haies, vu mes jambes, mais le fumeur que je suis ne tient pas plus de trois minutes de jogging. Oui, fumer, c’est mal. Mais il faut dire qu’en période de stress, je n’ai pas trouvé mieux pour décompresser. Avant, je n’étais qu’un fumeur social, sortant une cigarette quand la majorité des personnes autour de moi prenaient une pause clope -comme un mouton, vous avez saisi l’idée. Depuis quelques mois, pour ne pas dire depuis la disparition de ma femme, je relève du fumeur compulsif qui a désormais plus de fumée grise dans les poumons que d’air. Je ne crois pas qu’on puisse me blâmer pour ça. C’est fou, à quel point tous les petits rien me ramènent à elle. J’avais ce chien à Dublin, je me souviens qu’elle l’adorait. Tout de monde disait que je devrais épouser celle que mon chien aimera, parce qu’il n’aime jamais personne. Et c’est ce que j’ai fait. J’essaye de ne pas me laisser bouffer par mes pensées, après tout, je suis en agréable compagnie. Pour Alissa mon accent est imperceptible. “Vous êtes bien la première personne au monde à me dire ça !” dis-je en riant. D’habitude, on me fait remarquer que j’ai un accent à couper au couteau. Parfois, cela agace. D’autres trouvent ça exotique. Mince, je suis presque déçu que la jeune femme ne l’entende pas plus que ça. “Je vis ici, je reprends pour répondre à sa question. Enfin, en banlieue de Brisbane, mais je travaille en ville. Comme avocat, pas comme sportif professionnel.” Je lui passe tout le couplet sur le fait que je sois commis d’office et non dans un cabinet comme tous les autres, et je croise les doigts pour qu’elle ne me pose pas de questions à ce sujet. Les commis d’office sont toujours vus comme des sous-avocats, c’en est agaçant. Après un petit silence, je me décide à lui proposer quelque chose, histoire de soit s’installer pour discuter, soit se quitter, mais au moins ne pas rester planté comme des idiots au milieu du parc. “Hm… J’avais prévu d’aller me chercher un quelque chose à grignoter, je connais une pâtisserie absolument exceptionnelle juste à la sortie du parc, et je crois qu’ils ont un petit espace salon de thé, si ça vous dit.” Ca n’est pas un flirt, mais je doute que ce soit très clair. Les femmes ne pensent jamais qu’un homme puisse les inviter sans arrière pensée -et il faut dire que c’est assez rarement le cas pour qu’elles étaient raison 99% du temps. Sauf que je suis marié. “J’ai encore une heure à tuer avant que les audiences ne reprennent. Enfin, je ne vous force pas la main, juré, vous avez le droit de refuser. Je ne vous arracherai pas votre sac en courant si vous n’êtes pas intéressée.”



Oh, the habits of my heart
loonywaltz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Lun 10 Oct - 21:05


»Help, I need somebody«
Benjamin & Alissa
J'ai finalement retrouvé mes esprits et mon corps à fini de me faire souffrir. Ma chute n'a pas entraîné de blessures, juste quelques douleurs qui commencent à disparaître. Tagada aussi commence à se calmer, bien qu'un peu intrigué par Benjamin. J'ai tendance à me fier au jugement de mon chien sur les gens, il se trompe rarement. Après l’avoir reniflé et scruté, voilà que ma boule de poil s'allonge à nos pieds, prêt à se faire une petite sieste visiblement. Il n’y a pas à dire, Benjamin ne semble pas inquiéter Tagada. C'est bon signe, enfin je pense car, mis à part qu'il m'est venu en aide, je ne sais pas grand-chose à son sujet. Enfin, je sais qu'il n'est pas footballeur en tout cas. J'aime mon pays mais faut avouer que notre équipe de foot us, elle craint! Si j'étais vous, j'éviterais... Je crois que c'est pour ça qu'on a inventé le football australien, on est trop nul en football américain. plaisantai-je, même j'étais très sérieuse sur le fait que les Australian Outback n'a jamais été capable de gagner un superbowl, ni même de se rapprocher du podium... Quant au football australien, je n'ai jamais vraiment adhéré... Cette façon de devoir toujours frapper le ballon avec le poing ça m'agace, encore le pied je comprends mais de là à interdire les passes si on a pas donné un coup de poing, je ne pige pas. bref. De toute façon, Benjamin était Irlandais, et ne sachant pas depuis quand il se trouve dans le coin, aucune idée s'il s'intéresse au sport australien. Une fois de plus, je me rends compte que je n'ai pas l'oreille sensible au accent. Je devrais consulter un orl. Des fois je me dis que mon oreille interne est défaillante... Ou alors ma tête à tapé le sol plus fort que je ne le pensais! me justifiai-je en haussant les épaules, amusée de voir que je le faisais rire de ne pas remarquer son accent. En tout cas, j'étais impressionnée de constater qu'il était avocat. Cela collait à l'image de sauveur de la veuve et l'orphelin que je m'étais faite de lui il y a quelques minutes quand il avait volé à mon secours. Wow... C'est un beau métier! Je suis régisseuse de cinéma mais à côté de vous, j'ai l'impression d'avoir un emploi fictif. J'espère que je ne donnais pas l'impression de dénigrer mon métier, plutôt que j'avais trop tendance à plaisanter, sans vraiment m'arrêter. Par contre, quand il me proposa de l'accompagner à la pâtisserie un peu plus loin, je n'avais pas trop l'impression qu'il me fasse une blague, lui. Je réfléchissais à toutes vitesses, après tout, on venait de se rencontrer et je ne savais rien de lui alors de là à le suivre? Je me savais méfiante mais j'essayais de me soigner comme on disait. Après tout, si elle avait voulu me voler, il sera déjà parti avec mon sac, au lui de ça, c'est lui qui me la ramené. Après, il est avocat donc ça fais de lui quelqu'un de sérieux il me semble. Enfin, si je le crois sur parole, après tout, rien ne me le prouve. Et merde, j'ai trente-et-un ans, il serait peut-être temps que je fasse un peu plus confiance aux gens. Pourquoi pas... Je vous invite par contre, pour vous remercier!  De toute façon, je ne crains pas grande chose dans un lieu public.  En plus, traverser le parc en sa compagnie devrait me tenir à l'abris d'une autre tentative de vol-à-l ‘arrachée. Je tirais doucement sur la laisse de Tagada pour lui faire comprendre que nous allions reprendre la marche. Je n'ai pas l'impression de lui plaire, on dirait que c'est sincèrement désintéressé. J'envoie juste un message à mon mari pour qu'il ne s'inquiète pas! Mais dans le doute, je me crée toujours un petit alibi, histoire d'annoncer subtilement que je suis prise, enfin le faire croire du moins et faire savoir que quelqu'un sait où je rends des fois qu'il ait envie de m'enlever... Je sais, je devrais un psy... Sinon, à part le Droit, les pâtisseries et voler au secours des demoiselles en détresse, vous avez d'autres passions dans la vie? me permettais-je de demander avec légèreté. Après tout, autant discuté plutôt que de marcher en silence.

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

l’irrattrapable

ÂGE : 32 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, volage, victime d'engagophobie
MÉTIER : avocat commis d'office, il se lasse de défendre la veuve et l'orphelin alors il compte bien se lancer dans le droit des affaires
LOGEMENT : en banlieue de Brisbane, en cours de déménagement en plein centre-ville

POSTS : 259 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Est arrivé à Brisbane il y a deux ans. ≈ Papa célibataire d'un fils de 6 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. Il en est gaga, mais lui et la paternité... ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. Pourtant, il fait de son mieux. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Assez manuel mais pas forcément habile, voir maladroit. ≈ Adore son travail et passe de nombre
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Milena - Debra - Alissa - Cora - Amelia - Heidi - 6/5
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
CRÉDITS : tearsflight
DC : jamie keynes & lou aberline & aaron wyler
INSCRIT LE : 13/11/2015

MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Ven 11 Nov - 22:07

J'aime mettre en avant mon métier. Avocat. Cela sonne si bien, si noble, si respectable. L'on colle immédiatement une bonne image aux avocats – du moins, pour ceux qui ne nous prennent pas pour une grande bande de pourris ne pensant qu'à l'argent ce qui, pour être tout à fait honnête n'est ni complètement faux, ni parfaitement vrai. Disons que l'on estime cette profession en bien ou en mal, l'on dira toujours d'un homme de loi qu'il est sérieux, studieux, obstiné, battant, et tout cela sonne comme une agréable mélodie à mes oreilles de grand enfant profondément peu crédible dans la peau d'un adulte. Alors, faisant mon petit cinéma habituel, je ne manque pas de sourire avec un petit air gêné lorsque Alissa me complimente sur mon choix de carrière, faisant passer le sien pour l'équivalent d'un BTS éboueuse. « Ne dites pas de bêtises, il faut de tout pour faire un monde. » Manière politiquement correcte de dire que oui, ma fille, ton job craint à côté du mien, mais ce n'est pas grave, du moins, pas trop. « Et j'adore le cinéma. » j'ajoute, bien que je n'y aille jamais. Je télécharge, je regarde en streaming, j'ai Netflix également : en bref, toutes les excuses sont bonnes pour procrastiner et donner le moins de mon argent possible à l'industrie audiovisuelle. Vilain moi. Pour l'une des rares fois de ma vie, j'invite la jeune femme à 'accompagner boire un café sans réelle arrière pensée. Je suis en costume, je dois être au tribunal dans une petite heure et demie maintenant, je n'ai pas vraiment l'amplitude horaire nécessaire pour un cinq à sept, et de toute manière la blondinette ne semble pas être de ce genre. Néanmoins, elle est agréable, et il existe bien un mythe de l'amitié homme-femme que je cherche à expérimenter. Elle accepte, à condition de payer ma consommation. « Ce n'est vraiment pas nécessaire. » Et l'esprit de mon compte en banque trop vide sur mon épaule se dresse pour me donner une grande frappe à l'arrière du crâne. « Bon, d'accord. » Ne soyons pas impoli. Néanmoins, avant toute chose, la jeune femme tapote un texto. « Votre… mari. » Voilà donc pourquoi elle ne semblait absolument pas intéressée d'une quelconque manière. Fort bien. Nous entreprenons de traverser le parc, Tagada dans les pattes, en faisant la conversation aussi banalement que possible. « Eh bien j'ai un fils de six ans, Adam, que j'élève seul. » je réponds à la question d'Alissa, en mettant bien l'accent sur le « seul ». Me, myself and I, un homme, un pauvre petit avocat commis d'office avec son petit garçon, aies pitié de moi, admire-moi, aime-moi. Pendant la marche, mon téléphone se met à vibrer ; l'écran indique le numéro du secrétariat du tribunal. « Et… le Droit est malheureusement une passion très prenante. Excusez-moi. » Je m'éloigne de quelques pas afin de décrocher, instaurant comme une distance de confidentialité qui fait sûrement très pro. L'appel ne dure pas bien longtemps ; je reviens vers Alissa avec une moue navrée qui laisse déjà deviner ce que je m'apprête à dire ; « Je dois malheureusement vous fausser compagnie, à vous et Tagada, je suis désolé. » De la poche intérieure de ma veste, je dégaine un petit bout de carton à mon nom qui ne m'a pas coûté bien cher sur internet par paquets de trois-cent exemplaires et qui malgré la pauvre qualité n'en sont pas moins crédibles. « Je vous laisse ma carte, histoire de remettre ça à un autre jour si cela vous intéresse, ou… si vous avez des ennuis, ce que je ne vous souhaite pas. » Haha, humour d'avocat, félicitations tu es officiellement un ringard.



Oh, the habits of my heart
loonywaltz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Help, I need somebody » Benjamin   Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Help, I need somebody » Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: new farm park
-