AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Mer 1 Juin - 22:57


Deliver the letter, the sooner the better
Hassan & Alissa
Quitter Sydney précipitamment a été une décision très facile à prendre et je ne le regrette pas vraiment. Mon mariage n'était rien d'autre qu'une mascarade toxique dont je devais me libérer pour avancer. Et puis, je n'avais pas vraiment d'amis. Rien ni personne ne me retenait alors que tout m'appelait à Brisbane. L'une des rares personnes que je côtoyais été mon voisin, Qasim. A force de se croiser tout les jours, nous avions fini par échanger un peu plus que des bonjours sans toutefois être les meilleurs amis du monde certes, mais nous nous entendions très bien. Au fils du temps, nous avions développé une franche amitié. D'ailleurs, c'est lui qui m'a aidé à mettre mes cartons dans le camion de déménagement. J'ai été extrêmement touchée lorsqu'il m'a vivement conseillé d'aller à la rencontre de son frère, Hassan, une fois que je serais arrivée à Brisbane. Qasim savait que je serais seule, face à moi-même, une fois mon emménagement terminé et avait insisté pendant des heures pour que je prenne le temps d'aller voir son frère. Il était persuadé que lui et moi nous entendrions à merveille car nous avions des points communs. Nous étions deux divorcés en plein déménagement, à la différence qu'Hassan était séparé depuis plus longtemps que moi. Nous aimons les chiens, lui avait un berger allemand et moi un bouledogue français. A écouter Qasim nous en avions beaucoup d'autres et finirons par en découvrir bien d'autres. Je lui avais fais promettre que ce n'étais pas une sorte de rencontre arrangée dans le but que nous tombions dans les bras l'un de l'autre, car je ne cherchais absolument pas à me caser. J'avais eu sa parole et il avait toute ma confiance, je savais pertinemment que ce n'était pas un menteur.  

J'avais fini par capituler, enfin, plutôt fini par lui dire ce qu'il voulait entendre, sachant pertinemment que je n’en ferais rien. Non pas que je doutais sur le fait qu'Hassan était quelqu'un de tout à fait charmant, plutôt que je rêvais d'isolement et d'être seule. Bien sûr, Qasim se doutait du pot-au-rose et avais mis au point un fin stratagème pour être certain que je ne me défile pas. Il m'avait remis un carton contenant des affaires qu'il devait rendre à son frère ainsi que quelques petits cadeaux à son attention. J'aurais pu me contenter d'expédier le colis par la poste une fois arrivée, loin du regard de mon ami mais, je lui devais bien ça. Et puis, je dois avouer qu'avoir un semblant de vie sociale ne pouvait pas me faire de mal. Cela faisais presque un mois que j'étais dans le coin, je ne m'étais ni fais d'amis, n'avais pas repris contact avec mes anciennes connaissances. Il faut dire que l'emménagement et mon nouvel emploie avait vampirisé tout mon temps jusqu'à présent. Alors, me voilà enfin sur la route de Fortitude Valley, à la rencontre d'Hassan Jaafari muni du carton de la part de son frère. Arrivée devant le numéro 425, je cale fermement mon bras gauche pour ne rien faire tomber en libérant mon bras droit pour pouvoir frapper à la porte. Bonjour, je m'appelle Alissa! Je viens de la part de Qasim... Hum, mon manque d'interaction sociale me semble flagrant en réalisant que je me suis annoncée alors la porte est encore fermée. Qasim l'avais prévenu que je finirai par passer à l'occasion, mais aucun de nous trois ne savait quand. A dire vrai, je me rendais compte qu'il était possible qu'Hassan ne soit pas chez lui ou bien qu'il soit occupé. Je débarquais complètement à l'improviste, peut-être même comme un cheveu sur la soupe.

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis bientôt trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, il vient de racheter l'ancienne maison de ses parents

POSTS : 4577 POINTS : 390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : possède un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, il est en rémission depuis mai 2015 ☆ 5 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : hannahelisejoanne #7moirayasmine #8jamie #2elliesaul #1jordan #2ashleyterrence & harleyalissa

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : camber ☆ charlie hp ☆ terrence #2 ☆ aaron ☆ elsie


RPs TERMINÉS : joanne #6yasmine #7joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@benmckee & crackship@selfmade & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015

MessageSujet: Re: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Dim 12 Juin - 19:39

Cet appartement ne ressemblait plus à rien d'autre qu'à un dépotoir, et Hassan se sentait bien bête d'avoir aussi mal évalué le temps qu'il lui faudrait pour mettre ses affaires dans des cartons et les débarrasser jusqu'au garde-meuble où d'autres affaires, datant de son divorce et qu'il n'avait pas eu la place de ramener ici, s'entassaient déjà. La vérité c'est que même au rythme que lui avaient imposé sa santé et ses récents déboires physiques, il était arrivé au bout de ses cartons parce que son unique certitude était qu'il ne souhaitait pas rester dans cet immeuble. Dans ce quartier également, mais dans cet immeuble en particulier. Ce qu'il ne savait pas en revanche c'était quoi faire ensuite. Il souhaitait retourner à Logan City, c'était presque une certitude, mais cela restait vague et il peinait à se motiver à entamer de quelques visites. Il avait déjà retenu quelques annonces, avant son "accident" il avait même fini par caler un rendez-vous pour une visite, mais finalement il ne s'y était pas présenté et avait fait le mort face aux appels de l'agent immobilier. Il ne savait pas ce qu'il attendait. Un signe, sans doute, une impression d'enfin faire les choses par envie plutôt que par obligation.

Profitant de son samedi après-midi pour corriger les copies de l'examen blanc que ses élèves avaient passé durant sa convalescence forcée, il avait grandement ressenti le besoin de s'aérer un peu après avoir lu la même ineptie dans cinq copies différentes - et pas les meilleures, cela va sans dire - et avait interpellé Spike pour le persuader de quitter son panier. À lui non plus, une balade ne ferait pas de mal. Déménager à Logan City non plus d'ailleurs, il n'avait plus grand-chose à voir avec le chiot de ses début et d'ici quelques mois à peine il aurait sa taille adulte ; Un jardin devenait plus que nécessaire. Sur le chemin du retour le brun avait opté pour la solution de facilité et pris une pizza, tant par absence de courage à cuisiner malgré que ce soit d'ordinaire une activité qu'il aime, que parce que sa cuisine ne contenait plus guère que trois assiettes, autant de couverts et de verres, un micro-ondes et une casserole qui donnait l'impression d'avoir cent ans. Et sa bouilloire, avec les quantités déraisonnables de thé qu'il buvait c'était indispensable. Arrivé àson immeuble il avait également cédé à la facilité en optant pour l'ascenseur, tentant difficilement de récupérer les clefs de son appartement dans la poche de son jean, avec la laisse de Spike dans une main et le carton de sa pizza dans l'autre.

Arrivé à son étage il avait laissé la porte coulissante s'ouvrir et été interpellé directement par la voix féminine qui, depuis le pas de sa porte, avait annoncé « Bonjour, je m'appelle Alissa ! Je viens de la part de Qasim ... » Fronçant immédiatement les sourcils et ne prenant même pas le quart de seconde suffisant pour réfléchir avant de parler, il avait demandé d'un ton oscillant entre inquiétude et méfiance « Il est arrivé quelque chose à mon frère ? » C'était la première chose qui lui était venue à l'esprit, et c'était bien un trait que Qasim et lui avaient en commun : ils s'imaginaient souvent le pire, surtout lorsqu'il était question l'un de l'autre. Et puis ça lui était revenu, finalement « Oh, mais non ... Alissa, c'est vrai. Qasim m'a dit que vous passeriez peut-être. » Mais il n'avait pas dit quand, et pas donné beaucoup plus de détails si ce n'était que la jeune femme ne connaissait personne à Brisbane et qu'il lui avait donné son adresse au cas où elle aurait un pépin. Hassan avait douté que ce soit l'unique raison, mais il s'était bien gardé de le faire remarquer. « Pardon, je manque à tous mes devoirs. Vous voulez rentrer un instant ? J'ai même de la pizza. » D'autant plus que ce n'était pas avec son appétit de moineau actuel qu'il en viendrait à bout tout seul. Généralement une pizza lui faisait deux repas, voir parfois trois. Agrippant fermement Spike par la laisse pour l'empêcher de sauter sur la visiteuse, il avait précisé « Il n'est pas méchant, il n'a simplement pas l'habitude de voir du monde. » Ce qui en disait long sur la vie sociale actuelle de son propriétaire. Tournant la clef dans la serrure, il avait ouvert la porte et faut signe à la jeune femme de passer devant, si elle souhaitait entrer.









    - don't tell me if i'm dying, 'cause i don't wanna know, if i can't see the sun maybe i should go. don't wake me 'cause i'm dreaming of angels on the moon, where everyone you know never leaves too soon - thriving ivory

 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Re: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Mar 5 Juil - 15:57


Deliver the letter, the sooner the better
Hassan & Alissa
Apparemment, Hassan devait être chez lui vu que j'avais comme l'impression d'entendre du bruit à l'intérieur. Je croisais les doigts pour ne pas déranger. Il est vrai que j'aurais du prévenir mais c'est vraiment trop tard pour y penser... Quoique, cela aurait peut-être dissipé tout quiproquo dès le départ. « Il est arrivé quelque chose à mon frère ? » Effectivement, les visites impromptues d'inconnus ça peut faire flipper et penser au pire. Eeeuh, non, non, non! répondis-je très vite, un peu paniquée à l'idée de le faire paniquer. Instinctivement, je me plaquais les mains sur le visage, comme pour me punir de ma bêtise et levais les yeux aux ciels devant mon manque de tact. Heureusement, Hassan me faisait le privilège de rattraper ma boulette. « Oh, mais non ... Alissa, c'est vrai. Qasim m'a dit que vous passeriez peut-être. » Soupire de soulagement! Sacré Qasim, même à des centaines de kilomètres, tu me sauves la mise une fois de plus. Un sourire amusé se reflète rapidement avant de me concentrer afin de ne pas avoir d'un oiseau de mauvaise augure à nouveau. En fait il m'a confié quelques affaires à vous remettre... J'espère que je ne tombe pas trop mal? demandai-je à la porte, une fois de plus. C'était assez cocasse mais je ne réalisais qu'à l'instant. Au travail, je passais mon temps au téléphone, ne pas apercevoir mon interlocuteur était devenu monnaie courante. La péremption de ma vie sociale avait également du exploser son compteur alors, pas étonnant que rien ne m'ait choqué jusqu'à présent. « Pardon, je manque à tous mes devoirs. Vous voulez rentrer un instant ? J'ai même de la pizza. » Je fixe toujours la porte mais la voix d'Hassan juste derrière me sort de mes rêveries et de mon état des lieux catastrophique de mes interactions sociales. Y a pas de mal... souriais-je en entendant qu'il manquer à tous ses devoirs. Je me disais que lui au moins avait une vie et des choses à faire, l'obligeant à me parler au travers d'une porte alors que pour ma part, j'étais presque ravie de parler à une porte. Bon, je sais que ce n'est pas réellement à la porte, je n'ai pas encore virée timbrée non plus... J'ai toujours eu mes propres métaphores, à mon image: spéciale! Mais d'envisager que la porte s'ouvre et enfin apercevoir Hassan me tentait bien même si quelque part, une part de moi aurait bien posé le carton sur le paillasson avant de s'enfuir. Ah pour de la pizza, j'accepte même de vous aider à ranger les affaires que Qasim vous confie! plaisantai-je, quelque peu alléchée aussi je dois avouer. Je pensais manger juste après ça mais je ne refuse que très rarement de la pizza et puis, de toute façon, il n'y a que Tagada qui m’attend à la maison... Et mon chien se fiche que je dîne avec quelqu'un d'autre. Je me souviens que Qasim avait dit qu'Hassan aussi avait un chien, je m'en souviens quand j'entends gratter à la porte. « Il n'est pas méchant, il n'a simplement pas l'habitude de voir du monde. » Même si j'entends aussi des pas qui arrivent, je n'imagine pas du tout, mais vraiment pas du tout, que se soit mon interlocuteur qui fasse ce raffut. Pas de problème, j'ai moi-même un bouledogue français, j'ai l'habitude des chiens! avouai-je, confiante. Je n'ai jamais eu peur des chiens, d'aussi long que je me souvienne. Je n’oublie pas pour autant me méfier de ceux que je ne connais pas mais généralement, quand le maître est à proximité, j'ai entièrement confiance. La porte s'ouvre enfin et j'aperçois Hassan qui me fais signe d'entrer. Je lui souris avant de m'engouffrer à l'intérieur rapidement pour éviter que le chien n'en profite pour sortir. C'est comme ça que je me retrouve avec un beau berger allemand qui me renifle de haut en bas et qui fais une sacrée fête. Hellow toi, tu dois être Spike?! le congratulai-je en lui caressant la tête, avant de finalement relever la mienne vers Hassan. Si je n'avais pas su que je me rendais chez le frère de Qasim, je l'aurais aisément deviné cependant. Un air de ressemblance s'apercevait facilement, bien qu'ils ne soient pas non plus identiques. Et vous devez être Hassan... C'est fou comme vous ressemblez à votre frère! souriais-je en lui tendant la main, histoire de sceller cette rencontre, J'ai adoré parler avec la porte mais vous avez l'air plus sympa! plaisantai-je en espérant briser l'éventuel glace. Cela faisait un moment que je n'avais pas fais de nouvelles rencontres, je me savais un peu rouillée. Je vous donne ça ou je le pose quelque part? demandai-je en désignant le carton dans mon autre bras, qui commençait un peu à me peser.

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis bientôt trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, il vient de racheter l'ancienne maison de ses parents

POSTS : 4577 POINTS : 390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : possède un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, il est en rémission depuis mai 2015 ☆ 5 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : hannahelisejoanne #7moirayasmine #8jamie #2elliesaul #1jordan #2ashleyterrence & harleyalissa

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : camber ☆ charlie hp ☆ terrence #2 ☆ aaron ☆ elsie


RPs TERMINÉS : joanne #6yasmine #7joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@benmckee & crackship@selfmade & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015

MessageSujet: Re: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Ven 5 Aoû - 11:52

Il y aurait probablement beaucoup de choses à en dire et à en conclure, quant au fait qu'Hassan et Qasim ne pouvaient s'empêcher d'imaginer le pire lorsqu'il était question de l'autre, vestiges de vieux souvenirs d'imprévus venus balayer une petite vie qu'ils tentaient l'un et l'autre de préserver. La peur panique de revoir un jour débarquer la police en charge d'une nouvelle tragique, ou pour Qasim qu'Hassan le fasse à nouveau asseoir pour lui parler d'un air grave de son état de santé. Et il n'était question ni de police ni de médecin aujourd'hui, mais pourtant lorsqu'Hassan s'était retrouvé face à cette inconnue qui mentionnait son frère c'était la première chose à laquelle il avait pensé : un accident, une mauvaise nouvelle, peu importe. « Eeeuh, non, non, non ! » Elle avait secoué la tête, sans doute désireuse de dissiper le malentendu qui venait de se créer, tandis que son identité montait jusqu'à l'esprit du brun, qui, après quelques secondes, avait changé son fusil d'épaule. Qasim lui avait parlé d'elle, et tête en l'air comme il l'état il avait momentanément oublié. « En fait il m'a confié quelques affaires à vous remettre ... J'espère que je ne tombe pas trop mal ? » Hassan avait froncé les sourcils ; Quelle mouche piquait son frère de passer par une tierce personne pour lui faire parvenir des choses qu'il aurait pu lui ramener lui-même la dernière fois qu'ils s'étaient vus ? A moins que Qasim n'ait une idée derrière la tête. Réflexion faite, c'était probablement la solution la plus plausible. « Non, pas du tout. Mais heureusement que nous ne sommes pas trop mal synchronisés, sinon vous auriez attendu devant cette porte un petit moment. » Ou fait demi-tour sans insister plus longtemps, puisqu'Hassan ne doutait pas que la jeune femme devait avoir mieux à faire que de prendre racine sur le pas de sa porte.

Ayant soudainement conscience de son impolitesse le brun s'était excusé, proposant même finalement à la jeune femme d'entrer un moment et même de partager la pizza qu'il venait de ramener et dont il savait pertinemment qu'il n'aurait pas l'appétit suffisant pour la terminer seul. « Ah pour de la pizza, j'accepte même de vous aider à ranger les affaires que Qasim vous confie ! » Le brun avait laissé échapper un léger rire, avouant malgré tout « A vrai dire je n'ai pas la moindre idée de ce qui peut se trouver dans cette boîte. » Probablement des babioles, le paquet ne semblait pas peser affreusement lourd. Resserrant la main autour de la laisse de Spike, il avait excusé son comportement un peu brusque ; Bien qu'il n'ait pas sa taille adulte, le berger allemand pouvait déjà paraitre un peu imposant. Menaçant, si l'on n'était pas habitué. « Pas de problème, j'ai moi-même un bouledogue français, j'ai l'habitude des chiens ! » Répondant par un sourire, le brun avait donc lâché un peu de leste sur la laisse de Spike et permis à l'animal de venir renifler la main tendue de la jeune femme, arguant malgré tout d'un « هنوز پرش نیست » emprunt de sévérité lorsque l'animal avait tenté de sauter pendant que lui s'était occupé à ouvrir la porte. « Hellow toi, tu dois être Spike ?! » Laissant la jeune femme rentrer avant lui, il avait passé une main sur le crâne du chien, entre ses oreilles, en commentant avec amusement « T'entends ça terreur, c'est le début de la célébrité. » Reportant son attention sur la jeune femme gandis qu'elle ajoutait « Et vous devez être Hassan ... C'est fou comme vous ressemblez à votre frère ! J'ai adoré parler avec la porte mais vous avez l'air plus sympa ! » il avait saisi la main qu'elle lui tendait en souriant « Il parait, oui, même si à nous ça ne nous a jamais sauté aux yeux. » Ils remarquaient plus volontiers cequi les différencient, Hassan ayant plus pris du physique de leur père quand Qasim lui était le digne fils de leur mère. Amusé, il avait ajouté « Et j'admets être un poil plus bavard que ma porte d'entrée, c'est ce qui doit me donner l'air plus sympathique qu'elle. » À peine la laisse détachée de son collier le chien avait laissé Alissa tranquille et s'était précipité vers sa gamelle d'eau, tandis qu'Hassan déposait le carton contenant la pizza sur la table du salon « Désolé pour le desordre, je suis en plein déménagement. Du moins j'essaye. » Autrement dit les cartons s'empilaient, mais la recherche d'un nouveau logement, elle, n'avançait pas des masses.

Se débarrassant de son blouson d'un mouvement d'épaule, il avait proposé à la jeune femme « Je vais accrocher votre veste avec la mienne dans le placard de l'entrée. » tandis qu'elle même tenait toujours à la main le carton qu'elle était venue lui apporter. « Je vous donne ça ou je le pose quelque part ? » Désignant la table basse, il avait répondu « Oh, laissez ça ici. Je suis sûr qu'il n'y a rien de très urgent à l'intérieur. » La laissant faire, il s'était dirigé vers le placard de la cuisine pour en sortir deux assiettes, gardant celle qui était un peu ébréchée pour lui et attribuant l'autre à Alissa, ainsi que deux verres et deux paires de couverts « Vous buvez quelque chose ? Je suis désolé, à part de l'eau et du jus de fruit je n'ai pas grand chose ... je crois qu'il me reste aussi un fond de sirop de grenadine que les enfants de Qasim n'ont pas terminéla dernière fois qu'ils sont venus. » D'ordinaire il gardait aussi quelques bières d'avance pour d'éventuels invités, bien que lui-même ne boive pas d'alcool, mais il n'avait pas pensé à en racheter depuis un moment. « Et ça serait peut-être plus simple si on se tutoyait aussi, non ? » Sauf si elle s'y refusait, mais Hassan lui serait probablement plus à l'aise ainsi. Attiré par l'odeur de pizza, Spike était venu poser sa tête sur le rebord de la table et observait Alissa d'un oeil suppliant « Faut pas se laisser amadouer par son air malheureux, si on l'écoutait il passerait sa journée à manger, un vrai gouffre à nourriture. » Tout le contraire de son maître en somme, dont l'appétit se faisait souvent difficile depuis ses ennuis de santé. « Mon frère m'a dit que vous, enfin que tu avais déjà vécu à Brisbane, avant ? » Il avait dit beaucoup de choses, Qasim, à l'un comme à l'autre ... A croire qu'il avait une idée derrière la tête.









    - don't tell me if i'm dying, 'cause i don't wanna know, if i can't see the sun maybe i should go. don't wake me 'cause i'm dreaming of angels on the moon, where everyone you know never leaves too soon - thriving ivory

 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

ÂGE : Trente-et-une rides.
STATUT : en cours de divorce, elle a abandonné le nom d'Hudson pour reprendre son nom de jeune fille mais administrativement parlant, c'est pas encore officiel.
MÉTIER : régisseuse générale au cinéma du westfield chermside.
LOGEMENT : Redcliffe #31 ≈ en collocation avec Tagada, le plus beau des bouledogues.

POSTS : 1034 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : originaire de Sydney, initialement arrivée à Brisbane il y a dix ans, avant de s'enfuir pour Sydney lâchement du jour au lendemain il y a trois ans après avoir honteusement trompé son ex-petit et avoir indignement embarqué leur chien, Tagada ★ garçon manqué, pas très démonstrative, se méfie de tout et tout le monde, marquée par la violence de son père, s'est forgée une solide carapace ★ s'est mariée en espérant combler le vide sidéral de son existence et panser les blessures causées par ses parents et sa précédente relation, mais ça n'a pas marché ★ tout juste de retour à Brisbane.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :  »James #3
»Ezékhiel »Benjamin
»Hassan »Bob »Danny
PSEUDO : USuckAtLove
AVATAR : Serinda Swan
CRÉDITS : .cranberry
DC : ...
INSCRIT LE : 23/04/2016

MessageSujet: Re: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Lun 10 Oct - 17:14


Deliver the letter, the sooner the better
Hassan & Alissa
Impulsive, j'avais foncé tête baissée chez Hassan sans me demander si je ne dérangerais pas. Heureusement, il me très vite à l'aise, m'affirmant que je ne tombe pas mal. « Non, pas du tout. Mais heureusement que nous ne sommes pas trop mal synchronisés, sinon vous auriez attendu devant cette porte un petit moment. » J'esquisse un sourire. Immédiatement, je me sens à l'aise face au frère de Qasim, auquel j'ai l'impression de faire face d'ailleurs. J'aurais été capable de lui faire la conversation! plaisantais-je à mon tour en entrant, jetant un dernier coup d’œil à la porte avant que celle-ci ne se ferme. C'est plutôt marrant de jouer le rôle de la factrice je dois avouer. Même si j'imagine que ça ne fais pas partie de ce boulot de rentrer chez les gens et d'entamer la conversation à propos de tout et de rien. Et ce n'était pas pour me déplaire, j'avais cruellement besoin d'un peu interaction sociale en ce moment, je n'avais pas vraiment d'amis dans le coin alors même un inconnu faisait l'affaire pour bavarder un peu. Et puis, Hassan n'étais pas vraiment un inconnu, vu que c'est son frère qui m'avait chargé de venir. « A vrai dire je n'ai pas la moindre idée de ce qui peut se trouver dans cette boîte. » Bien que visiblement Qasim n'avait pas jugé bon de tout dire à son frangin. Je fronçais les sourcils, perplexe, me demandant quel genre de farce avait bien pu me préparer ce dernier. Ce n'est pas très lourd en tout cas... répondis-je en haussant les épaules. Je trouvais ça étrange qu'il m'ait confié des affaires de son frère sans le lui dire. Il pouvait me faire confiance, je n'avais même pas jeté un œil à son contenu, mais quand même... Je soupirais mais Spike chassa tout ça de mon esprit. Et je dois avouer que c'est l'un des chien le plus adorable que j'ai vu et ne peux m'empêcher de lui faire une caresse devant un Hassan surement amusé de voir parler à son chien. Je ne peux pas m'empêcher, les chiens me font fondre et je n'arrive pas à me contrôler, j'ai toujours envie de leur parler, je vais passer pour une folle un jour!

J'avais essayé d'imaginer à quoi pouvait ressembler, je n'étais pas très douée à ce jeu là visiblement. Le seul point où j'avais visé juste, c'était la ressemblance entre les deux frères même si apparemment, ce n'était flagrant qu'à mes yeux. « Il parait, oui, même si à nous ça ne nous a jamais sauté aux yeux. » Je souriais en continuant d'écouter Hassan, « Et j'admets être un poil plus bavard que ma porte d'entrée, c'est ce qui doit me donner l'air plus sympathique qu'elle. » Un petit rire me saisit suite à ça remarque. Leurs ressemblances n'étaient pas tant physique, leurs voix aussi se ressemblaient un peu, si bien que j'ai l'impression de parler avec Qasim. En tout cas, vous semblez tout aussi charmant que Qasim... Et vous battez la porte à plate couture! plaisantai-je à mon tour pendant que mon hôte relâché Spike et déposé le carton de pizza sur la table. Ce n'était pas le seul carton d'ailleurs, de toute évidence, son déménagement était bien avancé. « Désolé pour le desordre, je suis en plein déménagement. Du moins j'essaye. » J'haussais les épaules, compatissante bien que totalement indifférente à tout ce qui nous entourait, je n'étais pas vraiment du genre à me formaliser sur ce genre de détails. Je viens de passer par là, je sais ce que c'est... Moi, j'ai carrément fini par construire un château fort avec les cartons tellement ça m'a rendue dingue! racontai-je amusée, espérant que ça le déculpabiliserai un peu. Cela m'embêtais qu'il soit désolé, après tout, c'est moi qui débarqué à l'improviste...

Je commençais à avoir un peu chaud quand Hassan vint à mon secours. « Je vais accrocher votre veste avec la mienne dans le placard de l'entrée. » Alors qu'il venait déjà d'enlever la sienne, j'ai besoin de me débarrasser du carton pour pouvoir aussi ôter la mienne... « Oh, laissez ça ici. Je suis sûr qu'il n'y a rien de très urgent à l'intérieur. » J’acquiesçais mais déposer le tout avec soin sur la table basse que m'avait désigné Hassan et avait enfin pu me débarrasser de ma veste. A peine le temps de souffler, que je me retrouvé seule dans le salon, perplexe. « Vous buvez quelque chose ? Je suis désolé, à part de l'eau et du jus de fruit je n'ai pas grand chose ... je crois qu'il me reste aussi un fond de sirop de grenadine que les enfants de Qasim n'ont pas terminé la dernière fois qu'ils sont venus. » Je sursauté en entendant la voix d'un Hassan qui avait échappé à ma vu mais qui semblait se trouver dans sa cuisine, je supposais. Je reprenais mon souffle et replacé mes cheveux avant de répondre. Oh de l'eau suffira, faut pas vous embêter. Merci. Il revient enfin, couverts à la main, me confirmant bien qui était parti en cuisine. « Et ça serait peut-être plus simple si on se tutoyait aussi, non ? » C'est pas faux! Et puis, on avait quasiment le même âge, enfin, je crois que Qasim m'avait dit qu'Hassan était un petit peu plus âgé mais de deux ou trois ans un truc comme ça alors c'est vrai que ce vouvoyé c'est un peu bête du coup. Oui, je préfère. J'ai l'impression d'être un fossile quand je vouvoie quelqu'un de mon âge... Ca m'enlevé un peu la pression aussi, je me sentais plus détendue. Spike aussi semblait prendre ses aises à mes côtés. « Faut pas se laisser amadouer par son air malheureux, si on l'écoutait il passerait sa journée à manger, un vrai gouffre à nourriture. » me prévenait Hassan. J'aurais du me douter que c'était plutôt la pizza qui avait attiré le chien, à qui je me décidais à tirer la langue amusée. Moi qui croyais que tu te rapprochais de moi Spike, en fait tu ne vois qu'en moi un distributeur à bouffe... Je suis déçue! Comme si le canidé était capable de me comprendre. Par contre, Hassan lui était bien capable de comprendre. Je réalisais que je parlais à un chien devant son propriétaire, qui m'étais quand même inconnu... Je devais faire une sacrée impression. J'ai l'air folle en ce moment, quand je parle au chien, n'est-ce pas? demandais-je à moitié gênée, à moitié amusée. J'assumais mon côté un peu folle-dingue mais d'habitude, j'essayais de me tenir. Ça m'avais échappé. Mais bon, ça n'allait quand même pas nous empêcher de faire connaissance je suppose. « Mon frère m'a dit que vous, enfin que tu avais déjà vécu à Brisbane, avant ? » Je demandais ce qu'avais bien pu raconter Qasim à mon sujet. Heureusement, je n'avais rien à cacher c'est juste que j'étais quelqu'un de curieux. C'est exact! Je suis arrivée  à Brisbane il y a dix ans avec mes meilleurs amis mais je suis retournée à Sydney il y a trois ans... C'est là que j'ai rencontré Qasim du coup.  Le hasard avait fait qu'il soit mon voisin. Sans ça, nous ne nous serions sans doute pas rencontré, je ne sortais pas des masses à Sydney ces dernières années... Je viens à peine de revenir, je suis installée à Redcliffe! C'est marrant qu'on ne se soit jamais croisé d'ailleurs. Bon, après tout, il y avait quand même pas mal de monde qui vivait en ville, c'était pas comme si la population était de dix habitants. Tu déménages dans quel coin de Brisbane au fait?

Emi Burton




Everyone have some fun, Vive la Vie!
The sun will shine on us all

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8597-le-plus-dur-nest-pas-de-trouver-le-droit-chemin-cest-dy-rester-alissa http://www.30yearsstillyoung.com/t8812-just-shoot-for-the-stars

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan   Aujourd'hui à 18:25

Revenir en haut Aller en bas
 

#425 » Deliver the letter, the sooner the better » Hassan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-