AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 ginny ▲ sit still, look pretty.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
ginny ▲ sit still, look pretty. Cf3fe99b7b9a47847332073724ea4f2a
POSTS : 8433 POINTS : 2900

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:02






Virginia "Ginny" McGrath
This queen doesn't need a king
Pièce d'identité

NOM ≈ McGrath, le fort, le puissant, le distingué. Les attaches qui suivent, les responsabilités qui s'empilent, les comptes qui se rendent. PRÉNOM(S) ≈ Virginia Mary Elisabeth, dites Ginny, seulement Ginny, ça suffira. Merci pour l'effort. ÂGE ≈ 26 ans sur papier, l'esprit qui vacille entre 76 et 14. LIEU DE NAISSANCE ≈ Brisbane, born and raised. Déracinée, maintenant de retour pour le meilleur, le pire, et tout ce qui arrivera ensuite. STATUT SOCIAL ≈ mariée, arrangée, obligée, stupides règles, connerie de contrat, les restrictions à travers la gorge. MÉTIER ≈ peintre et photographe lorsque la tête et le coeur le veulent bien. ORIENTATION SEXUELLE ≈ hétérosexuelle, et c'est déjà bien compliqué comme ça. GROUPE ≈ AU SECOURS J'AI 30 ANS. AVATAR CHOISI ≈ daisy ridley

Les informations en vrac

Déjà, l’évidence : je suis la maman d’un petit garçon de 5 ans, Noah, l’amour de ma vie. ▲ La famille est tout pour moi, au risque de sonner clichée. ▲ Gamine, j’avais l’habitude de marcher le long de la Brisbane River lorsque quelque chose me blessait ou me fâchait. ▲ Un réflexe que j’ai toujours gardé, et qui me pousse à chercher un pont ou un cours d’eau lorsque j’ai besoin de réfléchir. ▲ Je porte un appareil dentaire la nuit, pour dormir, vestige d’une vie d’avant. ▲ Je suis végétarienne & adepte de yoga et de méditation depuis plus de 15 ans. ▲ Je ne sais absolument pas cuisiner et j’ai la fâcheuse manie de brûler tout ce que je prépare. ▲ Je traîne toujours un livre dans mon sac, et mon étui à pinceaux. ▲ Je suis incapable de dormir sans bruit, j’ai besoin d’un vinyle qui joue en boucle, d’un générique de série télé qui n’en finit plus, de la chanson des bagnoles dans la rue qui s’entre klaxonnent, de quelque chose qui tinte, n’importe quoi. ▲ Je tâche tous les vêtements que je porte au moins une fois, en plus d’avoir des marques de peinture sur la peau quasi en permanence. ▲ J’ai parfois des poussées de colère et d’agressivité qui m’effraient plus qu’autre chose… une réaction à mon hypersensibilité je pense. ▲ Je suis accroc au thé et au café. J’en suis une vraie addict, cumulant chez moi des tas d’équipements limite scientifiques pour pousser ma passion un peu trop loin. ▲ J’ai mon passeport à proximité au cas où la fuite devienne ma seule option viable. ▲ Je fais de l’insomnie toutes les nuits et j’en profite pour aller me cacher dans mon atelier à l’extérieur de la maison. ▲ Malgré toutes les crèmes et autres cosmétiques que je reçois de la part de la famille à mon anniversaire, j’utilise toujours la même barre de savon biologique à odeur de pin pour nettoyer ma peau depuis des années. ▲ J’écoute du jazz en boucle lorsque je suis seule, pour accompagner le silence. ▲ J’ai développé des tas de trucs pour combattre ma timidité lorsque je dois aborder les gens. Le premier? Les imaginer participer à une téléréalité du type Jersey Shore. ▲ Je peux passer des heures perdue dans ma tête, sans broncher, sans rien dire, sans chigner, pas un mot, à réfléchir à tout et à n’importe quoi. ▲ J’ai besoin de peu pour être heureuse, Noah bien proche, un espresso serré, un t-shirt confo, une BD nouvellement éditée. ▲ Je suis maniaque de films d’horreur autant qu’ils me terrifient. ▲ J’ai des goûts musicaux éclectiques et je me retrouve toujours trop jeune ou trop vieille dans les foules des shows de mes bands préférés. ▲ J’ai une tendance passive agressive avec l’ordre et le désordre. Je peux ranger des trucs par ordre alphabétique une journée, pour finir par foutre un bordel sans nom à travers tout ce que j’accumule. ▲ J’ai une liste interminable de livres à lire, de films à voir, de séries à démarrer et j’entre parfois en mode déprime lorsque je réalise que je n’aurai jamais le temps de tout faire. ▲ J’ai fait partie du club de mathletes au lycée, j’en garde encore le t-shirt souvenir. ▲ J’ai peu d’amis, je les compte sur le bout de mes doigts, et je n’ai pas particulièrement le goût d’en additionner d’autres. ▲ J’ai le même vélo depuis mes 17 ans, et je pourrais sans problème le réparer au cas où il se casse. ▲ J’ai toujours été très nerd, du plus loin que je me souvienne. Les jeux vidéos et les BDs ont été mon échappatoire depuis que je suis haute comme trois pommes. ▲ Je maîtrise l’accent anglais british à la perfection et m’en sert souvent lorsque la situation s'y prête. Ou lorsque je veux faire rire Noah. ▲ J'ai l'habitude d'être friendzonée rapidement à cause de mon caractère particulier, mon malaise constant ; et cela me va amplement. ▲ Je traîne un appareil photo, calepin et des crayons partout. Quand la situation est trop lourde ou que je ne m’y sens pas confortable, je m’isole pour dessiner ou faire tiquer mon objectif. ▲ J’ai une tendance à l’anorexie qui ressort lorsque je suis nerveuse. Rien de bien grave puisque la base a été réglée il y a des années, mais quand même, je dois souvent m’assurer de me mettre un truc sous la dent. ▲ Je consomme très peu d’alcool ou de drogue ; je n’en ressens tout simplement pas le besoin pour m'amuser. Surtout depuis que je suis maman. ▲ J’ai un humour très particulier. On me voit comme cynique, mais en fait, je suis simplement fan du sarcasme en tous genres. ▲ Je ne suis pas compliquée, au sens où je ne me casse pas la tête. Si quelque chose n’est pas simple, je déguerpis sans traîner. ▲ Je dessine depuis gamine. Et avec le temps, mes croquis se sont de beaucoup améliorés. ▲ Je fais difficilement confiance, mais lorsque j’ai franchis les doutes et les distances que je m’impose, je donnerais tout ce que j’ai pour aider un proche. ▲ Je reste très discrète sur ma vie amoureuse, sur mon fils, sur ma vie privée en général. Je le fais pour préserver d’abord Noah, mais surtout pour ne pas m’entendre parler de la situation compliquée dans laquelle je suis contre mon gré depuis trop longtemps. ▲ Je rêve de l’inspiration à l’infini. Conserver celle qui me quitte de plus en plus longtemps, trouver un moyen de retenir celle qui me réveille soudainement la nuit depuis quelques jours, depuis toute ma vie. ▲ J’ai la phobie de manquer d’air. De rester prise au piège, de ne pas avoir le choix, de ne jamais pouvoir avancer, de devoir stagner, toujours. Ce qui est ironique puisque j’ai dit oui à la plus grande des attaches, à la plus douloureuse des promesses, simplement pour m’empêcher encore de partir, de briser un cœur, de me briser un peu au passage.


Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle hub, mais appelez-moi CATH. J'ai 25 ans, et je viens du canada. J'ai découvert 30YSY grâce à feu-cody, et j'ai cédé à m'inscrire parce que ezra, ginny, le drama, toussa. Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) 4/7. Mon personnage est un SCÉNARIO. Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et prise deux ya'll.

Code:
<pris>daisy ridley ≈</pris> ginny mcgrath




    ginny ▲ sit still, look pretty. X7ti












Dernière édition par Ginny McGrath le Dim 8 Juil 2018 - 19:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
ginny ▲ sit still, look pretty. Cf3fe99b7b9a47847332073724ea4f2a
POSTS : 8433 POINTS : 2900

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:02





Il était une fois, mon histoire
YOU'RE dreaming of picket fences and trophy wives. I won't be the puppet that you're playing on a string.
McGrath's summer house , Brisbane river, Brisbane, 1997
« Mais arrête! » j’ai les larmes qui coulent, les genoux qui saignent, les bras qui s’agitent et le sourire qui éclate. Matt qui court dans tous les sens, la terre qui tourne sous mes pieds, le soleil qui caresse ma peau, les vagues qui assaillent mes mollets. « J’arrête si JE veux! » il est con, il est idiot, il m’énerve et je l’aime de toute la force de mon petit cœur.

J’ai 7 ans, presque toutes mes dents, la tête dans les nuages, les promesses qui se dessinent, un monde de possibilités auquel je ne touche pas encore mais qui me fait envie. Quand je serai aussi grande que lui, quand je serai aussi adulte que Matt, je pourrai tout faire. Je pourrai crier, je pourrai sauter, je pourrai piloter le bateau familial, je pourrai compter dans ma tête, écrire en lettres calligraphiées aussi. Je pourrai jouer à la grande, surtout, avec Jill. Lui dire quoi faire, la tirer vers le bon chemin, la protéger des embrouilles, la ramasser au sol quand elle s’y lance, en crise, la gorge qui se serre, les prunelles qui rougissent. Matt me rattrape bien vite, il m’enlace avant de me soulever de terre. Je gigote, je bouge au rythme de son rire, cristallin, à quelques jours de prendre en profondeur, en maturité. Il tournoie, je crie, il me menace, j’en redemande. Maman demande quelque chose au loin, j’entends absolument rien, il lui répond, presque désabusé, avant de profiter de la seconde qui suit pour me projeter au loin, le corps qui résonne au fil des marées.

Et c’est trempés de la tête aux pieds, frissonnants et les joues rosies d’avoir trop ri, qu’on revient, piteux, sur le palier de la porte. « Vous allez finir par vous casser quelque chose… » que maman répète, pour la centième fois aujourd’hui. Jill grogne dans l’entrée, le regard noir, absent, papa parle au téléphone dans la pièce plus loin, et Matt passe son bras autour de mes épaules, resserrant son étreinte. « Je laisserais jamais ça arriver, voyons. » qu’il assure, bienveillant, poli, à sa place. Maman sourit, hoche la tête bien fière, avant de tourner son attention ailleurs. Et c’est à ce moment qu’il me projette sur le mur face à nous pour poursuivre sa course jusqu’à la chambre à l’étage, celle qui est grande, qui donne sur le lac, qui a l'immense lit et les deux petits. « Le lit jaune est à moi! » « Nonnnnnnn! »

Chemistry lab , Brisbane State High School, Brisbane, 2006
« T’as vu? » Les murmures, les chuchotements, les lâches. Et ça sent. L’odeur âcre, amère, le souffre. Je sais très bien ce qu’ils ont fait, je sais très bien qui, même. Mais leurs visages se mélangent. Leurs rires, crécelles, se marient, leurs gloussements se confondent. Ils sont tous un et un tout, détestables, vils, cruels. J’ignore d’où ça a commencé, d’où ça pourrait un jour finir. Finir, tiens, la blague.

J’ai 16 ans et je redresse mon corps, lourd, maladroit, malhabile, sur ma chaise. Le liquide crépite, grésille, et mes doutes se confirment sans même que j’en ai douté. De l’acide, sûrement. Le classique, accessible, ils l’ont sous les yeux, pourquoi ne pas tester sur leur cobaye, leur joujou, leur guinea pig. Je ravale un soupir, les larmes qui s’y accrochent, j’en ai déjà tant vu, trop entendu, tellement su pour être surprise. Blessée, seulement. Lassée, surtout. Comment la petite sœur de Matt la star pouvait-elle être si nulle, si grotesque, si gênante? Une carcasse sans grâce aucune, un visage qui lutte contre l’adolescence, un sourire qu’on cache par dépit. J’avais tout contre et pourtant je continuais d’espérer. Le départ d’un grand frère vers l’université qui avait été mon arrêt de mort à ce qu’il paraît, la libération pour eux, la damnation pour moi. Comment la petite sœur de Jill, la terreur, Jill qui affronte tout et tout le monde, Jill l’instable petite bombe atomique, le danger sur deux pattes, pouvait être aussi emmerdante, aussi banale. Aussi beige.

Et ils s’acharnaient, ils s’acharneraient toujours. Même derrière la porte du cabinet, même enfouie dans les toilettes du 3e étage, ils poursuivaient. Véritables hyènes, coyotes du collège. Le calepin sur les genoux, le crayon qui empêche les doigts de trembler, le cœur qui se met en berne, pour la forme.

Jena’s house, New Farm, Brisbane, 2008
« Viens là. » il sourit, je réplique, passe la tête puis le corps par la fenêtre, laisse ses bras faire le reste. Il est emmitouflé et se pousse pour me laisser de la place, enrouler la couverture sur mes épaules frêles, appuyer sa tête sur la mienne alors que le vent effleure doucement ma peau. Jena nous a laissé seuls un brin, surveillant le chemin au cas où, gardant Matt bien en vue. Il n’y a qu’Ezra, que moi, et la vieille toiture à refaire qui nous sert de cocon isolé, terrasse inventée, vue imprenable sur la voie lactée.

J’ai 18 ans, des papillons au ventre, les iris qui brillent et l’homme de ma vie qui lutte pour mettre la main sur le dernier M&M’s rouge du sac. « Tes priorités, quoi… » que j’éclate, imposant mes lèvres sur les siennes, attirant son attention loin des victuailles que j’ai réussi à subtiliser à la cuisine avant de monter le rejoindre. Le frère qui évolue plus bas, qui se doute que quelque chose se trame sans vraiment savoir, doux secret qu’on garde que pour nous-mêmes et quelques initiés, le temps qu’on trouve comment l’aborder, le temps qu’on se construise une forteresse d'amour assez forte que personne ne pourra traverser. On y travaille, on y travaille du mieux qu’on peut. Il se remplace, me rapproche au passage encore un peu, replace ma crinière qui part dans tous les sens, ses prunelles rivées sur les étoiles. « Des fois, j’imagine qu’on fait le tour du monde, avec Noah. » je roule des yeux, dénotant qu’il n’a pas perdu sa bonne vieille habitude de nommer son appareil photo par un nom au hasard. « Qu’on prend le premier billet, celui le moins cher, et qui part le plus vite. Qu’on a que nos valises, quelques dollars, et une liste des plus beaux endroits au monde à voir. » je ferme les paupières, j’inspire, j’imagine. J’espère, aussi. Beaucoup.

« Avec un vieux bolide que tu aurais retapé au complet, 3 chandails qu’on se partagerait, et des pellicules remplies de souvenirs… » que je complète, rêveuse, les pupilles qui reviennent se visser aux siennes. « Un jour? » ses doigts s’accrochent aux miens. « Un jour. »

The little cottage with the blue door, South Kensington, London, 2010
« Ça va, toi? » il a la voix grave, concernée, consternée. J’ai appris à ravaler du plus loin que je me souvienne, surtout lorsqu’on me demande comment je me porte. Comment je vais, avec tout ça? J’ignore moi-même, et c’est pour le mieux. Si j’avais fait l’erreur de ressasser, d’essayer de comprendre, de décortiquer, je n’en serais pas là. La main sur mon ventre par habitude, le regard vide par nécessité, je souris doucement. « Oui, bien sûr. »

J’ai 20 ans, plus aucun repère, les esprits qui divaguent, le moral au plus bas. Je suis maman aussi, déracinée, cachée dans la maison anglaise de parents que je ne reconnais plus, de parents qui se sont transformés en médiateurs, en piliers d’une hiérarchie que je ne comprends pas, que je ne veux pas comprendre. Matt fronce les sourcils, résiliant, luttant contre quelque chose que je ne veux même plus savoir moi-même. Le silence qui suit, le silence salvateur, le silence qui aide à faire le vide. Le vide d’un amour oublié, effacé, un amour qui a eu peur, qui a préféré se confier à mon frère qu’à moi-même, qui a flippé, qui a laissé les promesses, les souvenirs, les baisers glisser entre mes doigts. La famille qui saute dans le premier avion pour Londres, Matt qui gère les derniers détails, maman qui s’occupe du bébé jour et nuit, papa qui planifie à la semaine, à la journée, à l’heure, à la minute, à la seconde. Les 9 mois les plus longs de ma vie et les plus courts, un petit être qui est né pile entre les meilleurs moments de ma vie et les pires, et ma maladresse, mes doutes, mon incapacité globale.

Matt reste appuyé dans l’embrasure de la porte, comme s’il attendait quelque chose. Quelqu’un. « Elle me manque, la vraie Ginny. » Les études en plan, l’histoire de l’art au grand complet que j’ai reniée. Les croquis qui prennent la poussière, l’appareil photo qui me lacère le cœur, le corps rachitique qui lutte à chaque mouvement. « Moi aussi. » que je laisse souffler, plus pour moi-même que pour lui.

Fitzgerald’s manor, Marylebone, London, 2011
« Tu es resplendissante, ma chérie. » la main au creux de mon dos, le sourire qui s’agence à ses paroles. Papa qui butine d’un invité à l’autre, qui reçoit les compliments, les regards d’approbation, les confirmations qu’il a fait le bon choix. Maman qui s’assure que chaque convive a bien une flûte de champagne à la main. Jill qui s’éclipse pour aller fricoter avec la demoiselle d’honneur castée à la dernière minute, ou le prêtre qui se refuse à la sainte. Matt qui se tient à l’écart, comme toujours. Et Bailey, toujours, qui n’est jamais bien loin, qui rôde, omniprésent.

J’ai 21 ans, et j’ai dit I do. Devant une salle comble, devant deux familles comblées. Les restes d’un début d’année passée entre les médecins et les psychologues bien loin, les rêves et les ambitions des autres bien proches. J’ai fini par céder à la pression, par laisser la fissure, si mince au départ, si béante à l’instant, faire sa place. J’ai laissé Bailey entrer, percer la carapace, se faufiler là où il faut, bien comme il faut. J’ai laissé tout le monde décider, diriger, manipuler, pantin au fil bien aiguisé. J’aurais pu lever la tête, lever la main, lever le ton, mais ç’aurait été peine perdue. Plus aucune force, plus aucune motivation, si ce n’est ce petit être qui se love dans mes bras, qui dépose son crâne fragile au creux de mon cou, qui me regarde avec l’espoir d’être né sous une bonne étoile, l’espoir que je l’aide à dessiner une vie à sa hauteur. Petit miracle dans un océan d’horreurs et de déceptions. Petit miracle qu’on me menace maintenant de me reprendre, si je ne joue pas le jeu, si je ne suis pas la parfaite épouse, si je ne les laisse pas gagner, tous. Alors je sourie. À pleine dents. J’exulte le bonheur, la fierté, la famille forte, belle, puissante, enviable. Le faux.

Le bruissement de la crinoline qui m’avertit d’un mauvais présage. Et les paroles acides qui s’en suivent. « Tu m’bernes pas moi. T’es brisée, cassée, indomptable. Tu vas éclater un jour. » Le souffle qui caresse ma nuque, son corps tatoué, coloré, enfumé qui est apparu derrière le mien, qui lui chuchote ses pires peurs, ses meilleures craintes. « Ils disaient que c’était moi, la bombe à retardement. Mais au final, c’était toi. Ça a toujours été toi. » Jill, qui trompait tout le monde, mais que je n’arriverais jamais à berner.  

The little cottage with the blue door and the lonely heart(s), South Kensington, London, 2012
« Veux-tu m’épouser? » la phrase qui résonne, qui retentit, qui sort de nul part après avoir été retournée dans tous les sens. Planifiée, redoutée, espérée, déballée. Ses mots qui recommencent encore et encore, qui s’écrivent sous mes yeux, qui se répètent dans mes oreilles, qui refoulent en travers de ma gorge. L’arrangement, le soulagement surtout. Le fils d’un riche ami, la solution pour tout le monde, le troc de l’une contre les avoirs d’un autre.

J’ai 22 ans et j’ai l’impression de vivre au Moyen-Âge, la tête sous la guillotine, la généalogie qui décide de la destinée de tous comme d’un jeu de cartes, fines cartes à jouer qu’on empile les unes sur les autres. Mes mains qui tremblent, la lumière au plafond qui vacille, le souffle qui ralenti, le cœur qui bat la chamade. « Virginia, ouvre cette porte tout de suite! » qu’on gronde du couloir. Les pleurs de Noah qui se mêlent à la demande de Bailey, le fils prodige, le héros parmi les hommes. Mes larmes qui se marient à l’alliance qu’il a glissée à mon annuaire, comme une corde à mon cou, comme une signature sur un contrat qui fait briller le sourire des miens. Les cachets qui s’éparpillent au sol comme mes idées qui partent dans tous les sens. Ezra, son silence, Matt, ses questions, maman, ses remontrances, papa, ses soupirs, Noah, ses promesses, Bailey, ses obligations. Je laisse ma silhouette s’alourdir sur le carrelage, se laisser guider par les coups de poings frénétiques de quiconque hurle derrière moi, ou devant, ou au-dessus même. Et toujours, les mêmes raisonnements.

Pourquoi est-ce que ça n’arrête pas?
Pourquoi est-ce que chaque courte nuit est précédée et suivie de crises de larmes?
Pourquoi est-ce que je ne me reconnais plus, lorsque je passe devant la glace?
Pourquoi est-ce que je ne comprends plus rien?

Le craquement du bois laisse échapper un soupir. Le seul souvenir qui me reste avant de passer au noir, c’est le regard alarmé de Matt. Coupable. Repentant.

Bailey & Ginny's loft , Bayswater, London, 2014
« Maman…? » sa petite voix qui retentit dans l’atelier, sa question qui m’arrache un sourire. Le pinceau qui tombe de l’établis, la chaise qui tourne sur elle-même alors que je file le retrouver, derrière les canevas, planqué à cache-cache comme il le fait de plus en plus souvent ces jours-ci. Noah qui adore l’atelier que Bailey m’a aménagé dans le bureau inhabité, Noah qui vient y passer ses après-midis à mélanger les couleurs, à colorer les toiles de ses petites mains tantôt vert pomme, tantôt jaune soleil.

J’ai 24 ans, et je recommence à vivre, vraiment. Je recommence à peindre, à colorer ma vie sur une page blanche tout en douceur, tout en prose. Je recommence à photographier aussi, à imprimer des souvenirs, des sourires, sur la pellicule, à même ma mémoire. Et je recommence à respirer surtout. Pour lui, principalement, petit bonhomme plein de vie qui découvre que le monde n’a que du bon à lui offrir. Que du beau, que du mieux. Parce qu’il le mérite tellement. Jeu de chasse, de chat et de souris, ses petits pas qui me précèdent, ses grands ricanements qui emplissent toute la pièce. Cette raison de vivre, limpide, claire, qui s’impose comme de raison, qui me force à me réveiller chaque matin pour croire que la vie peut être meilleure. Que les déceptions sont loin derrière moi. Que cette nouvelle vie qui a démarré en trombe pourrait bien finir par fonctionner, un jour. Le meilleur pour lui. Moi, on oublie. On range, on nie, on passe.

Bailey qui passe le pas de la porte, le portable encore brûlant, les vêtements froissés, le regard ailleurs. J’attrape Noah au détour et viens le coller contre mon corps, l’amenant à ma hauteur alors que je me redresse. « Dure journée? » Il soupire, dépose ses clés, ouvre le frigo pour en sortir une bouteille de vin qu’il ouvre d’un mouvement chancelant. Ma question résonne comme elle fausse. Je demandais par habitude, par apparence, sachant très bien qu’il n’entrait jamais dans les détails. Qu’il en faisait office que de parure, que de père de substitution, aussi aimant envers Noah soit-il. La sonnerie du téléphone qui bourdonne, sa voix qui devient mielleuse dès les premiers mots, son corps qui fuit la cuisine pour la terrasse, mon regard qui se détourne, se pose sur Noah. « Bailey? BAILEY?! Il a perdu connaissance encore! » Petit corps inerte, petit trésor endormi.

Room 214, Royal Brisbane Hospital, Brisbane, 2016
« J’arrive dans 5 minutes. » que je peux lire s’illuminer sur mon portable. La chambre est calme, la lumière des néons aussi tamisée qu’elle puisse l’être. La respiration de Noah est stable, tout autant que le son mécanique des machines qui régulent son petit cœur. Polykystose rénale infantile, donc. Diagnostiqué depuis plusieurs semaines déjà. Des pertes de conscience qui mettent la puce à l’oreille, des douleurs récurrentes au bas du dos, la pression qui fuit ou saute, selon les humeurs. Et tout ça à l’intérieur d’un minuscule être vivant, qui n’a rien demandé de tout cela. Qui mérite tout, sauf ça.

J’ai 26 ans, et j’ai merdé. Partout et pour tout. J’ai gaffé à répétition, j’ai fait les plus grosses conneries à la chaîne, et ma seule réussite, la seule fierté qui me reste, est en train de dépérir sous mes yeux. J’ai le cœur en miettes, mais le dos bien droit, j’ai les yeux bouffis mais le sourire doux, chaleureux. J’ai la tête qui divague, j’ai les sens qui s’annihilent. J’ai des fourmis dans les jambes. Le besoin de partir, d’oublier, de recommencer, de sacrifier tout ce que j’ai et plus encore pour lui, pour le ramener, pour que tout redevienne comme avant. Pour que j’arrête de me plaindre le ventre vide, pour que ma tentative de suicide à la con ne m’ait jamais traversé l’esprit, pour avoir une nouvelle occasion de ne plus rater le reste, de ne plus agir en véritable lâche. Mais ça n’arrivera pas, jamais. Les lettres de Bailey qui s’ordonnent sous mes doigts, qui me demandent si j’ai mangé, s’il apporte quelque chose en particulier. Et le numéro, le contact, le premier pas d’Ezra qui crève l’écran, alors que je me demande ce que je fais à le fixer, et que la réponse s’impose d’elle-même. Il est venu. Je l’ai revu. Il va rencontrer Noah, ou du moins, il a la possibilité de la voir, enfin. Ses paroles que je questionne, ses gestes que je ne comprends toujours pas, mais qui n’ont plus aucune importance. J’aurais besoin de lui parler, j’aurais besoin de savoir, j’aurais besoin de l’oublier, j’aurais besoin qu’il disparaisse.

Bailey qui arrive toujours au mauvais moment, qui pose un café bouillant sur la table basse à mes côtés, qui caresse mon épaule comme le seul soutien qu’il peut encore m’apporter. « Tu devrais dormir, un peu… » qu’il tente, sachant très bien que le sommeil se fait rare de toute façon. Que les questions roulent trop souvent en boucle dans ma tête, que rien ne s’y calme, que tout s’y chamaille. « Oui, je vais essayer, je pense. » je concède, il s’étonne, mais se rassure au passage. Et je quitte la chambre un moment, le portable fermement retenu par ma main. Je devais lui parler. J’ignorais encore de quoi, mais mes doigts pianotaient sans que je m’en rende compte. J’avais besoin de lui et j’étais incapable de le concevoir, je voulais me débrouiller toute seule et même après toutes ces années, c’était encore son visage qui arrivait à me calmer. Merde, j’étais vraiment plus que paûmée. « Ezra? Tu es disponible là? »  





    ginny ▲ sit still, look pretty. X7ti












Dernière édition par Ginny McGrath le Lun 12 Nov 2018 - 17:45, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le privé de raclette
le privé de raclette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : il se prête au rôle de petit-ami pour alice et ses prétendants, pendant qu'il se perd dans une affection inattendue pour cette étincelle flamboyante.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley (avec des coloc surprise).
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_ocdlwgFi861u5j98uo1_250
POSTS : 37575 POINTS : 810

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(vingt-trois + quatre roa) – present: aliceallancora #7 › dorian › ginny #17 › hannah #2 › ichabod › jillian #5 › jillian #6lily #2matt #7 › mollyvioletzacharyolivia + thomasesclaves des apparences | past: ginny #14jillian #4livia | alternative: ginny #22thomas #5 › mischief managed | ROA: siennasienna #2tommypaintball #hitmewithyourbestshot | the only one: lovden #5

ginny ▲ sit still, look pretty. 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs EN ATTENTE : alma › cameron › chloe › nino #2
RPs TERMINÉS :
auden › lovden #2auden #3lovden #4cora #1cora #2cora #3cora #4 › cora #5 › cora #6edge › edge #2evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (au)ginny #5ginny #6 (zd)ginny #7ginny #8ginny #9 (fb)ginny #10ginny #11ginny #12ginny #13ginny #15 (au)ginny #16ginny #18ginny #19ginny #20 (zd)ginny #21 (zd)hannahivyjamesonjamiejillianjillian #2jillian #3 › joanne › lilymatt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4matt #5matt #6 › ninothomas #1thomas #2 › thomas #3thomas #4yasminebroregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets.

et là, un petit géranium:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : CORVIDAE (avatar) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium + team kelloan) › harley (crackships ezrauden)
DC : diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas).
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212- https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:03


On touche avec les yeux et on regarde avec les mains, merci, elle est à moi ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053 ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053 ginny ▲ sit still, look pretty. 3922047296
Bon courage pour ta nouvelle fiche, j'ai trop hâte de lire tout ça ginny ▲ sit still, look pretty. 206649278 ginny ▲ sit still, look pretty. 206649278 ginny ▲ sit still, look pretty. 206649278



:bee: :
 


Revenir en haut Aller en bas
Amy Castle
Amy Castle
la voix au bout du fil
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans ! Et elle a fait une teuf d'enfer ! (21 février 2000)
SURNOM : L'abandonnée, ça pourrait être bien. Puisque les gens ont tendance à l'abandonner
STATUT : Seule. Avec un bébé qui arrive bientôt. Remonte doucement la pente mais y'a toujours des risques de rechute
MÉTIER : La petite voix que tu entends quand t'appelles le numéro d'urgence ? Bah, tu peux tomber sur Amy ! Bien qu'actuellement elle est en congé maternité pour cause de bébé à venir
LOGEMENT : 350 Princess Street, dans le quartier de Logan City, avec sa mère et son beau père. Ou chez son père, au 797 Toowong
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_mr1koi3nGY1qk9f8bo1_500
POSTS : 20069 POINTS : 485

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bouge beaucoup ; grande bavarde ; aime beaucoup dessiner ; a une phobie des oiseaux ; déteste les ascenseurs ; allergique au citron et aux fruits de mer ; aime bien faire de la course à pied ou de la natation ; a fait du judo et a gagné quelques trophées ; a grandi avec Naruto et ses déclinaisons ; aimait beaucoup jouer à Pokemon sur les consoles, se concentre plus sur Pokemon go ; adore les super héros, Marvel ou DC ; aime bien regarder la F1 ; son truc préféré ? Emmerder son père
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_inline_pm331jyUj21sftto9_1280
Dimension : (ghost) Adèle #1 ;

Flashback : (juin 2019) Moana #1 ; (mai 2020) Adèle #5

juin 2020 : Josh #2

août 2020 : ; Elie #6

octobre 2020 Ambre #1 ; Keith #3 ; Dylane #4
RPs EN ATTENTE :
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_plk07jP42y1r2u39uo2_540
One day, you may be able to break my armor

RPs TERMINÉS :
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_pma4pdrre91rpbzqyo6_250
Dimension : √(zombie) Ash #1 & Elie #1 ; x (ghost) Julian #1 ; x (UA) Simon #1

Flashback : √ (2016) Julian #1 ; √ (2016) Elie #1 ; √ (2016) Elie #2 ; √(2018) Connor #1 ; x (février 2018) Simon #3 ;√ (juin 2019) Frederick #1 ; √ (décembre 2019) Elie #3 ; √ (décembre 2019) Elie #4 ;

février 2020 : √ Ash #1 ; √ Ash #2 ; √ Ash #3 ; √ Hari #1 ; √ Elie #5 & Quinn #1 ; √ Ash #4 & Jimena #1 ; √ Ash #5 ; √ Ash #6

mars 2020 : √ Obaid #1 ; √ Ash #7 ; √Ash #8 ; √ Ash #9 & Jimena #2 ; √ Ash #10 & Philomenn #1 ; √ Ash #11 ; √ Eve #1

avril 2020 : √ Josh #1 ; √ Helene #1 ; √ Adèle #1 ; √ Ash #12 & Elie #6 ; x Liam #1 ; √ Ash #13 & Adèle #2 ; √ Ash #14 ; √ Danika #1 ; √ Ash #15 ; √ Ash #16 ; √ Ash #17 ; √ Hari #2 ; √ Ash #18 & Hari #3 ; √ Ash #19 ; // annonce du bébé // √ Keith #1 ; √ Simon #1 ; √ Ash #20 ; √ Ash #21 & Simon #2 ;

mai 2020 : √ Shephard² #2 ; √ Adèle #4 ; √ Ash #22 ; √ Zepp #1 ; √ Ash #23, Elie #5 & Hari #4 ; √ Ash #24

juin 2020 : √ Ash #25 & Philo #2 // Rupture avec Ash // x Hari #5 ; √ Elie #6 x Wayne #1 // Accident // √ Ash #26 ; x Zepp #2 ; √ Ash #27 ; √ Claire #1 ; √ Jayden #1 ; √ Claire #2 ; √ Crystal #1 ; √ Ash #28 ; √Dylane #1 ; √ Ash #29 ; √ Dylane #2

juillet / août 2020 : √ Ash #30 ; √ Keith #2 ; √ Dylane #3 ; x Serinda #1 ; x Ash #31 ;
PSEUDO : Nao'
AVATAR : Giorgia Whigham
CRÉDITS : Avatar de pretty girl', Sign de bat'phanie
DC : Delilah & Jaylen
INSCRIT LE : 05/02/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t28947-family-is-not-always-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t28996-family-is-not-always-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t28995-amy-castle

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:03


Re bienv'nue à toi ^^


Baby on board!
Un peu de toi, un peu de moi. ▬ Fairy tales are bullshit! It wasn't an illusion. Until this.
Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : ils n'allaient nulle part, de toute façon (nb: ça ne fait pas moins mal)
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_pcr4gdYUdc1vuv9bpo1_250
POSTS : 15535 POINTS : 730

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cap des 5 ans, la rémission est (enfin) une guérison ☆ bénévole au service pédiatrique du st vincent ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle le farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide en 2016, une dépression (pas toujours) en sommeil ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ rugbyman amateur depuis l'enfance, champion universitaire (2005) ☆ tatoué 5 fois ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair ☆ ancien fumeur
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camil #2 ☆ kelly #6sohan #5joanne #19kelly #5colleensixtinejules (08/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : joanne (2004)jamie (au)kyte (au)

همیشه ببخشید
ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_mg2phydxcb1ru1wbho1_500
RPs EN ATTENTE : yasmine #18 ☆ justine #2
RPs TERMINÉS :
ginny ▲ sit still, look pretty. VDnnWJA

2020yasmine #17sophia #2khadjaafari #1edge #1joanne #18golden four #1

2019yasmine #16kelly #4camil #1joanne #17sohan #4owen #2justine #1sophia #1rhett #1yasmine #15joanne #16asher #1alfie #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)

ginny ▲ sit still, look pretty. Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@luxaeterna & sign@margotskarsgard & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan https://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari https://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:14


(re)bienvenue, du coup ginny ▲ sit still, look pretty. 763064237 ginny ▲ sit still, look pretty. 2523491165
on va enfin l'avoir, cette Ginny ginny ▲ sit still, look pretty. 3922047296 ginny ▲ sit still, look pretty. 3290930861 trop bon choix ginny ▲ sit still, look pretty. 763064237
bon courage pour cette nouvelle fiche, du coup ginny ▲ sit still, look pretty. 1031338396



ginny ▲ sit still, look pretty. 763064237  ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018:
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:35


Nan nan on la touche pas t'inquiètes ginny ▲ sit still, look pretty. 1755617674 ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053
Re bienvenue parmi nous avec la jolie Ginny! très bon choix de scénario en tout cas, je sens qu'on va bien s'amuser ginny ▲ sit still, look pretty. 2598156303
Bon courage pour ta fiche, je t'enverrai un mp pour qu'on voit le lien Ginny/Amy ginny ▲ sit still, look pretty. 3922047296
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:38


re-bienvenue ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830 ginny ▲ sit still, look pretty. 3922047296 ce choix de scénario est juste divin, et que dire de daisy ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053 ginny ▲ sit still, look pretty. 206649278 j'espère que tu te plairas avec ce nouveau perso, en tout cas tu devrais pas t'ennuyer ginny ▲ sit still, look pretty. 2154485008 ginny ▲ sit still, look pretty. 2523491165 hâte de discuter de notre lien du coup ginny ▲ sit still, look pretty. 2598156303 ginny ▲ sit still, look pretty. 206649278
bon courage pour l'écriture de ta fiche ginny ▲ sit still, look pretty. 1615570432 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
ginny ▲ sit still, look pretty. Cf3fe99b7b9a47847332073724ea4f2a
POSTS : 8433 POINTS : 2900

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 20:49


Merci tous! En espérant que ce soit la bonne! (je suis pas trop inquiète ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018 ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018 ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018)

Ezra, regarde le p'tit possessif Rolling Eyes Mais tu peux continuer, je m'en plains pas au contraire ginny ▲ sit still, look pretty. 2154485008

Hassan, ouaiiiiiiiiis, il était grand temps à mon sens que quelqu'un l'accroche et la garde ginny ▲ sit still, look pretty. 3287410889 ginny ▲ sit still, look pretty. 1149740097

Amelia, en plus, j'aime tellement ton personnage ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830 de base, en Cody, j'étais trop team #Ezlia ginny ▲ sit still, look pretty. 3217047551 mais là il va falloir que je rajuste le tir ginny ▲ sit still, look pretty. 3922047296 on s'enverra des MPs d'amour entre nos RPs pour garder la bonne entente ginny ▲ sit still, look pretty. 2891754501

Saul, ginny ▲ sit still, look pretty. 4251317097 ginny ▲ sit still, look pretty. 2598156303 oh toi tu sais comment me parler ginny ▲ sit still, look pretty. 873483867


    ginny ▲ sit still, look pretty. X7ti










Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 21:24


Enfin une Ginny depuis le temps ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830
Re bienvenue et amuses toi bien avec ce personnage I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 21:30


J'adore le début de ta fiche ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830
Bon courage pour la suite ginny ▲ sit still, look pretty. 826475116
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 21:38


Rebienvenue à la maison ginny ▲ sit still, look pretty. 763064237
Excellent choix de scénario, Ginny + Daisy ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053 ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
ginny ▲ sit still, look pretty. Cf3fe99b7b9a47847332073724ea4f2a
POSTS : 8433 POINTS : 2900

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 21:56


Merci beaucoup vous trois ginny ▲ sit still, look pretty. 2891754501 ginny ▲ sit still, look pretty. 2954228499 ginny ▲ sit still, look pretty. 1949770018


    ginny ▲ sit still, look pretty. X7ti










Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 22:13


bienvenue et bonne chance pour ta fiche ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830
super choix de scénario I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyLun 14 Nov 2016 - 22:42


Rebienvenue ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830
Il est canon ce choix de scénario dis-donc ginny ▲ sit still, look pretty. 3258319053
Bon courage pour la fin de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. EmptyMar 15 Nov 2016 - 0:50


Re-bienvenue avec ce scénario de fou ginny ▲ sit still, look pretty. 199959295
Ezra c'est le meilleur ginny ▲ sit still, look pretty. 873483867 Avec lui tu es bien tombée ginny ▲ sit still, look pretty. 1017170121
Bon courage pour ta fiche ginny ▲ sit still, look pretty. 674657830
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

ginny ▲ sit still, look pretty. Empty
Message(#) Sujet: Re: ginny ▲ sit still, look pretty. ginny ▲ sit still, look pretty. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

ginny ▲ sit still, look pretty.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-