AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robinou, bin, la carotte, robin des bois pour vous servir, en vrai c'est comme vous le sentez.
STATUT : polyamoureuse, wild & free, possiblement bientôt mariée avec un parfait inconnu allons-y gaiement !
MÉTIER : artiste touche-à-tout, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux, co-propriétaire d'un workshop créatif avec ginny... et auden #ohboy
LOGEMENT : cottage feuillu et bordélique à logan city avec les adorables créatures poilues qu'elle recueille en chemin. vous êtes les bienvenues !
aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Eelw
POSTS : 4600 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ petit fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ hypersensible, idéaliste, lunatique, optimiste, protectrice, excentrique, impulsive, explosive & passionnée ☽ trouvé à la naissance, a grandi en foyers ☽ porte une cicatrice au creux de son décolleté ☽ no bullshit ☽ adepte de la 297ème chance ☽ gryffondaigle ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité, les aventures spontanées, l'amitié, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)clémentnoaauden (fb)MPRginny, isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou) ✢ jillian (fb HP)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : birdie (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty
Message(#) Sujet: aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens EmptyVen 25 Mai - 21:15







contact in the desert
With freedom, trippy songs, good friends and aliens, who could not be happy?
« Prince Charles, non ! » Trop tard, il avait déjà sauté sur mes genoux. J’ai essayé de négocier un peu mais il m’a jeté un regard de travers et puis il s’est installé plus confortablement en fermant les yeux, me clouant ainsi définitivement sur les chiottes. Princes Charles, pour les perplexes, c’est le petit matou qu’on avait adopté avec June il y a quelques mois de ça. Enfin, je dis petit, mais il était plutôt très, très, imposant notre bébé. Il avait son petit caractère, ça c’est sûr, un palais très fin, quelques manières, un peu grincheux… mais ça faisait partie de son charme, et puis il était si mignon, avec ses gros yeux perçant, sa petite gueule aplatie et sa fourrure touffue, comment résister à l’envie de céder à tous ses désirs ? de le câliner là, sans plus attendre ? Enfin, pour les câlins comme pour le reste, c’était quand il voulait, où il voulait, et bien souvent c’était dans les moments les plus importuns, comme sur mes planches de dessins, sur les cours de June ou, comme à présent, sur mes genoux, sur les chiottes. J’ai soupiré, vaincue, et j’ai donc entrepris de caresser son doux pelage en rêvassant sur la journée à venir. Une pensée en emmenant une autre, j’ai tendu le bras pour attraper mon téléphone qui rechargeait et j’ai composé le numéro de mon autre petit chat de gouttière adopté : Aisling. « Sweetpie! J’ai rêvé de toi cette nuit ! Attends je te raconte : ça commence je suis dans un espèce de zoo-cirque (je sais, as if !) et là je vois un grand bocal avec plein de monde autour et il y a des pancartes old school style années 50s et un vieux fou qui ressemble au gars de Moulin Rouge qui crie dans un mégaphone « approchez, approchez, vraie sirène, très rare, blabla » et alors je m’approche et je pousse les gens et là dans le gros bocal je vois une sirène et quand elle se retourne, c’est toi ! Avec une longue queue et des écailles et tout ! Je suis scandalisée (normal tu vois), je cris sur les gens et je leur dis qu’ils sont des voyeurs oppressants de mes deux. On veut m’emmener au loin mais je me débat et là j’ai une hache dans la main et je vois le vieux fou qui essaie de te kidnapper comme c’est devenu l’émeute entretemps et alors je lui cours après et je lui COUPE LA TÊTE à ce gros pervers ! Tu t’agites par terre comme un poisson (que tu es, donc) alors je te mets par dessus mon épaule (ah oui parce qu’en fait du coup j’étais la « strong lady » du zoo moi). Bref, je cours à fond pour t’emmener en sureté avec les cons qui nous court après avec des pics et des pioches, j’arrive devant une grande falaise, en dessous il y a de l’eau très bas mais pas le choix tu vois il faut sauter, alors je saute et PLAF, on tombe dans l’eau, et là on coule, coule, coule. Et j’étouffe ! Et alors tu m’embrasses et du coup j’arrive à respirer, et puis après tu m’aides à nager et on arrive sur la rive et on continue de s’embrasser en se caressant les cheveux et la peau et les écailles, et c’était super érotique ! Je pense que le message est fort, comme la puissance de la solidarité féminine dans notre libération tu vois ? Enfin bref, ça m’a inspiré, il faut absolument que je te dessine en sirène ou que je te moule avec une queue de poisson pour faire une statue grandeur nature, ce serait trop stylé pas vrai ?! » Les yeux pétillants d’inspiration j’ai repris mon souffle, mon récit passionné m’ayant visiblement ôté la capacité de respirer comme il se doit. Princes Charles, lui, ne semblait pas avoir apprécier l’exaltation de son coussin-humain, car il s’est redressé en grognant avant de quitter mes genoux et de s’en aller royalement vers d’autres contrées. Je l’ai couvé du regard un moment (il était parfait) et puis j’ai reporté mon attention sur mon amie « Bon, et sur une note complètement unrelated… prête pour le festival ma gueule ?! »

Mon excitation était à son paroxysme. J’avais enfin trouvé une camarde d’aventures fan de Roswell et de festivités avec qui me rendre au festival « Contact In The Desert », qui réunissait toutes ces choses et plus encore ! Et au temps trouver des potes pour festoyer c’était pas difficile, au temps des fans d’ovnis ET de ma chère série des années 2000s, laissez moi vous dire que ça courraient pas les rues ! Même dans mon jeune âge j’avais essayé d’enrôler mes amies Leena et Cleo à ma Roswell mania mais c’était pas trop leur truc. A la réflexion, je pense que ma nouvelle future meilleure amie et belle-sœur Jameson pourrait être branchée par toutes ces petites bêtises elle aussi, le côté romantisme, tout ça... et puis rien qu’à voir son engouement à Halloween dernier c’était évident qu’elle était faite pour ça ! Ah, comme j’avais hâte du jour où elle le réaliserait elle-aussi, je m’en frottais les mains d’anticipation, même. Mais revenons-en à nos moutons, ou plus précisément, nos aliens ! Pour être tout à fait honnête je savais pas exactement de quoi il s’agissait, comme festival - j’avais juste vu qu’il y aurait des concerts, de la musique trippante, des déguisements loufoques et une histoire d’extraterrestre dans le désert, et très franchement, c’était bien suffisant pour me donner envie d’y aller ! En plus j’allais pouvoir danser et pratiquer les moves que m’avait appris le petit Clément alors vraiment, tout me réussissait. C’est donc pleine d’entrain et de gaité que j’ai pris la route avec mon Aisling, tente et déguisements dans la coffre, fenêtres baissées, cheveux au vent et musique psychédélique à pleine bourre (on savait s’ambiançait comme il se devait). Moi j’étais au volant et j’avais du mal à garder mes mains dessus tellement j’avais envie de danser plutôt, et Aisling à la place passager elle continuait de fabriquer nos bracelets de l’amitié tout en s’égosillant avec moi sur nos chansons préférées. Elle était rayonnante et ça me réchauffait le cœur de la voir comme ça. Après tout ce qu’elle avait vécue elle méritait bien tout le bonheur du monde et plus encore ! J’étais si fière d’elle, aussi, ma petite battante d’ex-junkie en rémission. Je me souviens encore d’une de nos nombreuses conversations, où elle m’avait expliqué qu’elle se souvenait à peine de ses cinq dernières années en Australie parce qu’elle était constamment perchée ou presque, qu’elle s’était longtemps réfugiée dans la drogue parce que ça la rassurait, que c’était comme un rêve permanant, et je me souviens parfaitement d’une phrase qu’elle avait dit ce soir là : « mais plus j’étais dans mes rêves, plus ça tournait au cauchemar ». Bon sang ça m’avait marqué, je crois bien que j’en avais même fais une toile après coup (c’est qu’elle m’inspire, l’enfant !) « ça ne fait pas grand bien de s’installer dans les rêves en oubliant de vivre » que je lui avais répondu comme si c’était moi qui l’avait inventé celle-là. Elle m’avait grillé, bien sûr, étant aussi fan d’Harry Potter, mais peu importe, le message était passé et je crois même que ça l’avait touché un peu. Ah, si j’avais su, quand je l’avais recueillie toute tremblotante, étalée comme une crêpe dans la chambre d’un Phoenix tout paumé, si j’avais su qu’on allait devenir aussi proches et camarades d’aventures… eh bah j’aurai été vachement contente ! Dire que j’étais une fière maman chat serait un euphémisme.  

Des coups de klaxons sur ma droite m’ont tiré de ma ronronnante rêverie et j’ai tourné la tête pour découvrir un groupe de cinq extraterrestres sexy qui dansaient et nous faisaient des grands signes depuis leur décapotable rouge. Et mince alors trois d’entre eux avaient des visages drôlement familiers ! Au volant il me semblait reconnaître ma douce Elisabeth (et ce serait bien son genre ce festival tiens, libre dans la tête comme elle est !), à ses côtés une autre créature ressemblait à s’y méprendre à ma petite apprentie Lady Irène, et le dernier lui c’était mon Kyte tout craché ! (Bon, il avait un genre gros masque d’extraterrestre sur la tête alors on voyait pas grand chose, mais les bouclettes qui en dépassaient c’était tout lui ça c’est sûr !). Ça m’a amusé de les imaginer tous ensemble dans ce genre d’aventures alors j’ai décidé que c’était bien eux (ça ou des clones, Roswell style). « ON SE RETROUVE AU FESTIVAL MES BEAUTES ! » a crié Irène-l’Alien en agitant une pancarte ’you’re too cute for this worl’ faite à la main. J’ai rigolé et je leur ai envoyé un baiser en guise de confirmation. Ils ont crié comme des loups sauvages et puis ils nous ont fumé et je me suis tournée vers Aisling : « C’était une bonne idée de mettre la petite ventouse tête d’alien sur la caisse, on commence déjà à se faire des amis ! » J’ai ricané et j’ai attrapé mon smoothie avocat tout vert (restons dans le thème) pour en prendre quelques gorgées avant de le tendre à mon lapereau. En face, une grande affiche indiquait l’entrée imminente du festival et j’ai frétillé sur place, mon excitation frôlant l’hystérie : « Yayyy ! On est plus loin ! Max Evans, NOUS VOILÀÀÀ ! »


birdiesnow




don't stop me now, I'm having such a good time, I'm having a baaaall

:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Aisling Hayes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans, née un 20 février
SURNOM : Ash ou Leen par ses amis. Ivana Rose sur instagram.
STATUT : Essaie d'écouter son cœur, de le prêter à Sid malgré sa peur.
MÉTIER : Suicide Girl & stripper quelques soirs par semaine.
LOGEMENT : Studio #353 à Redcliffe
aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens L01i
POSTS : 687 POINTS : 120

PETIT PLUS : Née en Irlande du Nord dans une famille très catholique, parle avec un accent gaélique. A troqué les rues pluvieuses de Belfast pour le soleil de Brisbane mais son existence est toujours aussi grise. Se croit bonne à rien si ce n’est à jeter son corps en pâture aux caméras. Faut bien payer le loyer et sa dette envers le club. Aisling se réfugie dans les morceaux de rock qui ouvrent son cœur à sa place. Le son à fond, elle danse pour extérioriser le tumulte de ses sentiments. Parfois, elle chante aussi… mal, elle trouve. Végétarienne, elle adore les animaux. Ancienne junkie sobre depuis 6 mois.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Sid [7]Robin [2]Phoenix [2]Team PrideOwenRaelyn [f.b]

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Zva3
Sid ♡ I see all those angry faces and I'm afraid that could be you and me; talking about what might've been, thinking about how it used to be.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_n1ntj6ujmD1qajz3yo4_250
Robin ♡ you lead the blind you lead the stream, the current ways are much to lean, you are the captain of the team!

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_o36lhfvzXs1v63j0ho4_r1_250
Lou ♡ Oh I love the taste of cyanide, oh how I love to feel it burn inside. I'm on the hour and I've been there for a long time but somehow I feel like I'm fading out of line.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Giphy
Phoenix ♡ I need a hero, I'm holding out for a hero 'til the end of the night. He's gotta be strong and he's gotta be fast, and he's gotta be fresh from the fight. He's gotta be larger than life!

RPs EN ATTENTE : Terry ♡ Gabriel ♡ Clément

Je ne prends que 5 RPS à la fois.


PSEUDO : Whitefalls/Whitewolf
AVATAR : Mellisa Clarke
CRÉDITS : Fae (avatar) + Frimelda (sign) + Loonywaltz (ub) + Sid (ub)
DC : Jameson la louve & Kyte le vieux type louche
INSCRIT LE : 07/09/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t11388-aisling-run-away-try-to-find-that-safe-place-you-can-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t11572-aisling-hayes-would-you-love-a-creature-like-me https://www.30yearsstillyoung.com/t12482-aisling-hayes https://www.30yearsstillyoung.com/t12436-aisling-hayes

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty
Message(#) Sujet: Re: aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens EmptyVen 8 Juin - 22:45






Trippy songs, good friends & aliens


 
Le vent dans les cheveux, le soleil dans les yeux, Aisling s’agite au rythme de ses chansons préférées crachées par l’autoradio de Robin. Le paysage aride défile par la fenêtre de la voiture, et elle inspire l’odeur du désert, la couleur des roches, la sérénité du grand ciel bleu qui s’étend comme une mer infinie devant elles. Les mains de Robin tapent sur le volant, et sa voix s’élève avec une conviction non égalée quand vient le refrain. Le rire aux lèvres, l’irlandaise essaie de l’accompagner mais sa gêne prend le dessus et son chant s’étrangle en un ricanement amusé. Leurs regards se croisent, et celui de Robin pétille d’enthousiasme et de tendresse pareil ; alors Aisling sent son cœur se gonfler et son sourire s’étirer jusqu’à ses oreilles rougissantes. Le rouge, c’est à cause du rêve à Robin - celui où elle était une Sirène en détresse et son amie une femme super forte qui voulait la délivrer. Aisling a beau essayer de ne pas y penser, la scène érotique de la plage fait irruption dans son esprit à des moments incongrus, et alors elle ne peut pas s’empêcher de se demander si ça veut dire quelque chose ou bien si c’est juste une histoire de solidarité féminine comme elle a dit Robin. Puis elle se rappelle que Robin elle est du genre vachement tactile de toutes les façons, alors forcément ça doit juste vouloir dire qu’elle l’aime bien. Et puis qu’elle est contente d’aller à Contact In The Desert avec elle, aussi. Satisfaite de cette explication rationnelle et logique, Aisling reprend la confection de ses bracelets de l’amitié en fredonnant la chanson suivante. Un foulard sur ses genoux, elle profite du voyage pour ajouter des bonbons aux trames qu’elle a passé les deux dernières nuits à tisser. Et d’ailleurs c’est la première fois de sa vie qu’elle y attache des vrais sucreries et pas des drogues ! Alors forcément elle s’applique presque deux fois plus parce qu’il faut qu’ils soient jolis ; pour qu’elle en soit fière, pour que Robin les aime aussi, et pour qu’ils gagnent le cœur des gens avec qui elle les échangera. Et puis aussi parce que tu remarques beaucoup plus tes erreurs quand t’es pas défoncée. Aujourd’hui, la petite voix est plus taquine que moqueuse, et Aisling se dit que c’est plutôt un bon signe.

Une voiture les double en klaxonnant et Aisling relève vivement la tête pour voir un groupe de types et de nanas déguisées en extraterrestres qui les hèlent en dansant depuis leur jolie décapotable. Les yeux écarquillés et un sourire émerveillé sur ses lèvres, elle se penche pour les saluer à son tour. Comme elle aimerait être déguisée elle aussi, un peu comme dans le premier épisode de Roswell ! Mais elle n’a pas osé prendre la route dans sa tenue holographique sexy. Elle ne sait même pas si elle osera la mettre sur place, mais comme Robin sera à ses côtés elle espère bien pouvoir aspirer un peu de son courage. La jolie extraterrestre à la pancarte leur hurle qu’elles se verront au festival et Aisling aimerait bien lui répondre un truc drôle et classe mais rien ne vient, alors elle se contente de rigoler et d’agiter la main. La frustration de son manque de répartie s’efface cependant rapidement car Robin la félicite d’avoir pensé à coller une ventouse d’alien à l’arrière de la voiture. « T’as vu ?! » Elle s’exclame avec fierté. « Comme ça ils savent qu’on est dans le secret… » Elle ajoute avec un clin d’œil suggestif, prête à se plonger corps et âme dans sa Roswell mania. Robin lui tend un smoothie bien vert tout comme il faut, et Aisling en prend quelques goulées avides, ravie de mettre autre chose dans son estomac que des noodles instantanées et des frites à emporter. Une grosse pancarte avec un énorme extraterrestre tout défraichit apparaît soudain devant elles et Aisling laisse échapper un couinement hystérique en le pointant du doigt (comme elle a la bouche pleine) tandis que Robin lâche un cri qui laisse entendre que Max n’a qu’à bien se tenir. « Eh ! On avait dit que Max il était à moi ! » Elle proteste en faisant mine d’être hyper sérieuse, parce qu’on ne plaisante pas avec les répartitions d’acteurs sur lesquels on fantasme. « J’te rappelle que tu voulais Michael parce que tu voulais mettre des pansements sur son âme et qu’il est fan de Metallica… Mais bon tu peux avoir Zan aussi si tu veux. » Jason Behr est vraiment trop beau mais les junkies, Aisling, elle a donné ; alors faudrait voir a pas trop pousser !

Elle roulent encore quelques minutes, puis un type tout déguisé en papillon géant multicolore leur fait signe de tourner à gauche pour rejoindre le camping. Robin roule très lentement entre les camping-cars, les mini-vans reconvertis en chambres d'appoint, les tentes à même le sol et les gens déguisés ou non qui fourmillent entre leurs roues. Aisling sort la tête par la fenêtre, et elle essaie tellement de tout gober de ce spectacle que si elle tirait un peu plus encore, nul doute qu’elle finirait par rouler au le sol à mordre la poussière. Heureusement, Robin s’arrête bientôt et elles sautillent hors de la voiture pour récupérer leurs sacs à dos et la tente qu’elles n’ont plus qu’à installer dans le petit coin de verdure admirablement repéré par les yeux de lynx de la Robin en mission. « Oh la la j’suis contente ! » Aisling s’exclame en trépignant sur place une fois leurs affaires posées sur le sol pour faire une sorte de périmètre de sécurité – une mesure utile pour dissuader d’autres voitures de rouler sur leur petit coin de paradis pas encore monté. « Avant qu’on commence, je voudrais te donner quelque chose. Un p'tit cadeau. » Elle dit en fouillant dans son sac à dos. Ses mains se referment sur les deux pendentifs métalliques qu’elle a dégotés sur Amazon quelques heures après que Robin lui ait proposé ce weekend entre filles fana de Roswell. « Quelle main ? » Elle couine en frétillant, les poings serrés dans son dos pour dissimuler les deux plaquettes. Dans le fond, cette petite mise en scène sert davantage à faire monter le suspens qu'à autre chose car les deux bijoux – copies conformes du pendentif qu’Isabelle trouve dans le dôme d’Atherton – sont identique en tout point. Aisling se réjouit de l’éclat de curiosité dans les yeux de Robin et de son immense sourire qui creuse des fossettes dans ses joues. Il est tellement plus agréable de créer de la joie dans le cœur de ses amis plutôt que de la souffrance et de l’inquiétude ! Suivant les indications de son amie, Aisling sort sa main de derrière son dos et place le collier dans celles de l’australienne. « Tada ! Pour te remercier de m’avoir embarquée avec toi dans cette aventure… » Elle explique en se cachant un peu derrière sa frange, soudain timide. « Et puis aussi pour que Max et Michael puissent nous reconnaître ! » Elle ajoute avec un sourire espiègle et un regard plein d’espoir. C’est que quelque part, elle espère bien que ce festival n’est pas une arnaque et qu’elles parviendront bien à établir un contact extraterrestre au beau milieu de ce désert australien !  


black pumpkin & Miss Pie & whitefalls



like a moth to the flame
Let me wash away and let go of the pain. Feel my heart race, breathe a sad sigh. Just look away and turn a blind eye. Close the blinds so I can come down and take my hand so we can both drown.
F R I M E L D A

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 763064237:
 


Dernière édition par Aisling Hayes le Mer 28 Aoû - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robinou, bin, la carotte, robin des bois pour vous servir, en vrai c'est comme vous le sentez.
STATUT : polyamoureuse, wild & free, possiblement bientôt mariée avec un parfait inconnu allons-y gaiement !
MÉTIER : artiste touche-à-tout, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux, co-propriétaire d'un workshop créatif avec ginny... et auden #ohboy
LOGEMENT : cottage feuillu et bordélique à logan city avec les adorables créatures poilues qu'elle recueille en chemin. vous êtes les bienvenues !
aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Eelw
POSTS : 4600 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ petit fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ hypersensible, idéaliste, lunatique, optimiste, protectrice, excentrique, impulsive, explosive & passionnée ☽ trouvé à la naissance, a grandi en foyers ☽ porte une cicatrice au creux de son décolleté ☽ no bullshit ☽ adepte de la 297ème chance ☽ gryffondaigle ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité, les aventures spontanées, l'amitié, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)clémentnoaauden (fb)MPRginny, isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou) ✢ jillian (fb HP)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : birdie (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty
Message(#) Sujet: Re: aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens EmptyDim 21 Juil - 17:56




contact in the desert
"trippy songs, good friends and aliens"
@aisling hayes
« J’avoue ! réalisais-je subitement alors qu’elle réclamait son owernship over Max Evans. Je sais pas pourquoi dans ma tête là c’était le plus alien du tas c'est peut-être les oreilles mais t’as totalement raison j’prends Michael et Zan anytime en fait attends on la refait ! »  Sans crier garde, j’ai lâché le volant, collé ma joue à celle de mon amie et pointé la caméra de mon téléphone dans nos faces en grand-angle. (C’est que voyez-vous Aisling venait de m’installer instagram et je savais pas très bien l’utiliser mais ça m’amusait beaucoup alors je filmais tout et n’importe quoi et là, le festival approchant, l’euphorie collective montant, les aliens se répartissant, ça me paraissait le moment idéal pour tapait ce que ma jeune amie appelait communément dans son jargon d’hooligan en short, une story). J’ai affiché mon plus beau sourire, j’ai appuyé sur le bouton et alors qu’on dépassait le panneau « CONTACT IN THE DESERT » j’ai braillé : « MICHAEL GUERIN NOUS VOILÀÀÀÀÀÀ ! »

Plus on approchait, plus il y avait de monde et de bagnoles dans tous le sens comme si les zombies avaient débarqués et que c’était la débandade ! Notre excitation frôlait l’hystérie quand je me suis enfin garé derrière le camping for aliens only et que déjà on sentait les basses de la musique électro faire vibrer le sol, que dans l’air flottait ce doux parfum de foin et de beuh à foison, et que devant nous s’étendait une longue lignée de tentes toutes plus colorées et farfelues les unes que les autres. Il faisait beau, il faisait chaud, j’ai pris une grande inspiration inspirée, et puis j’ai sauté sur mes pieds. « Bon allez, on monte la tente vite fait et puis on va faire un tour ! »  j’ai décidé avant de récupérer nos affaires et d’avancer dans le camping vers le petit espace entouré de jolies énergumènes qui me disaient bien. J’ai salué tout le monde et avant que je commence à monter la tente, Aisling s’est rapprochée de moi avec sa petite voix douce et basse et j’ai tendu l’oreille : « Qu’y a-t-il mon enfant ? » je l’ai encouragé. Aisling, elle était si mignonne, discrète et furtive qu'elle me rappelait un peu les raton-laveurs de Patagonie que j'avais rencontrés il y a quelques années de ça lors d'un voyage humanitaire. Avec leur p'tit museaux pointu et leur p’tite tête fourbe et leurs p'tites griffes fourchues et leur p'tit côté destructeur aussi. Très sociables, mais un peu farouches, sensibles. Très important de leur parler avec beaucoup de douceur. Du pareil au même j’vous dis ! J’avais dû me faire violence pour pas tous les adopter et les ramener avec moi d'ailleurs, vrai de vrai c'est des créatures tellement mignonnes qu'elles se font souvent adopter comme animal de compagnie ! Encore une fois, tout pareil comme j'ai fait avec Aisling. « Avant qu’on commence, je voudrais te donner quelque chose. Un p'tit cadeau. » Je me suis retournée vers elle avec un sourire et les yeux tous ronds de l’excitation (j’aimais vraiment beaucoup les surprises).  « Quelle main ? » « Euuuuh  (trop de pression) droite ! » que je me suis  lancée, et alors là elle a sortie un petit pendentif de derrière son dos, celui des indiens / aliens / c’est compliqué de Roswell et mes yeux se sont arrondies plus encore d’émerveillement. J’ai ouvert la bouche tout grand mais aucun son n’en est sorti, mon regard passant de sa petite bouille à son présent. « Tada ! Pour te remercier de m’avoir embarquée avec toi dans cette aventure… et puis aussi pour que Max et Michael puissent nous reconnaître ! » « HIIIIIIII mERCI à TOI mon raton-laveur d'amour tu sais que je suis trop contente d’être là avec toi et ça c’est trop mignon j'aDORE MERCI ! je me suis réveillée subitement en faisant un bond sur moi-même avant de lui sauter dans les bras (elle était très grande, je touchais presque plus le sol) Vas-y vas-y donne on les mets DIRECT ! Et si avec ça ils nous abduct pas ces enfoirés c’est qu’ils nous méritent pas ! »  je commentais frénétiquement en enfilant le collier avant d’ajuster celui de mon amie et pour officialiser le tout, j’ai refait une p’tite story.

Quelques minutes plus tard, j’étais à genoux dans l’herbe entrain de me gratter la tête pour comprendre ce qui clochait avec l’installation de ma tente. J’avais pas emmené la notice parce que je me faisais confiance alors autant vous dire j’étais légèrement frustrée de constater que je galérais un brin à la monter et pour redorer mon image j’ai donc précisé : « Non mais c’est parce que c’est un nouveau modèle, moi normalement ça passe tranquille, j’ai même un genre de petit talent inné tu vois, genre par exemple je veux pas me la péter mais.... je sais construire des jouets Kinder sans la notice quoi »  Mais cette tente n’était manifestement pas un jouet Kinder et dés que je plantais d’un côté ça se retirait de l’autre bon sang c’était infernal ! Je commençais à m’impatienter alors je me suis rappelée que tout allait bien : nos voisins de campement étaient super cool et nous avaient déjà filé des bières, le soleil brillait au dessus du désert magnifique et dans quels instants ma pouliche et moi-même serons recouvertes de paillettes et prêtes à déambuler dans cet environnement magique en picolant à tout va ! Oui, tout nous réunissait. J’étais calme, j’étais zen, j’étais « PUTAIN DE BORDEL A CUL » j’ai braillé quand le pic que je venais d’utiliser pour fixer un coin de la tente m’a outrageusement sauté à la gueule. « Bon, changement de programme, on se change ici et on va faire un tour et on verra pour la tente après, ok ? »  j’ai réévalué en frottant le bout de mon nez endolori, puis, joignant le geste à la parole, j’ai commencé à sortir ma combi verte alienish et mes paillettes et j’ai étalé le tout sur la pelouse. « Vas y viens chaton, j’te peins la face ! C’est quoi ta tenue déjà ? »


codage par amatis et birdiesnow



don't stop me now, I'm having such a good time, I'm having a baaaall

:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Aisling Hayes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans, née un 20 février
SURNOM : Ash ou Leen par ses amis. Ivana Rose sur instagram.
STATUT : Essaie d'écouter son cœur, de le prêter à Sid malgré sa peur.
MÉTIER : Suicide Girl & stripper quelques soirs par semaine.
LOGEMENT : Studio #353 à Redcliffe
aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens L01i
POSTS : 687 POINTS : 120

PETIT PLUS : Née en Irlande du Nord dans une famille très catholique, parle avec un accent gaélique. A troqué les rues pluvieuses de Belfast pour le soleil de Brisbane mais son existence est toujours aussi grise. Se croit bonne à rien si ce n’est à jeter son corps en pâture aux caméras. Faut bien payer le loyer et sa dette envers le club. Aisling se réfugie dans les morceaux de rock qui ouvrent son cœur à sa place. Le son à fond, elle danse pour extérioriser le tumulte de ses sentiments. Parfois, elle chante aussi… mal, elle trouve. Végétarienne, elle adore les animaux. Ancienne junkie sobre depuis 6 mois.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Sid [7]Robin [2]Phoenix [2]Team PrideOwenRaelyn [f.b]

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Zva3
Sid ♡ I see all those angry faces and I'm afraid that could be you and me; talking about what might've been, thinking about how it used to be.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_n1ntj6ujmD1qajz3yo4_250
Robin ♡ you lead the blind you lead the stream, the current ways are much to lean, you are the captain of the team!

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Tumblr_o36lhfvzXs1v63j0ho4_r1_250
Lou ♡ Oh I love the taste of cyanide, oh how I love to feel it burn inside. I'm on the hour and I've been there for a long time but somehow I feel like I'm fading out of line.

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Giphy
Phoenix ♡ I need a hero, I'm holding out for a hero 'til the end of the night. He's gotta be strong and he's gotta be fast, and he's gotta be fresh from the fight. He's gotta be larger than life!

RPs EN ATTENTE : Terry ♡ Gabriel ♡ Clément

Je ne prends que 5 RPS à la fois.


PSEUDO : Whitefalls/Whitewolf
AVATAR : Mellisa Clarke
CRÉDITS : Fae (avatar) + Frimelda (sign) + Loonywaltz (ub) + Sid (ub)
DC : Jameson la louve & Kyte le vieux type louche
INSCRIT LE : 07/09/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t11388-aisling-run-away-try-to-find-that-safe-place-you-can-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t11572-aisling-hayes-would-you-love-a-creature-like-me https://www.30yearsstillyoung.com/t12482-aisling-hayes https://www.30yearsstillyoung.com/t12436-aisling-hayes

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty
Message(#) Sujet: Re: aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens EmptyMer 28 Aoû - 20:06






Trippy songs, good friends & aliens


 
La réaction de Robin ne se fait pas attendre et soulève le cœur d’Aisling comme une tornade (c’est souvent comme ça avec l’australienne, faut s’y habituer c’est tout, elle est très intense). Une fois la surprise passée, Aisling se laisse gagner par la joie et l’euphorie, tendant les bras pour y recueillir le petit boulet de canon qui s’y jette sans prévenir et la soulever de terre comme il se doit. « Vas-y vas-y donne on les mets DIRECT ! Et si avec ça ils nous abduct pas ces enfoirés c’est qu’ils nous méritent pas ! » Elle manigance comme une maniaque dès que ses pieds retrouvent le contact du sol, déclenchant par la même occasion le fou rire de l’irlandaise. Son empressement à l’idée de se faire enlever est si comique qu’elle en a le souffle coupé. Les colliers fièrement ajustés autour de leurs cous graciles, Robin s’empresse de sortir son portable pour faire une nouvelle story, spammant gaiement d’images joyeuses ses tous nouveaux abonnés. « Attends, attends ! » Aisling couine en dégainant son portable d’une main tandis que l’autre essuie une larme au coin de ses yeux et arrange d’un geste expert son maquillage comme sa coiffure. « Je prends une photo ! » Quelques clichés colorés plus tard, Aisling s’installe dans l’herbe pour les retoucher et les sélectionner. C’est qu’elle n’est pas très bonne pour mettre à jour son profil dernièrement et elle espère bien trouver de quoi alimenter un peu son feed. A défaut de se trouver bien, l’ambiance et les couleurs du festival font un si joli décor qu’elle peut difficilement se planter.

« T’es sûre que tu veux pas que je t’aide ? » Elle demande tout de même après un moment. C’est qu’Aisling, elle est plutôt inutile quand il s’agit de monter quoi que ce soit sans notice, et puis Robin avait l’air sacrément sûre d’elle en se lançant dans l’entreprise quelques minutes plus tôt. N’empêche qu’à la voir comme ça à genoux dans l’herbe avec ce petit air contrit sur sa jolie tête d’ange, elle se sent un peu coupable. « Non mais c’est parce que c’est un nouveau modèle, moi normalement ça passe tranquille, j’ai même un genre de petit talent inné tu vois, genre par exemple je veux pas me la péter mais.... je sais construire des jouets Kinder sans la notice quoi » Son amie explique rapidement et Aisling la croit sur parole. Elle, les jouets Kinder, elle a jamais trop réussi à les assembler quand il y avait plus de deux parties. « Bah alors je viens au moins te filer les piquets. » Elle conclue pour se donner l’impression d’être un peu utile, et roule jusqu’à Robin pour attraper les bâtonnets de métal. L’idée qu’elle serait plus efficace de l’autre côté de la tente pour s’assurer que ceux déjà plantés restent bien en terre ne lui traverse pas l’esprit. Le camping, elle n’en a pas fait depuis sa plus tendre enfance, et à l’époque c’étaient son père et ses frères qui s’occupaient de monter la tente tandis qu’elle et sa mère étaient chargées de faire bouillir de l’eau pour réchauffer leur nourriture en boite. Mais qu’importe, Robin à l’air de maîtriser. Aisling l’observe avec une certaine admiration tandis qu’elle s’affaire, l’air concentré, les piquets près à fixer la tente qui n’a qu’à bien se tenir. Elle est donc d’autant plus surprise quand cette dernière se rebelle comme une traîtresse et renvoie le petit bout de métal dans la face de Robin. « Oh mince ! Ça va ? » Aisling s’exclame, les yeux agrandis d’horreur mais les lèvres stupidement tirée par une hilarité nerveuse qu’elle s’efforce de contenir. La scène a beau sortir tout droit d’un Tex Avery, c’est pas la peine d’en rajouter avec un gloussement déplacé. « Bon, changement de programme, on se change ici et on va faire un tour et on verra pour la tente après, ok ? » Robin décide subitement en se frottant le bout du nez. « Ok. » Aisling approuve en se relevant pour étirer ses longues jambes endolories. Après tout la musique au loin les appelle et la journée est trop belle pour qu’elles restent coincées sur le camping à cause d’une fichue tente. Elles aviseront plus tard !

Pas le temps de souffler, Robin a déjà la tête dans son sac duquel elle extirpe divers accessoires pailletés et la tenue bien verte tout comme il faut qu’elle a prévu de porter.  « Vas-y viens chaton, j’te peins la face ! C’est quoi ta tenue déjà ? » Toute excitée, Aisling ne se fait pas prier. Robin est vachement douée pour peindre les faces, surtout quand c’est tellement créatif qu’elle peut s’éclater avec autant de liberté que s’il s’agissait d’un tableau. Et la brune est bien trop contente de lui prêter ses traits poupins. « C’est un body holographique extraterrestre, attends je te montre ! » Joignant le geste à la parole, Aisling tire sa tenue de son sac et la place devant elle. Le joli body bleu pétrole fait comme une sorte de maillot de bain une pièce échancré jusqu’au nombril et ouvert sur les côtés. « Il est trop beau hein ? J’espère juste que je serai pas la seule à porter un truc aussi revealing » Elle explique, mélange d’excitation et d’appréhension. Puis comme l’énergie de Robin est contagieuse, c’est l’excitation qui gagne. « Tiens, touche ! » Elle s’exclame en lui mettant le tissu entre les mains. « J’suis sure que la sirène de ton rêve elle avait une queue comme ça ! » Elle fouille dans son sac pendant que Robin se fascine pour l’étoffe et en sort une paire de Doc Martens, holographiques elles aussi. « Comme chaussures je vais mettre ça, après pour la coiffure j’ai amené des antennes mais je sais pas trop, on pourrait aussi faire un truc avec mes cheveux genre des petits chignons. Et toi ? »

Et ainsi commence l’atelier de maquillage. Assise en tailleur en face de Robin, Aisling ferme les paupières, tire les lèvres, incline le visage tout comme on lui demande. Et plus le pinceau lui caresse la peau, plus elle a hâte de voir le résultat final. « Dis Robin. » Elle demande tandis que son amie s’affaire sur ses yeux fermés. « Tu crois vraiment qu’il y a des gens qui se font enlever par les extraterrestres ? Parce que tu vois moi s’ils ressemblent à Max je veux bien mais imagine c’est que des Nasedo ? PIRE, Nasedo qui se fait passer pour Max ou alors pour Sid ou Phoenix ou... OH, l'horreur, Nasedo qui se fait passer pour TOI pour que je suspecte rien ! » Aisling vibre de dégoût et se reprend immédiatement, réalisant que Robin est toujours en train d’essayer de la peindre. « Bref, si c’est un Nasedo tu vois moi j’ai pas très envie de me faire enlever alors je pense qu’on devrait avoir un signe pour être sûres de se reconnaître pendant le festival, au cas où. Tu crois pas ? »    


black pumpkin & Miss Pie & whitefalls



like a moth to the flame
Let me wash away and let go of the pain. Feel my heart race, breathe a sad sigh. Just look away and turn a blind eye. Close the blinds so I can come down and take my hand so we can both drown.
F R I M E L D A

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens 763064237:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty
Message(#) Sujet: Re: aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

aisling & robin ▲ trippy songs, good friends & aliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-