AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 The best man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chad Taylor
Chad Taylor
l'ancien bon parti
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (29 Jan 1983)
STATUT : divorcé de Kelly Ward, officiellement sorti du placard
MÉTIER : coach sportif et pompier volontaire
LOGEMENT : #32 (logan city) en colocation avec Evelyn Pearson
The best man A780d71a5557424aa4140495692baeb9
POSTS : 1513 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (5/3)
Kelly#2Evie#3LeneCaseyAedan
RPs EN ATTENTE : Andy • Leo • Rhett • Quinn
RPs TERMINÉS : Andy#1Joanne#1Evie#1Kelly#1Leo#1Casey#1Joanne#2Jaylen#1Andy#2 & Leo#2Evie#2Hassan#1

abandonnés : Casey#2LeenaCasey#3
PSEUDO : TiPiT
AVATAR : Armie Hammer
CRÉDITS : (c) same old love
DC : baby Warren
INSCRIT LE : 03/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied https://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found https://www.30yearsstillyoung.com/t21033-chad-taylor

The best man Empty
Message(#) Sujet: The best man The best man EmptyJeu 30 Mai - 12:07



Le moment était enfin arrivé. Evie avait exaucé son souhait pas si secret d'être sa pièce rapportée, et à en juger par ces dix dernières minutes de bavardage intensif avec le témoin du marié, Chad se débrouillait plutôt bien. A quelques mètres de là, Evelyn butinait avec élégance entre les invités, sollicitée comme s'il s'agissait de son propre mariage. Il avait failli oublier comme il adorait la voir à l’œuvre, et faire preuve de son affabilité naturelle auprès des autres. Juchée sur ses talons, elle avait réduit l'écart colossal de leurs tailles respectives, qui n'avaient cessé d'alimenter les conversations des dames les plus âgées, dont Chad n'avait jamais rejeté les compliments sur le couple merveilleux qu'ils semblaient former. Vous êtes les suivants, avaient-elles toutes espéré avec une naïveté qu'on perdait après l'enfance, pour finalement la retrouver une fois passée l'aigreur de l'âge adulte. L'automne était définitivement installée, une saison apparemment encore propice aux mariages dans cet hémisphère. Un soleil doux et pourtant vigoureux les accompagnait, et donnait aux fleurs qui agrémentaient le décor tout leur éclat. Chad, qui n'avait plus assisté à un mariage depuis le sien, avait opté pour un costume lilas, qui avait suscité l'approbation autant que la surprise de sa colocataire. Dans un élan de rébellion, il avait même fait l'impasse sur la cravate. Autant dire que malgré tous les efforts qu'il aurait pu déployer, il ne passait pas inaperçu parmi toutes ces têtes familières, qui auraient de toute façon dévisagé celui qui n'avait pas assisté au dîner de répétition, ni au baptême du dernier né. Quelques mois plus tôt il aurait peut-être accepté avec davantage de réticence, et se serait fondu dans la masse avec un costume noir et quelques politesses échangées, mais il évoluait ce jour avec toute l'aisance qu'Evelyn attendait de lui, et semblait faire l'impression involontaire qu'il exerçait sur les gens, sans la réserve dont il usait parfois. Des flûtes de champagne se promenaient sur des plateaux, et Chad en attrapa une à la volée, puis une autre qu'il tendit naturellement à son interlocuteur. C'était un jeune homme charmant, peut-être tout juste arrivé à la trentaine, dont Chad se retenait d'examiner la couleur incertaine des yeux, ou de détailler la silhouette, de peur d'envoyer des signaux délibérés. Depuis quelque temps, il se surprenait à entrevoir chez tout le monde des fragments de lui, d'un comportement intentionnel ou refoulé, qui suffisaient à nourrir quelques espoirs. Son divorce avait fini par s'imposer comme une évidence qu'il se lassait de relater à chaque nouvelle rencontre, et qui avait surtout cessé de lui inspirer le moindre remords. Il était temps qu'il passe à autre chose, et le flirt avec Casey continuait de s'étirer infatigablement, comme si ce dernier s'amusait à le faire languir comme Chad l'avait malgré lui fait languir à l'époque. Un juste retour de bâton auquel le blond se pliait servilement, au risque de tout gâcher. Ce n'était pas l'envie de faire le premier pas qui lui manquait, ni le courage pour y parvenir, mais il craignait de ruiner cette amitié nouvelle qu'ils avaient réussi à reconstruire timidement. Pour le moment, il aimait mieux vivre dans la frustration d'une idylle incertaine plutôt que dans la menace de ne plus jamais s'entretenir avec son voisin, maintenant qu'il s'était mis le quartier à dos. Heureusement qu'il y avait Evelyn dans tout ça, qui continuait de se réjouir à ses côtés des passions sentimentales des autres, non sans une pointe de cynisme qu'elle ne se s'embarrassait plus à dissimuler. Il avait fallu des mois, mais ils ne pouvaient pas être plus fidèles à eux-mêmes qu'ils ne l'étaient lorsqu'ils s'entretenaient ensemble. Un dernier sourire fugace échangé, et Chad entendit la voix de sa colocataire le quérir avec une insistance subtile. Il n'avait pas entendu ce qu'elle avait dit, mais elle ne tarda pas à l'attraper nerveusement par la manche pour aller s'isoler un peu plus loin. « Qu'est-ce qu'il se passe, on doit déjà partir ? » demanda-t-il confus, comme un enfant qu'on priverait de château gonflable. Le témoin ne les avait pas quittés des yeux, et Chad le voyait par-dessus l'épaule d'Evie lui envoyer des regards à la fois amusés et compatissant. « Il est particulièrement mignon le témoin du marié. Tu le connais ? »



I'm done hating myself for feeling

The best man IcdDGTz
The best man 901199fireman

The best man 908854lgbt
The best man RzhrAU5
The best man CG4jJfI
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire qui a visiblement (re)trouvé jésus... mais rien n'est sûr #AMENTOTHAT
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 latimer road, logan city, colocataire de chad taylor
The best man Tumblr_pv56mpyrdD1r9wpzjo7_r1_400
POSTS : 3991 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
The best man Z7rA4B3G_o
LARA#2 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
The best man Tumblr_oepg0mAIG51usw302o6_250
OWEN#7 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
matthias ◦ heïana ◦ charlie

RPs TERMINÉS :
(2019) lara#1owen#6juliana#1jessian#1owen#5ezra#1owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamiechad#2andycarlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jackowen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthurowen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©rogers&flawlesscatherine (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man EmptySam 22 Juin - 10:53


the best man
chad & evie


L'effervescence d'une cérémonie de mariage, bien plus que les préparatifs en eux-mêmes, avait un effet notoire sur la personnalité d'Evelyn. Elle aimait faire partie des privilégiés qui connaissent le déroulé des évènements en avant-première, gravitant aux alentours avec l'assurance de ceux qui portent le poids du secret de l'univers sur leurs épaules ; tête haute, menton droit, sourire en marche, quoi qu'il arrive. Elle savait y faire avec les invités depuis le temps, se confondant à ravir dans le décor qu'elle avait mis en place grâce à ses talents de dessinatrice, arrangeant en ayant l'air de ne pas y toucher les compositions florales choisies sous ses conseils avisés, et parvenant même à s'attirer l'attention des enfants qui se demandaient qui pouvait bien être cette dame aux dons discrets de Mary Poppins qu'ils aspiraient à emmener sur la piste de danse juste pour vérifier si, sous son jupon mystérieux, ne se cachait pas davantage de trésor et de magie. Avec ce qu'il fallait de complaisance, elle se souciait du bien-être des mariés en priorité, mais elle ne passait pas une minute à ne pas s'inquiéter de celui des invités également, vérifiant avec la régularité d'un métronome que tout se passe dans le temps imparti, gardant à l'esprit qu'un échec ne lui coûterait pas seulement sa très bonne réputation : l'un des plus beaux moments de la vie d'un couple se jouait sous ses ordres, la pression était douce pour l'organisatrice de mariages, mais elle était palpable lorsqu'on s'approchait d'elle, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. Pourtant, tout était sous contrôle, et pas un cheveu ne dépassait du modèle sophistiqué de coiffure qu'elle avait décidé d'arborer cette fois-là, et qui concordait au style chic et sobre de la toilette qu'elle avait revêtue avant le grand coup d'envoi qui avait eu lieu très tôt le matin-même. Tout ça, c'était son univers depuis plus de sept ans. Certain le trouvait trop sirupeux pour la femme qu'elle était, forte en caractère et aussi déterminée que l'avait été son père, mais au-delà du sarcasme que lui inspirait parfois les mariages dont elle s'occupait avec passion, revêtir les ailes d'une bonne fée lui avait toujours beaucoup plu. En elle-même, elle avait une affection particulière pour les contes, ceux qu'elle aurait tant aimé pouvoir illustrer lorsqu'elle n'était encore qu'une toute jeune femme un peu perdue, en quête d'une identité propre et d'une issue à la vie qu'on aurait voulu qu'elle mène. Evelyn le savait désormais, si elle avait fait autre chose de son existence, elle n'aurait pas eu l'impression d'être si épanouie.

Depuis son retour de Londres, où elle s'était rendue pour régler quelques affaires laissées en suspens à son retour en Australie, la jeune femme n'avait pas cessé de travailler. Neal, avec qui elle avait passé une partie de son séjour, et avec qui les retrouvailles s'étaient avérées éprouvantes mais tendres, lui avait conseillé de lever un peu le pied tout en lui adressant un sourire carnassier. S'attendant à ce qu'elle lui rappelle que, si elle avait autant de travail sur le dos, c'était à cause de lui en vérité, il avait accueilli ses gentils reproches avec le flegme anglais qui le caractérisait. Reste qu'il avait encore refusé de la rejoindre à Brisbane ; même si l'amertume de ses refus constants commençaient à s'insinuer dans l'esprit de la fille Pearson, l'obliger à laisser tout derrière lui lui demandait un temps de réflexion à la hauteur du service qu'elle voulait qu'il lui rende en la rejoignant sur place, et qui était sans doute trop gros aux yeux du jeune homme. Elle l'avait bien compris, alors c'était tant pis. A défaut d'avoir son assistant à ses côtés, Evie avait décidé de convier Chad à l'un des mariages sur lequel elle travaillait depuis des mois, et qui devait avoir lieu ce weekend-là. Depuis quelques temps, leur relation avait pris un nouvel essor. Ils n'étaient sans doute pas aussi proches que l'étaient des meilleurs amis, mais ils s'autorisaient quelques sorties et des soirées à contempler l'écran de télévision devant des programmes de télévision qu'Evelyn n'aurait jamais soupçonné Chad d'apprécier. Finalement, le lien qu'ils entretenaient était proche de la définition du terme ami, malgré les zones d'ombre qu'ils s'obstinaient à préserver sur leur vie respective, sur leur vie privée en particulier. Ils s'étaient apprivoisés, alors pleine de volonté, et ayant à cœur de lui faire découvrir les raisons pour lesquelles elle aimait tant être organisatrice de mariages, elle l'avait emmené avec elle pour cette longue journée de célébrations. Et elle ne le regrettait pas. De nouveau, elle avait noté à quel point son colocataire représentait le modèle parfait du gendre idéal, un avis que les vieilles dames de la famille des jeunes mariés s'étaient empressées de rejoindre, convaincues qu'ils étaient plus que des amis – et c'est vrai qu'ils formaient un bon duo. Cette pensée la fit sourire légèrement, et tandis qu'elle couvait son colocataire – particulièrement proche du témoin des mariés qui lui rendait bien son intérêt, remarqua-t-elle sans méchanceté – d'un regard lointain, Evie se demanda un peu coupablement si cette promesse de passer une bonne journée en sa compagnie n'était pas un moyen détourné de s'excuser par avance de la décision qu'elle avait prise à propos de leur colocation. Le temps avait passé depuis qu'elle était revenue en ville, et certaines choses avaient évoluées depuis. Aussi certainement que Chad, Evelyn avait besoin de plus d'intimité, ainsi quitter le cocoon douillet dans lequel il l'avait accueilli était une option qu'elle envisageait déjà depuis le début de l'année. Seulement, elle ne lui en avait pas parlé, et bien que ce n'était ni le moment ni le lieu pour le faire, elle se jura que très prochainement, elle lui en toucherait deux mots. Se décalant de l'arcade en-dessous de laquelle elle s'était isolé quelques secondes, elle vérifia d'un regard circulaire que tout se passait comme prévu, gratifiant d'un pouce levé le service des serveurs qui circulaient dans la salle de réception avec l'aisance qui faisait d'eux des vrais professionnels. S'autorisant une pause bien méritée, c'est avec deux coupes empoignées à la volée qu'elle s'approcha de Chad, qui avait délaissé le témoin du marié, en lui demandant comment il allait. Il ne l'entendit pas, de fait elle répéta :

"Tout va bien ?" dit-elle plus fort, tirant avec soin sur la manche de son costume lilas pour qu'il daigne se pencher sur elle, et mieux entendre ce qu'elle avait à lui dire. Elle lui tendit l'une des deux coupes qu'elle avait emmenées avec elle, et opinant du chef en signe de dénégation, elle lui répondit, la sienne à quelques millimètres de sa bouche qui s'étira en un sourire éclatant "Oh non. On est loin d'être partis. C'est le grand drame des organisateurs de mariage ; premiers arrivés, derniers partis. Tu as encore quelques heures devant toi pour profiter du panorama, et je ne parle pas uniquement du plafond de lumières." Elle sirota sa coupe, se tourna de trois quarts pour poser un regard lourd de sous-entendus sur le témoin du marié qui ne cessait de les regarder ; un fait qui, foncièrement, ne plaisait pas particulièrement à la jeune femme, stricte quant aux rapports que devaient entretenir les employés qu'elle avait à sa botte avec les invités du mariage. Mais puisque Chad n'était pas un employé, et qu'elle avait remarqué que le courant semblait étonnamment passer entre les deux jeunes hommes, elle décida de s'en amuser, et de rendre au témoin son regard appuyé "J'ai pas mal discuté avec lui pendant les préparatifs du mariage. Malgré des goûts musicaux douteux, c'est quelqu'un de bien. Et très trèèèès ouvert, d'après ce que Renata m'a racontée tout à l'heure." Elle désigna du menton l'une des vieilles femmes qui s'était pris d'affection pour le petit couple supposé qu'elle formait avec Chad, et lui fit un petit signe du bout des doigts, avant de prendre une autre gorgée de sa coupe en tournant son regard papillonnant sur son colocataire "Pourquoi ça t'intéresse ?" finit-elle par lui demander avec la même naïveté que les vieilles dames qui insistaient pour être invitées à leurs noces supposées, et se disant que Chad pourrait peut-être repartir gagnant de cette immersion dans son monde : vu comme il s'était bien intégré au milieu des invités, il ne lui semblait pas impossible qu'il ait eu envie de vendre un peu ses talents de coach sportif. Aussi, elle ajouta "Nouveau client potentiel ?"


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    The best man Q8kNWrA
    The best man QqLqwzn
    The best man Pf8cX3Q
    The best man QoPDAKU
    The best man 3T1X3Vb

    The best man Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
Chad Taylor
l'ancien bon parti
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (29 Jan 1983)
STATUT : divorcé de Kelly Ward, officiellement sorti du placard
MÉTIER : coach sportif et pompier volontaire
LOGEMENT : #32 (logan city) en colocation avec Evelyn Pearson
The best man A780d71a5557424aa4140495692baeb9
POSTS : 1513 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (5/3)
Kelly#2Evie#3LeneCaseyAedan
RPs EN ATTENTE : Andy • Leo • Rhett • Quinn
RPs TERMINÉS : Andy#1Joanne#1Evie#1Kelly#1Leo#1Casey#1Joanne#2Jaylen#1Andy#2 & Leo#2Evie#2Hassan#1

abandonnés : Casey#2LeenaCasey#3
PSEUDO : TiPiT
AVATAR : Armie Hammer
CRÉDITS : (c) same old love
DC : baby Warren
INSCRIT LE : 03/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied https://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found https://www.30yearsstillyoung.com/t21033-chad-taylor

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man EmptyJeu 8 Aoû - 20:14



Les circonstances de son coming out figuraient sur la liste des innombrables plans de son imagination. Dans un sursaut de confiance aussi spontané que soudain, Chad s'était vu partager ses secrets avec Evelyn comme s'il s'agissait d'une anecdote de plus contée au coin du feu. L'ouverture d'esprit qu'il lui connaissait désormais, contrairement au reste de son entourage, avait achevé de le convaincre qu'elle était le cobaye idéal dans la quête d'un soutien moral qui lui avait tant fait défaut ces derniers temps. Sans se résoudre à franchir le pas, il oscillait entre la certitude de ses convictions et une appréhension si étonnamment refoulée. La frontière était si ténue qu'il avait même parfois l'impression d'avoir déjà eu cette discussion muette avec sa colocataire. Rien de plus que des sous-entendus qu'il était le seul à comprendre, ou encore des indices qu'il était le seul à déceler lorsque, confiné au noir de sa chambre, il se surprenait à rembobiner mentalement sa journée. Evelyn y pensait-elle aussi ? Il aimait le croire. Il aimait aussi se persuader qu'il n'était pas obligé de lui dévoiler avec des mots une vérité qu'il considérait évidente, et qu'il semait chaque jour un peu plus dans les insinuations de ses gestes et de ses paroles, dans l'espoir qu'ils suffiraient à la conditionner. En accompagnant Evie ce jour-là, Chad en avait oublié toute la réserve qu'ils s'étaient imposés pendant des mois, plus par pudeur que par choix, et se laissait bien malgré lui emporter par son enthousiasme. Il en avait aussi oublié les quelques limites que leur décence continuait de leur dicter, ainsi que les secrets qu'ils n'étaient pas prêts à se dévoiler, sans doute par peur de l'indifférence. Le champagne n'aidait pas, mais le jeune homme se sentait galvanisé par autre chose. Une force innomé, ou un excès de confiance. Peut-être l'euphorie de se sentir à nouveau impliqué dans les mondanités qu'il s'était efforcé de mépriser récemment, mais auxquelles il était si naturellement et intrinsèquement attiré. Au moment où Evelyn le subtilisa à son interlocuteur, il hésita entre la crainte d'avoir fauté et l'excitation de se sentir si privilégié. La jeune femme était si soucieuse du bon déroulement des festivités qu'il s'étonna d'avoir droit à son propre créneau. Au final, elle venait seulement s'enquérir de ses nouvelles, et Chad se sentit soudainement rassuré. Machinalement, il leva les yeux au ciel pour profiter du spectacle lumineux qui semblait faire la fierté de son instigatrice, même s'il avait été le premier à l'en féliciter. La façon dont elle se réfugia derrière sa coupe de champagne donnait l'impression qu'il était censé comprendre à quel panorama elle faisait allusion, et Chad calqua son mouvement pour se tourner vers le témoin. « Derniers à repartir ça me va très bien. On sait tous que les moments les plus mémorables se passent à la fin. » rétorqua-t-il avec autant de malice et en haussant les sourcils. A son tour, il pivota discrètement en direction de Renata, dont le oreilles sifflaient autant que sa curiosité gonflait. La vieille femme leur avait rendu un sourire entendu, et Chad se surprit à apercevoir dans sa naïveté celle de sa propre grand-mère. Elle serait sans doute aussi fière du couple qu'il formait avec Evelyn, même si le divorce lui restait en travers de la gorge. Mais si elle était au goût du témoin, peut-être qu'il devrait revoir son jugement. « Ah bon ? Elle t'a raconté quoi ? » demanda-t-il, à la fois curieux et inquiet de voir ses espoirs réduits en fumée. Elle dévia sur le sujet du travail, et Chad réalisa soudain tout le potentiel auquel il n'avait pas pensé. Les Renata étaient son fond de commerce, et il se jura de garder dans un coin de la tête comme le moment était bien choisi pour briguer une nouvelle clientèle. « J'y avais même pas pensé pour tout dire. » répondit-il pensif, avant d'accorder au jeune homme un nouveau coup d’œil furtif et pourtant si éloquent. « Mais non tu vois bien ce que je veux dire. On va arrêter de faire semblant d'ignorer que je suis gay. » lâcha-t-il sans même baisser le voix, quoique sur le ton de la confidence. Sur le moment, sa révélation lui avait semblé bien moins crue qu'elle était opportune, si bien qu'il en oublia de détailler la réaction de la jeune femme et continua sur sa lancée. « Entre nous, quand tu dis qu'il a des goûts musicaux douteux tu penses à Britney. »



I'm done hating myself for feeling

The best man IcdDGTz
The best man 901199fireman

The best man 908854lgbt
The best man RzhrAU5
The best man CG4jJfI
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire qui a visiblement (re)trouvé jésus... mais rien n'est sûr #AMENTOTHAT
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 latimer road, logan city, colocataire de chad taylor
The best man Tumblr_pv56mpyrdD1r9wpzjo7_r1_400
POSTS : 3991 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
The best man Z7rA4B3G_o
LARA#2 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
The best man Tumblr_oepg0mAIG51usw302o6_250
OWEN#7 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
matthias ◦ heïana ◦ charlie

RPs TERMINÉS :
(2019) lara#1owen#6juliana#1jessian#1owen#5ezra#1owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamiechad#2andycarlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jackowen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthurowen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©rogers&flawlesscatherine (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man EmptyMer 28 Aoû - 14:16


the best man
chad & evie


Chad n'avait jamais eu aussi raison, pensa la jeune femme, tout en sirotant une petite gorgée de son champagne. Le regard vacillant entre deux pôles, tantôt en direction du témoin du marié, tantôt en direction de Renata et de ses petites copines caquetants à la moindre action se déroulant à portée de leurs regards perçants, elle laissa poindre un sourire distrait. Les nombreux fous rires et manifestations spontanées de joies qui prenaient place à la fin d'un mariage comme celui-là étaient légions. C'était à ces instants précis que la tension redescendait, pour les organisateurs en particulier, mais aussi pour ceux qui avaient fait leur possible pour que tout se passe à merveille, sans anicroche aucune. Evelyn ne faisait pas exception à la règle, ainsi danser bien après la fin de la fête était devenue une habitude qu'elle avait prise quand, au milieu de la cohue Londonienne qu'elle chérissait tant, elle réussissait à mener à bien une des unions dont elle avait la charge, parfois pendant plusieurs mois. Souvent poussée par Neal, il fallait le reconnaître, elle l'avait laissé lui enseigner deux ou trois pas de danse qui impliquaient d'abandonner ses chaussures dans un coin de la pièce et de laisser tout le reste au placard, la peur du ridicule en priorité. L'absence prolongée de son assistant à ses côtés lui interdisait de s'en donner à cœur joie depuis qu'elle était de retour en Australie : il était directement associé à tous ces petites moments volés où elle avait su mettre de côté ses velléités de contrôle à tout prix, un peu comme tous les surnoms et autres mises en scène saugrenues dans lesquelles il se donnait, à coup sûr, le rôle d'un espion en mission.

Elle abandonna sa vague plongée dans ses souvenirs empreints de nostalgie pour vriller son regard malicieux vers Chad "Des choses qu'il serait déraisonnable de te raconter maintenant. Les murs ont des oreilles, coloc de mon cœur." fit-elle sur le ton du mystère en désignant les silhouettes des enfants qui crapahutaient non loin d'eux. Pour appuyer ses sous-entendus grivois, elle fit danser ses sourcils bien dessinés au-dessus de ses yeux. Toutefois, quand il reprit la parole, elle fût forcée de lui accorder toute son attention.
Ses lèvres restèrent légèrement entrouvertes, davantage parce qu'elle se retenait de lui sourire que par surprise. Elle ne fit pas bouger ses grands yeux chocolat d'un iota, continuant à le regarder fixement, cherchant un moyen de lui faire comprendre qu'elle n'avait jamais fait semblant de croire que ce soit. S'était-elle déjà posée des questions à propos de Chad ? Bien sûr que oui, c'était le propre des nouvelles rencontres. Mais puisqu'ils étaient aussi pudiques l'un et l'autre, franchir la limite de les lui poser à voix haute n'avait jamais fait partie des plans immédiats d'Evie. Elle aimait se dire qu'elle n'avait pas besoin de ça pour le connaître, apprenant à faire avec ses petites manies et les acceptant comme un témoignage timide de leur amitié naissante. Elle avait été intriguée, curieuse, soucieuse à propos de son divorce. Pendant quelques semaines après sa rencontre avec Kelly, la jeune femme s'était souvent jurée de faire savoir à son colocataire qu'elles s'étaient entretenues, et qu'elle avait senti quelque chose, sans trop savoir quoi en définitive. Le temps était passé, elle avait fini par se dire que ça apporterait plus de souci au jeune homme qu'autre chose que de chercher à mettre des mots sur cette sensation étrange, et puis il l'avait su… encore une fois, elle avait pensé pousser son avantage pour lui demander pourquoi ils s'étaient quittés, eux qui semblaient si attachés à leur relation. Dans le fond, ça n'avait aucun sens, aussi était-elle bien placée pour savoir que les relations humaines n'étaient pas toujours basées sur la rationalité des faits ; tant de choses étaient à prendre en compte. Alors, elle avait fini par soupçonner quelque chose, sans jamais essayer de corroborer ses doutes, parce qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire, finalement ?
Penchant doucement la tête sur le côté, Evelyn continua de regarder Chad avec une compassion qu'elle était certaine de n'avoir jamais ressenti pour qui que ce soit d'autre ; et ce fût plus fort qu'elle. Elle leva une main devant elle, lui faisant signe d'approcher "Viens par là." lui ordonna-t-elle presque, mais son autorité naturelle ne réussit pas vraiment à percer sous la douceur certaine qui enrobait son ton comme du miel. Elle attendit qu'il s'approche, et se hissant sur la pointe des pieds pour atteindre ses larges épaules, elle le prit dans ses bras quelques instants. Sa coupe de champagne levée au-dessus de leur tête, elle lui dit au creux de l'oreille "Merci de me l'avoir dit." Même si ça n'était pas nécessaire, elle se sentait infiniment reconnaissante de la confiance qu'il semblait lui accorder à ce moment-là. Elle l'embrassa sur la joue après s'être doucement reculée. Au loin, Renata et sa clique soupirèrent face à ce spectacle attendrissant dont la portée symbolique rendit Evie toute chose, jamais très à l'aise face à tant de sentiments. Elle se hâta de reprendre le fil de la conversation, se raclant la gorge avec détermination "Hey, j'adore Britney." se défendit-elle, lui accordant un froncement de sourcils faussement sévère "Je pensais plutôt à Robin Thicke. Mais tu sais ce qu'on dit, les goûts et les couleurs…" laissa-t-elle en suspens, clignant des yeux en reprenant une gorgée de son verre qu'elle garda un instant près de ses lèvres. Elle se trouva hésitant tout à coup. Kelly était-elle au courant ? Evelyn ne put s'empêcher de se le demander, même si elle connaissait d'avance la réponse à cette question, comme à peu près à toutes celles qui naquirent dans son esprit au moment où elle se rendit compte que ses soupçons étaient fondés, et que ça impliquait davantage de complexité que ce qu'elle avait osé imaginer en tachant de démêler le faux du vrai. Dans la foulée, fronçant de nouveau, et plus sérieusement cette fois, les sourcils pour chasser l'indélicatesse de ses pensées, elle lui proposa, désignant un coin de la salle d'un léger coup de menton "On va s'asseoir une seconde, suis-moi."


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    The best man Q8kNWrA
    The best man QqLqwzn
    The best man Pf8cX3Q
    The best man QoPDAKU
    The best man 3T1X3Vb

    The best man Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
Chad Taylor
l'ancien bon parti
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (29 Jan 1983)
STATUT : divorcé de Kelly Ward, officiellement sorti du placard
MÉTIER : coach sportif et pompier volontaire
LOGEMENT : #32 (logan city) en colocation avec Evelyn Pearson
The best man A780d71a5557424aa4140495692baeb9
POSTS : 1513 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (5/3)
Kelly#2Evie#3LeneCaseyAedan
RPs EN ATTENTE : Andy • Leo • Rhett • Quinn
RPs TERMINÉS : Andy#1Joanne#1Evie#1Kelly#1Leo#1Casey#1Joanne#2Jaylen#1Andy#2 & Leo#2Evie#2Hassan#1

abandonnés : Casey#2LeenaCasey#3
PSEUDO : TiPiT
AVATAR : Armie Hammer
CRÉDITS : (c) same old love
DC : baby Warren
INSCRIT LE : 03/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied https://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found https://www.30yearsstillyoung.com/t21033-chad-taylor

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man EmptySam 5 Oct - 18:13



Pas même le bourdonnement des festivités ne parvenait à perturber leur isolement. Aussi soudainement que Chad avait réalisé les retentissements de sa confidence, son attention s’était recentrée sur Evelyn et sur la moindre faille de ses réactions. Autour d’eux, plus rien n’avait d’importance. Ils n’étaient que deux amis, liés par le poids d’un secret si longtemps et péniblement gardé. Lui se sentait léger. Libéré. Et probablement éméché. Quant à Evie, elle était fidèle à elle-même, et sur son visage transparaissait la même indifférence avec laquelle il avait énoncé une vérité qui lui avait pourtant semblé inavouable. A cet instant précis, Chad s’était senti plus proche d’elle qu’il ne l’avait jamais été. S’il l’appréciait tant, c’était parce qu’elle répondait toujours si parfaitement à des attentes qu’il n’était même pas capable de formuler. Elle anticipait les usages avec une finesse et une précision qu’il respectait bien plus qu’il ne l’enviait. C’était sans doute l’héritage de son rang, quelle que soit la modestie avec laquelle elle évitait le sujet. Et malgré lui, Chad ne put s’empêcher d’esquisser un sourire ému. Evelyn symbolisait toute l’empathie dont il aurait pu rêver, et malgré son obstination à prévoir les moindres tournants de sa vie, la réalité dépassait tous ses espoirs. « Merci à toi d’être toujours si juste. » dit-il à son tour, lorsqu’elle l’enjoignit à se rapprocher pour l’enlacer avec une tendresse pleine de retenue. La scène, si inhabituellement démonstrative pour les deux adultes, faisait sans doute le bonheur et l’unanimité des quelques spectatrices qui avaient programmé leur mariage quelques instants plus tôt. Pourtant, Chad ne se sentait pas intimidé par des yeux qu’il sentait curieux tant il était résolu à garder un souvenir impérissable de ce moment. Pas même un remords d’avoir pu détourner l’attention des mariés ne venait ternir ce tableau. C’était du moins la fausse impression qu’il avait, après avoir si longtemps idéalisé ce moment. Pour lui, c’était une étape charnière de sa vie. Pour le reste du monde, ce n’était qu’une anecdote indigne de leur intérêt. Par pudeur, ou simple envie de ne pas s’épancher sur un sujet avec lequel elle le savait si mal à l’aise, Evelyn avait attrapé la perche qu’il avait tendue, et plaisanta à son tour sur leurs goûts musicaux honteux. Chad rit en canon, comme s’il avait pu douter un jour de son admiration pour Britney. Il ne manquait plus que les première notes de Baby one more time retentissent pour définitivement sceller cette histoire. Et sceller leur amitié. Mais l’expression de la jeune femme, jusque là si flegmatique et sereine, avait cédé à quelques rides plissées par le doute, et très certainement à une indiscrétion qu’elle était en droit de ressentir et de partager. Chad ne la blâmait pas de vouloir creuser un sujet évoqué avec une désinvolture tout à fait feinte. Et il la savait assez avisée pour comprendre que, malgré le détachement dont il avait délibérément fait preuve, il avait foncièrement envie d’expliquer à voix haute des émotions confinées à sa propre conscience. Un peu comme quelqu’un qui prétendait toujours aller bien espérait en vérité qu’on le contre dise pour se garder d’être accusé d’égocentrisme. Docilement, mais non sans anxiété, il l’accompagna sur le banc qu’elle avait signalé d’un geste de la main, plus en retrait encore de la foule qui continuait de s’agiter avec une joie sonore. « Je sais pas pourquoi j’ai l’impression que ça va devenir sérieux. » ironisa-t-il malgré son besoin intime de se confier davantage. « Tu sais j’ai toujours fantasmé ce moment. Depuis que... depuis que j’ai su. Je sais pas exactement quand c’était, peut-être au lycée. Ou à la fac. Mais ça n’a pas d’importance. Au final ça ne se passe jamais comme prévu. Et je me retrouve assis-là, à ne pas savoir quoi dire alors que le script est quelque part dans un coin de ma tête. » Il s’arrêta un instant, conscient de lui avoir coupé l’herbe sous le pied en monopolisant la parole, mais sans la moindre once de culpabilité. Après tout, il avait tout le droit d’être égocentrique. « Et tu n’as peut-être même pas envie de discuter de ça. » rectifia-t-il finalement, le regard tourné vers elle, empli d’une tristesse refoulée.



I'm done hating myself for feeling

The best man IcdDGTz
The best man 901199fireman

The best man 908854lgbt
The best man RzhrAU5
The best man CG4jJfI
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire qui a visiblement (re)trouvé jésus... mais rien n'est sûr #AMENTOTHAT
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 latimer road, logan city, colocataire de chad taylor
The best man Tumblr_pv56mpyrdD1r9wpzjo7_r1_400
POSTS : 3991 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
The best man Z7rA4B3G_o
LARA#2 ◦ in our family portrait we look pretty happy we look pretty normal let's go back to that in our family portrait we look pretty happy let's play pretend act like it goes naturally
The best man Tumblr_oepg0mAIG51usw302o6_250
OWEN#7 ◦ put your lips close to mine as long as they don't touch out of focus eye to eye till the gravity's too much and i'll do anything you say if you say it with your hands and i'd be smart to walk away but you're quicksand


RPs EN ATTENTE :
matthias ◦ heïana ◦ charlie

RPs TERMINÉS :
(2019) lara#1owen#6juliana#1jessian#1owen#5ezra#1owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamiechad#2andycarlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jackowen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthurowen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©rogers&flawlesscatherine (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man EmptyVen 18 Oct - 9:48



the best man
chad & evie


"Juste pour quelques secondes, je te promets." fit-elle, l'enjoignant de l'accompagner jusqu'à la bulle qu'elle s'échinerait à souffler elle-même s'il le fallait. Elle glissa un bras sous le sien, donnant l'espoir vain aux bonnes femmes pendues à leurs moindres faits et gestes qu'ils s'éclipsaient pour autre chose que pour faire la causette. Du bout des doigts, dans un style reine de beauté qu'elle maîtrisait à la perfection, elle salua la cantonade tout en guidant Chad au rythme de ses talons hauts.
Evelyn ne voulait pas dramatiser les choses parce que dans le fond, rien ne le valait véritablement. Il n'y avait que les grenouilles de bénitiers, les puritains moribonds de la vieille époque, et fatalement les vieilles rombières bougonnes pour s'offusquer face un coming-out. On l'avait élevée dans la foi, celle qui englobait tout le monde sans exceptions aucunes – une foi saine et pure, pas celle derrière laquelle l'extrémisme se cachait pour faire rentrer à sec ses idées répugnantes dans la tête des plus fragiles. Ca l'avait rendue si tolérante aux autres que rien ne pouvait foncièrement la choquer, et surtout pas l'amour qu'un homme, ou une femme, pouvait porter à un autre, ou à une autre. Les catholiques qui se reposent sur les textes bibliques pour vilipender l'homosexualité sont des ignorants qui ne méritent pas le statut de croyants , des paroles qu'elle avait entendu de la bouche de son propre père, un partisan de la première heure de ceux qu'on pointait du doigt et qui aurait très certainement trouvé plus noble de se battre pour cette cause-ci que pour celle que Celie s'était évertuée à fonder en son nom ; lui aussi, à un niveau différent, avait été molesté de tout un tas de façons pour un fait dont il n'était pas responsable, tout comme ses filles continuaient à l'être aujourd'hui, porte-paroles toutes trouvées de la mixité et de l'ouverture d'esprit caduque de ceux qui considéraient une couleur de peau comme une raison suffisante de prôner la haine.
Chad avait mis du temps à s'avouer les choses à lui-même, comment pouvait-on le blâmer à ce sujet ? A une époque où les manifestations pleuvaient pour amputer les droits de sa communauté, le chemin restait miné, et la vie qu'il avait battit à la force de sa volonté pour rentrer dans les cases imposées pas seulement par le milieu duquel il venait, mais pas la société dans son ensemble, il savait qu'elle en pâtirait. Evie aurait été morte de trouille à sa place, et plus encore que toutes ces fois où elle s'était dit qu'il était quelqu'un qu'elle aurait aimé vraiment connaître, elle sut qu'en restant ainsi à l'écart de sa vie par pudeur instinctive, elle avait raté l'occasion de s'abreuver de la force qu'elle lui reconnaissait aujourd'hui.

Même si l'alcool qu'il avait ingurgité agissait sans doute un peu sur son état d'esprit et sur son envie d'en finir avec ce secret qui n'aurait pas dû en devenir un, Evelyn était ravie ; ravie d'avoir suffisamment d'importance à ses yeux pour qu'il s'épanche sur ce qu'il gardait au fond de lui, probablement depuis trop longtemps pour le supporter quelques heures de plus. Elle en eut la confirmation, à peine son derrière rebondi installé sur le banc qu'ils avaient rejoint pour s'isoler du reste de la fête qui battait toujours son plein. Elle joignit les genoux, puis y joignit les mains dans une posture de Madone toute indiquée pour une telle confession, et tourna la tête dans sa direction pour l'entendre lui parler de ces fois où il avait fantasmé ce moment, et se raviser  quasi-immédiatement en s'inquiétant, désolé, du sujet de conversation qu'elle voulait, ou ne voulait pas entamer… comme si elle aurait pu avoir envie de parler d'autre chose à ce moment-là ; alors qu'elle décelait dans son regard qu'un déclic s'était enclenché, rendant plus limpide le bleu soutenu qui faisait sa signature, et rajeunissant les traits purs de son visage tant il paraissait soulagé, libéré d'un poids – triste aussi, et ça lui serra le cœur "Chad, hey. Ça va aller." murmura-t-elle. Elle opina du chef pour appuyer le réconfort qu'elle essayait tant de lui donner, et posa une main sur la cuisse du jeune homme, la serrant juste assez pour lui insuffler davantage d'énergie. Puis elle laissa filer un rire furtif, quand elle lui répondit enfin "En fait si, j'ai envie de discuter de tout ça. J'ai… une question à te poser, sans doute la plus délicate, mais je n'ai pas envie de te faire croire que je n'y pense pas. Tu as été sincère avec moi, ça m'ennuierait de ne pas l'être en retour." Elle marqua une pause significative – trop sans doute, juste le temps pour elle de se demander si elle ne dépassait pas pour de bon cette ligne invisible derrière laquelle elle était restée sitôt qu'elle avait emménagé chez lui. Mais comme elle le lui avait dit, elle n'avait pas envie de prétendre n'avoir aucune question à lui poser. Et la plus difficile était là, elle lui tournait à l'arrière du crâne comme tant de rouages qui s'enclenchèrent lorsqu'elle lui demanda, la main toujours posée sur sa jambe pour lui donner la force nécessaire de répondre s'il en avait envie – ou pas, c'était tacite, mais il devait savoir que si l'idée de répondre à son interrogation le mettait mal à l'aise, il n'avait pas besoin de se forcer. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle s'évertua à sonder son regard avec autant d'intensité ; pour qu'il comprenne qu'elle ne s'offusquerait pas s'il ne se sentait pas la force de lever le mystère sur ce qui l'intriguait pourtant si fort, que son cœur se mit à battre à tout rompre dans sa poitrine, scandant par à-coups la mesure du titre rythmé qui passait à cet instant précis. Elle déglutit, cligna des paupières tout à la fois, et puis elle se lança ; non sans laisser un subtil voile de peine se poser sur son regard "Kelly est au courant ?"


    ◦ it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

    The best man Q8kNWrA
    The best man QqLqwzn
    The best man Pf8cX3Q
    The best man QoPDAKU
    The best man 3T1X3Vb

    The best man Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

The best man Empty
Message(#) Sujet: Re: The best man The best man Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

The best man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-