AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -41%
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go ...
Voir le deal
15.95 €
Le Deal du moment : -57%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
64,99 €

 money moves people, alcohol too | Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wally Higginson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans.
SURNOM : Wal'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Futur brillant chirurgien, il a dû abandonner son rêve de force. Aujourd'hui il vient de s'inscrire dans une association d'aide à la personne.
POSTS : 413 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Gosse de riche qui a l'impression qu'il a tout perdu. Trop égocentrique pour se rendre compte qu'il lui reste encore beaucoup de choses. + exclut du programme d'internat en chirurgie après avoir piqué des medocs dans la pharmacie pendant des mois
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : REHANE + HEÏANA+ LEO + NOA
RPs EN ATTENTE : JESSIAN + SAMUEL + Ayou ?
PSEUDO : Petit_Biscuit, Cléo
AVATAR : Noah Centineo
CRÉDITS : ASTRA
DC : aucune SZ diagnostiquée
INSCRIT LE : 01/06/2019

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo EmptyDim 7 Juil - 17:52



Il y a vraiment tout qui l’énerve aujourd’hui, sans doute est-ce qu’il s’est levé du pied gauche ce matin, ou le pied droit, il ne sait plus. Toujours est-il qu’il n’est pas dans son assiette depuis le matin-même. Sans doute est-ce le coup de fil la veille avec son père qui lui fait certains reproches qui ne l’enchante guère. Il a eu du mal à s’endormir dans son appartement où il met rarement les pieds, tellement ça cogitait dans son esprit. En plus, il était à cours de dosette à café, donc forcément, comment bien commencer la journée. Après une accumulation de pleins de petites choses, ça explique son humeur maussade. Heureusement, il ne travaille pas aujourd’hui, ni auprès de la jeune femme dont il doit prendre soin, ni dans l’association où il est bénévole de temps en temps ; sinon il se serait mis du monde à dos. Ca allait mieux en milieu d’après-midi alors qu’il a pris deux heures de son temps pour aller à la salle de sport. Sport où il paye un abonnement depuis des années mais où il n’a pratiquement pas mis les pieds ces derniers temps. Faute de temps. Là ça lui permet de se calmer. Ca fonctionne même. Il prévoit même d’aller voir un pote dans un bar pour qu’ils parlent, se bourrent la gueule ou tout simplement faire une partie de billard. Décompresser en somme. Ca lui fera du bien. Ca lui changera les idées. Pourtant à peine est-il arrivé au bar que son pote se décommande à la dernière minute. Une urgence soit disant. « Se fout de ma gueule » dit-il en levant les yeux au ciel. Tout le monde le regarde après ces injures, même s’il n’y a rien de choquant dans ses propos. « Vous voulez que je vous aide ? » dit-il sur un ton sec et tranchant. Faut pas le faire chier. C’est pas le moment. Pas la journée. Flemme d’envoyer un message à quelqu’un d’autre, pas envie de donner l’impression à quelqu’un de n’être qu’un second choix. « Besoin de personne ! » dit-il toujours enervé à voix haute alors qu’il se parle exclusivement à lui-même. Il s’aasseoit au comptoir du bar pour commander une bière. Il commence léger, il est encore tôt. Ça a beau ne pas être très fort, ça le canalise et le calme. « Votre meilleur Whisky sec » demande –t-il finalement après avoir fini sa pinte. Il a la thune, autant en profiter pour ne pas prendre le premier prix. Il a l’air de meilleur humeur. Lui va dire que c’est l’alcool, la raison voudrait dire que c’est juste psychologique. Il y a peu de monde proche de lui, la plupart étant venu à plusieurs squatte les tables. Lui n’a pas forcément envie de bouger. Quand un type s’asseoit près de lui, il se contente de lui faire un signe de tête, comme pour le saluer, alors que les degrés d’alcool commencent peu à peu à augmenter entre ses veines. « Un autre verre » dit-il simplement puis en regardant son voisin de droite, après un haussement d’épaule il propose « deux ? C’est de la tuerie celui-là » Il n’est pas totalement dans son état, et ça se voit, il n’est pas aussi sociable d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Amoureux d'un côté, marié de l'autre.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley. Archie emménage, et repart aussitôt. La solitude s'installe.
money moves people, alcohol too | Leo Tenor
POSTS : 2298 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Toujours partant pour fêter tout et n'importe quoi ✵ Sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ A une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ Hyperactif (et un brin maladroit) ✵ Est une flipette des films d'horreur ✵ Parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ Violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(19/15)
wallyelorajillianterrence #3lioarchibaldarchibald #2 (fb)bailey #2ariane

money moves people, alcohol too | Leo Tenor
LÉOLIE #12 (and co) ☾ It's not the same, not enough. You and me was like a vivid dream; why'd you wake me up ? Why'd you wake me up ? You were my coming down, and my solid ground. Paramount.

money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
LEODEN #8 ☾ A fallen face among the crowd, I'm losing at the speed of sound - and hoping you can hold me down. All the same, I'm a broken ship without a sail, and nothing really seems to work.

money moves people, alcohol too | Leo 3f73fc0884c43716fa6168dac40450e5
IVYHEART - Mariés au premier regard#1, #3 & #4 ☾ Tracing the lines of a winter's night, she won't be long. Eyes open wide to a darkness inside, and what does she see ? Is it the sun ? Is it the sun ? Only she knows.

money moves people, alcohol too | Leo Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
WOLVY #9 ☾ I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again.

Univers alternatifs :

money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension Zombie : wrenléolyn
RPs EN ATTENTE : money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_ovtd2jyaR61w9fd12o1_400

charlie ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : ivyheart #2archie #3leoden #6ajliarchie #2 (fb)leoden #4 (ua)leoden #5wolvy #8MaPR #1kane #2bailey #1archie (fb)stephenleoden #3léolie #12leoden #2allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 - charlie #9 - isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose - clément #3charlie #8 - john #1john #2 - charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 

PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : schizophrenic.
DC : Murphy le canari & Saül le crocodile.
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 https://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 https://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath https://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: Re: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo EmptyMar 17 Sep - 0:14


Money moves people, alcohol too@Wally Higginson
Journée tranquille passée à réviser des cours plutôt emmerdant à la bibliothèque. Pour une fois, je n'avais pas passé la journée à dessiner sur mes cours plutôt qu'à réviser ces derniers. Habituellement, j'observais un moment d'attention - toute relative - pour mes cours. Mais ma concentration filait vite. J'avais des techniques, pour essayer de rester tranquille sur ma chaise. Tout bougeait : mes doigts, qui pianotaient en rythme - pouce, index, majeur, majeur encore, index, annulaire et auriculaire. repeat. - mes jambes, qui battaient la mesure, et même mes lèvres, que je mordais frénétiquement à mesure qu'avançait ma lecture. Je travaillais mieux debout, en marchant de long en large. Mais à la bibliothèque, c'était un peu compliqué à faire. Dehors, le temps n'était pas idéal. Chez moi, je savais que j'allais être distrait par autre chose en environ trente secondes.

Le temps filait trop lentement à mon goût. Je me retenais de griffonner par dessus les mots qui étaient sortis de la bouche du professeur. Mots à l'encre bleue qui finissaient souvent couverts de crayon de papier. Mon écriture était plutôt pas mal, depuis que j'étais passé par la case rééducation. L'ensemble était plutôt joli et restait malgré tout lisible... mais je n'avançais pas plus dans mes révisions. Aujourd'hui, c'était différent. Aujourd'hui, l'encre restait bleue sur blanc, parfois surlignée d'une pointe de jaune ou de rose.

La journée touchait doucement à sa fin lorsque je fermai mes livres de cours couverts de coups de crayons. Dehors, il s'était mit à pleuvoir, doucement. Une pluie fine mais plutôt froide. Désagréable. Je rejoignis le bar le plus proche alors que le ciel se mettait à gronder. Pas grand monde n'était encore installé. Les habitués avaient toujours leurs sièges à la même place. Moi, je m'installai au comptoir et laissai mon sac glisser au pied de ma chaise. Une bière commandée plus tard, je me retrouvai à observer le lieu baigné d'une drôle de lumière de fin de journée, le cerveau embrumé par des révisions assommantes.

La soirée avança vite, mais ma bière descendit lentement. Mes chats m'attendaient probablement... et mon lit aussi. Il n'en fallut pas plus pour que j'amorce mon départ. Une voix plutôt énervée se fait alors entendre et je relevai mes prunelles, sur le point de bâiller à m'en décrocher la mâchoire. Le jeune homme s'installa non loin de moi. Je me rapprochai en fronçant les sourcils. Après tout, nous n'étions qu'à un tabouret l'un de l'autre. Le type avait l'air de vouloir se la coller. Le pire des airs. L'air du 'j'ai passé une journée merdique et j'ai besoin de l'oublier'. « Un autre verre » Encore. Et puis après viendra le suivant. Et le suivant... et le suivant d'encore après. Je m'apprêtai à filer. La pluie avait l'air de s'être un peu calmée. C'était ma minute de gloire, à n'en point douter. « Deux ? C’est de la tuerie celui-là » Surpris, je haussai légèrement les sourcils. Mon mouvement de départ s'arrêta en marche et je retombai doucement sur le tabouret, les yeux braqués sur mon voisin visiblement grognon. « Allez. » Pas que je raffolai du whisky... mais certaines choses méritaient de ne pas être lâchées dans la nature. Comme une occasion de se faire payer un coup gratis'.

Le barman ne tarda pas à servir les deux verres. Je le remerciai d'un hochement de tête et poussai mon verre jusqu'à celui de mon voisin pour trinquer. « Merci, pour le verre. T'es un connaisseur, alors ? Tu viens souvent ici ? » N'avoir jamais causé avec les gens mais sauter les étapes du 'comment tu t'appelles', c'était ma spécialité. Rien n'était plus emmerdant qu'une conversation dont le début était défini par un 'c'est quoi ton prénom'. Au poignet de mon interlocuteur brillait une jolie montre comme je n'en avais plus vu depuis un petit moment. Je portai le verre à mes lèvres en même temps que je détachai mon regard du cadrant rutilant de l'objet. La boisson était forte. Je lui préférais définitivement le rhum. Puisque je n'avais pas mangé depuis un petit moment, l'alcool de la bière commençait déjà à faire ressentir ses petits effets. Le but de la soirée n'était évidemment pas de finir caisse. « C'est une jolie montre. Laisses moi deviner : tu bosses dans un truc qui paye bien. T'es... avocat. Médecin ? » Bien sûr qu'il était trop jeune pour faire l'un ou l'autre. Visiblement trop jeune. Mais sous entendre directement qu'il était probablement héritier pouvait être mal pris. Je savais exactement le sentiment que pouvait procurer cette seule supposition.


ocean
So you jumped down from the cliff you climbed to into paradise that lay below you. I could only stare and let my tears fall into the ocean. And the ocean roared, and the ocean howled.
money moves people, alcohol too | Leo CaiK2AImoney moves people, alcohol too | Leo H3lh3sQmoney moves people, alcohol too | Leo Ibeu91Xmoney moves people, alcohol too | Leo SDvd44H6_o
Revenir en haut Aller en bas
Wally Higginson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans.
SURNOM : Wal'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Futur brillant chirurgien, il a dû abandonner son rêve de force. Aujourd'hui il vient de s'inscrire dans une association d'aide à la personne.
POSTS : 413 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Gosse de riche qui a l'impression qu'il a tout perdu. Trop égocentrique pour se rendre compte qu'il lui reste encore beaucoup de choses. + exclut du programme d'internat en chirurgie après avoir piqué des medocs dans la pharmacie pendant des mois
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : REHANE + HEÏANA+ LEO + NOA
RPs EN ATTENTE : JESSIAN + SAMUEL + Ayou ?
PSEUDO : Petit_Biscuit, Cléo
AVATAR : Noah Centineo
CRÉDITS : ASTRA
DC : aucune SZ diagnostiquée
INSCRIT LE : 01/06/2019

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: Re: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo EmptyJeu 21 Nov - 13:37



C’est pas vraiment dans les habitudes de Wally de payer des verres aux autres, encore moins aux mecs mais au moins ce n’est pas avec une arrière-pensée au fond. Mais bon, il ne réfléchit pas, et au fond il n’a pas forcément envie d’être le mec seul au bar qui picole dans son coin. Faute d’avoir son pote, il se la joue social aujourd’hui. Il n’a pourtant besoin de personne pour boire. Il ne semble même pas avoir forcément envie de parler. Sans doute est-ce que le fait qu’il ait de la thune pour une durée indéterminée le pousse à vouloir en profiter. Car il ne sait pas si son père va lui laisser accès à ses comptes encore longtemps. Ni tout court d’ailleurs. Alors, il est d’humeur généreuse, il faut en profiter car ça ne va pas rester longtemps le cas, à moins qu’il finisse par carrément acheter une bouteille pour partager. Ça sera sans doute moins cher qu’un verre à l’unité, qu’il demande à remplir encore et encore. L’inconnu accepte, donc il ne va pas boire ce whisky seul. « Tout ce que je connais du whisky d’habitude, c’est le mélange avec le coca » il en buvait un paquet durant les soirées étudiantes, les seules soirées qu’il s’accordaient entre deux révisions. Tout ce qu’on dit des soirées de médecine, autant vous dire que ce n’est pas que du vent. Ses lendemains de cuites où il essayait de faire bonne figure en révisant avec un gros mal de crane peuvent en témoigner. Mais tout ça c’est derrière lui. « Non je ne viens pas trop dans le coin, et toi un habitué ? » Il ne connait même pas son prénom, il ne pense même pas à lui demander alors que jusqu’à maintenant la seule chose sur laquelle ils avaient échangé était le verre qu’il vient de lui payer. Wally a fait le mec qui s’y connait en venant le mérite de la boisson mais pas du tout, encore moins pure alors il fait une légère grimace car même si ce n’est pas son premier verre, ça reste fort quand même. « Pas mauvais hein ? » Pourtant, vu le prix, il ferait mieux de prendre un alcool qu’il préfère.

Il devrait se méfier qu’un inconnu lui parle directement du seul objet de valeur qu’il porte mais Wally c’est pas du genre à se méfier. Surtout pas dans l’état dans lequel il se trouve. Alors il hausse les épaules. « Je te retourne ta phrase, connaisseur ? » Car bien que tape à l’œil, sa valeur n’est pas écrit forcement dessus. Montre chère oui, mais pas aussi reconnue du grand public comme pourrait l’être une Rolex. Il faut s’y intéresser, ou avoir l’occasion de regarder les montres à ce prix-là. « Putain non, si seulement ! » Son rêve déchu, la raison de sa présence ici : il n’est et ne sera jamais médecin. A croire qu’il ne pouvait pas espérer plus que d’être interne, et ça aussi maintenant ça lui passe sous le nez. De toute façon il aurait dû attendre un moment, même en tant que chirurgien pour se l’offrir. Alors que là son père n’a même pas senti le prix passer en lui offrant. Wally ne se rend pas bien compte de la chance qu’il a d’avoir d’aussi beaux cadeaux, ou du bien, avait, car tout ça, il risque de tout perdre. Mais ce n’est pas ce qui l’embete le plus. C’est tout le reste. « C’est mon paternel qui me l’a offert, enfin s’il vient pas pour la récupérer ! » L’alcool commence sérieusement à jouer sur ses mots, à jouer sur des reproches qu’il peut faire à son père alors que ce dernier l’a aidé. Mais bon, c’est toujours plus facile de s’en prendre aux autres qu’à soi-même. « Je t’en offre un autre mon ami ? C’est ma tournée. » Ils sont si amis qu’il ne connait même pas son nom mais il s’en rend même pas compte. « Dis moi, toi aussi t’as des trucs que t’as envie d’oublier avec ce fichu alcool ? » demande-t-il en se tournant vers lui, comme si c’était un moment de confidence alors que de toute manière, il n’a même pas baissé le ton pour dire ça, si bien qu’ils ne sont pas les seuls à entendre ce qu’ils peuvent se dire.

Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
les amitiés fragiles
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (10.06)
SURNOM : Devient 'Leone' pour Charlie; se transforme en 'Riccioli' pour Auden.
STATUT : Amoureux d'un côté, marié de l'autre.
MÉTIER : Etudiant en psychopathologie; compose au violon pour la Northlight Theater Company depuis juin 2019.
LOGEMENT : Appartement #10, james st. fortitude valley. Archie emménage, et repart aussitôt. La solitude s'installe.
money moves people, alcohol too | Leo Tenor
POSTS : 2298 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Toujours partant pour fêter tout et n'importe quoi ✵ Sature rapidement des gens, garde difficilement ses amis ✵ A une petite tortue tatouée sur la cheville droite ✵ Hyperactif (et un brin maladroit) ✵ Est une flipette des films d'horreur ✵ Parle français, un peu de néerlandais et anglais ✵ Violoniste, pratique (très) régulièrement depuis l'âge de quinze ans
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(19/15)
wallyelorajillianterrence #3lioarchibaldarchibald #2 (fb)bailey #2ariane

money moves people, alcohol too | Leo Tenor
LÉOLIE #12 (and co) ☾ It's not the same, not enough. You and me was like a vivid dream; why'd you wake me up ? Why'd you wake me up ? You were my coming down, and my solid ground. Paramount.

money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_pgjg4xGmOq1tnw4xyo1_400
LEODEN #8 ☾ A fallen face among the crowd, I'm losing at the speed of sound - and hoping you can hold me down. All the same, I'm a broken ship without a sail, and nothing really seems to work.

money moves people, alcohol too | Leo 3f73fc0884c43716fa6168dac40450e5
IVYHEART - Mariés au premier regard#1, #3 & #4 ☾ Tracing the lines of a winter's night, she won't be long. Eyes open wide to a darkness inside, and what does she see ? Is it the sun ? Is it the sun ? Only she knows.

money moves people, alcohol too | Leo Un-role-comlique-pour-le-jeune-acteur
WOLVY #9 ☾ I should've seen this through, but I knew how it could end; yeah, I guess things don't change, I let feelings fade again.

Univers alternatifs :

money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_p10leatwj71wf43j5o2_250
They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand. ☾ thomaslene

Dimension Zombie : wrenléolyn
RPs EN ATTENTE : money moves people, alcohol too | Leo Tumblr_ovtd2jyaR61w9fd12o1_400

charlie ☾ ua. terry ☾ cian
RPs TERMINÉS : ivyheart #2archie #3leoden #6ajliarchie #2 (fb)leoden #4 (ua)leoden #5wolvy #8MaPR #1kane #2bailey #1archie (fb)stephenleoden #3léolie #12leoden #2allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 - charlie #9 - isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose - clément #3charlie #8 - john #1john #2 - charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 

PSEUDO : Ocy(tocine)
AVATAR : Timothée (bae) Chalamet
CRÉDITS : schizophrenic.
DC : Murphy le canari & Saül le crocodile.
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 https://www.30yearsstillyoung.com/t23806-leo-do-more-of-what-makes-you-happy#971793 https://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath https://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: Re: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo EmptyMer 4 Déc - 0:21


Money moves people, alcohol too@Wally Higginson
« Tout ce que je connais du whisky d’habitude, c’est le mélange avec le coca » Ah. Je fronce les sourcils. Je déteste ces mélanges trop sucrés. Ils sont plus traîtres que les entêtants mojitos de l'été. Avec de telles boissons, on se retrouve au tapis en moins de temps qu'il n'en faut pour dire 'ouf'. « Ah, ouais, je vois. Je ne fais pas trop ce genre de mélange. » Jamais. « Non je ne viens pas trop dans le coin, et toi un habitué ? » J'ai un petit rire. Habitué de ce bar-ci, pas vraiment. Habitué de la nuit, oui, probablement. « M'non. Pas vraiment. » « Pas mauvais hein ? » Je trempe mes lèvres dans le verre et me pourlèche les lèvres, l'air très sérieux. C'est vrai que la boisson n'est pas mauvaise, même si je préfère largement le rhum.

« Je te retourne ta phrase, connaisseur ? » De ma cage thoracique s'échappe un nouveau rire, plus amer que le précédent. En ce qui concerne les montres, je suis un connaisseur malgré moi. « Mon père ne portrait que ce genre de trucs. » Portait. Je parle de lui comme s'il était mort. Pour moi, c'est un peu le cas. Il n'avait qu'à se débrouiller pour laisser une trace plus agréable dans ma mémoire. Tant pis pour lui. Mon interlocuteur semble être un peu trop déçu de ne pas pratiquer l'un ou l'autre des métiers que je viens de lui attribuer. « C’est mon paternel qui me l’a offert, enfin s’il vient pas pour la récupérer ! » « Ah ouais, t'es un fils à papa toi ? » Pourquoi ne suis-je pas étonné ? Avec une montre pareille et si jeune, il ne peut être qu'un fils à papa. C'est de ce carcan que j'ai essayé de m'évader. Il est toujours un peu cocasse de me retrouver face à ce que j'ai toujours essayé de fuir. « Je t’en offre un autre mon ami ? C’est ma tournée. » « Je vais me contenter de celui-là pour l'instant. M'en veux pas, mais je veux marcher droit pour rentrer chez moi. » Et cela ne sera visiblement pas le cas pour mon interlocuteur.

« Dis moi, toi aussi t’as des trucs que t’as envie d’oublier avec ce fichu alcool ? » « Parce que toi, oui ? T'es pas un peu jeune pour avoir déjà des trucs à oublier ? » que je réponds du tac-au-tac, accoudé au comptoir. Il est toujours plus facile de se confier aux inconnus : on n'a pas la pression d'un jour potentiellement les croiser à nouveau, aucun risque de se retrouver dans des situations gênantes. A mon tour de prendre le ton de la confidence. De toute manière, je ne connais même pas le prénom du jeune homme qui a l'air d'avoir un coup dans le nez de plus que moi. « Mes études me gonflent pas mal. Mais je ne peux pas me résoudre à les laisser tomber. Pourtant, c'est pas un truc que j'aimerais oublier ou... perdre de vue. Je crois que c'est hyper important, de savoir quel chemin prendre. » C'est toujours ce que j'ai voulu, non ?


ocean
So you jumped down from the cliff you climbed to into paradise that lay below you. I could only stare and let my tears fall into the ocean. And the ocean roared, and the ocean howled.
money moves people, alcohol too | Leo CaiK2AImoney moves people, alcohol too | Leo H3lh3sQmoney moves people, alcohol too | Leo Ibeu91Xmoney moves people, alcohol too | Leo SDvd44H6_o
Revenir en haut Aller en bas
Wally Higginson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans.
SURNOM : Wal'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Futur brillant chirurgien, il a dû abandonner son rêve de force. Aujourd'hui il vient de s'inscrire dans une association d'aide à la personne.
POSTS : 413 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Gosse de riche qui a l'impression qu'il a tout perdu. Trop égocentrique pour se rendre compte qu'il lui reste encore beaucoup de choses. + exclut du programme d'internat en chirurgie après avoir piqué des medocs dans la pharmacie pendant des mois
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : REHANE + HEÏANA+ LEO + NOA
RPs EN ATTENTE : JESSIAN + SAMUEL + Ayou ?
PSEUDO : Petit_Biscuit, Cléo
AVATAR : Noah Centineo
CRÉDITS : ASTRA
DC : aucune SZ diagnostiquée
INSCRIT LE : 01/06/2019

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: Re: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo EmptySam 15 Fév - 14:31


Il est habitué aux mélanges, il est habitué aux boissons sucrés mais non, les choses doivent changer, et ça serait un sacrilège de mélanger un alcool aussi cher à un dosa bas de gamme. « Soirée étudiante oblige » dit-il en haussant les épaules ; dans ce genre de fête on ne regarde pas vraiment ce qu’on boit, on veut juste se retourner l’esprit le temps d’une soirée. Surtout lorsqu’on est en médecine. Parce que la pression des études est trop forte. Parce qu’étudier les maladies et toutes sortes de choses, ce n’est pas facile tous les jours pour le mental. Il acquiesce de sa réponse, pas un habitué non plus. Ils sont donc deux inconnus, ici, par le plus grand des hasards. C’est fou comment les choses peuvent être faites dans la vie. Deux âmes seule, qui se rencontre, le temps d’une soirée, autour d’un verre. Rien de plus. Wally n’est pas du genre solitaire, ça ne le dérange pas, ça lui donne une excuse pour avoir un peu de compagnie, même s’ils ne semblent pas être de grands bavards aux premiers abords. Il baisse le regard quand l’inconnu face à lui parle de son père au passé. A moins que son père ait perdu toute sa fortune, il n’y a pas de raison que son paternel cesse de porter de montre. C’est beaucoup moins joyeux que ça d’après Wally. Mais Wally ne rentre pas dans les détails, ce n’est pas son rôle et il trouve surtout que ça serait déplacé de sa part. « Désolé pour toi ! » Ne peut-il pas s’empêcher de dire. Il a appris à être altruiste sur ce genre de chose, à être désolé pour la perte des autres tout en gardant une certaine distance. Wally ne peut s’empêcher de rire, rire jaune. Il s’en serait presque vanté auparavant, maintenant il a l’impression que c’est plus un tar qu’autre chose. Surtout maintenant qu’il risque de perdre beaucoup. « T’en n’es pas un toi ? ou étais… » il se rend contre qu’il ferait mieux de parler de lui au passé. Car l’inconnu devait l’être lui aussi, si son père mettait le même genre de montre, s’il s’y connait assez pour en parler. Il oublie sans doute un peu trop vite que tous les enfants de parents riches n’en profitent peut-être pas comme lui durant sa jeunesse. Il en profitait tellement qu’il montrait une fausse image de lui, mais il s’en fichait…
L’alcool l’alcool… Wally a beau savoir ce qu’il peut faire comme ravage, il ne peut s’empêcher de vouloir en consommer ce soir. Car ce n’est qu’une soirée, car ce n’est pas cela qui va le faire sombrer. A moins que les soirs comme ça se multiplient. « J’comprends, si tu veux t’en enfiler un autre plus tard, mon offre tient toujours ! » Profiter de l’argent tant qu’il en a encore. Lui, s’il ne tient pas debout après plusieurs verres et bien, ça ne lui fait pas peur. Il n’a pas envie d’être raisonnable. « Les tuiles nous arrivent toujours, quel que soit notre âge non ? » Il y a pourtant pire dans la vie, la maladie, la perte d’un être cher ou bien d’autres choses, mais son rêve s’est évanouis avec sa perceptive d’avenir dans un milieu qu’il aimait. Alors pour le moment, il n’en tire que le négatif. « J’te comprend. Mais si ça te gonfle, autant profiter d’être jeune pour changer de voie non ? Avant d’être forcé de le faire de toi-même ! » Il rapporte un peu trop les choses à lui, un peu trop égocentré pour le coup. « Pourquoi tu fais quoi pour que ça te gonfle autant ? » Il dit sans prendre de pincette, car il n’a pas besoin d’en prendre, et puis il y a des chances pour que ce soit l’unique soir où ils se causent alors, pas de honte à avoir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

money moves people, alcohol too | Leo Empty
Message(#) Sujet: Re: money moves people, alcohol too | Leo money moves people, alcohol too | Leo Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

money moves people, alcohol too | Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: the sixteen antlers
-