AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 2000. Misfits. [Robin&Joseph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyJeu 11 Juil - 18:26




Misfits.
Robin-Hope & Joseph


Quelques cases claquent mais Joseph reste dissimulé dans la sienne. Il se cache le visage avec la petite porte métallique tandis qu’un groupe de trois garçons se fraie un chemin derrière lui, lançant vanne après vanne comme s’ils étaient les meilleurs humoristes de Brisbane. Ceux-là étaient des habitués des travaux de réhabilitation : il se moquaient du travailleur de probation, ridiculisaient ses chemises colorées et ses chaussures de clown – comme ils disaient. Et, derrière eux traînait un filet de fumée grise nauséabonde, trahissant la clope que le plus vieux coinçait dans ses lèvres vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Lorsque la porte des vestiaires se referme, promettant au nouveau une solitude rassurante, Joseph expire tout l’air coincé dans ses poumons en se permettant enfin de retirer son nez de la case poussiéreuse. Il pivote la tête vers un large miroir posé sur le mur et son visage se crispe : son image projetée, il la déteste. Il n’est pas prêt pour survivre seul dans une énorme ville : ses bras sont aussi fins que des spaghettis, signe de malnutrition, et son t-shirt flotte sur ses épaules comme un voile. Le reflet de ses yeux lui rappelle la pupille de son père et il pivote la tête en soufflant sa colère par ses narines. Il a quitté le nid familial depuis seulement six mois et il n’a pas reçu de nouvelles de ses parents depuis ce moment. Il a tout de suite capté la situation : ni son père ni sa mère n’avaient décidé de partir à sa recherche. « C’est tant mieux », que le garçon soufflait à tous les matins quand il se glissait hors de son lit sans que la police ne vienne frapper à la porte de la résidence pour jeunes dans le besoin.

Le trait rouge persiste entre les crevasses du béton. Joseph se mord le bout de la langue en frottant davantage avec son éponge, ajoutant de l’eau et du savon en priant pour que le dieu de la propreté l’aide à effacer ce graffiti. « T’as fait quoi ? » Il se crispe, accrochant son regard au mur pour s’empêcher de pivoter la tête vers son interlocuteur toujours armé de sa clope. « Hey, t’as fait quoi ? » Son cœur se détache de ses artères et s’écrase dans le fond de son ventre. La mâchoire serrée, assez pour entendre ses dents grincer, Joseph baisse la tête pour fixer le bout de ses orteils. Il revoit sa main posée sur la paire de jeans bleus qu’il voulait tant pour remplacer son vieux pantalon pourri. Il entend de nouveau la voix du marchand qui se fracasse contre ses tympans pour lui dire de s’immobiliser et, lus tard, la sirène de la voiture de police. « On t’parle trouduc. » Il se secoue les puces en fronçant les sourcils, incapable de donner une définition à ce mot possédant la même intonation qu’une insulte. Il ne l’a jamais entendu autour de lui et, pourtant, il sait que « trouduc » n’est pas un compliment. Le jeune de dix-sept ans redresse finalement la tête pour timidement croiser le regard des trois autres garçons qui avaient décidé de s’offrir une petite pause de nettoyage de graffitis. « Quoi ? » qu’il marmonne, incapable de leur tenir tête. « T’as fait quoi pour être ici ? » que le plus imposant redemande juste avant de tirer une énième latte empoisonnée. Le nouveau réfléchit quelques secondes en regardant les yeux de chacun de ses interlocuteurs tandis que sa main se serre dangereusement autour de son éponge, ses phalanges devenues blanche comme neige. Le regard du chef devient plus insistant et il se permet un premier contact physique en poussant légèrement l’épaule de Joseph pour le sortir de sa contemplation. Trop peu pesant, son corps se démembre comme une marionnette articulée. « Réponds, on va pas t’bouffer. » Après avoir déglutit difficilement, il s’apprête à répondre qu’il a essayé de voler des vêtements mais le moins grand des trois se permet de prendre la parole avant lui : « J’parie qu’il a tenté d’baiser sa mère ! » Étrangement, cette insulte l’affecte moindrement. Pour le déstabiliser, il ne suffit pas d’apporter le sujet de ses parents : il se fiche complètement de ce qu’on peut dire sur eux. Il les a toujours détestés. « Ou sa sœur ! » propose le troisième. Là, le regard de Joseph se fronce et ses iris perdent leur bleu brillant.  « Non. » qu’il grogne, les lèvres pincées. Remarquant tout de suite qu’ils ont posé le doigt sur un point sensible, les trois se jettent tous un regard qui en raconte plus qu’une image et un rire amusé se déploie hors de leur gorge, à l’unisson. Un frisson de dégoût enracine la colonne vertébrale de Joseph et il s’abaisse pour récupérer son sceau d’eau mousseuse, dans l’intention d’aller frotter les graffitis un peu plus loin, mais il se fait arrêter par un bras plus fort que le sien. Des doigts solides se referment autour de son poignet et il revoit immédiatement la main de son père. Il redresse la tête, les yeux paniqués. « Reste avec nous ! On est tes potes, ici. Il va falloir que tu t’y habitues ! » L'adulte responsable des activités de probation n'étant pas présent pour le moment, les trois intimidateurs sont comme les tirailleurs de l'armée: ils peuvent tirer comme bon leur semble sans craindre de se faire ramener à l'ordre.

code by bat'phanie


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robbie, robinou, bin, la carotte, allons-y gaiement ! aussi auto-proclamée love doctor.
STATUT : polyamoureuse, hopeful romantic, wild & free.
MÉTIER : artiste touche-à-tout (surtout peinture & sculpture), curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage à logan city, plein de plantes et vieux meubles retapés et petites créatures poilues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_owr9clcZ4I1qehsoxo8_250
POSTS : 4406 POINTS : 145

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme, (hyper)sensible, affectueuse, optimiste et passionnée ☽ un brin lunatique, excentrique, impulsive & explosive ☽ trouvé à la naissance, a grandi à l’orphelinat ☽ porte une longue cicatrise dans le creux de son décolleté ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité sous tous ses aspects, les roadtrips improvisés, l'amitié, les bons concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les sensations fortes, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ♥
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)steph (fb)clemnoaauden (fb)mayginny & isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : cristalline (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptySam 27 Juil - 16:39



misfits
we are the kids
your parents warned you about
J’ouvre la porte à double battant comme un cowboy dans son saloon et avec un p’tit sourire hypocrite je salue du bout des doigts ce cher Jim dans son p’tit bureau de merde qui sert à rien comme superviseur de probation et qui roule des yeux derrière son magazine de cul vaguement camouflé quand il me voit arriver : « T'es encore en retard Robin, dépêche toi d’aller te changer et va rejoindre les autres, aujourd'hui on nettoie les murs du quartier ». Ouai enfin « on » c'est vite dit enfoiré.

Je me suis réveillée encore déchirée de la veille dans un squat de gentils détraqués, j’ai des bleus partout et je crois que c'était une sacrée soirée mais là on va pas se mentir je suis moyennement fraiche et je sens qu’il va pas falloir me faire chier. Bon sang c’est pas humain de se lever aussi tôt pour faire des trucs aussi casse-pieds. Devant mon casier j’enfile ma combi orange électrique (ma couleur préférée) et puis j'essaie de me pimper un brin en me tapotant les joues et en rassemblant mes boucles touffues dans un chignon mais ensuite l'élastique claque et je suis toujours pâle comme un cachet d’aspirine (que je goberais volontiers) alors je laisse tomber. De toute façon c’est pas comme si j’avais grand monde à impressionner…

Avec mon p’tit seau et ma p’tite éponge en main, mon walkman fraichement braqué dans les oreilles, Freddy Mercury qui lit dans mon cœur et m’encourage de ses « I want to break free » si avérés, je me traine jusqu’au mur qu’il faut nettoyer et sans grand conviction je me mets à frotter. C'est pas du grand art heureusement sinon ça m’aurait fait vraiment chier de les effacer mais quand même y en a un qui est de toute beauté. Un p’tit palmier. Ouai. Au milieu des graffs de gangs, des insultes, des chibres et des menaces de morts, quelqu'un a dessiné un p'tit palmier. Je l'aime bien, alors je décide de le laisser.

J’ai même pas effacé un demi graffiti que déjà je m’ennuie comme un rat crevé. J’enverrai bien des textos à tout va pour blaguer et passer le temps mais j’ai plus de crédits, pour pas changer. Ensuite je réalise qu’il y a du mouvement sur le côté et je jette un regard peu motivé. C’est Bryce (forcément) et ses acolytes à service neuronal limité qui sont entrain de chahuter. Je capte pas trop ce qu’il se passe dans le brouillard de ma somnolence et mon indifférence mais ça m’a tout l’air d’un jeu de mâle dominants complètement con et je roule des yeux avant de me désintéresser. J'essaie de me concentrer sur ma musique en oubliant ma gueule de bois et cette tâche ultra soporifique mais c'est pas simple avec les autres qui arrêtent pas de jacasser alors rapidement je perds patience, je retire mon casque et je me mets à piailler : « Azy j'ai mal au crâne la vérité vous pouvez pas la fermer ?! » j’entends plus ce que Freddy a à me raconter ! « Eh t’as entendu sisterfucker, parle moins fort putain, t’es entrain de la saouler ! » balance Bryce avec un ton plein de malignité. Je fronce les sourcils et je me penche pour voir à qui il parlait : c’est un autre jeune, que j’ai jamais vu avant je crois, silhouette fine, élancée, une bonne tête de bon gars, un brin inhibé dans le genre rongeur prit dans les phares d’un camion, pas vraiment à sa place, comme copié d’ailleurs collé ici, un peu perdu dans sa combi de jeune délinquant en herbe (même si je trouve qu’elle lui va plutôt bien, d’un côté). Au milieu des trois cons, il a l’air méchamment déstabilisé. « Yo Bryce fout lui la paix ! » « Bah quoi on essaie juste de l'intégrer ! Hein sisterfucker, on est juste amical, pas vrai ? » qu’il fait en secouant l'épaule du gamin et c'est tout juste s'il est pas entrain de la broyer. Et les deux sbires de chaque côté qui continuent de ricaner. Y a vraiment un truc que je comprends pas dans le comportement de certains lascars dans le genre, pourquoi s’ils veulent se la jouer mâles alpha sans peur et sans reproches, ils gang up sur des p’tites gibiers ? Ils réalisent pas qu’ils passent juste pour  des grosses baltringues délabrées ? Alors on va pas se mentir hein moi aussi j’aime bien troller, et parfois je m’en prends même aux p’tits gibiers… mais genre gentiment et puis moi j’suis hilarante tandis que là c’est juste lourd en fait bref non vraiment j’vois pas l’intérêt. Quand tu grandis en cité tu reçois souvent les conseils de vieux ploucs de quarante piges qui ont jamais rien fait de leur vie à part donner des conseils et qui te disent de jamais laisser personne te marcher sur les pieds, que ta réputation c'est tout ce qui compte, qu’il faut jamais jouer aux héros parce que jouer aux héros c’est crever. Et autant je peux plus ou moins m'identifier à la première partie de ce discours vaseux autant la seconde j’ai plutôt envie de leur dire de bien aller se faire foutre avec toutes leurs fatalités dégoulinantes de lâcheté. Aide ton prochain bordel de merde c'est pas compliqué. Et les autres qui continuent de le provoquer et de le brusquer. Et le petit brun aux gros yeux pâles qui a l’air tout paniqué. Cette fois ça suffit, je jette mon éponge dans mon seau et je me ramène pour m’interposer : « C’est quoi l’embrouille vous avez que ça à foutre bande de chacals (question bête, oui, effectivement, ils n’ont que ça à foutre) cassez pas les couilles, vous voyez bien que vous l’importunez ! » J’aime bien mettre des mots un peu classes dans mon vocabulaire, histoire de faire un brin éduquée. J’aime bien laisser le bénéfice du doute aux enfoirés aussi des fois qu’ils réalisent pas qu’ils sont des enfoirés. Mais ce coup-ci je crois que je suis tombée sur une belle brochette d’abrutis en puissance et aussitôt ils se mettent à se badiner comme des hyènes illettrées : « Ouuuh téma la p’tite frère elle va nous bouffer ! » lance un des acolytes qui se croit malin et qui a des cheveux gominés tout gras tout plaqués sur son front pour un effet supposément mouillé mais ça fait surtout bien à chier. Je le regarde sans broncher. « Mais nan t’inquiètes, on est potes, c’est pour rigoler », continue lourdement Bryce qui démord pas de son excuse de merde en continuant de secouer le gamin comme un prunier. J’lui tape sur la main pour le faire lâcher : « Ouai ? T’as pas l’impression que ton humour il est légèrement à chier ? » Ça le fait marrer, le sacré con, il ébouriffe mes cheveux déjà bien en vrac et je crois qu’il va pour s’éloigner quand Gominé décide que c’est le moment d’en rajouter : « T’es mignonne quand tu t'énerves mais t'es plus jolie quand tu souris, reste cool bébé » « Je t'ai pas demandé ton avis, va te faire foutre bébé » Oohhhhhh, qu’il se fait pourrir et c’est bien fait. « T’es sérieuse toi, avec tes cheveux là, c’est- quoi c'est avec un pétard que tu t'es coiffé ? » qu’il retourne rapidement sa veste à côté de la plaque pour essayer minablement de me déstabiliser « Ouai et toi t'as mit la tête dans la cuvette et t'as tiré la chasse enculé ? » Je suis en forme, j’arrête pas de me surpasser ! Je sens l’adrénaline commencer à pulser dans mes veines, me réveiller, et en face l’autre commence à sérieusement s’énerver : « Putain mais comment elle parle elle, tu sais pas chu qui, qu’est-c’tu fais ! » « Nan j’ai pas qui t’es. Tu vas faire quoi, t’as cru tu fais flipper ? T’as cru t’es un caïd trois contre un, bouffon il est où ton honneur, tu fais pitié » Je crois que ça lui as pas trop plu mon p’tit cours d’éducation accéléré et d’un coup ce primate il commence à me pousser. Je mets un moment avant de réaliser : « ... MAIS T’ES UN OUF TOI TU CHERCHES LA MERDE VAS Y VIENS, VIENS LÀ TU VAS PAS LE REGRETTER ! » que je m'énerve alors en me collant juste sous son nez. En une patate il m'aurait probablement éclaté. Mais faut jamais sous estimer la rage d'un chihuahua prêt à tout bouffer. Ranafout qu'il fasse deux fois ma taille en haut et en large, je l'aurais défoncé. Ouai, dans les quartiers il paraît que la réputation c'est ce qu'il y a de plus sacré. Et ici tout le monde connaît mon frère, tout le monde sait qu’il est taré. Et que moi, généralement, il vaut mieux pas s'y frotter. « Vas-y mec laisser tomber » lance sagement Bryce en poussant son épaule et puis il donne un p’tit coup mesquin dans l’éponge du gamin pour la faire tomber. Ensuite il s’éloigne vers le muret où il se planque toujours pour fumer en cachette comme un abruti, et son clebard de pote finit pour l’écouter. Avant quand même, il essaie bien de me mettre un coup de pression mais je bronche toujours pas, alors, peut-être déçu, il décide de renverser médiocrement le saut du gamin sur ses pompes en faisant genre c'est pas fait exprès. Je crois qu'il lui susurre aussi un truc bien cliché du genre « ta petite copine sera pas toujours là pour te protéger » (ça ou « t'as vraiment de très jolis pieds » je sais pas enfin l'un ou l'autre je m'en fout il m'a saoulé).

Je me rapproche du nouveau et je redresse son seau avant de le regarder : « Ça va biquet ? C'est des abrutis t’sais, faut pas hésiter à les envoyer chier. Si tu te laisses pas faire ils vont pas continuer » je conseille gentiment avec ma voix toujours un peu trop agressive et puis ce ménage étant fait je décide de m'octroyer une petite pause bien méritée. Alors je retire ma chaussure, j'en sors un joint que je cale entre mes lèvres et tâtant ma combi je réalise que j'ai oublié mon briquet. « Fait chier. Eh, t'as pas du feu steuplait ? » Et avec ce raffut, j’espère que Jim va pas décider inopportunément de se réveiller et ramener sa pomme avarié pour recommencer à nous faire chier…

codage par amatis et birdiesnow



since i was born they couldn't hold me down, another misfits kid, another burned-out town. i never played by the rules and i never really cared, my nasty reputation takes me everywhere.

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptySam 27 Juil - 21:42




Misfits.
Robin-Hope & Joseph

Il se sent tellement seul dans une ville qui ne lui appartient pas. Il n’est pas né entre les hauts édifices de Brisbane, au milieu des voitures à l’heure de pointe ou à l’air climatisé de tous les centres commerciaux. Joseph avait été élevé dans un milieu campagnard, là où le ciel et visible par-delà l’herbe haute, là où il suffit de trouver une rivière et quelques grenouilles pour se divertir pendant tout un après-midi et retourner à la maison avec le corps couvert de coups de soleil. Voilà seulement quelques mois que le jeune garçon, séparé de sa famille par sa propre volonté, erre seul sur un territoire qu’il n’a pas pu découvrir dans les livres ou grâce à la faible connexion internet qu’on peut retrouver dans quelques cafés modestes. Il a eu la chance de se trouver un emploi – misérable, certes, rien de plus valorisant que de compter des liasses de billets qui ne lui appartiennent pas, derrière la caisse d’un petit dépanneur – et un petit appartement dans lequel il peut récupérer quelques heures de sommeil quand la peur ne le ronge pas. La vie d’adulte, on ne lui a pas apprise, et c’est lorsqu’il a posé la main sur une paire de pantalons dans l’intention de repartir avec sans payer qu’il a rapidement appris que les voleurs ne font pas long feu à Brisbane. « Azy j'ai mal au crâne la vérité vous pouvez pas la fermer ?! » Joseph, le regard inquiet, se crispe davantage, parce qu’il ne sait pas si cette voix féminine est là pour empirer la situation déjà brûlante. Profitant du manque d’attention de ses trois agresseurs, qui se mettent à lorgner la fille installée un peu plus loin, il tire son propre bras pour le récupérer, mais le chef resserre immédiatement sa poigne, intimant à Joseph de baisser sa garde. « Eh t’as entendu sisterfucker, parle moins fort putain, t’es entrain de la saouler ! » Il secoue la tête de droite à gauche, naïvement. Il croise le regard de la jeune fille qu’il n’a jamais croisée ici – avec raison, parce que c’est sa première journée. De longs cheveux bouclés (ou ébouriffés) remontés en chignon, des traits fins et un teint étrangement pâle, comme si sa peau n’absorbait pas les rayons du soleil. Il aurait beau détourner les yeux de sa jolie silhouette cachée par l’épais vêtement orange, il ne pourrait pas ignorer cette unique pensée qui a traversé son esprit à l’instant même où il a entendu sa voix fluette. Une fille. Une fille. C’est une fille. UNE FILLE ! « Yo Bryce fout lui la paix ! »  Il se secoue les puces pour arrêter de fixer le sexe opposé pour replonger son regard dans celui qui avait finalement un nom. Bryce : cette identité lui collait parfaitement à la peau. « Bah quoi on essaie juste de l'intégrer ! Hein sisterfucker, on est juste amical, pas vrai ? » « Arrête de m’appeler comme ça…  » qu’il arrive à murmurer après avoir difficilement avalé sa salive, bandant tous ses muscles pour s’empêcher de casser sous la pression de la main de Bryce sur son épaule. « Et lâche mon poignet ! » Cette poigne autour de son bras, il la déteste. Il se sent lapin chassé, petit gibier ramené par trois chasseurs vantards d’avoir planté leur couteau dans une bête si minuscule. « Je ne me souviens pas de t’avoir donné l’autorisation de revendiquer ! » Bryce tente d’arborer un air menaçant, encouragé par les deux suiveurs, mais, avant que Joseph n’aie le temps de rétorquer – l’aurait-il fait, de toute façon ? – la jeune inconnue arrive à leur hauteur pour prendre la relève. Une longue joute verbale suit, libérant le jeune de la main robuste de Bryce, et il en profite pour faire un pas vers l’arrière tandis que le débat ridicule s’élève et se bute contre les murs couverts de graffitis. Joseph juge plus sage de garder ses distances et de détourner les yeux, la tête basse, pour éviter d’attirer de nouveau l’attention. La jeune femme s’y prend bien mieux que lui, et, même s’il craint à plusieurs reprises qu’un véritable combat ne naisse entre les délinquants, le dénouement ne tarde pas arriver. Elle a gagné. C’est Bryce, lui-même, qui baisse les armes, en encourageant ses potes à laisser tomber, pour cette fois. L’un d’eux, comme dernière attaque, désarme Joseph de son éponge qui s’écrase mollement au sol, et renverse le sceau d’eau mousseuse. Le gamin ne bouge pas d’un millimètre : il a l’habitude des godasses trempées. Et puis, ses pompes brunies avaient bien besoin d’une petite baignade rafraîchissante. « Jolis pieds, pédé. » Ce mot, il le connait. Il l’a entendu s’enfuir des lèvres de son père lorsque ses deux yeux de connard étaient braqués sur Casey, dans la cour de l’Église. Il n’a jamais eu la curiosité de demander sa définition.  

« Ça va biquet ? C'est des abrutis t’sais, faut pas hésiter à les envoyer chier. Si tu te laisses pas faire ils vont pas continuer » Il redresse enfin la tête après avoir trop longtemps contemplé le sol. Ses pupilles bleues se croisent à celle de la jeune fille et, aussitôt, la timidité s’empare de son corps. Il se fige, les joues écarlates, et il arrive à souffler doucement : « Ouais… » La mâchoire crispée, il baisse à nouveau le nez, incapable de lui faire face. Il n’avait jamais vu une fille agir ainsi. Il pensait que seuls les hommes pouvaient être aussi… vulgaires. Il faut dire que l’Église lui a toujours présenté les femmes comme des êtres purs et discrets. « Fait chier. Eh, t'as pas du feu steuplait ? »  Il soulève les yeux pour observer ce bâtonnet de papier entre ses doigts. C’est comme ce qu’Alfie fumait dans sa chambre. Du hasch, s’il se souvient bien. « Non, je ne fume pas. » Il se mord la lèvre inférieure, désolé de ne pas pouvoir proprement la remercier de lui avoir sauvé la vie. Légèrement mal à l’aise, il passe sa main dans son cou après avoir massé son poignet endolori. « Eum… » Qu’il tente, aussitôt interrompu par une montée de sang dans ses joues. « Tu sais ce que « pédé » veut dire ? » Il aurait pu lui demander son nom, sa provenance, la raison pour laquelle elle a décidé de le défendre… Mais c’est cette stupide question qui a dépassé toutes les autres dans la queue. Il lui faudra un peu de temps pour calmer les battements de son cœur en la présence d’une… FILLE.          

code by bat'phanie


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r


Dernière édition par Joseph Keegan le Lun 29 Juil - 6:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robbie, robinou, bin, la carotte, allons-y gaiement ! aussi auto-proclamée love doctor.
STATUT : polyamoureuse, hopeful romantic, wild & free.
MÉTIER : artiste touche-à-tout (surtout peinture & sculpture), curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage à logan city, plein de plantes et vieux meubles retapés et petites créatures poilues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_owr9clcZ4I1qehsoxo8_250
POSTS : 4406 POINTS : 145

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme, (hyper)sensible, affectueuse, optimiste et passionnée ☽ un brin lunatique, excentrique, impulsive & explosive ☽ trouvé à la naissance, a grandi à l’orphelinat ☽ porte une longue cicatrise dans le creux de son décolleté ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité sous tous ses aspects, les roadtrips improvisés, l'amitié, les bons concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les sensations fortes, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ♥
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)steph (fb)clemnoaauden (fb)mayginny & isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : cristalline (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyDim 28 Juil - 2:52



misfits
we are the kids
your parents warned you about
Il a pas de feu, il fume pas. « Moi non plus » je réponds en rigolant et puis je cale mon joint derrière mon oreille tant pis. En face, le joli brun a le regard fuyant et je le fixe impunément en me demandant ce que les autres lui ont fait pour qu'il soit aussi chamboulé, ou bien si il est juste de nature ultra réservé comme petit animal effarouché. Je le regarde se passer la main sur le poignet, sur le cou, et lentement reprendre la parole d’une voix peu assurée pour me demander… si je sais ce que « pédé » veut dire. Là je dois bien avouer que je reste abasourdie l’espace d’une seconde au cours de laquelle je me demande s’il se fout pas un peu de ma gueule quand même et puis c’est plus fort que moi j’éclate de rire. « Ce que pédé veut dire ? Mais- » je répète super fort avec les yeux tout ronds de la surprise et le manque de tact crasse qui me caractérise avant de partir dans un nouveau fou rire. Ensuite je réalise qu’il est tout rouge et regarde ses pieds et que moi comme une conne je suis entrain de le mettre encore plus mal à l’aise alors je juge plus sage de ne pas en rajouter et je toussote pour me ressaisir, me frotte le bout du nez. « C'est un mec qui aime les mecs. Mais dit de façon péjorative par des cons d'homophobes misogynes de merde qui pensent que les gays sont efféminés et que ce qui est féminin est méprisable. En gros. » Je roule des yeux, fatiguée par l'ampleur de la connerie de certains et les satanés chantiers ambulants qu’ils sont. « C'est des conneries. Y a aucun mal à être pédé, évite juste d'appeler les gens comme ça, ça peut être mal prit. 'fin sauf si c'est tes potes et que tu déconnes quoi... » je le regarde, me demande si je l'ai pas encore plus embrouillé, me dis que j’aurais peut être du en rester au basique, comme il a l'air drôlement innocent dans le genre. « Pourquoi ? T'es pédé ? » je demande sans le lâcher des yeux en replaçant mon joint entre mes lèvres mais avant qu’il puisse en caser une je pense à autre chose (bonjour trouble de l’attention doublée d'une mauvaise éducation) et je tends le cou et je lève la main : « EH BRYCE! BALANCE TON BRIQUET STEUPLAIT! » Il le fait, j'allume mon joint, tire une bouffée, souffle l'épaisse fumée, range le briquet dans ma poche : c'est le mien maintenant. Ensuite je relève les yeux vers Joli Brun et je le détaille longuement sans réaliser qu'observer ainsi les gens peut avoir quelque chose de profondément déplacé. Il me donne vraiment l'impression l'air d'avoir grandi trop vite, avec sa taille allongée majestueuse qui contraste avec la douceur candide de ses traits et de son attitude. Il y a quelque chose de sincère chez lui, un peu abimé, touchant. J'arrive pas trop à mettre le doigt dessus cela dit et ça aide pas qu'il fasse littéralement tout son possible pour éviter mon regard, comme si poser ses yeux sur moi lui cramerait aussi sec les mirettes. Il doit avoir mon âge, peut être un peu plus, mince alors, comment il peut ignorer ce que veut dire le mot pédé ? « D'où tu sors toi ? » je demande alors, sincèrement intriguée, limite fascinée, même si mon ton et mon petit sourire pourraient laisser penser qu'il s'agit d'une raillerie. Je m'en rends compte et du coup, pour montrer patte blanche, je tire encore sur mon joint et puis je le lui tends gentiment avec un sourire bienveillant, façon chalumeau de la paix.

codage par amatis et birdiesnow


Spoiler:
 



since i was born they couldn't hold me down, another misfits kid, another burned-out town. i never played by the rules and i never really cared, my nasty reputation takes me everywhere.

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyDim 28 Juil - 5:14




Misfits.
Robin-Hope & Joseph


Il esquisse un sourire timide quand, soudainement, elle perd son envie de le fumer, ce joint. Ou alors, elle le réserve pour plus tard parce qu’elle ne peut pas l’allumer. C’est une conclusion plus logique. Félicitation, Joseph. Un rire surprenant jaillit de la gorge déployée de la jeune femme et, ébranlé, le garçon fait un pas vers l’arrière, incapable de comprendre pourquoi sa question est si amusante. Par réflexe, il s’est mis à jouer avec ses propres doigts, signe qu’il est plutôt nerveux de recevoir une réponse aussi spontanée. Elle répète la question en hurlant, presque, et Joseph détourne les yeux vers le petit groupe de garçons qui s’est installé contre un coin de la façade vandalisée pour s’assurer qu’ils n’ont pas entendu. « Shhht ! » Qu’il souffle timidement en soulevant une main. Décidément, son sang a décidé d’immobiliser son flot dans sa tête, parce qu’il pourrait faire concurrence à la planète mars dans la catégorie « sphère rouge ». « C'est un mec qui aime les mecs. Mais dit de façon péjorative par des cons d'homophobes misogynes de merde qui pensent que les gays sont efféminés et que ce qui est féminin est méprisable. En gros. » Ça fait du sens. Joseph hoche légèrement de la tête, incapable de s’empêcher de faire le lien avec Casey. Il avait effectivement démontré un certain attachement envers les hommes, bien que le brun n’ait jamais eu l’indécence de l’interroger davantage. Et puis, c’est un sujet qu’il a évité toute sa vie puisque deux hommes ne sont pas supposés s’aimer, selon la Bible. « C'est des conneries. Y a aucun mal à être pédé, évite juste d'appeler les gens comme ça, ça peut être mal prit. 'fin sauf si c'est tes potes et que tu déconnes quoi... »  Il secoue légèrement la tête de droite à gauche en croisant son regard, les lèvres pincées : « Je ne vois pas l’intérêt de déconner comme ça. Quelle bonne manière de démontrer de l’attachement envers ses amis que de les insulter. » Qu’il le veuille ou non, son éducation le suit : il connait le respect malgré son envie constante de détourner les règlements en sa faveur. « Pourquoi ? T'es pédé ? » Il reste un moment muet, avant de comprendre le sens de la phrase, comme s’il avait déjà oublié la définition de ce mot. « Oh ! N… » Elle le coupe, il avale de travers, embarrassé, et c’est seulement lorsqu’elle a allumé son bâtonnet toxique qu’il continue à voix basse, incertain qu’elle puisse l’entendre : « Non, Pas moi. Une de mes connaissances, si. Je pense que je ne le reverrai jamais, ce garçon, alors cela n’a pas d’importance. » qu’il répond en passant sa main dans son cou pour vaincre l’embarras qui le traverse depuis qu’elle l’a interrompu comme si elle se fichait de sa réponse. À vrai dire, il se sent légèrement vexé : il n’a pas l’habitude d’un tel comportement. Autour de lui, auparavant, le monde vivait de politesse. Brisbane est un tout nouvel univers et il n’a pas eu le temps de s’habituer à ce nouveau rythme. « D'où tu sors toi ? » Il observe ses yeux un après l’autre, les lèvres entrouvertes, ne sachant pas quoi répondre. « Eum… De la campagne. » Il pointe du menton l’appareil électronique accroché à sa hanche : « Je viens d’assez loin pour ne pas savoir ce que c’est, cette machine que tu transportes avec toi. » Il se mord la lèvre inférieure, contenant un sourire plein de malaise. « C’est une radio portative ? » Il a remarqué les fils reliés à une sorte de cache-oreilles. La fille intimidante lui tend son joint et son premier réflexe est de froncer les sourcils. Il revoit Alfie qui lui tend le sachet de poudre et, même s’il sait qu’il devrait fuir immédiatement et refuser l’offre, il ne peut s’empêcher de voir dans cette offre un certain réconfort, une sensation de déjà-vu. Alors, il tend les doigts vers le bâton d’herbe et le coince entre ses lèvres. Il inspire une courte latte, coupée par son besoin soudain de tousser. Il réussit à garder le nuage empoisonné dans sa bouche quelques secondes avant de le souffler par ses narines. Il se secoue les puces et demande, en redonnant le petit objet à sa propriétaire : « C’est du cannabis. C’est légal, ici ? » Tandis qu'elle gonfle ses poumons avec une troisième latte, son regard dévie dangereusement vers sa poitrine qui se gonfle. Il décèle la forme de ses seins à travers le tissu orange et il redresse rapidement la tête en se raclant la gorge, faisant mine d'avoir été emboucané.        
       
code by bat'phanie


Spoiler:
 


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robbie, robinou, bin, la carotte, allons-y gaiement ! aussi auto-proclamée love doctor.
STATUT : polyamoureuse, hopeful romantic, wild & free.
MÉTIER : artiste touche-à-tout (surtout peinture & sculpture), curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage à logan city, plein de plantes et vieux meubles retapés et petites créatures poilues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_owr9clcZ4I1qehsoxo8_250
POSTS : 4406 POINTS : 145

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme, (hyper)sensible, affectueuse, optimiste et passionnée ☽ un brin lunatique, excentrique, impulsive & explosive ☽ trouvé à la naissance, a grandi à l’orphelinat ☽ porte une longue cicatrise dans le creux de son décolleté ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité sous tous ses aspects, les roadtrips improvisés, l'amitié, les bons concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les sensations fortes, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ♥
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)steph (fb)clemnoaauden (fb)mayginny & isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : cristalline (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyMar 3 Sep - 21:14



misfits
we are the kids
your parents warned you about
Il sourie timidement et je le trouve méchamment mignon comme drôle d'extraterrestre moyenâgeux fraîchement débarqué sur terre à notre époque. Il parle tout doucement et je comprends pas tout ce qu'il dit et puis ensuite il explique qu'il vient « de la campagne » et moi direct je pense vaches et paysans et faut croire que je suis pas si loin du compte parce qu'il finit par pointer mon Walkman du doigt en disant qu'il sait pas ce que c'est. Je le regarde encore avec des gros yeux sidérés. « Ça ? » je fais en le sortant pour le mettre devant lui et je sens un sourire mi hilare mi incrédule étirer mes lèvres « Sérieux? » « C'est une radio portative ? » « Une radio p- » j'éclate à nouveau de rire « Mais t’es trop drôle ! C'est un walkman, c'est pour écouter de la musique, vous vivez dans les années 50 à la campagne ? » D'un coup c'est sûr, trainer dans ce trou à rat entourés de ploucs oranges me paraît beaucoup moins pénible avec ce p’tit alien champêtre, je sais pas pourquoi mais je sens qu’il a pas finit de me faire poiler. Il a l'air un peu hésitant en prenant mon stick et je réalise en le voyant lutter pour pas tousser que ça doit être le première fois qu'il en fume. Je secoue la tête avec un sourire et je récupère mon bien qui trouve machinalement son chemin jusqu’à mes lèvres. « Nan c'est pas légal mais comme 90% des trucs marrants quoi. On s'en fout, on est des délinquants » Je lui fait un clin d'œil et je tire une nouvelle latte. Un crime de plus un crime de moins on est plus à ça près. Quand je repose mes yeux sur lui je le vois qui relève oisivement la tête comme s'il venait de faire une connerie et je réalise en suivant son regard qu’il vient probablement de se brûler la rétine sur mes nichons. Je rigole encore mais avec la bouche fermée cette fois histoire de pas faire tomber mon joint. « Ouai ok donc t'es pas pédé » Ensuite sans crier gare je lui colle mon casque sur les oreilles et j’appuie sur play et je tire sur une oreillette pour qu'il m'entende. « Tiens écoute, c'est Queen, tu connais ? Freddy Mercury est un putain de génie, c'est le meilleur groupe de tous les temps » (sauf quand je change d'avis et que je préfère autre chose ce qui arrive ultra souvent mais aujourd'hui je suis à fond sur Queen alors c'est le meilleur groupe de tous les temps et c’est tout). Je remets délicatement quelques mèches rebelles de ses cheveux bruns en arrière du bout des doigts, je replace le casque sur son oreille et puis je m'écarte en dansotant légèrement au rythme de la musique grésillante. I want to break free, I want to break free from your lies, you're so self satisfied, I don't need you. I've got to break free. God knows, God knows I want to break free... Je chantonne, tétant sur mon joint comme un mouflet sur son biberon et je le regarde avec insistance les yeux grands ouverts l'air de dire « c'est bien hein ?? »

codage par amatis et birdiesnow


Spoiler:
 



since i was born they couldn't hold me down, another misfits kid, another burned-out town. i never played by the rules and i never really cared, my nasty reputation takes me everywhere.

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptySam 7 Sep - 4:48




Misfits.
Robin-Hope & Joseph

L’ignorance de l’adolescent semble amuser la jeune femme qui ne peut retenir sa surprise lorsqu’il l’interroge quant à l’utilité de ce bidule qu’elle porte à sa ceinture. Il n’a jamais vu un tel appareil et il le compare directement à une petite radio, parce que c’est la seule chose qui pourrait ressembler à cette boîte rectangulaire à l’allure moderne. Il n’arrange pas son cas en énonçant une première proposition et, même si la belle s’esclaffe davantage, il n’est pas vexé. Il sait qu’il ressemble davantage à un extraterrestre qu’à un humain depuis qu’il est atterri à Brisbane. Il n’a pas fini de s’étonner devant n’importe quel machin électronique. D’ailleurs, sa mâchoire s’était presque écrasée sur le béton quand il avait remarqué un homme parler avec un téléphone sans fil, un téléphone qui flottait dans l’air. Ces derniers n’étaient pas encore répandus mais quelques têtes riches se permettaient ce petit bijou de la technologie et Joseph avait rapidement capté qu’il n’en aurait pas un de sitôt. De toute façon, il n’aurait personne à appeler. « Mais t’es trop drôle ! C'est un walkman, c'est pour écouter de la musique, vous vivez dans les années 50 à la campagne ? » Ses sourcils se froncent sous la curiosité et il secoue la tête, visiblement perdu. « Peut-être, j’en sais rien en fait. Je n’avais pas la télé, si ça peut te donner un indice pour répondre à ta question. » Le joint tendu en sa direction ne réveille pas sa méfiance : au contraire. Il l’adopte immédiatement en symbole de révolution car il sait que son père détestable le lui aurait immédiatement retiré de la bouche avant qu’il ne puisse en tirer une première latte… surprenante. Le goût puissant du cannabis se colle sèchement à sa gorge et il ne peut retenir une quinte de toux qu’il camoufle derrière le revers de sa main. « Nan c'est pas légal mais comme 90% des trucs marrants quoi. On s'en fout, on est des délinquants » Il aurait été plus sage de sa part de faire un pas en arrière et de la contredire. Les délinquants ne reflètent pas une bonne image et, pourtant, cette jeune fille est la première qui lui adresse aussi longtemps la parole. Il l’aime bien, malgré son attitude extravertie qui refermerait n’importe quel hérisson timide, et il a envie de faire partie des siennes. C’est donc un léger sourire gorgé de réconfort qui étire ses lèvres et il hoche légèrement la tête en gravant cette idée dans sa cervelle : il est un délinquant, lui aussi, c’est elle-même qui l’a dit. « T’as raison. Ça devrait m’effrayer mais ça me plaît. » Plus à l’aise en sa présence, il laisse son regard se poser là où il ne devrait pas et il ne perçoit qu’une légère courbe à travers le t-shirt orange de sa nouvelle amie. « Ouai ok donc t'es pas pédé » Maintenant qu’il sait ce que veut dire ce terme, il ne peut pas manquer de comprendre le message et ses joues se teintent de peinture écarlate. Il passe sa main dans son cou, mal à l’aise, mais elle ne lui laisse pas le temps de s’excuser pour son regard déplacé qu’elle lui plaque son casque sur ses oreilles la magie fait son œuvre. Il entend de la musique dans ce truc, il n’en revient pas. « Tiens écoute, c'est Queen, tu connais ? Freddy Mercury est un putain de génie, c'est le meilleur groupe de tous les temps » Seul dans sa bulle, il laisse la mélodie inconnue tambouriner contre ses tympans vierges de rock et il se met à balancer la tête au rythme de la voix de ce fameux Freddy. « C’est bien, c’est… » Et il la remarque, elle. Elle s’agite, se balance maladroitement, lutte doucement contre la gravité. Il l’observe, incapable de compléter sa phrase, et il sourit de plus bel, amusé. Il en profite pour explorer ses jambes couvertes d’un jean bleu, puis sa taille fine, et sa silhouette élancée, ses cheveux qui rebondissent sur ses épaules. Comme un gamin bourré d’hormones qui découvre pour la première fois la beauté du corps féminin. Un gloussement s’échappe de ses narines et il met fin à sa contemplation avant d’entrouvrir la bouche dans le but de lui faire part de son amour pour la musique qui joue encore dans le casque – bien qu’il aurait très envie de complimenter son apparence. Cependant, avant qu’il ne puisse prononcer un mot, la voix du superviseur s’élève et brise le solo de guitare qui électrisait ses tympans. « Ce n’est pas un terrain de jeu, les jeunes ! Robin, ton walkman, tu le laisses dans ta case la prochaine fois. Même, tout de suite. Va le ranger, ton walkman. » Il lui intime l’obéissance d’un signe de la main avant de détourner son attention vers Bryce et les autres idiots qui n’avaient pas bougé d’un centimètre, probablement eux aussi occupés à admirer la danse de la jeune fille. « Le mur ne va pas se nettoyer tout seul ! Ramassez vos sceaux, bande de fainéants ! Et frottez ! » Joseph profite de l’instant où l’autorité a les yeux tournés pour attraper la main de Robin – il sait enfin son prénom – pour l’inciter à le suivre. Il est un délinquant, non ? Il peut faire ce qu’il veut. Sans attendre son avis, il la tire vers lui et l’entraîne dans une course qui ne durera au fond que quelques minutes, parce que le superviseur ne prend même pas la peine de les rattraper. Joseph s’arrête sous un aqueduc qu’il connait très bien, à défaut d’y avoir passé quelques nuits la semaine après sa fugue, et il se tourne vers Robin pour seulement maintenant voir sa réaction. Lui, il n’est absolument pas épuisé : il a depuis longtemps été habitué à courir des kilomètres sans s'époumoner.                  
       
code by bat'phanie


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robbie, robinou, bin, la carotte, allons-y gaiement ! aussi auto-proclamée love doctor.
STATUT : polyamoureuse, hopeful romantic, wild & free.
MÉTIER : artiste touche-à-tout (surtout peinture & sculpture), curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage à logan city, plein de plantes et vieux meubles retapés et petites créatures poilues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_owr9clcZ4I1qehsoxo8_250
POSTS : 4406 POINTS : 145

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme, (hyper)sensible, affectueuse, optimiste et passionnée ☽ un brin lunatique, excentrique, impulsive & explosive ☽ trouvé à la naissance, a grandi à l’orphelinat ☽ porte une longue cicatrise dans le creux de son décolleté ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité sous tous ses aspects, les roadtrips improvisés, l'amitié, les bons concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les sensations fortes, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ♥
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)steph (fb)clemnoaauden (fb)mayginny & isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : cristalline (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyMer 2 Oct - 20:03



misfits
we are the kids
your parents warned you about
Le p’tit alien champêtre rougit facilement, ça me fait rigoler. Gentiment cela dit, parce que je trouve ça sincère alors forcément j’aime bien, et puis avec ma peau de cachet d’aspirine et mon hypersensibilité à fleur de peau j’ai moi-même tendance à tourner vermillon à la moindre vive émotion alors je serais bien mal placée pour me moquer c’est sûr. En face, il se met à dodeliner de la tête, signe qu’il apprécie Queen et tant mieux pour lui. Je continue de valser toute seule, emportée par cette magnifique hymne à la liberté que notre ami Freddy psalmodie et je suis à fond dedans jusqu’à ce que la voix dégueulasse de Jim dans mon dos vienne pourrir mon groove. D’un geste expert je planque mon joint derrière moi pendant qu'il nous sermonne hasardeusement et m'ordonne d'aller ranger mon Walkman, et comme je suis ravie qu'il essaie pas de me le confisquer plutôt (et qu'il sente pas non plus l'odeur de beuh qui flotte dans l'air (mais vu ses yeux noires et rouges sûrement que ses narines sont déjà anesthésiées par celle qu'il vient de s'enfiler, sacré Jim)) bref comme je suis ravie je fais pas d'histoire et je me contente de sourire au nouveau en tirant légèrement la langue dans le dos de notre superviseur de probation comme une gamine effrontée (que je suis). Il nous intime de nous remettre au travail bandes de fainéants et je vais pour récupérer mon seau et mon éponge quand d'un coup le nouveau me chope par la main et se met à détaler comme un lièvre en me traînant en drapeau derrière. Au début je suis surprise par sa fougue sortie de nulle part et la puissance de sa poigne (des mains de paysans, que je me dis perspicacement) et puis rapidement je me prends au jeu, trop amusée par la perspective d'une nouvelle connerie à accomplir et je le suis en gloussant à gorge déployée. Après un moment il s'arrête sous un espèce de pont arqué et se retourne vers moi en silence pour me fixer tandis que je reprends mon souffle. « T'es vraiment chelou toi hein ? » je lance avec un sourire jusqu’aux oreilles et puis je tourne sur moi même pour observer les lieux. C’est joli, ok. « Ahoouuu » je fais alors comme une louve, comme pour tester l'acoustique, comme si je m'y connaissais en quoi que ce soit. Je rigole et je le regarde avant de recommencer. « Ahoouuuuuuuu » mais ça résonne pas, je suis un peu déçue. J’hausse les épaules. « Ok… cool… donc c'est là que tu m'as emmené pour me tuer ou...? » je m'enquière alors par acquis de conscience en sautant sur un bloque de pierres pour m'y asseoir, recalant mon joint entre mes lèvres et mes jambes se balançant dans les airs, j’appuie sur mon briquet cliquetant pour le rallumer.

codage par amatis et birdiesnow



since i was born they couldn't hold me down, another misfits kid, another burned-out town. i never played by the rules and i never really cared, my nasty reputation takes me everywhere.

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptySam 12 Oct - 6:26




Misfits.
Robin-Hope & Joseph

La course ne s’éternise pas trop longtemps, comme Joseph a conscience que tout le monde n’est pas né avec ses jambes de gazelle. Et puis, depuis la latte qu’il avait tirée sur le joint de sa nouvelle amie, il se sentait légèrement étourdi – peut-être un effet placebo – et il s’était douté que Robin serait elle aussi légèrement affectée par la drogue douce. Par chance, il connaissait bien le coin et, notamment, cet aqueduc en-dessous duquel il avait l’avait amenée pour fuir l’autorité. Il se souciera plus tard des problèmes que ce manquement à la règle lui causera. Les joues de la belle sont rougies par l’effort et son souffle est saccadé mais ça ne l’empêche pas de briller autant devant les yeux de gamin impressionné de Joseph. « T'es vraiment chelou toi hein ? » Dit celle qui se trimbale avec une radio portative et un joint entre les lippes. Timidement, le garçon hausse les épaules, l’air de dire « peut-être » et il se contente de rire légèrement pour lui répondre avant de jeter un coup d’œil aux alentours pour s’assurer que la maison qu’il s’était improvisée quelques semaines plus tôt n’avait pas changé. Le hurlement d’un loup à l’apparence humaine le fait sursauter et il se retourne vivement en direction de Robin pour s’assurer qu’elle va bien, et c’est un large sourire qu’il découvre sur ses lèvres. Il glousse lorsqu’elle imite une seconde fois le canidé et il penche la tête sur le côté, l’analysant de la tête aux pieds, incapable de comprendre si elle essaye de ramener une meute ou si elle tente de rencontrer l’écho. Probablement la deuxième option, c’est moins débile. « Ok… cool… donc c'est là que tu m'as emmené pour me tuer ou...? » Il secoue immédiatement la tête, incapable de capter rapidement le sarcasme, comme il est habitué à la franchise et il lance, pour la rassurer : « Non, non. Mon seul crime a été de voler une paire de jean et crois-moi, ce sera mon dernier. » Il l’observe se hisser sur le haut d’un rocher de béton qui a probablement été oublié là par les ouvrier qui ont construit le pont et un léger sourire soulève la commissure de ses lèvres. Il reste sur place, ne souhaitant pas lui imposer la proximité. Pourtant, une question lui chatouille le bout de la langue depuis un moment et il se décide enfin à repousser sa timidité pour la poser. Mais, pour s’y faire, il se retourne sur lui-même pour faire mine d’observer une magnifique canette de Coca-Cola vide qui traîne près d’un filet d’eau. « T’as un petit copain ? » Et, pour se justifier, il ajoute, dans une lancée ébranlante : « Parce que j’ai entendu dire qu’on trouve rapidement notre âme sœur, en ville. » Mensonge. Ou, plutôt, déformation de la réalité. Il y a bien des choses épatantes qui se passent en ville (la télévision omniprésente reste la chose la plus notable) mais jamais Joseph n’a entendu parler de coups de foudre miraculeux à Brisbane. Cependant, Robin est de loin la personne qui lui fait de plus en plus croire au miracle. Ce doit être l’attrait de la nouveauté, ou le plaisir de jouer avec les tabous qui se sont accrochés à sa famille.                  
       
code by bat'phanie


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente quatre printemps.
SURNOM : robbie, robinou, bin, la carotte, allons-y gaiement ! aussi auto-proclamée love doctor.
STATUT : polyamoureuse, hopeful romantic, wild & free.
MÉTIER : artiste touche-à-tout (surtout peinture & sculpture), curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage à logan city, plein de plantes et vieux meubles retapés et petites créatures poilues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_owr9clcZ4I1qehsoxo8_250
POSTS : 4406 POINTS : 145

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme, (hyper)sensible, affectueuse, optimiste et passionnée ☽ un brin lunatique, excentrique, impulsive & explosive ☽ trouvé à la naissance, a grandi à l’orphelinat ☽ porte une longue cicatrise dans le creux de son décolleté ☽ vit pour les bains de minuit, la créativité sous tous ses aspects, les roadtrips improvisés, l'amitié, les bons concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les sensations fortes, les conversations enflammées avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ♥
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb)gaby (fb)jack (fb)aislingphoenix #2matt (fb)joseph (fb)steph (fb)clemnoaauden (fb)mayginny & isaac & auden

réalités alternatives : zombinson (dz)kyte rôding (dz)lady jameson (df)bloody gaby #2 (df)ariane (df)

▲▲▲

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 3f50d938bff4a880bd6b3b616a7790ac45d39c60
phoenix › my brother, my heart, we may not share the same blood (and i may want to rip your head off from time to time) but what ever may come our way, i will always fiercely love you and protect you with all of my being, to infinity and beyond!

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_inline_o6exqd14Ef1szn9jg_250
jameson › my future best friend, my fellow metallica fan, my tartuffe sauvage, i'm bursting from excitment just thinking about all our amazing adventures to come. there's not a word yet, for old friends who've just met.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Tumblr_mo6lhnNSG31rpqz1go5_250
gaby › there are people that cross our lives in tiny fractions of time, in the briefest of encounters, and yet they leave an indelible mark in our hearts and our minds. my pretty little galway boy, i sure hope our paths are meant to cross again. yours sincerely, the weird little fairy.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Ohey
auden › all i see is shattered glass and red lights passing, my life flashing, headed for the same disaster, faster and faster and faster. i couldn't stop at the red light, you're just like a car crash, and i can't look away.

2000. Misfits. [Robin&Joseph] 0ix5
kyte › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. you're a beautiful wild soul, one of a kind, and you'll always find a friend in me.

RPs EN ATTENTE : gaby (retrouvailles librairie) ✢ ariel (concert & coloc) ✢ ginny (blind-date foireux) ✢ isaac (promenade toutou)
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : cristalline (avatar)
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyMar 15 Oct - 20:13



misfits
we are the kids
your parents warned you about
J’aspire la fumée tandis qu’il assure précipitamment qu’il est pas là pour me tuer et se justifie même en expliquant que son seul crime c'est d'avoir volé une paire de jean et qu'il est pas prêt de recommencer et moi j'arrive pas à savoir s'il est sacrément candide ou sacrément balaise niveau sarcasme au tac-o-tac alors dans le doute je pouffe « T’es un vrai badass toi faut pas te faire chier » Je m’installe un peu plus confortablement sur le bloque en béton en me croquant le pousse et je regarde en l’air l’architecture du pont chelou. Ça tourne un peu, la course a pas dû aider ma gueule de bois. Je me demande comment il a découvert cet endroit, comment moi je l’ai jamais vu avant surtout alors que je bouge pas mal et je me dis que ça doit être un lieu de soirée carrément stylé quand d'un coup le nouveau reprend la parole pour me demander si j'ai un petit copain et balbutie une histoire sordide selon laquelle à ce qu'il parait on trouve rapidement son âme sœur en ville. J'hausse un sourcil « Ah ouai ? Qui c'est qui t'a dit ça ? Le curé de ta cambrousse ? » Je rallume encore mon joint que le vent s'acharne à éteindre et je repousse mes boucles folles en arrière qui arrêtent pas de me voler dans la face, agacée par tout cet acharnement. Ensuite je relève la tête vers le joli brun qui semble se passionner pour une canette de coca qui glisse au fil de l'eau, l'air un peu gêné, et je regrette ma remarque sur le curé et la cambrousse. « Ouai j'ai un copain, je reprends alors, il est dans un groupe de rock » que j'ajoute avec une pointe de fierté avant de souffler la fumée, dubitative, et puis je précise : « ‘fin c'est un groupe de reprises de KISS totalement pas connu et il est toujours trop défoncé pour répéter mais bon t'sais... » Je rigole « Tu connais KISS ?? » Sans attendre sa réponse je saute sur mes pieds déjà lasse de mon nouveau siège et je lui marche droit dessus et je fouille dans sa poche pour récupérer mon Walkman et je mets 'I was made for loving you' en recalant le casque sur ses oreilles. Je le scrute un moment comme pour jauger sa réaction d'un peu trop près pour toute personne ayant la moindre notion d’espace personnel et je me dis que vu d'ici aussi il a vraiment des jolis traits et sûrement que je le dessinerai distraitement sur mes cahiers dans les jours à venir. « C'est kitsch hein ? » Je rigole encore presque malgré moi et pendant qu'il écoute je vais récupérer la canette de coca qui traine (pensez aux poissons, merde !) pour la poser sur le bloc de béton et puis je reviens me camper devant lui en agitant un peu la tête en rythme parce que ça a beau être kitsch KISS c'est aussi furieusement catchy. Je tire une nouvelle latte en l'observant pendant que Paul Stanley s'égosille niaisement dans ses oreilles. « Et toi ? T'as une nana ? Un mec ? Une âme-sœur ? Quelque chose ? Tu voudrais ? »

codage par amatis et birdiesnow



since i was born they couldn't hold me down, another misfits kid, another burned-out town. i never played by the rules and i never really cared, my nasty reputation takes me everywhere.



Dernière édition par Robin-Hope Berry le Mer 6 Nov - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le raton-squatteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui ne se gêne pas pour (essayer d')en profiter.
MÉTIER : Ex taulard, garde du corps. Ouais : j'ai menti sur mon CV.
LOGEMENT : Hum... Chez Gabriel Lopez en ce moment, demain je serai ailleurs, et après-demain je ne dormirai pas pendant plusieurs jours pour éviter de m'assoupir à la belle étoile.
2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
POSTS : 18578 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Giphy
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Robin-Hope [FB] - Deborah [3] - Alfie [2] - Lou - Kyte [FB] - Lily - Samson - Murphy - Deborah [4] - Louanor
RPs EN ATTENTE :
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Raelyn - Juliana - Gabriel L. - Rae&Auden - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Raelyn [2] - Raelyn [3][FB] - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2]

2000. Misfits. [Robin&Joseph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Calie le serpent.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] EmptyJeu 24 Oct - 4:00




Misfits.
Robin-Hope & Joseph

Le sarcasme, c’est quelque chose que Joseph n’a jamais apprivoisé durant son enfance. Il sent que quelque chose cloche dans le ton taquin de la fille qu’il a guidée jusqu’ici mais il n’arrive pas à comprendre le problème. C’est pour cette raison qu’il fait encore de lui un imbécile en répondant : « Non, justement, je veux éviter d’être le badass, comme tu dis. » Il a encore du chemin à faire avant de se détacher complètement de la vie qu’il menait quelques mois plus tôt. Il lui faudra des années de pratique pour lui-même utiliser le sarcasme. Quand les yeux de Robin se perdent un moment dans la contemplation de l’endroit qu’elle ne connaissait probablement pas, il se permet de la contempler, elle, comme s’il se découvrait une passion nouvelle pour la simple silhouette d’une fille. C’est à ce moment qu’il se décide de l’interroger quant à son statut social. « Ah ouai ? Qui c'est qui t'a dit ça ? Le curé de ta cambrousse ? » Ses sourcils se froncent machinalement parce qu’il n’espérait pas revoir le visage de cet homme de religion derrière ses paupières. Il secoue vaguement la tête en tentant de cacher son malaise au fond de ses poches. Si nombreux sont les adolescents qui ne peuvent se rappeler des événements passés parce qu’ils étaient trop jeunes, Joseph, lui, n’oubliera jamais la main du curé posée sur son épaule, puis dans ses cheveux, puis sur ses côtes, puis sur ses cuisses puis… Sans conséquence. Seul le vent anime la scène, repousse les cheveux longs de la délinquante et la défie de rallumer son bâtonnet de poison encore et encore. « Non. » Il n’avait pas besoin de s’expliquer davantage. « Ouai j'ai un copain, il est dans un groupe de rock » Oh. C’est une moue qui s’affiche sur son visage avant qu’il ne pivote la tête vers ailleurs pour éviter de la laisser lire sa déception. Ouais, il était assez rêveur pour penser qu’il venait de trouver la femme de sa vie par hasard. « Non, je ne connais pas KISS. » Il secoue la tête de droite à gauche mais elle vient écraser son épais casque sur sa tête, le déstabilisant légèrement. Il lui faut quelques secondes pour reprendre sur lui et poser à nouveau ses yeux dans ceux de Robin, remarquant sa proximité. Il n’écoute absolument pas la musique qui se fracasse contre ses tympans, bien trop concentré à calmer le rythme de son cœur. Il sent son parfum et la chaleur de son corps. Il n’entend pas sa question – la musique est bien trop forte. Et elle se tourne pour donner un coup de main à l’environnement, ramassant la canette qui était entraînée par le minuscule ruisseau. Il profite de cette distraction pour retirer le casque de ses oreilles, le laissant reposer autour de sa nuque. À vrai dire, il n’avait pas du tout apprécié ce fameux rock, probablement parce qu’il avait décidé de détester son petit ami sans même le connaître, et que ce dernier reprenait les chansons du groupe qui venait de lui voler son ouïe (c’est qu’elle met le son au maximum, Robin !). Un drôle de comportement dubitatif dont il n’avait jamais fait preuve avant, une sorte de jalousie qui chatouillait le fond de ses tripes et l’empêchait de réfléchir correctement. La crise d’adolescence qui frappe à sa porte trois ans trop tard ? « Et toi ? T'as une nana ? Un mec ? Une âme-sœur ? Quelque chose ? Tu voudrais ? » Il se pince les lèvres, tout à coup intimidé, parce qu’il se rend compte de la solitude qui l’accompagne malgré la grandeur de Brisbane. « À vrai dire, tu es la première personne avec qui j’entretiens une aussi longue conversation, en dehors de ma sœur, ou de mon meilleur pote, qui ne sont pas ici. Je pensais que la ville serait le Paradis mais… Je pense qu’il faudra que j’attende longtemps avant d’avoir une grosse maison sur le bord de la plage. » La promesse qu’il avait faite à Alfie : il l’hébergerait une fois qu’il aurait son palace près de la mer. Mais les choses ne s’étaient pas passées aussi bien que dans l’imaginaire d’un garçon de quinze ans. « Mais c’est une bonne chose, si je t’ai rencontrée, je crois. Ça veut dire que je croiserai d’autres personnes. D’autres filles. » Un mince sourire soulève la commissure de ses lèvres tandis que ses pommettes adoptent une teinte écarlate. « Et, oui, je voudrais bien avoir une petite amie, ça doit être sympa. Surtout si elle te ressemble. »            
       
code by bat'phanie


2000. Misfits. [Robin&Joseph] 5v1r
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2000. Misfits. [Robin&Joseph] 2000. Misfits. [Robin&Joseph] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

2000. Misfits. [Robin&Joseph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-