AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

 (coverdale²) ain't no rest for the wicked

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, toujours sans commentaires (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc) .
STATUT : ça signifie quelque chose avec lou.
MÉTIER : récemment licencié (il parait que ça ne se fait pas d'arriver bourré au travail).
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley avec wernicke, son chien alternativement à l’article de la mort ou d’une énergie fatigante, ça dépend de l’humeur du jour.
(coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_n8fo9zDdBi1rymch7o2_r1_250
POSTS : 5929 POINTS : 75

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_miwazdH3hJ1rl06lro1_500
coverdale² ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.


RPs EN ATTENTE : mitchell › lonnie #2 › rosalie › joanne (ds) › adèle
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romy
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynruby

(coverdale²) ain't no rest for the wicked IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : balaclava (ava), loonywaltz (userbar), vocivius & soldiers eyes (icons)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty
Message(#) Sujet: (coverdale²) ain't no rest for the wicked (coverdale²) ain't no rest for the wicked EmptyDim 20 Oct - 23:37



CORA & FINNLEY ⊹⊹⊹ Oh no, I can't slow down, I can't hold back, Though you know, I wish I could. Oh no there ain't no rest for the wicked, Until we close our eyes for good.

Les yeux qui se perdent sur le tableau des départs, le billet dans sa main qu’il serre à l’en froisser, et son rythme cardiaque qui prend l’ascenseur à mesure que les minutes défilent et le rapproche d’un embarquement immédiat : Finn se demande sérieusement ce qu’il fout dans cet aéroport et l’envie de d’envoyer un message désolé à sa cadette puis faire demi-tour pour rejoindre la sécurité de son appartement est particulièrement tentante. Il n’en est pas fier ; mais la vérité est que Finn n’a jamais pris l'avion, quand bien même il a passé la trentaine. L’occasion ne s’est jamais présentée, tout comme celle de quitter le sol australien, ce qu’il réalise également et ne fait que renforcer son angoisse. Le Coverdale n’est pas facilement anxieux pourtant, toutefois au-delà de la peur de monter dans un de ses engins qui ne lui inspire que moyennement confiance, s’ajoute surtout la probable confrontation avec une sœur qu’il n’a pas vue depuis plus d’un an. Quelques appels Skype par-ci, par-là, de plus en plus espacés et de plus en plus ignorés, inutile de dire que Finn appréhende particulièrement de se retrouver confronter à une Bryn qui devient le portrait craché de sa grande sœur, portée par des ambitions développées par leur génitrice. C’est un constat qu’il a fait de loin : pour en être assuré encore aurait-il fallu accepter de renouer le dialogue et tenter de resserrer les liens avec celle qu’il a longtemps considérée comme la personne la plus importante de sa vie. Et qui l’est encore, d’ailleurs, même si l’admettre est douloureux compte tenu du chemin qu’elle a pris, celui-là qu’il lui souhaitait autant qu’il le craignait : s’il est heureux pour le succès de Bryn qui se profile, il ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec la situation qu’il a vécue avec Cora et sa mère, et qui l’a amené à s’interdire de réaliser ses rêves pour demeurer spectateur de la réalisation de ceux des autres. Et si Finn a fait de son mieux pour permettre à Bryn de développer son goût pour le surf en enchaînant les heures afin de lui permettre de prendre des cours, il admet le regretter légèrement depuis que cette dernière a décidé de ne pas revenir à l’issue de son échange de six mois aux États-Unis. Six mois, puis huit, en fin de compte un an, et finalement presqu’un an et demi que Bryn n’a pas remis les pieds à Brisbane. Et encore une fois, s’il est plus que ravi à l’idée que sa sœur puisse vivre de sa passion – parce qu’il a tout fait pour que ce soit le cas et qu’elle ne connaisse pas les mêmes regrets que lui, qui le hantent toujours – il n’arrive pas à se défaire de ce sentiment d’abandon qui accompagne la réussite de Bryn, et cette honte qui s’abat sur ses épaules. La honte d’être encore une fois le dommage collatéral de la famille Coverdale, d’être celui qui trime pour le bonheur des autres, d’être celui qui, finalement, n’arrivera jamais à se faire un nom ou à prétendre être quelqu’un : tout simplement parce qu’il ne sera jamais important, Finn, ni dans sa carrière, ni auprès de ses proches. Et le fait d’avoir dédié une partie de sa vie à sa petite sœur lui a longtemps permis d’être en paix avec son image ; réduisant temporairement au silence cette impression d’être un raté, de n’être que ce gamin peu charismatique aux maigres qualités et au parcours tout tracé : il vivra d’un job lambda dans un appartement miteux, peut-être qu’il finira par trouver une fille aussi désespérée que lui d’avoir l’approbation et l’amour des autres et qu’ils pourront prétendre être heureux ensemble, jusqu’à ce qu’il crève dans l’indifférence générale parce qu’il n’a jamais changé quoi que ce soit, ni dans ce monde, et encore moins dans la vie des autres. Au-delà de ça, le départ de Bryn sans possibilité de retour n’a pas seulement réactivé toutes ces insécurités qu’il n’a jamais traitées, mais a également mis en évidence une autre problématique : il n’a jamais eu d’objectif au cours de sa vie, et n’en aura probablement jamais d’autres que ceux qui visent à permettre la réalisation de ceux de son entourage. Car ce n’est pas seulement l’absence de cette cadette qu’il a élevée qui est difficile à supporter ; c’est surtout le fait de réaliser qu’il ne sait pas qui il est en dehors de sa famille, maintenant qu’il a été complètement délaissé par celle-ci et qu’il se retrouve seul avec lui-même, un lui-même qu’il cherche, sans réussir à le trouver.

Ou plutôt, il se donne l’illusion de le trouver, dans le fond d’un verre, comme celui qu’il a commandé en attendant que les passagers soient appelés à embarquer. Si on lui demande la raison de ce choix en une heure aussi matinale, il ne sera pas difficile de le justifier : l’appréhension de prendre l’avion exige de trouver des solutions. À cela, on peut combiner le besoin de se donner du courage, ce qui justifie le second verre qui se retrouve entre ses mains. Et on peut même pousser le vice jusqu’à anticiper l’arrivée et la rencontre avec Bryn, et une seconde dose de courage qui se trouve dans le troisième verre. Finn finit par abandonner ce bar où il était à son aise – quand bien même les tarifs sont exorbitants – et rejoint la file d’embarquement à la der’, manquant presque d’être recalé et de justifier ainsi son absence à la compétition à laquelle l’a convié sa cadette. Il ignore s’il s’agit réellement d’une volonté de sa part ou d’une sympathie de sa team, puisqu’il n’a jamais daigné se rendre à la moindre compétition de la plus jeune Coverdale. Pas que l’envie lui manquait, au contraire ; c’est souvent le temps qui s’est joué de lui, et, aussi, son hydrophobie qui l’empêche d’être serein en sachant que Bryn risque à tout moment d’avoir un accident qui pourrait la mettre en danger – un peu extrême, Finn ? À peine. Toujours est-il que cela a toujours été compliqué pour lui de faire le pas, parce que si sa crainte de l’avion relève d’une appréhension de la première fois, concernant l’eau c’est une véritable phobie contre laquelle il n’a pas encore trouver de solutions – et il n’a jamais vraiment cherché à le faire, d’ailleurs. Quoi qu’il en soit, c’est un Finnley nerveux qui finit par chercher sa place une fois dans l’avion, le pas assuré dû à un organisme qui tient sans difficultés les verres enchaînés quelques instants plus tôt, jusqu’à parvenir à son siège et laisser échapper un « c’est une blague » d’entre ses lèvres lors qu’il constate que la personne située à ses côtés n’est nulle autre que Cora. Parce qu’on peste derrière lui alors qu’il tente de d’accepter l’information et se veut interdit, il est obligé de s’asseoir à côté de sa jumelle pour ne pas déranger plus les autres passagers. « Salut. » Qu’il finit toutefois par dire sans réellement s’arrêter sur le visage de sa sœur, trop perdu dans ses pensées quant à la raison de sa présence sur ce vol et, surtout, s’il s’agit d’une coïncidence ou d’une supercherie dont Bryn serait à l’origine. Ce dont il doute, ne lui ayant pas parlé depuis suffisamment longtemps pour qu’elle n’ait pas songé au fait que les relations entre les jumeaux soient au beau fixe. « Conviée aussi à la compét’ de Bryn, je suppose ? » Il demande, même si la réponse lui paraît être une évidence. Et pour la suite, il se mure dans le silence, ressassant autant la dernière conversation houleuse qu’il a eue avec Cora, que tentant de maîtriser (avec difficulté) son angoisse quant au départ imminent de cet avion, maintenant que celui-ci a commencé à bouger et que ses doigts s’enfoncent dans les accoudoirs à en devenir indolores.


(coverdale²) ain't no rest for the wicked OCO9Xmnx_o

(coverdale²) ain't no rest for the wicked MinG18P
(coverdale²) ain't no rest for the wicked HM7e7CT
(coverdale²) ain't no rest for the wicked ZZBr7e1
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IDlrfYk

(coverdale²) ain't no rest for the wicked 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Cora Coverdale
Cora Coverdale
la vie après les paillettes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux, ça y'est, elle a le pied dedans (8/8)
SURNOM : corapuce, pour les très intimes.
STATUT : coeur à prendre qui se laisse volontiers manipuler par un homme aux doigts dorés
MÉTIER : ancienne actrice à succès. productrice de film indépendant au sein d'atlantica, sa propre boite de production et toujours gérante d'un refuge animaliers.
LOGEMENT : #438 loft à spring hill qu'elle habite avec ses deux chats, Penny & Audrey
(coverdale²) ain't no rest for the wicked 1b77b21ce2d5d32b7a8dc11a0828b42a301c0b4f
POSTS : 13481 POINTS : 210

PETIT PLUS : elle a eu un enfant caché à l'âge de dix-huit ans dont l'australie est au courant depuis un peu plus d'un an. elle a fait une croix sur son rêve de récupérer son fils pour ne pas le séparer de ceux qu'il voit comme ses parents. sa mère purge actuellement une peine de prison pour tous les mauvais traitements infligés à sa fille lorsque celle-ci était plus jeune.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ezra#7 + Vitto#4+ Jessian #2 + Matthias#1 + Finn#4 + Cozzie#2 + Raphael (7/6)

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : holland roden
CRÉDITS : (avatar) ultraviolence sur bazzart (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora https://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale https://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty
Message(#) Sujet: Re: (coverdale²) ain't no rest for the wicked (coverdale²) ain't no rest for the wicked EmptyLun 11 Nov - 14:57


ain't no rest for the wicked
Coverdale²


Elle range ses billets dans son sac à main alors que sa valise prend la route de la soute à bagage. Pour Cora, ce n’est rien de plus que de la routine. Elle a déjà pris l’avion et hormis le fait qu’elle soit dans un mode où elle aimerait ne pas faire de vague, rien ne déroge de l’habitude. Les aéroports sont des endroits plutôt stressant pour beaucoup de monde et ça a le mérite de faire en sorte que chacun garde le nez sur soit ses bagages, son billet, le panneau d’affichage ou même encore les enfants. Elle qui appréhendait, comme à chaque fois, se retrouve face à une indifférence plutôt plaisante. Elle sent qu’on la reconnait mais plus personne ne vient vers elle. Une photo prise à son insu n’a plus de valeur et hormis susciter la question de c’est pas elle, la nana dans …, elle ne produit plus aucune réaction. Cette réalisation, c’est la source du sourire que Cora affiche alors qu’elle marche à travers le terminal pour rejoindre sa porte d’embarquement en direction de l’Afrique du Sud où elle se prépare à assister à l’une des compétitions de surf de sa petite sœur. Elle n’avait pas vu Bryn depuis des mois, dieu bénisse les réseaux sociaux et autres applications qui permettaient de garder le contact à l’autre bout du monde parce qu’ils permettaient aux deux sœurs d’entretenir le bout de relation qu’elles avaient commencé à tisser. Ce n’était jamais simple pour Cora que de faire face à leur passif mais Bryn était de bonne volonté et chacune savait agir au mieux pour que les choses s’améliorent, ce qui est la seconde raison du sourire qu’arbore la jeune femme. Sa petite sœur lui avait manqué et l’idée de la voir et la soutenir la transporte sur un petit nuage. Petit nuage dont elle ne descend qu’en reconnaissant une voix que l’on qualifierait difficilement de familière pour le peu qu’elle s’exprime mais qui reste gravée en elle malgré tout. « C’est une blague » Le sourire s’efface quand elle aperçoit Finnley dont le siège semble être à première vue celui entre elle et l’inconnu qui occupe l’allée. Elle ne dit rien, se décompose juste en l’observant faire. Bien sûr qu’elle avait mentionné à Bryn sa dernière conversation avec Finnley. Elle n’avait pas manqué d’expliquer la fatigue qu’elle ressentait face au rejet constant de son frère jumeau à son égard. Même là, alors que le temps avait passé, elle ne pouvait s’empêcher de sentir cette petite cicatrice intérieure lui faire mal et clairement s’il lui avait été possible de s’enfuir à travers le hublot, elle l’aurait fait parce qu’un vol de plusieurs heures en sa compagnie ne l’enchante pas. « Salut. » dit-il, une fois assis à côté d’elle, ce à quoi elle répond un « Salut. » qui se veut avoir le même ton que le siens. Son visage finit par se détourner de lui à l’instant où elle respire ses effluves d’alcool, signe que son problème ne s’est pas arrangé avec le temps. Problème qu’elle juge plus qu’il ne l’inquiète. Par auto-préservation sans doute. Elle bâtit un mur. Après tout, elle ne fait rien de plus qu’il n’a demandé. « Conviée aussi à la compét’ de Bryn, je suppose ? » « Hum-hum » répond t-elle en faisant mine d’être trop occupée à lire un quelconque article dans un magazine qu’elle a chopé au passage avant d’embarquer. C’est ce qu’elle se fixe de faire : occuper son esprit pour ne pas avoir à ruminer que Finnley est là, assis à côté d’elle. Fort heureusement, maintenant qu’elle planifie de démarrer sa propre boite, des choses à potasser elle en a assez pour que ce ne soit pas difficile. Il faut juste que l’extérieur l’aide, ce qui n’est pas le cas quand l’hôtesse s’adresse à elle pour lui demander de refermer sa tablette le temps du décollage. Comme toujours, le regard de Cora divague de l’autre côté du hublot en attendant que l’avion ne quitte le sol, jusqu’à ce qu’elle sente que quelque chose ne va pas à côté d’elle. Un regard qu’elle pose suffit lui fait comprendre qu’un vol de routine pour elle a un tout autre sens pour lui, et c’est en apercevant ce qui semble relever de la peur qu’elle se décide à l’aider au moins une fois. « Essaie de respirer doucement, une fois la secousse du décollage venu, ça va aller mieux. » tente t-elle de dire de sa voix la plus rassurante possible en posant sa main sur la sienne alors qu’elle commence à ne faire qu’un avec l’accoudoir. « C’est pas plus effrayant que des montagnes russes au final, tu verras. »



 
wildest dream ☩
Say you'll remember me. Standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just in your wildest dreams  

(coverdale²) ain't no rest for the wicked P3hepvv
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IDlrfYk
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IfKXiC6
(coverdale²) ain't no rest for the wicked QqLqwzn


(coverdale²) ain't no rest for the wicked 206649278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, toujours sans commentaires (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc) .
STATUT : ça signifie quelque chose avec lou.
MÉTIER : récemment licencié (il parait que ça ne se fait pas d'arriver bourré au travail).
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley avec wernicke, son chien alternativement à l’article de la mort ou d’une énergie fatigante, ça dépend de l’humeur du jour.
(coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_n8fo9zDdBi1rymch7o2_r1_250
POSTS : 5929 POINTS : 75

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Tumblr_miwazdH3hJ1rl06lro1_500
coverdale² ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.


RPs EN ATTENTE : mitchell › lonnie #2 › rosalie › joanne (ds) › adèle
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romy
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynruby

(coverdale²) ain't no rest for the wicked IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : balaclava (ava), loonywaltz (userbar), vocivius & soldiers eyes (icons)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty
Message(#) Sujet: Re: (coverdale²) ain't no rest for the wicked (coverdale²) ain't no rest for the wicked EmptyDim 1 Déc - 20:10


Il ne saurait dire s’il a envisagé la perspective que son chemin croise à nouveau celui de Cora suite à leur discussion houleuse d’il y a quelques semaines. Un part de lui pensait que ce n’était pas une fin en soit, étant jumeaux et inévitablement lié par ce statut, et désormais par l’affection que partagent Bryn et Cora. Une part de lui était cependant persuadée que les propos de Cora à son encontre marquerait la fin de toute relation entre eux, douce ironie qu’il soit vexé par quelques mots sur son état (qu’il n’assume pas, alors pourquoi en être vexé ?) alors qu’il lui balance de pires horreurs depuis des années. Toujours est-il que Finn n’avait pas imaginé que leurs retrouvailles (si elles étaient à envisager) se fassent dans de telles circonstances. À choisir, il aurait voulu que ce soit une volonté de l’un ou de l’autre (mais à ce taux-là, il est probable que cette situation ne se serait pas présentée pendant des années), et non l’objet d’un piège. Car un piège, c’est ce dans quoi il a l’impression d’être tombé, et forcément que Bryn est la coupable toute désignée. Ou sa team, mais il ne sait pas trop comment ce genre de choses se règlent, il faut dire qu’autant par Cora que par sa petite sœur, il est tenu éloigné de tout ce qui touche à leurs carrières respectives. Et s’il ne s’en porte pas plus mal, cette ignorance forcée est parfois désagréable et lui donne l’impression d’être toujours ce gamin mis de côté malgré les années, et qui ne comprend pas grand-chose comme c’est le cas à cet instant. Les premiers mots qui s’échappent d’entre ses lèvres ne sont pas des plus agréables, mais il n’est pas parvenu à le contenir même s’il n’est pas aussi en colère que cela laisse présager. Seulement, la situation lui déplaît, et la manière dont les mots de Cora frappent dans sa tête ne l’aide pas à envisager les choses sous un autre angle (bien qu’il ne soit pas particulièrement optimiste de manière générale). Et pourtant. Une part de lui ne s’oppose pas totalement à cette rencontre, et il se surprend même à débuter la conversation, alors même que le silence ne l’aurait pas dérangé. Mais face au désintérêt flagrant de sa jumelle, Finn se contente d’un « d’accord » las qui en dit plus sur son agacement que sur le fait qu’elle soit également conviée à la compétition en question. Alors Finn se tait, fait appel à cette fierté qu’il était prêt à mettre de côté pour tenter d’apaiser les choses ; parce qu’il n’oublie pas que leurs relations s’étaient améliorées suite au procès de leur mère et que, pour la première fois, il était prêt à faire un pas en direction de sa sœur en réalisant que, dans le fond, ils n’étaient pas si différents. L’un et l’autre brisé par leur génitrice, toujours malmené par son influence perverse, incapable de mener la vie qu’ils auraient voulue. Et peut-être que si les choses avaient été aussi simples, ils auraient pris l’avion en toute connaissance de la présence de l’autre, et même ravis par cette nouvelle. Mais il a fallu que cette misérable nuit et ce foutu accident se mette entre eux, et que la victime de Jude soit une connaissance de Cora, pour le peu qu’il avait compris. Et un instant, il la remercie de l’avoir enfin laisser tomber, de ne plus faire le moindre effort, parce qu’il a oublié, une brève seconde, qu’il y avait cet accident alors qu’il voulait simplement retrouver sa jumelle, pour la première fois depuis des années. Comme toujours, les autres se mettent sur leur chemin, et Finn ne peut que se rapprocher de ne pas avoir saisi une des nombreuses occasions tendues par Cora. De toute façon, à cet instant, il en a jusqu’à oublier la présence de sa sœur à ses côtés alors que l’avion commence à bouger et que sa peur est réactivée, ses doigts s’enfonçant dans l’accoudoir de son siège tandis que son estomac lui remonte dans la gorge. Il n’a jamais pris l’avion et il pensait naïvement que ce n’était pas grand-chose, mais les sensations que le décollage lui provoque sont loin de le convaincre de cette idée. « Oui, enfin, le but des montagnes russes c’est de connaître la descente la plus rapide qui soit, je suis pas sûr que la comparaison soit adaptée. » Il fait remarquer avec un sourire nerveux, comme si la tension a le don de le rendre plus bavard. Toutefois, il prend note des conseils de Cora et tente de calmer sa respiration, tandis que par réflexe, ses doigts se sont emmêlés avec force autour de ceux de Cora et que, malgré tout, son appréhension ne diminue pas. Au contraire, il a réellement l’impression que son cœur remonte dans sa gorge alors qu’il est enfoncé dans son siège et il déteste cette sensation. Finn finit par enfin se calmer après que les longues minutes de décollage soient derrière lui et que l’avion commence enfin à se stabiliser. « C’est toujours comme ça ? » Il demande, un peu idiot, parce qu’il n’en sait rien et que c’est un peu gênant comme constat à trente-deux ans. Profitant d’enfin parvenir à reprendre son souffle, son regard se baisse sur sa main et il s’empresse de libérer sa main de celle de Cora, principalement parce qu’il a tellement serré que sa liberté retrouvée s’accompagne de traces blanches sur les doigts de Cora. « Désolé, je voulais pas te faire mal. » Il s’excuse, penaud, parce que malgré la nature de leur relation, ça n’a jamais été son but – physiquement – que ce soit volontairement ou non. « Merci. » Qu’il souffle enfin, après un silence, reconnaissant, mais se murant à nouveau dans le silence : il doit lui laisser la tranquillité qu’elle désire et qu’elle mérite.


(coverdale²) ain't no rest for the wicked OCO9Xmnx_o

(coverdale²) ain't no rest for the wicked MinG18P
(coverdale²) ain't no rest for the wicked HM7e7CT
(coverdale²) ain't no rest for the wicked ZZBr7e1
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IDlrfYk

(coverdale²) ain't no rest for the wicked 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Cora Coverdale
Cora Coverdale
la vie après les paillettes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux, ça y'est, elle a le pied dedans (8/8)
SURNOM : corapuce, pour les très intimes.
STATUT : coeur à prendre qui se laisse volontiers manipuler par un homme aux doigts dorés
MÉTIER : ancienne actrice à succès. productrice de film indépendant au sein d'atlantica, sa propre boite de production et toujours gérante d'un refuge animaliers.
LOGEMENT : #438 loft à spring hill qu'elle habite avec ses deux chats, Penny & Audrey
(coverdale²) ain't no rest for the wicked 1b77b21ce2d5d32b7a8dc11a0828b42a301c0b4f
POSTS : 13481 POINTS : 210

PETIT PLUS : elle a eu un enfant caché à l'âge de dix-huit ans dont l'australie est au courant depuis un peu plus d'un an. elle a fait une croix sur son rêve de récupérer son fils pour ne pas le séparer de ceux qu'il voit comme ses parents. sa mère purge actuellement une peine de prison pour tous les mauvais traitements infligés à sa fille lorsque celle-ci était plus jeune.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ezra#7 + Vitto#4+ Jessian #2 + Matthias#1 + Finn#4 + Cozzie#2 + Raphael (7/6)

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : holland roden
CRÉDITS : (avatar) ultraviolence sur bazzart (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora https://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale https://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty
Message(#) Sujet: Re: (coverdale²) ain't no rest for the wicked (coverdale²) ain't no rest for the wicked EmptyMer 26 Fév - 11:59


ain't no rest for the wicked
Coverdale²


Tout sujet est matière à s’occuper l’esprit et s’il y’a une chose dont l’actrice peut se vanter, c’est d’avoir toujours eu une tête bien pleine de sujet divers et variés à potasser. Cependant, celui qui avait toujours eu la priorité sur ses pensées, c’était Finn. Il suffisait que le garçon s’y invite et tout de suite, il n’existe plus d’autres problèmes que ceux que peuvent poser son frère et là, tout d’suite, c’est une bataille mentale qu’elle s’inflige à essayer de ne pas revenir dans ses travers et à ne pas faire de pas vers lui vu qu’elle sait très bien que cela finira comme toujours : par un rejet. Elle a travaillé dur ces dernières semaines pour se faire une raison et pour reévaluer ses priorités et arrêter de se placer dans l’engrenage toxique que représente ce lien. Elle avait choisi de garder les bonnes personnes, celle qui l’aident au quotidien et pour les autres, elle s’en détachera. Problème, c’est que Cora arrivait toujours à trouver des excuses à Finn et à le lui pardonner, à se dire que c’est sa faute à elle et que somme toute, elle l’avait mérité. Il faut encore qu’elle ne retombe pas là-dedans aujourd’hui et qu’elle tienne l’idée qu’elle ne peut plus s’imposer ce genre de prise de tête. Tout cela tombe assez vite à l’eau alors qu’elle le sent en détresse. Si elle ne tient pas à revenir vers lui pour être déçue à nouveau, elle ne lui souhaite pas de mal et c’est tout naturellement qu’elle pose une main sur son bras, qu’elle tente de le calmer pendant quelques secondes. Un décollage, ce n’est pas si long après tout. « Oui, enfin, le but des montagnes russes c’est de connaître la descente la plus rapide qui soit, je suis pas sûr que la comparaison soit adaptée. » réplique t-il, ce à quoi elle ne réponds pas, consciente que c’est toujours chose plus facile à dire qu’à faire quand il s’agit de peur et que l’heure n’est pas à s’offenser de tout et n’importe quoi, surtout d’une réplique balancée sous le coup de l’émotion. Les secondes passent, puis les minutes, les ramenant au présent comme si le décollage n’avait jamais eu lieu. « C’est toujours comme ça ? » Elle aimerait lui dire que non mais la vérité, c’est qu’il faut un paquet de voyage pour que ça passe et que dans les faits, tout dépend de tout un chacun. L’idée serait de lui répondre que ça va en fonction de comment il gère d’autres activités secouante comme les fameuses montagnes russes ou bien les balades en mer mais plutôt que de lui poser la question pour lui apporter une réponse pouvant l’aider, elle se retient, bloquée par le fait qu’elle puisse recevoir la moindre accusation de ne même pas savoir si son frère sait garder le contenu de son estomac sur un bateau. « ça vient en faisant. » dit-elle, comme si elle venait de piocher sa réponse dans le dico des textes blancs. « Désolé, je voulais pas te faire mal. » dit-il en lâchant sa main qu’elle, avant qu’il ne le souligne, n’avait même pas remarqué qu’elle lui faisait mal. Elle hausse les épaules avant d’ajouter. « C’est rien, ce qui compte c’est que c’est passé. » Elle esquisse un sourire, se répétant qu’elle ne doit pas être sympa, que c’est le meilleur moyen d’en prendre encore plein la gueule mais c’est très difficile. Elle crève encore pour l’attention de son frère, si ce n’est pas pitoyable. « Merci. » dit-il après un second silence pendant lequel elle aura pris le temps de sortir ses affaires afin de poursuivre la création d’Atlantica, sa boite de prod. « C’est normal. » dit-elle avant de relever les yeux vers lui. « Tu penses que ça ira là bas ? Pendant la compèt de Bryn, avec la mer ? » Parce qu’elle savait en revanche qu’il en avait peur et très honnêtement, c’est de le savoir qui l’avait fait penser qu’il ne serait pas là. Comme quoi, c’est le week-end des prise de courage.



 
wildest dream ☩
Say you'll remember me. Standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just in your wildest dreams  

(coverdale²) ain't no rest for the wicked P3hepvv
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IDlrfYk
(coverdale²) ain't no rest for the wicked IfKXiC6
(coverdale²) ain't no rest for the wicked QqLqwzn


(coverdale²) ain't no rest for the wicked 206649278:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty
Message(#) Sujet: Re: (coverdale²) ain't no rest for the wicked (coverdale²) ain't no rest for the wicked Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(coverdale²) ain't no rest for the wicked

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-