AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de la branche stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane. Ventes, fournisseurs et approvisionnement, elle gère pour le gang tout ce qui touche à la drogue
LOGEMENT : #290 Spring Hill
RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears 0rz9a54B_o
POSTS : 11338 POINTS : 2925

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears SfyRcWdD_o
Mon scénario (libre)Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears 8terI9gB_o
CarlynThe needle tears a hole, the old familiar sting. Try to kill it all away but I remember everything
1

16/15Joseph #2Leah #2Alec (FB 2008)Alec + LouDeborah #3EliasMitchell #3Aisling (FB 2014)Carter #1 (FB 2005)
Univers alternatifsMitchell (DZ)Zombieraeleah (DZ)Spaceraeleah (DS)Tad (DZ)AlecTad + Hannah (DS)Matt (DS)

RPs EN ATTENTE : Primrose #4 ❈ Dimitri #2

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo + AudenPrimrose #3CharlieGinny + AudenMatthewJoseph #3DimitriBlake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears BaVsCicO_o
PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Empty
Message(#) Sujet: RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears EmptySam 26 Oct - 16:44




Beyond this place of wrath and tears
Raelyn Blackwell & @Aisling Hayes RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears 873483867
Périphérie de Brisbane, janvier 2014, 27 ans

Je détestais me faire rouler, et rien que ça, ça aurait suffi pour me mettre hors de moi. Dans le cas présent l’argent en question n’était certes pas volé de ma pocher mais de celle du Club, mais cela ne changeait rien pour moi. J’avais bouillonné de colère lorsque Jayden, mon supérieur direct m’avait parlé de ses soupçons, et lui avait presque éclaté lorsque c’est à moi que Mitch avait demandé de creuser et de régler le problème. Je connaissais assez les qualités de Jayden et les miennes pour comprendre ce qui avait motivé son choix et pour savoir qu’il avait fait le bon. Jay était un type impressionnant, le genre à qui il est difficile de faire décrocher un sourire et qui semblait économiser au maximum ses mots. Pas très grand il n’en demeurait pas moins une vraie armoire à glace et il valait mieux éviter d’empiéter sur son territoire : il avait pris l’affront du directeur du Vertige, un Club un peu miteux en périphérie de la ville, comme une insulte personnelle. Il soupçonnait le type en question de le prendre pour un con – je m’étais abstenue de dire que c’était certainement le cas - pour se faire de l’argent sur notre dos. Il refourguait la came du Club depuis des années mais depuis quelques mois les profits étaient en chute libre, et à l’écouter il avait de plus en plus de mal à écouler les stocks. Les gens n’achetaient plus, ils voulaient autre chose, quelque chose de différent, et si la première fois j’avais été la seule à lever un sourcil devant cette excuse qui ne me convenait pas, Jayden et Mitchell étaient à présent convaincus qu’il refourguait une autre marchandise que la nôtre, qu’il se contentait de vendre en petite quantité pour ne pas s’attirer nos foudres et nos soupçons. C’était malin je devais bien l’admettre, mais pas de chance pour lui Mitchell comme la plupart de ses hommes était paranoïaque. Ayant toujours fait partie de son cercle restreint je l’avais observé à de nombreuses reprises douter et se retourner contre des hommes de main fidèles et des partenaires qui n’avaient pourtant rien à se reprocher. Quand Mitch pensait avoir été trahit, il était difficile de le convaincre du contraire. Il valait mieux dans ce cas de figure se mettre à courir, et vite de préférence.

S’il m’avait envoyée moi aujourd’hui plutôt que n’importe qui d’autre c’était probablement pour éviter un bain de sang. Avant ces derniers mois les profits du Vertige étaient plutôt bons, très bon même, et s’il y avait la moindre solution pour inverser la tendance il fallait nous montrer assez intelligents pour la saisir. De toute époque j’avais toujours été l’atout diplomatique de Mitchell, et ces derniers mois il m’avait de plus en plus solliciter pour des situations tendues en tout genre à désamorcer. Je détonnais dans ce milieu, je n’avais pas la stature pour régler mes problèmes avec mes poings et j’avais dû apprendre à le faire autrement : avec calme, diplomatie, et une bonne dose de charme. Je n’étais pas douce pour autant même si certains s’y étaient trompés, disons simplement que lorsque je portais le coup de grâce on ne le voyait pas venir avant. J’avais la nature à remercier pour mon corps frêle et mon minois encore juvénile, et si j’avais toujours eu en horreur la bêtises des hommes, qui devenait incapables de réfléchir correctement lorsque leurs yeux se posaient sur des courbes féminines, j’étais bien obligée d’admettre que j’étais la première à utiliser mes atouts à mon avantage. Je jouais avec les cartes que l’on m’avait distribuées, et jusqu’ici je l’avais toujours fait avec pas mal de panache.

J’avais réfléchis à comment prendre le patron du Vertige la main dans le sac, je voulais être certaine de ce que j’avançais, je n’aimais pas avoir tort. Et c’est un soir, alors que j’étais attablée avec Mitchell au Club que l’idée m’était venue, en voyant passer la jeune Aisling devant mes yeux. La petite brune avait l’air à peine majeure, elle l’était d’ailleurs certainement, et irradiait d’une innocence qui ferait tomber n’importe qui dans le panneau, alors qu’après plusieurs échanges et livraisons de marchandise mon visage à moi était connu au Vertige. Elle constituerait, j’en était certaine, un parfait petit cheval de Troie avec de grands yeux bleus. Et elle mourrait d’envie de me plaire, je l’avais compris. Elle posait sur moi le même regard terrorisé que sur les hommes qui m’entouraient, mais je la sentais fondre et baisser sa garde à chaque sourire que je lui adressais, comme désespérément en recherche de mon approbation et d’une sorte de modèle de conduite. Je savais qu’elle ne refuserait pas, je n’étais pas certaine qu’elle serait à la hauteur par contre, mais cela valait la peine d’essayer.

C’est comme ça que je m’étais retrouvée à l’arrière d’une voiture conduite par Erik, l’un des hommes de main de Mitchell, assise à côté de la demoiselle. Je l’avais rapidement briefée sur la situation, sur les informations et confirmations que je cherchais à obtenir, avant de lui tendre une petite oreillette couleur chair, qu’elle triture à présent entre ses doigts alors que nous approchons du quartier abritant le Vertige. Je lui jette un coup d’œil, avant de lever un sourcil et de briser le silence dans lequel elle s’est emmurée, comme cherchant à réviser dans sa tête. « Tu vas t’en sortir ou tu vas me claquer entre les doigts ? » La seconde option n’est pas envisageable, j’espère qu’elle en est consciente. « Il va rien t’arriver si ça peut te rassurer, Erik se tiendra prêt à te sortir de là si ça tourne au vinaigre. » Je jette un coup d’œil à l’homme demain dans le rétroviseur, qui hoche doucement la tête. « Hurley est un vrai raté, un quarantenaire repoussant qui tiens un établissement qui l’est tout autant, mais je pense pas que ça soit un violent si ça peut te rassurer. » Pour l’avoir rencontré à plusieurs reprises, je m’étais plus sentie mal à l’aise à cause de ses regards sur mon corps qu’en danger. J’avais toujours été accompagnée, mais je suis à peu près certaine qu’il n’avait pas ce qu’il fallait pour être effrayant ou menaçant. « Bon, contente toi de pas dire de connerie ok ? J’entendrai tout ce que tu diras et entendras, et tu m’entendras aussi. Même si tu perds toute répartie, t’auras qu’à jouer au perroquet. Compris ? » Je n’avais pas envie qu’elle implose et gâche tout. C’était à moi que Mitch avait demandé de solutionner le problème, c’était moi qu’il tiendrait responsable de la moindre complication.







:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Aisling Hayes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans, née un 20 février
SURNOM : Ash ou Leen par ses amis. Ivana Rose sur instagram.
STATUT : Essaie d'écouter son cœur, de le prêter à Sid malgré sa peur.
MÉTIER : Suicide Girl & stripper au Candy Club quelques soirs par semaine.
LOGEMENT : Studio #353 à Redcliffe
RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears 3cje
POSTS : 634 POINTS : 150

PETIT PLUS : Née en Irlande du Nord dans une famille très catholique, parle avec un accent gaélique. A troqué les rues pluvieuses de Belfast pour le soleil de Brisbane mais son existence est toujours aussi grise. Se croit bonne à rien si ce n’est à jeter son corps en pâture aux caméras. Faut bien payer le loyer et sa dette envers le club. Aisling se réfugie dans les morceaux de rock qui ouvrent son cœur à sa place. Le son à fond, elle danse pour extérioriser le tumulte de ses sentiments. Parfois, elle chante aussi… mal, elle trouve. Végétarienne, elle adore les animaux. Ancienne junkie sobre depuis 6 mois.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Sid [7]Robin [2]ArtémisPhoenix [2]Team PrideOwenRaelyn [f.b]

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Zva3
Sid ♡ I see all those angry faces and I'm afraid that could be you and me; talking about what might've been, thinking about how it used to be.

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Tumblr_n1ntj6ujmD1qajz3yo4_250
Robin ♡ you lead the blind you lead the stream, the current ways are much to lean, you are the captain of the team!

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Tumblr_o36lhfvzXs1v63j0ho4_r1_250
Lou ♡ Oh I love the taste of cyanide, oh how I love to feel it burn inside. I'm on the hour and I've been there for a long time but somehow I feel like I'm fading out of line.

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Giphy
Phoenix ♡ I need a hero, I'm holding out for a hero 'til the end of the night. He's gotta be strong and he's gotta be fast, and he's gotta be fresh from the fight. He's gotta be larger than life!

RPs EN ATTENTE : Terry ♡ Andy #2 ♡ Gabriel ♡ Clément

Je ne prends que 5 RPS à la fois.


PSEUDO : Whitefalls/Whitewolf
AVATAR : Mellisa Clarke
CRÉDITS : Tearsflight + Frimelda + Loonywaltz
DC : Jameson la louve & Kyte le vieux type louche
INSCRIT LE : 07/09/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t11388-aisling-run-away-try-to-find-that-safe-place-you-can-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t11572-aisling-hayes-would-you-love-a-creature-like-me https://www.30yearsstillyoung.com/t12482-aisling-hayes https://www.30yearsstillyoung.com/t12436-aisling-hayes

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears Empty
Message(#) Sujet: Re: RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears EmptyAujourd'hui à 3:16



beyond this place of wrath and tears
Aisling & Raelyn
Ce soir, c’est le grand soir. La main tremblante, elle place deux pilules sur sa langue et les fait glisser dans le fond de sa gorge avec une goulée de vodka. Derrière sa fenêtre, le jour et la nuit s’affrontent pour régner sur Brisbane. Et lorsque la nuit gagnera comme à chaque fois, elle avalera Aisling pour ne la recracher qu’au petit matin sur le trottoir. Débraillée, honteuse, et encore un peu plus cabossée que la veille. Faut que j’me bouge. Un soupir s’échappe difficilement de ses poumons comprimés tandis qu’elle s’arrache à sa contemplation crépusculaire. Sa playlist rock ‘n sleaze lancée, l’irlandaise se laisse porter par le rythme des guitares pour faire le vide dans son esprit. Ce petit rituel l’aide à se détendre, comme s’il permettait aux drogues de diffuser plus pleinement leur effet dans ses veines. « There's forces working in our heads but we don't understand them, I need a map to find my way out all the time… » Elle chante avec son cœur, sans prêter attention à la signification des paroles, sans se demander pourquoi elles lui font autant de mal que de bien en même temps. « There's curses lurking in our heads, but we don't want to find them. We need to come back down and face what we've become. » Un maillot en latex et des bas en résille pour comprimer son corps. Fond de teint, œil charbonneux, lèvres rouges. Aisling s’efface derrière les vêtements et coups de pinceau pour laisser place à Ivana. Une petite jupe en cuir et une chemise blanche pour éviter de sortir habillée comme une pute. Normalement, Aisling aurait enfilé un jogging pour être plus à l’aise, mais ce soir elle ne peut pas se contenter de séduire uniquement sur scène : son rôle sera tout aussi important dans les loges et les couloirs du Vertige. Une dernière ligne pour la route quand sonne l’heure de mettre les voiles, et Aisling dévale l’immeuble jusqu’au point de rendez-vous. Elle n’attend que quelques minutes, tapie dans l’ombre d’un réverbère défaillant, alerte et prête à détaler comme un lapin au moindre bruit suspect. Elle se fige lorsque les phares se braquent sur elle, l’aveuglant un instant. La voiture passe puis s’arrête à quelque mètres et Aisling s’en approche, les jambes tremblantes. Ce n’est que lorsqu’elle reconnaît Raelyn et s’autorise un soupir de soulagement qu’elle réalise avoir arrêté de respirer. En temps normal, la blonde charismatique l’impressionne au point de la terrifier, mais ce soir l’irlandaise ne pourrait pas être plus soulagée de la retrouver. Un sourire réservé sur ses lèvres peintes, la stripteaseuse se glisse sur la banquette de cuir aux côtés de sa boss. Car Raelyn c’est une des tête pensante du club, et le cerveau de l’opération à laquelle Aisling est sur le point de participer.

Les lumières de la ville nocturne défilent à toute allure derrière la vitre et l’irlandaise a bien l’impression que ses tripes essaient de rivaliser avec ce ballet étourdissant. D’une main tremblante, elle trifouille les oreillettes que la blonde sulfureuse vient de lui remettre. Elle s’y accroche comme à une bouée de sauvetage, car dans quelques minutes ce tout petit objet ridicule pourrait bien être son seul salut. « Tu vas t’en sortir ou tu vas me claquer entre les doigts ? » La voix surprend Aisling au point de la faire sursauter et l’oreillette qu’elle vient de lâcher glisse entre ses cuisses. « Ça va aller, ça va aller. » Elle bredouille un peu rapidement en récupérant maladroitement l’appareil. Comme si elle sentait son angoisse, Raelyn lui déroule une fois encore le processus de sécurité : Erik reste sur le qui-vive, le patron de boite est tout ce qu’on peut attendre d’un type qui gère ce genre de lieu et la blonde à l’esprit aiguisé comme la lame d’un couteau sera la voix qu’elle n’aura plus qu’à répéter en cas de doute. Un peu rassurée par ce dispositif et le plan qui lui parait foutrement intelligent, Aisling hoche la tête. « T’inquiète Raelyn, prétendre c’est c’que j’fais de mieux. J’vous laisserai pas tomber. » Elle l’espère de tout son cœur, parce qu’elle a bien conscience de devoir prouver sa valeur si elle souhaite pouvoir continuer à profiter des services du club. C’est qu’à part montrer son cul aux caméras, elle sait pas faire grand-chose qui justifie l’appart, la protection et les drogues que Mitchell lui offre gracieusement. Ça l’a surprise d’ailleurs, que Blackwell la choisisse pour une telle mission. Elle ne se sent pas digne de sa confiance ni de son intérêt, et pourtant elle crève d’envie de lui plaire, se sentir sa force l’envelopper comme pour lui apprendre à voler.

La voiture prend une sortie et ralentit. Le crissement des graviers fait grimper l’anxiété en flèche dans ses veines. Aisling reprendrait bien une ligne, ou un cachet, ou les deux avant de se lancer dans la mission, mais elle sait que sa tête doit rester un minimum claire si elle veut éviter de tout faire foirer. Alors elle se contente de sortir sa bouteille d’eau en plastique remplie de vodka et en bois quelques gorgées. D’une main fébrile, elle glisse l’oreillette sous sa chevelure et rajuste le micro caché sur sa poitrine. « Test micro. » Elle lance comme prévu, en essayant de garder la tête relevée d’une manière naturelle, comme ce sera le cas dans le club moisi où elle doit s’aventurer. A l’avant, Erik lève le pouce pour lui dire que c’est ok, il reçoit. L’instant d’après, sa voix grave résonne dans son tympan et cette intimité forcée avec un homme donne à Aisling l’envie de s’arracher l’oreille. « Test oreillette. » Elle hoche la tête avec une petite grimace qu’elle espère pas trop visible. Vivement que Raelyn prenne le relais. Elle donne pas cher de sa peau si le conducteur/garde du corps s’amuse à prendre le micro pendant la mission. « Ouai, j’reçois bien. » Elle confirme tandis que la voiture s’arrête près d’un bosquet, un peu en retrait par rapport au club. La mission est déjà en marche, et étrangement Aisling sent une vague de calme l’envelopper. Elle ne sait pas si c’est les drogues dans son système, l’alcool, l’oreillette ou l’adrénaline et elle n’en a rien à foutre du moment que ça reste comme ça tout le temps. « Ok. J’y vais. » Elle souffle en jetant un dernier coup d’œil à Raelyn. Et comme ça Aisling sort avant d’être mise dehors, pour avoir l’impression que c’est sa décision à elle et moins se sentir comme un agneau qu’on enverrait à l’abattoir.

La devanture du club est aussi merdique que ceux où elle danse le samedi soir. Mecs lourdingues qui sifflent, lumières criardes, fumée de cigarette, basses étouffées en provenance de l’intérieur, vigile pas commode prêt à sortir les dents. « J’suis Ivana Rose. J’viens pour le job. C’est Ruby qui m’en a parlé. » Elle lance comme prévu. Le gars la regarde de haut en bas, demande même pas sa carte d’identité. Pourquoi faire après tout ? Les types qui viennent ici aiment la chair fraîche. Elle aurait 16 ans que ça l'aurait pas davantage fait sourcilier. On vient la chercher, on la fout dans les loges avec tout un tas d’autres nanas pas plus habillées qu’elle et certainement plus défoncées. Le nez plissé, Aisling se dit que ça pue les drogues moches, ici; qu’elle au moins consomme des trucs moins louches. Elle est loin de se douter que toutes ont commencé comme elle avait de glisser de plus en plus loin dans la déchéance. « Regardez-moi donc la p’tite poupée gonflable qu’ils nous envoient. » Glapit une nana aux dents défoncées par le meth. « Fais pas ta pute Nancy, et fais pas chier la nouvelle parce qu’elle est pas obligée de danser la bouche fermée. » Raille une autre et quelques insultes fusent dans tous les coins. Ses joues brûlantes dissimulées par une épaisse couche de fond de teint, Aisling se fraie un chemin vers le coin le plus éloigné de la pièce. Ça fait quelques mois à peine qu’elle a commencé à danser, et elle a rapidement compris que dans les clubs les plus moisis, les loges sont tout sauf des lieux sereins. Dans l’air enfumé la compétition règne, et les filles se battent pour les clients, les pourboires et les drogues. « Hey. » Elle lance à une nana qui semble plus réservée que les autres – et vachement concentrée sur la ligne qu’elle s’étale sur son petit miroir. « Tu sais pas où c’est que j’pourrais trouver un peu de courage en poudre ? J’flippe à mort et j’suis à sec. » La rousse en face lui lance un regard un peu blasé, comme si son ennui mortel n’allait pas tarder à l’engloutir. « Faut voir avec Hurley. » Elle lance en prenant à peine le soin d’articuler. Victoire ! « L’est où ? » Cette fois, la fille ne prend même pas la peine de lui répondre mais se contente d’ouvrir une porte et de désigner un point abstrait au bout d’un long couloir sacrément sombre. « Merci. » Aisling lance quand même avant de s’y aventurer, la gorge serrée. « J’suis dedans, j’crois que j’vais vers son bureau. » Elle murmure dans son micro une fois certaine d’être seule. « Raelyn tu m’laisses pas tomber hein ? » Dans sa poitrine, son cœur bat la chamade. Moment de vérité.    

Fresh regrets, vodka sweats.
The sun is down and we're bound to get
exhausted and so far from the shore.
Pando


Spoiler:
 



like a moth to the flame
Let me wash away and let go of the pain. Feel my heart race, breathe a sad sigh. Just look away and turn a blind eye. Close the blinds so I can come down and take my hand so we can both drown.
F R I M E L D A

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears 763064237:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

RAELYN&AISLING ► beyond this place of wrath and tears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-