AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 call it what you want (ezmine #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : le soleil se lève de nouveau doucement au dessus de l'horizon - autrement dit, célibataire au coeur plus léger.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
call it what you want (ezmine #1) Tumblr_inline_nuefruYgoA1qlt39u_250
POSTS : 32761 POINTS : 2360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (neuf) – present: cora #4harvey › lonniesophiathomas #4 › yasmine | past: calieginny #9 hannah
RPs EN ATTENTE : auden › ginny #12
RPs TERMINÉS : caelancora #1cora #2cora #3edge › evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › matt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4ninothomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
and now the chapter is closed and done:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Rivendell. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) EmptyLun 28 Oct - 20:33



call it what you want
yasmine et ezra


Faisant tourner deux fois ses clefs de voiture autour de son doigt, Ezra claqua la porte du véhicule. Il vint se couvrir les yeux d’une main, formant une visière improvisée, portant son attention sur la maison qui se tenait devant lui. Il n’était pas venu dans le coin depuis pas mal de temps, et pourtant les souvenirs concordaient avec la réalité. Petit sourire aux lèvres, il laissa ses pas le porter à l’intérieur de la bâtisse. Même si son comportement pouvait laisser transparaître que c’était le cas, Ezra était nullement chez lui. En sortant du boulot, il avait un détour pour passer chez un ami à lui, Edge, qui lui avait demandé - en lui faisant les yeux doux - de veiller sur ses plantes le temps qu’il aille se la couler douce sur une plage au sable blanc. Même s’il avait rechigné au début - le moment avait du durer au moins trente secondes -, Ezra avait bien sûr fini par accepter. Non seulement parce-que c’était Edge et qu’il lui aurait demandé bien plus compliqué, il l’aurait fait, et de plus la maison du jeune homme se trouvait à deux pas de son garage. Ainsi, le détour n’était que minime sur le chemin qui le ramenait chez lui le soir. Deux tours dans la serrure, et il poussa la porte. La maison était endormie, le soleil couchant venant plonger à travers les volets à moitié fermés. Il y faisait frais, en cette fin d’hiver. Le tour du propriétaire fut plutôt simple et rapide, Ezra savait exactement les emplacements des plantes à arroser, et celle à justement éviter. Edge l’avait bien briefé, il ne voulait pas revenir chez lui et trouver un cimetière - les gros yeux et la voix grave à l’appui pour convaincre Ezra d’être un minimum vigilant. Surtout qu’il n’était pas de ceux qui avaient naturellement la main verte, il avait juste beaucoup de volonté et appréciait Edge assez pour faire ces efforts là pour lui. « Toi, t’as déjà eu à boire l’autre jour, donc c’est à ta soeur que je dois donner cette fois ci… » Suivant le planning qu’il s’était constitué à la lettre, il arpentait les différentes pièces, passant du salon à la cuisine, profitant pour aller voir comment se portaient les plantes du jardin. Le retour de quelques degrés supplémentaires se voyait rapidement sur la végétation, à Brisbane, et il était vrai que la moindre inattention pouvait couter la vie à quelques plantes.

Il repassait devant la porte d’entrée principale lorsqu’il entendit du bruit pour la première fois. Le jeune homme secoua la tête, ne portant pas une attention plus particulière que ça au fait qu’il puisse avoir du bruit devant la maison d’Edge. Après tout, les rues étaient assez animées à cette heure de la journée, les passants courant ou discutant allègrement de leur journée, retrouvant leur cocon familial le temps d’une brève soirée. Cependant, les pas qu’il entendait au fur et à mesure qu’il ne put s’empêcher de tendre l’oreille semblaient se rapprocher, comme hésitant sur les dalles menant à l’entrée. Secouant la tête, il se pensait devenir juste fou. Et puis, avec tous ces documentaires que l’on pouvait trouver de nos jours sur internet quand aux maisons laissées seules pendant les vacances et cambriolées, ça lui tournait la tête. Juste pour ce risque là, il était bien content de ne pas faire partie de ceux qui partaient souvent et surtout longtemps en vacances. Même si une ou deux semaines de vacances ne lui feraient pas vraiment de mal, à en juger par les cernes qui lui servaient de décoration sous les yeux. Finissant par éteindre la lumière du salon, il attrapa le trousseau de clefs qu’il avait déposé sur la commode de l’entrée, sortant en marche arrière sur le perron. Un, deux tours - Ezra tira même légèrement sur la poignée pour vérifier que la porte était bien close. Tout était en ordre. Il se retourna alors, lancé à rejoindre sa voiture - il se ferait bien une soirée à l’ancienne, a.k.a pizza-film, comme souvent il faisait avant que sa vie prenne un coup de compliqué en pleine tête. Son chemin fut cependant arrêté net, l’élan coupé avec, lorsqu’il se retrouva nez-à-nez avec une jeune femme. « Aaaah ! » La réaction peu virile qu’il ne sut contrôler sortait du coeur. Ce dernier se mit à filer à cent-cinquante à l’heure, palpitant comme peu souvent. L’adrénaline venant parcourir ses veines. Pourtant, son seul réflex fut de lever ses mains devant son visage - alors que, soyons tout à fait honnête, la jeune femme se tenant devant lui n’avait fait aucun signe d’agression ou quoi que ce soit de ce genre. Il avait juste peur facilement; trop facilement selon ses frères d’ailleurs. Encore une preuve de la bonne idée qu’il avait eu de ne pas faire l’armée comme ces derniers. « Mon Dieu ! Vous m’avez fait peur ! » Inspirant et expirant à intervalles réguliers, assez rapidement, afin de reprendre de la consistance, Ezra finit par plisser les yeux. « Qu’est-ce que vous faites là ? » A dire vrai, il n’avait en aucun cas reconnu la jeune femme qui se tenait juste devant lui. Peut-être trop occupé à calmer les palpitations cardiaques qui avaient pris par de sa poitrine, peut-être trop occupé à faire comme s’il n’était pas aussi apeuré qu’un petit faon. Pourtant, ce n’était pas la première fois qu’il la croisait, et il ne lui en voudrait pas à la suite si, de son côté, elle le trouvait peu amical et plutôt agressif envers elle.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (19.02.88)
SURNOM : yas, en général ; khadji, de temps en temps ; benthi, un peu moins souvent, et uniquement par ses parents
STATUT : célibataire et sans enfants, au grand désarroi de ses parents qui la soupçonnent (à raison, d'ailleurs) de ne pas mettre beaucoup de volonté pour trouver le bon parti à épouser
MÉTIER : infirmière-urgentiste au service des urgences du st-vincent's hospital, elle est aussi bénévole au service pédiatrique du même hôpital. à son retour d'une mission humanitaire au niger qui a duré huit mois avec la hodge fondation, elle a pris une longue année pour préparer comme il se doit l'examen d'admission à l'école de médecine de l'université du queensland qu'elle rejoindra en fonction de ses résultats et des places disponibles
LOGEMENT : #221 orchid street, redcliffe, dans un petit appartement qui convient parfaitement à son besoin récent d'indépendance, et qu'elle partage avec un british shorthair de six mois nouvellement acquis qui s'appelle sasha
call it what you want (ezmine #1) SKZh23sM_o
POSTS : 1894 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : marocaine d'origines ☽ musulmane modérément pratiquante ☽ syndrome dit du retour, souffre aussi de crises d'angoisses dues à une agression survenue en 2016, plus généralement de TSPT en vérité ☽ noob ☽ douée avec les enfants, rêve de chirurgie pédiatrique ☽ loyale à l’extrême ☽ proche de sa famille ☽ karaoke queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait parfaitement gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l'arabe, vaguement le français ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en l'infaillibilité de la pinky promise
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
call it what you want (ezmine #1) KdGqXK48_o
PRIADJI ☽ if i show you all my demons and we dive into the deep end would we crash and burn like every time before? i would tell you all my secrets wrap your arms around my weakness if the only other option's letting go i'll stay vulnerable
call it what you want (ezmine #1) Q1IWNEGG_o
YASSAN ☽ i took the time to think of what you said you were tap-dancing in my head i must be honest i have a lot of pride but i'm broken inside i can't get over how it all went wrong but i let the words come together then maybe i'll feel better
call it what you want (ezmine #1) CwVUYD70_o
KHADJI² ☽ when life leaves you high and dry i'll be at your door tonight if you need help i'll shut down the city lights i'll lie cheat i'll beg and bribe to make you well when enemies are at your door i'll carry you away from war if you need help your hope dangling by a string i'll share in your suffering to make you well

edgerton#8 ☽ paul#1norah#4hassan#5ezra#1clara#3justine#1 (7/7)

RPs EN ATTENTE :
sohan#5 ☽ ariel

RPs TERMINÉS :
(2019) edgerton#7edgerton#6norah#3sohan#4edgerton#4edgerton#3norah#2soheila#1edgerton#2edgerton#1camil#1hassan#4tad#2sohan#3atelier street artnorah#1hassan#3joanne#1isaac#2
(2018) sohan#2tad#1clara#2sloanginnysohan#1hassan#2khadjaafaviscaseykaneisaac#1noamiaclara#1hassan#1
(2016) edgerton#5

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©allsouls (av) ☽ ©rogers&jayhalsstead&ssoveia (code sign&gifs) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-treacherous-yasmine#777009 https://www.30yearsstillyoung.com/t26136-f-libre-bryce-dallas-ho

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) EmptyLun 4 Nov - 19:46



call it what you want
(ft.@ezra beauregard)
EXORDIUM.
Yasmine n'avait pas laissé le temps à Molly de lui répéter pour la cent-cinquantième fois (au moins) depuis un mois qu'elle n'était qu'une gourdasse qui ne méritait pas l'offrande de qualités physiques que le Bon Dieu lui avait faite à la naissance – passons les quelques commentaires sur son fessier qui feraient saigner les oreilles des plus puritains ; dans la bouche de la petite rousse, ils avaient pourtant tôt fait de passer pour des compliments sincères, même s'ils n'étaient pas moins vulgaires. Ainsi, se faisant une fleur à elle-même pour une fois, elle s'était exemptée de la petite manie de passer par son comptoir d'accueil pour mieux rejoindre d'un pas décidé le parking du St-Vincent et sa vieille Jeep. Les sourcils légèrement froncés, comme c'était bien souvent le cas ces derniers temps, ce n'étaient pas vraiment les questionnements liés à son examen d'entrée à l'école de médecine qui avait creusé des sillons soucieux entre ses charmants petits yeux – encore que, ça en faisait aussi partie, et l'échéance des résultats approchants, sa patience commençait à s'effriter tout comme la fine barrière dressée entre elle et son avenir –, mais plutôt le texto-monologue qu'elle avait rédigé dans l'application Notes de son téléphone portable à la suite des conseils avisés de son frère aîné au sujet du dilemme qui se jouait dans son esprit.
Le destinataire de ce texto n'était autre qu'Edgerton dont elle n'avait plus de nouvelles depuis ce qu'elle appelait intérieurement le désastre de la station-service et qui, du fait de son silence aussi palpable que la colère qu'il avait laissé transparaitre lors de leur dernière conversation – que dis-je, lors de leur dernière dispute – avait fait naître chez elle un sentiment d'inquiétude aussi étrange que profonde. Elle avait lu et relu ce très long message rédigé du bout de ses doigts affirmés, sans même édulcorer ses pensées et usant d'une honnêteté dont elle avait rarement fait preuve au cours de ces dernières années, en sachant pertinemment qu'il ne lui répondrait jamais. Et sans doute était-ce pour cette raison qu'elle hésitait toujours à appuyer sur la commande Envoyer de son téléphone, consciente qu'elle ne gérerait probablement pas bien son indifférence, même si elle était méritée dans le fond. Sohan avait beau savoir de quoi il parlait, et son conseil étant plutôt bon au demeurant, elle avait cependant jugé, après quelques jours à ruminer, que sortir de sa zone de confort , et s'éviter une humiliation de plus lorsqu'elle s'apercevrait par écrans interposés que le jeune homme préférait souffler un froid glacial plutôt que sa chaleur habituelle, était un effort qu'elle était prête à faire pour au moins se laisser la chance de passer à autre chose si vraiment le tout restait sans espoirs. Une peur irrationnelle s'était insinuée dans ses os, mais tout de même, elle s'était rendue chez lui pas moins de trois fois au cours des semaines écoulées. Bon… elle avait tenté un plus gros nombre de fois en vérité, mais son amour-propre lui dictait de passer sous silence les moments où elle avait filé dans sa rue sans même prendre le temps de s'arrêter. Finalement, elle s'y était risquée pour de bon. Descendant de sa voiture couinant sous l'alternance de son poids-plume, le cœur battant, elle s'était sentie prête à mettre sa fierté timide de côté pour admettre que oui, elle avait eu tort et que sa parole avait dépassé sa pensée. Yasmine avait gravi les quelques mètres menant à la porte du jeune homme, et frappé trois coups secs contre le battant.
Sauf qu'elle avait trouvé porte close à chaque fois, d'où l'inquiétude grandissante qui la forçait à envisager tout un tas de conjonctures déplaisantes, réduisant à néant ses tentatives de faire amende honorable – qu'il l'accepte ou non. Ces échecs lui avaient laissé un drôle de goût dans la bouche. C'est d'ailleurs en le sentant se redéposer sur sa langue qu'elle démarra son véhicule sans se laisser le temps de réfléchir davantage, et qu'après s'être prudemment extirpée de sa place de parking, elle décida que ce serait la dernière fois qu'elle tenterait quoi que ce soit.

Tout en s'éclaircissant la gorge, elle descendit de sa voiture qu'elle avait garé dans l'allée de garage du jeune homme. Elle remarqua la présence d'un véhicule qui n'était pas le sien sur le trottoir. Cette observation lui laissa tout de même miroiter que quelqu'un serait présent aujourd'hui – elle ignorait si le cousin d'Edge était toujours en résidence exceptionnelle chez lui et de nouveau, elle ne se laissa pas trop le temps de s'appesantir sur les quelques suppositions que son cerveau était très tenté de mettre en place pour lui faire faire marche-arrière. Son cœur s'accéléra, sa langue se parchemina doucement, conservant la saveur désagréable qui l'avait motivée à retenter une dernière fois. Glissant ses clefs dans la poche arrière de son jean, elle baissa le bas de son top sur ses hanches légèrement découvertes pour se donner une meilleure allure, puis coinçant les mèches nouvellement courtes de ses cheveux avec ses deux mains, elle s'élança enfin afin de rejoindre le petit chemin qui longeait la façade de la maison jusqu'à la porte… avant qu'un cri la fasse sursauter elle-aussi, s'emmêler les pieds dans sa courte course dans la foulée et fatalement, trébucher lourdement sur la bordure délimitant le parterre herbeux et les dalles de ciment de l'allée.
Molly avait beau leur trouver un petit côté rebondi fort plaisant, ses fesses ressentirent pourtant la douleur fulgurante que sa chute provoqua. Levant les mains devant elle comme un voleur pris sur le fait, confrontée au bouclier de protection que le jeune homme forma avec ses bras pour se protéger le visage, elle le rassura avec une véhémence peu commune quand on connaissait Yasmine et sa douceur naturelle "Je viens en paix !" C'est ce qu'on récolte quand on débarque sans s'annoncer, dumbass, lui souffla sa conscience avec perfidie. Retenant un aïe plaintif, elle tacha de se lever avec le plus d'élégance possible malgré la pointe de douleur qui lui remonta le long du coccyx, et la tache de gazon qui lui recouvrait l'arrière-train "Je pourrais vous poser la même question, vous savez." rétorqua-t-elle au jeune homme ; parce qu'elle savait qu'il n'était pas chez lui. Qui plus est, il paraissait bien trop nerveux pour n'être ici que pour… relevant soudain le menton en même temps qu'elle se frottait les mains sur l'arrière de ses poches dans une dernière tentative de faire bonne figure, elle retira sa clef de voiture qu'elle pointa, l'air suspicieux sur le visage de l'homme qui était debout en face d'elle "Ezra ?" fit-elle à tout hasard, reconnaissant avec un temps de retard le père du fils de Ginny, Noah, qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer à l'époque de son hospitalisation… sans pour autant en être tout à fait certaine, encore un peu secouée  et ses fesses lui élançant par intermittence – elle était bonne pour l'hématome, c'est Molly que ça ferait bien rire quand elle lui expliquerait les raisons de son boitement imminent.
Un déclic se fit alors dans son esprit et ses yeux s'arrondirent. Yasmine baissa sa clef de voiture, écartant les mains devant elle face à l'évidence "Mon Dieu, Ezra !" répéta-t-elle dans un rire de soulagement, tout semblant brusquement se recouper pour lui permettre de comprendre enfin que cet Ezra- était en fait le Ezra dont Edge parlait souvent et qui bichonnait sa si précieuse voiture. L'espace d'un très court instant, sa présence chez son ex-petit ami lui fit espérer qu'il était présent lui aussi, mais un coup d'œil à droite puis à gauche lui fit remarquer que sa Mustang n'avait pas tout à coup apparu comme par magie. Aussi se sentit-elle obligée de reposer son regard sur lui, et de lui indiquer pour la forme, posant une main sur le haut de sa poitrine pour s'auto-désigner et éclaircir la situation "Yasmine, je suis infirmière au St-Vincent. Je fais aussi du bénévolat au service pédiatrique, on s'est souvent croisés à l'hôpital quand Noah y était encore résident." confirma-t-elle en évitant sciemment d'ajouter l'étiquette ex-petit amie d'Edgerton à la liste. Elle ne prit pas le temps de se demander s'il avait déjà entendu parler d'elle de toute façon, car assez naturellement malgré la douleur certaine qui se répandait dans le bas de son corps, les quelques moments difficiles qu'elle avait partagé avec le jeune homme à l'époque se rappelèrent à elle en même temps que la morsure du sol sur ses fesses, et elle s'approcha de lui pour lui donner une accolade rapide, mais chaleureuse.


    THERE'S NO ONE TO CALL I'M JUST PLAYING GAMES WITH THEM ALL THE MORE I SWEAR I'M HAPPY THE MORE THAT I'M FEELING ALONE I SPENT EVERY HOUR JUST GOING THROUGH THE MOTIONS I CAN'T EVEN GET THE EMOTIONS TO COME OUT DRY AS A BONE I JUST WANNA SHOUT

    call it what you want (ezmine #1) 3ve2lU9
    call it what you want (ezmine #1) LwqmGzA
    call it what you want (ezmine #1) 577022hopital
    call it what you want (ezmine #1) VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : le soleil se lève de nouveau doucement au dessus de l'horizon - autrement dit, célibataire au coeur plus léger.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
call it what you want (ezmine #1) Tumblr_inline_nuefruYgoA1qlt39u_250
POSTS : 32761 POINTS : 2360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (neuf) – present: cora #4harvey › lonniesophiathomas #4 › yasmine | past: calieginny #9 hannah
RPs EN ATTENTE : auden › ginny #12
RPs TERMINÉS : caelancora #1cora #2cora #3edge › evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › matt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4ninothomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
and now the chapter is closed and done:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Rivendell. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) EmptyVen 15 Nov - 1:36



call it what you want
yasmine et ezra


La réaction qu’avait eu Ezra ne semblait pas l’avoir seulement affecté lui. Bien qu’il se trouvait les mains en l’air, les sourcils froncés et les yeux plissés - à croire qu’il croyait vraiment se faire attaquer -, il put entrapercevoir les pieds de la jeune femme se mélanger, permettant assez rapidement à son postérieur d’aller dire bonjour à l’étendue de gazon à côté d’eux. Et alors, toute la peur et l’adrénaline qui avait pris place dans ses veines s’échappèrent en une fraction de seconde, laissant un rire envahir les poumons d’Ezra rapidement. Plus instinctif qu’autre chose, moyen de laisser échapper aussi la pression qui était apparu en son sein sans qu’il l’ait demandé. « Je viens en paix ! » La jeune femme, tel un parfait miroir, avait à son tour levé les deux mains devant son visage. S’il n’était pas trop occupé à rire dans son coin, il aurait surement vu le ridicule de ce geste alors qu’ils étaient, clairement, tous les deux inoffensifs dans cette situation. « Je pourrais vous poser la même question, vous savez. » Se relevant plutôt rapidement, la jeune femme faisait référence à la question d’Ezra, dont le rire se calmait quelque peu. Il avait peut-être eu, aussi, une réaction ridicule mais au moins il avait réussi à rester droit sur ses deux pieds. En revanche, là où elle marquait un point, c’était qu’il n’était pas chez lui non plus. Mais avant qu’il ne puisse l’interroger davantage, elle pointait sa clef de voiture dans sa direction - là, même si son geste devait être innocent, Ezra se sentit quelque peu agressé, si bien qu’il leva de nouveau légèrement les mains devant son visage. Comique de répétition. « Ezra ? » Alors que son prénom s’échappait des lèvres de la jeune femme, et que de son côté son rire s’était finalement stoppé, il put enfin en venir à se concentrer sur le visage qui se présentait devant lui. Surtout que, désormais, elle semblait le reconnaître - et il se devait de venir y comprendre le pourquoi du comment. En effet, maintenant qu’il plissait les yeux pour se concentrer sur les traits fins de la jeune femme, certains souvenirs semblaient vouloir se frayer un chemin à travers sa mémoire. Comme lointains, presque oubliés, difficiles à se rappeler. Comme ces rêves que l’on faisait et dont on avait du mal à se souvenir une fois éveillé. « Mon Dieu, Ezra ! » Si, de son côté, son petit rire indiquait clairement qu’elle était soulagée d’avoir trouvé la réponse à sa question, Ezra était plus que perdu. Perplexe. Les souvenirs refusant de percer vers la lumière et les sourcils venant creuser son visage. « Oui ? » L’étonnement qui se répandait dans son esprit résonnait parfaitement dans son ton de voix. Il était perdu, et pourtant son cerveau semblait vouloir lui indiquer comment comprendre ce qui se passait autour de lui. Echec cuisant, comme souvent. « Yasmine, je suis infirmière au St-Vincent. Je fais aussi du bénévolat au service pédiatrique, on s'est souvent croisés à l'hôpital quand Noah y était encore résident. » Et alors, c’était comme si un robinet avait lâché - un robinet de souvenirs, venant inonder ses pensées. Les semaines passées à ronger les couloirs de l’hôpital, à abuser du mauvais café, et à compter sur les doigts d’une main les heures de sommeil. Mais surtout, surtout, s’inquiéter de la santé de son fils. Jour, nuit - qu’importe à quel point la lune pouvait briller dans le ciel ou le soleil venir caresser sa peau à travers les fenêtres. C’était peut-être, sûrement même, la raison pour laquelle il avait mis tant de temps à venir replacer la jeune femme, qu’il n’avait pas su reconnaître de suite les traits de son visage. Certains souvenirs peinaient souvent à revenir à la surface, sans qu’ils soient accompagnés par des sentiments plus qu’incertains. Là, Ezra en était submergé. Ce n’était cependant pas le moment de s’y noyer, de se laisser emporter par les courants. Alors il vint prendre une grande inspiration, pointant en direction de Yasmine son doigt une ou deux secondes - chacun son tour, c’était quand même moins menaçant qu’une clef de voiture. « Yasmine ! Mais oui, pardon. » Pardon de ne pas l’avoir reconnu plus vite, de l’avoir agressé sans le faire vraiment exprès d’une voix plus que fluette. Pardon également, dans un certain sens, de ne pas partager l’enthousiasme qui semblait prendre part de la jeune femme. Cependant, lorsqu’elle s’approcha de lui pour lui donner une accolade, il ne l’esquiva pas. Au contraire, presque reconnaissant de tomber finalement sur une personne qu’il connaissait, il vint lui rendre son geste. Doucement, presque discrètement, mais avec sincérité. « Et désolé de vous avoir fait peur. Ca va ? La chute était… mémorable, si on peut dire. » De nouveau, un petit sourire taquin vint se glisser sur ses lèvres - mais néanmoins assez discret pour monter le respect qu’il avait, de manière générale, envers la jeune femme. Ca devait bien faire une bonne année qu’il ne l’avait pas croisé. Il fallait dire qu’il ne s’en portait que mieux, car ça voulait dire que Noah n’avait plus autant besoin de venir arpenter les couloirs de l’hôpital - le maudit hôpital comme il l’appelait de temps à autres. S’il avait un jour parié, cependant, il aurait dit recroiser la jeune femme dans un contexte similaire. En aucun cas sur le perron de chez Edge, alors qu’il s’en allait après avoir pris autant soin qu’il le pouvait de ses plantes. Le jeune homme vint alors croiser les bras sur son torse, haussant légèrement les épaules au passage. « Mais du coup, que faites vous ici, vraiment ? » Le seul lien qu’il voyait entre la jeune femme et toute cette situation qui se déroulait sous ses yeux, c’était Noah. Alors, son coeur se remit à battre la chamade. Parce-qu’une infirmière du St Vincent venant le voir jusqu’à chez un ami, ça ne pouvait pas prédire quelque-chose de bon - si ? Sa mâchoire vint se serrer davantage un instant, de façon presque imperceptible. Il ne voulait pas laisser la panique prendre le dessus sur la situation - mais son imagination était bien plus rapide que le reste. Alors que le comportement de la jeune femme devrait lui mettre la puce à l’oreille - elle s’était osée à rire, et avait même eu un instant de confusion avant de le reconnaître de son côté également; ce qui indiquait clairement qu’elle n’était pas venue ici pour aller à sa rencontre volontairement, mais qu’ils s’étaient tombés dessus par hasard. L’imagination de Ezra était plutôt à voir Noah de retour dans un lit d’hôpital un instant, malgré les indices évidants.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (19.02.88)
SURNOM : yas, en général ; khadji, de temps en temps ; benthi, un peu moins souvent, et uniquement par ses parents
STATUT : célibataire et sans enfants, au grand désarroi de ses parents qui la soupçonnent (à raison, d'ailleurs) de ne pas mettre beaucoup de volonté pour trouver le bon parti à épouser
MÉTIER : infirmière-urgentiste au service des urgences du st-vincent's hospital, elle est aussi bénévole au service pédiatrique du même hôpital. à son retour d'une mission humanitaire au niger qui a duré huit mois avec la hodge fondation, elle a pris une longue année pour préparer comme il se doit l'examen d'admission à l'école de médecine de l'université du queensland qu'elle rejoindra en fonction de ses résultats et des places disponibles
LOGEMENT : #221 orchid street, redcliffe, dans un petit appartement qui convient parfaitement à son besoin récent d'indépendance, et qu'elle partage avec un british shorthair de six mois nouvellement acquis qui s'appelle sasha
call it what you want (ezmine #1) SKZh23sM_o
POSTS : 1894 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : marocaine d'origines ☽ musulmane modérément pratiquante ☽ syndrome dit du retour, souffre aussi de crises d'angoisses dues à une agression survenue en 2016, plus généralement de TSPT en vérité ☽ noob ☽ douée avec les enfants, rêve de chirurgie pédiatrique ☽ loyale à l’extrême ☽ proche de sa famille ☽ karaoke queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait parfaitement gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l'arabe, vaguement le français ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en l'infaillibilité de la pinky promise
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
call it what you want (ezmine #1) KdGqXK48_o
PRIADJI ☽ if i show you all my demons and we dive into the deep end would we crash and burn like every time before? i would tell you all my secrets wrap your arms around my weakness if the only other option's letting go i'll stay vulnerable
call it what you want (ezmine #1) Q1IWNEGG_o
YASSAN ☽ i took the time to think of what you said you were tap-dancing in my head i must be honest i have a lot of pride but i'm broken inside i can't get over how it all went wrong but i let the words come together then maybe i'll feel better
call it what you want (ezmine #1) CwVUYD70_o
KHADJI² ☽ when life leaves you high and dry i'll be at your door tonight if you need help i'll shut down the city lights i'll lie cheat i'll beg and bribe to make you well when enemies are at your door i'll carry you away from war if you need help your hope dangling by a string i'll share in your suffering to make you well

edgerton#8 ☽ paul#1norah#4hassan#5ezra#1clara#3justine#1 (7/7)

RPs EN ATTENTE :
sohan#5 ☽ ariel

RPs TERMINÉS :
(2019) edgerton#7edgerton#6norah#3sohan#4edgerton#4edgerton#3norah#2soheila#1edgerton#2edgerton#1camil#1hassan#4tad#2sohan#3atelier street artnorah#1hassan#3joanne#1isaac#2
(2018) sohan#2tad#1clara#2sloanginnysohan#1hassan#2khadjaafaviscaseykaneisaac#1noamiaclara#1hassan#1
(2016) edgerton#5

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©allsouls (av) ☽ ©rogers&jayhalsstead&ssoveia (code sign&gifs) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-treacherous-yasmine#777009 https://www.30yearsstillyoung.com/t26136-f-libre-bryce-dallas-ho

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) EmptyVen 22 Nov - 17:28



call it what you want
(ft.@ezra beauregard)
EXORDIUM.
"Vous en êtes le seul responsable, vous devriez vous en féliciter. Si j'avais été à votre place, j'aurais dégainé mon téléphone pour immortaliser la scène… comment on dit déjà ? Ah oui, c'est ça ; elle aurait pu devenir virale." répondit une Yasmine hésitant un peu sur les termes, beaucoup trop novice dans le monde de l'Internet pour tout à coup se positionner en grande experte. Elle rompit son accolade aussi rapidement qu'elle s'y était risquée, remarquant par la même, et ce avec une fausse mine de vexation sur le visage, que la façon dont elle s'était emmêlé les pieds faisait beaucoup rire le jeune homme. C'était tout elle, il n'y avait vraiment pas de quoi en faire tout un plat, aussi retrouva-t-elle très vite son sourire lumineux ainsi que cet éclat constant dans le fond de ses grands yeux clairs pour mieux lui accorder une douce bourrasque dans l'épaule. Sur le coup, elle trouva étrange le contraste entre ce qu'elle savait du jeune homme, et l'emploi du vouvoiement qui lui semblait si peu naturel à cet instant-là. Mais finalement, elle prit conscience d'une chose : elle, elle n'était rien d'autre qu'une employée de l'hôpital aux yeux du jeune homme. Yasmine ne s'attendait pas à ce qu'Edge se soit épanché sur leur relation à l'époque ; elle n'était pas sans ignorer le fait qu'il n'était pas très loquace, même avec ses proches.
Elle devait s'en contenter, et ça lui allait plutôt bien ; l'état de santé du petit garçon s'étant nettement amélioré depuis, elle gardait un bon souvenir d'Ezra, de Ginny – même après ses soupçons concernant la nature de sa relation avec Hassan – et de leur fils. Tournant légèrement la tête pour jeter un coup d'œil à son postérieur taché d'herbe, elle ajouta dans une moue mi-figue mi-raisin "Ça devrait bien aller. Rien qui m'empêchera de vivre dans l'immédiat." Elle ne dirait pas ça demain matin lorsque la douleur de sa chute se rappellerait à elle dès le réveil. Ca lui paraissait un peu loin pour l'anticiper cependant, et tandis qu'elle fourrait sa clef de voiture dans la poche arrière de son pantalon, prenant soin de ne pas réveiller la douleur encore profondément endormie pour le moment, elle marqua une pause mentale, s'intéressant de nouveau au jeune homme à qui elle laissa enfin son espace vitale.

Opérant un petit pas en arrière, le sourire aux lèvres, Yasmine croisa les bras sur sa poitrine dans une position quasiment similaire à celle du jeune homme, sauf qu'elle paraissait nettement plus détendue que lui. Ça faisait bien longtemps qu'elle ne s'émerveillait plus tout à fait devant le hasard – c'était sans doute un peu cynique, elle s'y était faite toutefois. Pourtant, celui-ci avait quelque chose d'assez savoureux. Ezra était l'homme qu'elle s'était promis de fustiger si elle venait un jour à le rencontrer pour de bon, se complaisant à faire croire à Edgerton qu'elle détestait tellement sa voiture qu'elle affirmait plus de fois qu'à son tour que celui qui en prenait soin méritait de subir le courroux de n'importe quelle entité ; elle ne le pensait absolument pas au demeurant, mais c'était si drôle qu'ils se soient naturellement lancés dans ce concours ridicule à propos de leur voiture respective, c'était un peu leur truc à eux… ils n'en avaient pas eu beaucoup.
Ces paroles en particulier avaient soudainement un arrière-goût fort désagréable pour la jeune femme alors qu'elle prenait sens de la vraie identité du mécano attitré de son ex-petit ami. Même si elle les avait prononcés sous le ton de l'humour à l'époque, elle était encore trop consciente de l'épreuve horrible qu'il avait vécue lorsque Noah avait été admis dans l'enceinte du St-Vincent. Malgré elle, elle se sentit un peu coupable d'avoir dit quelque chose d'aussi terrible. Elle l'avait vu inquiet, elle l'avait vu démuni… elle regrettait d'avoir eu de mauvaises pensées à son égard, même si elles n'avaient été dites que pour taquiner le monde.
"Je suis contente de vous voir." laissa-t-elle échapper entre eux brides de phrase venant du jeune homme. Et elle était sincère, ça se lisait dans la façon dont elle le toisa consciencieusement pour s'assurer qu'il se portait bien. Et elle n'était pas seulement heureuse de le voir parce qu'il lui apportait, avec ses charmantes fossettes et sa mine bonhomme, un mince espoir de trouver Edge chez lui ; aussi parce qu'elle avait appris à apprécier ce jeune papa dont le fils était une perle brute pour qui elle avait un respect et une affection sincère. A sa question, elle battit des cils en prenant une respiration pour refaire le point sur l'instant présent, et détourna le regard sur la devanture de la maison de leur connaissance commune, décroisant les bras d'un même mouvement. De nouveau, elle marqua un temps avant de se décider à lui dire, désignant la porte d'entrée d'un geste vague de la main "Je passais seulement voir Edge. Ça doit faire quelque chose comme une ou deux fois", ou trois, ou quatre, ou cinq… qui comptait vraiment de toute façon, inutile d'en faire toute une montagne de ça aussi "que je passe dans le coin. Je fais choux blanc à chaque fois, je commence à m'inquiéter un peu." admit-elle en opinant du chef comme gage de bonne volonté, laissant son regard teinté de beaucoup de choses traîner le long des corniches et des fenêtres de l'étage qu'elle distinguait de là où elle se trouvait. Elle finit par lâcher un petit rire supposé alléger le poids qui pesa sur sa poitrine quand elle retourna la tête vers Ezra, les sourcils levés un peu trop haut pour que ce soit innocent "Mais c'est aujourd'hui mon jour de chance visiblement. Il est là ?" demanda-t-elle sur un ton faussement détaché, la tête nonchalamment penchée sur le côté tout en tachant de masquer l'éventualité d'une déception fulgurante si le jeune homme venait à lui répondre que non, il n'était pas là. Yasmine croisa de nouveau les bras, attendant l'air de rien qu'Ezra lui confirme si c'était aujourd'hui qu'elle aurait enfin l'opportunité de récuser les reproches qu'elle avait fait à Edgerton.


    THERE'S NO ONE TO CALL I'M JUST PLAYING GAMES WITH THEM ALL THE MORE I SWEAR I'M HAPPY THE MORE THAT I'M FEELING ALONE I SPENT EVERY HOUR JUST GOING THROUGH THE MOTIONS I CAN'T EVEN GET THE EMOTIONS TO COME OUT DRY AS A BONE I JUST WANNA SHOUT

    call it what you want (ezmine #1) 3ve2lU9
    call it what you want (ezmine #1) LwqmGzA
    call it what you want (ezmine #1) 577022hopital
    call it what you want (ezmine #1) VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : le soleil se lève de nouveau doucement au dessus de l'horizon - autrement dit, célibataire au coeur plus léger.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
call it what you want (ezmine #1) Tumblr_inline_nuefruYgoA1qlt39u_250
POSTS : 32761 POINTS : 2360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (neuf) – present: cora #4harvey › lonniesophiathomas #4 › yasmine | past: calieginny #9 hannah
RPs EN ATTENTE : auden › ginny #12
RPs TERMINÉS : caelancora #1cora #2cora #3edge › evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › matt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4ninothomas #1thomas #2 › thomas #3broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
and now the chapter is closed and done:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Rivendell. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) EmptyLun 6 Jan - 17:28



call it what you want
yasmine et ezra


« Vous en êtes le seul responsable, vous devriez vous en féliciter. Si j'avais été à votre place, j'aurais dégainé mon téléphone pour immortaliser la scène… comment on dit déjà ? Ah oui, c'est ça ; elle aurait pu devenir virale. » Oh, que oui, il aurait pu. Cependant, et heureusement pour la jeune femme, il ne faisait pas partie de ces personnes dont le premier réflexe étaient de sortir son téléphone pour filmer tout ce qui se passait sous son nez. De plus, il était plus du genre à prendre de belles photos avec un appareil adapté, plutôt qu’à capturer des scènes à la qualité médiocre à travers un simple téléphone. L’honneur de Yasmine serait sain et sauf - pour aujourd’hui, du moins; sa mémoire n’oublierait pas les images, elle. Il finit tout de même par s’inquiéter de l’état de la jeune femme, il n’aimerait pas qu’elle finisse avec un os cassé ou autre chose alors qu’il était clairement le responsable de toute cette scène - il ne l’avouerait cependant jamais. « Ça devrait bien aller. Rien qui m'empêchera de vivre dans l’immédiat. » Il tira un petit sourire rassuré, remplaçant enfin celui amusé. « Tant mieux alors. » Ils en vinrent alors à la fameuse question, qui aurait pu être posée bien plus tôt si leur rencontre ne s’était pas tournée en accident un peu fâcheux, à savoir la raison de la présence de la jeune femme sur ce perron. Si sur le départ, les pensées d’Ezra n’étaient pas supposées descendre vers ce chemin , ne trouvant que Noah comme connexion entre Yasmine et lui, forcément qu’il commençait à se faire un sang d’encre. Alors que l’attitude de la jeune femme était toujours à danser sur ce ton enjoué, à démontrer une réelle joie quant à le voir sur le perron de chez Edge, les pensées d’Ezra ne pouvaient s’empêcher de vagabonder - et pas seulement vers des scénarios simples, mais plutôt de ceux à vous donner froid dans le dos. Tous les signes étaient là, sous ses yeux, qu’il laissait son imagination s’emporter bien trop rapidement, mais il avait aussi appris à ne pas fuir son instinct. Il l’avait fait une fois, des années plus tôt, en laissant Ginny retourner chez ses parents pour annoncer sa grossesse. Ezra avait toujours douté que l’idée soit bonne, son instinct lui criant de garder la jeune femme auprès de lui - mais il l’avait laissé faire ce qui lui semblait le plus juste à ses yeux. Aujourd’hui encore, il s’en mordait les doigts. Les futures paroles de Yasmine, qui se tenait toujours le sourire aux lèvres devant lui, étaient donc attendues avec une impatience qu’il peinait à dissimuler. « Je passais seulement voir Edge. » Seulement voir Edge. Ce qui impliquait qu’elle ne lui lançait pas de mauvaise nouvelle à la figure, à peine aurait-il le coeur un peu plus tranquille. Les battements de ce dernier semblaient ralentir à la même occasion, et il s’autorisa à prendre une bonne inspiration discrète. « Ça doit faire quelque chose comme une ou deux fois que je passe dans le coin. Je fais choux blanc à chaque fois, je commence à m'inquiéter un peu. » Il garda cependant les sourcils froncés. Edge ne lui avait pas parlé d’une jeune femme un peu collante, sur qui il risquait de tomber nez-à-nez en étant le gardien de la maison le temps de ses vacances. Yasmine avait de la chambre, si l’on peut dire, qu’Ezra et elle se connaissaient d’avant, il aurait pu croire qu’elle était en train de lui décrire les repérages d’un futur cambriolage. « Mais c'est aujourd'hui mon jour de chance visiblement. Il est là ? » Tirant une petite moue d’excuse sur son visage, Ezra vint secouer légèrement la tête. « Malheureusement, non. » Et après, il se surprit à entendre l’écho qu’avait sa voix, le ton qu’il venait d’employer - et il se rappela qu’un instant auparavant, c’était lui qui était mort de trouille que la jeune femme lui annonce une bonne nouvelle et qu’il prenait exactement la voix de quelqu’un qui en avait une à annoncer. Alors, il s’empressa d’ajouter les mots suivants. « Mais rien de grave hein, ! » Il s’efforça de tirer un petit sourire pour appuyer ses paroles par un geste. « Il est en vacances, à vrai dire. » Il espérait juste que la jeune femme n’ait pas l’imagination aussi fertile que la sienne, les pensées qui puissent divaguer si rapidement, et qu’elle n’aurait pas eu le temps d’imaginer qu’Edge pouvait se trouver dans une situation fâcheuse. Surtout si ce n’était pas al première fois qu’elle passait par chez lui et qu’elle faisait choux blanc, il comprenait qu’elle pouvait être inquiète. « Est-ce que vous voulez que je le prévienne que vous êtes passée quand il rentrera ? » Il vint s’hasarder, espérant qu’il ne poussait pas le bouchon un peu trop loin. Après tout, il ne connaissait rien de la relation qui reliait la jeune femme à Edge, et même s’il devait réellement notifier à son ami qu’une certaine Yasmine n’avait pas arrêté d’espionner chez lui pendant qu’il n’y était pas présent. Ca aurait surement le don de le faire rire et d’en profiter pour faire une remarque légèrement narcissique, comme quoi aucune femme pouvait vraiment lui résister - Ezra y rirait surement allègrement, comme un imbécile, avant de le faire redescendre sur terre. Il savait très bien qu’Edge ne saurait s’empêcher de faire un tel commentaire si les rôles avaient été inversés. Ou peut-être pas, étant donné que la jeune femme qui se trouvait devant Ezra n’était personne d’autre que son ex-petite-amie avec qui le contact était plus que compliqué désormais - mais pour en arriver à une telle conclusion, il aurait fallu qu’Ezra arrive à associer Yasmine à un autre contexte que l’hôpital, ce qu’il n’était apparemment pas en mesure de faire jusque là. « Je suis sûr qu’il sera content de savoir que vous êtes passée le voir. » Faux, il n’en savait rien. Il savait juste que c’était le genre de phrase qui convenait de dire dans ce genre de situation.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

call it what you want (ezmine #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: call it what you want (ezmine #1) call it what you want (ezmine #1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

call it what you want (ezmine #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-