AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 SOREN&REMI - you were not invited

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remi Delgado
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34
SURNOM : Son prénom en est un.
STATUT : en a rien à battre
MÉTIER : détective privé
LOGEMENT : un loft dans spring
SOREN&REMI - you were not invited T7Pz2l7
POSTS : 553 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Détective privée, sourde mais le cache bien (lit sur les lèvres, est appareillée), chiante, étrange, cassante, marie couche toi là (ou ailleurs), aime jouer avec le feu, aime les gens qui la collent pas au cul, se lie d’amitié très difficilement (voire pas en fait). fait confiance à peu voire personne. Adore boire. a un sphynx du nom d’alfred.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : SorenJillSamLene
SOREN&REMI - you were not invited %3E
EliasJustinNinoJan SOREN&REMI - you were not invited OdqM3UV


RPs TERMINÉS : CaelanAdèleLizzie
PSEUDO : Junkiie
AVATAR : Krysten Ritter
CRÉDITS : moi (avatar +crackship)
DC : Eavan Fitzpatrick
INSCRIT LE : 31/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26083-remi-how-life-screwed-you-up#1090266 https://www.30yearsstillyoung.com/t26513-remi-delgado-eavan-fitzpatrick-fiche-unique#1113790 https://www.30yearsstillyoung.com/t26104-remi-delgado#1091557

SOREN&REMI - you were not invited Empty
Message(#) Sujet: SOREN&REMI - you were not invited SOREN&REMI - you were not invited EmptyDim 3 Nov 2019 - 21:29


Je commence à me dire que ces derniers temps on me file, on me cherche, je suis pas tranquille. J'ignore tout de qui et pourquoi mais j'ai une petite idée. Vu mes affaires et celle qui date de long, je peux déjà dire que des ennemis j'ai de quoi faire, mais de là à savoir précisément lequel. En tout cas je suis sur mes gardes depuis la dernière fois. Je tourne mon poignet et grimace. J'aurais bien zigouille le type si je n'avais pas eu des témoins. Pas tuer, il en faut plus pour ça mais au moins l'abîmer un peu. Après la douleur était une notion à laquelle j'étais habituée, on a tendance à savoir à quoi ça ressemble quand une voiture vous envoie dans le décor et vous dépossède de vos capacités à un jeune âge. Je faisais peu de cas des blessures bénignes. Ce soir j'avais dans l'idée de m'amuser un peu mais bien vite je me rendis compte que personne ne m'attirait ce soir là. Ou j'étais peut être pas assez d'humeur. Alors j'avais fini par boire mon verre, réglé ma note et j'étais sortie. Il était plutôt tard et je fus surprise d'entendre du bruit avec mes appareils. Pas assez pour que je détermine ce dont il s'agissait, assez pour poser la main sur un couteau acheté il y a longtemps avec mon mentor. Peu savaient que je portais des armes. Mais je bossais rarement avec d'autres de toute. Mais je n'étais pas idiote pour me balader sans être équipée. J'avais d'ailleurs envie de faire du shopping bientôt. Mon couteau glissa dans ma manche tandis que j'avançais. Le type de la dernière fois était là. Lui et un autre. Bientôt je découvris qu'ils étaient trois. C'est dire s'ils avaient des corones pour s'attaquer à une seule femme. Bon ok j'étais loin d'être sans défense mais bon, c'était risible. - Tu te souviens ? - J'avais du mal à piger ce qu'il racontait, faut dire qu'il faisait nuit et le faible éclairage ne m'aidait pas. - Je t'entends pas mon vieux. - Il devait se foutre pas mal de ma réponse car il s'approchait de moi aussi sec. Un premier coup, puis un second. J'essuyais ma lèvre et me mit à brandir le couteau et à me tenir prête. Je comptais bien lui mettre quelques coups moi aussi. J'étais suffisamment énervée pour être très motivée à dessiner dans sa chair d'ailleurs. Pour piger ce qu'ils disaient ou encore savoir combien se trouvaient de personnes dans une ruelle en se fiant au bruits, c'était compliqué. Mais j'avais d'autres sens et je pouvais repérer les gens en étant plus observatrice, en anticipant et pour ce qui était des coups, j'étais plutôt douée pour en donner plus que d'en recevoir. Je n'entendis pas la voix qui venait de retentir derrière moi et qui se joignait à la fête. Je manquais d'ailleurs de lui en mettre une quand je reconnus l'inconnu que je croisais un certain nombre de fois ces derniers temps. C'était la deuxième fois qu'il se mêlait de mes affaires. Pour certains hommes une femme avait forcément besoin d'aide. On était faibles vous comprenez. Sauf que même si je pouvais finir amoché je savais que j'avais mes chances et me laisser défendre par quelqu'un n'était pas dans mes habitudes. - Je vous ai pas invité que je sache - Envoyais je sur un ton tout sauf amène. Qu'il aille sauver la veuve et l'orphelin ailleurs celui là. Pourtant une toute partie de moi se réjouissait de le voir se faire avoir et botter le cul. Il fallait revoir les bases de l'amabilité, la sociabilité etc. Tant de mots incompréhensible pour moi. Aussi sexy soit il il avait rien à faire là. Les coups continuaient de pleuvoir d'ailleurs. De chaque côté, le leur et le nôtre. Je n'aurais pas abdiqué ni avoué que c'était mieux à deux. Surtout qu'un quatrième débarquait. Plus on est de fous hein...


†  People think they know me. They saw what i want them to see and nothing else. i'm more than meet the eyes. Would you try to see more ?
Revenir en haut Aller en bas
Soren Skarsgård
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante-trois ans, il ne veut plus compter. Le temps file entre ses doigts sans qu'il ne puisse le retenir. Le tic-tac incessant de la vie. 
SURNOM : Il a horreur des surnoms niais à tendance dégradante qui vous enlèvent plus de crédibilité qu'elles ne vous en offrent. Les surnoms sont une invention de vos amis pour vous faire descendre de votre piédestal s'ils estiment trop être dans votre ombre, vous ne le saviez pas ?
STATUT : L'amour est une cage et il est un lion. On n'enferme pas un lion en cage, on le laisse volage. Ainsi, on peut essayer de lui mettre le grappin dessus, mais ça ne dure jamais longtemps. Disons que sa volonté à éviter toute forme d'engagements peut-être un peu excessive. 
MÉTIER : Il y a une époque il était mécanicien, les mains dans le cambouis. Puis il a décidé de suivre ses ambitions et envies personnelles au détriment de celles de sa famille. Il a ainsi décidé à se placer à tout prix dans les hautes sphères en escroquant, Mina Farrell en a fait les frais avant de l'aider. Il parvient ainsi à rentrer dans les cercles les plus fermés et à se construire une fortune substantielle. Suffisamment nantis, il est devenu propriétaire de trois agence immobilière à travers le pays. Il s'y passe parfois des choses peu légales dont il n'en parle pas. Aux yeux des gens, il est juste un patron d'entreprise qui travaille et voyage souvent pour garder un oeil sur son business.
SOREN&REMI - you were not invited Tumblr_oiz0ajGDLV1uutgwwo1_500
POSTS : 13 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Remi Delgado (en cours) ▲ Adèle Shephard (en cours) ▲ Constance Byron (en cours) ▲
PSEUDO : Mad World
AVATAR : Jeffrey Dean Morgan.
CRÉDITS : étangs noirs (avatar). justjdm (gif)
DC : Aucun pour le moment.
INSCRIT LE : 28/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27193-same-shit-different-day-soren

SOREN&REMI - you were not invited Empty
Message(#) Sujet: Re: SOREN&REMI - you were not invited SOREN&REMI - you were not invited EmptySam 9 Nov 2019 - 20:26



    Bar. Accumulation de misère. Des vies aigres. Noyau des pouilleux, des habitants de venelles encrassées venus se retrouver. Les verres s’alignent sur le bar. Vides. L’un sert de cendrier. Quelqu’un beugle sur le serveur. Monte sur le comptoir. L’idiot se vautre, la tête en vrac, le futal en misère. Cigarette devenue vice. S’encrassent poumons d’une lugubre envie. Poison généreux qu’il écrase à l’alcool. Fine équipe des bas-fonds. Beaux consommateurs de gnole. À s’vider le crâne après le boulot. Les conversations s’arrosent. On jacte. On dégoise. Mais il s'occupe pas des autres, Soren. Il s'occupe pas des autres parce que c'est sortir d'un moment d'égarement où plus grand-chose l'atteint. Il s'occupe pas des autres parce que les interactions sociales chez lui se résument à des salutations, à des échanges, à des hypothétiques adieux selon les cas et encore s’il vous a dans sa bonne botte. Il ressemblait à un homme bourru et solitaire. Et pourtant dans le domaine de son boulot, il devient autre. Charismatique et baratineur, son incroyable talent oratoire l’aide énormément dans son métier. Il est de ce qui arrive à rallier de parfaits inconnus comme de farouches défendeurs d’une idée, à son opinion propre. Un peu à l’image de Mr Davis dans le film de Sidney Lumet « 12 Angry Men » qui arrive à convaincre onze homme qu’un jeune garçon, que tout accuse d’avoir tué son père, est innocent. Mais les arguments reposant sur des preuves concrètes et les bons sentiments en moins. Penché sur son verre de whisky encore plein, une cigarette aux lèvres, il regarde attentivement les notes laissées dans son carnet sombre. Dedans, il y a tout ce qu’il doit faire : les démarches administratives, les contrats à remplir, les annonces des différents appartements et une multitude de tâches qu’il doit réaliser. Il a une liste de choses presque aussi longue qu’un bras. Il mordille sa lèvre inférieure, fait rougir la chair alors que son doigt pianote machinalement sur le bois du bar. Autour ça pivote, autour ça virevolte, ça fait système solaire en plein expansion, ça le cogne légèrement parfois, s'excuse pas vraiment. Il en est plus là. C’est lui qui a décidé de quitter son bureau et de bosser dans un bar. C’est lui aussi vingt ans plus tôt qu’il a décidé de quitter son bleu de travail à un costume trois pièces, c’est lui qui a décidé de quitter misère et pauvreté pour une vie d’ambition et de richesse, c’est lui qui a décidé de quitter femme et enfant pour réussir sa montée sociale. Sans une seule once de regret ni remord. Et pourtant, ce soir, ça l’emmerde tous ces dossiers à remplir. Alors il sourit pas vraiment, Soren. Il a pas pigé les mécanismes d’un véritable étirement des lèvres signé sympathie-ville. Ce soir, il a pas percuté comment ça s’enchaine dans les engrenages, et faute de ça, il est seulement capable d’un petit rictus tantôt amusé, tantôt blasé, tantôt touché. C'est ce qui se passe quand y'a une voix qui fait irruption à côté de lui. Quand un visage déboule dans sa ligne de mire. Quand ça le sort brutalement de sa réalité, de ses dossiers, de cette tonne de boulot qu’il doit remplir. Froncement de sourcils, il a du mal à discerner ses mots pour l'instant. Mais il n'empêche qu'elle érige une mine lumineuse, autant qu'une ampoule avant de griller définitivement. Et ça lui arrache une mine circonspecte, légèrement sur la défensive. Soren il est pas du genre à dire non à de la chair fraîche, mais il est pas du genre à apprécier les approches tactiles s'il n'est pas le premier à faire le pas. Macho sur les bords, il est encore dans l’ancien temps et voir une gonzesse en plein plan d’attaque ça le don de le refroidir et de l’exaspérer. Il a aucune envie d’affection pour la nymphe de la nuit.  Nouveau soupir, il regarde le reste d'alcool songeur avant de le finir et de se lever pour finir sa soirée autre part. Et pourtant s’il avait su ce que lui réserver le reste de la soirée, il aurait fait un effort pour calmer les ardeurs de la blondasse. Parce qu’il était loin d’être un héros, un prince charmant qu’on comte dans les livres pour enfant. Il était loin d’être comme ces abrutis qui sautent sur tout ce qui bouge pour entraîner leurs poings sans même se demander avant de se battre si l’ennemi n’est pas plus fort qu’eux et capable de leur latter la gueule avec une main derrière le dos. Soren il est plutôt le type réfléchi et calculateur à faire du mal sans avoir à user de ses muscles mais plutôt de son cerveau. Soren c’est pas le type de mec à venir defendre le veuf et l’orphelin, il est plutôt de celui qui regardera droit dans les yeux la victime qui se fera défoncer tout en continuant de marcher comme si rien ne se passer. Ce n’est pas ses affaires après tout si quelqu’un se fait égorger dans une ruelle. Pourtant lorsqu’il voit Rémi se faire agresser, il prend sa défense et se joint de la partie. Surement un coup de trop dans le nez. Alors il joue des poings, animal grognon d’un amuse-gueule visuel. Dérapages incertains qui ne sauraient être tolérés. Violence muselée. Barbarie sous cellophane. Il redevient ce gamin des bas quartiers qui usent des poings et de la violence pour se faire entendre. Il en oublie les bonnes manières de la haute sphère qu’il a réussi à atteindre. « Je vous ai pas invité que je sache » Soren ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel. « Tu es plus bandante quand tu l’as ferme » Voilà qui avait le mérite d'être franc. Un sourire vil et froidement amusé pour un haussement d'épaules. Il n’ignorait pas le comique de la situation alors qu’un quatrième débarquait.
Revenir en haut Aller en bas
Remi Delgado
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34
SURNOM : Son prénom en est un.
STATUT : en a rien à battre
MÉTIER : détective privé
LOGEMENT : un loft dans spring
SOREN&REMI - you were not invited T7Pz2l7
POSTS : 553 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Détective privée, sourde mais le cache bien (lit sur les lèvres, est appareillée), chiante, étrange, cassante, marie couche toi là (ou ailleurs), aime jouer avec le feu, aime les gens qui la collent pas au cul, se lie d’amitié très difficilement (voire pas en fait). fait confiance à peu voire personne. Adore boire. a un sphynx du nom d’alfred.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : SorenJillSamLene
SOREN&REMI - you were not invited %3E
EliasJustinNinoJan SOREN&REMI - you were not invited OdqM3UV


RPs TERMINÉS : CaelanAdèleLizzie
PSEUDO : Junkiie
AVATAR : Krysten Ritter
CRÉDITS : moi (avatar +crackship)
DC : Eavan Fitzpatrick
INSCRIT LE : 31/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26083-remi-how-life-screwed-you-up#1090266 https://www.30yearsstillyoung.com/t26513-remi-delgado-eavan-fitzpatrick-fiche-unique#1113790 https://www.30yearsstillyoung.com/t26104-remi-delgado#1091557

SOREN&REMI - you were not invited Empty
Message(#) Sujet: Re: SOREN&REMI - you were not invited SOREN&REMI - you were not invited EmptyDim 10 Nov 2019 - 19:53


Je n’avais jamais aimé qu’on m’aide, qu’on veuille venir à mon secours, et j’avais crié au secours non plus. En fait, à l’époque de mon accident, j’avais même pas moufté du tout. que je les entende ou pas, je n’avais pas envie de leur dire quoi que ce soit. Je crois que ça n’a pas changé. J’aime ma liberté et mon indépendance et ce type venait de faire comme si j’avais besoin de son aide. Certes, mater son petit cul parfait se faire rétamer était plutôt fun, mais j’étais pas hyper fan de devoir être responsable de ce qu’il restera. Papy était pas au mieux de sa forme après tout, fallait faire attention non ? d’ailleurs, les coups pleuvaient et tu vis le charmant Soren se prendre des jolies raclées. C'était franchement nul d’abimer un mec pareil, et je me maudissais de penser ça ou d’envisager de venir l’aider. Merde, ma bonté me tuera. Lizzie, d’où qu’elle soit devait rire à gorge déployée sur cette remarque mais je faisais souvent rire ma colocataire. Pour elle j’étais un alien. Pour moi, c’était les gens qui étaient franchement étrange. J’arrivais vers le dernier type qui semblait avoir envie de faire des petits morceaux de Soren et le prit par derrière, l’un des leur s’approchait et me mit un coup à son tour, me fit presque valser. Heureusement, j’étais moins frêle qu’on s’imaginait. Je me relevais pour voir l’un d’eux se jeter de nouveau sur papy. -j’avais pas franchement eu le temps de penser à sa remarque et je le faisais à présent. Ah ça c’était certain, quand je me battais et essuyais des coups, j’étais moins bavarde, il devait être ravi. J’aurais bien mit mon poing dans sa tronche mais quand je le vis je compris assez vite que ça ne ferait qu'aggraver les choses. - Bon, les gars ou vous arrêtez les conneries, ou je m’énerve et là je pense que vous allez moins aimer. - Je montrais le flingue que j’avais pas sorti de peur de tirer sur Soren et pas les sales types. Mais là, à présent qu’on avait fait une petite pause, on pouvait clairement se mettre à tirer sans dommages collatéral. Puis, l’un des types se précipita sur moi, avec un couteau. Mais la suite, je ne m’y attendais pas le moins du monde. J’aurais peut être du, après tout, mais j’étais sous le choc. Et c'est à ce moment là que je réalisais qu'il avait dit, que j'étais bandante, attendez , je lui plaisais ?


†  People think they know me. They saw what i want them to see and nothing else. i'm more than meet the eyes. Would you try to see more ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

SOREN&REMI - you were not invited Empty
Message(#) Sujet: Re: SOREN&REMI - you were not invited SOREN&REMI - you were not invited Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

SOREN&REMI - you were not invited

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-