AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Carter Rollins
Carter Rollins
la brebis galeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-un ans (26 février)
SURNOM : il n'en a pas, et n'en souhaite pas... si vous tenez à rester en vie !
STATUT : célibataire, il ne pourra jamais prétendre plus et encore moins promettre de décrocher la lune, ses bras ne seront jamais assez long, ni son envie de faire les choses bien.
MÉTIER : officiellement, en recherche d'emploi, officieusement, membre du Club, dealer, cambrioleur... son rêve pour la cuisine est déjà bien loin, appartenant presque à une autre vie...
LOGEMENT : un petit appartement modeste au 177 oxlade drive, dans le quartier fortitude valley tout frais payé par le club, si la vie est pas belle !
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 F1eOEJZJ_o
POSTS : 467 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : sait se servir d'une arme ► adore la vitesse et les bolides ► grand sportif mais gros glandeur aussi ► boit à outrance ► ne fume pas que des cigarettes ► peur des sentiments ► n'a plus aucun contact avec ses parents ► son frère est très important pour lui même si il ne l'avouera jamais ► par contre sa petite soeur, il ne l'aime pas ! ► sort de centre de désintox même si il finit toujours par replonger...
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : lucia whitemoreraelyn blackwellnoa jacobsfreya dohertyjeremiah etish / ariane parkerandy riveradaisy witter
RPs EN ATTENTE : Jillian/Freya ► Nicolas ► Elie ►
RPs TERMINÉS :
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Giphy

PSEUDO : jen, bleeding_light
AVATAR : Shiloh Fernandez
CRÉDITS : (c) lempicka (vava) & (c) stairsjumper (gif)
DC : Elias le ripoux & la douce Adèle
INSCRIT LE : 29/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27198-carter-je-suis-la-preuve-vivante-que-la-vie-ne-tient-qu-a-un-fil https://www.30yearsstillyoung.com/t27477-elias-adele-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t27334-carter-rollins

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 EmptyMar 3 Déc - 0:12



(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Tumblr_pi93139SHs1w1gv1yo1_r1_400(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Tumblr_inline_nglfvaMbQc1sc3ygs
 «  If this night is not forever at least we are together »     raelyn blackwell & carter rollins


Et qu’importe si son cœur qui bat la chamade ne se relève pas à cause de lui. Qu’importe ce qu’il s’rait capable de faire pour ses beaux yeux, il cherchera toujours à la contredire, toujours à ne pas lui montrer réellement les choses. Jamais, il ne saurait franchir le pas, la réconforter. Parce qu’il n’est pas un mec bon, il n’est pas celui qu’on voudrait bien voir, il pue la méchanceté, avide sensation d’être au-dessus de tout et surtout des autres. Il ne connaît pas les limites infranchissables parce que Rollins les franchit, sans y déceler une quelconque peine, ou honte. Peut-être parfois méprisant, assez pour ne pas voir que Raelyn est blessée à cet instant. Mais que pourrait-il y faire lui ? Est-ce que cela pourrait un instant le toucher ? Il dira à qui veut l’entendre qu’il n’a aucune limite le brun, aucune. Il fonce souvent dans un mur, bien trop souvent sans y voir les conséquences que cela pourrait entraîner. Il n’est pas de ceux qui regrette ses actes, aussi cruels soit-il. Il y a d’abord ses regards intenses, appuyés, il la met mal à l’aise. Et lui, tire sur sa cigarette d’un air insouciant sans y relever aucune trace d’amertume à sa réaction un peu hautaine. Elle cherche à effacer ses paroles, les mêmes qui résonnent encore dans sa tête alors que pour lui, elles se sont déjà envolés bien loin. Parce que Carter n’est pas rancunier et qu’il oublie aussi vite que son ombre. La seule chose qu’il n’oublie pas, ce sont ses hommes qui se considèrent au-dessus de lui, parce qu’avant tout Rollins est un coureur de jupon qui collectionne les nanas comme certains collectionnent autre chose. Mais à la différence c’est qu’il n’attend rien de ses filles qui croisent sa route, si ce n’est une partie de jambe en l’air, comme lui seul est capable de donner. Il ne saurait vraiment expliquer ce que Raelyn Blackwell représente pour lui, parce qu’il n’est pas du genre à se confier. Et encore moins de cette façon, alors il feintera jusqu’au bout cette indifférence qui lui colle si bien à la peau. Mais quelque part, au plus profond de lui, il sait combien elle est essentielle désormais à son équilibre, sans quoi il deviendrait fou, plus qu’il ne l’est encore aujourd’hui. Il ignore si il est chanceux d’avoir croisé sa route ou si Raelyn est chanceuse de l’avoir croisée, peut-être un peu des deux, et en même temps, aucun des deux ne l’est car ils sont un poison qui se répand dans les veines de l’autre. Lui, aujourd’hui, et elle dans un prochain futur dont il en ignore encore l’existence. « Suis moi déjà jusqu’à l’épicerie du coin. » Qu’elle avoue, l’aidant à se relever alors qu’il n’en avait pas réellement besoin, mais pour mieux scellé leur amitié destructrice, il chope sa main sans savoir ce qu’elle avait en tête. Et il n’en fallait pas plus à Carter pour répondre de tout son corps, à des vols. Parce que c’est inné chez lui, parce que c’est la réponse bien trop facile de ce petit diable endormi et qu’inconsciemment Raelyn venait de réveillé. Rien de moins indécent pour le brun, et il emboite le pas à la jeune femme, récupérant la bouteille au passage, courant jusqu’au bord du précipice, là où elle avait pu monter ses minutes précédentes sans aucun souci. Ce lieu était devenu au fil du temps un endroit où ils se retrouvaient, leur repère pour ses moments difficiles. Là où elle pouvait voir le vrai Carter, et où lui, voyait la vrai Raelyn, comme ils ne se montraient à personne d’autre. Elle saute la rambarde, et se tient à l’escalier, arrivant en bas, Carter réalise qu’elle perd un peu pied, il passe devant elle, avant de l’aider pour le dernier saut. Il aurait aisément pu devenir cascadeur le brun, parce qu’il est sportif, et sauter ne l’effraie pas. Même si souvent il ne réalise pas sa force et encore moins ses faiblesses. Pour lui, il est capable de tout encaisser, de tout supporter sur ses épaules parfois un peu bancales. Mais il ne sera pas du genre à se plaindre ou à trouver un truc à redire. Il aime faire le brute, l’insouciant chenapan qui arnaque les autres. Et tous les moyens sont bons pour lui ! « On va où ? » Qu’elle demande, après plusieurs longues secondes interminables de silence. Il n’en réalise l’impact que quand Raelyn ouvre la bouche, et il soupire. Lui, le regard des autres c’est le cadet de ses soucis, il n’est pas là pour se faire des amis, il ne connaît même pas cette définition. Il ne sait même pas ce que cela signifie réellement. Et mieux vaut pour tout le monde qu’on ne s’approche pas trop prêt de lui, il s’rait capable de faire mourir de l’intérieur la plante la plus innocente et colorée du monde. Parce qu’il ne sait faire que ça, détruire de l’intérieur, et faire épandre le mal. Que ça qui l’intéresse au brun. Il lui jette un regard compatissant et protecteur, comme si à ses côtés, elle ne risquait rien. « Je te suis. J’ai plus envie de décider » Elle relève brutalement ses yeux sur lui, se reposant sur le jeune homme et elle n’en sera jamais déçue, jamais. C’est bien plus qu’une promesse. « Tu veux de l’adrénaline ? » Il s’rait capable du pire et surtout du meilleur pour ses beaux yeux, et si elle ne s’en rend pas compte, il ne compte pas lui dire ouvertement. « Viens…  » Il glisse ses lèvres contre son cou pour lui chuchoter ce petit mot qui sonne presque doux de ses lèvres avant de lui prendre la main et de la tirer avec lui, dans la rue. Jusqu’à un magasin encore allumé. Ils s’arrêtent de courir pour reprendre son souffle. « Sourit et dis-moi ce que tu veux quand  tu auras choisi un truc » Sa main dans celle de Raelyn il pousse la porte du commerce encore allumée malgré cette heure tardive, pas si bizarre que ça finalement. Il serait capable de se faire choper pour elle, parce que Carter vit dans l’excès et que finalement, son frère viendra toujours le secourir…


il faut bomber le torse, et cogner plus fort. qu'on me pardonne j'ai tout fait à l'instinct, je ne suis qu'un homme, peut-être un bon à rien. et qu'on m'pardonne si parfois j'abandonne, c'est pour faire mieux demain...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de la branche stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane. Ventes, fournisseurs et approvisionnement, elle gère pour le gang tout ce qui touche à la drogue
LOGEMENT : #290 Spring Hill
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Zk92gLXj_o
POSTS : 11739 POINTS : 2225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 SfyRcWdD_o
Mon scénario (libre)Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 8terI9gB_o
CarlynThe needle tears a hole, the old familiar sting. Try to kill it all away but I remember everything
1

15/15LouDeborah #3EliasMitchell #3Aisling (FB 2014)Carter #1 (FB 2005)Primrose #4Dimitri #2
Univers alternatifsMitchell (DZ)Zombieraeleah (DZ)Spaceraeleah (DS)Tad (DZ)Tad + Hannah (DS)Matt #2 (DS)Léo (DZ)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo + AudenPrimrose #3CharlieGinny + AudenJoseph #3JoralynLeah #2DimitriBlake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

Univers alternatifsLeah (DF)Matt (DS)

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 BaVsCicO_o

Abandonnés mais conversés dans la chronologieLubya #2SoheilaAlec (FB 2008)

PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid & Skylar Whitaker, le mariage à la dérive
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 EmptyMar 3 Déc - 11:02




If this night is not forever at least we are together
Raelyn Blackwell & @Carter Rollins (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 873483867
Brisbane, septembre 2005, 18 ans

Je veux jouer dans la cour des grands, je brûle d’envie d’être quelqu’un, d’être riche, gagner de l’argent, de gagner en pouvoir, tout ça pour avoir le sentiment de maîtrise le cours de ma propre existence. J’ai toujours été du genre à me foutre de qui je blesse pour y arriver. J’ai surement blessé ma mère et Liam, lorsque j’ai quitté la maison sans prendre le temps de leur dire au revoir, de leur expliquer ma décision, parce que je savais qu’ils tenteraient de me retenir, de me convaincre de rester alors que j’avais besoin de mettre les voiles. Je blesserai Carter un jour aussi, j’en suis persuadée, parce que malgré l’attachement que j’ai envers le brun si je dois faire un jour un choix entre mes propres intérêts et lui, je me choisirais moi, sans l’ombre d’un doute, sans réfléchir une seule seconde, et je pense qu’au fond il le sait. Il sait qui je suis, je n’ai jamais cherché à prétendre être une autre, jamais cherché à jouer, à mentir, et jamais fait la moindre promesse. J’ai toujours été une profiteuse, voyant ce que les gens peuvent m’apporter avant de voir ce qu’ils représentent pour moi, même quand j’y suis attachée. Et jusqu’ici, je ne suis jamais tombée sur quelqu’un me faisant remettre en cause ma façon d’être, pas même Carter. Je l’adore, mais je m’aime plus. Lui ressent quelque chose de plus fort pour moi, je le sais, j’en suis convaincue, mais je préfère fermer les yeux là-dessus, me convaincant moi-même qu’il profite de moi autant que je profite de lui, alors que je le sais au fond, que je finirai par le faire morfler.

Mais arrivée en bas de l’immeuble j’ai l’impression de redevenir à la fois transparente et beaucoup trop observée. Transparente parce que le gens passent et ne s’arrêtent pas, jettent un regard désapprobateur sur le duo minable que nous formons mais nous auront oubliés demain. Je veux qu’on se souvienne de moi, je veux qu’on me regarde, et qu’on me voit. Carter s’approche de moi et m’enveloppe d’une regard rassurant. « Tu veux de l’adrénaline ? » Oui, non, je n’en sais rien. Les drogues embuent mon esprit, et me voilà inconsistante, incapable de savoir ce que je veux vraiment, de quoi j’ai besoin. Mes yeux balayent les lumières de la ville, incapables de se poser, incapable de s’arrêter de sauter d’un visage à un autre. Mon cœur bat à toute vitesse, et si je suis accoutumée aux sensations de la cocaïne, cela ne m’empêche pas de les ressentir pleinement. Carter prend mon silence pour un oui, et c’en est un de oui. Je veux de l’adrénaline, tous les choix que j’ai faits dans la vie je les ai faits pour ça. Je ferme les yeux un instant et sens ses lèvres glisser dans mon cou, avant de s’approcher de mon oreille pour venir y chuchoter quelques mots. Arrête de jouer Carter, c’est moi qui vais te faire du mal. « Viens… » Un frisson parcours mon corps, et quand Carter glisse sa main dans la mienne pour m’entrainer je ne le repousse pas, je me laisse faire. C’est ce que je lui ai demandé après tout, de ne plus rien décider. Je me laisse porter, alors que l’impression de flotter rester collée à ma peau. Je plane, haut et fort, et je n’ai pas hâte d’atterrir. Mes doigts se resserrent autour des siens à plusieurs reprises, à chaque fois que j’ai l’impression qu’il va trop vite, que je vais trébucher, trop défoncée pour maîtriser complètement mes pas qui foulent le bitume. Quand il s’arrête j’enroule mon bras autour du sien, me cramponnant un peu plus à lui. Mes yeux se posent sur la vitrine de la petite épicerie devant laquelle il s’est arrêté, et un sourire illumine mon visage. Un sourire de gosse le matin de de noël. « Souris et dis-moi ce que tu veux quand tu auras choisi un truc » Je lâche son bras pour attraper sa main, et hoche doucement la tête, le suivant à l’intérieur quand il pousse la porte. C’est un jeune homme qui tient la caisse, certainement un étudiant, et je sens son regard sur nous quand nous entrons, il se désintéresse rapidement et replonge le nez dans le livre qu’il est en train de lire. J’échange un sourire avec Carter, et je laisse mes doigts effleurer les rayons, à la recherche de quelque chose qui m’intéresse. J’attrape un paquet de guimauve je te jette dans les bras de Carter, avant de me diriger vers le rayon alcool. Mes yeux se posent sur une bouteille de scotch et dans un sourire je tourne la tête vers Carter. « Je veux ça. Et un paquet de cigarettes. » Elles sont surement derrière me comptoir, mais il m’a dit de choisir ce que je voulais. Mes yeux se posent sur une veste en cuir noire, que j’aperçois au bout du rayon textile. « Et je la veux aussi. » J’aime les belles choses, celles que je ne peux pas m’offrir.







:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Carter Rollins
Carter Rollins
la brebis galeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-un ans (26 février)
SURNOM : il n'en a pas, et n'en souhaite pas... si vous tenez à rester en vie !
STATUT : célibataire, il ne pourra jamais prétendre plus et encore moins promettre de décrocher la lune, ses bras ne seront jamais assez long, ni son envie de faire les choses bien.
MÉTIER : officiellement, en recherche d'emploi, officieusement, membre du Club, dealer, cambrioleur... son rêve pour la cuisine est déjà bien loin, appartenant presque à une autre vie...
LOGEMENT : un petit appartement modeste au 177 oxlade drive, dans le quartier fortitude valley tout frais payé par le club, si la vie est pas belle !
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 F1eOEJZJ_o
POSTS : 467 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : sait se servir d'une arme ► adore la vitesse et les bolides ► grand sportif mais gros glandeur aussi ► boit à outrance ► ne fume pas que des cigarettes ► peur des sentiments ► n'a plus aucun contact avec ses parents ► son frère est très important pour lui même si il ne l'avouera jamais ► par contre sa petite soeur, il ne l'aime pas ! ► sort de centre de désintox même si il finit toujours par replonger...
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : lucia whitemoreraelyn blackwellnoa jacobsfreya dohertyjeremiah etish / ariane parkerandy riveradaisy witter
RPs EN ATTENTE : Jillian/Freya ► Nicolas ► Elie ►
RPs TERMINÉS :
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Giphy

PSEUDO : jen, bleeding_light
AVATAR : Shiloh Fernandez
CRÉDITS : (c) lempicka (vava) & (c) stairsjumper (gif)
DC : Elias le ripoux & la douce Adèle
INSCRIT LE : 29/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27198-carter-je-suis-la-preuve-vivante-que-la-vie-ne-tient-qu-a-un-fil https://www.30yearsstillyoung.com/t27477-elias-adele-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t27334-carter-rollins

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 EmptyMer 4 Déc - 17:25



(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Tumblr_pi93139SHs1w1gv1yo1_r1_400(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Tumblr_inline_nglfvaMbQc1sc3ygs
 «  If this night is not forever at least we are together »     raelyn blackwell & carter rollins


Il n’y avait rien de bien méchant en lui à cette époque, rien qui ne puisse le faire traîner en justice ou en taule, si ce n’est des petits vols par ci et par là, ou bien encore ses multiples renvoies qui pourrait agacer certains employeurs portant plainte contre lui. Mais franchement qui voudrait perdre son temps avec un gamin comme lui, qui d’autant plus n’est jamais allé bien longtemps à l’école. Les profs le préférait voir absent que dissiper toute la classe, alors il ne leur manquait évidemment pas le cancre de la classe quand il se permettait une énième sèche des cours. Pour autant, il n’était pas vraiment un cancre, seulement il faisait tout pour ! Son frère avait une nouvelle fois vu juste le concernant, parce qu’en sport il était doué le gamin et quand le cours l’intéressait il savait se montrer agréable, presque prévoyant même ! Mais Carter n’est pas du genre à se laisser faire et ainsi il finissait souvent dans le bureau du directeur pour quelques broutilles, les diverses moqueries sur les Rollins – que Carter n’a jamais pu accepter, un rien pouvant entraîner une bagarre, un regard déplacé, des injures injustifiées. Le tout avec le sourire et cet esprit revanchard, presque peu courtois qu’il possédait dans ses moments. Mais Carter a toujours détester les gens de manière général, il n’a jamais été ce garçon serviable et sur lequel on pouvait s’attacher sans craindre qu’il nous plante un couteau dans le dos ! En cela ceux qui se méfiaient de lui ont eu raison. Mais qu’importe ce qu’il ressentait ou non, ce qu’on voyait de lui, rien ne sera jamais suffisant pour lui. Dans cette rue, Carter est chez lui, comme de partout, vrai caméléon des temps moderne, il se faisait d’un rien une habitude perpétuel, ne refrénant ni envie, ni désir et tout ce qu’il voulait, l’enfant prodige l’obtenait. Qu’importe la manière utilisait. Qu’importe le chemin empruntait, seul le résultat comptait à ses yeux. Fermant les yeux, un sourire se dessine sur ses lèvres alors que la rue est son univers de jeu, et il semble flotter dans l’air une envie particulière de vivre auprès d’elle. Elle était sienne à cet instant, plus qu’à un autre moment et si cela n’effleura à peine ses pensées, il le réalisera quand il la perdra, pousser vers d’autres sentiers battus que celui qu’il ne pourra lui offrir. Mais le gamin prétendra à qui veut l’entendre que Raelyn n’est pas celle qui est importante à ses yeux, qu’il se moque d’elle autant des autres. Et pourtant son regard, seuls même ses gestes prouvent le contraire. Ironie du sort, ils s’arrêtent un petit moment, et quand elle reprend ses esprits, elle glisse sa main dans celle du jeune homme, le serrant bien malgré elle, par moment. Qu’avaient-ils à se prouver ? Pourquoi était-il si différent même l’opposé de son grand frère, qu’avait-il qui ne tournait pas rond chez lui ? C’était la question fatidique, celle-là même que les amis de la famille devaient se poser. Comme si il n’existait qu’une seule réponse probable à cette question qui le dépassait complètement… A peine les pieds dans le magasin que Raelyn, cette petite poupée au trait angélique qui a su envoûter l’adolescent lâche sa main sans qu’il ne puisse la retenir. Et encore faudrait-il qu’il veuille le faire, c’est évident que non… Elle lui lance un paquet de guimauve, il n’arrive à le voir qu’une fois qu’il baisse la tête sur le paquet qu’il a rattrapé quelques secondes plus tôt, juste par un vieux réflexe. Et finalement il n’a même pas le temps de protester, ou de la vanner sur le prix des choses qu’elle vole, qu’elle n’est déjà plus là, dans le rayon. Il s’avance rapidement, sortant du rayon pour finalement pointer son nez dans chaque rayon, et la trouver à trois rayons près, dans celui des alcools. Étonnant… Il arque un sourcil, « je veux ça. Et un paquet de cigarettes. » Le paquet de guimauve parfaitement dissimulé à l’intérieur de sa poche gauche, dans la droite la bouteille d’alcool, à l’abris des regards indiscrets. Alors qu’ils vont vers la caisse pour récupérer le paquet de cigarette, ou plusieurs pourquoi pas ? Elle s’arrête, observe une veste en cuir avant d’ajouter, comme si Carter n’avait pas pigé. Fallait pas croire qu’il est aussi bête que ça… « Et je la veux aussi. » Il récupère la veste sur le mannequin, inutile de savoir si ça lui ira, un rien lui irait c’est ce qu’il prétendra. Avant de la cacher soigneusement dans son sac à dos. « Tu fais la nana paumée qui a besoin d’un truc en haut du rayon ou tu préfères être celle qui passe derrière la caisse pour récupérer les paquets ? » Il est galant, il lui laisse le choix…


il faut bomber le torse, et cogner plus fort. qu'on me pardonne j'ai tout fait à l'instinct, je ne suis qu'un homme, peut-être un bon à rien. et qu'on m'pardonne si parfois j'abandonne, c'est pour faire mieux demain...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de la branche stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane. Ventes, fournisseurs et approvisionnement, elle gère pour le gang tout ce qui touche à la drogue
LOGEMENT : #290 Spring Hill
(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Zk92gLXj_o
POSTS : 11739 POINTS : 2225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 SfyRcWdD_o
Mon scénario (libre)Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 MA78NIIF_o
StrangelynMaybe it's our scars that keep the three of us together

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 8terI9gB_o
CarlynThe needle tears a hole, the old familiar sting. Try to kill it all away but I remember everything
1

15/15LouDeborah #3EliasMitchell #3Aisling (FB 2014)Carter #1 (FB 2005)Primrose #4Dimitri #2
Univers alternatifsMitchell (DZ)Zombieraeleah (DZ)Spaceraeleah (DS)Tad (DZ)Tad + Hannah (DS)Matt #2 (DS)Léo (DZ)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo + AudenPrimrose #3CharlieGinny + AudenJoseph #3JoralynLeah #2DimitriBlake #1
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Jill #1 (FB 2009)Jill #2 (FB 2009)Leah (FB 2012) Joseph 2014Auden #2 (FB 2016)

Univers alternatifsLeah (DF)Matt (DS)

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 BaVsCicO_o

Abandonnés mais conversés dans la chronologieLubya #2SoheilaAlec (FB 2008)

PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid & Skylar Whitaker, le mariage à la dérive
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 EmptyMer 4 Déc - 19:35




If this night is not forever at least we are together
Raelyn Blackwell & @Carter Rollins (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 873483867
Brisbane, septembre 2005, 18 ans

Une fois entrés dans l’épicerie, j’oublie facilement les doutes dont j’étais au prise dans la rue. Parce que Carter est avec moi, parce qu’il enferme ma main dans la sienne et qu’un peu défoncée – pas mal défoncée – je me laisse porter et guider par le brun. Un peu défoncée je deviens un animal docile, avec lui en tout cas. Les barrières et murs derrières lesquels je me cache se désagrègent et je le laisse entrer, parce que malgré ma fierté, celle qui prend trop de place, celle qui m’empêche d’accepter de l’aide la plupart du temps, je reste un être humain, et un être humain en sérieux manque de chaleur humaine, en manque d’attention aussi, alors que c’est précisément ce pourquoi je serais prête à vendre mère et frère, qu’on m’accorde de l’attention. Que l’on me regarde, que l’on m’accorde de l’importance. Et c’est exactement ce que fait Carter, m’accorder de l’importance. Il m’a placé sur une sorte de piédestal, et si j’étais une bonne amie, si je choisissais de faire passer son bien être avant le mien, j’aurais fait en sorte qu’il m’en descende. Parce qu’il s’est convaincu que je le laisserais pas, que le petit duo que nous formions ne connaîtrais jamais de fin, qu’il avait enfin trouvé quelqu’un qui le comprenait et qui ne le laisserait jamais derrière. Et c’est tout ce que je ne suis pas. Egoïste, je sais déjà que si un jour on m’offre l’opportunité de me sortir de tout ça, de m’élever et de devenir quelqu’un, je la saisirais. Je la saisirais sans me poser de question, sans penser une seule seconde au brun et sans que ma conscience n’en souffre. J’ai beau apprécier sa présence, sa constance à mes côtés, je sais qu’il a tort, de s’attacher à moi comme il le fait. Parce que je sais qu’il s’attache, comme si j’étais sa chose, une petite chose qu’il a ramassée dans le rue. Mais je suis indépendante, et je n’ai jamais joué en équipe que lorsque j’avais quelque chose à en retirer, personnellement. Carter est une étape de ma vie. Comme l’étaient mon frère et ma mère, comme l’était ce type à qui j’ai offert ma virginité. Une étape pour pouvoir aller plus loin, moi et moi seule.

Mais il dit amen. Je demande et il s’exécute, comme il le fait alors qu’il ne réfléchit pas une seule seconde à glisser la veste en cuir que je montre du bout du menton dans son sac, presque imprudemment, presque comme si ça n’avait pas d’importance qu’il se fasse choper ou non, tant qu’il me tire un sourire. « Tu fais la nana paumée qui a besoin d’un truc en haut du rayon ou tu préfères être celle qui passe derrière la caisse pour récupérer les paquets ? » Un sourire amusé se dessine sur mon visage. La réponse à cette question me semble plutôt évidente, je suis celle des deux à qui il est difficile de prêter de mauvaise intention, alors qu’il y a écrit truand sur son front. « A ton avis ? » Je lève un sourcil, et sans rien rajouter je m’approche du jeune étudiant installé derrière la caisse. « Bonsoir. » il relève les yeux vers moi, dérangé dans sa lecture, et j’affiche un joli sourire mon visage d’enfant. « Tu peux m’aider ? Les paquets de bonbons au fond sont trop hauts pour que je les attrape. » Je joue avec mes cheveux, je danse d’un pied sur l’autre comme si je ne tenais pas à place, et sans un mot il cède bien rapidement, se dévissant de sa chaise alors que je l’entraine quelques rayons plus loin, croisant Carter sans lui adresser un regard. « Ce sont ceux-là, ceux à 2$48, sur l’étagère du haut. » Alors qu’il se hisse sur la pointe des pieds, je jette un regard à Carter, qui est déjà derrière le comptoir, et attrape des paquets qu’il fourre dans son sac. Je me fiche de ces bonbons qu’il vole pour moi, je me fiche de cette bouteille d’alcool même si elle m’apportera un peu de réconfort que je ne peux pas m’offrir, et me fiche de cette veste. Ce que j’aime, ce qui me fait vibrer c’est de constater à quel point le brun est prêt à se plier en quatre pour mes jolis yeux, à quel point j’arrive à lui faire faire ce que j’ai envie de lui faire faire en claquant des doigts. « Non pas ceux-là, ceux d’à côté. » Que je dis au vendeur, sans le regarder, observant Carter avec un sourire et une lueur de défi dans les yeux. Finalement le caissier me place un paquet entre les mains. « Merci ! » Je me dirige vers la caisse alors que Carter sort de l’épicerie, et fait mine de fouiller mes poches, au moment de le régler. « Merde, je crois que j’ai pas assez en fait. » Un air agacé sur le visage, le blond me regarde et s’impatiente. « Je vais vous prendre une sucette, simplement. » Et j’en décroche une du présentoir, alors que je dépose 50 centimes sur le comptoir.

Quand je sors de l’épicerie, ma sucette à la bouche, j’aperçois Carter sur le trottoir d’en face. Je traverse pour le rejoindre, un air insolent sur le visage. « T’es vraiment complètement dingue. » Déjà l’excitation retombe. Déjà je m’ennuie, assez inconsistante, mon esprit incapable de se poser. « On va chez moi ? » On a une bouteille à entamer, et j’habite à côté.







:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together (Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Carlyn #1) ► If this night is not forever at least we are together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-