AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
SMOBY Tricycle Enfant Evolutif – Be Fun
13.75 € 27.50 €
Voir le deal

 Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald Ford
Archibald Ford
le roi du silence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (26.06)
SURNOM : Agent Ford pour le faire craquer ou simplement Archi.
STATUT : Single ; make me feel something, please, I doubt I can.
MÉTIER : Criminologue.
LOGEMENT : Redcliff au numéro #30.
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Tenor
POSTS : 249 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Joueur, sibyllin et sarcastique ✿ Usé par l'absence et la négligence de ses parents (il déteste en parler) ✿ Petit être maladroit ✿ Aime faire la fête sous ses airs d'intello ✿ A le don de se retrouver dans des histoires bizarres ✿ Passionné de lecture et de théâtre ✿ Ne lui en voulez pas s’il tente de vous analyser ✿ Tente de faire de son mieux pour être sérieux et le meilleur
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : ✿ EN PLEINE MAJ ÉCUREUIL. ✿

12/15 : Malachi #1Heïana #1 Terrence #1 Jillian (fb) #1 Léo #1
Léo (fb) #2 Arthur #1 Paul #2 Lisbeth #1 Edge #1


UA:

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Source
ARCHLEY #2
I'll be there for you, when the rain starts to pour. I'll be there for you, like I've been there before. I'll be there for you, 'cause you're there for me too.


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Giphy
FORTON #2
You're an asshole but I kinda like your methods.


RPs EN ATTENTE :

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 9d756fd240e7175d38b18f360ee16bbeceb0d476
Who can it be knocking at my door?
Go 'way, don't come 'round here no more


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 436d7a0e557be51b981d48272ac44cb263dd2042
Can't you see that it's late at night?
I'm very tired, and I'm not feeling right

RPs TERMINÉS : Auden #1 Archley #1Paul #1
Forton #1
abandonnés:
 


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Qps_logo_mono_web_resize


PSEUDO : Scots.
AVATAR : Alex Lawther
CRÉDITS : @bigbadwolf - Avatar
DC : À venir, probablement après les cours.
INSCRIT LE : 27/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26025-archibald-ford-1-on-regarde-2-on-ecoute-3-on-analyse?nid=2#1087228 https://www.30yearsstillyoung.com/t26252-archibald-ford-and-boys-just-wanna-have-fun-too https://www.30yearsstillyoung.com/t26326-archibald-ford https://www.30yearsstillyoung.com/t26325-archibald-ford

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty
Message(#) Sujet: Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EmptyVen 20 Déc - 14:21



Le monde entier est un théâtre

ft. @Arthur Glenn  



« Le monde entier est un théâtre, et tous,
hommes et femmes, n’en sont que les acteurs.
Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »


Le théâtre est un art qui a toujours su toucher le cœur d’Archibald, depuis tout petit. Le parquet d’une scène qui craque, les rideaux rouges, les costumes, les décors, les différentes émotions et ce qu’on peut retranscrire. Le passage de l’écrit au réel, au concret, que l’on peut presque toucher, que nos yeux caressent en se rappelant avoir tout d’abord caressé le papier et l’encre imprimée.

La sensibilité du criminologue se tournait vers la comédie, les tragédies et autres genres, plus que vers la peinture ou encore l’écriture qu’il affectionnait pourtant énormément, plus que tous les autres arts. Il pourrait les essayer un par un, il reviendrait toujours vers le seul et l’unique, élu de son cœur : le théâtre. Arriver dans la police fut très agréable pour Ford qui attendait ça depuis des années déjà mais une chose lui manquait de plus en plus, ce rapport à la littérature, à la beauté des mots et toutes ces choses qui faisaient ce qu’il était aujourd’hui.

Ford fut contraint d’arrêter le théâtre assez jeune, découragé par un professeur trop exigeant – et surtout trop con -. Enfant, il avait beaucoup moins de confiance en lui qu’aujourd’hui. Il s’était donc totalement renfermé sur lui-même, arrêtant d’une manière assez drastique cette activité dans laquelle il arrivait à s’épanouir. C’est sans doute pour cette raison qu’il s’est, par la suite, passionné pour la lecture, notamment sur les livres de profiler américain, les romans policiers et tout autre source d’information sur les criminels et la psychologie autour d’eux. Pourtant, une chose n’en remplace jamais une autre, au pire on y pense moins, mais elle reste là, ancrée en nous. Comme après une rupture, comme après une perte.

En discutant avec ses nouvelles connaissances, sa meilleure amie et d’autres personnes il s’était rendu compte que, malgré tout, les soirées, son boulot et les autres plaisirs de la vie il lui manquait quelque chose… Une activité.
Quoi de mieux pour tenter de se réconcilier avec le théâtre ? Le professeur était sans doute à la retraite, il ne pourrait tomber de nouveau sur lui. Puis, de toute manière, désormais, plus confiant qu’auparavant, Ford ne réagirait pas de la même manière si un homme finissait par se montrer trop brute et exigeant avec lui. Il avait grandi, il était un adulte, s’était déjà battu, alors… plus affirmé. Il était temps !

Après quelques renseignements et quelques recherches, il avait exactement trouvé ce dont il avait besoin. Pas une troupe, pas un cours collectif, un cours particulier avec un comédien en freelance. Il ne pouvait pas rêver mieux. Archi avait beau aimer le théâtre et s’être affirmé, il ne savait pas s’il arriverait à jouer devant plus de trois personnes. En tout cas, il était persuadé que les poules auront des dents le jour où il jouerait une vraie pièce, qui plus est, devant un public. Hors. De. Question.

Le criminologue marchait dans les rues de la ville, petit papier à la main. Vêtu très simplement, pour une fois ce n’était pas son fidèle costume noir, il cherchait l’endroit indiqué.
Par chance, c’était à Redcliff, où il habitait, donc marcher ici n’était plus un problème. Peu à peu, il trouvait ses petits repères, depuis septembre. Grey Street, un petit théâtre… C’est le visage émerveillé qu’il s’arrêta devant un vieil endroit pourtant très bien entretenu, il était inscrit THEATER en grand et l’endroit semblait vide, en journée. Ça devait être ici. Il vérifia tout de même sur son papier, oui. Quelle chance, commencer des cours dans un endroit aussi beau, reprendre ce qu'il avait arrêté à contre coeur, ce qui lui avait le plus manqué depuis tant d’années… Non, décidément, c’était une agréable sensation. Il ne restait plus qu’à jauger le prof. Un prof… une figure d’autorité, en somme, une de plus à défier. Il était comme ça, Archi, il aimait défier l’autorité alors qu’il était lui-même une de ces figures au vu de son métier. Un petit paradoxe sur patte ; noir, blanc, ça dépend. Il ne veut plus se prendre la tête depuis quelques semaines, il se la prend assez au boulot et sa nature de rêveur le rattrape peut-être un peu trop ces temps-ci…

Le jeune homme prit une grande inspiration avant de pousser les portes du théâtre. Il est définitivement vide, du moins, l’accueil. Alors il se mit à marcher en direction de la grande salle tandis que son ventre commençait à se nouer.
Il pénétra à l’intérieur comme s’il entrait dans un lieu sacré, prit soin de refermer correctement les portes avant de se tourner pour faire face à l’immensité de la salle de spectacle. C’est ainsi que pour la seconde fois de sa vie, Archi tomba sous le charme de l’architecture théâtrale, un peu comme s’il découvrait une seconde ou troisième maison.
À Brisbane, il se sentait véritablement chez lui, de plus en plus.

« Bonjour.. ? » souffla-t-il pour l’homme assit, plus loin. Il était de dos et semblait assez grand et élancé. Peut-être jeune pour être prof.. ? Oh, mais non, il n’y a pas d’âge pour cela, idiot. Voilà que ses pensées veulent aller trop vite encore, pour faire trop bien et ainsi s’emmêlent. Il manqua de tomber la tête la première contre le sol. Merde. Foutu maladresse.
Le criminologue déglutit, fit trois pas et relança, « Je m’appelle Archibald Ford, j’ai appelé pour un cours d’essai, c’est bien ici ? »




I'm a rebel just for kicks
I’m trying to think like an adult. Should we go downstairs and have a glass of wine?

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 4143962282 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Glenn
Arthur Glenn
le succès d'antan
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Beaucoup trop vieux depuis le 31 mars
SURNOM : erin, art, bastard
STATUT : Roméo cherchant encore son ou sa Juliette
MÉTIER : Ancien guitariste et chanteur dans un groupe de rock, aujourd'hui fraîchement employé de la State Liberty ainsi qu'acteur dans une petite troupe théâtrale rêvant encore à la petite gloire d'antan
LOGEMENT : #504 redcliffe (appartement)
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Tumblr_omhyhubvga1tsx64po2_250
POSTS : 171 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ENFP | Écossais pure souche, born and raised à Aberdeen. A été dans un groupe de rock pour au final devenir libraire en Australie. Anarchiste, rebelle, anti-flic, vegan, beaucoup trop vulgaire sûrement pour cacher son vrai fond.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 8/5

PAST - laoise#1ariel#1isla#1

PRESENT - jodie#1léoniearthurarchibald

univers alternatif - heather (the witcher ua)


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Wrci
little sister + The world's not perfect but it's not that bad, if we got each other and that's all we have I will be your mother and I'll hold your hand, you should know I'll be there for you when the world's not perfect, when the world's not kind

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Qgb1
artiel + (Do i wanna know) If this feeling flows both ways (Sad to see you go) Was sorta hoping that you'd stay (Baby we both know) That the nights were mainly made for saying things that you can't say tomorrow day

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 7yaq
isart + Stolen dreams took our childish days still ain’t nothing changed now we’re grown, we’re still young still got our mindless ways and our timeless phase kicking songs I know some people they would die for me they’re my family when I get up they gon’ be high with me

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Nlvz
peverglenn


Liens


RPs EN ATTENTE : isla - peverglenn
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : David Tennant ♥
CRÉDITS : blue blinders (avatar) , whatisyourlefteyebrowdoingdavid (gif) , sarasvati (signa) , loonywaltz (ub) , moi (crackship)
DC : Zelda, la viet dépressive
INSCRIT LE : 27/11/2019

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty
Message(#) Sujet: Re: Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EmptySam 4 Jan - 17:09



the world's a stage
And all the men and women merely players; They have their exits and their entrances; And one man in his time plays many parts, His acts being seven ages. At first the infant, Mewling and puking in the nurse’s arms; And then the whining school-boy, with his satchel
@Archibald Ford



Je revois encore ses traits jeune sur son visage, entends encore si bien le son de sa voix dans le creux de son oreille et le doux chant de ses rires. Je peux encore facilement sentir ses mains contre sa peau lorsqu'il me prit dans ses bras fier de ma performance ou même sentir son agréable odeur. Désormais, il fait parti du passé, ne peut, en effet, vivre à mes côtés puisque d'une corde autour de son cou, il s'exécuta. Pourtant, les souvenirs restent encore gravés profondément dans ma mémoire, répétant incessamment le film à la fin larmoyante dans sa boîte crânienne où je tiens le premier rôle. Aujourd'hui encore, je fais le deuil de la perte de cet amour de jeunesse arraché trop tôt par l'ironie de l'histoire. Sans jamais dire ce que je ressentais, sans jamais ne savoir si cet amour fut réciproque, moi, Arthur, j'aime imaginer qu'au fond, il m'aimait aussi éperdument que je le fus. Loin de chez moi, dans ma ville qui m'a vu naître, j'ai fui pour ne plus sentir sa présence à travers les murs où nous avions passé tout notre temps à parler et à rire. Mais il m'a offert un bien précieux. Ce bien, cette passion enflammée en moi qui brûlera aussi longtemps qu'elle le peut pour le faire vivre encore à mes côtés. Le théâtre, la scène, les répétitions, le hobby de toute une vie. Il y a bien des jours où l'on peut m'entendre dire que je préfère jouer un personnage plutôt que de jouer une sole note de musique de ma guitare. C'est atroce, n'est-ce pas ? Venant d'une ancienne rockstar ça peut blesser les fans. Bien évidemment, je n'y pense guère une seule parole, mais plus les rides apparaissent et plus je consacre mon temps à cet art dramatique. La troupe dans laquelle je me trouve n'est si jeune, ni si vieille et les amis que j'ai pu me faire grâce à mon inscription je ne les compte plus. Alors, oui, celle-ci n'a rien à voir avec celle au Royaume-Uni, pays même du grand et célèbre génie théâtrale, mais voir des Australiens s'essayaient à ses œuvres me plaît bien. Le théâtre est aussi une façon de m'évader pendant quelque temps de ma vie si ennuyeuse et pitoyable. Ne pensant plus à rien, mon cerveau m'ordonnant de sortir les dialogues et tirades que j'ai dû me battre pour apprendre. Et enfin, les applaudissements à la fin, la sensation de se faire acclamer et remercier pour le dur travail que nous venons d'accomplir. C'est vrai, cela ressemble beaucoup à une performance pour un groupe de musiques, mais à quoi bon, j'ai été presque un génie moi-même pour choisir deux passions qui se ressemblent bien qu'ils peuvent s'éloigner sur d'autres points.

Et depuis peu j'enchaîne les cours de premiers essais ainsi que les cours d'improvisations. Il est clair que je ne prends pas vraiment de plaisir en me transformant en un professeur de théâtre pour quelques heures, mais je ne me plains pas de la thune supplémentaire que je peux gratter à la fin. C'est une bonne façon de pouvoir vivre jusqu'à la fin du mois sans toujours compter sur mon propre salaire à la librairie. Les temps sont durs, il faut bien savoir sauver son cul plutôt que de rôtir sous les dettes. C'est une fois la fin du cours d'improvisations que je pouvais enfin enchaîner avec celle sur les premiers pas au théâtre avant enfin de pouvoir rentrer chez moi. Assis sur une des chaises du public, je regarde la pendule suspendue à l'un des quatre murs de cette pièce. Mon jeune élève avait un peu de retard alors je décide de l'attendre sagement, le dos face à l'entrée, préférant soulager mes fesses pour le moment. Puis ce sont des pas au départ sourds puis de plus en plus forts qui se dirigent vers moi, du moins, vers mon dos. Et enfin une voix qui s'élance, celle d'un jeune homme. Au soudain saccage, je compris bien trop facilement qu'il a manqué de se manger la gueule contre le sol. Voilà qui commence bien. « Je m’appelle Archibald Ford, j’ai appelé pour un cours d’essai, c’est bien ici ? » Bien, au moins, je n'aurais pas la honte de lui faire rappeler que son nom car j'ai oublié. Je décide de me retourner, faisant face à un homme à l’apparence assez timide voir même gêné ? Il semble jeune et je laisse le doute pendre dans mon esprit. « Aye, c'est bien ici jeune Archi. » Je me lève pour m'approcher un peu plus vers lui, essayant de ne faire faire la même gourde que lui avec les fils. « Je suis Arthur Glenn, ton prof pour aujourd'hui. » Une main sur ma taille tandis que l'autre se tend vers lui pour une poignée de main qu'il n'hésite guère à entreprendre. « Dis-moi, Archibald, tu as déjà fait du théâtre auparavant ? Ou tu es un nouveau-né dans ce monde ? » Je l'examine encore un peu plus sur son physique qui, ma foi, est bien classique pour un homme de sa tranche d'âge. « Tu comprends, c'est seulement pour savoir à qui j'ai affaire devant moi. »
 

 

code by black arrow


Spoiler:
 



And I lay close within shelter of the lilies, and observed the actions of the man. And the man trembled in the solitude --but the night waned and he sat upon the rock. (@POE, BEERUS)

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn R3fFo9N
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn L1zV3Kz
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EV8FyP7
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Ford
Archibald Ford
le roi du silence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (26.06)
SURNOM : Agent Ford pour le faire craquer ou simplement Archi.
STATUT : Single ; make me feel something, please, I doubt I can.
MÉTIER : Criminologue.
LOGEMENT : Redcliff au numéro #30.
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Tenor
POSTS : 249 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Joueur, sibyllin et sarcastique ✿ Usé par l'absence et la négligence de ses parents (il déteste en parler) ✿ Petit être maladroit ✿ Aime faire la fête sous ses airs d'intello ✿ A le don de se retrouver dans des histoires bizarres ✿ Passionné de lecture et de théâtre ✿ Ne lui en voulez pas s’il tente de vous analyser ✿ Tente de faire de son mieux pour être sérieux et le meilleur
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : ✿ EN PLEINE MAJ ÉCUREUIL. ✿

12/15 : Malachi #1Heïana #1 Terrence #1 Jillian (fb) #1 Léo #1
Léo (fb) #2 Arthur #1 Paul #2 Lisbeth #1 Edge #1


UA:

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Source
ARCHLEY #2
I'll be there for you, when the rain starts to pour. I'll be there for you, like I've been there before. I'll be there for you, 'cause you're there for me too.


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Giphy
FORTON #2
You're an asshole but I kinda like your methods.


RPs EN ATTENTE :

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 9d756fd240e7175d38b18f360ee16bbeceb0d476
Who can it be knocking at my door?
Go 'way, don't come 'round here no more


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 436d7a0e557be51b981d48272ac44cb263dd2042
Can't you see that it's late at night?
I'm very tired, and I'm not feeling right

RPs TERMINÉS : Auden #1 Archley #1Paul #1
Forton #1
abandonnés:
 


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Qps_logo_mono_web_resize


PSEUDO : Scots.
AVATAR : Alex Lawther
CRÉDITS : @bigbadwolf - Avatar
DC : À venir, probablement après les cours.
INSCRIT LE : 27/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26025-archibald-ford-1-on-regarde-2-on-ecoute-3-on-analyse?nid=2#1087228 https://www.30yearsstillyoung.com/t26252-archibald-ford-and-boys-just-wanna-have-fun-too https://www.30yearsstillyoung.com/t26326-archibald-ford https://www.30yearsstillyoung.com/t26325-archibald-ford

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty
Message(#) Sujet: Re: Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EmptyDim 12 Jan - 20:56



Le monde entier est un théâtre

ft. @Arthur Glenn  



« Le monde entier est un théâtre, et tous,
hommes et femmes, n’en sont que les acteurs.
Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »


Archibald se redressa légèrement, le dos désormais bien droit et le regard un peu plus assuré. Il ne s’était donc véritablement pas trompé d’endroit ce qui le rassura déjà un minimum. Il arqua un sourcil à l’appellation ‘jeune’ mais il avait l’habitude alors il ne se releva pas et se contenta d’arborer un mince sourire. Un sourire hésitant, timide, un sourire qui montrait qu’il n’était pas à l’aise. Cela avait toujours été compliqué pour lui, les rencontres, les présentations, la société…
De plus, une petite appréhension naissait au vu de sa dernière expérience avec le théâtre ses professeurs. Il espérait que cette fois-ci, cet art augment sa confiance en lui et ne la bousille pas un peu plus comme précédemment ; les remarques acerbes, le côté sibyllin. Il avait déjà assez donné.

Le jeune agent tiqua au ‘aye’ prononcé par Arthur, il inclina légèrement la tête sur le côté et sans jamais arrêter de sourire il pinça ses lèvres. Tiens, un écossais. Assez amusant d’en croiser un ici, en plein Brisbane. Archibald attrapa donc sa main lorsqu’il lui tendit et la serra très légèrement.
« Enchanté, monsieur l’écossais. » rétorqua le plus jeune. La façon qu’avait le professeur de rouler ses R lui donnait envie de rire mais, politesse avant tout, l’australien resterait impartial et se ferait rapidement à cet accent dépaysant. En passant les portes de ce théâtre il venait de faire 15182 kilomètres, s’était retrouvé au bout du globe et l’expérience s’annonçait enrichissante. Peut-être que le cours d’essai finirait par se transformer en quelque chose de définitif ?
« Dis-moi, Archibald, tu as déjà fait du théâtre auparavant ? Ou tu es un nouveau-né dans ce monde ? » Le brun croisa ses bras sur son torse, ses deux orbes bleues détaillant l’homme qui lui faisait face, « J’en ai fait quelques années étant petit mais j’ai été contrait d’arrêter, ça devenait plutôt éprouvant avec le professeur que j’avais. Disons qu’il m’a un peu… dégoûté de cet art. Mais aujourd’hui j’ai décidé de me réconcilier avec, disons que les planches commençaient plutôt à me manquer. » il se mit sur la pointe des pieds afin de pouvoir jeter un coup d’œil rêveur sur la scène face à lui. « J’adorais vraiment ça… » c’est presque sur un ton nostalgique qu’il prononça cette phrase.

Archibald hocha la tête, « Je connais mes classiques c’est déjà bien et j’étais assez à l’aise sur scène, étant plus jeune. » et il ne put résister une minute de plus, ses pieds le guidèrent jusqu’à la scène. Il monta quelques marches et ses souliers touchaient ce bois usé par les comédiens. Un sentiment soudainement indescriptible le prit, c’était une vague d’émotion, ça lui avait manqué. Ces sensations lui avaient manqué. Si Ford aimait quelque chose autant que son métier c’était bel et bien ce loisir magnifique. « Oh et j’ai une très bonne diction. » ajouta-t-il, sa voix était d’une douceur incroyable. Il était posé, calme et s’il se trouvait bien une seule qualité, c’était celle-ci.

Pour le moment, Archibald était quelque peu sur ses gardes. C’est un garçon assez timide et surtout qu’il se trouvait dans un élément encore inconnu pour lui, un élément qui mêlait des souvenirs à la fois fantastiques mais tout aussi… désagréables.

:l::
 




I'm a rebel just for kicks
I’m trying to think like an adult. Should we go downstairs and have a glass of wine?

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 4143962282 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Glenn
Arthur Glenn
le succès d'antan
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Beaucoup trop vieux depuis le 31 mars
SURNOM : erin, art, bastard
STATUT : Roméo cherchant encore son ou sa Juliette
MÉTIER : Ancien guitariste et chanteur dans un groupe de rock, aujourd'hui fraîchement employé de la State Liberty ainsi qu'acteur dans une petite troupe théâtrale rêvant encore à la petite gloire d'antan
LOGEMENT : #504 redcliffe (appartement)
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Tumblr_omhyhubvga1tsx64po2_250
POSTS : 171 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ENFP | Écossais pure souche, born and raised à Aberdeen. A été dans un groupe de rock pour au final devenir libraire en Australie. Anarchiste, rebelle, anti-flic, vegan, beaucoup trop vulgaire sûrement pour cacher son vrai fond.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 8/5

PAST - laoise#1ariel#1isla#1

PRESENT - jodie#1léoniearthurarchibald

univers alternatif - heather (the witcher ua)


Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Wrci
little sister + The world's not perfect but it's not that bad, if we got each other and that's all we have I will be your mother and I'll hold your hand, you should know I'll be there for you when the world's not perfect, when the world's not kind

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Qgb1
artiel + (Do i wanna know) If this feeling flows both ways (Sad to see you go) Was sorta hoping that you'd stay (Baby we both know) That the nights were mainly made for saying things that you can't say tomorrow day

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn 7yaq
isart + Stolen dreams took our childish days still ain’t nothing changed now we’re grown, we’re still young still got our mindless ways and our timeless phase kicking songs I know some people they would die for me they’re my family when I get up they gon’ be high with me

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Nlvz
peverglenn


Liens


RPs EN ATTENTE : isla - peverglenn
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : David Tennant ♥
CRÉDITS : blue blinders (avatar) , whatisyourlefteyebrowdoingdavid (gif) , sarasvati (signa) , loonywaltz (ub) , moi (crackship)
DC : Zelda, la viet dépressive
INSCRIT LE : 27/11/2019

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty
Message(#) Sujet: Re: Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EmptyLun 20 Jan - 19:18



the world's a stage
And all the men and women merely players; They have their exits and their entrances; And one man in his time plays many parts, His acts being seven ages. At first the infant, Mewling and puking in the nurse’s arms; And then the whining school-boy, with his satchel
@Archibald Ford



Le jeune Archibald reconnaît direct mon accent un peu trop prononcé et cette manie que les gens arrivent à mettre le mot juste sur mon accent commence à devenir une habitude. Il faut dire, je ne fais rien pour apaiser mes roulages des "r" et mes expressions bien écossaises. Je dois bien l'avouer, ça me faisait rire de voir les autres se torturaient la tête afin de savoir d'où je viens réellement puis les entendre parler directement de l'Angleterre sans songer une seule seconde au meilleur pays qui se trouve juste au nord me révoltait au plus haut point. Le jeune me parle de son passé avec le monde du théâtre et je l'écoute d'une oreille attentive. Aux premiers abords, il n'a pas l'air d'être le gars qui montre facilement ses émotions, il me dicte sa jeunesse sans l'ombre d'une mélancolie dans ses yeux et je me dis que c'est sûrement dans sa nature. De toute façon, je n'ai pas à m'en faire pour ce jeune homme, ce sera nettement la première et dernière fois que l'on se verra après ce cours, je ne devrais pas commencer à essayer de deviner ce qu'il est. Je souris lorsqu'il mentionne son ancien professeur qui n'avait guère le talent d'enseigner tant Archibald en a ressenti un dégoût pour le théâtre. Des enseignants bien trop incompétents dans leur domaine, j'en ai eu tellement que je ne saurais les compter de mes deux mains alors je ne peux que le comprendre - même trop. « J’adorais vraiment ça… » M'avoue-t-il avec, cette fois-ci, une teinte de nostalgie sur son visage candide. Je ne dis rien pour le moment, je laisse le jeune me raconter ce qu'il avait à me dire, je suis du regard chacun de ses mouvements, l'ombre d'une émotion dans ses yeux, comme si je tentais de voir en lui un réel potentiel, quelque chose qui pourrait lui faire sortir du lot. Et dans ma tête, c'est un carnet imaginaire qui se remplit au fil et à mesure que je le regarde d'un œil intrigué afin de noter ce qui pourrait être amélioré.

Je le laisse faire quand il décide de monter sur la scène de ce petit théâtre, à vrai dire, ce n'est pas comme s'il n'avait pas le droit d'être au-devant de la scène puisque je pensais faire cours là-dessus. Je deviens son unique spectateur pour aujourd'hui et une fois que ses pieds se sont posés contre le bois usé, j'ai juré voir dans ses yeux une étincelle de motivation. Archibald ne ment pas quand il me dit qu'il adorait ça, je peux très clairement le voir sur son visage, cette sensation de bien-être une fois debout sur cette scène prête à sortir la meilleure des tirades. « Oh et j’ai une très bonne diction. » Je laisse échapper un rire de ma bouche avant de poser une deuxième fois mon derrière sur la chaise, une jambe sur l'autre et les bras croisés contre mon torse. «  Je peux donc barrer l’exercice sur l'articulation avec le fameux crayon à papier ? » Je le hais cet exercice, avoir un putain de crayon gris entre mes dents me saoulent grandement. Et puis, je me doutais déjà qu'il eût une moindre notion d'articulation avant de s'inscrire pour ce cours. «  Je vais être honnête avec toi mon petit Archi : je ne suis pas le meilleur des professeurs, en réalité, je peux être même pire que ton ancien enseignant.  Ça te donne envie, hein ? » C'est vrai que je ne savais pas me mettre en valeur, ni donner confiance en moi au jeune en face, mais je préférais être honnête avec lui avant de commencer quoique ce soit. «  Je vais juste t'enseigner ce que je sais tout en espérant te redonner goût à cet art. Pour moi, le théâtre est un hobby qui est devenu une réelle passion, je ferais tout pour te la transmettre sinon tu auras le droit de me jeter tes pires injures. Et, soyons honnête, tu ne sortiras pas d'ici en devenant le prochain acteur oscarisé, on est surtout ici pour s'amuser ! Du moins, je l'espère, sinon trop tard, on ne rembourse pas. » Comme ça, c'est fait, Archibald connaît mes attentes et puis j'adore m'amuser sur la crainte des autre avec mes conneries. «  Avant de commencer, dis-moi, qu'est-ce qui t'attire le plus ? La tragédie ? La comédie ? Le drame ? » J'ai avec moi quelques pièces de théâtres que j'ai empruntés à mon boulot, des classiques du théâtre, bien évidemment, mais internationaux surtout. «  Sincèrement, j'aimerais beaucoup te voir sur la tirade du nez de Cyrano de Bergerac, mais tu choisis ! »
 

 

code by black arrow



And I lay close within shelter of the lilies, and observed the actions of the man. And the man trembled in the solitude --but the night waned and he sat upon the rock. (@POE, BEERUS)

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn R3fFo9N
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn L1zV3Kz
Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn EV8FyP7
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty
Message(#) Sujet: Re: Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde entier est un théâtre ft. Arthur Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: grey street
-