AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal

 Un homme à la mer. [Prim&Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Awoc
POSTS : 31045 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Un homme à la mer. [Prim&Jo] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Un homme à la mer. [Prim&Jo] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Un homme à la mer. [Prim&Jo] D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Primrose [2] - Deb [6] - Lou [2] - Vitto - Olivia [3] - Matt & Lily - Ichabod
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Kyte [2] - Alice - Aleph [4][FB].
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3]

Un homme à la mer. [Prim&Jo] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyLun 6 Jan - 23:47


Le ciel tourne autour de lui comme si le soleil avait décidé de faire une prestation de hula hoop avec la Terre, la balançant autour de ses hanches à une vitesse de plus en plus dangereuse. Si Joseph n’a pas l’habitude de boire jusqu’à ce que le sol devienne aussi flexible que la surface de l’eau, ce soir il n’a pas compté les verres quand leur contenu glissait dans sa gorge. Il avait besoin d’oublier pour seulement quelques heures : oublier toutes les fautes qu’il a commises dans les dernières semaines et tous ce poids qu’il porte constamment sur ses épaules comme un ouvrier des mines transportant de l’or jusqu’à la surface des grottes et qui voit de moins en moins la lumière du jour même s’il tente de progresser. Il essaye de sauver ce qu’il reste de sa carcasse ambulante mais chaque pas qu’il fait le couvre de douleur. Il est en colère, Joseph, et depuis quelques jours il a envie d’hurler sa rage sur tous les toits sans pour autant avoir le courage de révéler au monde entier qu’il a raison et qu’il n’est qu’un homme dont le plus riche devrait avoir pitié. Malgré tout, il réussit à s’accrocher aux parcelles d’honneur qu’il lui reste et il garde le silence même quand sa gorge s’enflamme.  

La rue est longue et les maisons à son extrémité semblent minuscules. Les yeux du garçon commencent à fatiguer mais il arrive à garder les paupières semi-ouvertes – sans ça, il s’écroulerait à la moindre imperfection dans le ruban d’asphalte qui le guide n’importe où. Il croit se trouver à Spring Hill mais il ne serait pas surpris d’apprendre qu’il a marché assez longtemps pour atteindre la ville de Sydney. Il ne sent plus la fatigue dans ses jambes alors il les laisse le traîner comme un zombie là où elles le désirent. Au moment où il passe devant un petit logement entouré d’une clôture en métal, le museau large d’un animal s’étire jusqu’à sa main et un aboiement effroyable percute ses tympans. Son cœur fait un salto-arrière dans sa poitrine et il prend ses jambes à son cou pour éviter d’empiéter plus longtemps sur le territoire du gros chien qui ne semble pas apprécier de renifler l’odeur d’un inconnu sur son terrain. Pensant avoir été bien réveillé par la bête, il se considère assez habile pour marcher à reculons en observant la bête qui grogne. Malgré cette nouvelle assurance, une masse lourde intercepte son talon et le garçon tombe à la renverse dans un vacarme effroyable, renversant poubelles en métal et déchets malodorants. « Fuck. » qu’il arrive à grogner en réalisant la position dans laquelle il se trouve malgré les étoiles aveuglantes qui tournent autour de sa tête : il est atterrit dans un tas d’ordures principalement composé de restants de nourriture et de pelure de fruits. « C’est une putain de blague. » Sans plus attendre, pour éviter de laisser ses fringues absorber l’odeur fétide, il tente de se redresser mais sa main s’accroche au vide et il tombe une seconde fois, envoyant la poubelle métallique valser sur le trottoir, là où sa surface gratte le béton et libère dans la nuit un énième hurlement agressif. Cette fois, fatigué et étourdi, il décide de rester sur le dos et de fermer les yeux assez longtemps pour reprendre ses esprits (et peut-être qu’il disparaîtra comme par magie s’il arrive à se concentrer assez longtemps). À quelques mètres de son cadavre en devenir, le chien aboie encore et encore et tout ce que Joseph arrive à faire pour se défendre c’est de soulever son majeur en sa direction. Sans surprise, son geste ne fait pas progresser la situation et il relaisse son bras tomber mollement sur son ventre qui gonfle rapidement au rythme de sa respiration de plus en plus affolée, comme si son corps avait soudainement un trop plein d’émotions à déverser. Mais il reste de marbre et, malgré les étourdissements, il arrive à retrouver son calme avant d’exploser. Deuxième tentative pour se relever : il replie ses jambes vers lui, se laisser rouler sur le côté comme un œuf qui fuit le comptoir pour rencontrer le sol, puis s’accroche à l’asphalte comme si sa vie en dépendait. C’est dans une position assez ridicule qu’il décide de s’encourager lui-même : « Allez, t’es capable. » Mais l’alcool a visiblement grimpé jusqu’à son crâne pour inonder son cerveau qui n’a pour seule option que de tanguer comme un bateau sur l’océan agité.

@Primrose Anderson :l:


Un homme à la mer. [Prim&Jo] Zvsv
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
Primrose Anderson
la ruée vers l'or
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/07)
SURNOM : Poppy et Primousse
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiante en droit et strip-teaseuse
LOGEMENT : #500 Spring Hill avec son frère depuis qu'elle a dû quitter son appartement pour rembourser une dette importante
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Tumblr_ocy1i6uNwD1rb71hfo4_r1_250
POSTS : 1771 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Amoureuse du luxe ஐ Prête à trahir les siens pour de l'argent ஐ Toujours dans la merde ஐ Vend des stups à ses camarades d'université ஐ Fait des extras au club de striptease pour gagner plus ஐ Cherche à renouer avec sa famille ஐ Se sent coupable après coup lorsqu'elle fait quelque chose de stupide
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/5) Caleb et Romy #2Romy #3Joseph #2Clément #7Jamie #2Caleb #4
RPs TERMINÉS : Asher #1Joseph #1Clément #1Yoko #1Joey #1Raelyn #1Harvey #1Yoko #2Clément #2Harvey #2Clément et Yoko #1Abel #1Clément #3Charlie #1Abel #2Raelyn #2Alex #1John #1Clément #4Itziar #1Abel #3Caleb et Romy #1Charlie #2Raelyn #3Clément #5Caleb #1Alex #2Yoko #4Romy et Joey #1Romy #2Abel #4Caleb #2Abel #5Clément #6Alex #3Jamie #1Raelyn #4Abel #6Caleb #3
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Natalia Dyer
CRÉDITS : lux aeterna
DC : Juliana Rhodes et Eirlys Walsh
INSCRIT LE : 27/12/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22778-double-dealing-primrose-alias-poppy https://www.30yearsstillyoung.com/t22826-double-dealing-primrose-alias-poppy#926785 https://www.30yearsstillyoung.com/t22823-primrose-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t22825-primrose-anderson#926770

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyJeu 9 Jan - 22:01




 
Joseph & Primrose

Un homme à la mer
Mes soirées s’enchainent et se ressemblent ces derniers jours, c’est toujours la solitude qui m’accueille dans cet appartement que je considérais presque comme le mien après ces mois de cohabitation avec mon frère. Je suis attristée de son absence et je commence à désespérer de le voir un jour revenir pour que nous puissions parler ou au moins tenter de le faire pour que les choses s’arrangent. Apparemment, il n’en a pas la moindre envie mais je m’attendais à quoi en lui balançant ce secret vieux de plusieurs années ? Je croyais peut-être qu’il allait me sauter dans les bras en prétendant que tout cela n’était pas grave et que je n’avais aucune raison de me sentir coupable pour les choix que j’avais fait ? Bien sûr, ça ne s’est pas passé comme ça et j’aurais dû le prévoir, j’aurais dû anticiper les conséquences de ce geste et je crois que même en étant soulagée d’avoir enfin enlevée ce poids pesant sur mes épaules, je donnerais beaucoup pour pouvoir revenir en arrière. Je n’étais pas dans mon état ce fameux soir, j’étais malheureuse et triste et je ne pensais pas que je pourrais aller plus mal que je l’étais déjà. C’est pour ça que j’ai tout balancé à Caleb, parce que j’ai bêtement pensé que quitte à griller ma couverture, autant le faire pour de bon et les mots prononcés par Abel résonnaient encore tellement douloureusement dans ma tête que je préférais avoir une autre querelle sur laquelle me concentrer plutôt que de devoir encore les ressasser. Pourtant, plus que jamais j’aurais besoin d’avoir mon frère à me côtés et son absence me pèse bien plus que je ne voudrais l’admettre. Chaque réveil dans cet appartement me serre le cœur, rentrer pour découvrir ce même frigo vide et le plaid du canapé posé à l’endroit où je l’ai laissé m’attriste également. Tous les jours, je me dis qu’aujourd’hui sera différent, mais rien ne change et j’accomplis les mêmes gestes routiniers en espérant que demain me donne raison.

Aujourd’hui n’est pas une journée différente d’hier et je me suis couchée de bonne heure, après avoir erré pendant plus d’une heure dans l’appartement désert sans trouver réellement de quoi m’occuper l’esprit. Dormir m’a paru être la meilleure solution et j’ai avalé rapidement une tartine sur laquelle j’ai posé les restes de ce que j’ai pu trouver dans le frigo avant de me mettre au lit. Le sommeil a mis longtemps à venir, j’ai cogité, je me suis tournée et retournée en implorant Morphée d’arrêter de me faire réfléchir. L’ancienne Primrose se serait sans doute relevée pour aller noyer sa solitude et sa tristesse dans le premier bar venu, mais je ne tiens pas à aggraver davantage mon cas. Je ne veux pas que Caleb me retrouve à moitié bourrée s’il venait à rentrer pile au moment où je décide de me laisser aller. Faire profil bas et me comporter correctement est ce que j’ai de mieux à faire. Alors j’attends que mes paupières s’alourdissent pour trouver enfin ce sommeil réparateur dont j’ai tant besoin et que je n’arrive pourtant pas à trouver. Moi qui n’ai d’habitude aucun problème pour dormir, je me retrouve à supporter les nuits agitées et les réveils fréquents liés à l’angoisse que me procure la situation actuelle et à l’absence de solution trouvée. J’aimerais réussir à m’en sortir, mais aucune porte de sortie ne me parait valable. Abel me manque. Caleb me manque. Ma vie d’avant me manque mais j’ai conscience que si je me retrouve dans cette situation c’est avant tout parce que j’ai trop joué avec le feu. Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même et cette certitude me désole encore davantage. Quand enfin je sombre dans le sommeil, je suis loin d’avoir trouvé l’apaisement que je cherchais, bien au contraire.

Lorsque mes paupières s’ouvrent, il fait nuit noire et j’ai l’impression de n’avoir dormi que dix minutes. Je me redresse doucement et mes sourcils se froncent lorsque je prends conscience du vacarme au-dehors. Merde, je n’avais pas besoin de ça. Mon sommeil est suffisamment difficile pour que je n’ai pas besoin qu’il soit perturbé par autre chose que par mon propre cerveau. Je me lève pour aller à la fenêtre et ne repère qu’un chien qui aboie face à une silhouette plus ou moins humaine qui se débat au milieu des déchets. Je soupire et regagne mon lit, tâchant de faire abstraction du bruit extérieur. C’est peine perdue et quelques minutes plus tard, je me relève, attrape mes clés et enfile une veste par-dessus mon pyjama pour avoir l’air moins ridicule bien que la température extérieure ne nécessite pas de prendre une telle précaution. J’avance d’un pas vif dans la rue déserte, prête à régler mon compte. « C’est pas un peu fini ce bordel ?! » Je commence, prête à déverser toute la rage que le manque de sommeil provoque, mais je suis assez prêt pour distinguer l’homme qui se trouve étendu devant moi, à présent et la stupeur remplace immédiatement la colère. « Chris ? » Je demande, interloquée, reconnaissant immédiatement l’homme qui a partagé ma cellule quelques années auparavant alors que je venais de dérober dans un magasin. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Je demande, toujours sous le coup de la surprise et sans chercher le moins du monde à l’aider. Ce n’est qu’une fois que le choc est passé que je réalise qu’il est toujours en train de galérer et je m’avance vers lui pour l’aider à se relever. « Je ne m’attendais pas à te revoir un jour. » Je scrute son visage et son apparence générale alors qu’il me fait face. « Tu fais peur à voir. » Je commente, sans prendre de pincettes. Entre l’odeur des poubelles, son taux d’alcoolémie et la tête qu’il fait, je ne suis pas sûre qu’il soit la personne à rencontrer ce soir, mais tant pis, il est là, et moi je sais que je ne retrouverais pas le sommeil. « Je peux t’offrir un thé ? Une douche ? Un grand verre d’eau avec une aspirine ? » Ce sera ma bonne action de la semaine, voire peut-être du mois, mais il me fait de la peine et ce n’est pas comme si je m’attendais à recevoir qui que ce soit ce soir, je peux bien lui accorder ça.

Code by Fremione.






Smash everything you find
Get out of your mind


Un homme à la mer. [Prim&Jo] H9vsIC0
Un homme à la mer. [Prim&Jo] 981744criminal
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Nl6guHT
Un homme à la mer. [Prim&Jo] YtxTUla
Un homme à la mer. [Prim&Jo] HFtay3q

Un homme à la mer. [Prim&Jo] 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Awoc
POSTS : 31045 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Un homme à la mer. [Prim&Jo] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Un homme à la mer. [Prim&Jo] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Un homme à la mer. [Prim&Jo] D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Primrose [2] - Deb [6] - Lou [2] - Vitto - Olivia [3] - Matt & Lily - Ichabod
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Kyte [2] - Alice - Aleph [4][FB].
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3]

Un homme à la mer. [Prim&Jo] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyVen 17 Jan - 19:38


L’esprit bien trop brouillé par la trop grande quantité d’alcool qu’il a ingérée, Joseph se débat et s’acharne dans les déchets sans jamais réaliser qu’il pourrait réveiller tout le quartier en continuant d’agir comme un coq doté d’un égo trop grand. Il est deux heures du matin et seuls ses mouvements brusques fracturent le silence de la nuit, accompagnés par une chorale d’aboiements de plus en plus insistants. Il aimerait bien pouvoir décamper du territoire de ce chien possessif mais chaque pelure de fruit trop mûr et chaque restant de pâtes molles l’empêchent de se relever. Après plusieurs secondes de lutte intense, il abandonne et se convainc qu’il devra observer les étoiles qui tapissent le ciel jusqu’à ce que l’alcool soit entièrement filtré par son foie. « C’est pas un peu fini ce bordel ?! » La surprise électrocute Joseph et il tente vainement de se redresser pour s’assurer que ce n’est pas une policière qui vient le déranger dans sa contemplation de l’univers. Appuyé sur ses coudes, il scrute la noirceur en direction de là où il a entendu la voix pleine de reproches et son regard croise celui d’une jeune femme encore trop camouflée pour qu’il ne puisse la reconnaître. Son corps à lui est éclairé par les lampadaires qui surplombent la route et c’est un avantage pour l’étrangère qui semble pouvoir mettre un nom sur le visage qu’elle voit dans les poubelles. « Chris ? » Le concerné fronce les sourcils et les engrenages de ses neurones se mettent à tourner, tourner, tourner. Il connait un peu trop bien ce prénom qui ne lui appartient toutefois pas. Pendant longtemps, il s’est présenté aux inconnus en l’employant, pour éviter de révéler sa véritable identité – et parce que « Chris » est un nom qui sonne bien mieux que « Joseph ». Malgré ses profondes réflexions, le garçon n’arrive pas à déterminer à qui il pourrait avoir affaire ce soir alors, en gémissant mollement, il tente une énième fois de reprendre le contrôle de ses membres endoloris. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Il aurait bien envie d’utiliser son habituel sarcasme et répondre qu’il apprécie l’odeur des ordures mais il garde ses deux lèvres clouées entre elles, comme il ne reconnait pas encore la jeune femme. Il ne voudrait pas faire une deuxième connerie cette nuit en se faisant insultant envers une personne qui ne pourrait pas supporter de se faire prendre pour une naïve. « J’suis tombé. » Qu’il répond, de façon neutre, puisant toujours dans ses dernières forces pour reconnaître celle qui s’approche enfin de lui. Sa silhouette pénètre dans la lumière et, enfin, il peut voir ses yeux clairs et les bouclettes qui retombent en cascade sur ses épaules. « Primrose. » Il souffle pour lui-même, ayant enfin récupéré le prénom dans un des nombreux dossiers classés dans sa mémoire d’éléphant. Si ses capacités à réfléchir peuvent être affectées par le haut taux d’alcool dans son sang, il arrive tout de même à déterminer qu’il a probablement rencontré cette jeune femme avant son arrestation puisqu’il lui a refilé le mauvais nom. De vagues souvenirs s’emboîtent et se replacent dans sa tête et les motifs de leur rencontre lui revient à l’esprit comme un éclair de génie. « Ouais, moi non plus, j’suis content de voir que t’es pas derrière les barreaux. » Parce qu’elle avait une tendance à voler ce qui ne lui appartient pas, la jeune femme – et c’est presque tout ce qu’elle sait d’elle. Jouant le rôle de la sauveuse, Primrose lui tend la main et il s’y accroche afin de se relever en un seul bond. Les deux pieds bien plantés dans le béton, il se jure de ne plus rencontrer le sol de la soirée. Cependant, il est facile de lire dans ses yeux étourdis son besoin de s’asseoir et de vaincre les vertiges. « Tu fais peur à voir. » Il glousse, ramène ses cheveux vers l’arrière et concentre son attention à l’observation d’un point stable sur la ligne d’horizon, bien qu’il ait aimé avoir la possibilité d’observer les traits de la jeune femme avec laquelle il a partagé une cellule au poste de police. « Merci. Et toi t’as… » Pas changé, pas pris une ride, l’air bien. « T’as un chez-toi. » Il pointe l’habitation derrière elle et se tâte à s’accrocher à son regard, sans succès. Il retrouve rapidement son ami l’horizon qui est la seule chose dans le paysage qui ne tangue pas. « Je peux t’offrir un thé ? Une douche ? Un grand verre d’eau avec une aspirine ? » C’est d’abord la surprise qui étire les traits de Joseph mais il n’hésite pas une seule seconde avant d’accepter son offre : « Ouais, ouais, évidemment. » Il remarque seulement après qu’il n’a pas précisé la nature de son intérêt : « La douche et l’eau… » Le chien, toujours décidé à détester cette intrusion sur son territoire, aboie encore et encore et le garçon se décide de remédier à la situation en pointant en direction de la maison : « On f’rait mieux de s’bouger sinon quelqu’un va appeler les flics et on est bien placés pour savoir qu’ça s’rait pas l’meilleur scénario. » Les deux possèdent bien un point en commun : leur nom est inscrit dans les dossiers de la justice. Il ne sait pas encore si celui de Primrose s’y retrouve à plusieurs reprises mais, au premier coup d’œil, elle ne semble pas dans le pétrin.      


Un homme à la mer. [Prim&Jo] Zvsv
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
Primrose Anderson
la ruée vers l'or
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/07)
SURNOM : Poppy et Primousse
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiante en droit et strip-teaseuse
LOGEMENT : #500 Spring Hill avec son frère depuis qu'elle a dû quitter son appartement pour rembourser une dette importante
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Tumblr_ocy1i6uNwD1rb71hfo4_r1_250
POSTS : 1771 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Amoureuse du luxe ஐ Prête à trahir les siens pour de l'argent ஐ Toujours dans la merde ஐ Vend des stups à ses camarades d'université ஐ Fait des extras au club de striptease pour gagner plus ஐ Cherche à renouer avec sa famille ஐ Se sent coupable après coup lorsqu'elle fait quelque chose de stupide
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/5) Caleb et Romy #2Romy #3Joseph #2Clément #7Jamie #2Caleb #4
RPs TERMINÉS : Asher #1Joseph #1Clément #1Yoko #1Joey #1Raelyn #1Harvey #1Yoko #2Clément #2Harvey #2Clément et Yoko #1Abel #1Clément #3Charlie #1Abel #2Raelyn #2Alex #1John #1Clément #4Itziar #1Abel #3Caleb et Romy #1Charlie #2Raelyn #3Clément #5Caleb #1Alex #2Yoko #4Romy et Joey #1Romy #2Abel #4Caleb #2Abel #5Clément #6Alex #3Jamie #1Raelyn #4Abel #6Caleb #3
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Natalia Dyer
CRÉDITS : lux aeterna
DC : Juliana Rhodes et Eirlys Walsh
INSCRIT LE : 27/12/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22778-double-dealing-primrose-alias-poppy https://www.30yearsstillyoung.com/t22826-double-dealing-primrose-alias-poppy#926785 https://www.30yearsstillyoung.com/t22823-primrose-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t22825-primrose-anderson#926770

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyMer 5 Fév - 22:54




 
Joseph & Primrose

Un homme à la mer
Il est tombé ?! Il se fout de ma gueule ?! Comment est-ce qu’il s’y est pris pour basculer dans les ordures ? C’est une question que je ne poserais évidemment pas à voix haute, il est évident que son taux d’alcool dans le sang n’est pas réglementaire et discuter avec un ivrogne en faisant preuve de logique et de pragmatisme n’a jamais été un franc succès. « T’as l’air ridicule. » Je constate simplement, non sans m’autoriser un sourire vaguement moqueur. Il est en fâcheuse posture, c’est évident, mais je ne vais pas le laisser là, déjà parce que je n’arriverais pas à dormir s’il continue à patauger dans les déchets, mais aussi parce qu’il a l’air de finalement se souvenir de moi et que je n’aurais pas parié dessus si on m’avait demandé mon avis avant cette rencontre. Moi, en revanche, je ne l’ai pas oublié, parce que je ne risque pas d’oublier mon passage en cellule et le stress qu’il a engendré mais aussi parce que la conversation que j’ai eue avec cet homme est restée gravée dans ma mémoire à tout jamais. « Pas encore. » Je précise alors qu’il me félicite de me savoir en liberté. J’ignore combien de temps je pourrais échapper à toutes les âneries que j’accumule, mais j’admets que je suis plutôt heureuse de pouvoir encore profiter de la ville sans avoir les flics à mes trousses. Je n’ignore pas que la protection du Club ne m’est pas accordée, encore moins après le récent scandale que j’ai provoqué auprès d’un client. Il faudra donc que je m’en sorte seule si je m’attire de vrais ennuis avec la justice, raison pour laquelle j’estime préférable de faire profil bas le temps de redorer mon image. « Tu y as échappé aussi, apparemment, à moins que tu sois en cavale ? » Je demande, à tout hasard, parce que j’avais cru comprendre que Chris était un habitué des cellules la dernière fois que je l’ai croisé. Il avait l’air serein dans cet espace clôt bien trop restreint alors que, de mon côté, j’étais complètement paniquée. Je finis par lui tendre la main et il s’y accroche pour se relever, dévoilant une silhouette qui n’a pas vraiment changée et un pas mal assuré sûrement à cause de l’alcool. « Un chez moi, c’est un bien grand mot, mais ouais, on va dire ça. » C’est plus rapide que d’expliquer que je suis hébergée chez mon frère qui s’est finalement cassé parce qu’il n’arrive pas à me regarder en face depuis qu’il a appris que je suis une prostituée. Par conséquent, on peut considérer que je suis pour le moment l’unique propriétaire d’un loft dont je n’aurais jamais pu payer le loyer si Caleb n’avait pas été là. J’essaie de ne pas trop penser à cette situation parce que si je le faisais, je me rendrais sûrement compte qu’il est temps que je prenne une décision et que je rende cet appartement qui ne m’appartient pas. Le problème, c’est que je ne sais absolument pas où aller, alors je préfère enfouir le problème plutôt que de chercher une solution. « Viens. » J’ordonne alors qu’il me suggère, à raison, qu’on bouge nos fesses d’ici.

Ma clé tourne dans la serrure de la porte de l’appartement et je l’ouvre en grand pour laisser Joseph entrer à l’intérieur. « Là, c’est le salon, la salle de bain est au bout du couloir à gauche.  Tu peux prendre une serviette propre, dans le tiroir du haut, sous le lavabo et je vais aller te chercher des fringues. » sur ces bonnes paroles, je disparais de son champ de vision le temps d’aller fouiller dans la chambre de mon frère pour dénicher ce que je peux trouver de propre. J’ignore si les deux hommes ont le même gabarit mais je pense que ça devrait aller. Je n’ai plus qu’à espérer que Caleb ne s’interroger pas sur la disparition de ses fringues que j’aurais bien du mal à expliquer mais j’imagine que si celles-ci sont restées là au lieu de déménager chez Alex comme les trois-quarts de ses affaires, c’est probablement qu’il n’en a pas souvent l’usage. « C’est à mon frangin. » Dis-je en revenant dans le couloir, avant qu’il ne me pose des questions. « T’inquiètes, il rentrera pas ce soir. » Je précise pour qu’il ne s’inquiète pas de la présence d’une tierce personne. J’aurais peut-être dû m’assurer que Joseph n’a rien d’un dangereux psychopathe avant de faire une telle révélation puisque je viens tout simplement de lui annoncer que je suis seule pour la nuit et que personne ne viendra au cas-où j’aurais besoin d’un peu d’aide, mais je n’y fais pas vraiment attention. C’est sûrement mon souci, d’ailleurs, je ne fais pas attention à grand-chose et c’est souvent ce qui finit par faire de ma vie un bazar sans fin. « J’imagine que tu n’as pas besoin que je t’explique le fonctionnement de la douche ? » Est-ce qu’ils font ça dans les hôtels et les chambres d’hôtes ? Je l’ignore, mais dans mon cas, il devra se contenter du service minimum. Si je lui propose une douche, c’est avant tout pour échapper à cette odeur oscillant entre l’alcool et les détritus dans lesquels il s’est roulé. « Je t’attends ici, je te prépare un truc à boire et de quoi manger. » Non pas qu’il ait la peau sur les eaux, mais mieux vaut qu’il avale un truc pour éponger tout cet alcool. « J’ai la dalle. » Je précise pour qu’il ne pense pas que je vais faire à manger rien que pour lui. En temps normal, il ne me serait pas venu à l’esprit de me préparer un sandwich en plein milieu de la nuit, mais à situation exceptionnelle, actes exceptionnels et j’ose simplement espérer que ma ligne n’en souffrira pas, j’aimerais bien m’éviter des reproches sur mon poids de la part du Club. « A moins que tu veux que je te tienne compagnie. » Je précise, avec un sourire. Ben voyons. Inviter un quasi inconnu rencontré des années auparavant dans un poste de police à venir prendre une douche dans un appartement qui n’est pas le mien, voilà qui ne risque pas de rattraper les mauvais choix que j’ai fait précédemment.

Code by Fremione.






Smash everything you find
Get out of your mind


Un homme à la mer. [Prim&Jo] H9vsIC0
Un homme à la mer. [Prim&Jo] 981744criminal
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Nl6guHT
Un homme à la mer. [Prim&Jo] YtxTUla
Un homme à la mer. [Prim&Jo] HFtay3q

Un homme à la mer. [Prim&Jo] 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Awoc
POSTS : 31045 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Un homme à la mer. [Prim&Jo] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Un homme à la mer. [Prim&Jo] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Un homme à la mer. [Prim&Jo] D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Primrose [2] - Deb [6] - Lou [2] - Vitto - Olivia [3] - Matt & Lily - Ichabod
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Kyte [2] - Alice - Aleph [4][FB].
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3]

Un homme à la mer. [Prim&Jo] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptySam 8 Fév - 4:34


Joseph se serait bien passé de l’évidence : oui, il est ridicule et ça ne lui échappe pas. Il a beau avoir la tête embuée par l’alcool, il arrive à sentir autour de lui l’odeur flottante des déchets qui imbibe ses vêtements. Il reconnait sa position grotesque digne d’un personnage de bande-dessinée, au milieu d’une montagne de restants de nourriture. Encore heureux qu’il ne soit pas tombé sur la couche remplie d’un avorton qui découvre pour la première fois les joies du système digestif. « C’est bon… C’est bon… » Il marmonne en balayant l’air du revers de la main avant d’attraper celle de Primrose. Pour éviter de parler de sa situation actuelle, il plonge directement dans les lointains souvenirs de leur court passé collectif et il lui fait remarquer qu’elle n’a pas encore été chopée par les flics bien qu’elle lui ressemble un peu, au fond. Certes, Joseph a seulement essayé une fois de voler un vêtement mais il s’est fait sévèrement puni pour ce manque de respect. Il avait dix-sept ans à cette époque et il pensait que cette expérience l’aurait assez traumatisé pour que plus jamais il ne commette une injustice. « Pas encore. » Incapable de concentrer son attention sur la jeune femme, il ne peut pas analyser son visage pour déterminer le sens caché de sa réponse. Soit elle nage encore dans la criminalité et la chance lui sourit, soit elle a tourné la page sur son passé et a décidé de devenir une citoyenne impeccable (le genre de citoyenne qui a un chien qui va chercher le courriel et qui lave son entrée de garage en utilisant un tuyau d’arrosage). Pour le moment, Joseph ne peut pas la classer dans l’une des catégories. « Tu y as échappé aussi, apparemment, à moins que tu sois en cavale ? » Une grimace étire son visage et il secoue la tête de droite à gauche, exprimant son besoin de ne pas se lancer tout de suite dans cette discussion. Il se retient de gerber sur ses chaussures depuis un moment déjà et s’il advenait qu’il discute de son passage en prison ou des fautes qu’il a causées récemment, son estomac ne tiendrait pas le coup. « Naaaaha. Pas maintenant. » Il marmonne dans un soupir d’épuisement en replaçant ses cheveux sales vers l’arrière. La surprise se lit dans le ton de sa voix lorsqu’il réalise que Primrose est encore en pyjama et c’est ainsi qu’il constate qu’elle a un appartement près d’ici, très près, même. « Un chez moi, c’est un bien grand mot, mais ouais, on va dire ça. » La réponse ne lui aurait pas convenu s’il avait les esprits assez clairs mais, pour le moment, il préfère noter l’indice sur sa situation dans le fond de sa tête pour le ressortir plus tard. Il n’a pas très envie de commencer une discussion immobilière en plein milieu de la nuit silencieuse – oui, parce que le chien s’est enfin fermé la gueule. Quand Primrose l’invite à boire quelque chose et à faire usage de sa salle de bains, il ne peut pas refuser parce qu’il sait qu’il ne tiendra pas la nuit dans cet état, et parce que son appartement à lui est beaucoup trop loin d’ici.

Le pas mou et ponctué, il suit son hôte jusqu’à l’intérieur de l’habitation. Ses yeux fatigués s’attardent sur les informations les plus importantes : il scrute la cuisine puis son regard suit le corridor jusqu’au fond, là où une porte fermée renferme la salle de bains. Machinalement, il hoche la tête aux directives de Primrose et, lorsqu’elle disparaît pour partir à la recherche de vêtement à lui prêter, il avance comme un zombie en direction de là où se cache le prix ultime : la douche. Il omet donc de retirer ses chaussures crasseuses (bon, peut-être qu’il aurait oublié même en étant à jeun, les bonnes manières l’ont abandonné depuis longtemps) et s’accroche au mur pour ne pas tituber. Il a l’impression d’atteindre le but mais, quand la jeune femme revient avec les fringues, il constate qu’il n’a franchi que quelques mètres. Reconnaissant, il la remercie d’un murmure peu perceptible et attrape les vêtements sans étudier leur couture – parce qu’il se fiche de savoir à qui ils appartiennent. La notion de propriété privée n’existe plus réellement dans le monde de Joseph. « Ça va, j’t’empêche pas d’avoir une vie sociale. Mais ça serait chelou si ton frangin venait t’rendre visite à cette heure. » Il a déjà établi le fait que cet appartement appartient à celle qu’il l’a invité à entrer sans se poser de questions. Quelques secondes de lutte plus tard, il pénètre dans la salle de bain et aussitôt il pose son poids contre le comptoir pour reprendre son souffle. Les paupières mi-closes, il jette un coup d’œil à la douche quand Primrose s’assure qu’il n’a pas besoin d’un livre d’instruction pour ouvrir le jet d’eau. « Non, ça va, les douches font partie de mon champs de compétence. » Il répond, la voix peu rassurée. Elle propose de se lancer dans la préparation de nourriture, le rassure quant à son appétit partagé et, juste avant qu’il n’acquiesce, elle reprend la parole. « A moins que tu veux que je te tienne compagnie. » Un gloussement gonfle sa poitrine puis il ricane nonchalamment, toujours contrôlé par les vapeurs d’alcool qui gruge sa cervelle. « Me tenir compagnie ? » Second gloussement, puis il reprend, le ton à la fois mort et amusé (un drôle de mélange que seul Joseph maîtrise à la perfection) : « Ça veut dire quoi, ça ? On s’fait des parties de morpion et de pendu avec la buée qui se forme sur la vitre d’la douche ? » Il franchit la dernière distance qui le sépare de la douche et tâte derrière la porte ouverte à la recherche du levier qui contrôle le jet d’eau. Il s’y accroche comme à une bouée, l’active et règle la température grossièrement sans vraiment savoir ce qu’il fait. Lunatique, il retire son t-shirt en grimaçant et le laisse tomber en tas au sol avant de relever la tête vers son hôte : « J’suis pas dans un état d’te faire un striptease mais tu restes autant que tu veux, hein. » il plaisante, le ton sarcastique.    


Un homme à la mer. [Prim&Jo] Zvsv


Dernière édition par Joseph Keegan le Lun 17 Fév - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
Primrose Anderson
la ruée vers l'or
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/07)
SURNOM : Poppy et Primousse
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiante en droit et strip-teaseuse
LOGEMENT : #500 Spring Hill avec son frère depuis qu'elle a dû quitter son appartement pour rembourser une dette importante
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Tumblr_ocy1i6uNwD1rb71hfo4_r1_250
POSTS : 1771 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Amoureuse du luxe ஐ Prête à trahir les siens pour de l'argent ஐ Toujours dans la merde ஐ Vend des stups à ses camarades d'université ஐ Fait des extras au club de striptease pour gagner plus ஐ Cherche à renouer avec sa famille ஐ Se sent coupable après coup lorsqu'elle fait quelque chose de stupide
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/5) Caleb et Romy #2Romy #3Joseph #2Clément #7Jamie #2Caleb #4
RPs TERMINÉS : Asher #1Joseph #1Clément #1Yoko #1Joey #1Raelyn #1Harvey #1Yoko #2Clément #2Harvey #2Clément et Yoko #1Abel #1Clément #3Charlie #1Abel #2Raelyn #2Alex #1John #1Clément #4Itziar #1Abel #3Caleb et Romy #1Charlie #2Raelyn #3Clément #5Caleb #1Alex #2Yoko #4Romy et Joey #1Romy #2Abel #4Caleb #2Abel #5Clément #6Alex #3Jamie #1Raelyn #4Abel #6Caleb #3
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Natalia Dyer
CRÉDITS : lux aeterna
DC : Juliana Rhodes et Eirlys Walsh
INSCRIT LE : 27/12/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22778-double-dealing-primrose-alias-poppy https://www.30yearsstillyoung.com/t22826-double-dealing-primrose-alias-poppy#926785 https://www.30yearsstillyoung.com/t22823-primrose-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t22825-primrose-anderson#926770

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyMer 12 Fév - 21:31




 
Joseph & Primrose

Un homme à la mer
Chris fait vraiment peine à voir, mais je suis loin d’éprouver une quelconque compassion pour cet homme qui n’en a pas eu une once pour moi, lorsque j’étais la petite lycéenne complètement déboussolée qu’on a choisi d’enfermer dans sa cellule. Toutefois, je ne me vois pas le laisser galérer tout seul au milieu des poubelles, et si je peux lui être d’une aide quelconque, je me dois de lui tendre la main. En plus, c’est triste à dire, mais un peu de compagnie ne peut pas me faire de mal, vu que je souffre de la solitude dans laquelle m’a laissé mon frère ces derniers jours. J’imagine que Chris ne sera pas le colocataire rêvé, surtout vu son état d’ébriété, mais ce sera mieux que rien et peut-être que je réussirais à le faire décuver un peu pendant le laps de temps où je l’accueillerais chez moi – ou plutôt chez Caleb, mais c’est de l’ordre du détail – en tout cas je n’ai plus qu’à espérer qu’il ne vomisse pas partout dans le salon. Je crois que je peux déjà me réjouir d’apprendre qu’il n’a pas fui la prison dans laquelle il était enfermée, il ne manquerait plus que j’abrite un fugitif pour rendre mon quotidien encore plus compliqué qu’il ne l’est déjà. J’admets être un peu curieuse de savoir ce qu’il a bien pu faire ces dernières années. Lorsque je l’ai rencontré, il ne m’avait pas semblé être un modèle de droiture et je me suis toujours dit que ce genre de personnes n’évoluait jamais vraiment. Est-ce que j’ai eu raison ? Est-ce que j’ai eu tort ? J’espère pour lui m’être trompée mais puisque je viens de le retrouver à moitié comateux au milieu des poubelles, j’imagine qu’il ne s’est pas rangé pour devenir le prestigieux PDG d’une multinationale. Dommage, si je me fais virer de cet appartement, j’aurais bien eu besoin d’être en contact avec quelqu’un de riche et puissant et il me semble bien que ce n’est pas aujourd’hui que je vais faire la rencontre qui va révolutionner mon existence.

Dans l’appartement, je lui indique brièvement l’endroit où se trouve la salle de bain et propose de lui prêter des vêtements, précisant au passage que Caleb ne risque pas de rentrer à l’improviste ce qui est plutôt rassurant. Enfin, ça l’est pour moi, puisque Chris semble trouver parfaitement normal d’apprendre que mon frère ne débarquera pas ici sans prévenir. « Il vit ici. » Je précise, en levant les yeux au ciel, comme si j’étais vraiment peinée par toute cette ignorance humaine regroupée dans un corps qui attire pourtant l’œil. De toute façon, c’est toujours comme ça, les hommes sexy n’ont jamais rien dans la tête et ceux qui ne sont pas totalement dénués de cerveau n’ont généralement jamais mis les pieds dans une salle de musculation. C’est sans doute un peu superficiel comme façon de voir les choses, mais superficialité est mon deuxième prénom et je ne m’en suis jamais cachée. « Quelque chose me dit que ton champ de compétence est réduit au strict minimum et le fait que tu aies mis cinq minutes à traverser le couloir me prouve que j’ai raison. » Je constate, tout en me demandant s’il sera apte à comprendre une phrase aussi longue que celle que je viens de prononcer vu son état actuel. Je sais que je devrais être douce et prévenante avec lui, après tout, c’est ce que font les amis lorsqu’ils soutiennent ceux qui ont un peu trop bu en soirée, mais on est pas en soirée et Chris n’est pas mon ami ce qui me donne le droit de le bousculer un peu. J’en ai d’autant plus le droit qu’il refuse ma compagnie ce qui provoque chez moi une moue boudeuse totalement inadaptée à la situation. « Ni de dessiner la grille pour le morpion, dommage. » Je complète, lorsqu’il prétend ne pas être en état de m’offrir un striptease. Je suis sincère, ça n’aurait pas été le striptease le plus désagréable de mon existence, loin de là. « A tout de suite. » Je l’abandonne, non sans regret, pour rejoindre la cuisine et m’atteler à la suite des préparatifs.

Lorsqu’il me rejoint, une poignée de minutes plus tard, j’ai déposé sur la table un grand verre d’eau et un sandwich à la dinde confectionné par mes soins. Je sors du micro-onde une assiette de frites un peu molles que je pose également sur la table avant de prendre place. « Tu sens plutôt bon pour un type qui vient de se rouler dans les poubelles. » Je commente, alors que le Chris propre passe à côté de moi. « J’espère que tu as faim, je me suis dit que les trucs gras passeraient mieux et épongeraient un peu tout cet alcool. » C’est bien connu, rien ne vaut une bonne assiette de frites après une soirée un peu alcoolisée et il va avoir le bonheur de goûter un vieux reste mal réchauffé par mes soins. C’est mieux que rien, je ne m’attendais pas à avoir de la visite au beau milieu de la nuit et je trouve déjà que je fais de gros efforts pour bien le recevoir. Je l’invite à prendre place en face de moi et le dévisage un instant, grignotant une frite par la même occasion avant de reprendre la parole. « Tu veux m’expliquer comment tu t’es retrouvé là ? » Je demande finalement, brisant le silence qui s’est installé. Je suis curieuse de savoir comment il s’est retrouvé à boire autant, pourquoi il s’est baladé dans les rues et comment ça se fait que sa route se soit terminée dans les poubelles devant mon appartement, ou plutôt devant l’appartement qui me sert de pied-à-terre pour le moment mais qui devrait sûrement finir par m’échapper lorsque Caleb réalisera qu’il n’est pas en mesure de me pardonner. Ma vie n’est pas la plus drôle en ce moment, alors j’espère que les anecdotes de Chris parviendront à l’égayer suffisamment pour que j’oublie, l’espace d’un instant, le bazar dans lequel je me suis embarquée. Je compte sur toi.

Code by Fremione.






Smash everything you find
Get out of your mind


Un homme à la mer. [Prim&Jo] H9vsIC0
Un homme à la mer. [Prim&Jo] 981744criminal
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Nl6guHT
Un homme à la mer. [Prim&Jo] YtxTUla
Un homme à la mer. [Prim&Jo] HFtay3q

Un homme à la mer. [Prim&Jo] 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Awoc
POSTS : 31045 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Un homme à la mer. [Prim&Jo] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Un homme à la mer. [Prim&Jo] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Un homme à la mer. [Prim&Jo] D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Primrose [2] - Deb [6] - Lou [2] - Vitto - Olivia [3] - Matt & Lily - Ichabod
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Kyte [2] - Alice - Aleph [4][FB].
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3]

Un homme à la mer. [Prim&Jo] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyMar 18 Fév - 3:43


« Il vit ici. » L’interrogation étire le visage de Joseph qui, le cerveau bien trop mort pour qu’il ne puisse réfléchir correctement, avait déduit que cette baraque dans laquelle il venait d’entrer était à Primrose. À la suite de cette révélation, il se met à observer plus en profondeur chacun des meubles, chacun des murs et chacune des miettes de poussière dans les coins qu’un aspirateur ne peut atteindre. Un gloussement soulève sa poitrine et il marmonne : « Ouais d’accord, ça explique la déco. » il répond, la tête dans les nuages, incapable de réfléchir correctement. Il connait si peu la jeune femme hospitalière – si ce n’est qu’elle aime bien choper des sacs à main quand les vendeurs ne regardent pas – et jamais il n’aurait pu déduire que la décoration de la maison était pensée par un cerveau du même sexe que lui (il faut dire qu’il n’a jamais eu l’occasion de meubler une maison alors il n’a pas vraiment de goût en cette matière). Trêve de bavardage, Primrose indique la direction de la salle de bain à son invité nocturne et il s’y rend à pas de tortue tandis qu’elle va lui chercher des fringues appartenant au véritable propriétaire de l’appartement. Lorsqu’elle revient, elle juge bon de s’assurer que Joseph sera capable de se doucher sans qu’elle ne soit là pour l’accompagner. Guidé par sa fierté, il ne faut que quelques secondes pour son interlocuteur pour affirmer avoir le talent nécessaire pour faire fonctionner ce genre d’appareil – sauf si le créateur de la douche a décidé de transformer les éviers en cubes rubik qu’il faut résoudre afin que le jet s’allume. « Quelque chose me dit que ton champ de compétence est réduit au strict minimum et le fait que tu aies mis cinq minutes à traverser le couloir me prouve que j’ai raison. » Il ricane en hochant la tête avant de la secouer de droite à gauche en pivotant le levier de l’eau chaude, libérant un premier jet qui vient s’écraser contre le fond de la douche. « Perdu. » Il lance, la fierté illuminant son regard étourdi et la main dansant sous le jet pour s’assurer que la température s’ajuste. C’est l’étonnement qui le pousse à proposer de passer le temps en lançant des parties de jeux loufoques mais il fait une moue lorsque Primrose refuse d’être une joueuse à la partie. « Yep… À tout de suite. » Il louche sur sa silhouette alors qu’elle se dirige à la sortie de la salle de bains et il reporte son attention sur la tâche en question – parce que ce sera une tâche épuisante d’arriver à rester debout sur ses deux jambes en frottant un savon contre lui. Il expire jusqu’à ce que sa cage thoracique lui fasse mal et il se glisse sous l’eau devenue chaude, entamant une aventure des plus rocambolesques en compagnie de bulles à la lavande.

Une quinzaine de minutes plus tard, il ressort de la pièce couverte de buée et suit son odorat pour se retrouver à la cuisine, là où une odeur de friture flotte dans l’air. Il sourit mollement en découvrant le sandwich posé sur la table et se dirige vers lui comme un zombie ayant détecté de la chair humaine encore purulente. « C’est grâce à ton shampoing à la lavande. Je me sens tout à coup très viril. » Malgré son état de fatigue aiguë, il n’oublie pas de faire usage de ces sarcasmes qui permettent de casser la glace. Les deux mains posées sur le dossier de la chaise qui semble lui être réservée, il fixe le sandwich en tentant de deviner ses ingrédients. « J’espère que tu as faim, je me suis dit que les trucs gras passeraient mieux et épongeraient un peu tout cet alcool. » La vérité, c’est que Joseph ne sent plus l’appétit depuis un moment déjà. Son estomac s’est habitué à passer des journées entières sans recevoir la moindre friandise. « Je meurs de faim. » Il répond, pour convaincre Primrose ainsi que lui-même, et il s’installe devant son hôte en la remerciant dans un murmure à peine audible qui ressemble davantage à un « mchiiiii ». Pour s’ouvrir l’appétit, il commence par détacher quelques miettes de croûte croustillante afin de les poser sur sa langue. « Facile, j’ai oublié de compter mes verres. » Il sait qu’elle ne s’attend pas à une réponse aussi simple et rationnelle (parce qu’elle a déjà deviné qu’il s’est laissé emporter au bar). Il soupire fortement, se masse les tempes et tend le bras pour piquer une frite molle au centre de la table. « Disons que la vie n’est pas toujours une partie de plaisir. Tu devrais être bien placée pour le savoir, à moins que tu sois devenue… j’sais pas… une banquière de renommée ou un médecin qui a sauvé la vie d’notre président. » Il mâche le bout de la frite et redresse ses yeux pour les planter dans ceux de la jeune femme. « Mais si t’habites chez ton frère, c’est probablement pas parce que tes cinquante bonnes sont en train d’faire le ménage dans ta gigantesque baraque sur le bord de la mer, bordée par des buissons en or. » Il rit mollement de sa propre blague – il faut bien qu’il ait un public sinon il ne serait pas l’humoriste incroyable qu’il est devenu – et interroge Primrose du regard. « Le second indice qui me porte à croire que t’es pas riche, c’est qu’tu m’a laissé entrer. » Parce que les gens qui ont réussi dans la vie évitent de laisser un perdant entrer dans la stabilité qu’ils ont mérité.


Un homme à la mer. [Prim&Jo] Zvsv
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
Primrose Anderson
la ruée vers l'or
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/07)
SURNOM : Poppy et Primousse
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiante en droit et strip-teaseuse
LOGEMENT : #500 Spring Hill avec son frère depuis qu'elle a dû quitter son appartement pour rembourser une dette importante
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Tumblr_ocy1i6uNwD1rb71hfo4_r1_250
POSTS : 1771 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Amoureuse du luxe ஐ Prête à trahir les siens pour de l'argent ஐ Toujours dans la merde ஐ Vend des stups à ses camarades d'université ஐ Fait des extras au club de striptease pour gagner plus ஐ Cherche à renouer avec sa famille ஐ Se sent coupable après coup lorsqu'elle fait quelque chose de stupide
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (6/5) Caleb et Romy #2Romy #3Joseph #2Clément #7Jamie #2Caleb #4
RPs TERMINÉS : Asher #1Joseph #1Clément #1Yoko #1Joey #1Raelyn #1Harvey #1Yoko #2Clément #2Harvey #2Clément et Yoko #1Abel #1Clément #3Charlie #1Abel #2Raelyn #2Alex #1John #1Clément #4Itziar #1Abel #3Caleb et Romy #1Charlie #2Raelyn #3Clément #5Caleb #1Alex #2Yoko #4Romy et Joey #1Romy #2Abel #4Caleb #2Abel #5Clément #6Alex #3Jamie #1Raelyn #4Abel #6Caleb #3
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Natalia Dyer
CRÉDITS : lux aeterna
DC : Juliana Rhodes et Eirlys Walsh
INSCRIT LE : 27/12/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22778-double-dealing-primrose-alias-poppy https://www.30yearsstillyoung.com/t22826-double-dealing-primrose-alias-poppy#926785 https://www.30yearsstillyoung.com/t22823-primrose-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t22825-primrose-anderson#926770

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptySam 20 Juin - 23:12




 
Joseph & Primrose

Un homme à la mer
Pourquoi ai-je fait entrer ce mec chez moi ? Pour combler une solitude que je n’arrive toujours pas à encaisser, peut-être, ou parce que j’étais curieuse de savoir ce que ce type un peu perdu était devenu après toutes ces années, ou parce que j’espère inconsciemment m’attirer de nouveaux problèmes pour ne pas avoir à penser à tout ce que je viens de perdre en acceptant simplement une mission qui ne sortait pas de l’ordinaire. Je sais que je n’aurais pas dû parler Caleb, et je n’aurais sûrement dû jamais laisser Abel entre dans ma vie en connaissant le bazar qui se trouvait dans cette dernière, mais ça a été plus fort que moi, j’ai joué avec le feu, comme d’habitude, et je me suis brûlée. Je ne devrais pas être surprise. Faire entrer un quasi-inconnu dans un appartement qui n’est pas vraiment le mien n’est donc pas vraiment surprenant venant de moi et, étonnamment, je me réjouis sincèrement de cette situation qui est pourtant loin d’être réjouissante. J’ignore ce que veut dire Chris lorsqu’il commente la décoration du loft, mais je me garde de lui poser plus de questions à ce sujet, sachant qu’il est certainement trop alcoolisé pour pouvoir mettre ses idées en ordre, de toute façon, et que je ne suis pas prête à partir dans un débat visant à différencier les goûts des hommes et des femmes en matière de décoration intérieure. A la place, je me contente de m’assurer qu’il puisse prendre une bonne douche pour enlever l’odeur immonde qu’il traine avec lui et je suis presque déçue d’être renvoyée en cuisine alors que j’aurais bien largement préféré rester dans la salle de bain avec lui – pour m’assurer qu’il ne tombe pas, bien sûr – comme quoi, lui ouvrir ma porte ne suffit pas, il faut toujours que je veuille encore plus d’emmerdes. Malheureusement – ou heureusement – pour moi, c’est en préparant de quoi manger que je vais être utile et rien de plus. Je ne laisse rien paraitre de ma déception – qui n’est pas si grande que ça, d’ailleurs – et m’active du mieux que je peux pour m’assurer qu’on puisse avoir très bientôt une conversation digne de ce nom et pas seulement les brefs échanges dont Chris était capable jusqu’ici. Je peux m’estimer heureuse qu’il ne soit pas tombé dans le coma sur le palier de l’appartement, j’aurais eu l’air malin si j’avais dû appeler une ambulance au milieu de la nuit en expliquant que je l’avais trouvé à moitié mort dans les poubelles et que j’avais jugé bon de le ramener chez moi. Pour le moment, la situation est parfaitement sous contrôle, je n’ai pas entendu de bruit de chute dans la douche ce qui signifie probablement qu’il est encore en vie, merci mon Dieu. Je termine mes préparations et dispose le tout sur la table avec une satisfaction non dissimulée. Je suis une vraie petite femme d’intérieur, en fait, peut-être qu’Abel regrettera de m’avoir larguée en se rendant compte que j’aurais pu passer de prostituée à la parfaite mère au foyer – au secours, je dis n’importe quoi –. Le retour de Chris interrompt mes pensées au bon moment et c’est avec un large sourire que je l’accueille – parfaite mère au foyer, on a dit –.

Le Chris nettoyé est bien plus sympathique à côtoyer que celui que j’ai ramassé dans les poubelles quelques minutes auparavant et sa remarque m’arrache un sourire. « Tu aurais dû me dire que tu avais une passion pour les produits féminin, je t’aurais prêté d’autres trucs. » Mais je ne lui demanderais pas pourquoi il n’a pas souhaité utiliser le shampoing de Caleb, après tout, ça reste seulement un shampoing et je suis loin de m’offusquer qu’il se soit servi dans ma bouteille. Certes, j’ai tendance à compter mes sous, mais je n’en suis pas à ce point-là – ou en tout cas pas pour le moment puisque j’ai la chance d’avoir un frère qui paye le loyer et ne me demande quasiment rien en retour, même si je sais que ça ne va pas durer –. Je suis du coin de l’œil le jeune homme qui s’installe devant le sandwich que j’ai préparé sans pour autant l’engloutir. J’imagine que l’alcool ne doit pas faire beaucoup de bien à son estomac et je le comprends. « Oublié ? » Je répète, en écho à la justification de son état. « C’est le moins qu’on puisse dire. » Je pense qu’au lieu d’oublier de compter les verres, il a surtout décider de ne pas compter les verres pour oublier ses pensées. Une fois de plus, cependant, je me garde de prononcer mes pensées voix haute pour ne pas avoir l’air de trop lui en demander. Recueillir les petits chatons perdus ne signifie pas avoir le droit de tout leur demander et même si je n’ai pas pour habituer de me restreindre dans mes questions et de ménager les personnes en face de moi, je veux essayer de faire attention, cette fois. « Gagné, je ne suis pas devenue riche. » J’admets, avec un petit sourire devant son argumentation pas banale. « Mais je n’ai jamais eu pour habitude d’essayer de noyer mes problèmes dans l’alcool pour autant, déjà parce qu’ils finissent toujours pas remonter à la surface mais aussi pour m’éviter les kilos en trop et le désagréable mal de tête du lendemain. » Et aussi parce que j’ai tellement de problèmes que je serais sûrement devenue alcoolique si j’avais cherché à les dissimuler dans la boisson à chaque fois que j’en rencontre un. « Ça a marché, au moins, tu les as oubliés, tes soucis ? » Parce que si ce n’est pas le cas, il se sera mis une mine pour rien ce qui est bien dommage. « C’est provisoire. » J’ajoute, en revenant brusquement sur ma cohabitation avec mon frère. « J’ai dû vendre mes meubles pour rembourser un emprunt, mais je vais pas rester. » Comme s’il en avait quelque chose à foutre, mais ça me fait du bien de le dire à voix haute, j’arrive presque à me convaincre que je dis la vérité et qu’il arrivera vraiment un moment où je ne serais plus dans la merde et où je pourrais totalement m’assumer financièrement. Au fond de moi, je sais bien que ça n’arrivera pas tant que je conserverais ce mode de vie, mais pour le moment je ne suis absolument pas prête à le reconnaitre.

Code by Fremione.






Smash everything you find
Get out of your mind


Un homme à la mer. [Prim&Jo] H9vsIC0
Un homme à la mer. [Prim&Jo] 981744criminal
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Nl6guHT
Un homme à la mer. [Prim&Jo] YtxTUla
Un homme à la mer. [Prim&Jo] HFtay3q

Un homme à la mer. [Prim&Jo] 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
Un homme à la mer. [Prim&Jo] Awoc
POSTS : 31045 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Un homme à la mer. [Prim&Jo] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Un homme à la mer. [Prim&Jo] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

Un homme à la mer. [Prim&Jo] D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Primrose [2] - Deb [6] - Lou [2] - Vitto - Olivia [3] - Matt & Lily - Ichabod
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Kyte [2] - Alice - Aleph [4][FB].
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3]

Un homme à la mer. [Prim&Jo] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] EmptyVen 10 Juil - 17:24


La cervelle en bouillie, les membres fatigués, la tête alourdie par l’alcool absorbé sans compter les verres : un joli combo qui empêche Joseph de déambuler avec dignité vers la cuisine. De ses cheveux trempés coulent encore quelques gouttes d’eau qui viennent se faire absorber par le t-shirt du frère de son hôte. Il a été trop paresseux pour bien se sécher et il faut dire que de lever les bras en l’air l’empêchait de maintenir son équilibre. La première fois qu’il a essayé, il a rattrapé le comptoir de justesse avant de s’ouvrir le crâne sur la porcelaine de la toilette. Malgré tout, malgré la fatigue pesante et son envie de s’écraser sur n’importe quelle surface horizontale, il arrive à traîner des pieds jusqu’à la table à manger sur laquelle l’attend un sandwich gracieusement préparé par Primrose. Il n’a pas faim mais il connait les règles de politesse de base : il faut toujours plonger ses dents dans un plat qui vous est offert. S’il a appris à contourner les règlements en grandissant en dehors de sa propre famille, certaines taches d’encres n’ont jamais quitté sa mémoire. Il est un gentil criminel, Joseph. Le rôle ne lui a jamais collé à la peau, comme il n’a pas l’impression qu’il colle à la peau de la jolie demoiselle qui a été enfermée derrière les barreaux pour avoir fait sienne un objet qui ne lui appartenait pas. Un vêtement, une paire de chaussure, un collier ; il n’a jamais su l’intérêt de son vol. Mais, ce qu’il se souvient, c’est qu’il a été des plus ignobles en sa présence, fier mantha qui avait adopté le vocabulaire grotesque de ses partenaires de crime. Il a vieilli, depuis, et les « fils de pute » sortent plus difficilement de ses lèvres couvertes de barbe mal entretenue. Il les pense souvent, mais il les enchaîne dans le fond de sa gorge. « Tu aurais dû me dire que tu avais une passion pour les produits féminin, je t’aurais prêté d’autres trucs. » Un sourire mou illumine légèrement son visage, ses yeux humides reflétant les lumières de la salle à manger. Il ne peut pas résister à une autre plaisanterie. « T’inquiète, je me suis servi de ton déo. » Et il l’observe de son regard de guignol pour la rassurer. Non, il n’a pas utilisé ses produits personnels et il n’a pas cherché à le faire. Il avait besoin de sortir rapidement de la salle de bains étouffante de buée.

Enfin installé sur la chaise, il se permet de respirer doucement, posé contre le dossier. La terre semble tourner moins rapidement autour de lui maintenant que le fourmillement dans ses jambes s’est terré. Le sandwich devant lui ne lui met pas l’eau à la bouche mais il se doit de faire des efforts. Primrose l’interroge quant à la raison de sa chute dans les détritus. Loin de lui l’envie de révéler qu’il a envoyé son ami à l’hôpital et que, pour cette raison, il a eu besoin d’oublier une soirée. « Oublié ? » De compter les verres : oui, certainement. « C’est le moins qu’on puisse dire. »  Il ne doute pas une seconde que le spectacle qu’il a offert à tout le voisinage a été le fruit de son abus d’alcool. Une personne possédant tous ses sens ne termine pas sa danse dans les poubelles. Même s’il a énormément de mots qui pèsent sur son cœur, il préfère changer de sujet parce que, au fond, ce n’est pas à la jeune femme qu’il a rencontré une dizaine d’années auparavant qu’il va confier son plus lourd secret. Personne ne le saura jamais. Il n’a plus l’impression de pouvoir faire confiance à personne et l’idée du retour en prison ne l’enchante pas du tout. Il en est à ce stade de sa vie où il n’a pas l’impression que même sa meilleure amie Deborah arrivera à taire sa faute. Il déambule dans Brisbane sans en avoir le droit. Il ne mérite que l’enfermement permanent, pas vrai ?

« Gagné, je ne suis pas devenue riche. » Elle a gobé son appât. C’est à elle d’avouer sa situation actuelle. Étrangement, le simple fait de ne plus sentir les projecteurs rivés dans sa direction  lui permet de mordre à pleines dents dans le sandwich. Il mâche doucement sans qu’aucun haut le cœur ne vienne serrer sa gorge. C’est bon signe. « Mais je n’ai jamais eu pour habitude d’essayer de noyer mes problèmes dans l’alcool pour autant, déjà parce qu’ils finissent toujours pas remonter à la surface mais aussi pour m’éviter les kilos en trop et le désagréable mal de tête du lendemain. » Oh, mais ce mal de tête ce n’est rien comparé aux fantômes qui le hantent. Il sera ravi d’accueillir ce dernier le lendemain. Il a besoin de déplacer le mal, il n’y a que ça qui arrive à soulager ses peines : elle est agréable la sensation de l’aiguille qui se glisse sous la peau. « Oh, t’es toute maigre, je ne crois pas une seconde que l’alcool a fait augmenter le chiffre sur ta balance. » Elle et petite, Primrose. Elle semble avoir gardé le corps d’une adolescente : un estomac plat, des joues finement dessinées, une mâchoire bien sculptée qui ne cache aucun gramme de graisse. Mais elle est bien plus jeune que lui, c’est une variable à ne pas oublier. « Comment fais-tu, alors, pour régler tes problèmes ? Apprends-moi, jeune manitou. » Il ricane en mâchouillant une frite. « Ça a marché, au moins, tu les as oubliés, tes soucis ? »  Long soupir. Il ferme les paupières quelques secondes pour s’accompagner de la noirceur et du silence. Il fait mine de réfléchir et lance : « Nope. Je ne peux pas les oublier si tu continues de me les rappeler. » Il rouvre les yeux, les lèvres pincées mais le regard neutre. « C’est provisoire. » Il hausse un sourcil, impatient de savoir la suite. « J’ai dû vendre mes meubles pour rembourser un emprunt, mais je vais pas rester. » Voilà une information bien étrange. Joseph n’est pas le professionnel des problèmes d’adulte – lui il a préféré accumuler les problèmes de connard, c’est différent – mais il serait prêt à jurer que ce sont pour payer des meubles que les gens font des emprunts. Ou pour une bagnole, une maison, certainement pas un voyage. « J’y connais rien en… trucs d’adultes mais je le trouve louche ton emprunt. Tu peux me le dire si t’es tombée dans l’enfer du jeu, je ne jugerais pas. » Il souffle, amusé et sarcastique. Il n’a pas l’intention de s’immiscer dans la vie privée de son hôte et il espère en retour qu’elle en fasse autant. « Au fait, j’m’appelle Jo. » Ça l’avait amusé d’entendre à nouveau le prénom Chris mais cette fausse identité se trouve derrière lui depuis que son véritable prénom a été imprimé sur des milliers de journaux.  


Un homme à la mer. [Prim&Jo] Zvsv
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un homme à la mer. [Prim&Jo] Un homme à la mer. [Prim&Jo] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Un homme à la mer. [Prim&Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-