AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -46%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
205 €

 RENAISSANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sinead Ells
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans. (25/10)
SURNOM : Sin, Chuck (qui est son second prénom) ou la sauterelle par ses frères. Sid également, oui, comme dans l'âge de glace, cherchez pas.
STATUT : Célibataire, c'est pas franchement une priorité.
MÉTIER : Étudiante en génie mécanique et productique. Il lui arrive aussi de faire des petits boulots ou la manche si on peut considérer ça comme un boulot.
LOGEMENT : Ton quartier ou celui du voisin, peu importe tant qu'elle trouve un parking gratuit pour garer sa voiture ou un endroit sûr pour dormir à même le sol.
RENAISSANCE Tumblr_n0cvbhl06O1so9wqko1_400
POSTS : 431 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Sinead a 5 frères aînés. » elle est SDF depuis quelques mois et dort dans sa voiture la plupart du temps. » C'est la Bansky Australienne, on reconnait son style de graffitis mais personne ne sait que c'est elle. » Elle est atteinte de prosopagnosie (incapacité à reconnaître et retenir les visages). » Ses yeux sont bleus clairs mais elle a une tâche brune dans son œil droit. » Elle est très méfiante. » Elle a un rottweiler de trois ans environ, son meilleur ami. » Elle possède deux carnets : ses projets de prochains graffitis et un répertoire de ses proches.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
2019 _
Joseph#1
2020 _ Jordan#1 » Auden#1 » Chloe#1 » Cian#1 » Celeste#1 » Ash#1 » Arthur#1 » Yelahiah#1 » Mira#1

RENAISSANCE 7i53
PSEUDO : Cocaïne.
AVATAR : Magdalena Zalejska.
CRÉDITS : wildbeast (ava) » beylin (code sign) » la confiserie (baby bee)
DC : Deborah Brody
INSCRIT LE : 11/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27870-dark-light-sinead-e

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyDim 19 Jan 2020 - 23:04



renaissance
Ses cheveux bruns étaient devenus noirs sous l’effet de l’eau. Le savon, elle en avait pompé sept ou huit fois pour avoir une bonne dose dans la paume de sa main. L’odeur n’était pas terrible mais ça allait faire l’affaire. Au moins, ça sentait le propre et elle ne demandait rien de plus. Elle n’allait pas se plaindre, il moussait plutôt bien dès l’instant où elle l’avait appliqué sur ses racines et ses longueurs. Elle prenait son temps, elle essayait de trouver dans cet instant un pseudo moment de détente. Elle n’y parvenait pas toujours et pour cause, ce n’était pas franchement une situation idéale. Les toilettes d’un McDonalds, relativement tôt le matin pour être sûre d’être seule et ne pas être dénoncée par un client dérangé par son comportement – bande de connards – face au miroir, reflétant son image de sans domicile fixe, à l’odeur relative – ce à quoi elle s’attelait pour arranger ça. Comment trouver de la détente quand on se lave les cheveux dans un évier d’un fast-food ? Ce n’était clairement pas évident mais elle trouvait du réconfort dans l’eau fraîche et dans le grincement de ses cheveux sous l’effet du savon qui les avait rendus propres. Ça, ça faisait foutrement du bien.

La tête sous le séchoir, elle séchait ses mèches, les yeux fermés. Le bruit mécanique de l’appareil l’empêchait d’entendre, ou tout du moins ne pas faire attention, à cette porte qui s’ouvrait, à ce mec qui entrait naturellement dans les wc qui lui étaient destinés. Oui, Sinead se lavait les cheveux dans les toilettes des garçons. Question de stratégie, encore une fois. Après des mois dehors, elle avait remarqué que les toilettes des mecs étaient moins fréquentées que ceux des femmes. Alors, elle les avait choisis, sans se poser de question. Pas de chance ce matin. Dans le pauvre quart d’heure qu’elle utilisait pour faire sa toilette, il fallait qu’un type entre, ce qu’elle ne remarquait que lorsqu’elle relevait la tête, ses tiffes emmêlés, lancés vers l’arrière pour dégager sa vue. « Bonjour. » Aussi simple que ça, comme si la situation était naturelle. Avec un peu de chance, si elle restait polie et discrète, il n’allait rien dire aux employés de l’établissement et elle pourrait terminer en paix.

En revanche, ce à quoi elle ne s’attendait absolument pas, était qu’il reste là, à la fixer comme si elle était une extraterrestre ou un fantôme du passé. Dans un premier temps, la brune ne disait rien et se contentait d’attraper sa brosse pour démêler ses cheveux. Deux, trois, quatre coups de brosse et il était toujours là. Ça devenait terriblement gênant. « Vous avez jamais vu une fille dans des toilettes de garçons ou bien ? » Une fille en soutien-gorge dans les toilettes des garçons, qui plus est. Un instant de flottement et elle reprenait la parole. « Promis, je compte pas vous regarder pisser mais je peux aller de mon côté si ça vous dérange tant que ça. » Est-ce qu’il était sourd, aveugle ? qu’est-ce qu’il allait réagir à un moment donné ? Elle commençait à sérieusement se poser la question et l’inquiétude venait lui prendre la gorge – autant pour lui que pour elle-même d’ailleurs, il manquerait plus qu’elle tombe sur un malade, ça serait bien sa chance. « Est-ce que ça va ? »



DANCING IN THE SHADOWS


Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : Cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : Père célibataire depuis peu.
MÉTIER : Amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : Un loft à spring hill, #51.
RENAISSANCE Tumblr_n6vkt1gDh91sdd7w6o2_250
POSTS : 4069 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : RENAISSANCE V4Gz0b7
CHARLIE △ i would walk a million miles, just to see you smile until the day i die. oh, i need you by my side, we get high on life, until the day we die.

RENAISSANCE Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #10 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

RENAISSANCE Giphy
OAKLEY #4 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs EN ATTENTE : Charlie #8
RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3
PSEUDO : paindep.
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) shiya (dessin) joseph
DC : elora, bailey, loan & hugo
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyDim 26 Jan 2020 - 20:27



renaissance
Sinead & Cian


Pour la première fois depuis des jours, je décide de profiter de la fraîcheur matinale pour aller courir. C’est devenu une habitude, je me lève tôt, je pars courir quelques kilomètres avant de rentrer prendre une douche et partir pour la base. Avec les chaleurs de ces derniers jours, j’avais un peu abandonné ma sortie matinale, mais il a fini par pleuvoir cette nuit, et même si l’air reste encore un peu étouffant, ça ne fait pas de mal de sortir. Je n’emprunte jamais le même chemin et aujourd’hui sans réfléchir, je me dirige vers le fleuve. Une fois sur la promenade j’accélère quelque peu le pas pour rajouter un peu de challenge. Je fais le tour du quartier à un rythme plutôt soutenu, mais le soleil me tape dans le dos et je commence à avoir bien trop chaud. Bien entendu, tel le mec hyper désorganisé que je suis, je n’ai pas pris la peine de partir avec une bouteille d’eau. Voulant éviter de démarrer la journée en faisant un malaise, je ralentis mon rythme et commence à chercher un endroit où je pourrais trouver un peu d’eau fraîche. C’est au bout d’une centaine de mètres que je finis par complètement m’arrêter pour reprendre mon souffle et réaliser où je suis. Par chance, mon regard tombe sur l’enseigne d’un MacDo non loin de là. Au moins, là-bas, je pourrais demander un peu d’eau. Comme si je n’avais pas assez fait d’effort, je décide de finir le chemin en sprint. Un dernier effort pour la matinée, pour avoir la sensation de m’être défoncé jusqu’au bout.

Lorsque j’entre dans le fast food, l’endroit est pratiquement désert. Il y a une bande de jeunes qui se prennent un café probablement avant d’aller en cours et quelques personnes avec des ordinateurs qui profitent très probablement du wifi gratuit. Je me dirige vers le comptoir où une jeune femme semble s’ennuyer comme jamais. « Ce serait possible d’avoir un verre d’eau ? » - « Oui bien sûr. » Elle me sourit et va remplir un gobelet en carton. Je réalise seulement que je dois avoir l’air dégueulasse dans mon débardeur rempli de transpiration. Tant pis, je suis pas venu pour plaire à qui que ce soit. Je remercie la brunette et bois une longue gorgée du verre. Je passe une main dans mes cheveux trempés et soupire un peu. Je crois qu’il faut que je parte bien plutôt les prochains jours. Chaque été, c’est pareil, je refuse d’abandonner ma course du matin, mais je passe mon temps à souffrir comme jamais à la fin. Je termine mon verre et décide d’aller me rafraîchir aux toilettes avant de rentrer chez moi, probablement en courant, parce que je suis dingue comme ça.

Je ne m’attendais réellement pas à tomber sur une jeune femme en entrant dans les toilettes et recule même d’un pas pour m’assurer que je ne me suis pas trompé de porte. Je n’ai pas le temps de dire quoique ce soit que la jeune femme se tourne vers moi. Et soudainement, c’est comme si le monde avait cessé de tourner. Je me prends une claque en pleine gueule. Je me retrouve incapable de reprendre ma respiration le temps d’un instant. C’est impossible… Et pourtant… Non, mon cerveau est en train de me jouer un tour. Ça ne peut pas être elle, pas après tout ce temps. J’ai pris un coup de chaud, je dois être en train d’halluciner. Et pourtant… Je la vois me parler, mais n’entends absolument rien. Mon regard fixé sur son visage, le bide en vrac et le cœur qui s’accélère. « Leah ? » Cette petite brunette, qui est en train de se laver les cheveux dans les toilettes d’un restaurant, ressemble bien trop à ma sœur. Cela en devient bien trop déstabilisant. Je vois qu’elle me dévisage d’un air curieux et je reprends doucement mes esprits. « Je… Pardon… » Je serais incapable d’en dire plus. Mon regard ne lâche pas son visage. C’est juste impossible… Je fais un pas vers elle, mais de suite la jeune femme recule. « Tu lui ressembles tellement. »      




Revenir en haut Aller en bas
Sinead Ells
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans. (25/10)
SURNOM : Sin, Chuck (qui est son second prénom) ou la sauterelle par ses frères. Sid également, oui, comme dans l'âge de glace, cherchez pas.
STATUT : Célibataire, c'est pas franchement une priorité.
MÉTIER : Étudiante en génie mécanique et productique. Il lui arrive aussi de faire des petits boulots ou la manche si on peut considérer ça comme un boulot.
LOGEMENT : Ton quartier ou celui du voisin, peu importe tant qu'elle trouve un parking gratuit pour garer sa voiture ou un endroit sûr pour dormir à même le sol.
RENAISSANCE Tumblr_n0cvbhl06O1so9wqko1_400
POSTS : 431 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Sinead a 5 frères aînés. » elle est SDF depuis quelques mois et dort dans sa voiture la plupart du temps. » C'est la Bansky Australienne, on reconnait son style de graffitis mais personne ne sait que c'est elle. » Elle est atteinte de prosopagnosie (incapacité à reconnaître et retenir les visages). » Ses yeux sont bleus clairs mais elle a une tâche brune dans son œil droit. » Elle est très méfiante. » Elle a un rottweiler de trois ans environ, son meilleur ami. » Elle possède deux carnets : ses projets de prochains graffitis et un répertoire de ses proches.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
2019 _
Joseph#1
2020 _ Jordan#1 » Auden#1 » Chloe#1 » Cian#1 » Celeste#1 » Ash#1 » Arthur#1 » Yelahiah#1 » Mira#1

RENAISSANCE 7i53
PSEUDO : Cocaïne.
AVATAR : Magdalena Zalejska.
CRÉDITS : wildbeast (ava) » beylin (code sign) » la confiserie (baby bee)
DC : Deborah Brody
INSCRIT LE : 11/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27870-dark-light-sinead-e

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyMer 29 Jan 2020 - 20:42




renaissance
Ils partageaient quelques traits en commun : Leur nez et leurs lèvres fins, leurs yeux en amande. La couleur de ces derniers et celle de leurs cheveux finissaient de ponctuer leur ressemblance dont elle n’avait pas conscience. Lui, en revanche, en semblait presque effrayé, en était indubitablement choqué. Il ne la regardait même pas, il la dévisageait, observait le moindre de ses traits, s’attardait tellement qu’il la mettait très mal à l’aise. Elle était si loin de s’imaginer ce qui était en train de se passer, si loin d’elle l’idée qu’elle puisse ressembler à une petite sœur disparue mais tellement aimée, jamais oubliée après tant d’années. Il semblait tellement choqué que naturellement, elle lui demandait s’il allait bien… elle était assez chanceuse pour tomber sur un mec qui faisait une rupture d’anévrisme ou sur le point de faire un malaise. Ça expliquerait bien des choses : sa transpiration, son absence de réaction. Puis un prénom venait chatouiller ses tympans alors qu’instinctivement, elle avait remis son haut – déjà bien plus à l’aise ainsi. Leah. Elle ne connaissait aucune Leah. Il piquait sa curiosité, ça se voyait à ses sourcils légèrement froncés. L’énigme était en train de trouver une réponse : il la prenait pour quelqu’un d’autre et comme seule réponse, elle secouait négativement la tête. Elle n’était pas cette Leah.

Ça ne semblait pourtant pas suffisant. Les iris de l’homme ne la quittaient pas et l’idée d’être coincée avec lui – parce qu’il ne bougeait pas de devant la porte d’entrée – ne lui plaisait guère. Qu’est-ce qu’il voulait de plus au juste ? Est-ce qu’il attendait d’elle qu’elle lui affirme de vive voix qu’elle n’était pas la femme qu’il cherchait, qu’il était en train de rêver ou d’être témoin que les fameux sept clones pouvaient exister ? Il s’excusait mais la rendait nerveuse, à cran. Elle était tant habituée à se méfier qu’elle ne savait pas être autrement et c’était un réflexe pour elle de reculer dès l’instant où il avait emboîté un pas vers elle. « C’est pas une raison pour t’approcher, garde tes distances. » Qu’elle lui ressemble, ce n’était pas une raison pour se donner l’autorisation à venir vers elle. Dans l’esprit de Sinead, si craintive, c’était même l’inverse. Sa ressemblance avec une femme qu’elle ne connaissait même pas, c’était flippant et une bonne raison de fuir, la justification de ses paroles sèches, trop sèches. Si seulement elle était capable, comme quasiment tous les êtres humains, de structurer un visage, de se rendre compte de cet air de famille qu’ils partageaient malgré eux, elle serait probablement moins virulente, moins méfiante, plus compatissante et certainement désolée de lui rappeler l’être manqué. Malheureusement pour lui, elle en était incapable et cette particularité rendait la situation plus tendue.

Assez pour que la jeune femme ait le réflexe d’attraper ses affaires et de commencer à les ranger avec une certaine hâte. Elle comptait s’en aller, le doute était impossible là-dessus. La vie n’avait pas été tendre avec elle et elle avait si peur qu’on puisse de nouveau la manipuler qu’elle préférait fuir dès l’instant où une situation étrange se présentait à elle. C’était le cas. Elle ne voulait plus s’attarder, elle ne voulait pas lui donner l’occasion de l’embobiner. C’était idiot de voir les choses de cette façon, d’appréhender la vie de cette manière mais c’était sa façon à elle de se prémunir. Mais elle était coincée, la poupée. Elle se tenait là, face à lui. Les cheveux humides, son sac contre elle, les traits un peu crispés par l’empressement de se tirer. « Ça te dérangerait de te pousser pour me laisser passer ? » Elle s’abstenait d’un ‘bouge de là’ trop violent, trop à même de faire réagir le bonhomme pour la remettre à sa place de meuf qui avait rien à foutre là de base. Elle n’y tenait franchement pas et soupirait même quelques excuses pour détendre l’atmosphère et le rendre plus enclin à la laisser passer. « Je ne m’appelle pas Leah et je n’en connais aucune. Désolée de ne pas être celle à qui tu t’attendais, tu la retrouveras sûrement... » détendre l’atmosphère ou lui donner une excuse pour engager la conversation. C’était quitte ou double.



DANCING IN THE SHADOWS


Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : Cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : Père célibataire depuis peu.
MÉTIER : Amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : Un loft à spring hill, #51.
RENAISSANCE Tumblr_n6vkt1gDh91sdd7w6o2_250
POSTS : 4069 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : RENAISSANCE V4Gz0b7
CHARLIE △ i would walk a million miles, just to see you smile until the day i die. oh, i need you by my side, we get high on life, until the day we die.

RENAISSANCE Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #10 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

RENAISSANCE Giphy
OAKLEY #4 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs EN ATTENTE : Charlie #8
RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3
PSEUDO : paindep.
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) shiya (dessin) joseph
DC : elora, bailey, loan & hugo
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyDim 23 Fév 2020 - 20:24



renaissance
Sinead & Cian


En vingt-quatre ans, il m’est souvent arrivé de me demander à quoi la vie aurait pu ressembler si Leah ne nous avait jamais quittées. Souvent je réalise que l’on n’aurait probablement jamais quitté l’Australie, que je n’aurais jamais été aussi proche de Charlie, je n’aurais jamais connu Eavan et je ne serais probablement pas militaire. Mais ma petite sœur aurait été là. Toujours là. Et parfois, je me demande à quoi elle aurait bien pu ressembler. Dans mon esprit, j’avais tenté de transposer la petite fille de dix ans dans une jeune femme aux longs cheveux bruns, au style vestimentaire simple et un visage sur lequel on pourrait toujours y lire une tendresse infinie. Je me faisais du mal parfois en tentant d’imaginer Leah, en me raccrochant bien trop violemment à des souvenirs qui sont de plus en plus difficile à raviver. En vingt-quatre ans, on oublie. Je ne me souviens plus du son de sa voix, de son rire ou de l’odeur de ses cheveux lorsque je lui faisais un câlin devant la télé parce qu’elle ne voulait jamais regarder les dessins animés sans moi. Je ne me souviens plus et c’est le plus douloureux. Alors je transpose dans tout ce qui me fait penser à elle. Pour la garder vivante malgré les années, pour toujours penser à elle. Parfois, je pense la reconnaître dans une jeune femme que je croise dans la rue, mais c’est toujours bien éphémère. Pas aujourd’hui… Dans les toilettes de ce fast-food, je me retrouve nez à nez avec la parfaite représentation de ma petite sœur.

Je me retrouve incapable de bouger à fixer la jeune femme, à attendre une réaction de sa part. Tout se mélange dans mon esprit. Le côté rationnel qui me hurle que tout cela est purement impossible, et l’imagination qui répète en boucle que Leah se trouve en face de moi. Elle a les yeux bleus de la famille, les cheveux bruns et cet air un peu mutin que j’avais toujours imaginé pour ma sœur. Un caractère à la Atwood bien entendu. Et je ne prends pas conscience de mon comportement plus qu’étrange. Je fixe la jeune femme, je m’approche d’elle. Merde, je l’appelle même par le prénom de ma sœur. L’espace de quelques secondes, je m’accroche à cette idée qu’elle pourrait être Leah. Juste quelques secondes. Comme si je pouvais la retrouver avant qu’on me l’enlève de nouveau. Et je m’approche sans prendre conscience que la jeune fille en face de moi ne me connaît pas, qu’elle se retrouve en position de faiblesse face à moi. C’est uniquement lorsqu’elle hausse le ton que je prends conscience de ce que je suis en train de faire. Je lève les mains au ciel et me recule de plusieurs pas, sans faire attention, je me mets encore plus devant la porte pour lui laisser de l’espace.

En quelques secondes, elle s’habille et je prends conscience de ce qui est en train de se passer. Elle était en train de faire sa toilette ici dans cet endroit un peu miteux et elle semble n’avoir qu’un sac à dos comme maigre possession. Mon regard la scrute encore et encore. C’est impossible. Comment elle peut autant lui ressembler ? J’ai toujours entendu dire que l’on avait des doubles dans ce monde, mais je n’y avais jamais réellement cru. Il faut croire que j’avais tort. Et la jeune femme en face de moi à un caractère qui pourrait étrangement ressembler à celui de ma sœur au premier abord. Elle est sur la défensive bien entendu, mais je mets bien trop de temps à comprendre que je suis le mec bizarre de l’histoire à la fixer comme ça. « Je ne m’appelle pas Leah et je n’en connais aucune. Désolée de ne pas être celle à qui tu t’attendais, tu la retrouveras sûrement... » La claque est si forte que l’on pourrait l’entendre résonner dans mon esprit. Elle n’est pas Leah. Bien entendu… Mon cerveau m’a joué des tours et voilà que la tristesse prend le dessus, fois mille. Je me sens abattu et un rire nerveux s’échappe d’entre mes lèvres. « Je la retrouverais jamais. » Comme si elle avait besoin de savoir alors que tout ce qu’elle cherche est de prendre la fuite. Pourtant, je me sens presque obliger de lui donner une explication. « Tu ressemble beaucoup à ma petite sœur que j’ai perdu y a des années. » Comme la promesse silencieuse que je ne lui veux aucun mal et que j’ai simplement cru voir un fantôme en tombant sur elle. Juste une explication, un peu bancale. Et je la regarde une nouvelle fois. « Tu veux quelque chose à manger ou à boire ? »

RENAISSANCE 3258319053
 
      




Revenir en haut Aller en bas
Sinead Ells
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans. (25/10)
SURNOM : Sin, Chuck (qui est son second prénom) ou la sauterelle par ses frères. Sid également, oui, comme dans l'âge de glace, cherchez pas.
STATUT : Célibataire, c'est pas franchement une priorité.
MÉTIER : Étudiante en génie mécanique et productique. Il lui arrive aussi de faire des petits boulots ou la manche si on peut considérer ça comme un boulot.
LOGEMENT : Ton quartier ou celui du voisin, peu importe tant qu'elle trouve un parking gratuit pour garer sa voiture ou un endroit sûr pour dormir à même le sol.
RENAISSANCE Tumblr_n0cvbhl06O1so9wqko1_400
POSTS : 431 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Sinead a 5 frères aînés. » elle est SDF depuis quelques mois et dort dans sa voiture la plupart du temps. » C'est la Bansky Australienne, on reconnait son style de graffitis mais personne ne sait que c'est elle. » Elle est atteinte de prosopagnosie (incapacité à reconnaître et retenir les visages). » Ses yeux sont bleus clairs mais elle a une tâche brune dans son œil droit. » Elle est très méfiante. » Elle a un rottweiler de trois ans environ, son meilleur ami. » Elle possède deux carnets : ses projets de prochains graffitis et un répertoire de ses proches.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
2019 _
Joseph#1
2020 _ Jordan#1 » Auden#1 » Chloe#1 » Cian#1 » Celeste#1 » Ash#1 » Arthur#1 » Yelahiah#1 » Mira#1

RENAISSANCE 7i53
PSEUDO : Cocaïne.
AVATAR : Magdalena Zalejska.
CRÉDITS : wildbeast (ava) » beylin (code sign) » la confiserie (baby bee)
DC : Deborah Brody
INSCRIT LE : 11/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27870-dark-light-sinead-e

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyMer 1 Avr 2020 - 0:20




renaissance
Elle piquait, la gamine, parce qu’elle n’avait que ça pour se défendre. Montrer les dents, s’apprêter à mordre. Un moyen de mettre en garde quand elle n’avait pas vraiment idée de ce qui était en train de se passer. Elle rangeait ses affaires en vitesse, elle le sommait de se pousser. Un face-à-face, à distance raisonnable. Il la dévisageait davantage. Ses yeux bleus perçaient les siens et les traits du visage de la poupée s’adoucissaient presque instantanément. La seconde d’avant, elle l’aurait poussé de son chemin mais elle le voyait à présent, ce voile qui teintait ses iris d’une tristesse relative. Il n’était pas de ces mecs étranges parce qu’ils sont déjà sous coke dès le matin, il n’était pas de ces mecs dangereux qui peuvent profiter de la faiblesse d’autrui, surtout dans un tel lieu confiné. C’était un homme surpris avant tout et pas de la meilleure des manières. Il imprimait ses traits parce qu’elle n’était rien d’autre que le calque d’un être manqué. Elle le comprenait dès l’instant où ses lèvres scellées se décidaient à mouvoir, lui révélant non sans un rire nerveux que cette Leah qu’il avait cru voir n’était plus de ce monde ou tout du moins, plus du sien. « Oh... » Est-ce qu’elle était perdue parce que décédée ou avait-il cru la voir en elle parce qu’elle était de ces malheureux gamins à être kidnappés et retrouvés des années plus tard ? Elle n’osait pas poser la question, ce n’était pas ses affaires et elle se sentait bien assez ridicule comme ça, ce n’était pas nécessaire d’en rajouter. « Je suis navrée pour toi. » Que pouvait-elle dire de plus dans ce genre de circonstances ? Désolée de te rendre si triste en lui ressemblant tant ? Ça ne ferait qu’en rajouter une couche et elle ne tenait pas spécialement. Le quitter, s’en aller loin pour éviter de souffrir davantage, c’était sûrement la meilleure des idées. La toute première.

Mais il lui coupait l’herbe sous le pied. Il n’était visiblement pas décidé à la voir s’éloigner. Cette souffrance qu’il avait ressentie était-elle en train de se transformer en une espèce de réconfort de l’avoir à ses côtés ? Elle n’en savait rien. Si elle n’était pas Leah, il était indéniable qu’elle vivait plus ou moins à travers elle, par ce physique presque copié collé, par l’idée que l’homme se faisait de sa petite sœur disparue après des années. « Je peux pas, on m’attends, je suis désolée. » Et c’était plus ou moins vrai. Son chien était dans sa voiture. Garée à l’ombre, certes, mais elle ne pouvait définitivement pas le laisser à l’intérieur. Il commençait à faire chaud et elle ne souhaitait pas mettre sa vie en danger. Avec un sourire désolé, elle s’était alors approchée, marquant son souhait de s’en aller. La main sur la poignée de la porte, elle l’actionnait et sortait des toilettes, échappant ces derniers mots. « Au revoir... » Presque un souffle, un murmure, comme si elle avait hésité, comme si elle était désolée, encore une fois. Sans attendre, elle avait rejoint sa voiture sur le parking, ne se retournant pas. Dès l’instant où son molosse de rottweiler l’avait aperçu, il s’était mis à aboyer de joie, sa queue battant l’air frénétiquement. Plus encore dès l’instant où elle le libérait de sa prison sur quatre roues. Précaution oblige pour que personne ne se plaigne, elle avait glissé autour de lui un harnais pour l’attacher au rétroviseur. Pour un instant, le temps de ranger son sac et ses affaires de toilettes. Le temps de repenser à ce gars, secouant la tête pour se débarrasser de ses pensées. « C’est n’importe quoi... » Seulement ensuite, elle avait sorti de quoi nourrir et hydrater l’animal. En appuie contre sa voiture, son visage déviait instantanément vers le mouvement de porte de l’établissement. C’était lui. Il sortait du fast-food et elle s’en mordait l’intérieur de la joue. Est-ce qu’elle s’apprêtait à faire une connerie ? Seul l’avenir allait pouvoir lui dire.

« Hé ! » Sa voix se portait jusqu’à l’homme en question. Elle l’interpellait sans savoir si ce qu’elle faisait était vraiment une bonne idée mais après tout, c’était lui qui avait proposé, pas vrai ? S’il se faisait du mal tout seul, ce n’était pas son problème. D’un pas décidé, elle s’éloignait de son véhicule, le rejoignant à l’entrée. « C’est ok pour un café... et un muffin, si on prend ça dehors. Je ne peux pas le laisser sans surveillance. » Un regard rapide vers l’animal pour spécifier qu’elle parlait de lui. Elle pourrait le laisser seul en soi. Il n’était pas du genre à s’échapper ni même à mordre – quoi que la voiture étant son chez lui, il y avait tout de même un certain risque qu’il défende son territoire – mais c’était trop risqué, en plus d’être un coup à se le faire voler. Garder un œil sur lui, c’était ce qu’elle voulait avant tout. « Et appelle-moi Sinead ou Sin si tu préfères. Sinon ça va devenir trop bizarre pour moi. » Un sourire, une main tendue pour lui serrer la pince, des présentations officielles pour recommencer sur une nouvelle base.



DANCING IN THE SHADOWS


Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : Cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : Père célibataire depuis peu.
MÉTIER : Amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : Un loft à spring hill, #51.
RENAISSANCE Tumblr_n6vkt1gDh91sdd7w6o2_250
POSTS : 4069 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : RENAISSANCE V4Gz0b7
CHARLIE △ i would walk a million miles, just to see you smile until the day i die. oh, i need you by my side, we get high on life, until the day we die.

RENAISSANCE Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #10 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

RENAISSANCE Giphy
OAKLEY #4 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs EN ATTENTE : Charlie #8
RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3
PSEUDO : paindep.
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) shiya (dessin) joseph
DC : elora, bailey, loan & hugo
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE EmptyVen 8 Mai 2020 - 22:47



renaissance
Sinead & Cian


« Je suis navrée pour toi. » Elle reste polie la gamine alors que je viens probablement de lui faire une belle frayeur. Il serait tant que je sorte de ma torpeur, que je m’efface et la laisse partir, mais mon regard ne cesse de se promener sur les contours de son visage. Je n’ai jamais vu ma sœur à son âge, tout cela n’est que le fruit de mon imagination, mais elle lui ressemble. Je suis incapable de m’enlever l’idée de la tête. Il y a quelque chose que je ne saurais expliquer, quelque chose qui me donne envie d’en savoir plus sur la brunette, de savoir pourquoi elle se douche dans les toilettes d’un fast-food, pourquoi elle semble aussi craintive tout en étant sur la défensive. Savoir un peu tout, pour peut-être, enfin, m’enlever de la tête qu’elle n’est en rien ma petite sœur. Juste le fruit d’un hasard, un brin malicieux avec mon esprit.

« Je peux pas, on m’attend, je suis désolée. » J’aurais dû me douter que jamais elle n’allait accepter l’invitation d’un mec complètement bizarre qui vient de la retenir dans ces toilettes parce qu’il a cru apercevoir un fantôme de son passé. « Au revoir… » Elle me lance un sourire désolé, malgré tout. Elle est gênée et je suis mortifié. « Au revoir. » que je murmure alors que déjà la porte est en train de claquer derrière elle. Je pourrais me gifler d’avoir eu un comportement aussi bizarre avec la jeune femme. En attendant, je me précipite vers l’évier pour m’asperger le visage d’eau fraîche comme si cela allait pouvoir annuler toute la scène. Ce n’est pas comme si j’avais voulu la mettre mal à l’aise. Tout ça n’est qu’une coïncidence. Elle ressemble à l’image que je me suis construire de Leah et ça m’a retourné le bide. Je retrouve mon souffle inconscient de l’avoir retenu tout le long de la conversation. C’est n’importe quoi, il faut que je me calme. Je m’asperge une nouvelle fois le visage et relève la tête pour croiser mon reflet dans le miroir. J’ai une tête à faire peur. Il faut que je rentre chez moi.

L’idée est de sortir de ce fast-food et repartir en courant. Il faut que j’oublie cette rencontre. Il faut que j’arrête de penser à ma sœur pour que le sentiment de manque qui commence à grandir en moi reste dans son coin, reste dans le noir. « Hé. » Je sursaute et me retourne. La jeune femme est encore là, adosser à une voiture, accompagner d’un chien. « C’est ok pour un café... et un muffin, si on prend ça dehors. Je ne peux pas le laisser sans surveillance. » Oh. Je hoche la tête tout en marchant lentement vers elle. Je n’avais pas prévu qu’elle accepte. Je ne sais même pas ce que l’on va bien pouvoir se dire. Tout cela est si idiot pourtant, je ne recule pas face à l’idée de lui offrir un peu de quoi manger. « Je connais un café juste au bout de la rue, ils ont une grande terrasse. » que je dis fébrilement tandis qu’elle tend la main vers moi. « Et appelle-moi Sinead ou Sin si tu préfères. Sinon ça va devenir trop bizarre pour moi. » Promis je ne t’appellerai jamais Leah à nouveau. Je souris pour tenter de me faire pardonner tout en venant serrer sa main tendue. « Cian. Promis, je n’ai pas pour habitude d’être un mec bizarre. » Et son chien vient renifler le bas de mon jean avec méfiance. Lentement, j’approche ma main à une distance respectable de la truffe de l’animal, lui laissant savoir que je le laisse approcher à sa guise. Il hésite l’animal, mais finit par venir renifler le bout de mes doigts. « Il est beau. »

Le chien se détend un peu, sa maîtresse semble vouloir me suivre alors nous partons vers le café tandis que le silence s’installe entre nous. « Je suis vraiment désolé si je t’ai fait peur. » Ce n’est pas dans mes habitudes et encore moins quelque chose qui m’amuse. « Disons que j’ai vraiment été surpris. » Je soupire et passe une main sur mon visage. On va oublier tout cela et passer à autre chose. « Tu vis ici depuis longtemps ? » Si elle m’apprend avoir des origines Irlandaise ou même avoir vécu dans mon pays, je saute d’un pont. Calme toi Cian. Je suis un peu gauche avec elle et clairement elle va finir par prendre la fuite. Mais elle m’intrigue cette jeune femme qui se lave les cheveux dans un évier. On arrive devant le café qui est assez calme, la terrasse étant vide si ce n’est un homme qui lit son journal. « Tu voudrais quoi ? Je vais aller nous chercher tout ça pour que tu restes avec lui. » Le chien ne sera pas vraiment le bienvenu à l’intérieur. « Installe-toi en attendant. » Autrement dit, reste encore un peu, on pourra discuter.     




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

RENAISSANCE Empty
Message(#) Sujet: Re: RENAISSANCE RENAISSANCE Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

RENAISSANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-