AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Someone to understand ~ Grace Coughlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sixtine Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (14/08/1997)
SURNOM : Camil l'appelle "Poucelina"; mais ne vous y risquez pas de vous-même...
STATUT : Libre comme l'air !
MÉTIER : Etudiante en droit communication, en alternance à la mairie de Brisbane comme assistante du chef de cabinet du maire.
LOGEMENT : Avec Camil au #525, Water Street, Spring Hill.
Someone to understand ~ Grace Coughlin 6if0
POSTS : 278 POINTS : 485

PETIT PLUS : Fan de comédies musicales en tous genres / Carriériste / Très sportive / Tendance Orthorexique / Touchée par le syndrome Li-Fraumeni / Tête Brûlée / Bilingue anglais-japonais / Amatrice de vin rouge, ramen et chocolat noir / Fleur préférée : la rose blanche
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Someone to understand ~ Grace
Peace of mind ~ Hassan #1
Head above water ~ Charlie #1
No alarms and no surprises ~ Smith #3
Betting on the future ~ Max
Il suffit d'un sourire ~ Jax
RPs TERMINÉS : Saül, Tobias
Nolan (ab.), Smith #1, Fabulous ~ Loan (ab.),
Photobombing ~ Jordan,
Et c'est parti pour le show ~ RP libre, Simon #1, Simon #2, Camil #2 (FB), La pitié est trahison ~ Simon #3 (ab), Un diner presque parfait ~ Simon #4 (ab)

AVATAR : Dakota Fanning
CRÉDITS : schizophrenic / Joseph (abeille)
DC : Heïana / Allan
INSCRIT LE : 02/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28243-sixtine-smith-i-m-picky https://www.30yearsstillyoung.com/t30918-heiana-allan-sixtine

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyVen 24 Jan - 17:36



Soupir. Nom, prénom, date de naissance. La blonde se retint de souffler à nouveau, histoire de ne pas paraître irrespectueuse, mais bon sang qu'elle aurait préféré ne pas être là aujourd'hui. M'enfin, comme dirait une certaine mangouste: "Quand faut y aller, faut y aller, et on va y aller". Smith Sixtine, quatorze août mille-neuf-cents-quatre-vingts-dix-sept. Elle tendit son poignet, et un hideux bracelet au plastique vert foncé y fut clipsé. La blonde devait subir, au moins une fois par an, une batterie de tests divers et variés: prises de sang, scanner, IRM, consultations endocrinologiques, nutritionnelles, psychologiques... Alors, lorsqu'elle était arrivée en Australie, l'adolescente avait demandé s'il était possible de réunir tous ces examens en peu de temps, histoire de ne pas passer sa vie à faire des allers-retours à l'hôpital. Jackpot, ça pouvait se faire; seul bémol, ça la condamnait à rester trois jours entiers, et à dormir sur place. Youpi... Bien, vous allez pouvoir aller dans la pièce de convivialité. Il va falloir attendre pour petit-déjeuner que votre prise de sang et vos analyses d'urine soie... Merci, je connais le topo, répondit Sixtine avec un petit mouvement d'humeur, se levant brusquement et se dirigeant vers la salle d'attente rendue un peu plus confortable par la présence de quelques tables, fauteuils, véritables livres et prises électriques pour utiliser des objets électroniques. L'étudiante risquait d'être franchement irritable, bien qu'elle voudrait savoir se contenir, sachant très bien que ce n'était pas de la faute des équipes médicales si elle avait une fichue maladie orpheline. Cependant, elle était trop princesse pour prendre ces paramètres en considération lorsque les mots passaient la barrière de ses lèvres. En plus, on lui faisait patienter pour le petit-déjeuner, quoi ! Sans parler de la qualité douteuse des plats qui allaient être servis pendant ce séjour hospitalier...

Nouveau soupir. Rentrant dans la salle, elle s'assit sur l'un des fauteuils les plus confortables - elle les connaissait, à force - sortit son ordinateur, le brancha et commença à travailler ses cours. Quitte à ne pas pouvoir aller en cours, elle allait au moins faire en sorte de ne rien louper, rattrapant graduellement ce que ses camarades - bénis soient-ils - lui envoyaient.

Etant donné qu'elle avait su trouver une occupation assez prenante, Sixtine ne vit pas sa journée passer. C'est même assez fatiguée - en même temps, la même journée, elle avait fait prise de sang sur analyse d'urine sur imagerie du cerveau puis rendez-vous avec l'endocrinologue - qu'elle entra dans la chambre qu'on lui avait attribuée... et se figea. Deux lits. Deux bordels de lits. Une chambre double ! Non mais sérieusement, elle avait précisé à l'accueil qu'elle voulait être seule ! A tous les coups, elle allait se retrouver avec une mégère bavarde de quarante ans dont les seuls sujets seraient la météo et ses enfants, ou bien un vieux croulant pervers. Génial, on adore. Elle n'alla même pas essayer de demander à être transférée, car par expérience, elle le savait: si on l'avait mise ici, c'est qu'il n'y avait plus de place ailleurs. Avec une tête de fin du monde, elle décida d'aller s'installer sur le lit le plus proche des fenêtres, d'où il fallait le dire, la vue sur Toowong était plutôt sympa.

Après avoir installé ses affaires, et ne voyant toujours personne débarquer, la blonde décida d'aller prendre sa douche, dans la salle de bain interne à cette chambre. Sixtine prit sa serviette, sa nuisette - bah oui, elle avait prévu être seule - et son nécessaire à toilette, pour ensuite se diriger vers la pièce vouée à l'hygiène, dans laquelle se trouvaient aussi les toilettes. Eh oui, gain de place, tout ça. Elle ferma la porte simplement derrière elle, ne pensant cependant pas à la barrer, trop occupée à penser à son prochain examen de communication digitale. La petite blonde se déshabilla, sortit ses shampooings, gel douche, soins cheveux et corps - elle comptait prendre son temps, n'ayant que ça à faire ici de toute façon - et se glissa derrière le rideau de douche. Pssshhhhhhhh... De l'eau brûlante. Un aperçu du paradis.

@Grace Coughlin
Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
Someone to understand ~ Grace Coughlin Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

Someone to understand ~ Grace Coughlin 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

Someone to understand ~ Grace Coughlin Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyMer 29 Jan - 20:33



C'était révolutionnaire. Du moins, c’est ce qu'on lui avait dit, parce qu'elle n'y connaissait rien, elle n'était pas une scientifique, ni une médecin, juste une pauvre âme qui avait eu la malchance de se coincer un caillot de sang dans le cerveau quarante ans plus tôt que la moyenne, rien que ça. Et ça, en plus dudit cerveau ralenti par les efforts que demandaient maintenant le quotidien, et surstimulé par un environnement qu'elle avait toujours considéré comme plutôt normal, la disqualifiait totalement pour émettre un quelconque avis sur le traitement qu'elle était éligible de recevoir. Déjà, c'était quoi, l’UTOH ? Grace n'en savait foutrement rien. Et lui épeler – Unité de Traitement par Oxygène Hyperbare – ne changeait pas grand-chose à son ignorance. Alors, c'était un traitement révolutionnaire, super cher, qu'il fallait venir chercher à Brisbane tellement il était nouveau et rare. Pour le reste, ni elle ni sa grande famille venue pour l'occasion n'y connaissait grand-chose.

Le rendez-vous aura lieu demain et, si tout va bien, vous pourrez bénéficier de la première séance le lendemain directement.

Grace hoche la tête docilement tandis que l’infirmier continue de babiller, visiblement pressé d’en finir tout en la faisant se sentir comme chez elle. Les employés d’hôpitaux avaient toujours cette manie rapidement rébarbative de vouloir vous faire vous sentir chez vous, malgré l’odeur d’antiseptique, de vieillesse sur le bord de la mort, et de maladie en général. Au début, c’était mignon, puis ça devenait vite lassant quand on se rappelait que si tout allait bien, on serait chez soi, et pas coincés pendant trois jours dans une chambre d’hôpital.
Grace sent un élan d’anxiété poindre lorsqu’elle rencontre le docteur en charge de son cas. Il se présente, lui explique le contenu de ses trois jours dans le service, puis tâche de faire la conversation. Et c’est comment, Brisbane ? Vous avez de la chance, vous venez à la bonne saison. Quoique, Gold Coast, c’est pas loin. Léthargique, la jeune femme sourit poliment, répond brièvement, et dès qu’elle le peut, s’éclipse prestement.
Le fonctionnement de l’hôpital lui devient rapidement familier : deuxième étage, aile droite : neurologie, AVC. L’infirmier qui l’accompagne la briefe sur le déroulement de la journée : un examen neurologique cet après-midi, histoire d’évaluer son état actuel, une rééducation pour finir de jauger, puis un repos qu’il qualifie de bien mérité, en parlant un peu fort, comme s’il s’adressait à une patiente sénile.

Le soir venu, Grace se demande si c’est une particularité de Brisbane, parce que même le neurologue et le kiné lui parlaient comme à une demeurée. Soit ça, soit elle a une sale gueule, estime-t-elle en posant son sac sur la chaise à côté du lit le plus proche. Rapide tour de la pièce : deux lits, donc un colocataire, lequel était déjà présent, à en juger par les affaires répandues de l’autre côté de la pièce. Personne n’est encore présent, cependant, et Grace en profite pour s’étaler sur le lit, télécommande en main : la huitième chaîne propose une redif de la comédie musicale South Pacific qui la contente pour le moment.
Dix minutes passent et déjà, la chambre lui semble exiguë, et le temps long. Grace décide de noyer ce qu’il lui reste de la soirée dans la salle de bains. De son sac, elle extirpe une serviette, un vieux haut de pyjama que sa petite-amie aurait honte de la voir porter, et les petits flacons de shampooing et de gel douche qu’elle a prévus. La porte cède facilement et inonde ses yeux de buée : à l’intérieur, la douche est déjà prise et, premier réflexe de la jeune femme, elle émet un petit glapissement de surprise.

Merde !

C’est tout ce qui lui échappe alors qu’elle bat en retraite, forçant momentanément ses yeux à se rendre aveugle pour respecter la pudeur de quiconque soit en train de se laver. De peur que ladite personne soit sourde d’oreille, elle lance, toujours dans l’entrebâillement : “Vraiment désolée, on m'avait pas prévenue qu’il y aurait déjà quelqu’un.” En y réfléchissant, elle imaginait mal des examens se tenir encore à cette heure, mais sur le coup c’était loin d’être dans ses considérations. Pour la forme, elle ajoute, un peu plus bas : “Et en même temps, y a des affaires, donc ça se tient.” Elle s’éclipse rapidement, les mains encore en l’air après avoir fermé la poignée, paralysée sur place par la gêne et la stupeur. Si bien que quand sa voisine de chambre sort enfin de la salle de bains, Grace est toujours debout à côté de son lit, les yeux encore un peu écarquillés suite à sa faute. Pour la forme, pour l’accueil, elle tente un sourire :

Je m'appelle Grace. Je suis là pour trois jours, en théorie, je devrais pas t'embêter longtemps.

Elle s’excuse déjà avant même d’échanger quoi que ce soit d’autre à son sujet. Coup d’oeil en direction de la télévision : “J'ai mis South Pacific, comme y avait personne, mais si ça te dérange je peux arrêter.” A l’écran, William Tabert entame les paroles de Some Enchanted Evening de son air charmeur. Malgré elle, Grace prend le temps d’examiner le visage de sa colocataire d’hôpital, ses cheveux longs, ses traits jeunes qui conservent encore quelques formes de l’enfance. Pas les partenaires de chambre typiques qu’elle a pu croiser jusque-là - rien qu’une cinquantaine d’années en moins, mais Grace se garde de lui faire remarquer : ici, la maladie, c’est tabou. Mieux vaut laisser les médecins en parler et le sort faire les choses. “Vraiment désolée, pour la salle de bains.

@Sixtine Smith


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Sixtine Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (14/08/1997)
SURNOM : Camil l'appelle "Poucelina"; mais ne vous y risquez pas de vous-même...
STATUT : Libre comme l'air !
MÉTIER : Etudiante en droit communication, en alternance à la mairie de Brisbane comme assistante du chef de cabinet du maire.
LOGEMENT : Avec Camil au #525, Water Street, Spring Hill.
Someone to understand ~ Grace Coughlin 6if0
POSTS : 278 POINTS : 485

PETIT PLUS : Fan de comédies musicales en tous genres / Carriériste / Très sportive / Tendance Orthorexique / Touchée par le syndrome Li-Fraumeni / Tête Brûlée / Bilingue anglais-japonais / Amatrice de vin rouge, ramen et chocolat noir / Fleur préférée : la rose blanche
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Someone to understand ~ Grace
Peace of mind ~ Hassan #1
Head above water ~ Charlie #1
No alarms and no surprises ~ Smith #3
Betting on the future ~ Max
Il suffit d'un sourire ~ Jax
RPs TERMINÉS : Saül, Tobias
Nolan (ab.), Smith #1, Fabulous ~ Loan (ab.),
Photobombing ~ Jordan,
Et c'est parti pour le show ~ RP libre, Simon #1, Simon #2, Camil #2 (FB), La pitié est trahison ~ Simon #3 (ab), Un diner presque parfait ~ Simon #4 (ab)

AVATAR : Dakota Fanning
CRÉDITS : schizophrenic / Joseph (abeille)
DC : Heïana / Allan
INSCRIT LE : 02/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28243-sixtine-smith-i-m-picky https://www.30yearsstillyoung.com/t30918-heiana-allan-sixtine

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyMar 3 Mar - 21:57



When you first left me, I was wanting more,
But you were fucking that girl next door
What'cha do that for?
When you first left me,
I didnt know what to say
I've never been on my own that way
Just sat by myself all day...


Heureusement qu'à défaut d'avoir une chambre simple, Sixtine pouvait au moins bénéficier du confort d'une bonne douche chaude, non pardon, brûlante. Elle ne la prenait jamais en dessous de quarante degrés celsius, grand minimum; et si elle avait décidé de ne pas aller se plaindre quant au futur voisin ou à la future voisine qu'elle allait devoir se coltiner pendant une période inconnue, elle n'aurait pas hésité à envoyer une lettre de réclamation si le jet d'eau avait été glacial. Visage d'ange, corps de démon, telle avait souvent été décrite la jeune femme. Pour l'instant, cependant, elle était très apaisée, et chantait tout en prenant de longues minutes pour se prélasser sous ce seul luxe dont elle pouvait bénéficier. Elle pensa un instant à Camil; il faudrait qu'elle l'appelle ce soir, et ce même s'ils s'étaient vus le matin même pour la dernière fois. Quant à ses parents, elle leur enverrait quelques messages sur Facebook, le décalage horaire entre l'Australie et les Etats-Unis étant assez conséquent pour qu'ils ne puissent s'appeler qu'en posant rendez-vous. Ou presque. Aucune exagération dans ces paroles. La mousse prit place sur sa peau d'albâtre au fur et à mesure qu'elle la frictionnait avec une certaine lenteur.

At first when I see you cry
It makes me smile
Yeah, it makes me smile
At worst I feel bad for a while
But then I just smile
I go ahead and ...
"MERDE" !

Un violent sursaut s'empara de Sixtine, qui bondit presque contre le mur opposé de sa douche comparé à l'endroit d'où provenait la voix, soit à la porte d'entrée de la salle de bains. Apparemment, un intrus - ou plus exactement, une intruse - venait de débarquer sans même s'être aperçue auparavant que de la lumière filtrait de sous la porte, ou encore que le clapotis du jet d'eau se déversant au sol s'entendait de la chambre. Grognant plus pour elle-même qu'autre chose, la blonde marmonna: Non mais sérieux... Voilà que ça commençait bien, tiens, ces jours de colocation forcée. Pourvu qu'il ne s'agisse pas d'une jeune mère, pitié; c'était bien là les plus insupportables des camarades de chambrée que la demoiselle avait pu connaître. Sixtine n'eut cependant pas le temps de pousser une mini-gueulante, de s'offusquer ou même de penser plus après à quel type de personne pouvait bien appartenir la personne partageant sa chambre (oui, la sienne, tout à fait), que celle-ci s'excusait d'un ton clairement gêné, et repartait tout aussi sec. Bon... L'étudiante n'était plus trop d'humeur à chantonner, ni à traîner en fait. Elle soupira, toute grognon, et s'empressa de se rincer. Un bon coup de serviette sur tout le corps, on éponge les cheveux et on leur fait bénéficier d'un séchage accéléré grâce à la merveilleuse technologie du XXIe siècle, et il n'y aurait plus qu'à se vêtir ! Habillée d'une simple nuisette bleue pâle, arrivant à mi-cuisses, Sixtine ne se sentit pas gênée pour autant. Avec un grand frère se baladant assez régulièrement à poil à la maison, la pudeur était devenue une notion très théorique, même si être aussi découverte devant une inconnue restait déplaisant.

Elle manqua de se prendre la fille qui avait débarqué dans la salle de bains, celle-ci étant restée comme statufiée derrière la porte, juste devant son propre lit, encore sous le choc de cette entrevue inattendue. Eh bien, il en fallait peu pour la traumatiser... Sixtine l'évita de justesse, mais au final, la situation la fit plus rire qu'elle ne l'agaça; Dieu sait que la limite entre les deux était ténue et floue, pourtant. La balance avait cependant décidé de pencher du bon côté, aujourd'hui. Elle esquissa un sourire mi-moqueur mi-sincère lorsque la brune qui lui faisait face se présenta, et elle lui rendit la politesse: Sixtine. Je suis là pour trois jours aussi; j'essaierai de ne pas faire de ton séjour un enfer, promis.  Lorsque la dénommée Grace lui demanda si la musique la dérangeait, la blonde remarqua enfin l'air qui sonnait depuis quelques secondes à ses oreilles, étrangement familier mais sur lequel elle ne s'était pas concentrée. Avec cette fois un large sourire, elle répliqua: Non, laisse, j'adore ! Elle se dirigea vers son propre lit pour y déposer les affaires de toilettes qu'elle avait ramené avec elle de la salle de bains. La brune s'excusa de nouveau, et Sixtine, penchée au-dessus de sa valise pour y trouver son ordinateur, balaya ses paroles d'un geste de main. Lorsqu'elle se redressa, PC en mains, elle semblait franchement ravie au fur et à mesure que la chanson avançait. Elle s'assit sur le lit médicalisé, ouvrit le capot de son outil de travail, pressa sur le bouton "ON", puis répondit enfin à Grace en déviant son regard vers elle: Tes bons goûts musicaux rattrapent largement ton étourderie, t'inquiètes. Tu connais le film musical "Green Fried Tomatoes" ?


Spoiler:
 
@Grace Coughlin
Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
Someone to understand ~ Grace Coughlin Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

Someone to understand ~ Grace Coughlin 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

Someone to understand ~ Grace Coughlin Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyVen 20 Mar - 19:21


Non mais sérieux...”, voilà ce qu’elle entend derrière la porte qu’elle vient de refermer avec brutalité et surprise. L’étiquette sociale voudrait sûrement qu’elle s’en éloigne plutôt que de rester plantée devant, d’ailleurs, mais elle est encore trop hébétée pour faire un quelconque pas de côté. Au lieu de quoi elle s’excuse bêtement, à défaut de savoir quoi dire d’autre : il y avait déjà des affaires sur l’autre lit, après tout, et partir faire un footing dans le jardin du complexe hospitalier est rarement une option viable pour les personnes hospitalisées dans les chambres de leur service. Grace aurait pu, mais elle doutait partager sa chambre avec quelqu’un de moins de soixante ans, ou d’assez apte physiquement pour aller se détendre en tenue de sport dans l’arrière-cour en-dessous de leur fenêtre. Certes, la voix qui lui avait répondu semblait relativement jeune, mais sous le jet d’eau, la surprise et la léthargie générale qui succède à son examen général et à sa rééducation, la jeune femme ne fait aucune confiance à ses sens.

Ainsi, prostrée entre la porte et son lit, Grace manque de se prendre la porte dans la tête lorsque sa roommate du séjour émerge de la salle de bains. Elle s’attend à moultes fureurs, quelque part justifiées, peut-être même à une demande express de changement de chambre, mais la toute jeune femme qui surgit devant elle a plus la mine amusée que contrite. Sixtine. Je suis là pour trois jours aussi; j'essaierai de ne pas faire de ton séjour un enfer, promis. Par politesse, Grace lui retourne un sourire et un demi-hochement de tête, mais déjà, elle se demande ce qu’une fille qui semble aussi jeune fait ici, à cet étage, dans ce service. La prénommée Sixtine a l’air relativement en forme, pourtant, mais rien que sa présence au service neuro n’augure rien de bon - alors que Grace lui demande si la musique la dérange, elle regarde tout de même la plus jeune marcher vers son lit, guette dans sa démarche les signes d’un AVC : RAS. Elle tient sa langue, pourtant - elle a du entendre suffisamment de fois la question en une même journée…

Tes bons goûts musicaux rattrapent largement ton étourderie, t'inquiètes. Tu connais le film musical "Green Fried Tomatoes" ?

Grace reste un instant fixée sur la première moitié de la phrase : “Tu connais South Pacific ?” Elle a conscience que son ton paraît un peu trop enfantin pour être sérieux, mais quand on lui parle de films musicaux (relativement vieux voire carrément mauvais, surtout), c’est une autre personne. La jeune femme s’assoit enfin sur son lit, récupère son portable entre ses mains : message rapide à sa mère ainsi qu’à Alexandria, pour les rassurer. “Le titre me dit quelque chose, mais je crois pas connaître.” C’est bien une première fois, et, de fait, ça la frustre. “Mais on peut regarder, si t’as rien d’autre à faire. Enfin, j’imagine que non, t’as pas grand-chose d’autre à faire dans le coin.” Elle ponctue sa phrase d’un petit rire mais celle-ci est sans équivoque : que diable fout Sixtine dans un hôpital pendant trois jours, elle qui semble à peine entrer dans la vingtaine ?

C’est la première fois que tu fais un séjour ici ?

@Sixtine Smith moi de même pour le délai, je réduis à la prochaine réponse, promis :l:


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Sixtine Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (14/08/1997)
SURNOM : Camil l'appelle "Poucelina"; mais ne vous y risquez pas de vous-même...
STATUT : Libre comme l'air !
MÉTIER : Etudiante en droit communication, en alternance à la mairie de Brisbane comme assistante du chef de cabinet du maire.
LOGEMENT : Avec Camil au #525, Water Street, Spring Hill.
Someone to understand ~ Grace Coughlin 6if0
POSTS : 278 POINTS : 485

PETIT PLUS : Fan de comédies musicales en tous genres / Carriériste / Très sportive / Tendance Orthorexique / Touchée par le syndrome Li-Fraumeni / Tête Brûlée / Bilingue anglais-japonais / Amatrice de vin rouge, ramen et chocolat noir / Fleur préférée : la rose blanche
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Someone to understand ~ Grace
Peace of mind ~ Hassan #1
Head above water ~ Charlie #1
No alarms and no surprises ~ Smith #3
Betting on the future ~ Max
Il suffit d'un sourire ~ Jax
RPs TERMINÉS : Saül, Tobias
Nolan (ab.), Smith #1, Fabulous ~ Loan (ab.),
Photobombing ~ Jordan,
Et c'est parti pour le show ~ RP libre, Simon #1, Simon #2, Camil #2 (FB), La pitié est trahison ~ Simon #3 (ab), Un diner presque parfait ~ Simon #4 (ab)

AVATAR : Dakota Fanning
CRÉDITS : schizophrenic / Joseph (abeille)
DC : Heïana / Allan
INSCRIT LE : 02/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28243-sixtine-smith-i-m-picky https://www.30yearsstillyoung.com/t30918-heiana-allan-sixtine

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyDim 29 Mar - 13:22



Bien sûr que je connais South Pacific ! rétorqua la blonde avec une exclamation qui se situait entre l'outrage profond et l'amusement certain. Je trouve que Juania Hall est exceptionnelle dans cette comédie musicale. Sa voix me fait toujours vibrer ! ajouta la demoiselle avec une touche de vénération dans ses paroles. L'écran de son ordinateur s'étant allumé, elle tapa son mot de passe pour accéder au bureau, et de là, tout en suivant sa conversation orale avec sa camarade de chambre, elle vérifia ses mails. Certains profiteraient de leur convalescence forcée pour ne surtout pas s'approcher de leur travail professionnel ou scolaire; tel n'était pas le cas de Sixtine. Plutôt bourreau de travail que feignasse, à vrai dire. Remarquant que l'un de ses professeurs lui avait transmis du travail le temps de son absence. Il osait s'enquérir de sa santé, dans une tournure de phrase qui sous-entendait qu'il aimerait bien en savoir plus sur sa condition médicale, qu'elle n'avait pas à justifier auprès de lui d'ailleurs; l'administration se contentait de transmettre au corps professoral que le fait qu'elle ne soit pas là était justifié, et basta. La blonde préférait cela, elle n'aimait pas que sa maladie soit ébruitée; elle détestait la forme de pitié hypocrite qui pouvait en découler. Elle écrivit donc un mail de remerciement pour la transmission du travail, et ne prit pas la peine de satisfaire sa question assez déplacée, qui ne méritait aux yeux de l'étudiante même pas un élément de réponse, aussi formel soit-il. En revanche, la réponse de Grace la fit sourire: Il faut absolument que tu voies ce film. Je vais essayer de le trouver sur internet. Aussitôt dit, aussitôt fait, et Sixtine trouva une version payante plus facilement qu'elle ne l'aurait pensé. Elle déboursa les quelques dollars demandés sans aucun regret, connaissant trop bien le débit pitoyable de l'hôpital, sur lequel il ne fallait surtout pas compter, donc le streaming ou le téléchargement illégal n'étaient pas de mise. Même en payant, il faudrait attendre un peu pour que le film n'ait aucun souci de lancement, alors...

La blonde leva les yeux vers sa voisine, pas surprise par sa question. Toutes les deux étaient jeunes, sûrement trop aux yeux des gens pour se retrouver dans un tel service. Autant elle en parlait peu au quotidien, autant là, c'était obligatoire, ou peu s'en faut. Le cadre faisait la situation. Non, j'ai déjà fait quelques passages, notamment pour une opération. Elle soupira, et ajouta en se tournant véritablement vers Grace cette fois-ci, quittant totalement son ordinateur des yeux: Je suis touchée par le syndrome Li-Fraumeni; pour faire simple, j'ai des tumeurs - bénignes pour l'instant, mais on ne peut jamais savoir à l'avance - qui apparaissent un peu n'importe comment. Alors je suis suivie d'assez prêt. Sixtine haussa les épaules, l'air un peu dédaigneuse envers sa propre situation; après tout, elle vivait avec depuis sa tendre enfance, et avait bien eu le temps de s'y habituer. Bien sûr, parfois, elle avait des crises d'inquiétudes, lorsqu'une angoisse soudaine et incontrôlable la prenait; mais la plupart du temps, elle y pensait à peine, voire pas du tout. La preuve: sportive, fonceuse, travailleuse, sociable, elle profitait plus de la vie que beaucoup, qui étaient trop hésitants pour prendre des initiatives, ou qui avaient trop peu de confiance en eux-mêmes pour se lancer dans quoi que ce soit. Et toi, tu es là pour quelle raison ? Demanda l'étudiante, bien qu'elle ait cru déceler quelques signes qui ne trompaient pas, quoi qu'ils étaient ténus. Bon, c'est pas tout ça, mais elle avait besoin de bouger. Être assise plus de trois minutes sur ce fichu lit médical était une torture pour l'hyperactive qu'elle était. Seule Fried Green Tomatoes serait capable de la faire se tenir tranquille, et le film n'était pas encore au point. Ça te dit qu'on sorte de cette chambre ? Soit marcher un peu dehors, ou prendre un café le temps que le "bar" est encore ouvert... En plus, ils ne vont pas servir leurs délicieux repas avant une bonne heure, alors on a le temps, dit-elle du ton de celle qui a ses quartiers à l'hôpital, au point de connaître les horaires de service. Oui, la brune s'apprêtait à prendre sa douche quelques minutes plus tôt, peut-être en avait-elle encore envie. Sixtine n'en fit pourtant pas un rappel, plutôt concentrée sur le fait d'avoir envie de sortir de cette boite rectangulaire et toute blanche que constituait leur chambre. Au pire, si Grace souhaitait faire un brin de toilette d'abord, elle était bien assez grande pour le dire elle-même.


@Grace Coughlin
Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
Someone to understand ~ Grace Coughlin Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

Someone to understand ~ Grace Coughlin 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

Someone to understand ~ Grace Coughlin Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptySam 18 Avr - 16:56


D’entre toutes les raisons, c’est leur passion commune pour les comédies musicales qui les rapproche et balaie le faux-pas de la salle de bains comme un incident déjà oublié, et ça fait discrètement sourire Grace. Sixtine est peut-être la première personne ici qui ne l’aborde pas directement en lui demandant ce qu’elle fait ici, et elle apprécie le geste, l’idée qu’autre chose puisse la lier aux divers visiteurs du lieu que la maladie ou un péril certain - mais elle ne s’illusionne pas longtemps non plus. Elle-même voit sa curiosité attisée de seconde en seconde à mesure qu’elle détaille (plus ou moins) discrètement Sixtine, et le verdict est vite rendu : elle est beaucoup trop jeune pour être ici, semble beaucoup trop en forme et pleine d’ambitions pour s’échouer trois jours dans un lit d’hôpital. Bien sûr, le sujet a tôt fait de rappliquer.

Je suis touchée par le syndrome Li-Fraumeni; pour faire simple, j'ai des tumeurs - bénignes pour l'instant, mais on ne peut jamais savoir à l'avance - qui apparaissent un peu n'importe comment. Alors je suis suivie d'assez prêt.

Grace hoche la tête lentement, apprenant un nouveau terme qui lui était aussi inconnu qu’il devient angoissant à la première écoute. Elle a du mal à s’imaginer l’angoisse perpétuelle générée par une telle maladie, pour la famille ou soi-même. L’épée de Damoclès qui se rappelle régulièrement à votre bon souvenir, par contre, elle a moins de mal à se la représenter. La jeune femme face à elle, pourtant, a à peine l’air de tiquer sur la gravité de sa situation. Une sorte de résignation virant au mépris. “AVC”, répond-elle quand Sixtine lui retourne la question, “ça fait un peu plus d’un an. Je suis là pour une thérapie régénératrice, un truc qui aide à rajeunir les cellules, et j’étais éligible en raison de mon âge.” Elle hausse les épaules comme si cette chance lui était tombée dessus sans qu’elle ne demande rien - ce qui n’était pas loin d’être le cas. De sa vie, Grace n’a pas croisé énormément d’autres malades ou handicapés de son âge - Rosa est la seule personne de la fin vingtaine qu’elle a vu périr, et elle était moins proche d’elle que de son mari - et le sens de familiarité qui existe immédiatement l’interpelle autant qu’elle le déteste. Elle ne veut pas avoir besoin de ça pour se sentir proche des gens, n’a aucune envie de se sentir une complicité avec une inconnue sur la simple base de la maladie, et pourtant elle en est rendue à se sentir bizarrement proche de Sixtine sur la seule base de leurs tares communes.

Ça te dit qu'on sorte de cette chambre ? Soit marcher un peu dehors, ou prendre un café le temps que le "bar" est encore ouvert... En plus, ils ne vont pas servir leurs délicieux repas avant une bonne heure, alors on a le temps.

Grace rit, plus ouvertement cette fois. Sixtine a cet air des petites mamies bien ancrées dans leurs habitudes aux EHPAD, un peu au-dessus du bordel régulier et des commérages. Le genre qui inspire confiance et qui rassure dans un monde où plus rien n’est certain. “Va pour une balade”, acquiesce-t-elle enfin, “je t’offre un café après.” Comme nombreuses personnes sur terre, l’ambiance hôpital ne l’a jamais rassurée, et ce malgré les séjours prolongés qu’elle y a passé - à moins que ce ne soit à cause de ceux-ci. Tant pis pour la douche et l’envie de se relaxer - le besoin pressant de s’échapper du carré blanc aseptisé la prend trop aux tripes pour qu’elle s’attarde davantage ici. Elles quittent prestement la chambre pour retrouver les couloirs monotones, puis l’extérieur.

Il fait beau, il fait bon”, observe-t-elle, inclinant son visage vers le ciel pour le laisser prendre le soleil de fin d’après-midi. “T’imagines pas comme j’aime être coincée ici au lieu d’en profiter.” Et ce n’est qu’une toute petite chose parmi tout ce que l’AVC lui a pris, mais à cet instant ça semble aussi la plus grosse. “Tu viens de Brisbane ?” demande-t-elle en marchant lentement, profitant autant que possible de l’extérieur. “Tu fais quoi, tu vas à la fac, j’imagine ?” Si Sixtine espérait une fin d’après-midi tranquille et silencieuse, elle était mal tombée.

@Sixtine Smith


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Sixtine Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (14/08/1997)
SURNOM : Camil l'appelle "Poucelina"; mais ne vous y risquez pas de vous-même...
STATUT : Libre comme l'air !
MÉTIER : Etudiante en droit communication, en alternance à la mairie de Brisbane comme assistante du chef de cabinet du maire.
LOGEMENT : Avec Camil au #525, Water Street, Spring Hill.
Someone to understand ~ Grace Coughlin 6if0
POSTS : 278 POINTS : 485

PETIT PLUS : Fan de comédies musicales en tous genres / Carriériste / Très sportive / Tendance Orthorexique / Touchée par le syndrome Li-Fraumeni / Tête Brûlée / Bilingue anglais-japonais / Amatrice de vin rouge, ramen et chocolat noir / Fleur préférée : la rose blanche
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Someone to understand ~ Grace
Peace of mind ~ Hassan #1
Head above water ~ Charlie #1
No alarms and no surprises ~ Smith #3
Betting on the future ~ Max
Il suffit d'un sourire ~ Jax
RPs TERMINÉS : Saül, Tobias
Nolan (ab.), Smith #1, Fabulous ~ Loan (ab.),
Photobombing ~ Jordan,
Et c'est parti pour le show ~ RP libre, Simon #1, Simon #2, Camil #2 (FB), La pitié est trahison ~ Simon #3 (ab), Un diner presque parfait ~ Simon #4 (ab)

AVATAR : Dakota Fanning
CRÉDITS : schizophrenic / Joseph (abeille)
DC : Heïana / Allan
INSCRIT LE : 02/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28243-sixtine-smith-i-m-picky https://www.30yearsstillyoung.com/t30918-heiana-allan-sixtine

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptySam 2 Mai - 15:16



La jeune fille grimace lorsque Grace lui apprend avoir été victime d'un AVC, un an plus tôt. Elle avait du mal à se représenter à quel point le choc de vivre cela alors qu'on est jeune et, jusque-là, sans souci de santé apparent, avait dû être dur. La blonde s'en doutait, imaginait assez bien l'intensité de la chose, mais se doutait être encore loin du compte. Pour sa part, elle marchait sur un fil depuis son enfance, alors elle avait eu le temps de s'y faire. Oh bien sûr, elle ne le prenait pas "bien" 365 jours sur 365, et parfois, des terreurs nocturnes et des crises d'angoisses la prenaient, qui résultaient sans nul doute de la peur profonde, instinctive qui lui nouait les entrailles. Au quotidien cependant, elle avait appris à vivre avec, et étrangement, on aurait même pu dire "vivre sans". La terrible réalité s'imposant à elle - et qui n'était pas si handicapante que ça au final pour l'instant, comparé à d'autres maladies - ne l'avait pas fait se morfondre et tomber en longues complaintes. Au contraire. D'un naturel obtus, déterminé autant qu'enthousiaste et actif, Sixtine n'en avait que plus eu encore le goût de vivre. Alors, elle ne s'arrêtait jamais. Finalement, elle vivrait sa vie de manière sans doute bien plus entière et pleine que bien des personnes. Aucune raison de se plaindre de tout ça donc, en dehors des périodes plus compliquées.

Elle ne répondit pas un compatissant "oh, je suis désolée" ou une expression niaise de ce genre à Grace. Sa compagne de chambre n'en avait pas besoin, et devait sûrement avoir déjà assez de personnes autour d'elle à lui répéter ce genre de phrases toutes faites, emplies d'une pitié non-désirée. Alors, la blonde lui sortit ce qui était devenu un véritable credo pour elle: Carpe Diem. Sixtine ajouta cependant, avec entrain: J'espère que ta thérapie fonctionnera bien. Du positif, du positif, rien que du positif. Corbain Dallas serait fier d'elle, sans aucun doute. D'ailleurs, la brune face à elle semble la suivre dans cette veine là, acceptant la proposition de balade et lui promettant même un café ensuite. Un rictus victorieux se dessina sur les lèvres de la plus jeune des Smith, qui répliqua du tac au tac: Ca, ça me plaît. Ni une ni deux, les prisonnières malgré elles s'évadèrent de leur cellule pas si sécurisée que ça, et partirent rechercher l'air qui manquait cruellement à l'intérieur de cette bâtisse d'un blanc glauque. Une fois à l'extérieur, elles poursuivirent leur marche, même si elles ne pourraient pas s'éloigner bien loin de l'hôpital; heureusement, un parc bordait celui-ci, alors elles avaient de quoi profiter. La blonde pouffa de rire devant l'expression de Grace. The Fortunes ? Si oui, on est faites pour s'entendre. Elle était comme ça, dans la logique du tout ou rien, qui se décidait très vite par ailleurs. Pour leur propre bien et celui de leur cohabitation de trois jours, ça semblait plutôt pencher en faveur du "tout". Sixtine s'exclama, lorsque sa camarade lui fit part de sa joie d'être en séjour un peu forcé au St Vincent: Et moi donc ! Elle qui ne supporterait pas d'être enfermée ailleurs que dans son bureau, qui passait la moindre minute de son temps libre un maximum dehors, ou du moins à s'occuper dans un endroit choisi par elle seule, la voilà bien.

Je suis née Américaine, répondit la blonde. Mais je vis à Brisbane depuis mes seize ans, avec mon grand frère. Et toi ? La jeune femme n'avait aucun complexe envers ses origines, quoi que les Australiens pouvaient parfois être assez chauvins, ni envers le fait qu'elle vivait avec Camil exclusivement. Elle l'aimait trop pour que cela soit un secret, et d'ailleurs, elle n'aimait pas les cachotteries. Alors, autant cela pouvait en surprendre beaucoup qu'ils vivent ensemble - et d'autant plus quand on apprenait que l'aîné était quarantenaire - autant elle s'en tapait l'oreille avec une babouche péruvienne. Elle opina du chef devant la question-affirmation de son interlocutrice: Yep, double licence droit-communication, en alternance. Laisse-moi deviner pour toi. Elles s'arrêtèrent alors en plein milieu d'une des allées du parc, et la blonde se mit à scruter son alter-ego brune. Elles faisaient exactement la même taille, ce qui était assez étonnant; Sixtine était souvent considérée comme un "petit gabarit". Que dire d'autre ? Ce n'était pas comme si elles se connaissaient vraiment. A première vue, la brune semblait un peu étourdie - preuve en est de leur rencontre - et sympa, ouverte. Bien sapée, il faut le dire, et même très jolie. Férue de comédies musicales, donc. Une démarche peu assurée, mais c'est sûrement du aux restes de l'AVC qu'elle a subi plus qu'autre chose. N'empêche, ce n'était pas une aura de secrétaire qui filtrait d'elle. Hmm... exprima Sixtine, un doigt sur le creux entre son menton et sa lèvre inférieure, songeuse. Bon, je me lance ! Je dirais que tu fais une profession liée à l'art. Certes, c'était vaste, mais il s'agissait malgré tout d'une première piste. A Grace de confirmer ou d'infirmer ses dires.

Elles finirent par revenir vers l'hôpital, entrant dans la zone café-restauration du hall d'entrée. Je te propose qu'on prenne ce qui nous fasse envie, et qu'on retourne s'installer dehors. Elles y seraient plus tranquilles, et profiteraient encore un peu de l'extérieur. La blonde s'était à peine changée lorsqu'elles avaient quitté leur chambre, gardant sa nuisette bleue sur elle, avec juste un pantalon fluide noir de pyjama pour compléter la tenue. Ce n'était pas vraiment comme si ça la rendait remarquable, parmi ce défilé de blouses presque ouvertes au niveau des fesses de certains patients. Et à part les comédies musicales, tu as des hobbys ? demanda la blonde après avoir commandé un grand café noir.

@Grace Coughlin
Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
Someone to understand ~ Grace Coughlin Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

Someone to understand ~ Grace Coughlin 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

Someone to understand ~ Grace Coughlin 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

Someone to understand ~ Grace Coughlin Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptySam 6 Juin - 2:00


Le mauvais goût en bouche que lui laissait systématiquement l’hôpital s’estompe un peu, aux côtés de Sixtine. Les patients, généralement, sont aigris, ou fatigués, ou veulent absolument regarder Jeopardy à 19h. La jeune femme, elle, est pétillante, propose de sortir, et ne la regarde pas d’un air défaitiste ou navré quand elle parle des maladies qu’elles traversent. C’est tout nouveau pour elle. Elle ignore si c’est dû à l’âge, ou à une mentalité simplement plus battante et résiliente, mais elle apprécie l’idée de séjourner avec elle pendant trois jours. Savoir qu’elle ne sortirait pas de son caisson pour retrouver une chambre avec un vieux voisin qui détestait les jeunes, les plateaux repas, le personnel hospitalier, les noirs, les séries télévisées et sa propre femme avait quelque chose de rassurant et de presque enthousiasmant.

Je suis née Américaine, mais je vis à Brisbane depuis mes seize ans, avec mon grand frère. Et toi ?

Elle opine du chef à la réponse de la jeune femme tandis qu’elles arpentent le petit jardin de l’hôpital. Pas grand-monde, à cette heure : des gamins qui rendent visite à leurs parents ou grands-parents, des infirmiers qui accompagnent les patients seniors à leur balade du jour, les chiens assistants qui se dégourdissent les pattes avant de retourner au travail. “Où ça en Amérique ?” retourne-t-elle par curiosité. L’un des pays qu’elle aurait voulu visiter pendant son tour du monde sans pour autant sauter le pas : il y avait tellement plus intéressant au Sud qu’elle avait un peu délaissé les pays du Nord, non sans regrets. “Je vis avec mon grand-frère, aussi. Mais à Gold Coast, à une heure d’ici.” Question de pratique, il avait été plus simple de louer un appartement pour le frère autiste et pour la soeur estropiée. La maison des bras cassés, en somme, mais chacun y avait trouvé un équilibre satisfaisant. Grace aurait autant préféré vivre avec Alexandria, mais ce n’était pas pour tout de suite. Ca ne serait pas avant longtemps, d’ailleurs.

Double licence ? T’as du courage.

Elle qui n’avait même pas réussi à compléter une licence… La jeune femme laisse Sixtine la toiser, essayer de deviner à son tour dans quoi elle pouvait bosser. La réponse est plus proche qu’elle ne le pensait. “Bien vu”, siffle-t-elle, légèrement admirative. “Photographe, en fait. En pause, mais j’ai visité pas mal de pays pour ça.” C’est toujours les choses auxquelles on tient le plus qui sont les plus interdites, finalement. Dans son cas rien n’est plus vrai. “C’est quoi qui t’a mise sur la voie ?” Elle se demande si y a un signe particulier, chez les artistes, qui les dénote tous du reste, à la manière des professeurs d’arts plastiques et des mecs insupportables en école de commerce.

Leurs pieds s’échouent face au bar restaurant de l’hôpital et déjà, Grace plisse le nez. Elle n’a jamais trouvé la bouffe d’hôpital aussi dégueulasse que ce que relatent les clichés (il faut dire qu’elle n’est pas fin gourmet non plus, à manger des pâtes restées une semaine au frigo), mais la simple idée d’en consommer lui retourne le ventre. Je te propose qu'on prenne ce qui nous fasse envie, et qu'on retourne s'installer dehors. La voix de la jeune femme la détourne de l’odeur de plats réchauffés et elle acquiesce vivement, retrouvant un sourire. Elle commande un café crème, laisse Sixtine passer sa commande et règle pour elles deux.

Et à part les comédies musicales, tu as des hobbys ?

Grace suit des yeux le serveur qui prépare leurs commandes, ce qui lui laisse le temps de réfléchir une quart de minute. “J’aime beaucoup voyager, du coup”, entame-t-elle, faisant référence à son anecdote sur la photographie. “Découvrir d’autres paysages, d’autres façons de vivre, pouvoir recommencer une nouvelle vie n’importe où. C’est une idée qui me plaît.” Pendant près de cinq ans, Grace s’était perpétuellement réinventée, avait pris un peu de chaque pays où elle avait été, s’était intégrée à merveille partout où elle était passée. C’était grisant. “Et j’aime bien l’escalade, aussi. Et les randonnées, en général, je trouve qu’il y a quelque chose de dingue à monter un trajet raide pendant cinq heures avant de te retrouver face à un monument ou un paysage magnifique. C’est un peu comme si tu l’avais vraiment mérité, au fond.” Elle qui avait toujours eu sans forcer grâce à ses privilèges avait adoré le principe : il fallait mériter ses voyages et ses découvertes. “Et plus généralement, je m’intéresse pas mal à la politique, j’adore les vieux films à bas budget style l’Île de Frankenstein, et j’aime bien la musique, aussi. Classique, mais pas que. La musique anglaise des années 60-70s a son charme, je trouve.” Elles récupèrent leurs commandes et retournent à l’extérieur, Grace trouvant un banc sur lequel s’installer, un peu à l’ombre. “Et toi ? C’est par passion que tu fais droit et communication ? C’est super éloigné l’un de l’autre, comme domaines, non ?” Du moins, elle est presque sûre qu’elle préférerait la communication au droit - preuve en est qu’elle n’avait tenu qu’une demi année dans le second domaine. “Et vous êtes venus en Australie pour un motif particulier ?

@Sixtine Smith


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Sixtine Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (14/08/1997)
SURNOM : Camil l'appelle "Poucelina"; mais ne vous y risquez pas de vous-même...
STATUT : Libre comme l'air !
MÉTIER : Etudiante en droit communication, en alternance à la mairie de Brisbane comme assistante du chef de cabinet du maire.
LOGEMENT : Avec Camil au #525, Water Street, Spring Hill.
Someone to understand ~ Grace Coughlin 6if0
POSTS : 278 POINTS : 485

PETIT PLUS : Fan de comédies musicales en tous genres / Carriériste / Très sportive / Tendance Orthorexique / Touchée par le syndrome Li-Fraumeni / Tête Brûlée / Bilingue anglais-japonais / Amatrice de vin rouge, ramen et chocolat noir / Fleur préférée : la rose blanche
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Someone to understand ~ Grace
Peace of mind ~ Hassan #1
Head above water ~ Charlie #1
No alarms and no surprises ~ Smith #3
Betting on the future ~ Max
Il suffit d'un sourire ~ Jax
RPs TERMINÉS : Saül, Tobias
Nolan (ab.), Smith #1, Fabulous ~ Loan (ab.),
Photobombing ~ Jordan,
Et c'est parti pour le show ~ RP libre, Simon #1, Simon #2, Camil #2 (FB), La pitié est trahison ~ Simon #3 (ab), Un diner presque parfait ~ Simon #4 (ab)

AVATAR : Dakota Fanning
CRÉDITS : schizophrenic / Joseph (abeille)
DC : Heïana / Allan
INSCRIT LE : 02/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28243-sixtine-smith-i-m-picky https://www.30yearsstillyoung.com/t30918-heiana-allan-sixtine

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin EmptyLun 8 Juin - 11:23


Sixtine leva les yeux au ciel alors qu'elle répondait: Houston, Texas. Rien de bien intéressant là-bas, à part des racistes, des intégristes religieux et des filles qui deux fois mères à vingt ans. Le portrait qu'elle en peignait ne donnait clairement pas envie, tout sauf élogieux. En réalité, la blonde appréciait bien certaines choses de la vie là-bas, elle y conservait des attaches; après tout, elle y avait vécu son enfance et la première partie de son adolescence. Au final, ce qu'elle y gardait jusqu'à aujourd'hui, c'étaient surtout ses liens familiaux et quelques amis avec qui elle avait gardé contact. Pour le reste, elle ne trouvait rien de bien attractif au Texas. Les mentalités donnaient l'impression d'être propulsé au XIXe siècle. Bien sûr, on pouvait y trouver des endroits chouettes, comme le parc national du Big Bend, les forêts de pins et autres merveilles de la nature... Mais non, vraiment, la blonde ne pouvait pas s'imaginer retourner y vivre. L'Australie, et notamment le Queensland, avaient beau être des régions très conservatrices aussi, elle s'y sentait malgré tout bien plus libre que dans la ville où elle était née et avait grandi. Gold Coast ? C'est sympa là-bas aussi, j'y vais de temps en temps. La blonde sourit à l'idée que sa compagne de chambre vivait aussi avec son propre frère; comme quoi, le hasard fait bien les choses. Ton frère s'appelle comment ? Le mien, c'est Camil. Elle se pencha à l'oreille de Grace, et chuchota: Si tu vas à la mairie de Brisbane, tu risques de le croiser, c'est le directeur du cabinet du maire. Il peut faire un peu pompeux, mais si tu lui dis que tu me connais, tu verras direct un changement d'attitude. Il était comme ça, son aîné; incapable de résister au charme de sa petite soeur, et donc bien plus indulgent avec les proches de celle-ci qu'avec quiconque d'autre.

Elle haussa les épaules lorsque la brune lui dit qu'elle avait bien du courage de faire une double-licence. J'aime ce que je fais, alors ça va. Et puis, je me dis qu'on a pas rien sans rien. Lorsque Grace lui donna raison sur la filière professionnelle dont elle faisait partie, Sixtine clapa des mains une fois, satisfaite. Trop forte ! Elle s'intéressa à ce que lui racontait la jeune femme. Waouw, super. Tu as visité quoi comme pays du coup ? Pour sa part, elle avait déjà vu plusieurs Etats des Etats-Unis, quelques parties de l'Australie, ainsi que le Japon, dont elle maîtrisait d'ailleurs le langage à un niveau plus que respectable. Si elle devait avoir un autre objectif à l'internationale, ce serait la France, pays à la culture gastronomique, historique et artistique des plus riches. Elle pouffa de rire quand son interlocutrice lui demanda comment elle avait deviné sa filière. Hmm... Ce n'est pas forcément le cas à chaque fois, mais de ce que j'en ai vu, les artistes sont souvent assez étourdis - référence à leur rencontre fracassante - et soit très ouverts, soit assez refermés sur eux-mêmes. En plus de ça tu aimes les vieilles comédies musicales. Pour le reste, c'était du pifomètre.

Alors qu'elles patientaient pour leurs commandes respectives de café, les deux compagnes de séjour bifurquèrent sur leurs hobbys. Après tout, il s'agissait souvent d'une base révélatrice de la personne et de son caractère. D'ailleurs, ce genre de question survenait souvent dans toute première conversation amicale. La première chose que souligna Grace était son côté aventurier, dans le sens où elle appréciait découvrir de nouveaux endroits, d'autres manières de vivre et de penser, pour au final se sentir un peu chez elle partout où elle pouvait bien aller. Tu as l'âme un peu baroudeuse alors ? demanda Sixtine avec intérêt. Pour sa part, même si l'idée de devoir vivre ailleurs ne la gênerait pas spécialement, elle était très bien à Brisbane et ne se voyait pas partir pour une Odyssée en solitaire. Un point commun qui rassemblait déjà plus les deux hospitalisées étaient leur goût pour le sport; Grace se trouvait effectivement friande d'escalade et de randonnées. Si le deuxième point n'était pas une de ses activités physiques préférées - quoique ponctuellement, ça pouvait être agréable - la première parlait déjà plus à Sixtine. J'ai fait un peu d'escalade aussi ! Ce que je préfère, c'est la danse, les rollers et le surf cependant. Ah, et l'équitation, aller à la patinoire, faire quelques passes de tennis, de badminton ou de ping-pong... Bon, en fait, la blonde était une hyperactive férue de sport, voilà tout. Se rendant compte de la longueur de la liste qu'elle était en train d'énumérer, elle se stoppa dans son élan, avec un petit rire sincère: Je suis du genre à ne pas trop m'arrêter, en fait. Ce qui l'empêchait de regarder de nombreux films, se concentrant seulement sur les comédies musicales, par exemple. Tu t'intéresses à la politique ? Demanda la plus jeune sur un ton curieux. Après tout, il était toujours opportun d'en connaître plus sur les opinions des gens, même sur des sujets tatillons comme celui-ci. Elle ne put qu'agréer aux paroles de Grace lorsque celle-ci lui parla de la musique anglaise des années 60 et 70, appuyant ses propos: J'aime bien les groupes comme Queen, ça donne la pêche.

C'est vrai que les deux sont assez éloignés, commenta Sixtine lorsque Grace lui parla de sa double-licence. J'étais juste intéressée par les deux domaines, et vu que je savais être capable de gérer beaucoup de cours, je ne voulais pas manquer la moindre opportunité. Au final, les deux me plaisent bien, alors j'ai encore le temps pour décider de la spécialisation que je prendrais en master. Il n'était pas impossible qu'elle se dirige plutôt vers une filière juridique à proprement parler, ce qui ouvrait des portes généralement plus prestigieuses. Quoi qu'avec les clefs qu'ouvraient sa double licence avec le côté communication, elle pourrait très bien se tourner vers du commerce comme des sciences politiques, quitte à faire une remise à niveau au besoin. Le monde des possibles s'ouvrait à elle. Camil est venu il y a plus de dix ans pour des vacances; il n'est jamais reparti, s'amusa la blonde à ce souvenir. Il me manquait trop, alors j'ai demandé à mes parents la permission de le rejoindre; je suis arrivée ici à mes seize ans. Assises sur leur banc, les demoiselles sirotaient tranquillement leur boisson chaude, qui descendait pourtant à vue d'oeil, signant bientôt leur retour dans la froide chambre d'hôpital qu'elles partageaient. Au moins, le séjour serait moins désagréable avec la présence de chacune. Tu ronfles, la nuit ? demanda la blonde avec un regard de travers. Car si c'est le cas, je t'étouffe avec ton oreiller. Elle ricana, espérant juste, pour sa part, ne faire ni de terreur nocturne, ni de paralysie du sommeil pendant ces quelques jours. Ce n'était pas un phénomène régulier ni trop récurent, mais ça ne restait pas agréable à vivre pour la personne touchée, ni à voir pour celle à ses côtés..
@Grace Coughlin


Someone to understand ~ Grace Coughlin Uiqd
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty
Message(#) Sujet: Re: Someone to understand ~ Grace Coughlin Someone to understand ~ Grace Coughlin Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Someone to understand ~ Grace Coughlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-