AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

 road to nowhere + joseph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (29/10/88)
SURNOM : Parce que Lou c'est pas assez court comme ça ?
STATUT : rou(x)coule avec Finn
MÉTIER : Boss @the Hive. Magenta @Rocky Horror Picture Show Live. Chanteuse multitâches @Street Cats
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue dont la surface est plus grande que la somme de toutes les chambres d'hôtel miteuses qu'elle a courues ces trois dernières années
road to nowhere + joseph Tumblr_orhlfle72Z1ry1flpo6_400
POSTS : 2294 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Sobre depuis trois ans.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Mitchell #3 - Lene #3 - Tad - Finn #5 - Joseph #2 - Wim - Charles - 8/5

road to nowhere + joseph GT2X5IO
STEET CATS ► Take me some place where there's music and there's laughter, I don't know if I'm scared of dying but I'm scared of living too fast, too slow

road to nowhere + joseph Tumblr_o5dfzx9sEc1rfdinko6_r1_250
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

road to nowhere + joseph Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
LOUNEY ► I won't let go, I'll be your lifeline tonight. Cause we all get lost sometimes, you know? It's how we learn and how we grow.
RPs EN ATTENTE : Anwar #2 - Raelyn #2 - Aisling #3
RPs TERMINÉS : Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Jimmy #2 - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's


archive 1
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : emily browning
CRÉDITS : lux aeterna
DC : jamie keynes & kelly ward
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t7614-lou-aberline#272602

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph EmptyDim 23 Fév - 18:08



La voiture m’attend en bas du bâtiment, les voyants qui clignotent sur le trottoir mangé par la moitié des roues. Côté conducteur, Joseph qui tapote sur le volant avec impatience -à moins que ce ne soit de la nervosité. Il n’a pas de permis de conduire, mais il joue au chauffeur malgré tout. C’est un peu plus classe de se faire conduire à un rendez-vous d’affaires, d’une part, et d’autre, je suis incapable de mener cette boîte de conserve d’un point A à un point B sans renverser dix piétons sur mon passage et il y a mieux en terme de discrétion lorsque l’on prétend tremper dans l’illégalité. Vivement le jour où j’aurais de quoi rémunérer un vrai chauffeur qui me sourira en m’ouvrant la portière, à la place du brun avare en politesse qui tire une tête de six pieds de longs dès que je lui demande ce service. Je m’installe donc côté passager, attache ma ceinture -parce qu’être thug mais morte n’avance à rien- et signale que nous sommes prêts à y aller. "On va à la marina, je dois voir un fournisseur." dis-je, révélant enfin notre destination et le but de cette escapade. Si tous les membres de la Ruche savent comment le business tourne dans sa globalité, je reste aussi secrète que possible sur les détails, le qui et le comment qui font tourner la machine et dont personne d’autre que moi n’a besoin d’avoir. Qu’ils vendent et se remplissent les poches ; moi, je vois plus grand, j’ai une vengeance à mettre au point. Les chinois qui nous attendent au milieu des conteneurs nous prodiguent le fentanyl. Les détails de sa fabrication ne sont pas mon affaire. Je la prend, la transmets au chimiste, et par je ne sais quelle magie, le rat de laboratoire me livre des cachets, des gélules, de la poudre, des cristaux. Nous la vendons, récoltons les billets, et le cycle reprend. J’ai un blazer pour l’occasion, quelque chose qui ne me donne pas l’allure d’une fillette mais d’une jeune femme de confiance avec qui on peut faire affaire. Quand on veut se hisser à un certain statut, il faut savoir s’habiller selon ses prétentions. Mes profits m’ont permis de refaire ma garde-robe ; exit les shorts troués que je me traînais depuis dix ans et les t-shirts tachés par le café, la clope et la gerbe. C’est une nouvelle moi, en somme, prête à arracher au monde le respect qui lui est dû.
La marina est à l’autre bout de la ville, alors nous avons un bout de temps devant nous. La radio crache les tubes du moment, et à peu près tout est bon à jeter. Le paysage, je le connais par coeur. J’ai grandi ici. J’ai parcouru chacune de ces rues. Parfois, j’ai dormi à même le bitume, au niveau des pieds des passants. J’y ai dérobé quelques portefeuilles. J’y ai vendu mon corps plus d’une fois. J’ai écrasé là ma dignité comme un énième mégot. S’il y a une chose que je sais, c’est qu’avec le chemin que j’emprunte désormais, plus rien ne me fera revenir à tout ceci. Je vais gravir les échelons ou mourir, mais il n’y a pas d’autre option. Mon regard se pose sur Joseph, concentré sur la route. Il y a la case prison, aussi. Je suppose que je pourrais m’en accommoder. "Tobias est toujours en un morceau, je suis fière de toi." dis-je au bout d’un moment, songeant à leur incident de la dernière fois. J’imagine qu’il n’est pas aisé pour lui d’être dans la même équipe que le Doherty, mais nous sommes dans le même bateau désormais, et il faut faire avec. Parfois, on ne choisit pas son coéquipier. Il faut malgré tout survivre ensemble. Joseph aurait pu claquer la porte de la Ruche suite à cela, mais il est resté. Tout ce qui le motive à faire partie de cette entreprise est un mystère, néanmoins je n’ai pas de temps à perdre à essayer de le comprendre. Pour avoir essayé une fois, je ne retenterai pas l’expérience. Il est là, et ce que j’en dis, c’est qu’au fond il apprécie plus la Ruche et tout cet univers illégal qu’il ne veut bien se l’avouer.




Wish I could roll on back to that old town road I wanna ride 'til I can't no more

road to nowhere + joseph HM7e7CT
road to nowhere + joseph LMRsHaF
road to nowhere + joseph 0q9c4Id
road to nowhere + joseph XLymaLC
road to nowhere + joseph QY6mrp83_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
road to nowhere + joseph Giphy
POSTS : 24027 POINTS : 455

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : road to nowhere + joseph L0f9
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

road to nowhere + joseph D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Sin - Primrose [2] - Blaze [FB] - Deb [6] - Greg [2] - Blake [2] - Lou [2] - Vitto - Liv [2] - Charles - Blake [3] - Geisa
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Murphy [3] - Kyte [2] - Lily [commissariat tristesse kokoro brisé bourrelet]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias

road to nowhere + joseph B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: Re: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph EmptyJeu 27 Fév - 3:34


Elle lui a demandé de lui rendre ce service, il a dit « non », elle a dit « Jo », il a répété « non », elle a insisté (en disant « jo » mais un peu plus fort cette fois), il a ouvert les yeux gros comme des melons, l’a fixée intensément sans bouger, elle a froncé les sourcils, il a fait de même, puis il a marmonné « ok » avant de lever les yeux au ciel. Bon, il aurait pu se battre plus longtemps pour ne pas avoir à conduire cette fichue bagnole sur le lieu de rendez-vous jusqu’à présent inconnu mais il n’avait probablement pas le sens de la répartie quand elle lui a tendu la clef avant de lui « ordonner » d’aller préparer la voiture (ce n’était pas réellement un ordre, parce que Joseph ne la considère pas comme sa patronne, et il n’y a que ceux qui règnent qui peuvent donner des ordres. Un véritable chef > Lou. Point final.) Alors, le pas mou, l’enthousiasme perdu  à des centaines de kilomètres de là, il monte derrière le volant et fait vibrer le moteur en attendant sa passagère – elle est peut-être occupée à invoquer des démons à l’aide des osselets de grenouilles (celles de la dernière fois, dans le bain). Ou alors elle fait comme la grande majorité des filles derrière un miroir. Elle se poudre, colore ses paupières, allonge ses cils… « Eh bah non. » le garçon marmonne quand Lou s’installe à ses côtés avant de faire claquer la portière. « T’as même pas pris la peine de te maquiller. » Il vérifie une deuxième fois son visage et hausse les épaules en reposant son dos contre le siège. "On va à la marina, je dois voir un fournisseur." Il s’agit bel et bien d’un boulot illégal, alors – quoiqu’il se doutait qu’ils ne se rendaient pas au Ikea pour refaire la déco de l’appartement des Doherty. Il attend plusieurs secondes, juste pour se divertir un peu, et pivote à nouveau la tête vers Lou avant de s’exclamer : « T’attends quoi pour installer Google Map ? » Puis un long sourire sarcastique étire ses lèvres alors qu’il appuie sur la pédale : « J’plaisante. Évidemment que j’suis le meilleur conducteur et que je sais comment me rendre là-bas sans me fier à une voix mécanique. » Pour une fois, ce ne sont pas des sottises qui s’échappent de ses lèvres. La ville de Brisbane, il la connait par cœur. Il a trop longtemps côtoyé ses rues noires de monde la journée et désertiques la nuit. Seul hic : il n’a pas le permis et il faut dire que ce petit détail l’empêche de rouler sereinement à travers le trafic. Pourtant, Lou est au courant pour ce petit manquement. À moins qu’elle l’utilise à son avantage : elle pourra fuir en courant lorsque Joseph fera semblant de chercher son permis dans son portefeuille pour le montrer à deux policiers au niveau de patience incomparable au taux de gras dans leur ventre. Il faut sauver la « patronne » après tout.  

"Tobias est toujours en un morceau, je suis fière de toi."
Il sent ses deux yeux de renard posés sur lui mais il garde son attention rivée vers la route. Les pneus crissent très légèrement sur le béton humide lorsque la voiture s’arrête à un feu rouge. « Tu ne devrais pas. J’suis de nouveau un criminel et j’ai décidé de bousiller ma deuxième chance pour me retrouver à côtoyer ce gamin sans cervelle. Je ne sais pas si c’était réellement worth it. » Il tapote le volant avec le bout de ses doigts et pivote la tête pour ancrer son regard à celui de la passagère. « Alors ? Tu penses que t’as réussi à atteindre ton but ? T’as créé un gang qui pourrait concurrencer les revenus du Club. T’as prouvé que t’es capable d’le faire. Mais t’as personne avec qui t’vanter. C’était pas ça, le but, au début ? De faire chier Mitchell ? Félicitations, Lou, t’as de l’argent maintenant, mais tu peux l’agiter devant les yeux d’personne. » il termine, la voix détachée puisque l’argent n’a jamais rien signifié pour lui et il ne pense qu’il représente beaucoup plus pour celle qui était alimentée par le plaisir de la vengeance. La lumière vire au vert et Joseph, absent, le réalise seulement lorsqu’un klaxon agressif lui percute les tympans. « C’est bon, p’tain, j’pas aveugle. » Il souffle en regardant le conducteur derrière lui par le rétroviseur. Visiblement, il n’est pas dans l’état le plus paisible. À vrai dire, depuis qu’Alfie lui a explosé entre les doigts, il peine à se concentrer sur la moindre tâche.  
Spoiler:
 


road to nowhere + joseph N3m6
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (29/10/88)
SURNOM : Parce que Lou c'est pas assez court comme ça ?
STATUT : rou(x)coule avec Finn
MÉTIER : Boss @the Hive. Magenta @Rocky Horror Picture Show Live. Chanteuse multitâches @Street Cats
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue dont la surface est plus grande que la somme de toutes les chambres d'hôtel miteuses qu'elle a courues ces trois dernières années
road to nowhere + joseph Tumblr_orhlfle72Z1ry1flpo6_400
POSTS : 2294 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Sobre depuis trois ans.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Mitchell #3 - Lene #3 - Tad - Finn #5 - Joseph #2 - Wim - Charles - 8/5

road to nowhere + joseph GT2X5IO
STEET CATS ► Take me some place where there's music and there's laughter, I don't know if I'm scared of dying but I'm scared of living too fast, too slow

road to nowhere + joseph Tumblr_o5dfzx9sEc1rfdinko6_r1_250
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

road to nowhere + joseph Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
LOUNEY ► I won't let go, I'll be your lifeline tonight. Cause we all get lost sometimes, you know? It's how we learn and how we grow.
RPs EN ATTENTE : Anwar #2 - Raelyn #2 - Aisling #3
RPs TERMINÉS : Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Jimmy #2 - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's


archive 1
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : emily browning
CRÉDITS : lux aeterna
DC : jamie keynes & kelly ward
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t7614-lou-aberline#272602

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: Re: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph EmptyMar 24 Mar - 17:12



« T’as même pas pris la peine de te maquiller. » Quel est le fuck de cette remarque machiste et totalement gratuite. Interloquée, je toise Joseph de haut en bas, non sans un air de dégoût profond. On ne fait pas plus vomitif qu’un homme qui se croit en droit de prendre une femme de haut. Surtout lorsque la femme en question le paie grassement. “Ca s’appelle du nude, troll ignorant.” je rétorque, me trouvant presque trop généreuse de non seulement me retenir de lui casser le nez pour lui donner une leçon de politesse, mais d’en plus lui faire un cours de maquillage -quand ce dont il aurait réellement besoin serait un cours d’hygiène, mais c’est un autre débat. Sans épiloguer, je lui indique le lieu du rendez-vous d’aujourd’hui. L’objet de l’entrevue est une information que j’aurais pu me passer de lui donner, mais un type comme Joseph, qui a déjà été dans ce genre de magouilles, connaît assez bien le milieu pour comprendre de lui-même que nous n’allons pas jouer à cache-cache dans les conteneurs. « T’attends quoi pour installer Google Map ? » Est-ce qu’il aurait passé trop de temps derrière les barreaux au point de devenir aussi continuellement aimable qu’une porte de prison ou est-il vraiment curieux de savoir quelle sera l’issue de mon talon dans son entre-jambe ? “Je ressemble à ta secrétaire ?” je répond avec la même sympathie. « J’plaisante. Évidemment que j’suis le meilleur conducteur et que je sais comment me rendre là-bas sans me fier à une voix mécanique. » La tentation est bien trop grande, ce caquet a besoin d’être rabattu ; je dégaine bel et bien mon téléphone -tout neuf-, lance Maps et génère un itinéraire vers la marina. J’arque un sourcil narquois. “Le GPS dit trente-trois minutes. Impressionne-moi, Vin Diesel.” Il regagnera peut-être un peu de mon respect s’il met permet au moins de ne pas arriver en retard.

Au feu rouge, je taquine le brun à mon tour. Sa querelle avec Tobias a quelque chose de divertissant. Le hasard a voulu qu’ils se retrouvent tous les deux à la Ruche. J’organiserais volontiers des jeux à la manière des combats de gladiateurs afin qu’il n’en reste qu’un seul debout, mais j’attendrais que les rangs de gang soient plus gros avant de me permettre de jeter la vie d’un de mes dealers par la fenêtre. « Tu ne devrais pas. J’suis de nouveau un criminel et j’ai décidé de bousiller ma deuxième chance pour me retrouver à côtoyer ce gamin sans cervelle. Je ne sais pas si c’était réellement worth it. » Je lâche un petit rire, pleine d’ironie. “Jette un oeil à ton compte en banque pour te convaincre du contraire, ça aide.” A moins que son dédain vis-à-vis des billets verts ne soit pas à la hauteur de son orgueil. Auquel cas, il n’a rien d’autre à faire que continuer de prendre sur lui. L’attente m’inspirant une envie de nicotine, je baisse la vitre de ma portière et sort une cigarette. Tandis que je l’allume au bord de mes lèvres et en tire une première bouffée, j’écoute d’une oreille distraite le discours de Joseph. « Alors ? Tu penses que t’as réussi à atteindre ton but ? T’as créé un gang qui pourrait concurrencer les revenus du Club. T’as prouvé que t’es capable d’le faire. Mais t’as personne avec qui t’vanter. C’était pas ça, le but, au début ? De faire chier Mitchell ? Félicitations, Lou, t’as de l’argent maintenant, mais tu peux l’agiter devant les yeux d’personne. » Le but de son hostilité m’échappe et je ne comprends pas ce qu’il cherche à faire en me crachant ce genre de choses. Il ne me connaît pas. Il ne sait pas quel est mon véritable objectif. Et en faisant comme s’il avait la science infuse, il se ridiculise. “Ne parle pas comme si tu avais la moindre idée de ce que tu racontes, ça te donne seulement l’air plus stupide que tu ne l’es.” dis-je en soufflant la fumée contenue dans mes poumons. Ce n’est vraiment pas un malin, le Joseph. “On est encore loin de pouvoir concurrencer le Club. Ce n’est qu’un début.” Le début n’est même pas la partie la plus difficile. Trouver la came était un jeu d’enfant, recruter est simple, vendre encore plus. Les rangs grossissent, les revenus remplissent les livres de comptes, la machine se rode. La situation se corsera sensiblement le jour où la Ruche sera considérée comme une véritable menace par le Club ou tout autre gang qui n’apprécierait pas qu’on marche sur ses plates bandes. Mais ce sera aussi la preuve de notre succès. “Et le but n’a jamais été d’agiter de l’argent sous le nez de qui que ce soit.” Bien au contraire. Une fois que j’aurais repris ma vie en main, je compte bien faire profil bas. Économiser, ne pas faire de folies, ne pas me faire remarquer. Vivre un quotidien de jet setteur est le meilleur moyen de se griller vite et bien. Investir au point de garder le strict minimum pour soi, là est la bonne stratégie.

Le feu passe au vert. La voiture derrière nous s'impatiente plus vite qu’un gosse au rayon bonbons. Nous démarrons, et je reprends une bouffée de tabac nonchalamment. Joseph m’a l’air de bien se débrouiller pour quelqu’un qui n’a pas le permis. Je me demande s’il ne l’a jamais passé par flemme, ou par manque de moyens -ce qui ne serait plus un problème désormais. Je me demande surtout pourquoi il se donne tant de mal pour se montrer détestable envers moi, alors que je suis celle qui lui a filé un boulot. Je ne lui ai pourtant pas mis de flingue sur la tempe pour le forcer à accepter. “Pourquoi tu demandes ? j’interroge finalement par rapport à ses allégations. C’est quoi toutes ces questions ?”




Wish I could roll on back to that old town road I wanna ride 'til I can't no more

road to nowhere + joseph HM7e7CT
road to nowhere + joseph LMRsHaF
road to nowhere + joseph 0q9c4Id
road to nowhere + joseph XLymaLC
road to nowhere + joseph QY6mrp83_o
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
le souvenir effacé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. 26/04/1983
SURNOM : On m'appelle Jo, mais ça m'emmerde. J'aurais préféré avoir un autre prénom.
STATUT : Célibataire qui n'arrive pas à en profiter.
MÉTIER : Petite abeille butineuse de la Ruche. bzbz.
LOGEMENT : Je possède les clefs de Deborah en ce moment (celles de son appartement, pas celles de son coeur, malheureusement).
road to nowhere + joseph Giphy
POSTS : 24027 POINTS : 455

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Quand j'étais jeune, j'étais facilement manipulable. Beaucoup trop en ont profité. J'ai subi la ceinture de mon père et il m'arrive encore de sentir les mains du curé sur moi. Depuis, j'ai inversé les rôles. Je suis devenu le manipulateur en apprenant de mes erreurs. J'ai rejoint un gang à vingt ans, j'ai vendu de la drogue à ceux qui n'en demandaient même pas. La justice m'a rattrapé, j'ai été emprisonné pendant trois ans et j'ai pu m'en sortir plus tôt en usant de bonnes paroles religieuses, celles que j'avais apprises par cœur contre mon gré. J'erre, maintenant, à la recherche de stabilité.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : road to nowhere + joseph L0f9
KEEGANs. Time hurts. Time heals.

road to nowhere + joseph D82q
ALEPH. Hating you for loving me.

Sin - Primrose [2] - Blaze [FB] - Deb [6] - Greg [2] - Blake [2] - Lou [2] - Vitto - Liv [2] - Charles - Blake [3] - Geisa
RPs EN ATTENTE : Robin 2 [FB] - Murphy [3] - Kyte [2] - Lily [commissariat tristesse kokoro brisé bourrelet]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias

road to nowhere + joseph B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

PSEUDO : Captain Rogers.
AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Moi et Google.
DC : Raph le flamant.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: Re: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph EmptyJeu 26 Mar - 4:21


Ce n’était qu’une pensée qu’il a dite à voix haute, sans prétention. Il avait constaté que son visage n’était pas couvert de couleurs alors qu’il s’attendait à la découvrir sous une nouvelle forme. Elle avait pris beaucoup de temps à faire on ne sait quoi dans le bâtiment tandis que lui avait attendu en chauffant le moteur déjà chaud de la bagnole. Il est donc surpris par le venin de Lou qui lui est directement envoyé dans le visage sans qu’il n’ait le temps de se protéger du revers de la main. “Ca s’appelle du nude, troll ignorant.” Il ouvre les yeux grands comme des melons en haussant les épaules, se dédouanant des accusations agressives. Elle n’est donc pas d’humeur, ce soir, mais ça n’empêchera pas Joseph de plaisanter parce qu’il risque rien, pas vrai ? Il a accepté son offre, vend de la marchandise pour elle sans intervenir autrement et disparait quand elle n’a pas envie de le voir – ou quand lui n’a pas envie de voir les membres de la Ruche qui lui rappellent qu’il n’est pas encore à sa place. « Pardon, princesse, je ne suis pas un professionnel de l’esthétisme. » Il répond donc avec un ton aussi sarcastique que son faciès, sans la regarder pour éviter de se prendre un second regard noir la soirée à peine entamée. Ne se privant pas de plaisanter à nouveau, il demande à sa passagère d’installer Google Map pour lui mais, encore une fois, le petit hamster hérisse des poils et sort ses palettes aiguisées en émettant une sorte de couinement aigu qui arrache une grimace au conducteur qui ferait mieux de laisser tomber son nez de clown. “Le GPS dit trente-trois minutes. Impressionne-moi, Vin Diesel.” Les roues avalent déjà le béton quand elle lui donne cette information et il hoche la tête, certain de pouvoir relever ce défi sans même appuyer trop fort sur la pédale de l’accélérateur. Les rues ne sont pas bondées à cette heure et c’est en sa faveur. « Il faut arrêter avec les références pop culturelles, par contre, je n’y connais rien. » il affirme tout de même à propos de ce Vin Diesel avec lequel Lou l’a comparé.

C’est au tour de la jeune femme de tenter l’humour mais, devant la sévérité cachée de ses propos, il ne peut que répondre trop sérieusement. En acceptant son offre de travailler pour elle, il n’a jamais signé un contrat qui lui indiquait qu’il devrait supporter des gamins dans les rangs. Joseph n’a jamais été un exemple de sagesse mais, à côté de Tobias, il gagne soudainement quelques points de maturité, par magie. “Jette un oeil à ton compte en banque pour te convaincre du contraire, ça aide.”  S’il y a quelque chose que le petit animal n’a pas compris, c’est que ce n’est pas un argument à base de billets verts qui fera saliver Joseph. Il inspire doucement pour s’empêcher de rabattre Lou à coups d’argumentation inutile et il garde son attention sur la route, maintenant espoir qu’elle arrivera, un jour, à comprendre qu’on ne l’achète pas comme ça. Elle est comme n’importe quel enfant : elle doit apprendre sa leçon une étape à la fois, point a) à point b). La langue du conducteur se délie tandis qu’il se sent de plus en plus irrité par la simple conduite qui devrait pourtant le calmer. On aurait dit qu’il vient de réaliser qu’il ne se plaît pas dans la Ruche alors qu’il en est conscient depuis le premier jour. Il pensait avoir trouvé une bande de substitution mais les têtes dans les rangs sont loin de le faire sentir comme chez lui. Les manthas étaient unis, les abeilles de la ruche se fuient comme des petits moucherons solitaires, comme si personne n’avait envie d’être là. “Ne parle pas comme si tu avais la moindre idée de ce que tu racontes, ça te donne seulement l’air plus stupide que tu ne l’es.” L’odeur du tabac vient caresser ses narines et il s’y accroche pour se retenir de lui envoyer une énième boutade à base d’insultes dissimulées sous des faux sourires. “On est encore loin de pouvoir concurrencer le Club. Ce n’est qu’un début.”  Il émet une sorte de « uh », réalisant qu’il a effectivement exagéré en prétendant que cette nouvelle organisation pourrait concurrencer l’énormité qu’est le Club. « M’ouais. Mais t’es en voie d’réussir. » De nouveaux travailleurs d’additionnent à la Ruche de semaine en semaine, rendant finalement Joseph dispensable. Peut-être est-ce une bonne nouvelle et une porte de sortie qu’il devra saisir bientôt avant de s’enfoncer plus profondément dans le contrat jamais signé. “Et le but n’a jamais été d’agiter de l’argent sous le nez de qui que ce soit.” Il lorgne la jeune femme en gardant fermement sa main droite autour du volant, l’autre bras ayant nonchalamment trouvé confort sur l’appui-coude relié à la portière. « Tu as voulu faire souffrir Mitchell en lui volant son business. Ne me dis pas que tu n’auras jamais l’intention de lui faire voir que tu peux faire mieux que lui, j’te croirais pas. » Il répond, impassible, déviant la voiture sur une route principale plus achalandée. « À quoi bon réussir si tu ne peux pas te vanter par après. » Le jeune homme ajoute en un soupir sceptique.

Un nouveau silence s’installe et c’est au plus grand bonheur de Joseph qui s’est rapidement perdu dans la contemplation de ses pensées imposantes. Le vrombissement de la voiture le berce et lui permet de réfléchir beaucoup trop – à son plus grand désarroi. Dans une situation comme la sienne, il vaut mieux s’occuper le plus possible pour ne pas laisser les souvenirs ronger le présent. Le parfum de tabac dans l’habitacle lui permet de s’accrocher un peu à la réalité, alors il le hume. « Pourquoi tu demandes ? C’est quoi toutes ces questions ? » Il la fait patienter quelques secondes (seulement parce qu’il le peut et parce que ça lui fait plaisir de la regarder dépendre de sa parole) et il tend sa main vers elle, quémandant une clope. Seulement quand il l’aura, il rouvrira la bouche – pour glisser le bâton de poison et pour répondre à sa question. « Tu m’as promis que j’pourrai venger mes potes. » Il commence, simplement, pour la laisser se remémorer leur discussion dans le bar. « Pourtant… Il tire une latte en gonflant ses poumons de fumée cancérigène. J’ai pas l’impression qu’ils sont en train de célébrer mon nom de là-haut. » Ou d’en bas, si l’Enfer existe réellement au même titre que le Paradis. « Je veux savoir ce qu’il s’est passé. Le nom des victimes… » Il marque une pause en se pinçant les lèvres, incertain de vouloir inclure son ancien chef dans la discussion, bien qu’il soit la seule identité dont il veut une véritable réponse. Il a l’impression qu’il le doit à Blake, lui qui est revenu se mettre en danger ici seulement pour retrouver Charles. « Notre chef, est-ce qu’il a été abattu ? » Il pose enfin ses deux yeux sur elle lorsqu’il le peut, la route stable et libre. Il guette sa réaction pour obtenir la vérité avant qu’elle ne la dise à voix haute.      

@Lou Aberline road to nowhere + joseph 4015463350


road to nowhere + joseph N3m6
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (29/10/88)
SURNOM : Parce que Lou c'est pas assez court comme ça ?
STATUT : rou(x)coule avec Finn
MÉTIER : Boss @the Hive. Magenta @Rocky Horror Picture Show Live. Chanteuse multitâches @Street Cats
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue dont la surface est plus grande que la somme de toutes les chambres d'hôtel miteuses qu'elle a courues ces trois dernières années
road to nowhere + joseph Tumblr_orhlfle72Z1ry1flpo6_400
POSTS : 2294 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Sobre depuis trois ans.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Mitchell #3 - Lene #3 - Tad - Finn #5 - Joseph #2 - Wim - Charles - 8/5

road to nowhere + joseph GT2X5IO
STEET CATS ► Take me some place where there's music and there's laughter, I don't know if I'm scared of dying but I'm scared of living too fast, too slow

road to nowhere + joseph Tumblr_o5dfzx9sEc1rfdinko6_r1_250
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

road to nowhere + joseph Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
LOUNEY ► I won't let go, I'll be your lifeline tonight. Cause we all get lost sometimes, you know? It's how we learn and how we grow.
RPs EN ATTENTE : Anwar #2 - Raelyn #2 - Aisling #3
RPs TERMINÉS : Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Jimmy #2 - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's


archive 1
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : emily browning
CRÉDITS : lux aeterna
DC : jamie keynes & kelly ward
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t7614-lou-aberline#272602

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: Re: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph EmptySam 4 Avr - 23:43



Concurrencer le Club, cela prendra des années. Leur voler le marché de la came est la branche la plus simple dont la Ruche peut se prétendre substituer, mais le reste n’est pas encore en projet, et sur tous les autres terrains, ils continueront d’avoir la mainmise. On ne détrône pas la mafia en place depuis des décennies en un claquement de doigts. Mais je couperais la tête au sommet, et j’arracherais la couronne à son cadavre, quoi qu’il m’en coûte. La revanche est le but. « M’ouais. Mais t’es en voie d’réussir. » prétend Joseph. Lui qui crache bien volontiers sur la Ruche et ma gestion de celle-ci me paraît avoir pourtant foi en son potentiel. Toutes les contradictions du jeune homme ne cesseront sûrement jamais de me décontenancer. Je ne saurais dire s’il souhaite que je réussisse ou s’il s’en tamponne comme de sa première Pampers. « Tu as voulu faire souffrir Mitchell en lui volant son business. Ne me dis pas que tu n’auras jamais l’intention de lui faire voir que tu peux faire mieux que lui, j’te croirais pas. À quoi bon réussir si tu ne peux pas te vanter par après. » Certes, détrôner le Club est une perspective séduisante. Cependant, dès que Mitchell sera hors jeu, je compte bien me retirer de la partie à mon tour. Avec l’argent engrangé, je pourrais me ranger un moment et rester à l’ombre. La satisfaction d’être parvenue à me venger et mettre mes proches à l’abri de la folie meurtrière de cette vendetta vaut plus à mes yeux que le contrôle de ces rues. “Survivre.” je réponds alors en soufflant un nuage gris. “Faire profil bas, ça aide pas mal à ne pas se faire tuer ni finir en prison. J’ai réussi à éviter ces deux choses jusqu’à présent, et je compte bien continuer comme ça.” Et puis, je ne fais pas tout ceci pour moi. Je le fais pour ceux qui souffriront par ma faute si je ne le fais pas. Mon esprit ne doit pas s’embrouiller, ma tête doit rester sur mes épaules et mon sang froid. Tout dans cet univers peut faire perdre pieds. Mais seul l’objectif final compte. La vengeance est le moteur de bien des campagnes, et Joseph ne fait pas exception à la règle au final, bien qu’il avait prétendu le contraire lors de ma tentative de recrutement. « Tu m’as promis que j’pourrai venger mes potes. Pourtant… J’ai pas l’impression qu’ils sont en train de célébrer mon nom de là-haut. » qu’il me reproche après avoir eu une cigarette que je me retrouve à allumer au bord de ses lèvres avec mon briquet. Je souris. Cet enfant change d’avis comme de chemise, décidément. “C’est ça ce que tu veux ? Être un héros ? Qu’on chante tes louanges ?” je me moque gentiment, sans l’en blâmer pour autant. Je comprends cette volonté, et le feu que les questions sans réponses ou les injustices alimentent dans le fort intérieur. Cette impression de ne jamais être totalement débarrassé du sang sous ses semelles de chaussures. « Notre chef, est-ce qu’il a été abattu ? » Face à cette question, je demeure silencieuse un instant. Charles est un pion important de mon échiquier, un Joker dont je ne peux pas révéler tous les atouts. Si j’admets lui avoir mis la main dessus et le surveiller depuis quelques semaines, Joseph pourrait simplement vouloir le retrouver et disparaître avec lui, et il est hors de question que je perdre pareil avantage. Cependant, je songe aussi que la perspective de revoir l’ancien boss grâce à moi pourrait m’attirer un peu de sympathie et de loyauté de la part du brun. C’est cet espoir qui l’emporte sur le pragmatisme. “Non, Charles est parfaitement vivant.” je révèle avant de tirer une dernière fois sur ma cigarette et de la jeter à travers la vitre ouverte de la portière. “Je voulais te faire la surprise mais il fallait que tu ruines tout avec tes questions…” Mes épaules se haussent bien haut ; tant pis, hein.

Mais voilà que nous tournons une dernière fois à gauche, et la marina se dresse devant nous. Il ne reste plus qu’à trouver le lieu de rendez-vous précis, au pied d’un cargo commercial débordant de conteneurs multicolores. “Je croyais que la vengeance t’intéressait pas plus que l’argent.” dis-je tout en indiquant à Joseph de continuer tout droit sur les quais du port. Le Beijing est en plein déchargement. Trois hommes nous attendent en bas de la passerelle. Joseph se gare à quelques mètres. “Ecoute, je reprends en débouclant ma ceinture. Si c’est ce que tu veux, je ferais ce que je peux pour que tu l’obtiennes. Prends ça comme un signe de ma bonne foi.” D’un rapide coup d’oeil, je regarde l’heure sur mon téléphone portable histoire de m’assurer que nous sommes à l’heure ; il a battu Google Maps, au final. “Trente-et-une minute. Pas mal.” Un clin d’oeil et j’enclenche la poignée de la portière. Mes jambes se glissent hors du véhicule. “Reste ici et ouvre l’oeil.” j’ordonne, puis referme derrière moi et pars en direction des fournisseurs. Tout ce que j'espère c'est qu'en cas de pépin, Joseph n'aura pas en l'idée d'appliquer le code des pirates ; qui ne reste pas à sa place, reste sur place.




Wish I could roll on back to that old town road I wanna ride 'til I can't no more

road to nowhere + joseph HM7e7CT
road to nowhere + joseph LMRsHaF
road to nowhere + joseph 0q9c4Id
road to nowhere + joseph XLymaLC
road to nowhere + joseph QY6mrp83_o
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

road to nowhere + joseph Empty
Message(#) Sujet: Re: road to nowhere + joseph road to nowhere + joseph Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

road to nowhere + joseph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Manly Boat Harbour
-