AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal

 it's okay to cry when life gets hard › hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyMer 25 Mar - 11:13



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


10 mars 2020

“Don’t worry, I’ll keep an eye on him.” Ce sont les mots que j’ai dit à ma cousine Ava lorsqu’elle m’a appelé pour m’annoncer qu’Hugo avait quitté l’Angleterre pour venir s’installer à Brisbane. Si je ne l’avais pas rassurée, elle aurait surement sauté dans le premier avion pour venir elle aussi, pas que l’idée me déplaise, mais je sais que sa vie est là-bas. Cela fait maintenant plus d’un an que je n’ai pas eu de nouvelles d’Hugo, du moins pas de nouveau direct. Lorsqu’il a appris le cancer de Connor en Janvier dernier, il a cessé d’écrire, cessé d’appeler et c’est Ava et Oliver qui me donnait des nouvelles. Ils m’appelaient souvent pour me tenir au courant, m’annoncer l’évolution des choses et si les choses de mon côté ne c’était pas non plus compliqué, j’aurais pris un vol pour l’Angleterre afin d’être là pour eux, pour Hugo et pour Connor surtout. Puis Connor a fini par perdre sa bataille contre la maladie. Je n’imagine pas à quel point cela a dû être dur pour mon cousin, à quel point cela doit toujours l’être, d’apprendre à vivre sans l’homme de sa vie, sans l’homme avec qui il voyait son futur. Alors lorsqu’Ava m’a annoncé l’arrivé d’Hugo en Australie, je me suis promis de tout fait pour être là pour lui. Malgré ma séparation, la naissance de mon fils, je me suis promis de toujours trouver du temps pour aller prendre de ses nouvelles.

Je dépose alors Theo chez Nicolas, qui a proposé de me le garder une après-midi, avant de prendre la direction de l’hôtel ou réside mon cousin. Je suis un peu nerveuse de revoir Hugo, pas parce que je ne l’ai pas vu depuis des années, mais plus parce que j’ai peur de l’état dans lequel il va être. Sur la route, je m’arrête à Boost afin de commander deux smoothies et deux cookies. Ce n’est qu’une petite dizaine de minutes plus tard que je frappe à la porte de la chambre d’hôtel de mon cousin. Lorsque son visage apparait devant moi, je remarque tout de suite ses traits tirés de fatigue, son regard éteint et cela me sers un peu le cœur. « Hey H. » Je lui adresse un sourire et avant même qu’il est le temps de vraiment réagir, je viens le serrer dans mes bras. « I don’t really know if you like it but… I brought you a smoothie and a cookie. » Je lui adresse un nouveau sourire.

@Hugo Gallagher




it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptySam 4 Avr - 20:58



Les jours se suivent et se ressemblent depuis que je suis arrivé à Brisbane. Je suis censé écrire le dernier tome de ma série, c’est pour ça que mon agent m’a envoyé ici. Soi-disant pour que je me change les idées et surtout, surtout, pour que je me remette enfin à l’écriture. Je sais que cela pourrait me faire du bien. Après tout, je la connais la fin de l’histoire. Je l’ai établi avec Connor. Je lui ai promis que je ne changerai en rien tout ce dont on avait parlé ensemble. Ce tome-là, s’il sort un jour, sera tout entier dédier à mon mari. Mais il est bien là le souci. Je suis heureux d’avoir quitté Londres, je ne le cache pas. Je crois que j’en avais sincèrement besoin. Mais partir à l’autre bout du monde ne m’aide en rien à retrouver le plaisir et l’envie d’écrire. En réalité, je passe le plus clair de mon temps enfermer dans ma chambre d’hôtel à prétendre que je suis en train de travailler. Je m’installe devant mon ordinateur le matin et la plupart du temps, je passe des heures à fixer la page d’écriture sans rien faire. Il m’arrive de sortir un paragraphe, mais je finis par le supprimer le lendemain parce que je ne suis pas satisfait du résultat. Alors, j’écris à Connor. Je tente de lui raconter ma journée même si je ne fais rien. Je tente de parler de mes sentiments aussi, mais ça aussi, c’est compliqué. Alors, j’écris nos souvenirs, tout ce qui me passe par la tête. Je m’enferme dans ma bulle et dans ma douleur.

Aujourd’hui ne fais pas exception à la règle. Je n’ai pratiquement rien dormi de la nuit, j’ai même complètement bloqué devant un documentaire sur le système pénitentiaire américain. Je déteste la violence et l’injustice, pourtant, je me suis retrouvé passionné pendant plus d’une heure et demie. Et le sommeil n’est jamais venu. J’ai pris une douche puis j’ai passé plus de vingt minutes devant le miroir à me demander si je devais me raser la tête ou non. J’ai opté pour le non et je suis reparti m’allonger sur le lit. Je crois que j’ai fini par m’assoupir, je sais pas vraiment. En tout cas, je sursaute lorsque j’entends que l’on frappe à ma porte. Personne ne sait que je suis ici et vu l’heure encore matinale, c’est probablement l’équipe du ménage. Je me lève en m’étirant et prêt à leur dire que je n’ai besoin de rien. Je n’avais pas prévu de tomber nez à nez avec ma cousine. « Mavi ? » Je ne l’ai pas vu depuis si longtemps pourtant, c’est elle, j’en suis certain. « I don’t really know if you like it but… I brought you a smoothie and a cookie. » Je fronce les sourcils, mais me décale pour la laisser entrer dans la chambre en bordel. « It’s Ava who sent you ? » Bien sûr que c’est ma sœur. Il n’y a qu’elle qui sait exactement où je me trouve. « I’m okay. » Non, je ne le suis pas, mais s’il te plaît crois moi… Je soupire de nouveau et remarque ce qu’elle m’a ramené. « Thanks for breakfast tho. » Je mange plus beaucoup depuis quelque temps, mais je pourrais bien prendre un peu de sucre. Je relève la tête et croise le regard de ma cousine. « It’s been awhile huh… »



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyDim 5 Avr - 12:33



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


La famille à mes yeux c’est quelque chose de spécial, quelque chose qui vaut la peine de se battre. Même si je n’ai jamais été extrêmement proche de mes parents, qui ont toujours eu des attentes de nous un peu trop strict, et que je ne suis pas non plus proche de mon frère Carter parce qu’il a décidé de me détester, de rejeter beaucoup de fautes sur moi, j’ai toujours eu cette place spéciale pour la famille. Malgré nos désaccords, les années pas faciles, je n’ai jamais arrêté de parler à mes parents et je n’ai jamais non plus abandonné l’idée qu’un jour mon frère et moi ayons une relation plus proche. Et puis malgré les kilomètres j’ai également toujours été proche de mes cousins. Les lettres échangées, puis les appels et les SMS c’est quelque chose que j’ai toujours eu très à cœur. Pour ma famille, je suis toujours prête à tout abandonner et à être la première au rendez-vous lorsqu’il y en a besoin. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi je suis comme cela, pourquoi ils ont cette place dans ma vie, dans mon cœur, mais je ne veux pas que cela change.

Alors bien sûr, lorsque j’ai appris la maladie du mari de mon cousin, Hugo, puis que j’ai appris son décès, j’ai essayé d’être présente au maximum, de prendre des nouvelles. Seulement, je connais un peu Hugo, assez pour savoir qu’il s’est renfermé sur lui-même, et puis ma cousine s’inquiète bien assez pour lui pour que je sache que ce n’est vraiment pas facile pour lui. Je crois qu’en réalité je n’arrive même pas à imaginer ce qu’il peut ressentir, je ne peux pas imaginer la douleur qu’il doit ressentir, la solitude qu’il ressent. Il ne m’a donc pas fallu longtemps pour prendre la décision d’appeler mon frère et de lui demander de garder Theo pour que je puisse aller voir mon cousin. « Mavi ? » je lui adresse un lègé sourire et lui donne le smoothie et le cookie que je lui ai ramené. Vu sa tête fatiguée et ses traits tirés, je crois que cela ne lui fera pas de mal.

Je pénètre dans la chambre d’hôtel qu’il habite depuis quelques jours, ou quelques mois je n’en suis pas tout à fait sûr. L’endroit n’est pas vraiment rangé, des affaires traîne partout, mais je n’y prête pas attention. « It’s Ava who sent you ? » « Well , yes and no. » Oui Ava m’a demandé de veiller sur Hugo, de vérifier qu’il ne fait pas de bêtises et qu’il prend un minimum soin de lui, mais moi aussi je m’inquiète pour lui. « I’m okay. » C’est ce qu’il dit, parce que tout le reste de son corps cri le contraire. Je lui adresse un léger sourire, mais préfère ne pas le forcer. Je sais que forcer Hugo a parler de ce dont il n’a pas envie de parler n’est pas une bonne idée. « Thanks for breakfast tho. » Un autre sourire alors que je ramasse quelques trucs par terre pour les poser sur un fauteuil. Il faut croire que mon côté un peu maman prend le dessus. « No problem. Try it, it’s really good. » Boost est l’un de mes endroits préférés pour aller commander des smoothies ou des jus frais.

Je finis alors par me trouver vers mon cousin et me pose sur le bout du lit d’hôtel. J’aimerais pouvoir faire quelque chose pour apaiser sa peine, pour le soulager ne serait-ce qu’un tout petit peu. Mais que faut-il dire lorsque la personne en face de vous à perdu l’homme de sa vie ? « It’s been awhile huh… » J’hoche la tête. « Yeah, it has. Too long. » Je sors alors mon portable de ma poche et décide d’essayer de changer un peu les idées d’Hugo, de lui parler un peu d’autre chose pour qu’il ne pense pas à Connor, même si ce n’est que pour cinq minutes. « You know… I actually had a baby. A boy. » Je lui tends le téléphone où j’ai mis une photo de mon fils à la naissance. « He’s name is Theo. He’s about five months now. » Je lui souris.

@Hugo Gallagher





it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyVen 10 Avr - 17:36



Je suis tellement perdu que j’en avais complètement oublié le fait que mes cousins vivent à Brisbane depuis des années. Pourtant, nous avons toujours été en contact tout au long de notre vie. Ils venaient parfois à Londres et surtout, on allait passer les fêtes de fin d’années chez eux, certaines années, pour profiter de l’été incandescent lorsque Londres se recouvrait de neige blanche. Plus jeunes, ils nous arrivaient de passer des heures sur Skype pour se raconter notre quotidien, et ce, malgré notre différence d’âge. Ils étaient venus au mariage d’Oliver, au mien et à celui d’Ava. On était même parti à Brisbane pour fêter le divorce de mon frère, en réalité, on avait passé deux semaines à surfer et se bourrer la gueule sur la plage avec Nicolas et Carter. Puis Connor est tombé malade et j’ai arrêté de répondre aux messages et aux appels. Je me suis perdu dans ma bulle et j’ai oublié. Jusqu’à ce que ma cousine frappe à ma porte. Jusqu’à ce qu’elle me tende un smoothie et un sachet de cookies avec son immense sourire. Je suis quelque peu déstabilisé et bien entendu lui demande immédiatement si ma sœur est responsable de sa présence. « Well, yes and no. » Et bien entendu Ava a missionné Mavi. Je le sais… Elle s’inquiète ma petite sœur. Elle ne voulait pas que je parte et c’est détendu uniquement lorsque je lui ai annoncé ma destination finale. Si moi, j’avais oublié, elle savait qu’elle pourra encore veiller sur moi de loin. « You have to tell her that I’m okay. » Même si tu dois mentir Mavi. Je ne veux pas voir Ava abandonner sa famille pour débarquer ici. Je ne veux pas qu’elle sache que je passe mes journées enfermer dans ma chambre d’hôtel. Encore moins qu’elle sache que ma cousine est obligée de ramasser mon bordel pour avancer dans la pièce. « You don’t have to do that. » dis-je doucement tout en ramassant mon bordel pour le jeter sur le haut du lit. On verra plus tard, ce n’est clairement pas mon problème premier pour le moment. Je prends place sur le bout du lit et goûte ce que m’a ramené la jeune femme. « You still remember what I like. » Je lui souris quelque peu même si c’est compliqué encore.

Et doucement, je réalise que je ne l’ai pas vu depuis des années. Elle a changé Mavi, elle a grandi, elle a mûri aussi, ça se voit. « Yeah, it has. Too long. » Je hoche la tête et lui sourit quelque peu. Elle doit se demander ce que je suis devenu. Je vois bien dans son regard qu’elle ose à peine me regarder et c’est compliqué. Je ne supporte pas la pitié et clairement, je ne suis pas prêt à parler de moi. Heureusement, elle semble presque le comprendre. « You know… I actually had a baby. A boy. He’s name is Theo. He’s about five months now. » Je prends le téléphone. Je regarde la photo. Et alors que je devrais être heureux pour elle, je sens cette jalousie stupide monter en moi. Elle a dix ans de moins que moi, elle est maman. On n’a jamais eu cette chance nous. C’est la seule chose à laquelle je pense du premier coup et ça me rends triste. Je soupire longuement et finis par relever la tête pour rendre le téléphone à la brunette. « He’s really cute. » Je souris une nouvelle fois même si le cœur n’y est pas vraiment et je me déteste pour ça. « I’m sure you’re an amazing mum. » Et je baisse la tête pour me concentrer sur mon smoothie alors que le silence s’étire. Je suis désolé de ne pas pouvoir faire mieux Mavi. Et le silence dure tandis que je joue avec la paille en plastique. « What did she tell you ? » demandais-je timidement.



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyLun 13 Avr - 6:04



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


Je sais qu’Hugo a commencé à sombrer lorsqu’il a appris la maladie de Connor, je sais qu’Ava n’a jamais arrêté de s’inquiéter pour lui et je peux le comprendre. Je connais Hugo, et de le voir comme ca, de le voir fermé, le regard vide, cela me brise le cœur. Mais je crois que je ne peux pas non plus imaginer à quel point cela doit être difficile pour lui d’avoir perdu l’homme de sa vie. Tout cela me fait penser à Tom, mon ex fiancé. Même si lui et moi ne nous sommes jamais aimés autant qu’Hugo et Connor, je ne pourrais jamais imaginer le perdre, le savoir malade ou décédé. Je préfère l’imaginer à se la couler douce à l’autre bout du monde, même après tout le mal qu’il m’a fait. Je tente alors tant bien que mal d’être là pour mon cousin, parce qu’après tout, je l’aime, il est ma famille et je ne laisse jamais tomber ma famille. « You have to tell her that I’m okay. » Je sais que je devrais surement lui dire ca, lui dire que je veille sur Hugo et que je m’en occupe, mais je ne veux pourtant pas mentir à ma cousine. Si j’étais à sa place, je n’aurais pas voulu qu’elle me mente sur l’état de mon frère, je n’aurais pas voulu qu’elle fasse cela seulement pour me protéger. Et puis en plus de cela, Ava connaît son frère bien mieux que moi, et elle doit parfaitement se douter de l’état dans lequel il est. « I can’t lie to her H. You know that. » J’ai toujours été une piètre menteuse en plus de cela.

Je me fraie un chemin jusqu’au lit, ramassant quelques affaires sur le chemin. J’aimerais tellement arriver à trouver les bons mots pour aider mon cousin, à soulager un peu sa douleur, mais pourtant ce n’est pas le cas. Je m’en impuissante. « You don’t have to do that. » Je hausse les épaules et lui sourit tendrement. « I know. » Pourtant il aurait été le premier à faire ca pour la famille, pour son frère, sa sœur et même pour moi. Si j’étais dans sa situation il aurait le premier à débarquer avec quelque chose pour me remonter le moral. « You still remember what I like. » Je me pose sur le bout du lit pour faire face au brun. « Of course I do. I have a good memory for that kind of stuff. » Je lui adresse un nouveau sourire.

Je le regarde quelques secondes et décide alors de tenter de lancer un sujet un plus léger. Je lui parle de Theo, du petit garçon dont Hugo n’a encore jamais entendu parler et qui pourtant a changé une grande partie dans ma vie. Comme une maman fière, parce que c’est ce que je suis, je lui tends mon téléphone pour lui montrer une photo du petit garçon. Je pourrais sûrement lui parler de Theo toute la journée, surtout si ca peut lui changer les idées. L’espace de quelques instants je vois pourtant dans son regard comme un éclair de tristesse et j’ai soudain l’impression de rendre les choses pires. « He’s really cute. » « He is… And such a good baby too. » J’ai vraiment de la chance, ca c’est bien vrai. « I’m sure you’re an amazing mum. » « I don’t know about that, but I’m trying my best. I'm sure he would love you, you know. »

Il y alors un peu silence, et Hugo baisse la tête. Sans vraiment réfléchir ma main vient se poser doucement sur la sienne et je caresse doucement le dos de sa main. « What did she tell you ? » Est-ce qu’il a vraiment envie d’en parler, de Connor, de ces dernières années ? « Well… » J’hésite quelques instants. « Maybe not everything but enough to know how hard it must be for you… » Ce n’est pas de la pitié que j’offre dans mon regard envers mon cousin, mais plutot de l’empathie. « It might not be my place to say that, I didn’t know Connor that well but he… He probably wanted you to keep going you know. » Je lui souris timidement, m’attendant presque à de la colère venant de mon cousin. De ce que je me souviens Connor était un homme absolument génial et je ne garde que de bons souvenirs de lui.

@Hugo Gallagher





it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyJeu 16 Avr - 14:48



« I can’t lie to her H. You know that. » Bien sûr que je le sais et je n’aime pas demander cela à Mavi, mais je ne veux pas voir ma sœur débarquer ici. Je ne veux pas qu’elle passe son temps à s’inquiéter pour moi. Elle doit vivre sa vie, sans constamment se demander ce qu’es en train de faire son grand frère. « It’s not a lie tho. » Parce que je ferais tout pour te convaincre que je vais bien Mavi. Si c’est la seule option qu’il me reste pour que tu ne lances pas des appels inquiétant à ma petite sœur. « Listen… She’s my little sister, she doesn’t have to be worried about me everyday. » Alors pense à ce que tu lui diras lorsqu’elle t’appellera, parce qu’elle va finir par le faire. Je la connais par cœur Ava. Elle a envoyé son espion pour avoir des nouvelles, pour que notre cousine ne lui cache rien alors que je dis toujours que tout va bien. Je soupire quelque peu et passe une main sur mon visage. On ne va pas épiloguer plus longtemps, je veux pas me disputer avec elle, alors qu’elle est venue me voir.

Le silence s’installe un peu entre nous, mais elle est rapide pour changer l’humeur Mavi. Elle essaye tout du moins. Elle essaye si fort et je m’en veux tellement de ne pas prendre la nouvelle comme il faudrait. Je ne saute pas de joie, je pense égoïstement à mon histoire, à ce que je n’aurais jamais avec Connor. Ça me compresse le cœur et je me sens mal. Pourtant, je reprends le dessus. Je ne laisse rien transparaître. Je ne veux pas l’inquiéter de trop. « He is… And such a good baby too. » Et un sourire se dessine sur mes lèvres alors que j’entends la fierté dans sa voix. Elle a bien grandi ma cousine et j’en suis tout aussi surpris que fier. « I don’t know about that, but I’m trying my best. I'm sure he would love you, you know. » Un sourire encore un brin trop triste se dessine sur mes lèvres. Je pense à mes nièces qui me manque beaucoup et qui ont tellement fait pour moi après la mort de Connor. Je pense à cet enfant que l’on voulait tellement avec mon mari. J’ai le cœur en miette, mais je tente de garder la tête haute. « Would love to meet him someday. » que je lui assure malgré tout, en souriant un peu.

On en revient à parler de ma sœur et surtout à tout ce qu’elle a pu dire à Mavi. « Well… Maybe not everything but enough to know how hard it must be for you… » Un rire nerveux m’échappe. « Well… Hard is an euphemism here… » Ce n’est pas simplement compliqué, c’est juste invivable parfois. Ça m’empêcher de réfléchir, d’écrire, de vivre, d’être tout simplement. « It might not be my place to say that, I didn’t know Connor that well but he… He probably wanted you to keep going you know. » « Please don’t say that. » que j’affirme en fermant les yeux. C’est dur d’entendre cela, de le prendre en pleine tête alors que je refuse de l’admettre depuis que je suis arrivé ici. « He said it… But I don’t know how to do it. » Bien sûr que Connor m’as fait jurer de continuer ma vie sans lui. Il voulait que je refasse ma vie, que je ne renonce pas à mes rêves, à nos rêves. Il m’en a sorti tout un tas de connerie les derniers jours et je suis souvent si en colère lorsque j’y repense. « He wanted me to go on with my life like nothing happened. He told me to find someone else to love, can you believe it ? » Alors que notre couple a duré dans le temps, alors que l’on s’aimait si fort. « I came here because I’m suppose to write. » Je soupire une nouvelle fois. « And I can’t… I just stay here and I wait… »



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyVen 17 Avr - 9:22



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


« It’s not a lie tho. » Pourtant ca l’est. Un peu. Je comprends qu’il veut protéger sa sœur, qu’il veuille éviter qu’elle ne vienne à Brisbane en laissant sa famille en Angleterre. Je me doute qu’il doit avoir de bonnes raisons pour ne pas que je dise vraiment à sa sœur comment il va, et je me dis que je devrais peut-être le faire, mais je n’aime pas non plus mentir. Je n’ai jamais menti à Ava, je ne lui ai jamais caché des choses mais pourtant je me dis également que de lui avouer qu’Hugo ne va pas bien alors qu’elle est des milliers de kilomètres n’allait pas forcément arranger les choses. « Listen… She’s my little sister, she doesn’t have to be worried about me everyday. » Je lui adresse un léger sourire. « I’m pretty sure she is already worried H. Even if I tell her you’re okay, she’s probably not gonna believe me completely. » Je regarde mon cousin et hésite quelques secondes avant de reprendre doucement la parole. « But I will tell her you okay, because I know she already has a lot to handle with her family. » Gérer sa famille plus Hugo qui est loin, ca n’est pas une bonne addition, alors je préfère me donner le rôle de veiller sur lui.

Assise sur le bord du lit, je lui parle doucement de Theo, de ce petit bébé qui est venu embellir ma vie alors que je me faisais lâcher complètement par mon ex petit ami. Je me souviens que Hugo et Connor voulait des enfants, je me souviens qu’ils en parlaient souvent et au fond je me sens presque un peu honteuse de lui parler de mon fils, de lui dire que moi j’ai un gamin alors que je n’ai même plus de copain. Je le vois dans le regarde de mon cousin qu’il est heureux pour moi mais en même temps il y a cette pointe de tristesse. Ils auraient mérité eux aussi d’avoir un enfant, plus que n’importe qui d’ailleurs. J’avais toujours adoré les regarder tous les deux lorsqu’on se retrouvait tous ensemble, parce qu’il y a toujours eu quelque chose de magique. Je pense même que je n’ai jamais vu deux personne s’aimer autant que Connor et Hugo c’était aimé. « Well… Hard is an euphemism here… » Oui, c’est le cas de le dire. Je pose doucement ma main sur le bras de mon cousin. Il a raison, je n’imagine même pas à quel point cela doit être difficile.

« Please don’t say that. » Il ne doit surement pas avoir besoin, ou envie, d’entendre cela, mais pourtant je suis sur que c’est ce que Connor aurait voulu. Connor aurait voulu qu’il soit heureux, qu’il avance, même si cela prend du temps. « He said it… But I don’t know how to do it. He wanted me to go on with my life like nothing happened. He told me to find someone else to love, can you believe it ? » Je lui adresse un sourire tendre et caresse doucement son bras. Je ressens la peine, la douleur de mon cousin et cela me fait mal au cœur de le voir dans cet état. « I’m not really surprised he said that…» Je soupire. « And you have to… You have to go on Hugo. I’m not saying right now, I’m not even saying in the next couple of years because you have to learn to live without him. But you have to go on, to take small steps, one at the time. Nobody excepts you to live like nothing happened, not at all. » Je pense à Connor, au sourire qu’il mettait toujours sur les lèvres d’Hugo. « I know it’s probably too painful right now, but you will figure out how to go forward and always keep having him in your heart. » Je pense que garder Connor en mémoire, en parler et quelque chose qu’il devrait continuer de faire, mais chaque personne gère un décédé différemment.

« I came here because I’m suppose to write. And I can’t… I just stay here and I wait… » « It will come. Be patient with yourself… » Le décès de Connor ne remonte pas à si longtemps et il va falloir du temps pour ne serait-ce que penser à avancer. « Just know that you’re not alone in this, we’re here for you. » Et si j’avais pu, je lui aurais proposé de venir vivre chez moi.

@Hugo Gallagher





it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptySam 25 Avr - 16:06



Je sais parfaitement que ma famille attend un rapport détailler de la part de Mavi. Elle a beau me dire qu’elle n’est pas venue pour cela, je sais que c’est ce qui a fini par la motivé malgré tout. Elle veut pouvoir dire quelque chose à Ava qui doit l’inonder de message depuis qu’elle a compris que je m’étais enfuit en Australie et plus précisément à Brisbane. Je ne peux pas en vouloir à ma cousine, mais je refuse également d’inquiéter ma petite sœur qui en a déjà trop fait pour moi ces derniers temps. J’ai toujours été un esprit indépendant et ce n’est pas quelque chose qui est près de changer, malgré la tristesse et la douleur. Alors, on s’accorde sur le fait que personne n’ira inquiéter Ava. Je me promets d’enfin appeler ma sœur pour lui donner de mes nouvelles de vive voix. Surtout, on tente de changer le cours de la conversation, mais le fait que Mavi me parle de sa nouvelle vie de maman, me stop net dans l’effort d’interagir avec elle. Je suis heureux pour elle, vraiment. Elle semble complètement épanouie dans ce nouveau rôle et son petit garçon est adorable. « I’m sorry this shitty reaction. » que je lui avoue en baissant le regard. J’aurais dû être le cousin parfait, celui qui lui demande comment tout, c’est passer, si le petit va bien, comment elle gère tout cela, mais je n’y arrive pas. Je pense seulement à ce que je n’aurais jamais et ça reste coincer dans mon esprit. « It’s hard sometimes… » Et je sais qu’elle comprendra parce qu’elle nous a trop souvent vu ensemble avec Connor.

D’ailleurs, on en vient à parler de lui… Cela fait des semaines que je n’ai pas parlé de mon mari à haute voix. La douleur est toujours la même, sourde et violente. « I’m not really surprised he said that… » Bien sûr qu’elle n’est pas surprise. Je crois que personne ne l’a été… Il était comme ça Connor, toujours à penser aux autres avant de penser à lui. Tout a été très vite dans sa maladie, tout, c’est détériorer à une vitesse fulgurante et lui il a réussi à se faire à l’idée qu’il n’allait pas survivre. Lui, il a pensé au futur lorsque moi, je me battais corps et âme pour le garder auprès de moi. Lui, il voulait que j’avance quoiqu’il arrive et il me l’a fait promettre, parce que je ne savais pas lui refuser quelque chose. « And you have to… You have to go on Hugo. I’m not saying right now, I’m not even saying in the next couple of years because you have to learn to live without him. But you have to go on, to take small steps, one at the time. Nobody excepts you to live like nothing happened, not at all. » Et j’entends ce qu’elle me dit, j’en ai parfaitement conscience dans le fond. Je refuse juste de le voir. De suite, mes doigts viennent jouer avec mon alliance qui n’a pas quitter sa place. « I don’t know how to function without him. » Parce que notre histoire ne se résumait pas à un simple mariage de quelques années. J’ai passé dix-huit ans de ma vie avec Connor. Un quotidien sans lui n’existait plus pour moi. « I know it’s probably too painful right now, but you will figure out how to go forward and always keep having him in your heart. » Une nouvelle fois, je joue avec mon alliance. Je n’arrive pas à me résoudre de l’enlever. Je sais que je devrais faire des papiers également pour changer mon statut marital, mais j’en suis incapable. « I don’t want a life without him. » Et c’est probablement la première fois que je l’avoue à qui que ce soit. Je ne suis pas simplement triste d’avoir perdu mon mari, je ne sais juste plus comment vivre sans lui. « When I wake up I want to see him. When I go grocery shopping, I always think to myself that here they don’t have his favorite brand of tea or cereals and it made me cry more often than not. I think how he would have hate it here because it’s too hot and not grey enough. » Je soupire longuement, je crois que j’ai besoin que ça sorte. « I keep on paying his phone bill so I can call his number and hear his voice even if he had the stupidest answering machine message ever. » Une connerie que je lui avais fait enregistrer un soir lors d’une de nos premières nuits dans notre premier appartement. « I want him to read the bullshit I have been writing and watch his face to know that it’s shit even if he will never tell him that way. » Un rire triste m’échappe alors que je lève les yeux au ciel « It’s stupid. »

« Just know that you’re not alone in this, we’re here for you. » Et je vois dans son regard qu’elle n’a jamais été aussi sincère. « Do you have something plan today ? » que je lui demande alors sur un coup de tête. « Maybe you can show me around a bit. And we can tell Ava that you succeeded in getting me out of this hotel room. »



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyLun 27 Avr - 11:09



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


Je sais qu’Hugo ne pense pas à mal lorsque son regard croise le mien et que j’y vois un peu de déception. Je sais que lui et Connor avait toujours voulu avoir des enfants, et que lui parler de mon fils doit surement lui rappeler tout cela. N’importe qui qui avait connu ces deux-là ensemble, savaient qu’un jour ils seraient papas, du moins c’était avant que Connor ne tombe malade, avant que tout ne tourne mal et que la plus grande préoccupation de ces deux là étaient de passer du temps ensemble.  De voir Hugo dans cet état me serre le cœur. « I’m sorry this shitty reaction. » Je secoue la tête et lui offre un léger sourire. « Don’t be silly, you don’t have to be sorry for anything… » I know you wanted kids and I’m selfishly talking about my own. Je n’imagine pas à quell point tout cela doit être bizarre, à quel point cela doit changer son quotidien, lui qui a passé les dernières années de sa vie auprès de l’homme qu’il aime. « It’s hard sometimes… » Je pose ma main sur la sienne. « I know… »

Et Hugo se confie. Il me parle de Connor, de ce que ce dernier lui a demandé de faire avant de mourir. Se battre. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, plus facile à penser, à imaginer qu’à réaliser. Des années et des années des vies communes, à se voir, se parler, se toucher, s’aimer et puis plus rien. Bien sur que c’est dur, bien sur que Connor lui a dit d’avancer mais qu’Hugo n’y arrive pas. Comment avancer quand votre quotidien change du tout au tout et que chaque souvenir heureux que vous avez en tête devient douloureux. Je comprends un peu ce que doit ressentir Hugo, un peu ce qu’il doit traverser mais jamais je ne pourrais imaginer sa véritable douleur. Je le regarde alors que sa main vient jouer avec son alliance toujours loger sur sa main gauche. « I don’t know how to function without him. » Je tente de trouver les mots à dire, les mots qui peuvent aider un peu, mais pourtant je me sens impuissante face à la douleur de mon cousin. Je me sens impuissante face à sa perte, à ses eaux dans lesquels il se débat pour s’en sortir. « I don’t want a life without him. » Et je comprends. Je comprends qu’il ne peut pas imaginer sa vie sans l’homme qu’il a ses côtés, sans le voir tous les matins, sans entendre sa voix tous les jours. « When I wake up I want to see him. When I go grocery shopping, I always think to myself that here they don’t have his favorite brand of tea or cereals and it made me cry more often than not. I think how he would have hate it here because it’s too hot and not grey enough. » Je vois qu’il a besoin de parler, besoin de se vide alors je me contente d’écouter le brun. Je caresse doucement son avant-bras, pour lui montrer que je suis là, que je ne laisserais pas et je l’écoute me parler de Connor. « I keep on paying his phone bill so I can call his number and hear his voice even if he had the stupidest answering machine message ever. » Je me demande si Hugo ne fait pas cela aussi par peur, par peur d’oublier à quoi ressemblait Connor, à quoi ressembler sa voix. « I want him to read the bullshit I have been writing and watch his face to know that it’s shit even if he will never tell him that way. » Je souris légèrement en imaginant Connor faire cela. «  It’s stupid. » Je secoue à nouveau doucement la tête, ne lachant pas mon cousin du regard. « It’s not stupid H. It’s human. » Bien sur que c’est humain. Humain pour n’importe qui qui vient de perdre une personne qu’il aime. « You’re simply getting use to all this. It’s not stupid to think about what Connor would have said or done and to want him to be here. I think it’s normal that you still want to call him, to hear his voice. » Je lui adresse un léger sourire.

Je fini par lui dire qu’il n’est pas seul, qu’il n’a pas a rester seul pour affronter tout cela et c’est vrai. Il m’a moi, il a sa sœur, son frère, et même mes frères si besoin. Je ne le laisserais pas traverser ca tout seul, jamais. « Do you have something plan today ? » Je secoue la tête. « Nope, absolutely nothing planned. » Je lui adresse un nouveau sourire et les paroles qui suivent me surprenne un peu. « Maybe you can show me around a bit. And we can tell Ava that you succeeded in getting me out of this hotel room. » Ava m’a dit qu’il ne sortait pas depuis la mort de Connor, alors il faut croire que c’est un début. « We can do absolutely whatever you want to do. » Je lui souris et me lève du lit. « I’ve got an idea. I’m gonne take you on a little tour of the city, we’ll go watch the sun set by the beach and then we’ll go eat at my favorite restaurant. I’m sure you’ll love it. »

@Hugo Gallagher




it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptySam 2 Mai - 15:34



Pour la toute première fois depuis l’enterrement, je me confie enfin sur ce que je ressens. Je n’avais pas prévu de le faire aujourd’hui, encore moins de le faire auprès de ma cousine, mais elle m’a tendu la main et je crois que j’avais réellement besoin que tout cela sorte une bonne fois pour toute. Tout le monde sait à quel point, je suis triste, je veux dire, je crois que je le porte sur moi depuis le premier jour. Personne ne sait que je le cherche dans les moindres détails de ma vie. Personne ne sait que fuir à des milliers de kilomètres n’a en rien atténuer ma douleur. Alors, je laisse tout sortir même si c’est probablement trop raw et que ma cousine va paniquer à m’entendre dire tout cela. J’ai besoin de lui dire à quel point mon mari me manque. Et bien entendu, j’ai beau serrer les poings, me mordre la lèvre, rien ne peut retenir les larmes que je cherche constamment à m'enfuir. Me voilà en train de sangloter tout en cherchant à éviter le regard de Mavi alors qu’elle est si douce avec moi. « It’s not stupid H. It’s human. » Elle a raison, mais je déteste être si fragile. « You’re simply getting use to all this. It’s not stupid to think about what Connor would have said or done and to want him to be here. I think it’s normal that you still want to call him, to hear his voice. » Bien sûr que c’est normal, j’ai passé près de la moitié de ma vie avec lui. On était constamment ensemble, on avait encore tout un tas de projets qui ne se réaliseront jamais. Et c’est probablement cela qui me fait le plus mal, tous ces projets qui ne verrons jamais le jour. Il était si jeune, il avait la vie devant lui et il a fallu que cette merde s’en prenne à lui. C’est ce qui me révolte le plus et qui laisse cette colère grandir en moi. La colère et une peur que j’ose à peine exprimer. « You think that I will forget him one day… » C’est ce qui me fait le plus peur, ce qui me tiens éveiller pendant des heures et des heures. « I already almost can’t remember what it feels like to touch him… » Et cela me fait trembler de la tête aux pieds. « And when I think about it, I feel like I can’t breathe. » Je suis désolé Mavi. Désolé de tout déverser à tes pieds.

Je finis par me reprendre quelque peu et propose que l’on s’échappe de cette chambre. Peut-être qu’une journée en compagnie de ma cousine me ferait le plus grand bien. Peut-être que cela me permettra de me changer les idées, ne serait-ce qu’un petit peu. « I’ve got an idea. I’m gonne take you on a little tour of the city, we’ll go watch the sun set by the beach and then we’ll go eat at my favorite restaurant. I’m sure you’ll love it. » Et je dois dire que j’apprécie déjà le programme, mais quelque chose m’interpelle. « What about your baby ? Someone can take care of him ? » Je ne voudrais pas que ce soit un problème pour elle et ajoute rapidement. « Or we can take him. » Je lui laisse le choix. Je me doute que le petit bonhomme est actuellement gardé par quelqu’un, mais si la maman veut récupérer son bébé, je le comprendrais parfaitement. « But I would love to follow your plan. » que je finis par lui dire en souriant. « I really didn’t went out much. I only know this coffee shop, the death before decaf. Great place, great coffee. » Et j’ai honte de ne connaître qu’un simple café qui se situe à quelques rues d’ici. « You need to show me more. » Et déjà, je me lève pour aller fouiller dans le placard qui me sert d’armoire. Je décide de me changer pour paraître un peu plus présentable. « Just give me five. » Je choisi un tee-shirt blanc, une chemise à carreau et une paire de jean propre. Je me glisse dans la salle de bain pour me changer, me brosser les dents et passer un coup dans mes cheveux. Ca fera l’affaire pour la journée. « Okay I’m ready… I think. »



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyDim 3 Mai - 7:11



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


Ava m’a dit qu’Hugo n’a pas vraiment parlé de Connor et de tout ce qu’il ressent depuis son décès alors quand il commence à s’ouvrir un peu, je l’écoute. Je l’écoute m’expliquer à quel point il aimerait le toucher, l’entendre, le voir et je ne peux que comprendre à quel point cela doit être difficile pour lui. Je n’imagine pas à quel point toute sa vie doit être bouleversé, à quel point chaque petite partie de sa vie doit être différentes, presque douloureuse par le souvenir de Connor. Chaque chose qui devait être normale dans le passé, doit maintenant être compliquée. Bien sûr, je comprends, en partie mais je ne comprendrais jamais vraiment sa douleur, parce que l’amour qui a toujours uni Hugo et Connor étaient spécial, fort. Il faut sûrement avoir aimé aussi fort que ces deux-là se sont aimés pour commencer à vraiment ressentir ce que peux ressentir mon cousin aujourd’hui. Alors je tente de trouver quelques mots qui peuvent aider. Je tente de tâtonner le terrain et d’essayer de trouver les bons mots. Ce n’est pas évident de savoir quoi dire quand l’un de nos proches et en deuil, ce n’est pas évident de savoir comment réconforter ces gens-là et je me sens un peu inutile. Cependant, je suis connue pour être persévérante et têtue et il n’est pas question que je laisse le brun tout seul face à sa douleur et à son deuil. « You think that I will forget him one day… » Je secoue la tête. « I already almost can’t remember what it feels like to touch him… And when I think about it, I feel like I can’t breathe. » Je caresse doucement sa main. « I think you’ll always remember him, in certain ways. It might change, it might be a bit blurry but you’ll never forget him. I think it’ll just be… Different. And you have to get use to it; this is why it’s so hard. »

Hugo me surprend alors en me proposant de sortir un peu, d’aller prendre l’air et il ne me faut pas plus que cela pour trouver rapidement un plan et lui proposer. Prendre l’air lui fera du bien et si pendant quelques heures j’arrive à lui changer les idées, à lui faire un peu oublier sa douleur, alors je suis prête à remuer le ciel et la terre. « What about your baby ? Someone can take care of him ? » Je souris tendrement. « Don’t worry about him, he’s at Nico’s. » Mon frère est toujours le premier à me proposer de le garder lorsque j’en ai besoin et je suis plus que certaines qu’il ne me dira rien si je lui annoncer que j’ai besoin qu’il s’en occupe quelques heures de plus. « Or we can take him. » « He’s in good hands, let’s just do you and I today, okay? » J’adore passer du temps avec Theo, et je suis sur qu’il adorerait Hugo, mais je crois qu’aujourd’hui n’est pas le bon jour pour présenter le bébé à mon cousin. Aujourd’hui, je vais juste me concentrer sur le brun et prendre un peu soin de lui. « But I would love to follow your plan. I really didn’t went out much. I only know this coffee shop, the death before decaf. Great place, great coffee. » Je suis contente de le voir un peu sourire, même si je vois bien que ce n’est pas un sourire sincère, pas totalement du moins, je ne lui en veux pas ; il essaye. « There’s plenty of good places around Brissie, believe me. » Brisbane est une ville vivante, toujours pleine de choses à faire et vivre ici n’est jamais ennuyeux. « You need to show me more. » « I’ll show you all my favorite spots. Promise. » Un sourire.

« Just give me five. » J’hoche la tête et le laisse s’éloigner dans la salle de bain. Pendant ce temps, je ne peux pas vraiment m’empêcher de ramasser quelques trucs qui traîne encore par terre. Il faut croire que c’est un réflexe, en particulier depuis que Theo est dans ma vie et que l’on vit dans le bus. « Okay I’m ready… I think. » Je regarde rapidement mon cousin. « You’re sure you’re not going to be too hot? It’s quite hot outside. » Brisbane est une ville chaude et humide. Hugo venant d’Angleterre, je me dis qu’il va surement avoir trop chaud habillé comme cela.

@Hugo Gallagher




it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptySam 9 Mai - 14:14



« I think you’ll always remember him, in certain ways. It might change, it might be a bit blurry but you’ll never forget him. I think it’ll just be… Different. And you have to get use to it; this is why it’s so hard. » Dans le fond, je sais qu’elle a parfaitement raison. Elle voit la situation sous un tout autre angle et je ne peux pas lui en vouloir de tenter de me faire comprendre son point de vue. Si les rôles étaient inversés, je suis persuadé que je serais en train de tenir le même discours. Bien sûr que tout sera différent. Bien sûr que tout va changer. Tout a déjà tellement changer et c’est peut-être cela le plus gros problème dans le fond. Je n’arrive pas à accepter le changement. Je cherche encore et toujours des traces du passé. Partout. Dans les moindres détails. « Hmm… It’s gonna take time. » que je dis doucement en soupirant quelque peu. Mon regard croise finalement celui de ma cousine qui semble si sereine et si calme. « Thanks for listening. » Je crois que j’avais réellement besoin de cela sans particulièrement m’en rendre compte.

Et je voudrais que le moment perdure encore un peu, je ne suis pas prêt à me retrouver de nouveau seul dans cette chambre d’hôtel. Je préfère encore passer du temps avec ma cousine que je n’ai pas vu depuis des années. « Don’t worry about him, he’s at Nico’s. He’s in good hands, let’s just do you and I today, okay? » Dans le fond, je suis rassuré de savoir que son fils est avec mon cousin. Non pas que je ne veux pas rencontrer son bébé, mais je ne sais pas réellement si je suis prêt à voir un enfant. Pas alors que je suis toujours à ruminer le passé. « Okay, let’s do that. » Et je suis véritablement prêt à passer un moment dehors, un moment en compagnie de quelqu’un. Cette envie ne m’avait pas traversé depuis bien trop longtemps, c’est comme un sentiment nouveau. C’est bizarre, mais apaisant également. « There’s plenty of good places around Brissie, believe me. I’ll show you all my favorite spots. Promise. » « You better be a good tour guide. » que je lui dis en plaisantant quelque peu.

Je prends le temps de me changer avant que l’on parte à l’aventure et lorsque je reviens dans la pièce principale, ma cousine me fixe de la tête aux pieds. « You’re sure you’re not going to be too hot? It’s quite hot outside. » Je jette un œil à ma tenue. Elle est très bien ma chemise, ça sert de veste en plus du tee-shirt, non ? « I hate this country. » Je n’aime pas avoir trop chaud. J’aime pouvoir mettre les vêtements que je veux sans avoir à me demander si je ne vais pas complètement fondre au soleil. Je retire ma chemise en levant les yeux au ciel et roule un peu mon jean sur mes chevilles. « Better ? »

Smoothie en main, que je n’ai pas encore terminé, on finit par descendre pour commencer notre journée à l’extérieur. Je n’ai pas oublié mon portefeuille, j’ai pris mes lunettes de soleil. Cela va être une bonne journée, je le sens. « How are your brothers ? » Je n’ai pas vu Cartes et Nicolas depuis ce qui me semble être une éternité. « And your doing now ? Last time I saw you, you were still a student right ? » Et je me sens un peu vieux pour le coup. Et peut être que je pose un peu trop de questions aussi. « What’s your little boy name again ? »



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyDim 10 Mai - 6:55



it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


« Hmm… It’s gonna take time. » Bien sûr que cela va prendre du temps, et c’est normal. Je crois que personne ne pourrait oublier l’amour de sa vie en quelques semaines ou en quelques mois, surtout quand on parle d’Hugo et de Connor. J’ai beau ne pas les avoir vus énormément en vrai tous les deux, du moins pas tous les semaines ou tous les mois, mais je sais parfaitement l’amour qui les unissait. Je sais à quel point Hugo aurait fait n’importe quoi pour Connor et inversement. En réalité, je ne sais même pas si il est possible d’oublier complètement quelqu’un qu’on a tant aimé. Est-ce que c’est possible de passer à autre chose, d’avoir quelqu’un d’autre dans sa vie un jour sans se sentir coupable de trahir son ancien amour. Je ne sais pas tout cela mais je tente de conforter Hugo, de lui apporter un peu d’optimisme si je le peux. « Thanks for listening. » Je lui adresse un sourire et serre une nouvelle fois sa main dans la mienne. « Anytime you know, I’m here for you. »

Je serais toujours là pour Hugo, quoi qu’il se passe dans sa vie et ce n’est pas demain la veille que je l’abandonnerais. Si il y a bien une chose que je suis, c’est têtue et persévérante. Il n’y a qu’à demander à Carter, mon frère ainé qui passe sa vie à ma repousser, à essayer que je le déteste mais je n’ai toujours pas abandonné de faire partie de sa vie un jour. Je propose alors à mon cousin de lui montrer la ville. Prendre l’air et connaître un peu les alentours ne lui ferait pas de mal. « Okay, let’s do that. » Je lui adresse un sourire et envoie un message à Nicolas afin de prévenir que je ne serais pas de retour pour récupérer Theo tout de suite. Je sais que mon fils est entre de bonnes-mains alors je ne me fais pas de soucis et je préfère me concentrer sur mon cousin. « You better be a good tour guide. » « I’ll do my best, I swear. » Je lui adresse un nouveau sourire.

Je laisse Hugo allé se changer et le voir revenir avec un jean et une chemise me fait doucement sourire. Cela se voit qu’il n’est pas encore habitué à être en Australie, il n’a pas encore remarqué qu’à Brisbane il fait presque toujours chaud. Même l’hiver n’y est pas vraiment froid, surtout lorsque l’on vient d’Angleterre. « I hate this country. » Je ris légèrement mais prends un air offusquée. « Eh, don’t insult Australia, it’s the best country. » C’est souvent un sujet de taquinage entre mes cousins et moi. Au contraire de Hugo, son frère et sa sœur, Nicolas, Carter et moi sommes nés en Australie, à Adelaide et pour rien au monde je ne quitterais l’Australie. J’aime mon pays. « Better ? » Je remarque alors qu’il a remonté son jean et retirer sa chemise. « Yope. »

Nous quittons alors l’hôtel ou reste Hugo et je l’entraine dans les rues de Fortitude Valley pour descendre vers le centre-ville, Queen Street et le bord de l’eau. Heureusement pour nous, il ne faut pas trop lourd grâce au petit vent qui souffle. « How are your brothers ? » je tourne le visage vers Hugo. « Well, Nico is going through a breakup. It’s not really easy for him, even if he doesn’t really show or say anything I can see it’s tough for him. I’m trying to be there for him as much as possible and I think seeing Theo helps him a little bit. » Nicolas vient de se faire larguer par la femme qu’il considérait comme la femme de sa vie, alors il tente doucement de remonter la pente. « And Carter is… Carter. » Ma relation avec Carter a toujours été compliquée parce qu’il m’a toujours porter responsable pour les actions des parents. « Still doing shit and not wanting to talk to me. I guess I should probably give up, but… I can’t. » Il reste mon frère malgré tout. Malgré le fait qu’il n’a jamais vraiment été là pour moi, qu’il m’accuse d’être la princesse de la famille alors que je n’ai jamais rien demandé. Compliqué. « And your doing now ? Last time I saw you, you were still a student right ? » Je souris. « Yeah, I was still in midwife school. But I stopped working a couple of months ago, after my breakup. So you can say I’m a stay-home mum. » Et cela me plait à vrai dire, de vivre dans mon bus avec mon fils. « I’m focusing a little bit more on my music, posting some covers on YouTube, writing new songs. » Depuis ma rupture, il y a eu beaucoup de changements, mais pour le meilleur. « Oh and I live in a bus. I’ll show you one day. »

Nous arrivons alors près de Queen Street. « What’s your little boy name again ? » « It’s Theo. » je lui adresse un sourire.

@Hugo Gallagher




it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas
Hugo Gallagher
Hugo Gallagher
la fin du chapitre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans - (21.05.1980)
SURNOM : je n'ai pas réellement de surnom, hugo étant déjà assez court.
STATUT : veuf depuis septembre, toujours dans le déni.
MÉTIER : écrivain d'une série de livre d'horreur plutôt populaire.
LOGEMENT : il a quitté sa chambre d'hôtel pour un bel appartement au #623 water street. en prime, il a gagné une colocataire.
it's okay to cry when life gets hard › hugo 2c5af066b0b0b51e52fda21bd98d8e12
POSTS : 103 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : passionné de littérature, de thriller et d'horreur △ anglais pur souche avec l'accent et les manières △ veuf depuis quelques mois, incapable de faire son deuil △ en plein syndrome de la page blanche △ à brisbane depuis deux mois △ c'est remis à fumer △ homme d'habitude, il aurait besoin de sortir de sa zone de confort.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : it's okay to cry when life gets hard › hugo Source
LEVI #1 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_p766baOMYh1vdpl9n_540
JOEL #1 △ let's have conversations in the dark, world is sleeping, i'm awake with you

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nvtd40P5yN1qlt39u_250
ARIANE #2 △ well, well. you better run from me, you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on


RPs TERMINÉS : Ariane #1Erin #1
PSEUDO : paindep.
AVATAR : ryan gosling.
CRÉDITS : (avatar) undercover
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28598-crashing-through-the-floor-hugo https://www.30yearsstillyoung.com/t26874-cian-elora-bailey-loan-fiche-commune

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyDim 17 Mai - 16:51



« Eh, don’t insult Australia, it’s the best country. » Je lève les yeux au ciel. « Best country my ass ! » Je ne suis pas du genre à critiquer facilement, mais je ne vais pas le cacher, mon pays d’origine me manque de plus en plus. J’ai quitté l’Angleterre consciemment. Je savais parfaitement que je ne pouvais rester dans notre appartement, je savais que je n’aurais pas la force de me balader dans nos quartiers favoris. J’avais besoin de changer d’air et si mon choix, c’est arrêter sur l’Australie, c’est pour de multiples raisons, mais je ne sais pas si je suis tombé sous le charme du pays pour le moment. « You have the worst kind of tea here. You guys invented words that have no meaning and please this accent is the weirdest. And don’t even getting me started on the weather. » Les gens se plaignent constamment de la météo anglaise, mais je crois qu’ils ne savent même pas ce qu’ils ratent parfois. Le débat pourrait être sans fin, mais il a le don de me rendre le sourire. Pour une fois.

Une fois habillé de manière correcte pour les standards de ce pays, nous sortons de l’hôtel. J’ai rarement mis les pieds en dehors de cette chambre et une fois encore, je me laisse surprendre par l’éclat du soleil. Heureusement, j’ai mes lunettes pour protéger mes yeux bleus. C’est Mavi qui se transforme en guide et moi qui l’interroge un peu. On a beaucoup parler de moi, mais j’aimerais savoir ce qu’elle devient. « Well, Nico is going through a breakup. It’s not really easy for him, even if he doesn’t really show or say anything I can see it’s tough for him. I’m trying to be there for him as much as possible and I think seeing Theo helps him a little bit. » Nicolas est l’aîné de mes cousins, celui avec qui j’ai passé le plus de temps lorsque nous étions en vacances ici et je suis triste d’apprendre qu’il traverse une telle épreuve. « And Carter is… Carter. Still doing shit and not wanting to talk to me. I guess I should probably give up, but… I can’t. » Ah Carter. Je crois que toute ma vie, j’ai entendu cela, dire que c’est Carter, qu’il est comme ça. Il a du caractère et il ne se laisse jamais faire. C’est de famille aussi, je crois, malgré tout. « Don’t let him put you down. » dis-je doucement à ma cousine. « And I will tell Oli to call Nico. He’s been through this to. Divorce and all. » Mon frère aîné à morfler l’année de son divorce, il a passé près de six mois sur mon canapé et c’est Connor qui avait fini par lui présenter quelqu’un pour le faire sortir de sa bulle. « We should do a family reunion one day. » finis-je par avouer en pensant à nos années d’adolescence passer tous ensemble.

« Yeah, I was still in midwife school. But I stopped working a couple of months ago, after my breakup. So you can say I’m a stay-home mum. I’m focusing a little bit more on my music, posting some covers on YouTube, writing new songs. » « That’s cool ! » Je hoche la tête en lui souriant à nouveau. Tout le monde semble avoir évolué, pris son propre chemin et moi, je suis là… Coincé dans le passé, incapable de réellement savoir par quel chemin reprendre ma vie. « Oh and I live in a bus. I’ll show you one day. » Je la regarde d’un air ébahi. « You live in a bus ? With a baby ? » Je trouve l’idée dingue, mais tellement cool à la fois. « Are you traveling with him too ? » Et ça fait du bien de reconnecter avec ma famille. De lui demander pour la énième fois comment s’appelle son fils alors qu’elle me la déjà dit. Je me change les idées tout doucement, même si je ne cesse de jouer avec mon alliance et que Connor ne quitte jamais réellement ce coin de ma tête. « So tell me… What are the best place here ? I need to find a spot for… For writing a bit. » Ou prétendre de le faire ? Je ne sais plus vraiment ce que je fais avec tout cela. « I really need to go back to work. » Et je ris un peu nerveusement.



i'm crashing through the floor
what am i now? what am i now? what if i'm someone i don't want around? i'm fallin' again

it's okay to cry when life gets hard › hugo FhycjZK
it's okay to cry when life gets hard › hugo ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Mavi Rollins
Mavi Rollins
La maman mélomane
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente ans › 15.02.1990.
SURNOM : Mavi en est déjà un, c'est le surnom venant de Maverick. Sinon son frère l'appel des fois Lottie ou Lotts.
STATUT : Célibataire et maman d'un petit garcon.
MÉTIER : Ancienne sage-femme, mais aujourd'hui maman au foyer.
LOGEMENT : Pas d'adresse fixe, elle vit dans un bus aménagé.
it's okay to cry when life gets hard › hugo Giphy
POSTS : 429 POINTS : 420

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Adélaïde, arrivée à Brisbane à 18 ans (2008). › A deux frères ainés, Nicolas et Carter. › A vécue en colocation avec son meilleur ami de 2009 à 2017. › A rencontré son premier petit ami en 2015, mais a rompu leur fiançailles en juillet 2019 en apprenant qu’il l'a trompé depuis des mois. › Lâche son job et vend son appartement pour acheter un mini bus. › 28 septembre 2019 donne naissance à son fils Theo, vit deux semaines chez Nicolas avant de partir vivre dans le bus aménagé. › Rêve de vivre de sa musique un jour (tient une chaine youtube). › Sportive. › Dessine bien et adore lire.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_p8hs02BKCP1xq09t1o5_400
ISAAC #1 & ISAAC #2 › You're in my head, Always, always. I just got scared, Always, always. I'd rather choke on my bad decisions. Then just carry them to my grave. You're in my head. Always, always, always.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_plyqxy9gZq1s9rgfpo9_250
JAEDEN › You and I. We don't wanna be like them. We can make it 'til the end. Nothing can come between you and I. Not even the Gods above can separate the two of us. No, nothing can come between you and I.

it's okay to cry when life gets hard › hugo IckySarcasticFinnishspitz-max-1mb
NICOLAS › We've taken different paths. And travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches. And you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees. You would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea. I'd give you my lungs so you could breathe.

it's okay to cry when life gets hard › hugo Tumblr_inline_nx0stuA0vB1qcgwu0_250
CARTER › Brother let me be your shelter. Never leave you all alone. I can be the one you call. When you're low Brother let me be your fortress. When the night winds are driving on. Be the one to light the way. Bring you home.

EliasJoshHugoKieranClaireJackJordan

PSEUDO : Zeppelin (indianred).
AVATAR : LA (Andrea) Thoma Gustin.
CRÉDITS : Zeppelin.
DC : Oakley, Matthias & Arrow.
INSCRIT LE : 02/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t29463-chasing-the-high-but-it-s-always-you-maverick#1289145 https://www.30yearsstillyoung.com/t28309-oakley-matthias-aedan-arrow#top https://www.30yearsstillyoung.com/t29509-mavi-rollins#1292081 https://www.30yearsstillyoung.com/t29510-mavi-rollins#1292099

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo EmptyJeu 21 Mai - 7:11


it's okay to cry when life gets hard
hugo & mavi


« Best country my ass ! » Je prends un air offusqué avant de lui tirer la langue. Je sais qu’Hugo aime passionnément son pays d’origine, et pour ma part, c’est la même chose. Je ne m’imaginerais jamais vivre ma vie dans un autre pays que l’Australie. Ce n’est pas parfait bien sûr, aucun pays ne l’est, mais c’est chez moi, c’est ici que je me sens bien, que j’ai l’impression d’avoir ma place. Je crois que nous pourrions partir dans un débat tous les deux parce que sur ce point-là, nous n’avons jamais été d’accord. « You have the worst kind of tea here. You guys invented words that have no meaning and please this accent is the weirdest. And don’t even getting me started on the weather. » Je ris legèrement. « Well the food is definitely better than in England, and the weather too. Plus we DO have the best accent, and the best slang. » Je ris à nouveau en tournant la tête vers mon cousin. « But I think we could argue for hours over that. » C’est d’ailleurs souvent ce qui arrive lorsque l’on se retrouve en famille, et c’est assez drôle à voir.

Entrainant mon cousin vers le centre-ville de la ville, je lui donne alors des nouvelles de la famille. Je lui parle de Nicolas, de sa rupture, du fait qu’il a un peu du mal à avancer, mais aussi de Carter et du fait qu’il ne change pas. Depuis que je suis petite Carter a une dent contre moi. Il m’a toujours porté responsable pour le fait que nos parents m’ont toujours tout céder alors que ce n’était pas le cas pour lui. C’est d’ailleurs en parti pour cela que j’ai eu besoin de prendre mes distances avec mes parents lorsque j’ai eu dix-huit et donc que je suis venu faire mes études à Brisbane. J’ai toujours eu l’espoir que les choses s’arrangent avec Carter, qu’il se rende compte que je n’ai jamais demandé de tout cela, mais ce n’est pas encore arrivé. « Don’t let him put you down. » « I won’t. It seems that I’m quite stubborned when it comes to my brother. » Je souris légèrement, même si au fond j’en veux un peu au brun de ne jamais avoir été là pour moi. Des fois, cela me mine le moral, mais la plupart du temps j’ai l’espoir que ca s’arrange un jour. « And I will tell Oli to call Nico. He’s been through this to. Divorce and all. » J’hoche la tête. Oli et Nico ont toujours été particulièrement proche et peut être que d’en parler entre eux pourrait lui faire du bien. « We should do a family reunion one day. » « Yes! We should! That would be amazing, and probably a little chaotic. » Je ris un peu. Si dans la famille on s’entend tous plus ou moins bien, ca reste un spectacle particulier.

Je lui parle ensuite rapidement de ma rupture et du fait que pour le moment je ne travaille plus. « That’s cool ! » « Yeah. Took some time to get over my breakup, but I’m happy. » Je suis heureuse oui, même si je pense encore à Tom de temps en temps. Si il m’arrive de me demander ce qu’il devient, je crois que je suis plus heureuse sans lui. « You live in a bus ? With a baby ? » Je ne suis pas surprise de la réaction d’Hugo, c’est la même que beaucoup de personne lorsque je leur annonce vivre dans un bus aménagé. « Are you traveling with him too ? » « We do, a little bit yeah. We go for a couple days or weeks somewhere and then we move around. But lately we’ve been staying close to Brissie. I’ll show it to you someday. » J’aime bien montrer à mes proches ou je vis. Ils se rendent souvent compte que c’est cosy, et que nous avons largement le confort et l’hygiène nécessaire. « Look. » Je lui tends mon telephone pour lui montrer des photos « It’s really comfy. »

« So tell me… What are the best place here ? I need to find a spot for… For writing a bit. I really need to go back to work. » Je réfléchis quelques secondes et le premier endroit qui me vient en tête c’est Kangaroo Point, ou bien le jardin botanique du centre ville, à côté de Queensland University of Technology (QUT). « I would probably say Kangaroo point, it’s one of my favorite place. Otherwise you have Mount Coot-Tha as well but it’s a little futher out of the city, so not so accessible. And from your hotel you can walk to the Botanic Garden. You have a lot of cool spots around the city. » La ville a de quoi offrir beaucoup d’endroits sympa.

@Hugo Gallagher




it's okay to cry when life gets hard › hugo YlMyvG3

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty
Message(#) Sujet: Re: it's okay to cry when life gets hard › hugo it's okay to cry when life gets hard › hugo Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

it's okay to cry when life gets hard › hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: emporium hotel
-