AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal

 Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles Ross
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans ♦ 12.01.1980
SURNOM : Oublie !
STATUT : célibataire ••••○
MÉTIER : ex-chef des manthas ♦ cherche sa place
LOGEMENT : Fortitude Valley #88
POSTS : 85 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ne boit presque du whisky, du bon please ♦ Coureur de jupons dont le cœur ne s'est jamais vraiment ouvert, mais ça pourrait changer. ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : •••••

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_inline_p7kc8whpbS1ro4fjb_400
Lou Aberline ••○
Kaitlyn Moore •••••○

∆∆∆

Joseph Keegan (2010) ••○
Blake Lewis (2013) ••○
Raelyn Blackwell (2016) ••○
Rossilton (janvier 2020) •○
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_inline_p7kc8pKryQ1ro4fjb_400

RPs EN ATTENTE : ∆ Maeve Fox
∆ Wim Coster
∆ Hayden Siede
∆ Gregory Morton
PSEUDO : Colyn
AVATAR : Colin Farrell
CRÉDITS : lellia (avatar) - loonywaltz (ub signature)
DC : -
INSCRIT LE : 21/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29702-charles-ross-colin-farrell-in-progress https://www.30yearsstillyoung.com/t29806-charles-ross-j-suis-l-genre-de-loser-qui-fait-que-d-gagner

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty
Message(#) Sujet: Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone EmptyMer 25 Mar 2020 - 15:22



Shadows will scream that I'm alone.

A chaque fois que je venais voir ma mère, j’avais cette boule au ventre. Après toutes ces années, je ne supportais pas de la voir dans cet hôpital et surtout dans cet état. C’était une loterie permanente ; impossible de savoir si elle serait un peu là ou si elle ne me reconnaîtrait même pas. Au fil des années, j’avais espacé mes visites, à tel point que les médecins ont du me demander de m’astreindre à un rythme. Selon eux, mes visites aideraient ma mère à retrouver un peu de lucidité et ses souvenirs remonteraient plus régulièrement. Je m’étais donc plié à leurs demandes et venais depuis quelques années une fois par mois. Ni plus ni moins.

A la date convenue lors de ma dernière visite, je me présentai donc dans le bâtiment de repos situé dans l’aile droite de l’hôpital. Là étaient mis les malades qui ne nécessitaient plus une surveillance médicale, ni des soins permanents. En gros, on plaçait ici les malades pour lesquels on n’avait plus d’espoir. Ma mère en faisait forcément partie, puisqu’on avait conclu à un Alzheimer et qu’aucun traitement efficace n’avait encore été trouvé. En traversant le hall d’accueil, je saluai quelques aides-soignants ou médecins que je finissais par trop bien connaître. Un détail cette fois attira pourtant mon regard. Je n’en laissai rien paraître mais il me semblait avoir reconnu la femme qui se tenait près de la fontaine à eau. Le fait que je n’ai jamais vu la jeune femme dans l’établissement m’avait d’abord interpellé mais après tout il arrivait de nouveaux patients sans cesse et les familles de visiteurs changeaient aussi régulièrement. Mais à bien y penser – ce que je faisais en longeant les bureaux administratifs et les chambres qui me séparaient de celle de ma mère – j’avais déjà vu ce visage.

Au moment où j’entrai dans la chambre, la demoiselle du hall d’accueil quitta mon esprit. L’angoisse était revenue à l’approche de ce moment où je saurais si ma mère était dans un bon ou un mauvais jour. Mon cœur se serra quand elle m’adressa un sourire interrogatif. Le silence se faisait pesant pour moi, qui retenais mon souffle en attendant que le verdict tombât. Après quelques secondes, Mrs Ross pencha la tête et demanda : « Charlie ? Qu’est-ce que tu es venu faire ici par une si belle journée ? » Elle fit un geste théâtral pour désigner la verdure qu’on voyait à travers la fenêtre : « Tu aurais du profiter d’être dehors ! Au lieu de venir t’enterrer dans cet endroit sinistre.. ! » Cette phrase me glaça le sang. Elle avait mille fois raison. Ce qu’elle ne disait pas, c’était qu’elle non plus n’avait rien à faire dans cet endroit. Mais depuis le décès de mon père, les médecins avaient continué de suivre ses directives, à savoir que ma mère ne sorte jamais de cet hôpital. Mon paternel pensait certainement que les manthas seraient éternels au moment où il avait formulé cet ordre, ou bien peut-être n’avait-il jamais pardonné à ma mère son insubordination ou encore voulait-il continuer de me punir ?

Rapidement, je compris que c’était plutôt un jour mitigé pour Mrs Ross, qui commença à s’agiter : « Pourquoi ne rentre-t-on pas chez nous ? Je n’ai jamais aimé la maison de ma belle-mère ! Et notre maison me manque… » Si elle savait que cette maison servait maintenant de quartier général à mes petits trafics… Que je n’y avais plus dormi depuis mon emménagement dans ma garçonnière ? Que chaque recoin de cette villa me rappelle ma mère, qui elle se rappelle plus rarement de moi. « Tout va bien maman, la réconfortai-je, une main sur son épaule. Je vais aller nous chercher une boisson fraîche, je reviens. » Je tournai les talons et sortis le plus vite possible de la chambre. Cette parenthèse allait m’aider à me préparer à cette visite et me permettre de souffler un peu.

J’avais à peine fait trois pas dans le couloir que je reconnus face à moi le visage de la demoiselle du hall. Lou, son prénom me revenait. Je la revoyais maintenant nettement. C’était ce jour où le Club nous l’avait renvoyée avec l’un de ses compagnons. Je plissai les yeux et ralentis le pas, me demandant si elle était venue voir de la famille. Elle avait aussi l’air de m’avoir reconnu étant donné le regard qu’elle me lançait. « Je peux vous aider, demandai-je en m’arrêtant à sa hauteur. »
roller coaster




si facileBesoin de réconfort,
lève toi et tombe cc
Si tu leur demande l'heure ils diront qu'il est trop tard
Que la tienne est passée, qu'on ne rattrape pas les retards
Que le chemin qu'ils ont parcouru, t'en as pas fait le quart
Tu te mettras à nu, ils te tailleront des costards
Et si tu demandes ta route ils diront qu'elle mène à rien


The best is yet to come Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 4202973888 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (29/10/88)
SURNOM : Parce que Lou c'est pas assez court comme ça ?
STATUT : rou(x)coule avec Finn
MÉTIER : Boss @the Hive. Magenta @Rocky Horror Picture Show Live. Chanteuse multitâches @Street Cats
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue dont la surface est plus grande que la somme de toutes les chambres d'hôtel miteuses qu'elle a courues ces trois dernières années
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 1b68f76bda08a1b29c34bf049fbbb3e5e37116f7
POSTS : 2428 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Sobre depuis trois ans.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Mitchell #3 - Lene #3 - Tad - Finn #5 - Joseph #2 - Charles - Jet - Amos - Alice - 10/5

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone ZFHclRz
STEET CATS ► Take me some place where there's music and there's laughter, I don't know if I'm scared of dying but I'm scared of living too fast, too slow

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone OEBxsnly_o
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
LOUNEY ► I won't let go, I'll be your lifeline tonight. Cause we all get lost sometimes, you know? It's how we learn and how we grow.
RPs EN ATTENTE : Anwar #2 - Raelyn #2 - Aisling #3
RPs TERMINÉS : Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Jimmy #2 - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's


archive 1
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : emily browning
CRÉDITS : lux aeterna
DC : jamie keynes & kelly ward
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t7614-lou-aberline#272602

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty
Message(#) Sujet: Re: Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone EmptySam 4 Avr 2020 - 22:53


Assise sur un banc, mon regard longe la silhouette familière du Saint Vincent’s Hospital. Lui et moi avons une longue histoire commune, un “je t’aime/moi non plus” qui dure depuis des années. J’en déteste le nom autant que je lui dois la vie, j’en abhorre la vue autant que je chéris les souvenirs que j’en ai. Je pourrais resituer la fenêtre de mon ancienne chambre de désintox, là où j'ai fait les cents pas pendant des mois il y a trois ans. Mais c’est sur une vieille femme que mes yeux se posent, assise à l’autre bout du parc, accompagnée par un soignant. Je suppose qu’on pourrait dire que son fils a hérité de ses yeux. Traquer Charles Ross n’a pas été une chose simple, mais lorsque sa survie à la chute des Manthas est arrivée à mes oreilles, je me suis inlassablement mise sur sa trace et rien ni personne ne pouvait me détourner de ce but. Je devais non seulement mettre la main sur lui, mais surtout faire en sorte qu’il ne tombe pas entre les mains du Club. Tout homme doté d’un minimum de fierté refuserait de travailler pour la main qui a balayé ses amis de la carte de la ville, mais un homme désespéré se passe souvent de principes. L’était-il, ou pourrai-je compter sur son orgueil pour me laisser du temps ? Car il m’en fallait pour trouver le levier suffisant, l’argument imparable, une manière de ne pas lui laisser le moindre choix lorsque je ferais de cet ancien boss une abeille parmi les autres. J’ai besoin de lui bien plus qu’il n’a besoin de moi, et je dois inverser ce rapport de force. Je me fiche de ne pas la jouer à la loyale pour absorber son influence dans mes rangs. Les Manthas ne sont plus mais un nom comme Ross continue d’imposer un certain respect. Il lui reste un réseau, des contacts qui me seraient utiles, ainsi qu’un savoir, une expertise du milieu et du métier sur lesquels je ne peux pas cracher. L’avoir sur le marché est une opportunité en or pour la Ruche, et il ne le sait pas encore, mais la Ruche est une merveilleuse opportunité pour lui. Mon argument, je l’ai trouvé ici, au Saint-Vincent’s. Mrs Ross, même pas enregistrée sous un faux nom -quelle négligence. Simplement là, à la vue de tous, fragile et sénile. Prête à me servir de moyen de pression. Je l’ai observée, ainsi, pendant quelques jours. Puis Charles est passé. Il venait la voir, il ne l’avait pas laissée là-dedans pour mourir comme tant de familles le font pour se débarrasser de leurs aînés dont l’encombrement augmente proportionnellement à l’âge. J’ai alors su qu’il reviendrait. Et cette fois-je serais là.

Un mois passe. Le moment fatidique approche et mon impatience grimpe. Alors que je pénètre dans l’hôpital, je retiens mon souffle. Jamais ne me serai-je vu dans la peau du maître chanteur, celui qui plaque mon couteau sous la gorge de l’ennemi, qui plaque la bouche de son arme sur sa tempe, mais j’y suis. Elle est loin, la brindille sous-alimentée qui a franchi ces portes il y a trois ans, transpirante de manque, tremblante de peur comme un petit animal. C’est avec détermination que je parcours les couloirs cette fois, perchée sur mes bottes à talons. Mrs Ross est dans sa chambre. Charles ne devrait plus tarder. Adossée au mur du couloir, je prends mon mal en patience. Me verra-t-il en arrivant ? Me reconnaîtra-t-il ? Comprendra-t-il pourquoi je suis ici ? Nerveuse, je contrôle ma respiration. Menacer une vieille dame, vraiment ? On s’abaisse à ça pour avoir ce qu’on veut ? Dans un monde aussi cruel et violent, je ne peux pas me permettre de douter, et encore moins de faire venir la table des négociations sans une mise digne de ce nom. Je ne peux plus faire preuve de la moindre faiblesse, de la moindre naïveté. Pour me hisser au niveau des grands, je dois employer les grands moyens. Tant pis si les méthodes sont sales. Tant pis si mon reflet me juge dans le miroir.

Il est passé. Absorbée par mes pensées, je l’ai manqué. Pourtant, au dernier moment, je suis du regard sa silhouette de dos, jusqu’à ce qu’il disparaisse dans la chambre de sa mère. Charles ne m’a pas remarquée, ce qui me donne l’avantage de l’effet de surprise tel que je l'escomptais. Je meurs de hâte de voir l’expression sur son visage lorsqu’il comprendra, deviner la panique dans ses yeux à l’idée que je m’en prenne à sa chère mère, son petit secret pas si bien gardé, quand il se mordra les doigts d’avoir eu une garde aussi basse. Maintenant qu’il réapparaît, la mine dépitée, ma nervosité s’envole au fur et à mesure des pas qu’il effectue en ma direction. Il me remet, ça y est. « Je peux vous aider ? » demande-t-il. Je pince mes lèvres, humectant le goût délicieux d’un plan qui se déroule comme prévu. “Je l’espère, Charles.” dis-je avec un sourire. Se souvient-il aussi bien que moi des détails de notre première et dernière rencontre ? Car moi, il me suffit de fermer les yeux pour visualiser les deux jambes brisées de son homme de main, sa taupe dans les rangs du Club qui fut démasquée et détruite. Ses tibias pliés en deux formaient des angles sinistres, laissant béantes des plaies d’où les os et les ligaments étaient visibles. Son visage tuméfié était quasiment totalement bleu -cette partie était mon oeuvre. Je me rappelle de la douleur lancinante dans mes phalanges à force de défouler mes nerfs sur sa frimousse de traître. Je me revois lâcher un coup de pied final dans ses tripes alors que nous l’avions déposé aux pieds de son chef, lui cracher dessus après avoir hurlé les menaces de Mitchell à l’encontre du gang comme prise d’hystérie. Aujourd’hui, je suis ici pour me faire un allié. Et ce dont je suis capable en cas de contrariété ne s’est pas adouci avec les années. “Votre maman est une créature adorable, je reprends. C’est gentil à vous de continuer à passer la voir, même si elle se souvient de vous une fois sur trois.” Mes parents ne se souviennent plus de moi non plus, pour d’autres raisons -déni et honte, entre autres. On s’en remet. “Est-ce qu’elle sait que les Manthas ne sont plus qu’un vieux souvenir et que son cher fils est en disgrâce ? Qu'il n'est plus que le petit roi… d’un tas de cendres.” Charles n'aura pas su se montrer à la hauteur de son héritage, au final. Même le bras manquant n'est rien d'autre d'un symbole d'incompétence. Je compte bien faire mieux que ça, en ne partant de rien du tout.




I wanna be just like a king Take my picture by the pool 'Cause I'm the next big thing in

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone HM7e7CT
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone LMRsHaF
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 0q9c4Id
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone XLymaLC
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone QY6mrp83_o

:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Charles Ross
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans ♦ 12.01.1980
SURNOM : Oublie !
STATUT : célibataire ••••○
MÉTIER : ex-chef des manthas ♦ cherche sa place
LOGEMENT : Fortitude Valley #88
POSTS : 85 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ne boit presque du whisky, du bon please ♦ Coureur de jupons dont le cœur ne s'est jamais vraiment ouvert, mais ça pourrait changer. ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : •••••

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_inline_p7kc8whpbS1ro4fjb_400
Lou Aberline ••○
Kaitlyn Moore •••••○

∆∆∆

Joseph Keegan (2010) ••○
Blake Lewis (2013) ••○
Raelyn Blackwell (2016) ••○
Rossilton (janvier 2020) •○
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_inline_p7kc8pKryQ1ro4fjb_400

RPs EN ATTENTE : ∆ Maeve Fox
∆ Wim Coster
∆ Hayden Siede
∆ Gregory Morton
PSEUDO : Colyn
AVATAR : Colin Farrell
CRÉDITS : lellia (avatar) - loonywaltz (ub signature)
DC : -
INSCRIT LE : 21/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29702-charles-ross-colin-farrell-in-progress https://www.30yearsstillyoung.com/t29806-charles-ross-j-suis-l-genre-de-loser-qui-fait-que-d-gagner

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty
Message(#) Sujet: Re: Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone EmptyMer 15 Avr 2020 - 17:46


Shadows will scream that I'm alone.

« Je l’espère, Charles. » Au ton de sa voix, je regrettais déjà de ne pas l’avoir simplement ignorée. J’aurais pu faire comme si elle n’était pas là mais, avec ma mère à quelques mètres, j’avais appréhendé Lou comme une menace. J’étais un control freak, impossible de vivre sans savoir pourquoi cette jeune femme était venue jusqu’ici. Visiblement, c’était pour moi. Je ne l’avais vue qu’une seule fois et les circonstances étaient bien différentes aujourd’hui. Pourtant, elle m’apparaissait comme un oiseau de mauvaise augure, mon instinct me criait de garder en tête l’hystérie et la violence dont elle avait été capable. Je l’avais toujours vue comme un mouton trop bien embrigadé par le Club. Derrière son sourire chaleureux, je savais de quoi elle était capable. C’était même étrange de la voir débarrassée du sang, propre et calme comme jamais. Elle affichait son assurance, peut-être espérait-elle m’intimider ou prendre un peu d’ascendant sur moi. Mais elle n’était pas de taille, je lui déconseillais fortement de s’aventurer sur ce terrain-là avec moi.

Ma main encore valide se serra dans ma poche quand Lou parla de ma mère. Bien sûr, une créature adorable et de plus en plus sénile et incohérente. Et mon interlocutrice savait de quoi elle parlait. Elle était renseignée visiblement, sur l’état de ma mère et mes visites. Ce n’était pas un hasard qu’elle se trouvât ici, j’en avais la confirmation. Je jetai un regard autour de nous en l’entendant prononcer le nom de mon ancien gang. Je venais ici depuis des années et certaines infirmières devaient avoir des doutes sur moi, mais je ne voulais pas me griller totalement. « Dehors. » Je lâchai cet ordre en me dirigeant d’un pas rapide vers la porte qui débouchait sur le parc arboré. C'était une belle journée d'automne, encore chaude et ensoleillée. Un temps très agréable, si on oubliait celle qui me suivait. J’attendis de m’être un peu éloigné du bâtiment pour me tourner vers Lou et ralentir le pas. « Tu es venue pour quoi au juste ? Prendre des nouvelles de ma mère ? Savoir si la "disgrâce" se passe bien pour moi ? » Je repris volontairement son terme, sur un ton exagéré. Cette gamine se permettait de venir me narguer ici ? Il fallait s’attendre à être bousculé. « Je sais que tu ne fais plus partie du Club. Alors qu’est-ce que tu fais maintenant ? Du bénévolat, demandai-je en désignant l’hôpital. » J’avais pris un air moqueur mais rien dans cette situation ne m’amusait. Les visites à ma mère étaient déjà un calvaire pour moi, je n’avais pas besoin qu’on vînt en rajouter. Ma voix restait calme et posée mais je n’étais pas tranquille. Je ne le serais pas tant que Lou ne m’aurait pas dévoilé la raison de sa présence ici.
roller coaster


@Lou Aberline (Je me rattraperai sur la longueur Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 493443433 )




si facileBesoin de réconfort,
lève toi et tombe cc
Si tu leur demande l'heure ils diront qu'il est trop tard
Que la tienne est passée, qu'on ne rattrape pas les retards
Que le chemin qu'ils ont parcouru, t'en as pas fait le quart
Tu te mettras à nu, ils te tailleront des costards
Et si tu demandes ta route ils diront qu'elle mène à rien


The best is yet to come Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 4202973888 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (29/10/88)
SURNOM : Parce que Lou c'est pas assez court comme ça ?
STATUT : rou(x)coule avec Finn
MÉTIER : Boss @the Hive. Magenta @Rocky Horror Picture Show Live. Chanteuse multitâches @Street Cats
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue dont la surface est plus grande que la somme de toutes les chambres d'hôtel miteuses qu'elle a courues ces trois dernières années
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 1b68f76bda08a1b29c34bf049fbbb3e5e37116f7
POSTS : 2428 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Sobre depuis trois ans.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Mitchell #3 - Lene #3 - Tad - Finn #5 - Joseph #2 - Charles - Jet - Amos - Alice - 10/5

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone ZFHclRz
STEET CATS ► Take me some place where there's music and there's laughter, I don't know if I'm scared of dying but I'm scared of living too fast, too slow

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone OEBxsnly_o
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
LOUNEY ► I won't let go, I'll be your lifeline tonight. Cause we all get lost sometimes, you know? It's how we learn and how we grow.
RPs EN ATTENTE : Anwar #2 - Raelyn #2 - Aisling #3
RPs TERMINÉS : Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Jimmy #2 - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's


archive 1
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : emily browning
CRÉDITS : lux aeterna
DC : jamie keynes & kelly ward
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t7614-lou-aberline#272602

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty
Message(#) Sujet: Re: Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone EmptyDim 26 Avr 2020 - 14:57


Elle était lancée, et il n’était désormais plus question de faire marche arrière. Lou mettait sa conscience et tout principe de bienséance de côté afin d’atteindre son objectif, et si elle parvenait à se persuader que cela était pour la bonne cause, peut-être serait-elle en mesure de continuer à se regarder dans miroir quelques mois supplémentaires -jusqu’au prochain stratagème immoral qu’elle serait forcée de mettre en place pour arriver à ses fins. Ce n’était pas de sa faute, se persuadait-elle : c’était le jeu. Un jeu sans règles où seule la loyauté était une monnaie de valeur. Et pour cette raison, Charles était un investissement de la plus haute importance. Elle avait besoin de sa loyauté et de tous les avantages qui venaient avec l'allégeance de l’ancien chef des Mantha. Désormais, il n’était plus à la tête de quoi que ce soit d’autre que d’une bande de bras cassés, et la jeune femme espérait bien que l’attrait de la vengeance vis-à-vis du Club fonctionnerait aussi bien sur lui que sur Joseph. En tournant le couteau dans la plaie, elle ravivait la douloureuse chute de ce gang anéanti. Charles devait savoir sa place : il n’était plus rien, il avait ruiné l’héritage de son père. « Dehors. » ordonna-t-il sèchement. L’australienne esquissa un sourire en le laissant ouvrir la marche vers le jardin de l’hôpital ; ce serait l’unique impératif qu’elle lui autoriserait à user à son encontre, mais cela était avant tout la preuve qu’elle l’avait touché au coeur avec une folle facilité. “Eh bien, elle ne t’as pas appris le mot magique en tout cas.” murmura Lou d’un air moqueur. Puis elle emboîta le pas de Charles pour retrouver la brise extérieure, l’herbe ombragée par les arbres et les chemins de cailloux qui roulaient sous ses talons. Elle aimait la douceur de l’automne en Australie, sûrement la saison idéale du continent. Pas de grosses chaleurs, pas de pluies diluviennes. Mais le beau temps n’était pas les sujet de conversation qu’ils aborderaient aujourd’hui. « Tu es venue pour quoi au juste ? Prendre des nouvelles de ma mère ? Savoir si la "disgrâce" se passe bien pour moi ? » Tranquillement, Lou dégaina ses lunettes de soleil rondes et les posa sur son nez, puis elle croisa les bras, laissant Charles déverser son venin et taper du pied comme un enfant contrarié. « Je sais que tu ne fais plus partie du Club. Alors qu’est-ce que tu fais maintenant ? Du bénévolat ? » Elle roulait des yeux derrière ses verres opaques. Le roi du bac à sable ne lui faisait pas peur, et son cynisme ne l’atteignait pas -c’était l’arme des hommes sans répartie, à son avis. Alors elle attendit une poignée de secondes, au cas où le brun aurait encore quelque chose à lui cracher à la figure, et lorsqu’elle fut sûre qu’il n’allait pas l’interrompre, elle articula à son tour ; “Charles, ferme ton claque-merde.” Il ne manquait sûrement pas de temps libre pour perdre sa salive en bassesses de ce genre, mais la jeune femme vivait sur un planning serré et chaque minute était mise au profit de son plan. Il était temps que Charles comprenne qui allait mener cette danse et, spoiler alert : ce n’était pas lui. “Tout d’abord tu vas songer à repenser le ton que tu emploies.” fit-elle en approchant d’un pas supplémentaire. Elle était petite, elle était en contre-bas, et alors ? Il l’avait déjà vu faire, il avait été témoin de ses colères et de tout ce que celles-ci étaient capables de lui faire faire, il avait sûrement compris son sens biaisé du bien et du mal. Son calme actuel, il pouvait s’en méfier comme de l’eau qui dort. “Je te signale que la seule raison pour laquelle tu m’as vue ici, c’est parce que je l’ai voulu. Et si tu n’es pas actuellement en train de visiter le cadavre de Maman Ross à la morgue, c’est également parce que j’en ai décidé ainsi.” elle reprit, mettant ainsi au clair certains détails qui avaient peut-être échappés à Charles. Il n’était pas en position de force. S’adresser à la jeune femme avec agressivité ne changerait rien à cela. “Alors tu vas laisser tomber les sarcasmes et la condescendance sur le champ, et tu vas asseoir ton joli petit cul, sinon mon offre ne risque pas d’être aussi généreuse que prévue et Maman Ross aura vraiment beaucoup de mal à supporter le nouveau dosage de ses médicaments.” D’un signe de tête, Lou indiqua le banc à côté d’eux. “Plus vite que ça, joli coeur.” Ils parleraient dans le calme et le respect, ou elle finirait de le rendre orphelin dans un claquement de doigts.




I wanna be just like a king Take my picture by the pool 'Cause I'm the next big thing in

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone HM7e7CT
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone LMRsHaF
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone 0q9c4Id
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone XLymaLC
Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone QY6mrp83_o

:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty
Message(#) Sujet: Re: Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Lou ♦ Shadows will scream that I'm alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-