AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal

 Lets be psychos together || Oliva & Ezra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Beauregard
Thomas Beauregard
le changement de bord
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans
SURNOM : Tom, Tomus, Tommy
STATUT : célibataire, fraîchement divorcé pour la deuxième fois, bien décidé de mettre sa vie sentimentale en berne. Quoique ...
MÉTIER : Amiral de la Royal Navy, n'est plus embarqué depuis presque deux ans mais ne changerait de métier pour rien au monde
LOGEMENT : heureux locataire d'un duplex à Toowong, un peu trop grand maintenant qu'il y est seul
POSTS : 4788 POINTS : 335

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : amiral de la royal navy, la mer à longtemps été sa maison • Père de deux enfants, ex mari de leur mère, son mariage ne le rendait plus heureux • Ses enfants sont tout pour lui • Ainé des Beauregard, il donnerait sa vie pour ses frères • Fils aimé, fils prodige, Thomas sait qu'il décevra son père avec son divorce • Il joue de la guitare, aime le bon vin et a de nombreuses histoires à raconter • Avec un divorce, les enfants d'un foyer malheureux à deux foyer heureux
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 05/∞
Cian #7Cian #8BroregardCian & Amos & Maxwell (FB)Allan & Cian (FB)AllanCian #9Aodhan #1



RPs TERMINÉS : CharlieCian #3Cian #2 (fb)ElwynAuden #1Elora #3Freya #1EzraAlex #1Casey #1 (FB) Casey #1 (FB)Cian #5Cian #6Cassandra #1Allan #1 Levi #1Jasper #1Jameson

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Tom- WayTooSexy- Hiddleston
CRÉDITS : Avatar moi
DC : Clément & Martin
INSCRIT LE : 12/03/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t1034-tom-o-etre-a-l-heure-c-est-deja-etre-en-retard https://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas

Lets be psychos together || Oliva & Ezra Empty
Message(#) Sujet: Lets be psychos together || Oliva & Ezra Lets be psychos together || Oliva & Ezra EmptyVen 27 Mar 2020 - 10:53



Parfois, le hasard fait quand même vachement bien les choses car je ne serais pas seul lors de ma prochaine viré dans la nature Australienne. Et cette sortie je l'attendais avec une très grande impatience ! Il faut dire ce qu'il en est, entre les feux qui ont ravagés une grande partie des forêts du Queensland et du reste du pays puis les pluies torrentielles qui ont causées des inondations et finalement ce foutu virus qui fait, lui aussi, des ravages, je crois que notre pays a bien donné et nous, le corps militaire, aussi. Évidemment, ce n'est pas fini pour nous, les guerres ne se mettant pas non plus en pause, au contraire, j'ai parfois l'impression que nos ennemis qui ne sont pas trop touché redouble d'efforts et de meurtres.

Après avoir travaillé sans relâche ces dernières semaines et ne pas avoir compter mes heures, si bien que j'ai même parfois été forcé de dormir sur la base, je dois avouer que ma semaine de permission vient à point nommé et que je n'ai envie que de deux choses : dormir pendant 48h puis quitter la ville pour quelques jours. Ayant assez rapidement fait la première chose, j'ai ensuite appelé Olivia, une collègue de l'armée de terre et très bonne amie, pour prendre de ses nouvelles et savoir comment elle vivait la situation. Et je dois avouer que savoir que toute cette situation est compliquée et éreintante pour tout le monde, me rassure quelque peu. Nous avons discuté pendant de longues minutes avant qu'elle ne me parle de son escapade du week-end prochain. De fil en aiguille, elle fini par me proposer de l'accompagner et j'accepte sans aucune hésitation. Mes enfants sont chez Ida jusqu'à nouvel ordre étant donné que mon statut d'amiral me prend beaucoup de temps actuellement, que leur école est fermée et que j'aurais du rester à la maison ce qui, clairement, est impossible. Mais du coup je suis totalement libre de faire ce que je veux cette semaine !

Au fur et à mesure que les jours qui me séparent de vendredi, jour du grand départ, passent (j'avoue que je les comptes, ces jours), c'est une autre idée qui me vient : Ezra. Lui non plus n'a pas vraiment de travail étant donné que venir réparer ses voitures n'est pas la plus grande des priorités actuellement. Donc il doit sans aucun doute bien s'emmerder chez lui ! Du coup, j'ai passé un appel mercredi et je lui ai dis de se joindre à Olivia et moi pour le week-end. J'avoue avoir fait le plein d'arguments qui joueraient en ma faveur pour le convaincre de venir avec nous, connaissant bien la larve qu'est mon cadet. Toutefois, en vrai, il a juste râlé pour le principe et à très facilement confirmé sa venue ! Je voulais, de ce fait, prévenir mon amie qu'on sera à trois, sauf qu'avec toutes les préparations je n'y ais plus pensé.

C'est donc ainsi que je me retrouve, le vendredi matin à 7h du matin, à sonner à la porte de la maison de mon frère. Il n'est même pas surprit de me voir aussi tôt car de toute façon il connaît ma ponctualité légendaire. Je l'accueille avec un large sourire et un  «Salut ! » qui démontre ma joie et ma motivation de me retrouver dans la nature, avant de retourner à ma voiture. Ensemble, nous prenons place sur nos sièges et je reprend la route vers l'habitat d'Olivia.

 « Ah putain ….» soufflais-je en voyant la militaire qui nous attend déjà sur le trottoir.  « J'ai totalement zappé de lui dire que tu venais» je grimace avant d'hausser les épaules d'un air entendu  «Bof, elle dira rien. Ça lui fera sûrement plaisir de passer le week-end avec ses deux frères préférés » que je rayes avec un sourire en me garant face à Olivia avant de sortir de l'habitacle de la voiture  «Salut ! » m'exclamais-je avec un large sourire, contournant le véhicule pour aller à la rencontre de la jeune femme  « J'ai oublié de te prévenir qu'Ezra sera aussi de la partie» ça te dérange pas, hein ? De toute manière t'as pas vraiment le choix que celui d'accepter la situation, que je continue dans ma tête.

@Olivia Marshall & @Ezra Beauregard


And when you call, Brother, I’m right here,
Brother let me be your shelter never leave you all alone I can be the one you call when you're low. Brother let me be your fortress when the night winds are driving on, be the one to light the way bring you home


Lets be psychos together || Oliva & Ezra QfrX6mOQ_o

Lets be psychos together || Oliva & Ezra 371680844:
 
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Marshall
Olivia Marshall
la loyauté partielle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans.
SURNOM : Olivia continue de résonner sobrement dans la bouche de son père. Liv est adopté par le plus grand nombre.
STATUT : mariée depuis cinq ans. deux lignes parallèles n’étant jamais plus vouées à se croiser. elle s’emmêle à d’autres sans jamais s’attacher.
MÉTIER : inspectrice de police, unité criminelle de Brisbane. ancienne militaire de l’australian army.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. en coup de vent. avec son mari, souvent absent lui aussi.
Lets be psychos together || Oliva & Ezra VonxMCjL_o
POSTS : 830 POINTS : 1265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : flic borderline ; mère orpheline d’une petite fille depuis mars 2018 ; couple en perdition ; fume trop ; boit trop ; ancienne enfant battue ; ancienne militaire ; addict au sport ; diplômée en sciences politiques (études payées par son mari) ; a toujours un paquet d’allumettes et un autre de chewing-gum à la menthe sur elle ; motarde ; passionnée de littérature, possède une collection de bonnets et chapeaux ; a un chien de rhodésie, Loki ; père général et mère dépressive ; fière avant toute chose ; infidèle à son mari ; loyale à en mourir sinon ; rongée par le deuil.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (8/5) yasmine (1) ; blaze (1) ; joseph (2) ; amos (2) ; hannah (1) ; lex (1) ; jo (1) ; thomas+ezra

RPs EN ATTENTE : Lets be psychos together || Oliva & Ezra F3VXRmNe_o
jacobwe’re still alive but we’re barely breathing ; just praying to a god that we don’t believe in. please believe that i will find my way back to us.

Lets be psychos together || Oliva & Ezra Oox4PxbU_o
amoslife cuts deep, let me help pick up the pieces. you're not alone, i'm by your side. don't you know, i'll walk through fire with you. no matter what, we’ll make it right.

Lets be psychos together || Oliva & Ezra DXdfXKO8_o
lexcall it a clan, call it a network, call it a tribe, call it a family. whatever you call it, whoever you are, you need one.

anwar ; dominic ; birdie ; erin ; thomas

RPs TERMINÉS : seth ; joseph fb (1) ; amos (1) ; amelyn


AVATAR : Sophia Bush
CRÉDITS : avatar lux aeterna ; gifs by me
DC : non.
INSCRIT LE : 15/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28494-pathetic-fallacy-liv https://www.30yearsstillyoung.com/t28607-look-up-here-im-in-danger-o-liv https://www.30yearsstillyoung.com/t28667-olivia-marshall

Lets be psychos together || Oliva & Ezra Empty
Message(#) Sujet: Re: Lets be psychos together || Oliva & Ezra Lets be psychos together || Oliva & Ezra EmptyHier à 20:35




@Thomas Beauregard & @Ezra Beauregard ✻✻✻ Je m’étais réveillée avant l’aube et, si cela était pourtant le cas chaque jour, les préparatifs d’avant départ donnaient à cette matinée-ci un goût plaisant, non pas lénifiant mais stimulant. Comme à chaque fois. Ce départ était pourtant particulier, presque planifié lorsque je me laissais d’ordinaire portée par l’envie ou le besoin. Lorsque le silence venait à m’envelopper plus que ce que je n’étais capable de le supporter. Lorsqu’un trop plein de jours similaires s’était mis à s’amasser, insidieusement, s’enrouler autour d’un quotidien dont l’air brûlant et nocif parvenait à brûler l’éclat des plus simples des choses. Lorsque l’atmosphère même en venait à me prendre à la gorge et qu’il semblait nécessaire de retourner s’enfermer dans un autre bocal, un plus frais, plus vivant, plus réel. Un où le silence était présent, toujours, mais prêt à nous envelopper d’une douceur que l’on en venait presque à oublier. Mon mari avait toujours été capable de les percevoir avant moi, ces moments. Cette fois-ci n’avait pas dérogé à la règle alors qu’il m’en avait fait part, m’autorisant presque à prendre la route, un sac à dos entre mes jambes, ne se proposant pas de se joindre à moi néanmoins. Cela, il ne le faisait plus depuis de nombreux mois. Sans doute était-ce pour cette raison que j’avais décliné son idée, une, deux, trois, quatre fois. Jusqu’à  récemment où cela avait été son tour de s’en aller pour ses affaires, une valise à la place d’un baluchon, un costume à la place de chaussures de randonnées, et l’absence d’appels téléphoniques qui m’avait fait serrer les dents dès le lendemain, perdue dans une maison trop grande pour mon unique personne, trop grande pour deux à vrai dire. Je serais partie sur l’instant, consciente de ce besoin de la quitter et de m’évader, loin, dès lors que je me retrouvais ainsi, rendue à la solitude, celle que l’on ressentait même au cœur d’une ville éveillée et frémissante. La veille au soir, sans doute étais-je encore en train de faire les cent pas au milieu du salon, tel un lion en cage n’attendant qu’une seule chose, pouvoir regagner l’extérieur et laisser les kilomètres s’enchaîner et creuser la distance entre lui et ce qui lui servait d’enclos.

L’appel des grands espaces avait toujours été présent, galvanisant. Je le retrouvais lorsque le bruit du claquement de porte atteignit mes oreilles et que je m’avançais sur le chemin menant au portail, laissant mon regard s’attarder sur les poussières matinales s’envolant vers un ciel qui, quoique brumeux, commençait déjà à apparaître. L’heure matinale offrait à ma sortie des rues encore désertes, un quartier endormi au sein duquel régnait à ce moment précis une atmosphère paisible. Je dégageai mes cheveux pour laisser tomber mon sac à mes pieds et émis un sifflement discret afin d’alerter Loki encore allongé sous la balançoire naturelle que Jacob n’avait jamais eu le temps de finir d’aménager. Celle pour laquelle il n’y avait plus de raisons de le faire, celle qui était alors devenue le repère de mon chien et de ses trésors. Il répondit à mon appel en venant se poster à mes côtés, pressentant le départ. Les excursions n’avaient pas le temps de s’espacer pour qu’il ne perde l’habitude de ressentir les premières manifestations de nos escapades. Je l’observai coller sa truffe à la toile de mon sac, curieux de ce qui pouvait bien s’y dissimuler. Les lampadaires de la rue positionnés entre chaque arbre taillé luisaient encore faiblement dans les brumes du petit matin lorsqu’un vrombissement éveilla enfin le paysage endormi. Je laissai ma main s’égarer au sommet du crâne de Loki, chassant les brins d’herbe s’étant accrochés à son poil sombre, et me redressai alors pour accueillir l’entrain de Thomas. « Salut ! » Un sourire s’esquissa sur mes lèvres pour lui répondre alors que mon regard errait déjà de l’autre côté du véhicule duquel une deuxième silhouette ne tarda pas à s’en extirper. « J'ai oublié de te prévenir qu'Ezra sera aussi de la partie. » Mes yeux se plissèrent une seconde avant que je ne me baisse pour ramasser mon sac. « Deux Beauregard pour le prix d’un. » laissai-je échapper d’entre mes lèvres tout en me redressant pour leur faire face, un air presque flatté sur le visage. « Si je suis pas la femme la plus chanceuse de Queensland. » Ils en avaient l’habitude, n’est-ce pas ? De cette espièglerie dont je brodais volontairement ma voix, autrefois. Ou n’avaient pas eu l’occasion espérais-je, à défaut du temps, de la perdre depuis qu’elle se faisait plus rare. Je ne la forçais pas aujourd’hui, même sous la surprise.

Je n’attendais qu’une seule chose, celle de partir et l’entrain de Thomas était communicatif. Partir, au calme, loin, et même pas seule sans que cela ne semble me déranger le moins du monde, au contraire. Qu’est-ce qui t’arrive, Liv ? D’aucun aurait sans doute eu un air perplexe peint sur le visage, en effet, mais il n’y avait personne d’autre que nous trois sur l’instant. « Deux questions. » commençai-je en réimposant le poids de mon sac sur mon épaule, contournant Thomas pour qu’il m’ouvre son coffre, le voyage en moto définitivement remis à une autre fois dès l’instant où je m’étais surprise à lui proposer de m’accompagner. « La première, est-ce que Loki peut faire partie du voyage ? Il est impressionnant comme ça mais il sait se faire discret. » Je désignai d’un signe de tête mon chien tout à sa guise de rencontrer de nouveaux compagnons, réfrénant ses ardeurs comme s’il comprenait que son sort dépendait de sa première impression. Cela aussi, je n’avais pas eu le temps de le préciser à Thomas au téléphone. Notre décision avait été spontanée et loin d’être l’objet premier de notre appel. L’information avait glissé d’entre mes lèvres, bien vite suivie de la proposition à laquelle il avait répondu sans hésiter. Ce genre de décisions se prenait rarement en réfléchissant, en outre. J’appréciais Thomas pour cela également, cette spontanéité que je possédais et que je retrouvais en lui. Je lâchai mon sac dans l’habitacle avant de me retourner vers les deux hommes, un air amusé sur le visage alors que je m’arrêtai finalement sur le plus jeune. « Et la deuxième pour toi, Ezra. La dernière fois qu’on s’est aventurés un peu trop loin, il t’a fallu une semaine pour te remettre de notre face à face avec un varan, comment tu vas faire dans les Monts Bunya ? » Une manière comme une autre de leur annoncer notre destination. Une comme une autre également de l'aborder ainsi, presque frontalement pour la première fois depuis un nombre d'années indéterminé à y réfléchir. Une avec humour plus que démonstrative, ce n’était pas mon genre. C’était à peine juste, en outre. La dernière fois évoquée, Ezra et moi avions dix ans et la longueur du varan en question nous dépassait largement en taille. Il n’avait pas été le seul, impressionné, mais les souvenirs d’enfance étaient faits pour être réécrits.

 


solosands




Grasping for salvation.
How deep is too deep ? ☽ Black has depth. It’s like a little egress, you can go into it, and because it keeps continuing to be dark, the mind kicks in, and a lot of things that are going on there become manifest.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lets be psychos together || Oliva & Ezra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-