AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

 stand by me | robin-hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

stand by me | robin-hope Empty
Message(#) Sujet: stand by me | robin-hope stand by me | robin-hope EmptyVen 27 Mar - 17:35



Brisbane, décembre 2019.

Le concert touche à sa fin mais la vague d'adrénaline qui parcourt la foule ne se brise pas, continue au contraire de faire onduler les corps et d'agiter les esprits. Ils sont tous sur la plage, ces inconnus par centaines, les pieds dans le sable, l'ombre du soleil couchant étirant leurs ombres à perte de vue. Au milieu d'eux, Ariel se tient hilare près d'une blonde qui lui retourne son air joyeux, et la délicieuse insouciance qui s'échappe de son verre de vin chaud n'a pas fini de lui faire tourner la tête. L'australienne jubile, frémit de plaisir, chacune de ses cellules tendues vers le moment présent. Les heures précédentes l'ont fait danser, chanter, lui ont permis de combiner sa plus belle prestation d'air guitar et sa meilleure imitation de rock star, et maintenant elle en redemande. Elle crève d'envie de continuer, d'entraîner Robin-Hope avec elle jusqu'aux lueurs de l'aube ; elle veut figer le temps, empêcher les autres de s'éparpiller, elle veut retenir l'instant entre ses doigts.

Elle a la tête pleine des chansons de rock que les groupes qui se sont succédé sur scène ont repris, elle ne s'arrête pas de fredonner, tend la main pour entraîner sa complice dans une ronde. Elle adore Robin, Ariel. Elle adore leur histoire, qui jusqu'à présent s'écrit au fil de rencontres improvisées. Une fois, deux fois, dix fois, jusqu'à ce que ça devienne une occurence immanquable, elles ont repéré la tête de l'autre dans les concerts de rock, sur la piste de danse, à synchroniser les paroles des refrains connus. C'est un running gag, les étoiles qui s'en finissent pas de s'aligner encore et encore, de mettre Ariel sur le chemin de Robin-Hope, et inversement: comme un signe de l'univers, le genre de coïncidence qui n'existe pas sauf pour leur intimer l'ordre de se parler, de se tendre la main et de se retrouver la fois d'après. En partant pour le concert Ariel n'a pas douté une seconde qu'elle retrouverait la blonde solaire au milieu de toute la foule, visage familier qu'elle reconnaîtrait entre mille. Et dès qu'elle la voit, elle la rejoint, joue des coudes pour se frayer un chemin vers elle et la prendre dans ses bras - I'm so excited, ont à peine le temps d'échanger quelques mots que déjà les premières notes de guitare résonnent, électrifient les retardataires et le spectacle commence.

Elle adore Robin, Ariel, parce-qu'elle est un spécimen unique, un spécimen qui semble avoir le rare pouvoir de faire apparaître sur son visage un sourire rayonnant, de faire pétiller ses yeux d'une joie sans malice. Elle déterre son bonheur, la perfuse de bonne humeur. Il n'y a pas de complications, il n'y a pas de bataille d'ego - Robin la prend comme elle est, et Ariel se trouve à vouloir que le temps s'étire à l'infini en sa compagnie. C'est si simple - les verres qui se succèdent dans leurs mains et la bonne musique qui berce leurs oreilles, un grain de folie qui les emporte sans qu'elles ne cherchent à se débattre.   

"Nooooon, c'est déjà fini?" Elle exagère sa moue déçue, se hisse sur la pointe des pieds pour hurler à personne en particulier, "Hey! I want mooooooore! Rock'n'roll all night and party every day? Anyone?" Des rires lui répondent, quelques cris isolés pour la soutenir mais à son grand désarroi les musiciens sur scène commencent doucement à remballer les équipements. "Bon, changement de stratégie. Direction le bar? Il doit encore y avoir du vin chaud et j'suis pas prête de partir avant d'avoir vidé les stocks. Hors de question de le laisser tourner..." Elle se tourne vers Robin, espère la garder à ses côtés pour le reste de la soirée. Ça leur permettra d'avoir un peu de temps pour elles: en dehors de leurs rendez-vous spontanés elles ne se donnent pas l'occasion de partager leurs vies, et la perspective de rester seule suffit à déprimer Ariel. La solitude dans laquelle elle s'épanouit habituellement prend une saveur amère depuis quelques semaines, et la vie qui émane de cet évènement s'accroche à ses sens avec l'énergie du désespoir. "Comme ça, on pourra porter un toast au dernier concert de 2019... et aux prochains de 2020!"  

Faut croire qu'elle est sentimentale, parfois, Ariel, ou juste en manque de contact. C'est difficile de dire la différence, de voir derrière la carapace.
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte, la p'tite lapine, allons-y gaiement !
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage feuillu charmant et bordélique à logan city, peuplé des nombreuses créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
stand by me | robin-hope Tumblr_lyo0q2rWjy1qc4bg8o1_250
POSTS : 6010 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)lily

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

stand by me | robin-hope Tumblr_inline_ocmgtsIXqh1rifr4k_500
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

stand by me | robin-hope Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds) › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

stand by me | robin-hope 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

stand by me | robin-hope 0d7426821b85f9a6e33989ec337d0e2f
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

stand by me | robin-hope Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

stand by me | robin-hope Empty
Message(#) Sujet: Re: stand by me | robin-hope stand by me | robin-hope EmptyLun 18 Mai - 17:31





STAND BY ME
@ariel james
Du vin chaud, du vin chaud, des riffs électrisants et du vin chaud. Les basses qui font vibrer les cœurs, le sable qui glisse sous nos pieds, le doux parfum de la beuh qui flotte dans l’air et qui se mêle délicieusement à celui de l’iode qui chatouille nos narines, les musiciens qui martèlent leurs instruments en courant dans tous les sens sur scène et la musique effrénée qui nous transporte — joyeuse foule de chevelus tout collés de sueurs, trop heureux de se retrouver au même endroit au même moment pour se bousculer joyeusement, picoler, brailler et rigoler à la vie dans ce grand chaos égrégore que nous formons. Concerts de rock en plein air à la lisière de l’océan, c’est le bonheur absolu !

Tout le monde sourit à tout le monde, ça sent bon la communion de partout, comme si la musique faisait un seul esprit et qu’on pouvait pas penser à autre chose qu’à s’amuser et profiter de ce moment parce qu’il est tellement chouette qu’on veut se jeter dedans tout entier. Je vois des sourires, des lumières, des mouvements, et puis je ferme les yeux, et je me laisse entrainer par la musique et les ondes et je fais n’importe quoi les bras en l’air mais c’est pas grave parce que c’est magique et peut-être bien que j’écrase quelques orteils au passage mais ça non plus c’est pas grave et je peux pas m’empêcher de sourire. A mes côtés, Ariel est la vraie rockstar de la soirée. Elle se déchaine sur son solo d’air guitar endiablé, attire les regards parce qu’avec son look ultra cool et son charisme magnétique elle pourrait aussi bien être sur scène (mais comme je suis très chanceuse elle est avec moi), et c’est tellement communicatif comme énergie que je rigole en continu. J’adore l’énergie incandescente qu’elle dégage et qui pulse dans mes veines, la petite flamme de désinvolture qui valse au fond de ses grands yeux verts-gris-dequellecouleursontilsdéjà-indéfinissables, ses mains qui attrapent les miennes pour me faire virevolter, ses mimiques quand elle chante les refrains enflammés, nos verres qui manquent de se renverser et qu'on rattrape dans nos becs in extremis en se fendant la poire à chaque fois. J’adore Ariel, elle a ‘un truc’, cette authenticité sauvage, sa façon d’envoyer balader les conventions sociales, elle fait ce qu’elle veut, elle danse au rythme de sa propre musique, et moi, j'adore danser avec elle ! Son bras autour de mes épaules, mon bras autour de sa taille, on sautille gaiement en chœur (ou plutôt on sautille gaiement de façon tout à fait désordonnée non synchronisée et ça nous va très bien), éméchées comme pas deux (ou plus probablement comme tout ce joyeux monde ici présent), on n'en finit plus de gigoter et de brailler les paroles quand on les connait, de danser en baragouinant n'importe quoi quand on les connait pas. On s’est encore retrouvé par magie au milieu de la foule et on s’est pas quitté. C’est sûr, toutes nos rencontres inopinées sont écrites dans les étoiles. J’ai perdu le compte d’ailleurs, ça fait au moins… trente fois qu’on se repère à des concerts partout dans la ville ! Oui, trente ! Ou peut-être six… enfin assez de fois en tout cas pour que je jubile à l’instant où nos regards se croisent tellement c’est le destin et qu’on se fonce joyeusement dessus pour swinguer en chœur. Et alors déjà que les concerts, de base, c’est un moment magique, avec Ariel, c’est l’euphorie dionysiaque qui monte en flèche jusqu’au ciel pour exploser en milles-et-une paillettes arc-en-ciel rieuses qui nous pleuvent dessus comme un feu d’artifice de bonheur. Ou alors il y a réellement un feu d’artifice qui vient d’exploser…? Non, non, c’était notre euphorie, c’est évident !

« Nooooon, c'est déjà fini? Hey! I want mooooooore! » s’insurge à juste titre ma rockstar quand le dernier coup de batterie annonce la fin du concert et que les musiciens commencent à jeter leurs médiateurs dans la foule surexcitée. « MORE MORE MOOOORE » je somme en écho avec les deux mains de chaque côté de la bouche, Rebel Yell style. « Rock'n'roll all night and party every day? Anyone? » « iiiiii wanna rock’n’roll aaaaall niiiight » « AND PARTY EVERYDAY » renchérissent d'autres motivés autour de nous et j’éclate de rire. « On est des leaders d'opinion, r’garde nous » mais malgré toutes nos bonnes volontés et notre charisme légendaire, les roadies continuent de remballer les instruments. Dépitée, je m’autorise une petite moue dépitée (donc). De son côté, Ariel ne se laisse pas décontenancer pour un sou et, pleine de ressources, elle dérive sa trajectoire, proposant que la suite des événements se déroule au niveau du bar où nous viderons les stocks de vin chaud et célébrerons le dernier concert de 2019 ainsi que tous ceux de 2020 comme il se doit. Un immense sourire vient creuser des fossettes dans mes joues et allumer des étoiles dans mes yeux. J'aime cette idée, je l'aime beaucoup, je sais pas si je crois trop au calendrier mais toute occasion est bonne pour célébrer alors célébrons et quelle meilleure façon de célébrer qu’avec ma rockstar, l'océan et deux tonnes de vin chaud sous le nez ? C'est le paradis ! « TO THE BAR ! » je décrète alors solennellement, bras en l'air, changeant de direction d’un seul bloque, et, ainsi, nous nous dirigeâmes vers notre nouvelle destinée.

« Yo Jayjay ! Remet nous ça ! » que je fais en agitant mon gobelet recyclé avec un sourire jusqu'aux oreilles et paf je plaque mon p’tit billet sur le comptoir comme un cowboy. Ça le fait sourire, ils nous resserrent, puis ajoute : « Allez les filles, c’est pour la maison ! » « Yayy ! Merci Jayjay ! » je glisse alors mon billet dans la canette à pourboire comme cliente satisfaite puis je tends son verre à Ariel, prends le mien, et, toute enthousiaste, commence haut et fort : « Okay so here’s to um… umm, to music! And our lucky stars! Aaaand… to us! » Satisfaite de mon petit toast quelque peu médiocre quoique venant du cœur, je lève mon verre et le cogne contre celui de mon amie avant de m'envoyer le liquide chaud dans le gosier avec un petit frisson joyeux. Vin chaud en plein été, ça me plaît ! Je suis aussi ravie de pouvoir enfin passer du temps en tête-à-tête avec ma rockstar mais visiblement une fois de plus la foule a décidé de suivre son dessein et bientôt le bar s’en retrouve bondé de monde, les autres festivaliers limite sur nos genoux. Quelque peu désappointée qu’on m’ait ainsi coupé le sifflet (et sentant que cette proximité ne plait pas forcément des masses à mon amie) je plisse les yeux pour que les idées de solutions me viennent plus rapidement et quand soudain l’une me taraude puissamment je les rouvre tout ronds, tournant vivement une tête mutine vers ma complice : « Attends, j’ai une idée, viens avec moi ! »

La prenant alors par la main, je me dirige à contre courant vers la scène que tout le monde quitte sans me laisser décontenancer, petit gobelet toujours en main, slalomant plus ou moins habilement pour ne pas percuter le torse de mes congénères de plein fouet puis je me souviens en cours de route que je n’ai toujours pas partagé mon idée de génie avec mon amie et je tourne la tête vers elle pour y remédier sans m’arrêter : « Y a toujours des tonnes d’alcool pour les musiciens backstage, je suis sûre qu’ils ont besoin d’un coup de main pour vider les stocks et que ça les dérangerait pas de partager un peu héhé. Le tout est d’y aller avec aplomb et swag tu vois, genre on y croit, on est des rockstars, ça passe à chaque fois ! Enfin presque. (que j’explique avec l’assurance de l’expérience. Je suis d’ailleurs persuadée qu’on peut passer tranquillement sans avoir à inventer quoi que ce soit mais bien sûr je me laisse emporter par mon enthousiasme) Nous je pense qu’on est un garage rock band à tendance riot grrrl et folk psychédélique, qu’est ce que t’en penses ? Le psyché c’est à cause de moi héhé (je fais en agitant mes boucles blondes ébouriffés un brin bariolées) Enfin en gros on fait du rock, on envoie du lourd, on est très proche de notre fanbase, d’ailleurs on est tellement sympas qu’on a été prendre des photos avec nos fans et là on revient se détendre dans l’espace VIP, normal, on l’a bien mérité. Je suis la chanteuse teigneuse qui se sent plus, t’es la guitariste indomptable qu’il faut pas faire chier, l’entrée est juste là, on y va ? » Plan douteux improvisé et débité d’une traite : exposé ; entrée AAA : à l’approche ; grands bonshommes lookés à la Hells Angels campés juste devant : bras croisés ; je regarde mon amie avec un immense sourire par dessus mon épaule, attendant son feu vert pour mettre l’opération ‘sucrage de vin chaud de rockstars’ à exécution, ou rebrousser chemin si tel est son bon plaisir.


You can find me
where the music meets the sea
Robiel, Brisbane, décembre 2019


SIAL ; un peu modifiée par moi-même




please picture me in the weeds, before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:renne::
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

stand by me | robin-hope Empty
Message(#) Sujet: Re: stand by me | robin-hope stand by me | robin-hope EmptyVen 31 Juil - 12:11


Elle ferme les yeux, et pendant un court instant, elle se sentirait presque nostalgique. Ariel déteste la fin, les fins, les au-revoir. Les dernières pages des livres, les écrans noirs des films qui succèdent au générique ou les étranges secondes qui succèdent à la musique lorsque le disque vinyl se tait et que les lumières s'éteignent. Elle n'aime pas voir un nouveau jour se lever, une nouvelle aube poindre avec tout ce que cela signifie - la suite d'un cycle auquel elle ne correspond pas. Toujours bloquée dans son univers propre, contre la marche du monde, contre eux qui voudraient ranger les souvenirs dans une boîte à côté de ces polaroïds, game-boy et walkman que l'on n'utilise plus et passer à autre chose en laissant le passé prendre la poussière. Elle s'y accroche, Ariel, même si elle fait semblant et joue les cartes de sa nonchalance: elle s'y accroche, se dit que peut-être si elle ne ferme pas les yeux, si elle s'évertue à ne pas accepter l'inévitable, tout restera tel quel et enfin elle cessera de se sentir figée là où le reste du monde semble réussir à avancer. Sauf qu'au lieu de bouger ensemble, tout s'immobilisera et s'accordera à son pas. Mais ce soir elle n'est pas seule: les chants rythmés de quelques voix qui reprennent le fameux refrain KISS en coeur font écho à son envie brûlante de voir la fête continuer, et mieux encore, l'enthousiasme de Robin, contagieux, ne perd pas de temps. La blonde l'emmène sans plus attendre dans la direction du bar, et Ariel rit, laisse la vague du bonheur l'emporter, et c'est si peu souvent le cas qu'elle ne gâcherait ça pour rien au monde. Elles pourraient même s'envoler, quitter la plage et partir comme ça dans leur Combi VW pour sillonner la route, cheveux au vent, les Rolling Stones qui hurlent dans l'habitacle, jouer les aventurières des jours heureux et se prendre pour des héroïnes de comics jusqu'à ce que l'insouciance les emporte. À la place ce sont deux verres de vin chaud qui leur atterissent dans les mains, et Ariel lève son verre à ce que le sourire angélique de Robin leur souhaite. "Yeah? We'll you're my lucky star!" crie Ariel alors que le bruit se déplace et envahit le bar. Et si ce n'est pas pour l'embêter la foule se fait rapidement plus pressante, plus compacte, et elles échangent un regard complice - même si le message dans les yeux verts d'Ariel signifie plus 'tirons-nous de là' que 'mêlons-nous à la foule'.

La main douce de Robin vient se glisser dans la sienne, et d'un ton malicieux, lui souffle qu'elle a une idée - et récupérant son verre, Ariel se lève pour la suivre - crie quelque chose comme: "À plus Jayjay, merci pour les verres!" à l'intention du barman et suit la silhouette souple de Robin qui se faufile à travers la foule. Le plan? Ah oui, le plan! C'est du génie, c'est l'idée du siècle, et le sourire convaincu qu'affiche l'australienne se reflète dans les yeux pétillants de Robin.  "Je crois qu'on n'a pas de souci à se faire, tu nous as vu??" Question look de rock-star, Ariel ne fait pas dans la demi-mesure: son choker autour du cou (le même depuis ses treize ans), sa veste en cuir élimée et ses Doc Martens suffisent à faire illusion, et si elle ne pourrait pas jouer une note pour sauver sa vie, il suffirait qu'elle se trouve une petite Fender Stratocaster à trimballer pour qu'on lui ouvre tous les accès VIP. Quant à Robin, y-a-t-il vraiment sur cette planète un humain normalement constitué susceptible de lui résister? Et la description de Robin ne fait que confirmer ses pensées. "Tu crois vraiment que je vais dire non à un plan pareil? Let me just..." Elle sort de son blouson un paquet de cigarettes, s'en allume une, et chausse ses inséparables lunettes de soleil. "C'est boooon, j'suis prête. Non attends, attends, il nous faut des noms! On est qui? The Rainbow Warriors?" Devant les gros yeux de Robin, Ariel éclate de rire. "Quoi, c'est déjà pris c'est ça? Bon tant pis, on improvisera." Un petit high-five pour s'énergiser, et les voilà partie, façon slow-motion dans un film d'action. "Prête?" Le défi fait déjà palpiter le coeur d'Ariel et c'est évident qu'elle ira jusqu'au bout, prête à en découdre, prête à tout pour mettre la main sur cette précieuse cargaison de pirates. Ne manque plus que la musique, à tout hasard, Immigrant Song ou un bon petit Back in Black pour accompagner leurs pas et leur dégaine de fake rock-stars plus vraies que des vraies.

Lorsqu'elles arrivent à la hauteur des Cerbère, Ariel se contente d'un signe de tête: derrière sa resting bitch face qu'elle soigne intentionnellement, elle a tout de la sale gosse à la célébrité précoce: et Robin à ses côtés dégage une énergie similaire, électrique, sauvage. Les mètres qui les séparent de la caverne d'Ali Baba se réduisent, mais un coup d'oeil entre les deux vigiles lance le jeu. "Désolé mesdemoiselles, l'entrée backstage est réservée aux musiciens seulement." D'un geste sec, Ariel fait glisser les lunettes de soleil sur son nez, découvre ses yeux brillants d'un centimètre pour jeter au vigile un regard blasé. "Parce-qu'on n'a pas la tête de l'emploi, p'têtre?" Un froncement de sourcils. "Vos têtes ne sont pas familières." Alors Ariel se retourne vers Robin, l'air faussement outrée. "T'entends ça, darling? Pas familières, nos têtes? Tu veux qu'on aille demander à nos hordes de fans sur la plage si nos têtes sont pas familières? Tu veux qu'on aille demander à Jayjay si nos têtes sont pas les plus populaires auprès des centaines de personnes qui gravitent en ce moment même autour de son bar? Fuck me man, dix ans de carrière et de respect, deux secondes d'absence et t'es en train de me dire qu'on a pas la tête de l'emploi?" Un ricanement dégoûté s'échappe de ses lèvres, et Ariel croise les bras, prête pour la bagarre.

J'suis venue pour botter des culs et distribuer des bonbons... mais j'ai plus de bonbons.

Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte, la p'tite lapine, allons-y gaiement !
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage feuillu charmant et bordélique à logan city, peuplé des nombreuses créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
stand by me | robin-hope Tumblr_lyo0q2rWjy1qc4bg8o1_250
POSTS : 6010 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)lily

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

stand by me | robin-hope Tumblr_inline_ocmgtsIXqh1rifr4k_500
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

stand by me | robin-hope Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds) › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

stand by me | robin-hope 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

stand by me | robin-hope 0d7426821b85f9a6e33989ec337d0e2f
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

stand by me | robin-hope Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

stand by me | robin-hope Empty
Message(#) Sujet: Re: stand by me | robin-hope stand by me | robin-hope EmptySam 7 Aoû - 16:08





STAND BY ME
@ariel james
« Okay so here’s to um… umm, to music! And our lucky stars! Aaaand… to us! » "Yeah? We'll you're my lucky star!" Et mon immense sourire s’élargit encore pour creuser des fossettes dans mes joues et chatouiller mes oreilles. Oh you. Je la regarde de côté avec un petit sourire touché. Dans ces moments j’ai juste envie de prendre son visage entre mes mains et d’y déposer un petit bisou. Mais au lieu de ça je me fais marcher dessus par la foule et décide qu’il est grand temps de level up c’est à dire tenter de nous glisser backstage comme les rockstars que nous (ne) sommes (pas) (mais c’est tout comme). J’expose mon plan à Ariel qui accepte direct sans poser la moindre question parce qu’elle est merveilleusement cool comme ça "Je crois qu'on n'a pas de souci à se faire, elle enchaine, tu nous as vu?? Tu crois vraiment que je vais dire non à un plan pareil? Let me just..." elle dégaine une cigarette de son blouson et la glisse entre ses lèvres à la James Dean puis fait glisser ses lunettes de soleil sur son nez. Une vraie rockstar. J’ébouriffe un peu plus mes cheveux et... c'est tout j'ai rien d'autre mais le coeur y est. "C'est boooon, j'suis prête. Non attends, attends, il nous faut des noms! On est qui? The Rainbow Warriors?" J’écarquille les yeux. "Quoi, c'est déjà pris c'est ça? Bon tant pis, on improvisera." « Non non ! (Enfin j’sais pas) mais c’est BRILLANT ! The Rainbow Warriors it is, places everyone, places! » On se high-five et on s’arrache, roulant des épaules en slo-mo comme les BG que nous sommes ‘’Prête?’’ demande Ariel une fois arrivée devant la sécurité et j’hoche la tête d’un coup franc, façon roger en mission parce qu’on joue notre vie là clairement « Prête! » On avance, on a le style et l’assurance de Bowie et Freddie mélangé et y a aucun doute qu’on va passer. Mais le gars de la sécurité n’est pas très doué en repérage d’aura de rockstar apparemment (ou il a une très bonne mémoire allez savoir) et d’un coup il tente de pourrir notre groove "Désolé mesdemoiselles, l'entrée backstage est réservée aux musiciens seulement." Zut ! Je suis un peu prise de court mais Ariel ne se laisse pas décontenancer pour un sou, fait glisser ses lunettes sur son petit nez et lui jette un regard las "Parce-qu'on n'a pas la tête de l'emploi, p'têtre?" ‘’Vos têtes ne sont pas familières." Le culot ! L’hérésie ! J’ouvre la bouche du genre poisson scandalisée blasée outrée qui cherche de l’air en regardant autour de moi et mon regard tombe sur Ariel "T’entends ça, darling? Pas familières, nos têtes? Tu veux qu'on aille demander à nos hordes de fans sur la plage si nos têtes sont pas familières? Tu veux qu'on aille demander à Jayjay si nos têtes sont pas les plus populaires auprès des centaines de personnes qui gravitent en ce moment même autour de son bar? Fuck me man, dix ans de carrière et de respect, deux secondes d'absence et t'es en train de me dire qu'on a pas la tête de l'emploi?" Elle est en feu et elle est merveilleuse. Je vois l’assurance du gars en prendre un sacré coup et il jette un coup d’œil à son pote comme pour chercher confirmation. Je mets alors ma main sur l’épaule de ma guitariste et fais à nouveau face à notre Némésis. « T’inquiètes babe, il plaisante ! Il sait bien qu’on est allé faire une séance dédicace gratuite pour la rainbow army et booster les ventes de Jayjay. C’est bon on peut récupérer notre merch maintenant ? » Il fait rouler sa moustache « C’est juste que… » « Quoi ? » que je m’emporte tout à coup. J’ai toujours été une bien piètre menteuse mais l’effronterie badass d’Ariel déteint sur moi et je me prends tellement au jeu que j’y crois bon sang ! « Dites vous avez fait le coup à Joel et Ryan O'Keeffe aussi ? Le sexisme dans le milieu c’est pas croyable ! Vous vous obstinez ? Ok c’est bon j’appelle Gregg ! » (manager de Airbourne et accessoirement le notre, maintenant) « Mademoiselle. Votre bracelet… » « Ah » Oui, le bracelet que je viens d’agiter sous son nez en faisant mine de prendre mon téléphone et qui n’est pas de la bonne couleur. Je cligne quelques fois des yeux et puis j’éclate de rire à gorge déployé avant de secouer la main, dramaqueen à souhait « Ugh vous nous méritez pas ! » J’attrape le bras d’Ariel et fait dignement demi-tour, le menton haut, avant de lui glisser avec un immense sourire malicieux « Eh j’habite pas loin et j’ai plein de vin rouge et de cannelle et je crois même avoir deux-trois marshmallow qui se battent en duel, on sera entre rockstars les plus cool du fest, ça te botte ? » Personne pour nous déranger ou nous marcher dessus ou nous refuser ce qui nous revient de droit, juste elle et moi et toutes les bonnes choses christmassy du monde. « Mais d’abord… j’ai une furieuse envie de piquer une tête ! Tag you’re it! La première arrivée aura l’dernier marshmallow du paqueeeeet ! » et comme ça, entre le sable et les étoiles, on détale à toute vitesse vers les vagues, prêtes à faire voltiger nos fringues, prêtes à se jeter toutes entières dans l’océan et dans cette aventure qui nous tend les bras tout grands.

Yeah darlin' go make it happen, take the world in a love embrace,
fire all of your guns at once, and explode into space
like a true nature's child, we were born, born to be wild


You can find me
where the music meets the sea
Robiel, Brisbane, décembre 2019


SIAL ; un peu modifiée par moi-même




please picture me in the weeds, before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:renne::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

stand by me | robin-hope Empty
Message(#) Sujet: Re: stand by me | robin-hope stand by me | robin-hope Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

stand by me | robin-hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-