AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -43%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro ...
Voir le deal
199.99 €

 (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Elle est à lui, aussi terrifiant que ce soit.
MÉTIER : Responsable de la branche stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane. Ventes, fournisseurs et approvisionnement, elle gère pour le gang tout ce qui touche à la drogue.
LOGEMENT : #290 Spring Hill
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise T6BcMX8H_o
POSTS : 14779 POINTS : 750

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile › elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'aciers › elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie › accro à la cigarette › alcoolique à ses heures perdues › adepte de MDMA pour les grandes occasions › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Ke93tXUh_o
Amelyn #14 & Amelyn #16I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.
(12345678910111213141516)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise DWpzaJtu_o
Halsyn #2Blood doesn't make you family, it makes you related.
(12)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 77SxU92D_o
Destiny was for fools. She would not wait for her life to happen. She would make it happen.

09/10Mitchell #3 (FB 2019)Halsey #2CharlesFinnleyIsobelPrimrose #5Jill #3Amos #14Amos #16

+ Univers alternatifs (12)Amelyn UAUpside down (UA Halsyn)Zombieraeleah (DZ)Spaceraeleah (DS)Tad (DZ)Tad + Hannah (DS)Zombie Léolyn (DZ)Zombie Amelyn (DZ)Jessalyn (DZ)Zombie Halsyn (DZ)Matlyn #3 (DS)Zombie All in (DZ)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise XMLg

RPs EN ATTENTE : Lou #2 ❈ Loris
RPs TERMINÉS :
2020
Tobias #2Amos #5Amos #6Amos #7 (& Tobias #3)Amos #8Tobias #4Amos #9Mitchell #4Amos #10Olivia #1 + AmosAmos #11Halsey #1Amos #12Amos #13Amos #15

2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo + AudenPrimrose #3CharlieGinny + AudenJoseph #3JoralynLeah #2LouDimitriLubya #3JackPrimrose #4NolanAmos #1Amos #2Amos #3Amos #4

FlashbacksCarter #1 (2005)Auden #1 (2005)Carter #2 (2007)Jill #1 (2009)Jill #2 (2009)Leah (2012) Joseph (2014)Aisling (FB 2014)Auden #2 (2016)Tobias #1 (2016)

Univers alternatifsBang bang (Amelyn UA)Leah (DF)Matt (DS)(Deb's naughty dream)Mitchell (DZ)Matt #2 (DS)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise BaVsCicO_o

Abandonnés mais conservés dans la chronologieLubya #2SoheilaAlec (2008)

PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar by Schizophrenic UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Empty
Message(#) Sujet: (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise EmptyMer 1 Avr - 8:35




Flames of paradise
Raelyn Blackwell & @Finnley Coverdale (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 873483867

Je vais faire de ta vie un enfer, Lou Aberline. C’était ce que je m’étais répété quand, d’un coup dans le genoux qui lui avait fait prendre un angle sinistre, je m’étais retrouvée le visage contre le sol du restaurant, au sein même du Club, l’endroit où je me sentais le plus à l’aise, le plus chez moi. Elle s’était pointée avec comme noble prétexte celui de nous ouvrir les yeux, à Alec, moi, et à toutes les personnes qui avalaient soit disant les salades de Mitchell. Avec moi, elle était mal tombée : j’ai la tête plus dure que du béton et si suite à sa visite je m’étais posé des questions, je lui avais refusé le droit de me voir douter. Non, mes questions c’est à Mitchell que je les poserai, Lou pouvait aller se faire foutre et si effectivement il lui avait laissé la vie sauve, s’il nous avait tous mis en danger en s’amusant avec elle comme un prédateur s’amuse à faire courir son futur repas, il aurait à en répondre, boss ou pas boss. Mais allongée par terre, appuyée sur mes mains alors qu’elle me toisait de toute sa hauteur et que je brûlais d’envie de l’attraper par les cheveux pour écraser son visage contre le mur et lui retirer son sourire suffisant – définitivement, de préférence, j’ai juré de lui faire payer ça. Qu’elle ait raison qu’elle ait tort au sujet de Mitchell elle avait réveillé mes plus bas instinct, et quand Alec était remonté avec son frère sur les talons j’avais refusé sa main tendue pour me relever seule, sans son aide, pour conserver le peu de fierté qu’il me restait.

Je l’avais sous-estimée mais qu’elle ne s’y trompe pas : je ne compte plus refaire la même erreur. J’avais vu en elle cette gamine pleurnicheuse qui, pour sauver ses fesses et assurer sa place au Club, n’avait jamais rien su faire d’autre que minauder auprès d’homme plus puissants qu’elle ne le serait jamais. J’avais rongé l’os de mes représailles en silence pendant des mois cela dit : je ne crois pas l’adage qui dit que la vengeance est un plat qui se mange froid mais les temps ne s’y prêtaient pas. Mavis s’était donné la mort peu de temps après la visite de Lou au Club, ne me laissant pas l’occasion d’interroger Mitchell, il avait perdu la russe sur laquelle il louchait péniblement depuis des mois et était parti lentement mais surement à la dérive. Moi, j’avais du assurer les arrière du gang, j’avais récupéré officiellement la gestion de tout ce qui avait trait au trafic de stupéfiant et à de nombreuses reprises j’avais dû me substituer à Mitchell concernant d’autres types de responsabilités. Ma liaison avec Amos m’occupe également le plus clair de mon temps libre, mais contrairement à ce qu’a prétendu Tobias, elle ne m’a pas adoucit. Pas en ce qui concerne le reste du monde en tout cas, et cette envie de faire payer à la brune notre altercation de fin août n’a jamais quitté mes pensées. Tobias d’ailleurs, est celui qui a ravivé la flemme de mes envies de vengeance. Il ne l’a pas fait en me raillant à cause de mon inclination envers mon amant, il l’a fait en admettant sans s’en cacher qu’il travaillait pour un autre gang. Une organisation qui n’était qu’à ses balbutiements, dont j’avais déjà entendu parler, mes équipes m’avaient remonté à plusieurs reprises qu’elles commençaient à être concurrencer sur leurs propres terrains. Tobias avait confirmé sa duplicité et m’avait offert le nom de la personne à la tête de tout ça.

Lou Aberline.

Cette même chienne qui s’était tenue face à moi avec ses airs de gamine revêche, avec son sourire suffisant et qui, dans son costume de justicière m’avait envoyée mordre la poussière, littéralement. J’avais missionné l’une des petites frappes du Club pour remonter la trace de la demoiselle. La trouver, la suivre, elle se méfie moins aujourd’hui, enorgueillie parce qu’elle appelle déjà certainement un gang elle se méfie certainement moins. Elle est idiote si elle pense que les quelques billets vert qu’elle enfonce dans sa poche la protège, encore plus si elle pense que je l’ai oubliée. Je suis beaucoup de chose, rancunière et orgueilleuse entre autres, mais pas idiote. Quand le petit brun m’avait fait son rapport, j’avais jubilé. Oh Lou, il l’a trouvée. Mais il n’a pas trouvé qu’elle et, c’est en compagnie d’un jeune homme qu’il l’a surprise à plusieurs reprises. Lui, il ne se cache pas du tout. Le gosse l’a observé, ce gentil citoyen lambda apparemment porté sur la bouteille qui ne semble toutefois pas avoir la moindre idée de la femme qu’il fréquente. Son adresse, ses fréquentations, ses habitudes ne nous sont plus totalement inconnues et moi, je fête déjà ma victoire sur la brune. J’ai décidé de taper sous la ceinture, je l’ai su à l’instant où mes doigts ont glissé sur mon téléphone, sur une photo des deux tourtereaux en train d’échanger un baiser.

Elle se penche intouchable ? Il ne l’est pas. Et je la soupçonne de ne pas avoir correctement cadenassé son cœur à elle, je la soupçonne de se croire bien trop au-dessus pour envisager la moindre attaque. J’aurais pu me contenter d’Erik. L’homme de main mesure un bon mètre quatre-vingt-dix et passe plus de temps à la salle de sport que la tête dans les bouquins, mais j’avais demandé à deux de ses congénères de l’accompagner au domicile du jeune homme. Moi, je m’étais tenue résolument éloignée de tout ça. Ce sont les sirènes d’ambulances que j’avais attendues. Celles qui m’avaient annoncée que le boulot était fait, qu’Erik avait prévenu anonymement les secours et qu’ils s’étaient tous tirés, laissant derrière eux le jeune homme en mauvais point. Je n’avais donné qu’une seule consigne : le Don Juan d’Aberline devait rester en vie préférablement sans souffrir d’un quelconque handicap mais une erreur était si vite arrivée après tout…

Moi, j’avais débarqué à l’hôpital comme une fleur, en panique, en larmes, terrorisée comme la petite amie que j’étais supposée être. J’avais attendu patiemment, me rongeant les ongles, laissant couler mon mascara le long de mes joues. Extérieurement, j'étais dévastée. Intérieurement, j'avais écouté le couple de personnes âgées à côté de moi se prendre dans les bras et se dire des niaiseries en ayant envie de vomir, et fait semblant d'être de tout coeur avec eux lorsque l'infirmière s'était approchée et avait déclamé, dans un grand sourire « M. Williams ? Tout est prêt pour votre endoscopie, on peut y aller. » Enfin débarassée.

J’avais même poussé le vice jusqu’à prendre le médecin dans les bras, alors qu’il m’annonça que je pouvais rendez visite au jeune homme. Il n’était pas réveillé mais ne tarderait pas, alors si vous voulez lui tenir la main mademoiselle. Je l’avais remercié mille fois, et m’étais assise à tailleur sur une chaise près du lit du jeune homme. Pour l’heure il est difficile de jauger l’étendue des dégâts. Le drap d’hôpital qui recouvre le corps du roux m’empêche de voir s’il a un quelconque membre brisé, mais son visage fait peine à voir. Je doute qu’il soit capable d’ouvrir son œil droit avant un moment et il devient difficile de distinguer là où les ecchymoses disparaissent pour laisser place à sa couleur de peau originelle. Et enfin, alors que je commence clairement à perdre patiente, il ouvre les yeux – l’œil. Il tente de renouer avec la réalité et de comprendre où il se trouve et moi, toujours en lice pour l’oscar de la meilleure actrice, je m’adresse à lui d’un ton prévenant et bien trop doucereux. « Hey, doucement, tu vas te faire mal. » Je n’en ai évidemment pas grand-chose à foutre. « Ils t’ont pas raté, ces types. » Ils seront grassement récompensés. Je veux que le cœur de Lou se brise lorsqu’elle posera les yeux sur son petit ami. « Tu te sens comment ? » Dis-moi que t’as mal mon mignon, rien ne me fera plus plaisir. « Raelyn au fait, je suis une amie de Lou, j’ignore si elle t’a parlé de moi. » J’en doute.















(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, toujours sans commentaires (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc) .
STATUT : ça signifie quelque chose avec lou.
MÉTIER : récemment licencié (il parait que ça ne se fait pas d'arriver bourré au travail).
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley avec wernicke, son chien alternativement à l’article de la mort ou d’une énergie fatigante, ça dépend de l’humeur du jour.
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Tumblr_mjc9y4b2T41rtqhtgo3_250
POSTS : 6210 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Tumblr_mlpv3hE11q1r08976o7_r1_250
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Tumblr_miwazdH3hJ1rl06lro1_500
coverdale² ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

jamesonfreyajillianjeremiahheïanaconstanceraelynlucia (ds)

(10/06)
10 is the new 06

RPs EN ATTENTE : mitchell › lonnie #2 › joanne (ds) › adèle
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romy
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynruby

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : balaclava (ava), loonywaltz (userbar), tumblr (gifs), mojojojo (dessin)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise EmptyLun 18 Mai - 16:08




Flames of paradise
Finnley Coverdale & @Raelyn Blackwell :l:  

Les excuses, c’est ce qui dicte sa vie depuis quelques mois. Se cacher derrière elles, se montrer convaincant, en formuler de nouvelles si nécessaire. Elles sont devenues une part bien trop importantes de son quotidien ; et Finnley ne se pense plus que conjointement avec elles.

C’était anodin, pourtant, au début. Je ne suis pas asociale, je suis juste réservé. Je ne suis pas jaloux, je suis simplement admiratif. Je ne suis pas un raté, je cherche toujours ma vocation. Je ne cherche pas à t’éviter, je suis seulement très occupé. Je ne suis pas amoureux, Lou, je t’apprécie beaucoup. Et puis, ça s’est accentué. Je n’ai pas la gueule de bois, je suis juste mal réveillé. Je ne suis pas bourré, je suis que maladroit. Je ne fréquente pas excessivement les bars, j’essaie juste de m’ouvrir aux autres. Je ne bois pas trop, j’ai décidé de profiter de ma jeunesse. Je ne suis pas alcoolique, l’alcool est une drogue légale et encouragée.

Et c’en est épuisant, d’être si ancré dans un déni perpétuel qu’il en est obligé de ne vivre que par procuration, caché derrière des excuses qui deviennent de plus en plus difficiles à formuler pour maintenir une distance de sécurité avec cette réalité qui lui ferait bien trop de mal si elle devenait trop évidente. S’il acceptait de la rendre évidente. Mais il s’y refuse depuis des mois ; même si sur le fond il sait qu’un problème commence à se présenter à lui et à l’engloutir. Mais Finn se laisse faire, avec un plaisir qu’il ne dissimule même plus, car dans la forme il n’a jamais été aussi heureux que depuis qu’il s’autorise à être malheureux. Il a maintenu des barrières entre ce qu’il devait être et ce qu’il voulait être ; et après des années, celles-ci finissent par s’effondrer. Il n’a plus personne à sa charge, il n’a plus personne à décevoir, il peut être libre d’être lui-même. C’est ce dont il essaie de se persuader, et pourtant cette nécessité de justifier son comportement qui apparaît de plus en plus comme problématique persiste : à croire qu’il ne pourra jamais se détacher de celui qu’il doit être, et c’est bien cette pensée qui accentue toujours plus son désir d’alcool, et ce désir qui nécessite de penser des excuses.

Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il n’a pas à se défendre que ses premières pensées lorsqu’il reprend conscience se dirigent naturellement vers un verre. Parce qu’il en a besoin, et que personne ne peut lui en vouloir ni lui demander de se justifier alors qu’il se trouve dans un tel état. Aujourd’hui, il n’y a pas d’excuses. Et c’est un soulagement. Un soulagement qui contraste avec son corps meurtri, duquel il semble détacher. Il devrait probablement avoir mal, il devrait s’interroger sur ce qu’il s’est passé, il devrait réclamer des explications, de l’aide, n’importe quoi. Mais lorsque son œil est en mesure de s’ouvrir et qu’il se retrouve aveuglé par le luminaire collé au plafond, Finnley reste immobile.

Parce que c’est dans le fait de ne pas avoir à s’excuser qu’il en trouve la plus adéquate.

Parce qu’il souffre. Et qu’il souffrira. Bien-sûr qu’il souffrira, des semaines, des mois durant, et qu’on ne pourra pas lui reprocher de chercher la solution miracle à ses douleurs dans le fond d’un verre. Bien-sûr qu’il est traumatisé d’un tel déferlement de violence gratuite ; bien-sûr qu’il le sera pendant des mois entiers, et que les bouteilles bon marché prendront le rôle du thérapeute qu’il ne peut pas s’offrir. Et bien évidemment qu’il est fragilisé par les événements, suffisamment pour qu’on s’abstienne de le couvrir de reproches et de l’affaiblir plus qu’il ne l’est déjà.

Et s’il parvenait à se concentrer sur son corps plutôt que sur son addiction, probablement qu’il réaliserait que chaque os cassé lui offre un sursis supplémentaire et qu’il devrait s’en réjouir ; dans l’immédiat Finn n’est pas encore capable de prendre la pleine mesure de ce qu’il se passe autour de lui. Son palpitant réclame un réconfortant, sa bouche quémande d’être humidifiée par ce liquide brûlant qu’il n’apprécie que trop bien. Et cette manière de voir les choses est un problème. C’est très exactement pour cela qu’il le tourne à son avantage, parce que s’il y trouve satisfaction, peut-on réellement considérer qu’il y en a un souci ?

Il devrait avoir mal. Son visage devrait se tordre sous la douleur, ses poumons le brûler de par ces inspirations difficiles qu’il leur impose. Il devrait réagir. Il devrait paniquer parce qu’il ne sent plus sa jambe, parce que son œil reste irrémédiablement clos, parce qu’il a l’impression de ne plus pouvoir bouger, parce qu’il manque d’air. Il devrait s’interroger. Il devrait se demander où il se trouve, il devrait réclamer des explications, il devrait exiger une présence. Mais il ne fait rien de tout cela. Parce qu’il ne pense pas à son corps, il ne pense qu’à son envie. Parce que pour la première fois, l’addiction a pris le dessus. Et c’en est aussi libérateur que c’en est effrayant.

Ses yeux papillonnent autour de lui, à la recherche d’une issue, à la recherche d’un indice pour disparaître d’ici au plus vite. Ici ; sans savoir réellement où c’est. « Hey, doucement, tu vas te faire mal. » Il trésaille légèrement, grimace de douleur, tandis que son œil valide se pose sur la silhouette à ses côtés. Elle lui est inconnue, et à aucun moment il ne s’interroge quant à son identité, ni quant à la raison de sa présence à ses côtés. Ce ne sont que des futilités pour lesquelles il n’a pas de temps, de celles qui l’empêchent d’accéder au seul objectif qu’il a en tête, la seule chose qu’il soit en mesure d’occuper ses pensées cet instant précis. Parce qu’il n’y a plus grand-chose qui fonctionne, et Finn pourrait presque être apparenté à une coquille vide ; cette silhouette maltraitée dans ce lit traduit de l’état dans lequel il est plongé à l’intérieur, et son incapacité à émettre la moindre réflexion. Ces types. Un début d’indice qui le survole sans qu’il ne s’en empare ; ça restera de l’ordre de l’oubli, et il s’en portera probablement mieux ainsi. Tu te sens comment ? Dans d’autres circonstances, il aurait pu rire : la réponse semble si évidente. Une réponse qu’il n’arrive guère à formuler autrement qu’en marmonnant un « mal » étouffé. Mais ce ne sont pas à cause des douleurs ; oh non, elles sont présentes, mais elles sont diminuées, presque existantes en réalité, et il se surprend à penser, lorsque son œil s’arrête sur la perfusion à côté de lui, que la finalité étant la même, il n’a pas même besoin d’un verre, dans le fond. Mais il en a envie, ça, c’est certain. Raelyn, une amie de Lou. « Pourquoi toi ? » Il demande faiblement entre ses lèvres asséchées. Il aurait voulu formuler une phrase, il aurait probablement pu s’il s’en était donné les moyens, mais il ne le souhaite pas, alors il se satisfait du minimum. Qui est-elle, que fait-elle ici, pourquoi Lou l’envoie à sa place, quel intérêt ? Il n’en voit pas, parce qu’il se fiche bien d’être seul, au contraire, il aurait préféré. Il aurait préféré qu’on ne l’assaille pas avec autant de détails en si peu de temps, il aurait préféré rester plongé dans sa léthargie, parce qu’il l’apprécie beaucoup. Il essaie de s’appuyer sur l’un de ses coudes pour se redresser. Mais c’est peine perdue ; il n’arrive pas même à bouger le bras tandis qu’il se sent s’enfoncer dans ce lit, comprenant que le peu de force qu’il possède ne sera pas en mesure de soulever ce corps soudainement si lourd. « J’aimerais être... tranquille. » Qu’il finit par demander, son crâne qui s’abat lourdement sur l’oreiller derrière lui et les paupières qui se referment déjà.


(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise OCO9Xmnx_o

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise MinG18P
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise HM7e7CT
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise ZZBr7e1
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise EaMJa4t
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise IDlrfYk

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Elle est à lui, aussi terrifiant que ce soit.
MÉTIER : Responsable de la branche stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane. Ventes, fournisseurs et approvisionnement, elle gère pour le gang tout ce qui touche à la drogue.
LOGEMENT : #290 Spring Hill
(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise T6BcMX8H_o
POSTS : 14779 POINTS : 750

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile › elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'aciers › elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie › accro à la cigarette › alcoolique à ses heures perdues › adepte de MDMA pour les grandes occasions › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Ke93tXUh_o
Amelyn #14 & Amelyn #16I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.
(12345678910111213141516)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise DWpzaJtu_o
Halsyn #2Blood doesn't make you family, it makes you related.
(12)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 77SxU92D_o
Destiny was for fools. She would not wait for her life to happen. She would make it happen.

09/10Mitchell #3 (FB 2019)Halsey #2CharlesFinnleyIsobelPrimrose #5Jill #3Amos #14Amos #16

+ Univers alternatifs (12)Amelyn UAUpside down (UA Halsyn)Zombieraeleah (DZ)Spaceraeleah (DS)Tad (DZ)Tad + Hannah (DS)Zombie Léolyn (DZ)Zombie Amelyn (DZ)Jessalyn (DZ)Zombie Halsyn (DZ)Matlyn #3 (DS)Zombie All in (DZ)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise XMLg

RPs EN ATTENTE : Lou #2 ❈ Loris
RPs TERMINÉS :
2020
Tobias #2Amos #5Amos #6Amos #7 (& Tobias #3)Amos #8Tobias #4Amos #9Mitchell #4Amos #10Olivia #1 + AmosAmos #11Halsey #1Amos #12Amos #13Amos #15

2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1DeborahCamilMitchell #2Primrose #2Jo + AudenPrimrose #3CharlieGinny + AudenJoseph #3JoralynLeah #2LouDimitriLubya #3JackPrimrose #4NolanAmos #1Amos #2Amos #3Amos #4

FlashbacksCarter #1 (2005)Auden #1 (2005)Carter #2 (2007)Jill #1 (2009)Jill #2 (2009)Leah (2012) Joseph (2014)Aisling (FB 2014)Auden #2 (2016)Tobias #1 (2016)

Univers alternatifsBang bang (Amelyn UA)Leah (DF)Matt (DS)(Deb's naughty dream)Mitchell (DZ)Matt #2 (DS)

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise BaVsCicO_o

Abandonnés mais conservés dans la chronologieLubya #2SoheilaAlec (2008)

PSEUDO : stairsjumper
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar by Schizophrenic UB by loonywaltz + code signature by astra
DC : Lucia Whitemore, l'oiseau tombé du nid
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise EmptyJeu 21 Mai - 13:48



Flames of paradise
Raelyn Blackwell & @Finnley Coverdale (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 873483867

Mitchell désaprouverait. Pas nécessairement l’acte en soi, pas que j’ai choisi d’user de violence à l’encontre du Roméo de notre petit Lou, non mais que j’ai décidé de me la jouer électron libre ferait sonner les alarmes sa paranoïa et, pour la première fois peut-être dans sa vie, il n’aurait pas tort. Je n’ai plus confiance en lui. Je n’ai plus confiance en lui depuis un moment même si je ne le réalise qu’aujourd’hui, et je ne le considère plus digne de me dire ce que je peux faire et ce que je dois éviter. Je n’ai plus confiance en ses capacité à gérer la situation. Plus confiance en ses capacité à régler une bonne fois pour toute le problème Lou, je ne suis même pas certaine qu’il en ai l’envie ou plutôt le courage et aujourd’hui c’est bel et bien mon mépris pour sa lâcheté qui m’a poussée à passer à l’acte.

Que fera-t-il quand il entendra les dernières nouvelles de son ancienne protégée et de son nouveau poulailler ? Fera-t-il la sourde oreille ? Ira-t-il se traîner à ses pieds pour lui demander d’arrêter, lui dire qu’elle a réussi à faire ses preuves et qu’il la laissera tranquille ? Ou pire, qu’il la reprendra ? Après tout, la mort de Mavis et le rejet de la russe ont laissé une place vacante et je doute qu’il arrive à la remplir avec toutes les prostitués qu’il doit certainement fréquenter à présent. Non, il a besoin d’une demoiselle en détresse à sauver, d’une ingénue qui le regard avec des yeux ronds comme les billes et qui se pâment pour une attention du boss. Quel homme. Il me dégoute.

Mitchell désapprouerait, comme il désapprouve beaucoup de chose en ce moment, certaines au sujet desquelles il n’a pourtant pas son mot à dire, mais la vérité c’est que je m’en fous. Il perd de l’influence et il le sent, et plutôt que de la regagner par le respect et des actes forts, il se complait dans son inaction et se contente de jouer au petit chef en mal d’autorité qui crache ses ordres comme une chihuahua enragé. A ce rythme là la gamine et sa nouvelle basse cour deviendront vite plus impressionnant que le boss, et je m’y refuse. Je refuse d’observer un homme faible faire de l’organisation à laquelle j’ai dédié ma vie une vaste blague. Je refuse et, qu’il désapprouve ou pas, je ne m'excuserais pas d’avoir agi si toutefois il me le reprochais. Cette gamine pense qu’elle peut jouer sur notre territoire ? Que quelqu’un lui apprenne la leçon ou, à défaut puisqu’elle semble avoir la tête dure, lui envoie un message qu’elle ne pourra ignorer.

Le jeune homme étendu sur le lit d’hôpital n’a rien à voir avec tout ça, il n’est qu'un dommage collatéral de l’imprudence de sa petite amie, chérie, ou quel que soit le surnom ridicule qu’ils se donnent. Cela ne m’atteint pas et le briser physiquement comme mentalement ne pèsera pas sur ma conscience. Le voir peiner à se réveiller, à reconnecter avec la réalité et balayer la pièce du regard ne réveille aucune sorte d’empathie me concernant, et dieu que c’est dur d’accrocher un sourire compatissant sur mes lèvres. Que c’est pénible que de devoir prétendre que j’ai quelque chose à faire de son sort, que c’est difficile de le regarder avec bienveillance. Que lui trouve-t-elle ? Quelle genre d’intérêt trouve-t-elle à entretenir une relation avec ce jeune homme qui me semble tristement banal dans sa blouse d’hôpital ? « Mal. » J’ai pas bien entendu, tu peux répéter plus fort ? Quelque chose d’intelligible pour l’oreille humaine peut-être ? Cinq minute Raelyn. Cinq minute encore à tenir le rôle de l’amie inquiète. Inspire, expire. « Oui, c’est compréhensible. » Je fronce le nez, je pose ma main sur le matelas, près de la sienne mais sans la toucher, je prétends m’en soucier quand j’exulte déjà en pensant à ce que ressentira Lou quand elle apprendra que je suis passée. « Pourquoi toi ? » Je fronce les sourcils, comme si je ne comprenais pas où il veut en venir.

C’est elle qu’il veut, évidement. Il veut son doudou à son chevet. « Elle a été prévenue, elle arrive aussi vite que possible mais elle m’a demandé de venir pour pas que tu te réveilles tout seul. » Il ne faudrait pas que quelque chose lui arrive. L’a-t-elle été ? Prévenue ? Je m’assurerai que ce soit le cas après mon départ, il serait dommage qu’elle passe à côté de cette information capitale. Je décolle mes doigts du matelas plastifié d’une désagréable protection, et bascule en arrière pour appuyer mon dos contre mon dossier. « Je suis étonnée qu’elle t’ait pas parlé de moi. On a travaillé ensemble pendant longtemps. » Au moins, ça c’est vrai non ? « On est très proches. » Bon ok, ça peut-être un peu moins. La vérité me brûle les lèvres mais il est trop tôt, il est encore dans un état de semi conscience et il serait dommage qu’il rate ne serait-ce qu’une miette de mes révélation. Vraiment, ça m’anéantirait. « J’aimerais être... tranquille. » Ah ça.

Mauvais choix de petite amie dans ce cas.

« Oui je sais, je comprends. » Je me penche vers lui et je chuchote, sur le ton de la confession, un ton qui sonne un peu trop faux. « Moi aussi tu sais. » C’est même précisément ce pourquoi je suis là. « Elle peut-être drôlement égoïste parfois non ? » Je m’appuie à nouveau en arrière en levant théâtralement les yeux au ciel. Il doit être perdu. Ou commencer à être perdu en tout cas. J’espère qu’il n’est pas trop anesthésié pour être perdu. « Qu’est ce qui t’es arrivé ? L’infirmière m’a dit que tu t’étais fait tabassé, tu sais ce qu’ils te voulaient ? » Je peux t’aider sinon. Ou non, mieux, on pourra jouer aux devinettes.












(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise (Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Raelyn&Finnley) ► Flames of paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-