AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
anipassion.com

 Home, sweet fucking home ?|| Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martin Murphy
Martin Murphy
le militant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : le cape des 30 ans est passé en douceur (1.1.1990)
SURNOM : Martin
STATUT : Divorcé depuis mars 2016, père depuis mai 2020, un nouveau chapitre de la vie et une nouvelle dénomination à laquelle je ne sais pas encore totalement m'identifier
MÉTIER : Globetrotter à la retraite, kinésithérapeute/ostéopathe, militant écologique et pour le droit des animaux, membre des sea shepherd
LOGEMENT : Fortitude valley, une colocation avec Ariel et Robin
Home, sweet fucking home ?|| Ariel Giphy
POSTS : 807 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 9/ ∞ Ariel #1Ellie #1 ○ ○ Sybille #1Robin #1Bailey #1Helena #1Sacha #1Anastasia #1 °Swann #2Loan #8Loan #9Alice #5Mavy #16
RPs TERMINÉS : Caelan #1Loan #1Yele #1Charlie #1Loan #3Alice #1Eirlys #1Loan #4Loan #5Loan #4Arjun #1Loan #5Swann #1 (FB)Maze #1Yelahiah #2Mia #1Poppy #2Quinn #1 (FB)Mavy #12 Mavy #13Loan #6 Alice #4
PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : tortue @Joseph, UB @jamie
DC : Thomas & Clément & Louisa
INSCRIT LE : 27/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26627-pirates-des-mers-insoumis-volontaires-martin https://www.30yearsstillyoung.com/t30863-thomas-o-clement-o-martin-o-louisa https://www.30yearsstillyoung.com/t26733-martin-murphy

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptySam 4 Avr - 14:00



Vingt quatre heures. Voilà le temps qui est passé depuis que Loan et moi avons quitté notre hébergement dans ce village indonésien. Mais ce temps représente aussi la dernière fois que nous nous sommes adressé la parole. Après la dernière grosse prise de tête, Loan a prit une décision : il rentrera. Et si lui rentre, alors je suis obligé, moi aussi, de le suivre, paroles du gérant de l'auberge. Celui-ci refuse d'avoir des étrangers chez lui et il nous aurait foutu à la porte de toute manière dans les jours qui arrivent. Il faut aussi avouer que j'ai fini par prendre conscience que prendre l'avion était la dernière des solutions qui nous étaient offerts et notre dernière chance. Alors j'ai mis mes principes de côtés et je me suis muré dans le plus grand des silences pendant tout le trajet : celui qui nous a emmené à l'aéroport, les quelques heures de vols et finalement le trajet en taxi jusqu'ici. J'ai quitté Loan sans un mot et me voilà maintenant entrain de passer la porte de chez moi.

C'est avec un certain sentiment de soulagement que je rentre dans la maison, presque heureux en voyant que rien n'a changé. Je m'attendais limite à être accueillit par Robin, mais au lieu de ça je me prend les pieds dans ce qui se trouve être un carton et m'étale comme un con dans le couloir.  « PUTAIN DE MERDE» m'exclamais-je en me relevant directement, donnant un coup de pied dans le carton comme si l'objet était le plus grand des fautifs. Je balance ensuite mon sac à dos un peu plus loin dans le couloir et envoie ma veste ainsi que mes chaussures par dessus et grogne en me dirigeant vers le salon.

 « ROBIN !» dis-je d'une voix forte  « Combien de fois est-ce que je devrais encore te ...» et je me tais subitement lorsque je fais face non pas à Robin mais à une inconnue. Quelqu'un que je n'ai jamais vu se tien ici, dans mon salon et entrain de débaler un de ces putains de cartons. En regardant autour de moi je remarque qu'il y a encore bien plus de cartons qui jonchent le sol et que le salon ainsi que la salle à manger sont en bordel.  «Qu'est-ce que … ? » interloqué, je repose mon regard sur la jeune femme  «T'es qui toi ? Qu'est-ce tu fous là ? Elle est où Robin ? Et c'est quoi tout ce bordel ?» sorry girl, mais t'es la première personne à qui j'adresse la parole en 24h, tu vas te prendre un gros shit storm dans la gueule et j'en suis même pas désolé.

@Ariel James


Call of the wild
To you who feel, the wind's whisper, the warning of thunder, To you who greet the holy mountain whose flute speaks to the sky. You who are danced by tidal waves who howl the wolves' cry.


Home, sweet fucking home ?|| Ariel 3836688744:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ariel James
Ariel James
la plume de l'ombre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans qu'elle n'arrive pas à réconcilier avec son reflet dans le miroir (neuf avril)
SURNOM : le prochain qui fait une remarque sur la petite sirène fera mieux de courir vite. et loin.
STATUT : noyée entre plusieurs coeurs et corps, l'alcool qui dissout ses sentiments, incapable de vouloir plus.
MÉTIER : plume fantôme de jesse gibson, désormais sa seule occupation. les chroniques cinéma, c'est terminé.
LOGEMENT : depuis fin février elle a sa chambre au cottage de robin-hope et martin à logan city, où mulder et scully vivent leur meilleure vie.
Home, sweet fucking home ?|| Ariel 272aa10a4c1089c2e346a96b94c46a230eab972b
POSTS : 1066 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ féministe et activiste engagée (et enragée) ☽ incapable de se plier à l'autorité ☽ mulder et scully: le duo de chats qu'elle trimballe partout ☽ brisbane bunch ☽ alcoolisme rampant, fuit ses problèmes en en créant de nouveaux ☽ repousse les gens qu'elle aime malgré elle ☽ phobique de l'engagement ☽ fumeuse compulsive ☽ cinq tatouages and counting
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : louisa (fb)robin (fb)gabrielmartinyelejessemolly (2)danika

ginny (dz)ana (dz)team maraudeurs (ua)


Home, sweet fucking home ?|| Ariel Tumblr_oxfbsr4DoD1qkg1fro6_250
ARISON ★ don't you know that we're outlaws? giving the finger to death itself, rules were meant to be pushed and pulled, we were meant to be sparks of light

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Y6fv2oyp
CHARIEL ★ it's all decided for us: this world has only one sweet moment set aside for us but touch my tears with your lips, touch my world with your fingertips.

.
RPs EN ATTENTE : jameson (2) ☆ matt ☆ ginny ☆ jordan ☆ yasmine ☆ egde (3) ☆ arthur (2) ☆ dimitri (2)

.

color code: #6699cc (présent) ; #339966 (fb) ; #cc3333 (au)

.
RPs TERMINÉS : jameson (fb)evelyn (fb)arthur (fb)freyacharlie+freyacharlieedgeremilizziecharlie (2)arianedimitriedge (2)tobiasmollycharlie (4) ☾ (...)
PSEUDO : nonni (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) fassylovergallery ; (gif profil) justmisbehaving ; (code signa) astra ; (gifs signa) fakepunkjacketliar ; (ub) loonywaltz
DC : fiona macmillan
INSCRIT LE : 09/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type https://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend https://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 https://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptyMer 8 Avr - 17:50



Assise en tailleur sur son lit, l'air vaguement concentré, Ariel regarde ses affaires parsemer la chambre. Sa chambre. Elle n'y était pas encore tout à fait habituée mais sa nouvelle réalité semblait plus concrète chaque jour. Le cottage était sa maison, et elle avait désormais sa chambre ici. Au milieu de tout cet espace grisant, et des animaux qui entraient et venaient en permanence - pas que ça la dérange. L'installation se passait bien, la flemme grande compagne d'Ariel pour qui mettre ses affaires dans des cartons avait été un exercice fastidieux, mais pour qui les en sortir semblait encore plus pénible. Elle avait profité du déménagement pour se séparer d'un tas de souvenirs sentimentaux inutiles, ne gardant que l'essentiel - l'essentiel selon Ariel. C'est à dire... un certain bordel. Depuis une semaine qu'elle était véritablement installée, les clés de son ancien appart rendues, l'état d'avancement de l'emménagement restait à peu près au point mort. Et Robin ne semblait pas en tenir compte.
Encore un aspect qui définissait Robin comme peut-être la colocataire la plus parfaite qu'Ariel ait eu au cours de sa vie. Pas trop collante, toujours là en cas de besoin, la musique résonnant dans la maison à toute heure du jour et de la nuit. Elle semblait assez indifférente à la désorganisation flagrante d'Ariel, ne lui faisait jamais une remarque sur ses excès en tout genre ni sur les nuits qu'elle passait dehors loin du confort de son nouveau lit. Leurs caractères ne s'accordaient pas toujours mais Robin était une amie, et leurs passions et convictions partagées facilitaient la communication.

C'était un mode de vie simple et étrange, presque idéal pour Ariel. Paisible. Le genre d'univers en teintes pastels et joyeuses qui contrastait avec sa vie précédente peinte en noir et blanc. Sans posséder la fibre artistique Ariel aimait flâner dans l'atelier, l'odeur des cookies de Robin dans le four, la simplicité des légumes dans le potager. Un mode de vie hippie qui n'était pas sans rappeler celui dans lequel elle avait toujours évolué, qu'elle avait renié un moment, mais qu'elle trouvait réconfortant lorsqu'il se montrait sous ses meilleurs aspects.
Ouais. Elle pourrait bien s'y habituer. Tout était loin d'être simple dans son esprit, mais sa nouvelle maison à Logan City lui offrait un répit dont elle n'avait pas ressenti le besoin jusqu'alors. C'était toujours tentant de se laisser couler, ses pulsions affamées sous la surface calme, mais momentanément restreintes par la douceur du cottage. Et puis, Mulder et Scully semblaient parfaitement heureux avec leurs nouveaux copains. Ne restait qu'une chambre encore vide: vide à son arrivée et jusqu'à maintenant, abritant pourtant la présence d'un homme parmi ses murs - Martin. Robin lui en avait dressé un portrait rapide mais élogieux, qui avait tiré un sourire à Ariel. Elle n'avait pas posé trop de questions, pas par défaut de curiosité, mais plutôt par habitude. Elle préférait toujours se faire une idée des gens par eux-même plutôt que de prêter foi aux rumeurs et descriptions. Ça lui avait toujours servi, par le passé.

Avec un grognement, Ariel se lève, frustrée de s'être encore laissée avoir par les distractions qui parasitent ses pensées. Pas le courage de se mettre au travail, alors, traînant les pieds, elle quitte sa chambre avec son ordinateur sous le bras et va échouer sa carcasse dans l'un des canapés du salon, où le soleil baigne la pièce dans une chaude lumière. Elle ne croule pas exactement sous les clients - son comportement peu professionnel de ces derniers temps apparemment un frein à son évolution dans le milieu. Ben voyons. Comme si ça pouvait lui faire quelque chose. Un contrat de perdu... bon, pas dix de retrouvés, pas en l'état actuel des choses, mais elle savait que tous ses auteurs ne la laisseraient pas partir. Et même si ses articles sur les derniers films sortis se faisaient rares, elle pouvait toujours reprendre, ce n'était pas l'inspiration qui manquait. Ses doigts frôlent les touches du clavier, sa page word blanche qu'elle s'apprête à noircir... puis, l'ordinateur qu'elle referme. Elle a encore moins envie de faire ça que d'ouvrir un carton. Alors avec un nouveau grognement elle se bouge du canapé, se déplace jusqu'au premier paquet qu'elle ouvre mollement, lorsqu'un bruit de chute la fait sursauter. "PUTAIN DE MERDE !" Ah. Généralement, c'est elle qui jure, et elle est à peu près sure que cette voix n'appartient pas à sa douce Robin-Hope. Qu'on appelle, d'ailleurs.

Il débarque dans le salon avec un air furieux sur le visage. La totale : les yeux qui lancent des éclairs, les épaules crispés, une expression lasse criante de fatigue même pour des yeux non entrainés. Ses yeux voyagent rapidement entre Ariel et son carton, son carton et la pièce, la pièce et Ariel. Y'a pas à dire, Robin a été sacrément précise dans sa description physique. Hi Martin. Les questions dont ils la mitraille tirent un rictus à Ariel qui ne cille pas. Au contraire, elle prend son temps, laisse ses interrogations en suspend, s'étire de tout son long, croise les bras. Elle a trouvé une nouvelle activité, bien plus intéressante que de déballer ses affaires ou que d'écrire ses articles.  

"J'suis le Père Noël, je livre des cadeaux. Ça s'voit pas?" Elle arque un sourcil, la réplique qui agace encore plus son nouveau colocataire fait pétiller ses yeux verts d'une lueur espiègle. "Ce bordel est à moi, tu s'ras prié de pas taper dedans, hein. Y'a peut-être des trucs fragiles quelque part." Elle a sorti sa télé, sa sono, et tout ce qui craint en premier, mais on n'est jamais à l'abri de pots cassés. "Si t'es sage t'auras peut-être des réponses à tes questions mais j'pense que tu ferais mieux de faire une sieste avant, t'as pas l'air bien et j'suis pas sûre que tu sois en état de recevoir des bonnes nouvelles. Pause dramatique. Du genre, salut, je m'appelle Ariel et on va vivre ensemble." Elle lui offre un grand sourire qui s'apparente très certainement à un doigt d'honneur.

Ça commence bien. 


pray for me oh children, pray for what i've done i’ll haunt the very wrinkles of your skin pray for me, i’ll run until i begin to understand what holy men really mean when they speak of sin


:toastlol::
 
Revenir en haut Aller en bas
Martin Murphy
Martin Murphy
le militant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : le cape des 30 ans est passé en douceur (1.1.1990)
SURNOM : Martin
STATUT : Divorcé depuis mars 2016, père depuis mai 2020, un nouveau chapitre de la vie et une nouvelle dénomination à laquelle je ne sais pas encore totalement m'identifier
MÉTIER : Globetrotter à la retraite, kinésithérapeute/ostéopathe, militant écologique et pour le droit des animaux, membre des sea shepherd
LOGEMENT : Fortitude valley, une colocation avec Ariel et Robin
Home, sweet fucking home ?|| Ariel Giphy
POSTS : 807 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 9/ ∞ Ariel #1Ellie #1 ○ ○ Sybille #1Robin #1Bailey #1Helena #1Sacha #1Anastasia #1 °Swann #2Loan #8Loan #9Alice #5Mavy #16
RPs TERMINÉS : Caelan #1Loan #1Yele #1Charlie #1Loan #3Alice #1Eirlys #1Loan #4Loan #5Loan #4Arjun #1Loan #5Swann #1 (FB)Maze #1Yelahiah #2Mia #1Poppy #2Quinn #1 (FB)Mavy #12 Mavy #13Loan #6 Alice #4
PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : tortue @Joseph, UB @jamie
DC : Thomas & Clément & Louisa
INSCRIT LE : 27/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26627-pirates-des-mers-insoumis-volontaires-martin https://www.30yearsstillyoung.com/t30863-thomas-o-clement-o-martin-o-louisa https://www.30yearsstillyoung.com/t26733-martin-murphy

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptyJeu 7 Mai - 11:30



 « Salut je suis Ariel et on va vivre ensemble ». Cette fille aurait tout aussi bien pu me mettre un coup de pelle dans la tronche, ça aurait eu le même effet. Je ne sais pas combien de temps je reste là, immobile, à la fixer comme si je venais de voir la sainte vierge descendre d'une soucoupe volante, je sais juste que les mots me manquent et que je n'ai absolument pas la force ni l'envie d'essayer de les trouver.  «Elle ne m'a pas prévenu » soufflais-je avant de fermer les yeux et pousser un soupire en me pinçant l'arrête du nez avec mes doigts avant de me masser les paupières  «Et tu ...du coup ...depuis quand t'es là ? Pourquoi elle m'a pas prévenu ? Je ... » je secoue la tête et dépose mon sac à dos sur le sol contre le mur puis me dirige vers la cuisine.

 «J'me fait un café, t'en veux un ? » que je lance simplement. En attendant que la cafetière à l'italienne fasse son travail convenablement, je reste adossé au plan de travail de la cuisine, les bras croisés et soupire doucement. J'ai passé une fin de voyage désastreuse, j'ai sans doute tout gâcher avec Loan et là une fille que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve s'impose chez nous ? Ou plutôt Robin me l'impose ? On n'était pas sensé chercher l'autre coloc ensemble ? Je me passe une main sur le visage et secoue la tête avant de me redresser, versant le café dans deux mugs avec lesquels je reviens dans le salon. J'en laisse un sur la table devant Ariel puis continue mon chemin pour ouvrir la baie vitrée qui donne sur la terrasse  «Tu viens ? » lançais-je en sortant pour m'installer sur une des chaises  « On est mieux ici que dedans» où tu as mit tout ton bordel que je me retiens d'ajouter.

Je laisse Ariel me rejoindre et prend une gorgé de mon café  «Du coup ...tu la connais d'où Robin ? Genre ...enfin ça s'est décidé au dernier moment que tu allais emménager ici ? » demandais-je en reposant mon regard sur la jeune femme  « Tu fais quoi dans la vie ?» ce qui peut s'apparenter à un questionnement est, en fait, de la simple curiosité afin d'apprendre à connaître celle avec qui je vais être obligé de vivre.

@Ariel James


Call of the wild
To you who feel, the wind's whisper, the warning of thunder, To you who greet the holy mountain whose flute speaks to the sky. You who are danced by tidal waves who howl the wolves' cry.


Home, sweet fucking home ?|| Ariel 3836688744:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ariel James
Ariel James
la plume de l'ombre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans qu'elle n'arrive pas à réconcilier avec son reflet dans le miroir (neuf avril)
SURNOM : le prochain qui fait une remarque sur la petite sirène fera mieux de courir vite. et loin.
STATUT : noyée entre plusieurs coeurs et corps, l'alcool qui dissout ses sentiments, incapable de vouloir plus.
MÉTIER : plume fantôme de jesse gibson, désormais sa seule occupation. les chroniques cinéma, c'est terminé.
LOGEMENT : depuis fin février elle a sa chambre au cottage de robin-hope et martin à logan city, où mulder et scully vivent leur meilleure vie.
Home, sweet fucking home ?|| Ariel 272aa10a4c1089c2e346a96b94c46a230eab972b
POSTS : 1066 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ féministe et activiste engagée (et enragée) ☽ incapable de se plier à l'autorité ☽ mulder et scully: le duo de chats qu'elle trimballe partout ☽ brisbane bunch ☽ alcoolisme rampant, fuit ses problèmes en en créant de nouveaux ☽ repousse les gens qu'elle aime malgré elle ☽ phobique de l'engagement ☽ fumeuse compulsive ☽ cinq tatouages and counting
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : louisa (fb)robin (fb)gabrielmartinyelejessemolly (2)danika

ginny (dz)ana (dz)team maraudeurs (ua)


Home, sweet fucking home ?|| Ariel Tumblr_oxfbsr4DoD1qkg1fro6_250
ARISON ★ don't you know that we're outlaws? giving the finger to death itself, rules were meant to be pushed and pulled, we were meant to be sparks of light

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Y6fv2oyp
CHARIEL ★ it's all decided for us: this world has only one sweet moment set aside for us but touch my tears with your lips, touch my world with your fingertips.

.
RPs EN ATTENTE : jameson (2) ☆ matt ☆ ginny ☆ jordan ☆ yasmine ☆ egde (3) ☆ arthur (2) ☆ dimitri (2)

.

color code: #6699cc (présent) ; #339966 (fb) ; #cc3333 (au)

.
RPs TERMINÉS : jameson (fb)evelyn (fb)arthur (fb)freyacharlie+freyacharlieedgeremilizziecharlie (2)arianedimitriedge (2)tobiasmollycharlie (4) ☾ (...)
PSEUDO : nonni (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) fassylovergallery ; (gif profil) justmisbehaving ; (code signa) astra ; (gifs signa) fakepunkjacketliar ; (ub) loonywaltz
DC : fiona macmillan
INSCRIT LE : 09/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type https://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend https://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 https://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptyMer 27 Mai - 19:14



C'est rigolo, il ne bouge plus, Martin. Il la regarde d'un drôle d'air, les sourcils froncés et la bouche entre-ouverte, résidus de son coup de colère qui, loin de s'être évanoui, reste suspendu en l'air. Toujours les bras croisés, Ariel n'en perd pas une miette, déjà prête à l'affrontement. Mais le soufflé retombe, son nouveau colocataire pousse un soupir lourd comme le poids des péchés d'Ariel et cherche à chasser la lassitude et la fatigue de son visage. Dommage, songe-t-elle, elle aurait été partante pour un petit round d'insultes et une bagarre - après tout, beaucoup de ses bonnes relations ont commencé par là. Bah alors, et l'esprit d'aventure dans tout ça? Selon les dires de Robin, Martin est plutôt du genre aguerri ; ça la fait sourire de le voir perdre pied au premier imprévu (même si cet imprévu fait un mètre soixante et pèse une tonne de bagage émotionnel et de traumatismes irrésolus). Bon. Une question puis deux, il tourne les talons et va chercher l'aide de la caféine: une bonne stratégie.

"Quelques semaines, répond Ariel derrière lui. Quelques semaines, quelques jours, ce n'est pas très clair. Rien ne l'est chez elle, de toute façon. Quant à pourquoi c'est une si grosse surprise... c'est à Robin qu'il faudra demander des comptes." Ça la fait sourire, aussi. Elle ne s'est pas demandé si le troisième occupant était au courant, ça lui a semblé évident que oui sur le moment. Visiblement, elle s'est trompé. "Long, sans sucre." Avec un café c'est beaucoup mieux, ce n'est pas son addiction qui dira le contraire. À défaut d'une joute verbale, elle se contentera de cette offre de paix pour cimenter cette nouvelle relation - encore mieux si la scène se joue dehors au soleil.

"Elle m'a parlé de toi. Martin." Et elle sourit, Ariel, toujours espiègle devant la confusion du jeune homme. "Plutôt en bien, d'ailleurs. Enfin, c'est Robin, je ne sais pas si elle dit vraiment du mal des gens." Elle penche la tête, sonde les yeux de l'autre en se demandant si elle a envie de jouer, décide finalement de l'épargner - pour l'instant. "On a fait des concerts ensemble. On finissait toujours par se retrouver au même endroit. La proposition était sur la table depuis quelques mois, c'est venu spontanément et j'ai accepté spontanément." Ce n'est pas pour ainsi dire une réponse claire, mais ça traduit bien l'esprit tout entier de cette nouvelle aventure - au dernier moment et sans considération aucune pour les conséquences et la marche à suivre.

Et puis la question fatidique tombe, tire à Ariel une grimace exagérée de déplaisir. "La plupart du temps? Je fais chier les autres." F., Aussie, 30, alcoolique, surfeuse, prête à la bagarre, cherche compagnons d'infortune. Bientôt au chômage, toujours en colère. Elle a toujours détesté cette question, encore plus devoir y répondre. Et, ostensiblement, compte sur ses doigts la liste des défauts qui composent sa vie. "Voyons... je bois - et pas que du café -, je sors, je surfe, je manifeste, je fume, je prends soin de mes chats. Un petit roux - Dana Scully, et un petit noir - Fox Mulder. Tu les verras sûrement dans les parages." Elle garde pour plus tard leur obsession pour les plantes et les chaussures. "J'paie mon loyer avec l'argent que des écrivains désoeuvrés me donnent pour rédiger à leur place, ou avec les sous que certains journaux spécialisés me versent pour écrire quelques critiques à propos des chefs d'oeuvre ou des navets du cinéma." Une pause. "Même si en ce moment j'ai les faveurs ni de l'un, ni de l'autre." Oups.

"T'as l'air bronzé. Tu reviens de vacances? Robin a mentionné que t'avais la fibre aventurière." Puisque c'est parti pour, autant faire connaissance. Après tout, ce n'est pas comme s'ils allaient cohabiter pendant... un certain temps.


pray for me oh children, pray for what i've done i’ll haunt the very wrinkles of your skin pray for me, i’ll run until i begin to understand what holy men really mean when they speak of sin


:toastlol::
 
Revenir en haut Aller en bas
Martin Murphy
Martin Murphy
le militant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : le cape des 30 ans est passé en douceur (1.1.1990)
SURNOM : Martin
STATUT : Divorcé depuis mars 2016, père depuis mai 2020, un nouveau chapitre de la vie et une nouvelle dénomination à laquelle je ne sais pas encore totalement m'identifier
MÉTIER : Globetrotter à la retraite, kinésithérapeute/ostéopathe, militant écologique et pour le droit des animaux, membre des sea shepherd
LOGEMENT : Fortitude valley, une colocation avec Ariel et Robin
Home, sweet fucking home ?|| Ariel Giphy
POSTS : 807 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 9/ ∞ Ariel #1Ellie #1 ○ ○ Sybille #1Robin #1Bailey #1Helena #1Sacha #1Anastasia #1 °Swann #2Loan #8Loan #9Alice #5Mavy #16
RPs TERMINÉS : Caelan #1Loan #1Yele #1Charlie #1Loan #3Alice #1Eirlys #1Loan #4Loan #5Loan #4Arjun #1Loan #5Swann #1 (FB)Maze #1Yelahiah #2Mia #1Poppy #2Quinn #1 (FB)Mavy #12 Mavy #13Loan #6 Alice #4
PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : tortue @Joseph, UB @jamie
DC : Thomas & Clément & Louisa
INSCRIT LE : 27/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26627-pirates-des-mers-insoumis-volontaires-martin https://www.30yearsstillyoung.com/t30863-thomas-o-clement-o-martin-o-louisa https://www.30yearsstillyoung.com/t26733-martin-murphy

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptySam 22 Aoû - 16:36



J'aurais bien aimé rentrer tranquillement chez moi, m'installer devant une série avec Weasley qui serait venu ronronner sur mes genoux et éteindre mon cerveau. Chose que, finalement, je ne pourrais jamais faire étant donné que je me retrouve nez à nez avec celle qui m'est imposé comme étant une nouvelle colocataire. Je vais en toucher quelques mots avec Robin, même si ça ne changera sans doute pas grand chose. Si cette Ariel est là, il doit y avoir une raison et s'il y a une raison, celle-ci doit être bonne. Du coup, même si ça ne me plaît pas forcément, je ne me vois pas non plus mettre la jeune femme dehors sans aucune explications et sans considérations pour sa possible situation.

Alors, tentant de chasser la fatigue sur mon visage, je me dirige vers a cuisine où je met la machine à café en route. J'en ressors quelques minutes plus tard avec deux mug fumant pour me diriger vers la terrasse où j'invite Ariel à m'y rejoindre. Une fois installé, j'apprends que Robin lui a parlé de moi et que en bien. Je rigole doucement lorsqu'elle avoue que de toute manière la petite rousse ne peut sans doute pas parler en mal d'une quelconque personne  «Oh en manifestation elle se transforme en un écureuil enragé » dis-je avec humour  «Mais oui, c'est pas vraiment le genre de personne qui dira facilement du mal de quelqu'un  » approuvais-je les paroles de la jeune femme.

Celle-ci reprend ensuite la parole, m'expliquant un peu plus en détails les circonstances de leur rencontre. Elles faisaient des concerts ensemble, se retrouvaient souvent ensemble au même endroit et la proposition est venue de façon tout à fait naturelle.  «Je vois. Elle a encore faire une Berry quoi ... » haussais-je les épaules, amusé avant qu'Ariel ne capte ma curiosité en énumérant ce qu'elle fait dans la vie.

Elle bois -et pas que du café- (bon point) s'occupe de ses chats (très bon point), elle fume (okay, ça passe) sort (bon on la verra peut-être pas trop souvent ici), manifeste (aaaaah?) et surf  «Tu manifeste ?  » demandais-je, intrigué  « Quel genre de manifestation ? Pour quelle cause ?» je la verrais tellement en tant que féministe engagé qui cris au scandale à chaque fois qu'un homme vient lui parler. Mais son vrai travail, lui, revient à écrire des critiques cinématographiques, bien qu'elle soit sur le banc de touche d'après ce que j'ai compris  «je vois » hochais-je la tête.

Lorsqu'elle mentionne le fait que Robin lui a parlé de ma 'fibre aventure', je soupire doucement et baisse le regard  «Ouais, j'étais en Indonésie avec mon meilleur ami. On est parti il y a presque 2 mois pour un voyage qui ne devait duré que 3 semaines, mais au final il y a eu les fermetures de frontières, confinement et tout ça. On voyageait sans avion, donc c'était difficile de trouver un bateau qui aurait pu nous emmener à nouveau en Australie, du coup on est resté là-bas dans une auberge. Mais le gars de l'auberge à commencé à se montrer hostile, Loan flippait de plus en plus et m'a foutu une pression énorme pour rentrer. J'étais sur le point de lui dire de se casser tout seul, mais au final on a pu embarquer sur un bateau de la Navy australienne et on est revenu là, aujourd'hui.  » je soupire  « C'était pas comme ça que j'avais prévu mes vacances et je ne pense pas que je repartirais un jour avec Loan ou avec une autre personne en général. Je déteste avoir des comptes à rendre à quelqu'un»

@Ariel James


Call of the wild
To you who feel, the wind's whisper, the warning of thunder, To you who greet the holy mountain whose flute speaks to the sky. You who are danced by tidal waves who howl the wolves' cry.


Home, sweet fucking home ?|| Ariel 3836688744:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ariel James
Ariel James
la plume de l'ombre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans qu'elle n'arrive pas à réconcilier avec son reflet dans le miroir (neuf avril)
SURNOM : le prochain qui fait une remarque sur la petite sirène fera mieux de courir vite. et loin.
STATUT : noyée entre plusieurs coeurs et corps, l'alcool qui dissout ses sentiments, incapable de vouloir plus.
MÉTIER : plume fantôme de jesse gibson, désormais sa seule occupation. les chroniques cinéma, c'est terminé.
LOGEMENT : depuis fin février elle a sa chambre au cottage de robin-hope et martin à logan city, où mulder et scully vivent leur meilleure vie.
Home, sweet fucking home ?|| Ariel 272aa10a4c1089c2e346a96b94c46a230eab972b
POSTS : 1066 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : n'a jamais mis un pied hors de l'australie ☽ féministe et activiste engagée (et enragée) ☽ incapable de se plier à l'autorité ☽ mulder et scully: le duo de chats qu'elle trimballe partout ☽ brisbane bunch ☽ alcoolisme rampant, fuit ses problèmes en en créant de nouveaux ☽ repousse les gens qu'elle aime malgré elle ☽ phobique de l'engagement ☽ fumeuse compulsive ☽ cinq tatouages and counting
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : louisa (fb)robin (fb)gabrielmartinyelejessemolly (2)danika

ginny (dz)ana (dz)team maraudeurs (ua)


Home, sweet fucking home ?|| Ariel Tumblr_oxfbsr4DoD1qkg1fro6_250
ARISON ★ don't you know that we're outlaws? giving the finger to death itself, rules were meant to be pushed and pulled, we were meant to be sparks of light

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Y6fv2oyp
CHARIEL ★ it's all decided for us: this world has only one sweet moment set aside for us but touch my tears with your lips, touch my world with your fingertips.

.
RPs EN ATTENTE : jameson (2) ☆ matt ☆ ginny ☆ jordan ☆ yasmine ☆ egde (3) ☆ arthur (2) ☆ dimitri (2)

.

color code: #6699cc (présent) ; #339966 (fb) ; #cc3333 (au)

.
RPs TERMINÉS : jameson (fb)evelyn (fb)arthur (fb)freyacharlie+freyacharlieedgeremilizziecharlie (2)arianedimitriedge (2)tobiasmollycharlie (4) ☾ (...)
PSEUDO : nonni (manon)
AVATAR : kristen stewart
CRÉDITS : (ava) fassylovergallery ; (gif profil) justmisbehaving ; (code signa) astra ; (gifs signa) fakepunkjacketliar ; (ub) loonywaltz
DC : fiona macmillan
INSCRIT LE : 09/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24024-ariel-i-m-that-bad-type https://www.30yearsstillyoung.com/t24153-ariel-i-pray-for-the-wicked-on-the-weekend https://www.30yearsstillyoung.com/t24278-ariel-james#996492 https://www.30yearsstillyoung.com/t25044-ariel-james#1030859

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel EmptyDim 4 Oct - 0:26


Ils s'observent comme deux animaux méfiants, chacun tentant de se faire à la présence de l'autre. Et malgré le coup de sang de Martin, il semble rapidement accepter la situation, se faire à la silhouette d'Ariel à côté de lui. Est-ce grâce à la recommandation de Robin, et la mention de son nom? « Faire une Berry? C'est carrément une expression? » Elle sourit, amusée. « C'est une manière polie de me dire qu'elle ramène de nouveaux colocataires de manière aussi compulsive que de nouveaux animaux? » Est-ce que Robin voit en elle un chaton farouche et égaré qui a eu besoin d'être recueilli et pris en charge? Ça ne la surprendrait pas - et elle ne pourrait pas totalement nier, non plus. Hormis leurs esprits échauffés par le vin ce soir-là, la proposition avait eu le temps de faire son chemin dans la tête d'Ariel jusqu'à réussir à la convaincre. Et elle doit dire qu'elle a eu raison, certainement, d'accepter.

Installés en terrasse, ils se font face pendant qu'elle brosse à Martin un portrait flatteur (non) de sa personne. Il la surprend, pourtant, n'offre pas d'autres commentaires que la question sur son engagement et ses manifestations. Elle hésite un instant à le troller juste pour voir sa tête, à lui dire qu'elle manifeste contre tout ce en quoi ils croient, mais elle se sait mauvaise menteuse et abandonne l'idée: de toute façon, Martin sait probablement que Robin ne l'aurait pas laissée entrer dans leurs vies si elle n'était pas faite de la même trempe qu'eux. « Ouais, assez souvent. Souvent ce sont des manifestations féministes, contre le patriarcat à la con qui n'en finit pas d'enchaîner les décisions débiles et qui ne fait rien pour nous protéger. Ça, et les sujets associés - cause LGBTIQ+, droit à l'avortement, pour les travailleurs exploités. Mon deuxième engagement va à l'environnement et l'écologie, contre le changement climatique, contre l'exploitation des animaux. Mais j'suis pas exclusive là-dessus non plus, s'il y a quelque chose qui m'interpelle et qui n'appartient ni au féminisme ni à l'écologie j'irai mettre mon nez aussi. » Surtout s'il y a un peu de baston en prévision, elle est toujours partante pour se mettre sur la gueule et défendre ses idées au sens propre comme au figuré. « C'est ton truc aussi, les manifs? » Elle plisse les yeux, détaille son physique. Quelque chose lui dit qu'il serait bien du genre à descendre faire entendre sa voix aussi, même si elle l'imagine moins facilement prompt à jouer des poings qu'à crier ses revendications avec une pancarte au slogan assassin. Qui sait, peut-être que ce sont des sorties familles qui les attendent, Robin, elle et Martin, ensemble contre vents et marées pour faire trembler le monde.

La conversation glisse sur le côté intrépide de Martin l'aventurier, mais son soupir indique à Ariel une histoire moins excitante que ce que Robin lui avait fait miroiter. Il mentionne l'Indonésie et la difficulté du voyage retour - et Ariel fronce les sourcils un instant, ce qui tranche avec son air détaché. « Wow. » C'est tout ce qu'elle souffle, impressionnée malgré elle. Rien que partir deux mois dans un pays étranger sonne à ses oreilles comme une grande aventure, et subir les aléas sanitaires en plus... Pour finir par rentrer escortés par la Navy. « J'connais pas ce Loan mais c'est déjà géant que tu sois parti comme ça, en duo. » Elle esquisse un sourire - si elle devait partir en voyage accompagnée, elle n'est pas sure que tout le monde reviendrait vivant. « Mais j'suis d'accord, rendre des comptes, ça craint. C'est pour ça que je ne le fais jamais. Pour personne. Et encore moins en vacances. » Avant de se reprendre. « Enfin, j'dis ça mais j'en sais rien. Ça fait des années que j'ai pas pris de vraies vacances et j'suis jamais sortie du territoire, pratiquement jamais de Brisbane. » Elle retient un soupir, reprend sa réflexion. « Mais quand même, c'est incroyable, mec, que t'aies fait tout ça. Tu fais quoi dans la vie déjà? » Parce-qu'elle n'aurait aucun mal à l'imaginer pirate, aventurier, explorateur pour de vrai. Plus elle le regarde, plus ça semble coller - même malgré le stress qui ressort de sa voix lorsqu'il lui conte son voyage.


pray for me oh children, pray for what i've done i’ll haunt the very wrinkles of your skin pray for me, i’ll run until i begin to understand what holy men really mean when they speak of sin


:toastlol::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty
Message(#) Sujet: Re: Home, sweet fucking home ?|| Ariel Home, sweet fucking home ?|| Ariel Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Home, sweet fucking home ?|| Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-