AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-11%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 279.99 €
Voir le deal

 Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaitlyn Moore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : plus les années passent, plus j'ai envie de me jeter par la fenêtre, mais 25 ans depuis quelques semaine.
SURNOM : Kait' son petit surnom qu'elle affectionne bien plus que son vrai prénom
STATUT : Célibataire, femme volage et libre ausi physiquement que mentalement
MÉTIER : Infimière, en psychiatrie, même si des fois Kait' se demande si elle même ne devrais pas se faire interner...
LOGEMENT : Fortitude Valley, Kent Street au #91
Mais qui est donc ce bel inconnu...
POSTS : 174 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Les fesses des garçons sont en général remarqués par Kait'
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ❆ Charles #1 ❆ Evan #1 ❆ Zeppelin #1 ❆ Ash #1
RPs EN ATTENTE : ☼ Wim #1 ☼ Isaac #1 ☼ Léo #1
AVATAR : Camila Mendes (bby)
CRÉDITS : Solaris bby
DC : nop.
INSCRIT LE : 24/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29787-kaitlyn-si-tu-traverses-l-enfer-continue https://www.30yearsstillyoung.com/t29821-kaitlyn-l-entourage-peut-etre-la-cause-de-ta-reusite-comme-celle-de-ton-echec

Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆ Empty
Message(#) Sujet: Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆ Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆ EmptyVen 17 Avr - 0:17




kaitlyn Ҩ isaac
Petite aide fait grand bien




Ça allait faire deux ans que j’avais obtenu mon diplôme d’Etat pour exercer le métier d’infirmière. Mes trois années de formation s’étaient plus ou moins bien déroulées, les nombreux stages que j’avais effectués étaient tous enrichissant, mais en passant par la maison de retraite, la médecine, les écoles et beaucoup d’autres, j’étais tombé en service de psychiatrie et je me souviens que ça avait été le stage le plus angoissant de ma formation. Puis en rencontrant l’équipe qui m’a tout de suite intégrée et j’ai découvert le côté relationnel psychique avec le patient, j’ai eu vraiment un coup de cœur pour cette unité plus qu’étrange. Lorsqu’en dernière année, nos formateurs nous demandent le milieu dans lequel on a envie de continuer, j’étais partagée entre la psychiatrie et les urgences. En effet, durant mon stage de deuxième année aux urgences, on m’a attribué un homme qui avait pour rôle d’être mon maître de stage, il s’appelle Isaac. Il faut l’avouer, c’était un homme plutôt impressionnant, tout d’abord grâce à sa grande taille, il est très beau, il l’a toujours été, c’est un beau brun et il donne l’air froid de première apparence mais ça n’est pas le cas du tout. J’ai découvert à travers mon stage, quelqu’un qui a su me prendre en stage physiquement pour m’aider à supporter toutes les tâches nouvelles que je devais exécuter sur des patients, mais il était également présent mentalement, me supportant dans les moments difficiles. Après ce stage, nous sommes restés en contact, cela s’est fait naturellement, et c’est devenu un ami. Même si à la suite de cette période de formation, nous nous sommes revus et de fil en anguille, notre relation s’est accentuée…Nous avons vécu plusieurs petites histoires d’une nuit à chaque fois, si ce n’était pas moi qui fuyais, c’était lui. Mais il était resté le même, égal à ce qu’il m’avait toujours montré. J’affectionnai tout particulièrement Isaac, car il avait su m’intégrer au monde hospitalier, il m’avait présenté et le faisait encore régulièrement au personnel qui croisait notre route commune. Nous avions également plusieurs passions, la lecture notamment, ils nous arrivaient encore souvent de déjeuner ensemble à la cafétéria en papotant sur notre dernière lecture. Je n’avais pas besoin de faire semblant avec le brun, je pouvais lui parler quand je n’étais pas en forme à cause d’un patient, ou si j’avais d’autres problèmes, et je faisais en sorte de faire de même pour lui.
Aujourd’hui était une dure journée, une de mes patientes venait de se donner la mort à la suite d’une entrevue avec sa psychiatre qui apparemment ne s’était pas déroulé comme elle l’aurait voulu. Ce que m’a appris mon métier, c’est que la vie ne tenait qu’à un fil, et qu’il suffisait d’une petite trace noire sur une toile blanche pour que ça soit fini. Il était un peu plus de 16 heures lorsque je quittai le service, mon cellulaire dans la main. J’errai dans les couloirs en essayant de rejoindre au plus vite les vestiaires, afin d’enlever ma tenue et d’oublier les mauvaises choses de la journée. J’essayai de me concentrer sur mon téléphone, lorsque le bruit de l’ascenseur me ramena à la réalité, je levai les yeux vers les portes qui s’ouvrirent, une seule personne s’y trouvait accoudée les mains dans les poches, je le reconnus dans les secondes suivantes.

« Jensen. Tu viens de finir ta journée toi aussi ? »

En entrant dans l’élévateur, je constatai qu’il allait au -1, il allait donc aux vestiaires. Je m’accoudai contre les parois et attendis que les portes se referment.


 


@Isaac Jensen Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆ 674657830


"The principles I have acquired are far more numerous than those you have learned from your mother"
Revenir en haut Aller en bas
 

Isaac ∆ Bien sur que je ne me livre pas, je suis malade, je suis givrée. ∆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-