AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -16%
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence ...
Voir le deal
58.91 €

 When black and white turn to grey (ft. Harvey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la gardienne des océans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (09/04/1981).
SURNOM : Certains ont essayé de l'appeler Quinnie. On ne les a plus jamais revus. C'est un privilège uniquement réservé à sa nièce.
STATUT : Ex-célibattante qui a fini par trouver l'homme de sa vie. Et son cœur bat un peu plus fort à chaque fois qu'elle croise son regard...
MÉTIER : Océanographe (vertébrés) au CMS. Directrice de sa propre fondation Ocean Life, qui organise des campagnes de sensibilisation et des soirées de charité pour la défense de la biodiversité marine.
LOGEMENT : N°258, Beachcrest Road, Bayside.
When black and white turn to grey (ft. Harvey) Source
POSTS : 1605 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Son métier est sa passion, sa vocation. ≈ Elle est ceinture rouge de taekwondo. ≈ Elle est végétarienne. ≈ Elle adore cuisiner pour ses proches et achète presque uniqument du bio et du local. ≈ Elle ne se voit pas vivre ailleurs qu'à Brisbane, ville qui l'a vue naître, même si elle est partie à Las Vegas entre ses 10 et 17 ans. ≈ Elle a été kidnappée à 9 ans mais bien sûr, c'est quelque chose qu'elle ne raconte pas à tout le monde. ≈ Elle habite dans une villa avec vue sur l'océan et partage son quotidien avec un chien et un chat, tous deux récupérés au refuge.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : When black and white turn to grey (ft. Harvey) Epe0
ELINNSo brown eyes I hold you near, cause you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere.

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Tumblr_nbzjxffVOM1so3dl0o2_500
CALLHAMIf you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you. If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(FB) CaseyMartin (RW) HarveyElie & HariIsaacCadeNicholasMariusChadKatherine (AU) RhettAllanJustin.
RPs EN ATTENTE : Amy 2.
RPs TERMINÉS : (FB) John 1Marius 1 (RW) Isaac 1Calie 1Freya 1Caelan & Jasper 1John 2Jack 1Cade 1Elie 1Casey 1John 3Elie 2Jasper 2Elie & Amy 1 (AU) Justin 1Justin 2.
PSEUDO : Lumen.
AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : sandman (ava) & tik tok (sign).
DC : Maeve, la louve alpha & Lex, la comète fracturée.
INSCRIT LE : 03/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t25508-wild-heart-ocean-life-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t30838-quinn-o-maeve-o-lex-fiche-unique https://www.30yearsstillyoung.com/t25611-quinn-callahan

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) EmptyLun 4 Mai 2020 - 18:18


When black and white turn to grey
Quinn Callahan & Harvey Hessington

Mercredi 15 Janvier 2020.

Je suis en pleine étude de nos derniers résultats lorsque le rappel de mon téléphone portable me prévient qu'il faut partir. Il est dix heures trente et je dois me trouver à Spring Hill dans une demi-heure maximum. Sans plus attendre, je referme mon Mac portable, attrape mon sac à main et sors du bureau. Dans la pièce attenante, notre laboratoire, les membres de mon équipe s'affairent, ensemble ou chacun de leur côté dépendamment de leur tâche en cours et de leurs domaines respectifs. « J'ai un rendez-vous. Je reviens en début d'après-midi. » Même si le motif de mon absence les concerne, je ne les en informe pas. Ils savent que je cherche un avocat pour nous défendre. Ils sont au courant car en dépit du fiasco du faux dossier, ils ont tous courageusement accepté de prendre les armes, avec moi et avec la fondation, pour lutter contre cet industriel qui veut envahir et détruire nos côtes. Pour autant, j'ai conscience que mon choix sera controversé. Je préfère donc pallier à un problème à la fois. Si ce requin des affaires et moi trouvons une entente lors de notre entretien, alors et seulement alors, je songerais à la meilleure manière d'annoncer la nouvelle à mes collaborateurs. A commencer par Jasper. Car si je peux le convaincre lui, les autres suivront, c'est une certitude.

La circulation est plutôt fluide en ce milieu de matinée, la plupart des gens se trouvant déjà sur leur lieu de travail. J'arrive sans encombre au centre des affaires et repère facilement l'immeuble de bureaux que je cherche. Une fois mon Hilux stationné sur la première place de parking disponible, j'entre dans le spacieux hall où je suis accueillie par un sourire lumineux. « Bonjour. Je suis Quinn Callahan. » J'annonce en arrivant à hauteur de la réception. « J'ai un rendez-vous pour onze heures avec Maître Harvey Hessington. » Deux minutes plus tard, je patiente sur un fauteuil confortable, café en main. Je laisse mon regard se perdre dans les rues de Brisbane en contrebas. La vue offerte par la baie vitrée est magnifique. Ici, tout est agréable et décoré avec goût. Malgré cela, je me sens plus nerveuse que jamais. Maître Hessington est l'un des meilleurs avocats (sinon le meilleur) de la ville, voire de tout le Queensland. Problème majeur : il a monté sa réputation en défendant des groupes similaires à celui que je veux combattre aujourd'hui. Indirectement, il a permis à la pollution de prendre de l'ampleur, ayant pour résultat l'affaiblissement des écosystèmes. Il fait partie des personnes que je préfère éviter. Qu'il m'arrive de mépriser. Et pourtant, c'est bien moi qui suis ici, à quelques pas de son bureau, prête à lui serrer la main.

La vérité est que sans un très, très bon représentant, la fondation ne pourra pas remporter cette victoire. L'entreprise que nous cherchons à court-circuiter est bien trop puissante, sans compter qu'elle part avec un atout de taille : les résultats d'une expertise prouvant qu'ils ont le droit de s'implanter. Mon expertise. Je serre les poings face à cette réalité des plus cruelles, même si je sais que ce n'est pas ma faute. Les chiffres ne veulent rien dire. Tous ces minimum/maximum ne sont absolument pas représentatifs de ce qui se passe vraiment, car ils ne viennent pas de nous, les spécialistes, mais sont décidés par les lobbies. Si je veux les battre, je dois être à leur niveau. Je ne peux plus me permettre de voir le monde en noir et blanc : il me faut accepter qu'il existe de nombreuses nuances de gris. Et j'ai décidé de commencer dès maintenant, en prouvant à un ami du Mal qu'il gagnerait beaucoup à aider le Bien, ne serait-ce qu'une fois. La porte s'ouvre doucement. « Ms. Callahan ? Suivez-moi s'il-vous-plaît. » L'assistante me guide jusqu'à une autre pièce où un homme à la prestance certaine est en train de lire un dossier. Lorsqu'il lève la tête, nos yeux se croisent et mon cœur rate un battement. Je n'ai pas droit à l'erreur. Il doit aider notre cause. Nous n'avons pas le choix. Allez, tu peux le faire, je tente de m'encourager, tout en esquissant un sourire qui, je l'espère, sera perçu comme assuré et confiant.

@Harvey Hessington :l:





More:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hessington
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 45 ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires
LOGEMENT : Spring Hill, 40 Parkland Boulevard
When black and white turn to grey (ft. Harvey) Life
POSTS : 100 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : That's how you like it ≈ Halsey Blackwell
When black and white turn to grey ≈ Quinn Callahan
First impression lasts ≈ Saül Williams

RPs EN ATTENTE : ∆ Ivy Waterhouse
∆ Alice Tirel
∆ Hari Grayson
∆ Robb Whiteley
RPs TERMINÉS : T'as aucune chance; saisis-là ! ≈ Eve Zimmer
PSEUDO : Athéna
AVATAR : Gabriel Macht
CRÉDITS : Hypnotic (avatar), Greywind (signa')
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30388-harvey-hessington-first-impressions-last https://www.30yearsstillyoung.com/t30474-harvey-hessington-don-t-trust-words-trust-actions

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: Re: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) EmptyMer 13 Mai 2020 - 11:01


When black and white turn to grey
@Quinn Callahan & Harvey Hessington


« Spring Hill * Cabinet Hessington, Paxton & Malone »
J’ai mon billet pour New-York. J’arrive lundi prochain et repartirai le dimanche qui suit. Nous nous voyons donc comme prévu la semaine prochaine pour faire le point sur les affaires en cours à New-York, disait-il à Charles Paxton, associé-gérant du cabinet Hessington, Paxton & Malone de New-York.

Parfait, à lundi Harvey, lui répondit Charles à l’autre bout du fil.

A lundi Charles. Puis il raccrocha et se massa un instant les tempes. Un affreux mal de crâne ne le quittait pas depuis qu’il était sorti du lit ce matin. Ouvrant un des tiroirs de son bureau, il en sorti une boîte d’aspirine et prit le deuxième cachet de la journée avec une gorgée d’eau. Un rappel clignota sur l’écran de son ordinateur, l’informant qu’il avait un rendez-vous dans cinq minutes avec une certaine Madame Quinn Callahan, responsable d’une association à but non lucratif nommée Ocean Life. Ce rendez-vous avait été pris par son assistante, Alicia. Madame Callahan avait appelé à son cabinet mais tous les appels étaient toujours filtrés au moins deux fois. Une première fois par l’hôtesse d’accueil, qui recevait tous les invités, les faisait patienter dans la salle d’attente, leur proposait quelque chose à boire et trouvait toujours une excuse pour justifier du manque de ponctualité de tous ceux qui travaillaient d’arrache-pied pour lui. C’était aussi elle qui répondait au téléphone et orientait les appelants vers les différentes assistantes personnelles des avocats de ce cabinet. Dans le cas de Quinna Callahan, c’est sur Alicia qu’elle tomba après ce premier filtrage. Alicia remonta ensuite la demande à Harvey qui l’avait accueilli d’abord par un éclat de rire accompagné d’un :

S’est-elle seulement un peu renseignée sur ce que nous faisons ici avant d’appeler ?!

C’est peut-être justement pour ça qu’elle l’a fait Harvey, lui rétorqua Alicia. La franchise et le côté direct de cette femme l’étonnait encore aujourd’hui, alors qu’elle travaillait pour lui depuis plusieurs mois maintenant, depuis qu’il avait ouvert sa succursale à Brisbane. Ça lui changeait beaucoup des façons de faire plus protocolaires de New-York mais ça l’amusait aussi beaucoup. Alors il avait secoué légèrement la tête puis avait ouvert un énième dossier qui trônait sur son bureau et avait congédié Alicia en lui disant :

Très bien je la recevrais. Casez-là moi quelque part dans mon agenda.

Il ne l’avait pas vu mais Alicia était repartie un sourire aux lèvres. Mais ce qu’il ignorait, c’était que son assistante faisait grand cas de la cause environnementale et animale. En cela, l’association de la potentielle future cliente de son patron l’intéressait énormément. Et lorsque l’hôtesse d’accueil était venue la prévenir que Madame Callahan était arrivée, elle trottina de ses talons vertigineux jusqu’au bureau d’Harvey et l’en informa :

Votre rendez-vous est là.

Harvey avait fermé un instant les yeux, attendant que les effets de l’aspirine fassent leur effet. Il commençait à en sentir les doux prémices et avait du coup ouvert le dossier contenant toutes les informations importantes au sujet d’Ocean Life et de la cause pour la biodiversité marine que défendait cette femme.

Bien, faîtes-la venir, lui dit-il en lui jetant un coup d’œil rapide avant de se concentrer à nouveau sur son dossier.

Quelques courts instants plus tard, des bruits de talons étouffés par la moquette des locaux lui parvinrent avant d’entendre deux coups légers frappés à la porte de son bureau.

Maître Hessington ? Madame Quinn Callahan, les présenta Alicia l’un à l’autre. Harvey releva alors le nez du dossier de son rendez-vous, croisa le regard de celle qui avait demandé cette entrevue et se leva, rajusta au passage le tombé de son costume trois-pièces.

Enchanté Madame Callahan, dit-il en s’avança vers elle d’un pas confiant en lui tendant sa main droite, sourire engageant aux lèvres. Asseyez-vous, je vous en prie, rajouta-t-il après avoir désigné les deux fauteuils présents face à son bureau. Voulez-vous boire quelque chose ou vous a-t-on déjà servi ? demanda-t-il en reprenant place dans son fauteuil. Puis, il se rapprocha de son bureau et désigna de la main le dossier qu’il était en train de parcourir.

Tout ceci vous concerne Madame Callahan, mais avant de parler de ce que j’ai pu y lire, je voudrais que nous soyons clairs, dès le départ. Pour moi, la franchise est la base de toute relation entre un avocat et son client, qu’il le soit déjà ou non. Mon cabinet n’a pas pour habitude de défendre les associations comme la vôtre et pourtant, vous vous trouvez ici…dans ce bureau. Nos clients habituels sont…et bien…plus industriels. A mon cabinet de New-York, j’aurais refusé votre demande. Mais nous ne sommes pas à New-York. Je connais mon métier ; je connais en revanche bien moins Brisbane, ses valeurs et celles de ce pays. La jeune femme qui vous a conduit jusqu’ici est celle que vous devez remercier pour ce rendez-vous car oui, il m’arrive d’écouter ceux qui travaillent pour moi, fit-il avec un sourire qui se voulait rassurant. Puis il se redressa et sorti un bloc note ainsi qu’un stylo à encre noir : Je vous écoute, Madame Callahan.

(c) DΛND ELION


Harvey Hessington
I'm against having emotions; not against using them. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la gardienne des océans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (09/04/1981).
SURNOM : Certains ont essayé de l'appeler Quinnie. On ne les a plus jamais revus. C'est un privilège uniquement réservé à sa nièce.
STATUT : Ex-célibattante qui a fini par trouver l'homme de sa vie. Et son cœur bat un peu plus fort à chaque fois qu'elle croise son regard...
MÉTIER : Océanographe (vertébrés) au CMS. Directrice de sa propre fondation Ocean Life, qui organise des campagnes de sensibilisation et des soirées de charité pour la défense de la biodiversité marine.
LOGEMENT : N°258, Beachcrest Road, Bayside.
When black and white turn to grey (ft. Harvey) Source
POSTS : 1605 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Son métier est sa passion, sa vocation. ≈ Elle est ceinture rouge de taekwondo. ≈ Elle est végétarienne. ≈ Elle adore cuisiner pour ses proches et achète presque uniqument du bio et du local. ≈ Elle ne se voit pas vivre ailleurs qu'à Brisbane, ville qui l'a vue naître, même si elle est partie à Las Vegas entre ses 10 et 17 ans. ≈ Elle a été kidnappée à 9 ans mais bien sûr, c'est quelque chose qu'elle ne raconte pas à tout le monde. ≈ Elle habite dans une villa avec vue sur l'océan et partage son quotidien avec un chien et un chat, tous deux récupérés au refuge.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : When black and white turn to grey (ft. Harvey) Epe0
ELINNSo brown eyes I hold you near, cause you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere.

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Tumblr_nbzjxffVOM1so3dl0o2_500
CALLHAMIf you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you. If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(FB) CaseyMartin (RW) HarveyElie & HariIsaacCadeNicholasMariusChadKatherine (AU) RhettAllanJustin.
RPs EN ATTENTE : Amy 2.
RPs TERMINÉS : (FB) John 1Marius 1 (RW) Isaac 1Calie 1Freya 1Caelan & Jasper 1John 2Jack 1Cade 1Elie 1Casey 1John 3Elie 2Jasper 2Elie & Amy 1 (AU) Justin 1Justin 2.
PSEUDO : Lumen.
AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : sandman (ava) & tik tok (sign).
DC : Maeve, la louve alpha & Lex, la comète fracturée.
INSCRIT LE : 03/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t25508-wild-heart-ocean-life-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t30838-quinn-o-maeve-o-lex-fiche-unique https://www.30yearsstillyoung.com/t25611-quinn-callahan

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: Re: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) EmptyLun 25 Mai 2020 - 11:19



Alors que son assistante me fait entrer dans la pièce, alors que mon coeur bat la chamade dans ma poitrine comme s'il voulait fuir cette rencontre, je pense à mes collègues. A Jasper, Caelan, et ceux qui m'accompagnent chaque jour au laboratoire du CMS. Je pense aussi à mes consoeurs et mes confrères, en Australie ou ailleurs, qui ont également fait le choix de vouer leur vie à la découverte et à la protection du monde marin. Et je me dis que je ne peux pas les décevoir. Je n'en ai pas le droit. Cette vérité toute simple est suffisante pour me donner une force et une énergie nouvelles. Pour m'apporter le courage dont j'ai besoin afin d'affronter Maître Hessington : d'adversaire redoutable, je dois le convaincre de devenir mon allié le plus précieux. « Enchanté Madame Callahan. » Nos mains se serrent brièvement. Une poigne ferme, assurée, de son côté ainsi que du mien. Le moindre détail compte. S'il sent ne serait-ce qu'une minuscule faiblesse, il me renverra avant de m'avoir donné ma chance. C'est une certitude. Sa réputation ne laisse planer aucun doute là-dessus. « De même, Maître Hessington. Merci de me recevoir. » Il me fait signe de m'asseoir et je m'exécute, m'installant sur l'un des deux fauteuils - très confortables soit dit en passant - qui trônent devant son immense bureau. « Votre assistante m'a déjà offert un café, je vous remercie. » Je donnerais n'importe quoi pour un verre d'eau qui désaltérerait ma gorge asséchée, pourtant. Mais j'ai peur qu'il sente le stress inhérent à cette demande. J'abandonne donc. Concentre-toi, Quinn.

En bon dominant de la conversation, Maître Hessington ouvre les hostilités : il me rappelle quel genre de clients son cabinet a pour habitude de défendre (autrement dit, ceux que je m'apprête à lui demander de détruire), et m'avoue que je suis ici uniquement sur les conseils de son assistante. J'acquiesce, prenant note de cette information. Que les choses tournent en ma faveur ou non, je ne manquerais pas de la remercier comme il se doit. « J'en ai bien conscience, Maître. Mais vous l'avez dit vous-même, Brisbane n'est pas New York. Ici, la nature a toute son importance. Nos côtes sont précieuses. Et vous l'avez certainement lu dans votre dossier, beaucoup de gens soutiennent les ONG, les diverses associations telles que la mienne. » J'ouvre finalement mon sac et en sors une feuille, l'impression écran d'une page internet. Je la tends à l'avocat. « La pétition que nous avons lancée suite à l'annonce des résultats obtenus de la contre-expertise. Nous avons reçu un nombre impressionnant de signatures et de messages nous encourageant à agir. » Je laisse passer une courte seconde de silence, le temps que Maître Hessington gère ce nouvel élément. « Je sais que le groupe contre lequel je vous demande de vous dresser est énorme, et très puissant. Mais nous avons une arme qu'il n'a pas. Une arme qui peut s'avérer tout aussi puissante : le soutien du public. Peu importe que les chiffres officiels autorisent l'usine à s'implanter. Les locaux, eux, n'en veulent pas. »

Mon regard ne quitte pas celui de Maître Hessington. Ma voix ne flanche pas. Maintenant que je me trouve au cœur de l'arène, tous mes doutes se sont envolés. Il ne reste plus que la Quinn déterminée, prête à tout pour atteindre son objectif. « Permettez-moi d'être franche avec vous, puisque je suis de votre avis, c'est bien là la base de toute relation. Le combat sera certainement difficile, vraiment difficile. Et c'est pour cela que j'ai besoin de vous et de personne d'autre. Vous êtes considéré comme le meilleur de votre profession. Par conséquent, vous vous demandez sûrement ce que vous avez à gagner à prendre cette affaire. » Moi, j'avais eu l'opportunité d'y réfléchir. « Brisbane est encore nouveau pour vous. Votre réputation à New York n'est plus à faire, c'est une évidence. Mais ici, tout est à construire. Et comme je le mentionnais plus tôt, cette ville tient sincèrement à la nature qui l'entoure. » Je termine, le laissant en déduire seul la conclusion qui s'impose : aider Ocean Life, c'est s'aider lui-même.

@Harvey Hessington :l:





More:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hessington
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 45 ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires
LOGEMENT : Spring Hill, 40 Parkland Boulevard
When black and white turn to grey (ft. Harvey) Life
POSTS : 100 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : That's how you like it ≈ Halsey Blackwell
When black and white turn to grey ≈ Quinn Callahan
First impression lasts ≈ Saül Williams

RPs EN ATTENTE : ∆ Ivy Waterhouse
∆ Alice Tirel
∆ Hari Grayson
∆ Robb Whiteley
RPs TERMINÉS : T'as aucune chance; saisis-là ! ≈ Eve Zimmer
PSEUDO : Athéna
AVATAR : Gabriel Macht
CRÉDITS : Hypnotic (avatar), Greywind (signa')
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30388-harvey-hessington-first-impressions-last https://www.30yearsstillyoung.com/t30474-harvey-hessington-don-t-trust-words-trust-actions

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: Re: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) EmptyMer 3 Juin 2020 - 16:32



When black and white turn to grey
@Quinn Callahan & Harvey Hessington

De même, Maître Hessington. Merci de me recevoir, dit-elle en lui serrant la main avant de prendre place face à lui. Une poignée de main, geste pourtant d’une grande simplicité, en dit long sur une personne. Qu’elle soit molle et Harvey en déduira de suite que son interlocuteur - ou son interlocutrice - manque d’énergie, de détermination, mais surtout, de confiance en soi. Le genre de personnes qui aiment à se laisser allègrement marcher sur les pieds…Des suiveurs plus que des meneurs. Il y a ensuite ceux qui cherchent le contact avec leur autre main, généralement en la posant sur son épaule ou sur son coude, un geste que Harvey abhorre au plus haut point. Pourquoi vouloir à tout prix le toucher ?! Certains disent que c’est pour se montrer amical envers lui mais Harvey réfute cette théorie. Pour lui, il ne peut s’agir que d’une manière faussement amicale pour tenter ensuite de le manipuler. Il manipule, mais ça ne fonctionne pas en sens inverse. Jamais. Mais celle qu’il déteste par-dessus tout, c’est la poignée de main moite qui lui donne envie d’aller de suite se laver les mains aux toilettes plutôt que de se l’essuyer sur son costume trois-pièces. Même s’il doit comprendre que l’autre est nerveux ou impressionné d’être face à lui, Harvey les fuit comme la peste et n’est guère conciliant avec la nervosité des autres. Pour lui, il n’y avait qu’une seule bonne poignée de mains et elle était ferme et brève. Et c’est ce que Quinn Callahan lui offrit. Bien pensa-t-il en lui rendant sa main et en s’asseyant à son tour. Un bon point pour elle. Puis, apprenant qu’on lui avait déjà proposé quelque chose à boire, il hocha subrepticement la tête avant de lui détailler le dossier qu’il avait devant lui et de lui faire comprendre qu’il basait toutes ses relations avec ses clients sur la confiance et l’honnêteté. Ceci était dit, Harvey s’adossa contre le dossier de son fauteuil de bureau et lui donna la parole afin qu’elle lui explique ce pour quoi elle était là.

J'en ai bien conscience, Maître. Mais vous l'avez dit vous-même, Brisbane n'est pas New York. Ici, la nature a toute son importance. Nos côtes sont précieuses. Et vous l'avez certainement lu dans votre dossier, beaucoup de gens soutiennent les ONG, les diverses associations telles que la mienne.

Oh je l’ai en effet remarqué Madame Callahan, répondit-il non sans cacher un léger soupir exaspéré. New-York est bien différent à ce niveau-là. Là-bas, les ONG se battent en vain pour se faire entendre. Ici, elles semblent…plus entendues, je dirais. De là à ce qu’elles soient vraiment écoutées par l’industrie et la politique…Je ne mettrais pas ma main à couper mais j’ai effectivement lu que votre organisme est populaire ici.

Pendant qu’il lui répondait, il la vit se pencher, ouvrir son sac et en sortir un document qu’elle lui tendit. Harvey se pencha en avant pour la saisir et la porter devant ses yeux :

La pétition que nous avons lancée suite à l'annonce des résultats obtenus de la contre-expertise. Nous avons reçu un nombre impressionnant de signatures et de messages nous encourageant à agir… Je sais que le groupe contre lequel je vous demande de vous dresser est énorme, et très puissant. Mais nous avons une arme qu'il n'a pas. Une arme qui peut s'avérer tout aussi puissante : le soutien du public. Peu importe que les chiffres officiels autorisent l'usine à s'implanter. Les locaux, eux, n'en veulent pas, avait-elle rajouté pendant qu’il constatait, assez impressionné il devait bien se l’avouer, le nombre important de signature recueilli suite à la pétition de l’ONG. Hochant la tête par intermittence pour lui montrer qu’il l’écoutait avec attention, Harvey posa finalement la feuille de côté et prit quelques notes sur son bloc-note, soulignant surtout le fait que l’ONG est vraiment populaire. Pas un peu ; les locaux, comme elle l’avait bien dit, la soutiennent vraiment. Lorsqu’il relève son regard de son bloc-note ou de la pétition, Harvey croisait à chaque fois le regard déterminé de cette femme. Elle parlait avec volonté, aplomb et ferveur. Il sentait que cette cause lui tenait à coeur et, si elle avait été un tant soit peu nerveuse au début de leur rendez-vous, il n’en vit plus aucune trace, que ce soit dans le timbre de sa voix ou dans son attitude. Parler de la cause qu’elle défendait corps et âme la passionnait tant que nulle nervosité ou trac ne pouvait vaincre cela. Et Harvey devait bien reconnaître intérieurement être assez impressionné par la passion qu’elle dégageait. Et puis, elle abattit sa dernière carte :

Permettez-moi d'être franche avec vous, puisque je suis de votre avis, c'est bien là la base de toute relation. Le combat sera certainement difficile, vraiment difficile. Et c'est pour cela que j'ai besoin de vous et de personne d'autre. Vous êtes considéré comme le meilleur de votre profession. Par conséquent, vous vous demandez sûrement ce que vous avez à gagner à prendre cette affaire… Brisbane est encore nouveau pour vous. Votre réputation à New York n'est plus à faire, c'est une évidence. Mais ici, tout est à construire. Et comme je le mentionnais plus tôt, cette ville tient sincèrement à la nature qui l'entoure.


Honnêteté déguisée en flatterie pour qu’il accepte de la défendre ou véritable sincérité doublée de perspicacité ? Relevant les yeux de son bloc-note, Harvey la considéra sans mot dire, laissant planer le silence suite à ses dernières paroles. L’expérience lui avait souvent montré que certains aiment à flatter son égo, à le dire lui, le seul, à être capable de défendre leurs intérêts au vu de sa renommée. Rares étaient les affaires qu’il avait perdu à New-York. Elles se comptaient pour ainsi dire sur les doigts d’une main. Lorsqu’il était lancé, rien ne l’arrêtait. Il était prêt à sacrifier des amitiés pour remporter ses affaires, sauver l’honneur - parfois douteux - de ses clients, et empocher le pactole en honoraires. Mais tous ces clients avaient tous une seule chose en commun ; la richesse. Hommes d’affaires pesant des millions ou des milliards de dollars à eux seuls, sociétés cotées à Wall Street, jamais encore ne s’était-il vu proposer de défendre une ONG environnementale. Il est vrai que ce n’est pas cette affaire-là qui allait le rendre plus riche qu’il ne l’est déjà, mais elle pourrait effectivement bien rendre service à son nom ainsi qu’à son cabinet de façon indirecte. Cette affaire sera médiatisée, cela ne faisait aucun doute. On allait entendre parler d’elle, de Madame Callahan et de son avocat. Plissant les yeux, Harvey passa deux doigts sur ses lèvres puis se pencha en avant et posa ses avant-bras sur le bureau, joignant ses doigts entre eux :

Vous auriez pu être avocate Madame Callahan. Excellent plaidoyer que vous venez de faire, commenta-t-il avec un léger sourire. Il y avait, dans mon cabinet de New-York, un jeune collaborateur qui voulait à tout prix voir plus d’affaires pro bono défendues par mon cabinet. Nous ne l’avons jamais fait ; pas rentable ni en temps, ni en argent, ni en ressources humaines. Votre dossier, Madame Callahan, est une affaire pro bono…pour le bien public, si vous préférez. Il marqua un temps d’arrêt avant de poursuivre : Nous ne sommes pas à New-York. Il semble qu’ici, seul l’argent serait une perte dans cette affaire…mais au vu de votre dossier et de votre pétition, j’y trouverais mon compte…ultérieurement. Vous allez être médiatisée, Madame Callahan. Etes-vous prête à être sur le devant de la scène, à mes côtés ? lui demanda-t-il, acceptant, implicitement, de la défendre elle et son organisme.

(c) DΛND ELION


Harvey Hessington
I'm against having emotions; not against using them. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la gardienne des océans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (09/04/1981).
SURNOM : Certains ont essayé de l'appeler Quinnie. On ne les a plus jamais revus. C'est un privilège uniquement réservé à sa nièce.
STATUT : Ex-célibattante qui a fini par trouver l'homme de sa vie. Et son cœur bat un peu plus fort à chaque fois qu'elle croise son regard...
MÉTIER : Océanographe (vertébrés) au CMS. Directrice de sa propre fondation Ocean Life, qui organise des campagnes de sensibilisation et des soirées de charité pour la défense de la biodiversité marine.
LOGEMENT : N°258, Beachcrest Road, Bayside.
When black and white turn to grey (ft. Harvey) Source
POSTS : 1605 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Son métier est sa passion, sa vocation. ≈ Elle est ceinture rouge de taekwondo. ≈ Elle est végétarienne. ≈ Elle adore cuisiner pour ses proches et achète presque uniqument du bio et du local. ≈ Elle ne se voit pas vivre ailleurs qu'à Brisbane, ville qui l'a vue naître, même si elle est partie à Las Vegas entre ses 10 et 17 ans. ≈ Elle a été kidnappée à 9 ans mais bien sûr, c'est quelque chose qu'elle ne raconte pas à tout le monde. ≈ Elle habite dans une villa avec vue sur l'océan et partage son quotidien avec un chien et un chat, tous deux récupérés au refuge.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : When black and white turn to grey (ft. Harvey) Epe0
ELINNSo brown eyes I hold you near, cause you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere.

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Tumblr_nbzjxffVOM1so3dl0o2_500
CALLHAMIf you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you. If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(FB) CaseyMartin (RW) HarveyElie & HariIsaacCadeNicholasMariusChadKatherine (AU) RhettAllanJustin.
RPs EN ATTENTE : Amy 2.
RPs TERMINÉS : (FB) John 1Marius 1 (RW) Isaac 1Calie 1Freya 1Caelan & Jasper 1John 2Jack 1Cade 1Elie 1Casey 1John 3Elie 2Jasper 2Elie & Amy 1 (AU) Justin 1Justin 2.
PSEUDO : Lumen.
AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : sandman (ava) & tik tok (sign).
DC : Maeve, la louve alpha & Lex, la comète fracturée.
INSCRIT LE : 03/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t25508-wild-heart-ocean-life-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t30838-quinn-o-maeve-o-lex-fiche-unique https://www.30yearsstillyoung.com/t25611-quinn-callahan

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: Re: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) EmptyDim 14 Juin 2020 - 14:29


Je sais que dans un échange où les points de vue sont divergents, voire radicalement opposés, on ne peut obtenir la victoire sans un discours percutant. J'ai donc passé de nombreux jours à préparer ce rendez-vous en notant, étudiant et travaillant chaque argument en ma faveur. Désormais, il me reste à les exécuter de la manière la plus parfaite possible et à me tenir loin d'un éventuel faux-pas. Ainsi, avant de mettre mon propre dossier en exergue, il me faut présenter à Me Hessington un fait général indiscutable : Brisbane accorde davantage d'importance à ses ONG (et à fortiori environnementales) que la ville américaine dont il est issu. Je décrypte son soupir comme agacé. Cet aspect de son nouveau lieu de vie semble loin de lui plaire, et compte tenu de sa réputation, ça ne me choque pas le moins du monde. Fort heureusement pour Ocean Life et son combat, cet élément va me permettre de marquer un point. Son cabinet ne manque pas d'argent. En revanche, il pourrait bénéficier d'une association avec une fondation telle que la mienne. Car quelle que soit l'issue, que l'on gagne ou que l'on perde face à l'industriel, les habitants se souviendront de ses efforts pour soutenir le bon côté.

Maître Hessington me donne raison, ce qui me pousse à enclencher l'étape suivante : la pétition que nous avons lancée et surtout, ses excellents résultats. N'est-elle pas la preuve ultime, s'il en faut une, qu'ici, les défenseurs de la nature ont un poids conséquent dans la balance ? Qu'ils ne sont pas ignorés ni dénigrés, au contraire ? L'avocat qui me fait face étudie le document avec une attention certaine, puis prend quelques notes. Loin de me laisser déstabiliser par son mutisme, que je choisis de considérer comme une invitation à aller de l'avant, j'abats ma dernière carte, scellant ensuite mes lèvres. Cela ne fait qu'une poignée de minutes que je suis assise dans ce fauteuil - vraiment très confortable - cependant, j'ai conscience que Me Hessington et moi partageons au moins un point commun : nous n'avons pas de temps à perdre. Autant aller droit au but. Les dés sont finalement jetés et je ne suis pas mécontente du résultat. C'est même tout l'inverse. Posture droite, ton posé, raisonnement suivi à la lettre par rapport à ce que j'avais en tête : cette passion qui m'anime pour les océans depuis ma plus tendre enfance m'a permis de faire de mon mieux, presque sans le moindre effort. Mais serait-ce suffisant aux yeux de l'homme que je cherche à rallier à ma cause pour ce long et fastidieux procès ?

« Vous auriez pu être avocate Madame Callahan. Excellent plaidoyer que vous venez de faire. » Un fin sourire étire mes lèvres. De la part du meilleur avocat de la ville qui, pourtant, n'est installé que depuis un an environ, c'est un sacré compliment. J'espère néanmoins qu'il ne sera pas suivi du mot que je redoute le plus en ce moment bien précis : le fameux mais. Au lieu de cela, Me Hessington m'informe que les affaires pro bono ont toujours été bannies de son cabinet et ce, en dépit des demandes de son ancien collaborateur. Je garde le silence. Il n'en a pas terminé et je sais qu'il n'a pas oublié une information de taille : sur ce sujet, NYC et Brisbane ne sont pas à considérer de la même manière. « Nous ne sommes pas à New-York. » Je retiens un nouveau sourire. Est-ce les prémices d'un oui ? « Il semble qu’ici, seul l’argent serait une perte dans cette affaire… » En effet. Sauf que l'argent n'est pas ce qui vous fait réellement défaut, me semble-t-il, je complète en mon for intérieur. « Mais au vu de votre dossier et de votre pétition, j’y trouverais mon compte… ultérieurement. » Oui. Parce que vous gagnerez des clients, et pas des moindres. Je ne suis pas naïve. Si les ONG sont si entendues, ce n'est pas uniquement grâce à la mobilisation des locaux lambda. Quelques riches et puissants se sentent tout aussi concernés. Des riches et puissants qui, alors qu'ils feront face à un problème légal, se souviendront d'un certain Maître Hessington ayant pris le parti du paysage côtier lors d'une action en justice en 2020.

« Vous allez être médiatisée, Madame Callahan. Etes-vous prête à être sur le devant de la scène, à mes côtés ? » Je garde mon sang-froid malgré un cœur battant à tout rompre. Je crois que mon regard brillant me trahit, et bien tant pis. On ne peut pas argumenter avec une telle véhémence et ne ressentir aucune joie lorsque vient la réussite tant espérée. Je me demande si c'est cette émotion-là qui transperce l'avocat dès qu'il gagne au tribunal. Puis, je me rappelle quel genre d'hommes et de femmes il a pour habitude de défendre et décide de passer à autre chose. Inutile de ternir cet instant avec des pensées négatives. En lieu et place, je plonge mes iris déterminés dans ceux de mon vis-à-vis. « Oui. Je le suis. Merci d'accepter de nous représenter. » Je n'en omets pas moins que chaque seconde lui est précieuse et m'empresse de sortir un épais dossier de mon sac, que je dépose sur son immense bureau. « Je me suis permise de compiler ce qui vous sera certainement nécessaire. Informations sur Ocean Life, l'équipe qui participera avec moi, notre adversaire, l'expertise et la contre-expertise déjà effectuées… ainsi que leurs retombées. » J'annonce, avec une pensée pour Caelan et Jasper, tous deux licenciés suite à leurs résultats falsifiés. « Je vous laisse le soin de me revenir s'il vous manque quoi que ce soit. » A lui maintenant de prendre le relais sur la marche à suivre. Après tout, je n'ai jamais intenté le moindre procès de mon existence…

@Harvey Hessington :l:





More:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty
Message(#) Sujet: Re: When black and white turn to grey (ft. Harvey) When black and white turn to grey (ft. Harvey) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

When black and white turn to grey (ft. Harvey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: central business district
-