AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-79%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.95 € 110.00 €
Voir le deal

 Big girls don't cry (Carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mina Farrell
Mina Farrell
La jeunesse dorée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : L’âge ne fait pas la maturité. Du haut de ses vingt-quatres petites années, Mina n’a aucun soucis à diriger tout un régiment. Elle sait se faire obéir au doigt et à l’œil et semble connaître tout les vices pour arriver à ses fins. Gamine pourrie gâtée, elle a l’habitude de TOUJOURS obtenir ce qu’elle veut et ce n’est pas prêt de changer.
SURNOM : Mina est déjà un surnom, ce n’est autre que le diminutif de son vrai prénom Carmina.
STATUT : In relationship with Carlisle Bishop
MÉTIER : Une année difficile qui l’a forcé à arrêter ses études en économie/finance. Elle a par la même occasion dû renoncer à son poste dans la compagnie familial comme analyste financier. Elle a dû mettre au placard ses rêves de gouverner un jour Cathay Pacific et voit le poste lui filer sous le nez pour être confier à son cousin germain. En attendant, elle essaye de se rattraper comme elle peut. Ces derniers temps, elle essaye de donner un sens à sa vie et s’est depuis quelques jours remis à la couture. Un rêve d’adolescente qu’elle espère concrétiser à défaut d’avoir foutu sa vie en l’air.
LOGEMENT : À l'hôtel pour le moment - vivre seule n'a jamais été aussi difficile.
Big girls don't cry (Carlisle) 759d1453ed9e59951355d5a11892d9f0d2ccd4c5
POSTS : 211 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a un tatouage sur la cuisse gauche, une jarretière qu’elle a fait plus jeune sans réellement se soucier du symbole ou du message que cela peut véhiculer. ◈ Elle joue du violon depuis très longtemps, c’est surement le seul objet qui la rend authentique. ◈ Elle ne boit ni café, ni thé. ◈ Elle est végétarienne parce qu’elle ne supporte ni l’odeur ni la vue de viande. ◈ Elle n’aime pas le poisson non plus. ◈ Elle collectionne les talons hauts.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : JE SUIS ACTUELLEMENT INDISPONIBLE POUR LANCER TOUT RP.

Dimitri Horowitz (en cours) ▲Aaron Mayfair (en cours) ▲ Zeppelin Jensen (en cours) Jamie Keynes 2 (en cours)



à jour
▲ en attente



RPs TERMINÉS : Carlisle Bishop (terminé) ▲ Carlisle Bishop 2 (terminé) ▲ John Williams (terminé) ▲ John Williams 2 (terminé) ▲ Jamie Keynes (terminé) ▲ Carlisle Bishop 3 (terminé) ▲ Noa Jacobs (terminé) ▲ Carlisle Bishop 4 (terminé) ▲ Carlisle Bishop 5 (terminé) ▲John Williams 3 (terminé) ▲ Joanne Keynes (terminé) ▲Skylar Whitaker (terminé) ▲ Carlisle Bishop 6 (terminé) ▲Carlisle Bishop 7 (terminé) ▲Carlisle Bishop 8 (terminé) ▲Noël 2019 (terminé)

ABANDONNÉ
James Dempsie (abandonné) Nicolas Rollins (abandonné)
PSEUDO : earithralia (Amal)
AVATAR : Kendall Jenner
CRÉDITS : AVATAR (MISERUNT.) // GIF (earithralia & tumblr) // signature (bat'phanie)// icon (Chrysalis)
DC : Aucun pour le moment
INSCRIT LE : 14/12/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22608-mina-im-too-young-to-die-and-too-old-to-eat-off-the-kids-menu-what-a-stupid-age-i-am#919323 https://www.30yearsstillyoung.com/t22769-mina-we-are-just-waiting-to-meet-the-right-stranger https://www.30yearsstillyoung.com/t22777-mina-farrell#924998 https://www.30yearsstillyoung.com/t22779-mina-farrell#925011

Big girls don't cry (Carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Big girls don't cry (Carlisle) Big girls don't cry (Carlisle) EmptyMer 20 Mai - 14:54



★ Carlisle Bishop &  Mina Farrell
Qu’est-ce qu’elle avait à pleurer comme ça ? Les dents peut-être… c’était du moins ce que Carlisle avait dit et puisqu’il était plus impliqué qu’elle dans son rôle de père, elle avait pris ses conclusions comme acquis. Mina n’était pas faite pour être mère, bien qu’elle tentait de mettre du cœur à l’ouvrage, elle ne savait toujours pas comment s’y prendre avec leur fille. Au fond d’elle, elle espérait que ses liens finiraient enfin par tisser et qu’elle puisse un jour développer ce lien si particulier qui existe entre une mère et son enfant. « Hé, chut, ça va aller… je suis là… » tentait-elle de convaincre la fillette qui ne comprenait visiblement pas un seul mot de ce qu’elle pouvait lui raconter. Mina se sentait ridicule à la façon dont elle secouait cette peluche jaune sans réellement parvenir à calmer son bébé. Carlisle n’était pas là, lui aurait surement su quoi faire. Elle lui avait envoyé plusieurs messages de détresse mais en vain, les secondes se transformaient en minutes et les minutes en heures. Les cris de Maya raisonnait dans toute la pièce. « Arrête de pleurer, je t’en supplie. » souffle la mère ignorant totalement ce qu’elle devait faire. Elle finit par la prendre dans ses bras. Elle était brûlante par précaution, elle pensa dans un premier temps prendre sa température. Le numéro sur l’écran n’avait rien de bon. Elle appela son pédiatre pour lui faire part du résultat, il fallait qu’elle se rende aux urgences immédiatement.

Dans la précipitation, elle ne prit ni carnet de santé, ni rechange. Aussitôt arrivée, une infirmière pris la petite de ses mains. Elle se sentit minable en ne réussissant à répondre à aucune des question. Elle ne connaissait ni le groupe sanguin de la petite, ni ses allergies. En avait-elle d’ailleurs. Je t’en supplie, viens. elle se sentait toiser par le personnel médical. Quelle genre de mère était-elle pour ne rien savoir de son propre enfant. Si Carlisle n’était pas là pour rattraper ses erreurs peut être que les services sociaux se seraient fait une joie de lui en retirer la garde. Elle finit par craquer devant les questions du médecins. « Je ne sais pas. » c’était la réponse systématique qu’elle donnait. Elle en oublia même la date d’anniversaire de la petite. Une chance, Carlisle ne tarda pas à arriver. Elle se leva presque soulagée de le voir puis se jeta dans ses bras. Il allait pouvoir prendre la relève. Elle arrêterait de passer pour une mère indigne. « Elle ne voulait pas arrêter de pleurer. Je ne savais plus quoi faire… »





((IT COULD ALL BE SO SIMPLE.))

I thought all of those cliché quotes were bullshit but then our eyes met for the first time, my breath caught, and I thought ‘oh no’. Looking at you causes my cheeks to blossom like red roses and the only conclusion I can draw is that maybe the sunlight which gleams from your smile gave me a sunburn that hasn’t recovered yet. I swear I would wake each morning to paint the dawn for you if you told me it would help you shine brighter. ♧


Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans.
STATUT : irrémédiablement tombé amoureux de carmina farrell. papa comblé de maya, née le trente septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
Big girls don't cry (Carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo5_r1_250
POSTS : 408 POINTS : 175

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : devenu père récemment ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : evelyn (3) ; mina (8) ; livia
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : poésies cendrées ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

Big girls don't cry (Carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: Big girls don't cry (Carlisle) Big girls don't cry (Carlisle) EmptyDim 24 Mai - 22:58


Quand il avait su, trop tardivement à son goût, que sa fille avait été conduite aux urgences de l’hôpital de Brisbane, son coeur avait manqué un battement. Machinalement, sa main droite avait cherché à tâtons le noeud de sa cravate, espérant que ce simple geste l’aiderait à mieux respirer. Il avait relu le message de Mina — une fois, deux fois, dix fois, en espérant que ce simple fait l’aiderait à comprendre et à assimiler ce que cela signifiait. Sa fille, sa toute petite fille, était actuellement hospitalisée. Mina ne s’était pas montrée plus loquace, sans doute accaparée par les formalités administratives et autres questions concernant leur enfant. « Monsieur Bishop ? Est-ce que tout va bien ? » La voix était lointaine, et Carlisle releva les yeux vers son interlocutrice. Il ne chercha pas à masquer son incompréhension, et sa secrétaire poursuivit : « Vous êtes tout pâle, d’un coup. » Il se redressa brusquement, et contourna son bureau rapidement. Il lui paraissait impossible de se concentrer sur autre chose que sur ce fait, glaçant : son bébé était à l’hôpital. L’inquiétude avait pris possession de chacun de ses traits, et l’angoisse lui tordait l’estomac avec violence. « Annulez tous mes rendez-vous de la journée. » Déclara-t-il, avant de prendre son casque de moto, qu’il avait déposé sur le meuble qui se trouvait à l’entrée de son bureau. Loin de se formaliser des regards qui pesaient sur lui, il traversa les bureaux de la compagnie en courant, et claqua la porte en partant. Son père trouverait probablement à y redire, mais lui restait obnubilé par sa propre détresse. Et si Bartholomew Bishop ne pouvait pas le comprendre, alors ils n’avaient vraiment rien en commun.


Il avait poussé les portes des urgences pédiatriques avec fracas, et analysé chaque recoin de la pièce d’un coup d’oeil rapide. Son but : trouver un visage familier (celui de Mina, en l’occurrence) qui pourrait le renseigner quant à la tournure que les événements avaient pris. Seulement, il n’était  pas le seul à espérer voir apparaître une tête familière : il vit une masse de cheveux bruns se diriger vers lui à toute allure, et il ouvrit grand ses bras pour y accueillir Mina. Il n’avait pas eu le temps de dire le moindre mot, ni de s’assurer qu’elle allait bien : à cet instant précis, ce contact chaleureux, presque désespéré, était la seule chose qui parvenait à canaliser légèrement son inquiétude grandissante. « Tu as bien fait. » Répondit Carlisle, libérant les épaules de la mère de sa fille. Il n’était pas surpris qu’elle recherche son approbation — elle le faisait toujours, lorsqu’il s’agissait de Maya. Elle était toujours habitée par l’hésitation, et la peur de mal faire. Il encadra son visage de ses mains, et se pencha vers elle pour s’assurer qu’elle était attentive à ce qu’il dirait. « Dis-moi, que s’est-il passé ? » Demanda-t-il, son yeux clairs se confrontant aux siens, ténébreux. Il y décela l’inquiétude, mais aussi la résignation : avait-elle baissé les bras, dépassée par les événements ? Il ne la blâmerait pas : lui-même n’en menait pas large. « Quel médecin l’a prise en charge ? Et que t’a-t-on dit ? » Les blouses blanches s’activaient tout autour d’eux, indifférentes à leur malheur. Les médecins et internes qui gravitaient dans la pièce devaient être habitués à lire la détresse sur les traits des gens qui hantaient les couloirs de l’hôpital. « On peut la voir ? » Demanda-t-il, espérant que sa compagne lui répondrait positivement. Mais si tel était le cas, pourquoi l’aurait-il retrouvée dans un couloir sans âme, plutôt qu’au chevet de leur progéniture ? Sa question resta sans réponse — l’héritière n’en savait vraisemblablement pas davantage. La bulle dans laquelle ils s’étaient enfermés vola en éclat lorsqu’une infirmière s’avança vers eux, un dossier à la main.

@Mina Farrell



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
 

Big girls don't cry (Carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-