AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-42%
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 € 34.30 €
Voir le deal

 how to stop yourself from fangirling? (randall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hazel Adams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 17 ans (16.02.03)
STATUT : Célibataire et légèrement enceinte... ne cherchez pas d'explications, il n'y en a pas.
MÉTIER : Lycéenne, élève studieuse qui a toujours su faire la fierté de ses parents... du moins, jusqu'à tout récemment.
LOGEMENT : Logan City, #13 avec sa tante Eva, de façon temporaire.
how to stop yourself from fangirling? (randall) Tumblr_pvbtvgV77S1rkresoo1_400
POSTS : 104 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Eva#1Jill#1Clara#1Simon#1Randall#1
RPs EN ATTENTE : Cosimo - Jessalyn
AVATAR : Millie B. Brown
CRÉDITS : cosmic light (avatar)
DC : Pas que je sache.
INSCRIT LE : 26/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29327-the-universe-is-full-of-intentions-you-know-everything-happens-for-a-purpose https://www.30yearsstillyoung.com/t29412-i-swore-i-d-never-be-like-them-but-i-was-just-a-kid-back-then-hazel https://www.30yearsstillyoung.com/t31250-hazel-adams#1376065

how to stop yourself from fangirling? (randall) Empty
Message(#) Sujet: how to stop yourself from fangirling? (randall) how to stop yourself from fangirling? (randall) EmptyDim 24 Mai 2020 - 3:52


17 heures. J’aurais dû finir les cours il y a deux heures déjà, mais mon professeur principal a jugé bon de me faire rattraper un devoir loupé la semaine dernière alors que j’étais censé avoir terminé les cours. Un vendredi soir, un devoir que je ne pensais pas rattraper aussi tôt. La flemme. Heureusement, j’ai gardé quelques souvenirs du cours d’histoire que je n’ai pas bien eu le temps de réviser, et je dois admettre que ça s’est plutôt bien passé. Certes, j’ai pas encore eu ma note mais me connaissent, ça passera tout seul. Et au pire, si vraiment j’ai pas la moyenne, je me rattraperais.

J’aurais pu me faire ramener chez Eva en voiture par la mère de l’une de mes copines comme c’est arrivé quelques fois cette semaine. Mais qui dit sortie en retard dit plus d’amies à l’horizon. Je me retrouve donc à franchir le portail du lycée entourée de lycéens que je ne connais pas ou que j’ai seulement déjà aperçus quelques fois pendant la pause de dix heures. Comme toujours, j’ai les écouteurs aux oreilles et mon téléphone plongé dans la poche de ma veste. Je change de chanson en appuyant brièvement sur l’un de mes écouteurs, et c’est dans une bonne ambiance que je prends la route direction le domicile de ma cousine chez qui je crèche depuis pas moins de deux semaines.

Je marche la tête baissée. La musique m’aide à me changer les idées, à ne pas penser à ces quelques trucs qui ont le pouvoir de me pourrir la vie ces derniers jours… C’est plus facile à faire maintenant que je vis plus à la maison et qu’Eva est parvenue à régler quelques problèmes que je savais pas gérer. J’essaye de m’adapter à une nouvelle vie bien différente de celle d’avant. Un nouveau domicile, un corps qui devient bien plus ‘’fragile’’ qu’auparavant, mais quand même beaucoup de pression, plus qu’auparavant. Et cette pression, c’est drôle à dire mais j’ai l’impression de me l’infliger moi-même. Avec les cours que j’essaye tant bien que mal de suivre alors que je sais que dans quelques mois, je devrais arrêter ne serait-ce que de manière temporaire, avec mes parents qui hantent mes pensées alors qu’ils ont bien montré leur décision de ne plus vouloir me voir. La vie est belle, hein…

Eva assure (avec beaucoup de gentillesse, trop de gentillesse) mes dépenses au quotidien. Je n’abuse pas, c’est elle qui a même insisté pour aider à payer mes repas au lycée. Je refuse quand je le peux, mais elle a toujours ces mots qui me forcent à accepter alors… j’accepte. Tout en lui promettant qu’un jour je la rembourserai, mais sans job… c’est compliqué. Ça fait quelques jours que je pense à lui acheter un petit quelque chose, un cadeau avec l’argent de poche qu’il me restait et que j’ai pensé à prendre avant de quitter le domicile familial. C’est pas grand-chose, c’est quinze dollars, un billet et quelques pièces qui trainent mais... voilà, c’est rien et peut-être qu’une petite attention pourrait lui faire plaisir. J’ai pensé à du parfum, mais j’ai pas assez d’argent. Un panier garni ou des fleurs, ça pourrait être cool.

C’était ce que j’avais en tête pour cette fin de journée, profiter de sortir un peu plus tard des cours et d’avoir un peu de temps avant qu’Eva rentre pour lui trouver un petit cadeau qui lui ferait plaisir. J’ai pris le bus jusqu’au centre-ville pour aller faire le tour de deux, trois magasins. Mais c’est en errant près du centre-commercial que mon attention s’est dirigée vers un bar. J’avais pas spécialement envie de boire, c’est pas mon genre du tout… et ceux qui me connaissent beaucoup savent que la seule fois où c’est arrivé, ça s’est mal terminé. Non, ce qui a attiré mon attention, c’est la musique qui se jouait à l’intérieur, musique qui ne venait pas de la radio mais bien d’un groupe qui se produisait sur la scène d’un petit bar dans lequel j’ai jamais mis les pieds.

Je ne reconnaissais pas la voix qui chantait au micro, mais je reconnaissais le son, cette mélodie qui retentissait et que l’un des membres du fameux groupe que j’apercevais en passant la porte du bar était en train de jouer. J’ai déjà vu des vidéos de ce groupe, elles circulaient sur Facebook et même si on ne parle pas d’un boys band très connu, j’ai l’impression qu’ils ont leur petit succès en ville et c’est leurs voix qui n’arrêtent pas de chanter dans mes écouteurs.

J’entre dans le bar, j’assiste à leur performance. L’ambiance est bonne, même pour un concert dans un bar à dix-sept heures. Je sors mon téléphone pour filmer, je prends mon pied. Les minutes passent, ils chantent quelques chansons avant que finalement leur performance ne prenne fin. J’applaudis, je fangirle comme une folle qui voit pour la première fois son idole en concert… c’est un truc de malade. J’attends que tout le monde se disperse un peu dans la pièce pour me diriger vers le batteur, prendre mon courage à deux mains et lui toucher deux mots. « Salut ! J’ai vraiment vraiment beaucoup aimé la dernière chanson… enfin, toutes, en fait. Et… j’aimerais trop avoir un selfie si ça vous dérange pas. S’il vous plait ? Je suis une grande fan. »




Like a hostage
don't smile at me ☽ I'll sit and watch your car burn with the fire that you started in me, but you never came back to ask it out.

how to stop yourself from fangirling? (randall) DKGCUMJB
how to stop yourself from fangirling? (randall) BEzYy41A
Revenir en haut Aller en bas
Randall Oxton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans
SURNOM : mes amis m'appellent Randy
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Garagiste
POSTS : 29 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Jess - Hazel - Celeste
AVATAR : Brandon Flynn
CRÉDITS : devotedtothetruth
DC : //
INSCRIT LE : 05/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30948-randall-oxton-mechanic-and-music https://www.30yearsstillyoung.com/t31115-randy-oxton-n-ecorchez-pas-mon-nom-s-il-vous-plait https://www.30yearsstillyoung.com/t31117-randall-oxton https://www.30yearsstillyoung.com/t31122-randall-oxton

how to stop yourself from fangirling? (randall) Empty
Message(#) Sujet: Re: how to stop yourself from fangirling? (randall) how to stop yourself from fangirling? (randall) EmptyMer 10 Juin 2020 - 23:28


Hazel
Adams

Randall
Oxton

How to stop yourself from fangirling ?
Ah, les fins de semaines, c'est souvent les moments les plus difficiles car c'est là que la fatigue se fait le plus sentir, d'autant plus que ce vendredi-là j'avais un concert de prévu après ma journée de boulot, compliqué tout ça de jongler entre le groupe et la vie professionnelle, mais je me disais aussi qu'une petite soirée tranquille au bar après le concert me ferait le plus grand bien et que cela me changerait les idées.

A peine sorti du boulot, je fonçais à mon appartement en espérant croiser aucun flic qui me verbaliserait à coup sur pour excès de vitesse, histoire de prendre une douche et de récupérer ma batterie avant d'aller rejoindre ma sœur et les autres membres du groupe au bar pour finir de tout mettre en place pour le concert. Une fois que tout était prêt, j'avais un petit peu de temps pour souffler un peu avant de commencer.

Le concert commençait dans un bar quasiment vide, juste quelques habitués étaient déjà présents, mais les personnes arrivaient progressivement, la salle se remplissant de plus en plus ce qui me faisait esquisser un sourire, notre groupe commençait à avoir son petit succès, mais nous n'étions pas les seuls ravis de tout cela, le patron du bar l'était aussi, cette soirée était pour lui l'occasion de se faire du chiffre, autant dire que cet accord était gagnant-gagnant.

Tout notre répertoire passait, une bonne ambiance régnait dans le bar, certains allaient même jusqu'à nous filmer, et ça j'adore, il n'y a rien de mieux, même dans les grandes salles. Une fois le concert terminé, j'avais l'habitude d'aller boire un coup au comptoir avant de commencer à ranger, je commandais une bière quand une jeune femme venait me voir. « Salut ! J’ai vraiment vraiment beaucoup aimé la dernière chanson… enfin, toutes, en fait. Et… j’aimerais trop avoir un selfie si ça vous dérange pas. S’il vous plait ? Je suis une grande fan. » disait-elle, cela me surprenait, il est vrai qu'on est déjà venu me parler à plusieurs reprises mais jamais on m'avait demandé un selfie. « Bien sur, avec plaisir. » lui répondais-je. Je me mettais à côté d'elle pour qu'elle puisse faire le selfie puis j'interpellais ensuite le barman : « Mettez ses consos sur ma note, faut bien prendre soin de ses fans. » disais-je en souriant à la jeune demoiselle. « Au fait, je m'appelle Randall, mais tu peux m’appeler Randy si tu veux. Puis-je savoir quel prénom se cache derrière ce joli visage ? » lui demandais-je d'un ton un peu dragueur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

how to stop yourself from fangirling? (randall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-